Les forces sud-coréennes échouent à tirer un missile balistique Hyunmoo-2

Quand deux camps opposés se répondent l’un et l’autre par des démonstrations de force, le risque d’une « erreur de calcul » augmente, avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer. Et cela a bien failli arriver quand les forces sud-coréennes ont voulu répliquer au tir nord-coréen d’un missile balistique en direction du Japon, le 4 octobre.

Ainsi, comme cela s’est déjà produit à plusieurs reprises au cours de ces dernières années, les forces sud-coréennes et américaines ont répondu à ce tir nord-coréen en lançant respectivement des missiles balistiques de type Hyunmoo-2 et MGM-140 ATACMS [pour Army Tactical Missile System]. Seulement, cet exercice ne s’est pas déroulé exactement comme prévu.

En effet, tiré depuis la base de Gangneung, située dans le nord-est du pays, à seulement 90 km de la zone coréenne démilitarisée [DMZ], un missile Hyunmoo-2 s’est écrasé peu après son lancement avant de provoquer un incendie. « Le propergol de l’engin a pris feu, mais son ogive n’a pas explosé », a précisé un responsable des forces sud-coréennes, auprès de l’agence Yonhap.

Citant les autorités militaires, celle-ci rapporte que la « tête du missile a été retrouvée à un kilomètre » du site de lancement et à plus de 400 mètres des débris du fuselage de l’engin. « Le missile a volé vers l’arrière et la tête et le fuselage du missile se sont séparés lorsqu’il a touché terre, puis la fusée a émis des flammes provenant du combustible mais aucun incendie ne s’est déclenché autour du site » où il est tombé, a expliqué un officiel sud-coréen.

Cet accident n’a fait aucune victime. Cela étant, la chute du missile a provoqué un vent de panique parmi la population de Gangneung. « Au début, nous n’avons pas su ce qui se passait parce que nous n’avions reçu aucun avertissement de la part de l’armée au sujet d’un tel entraînement », a témoigné une responsable municipale auprès de l’AFP.

D’après les informations de l’agence Yonhap, le missile en question serait un Hyunmoo-2C, qui, dévoilé en 2017 et conçu par Hanwha, aurait une portée accrue par rapport à ses prédécesseurs [Hyunmoo-2A et Hyunmoo-2B], celle-ci étant de 800 km… mais probablement au prix d’une charge militaire réduite. Ayant un air de famille avec l’Iskander russe, il est doté de gouvernes aérodynamiques lui donnant la capacité de manoeuvrer et de déjouer ainsi les défenses adverses. Il est mis en oeuvre par un tracteur-érecteur-lanceur [TEL] 10×10.

Photo : archive

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

51 contributions

  1. Guillotin dit :

    Il y a façon et façon de présenter le tir Nord-Coréen! On peut dire qu’il a été effectué  » en direction du Japon », ce qui peut laisser sous-entendre que le Japon était visé,ou bien on peut dire qu’il a été effectué en direction de l’immense océan Pacifique, (ce qui est la réalité factuelle et géographique) , et que donc obligatoirement il a survolé un tout petit bout de l ‘immense archipel du Japon, en rappelant aussi qu’il était déjà alors, à une altitude très élevée, très au-delà de l’espace aérien contrôlé et Japonais..
    Le diable se cache souvent dans les détails, surtout quand il est idéologique.

    • sepecat dit :

      Sur un plan factuel, vous avez parfaitement raison. Ceci dit, et même si la partie du territoire japonais survolée s’avère être réduite, le tir d’un missile dans ces conditions n’en reste pas moins un acte qu’on peut difficilement qualifier d’amical compte tenu des tensions dans la région. Le risque avec ceux qui jouent à celui qui a la plus longue est que, comme dans le cas présent, l’une des munitions ne fonctionne pas de façon nominale et n’entraîne tout le monde dans une succession d’actions potentiellement destructrices. Si toute la chaîne de commandement fait preuve de maîtrise le risque devrait être contenu, mais il suffit d’un seul élément idéologiquement borné pour provoquer une réaction en chaîne.

      • rainbowknight dit :

        De surcroit les autorités japonaises n’ont pas été avisées de cet « essai » surprise…

        • Guillotin dit :

          @rainbowknight : les autorités françaises ont-elles été prévenues par les américains, du passage du nuage toxique émanant des pipelines NS1 et NS 2 qu’ils ont sabotés ? nuage toxique qui a baigné très largement le nord et l’ouest de notre pays … un détail de l’Histoire, sans doute ! silence radio des médias aux ordres, aussi !

          • Sérieusement ? dit :

            Guillotin, sérieusement ?
            Vous en êtes à ce point ? Reprenez-vous, vous valez mieux que ça.

          • Bench dit :

            @Guillotin: pipe saboté par les américains? Quelles sont vos sources? Quelle enquête fiable démontre qu’ils s’agit des américains et pas de n’importe qui d’autre?
            Parce que pour l’instant, et les suédois n’ont fait que vérifier qu’ils s’agissait bien d’explosions provoquées sans en dire plus, aucun pays n’a été officiellement mis en cause avec une fiabilité de 100%. Que des rumeurs, des accusations non prouvées, des discours habituels dans ce genre d’affaire. Alors si vous savez , j’aimerais bien que vous nous partagiez vos sources.

          • Rom dit :

            @Bench
            Bah bien sur, « n’importe qui d’autre »… c’est le club de snorkeling du coin qui a fait le coup, tellement évident voir peut être des dauphins enragé qui sait, ça peut être n’importe qui hein.

    • Carin dit :

      Sauf que très souvent ils retombent dans la ZEE japonaise…
      Le diable se cache effectivement dans les détails, qui pourraient prendre beaucoup d’importance si l’un d’entre eux s’écrasait sur un chalut, ou pire, si l’un d’entre eux se désintégrait au dessus du Japon, faisant quelques dégâts, blessés, morts..
      je pense que le culbuto verrait sa marine se contracter de quelques bateaux sur et sous les eaux, s’il y a bien une nation qu’il ne faut surtout pas réveiller, c’est le Japon.. l’histoire démontre que ces gars n’ont aucune limite à la guerre, vos amis russes sont des enfants de chœur à côté.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      — Le diable se cache souvent dans les détails, surtout quand il est idéologique.

      Tout a fait et prévenir le Japon ce n’est pas un détail idéologique. c’est a minima de la correction.
      Un échec est toujours possible, la preuve.
      Si je m’amuse à faire voler des sacs poubelles au-dessus de ton terrain tu ne vas pas apprécier. Ça te parait simpliste comme comparaison, pourtant c’est la même chose, cela ne se fait pas.

    • alexandre dit :

      @guillotin, vous essayez de justifier n’importe quoi , c’est un tir d’intimidation au dessus d’un ennemis point barre. Sinon ils auraient tirer vers la Sibérie en passant au dessus du territoire de leurs alliés.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Les nord-coréens pouvaient très bien tirer leur missile vers le sud au dessus de la mer jaune. Mais ils ont choisi de le faire passer au dessus du japon…..
      Par ailleurs le Japon étant un archipel comme vous le rappelez, cela implique la présence de détroits entre les différentes îles, au dessus desquels la Corée du Nord pouvait aussi faire passer son missile.
      Le faire passer au dessus d’un espace habité, c’est prendre sciemment le risque qu’en cas de problème le missile s’écrase sur la population. C’est un acte évidement hostile.

      • rainbowknight dit :

        Accessoirement la présence des forces américaines dans l’archipel japonais n’est pas anodine. Le message a plusieurs sens, l’interprétation en fonction de son camp…

    • fabouze dit :

      youpi concours de mauvaise foi: et bien mon cher prenez donc une carte et vous verrez que d’autres trajectoires auraient pu etre choisies, qui ne survolent pas le japon: vers la mer d’Okhosth, pour survoler le territoire de la russie (les copains) ou bien vers le philippines, au dessus de la mer de chine (les copains), en frisant Taiwan…. Quand on veut, on peut…. Donc sans finasser tout le monde sait bien que la CdN veut montrer qu’elle peut planter un missile dans le japon ou dans une base américaine. …

    • mich dit :

      Dans le genre se raccrocher aux branches ,toujours aussi fort ! toujours un plaisir de vous voir parler d’ ideologie .

    • LEONARD dit :

      @Covid-29
      Naguère, vous aviez dénoncé les survols (autorisés) du territoire national par des avions US.
      Aujourd’hui, vous nous expliquez que le survol (non autorisé/souhaité/imprévu), d’un missile ballistique coréen est normal.
      Bon, comme vous n’êtes pas à une incohérence près et on sait que la CDN, c’est chouette et que les USA sont des grands satans.
      Mais là ou vous vous surpassez, c’est quand vous suggérez que si le missile a survolé le Japon, c’est de la faute du Japon, qui est « immense ».
      C’est vrai, quoi, qu’est ce qu’il fout là, cet archipel, en plein dans la ligne de tir de Kim ?
      Pourrait se bouger quand même, ils le savent quand même, depuis le temps que Kim vise le Pacifique (mais pas le pacifisme, faut pas confondre).
      C’est encore un coup des ricains, cet obstacle japonais, d’ailleurs, ils ont des bases là bas….

      Au fait, il a donné, le prunier cette année ?

      • Bench dit :

        @LEONARD: « vous n’êtes pas à une incohérence près et on sait que la CDN, c’est chouette et que les USA sont des grands satans. » , concernant grand guignol Guillotin, c’est bien résumé Léonard.

        • Guillotin dit :

          0 Ben : ah, voici l’ami Ben , la groupie de « l’intellectuel » du groupe, LEONARD, et qui se prosterne au moindre de ses propos en faisant la claque.. que tout cela est pathétique !

          • Bench dit :

            @Guillotin: allez Guitou, haut les cœurs. Je vais vous faire une confidence qui, j’espère, vous fera plaisir: votre plus grande groupie après tous les autres, Lgbtqi+ y compris, c’est moi! C’est toujours un plaisir de lire votre logorrhée, d’entendre vos menaces à Pierre, Pol, Jacques, de pointer les incohérences du discours, de vous voir vous ramasser lamentablement sur tout un tas de sujets, de réaliser à quel point vous vivez dans un monde parallèle. Perso, je ne m’en lasse pas.
            Ne changez rien , c’est instructif.

          • lgbtqi+ dit :

            @ Bench,

            j’espère que l’humour de votre intervention sera compris par tous, car je ne veux en aucun cas être associée à cet individu, ses motifs psychologiques et leurs expressions politiques…

      • Guillotin dit :

        @ LEONARD : admirable , cette recherche pathologique d’un message sous -entendu ou subliminal à mes propos, pour faire de ce message subliminal imaginaire, une affirmation de votre part. C’est l’art tordu de chercher la petite bête là où il n’y a rien d’autre à voir qu’un fait ou une parole brute .
        Atlantiste forcené, vous avez perdu le sens du réel, de l’expression simple et directe et franche . Vous ne fonctionnez que par suspicions diverses, de sous-entendus, de double sens, là où il ‘y a rien d’autre à voir que des mots dans leur sens premier.
        Votre fonctionnement intellectuel tordu est celui d’un pur complotiste, qui voit du mal et du sens caché partout, même je suppose, sur l’étiquette de votre papier toilette !
        vous aimez la fiction, les contes de fées, d’où votre engouement pour les vidéos hollywoodiennes fabrqiuées par Kiev.
        Elucubrez tant que vous pouvez : le réel avance sans vous, comme un gigantesque élastique qui se tend et qui va vous retomber sur la figure en claquant .
        Que cela vous plaise ou pas, en conservant cette attitude, vous allez vous faire claquer le museau.

        • L'Alacrite dit :

          Dites, ce gigantesque élastique, il n’aurait pas claqué quelque part entre Kherson et Kharkiv ?

      • précision dit :

        @Leonard
        Rien à voir avec le sujet ci-dessus, mais j’espère qu’au vu de l’article du NYT
        https://www.nytimes.com/2022/10/05/us/politics/ukraine-russia-dugina-assassination.html

        vous reconnaîtrez vous êtes trompé en mettant en avant diverses théories plus ou moins douteuses incriminant les russes dans une attaque de type false flag (voire pire)? Je vous crois assez honnête homme pour en convenir sans chercher à atténuer le fait, même si je ne suis pas sûr de pouvoir en attendre autant des autres commentateurs toujours prompt à parler de false flag lorsqu’une information les dérange.

        Qu’ils fassent sortir l’information est à l’honneur des américains. Certes ils la font sortir bien tard, sans doute n’est-ce pas un hasard que l’information sorte maintenant (peut-être ont-ils retardé l’information jusqu’à un moment où les ukrainiens puissent voir leur image écornée sans trop affaiblir leur moral(e), peut-être s’agit-il d’un message politique plus difficile à interpréter, ou peut-être y-a-t-il une autre raison pour le délai, allez savoir). Mais au moins ils servent la vérité en publiant l’information. Je ne suis pas certain que d’autres que les américains auraient cette honnêteté et ce sens du fair-play. Vu les déclarations véhémentes de Podoliak affirmant que « l’Ukraine ne pouvait être derrière cette attaque car ce n’est pas un état criminel », on peut raisonnablement supposer que lui n’était pas au courant des agissements de certains de ses collègues, ou alors ce serait un fieffé hypocrite. J’ai suffisamment confiance en la nature humaine pour l’en croire innocent.

        • précision dit :

          restons dans la nuance : « reconnaîtrez vous être [probablement] trompé « 

          • LEONARD dit :

            @précision
            Possiblement trompé, même si j’ai surtout listé les hypothèses.

            Mais j’étais (et je reste) dubitatif quant à l’intérêt pour les Ukr de s’en prendre à ce frapadingue.

            Tant qu’à organiser un attentat de cette nature en Russie, (même si chaque jour on découvre la décrépitude du pays, je garde le FSB comme efficace) j’aurais choisi une cible plus symbolique. (militaire, politique, administration, industriel….).

            Second argument, si l’Ukr s’était risquée à se lancer dans une campagne terroriste en Russie, pourquoi n’y a t’il pas eu d’autres attentats ? Pourquoi un seul attentat, en plus partiellement échoué ?

            Troisième argument, j’ai trouvé les « autorités » russes bien discrète sur le coup, et, sauf chez les disciples de Douguine, il y a comme une volonté de passer à autre chose, y compris dans l’arrestation de la supposée « cellule terroriste », qui a clos miraculeusement l’affaire, puisque plus personne ne parle de Natalia Vovk. Le Kremlin lui-même n’en a pas fait des caisses dans la dénonciation de l’Ukraine, ce qui aurait été de bonne guerre.

            Donc, Ok, si çà sort dans le NYT, c’est qu’il y a (peut-être) un message U.S, mais je ne vois pas trop non plus l’intérêt des U.S à rendre public l’info si elle est vraie.

            Bref, pour tout vous dire, je doute encore, d’ou mon silence sur l’info.

          • précision dit :

            « peut-être », vous vous raccrochez vraiment à pas grand chose pour continuer à innocenter ceux qui ont le plus vraisemblablement commis ce crime. Je me serais attendu à mieux, mais ce n’est pas trop malhonnête déjà ^^

            Par rapport à « un attentat » vous négligez ceux contre les autorités d’occupation… Et le NYT vous donne sans doute un élément de réponse; les USA ont fait comprendre aux ukrainiens que ce n’était pas une bonne idée.

            « je ne vois pas trop non plus l’intérêt des U.S à rendre public l’info si elle est vraie.  » ça c’est quand même gros. Je vois encore moins l’intérêt à rendre l’info publique si elle est fausse. Sans exclure un message politique, je pense que la presse et les gouvernants (au moins aux US, et sans doute chez nous aussi) font parfois leur devoir en informant le public et en disant la vérité, même lorsqu’elle déplait.

          • lgbtqi+ dit :

            @ « précision »

            Ce n’est pas Léonard qui se raccroche à pas grand chose, comme vous le faites dans votre réponse ad personam et bien dépourvue d’arguments de fonds. C’est vous qui souhaitez accrocher à tout propos et monter les châteaux en Espagne que vous dénoncez chez les autres.

            Vous qui êtes attentif au crime, on vous attend avec impatience et curiosité en votre impartialité sur les crimes de masse des hordes poutiniennes en Ukraine : Boutcha, Izium, Olenivka, etc. Car l’honnêteté dont vous aimez à vous parer ne saurait se satisfaire de charger les Ukrainiens.

          • LEONARD dit :

            @précision
            Bien involontairement, vous confirmez mes doutes en mentionnant les attentats contre les « autorités d’occupation ». Il y a une double logique derrière: Montrer aux Ukr « occupés » que la résistance existe, « terroriser/insécuriser » les occupants. Par ailleurs, c’est sur le territoire Ukr, avec donc des facilités logistico-techniques plus importantes qu’en Russie même.

            Dans le cas Doughina, c’est l’inverse: Difficultés technico-logistiques et « message » pauvre. « On peut le faire ». Le ratio coût/utilité/risque me parait pauvre et pour tout dire insuffisant pour une opération d' »état ». Par ailleurs, la justification « morale » (envers l’Occident), est plus aisée (presque spontanée), envers des « traitres », qu’envers un illuminé fachisant.

            Quant à l’inversion accusatoire  » Je vois encore moins l’intérêt à rendre l’info publique si elle est fausse », elle ne répond pas à la question de l’intérêt des « services » U.S à faire fuiter ces rumeurs, puisqu’en l’état et pour ce que j’en sais, c’est la seule base de l’article du Nytimes. Les pistes données par le NYT (volonté des U.S de se dédouaner de toute participation, fût elle passive, « indépendance » d’esprit (ou de décision) des Ukr, manque de transparence des Ukr envers les U.S), comportent surtout un message « si vous envisagez de toucher au territoire russe, vous nous prèvenez….. et on vous en dissuadera », (exactement ce qui motive la réticence Ukr). Vu l’ambiance nuc qui règne aux alentours du Kremlin, çà me semble d’actualité. Après, utiliser le NYT pour véhiculer le message, çà me parait tordu….

            En conclusion, vous avez fait votre choix quant à l’auteur de l’attentat, mais ce n’est toujours pas mon cas.

          • lgbtqi+ dit :

            @ « précision »

            ben non, j’ai pas fait mon choix… D’ailleurs j’ai rien à choisir. Juste à lire les résultats d’une enquête quand elle serait réellement menée.

            En revanche deux choses sont claires :

            – la doughina n’était pas un personnage sympathique, qui se mirait en ses selfies sur les ruines d’une ville ukrainienne et qui qualifiait les Ukrainiens de sous-hommes.

            – je ne fais pas semblant d’être impartiale. Je ne déguise pas mon parti pris pro-ukrainien derrière quelque façade.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « l a survolé un tout petit bout de l ‘immense archipel du Japon, en rappelant aussi qu’il était déjà alors, à une altitude très élevée, très au-delà de l’espace aérien contrôlé et Japonais.. » Que diriez vous , comment réagiriez vous en tant que brave citoyen français tel que vous nous l’avez vendu dans un post sur un autre fil de discussion si un missile américain dans le cadre d’un test survolait la France au delà des 100 kilomètres d’altitude, tiendriez vous le même discours?
      « Le diable se cache souvent dans les détails, surtout quand il est idéologique. » Ah oui?

    • Antisubjective dit :

      Guillotine, vous avez un chien et ses perroquets au trousse.

      • Guillotin dit :

        Antisubjective, : vous savez bien que la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe .
        Les chien aboient, la caravane passe
        Le perroquet jacasse, et l’aigle royal lui lâche une fiente en passant …

        • Pascal, (l'autre) dit :

          Ca c’est de l’argument……………………………..! On dirait du waterlourd!!!

        • Gent aviaire dit :

          Blanche colombe, c’est votre prochain pseudo ?
          Aigle royal, ça aurait été bien aussi, mais l’image du majestueux oiseau lâchant une fiente rappelle trop votre période Shimou Fekaka.

          • Pascal, (l'autre) dit :

            Guillotin ornithologue………………………………qui l’eut cru!

    • KaKaLiMero dit :

      Oui mais là c’est un missile sud coréen tiré à proximité de la zone démilitarisée avec la corée du nord qui a échoué… C’est autrement plus grave.

  2. Achille-64 dit :

    Les fusées sud-coréennes ont-elles été copiées sur celles de Vil Coyotte ?
    Référence = Armageddon le film 🙂

  3. Carin dit :

    Il n’y a aucune charge explosive dans ces missiles… ils ne sont là que pour répondre au culbuto. Il faudrait être idiot pour placer une charge pour une démonstration de force… idem pour les missiles de CDN.
    Le but, étant de montrer que l’on est en mesure de tirer plus de missiles que la CDN, et ainsi de pousser le culbuto a en tirer toujours plus, et de fait à vider ses stocks, et ses finances…

    • KaKaLimero dit :

      Tu n’en sais rien ! Cesse de te prendre pour le chef des armées sud coréenes ; ça devient pitoyable ton applomb complètement absurde.

  4. Bomber X dit :

    Je me pose la question de la pertinence du développement de missiles balistiques en propre pour un pays comme la CdS. À priori je rejèterai l’argument du spatial, cette étape n’étant plus un pré requis. Est ce que la doctrine de défense Sud Coréenne intègre officiellement la possibilité d’un passage au nucléaire militaire ?

    • tschok dit :

      Pour l’instant, non.

      La Corée du Sud a opté pour des missiles « stratégiques » à charge conventionnelle, lancés notamment de sous-marins, ce qui en fait un cas pratiquement unique.

      Là, ils viennent de se louper. Ca arrive. Ce n’est pas une bonne nouvelle.

      Le cintré, en face, a réussi sa démonstration de force, qui est en réalité techniquement plus simple, la Corée y répond un ton en dessous en se prenant les pieds dans le tapis, mais avec un engin plus sophistiqué.

    • Frédéric dit :

      La Corée du Sud a un programme de missiles balistiques moyenne portée de plus en plus important de plus en plus important en réaction à sa sœur ennemi – et avec outre des technologies US, de la technologie russe 🙂

  5. Zigomar dit :

    Apparemment, les missiles de tonton Kim sont plus performants que ceux des frangins du sud…
    4500 km de trajectoire pour oncle Jong-un… contre un petit km pour le feu d’artifice du faux-frère américanisé sudiste…Comme dirait l’autre : y’a pas photo..!

    • Carin dit :

      C’est pas en changeant de pseudo que tu vas faire oublier ta première diarrhée…
      J’espère que les campeurs en caravanes vont bien t’emmerder! Voire effectuer un branchement sauvage sur tes compteurs d’électricité et d’eau..

      • KaKaLimero dit :

        @ Carinne
        On sent bien le gars mytho qui n’accepte pas que ne croit plus en son aura ; tout de suite c’est la haine à l’état pur ! Prends un calmant.
        ZIGOMAR a frappé au bon endroit et sa missive (son missile) ne s’est pas lamentablement étalé au sol… Lui !

    • tschok dit :

      Oui, voilà, Zigomar.

      C’est l’effet que ça va produire.

      Pourtant le missile du cintré est une arme relativement primitive. On sait faire depuis les années soixante. C’est de la balistique, façon brutale et immédiatement menaçante. La Corée du Nord mange son pain blanc: avant de parvenir à en lancer à peu près correctement, beaucoup se sont dispersés en chaleur et lumière. Donc, ils en usent et en abusent. Mais ils ont atteint un palier technologique.

      Ceux qui sont au-dessus de ce palier, ce sont les Sud-Coréens, avec des missiles plus sophistiqués, plus subtils. Mais ils sont encore dans les phases où ils rament. Et, on le voit bien, là: ils se gaufrent.

      On est dans une dialectique qui se produit de temps en temps et qui oppose d’un côté:
      – Un bourrin qui se perfectionne laborieusement dans un truc brutal, mais qui marche
      – Et en face de lui, des gens subtils qui opèrent à un autre niveau dans la destruction, parce qu’ils ont conscience des enjeux, mais qui travaillent à un degré plus élevé dans la sophistication, donc les vicissitudes techniques.

      Dans l’affaire, il y en a un des deux qui mange son pain blanc et il faut bien comprendre lequel.

      La compréhension de ce phénomène n’a à peu près rien à voir avec les finalités idéologiques que vous poursuivez, en ce qui vous concerne, à votre propre échelle. Vous êtes dans un autre trip, qui mêle d’autres considérations et d’autres fantasmes intérieurs, avec leur propre logique démonstrative.

      Enfin, plutôt, affirmative.

      Si on veut être précis et exact.

  6. PHILIPPE dit :

    Il y a toujours à apprendre d’un échec. Quant à la Corée du Nord en tirant toujours plus loin elle s’applique à démontrer que le champ des possibles s’élargit à condition bien sûr que la précision aille de pair.

    • tschok dit :

      @PHILLIPPE,

      A vrai dire, quand vous envoyez une ogive à près de 1.000 km d’altitude à la vitesse de mach 17, , vous réussissez une chose, et vous échouez deux choses:
      – Vous réussissez à foutre la trouille à tout le monde
      – Vous échouez à mettre quelque chose en orbite
      – Vous échouez à démontrer en rentrée maitrisée dans l’atmosphère vers une cible précise

      C’est pas assez pour mettre dans le ciel des satellites, c’est pas ce qu’il faut pour viser un point précisément très loin, mais c’est le début d’un processus qui permet de faire tout ça, et ça suffit à foutre la trouille.

      Surtout si vous êtes un cintré qui invective en permanence les gens qui vivent autour de vous, pour des raisons obscures qui n’appartiennent qu’à vous-même.

      Nous en Europe on a Poutine, et en Asie, ils ont ce cintré. Chacun sa croix.

      Ce qui commence à intéresser tout le monde, ce que la Chine est au centre. Elle gouverne les cintrés. Enfin, disons qu’elle s’en donne les moyens.

      Quand on regarde les capacités de nuisance de la Chine contre nous, c’est limité parce que ce sont des interactions complexes. Mais quand on regarde les capacités d’assistance que la Chine peut prêter aux cintrés qui, en Europe ou en Asie, déséquilibrent le monde, on n’a pas le même diagnostic.

      Ensuite, on regarde ce qu’ils font sur les autres continents. Et on dégage une vue d’ensemble. Et là, on voit qu’il y a une guerre, en fait.

      • La guerre pour l’instant elle est économique et ce n’est pas la Chine notre adversaire.

        • tschok dit :

          Je n’ai pas parlé de « la » guerre…

          @Christophe,

          Dire « la » guerre, c’est en distinguer une, plus que toutes les autres, et lui attribuer un rôle primordial.

          Rajouter « la guerre est économique », c’est la restreindre à un champ d’action particulier.

          Je parle d’avoir une vue d’ensemble sur les actions de la Chine dans le monde, je ne vous dit pas qu’il faut leur donner un caractère primordial, comme si c’était la mère de toutes les batailles, et je ne dis pas qu’il faut se limiter à la seule sphère économique.

          Mais si vous, de votre côté, vous voulez aussitôt restreindre le truc en le faisant entrer dans ces deux entonnoirs, ok, je comprends ce que vous voulez dire.

          Touté delafoto stazunis, quoi. Ouiiiiiiii, je sais, sur ce blog c’est un réflexe conditionné. On ne peut pas discuter d’un sujet sans qu’aussitôt un intervenant ne rappelle que, d’une façon ou d’une autre, touté de lafoto stazunis.

          je voulais juste élargir un peu le cadre, trente secondes. Allez, on en parle plus et on revient à la normale: effectivement, la guerre est économique et ce sont les Etats-Unis qui nous la livrent, via leur proxy en Europe, l’Allemagne, évidemment. Et bien sûr avec la complicité des zélites européistes, en premier lieu Macron, ce traitre.

          Voilà, ça vous va mieux comme ça? Il est heureux Christophe, son monde est redevenu normal?

  7. Edgar dit :

    Eh oui… le Grand Frein à la guerre nucléaire généralisée : la fiabilité des missiles à longue portée en cas de délais d’alerte réduit… (Quelque fois être trahi par la technique à du bon.)

    • Frédéric dit :

      Au tout début des missiles balistiques au début des années 1960, il ne fallait pas s’étonner que l’on en aligner des centaines. Leur fiabilité était très faible.  »La fiabilité globale du Polaris A-1 n’était estimée qu’à 25 %, en effet le lanceur lui-même avait un taux de fiabilité de 50 % ou moins, et l’ogive W47Y1 de 600 kilotonnes l’armant a été estimée à une chance sur deux d’initier une explosion nucléaire en cas de besoin ; mais lors de tests de 1966, il y a eu trois échecs sur quatre ce qui fait tomber le taux réel de fiabilité à 12,5 %