La flotte britannique de F-35B atteindra sa pleine capacité opérationnelle avec deux ans de retard

Avant de prononcer la pleine capacité opérationnelle [FOC – full operating capability] de sa flotte de chasseurs-bombardiers F-35B, le ministère britannique de la Défense veut être en mesure de déployer simultanément au moins deux escadrons sur un théâtre d’opérations et/ou sur ses deux porte-avions. Et cet objectif devait être atteint en 2023. Or, ce ne sera pas le cas.

En effet, pour le moment, seul le 617 Squadron de la Royal Air Force [RAF], a les qualifications nécessaires pour être envoyé en mission. D’ailleurs, il a pris part au premier déploiement du HMS Queen Elizabeth, en 2021. Déploiement au cours duquel il a perdu l’un de ses avions, en Méditerranée. Pour rappel, le groupe aérien embarqué [GAé] à bord du porte-avions britannique avait été complété par des F-35B de l’US Marine Corps.

Le 809 Naval Air Squadron [NAS], de la Fleet Air Arm [qui relève de la Royal Navy, ndlr], sera la deuxième unité britannique à être équipée de douze F-35B [soit le nombre minimal]. Du moins quand il sera réactivé étant donné qu’il a été dissous en 1983, peu après la guerre de Malouines/Falklands. Et il devrait l’être, au mieux, au second trimestre 2023.

Et comme ce 809 NAS ne pourra pas être immédiatement opérationnel, la FOC de la flotte de F-35B ne sera pas prononcée avant 2025. C’est, en tout cas, ce qu’a précisé le secrétaire d’État britannique aux Forces armées, James Heappey, en réponse à une question écrite posée par un parlementaire.

« Le 809 Naval Air Squadron doit être réactivé au deuxième trimestre de 2023. La pleine capacité opérationnelle de la ‘Lightning Force’ [flotte de F-35B, ndlr] est attendue en 2025, date à laquelle elle pourra déployer simultanément deux escadrons de manière opérationnelle », a expliqué M. Heappey.

Jusqu’à présent, seul partenaire de niveau du programme « Joint Strike Fighter » [JSF], le Royaume-Uni a reçu 24 F-35B [en comptant celui perdu en 2021]. Ce qui est insuffisant pour en doter deux escadrons puisque plusieurs appareils sont utilisés pour des essais et la formation des pilotes. Pour le moment, Londres a commandé 48 exemplaires sur les 138 initialement prévus.

Cela étant, la revue stratégique britannique publiée en mars 2021 [« La défense à l’ère de la compétition »] a seulement précisé que la « Royal Air Force continuerait d’accroître sa capacité de combat aérien au cours des prochaines années […] en allant au-delà des 48 avions F-35 déjà commandés ». Plus tôt, cette année, l’Air Marshal Richard Knighton, chef d’état-major adjoint des forces britanniques, a indiqué que l’achat d’un lot de 26 appareils supplémentaires allait être négocié. Et d’ajouter : « L’engagement final que nous prendrons pour ces avions dépendra de l’amélioration des coûts associés au soutien et à l’intégration des armes britanniques ».

Photo : Royal Navy

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

106 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    Lorsque l’escadron F35B « RAF » et celui de « Royal Navy » seront embarqués ensemble (à partir de 2025), il risque d’y avoir une petite ambiance électrique à bord du PA anglais … 🙂
    .
    Sinon, une Fleet Airm Arm sans « early warning » façon Awacs/Hawkeye, ce ne peut pas être la panacée.
    .
    Quelqu’un a-t-il des informations sur les performances et le niveau de satisfaction au sujet de l’hélico de veille radar aérienne de la Royal Navy, le Merlin HM2 Crowsnest ?
    https://www.seaforces.org/marint/Royal-Navy/AIRCRAFT/Merlin-HM2-ASAC.htm

    • vrai_chasseur dit :

      @fra
      Le Crowsnest est une belle machine qui capitalise sur le savoir-faire ASaC (Airborne Surveillance and Control) de la Royal Navy. En Afgha par ex., la RN utilisait avec succès des Sea King ASaC pour pister les mouvements de Talibans sur de larges quadrants, au profit des troupes au sol.

      Le retour (positif) est qu’un Crowsnest offre en gros la moitié des performances de guet d’un Hawkeye E2D pour le quart du prix :
      E-2D Hawkeye / Crowsnest
      Détection : 300 milles nautiques / 150 milles nautiques.
      Autonomie : 6 h de vol / 5h.
      Rayon d’action : 780 milles nautiques / 450 milles nautiques.
      Coût unitaire : ~190 millions $ / 52 millions $.

      A noter la très bonne autonomie du Merlin, qui peut être augmentée par une perche de ravitaillement en vol. Mais la version RN n’en a pas, car aucun aéronef de ravitaillement en vol ne peut décoller des PA anglais (peut-être dans le futur un V22 avec le kit adéquat). Au passage, mise en lumière d’une autre fonction « de détail » que seuls les groupes aéronavals français et américains avec PA CATOBAR possèdent : le ravitaillement en vol.

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        Son plus gros défaut étant d’être trop vulnérable à tous les missiles BVR.

        • Cricetus dit :

          un E-2 l’est aussi….

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            Non l’E2 a une portée radar suffisante pour pour pouvoir déceler son agresseur avant le tir et se mettre a l’abri ce n’est pas le cas du Merlin qui voit beaucoup moins loin.

          • Cricetus dit :

            @et v’lan passe moi l’éponge
            « Non l’E2 a une portée radar suffisante pour pouvoir déceler son agresseur avant le tir et se mettre à l’abri, ce n’est pas le cas du Merlin qui voit beaucoup moins loin. »
            À Mach 1: 20 kilomètres par minutes, soit 10 nautiques
            Donc pour le Merlin, 150 nautiques, ça fait 15 minutes de délais…
            Donc tactiquement :
            En position avancée, faire intervenir la CAP…
            Où attendre bien au chaud au milieu du dispositif, à l’abri de la bulle des Asters…

          • tschok dit :

            @Vlan,

            150 miles nautiques de détection, c’est pas assez pour éviter d’entrer dans la NEZ de tous les missile BVR ?

            Il y a eu des simulations avec le Meteor:https://aerodefensenews.net/2015/04/24/missiles-le-meteor-une-nouvelle-arme-de-dissuasion-dans-le-combat-aerien/

            Mais comme il s’agit d’une donnée sensible, on n’a pas d’indication très précise sur ce qu’est exactement la NEZ d’un missile BVR moderne comme le Meteor, et je pense qu’on n’en a pas davantage en ce qui concerne d’autres missiles BVR.

            Mais peut-être avez-vous accès à ces informations et que vous êtes en mesure d’être affirmatif, sans avoir à donner plus de détails?

            Par ailleurs, il n’y a pas une NEZ théorique. La NEZ dépend des circonstances de l’engagement et elle dépend beaucoup de la vitesse d’échappement de la cible.

            Courir après un MIG 31, qui file à mach 3, ou un hélico, qui vole à 300 km/h, c’est pas la même chose.

            On peut donc supposer que la NEZ se calcule en fonction d’engagements types et aussi en fonction de ce que peut faire la cible pour s’échapper.

            La question est donc: au fait, on a fait des simulations sur des cibles lentes?

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            — Donc pour le Merlin, 150 nautiques, ça fait 15 minutes de délais…

            Non il suffit pour l’agresseur de voler au-dessus du Merlin…(pour rappel son radar voit vers le bas mais pas vers le haut) Et comme ce dernier doit surveiller l’aérien, mais aussi le maritime et que ce n’est qu’un hélicoptère qui ne peut pas être ravitaillable en vol, il ne pourra pas voler aussi haut qu’il le voudrait (compromis en altitude et endurance). permettant à un agresseur de l’approcher.
            Dans le cas où un missile est tiré la seul solution pour lui c’est de descendre au ras des flots, voire de se poser sur l’eau (mais il n’est pas prévu pour) pour disparaitre dans les échos de la mer. Tout cela à la condition d’avoir décelé son assaillant et le tir éventuel d’un missile… Ce qui est impossible dans le cas d’un attaque par le haut.

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            @tchock
            — Mais peut-être avez-vous accès à ces informations et que vous êtes en mesure d’être affirmatif, sans avoir à donner plus de détails?

            vous n’êtes pas sans avoir remarqué que je ne chiffre rien… Pour la bonne raison que ce sont des données confidentiels que seules ont les utilisateurs potentiels et pas le citoyen lambda (dont font partie les intervenants ici). Tout ce que l’on peut lire partout ne sont que des estimations au mieux, des rêves, voir des élucubrations.
            Je ne parle pas de NEZ dont la confidentialité est encore plus marquée que la portée d’un missile ou celle d’un radar et qui pour moi a peu de sens vis à vis d’un hélicoptère.
            Tout ce que je sais et que je comprends c’est que la NEZ est définie par la dernière phase propulsée du missile.

            –La question est donc: au fait, on a fait des simulations sur des cibles lentes?

            Seuls les fabriquant de missile ont la réponse à cette question, mais on peut penser que oui.
            Il me semble d’ailleurs que la victoire aérienne du Typhoon a été obtenu contre un drone en Syrie :p

    • UnKnown dit :

      C’est un appareil de veille maritime, donc orienté soum, surface, et éventuellement des missiles anti navires/sea skimmer. Je doute qu’il puisse avoir la moindre utilité en terme d’Early Warning pour la couverture aérienne.

      • Czar dit :

        c’est quoi l’heurliouarning ? c’est la même chose que « l’alerte avancée » des gens ayant plus de 300 mots de vocabulaire pour exprimer l’univers qui les entoure ?

        • lgbtqi+ dit :

          C’est un concept exprimé en anglais, c’est à dire une chose à laquelle les radoteurs monomaniaques n’ont pas accès. Prétendant défendre le français, ils n’en défendent qu’une caricature, une caricature hostile.

          D’ailleurs vous-même employez des mots d’origine étrangère, sans doute sans le savoir, dont le terme « gens ».

          • tschok dit :

            Si les gens sont étrangers, ouvaton?

            Ca fait beaucoup d’étrangers en France. Mais que fait le gouvernement?!

      • Cricetus dit :

        @Uknow
        « Je doute qu’il puisse avoir la moindre utilité en terme d’Early Warning pour la couverture aérienne. »
        Et ben si, il est fait pour cela:
        « CROWSNEST uses a high power radar to provide long-range air (…) tracking capabilities that will ensure early detection of potential threats »
        https://www.lockheedmartin.com/en-gb/products/crowsnest.html

  2. E-Faystos dit :

    sans un missile comme le METEOR, c’est un avion qui ne vaut pas grand-chose.
    le F35 est certes prometteur, mais même un horizon opérationnel en 2025 devrait subir un décalage, la moyenne étant de six mois de retard cumulé chaque année… rendez-vous fin 2026.

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      J’aime beaucoup les avis tranchés de certains intervenants ici ….
      Il faut absolument que tu nous rappelles ton nombre d’heures de vol sur F35 E-Faystos …???

      Combien déjà, redis-nous ?

      • E-Faystos dit :

        environ trois millions. mais j’ai arrêté de compter à la dixième: la routine des cobras de Pougatchev m’a usé, tu vois…
        … non tu vois pas? c’est bien ce que je me disais.
        c’est dommage, pourtant, parce que toutes les infos sont en source ouverte.
        il suffit juste de sortir du confort de l’entre soi. Le fait que tu viennes polluer ici ne te permet pas d’évoluer: ren-sei-gne toi avant de montrer que le F35, c’est ton club de foot préféré..

        • Cricetus dit :

          E-Faystos
          Les avis tranchés c’est creux….
          Argumentez donc plutôt pourquoi avec l’AIM-120 le F-35B serait « un avion qui ne vaut pas grand chose »

          • E-Faystos dit :

            @ Cricetus.
            facile.
            il me.suffit de faire un copier coller d’un site Britannique, qui parle d’aviation au sens large et parfois de ce qui va les dézinguer: les missiles.
            l’AIM120 est un missile en fin de vie. la version D est une version C aux ailerons rognés pour entrer dans les soutes des avions lanceurs.
            pour le reste, l’auto directeur est le même que le C, donc un vieux clou.
            depuis le A, c’est surtout la portée qui a été améliorée, et elle l’a été à n’importe quel prix. du coup le missile part très fort en poussant une énorme flamme, hautement visible par n’importe quel détecteur infrarouge.
            ensuite la vitesse faiblit, donc le missile peut de nouveau relancer une combustion, tout aussi visible.
            si il ne le fait pas, son niveau d’énergie baisse drastiquement. Or l’efficacité d’un missile, c’est surtout son énergie en phase finale. sinon, l’avion cible a une chance importante de s’échapper si il possède assez de vitesse et d’énergie.
            et le problème de l’énergie, il est crucial. on parle souvent de maniabilité pour un chasseur, on compare, on élit des favoris…
            mais gérer une trajectoire qui garantit une bonne reprise c’est aussi important que de faire un gros score en incidence: voile rouge, voile noir, vaisseaux sanguins qui éclatent… les pilotes ne peuvent pas dépasser 9G trop souvent. un pilote très aguerri peut aller au delà, un peu, parfois.
            mais c’est pas sans risque.
            un AIM120, c’est 40G. le MICA 50, l’Iris T, 60. METEOR? il boxe à part.
            comme le Vympel R77, le METEOR utilisé un combo fusée plus stato. Il garde une vitesse constante sur sa portée (classée) et arrive sur sa cible avec un élan maximal.
            l’auto directeur vient du MICA EM, alors que c’est une coopération européenne, il peut rentrer dans une soute sans renier son efficacité.
            .
            vous me direz que lors du Golfe, l’AIM120 a fait le café.
            mais c’est cacher la forêt derrière un seul arbre: les avions de surveillance et piquet radar ont considérablement amélioré la puissance de renseignement des coalisés. dès qu’un appareil Irakien décollait, il était pisté et abattu par le meilleur chasseur du moment : le F15.
            pas le F14 parce que les Irakiens connaissaient les capacités Iranienne et qu’après s’être mesure au F1 tricolores « pour rire », il fut convenu d’emblée que les matous feraient la sieste.
            .
            au delà, je ne parviens plus à synthétiser.

          • tschok dit :

            Oui bon bref, l’AIM120 est un des meilleurs missiles BVR, il est d’ailleurs à ce jour détenteur d’un record de tir BVR, mais c’est de la merde, c’est tout.

            Surtout sur le F35.

            C’est comme ça. Inutile d’insister, il n’y a rien de comparable à notre meeeerveilleux Rafale et notre extraoooordinaire Meteor. On vous l’a expliqué mille fois.

            Aucune comparaison n’est possible. Quand nous parlons d’armements de facture étrangère (pff, rien que le dire m’amuse), il est évident que nous sommes obligés de nous pencher, ne serait-ce que pour apercevoir, de loin, ce que nous examinons, et qui se trouve si bas, si éloigné de notre si haute magnificence qu’on peut se faire un tour de rein.

            Les étrangers ne le comprennent pas, ça… Il ne comprennent pas l’hommage qu’on leur rend en s’intéressant à leur microscopique existence.

    • James dit :

       » même un horizon opérationnel en 2025″
      Vous avez raison de comparer la FOC du zinc à l’horizon… 🙂

    • Jean-Michel dit :

      L’integration du missile Meteor est prévue avec le Block 4 tout comme un nouveau moteur 25% plus efficient.
      https://air-cosmos.com/article/ge-a-termine-les-derniers-essais-du-moteur-a-cycle-adaptatif-xa100-56684

      • E-Faystos dit :

        j’en doute pas Jean-Michel.
        d’ailleurs, ce sera facile, peu coûteux, rapide tant l’avion est évolutif et bien conçu.
        mais non, je déconne.
        il faut comprendre que l’Occident n’a que 4 chasseurs récents: Grippe, Eurofighter, Rafale et F35.
        qu’au lieu de coopérer avec les modèles européens, les instruits du Département d’état US veulent juste écraser la concurrence.
        si le produit au centre de la manœuvre était un bon avion, type F15, voire F16, aucune pression ne serait nécessaire mais voilà : le F35 devrait être en pointe des guerres US depuis 2015. en lieu et place des surcoûts, des retards et des déclarations contradictoires. Après, vous êtes libre de défendre la dinde, et vous avez raison de me faire remarquer qu’il y a des avancées dans le programme.
        mais il n’est pas encore arrivé aux spécifications de départ. et c’est un problème sérieux car la France ne peut pas d’acheter assez de Rafale pour pallier aux carences de ce programme clownesque

  3. Guillotin dit :

    Les avions de combat modernes sont complexes et longs à atteindre tout leur plein potentiel , on en sait quelque chose en France avec les 10 premier Rafale Marine qui n’ont connu qu’une carrière éphémère et limitée de moins de 4 ans ( 2004-2008 en gros) au standard F1, limités à la Défense Aérienne, avant d’être mis sous cocon pendant…. 9 ans ! puis restitués au compte-gouttes à la Royale jusqu’en 2017 après avoir été  » mis au niveau « ..
    Nous avons eu donc aussi , une flotte embarquée loin de toutes ses capacités opérationnelles, et pendant des années et des années…pendant 9 ans nous avions quasiment le potentiel d’une flottille qui était sous cocon, ça devrait nous inciter à ne pas ricaner sur les F35 embarqués anglais ..Je dis bien:  » ça devrait .. »

    • ji_louis dit :

      Les premiers Rafale Marine remplaçaient en urgence les F-8 Crusader, à bout de souffle, qui accomplissaient cette mission depuis 50 ans! Les dernères pièces détachées avaient été achetées par la France dans une casse philippine parce qu’ils étaient les avant-derniers à s’en servir (et nous les derniers). On a beau jeu de dire que le Rafale faisait mieux que son vénérable prédécesseur.
      Dassault n’a pas l’envergure de Boeing ou de Lookhed Martin pour pouvoir déployer une flotte d’ingénieurs pour le développement d’un nouvel avion (et le gouvernement français n’allouait pas de budget pour aller plusvite).

    • PK dit :

      N’importe quoi. Le standard F1 était un chasseur pur et parfaitement opérationnel. Le choix d’équiper en urgence la Royale répondait à un besoin opérationnel (les Crusader et les SEM étaient rincés… ces derniers ont fait cependant la jonction en attendant les standards suivants du Rafales).

      En tant que F1, le Rafale répondait à toutes les attentes. Le F35 ne répond encore aujourd’hui à aucun cahier des charges d’une catégorie d’avion militaire : chasseur, bombardier, reco.

      Bref, mettre sur le même plan le développement du F-35 et du Rafale relève du foutage du gueule. Il y a en qui évolue par palier en répondant entièrement au cahier des charges à chaque fois. Il y a en un autre qui évolue perpétuellement sans jamais atteindre un cahier des charges dans une fuite en avant qui commence à devenir grotesque.

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        –Le F35 ne répond encore aujourd’hui à aucun cahier des charges d’une catégorie d’avion militaire : chasseur, bombardier, reco.

        En fait si j’en crois les défenseurs du F35, il a créé sa propre catégorie, AWACS furtif, il ne sert donc a rien de le comparer à un Rafale ou autre chasseur/bombardier/multiroles…

        • PK dit :

          Pour être un AWACS, même furtif, faut déjà pouvoir voler un peu… Un AWACS qui doit atterrir à chaque fois qu’il pleut n’est pas un AWACS opérationnel : c’est une bouse qui doit être mise au point.

    • Aramis dit :

      « Les avions de combat modernes sont complexes et longs à atteindre tout leur plein potentiel , on en sait quelque chose en France avec les 10 premier Rafale Marine qui n’ont connu qu’une carrière éphémère et limitée de moins de 4 ans ( 2004-2008 en gros) au standard F1, limités à la Défense Aérienne, avant d’être mis sous cocon pendant…. 9 ans ! » Sauf que c’est lié au fait qu’on a délibérément retardé le programme et fait une version de présérie volontairement limtée pour remplacer d’urgence les F 8FN.

      « Nous avons eu donc aussi , une flotte embarquée loin de toutes ses capacités opérationnelles, et pendant des années et des années… » Sauf que pendant ce temps l’antique Super Etendard était là.

      « pendant 9 ans nous avions quasiment le potentiel d’une flottille qui était sous cocon, ça devrait nous inciter à ne pas ricaner sur les F35 embarqués anglais ..Je dis bien: » ça devrait .. » » C’est le F 35 tout cour qui fait ricanner.

    • Captain Pif dit :

      Oui mais non. La 12F a été équipée de Rafale F2 quand les F1 étaient mis sous cocon. Et les 11F et 17F finissaient d’user leurs SEM, avant de passer à leur tour sur Rafale. La MN a (de mémoire) 42 Rafale M, tous au standard F3 ou F3R. C’est peu sans doute, mais ils sont pleinement opérationnels.

    • ScopeWizard dit :

      @Guillotin

      C’ est un peu plus subtil que ça…

      En gros , quand les premiers Rafale entrent en ligne , certes ils arrivent après des années de retard mais quoi qu’ il en soit , en embarqué , les Rafale M standard F1 sont déjà au niveau d’ un Mirage III C ou F1 C ou 2000 C c’ est-à-dire qu’ ils présentent déjà une certaine polyvalence en AIR-AIR aussi moderne que pratiquement à égalité avec les Mirage équipés de missiles Super 530 D et d’ un radar performant tel que le RDI , ce qui n’ est pas rien loin s’ en faut .

      Et pour nombre d’ autres rôles avec chacun un éventail de missions , l’ Aéronautique Navale peut compter sur les Super Etendard Modernisés dont le Rafale F1 assure une meilleure couverture , en quelque sorte les deux se secondent .

      Sans parler des sorties communes MARINE-AIR avec les Mirage 2000 .

      En fait , pour le Rafale , il s’ agit de faire ses preuves en tant qu’ avion de chasse opérationnel , ceci en attendant de monter en grade et de gagner en polyvalence comme en capacités , en s’ enrichissant de surcroît au mieux des enseignements recueillis grâce à ce premier standard .

      Raison pour laquelle nous pouvons rapidement passer au Standard F2 .

      La différence avec l’ avion F-35 Américain est que cette incrémentation progressive se fait sur un avion qui LUI est au point et peut donc recevoir comme bénéficier de perfectionnements qui sont les plus en pointe tout en pouvant en tirer le meilleur parti .

      Si vous voulez , technologiquement parlant , le Rafale n’ est pas « plombé » par des difficultés « autres » , le Lockheed F-35 , LUI , l’ est .

      Donc , il rame et peine à représenter ce fameux « futur révolutionnaire en rupture à pas cher »….

      Le Dassault Rafale , c’ est sur le plan politique qu’ il « rame » , et encore il n’ y a guère à se plaindre , pour l’ instant le pire lui est évité .

      En somme , vous avez le choix entre deux voitures , toutes deux à classer dans les sportives « à hautes performances » et bardées de technologie spécialement d’ ordre électro-informatique : l’ une est promise comme embarquant une technologie électronique et informatique hyper-performante qui va tout changer mais n’ est toujours pas au point ce qui promet de fréquents retours en atelier voire des frayeurs au volant avec pertes de contrôle pour cause de « zèle » de programmation qui de surcroît vous seront plus ou moins facturés , l’ autre n’ affiche pas de telles ambitions mais fonctionne très-bien sans pour autant être technologiquement « dépassée » , au contraire elle parvient à suivre et même parfois à faire mieux .

      Laquelle choisissez-vous ?

      Le « bon-sens » vous amène à choisir laquelle ?

      D’ après-vous , c’ est le vendeur qui doit en décider ?

      • mulshoe dit :

        J avoue mon incompétence crasse en matière d’aviation de combat mais j’ai cru lire que le rafale était de génération 4.5 ( en fait) et le but était de passer directement à la génération 6 sans passer par la 5 . Avec mes excuses pour ce message de néophyte en la matière .

        • ScopeWizard dit :

          @mulshoe

          Cette histoire de « générations » est encore un fumeux concept que nous devons aux Américains .

          Cela serait censé permettre de « classer » les matériels de façon stricte et officielle , tandis qu’ en réalité il s’ agit surtout d’ un argument de vente .

          Pour entrer dans les détails , perso , je considère que cette désignation « génération » et surtout telle qu’ elle est numérotée ne veut rien dire .

          En somme , il ne s’ agit que d’ un pur habillement marketing sachant que depuis les débuts de l’ aviation de guerre , soit en gros depuis les premiers avions de reconnaissance aperçus dans le ciel de France durant la Première Guerre Mondiale , vers 1914-1915 , nous en serions à la 12ème génération dont 7 à réaction .

          Soit 2 pendant les évolutions aéronautiques entre 1914 et 1918 ( faisant suite à leur utilisation en reconnaissance-observation durant la guerre entre l’ Italie et la Turquie dès octobre 1911 à l’ aide de Blériot , à partir de 1914 sillonnaient le ciel des Aviatik Allemands , Voisin Français , Airco DH.1 Anglais PUIS ceux de génération plus moderne soit les plus compacts et puissants spécialisés combat SPAD XIII , RAF SE-5 , Fokker DR I , Sopwith CAMEL , Albatros D III ) + 1 après-guerre tel le MS 315 soit des biplans ou monoplans peu puissants en bois ou métal + 1 avant-guerre ( disons vers 1935 ) que l’ on retrouve pendant tout le second conflit mondial ( monoplans plus puissants ME 109 , Spitfire , Hurricane , Curtiss P-40 , etc… ) + 1 plus perfectionnée ( orientée multi-rôle et haute performance tel le P-51 , le Tempest , ou le F-4U Corsair ) toujours à moteur à pistons et hélice + l’ arrivée du Jet Age c’ est à dire celle des premiers avions à réaction tel de modestes en dimensions ME 262 Allemand , Phantom 1 , ou le P-80 Américains à ailes plus ou moins droites tout comme le fut l’ Ouragan de Dassault + 6 autres dont par exemple : suivant des progrès accomplis tels que ceux des Banshee ou Panther , le F-86 Sabre ( haut subsonique + ailes en forte flèche tel chez-nous la saga des Mystère ) , Super-Sabre ( ailes en flèche plus prononcée + Mach 1 en palier et moteur très puissant permettant de propulser des avions plus lourdement armés ( des canons de calibre 20 ou 30 se généralisent et remplacent les mitrailleuses calibre 50 ) à structure très solide et donc souvent bien plus lourde à laquelle s’ ajoute une recherche d’ autonomie et la généralisation du ravitaillement en vol ) , Mirage III ( ailes en delta + classe Mach 2 + radar embarqué couplé à un armement missile ) , Mirage 2000 ( conception instable donc CDVE informatisées et gros progrès au niveau du duo radar-missile comparativement par exemple au Mirage F1 , efficacité accrue en multi-rôle ) , Rafale ( recherche de furtivité à la détection RADAR et grande agilité + couple radar embarqué/missile très performant + maximum de polyvalence en efficacité multi-rôle ) , F-22 ( furtivité « totale » , grosse puissance , performances en très nette hausse par rapport au F-117 ) .

          Selon ces critères , constatez par vous-même combien je puis être loin de considérer les avions dotés des technologies les plus à la pointe comme faisant partie d’ une hypothétique et auto-décrétée 5ème génération…mais vraiment loin….

          On peut évidemment ne pas partager ce point de vue .

          « Avec mes excuses pour ce message de néophyte en la matière . »

          Si l’ on doit en plus commencer à s’ excuser de chercher à en savoir plus ou à comprendre….c’ est vraiment la fin de tout…..

          Bref , en espérant vous avoir un tant soit-peu éclairé ; déjà , si vous vous intéressez à chacun des avions mentionnés , et ce peu importe dans quel ordre de préférence à condition de vous concentrer sur ceux caractéristiques d’ une époque ) , vous devriez en savoir rapidement plus et mieux….

          Il existe aussi des bouquins à vocation généraliste ou plus orientés sur l’ aviation militaire , parfois anciens , mais très instructifs et bien faits que l’ on peut dénicher et qui ne coûtent pas très cher…

          Perso , je recommanderais donc….

          https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/71lNz8Ngs9L.jpg

          https://fr.shopping.rakuten.com/photo/les-merveilles-de-l-avion-a-reaction-un-grand-livre-d-or-de-bouard-yves-de-1042540709_ML.jpg

          https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51RkG-9lDIL._SX361_BO1,204,203,200_.jpg

          https://static.livre-rare-book.com/pictures/ACS/av20111_1.jpg

          https://fr.shopping.rakuten.com/photo/1105884867.jpg

          Et après il y a tout le reste ( livres dont BD , encyclopédies en fascicules , thèmes de plus plus précis , DVD , TV , Net )….

          Mais déjà , rien qu’ avec ce qui précède….

        • tschok dit :

          @mulshoe,

          Oui, c’est ça.

          Il y a une idée de saut générationnel.

          On peut, comme Scope, vous expliquer la chose en remontant vers le passé. Sauf que, comme il s’agit d’un saut générationnel, c’est vers le futur qu’il faut regarder…

          Juste pour ne pas se gourer d’époque.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Mais on s’en tape des « générations » .

            Et NON ; pas « en remontant vers le passé » , en partant du début , autrement-dit de la base , sans pour autant faire escale à l’ époque de Dédale papa d’ Icare , Da Vinci Leonardo , ou même Otto Lilienthal ou les Wright Bros….

            Histoire de s’ appuyer sur une chronologie qui ait au moins ceci de logique .

    • tow dit :

      Et encore une intervention de Guillotin pour… critiquer la France et les français alors que ce n’est pas le sujet.
      Mais il ne peut s’en empêcher, on comprend ses « préoccupations » quotidiennes, lui le grand « patriote »…

      • JC dit :

        Ce qui est surprenant ce sont les réponses conséquentes que provoquent ses commentaires. D’un autre côté cela alimente le débat.

      • lgbtqi+ dit :

        Définition des mots manie et duplicité…

    • vrai_chasseur dit :

      @guillotin
      « pendant 9 ans nous avions quasiment le potentiel d’une flottille qui était sous cocon »
      En fait non.
      Les flottilles embarquées françaises n’ont pas connu d’interruption capacitaire. La capacité opérationnelle provenait notamment des Super Etendard modernisés, employés même après l’entrée en service des Rafale M.

      Le cas anglais est différent. Leurs derniers FRS1 (Harrier) sont sortis du service actif en 2006. Depuis cette date il n’y a plus d’aviation embarquée au R-U. Le gouvernement anglais de l’époque a estimé que les moderniser aurait coûté beaucoup trop cher et aurait obéré l’achat des F35B.
      Tout retard opérationnel des F35B prolonge ce trou capacitaire et est problématique pour eux.
      Et un peu pour nous aussi, par ricochet : un groupe aéronaval anglais opérationnel par ex. en Baltique permettrait de réallouer des capacités navales françaises sur d’autres théâtres maritimes. Personne en France ne se réjouit vraiment des retards anglais.

    • E-Faystos dit :

      y’a pas moyen!
      La France à fait des économies de bout de chandelles en envoyant les F1, donc limités au seule air-air.
      mais c’était ça ou acheter des F18 (choix d’un amiral qui voyait des F18 à mi-vie proposés d’occasion à des prix imbattables. ça me rappelle que toute l’Europe veut acheter Américain. et le prix et mise à disposition « rapide » explique pourquoi).
      ou sinon, continuer avec les Crusader  » pour passer le millésime 2020. encore un avion US Guillotin!
      sinon continuer avec les élus Super Étendards.
      de bons avions d’attaque mais sans MICA, sans METEOR.
      donc rien.
      .
      pour enfoncer le clou dans le cercueil, il faut rappeler que les Rafales marines ont essuyé tous les plâtres.
      l’Armée de l’air recevra directement les F2 et fera l’économie de sa propre présérie.
      .
      à titre indicatif, le F35 se débat toujours en attente de son standard définitif, le block 4.
      heureusement, si on compare les F35 avec le Harrier, il y a effectivement une grosse value.

      • Sorensen dit :

        le Block 4 n’est pas sa version définitive.

        • Jack dit :

          C’est exact. Le block 4 est la version initiale du F-35.

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          Pour une fois je suis d’accord, cet avion ne sera jamais fini.

        • E-Faystos dit :

          j’ai jamais ils autre chose que : le block 4 sera le premier standard opérationnel.
          pour être au mieux un AWACS furtif.
          j’aime cet intérêt des Allemands pour les armes inoffensives comme les croiseurs qui penchent, les Typhoons qui boitent, et les chars qui dorment.

        • ScopeWizard dit :

          @Sorensen

          Quoi qu’ il en soit , le F-35 mal conçu dès le départ mais pourtant si technologiquement ambitieux , a tellement connu de merdes que ses retards successifs ont été si nombreux et coûteux qu’ il n’ ira jamais plus loin qu’ un Block 4 amélioré , et encore s’ il y arrive ce qui ne semble même pas se profiler avant je ne sais combien d’ années ; à 99% il est donc déjà cuit .

          Et perso , pour être tout à fait clair formulé de la façon la plus explicite possible , je ne plaindrai jamais ceux qui l’ ont acheté ou ont participé à son développement ; plutôt qu’une énième fois sucer la queue d’ Uncle Sam , il pouvaient très-bien rester Européens et se sucer la leur ou celle des copains , ce qui aurait fait plaisir au Rafale de l’ un des derniers garants d’ indépendance autant en savoir-faire qu’ en devises en matière de conception et de fabrication d’ avions de combat à hautes performances qu’ il reste en Europe .

          Ce que l’ invasion-pénétration du F-35 US raflant tous les marchés OTAN dans cette saloperie d’ Europe ouverte aux quatre vents et en complaisance , a un temps mis en danger .

          Alors , maintenant qu’ ils l’ ont dans le cul , que ce soit le plus profondément possible .

          Quand on est con , on est con .

          Mais acceptons tout de même que vous revendiquiez votre droit à la stupidité .

          PS : qu’ est ce que je vais me marrer le jour où en substance les USA vont vous dire FUCK ! Now you are on your own and please don’t rely on us anymore , we have other friends , et se tourner vers la Russie ou autre…..

          For sure , this will be the end of this bloody Europa ; in short , exactly what more or less USA has always wanted since WWII and even more since the end of Cold War !
          Blissfull Europeans will have it in the bone , which will be a great day…

          Mais rassurez-vous , car le rire sera de courte durée , genre « libérateur » et pas du meilleur goût….

          Que voulez-vous , la teneur de vos interventions ayant ceci de si inspirant….

          • lgbtqi+ dit :

            … dit un soi-disant citoyen américain.

          • ScopeWizard dit :

            Chacun a ses raisons .

            Eh oui , le mot « citoyen » et en parfaite congruence d’ un certain état d’ esprit .

            Bien vu !

            Cela étant ; n’ y avait-il que cela qui puisse vous faire réagir ?

            Quoi qu’ il en soit , bien qu’ en ce qui me concerne elle ne le soit nullement , je conçois que cette « critique-crainte-prévision » vous apparaisse comme surprenante , ou disons comme « interpellante »….

      • Alpha (α) dit :

        @E-Faystos
        – Rappelons qu’initialement, le Rafale F1 spécifiquement « Air-Air » n’était pas prévu… Il a été mis en service en urgence pour remplacer les F-8 Crusader complètement rincés. Sinon, la Marine devait attendre le Rafale F2, dont la mise en service fut retardée pour des raisons politiques et financières…
        – Le Block 4 du F-35 n’est pas définitif. C’est seulement le niveau auquel il doit atteindre toutes les capacités auxquelles il est promis. Pour l’instant, ce n’est qu’un chasseur au rabais, loin des promesses et des capacités figurant sur les documentations de Lockheed-Martin. Précisons aussi que ce Block 4 ne doit arriver qu’en 2027 (mais il connait encore des retards…) et qu’il ne sera donc pas vraisemblablement pleinement opérationnel avant 2030 !!!
        Et là, se posera alors la question pour les premiers acquéreurs, du coût du rétrofit des anciens Block avec ce nouveau « 4 »…

        • E-Faystos dit :

          Message reçu.
          il y a cependant un truc: le F1 a bel et bien été un format spécialisé en attendant que les logiciels de bombardement soient installés et les tests effectués.
          Alexander Sheldon Duplaix en parle en termes caustiques dans son livre sur l’histoire mondiale des portes-avions (pardon).
          donc quand je relie le point A à B, on retrouve sur différents sites que le F1 permettra d’engager les crédits de développement pour la version Air qui sera qualifié pour le bombardement en urgence en 2007, pour un déploiement en Afghanistan.
          mais avec une rapidité qui fera honneur à la DGA.
          .
          pour le F35, un nouveau moteur est évoqué depuis plusieurs années. mais il y a bagarre au Pentagone pour balayer les idées de Mr Ropper, l’un des rares fait positif de Mr Trump. Le Pentagone reviens à l’option : tout F35. il a du faire ses comptes et se dire que mettre tous ces oeufs dans le panier permettrai des économies d’échelle.
          .
          cela nous épargne le scénario catastrophe plusieurs fois évoqué par ScopeWizard parce de vous à moi, et de moi à lui…
          je ne vois pas comment le Rafale sera déclassé face à cette grosse mouche à merde que le F35, dont le moteur irradie d’une chaleur telle que même un missile Chinois antédiluviens arriverai à lui enfoncer le derrière.
          affaire à suivre, avec Taiwan aux avant-postes.

          • Alpha (α) dit :

            @E-Faystos
            – « il y a cependant un truc: le F1 a bel et bien été un format spécialisé en attendant que les logiciels de bombardement soient installés et les tests effectués. »
            Oui, c’est ce que je dis parlant du  » Rafale F1 spécifiquement « Air-Air » » lancé uniquement dans le but de remplacer les Cruz à bout de souffle.
            Rafale avec capacités air-air + bombardement, se sera le F2 qui est engagé en 2007 en Afghanistan.
            – « Alexander Sheldon Duplaix en parle en termes caustiques dans son livre sur l’histoire mondiale des portes-avions »
            Vous pourriez nous en dire plus ? Je ne connais pas ce livre… 🙁
            – « Le Pentagone reviens à l’option : tout F35. »
            Oui, depuis que Franck Kendall est secrétaire de l’Air Force, il a remis en cause toutes les décisions de Will Roper . Et si ce dernier allait dans le sens de l’Air Force, ce n’est pas le cas du premier qui est en opposition ouverte, notamment sur sa préférence au F35 quand les militaires veulent plus de F-15EX…
            Du coup, Kendall a mis ses hommes clés à des postes de responsabilité et de décision, comme le Général Moore (chef de la planification de l’Air Force) ou Andrew Hunter (Secrétaire adjoint de l’armée de l’air pour l’acquisition, la technologie et la logistique), remplaçant de Roper. L’arbitrage se fera donc par le Congrès.
            https://www.defensenews.com/air/2022/09/12/us-air-force-warns-of-aging-fighters-poor-purchasing-efforts/
            A noter également, que Kendall ne parle plus du NGAD, mais évoque la présence de drones « Loyal wingman » aux côtés des F-35…

          • E-Faystos dit :

            https://www.momox-shop.fr/alexandre-sheldon-duplaix-histoire-mondiale-des-porte-avions-des-origines-a-nos-jours-gebundene-ausgabe-M02726886639.html?variant=UsedGood&gclid=Cj0KCQjwvZCZBhCiARIsAPXbajs37dVsOjq2QYPSMNg0ii_y9zu1AQIAFZXeOKuPraVIQflpP5_wBLkaAj3sEALw_wcB&gclid=Cj0KCQjwvZCZBhCiARIsAPXbajs37dVsOjq2QYPSMNg0ii_y9zu1AQIAFZXeOKuPraVIQflpP5_wBLkaAj3sEALw_wcB
            .
            à une époque lointaine, les centres culturels de grandes surfaces avait un acheteur de livres de compétition.
            je me suis gavé de livres sur la marine, les avions, les chars.
            et ça se poursuit par ma présence récurente sur ce blogue.
            que dire du livre?
            c’est du bon, du costaud. mais ;l décrit la situation à date de 2005.
            donc j’y ai découvert le F35 B comme on découvre un vaisseau de Star Wars, sûrement capable de tomber à lui seul l’étoile de la mort.
            les illustrations avec l’état VTOL m’a fais un effet boeuf. j’en suis bien revenu depuis.
            car oui, à la base, j’étais FAN!
            comme les temps changent….

    • vno dit :

      Pour faire voler des avions de combat, il faut du personnel… La Marine a du faire des choix à cette époque suite aux décisions politiques ! Ces décisions ont eu des conséquences, qui si elles avaient été rendue publique auraient probablement entrainé l’échec de Sarkozy !

    • Bench dit :

      @Guillotin: ce n’est pas tout à fait exact ce que vous dites (« Nous avons eu donc aussi , une flotte embarquée loin de toutes ses capacités opérationnelles, et pendant des années et des années…pendant 9 ans nous avions quasiment le potentiel d’une flottille qui était sous cocon »).

      Entrée en service opérationnel du M le 25 juin 2004 sur la base d’aéronautique navale de Landivisiau. Il a essentiellement concerné les dix premiers avions (Rafale M1 à M10) livrés à la Marine nationale à compter de septembre 2000 pour remplacer dans l’urgence les Crusader à bout de souffle. Lorsque suffisamment de Rafale Marine au standard F2 furent livrés, les Rafale M2 à M10 ont été placés sous cocon (de 2008 à 2013), le Rafale M1 restant utilisé pour les essais en vol.
      Le standard F2 est mis en service en 200. A partir du Rafale M11 pour la Marine.

      Ces 10 appareils ont ensuite été directement portés au standard F3 par le biais d’une importante opération de rétrofit commencée en 2013 et achevée en 2018 avec nouveau passage sur la chaîne de montage de Dassault Mérignac57. Les « nouvelles livraisons » à la Marine nationale se sont échelonnées de 2014 à 2018. Source Wiki.
      Soyez plus précis dans vos affirmations et sources Guillotin, plutôt que de dénigrer systématiquement.

    • Guillotin dit :

      Je constate que personne ne tire de conclusions sur le fait que pendant 9 ans, 9 avions étaient sous cocon! ça ne dérangeait rien ? les autres faisaient leur travail ? pourquoi les avoir gardés alors ? un parc aéronavale avec + ou – 10 avions, pendant 9 ans, ça n’a donc aucune incidence sur rien ? y’a seulement les anglais, avec deux malheureuses années de retard, qui sont la risée ? sans parler des retards initieux du programme Rafale et plusieurs crashs ( contre 1x F-35 anglais perdu ..) bref on a compris, on a tout bon tout le temps, etles anglais ont tout faux tout le temps ..
      Ne parlons même pas du programme NH90 qui comme son nom l’indique, devait être en opérations en …1990 . Trente-deux ans plus tard, on est toujours à une petite poignée d’appareils opérationnels, en face de chez moi .. pendant que des Merlin anglais , à Culdrose, Yeovilton ou ailleurs, abondent …..fichus anglais hein ?

      • Bench dit :

        Vous êtes bouché ou quoi Guitou? Parce que toujours pas bon la réponse. Ca ne fait pas 9 ans, mais 6 sous cocon.
         » pourquoi les avoir gardés alors ?  » ben, tout simplement parce qu’ils étaient produits et prévus pour être rétrofités au standard F2 au moment où ça devenait possible de le faire.
        Et comme vous l’ont signalé nombre de commentateurs sérieux ici, les Super Etendard étaient opérationnels, tout comme les Rafale livrés entre temps au standard F2.
        Bref, un avion opérationnel, performant et en service pour les missions pour lesquelles il fut conçu.
        Quant à votre ratio de crashes French Rafale versus F-35 british, l’argument est tellement risible qu’il n’appelle même pas de commentaires de ma part.
        « en face de chez moi », tiens vous êtes revenu au pays de votre exil asiatique , pays que vous adorez critiquer, rabaisser, trainer dans la boue. Pour info Guitou, puisque you’re back home, passez samedi ou dimanche du côté de Morlaix. Contrairement aux F-35 brits, vous y verrez voler quelques M bien de chez nous. Vous pourrez même causer aux pilotes qui se feront un plaisir de vous expliquer ce que vous ne pigez pas sur l’Aéronavale française.

      • Dolgan dit :

        Vous n’avez donc aucune once d amour propre pour vous ridiculiser post après post?

      • E-Faystos dit :

        alors pour votre information, l’équivalent du Rafale F1, c’est le Typhoons tranche 1.
        son unique intérêt se rapproche de celui d’un presse papier ou briquet, rien de plus.
        impossible à retrofiter, ils sont au centre d’un scandale qui à coûté un scandale entre l’Autriche et l’Allemagne.
        contrairement au F2 et après, les F1 avaient besoin de modifications structurelles au niveau de l’empennage pour recevoir de nouveau équipements. et c’est du lourd.
        donc la.marine à perdu deux avions d’un coup sur erreur du pilote. la Royal Navy a vu un appareil se jeter à l’eau tout seul, le pilote espérant qu’un avion aussi médiocre se ratrapperait peut être comme sous-marins (lisez « l’espadon »!) .
        donc pour ma part, oui, on fait tout mieux que les Anglais, sauf l’impression de monnaie.

        • Sorensen dit :

          Les T1 peuvent être portée à la version T4 sans problèmes, mais cela coût aussi cher que d’acheter des neufs.

          • E. dit :

            sans problèmes, mais…
            ben le prix, ça semble un problème insurmontable.
            Merci pour cet excellent moment.

      • Alpha (α) dit :

        Non Guigui, ce n’est toujours pas ça…
        Déjà, les Rafale F1 (9 avions, du M2 au M10, le M1 ayant été maintenu en vol pour des essais du constructeur et équipementiers) ont été mis sous cocons 6 ans, de 2006 à 2012, et alors que les premiers F2 venaient prendre leur place dans les flottilles de la Marine, puisque la production des avions à ce dernier standard était lancée.
        En 2011, ces 9 appareils + le M1 sont ensuite inspectés, remis en état sommaire, puis intégrés à la chaine de production au milieu des avions neufs pour passer directement au standard F3 mis en service en 2009.
        Vous comprendrez -peut être…- qu’il n’y avait aucun intérêt à faire passer ses F1 en F2, ce standard étant resté en ligne très peu de temps, et le F3 conférant au Rafale Marine une polyvalence totale…
        Bref, vous parlez une nouvelle fois sans savoir, notamment en évoquant maladroitement les retards du Rafale, dus uniquement à une volonté politique d’étaler le programme dans le temps pour faire des économies, ou en parlant des crashs dus à des erreurs humaines et qui sont suffisamment documentés pour démontrer que vous asséner encore des affirmations rien que dans le but d’exister !…
        Pour les NH-90 en revanche, là, c’est un autre problème, il y a un réel soucis… Mais cet appareil n’est pas « que français » ! 🙂

    • Alpha (α) dit :

      Non Guigui, l’histoire des Rafale F1 n’est pas telle que tu la racontes…
      Une histoire très pessimiste que nous relates, mais qui t’est fidèle…
      Mais chacun sait qu’un pessimiste est un optimiste mal renseigné…
      Visiblement, tu le démontres encore une fois… 😉

  4. Phil dit :

    2 ans de retard, 48 avions commandés sur 135, pour l’instant, sans compter la perte d’1 exemplaire, des surcouts… mais bon ça ne dérange pas visiblement . Les amerloques ont de sacrés moyens de pression pour faire avaler de tels gélules.

    • Dolgan dit :

      48 commandé. Dont une partie issue des premiers lots. Ceux avec une structure defaillante qui réduit leur durée de vie.

      Certains avions seront sans doutes rincés avant que le groupe aeronaval soit opérationnel.

  5. AirTatto dit :

    Comme la France, l’Allemagne, la période post guerre froide à fait mal aux armées. Coupe budgétaire, disparition de bases, d’escadrons… et ceux malgré une histoire longue de tradition.
    C’est une très bonne nouvelle que le 809 soit réactivé.
    https://en.wikipedia.org/wiki/809_Naval_Air_Squadron

  6. Thierry le plus ancien dit :

    Cela me rappelle le cas de la guerre des Malouines ou l’autorisation administrative d’envoyer des forces dans cette île (avec approbation des parlementaires) était tellement longue qu’elle a été remplis à postériori.

    A partir du moment ou les avions sont disponible on peut les considérer comme opérationnel, l’USMC n’a guère attendu pour les engager en Afghanistan bien avant leur certification officielle.

    S’il n’y a pas de guerre, deux ans de plus ça n’est rien, mais s’il y en a une alors les avions reçus sont prêt, c’est déjà ça.

    • Aramis dit :

      « Cela me rappelle le cas de la guerre des Malouines ou l’autorisation administrative d’envoyer des forces dans cette île (avec approbation des parlementaires) était tellement longue qu’elle a été remplis à postériori. » Pas du tout.

      Et ça n’a aucun rapport avec l’état pitoyable de l’armée britanique. Réussir à faire pire que la France. Fort.

      • Thierry le plus ancien dit :

        Le première ministre britannique Margaret Thatcher n’avait pas le pouvoir seule d’envoyer un corps expéditionnaire (revoyez les règles de pouvoir en Angleterre pour envoyer la troupe, ça n’est pas du tout comme en France ou seul le président décide.)

        La reine Elisabeth II était totalement opposé à faire cette guerre, la procédure parlementaire prenait des mois entiers pour aboutir à une autorisation en règle alors les parlementaires se sont consultés dans l’urgence et ont donnés un accord verbal et remis à plus tard la décision administrative officiel d’intervenir qui a été entériné après la fin du conflit, pour la forme.

        Votre formule « pas du tout » n’est pas une argument c’est une sentence arbitraire sans avoir lu le dossier.

        • Aramis dit :

          « Le première ministre britannique Margaret Thatcher n’avait pas le pouvoir seule d’envoyer un corps expéditionnaire (revoyez les règles de pouvoir en Angleterre pour envoyer la troupe, ça n’est pas du tout comme en France ou seul le président décide.) » Vote du parlement de ce fait sinon pas de déploiement. Pas d’autorisation administrative et encore moins a posteriori.

          Vous êtes très divertissant.

          • Thierry le plus ancien dit :

            c’est mieux que d’être consternant comme vos analyses avec des lunettes en chêne massif.

    • Dédé dit :

      Si les colonels argentins avaient attendus quelques mois avant leur aventure, les anglais n’avaient plus de quoi réagir.
      Comme quoi entre la réussite et l’échec, la paroi est mince:
      https://www.revistaejercitos.com/fr/2022/05/16/lecciones-de-la-guerra-aeronaval-de-malvinas/

      • fourtis dit :

        C’est vrai, je me souviens bien. L’Ark Royal et 2 navires de support devaient être décommissionnés quelques mois après mais las argentins n’ont pas eu la patience d’attendre un peu.

      • Dolgan dit :

        Pas vraiment. Les uk auraient eu plus de mal, ça aurait pris plus de temps, mais le résultat final ne fait pas de doute.

        L éternelle idiotie de fantasmer que les démocraties sont faibles…

        Demandez à saddam ce qu’il en pense.

        • Robert dit :

          Demandez actuellement aux irakiens ce qu’ils pensent de la force des démocraties.
          L’élite de l’armée de Saddam chassée par les américains est partie fonder l’EI, les musulmans sunnites tenus fermement en respect par la dictature baasiste ont repris les mauvais habitudes de voler et persécuter les chrétiens qui vivaient en paix et sécurité à leurs côtés et ceux qui ont été chassés fourbissent leur vengeance.
          La force du bon sens, c’est de laisser la démocratie aux pays ou ça marche à peu près et de laisser à d’autres pays les moyens qui parviennent à faire vivre en harmonie ceux qui sinon se déchireraient.
          Les démocraties n’ont rien à voir avec l’impérialisme économique d’un dominateur qui croit que Dieu lui a donné une légitimité à imposer sa loi partout dans le monde ou il y avait de l’argent à voler.
          C’est ce qui s’est passé partout ou les américains ont mis le bordel pour déstabiliser, prendre le contrôle et chasser leurs « concurrents » dans cette domination. Et comme l’a franchement dit madame Allwright « 500 000 morts, ça valait le coup » pour l’Irak.
          Et devinez qui est en train de racheter la dette de l’Ukraine pour le compte de la puissance américaine, mais aussi d’autres intérêts.
          Si pour vous, c’est ça la démocratie, je vous la laisse.

          • lgbtqi+ dit :

            De toute façon, il ne faisait nul doute, que la démocratie c’était pas votre truc.

            Vous avez demandé aux Irakiens ce qu’ils demandaient de saddam hussein et des ses fils, violeurs et meurtriers ? Dans leur palais, des cages à lions et crocodiles… avec des os humains.

            Vous avez demandé aux Kurdes, ce qu’ils pensaient de saddam hussein ? Entre deux nuages de gaz…

            Non, ce qui importe pour vous, c’est de cracher sur la gueule des USA et de lustrer poutine et les régimes qu’il défend, dont le communisme soviétique au sujet duquel il interdit tout enquête.

            Les 80 millions de morts des régimes qu’il encense, ça vous dit quelque chose ?

            As usual.

    • Chris dit :

      On n’a pas de chiffre sur les F35B USMC utilisés en Afghanistan, ils ont surement testé l’emport, la croisière, le ravitaillement et la délivrance de la munition laser, mais on ne sait pas qui a illuminé la ou les cibles, ils l’ont fait en champ ouvert, sans menace anti aérienne…et leurs pilotes avaient sans doute déjà de nombreuse heure de vol sur F35B. ce qui n’est pas le cas des britanniques sur les HMS, la perte d’un F35B prouve que son utilisation même dans des manoeuvres les plus élémentaires à l’appontage présentes des risques à identifier et répertorier. les 2 HMS ont des procédures nouvelles surement du a leur concept nouveau (2 ilots) dans la Royal Navy STOVL.

    • Alpha (α) dit :

      Pour remplacer l’actuel moteur F-135 au Block 4. Super ! Encore un surcoût pour la « Dinde »… Un de plus, alors qu’elle ne sera même pas à mi-vie…

  7. Obelix38 dit :

    « F-35 » et « Retard » , c’est pas ce qu’on appelle un pléonasme ? 😀

  8. PHILIPPE dit :

    Avec la fourniture de sous marins à l’Australie, que le Royaume Uni et les USA vont avoir du mal à honorer dans un délai raisonnable (sans parler de la formation des équipages) on ne peut que constater que la coalition AUKUS a des difficultés à se mettre en place.
    Si dans un tel contexte l’Australie devait cependant relancer sa commande des sous marins à la France il est à souhaiter que notre marine nationale reste prioritaire afin d’être en mesure de déployer, dans les plus brefs délais, l’intégralité de la classe Suffren.

  9. Patatra dit :

    Un peu de F35 bashing de bon matin… Ce n’est pas sans rappeler qu’en 2025/26… Les British auront deux PA équipés quelque soit le canard qui en décollera

    • JC dit :

      On se console comme on le peut. Qui plus est sur le dos des anglais.

    • Dolgan dit :

      Vous parlez de quoi? Il n’est pas du certain qu un de leur pa puisse prendre la mer à cette date.

      Avec une flotte aérienne performante, c’est un rêve mouillé (même en faisant appel aux us ..).

    • EchoDelta dit :

      2 PA, sans avion de guet, et avec un emport limité sous les ailes, pour une autonomie très limité en opération si pas de tanker en hippodrome au dessus… C’est déjà cela mais il n’y a pas non plus de quoi rougir de nos choix que je trouve plus cohérent. Même si je préfèrerais plus de petit PA qu’un gros. Mais je comprends aussi le besoin d’allonge pour aller loin avec moins de contraintes de ravitaillement.

  10. Bomber X dit :

    Même dans un monde parallèle où les britanniques auraient un semblant d’autonomie stratégique vs les USA, ils sont coincés par leur choix initial porté sur les VTOL. Le F35 est le seul aéronef de ce type disponible et les USA n’ont aucun intérêt à être sévère commercialement envers un vassal aussi loyal.

    • Dolgan dit :

      La question est quel intérêt cet allié sorti de l Europe a à offrir aux us? Comparé aux polaks européens?

    • tschok dit :

      @Bomber X,

      Le royaume-Unis étant le seul partenaire de premier niveau dans ce programme, ses relations avec les Etats-Unis sont un peu différentes de la simple relation client/fournisseur.

      Même si en France on se pique d’analyser leurs relations sous le prisme de la vassalité, ce qui est notre façon de répondre au french bashing incessant des anglo-saxons.

      Je regrette seulement que nous manquions d’imagination, puisqu’en pratique de nombreux pays du monde sont à nos yeux des vassaux des Etats-Unis. A force de le mettre à toutes les sauces, on a un peu érodé la singularité de l’argument.

  11. Bonjour
    Pour la cooperation europeenne .
    Le britaniques ne sont pas europeiens

    • Sorensen dit :

      C’est pourtant bien pour eux que l’Allemagne a fait pression pour étendre sous conditions les PESCO aux pays partenaires de programmes des états membres.

    • Manu34 dit :

      Non, bien sur. La Grande Bretagne est en Asie, comme chacun sait…

      • Alpha (α) dit :

        Z’êtes bête ? La Grande-Bretagne ne fait pas partie de l’UE. PESCO est un programme de l’UE.

    • lgbtqi+ dit :

      bien le bonjour à vous, qui prenez un pseudo à consonnance française mais qui n’avez du français que l’usage approximatif d’un étranger.

  12. ScopeWizard dit :

    Z’ ont pas vraiment de bol les British avec leurs chasseurs embarqués US….

    De 1968 à 1978 , dérivés des F-4 J remotorisés en Rolls Royce Spey , en définitive un réacteur inadapté faisant de ces F-4 des appareils moins performants , il y a eu les 48 Phantom II F-4 K qui suite à certaines décisions de restructuration de la Fleet Air Arm prises au cours des années 1970 ne sont pas restés en ligne et ont été reversés aux quelques 115 F-4 M de la Royal Air Force avec comme résultat une force aéronavale qui au cours des Falklands ( 1982 ) ne pouvait plus compter que sur quelques rares porte-avions mettant en œuvre des Sea Harrier , puis maintenant cette déconvenue du F-35 B alors qu’ avec l’ entrée en service des PA STOBAR Queen Elizabeth et Prince of Wales , enfin la Royal Navy renoue avec une certaine idée de la puissance….

    C’ est pas de bol !

    Bref , ça manque de synchronisation….

  13. fourtis dit :

    « La flotte britannique de F-35B atteindra sa pleine capacité opérationnelle avec deux ans de retard » …. si les porte-avions UK sont eux-mêmes opérationnels ! C’est loin d’être le cas !