La France veut renforcer ses relations militaires avec Djibouti

Lors de son allocution prononcée à l’Hôtel de Brienne le 13 juillet dernier, le président Macron a indiqué avoir demandé « aux ministres et au chef d’état-major des armées de pouvor repenser d’ici à l’automne l’ensemble de nos dispositifs sur le continent africain ».

« C’est une nécessité stratégique car nous devons avoir des dispositifs […] moins posés et moins exposés, réussir à bâtir dans la durée une intimité plus forte avec les armées africaines » et « réussir à penser un continuum entre notre offre diplomatique, nos actions rénovées pour le partenariat africain, nos actions de développement, notre présence militaire », a ensuite développé M. Macron. « C’est un changement de paradigme profond que nous devons faire, et nous le ferons », a-t-il conclu sur ce sujet.

Outre leur présence au Sahel, au titre de la lutte contre les groupes armés terroristes [GAT], les forces françaises disposent de plusieurs bases et autres point d’appui en Afrique, notamment au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Gabon ou encore à Djibouti.

À la fin des années 2000, et dans le droit fil du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale [LBDSN] de 2008, cette présence militaire française a évolué, d’autant plus que, dans le même temps, les accords de défense liant la France à plusieurs pays africains ont été « rénovés ». D’ailleurs, certaines des décisions prises à l’époque ont dû être revues, sous la pression des évènements.

C’est ainsi que les Forces françaises en Côte d’Ivoire [FFCI] ont remplacé la force Licorne, alors appelée à disparaître. Ou encore que la base aérienne de N’Djamena a été maintenue… alors que Alain Juppé, alors ministre des Affaires étrangères après avoir été celui de la Défense, avait estimé que la présence française dans ce pays « ne se justifiait plus ».

Quant aux Forces françaises stationnées à Djibouti [FFDj], et malgré l’importance stratégique de ce pays de la Corne de l’Afrique [laquelle explique pourquoi plusieurs pays jouent des coudes pour s’y établir militairement], leur effectif diminua constamment, pour se stabiliser à environ 1950 militaires en 2014.

Puis, l’année suivante, une nouvelle réduction de format fut annoncée. Mais son ampleur fut moindre que celle qui était alors redoutée [il était en effet question de n’y laisser que 950 militaires…]. Reste que les FFDj, selon les plans décrits à l’époque par Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, devaient compter 1350 militaires à l’horizon 2017, soit le seuil minimum pour permettre à la France de tenir ses engagements à l’égard de Djibouti, savoir la défense de son intégrité territoriale.

Fraîchement nommé chef d’état-major des armées [CEMA], le général François Lecointre déclara, lors d’une audition au Sénat en 2017, qu’il était hors de question pour lui de « lâcher un pouce de terrain à Djibouti ». Et d’ajouter : « La zone, où nous sommes implantés, est extrêmement sensible et je ne pense pas que nous devrons nous en désengager dans les décennies qui viennent ».

Justement, l’accord de défense qui lie la France à Djibouti arrivera à son terme en 2024. C’est à dire demain… Et si le président Macron a dit vouloir revoir le dispositif militaire français en Afrique, celui de Djibouti ne devrait pas être concerné.

La semaine passée, lors d’un échange téléphonique, avec Ismaïl Omar Guelleh, son homogue djiboutien, M. Macron a « marqué son attachement à la stabilité de Djibouti », selon l’Élysée. Et les deux hommes ont « réaffirmé la force et le caractère stratégique de la relation de défense entre la France et Djibouti ».

Afin de préparer, notamment, le prochain accord de défense, le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, s’est rendu à Djibouti, le 15 septembre. Et, à cette occasion, il a rappelé la relation historique et stratégique » entre les deux pays. « Avec nos partenaires djiboutiens, nous souhaitons rénover notre relation de défense. D’ici la fin de l’année, nous allons travailler sur le prochain traité qui nous lie afin de le renforcer », a-t-il promis. Il s’agira d’aller vite… puisque les négociations devront être bouclées dans le courant de l’année prochaine.

Selon la Radiodiffusion Télévision de Djibouti, l’entretien qu’a eu M. Lecornu avec le président Guelleh ont porté sur « l’identification de pôles nouveaux de coopération sécuritaire, le renforcement de la capacité des armées des deux pays à mener avec succès des missions conjointes de dissuasion, et l’adoption, pour les forces de défense des deux nations, de modalités opératoires d’action redéfinies sur la base des défis sécuritaires, notamment le terrorisme, propres à cette région du monde ».

Pour rappel, les FFDj comprennent le 5e Régiment interarmes d’outre-Mer [RIAOM], un détachement de l’Aviation légère de l’armée de Terre [DETALAT] doté de 7 hélicoptères [4 Puma et 3 Gazelle], la base aérienne 188 [acec ses 4 Mirage 2000-5, un avion de transport CASA CN-235 et 3 Puma], une base bavale et le Centre d’entraînement au combat et d’aguerrissement au désert de Djibouti [CECAD].

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

67 contributions

  1. M.W dit :

    Langues officielles : Français, Arabe, et bientôt chinois , comme quoi Monsieur Macron

    • Pascal dit :

      Lors de mon séjour, le journal télévisé du soir passait quatre fois, et en quatre langues différentes, Français, arabe, Afars et Somali…

    • fabrice dit :

      On n’est pas à une contradiction près…D’ailleurs « dans le même temps » où en est l’affaire « Borell » ?

  2. Jackez Le Navenec dit :

    Bonjour,

    Comme souvent le Service de Santé des Armées est oublié. Il a été très présent à Djibouti avec feu le CHA Bouffard. Mais il est toujours présent avec un role 2 sur la base aérienne.

  3. LucienB dit :

    Je crois que la France a désactivé les bases militaires qu’elle avait au Sénégal.

  4. Frédéric dit :

    Le 5e Régiment interarmes d’outre-Mer a perçu 4 Ceasar en début d’année pour remplacer les derniers Trf 1 qui vont partir en Ukraine.

    • Dolgan dit :

      Les trf1 qui partent en ukraine sont pas censé être des retirés du service et vendu à une société privée ?

      De plus la décision a été prise récemment . Donc pas de lien possible avec des caesars livrés en début d année.

  5. vno dit :

    Pour les valises, il prennent du dollars ou de l’euro ?

    • MCMD dit :

      Le franc djiboutien est indexé sur le dollar. Vous avez la réponse…

      • Harambe dit :

        C’est normal, l’UE ne défend pas sa monnaie contrairement aux USA qui font tout pour garantir le dollar du chantage au coup d’état par la CIA et quand ça ne marche pas, c’est la guerre comme en Irak, en Libye, en Iran, au Venezuela.

        Quand l’Irak de Saddam a voulu faire de l’Euro LA monnaie d’échange pour son pétrole, il s’est prit une coalition anglo-saxonne sur le pif et à part la France qui a dit non, les autres nations européennes se sont empressés de rejoindre l’ordre de bataille comme si ils avaient gagnés au loto.

        Quand l’UE utilise l’Euro pour régler ses échanges énergétiques pas cher avec la Russie, ce qui en contre-partie encourageait la Russie à utiliser ces Euros pour importer des produits européens, elle s’est empressé de lancer un embargo contre la Russie sous les ordres des USA.

        Ne parlons même pas de l’Iran et du Venezuela. Au lieu de faire en sorte de se fournir en énergie fossile pas chère auprès des « ennemis » des USA, consolider sa compétitivité industrielle à l’encontre des USA et de la Chine, l’UE se suicide lentement mais surement après tout les USA ont leur propre énergie fossile pas cher et les chinois ont la Russie pour se fournir pas cher.

        • Paddybus dit :

          Vous avez grandement raison, et vous avez même oublié la Libye … même si le Raïs n’était pas des plus recommandables, il tenait son pays, commençait de grands travaux, pour le bien être de sa population avec entre autre, un captage et transport d’eau pompée sous le désert, afin de donner l’eau courante à l’ensemble des populations… nous avons maintenant un pays en désordre, qui laisse passer les vagues de migrants en masse, et les petites magouilles qui n’ont pas pour autant cessées…!!! Lui aussi voulait commencer à se faire payer son pétrole en autres monnaies que le dollar…

          Et pour la relation europe- Russie, ce n’est pas une décision libre, mais une décision par les domestiques des ricains, qui obéissent au doigt et à l’oeuil… Il faut vraiment lire « l’ami américain » de Eric Branca…. c’est hallucinant ce qu’on y lit, au moins pour les décideurs de France…!!!
          La vassalisation n’est pas une idée d’illuminés, c’est un fait établi… dont De Gaulle nous avait préservé, mais les suivant nous ont trahis…

          La césure entre l’ue et la Russie avait été théorisée par Brzezinsky depuis la fin des années 90, il faut lire « le Grand échiquier » qu’il a écrit, et qui résume l’ensemble de la stratégie de domination … Y compris les pays à déstabiliser au moyen orient…Syrie, et Libye y figurent en tête…!!!

    • Ancien de la coopération militaire. dit :

      IOG, son âme damnée ZCI et tous leurs sbires prennent tout ce qui est sonnant et trébuchant, ils ne sont pas difficiles. Plus corrompus et avides qu’eux, tu meurs ! Dollars, euros, yens, yuans, tout est bon pour s’en mettre plein les fouilles au détriment du peuple.

  6. Est-ce que Biden est d’accord?

    • lgbtqi+ dit :

      votre maître, poutine, ne l’est pas.

    • fabrice dit :

      Comme vous ne suivez pas, juste pour vous informer, Djibouti vend son territoire comme base militaire à qui peut payer. La Chine en a aussi une grosse ainsi que les USA. Djibouti a aussi contracté de nombreux crédits à Pékin…

    • Yvan dit :

      Est-ce que Xi Jinping est d’accord?

    • Naledi dit :

      Et la stèle du juge Borel qui surplombe la mer du haut des falaise. Il se serait immolé avant de se jeter dans le vide…

  7. tathan dit :

    et la 13 DBLE? pas indiqué?-

  8. Catoneo dit :

    Djibouti est une station importante pour nous vers les îles éparses et La Réunion et bizarrement, ce sont les garanties de pacification que nous y avons apportées qui ont attiré les mouches américaines et chinoises.

  9. « Pour rappel, les FFDj comprennent le 5e Régiment interarmes d’outre-Mer [ »
    Il n’y a plus le 2 e REP et les dragons à Arta, ni la 13 DB de la légion à Djibouti ?

  10. Buburoi dit :

    On était les rois à Djibouti, mais on a donné notre place aux américains, et aux chinois. Pour revenir, il faudra payer très cher et on a pas les moyens. Macron le dit: l’abondance, c’est fini.

    • Czar dit :

      « revenir » où, exactement ? A djibouti ? On y est, si tu as raté un épisode. d’ailleurs Guelleh avait signifié il y a quelques années son désir de voir renforcée la présence française sur place

  11. mulshoe dit :

    Les Chinois s’implantent à Djibouti . Les US y sont déjà installés .

    • MCMD dit :

      Les Chinois sont militairement implantés à Djibouti depuis 2016 / 2017. Le 1er aout 2017, la base chinoise de Doraleh était inaugurée et déja suffisamment opérationnelle pour offrir un soutien logistique aux déploiements de l’APL et de l’APL-M.

  12. art tas dit :

    ça va encore nous coûter un bras ….les dollars djiboutiens

  13. Reality Checks dit :

    Excellent.
    Qui se ressemble s’assemble s’est bien connu.
    Meilleurs voeux de succès à cette belle relation stratégique entre deux grandes nations souveraines, connue pour leur maîtrise de leur destin.

    • Reality Checks dit :

      Typos: connue=>connues – s’est =>c’est.

    • fabrice dit :

      Je ne suis même pas sur que Reality Check fasse du second ni du troisième degré…je pense que c’est du 1er degré…

      • lgbtqi+ dit :

        C’est bien connu, les Algériens, ça dérape vite dès qu’il y a quelques degrés. C’est comme ça, ils ne sont pas habitués.

  14. wololo dit :

    L’article ne parle pas de l’énorme base chinoise a quelques km.

  15. Réno dit :

    Pov Macron le stratège ……………

  16. breer dit :

    La république de Djibouti et ses dirigeants ne risquent pas de se passer de l’argent versé par les états qui ont des militaires sur places, dont les USA, chinois, français et d’autres contingents moins importants mais présents.

    • fabrice dit :

      Ils doivent une grande ardoise à Pékin. Djibouti vit des trafics dans la corne de l’Afrique et vis à vis du Yémen (ah le khât)…Ils ne produisent rien, ils rendent des « services »…
      Guelleh joue les uns contre les autres en pensant que les « Grands » vont se neutraliser. Pour l’instant ça marche.

  17. VinceToto dit :

    «  »renforcer ses relations » » » »une intimité plus forte avec les armées africaines » »
    Perso, cela me fait « beurk » ce genre de langage, beurk, beurk, beurk…
    Les Africains se plaignant des mœurs des français, il faudrait peut être le prendre en compte plutôt que de continuer à vouloir forcer un style qui ne correspond pas à leur mœurs(ni aux miennes).

    • vrai_chasseur dit :

      @Vincetoto
      à propos de moeurs….
      Les djiboutiens en ont ras-le-bol des officiers de la base chinoise qui roulent ivres morts sous les tables des bars et restaurants, maltraitant le personnel (les militaires du rang chinois ne sortent pas, ils sont confinés à la base – tous les mois l’armée chinoise fait venir pour eux un bateau de Chine chargé de dames spécialistes).
      les officiers sont trop ivres et ne paient pas la note, il faut les faire raccompagner à la base par convois de taxis qui ne sont pas remboursés par l’économat chinois.
      Ils en on ras-le bol des ouvriers chinois sur les chantiers BTP africains sous prêts financiers chinois, qui sont pour la plupart des repris de justice purgeant des peines de droit commun (les chantiers en Afrique, c’est leur genre de Cayenne à eux) et qui font le mur le soir pour aller voir les p*tes, créant systématiquement des rixes avec des blessés dans les quartiers populaires.
      Ils en ont ras-le-bol des techniciens chinois qui ne dépensent pas un franc djiboutien sur place, amenant même leur viande et leurs pâtes dans leur bagage en soute.

      • fabrice dit :

        Vrai Chasseur
        On n’est pas dans des démocraties, du moment que tu plais aux leaders…Les Chinois connaissent aussi la musique.

      • VinceToto dit :

        Le truc le plus horrible restant quand même leur intérêt pour le karaoké, de préférence bourrés.

      • Guillotin dit :

        @ vrai_chasseur : vous n’avez jamais visité des bases américaines en Europe ? moi, si, de Mildenhall, Alconbury, Lakenheath, Bitburg, Ramstein, Spangdahlem…toutes sur le même principe, vivant en autarcie pour la nourriture et les services, et avec le même genre de problèmes aux alentours, ( bars, night clubs etc ..) , au Japon notamment où cela a fini par entraîner des manifestations des locaux, à cause aussi d’affaires de viols, d’accidents autour de la base etc…..
        les chinois ne sont donc pas les vilains de service, qui seraient pires que les autres

        • Dolgan dit :

          Pas besoin d invoquer les us . En france, les villes garnisons entraînent leur lot de déboires nocturnes

          • Bench dit :

            @Dolgan, avec Guillotin, les US c’est toujours pire que tous les autres. Il ne peut pas s’en empêcher, c’est comme ça. Avec lui, l’Amérique c’est le mal sur terre.

    • Lockass dit :

      Comment se concentrer sur la forme au lieu d’analyser le fond

  18. Bleih Moor dit :

    tout ca pour travailler avec les Chinois du coin?

  19. Auguste dit :

    Il y a beaucoup de monde à Djibouti.Et les Djiboutiens ont appris à nager.Attention à ne pas se retrouver cocus encore une fois.A mon avis de rien du tout,on ferait mieux de renforcer nos relations militaires franco-françaises sur les Territoires d’outre mer,mêmes si moins « stratégiques » à première vue.

  20. Sylvain dit :

    M. Macron agit à Djibouti trop peu et trop tard. De plus , son dernier déplacement en Afrique a été très mal perçu du fait de ses discours peu diplomatiques

  21. ALAN dit :

    Ne serait-il pas judicieux de remplacer les quatre Mirage-5 par autant de Rafale C ? Ainsi on récupérerait quatre précieux Mirage pour la défense aérienne de l’Hexagone, ce qui ne serait pas du luxe depuis le retrait des derniers Mirage 2000 RDI d’Orange.

    • Achille-64 dit :

      Bonne idée, à condition de les prendre sur le stock croate … car en matière de Rafale, l’hexagone n’a plus que la peau sur les os … pour ainsi dire …

  22. Maurel dit :

    Bonjour,
    Impensable qu un article datant de septembre 2022 comporte une énormité comme celle là: Mr. Laurent Lagneau dans les Armées on répète souvent « connaissez vos chefs » ; si vous rédigez un article comme celui ci, relisez vous et nommez le véritable Chef CEMA Le Général Burkhard nommé le 7 juillet 2021 et non le Général Lecointre son prédécesseur. Incroyable…

  23. Daniel 1945 dit :

    Vous avez oublié les Bat d’Af’ à Obock.