L’armée de Terre a créé un nouveau galon à quatre chevrons pour les « sergents-chefs BM2 »

Afin de répondre à des « besoins croissants en technicité » générés par le programme SCORPION ainsi qu’à la perspective d’un engagement de « haute intensité », l’armée de Terre a récemment revu le parcours qu’elle proposait jusqu’alors à ses sous-officiers.

Ainsi, cette réforme s’est notamment traduite par le remplacement du Brevet supérieur de technicien de l’armée de Terre [BSTAT] par un « Brevet militaire de deuxième niveau » [BM2], qu’un sous-officier peut obtenir au bout de cinq ans de service [contre 7 à 10 ans pour le BSTAT, ndlr].

« Un sergent ne peut plus attendre sept ans pour être formé au niveau auquel il est d’ores et déjà employé. C’est pourquoi le nouveau brevet militaire du 2e niveau […] deviendra un passage imposé du cursus des sous-officiers de recrutement direct et semi-direct, dans leur cinquième année de service en tant que sous-officier. La réussite du BM2 entraînera dans l’année la promotion au grade de sergent-chef », avait alors expliqué la Direction des ressources de l’armée de Terre [DRHAT], en décembre 2020.

L’une des conséquences de cette mesure est l’apparition d’un nouveau galon à quatre chevrons pour distinguer les sergents-chefs titulaires de l’ancien BSTAT ou qui viennent d’obtenir leur BM2.

Après avoir créé le galon de caporal-chef de première classe, l’armée de Terre se distingue par rapport à la Marine nationale et à l’armée de l’Air & de l’Espace, qui comptent chacune dix grades pour leurs sous-officiers et militaires du rang… Mais elle se rapproche de plusieurs armées de l’Otan, à commencer par l’US Army et la British Army, dont l’équivalent pour « sergent-chef BM2 » est « Sergeant First Class » [code Otan : OR-7].

Parmi les autres armées de l’Otan, l’Esercito Italiano a aussi un tel grade, appelé « Sergente maggiore capo ». Justement, l’armée française avait institué le galon de « sergent-major » en 1776. Puis il fut remplacé par celui de « sergent-chef » en 1928, avant de réapparaître entre 1942 et 1962 pour désigner le sous-officier responsable de la comptabilité de la compagnie. Il a été définitivement supprimé en 1971. Sans doute serait-il opportun de le remettre au goût du jour pour ces « sergents-chefs BM2 »?

Quoi qu’il en soit, les premiers galons de « sergent-chef BM2 » ont été remis par le général Pierre Schill, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT] à l’occasion d’une visite de commandement au 61e Régiment d’Artillerie [RA] de Chaumont, le 5 septembre.

Photo : armée de Terre

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

61 contributions

  1. Castel dit :

    A mon époque, 4 chevrons correspodaient au grade de sergent major, ce grade existe-t-il encore aujourd’hui, ou bien a-t-il été remplacé par celui-là ?

    • solange D. dit :

      C’est expliqué dans l’article…

    • PGL dit :

      Lisez donc l’article et vous aurez votre réponse.

    • Castel dit :

      « supprimé en 1971 », j’avais mal lu la fin de l’article….
      Bizarre quand même, vu qu’à cette époque, j’étais encore dans l’active, mais je ne me souviens plus de cette suppression.
      Mais quel sous officier l’a-t-il remplacé pour la compatibilité ?
      Je reconnais avoir un trou de mémoire à ce sujet……

    • Pierrot dit :

      réponse à vos questions : non, et non.
      Non, car le grade de sergent-major a été supprimé au début des années 70, lorsque le grade (et à l’époque, corps) des majors a été créé, et du coup, deuxième non car ce grade de « sergent-chef BM2 » ne le remplace pas.

  2. L'Artilleur de Montagne dit :

    « Afin de répondre à des « besoins croissants en technicité » générés par le programme SCORPION ainsi qu’à la perspective d’un engagement de « haute intensité », l’armée de Terre a récemment revu le parcours qu’elle proposait jusqu’alors à ses sous-officiers.  »

    C’est surtout pour combler les departs des ADJ et ADC qui possèdent le BSTAT depuis un moment. La rénovation de la carrière ne sera pas pour autant attractive.

  3. Clavier dit :

    Et ce sera quoi l’appellation : » Chef-chef… » ?

    • Daniel 1945 dit :

      Ou Sergente Cheffe !

    • dompal dit :

      @Clavier,
      L’appellation sera toujours ‘chef’ par contre comment seront désignés ces SCH à 4 chevrons : ‘SCH major’, ‘SCH B2’, etc… ?

      • Dragon para dit :

        @dompal
        Ah ce bon vieux dompal (qui doit vouloir dire toquard dans un certain patois). Alors qu’est ce qu’il vous arrive, on a un excès de testostérone ? Comme ça, vous me traiter de mytho et d’autres nom d’oiseaux ! Bon sérieusement, vous devez avoir un sérieux problème et ne devez pas être seul là-haut pour balancer des propos pareils. Et puis c’est quoi votre délire avec des « nazis en Ukraine » j’ai rien compris. Ou avez vous vu du mytho dans ce que j’ai mis? Mon pseudo? Il fait juste référence à la meilleure partie de ma carrière où j’ai servi dans cette belle unité pas mal de temps mais il y a quelques temps.
        Bon quel est votre problème ? Vous êtes un civil frustré qui n’a jamais servi? Vous êtes effectivement militaire (où l’avez été) mais la pauvreté de votre parcours vous pousse à être ainsi, mauvais? Vous n’avez jamais eu le courage de tenter des trucs vraiment particulier et vous êtes contenté du minimum ? Vous vous êtes créer une culture opérationnelle en lisant trop de RAID magazine (excellent en l’occurrence) pour vous octroyer le droit de balancer du mytho et autres à d’autres que vous?
        Ne vous en déplaise mon canard, j’ai bien servi au 13 (dieuze) et ne vous en déplaise pleins d’autres camarade parle publiquement des épreuves et test pour les unités de la BFST.
        Alors oui, je commente très peu mais sous mon seul pseudo.
        Je pense que dorénavant je vais me faire un plaisir vous lire et y comprendre votre médiocrité et votre pauvresse d’esprit. Vous devez pas avoir de copains pour vous épancher autant en commentaires, dans la vrai vie, personne ne doit vous écouter en fait car vous n’intéressez personne. Ahhhhh, peut être qu’une bonne rafale de phalanges vous remettrait les idées en place, on a du souvent vous piquer votre goûter à la récré vous lol !!!! Allez, bonne soirée mon canard.

    • Sempre en Davant dit :

      1/4judant chef ou 1/4judantcheffe?

  4. Haddock dit :

    Après le grade de capitaine cassé (sergent-chef), le grade de commandant cassé (sergent-chef BM2) :), ok je sors.

    • GeePee dit :

      Mais non ! ce sont des galons pour commandant  » chevronné  » !

    • dompal dit :

      @Haddock,
      Attention à l’appellation ‘cassé’ ce qui signifie rétrogradé à un grade inférieur.

      J’ai déjà vu des CNE avec un très joli palmarès de punitions (plusieurs blâmes, la plus haute punition pour un Off) mais j’en ai encore jamais un ‘cassé’.

      • Haddock dit :

        @Dompal,

        J’emploi « cassé » pour les barres horizontales qui deviennent des chevrons une fois pliées en deux.
        Et je sais très bien la signification du mot « cassé » dans l’armée.
        Paramicalement,

    • Carin dit :

      @Haddock
      Certains l’appelle capitaine zigzag, ils pourront rajouter commandant zigzag!
      Mais vous avez raison… sortez!

  5. Ck dit :

    On ne parle plus de maréchal des logis dans l’artillerie? Mon service militaire remonte à 25 ans maintenant

  6. xaloy dit :

    Une armée mexicaine.

  7. indicatif 93 dit :

    1 chevron = sait lire
    2 chevrons = sait écrire
    3 chevrons = sait lire ET écrire
    …….
    4 chevrons = connait quelqu’un qui sait lire et écrire 😉

  8. Sainte Cécile connaît la musique dit :

    Vous oubliez le 1ère classe sur certains treillis de parade cassé (mais orange), qui pour le coup le faisait passer pour un sergent. Il n’y a pas que des perdants dans cette histoire ; )

  9. Hummel dit :

    Bon, ça ne coute rien, ça ne rapporte rien en plus sur la solde (en tous les cas, rien que le BSTAT ou le BM 2 ne rapporte déjà…), et la DRHAT croit que le tour est joué et qu’elle s’en sort à son avantage.
    Si avec cela, les sous-officiers ne se sentent pas pris pour des idiots !!!

    • Ganache dit :

      Au moins ça les fait patienter!

      • Prost dit :

        Il Vaut mieux créer un examen de troisième niveau pour les sous officiers au grade d’adjudant chef afin de libérer des places. Ça ne sert a rien de garder des adjudants chef vingt ans. Le mieux serait de placer cette catégorie de personnel dans la fonction publique en créant des équivalences.

    • Sam dit :

      De la poudre aux yeux ? non… Ils n’oseraient pas !

  10. Fredo dit :

    Au lieu de creer des grades qui ne correspondent a rien , valait mieux faire passer les SGT diplomés au grade de sergent chef !

  11. DRAILLET dit :

    Et encore un retour en arrière !!!!!!!!!!!!!!!

  12. Totolemaso dit :

    sait lire écrire et compter
    avant de réapparaître entre 1942 et 1962 pour désigner le sous-officier responsable de la comptabilité de la compagnie.
    bon je sors

  13. Para Sol dit :

    4 chevrons comme un CDT.
    A quant 5 chevrons panachés comme les LCL et aussi 5 chevrons pleins comme les COL ?
    Après Major on peut aussi aller à Major Général tout çà pour rallonger la difficulté de faire une carrière complète de
    Sous-officiers subalternes, de Sous-officiers Supérieurs et de Sous-officiers Généraux…

  14. JOG dit :

    @haddock. Vu et vécu lors d’un échange avec un escadron anglais, époque les sous Off était encore navigants et pas les moins compétents (sur F100 et F1 ce qui ne me rajeuni pas…), le Sqnd leader s’étonnait de voir les trois chevrons sur les épaules d’un vieux chibane et non les trois barrettes de capitaine. Il lui fut répondu par mon drille que ces gallons étaient ceux de « Capitaine Citroën » ce qui à failli nous faire avaler nos bières de travers tant nous riions.
    Ok, moi aussi je sors….

  15. Lebel dit :

    Dans l’armée il n’y a plus de fusil d’assaut français mais il y a de plus en plus de chevrons …et toujours autant de Généraux .

  16. Mathieu dit :

    C’est juste un tour de passe-passe pour tenter de rattraper le manque à gagner en sous-officier de 2ème niveau. La vérité est que une très grande majorité de jeunes sous-officier arrivant à l’échéance de préparation du BSTAT refusaient de le passer. On se retrouvait donc avec un fait assez inédit et donc avec le départ des ADJ et ADC, un trou énorme dans la raquette. On a donc remodelé le BSTAT pour en faire un truc moins exigeant et plus à la mode des temps, une espèce de cadeau offert au sous-officier qui accepte de continuer le cursus. Mais comme le précise certains commentaires au dessus, cela ne va rien apporter sur la solde et la gestion arbitraire des mutations faite par la DRHAT. Cette dernière prenant de plus en plus exemple sur celle de l’AAE avec une gestion plus dossier que humaine. A voir si cela va changer quelque chose dans ce fameux trou dans la catégorie des sous-officier.
    Prochaine étape, faire passer un CCH un diplôme se basant sur la maîtrise de l’anglais pour l’expédier comme officier directement avec une garantie d’être LCL au bout de 2 ans, mais sans l’avantage de la sole bien sur lol (ceci est une fiction et pas un projet bien entendu lol)

  17. vieux margi dit :

    Ça va en faire des commandants…. Certains fabricants de fourreaux ont tendance à allonger les chevrons et à les faire ressembler à des barrettes…
    Fabrication asiatique ou autres. En tout les cas je l’ai vu.. un MDL avait ses deux chevrons quasiment droits..Il rigolait en déclarant qu on l avait déjà appelé. Lieutenant…

    Bourbaki. Le retour…

  18. Mauroy Gilbert dit :

    a mon époque 13 années de sergent à sergent -chef pas pour la qualification mais la pyramide était trop fournie il fallait la dégraisser pour donner de l’avancement et faire des économies de traitement

  19. Alfred dit :

    Bah. Quel est l’intérêt « fonctionnel » de cette mesure? Ajouter un chevron au millefeuille hiérarchique? Ajouter une prime (mais seulement pour les recrutements directs et semi directs)? Autant dire que l’époque où la fonction primait sur le grade est révolue , et qu’on va trouver de plus en plus de grades sous employés. Moyennant quoi, il n’y aura plus personne pour les basses oeuvres, chacun s’estimant exonéré de se salir les mains.

  20. Savancosinus dit :

    Que du paraître…

  21. Le Polygraphe dit :

    Après le programme Félon, le programme Morpion. Place au sergent 4 chevaux et à l’adjudant-zingueur..

  22. ROCH Jacques dit :

    Bonjour,
    Je me permets d’appeler l’attention sur le fait que les grades relèvent de la loi (Article L4131-1 du Code de la Défense) :
     » 1° Les grades des militaires du rang sont :
    a) Soldat ou matelot ;
    b) Caporal ou quartier-maître de deuxième classe ;
    c) Caporal-chef ou quartier-maître de première classe ; ».
    Il en résulte qu’aucune autorité du ministère des Armées ne peut créer des grades.
    Ainsi, « le galon de caporal-chef de première classe », cité dans l’article, n’est pas un GRADE de militaires du rang, à l’instar de la 1ère classe.

    • ROCH Jacques dit :

      En complément : Le port du galon de caporal-chef de première classe ne donne donc à son titulaire aucun droit au commandement sur un caporal-chef promu avant lui

      • ROCH Jacques dit :

        Il en est de même pour le nouveau galon à quatre chevrons pour les « sergents-chefs BM2 », il ne donne à son titulaire aucun droit au commandement sur un sergent-chef promu APRES lui.
        Nota : sur ma précédente réponse , il faut bien entendu lire « caporal-chef promu APRÈS lui ».
        Désolé, je finis par m’y perdre avec ses galons qui ressemblent à des grades, et qui n’en sont pas, et qui créent une véritable confusion, et pas seulement pour le militaire « de base »

  23. Le Suren dit :

    Pandant la guerre, au maquis, il y avait des colonels à 6 galons ! C’était l’été 1944.

    • PK dit :

      On leur a proposé royalement une barrette de sous-lieutenant s’ils s’engageaient en Indo… Peu l’ont fait et beaucoup n’avait même pas la compétence de ce grade.

    • Martin dit :

      Il y avait des lieutenants-colonels à sept barrettes : deux pour lieutenant + cinq pour colonel.

  24. EMS 83/84 dit :

    Le galon de sergent-major ( 4 chevrons dorés) a continué a être porté à l’École militaire de Strasbourg (EMS) jusqu’à sa dissolution en 1985. Il était porté par l’élève bataillon du Peloton préparatoire à l’École militaire interarmes (PPEMIA).

  25. papy dit :

    Il n’y à plus qua attendre le retour des galons de Maître-Ouvrier p.our les armes savantes

  26. Hartza dit :

    Le Sergeant First Class de l’US Army correspond plus à un adjudant. Le sergeant fait partie des « enlisted »

  27. 1CCH dit :

    Armée belge sous-officiers subalterne,3 chevrons sergent, 4 chevrons 1 sergent, puis chevrons particulier 1sergent chef.Sous -officiers d’élite 5 chevrons 1 sergent major et adjudant.Sous-officiers supérieur,adjudant chef,adjudant major.

  28. Mike dit :

    Bonjour, je vois à cette occasion pour la 1ère fois les beaux passants d’épaule des Diables Noirs, sympa.

  29. Ravenel dit :

    Là on brasse de l’air tel les « rampants » ou l’art et la manière de sculpter de la fumée…

  30. Alfred dit :

    @EMS83/84. Ah, l’EMS. Que de souvenirs. Les surbottes en feutre et semelles de bois pour aller prendre la garde à la zone technique en passant sur les trottoirs recouverts verglas. Les ceinturons passés au blanc à chaussure qui dégoulinaient sur le 3/4 quant il pleuvait. Les cours de combat sur papier. Le TTA 104 et l’ordre serré. Les accidents sur le PC verglace. Le proviseur réserviste qui se prenait pour un adjudant de quartier. Les trajets en simca debâché par -10 degrés pour aller a Mutzig, et l’A/C au chaud dans la cabine qui beuglait qu’on ne descendait pas assez vite à l’arrivée. Le même qui n’a pas compris comment on pouvait tirer 11 coups avec un 49/56, et n’a pas digéré de se faire pourrir pour ne pas avoir vérifié la réintégration de son armement. Le Cne qui choisissait ses adversaires pour le combat de boxe fictif, des fois que… . Le Cl qui s’est tu et rassis après que des grenades (à plâtre, probablement améliorées d’après le bruit. ..) aient atterri près de la norvégienne contenant le repas chaud de la strass, pendant que nous mangions froid dans la neige. Et enfin le « camarade » subitement souffrant qu’il a fallu remplacer à la permanence de la compagnie de soutien pour se faire tirer dessus à sa place par le gars dont il avait piqué la petite amie (avec en prime une garde à vue chez les pandores le temps qu’ils comprennent qu’il ne s’agissait pas d’un règlement de compte entre malfrats comme le suggérait gentiment l’officier de permanence qui m’avait fait sortir du trou où je coulais des jours heureux pour remplacer le malade imaginaire).
    Plus de 40 ans après, j’en rigole encore grace à l’intervention d’un (vrai) camarade qui a démontré 5 ans plus tard que ma notation avait fait l’objet d’irrégularités lors de mon passage à l’EMS.

    • Dolo dit :

      On sent dans ces poncifs grotesques, incompréhensibles et dignes d’un appelé du contingent antimilitariste l’aigreur du mec qui s’est fait branler au concours d’entrée à l’IA et qui rejette la responsabilité sur le système en crachant dans la soupe… mais peut-être me trompé-je ?

  31. lgbtqi+ dit :

    Alors les mecs, on parle chiffons ?

  32. Alfred dit :

    @Igbqi+ Pas seulement. On parle aussi de la c….. éternelle, et de certains de ses représentants jadis.

    • lgbtqi+ dit :

      @ Alfred :

      je ne faisais pas allusion à vos propos mais à l’article et aux commentaires relatifs aux fringues, galons, …

  33. CTX dit :

    Nous avions une armée efficace avec peu de moyens (la « bite et le couteau »). Maintenant nous allons vers une armée avec un peu plus de moyens et sans doute moins efficace en raison d’une salade de grades et d’appellations qui ne servent strictement à rien. L’avancement au mérite tend à disparaitre (depuis longtemps chez les OFF) chez les SOFF. Nous allons avoir des diplômés incompétents (OFF et SOFF) à des postes clefs MEF.

  34. Alfred dit :

    @Dolo. Réponse simpliste et toute faite de votre part. J’assume entièrement mes propos. Remontez à la deuxième moitié des années 70, ou taisez vous si vous n’étiez pas encore militaire. Et pour votre gouverne, CB + DEMS par la suite, sûrement par erreur de l’institution militaire, aussi surprenant que ça puisse vous paraître….