Le ministère brésilien de la Défense commande 27 hélicoptères H125 à Airbus Helicopters

Hélicoptères Cougar, Panther, Super Puma, Écureuil… Le ministère brésilien de la Défense est un fidèle client d’Airbus Helicopters… mais qui ne s’était plus manifesté depuis 2008, après la commande de 50 H225M [Caracal].

Cela étant, le 16 septembre, il s’est rappelé au bon souvenir du constructeur européen en lui notifiant, via le Comité de coordination du programme d’avions de combat [COMAC], un contrat portant sur la livraison de 27 hélicoptères H125 afin de les AS350 Écureuil et les Bell 206 utilisés pour la formations des pilotes de l’aviation navale [Aviação Naval Brasileira] et de la force aérienne [Força Aérea Brasileira] brésiliennes. Le montant de ce commande n’a pas été précisé.

« Ce contrat concrétise un projet qui équipera à la fois l’armée de l’air et la marine brésiliennes avec des appareils modernes qui répondront à leurs besoins pour les 30 prochaines années », a commenté le général Carlos de Almeida Baptista Junior, le commandant de la Força Aérea Brasileira.

« Le H125 est un hélicoptère polyvalent, largement utilisé […] comme plate-forme d’entraînement grâce à sa robustesse, sa fiabilité et sa facilité d’entretien. Nous sommes honorés de la confiance continue des forces armées brésiliennes après plus de 40 ans de coopération », s’est félicité Bruno Even, le Pdg d’Airbus Helicopters.

Comme une partie des cinquante H225M, les H125 commandés par Brasilia seront assemblés par Helibras, filiale d’Airbus Helicopters, à Itajubá [État du Minas Gerais]. Ces appareils seront dotés d’un cockpit à double écran G500H TXi d’un VEMD [Vehicle & Engine Multifunction Display, un écran multifonctions affichant les paramètres du moteur et de l’aéronef] et de divers équipements complémentaires afin de faire en sorte que la « formation des futurs pilotes soit aussi représentative que possible de leurs missions », explique Airbus Helicopters.

L’industriel souligne par ailleirs que le H125 est l’un des hélicoptères les plus vendus au monde, avec plus de 5350 exemplaires en services. Ceux-ci ont accumulé plus de « 37 millions d’heures de vol ». Enfin, il rappelle aussi que les forces armées brésiliennes exploitent actuellement 156 appareils conçus par Airbus Helicopters.

Photo : Airbus Helicopters

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

2 contributions

  1. Auguste dit :

    Le Ministère brésilien a bon goût.Un choix de connaisseur.Félicitations.

    • john dit :

      Simplement le Brésil a Helibras, une filiale de Airbus, donc pour l’économie locale c’est le choix évident, et comme cet hélicoptère a fait ses preuves et qu’il correspond aux besoins, le Brésil a fait un choix évident.
      Et ce d’autant que lorsque on parle d’hélicoptères, la disponibilité de pièces détachées est un facteur majeur pour la maintenance. Et comme les armées ont décidé de réduire les stocks de pièces détachées (très très bête d’ailleurs), un hélicoptère civil qui a été vendu en nombre exceptionnel est un choix idéal, et des pièces détachées existeront pour encore très longtemps !
      C’est donc bien un « non-choix » mais une évidence !