Guerre en Ukraine : Un modèle inconnu de drone naval s’est échoué près de la base navale russe de Sébastopol

Ces dernières semaines, les sites militaires russes en Crimée ont été visés à plusieurs reprises par les forces ukrainiennes. Tel a ainsi été le cas de la base abritant le 43e régiment d’aviation d’attaque navale de la marine russe [43 OMShAP], laquelle a subi d’importants dégâts, en août dernier.

Le commandant en chef ukrainien, le général Valeriy Zaloujny, n’a officiellement revendiqué cette attaque que très récemment [le 7 septembre, ndlr], sans préciser les moyens utilisés pour la mener. La base de Saki étant située à plus de 200 km de la ligne de front, il est possible qu’un missile balistique Hrim-2 [voire plusieurs] ait été employé. Celui-ci, capable de toucher une cible à une distance de 280 km, est en effet développé depuis 2013 par un consortium d’entreprises ukrainiennes.

Cela étant, d’autres attaques, menées avec des drones chargés d’explosifs ont visé l’état-major de la flotte russe de la mer Noire, à Sébastopol. Sans oublier la perte de plusieurs navires, dont l’emblématique croiseur Moskva [en avril], touché par des missiles anti-navires P360 Neptune de conception ukrainienne, avec le concours d’un drone tactique TB-2 Bayraktar [voire avec celui d’un avion de patrouille maritime américain P-8A Poseidon, comme le suggère le suivi du trafic aérien au moment des faits, ndlr].

Quoi qu’il en soit, et selon le renseignement britannique, ces attaques contre installations militaires russes en Crimée ont visiblement conduit Moscou à regrouper une partie de ses navires, et en particulier ses sous-marins de classe Kilo armés chacun de quatre missiles de croisière Kalibr, à la base navale de Novorossiysk et non plus à celle Sébastopol, qui est à la portée des « munitions rôdeuses » utilisées par les forces ukrainiennes…

Mais, visiblement, ces dernières mettent en oeuvre d’autres moyens… En effet, le 21 septembre, des photographies d’un drone naval de surface inconnu, échoué sur une plage de Crimée, à deux pas de la base de Sébastopol, ont été diffusées via les réseaux sociaux.

Sur l’un des clichés, on constate, en arrière-plan, la présence d’un navire de débarquement russe appartenant à la classe Ropucha.

De couleur noire, ce drone naval [ou USV – Unmanned Surface Vessel] est apparemment équipé d’une caméra électro-optique, d’un télémètre laser et d’une antenne satellite ressemblant à un modèle commercialisé par Starlink, le fournisseur d’accès à Internet qui, lié à SpaceX d’Elon Musk, a permis à l’armée ukrainienne de maintenir ses communications, voire de contrôler ses drones pour frapper les positions russes. Autre détail : sa coque porte l’inscription apparemment peinte à la main, « 4,5.VZNSI » [qui s’écrirait « 4,5.ВЗНСІ » selon la variante ukrainienne de l’alphabet cyrillique, ndlr].

En outre, deux protubérances au niveau de la proue semblent être des détonateurs de contact. D’où l’hypothèse qu’il s’agit d’un « bateau suicide », comme les rebelles Houthis en ont utilisé contre la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite au Yémen, et non un drone de surveillance. Si tel est le cas, ce serait la première apparition d’un tel engin dans la guerre russo-ukrainienne.

En tout cas, selon le gouverneur de Sébastopol, Mikhail Razvozhaev, ce drone naval a été remorqué en haute mer pour y être détruit, après avoir été « examiné par des experts ». Ce qui donne du crédit à l’hypothèse selon laquelle il transportait des explosifs… sinon on peut supposer que les forces russes l’auraient conservé afin d’en étudier les détails.

À noter que, en avril, dans les 800 millions d’aide militaire promis par les États-Unis à l’Ukraine, il était fait mention de « navires de défense côtière sans équipage » parmi, entre autres, les 18 obusiers de 155 mm M777, les 300 munitions rôdeuses Switchblade, les 200 blindés M113, les 500 missiles anti-chars Javelin et les 11 hélicoptères Mil Mi-17 de conception russe. Le Pentagone avait été discret sur ces drones navals, précisant seulement qu’ils seraient prélevés sur les stocks de l’US Navy.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

66 contributions

  1. Guillotin dit :

     » un drone naval s’est échoué  » .. c’est donc le constat d’un échec, celui de ceux qui ont fabriqué et mis en oeuvre ce drone . Le reste n’est que littérature !

    • Alex dit :

      oui mais bon sur 10 drones, si 1 s’échoue et que 9 font but, on peu encore parler d’échec? et même si sur 10 drones 9 s’echouent et 1 fait but sur un croiseur type Moskva ou sur un kilo, c’est encore un echec ?

      Ce ne sont que des drones, un pilote peut en planter 9, il est toujours la et meme mieux il peut mettre au but pour le 10eme

      • Castel dit :

        En tous cas, il semble bien que devant l’adversité, l’Ukraine devienne un pays industriel de haute technicité, alors que jusqu’à présent, il était surtout connu comme un pays essentiellement agricole, si l’on excepte quelques brillantes exceptions comme Antonov par exemple…
        De même, ils n’étaient pas connus non plus, comme étant particulièrement combatifs, alors que quelque soit le résultat du conflit, la Russie devra maintenant tenir compte de leur transformation…
        Si d’un autre côté, cela pouvait inciter les russes à se remettre aussi en question, concernant les relations avec leurs voisins immédiat, la démocratie interne, et une industrialisation tournée ailleurs que vers leur course aux armements nucléaire, cette guerre qui ne dit pas son nom, aurait au moins servit à quelque chose….
        Mais, ne rêvons tout de même pas trop !!!

      • Robert dit :

        En mer, il y a toujours le courant qui nécessite une conduite qui s’adapte en permanence.
        J’ai lu que » Toutefois, la CIA ayant épuisé ses ressources paramilitaires en Afghanistan et dans d’autres missions antiterroristes, sa collaboration en Ukraine avec d’autres services occidentaux est d’autant plus plausible, notamment avec les services britanniques, français et allemands dans des missions d’assistance. »
        Mais aussi « que des agents de la DGSE la renseignent sur l’état de la menace russe depuis l’Ukraine… »
        Ou que »Le SBU, même largement pénétré par des agents du SVR, travaille avec les services occidentaux depuis 2014. Les attaques sur les arrières de l’adversaire montrent que ces structures clandestines sont du type des Stay Behind développés en Europe occidentale pendant la guerre froide. »
        Ou encore « Ces Stay Behind sont des cellules dormantes à l’échelle locale (composées d’un chef d’équipe, d’un adjoint et d’un opérateur de radio) appelées à mettre en œuvre leurs réseaux d’agents sondés en temps de paix et activés au moment de l’invasion, en liaison avec l’état-major de l’armée. Formées aux États-Unis depuis 2015, ces cellules disposent de communications sécurisées et d’une maîtrise des arts de la guérilla. Elles sont craintes au plus haut point par les forces russes. »

        « Quel rôle pour les services secrets occidentaux dans le conflit en Ukraine?  » par Gérard Arboit, dans La Tribune, 7 mars 2022
        https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/quel-role-pour-les-services-secrets-occidentaux-dans-le-conflit-en-ukraine-905504.html

    • HMX dit :

      Certes ça n’a pas marché… mais c’est surtout le constat que les ukrainiens font encore monter la pression, et que ce qui reste de la flotte de la Mer Noire n’est pas à l’abri de nouvelles pertes !

      En tous cas, astucieux bricolage des forces ukrainiennes. Sur le même principe, on pourrait imaginer une embarcation similaire, mais emportant une torpille sous sa quille, et dotée de l’équivalent d’une bouée sonar activée par intermittence. Quelques unités suffiraient à établir un véritable barrage, y compris pour les sous-marins russes.

    • Manu34 dit :

      La bêtise de certaines de vos réactions est stupéfiante. Quel intérêt à écrire ce genre de choses ? D’où vous vient ce besoin de faire partager à tous votre idiotie en permanence ?
      Effectivement, une machine parfois ne fonctionne pas, et quand tel est le cas, son utilisation a été un échec. Non pas celui de ses concepteurs et utilisateurs, mais juste celui de cette utilisation précise, puisque pas plus que personne au monde hors premiers concernés vous ne connaissez le taux de ces échecs. Mais merci de nous avoir éclairé une fois encore…

    • BRAVO CHARLIE dit :

      Dénigrement et amertume: les 2 mamelles de Guillotin !

    • Alpha (α) dit :

      C’est donc un constat d’échec Guigui ? Oui et non…
      Oui, puisqu’il s’est échoué sans atteindre la cible supposée…
      Non, dans la mesure où il a atteint les côtes de Crimée sans être détecté…
      Alors sur, le reste n’est que littérature… mais manifestement, il y a un trou dans la raquette qui a conduit Moscou à déplacer ses forces navales de Sébastopol à Novorossiysk !… 😉

    • 8+ dit :

      Ce qui peut surtout être considéré comme un échec, c’est le faite que le drone ait pu naviguer dans les eaux Russe sans être intercepté.
      Encore une belle réussite Russe !
      D’ailleurs la Russie est en échec sur tous les aspects dans la guerre en Ukraine.

    • joe dit :

      Les statistiques des missiles russes ne sont pas fameuses. A priori 30% n’atteignent jamais leurs cibles, et pas à cause de la DCA mais de problématique de vol/moteur. Cité nous un matériel technique qui ne soit pas faillible… Pour la litterature, cela ajoute au contraire un autre chapitre à la panoplie des moyens fournis pour éjecter l’envahisseur.

    • Naoned 46 dit :

      Ne soyez pas impatient
      Il y en aura d’autres qui feront mouche
      Tout viendra en son temps

    • Charcot84 dit :

      @guillotin..;encore une analyse affligeante ! Tel vos maîtres du kremlin, vous n’avez aucun argument intéressant factuel, documenté pour essayer de discréditer des ukrainiens qui font preuve d’audace, de résilience et de pugnacité qui se traduisent par des revers cinglants pour les forces de votre adulé tsar ! Ce drone naval montre ô combien que les ukrainiens surprennent par les innovations qu’ils mettent en oeuvre, l’échec est patent à toutes les armées du monde, certains sont plus cuisants que d’autres….

      • Guillotin dit :

        @ Charco84 : mention spéciale pour votre commentaire et quelques autres précédents, qui confirment bien mon postulat du début : on ne sait rien, ni du pourquoi ni du comment de cet objet, et tout le reste dont vos commentaires , c’est de la littérature , des supputations : parler pour ne rien dire, sans rien savoir, en aveugle, chacun y est allé de ses petites orientations idéologiques à sens unique.
        C’est ce que cette image suggère, comme les images muettes et aveugles d’un tank échoué au bord d’une route. mais tout le monde est tombé dans le panneau;
        Cette image et ses commentaires pourraient servir de cas d’école dans une fac de journalisme, de psychologie, voire une école de guerre : du rôle et de la fonction de l’image dans le processus de la manipulation des foules.
        Votre réaction ne prouve qu’une chose : la profondeur de votre conditionnement, qui a été à ARN messenger et qui a atteint et modifié jusqu’à votre ADN

        • Mëhmët Ëglûëglû dit :

          Guillotin, je suis d’accord avec vous. Il y a tout lieu de penser qu’il s’agit là d’un drone naval fabriqué et mis en oeuvre par les Martiens. La forme arrondie et l’aspect brillant le prouvent.

        • tschok dit :

          @Guillotin,

          Si, je vous cite: « mon postulat du début : on ne sait rien, ni du pourquoi ni du comment de cet objet »,

          Alors, votre assertion « c’est donc le constat d’un échec, celui de ceux qui ont fabriqué et mis en oeuvre ce drone » est une extrapolation abusive.

          Parce qu’on ne sait même pas si c’est un drone et s’il a été mis en oeuvre par quelqu’un qui lui a donné une mission.

          En fait, on voit juste une barque échouée en supposant c’est un drone, parce qu’il y a des machins et des bidules dessus qui le laissent penser.

          Si la proposition de départ c’est: on ne sait rien de ce truc, alors on ne peut même pas affirmer que c’est un drone ni qu’il aurait échoué dans son éventuelle mission.

          Laquelle, d’ailleurs? Si ça se trouve, la mission de ce truc est de permettre la fabrication d’une image qui sera ensuite diffusée sur les Internet, pour faire causer les gens. Dans ce cas, sa mission serait une réussite. Sauf qu’on ne sait pas.

          Votre proposition de départ c’est: on ne sait rien de ce truc. Il faut s’y tenir.

          Cette proposition interdit de formuler des affirmations, elle autorise seulement des hypothèses.

          Or, vous avez formulé trois affirmations:
          – Ceci est un drone
          – Quelqu’un l’a mis en oeuvre, ce qui implique une mission
          – Cette mission est un échec

          Ce qui serait correct serait de dire:
          – Ceci est peut-être un drone,
          – Quelqu’un l’a peut-être mis en oeuvre en lui donnant une mission, dont on ignore le contenu,
          – Cette mission a peut-être échoué.

          C’est pas le tout de faire le malin Guillotin, il faut l’être.

          Vous vous êtes bien marré parce que vous avez entrainé les commentateurs dans un piège: ils ont réagi comme si vous prétendiez que ce bidule était ukrainien, alors que vous vous êtes contenté de dire: « ceux qui l’ont fabriqué et mis en oeuvre ». Donc, n’importe qui, y-compris les Russes.

          Voir les gens tomber dans votre petit panneau a dû vous faire jouir. Sauf que vous avez vous-même commis une erreur de logique. Trois pour êtes exact.

          Mais ce sont des jeux puérils, quand même.

        • Robert dit :

          La donne va prochainement changer à coup sûr, BHL est allé soutenir l’effort de guerre ukrainien. C’est un ancien du SA de la DGSE qui décrit la démarche du guerrier de Saint Germain des Prés.
          https://twitter.com/GSacaze/status/1572986458029395973
          Vu le résultat des engagements de BHL dans toutes les guerres américaines, on peut raisonnablement s’inquiéter pour le camp qu’il a choisi.

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          c’est bien vous qui avez écrit –» un drone naval s’est échoué » .. c’est donc le constat d’un échec, celui de ceux qui ont fabriqué et mis en oeuvre ce drone .–

          Qui vous dis que ce n’est pas un échouage volontaire pour faire peur au Russe, et les contraindre à déplacer leur flotte?
          Comme nous, vous n’en savez rien donc je reprendre a mon compte votre autre propos :
          Votre réaction ne prouve qu’une chose : la profondeur de votre conditionnement, qui a été Spoutnétisé et a atteint et modifié votre capacité de réflexion.
          Votre pirouette sur l’interprétation d’une image ne suffira pas à masquer la médiocrité de cette attaque.

    • albatros dit :

      Rien de grave, cela arrive dès que c’est bourré d’électronique
      par contre les russes ne se sont pas aventurés à récupérer quoi que ce soit dans l’engin qui devait être piégé au cas où…

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ par contre les russes ne se sont pas aventurés à récupérer quoi que ce soit dans l’engin qui devait être piégé au cas où…]

        Ça se trouve à l’heure qu’il est ils ont déjà la capacité des batteries , la puissance du moteur et une estimation de la résistance à l’avancement du bestiau.
        Comme ils connaissent par cœur les courants marins de la région ( voir l’épisode des mines dérivantes ) ils doivent avoir une idée de l’endroit ou il a été lancé … ;0)
        Tout le monde n’a pas l’intelligence de piéger ses drones comme on piège un poste radio … ;0)

    • Pour Info dit :

      @Guillotin : si l’on veut vraiment faire de la littérature, on sait qu’un échouage est une action volontaire … Quelques petits progrès à faire en français.

      • Guillotin dit :

        @ Pour info : vous pouvez m’indiquer où j’ai employé le mot  » échouage » ? Quelques gros progrès à faire en lecture.

    • vachefolle dit :

      « Tout se déroule selon le plan »,
      La Russie n’envahira jamais l’Ukraine, ce sont de simples exercices au Belarus, et d’ailleurs ce n’est pas une guerre mais une simple « opération spéciale », et bien sur aucun conscrit ne sera envoyé en Ukraine, et la mobilisation Russe n’aura évidemment jamais lieu….
      … la liste des mensonges Russes devient trés trés longue…..

      • Guillotin dit :

        @ vachefolle : » stricto sensu « en effet la Russie n’a pas envahi l’Ukraine. Elle a cherché à corriger son gouvernement fantoche sous forme de gros avertissements,( Kiev) et elle est venue au secours du Donbass qui était sous la mitraille des milices nazies depuis 10 ans dans l’indifférence occidentale.
        C’est une opération spéciale, très délimitée, d’ingérence humanitaire ( concept occidental d’ailleurs ) pour venir en aide à des populations martyrisées et russophones qui souhaitent leur rattachement à la Russie et qui vont l’avoir dès la semaine prochaine.
        Le reste c’est le bourrage de crâne des l’OTAN et un scénario américain fabriqué au Département d’Eta et au Pentagone.
        Par contre , les USA se servant de cette opportunité pour tenter de faire détruire la Russie par l’OTAN , ce sont les américians qui transforment cette opéartion spéciale, limitée, en autre chose. Adressez-vous à eux car ce sont eux les fauteurs de guerre

        • Tannenberg dit :

          Dommage que le ridicule de vos déclarations sur ce site ne vous étouffe pas, et elles sont toutes aussi nombreuses que loufoques, genre, moi j’ai les plans pas vous, ou bien moi j’étais prof de ceci ou de cela, moi j’ai la légitimité de vous dire ce qu’il en est vraiment de la vérité vraie… non sans rire, faites un effort, ça nous ferait des vacances 😀

        • joe dit :

          Votre propagande Russo-nazi est répugnante. Sans surprise vous copiez vos maîtres. Les mensonges seront plus dures à avaler pour la population russe qui était majoritairement indifférente puisque cette guerre ne la touchait quasiment pas, à part de lointaine république-chair à canon . Dans quelques semaines/mois les corps sans vie ou mutilés des « réservistes » des cités russes jusque la soigneusement épargnées par le pouvoir vont revenir par milliers… C’est l’Afghanistan bis mais puissance 10…. Tout se passe suivant le plan 🙂

        • L'Alacrite dit :

          Comment expliquez-vous alors que les charniers humanitaires découverts en Ukraine ne contiennent pas de Russes, ni de milices pro-Russes, ni de paillassons occidentaux pro-Russes ? C’est tout de même étrange …

          « C’est une opération spéciale, très délimitée, d’ingérence humanitaire »
          Il paraît donc logique que l’Ukraine réplique par une contre-opération militaire spéciale, délimitée à son territoire (celui qui est internationalement reconnu, pas celui fantasmé par Medvedev-le-Second), et de mener des frappes humanitaires spéciales sur la Seconde Armée du Monde™ 🙂

          Mais rassurez-vous Guillotin, tout se déroule selon le plan !
          https://www.themoscowtimes.com/2022/09/22/russian-border-traffic-surges-after-partial-draft-announcement-a78865

    • Patrick, de Belgique dit :

      Il faut bien regarder les choses, un drone perdu, d’accord, c’est un petit échec, mais quand le Moskva a été envoyé par le fond, ce navire était censé protéger la flotte de la Mer noire et faciliter un débarquement, mais il n’a même pas été capable de se protéger lui-même ! Ce désastre naval, est-ce que c’est de la littérature ou un terrible échec ? Je n’éprouve personnellement aucune haine contre les Russes ni contre personne d’ailleurs, mais quand je vous lis, je ne vous comprends pas, vous semblez robotisé dans vos propos sur tous ces évènements; est-il vraiment anormal que les Européens (au sens géographique) n’aident pas un peu les Ukrainiens dans ce conflit ? Si demain ou plus tard, la Chine déferlait sur la Russie, serait-il normal de ne pas aider cette dernière ? Faut-il encore que celle-ci se montre un peu plus rassurante vis à vis des Européens! Il y a un ordre international à respecter, on ne peut pas se jeter comme sur un état voisin, reconnu internationalement et disposant d’une voix à l’ONU, lequel, avec ses défauts ou ses insuffisances, est encore utile; c’est l’erreur ou plutôt la faute qu’avait commis Saddam Hussein en voulant liquider le Koweït; autrement, aucun petit pays, aucun peuple ne sera tranquille si on laisse se produire de tels actes sans réagir; si il y a des problèmes, cela doit pouvoir se négocier autour d’une table, pourvu qu’il y ait la volonté, bien sûr !

    • lgbtqi+ dit :

      C’est amusant, dès qu’il y a un sujet sur la Chine ou la poutinie, vous êtes systématiquement le 1er intervenant. Ça doit être comme le référencement go*gle : ça s’apprend.

      Vous guettez à longueur de journée l’arrivée d’un sujet sur ces pays ?

      Beaucoup de choses sont systématiques chez vous, outre le changement de pseudos : être le premier à intervenir, et systématiquement soutenir Chine et poutinie et corée du nord en conspuant le camp occidental.

    • Dolgan dit :

      Espérons que les amiraux russes raisonneront comme vous.

  2. rainbowknight dit :

    A supposer que ce « drone » soit une arme ukrainienne comment est ce possible qu’il se soit approché si près des forces russes ? Faut il croire que l’emploi d’animaux marins, dressés pour lutter contre ce type d’incursion, est un échec ? Là encore entre le déclaratoire et la réalité de la guerre il y a un monde dans lequel la vérité n’a pas sa place.

    • HMX dit :

      « comment est ce possible qu’il se soit approché si près des forces russes »
      Vu la petite taille et les formes furtives de cette embarcation, probablement en composites, avec une très faible signature IR et sonore grâce à sa motorisation électrique, il n’est guère étonnant qu’elle ait pu passer littéralement « sous les radars ». Ajoutons que si l’infiltration a lieu la nuit (ce qui semble hautement probable), il est très difficile pour d’éventuelles sentinelles de détecter une telle menace.

      Bien sûr, les russes vont pouvoir prendre des contre mesures, même basiques comme l’installation de filets sous marins et de barrières flottantes autour des installations portuaires. Mais ils sont néanmoins confrontés à un dilemme : soit ils laissent leurs bateaux immobiles mais bien protégés contre les drones de surface derrière ces filets et barrières, mais dans ce cas ils deviennent des cibles fixes et s’exposent en retour à des frappes de missiles tirés sur coordonnées. Soit ils font sortir régulièrement leurs navires du port, avec le risque de faire une « mauvaise rencontre » avec des drones ukrainiens…

      Dans tous les cas, on notera le tour de force des ukrainiens, qui ont réussi à prendre l’ascendant et qui conservent toujours l’initiative sur la flotte russe, alors que la marine ukrainienne a été virtuellement anéantie en Mer Noire !

    • Rom dit :

      Vu la taille, encore faut il pouvoir le repérer.

    • Alphabeticus dit :

      Ce n’est pas une arme ukrainienne, c’est une arme américaine cédée à l’armée ukrainienne comme l’explique d’ailleurs l’article!!!

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Ce n’est pas une arme ukrainienne, c’est une arme américaine cédée à l’armée ukrainienne comme l’explique d’ailleurs l’article!!!]

        En l’occurrence le style c’est  » Hecho en Colombia » ! ;0)
        C’est dingue mais les  » Narcos  » n’ont jamais voulu  » droniser  » leur  » narco-submarinos  » alors qu’ils avaient les moyens de s’offrir les composants  » sur étagère  » et les ressources humaines .
        Un ingénieur Britiche ou Etasunien a développé un  » drone remora  » mais ils n’ont jamais voulu le financer et il s’est fait gauler en lançant un crowdfunding …

      • lgbtqi+ dit :

        Non.

        L’article évoque la possibilité que ce soit une arme d’origine US.

        N’allez pas trop vite en besogne, même si cela peut vous être utile.

    • Twouan dit :

      Arme, arme faut le dire vite.

      Je ne vois aucun contacteur mais plutot des defences de proue pour ne pas l’abimer lors de la recuperation.

      Je vois 0 laser mais plutot une petite camera large champs pour controler l’objet quand la camera de veille est utilisée, comme la vidéo empennage des tb-2.

      Electrique, peut etre mais il a des events assez surprennant. Sur un jetski, c’est pas specialement plus gros.

      Bref, ça a surtout l’air d’une plateforme de veille bricolée qui a fini par s’echouée.

      Tout le reste…

    • joe dit :

      Les Ukrainiens n’utilisent pas d’animaux. Ceux sont les russes qui ont largement médiatisés les « dauphins-soldats ». Ce type de drone n’a pas de capteur qui portent à des centaines de KM mais tout au plus quelques KM… surtout qu’ils flottent et non pas de mat pour rehausser leurs visions. Il est courant dans une guerre mais même durant des exercices que des vecteurs soient perdus par perte de contrôle de l’opérateur ou panne moteur.

  3. Notapix dit :

    Officiellement, le système Starlink « grand public », même dans la variante nomade, n’est pas sensée être utilisable en mouvement (cf. https://www.starlink.com/rv ). Ceci dit, il existe également une version de Starlink pour navires, compatible avec un emploi en mouvement… Avec la même antenne, ou une très proche (cf. https://www.royalcaribbeanblog.com/2022/06/28/i-tried-elon-musks-starlink-internet-royal-caribbean-cruise-ship ).
    L’antenne de la photo de l’USV semble plus large que les antennes Starlink, mais peut-être est-ce son support qui en donne l’impression. Et si c’est le cas, vu les débits offerts par Starlink, cet USV pourrait être pilotable à distance via la caméra.

    Reste à savoir pourquoi il s’est échoué : avarie de barre ou de moteur… Ou brouillage/piratage par les Russes ? Ils avaient déjà essayé de brouiller Starlink en mars dernier, sans résultat ; mais rien ne dit qu’ils n’aient pas réussi depuis.

  4. Bench dit :

    @Guillotin: Echec assurément mon Guitou, du moins pour ce drone en particulier. Mais il ne vous est pas venu à l’esprit le fait que même les matériels les plus simples, qu’ils soient de facture occidentale ou autre, tombent parfois en panne et plantent.
    Honnêtement mon comique, il se serait agit d’un drone chinois, nord coréen, iranien ou russe, auriez vous fait le même commentaire où nous auriez vous dit que la glorieuse technologie non occidentale avait souffert d’un dysfonctionnement bien naturel pour un matériel si sophistiqué? Je serais curieux de le savoir.

    • Guillotin dit :

      Bench : avec vous, c’est tirage gagnant à tous les coups !

      • Bench dit :

        Avec vous aussi mon comique. Relisez les réponse à votre post ci-dessus, en oubliant celle de Robert cependant, pour vous rendre compte de la bêtise de vos propos.

        • Bench dit :

          PS Guitou: en fait je n’avais pas bien saisi votre propos. Si je comprends bien, vous provoquez histoire de bien rigoler aux dépends de vos contradicteurs . C’est un jeu, un jeu débile, mais un jeu pour vous. A ce niveau, ce n’est plus simplement de la connerie mais ça devient congénital . On vous a bercé trop près du mur quand vous étiez p’tit? Parce que là franchement, étant donné l’ineptie de vos propos, je ne vois pas d’autres explications.

          • tschok dit :

            Oui Bench,

            Il a fait une petite manip:

            « ceux qui l’ont fabriqué et mis en oeuvre »

            Tout le monde a compris: les Ukrainiens.

            Et lui ça le fait marrer parce que ce n’est pas ce qu’il a dit. En fait il n’a désigné personne en particulier, juste « ceux qui n’ont fabriqué et mis en oeuvre ». Or, on ne sait pas qui c’est.

            Il a tiré plaisir d’avoir manipulé son monde. Mais c’est un jeu effectivement puéril et, en l’espèce, sans grand intérêt.

            Ca démontre quoi? Qu’on a tous des biais cognitifs? Wow! Big deal.

          • Don't feed the troll dit :

            Ce qui est intéressant avec Guillotin c’est qu’il a un fonctionnement plus complexe que beaucoup de trolls basiques.
            Dans son cas, la dimension provocatrice est évidente.
            Dire des énormités est pour lui une façon assez simple de s’assurer qu’on lui réponde et ainsi qu’on lui apporte une forme de reconnaissance.
            Argumenter avec lui ne sert à rien et ne fait que le renforcer dans le sentiment d’exister qu’il tire de ses provocations. La meilleure chose à faire est probablement de l’ignorer.

          • Chimou dit :

            On appelle ça un troll. Leur but n’est que de provoquer des réactions chez les autres, généralement de la colère. Il faut bien qu’ils occupent leur vie mais c’est au détriment de la qualité des échanges.

      • v_atekor dit :

        Guillotin, qu’est ce que tu fais à perdre ton temps sur ce forum, Poutine mobilise, c’est le moment de te rendre utile quelque part, et en accord avec tes convictions.

    • béber dit :

      La réponse est évidente…

    • lgbtqi+ dit :

      Vous savez, guillotin / le glaive / monbars / shimou fékaka (sic) nous a déjà entretenu des merveilleux objets qu’il trouve en dictature chinoise. Notamment d’un fantastique stylo pointeur laser qui assure son bonheur.
      Alors il est douteux qu’il se range au proverbe : « acheter chinois, c’est acheter deux fois. La première fois : chinois. La seconde fois : la marque d’origine ».

  5. Catoneo dit :

    Le machin ressemble à une torpille de surface comme en utilisaient jadis les Italiens qui les chevauchaient, sauf que là elle est radiocommandée.
    C’est pas cher à fabriquer en grande série, et ça ouvre un destroyer comme l’USS Cole dans le port d’Aden en l’an 2000.
    Lancé à l’heure de l’apéro, il a ses chances.

  6. Frédéric dit :

    La taille me semble d’être de trois m max vu la taille de la caméra. On des détails sur celle ci et là masse de l’engin ?

  7. Alfred dit :

    @Notapix. Non. Autonomie de la batterie insuffisante…. Ce truc parait assez rudimentaire pour être un drone made in USA…. La camera n’a même pas été peinte de la couleur de la coque. De simples allumeurs à pression à l’avant, etc… Travail peu soigné. Ça sent la fabrication locale. Même les anciennes Peugeot et Renault etaient mieux finies que ça. C’est dire..

    • Daniel BESSON dit :

      Cit :[ De simples allumeurs à pression à l’avant,]

      Humphrey Bogart et Katharine Hepburn ont réussi à couler une canonnière Allemande avec de simples bouteilles d’oxygène et des clous …. ;0)

    • lgbtqi+ dit :

      qui étaient fabriquées en temps de paix, les anciennes Peugeot et Renault… Vous savez, en Ukraine, ça chahute un peu depuis qu’un fou furieux et inconséquent souhaite anéantir ce pays, depuis le 24 février 2022.

  8. Daniel BESSON dit :

    Cit :[ En outre, deux protubérances au niveau de la proue semblent être des détonateurs de contact. D’où l’hypothèse qu’il s’agit d’un « bateau suicide », comme les rebelles Houthis ]

    En l’occurrence quand j’ai vu cette photo cela m’a plus fait penser aux semi-submersibles  » furtifs  » connus sous le surnom de  » narco-submarinos  » ! ;0)
    C’est vrai que j’ai vu plus de ces bestiaux que de bateaux-suicides Houthis…;0)
    Y compris sous la forme  » e-narcosubmarino » … ;0)
    Maintenant les ingénieurs Russes feront certainement ce que font les spécialistes de l’ USCG :

    – Estimer l’autonomie du bestiau avec les batteries et les moteurs-électriques
    – Estimer sa résistance avec un essais en bassin ou encore mieux un essai de remorquage instrumenté .

    Avec tous les instituts navals de la région , cela ne doit pas poser de problèmes même si l’on a affaire à des Moujiks Mosquals illettrés … Pas besoin de sortir de  » Navale  » pour ce genre d’essais !

    Maintenant la présence de l’anneau d’étrave (  » bow eye for towing  » ) nous donne peut-être une indication sur la tactique utilisée , toujours si l’on se place dans une optique  » Narcos  » . ;0)
    Un anneau d’étrave c’est bien sût TRES commun mais sur un  » e-submarino  » il a une autre fonction ….
    Les Narcos utilisent la propulsion électrique pour l’atterrage afin de leurrer les barrières d’hydrophones que l’on suppose présentes en certain points de la côte Pacifique .
    Le  » e-narcosubmarino  » est remorqué par un navire de pêche le plus souvent , un bateau de plaisance ou un cargo .
    Les Russes feraient bien de vérifier le trafic des vraquiers de céréales dans la Mer Noire car il est n’est pas impossible que certains soient utilisés comme  » bateaux mères  » !… ;0)

    https://www.youtube.com/watch?v=ICQ4X1eKqgg

    • tschok dit :

      En principe, ils les surveillent et participent aux visites de contrôle, en vertu des accords.

    • v_atekor dit :

      Je suis tout à fait d’accord.
      .
      D’autres l’ont dit, mais les US nous ont habitué à des moyens mieux finis. Lorsqu’on rapproche l’image, ça sent surtout le bricolage à tous points de vue : camera, soudures, contacts pour l’explosion. La seule camera est surprenante, car on se demande bien ce qu’elle peut faire sur un drone qui pourrait se guider en inertiel+GPS, et quitte à avoir des moyens de vues sur la cible aurait utiliser des boules panoramique… pas très pratiques si un humain est aux commandes. Bref ça sent quand même la réalisation économique…
      .
      L’article dit que ça viendrait des stocks de l’US Navy, je veux bien le croire, mais je ne serais pas surpris si c’était une production locale, ou bien un autre fournisseur tiers (La Turquie et la Pakistan sont aussi fournisseurs de l’Ukraine… )

    • didixtrax dit :

      vu la vague, les cailloux, la caméra et l’antenne, cet USV me semble mesurer dans les 3m, quelles charge « utile » peut-il transporter en plus des batteries pour disons 10km (il faudra effectivement un innocent navire de commerce pour l’approcher) ou 100km d’autonomie ?

  9. VinceToto dit :

    « Q: (OFF-MIKE). It’s a draw — draw down from…

    MR. KIRBY: It’s coming from Navy stocks, yeah. »

    « Q: (OFF-MIKE) can you get a fact sheet for us on this unmanned combat vessel? There’s none in the Navy inventory. They’re all experimental. How do we know the damn thing even works? But I’m not asking you now for details, but… »

  10. lgbtqi+ dit :

    Le camouflage est largement perfectible il me semble. D’ailleurs les photos où s’entremêlent des lettres de copyright et la peinture de la coque en témoignent un peu.

  11. JYC dit :

    Ce qui m’étonne, c’est que l’engin soit marqué et qu’il ai été détruit immédiatement: il n’y a aucune raison objective à permettre une aussi facile identification et encore moins de ne pas le ramener au port après avoir neutrelisé la charge. Ca pue le coup fourré par les russes peut-être les ukrainiens voire même les deux, l’un ayant utilisé une opportunité offerte par l’autre !

  12. Dolgan dit :

    En ukraine, c est la saison. Les russes vont a la ceuillette de drones. Ils en ont déterré un. Tout beau, en plusieurs grosses caisses dans une forêt 15km au SUD Est de oleshki (le pont de kherson).

    Ça fait une belle trotte à travers le territoire ennemi. Si tu es russe, amha faut éviter de te promener dans les bois. Il doit y avoir du monde dans ces grandes zones forestières .

  13. Sun Tzu dit :

    @ Guillotin, avant d’écrire n’importe quoi lisez, le protocole de Budapest.

    Et vous constaterez que la russie après avoir créée, organisé et soutenue une rébellion a envahi le pays. Si les Ukrainiens avaient gardé leurs missiles, ils seraient toujours indépendants et la Crimée et le Donbass… n’auraient pas été envahi.