M. Lecornu met en garde les industriels de l’armement contre les risques de sabotage et d’espionnage

Au début du mois d’août, deux entreprises de la Base industrielle et technologique de défense [BITD] française ont été victimes d’incidents à quelques heures d’intervalle. La poudrerie de Bergerac, filiale d’Eurenco, a été touchée par trois explosions juste après un phénomène de « flash lumineux », lors d’un « chantier d’assemblage de tuyauterie ». Puis, plus tard, un violent incendie s’est déclaré dans une usine de Safran Landing Systems implantée à Molsheim [Bas-Rhin] endommageant partiellement le bâtiment le plus sensible du site.

Dans le même temps, un entrepôt de munitions appartenant à l’homme d’affaires bulgare Emilan Gebrev [en indélicatesse avec le Kremlin pour fourni des armes à l’Ukraine] a été ravagé par les flammes, de même qu’un dépôt d’armes de la police allemande à Berlin. Évidemment, au regard du contexte actuel, il serait tentant d’y voir le résultat d’actions malveillantes… Mais tant que les enquêtes sur ces incidents ne sont pas terminées, on ne peut que parler de coïncidences.

Pour autant, le risque de sabotage de sites militaires ou d’entreprises de la BITD n’est pas à écarter. Et, a priori, des tentatives auraient même été récemment déjouées. C’est ce qu’a suggéré Sébastien Lecornu, à l’issue du séminaire sur l’économie de guerre qui s’est tenu à Balard, le 7 septembre.

« Il est important d’établir cette vérité vis-à-vis de notre opinion publique. J’ai sensibilisé nos industriels de défense aux risques d’espionnage et de sabotage » qui relèvent de « pratiques de la Guerre Froide que nous croyions terminées », a commencé par dire M. Lecornu.

L’espionnage industriel n’a pas disparu avec la chute du Mur de Berlin. En réalité, cette pratique a toujours existé… Et elle s’est même intensifiée au cours de ces dernières années étant donné qu’il est plus facile, désormais, de voler de secrets industriels et commerciaux via des attaques informatiques.

En 2021, sur les 17 intervention de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informations [ANSSI], 14 étaient liées à des opérations d’espionnage informatique, impliquant pour 9 d’entre elles des modes opératoires réputés chinois.

En juillet, lors d’une audition parlementaire, le Secrétaire général de la Défense et de la Sécurité nationale [SGDSN], Stéphane Bouillon a mis en garde contre un espionnage industriel aux procédés plus « classiques ». « Cela va du stagiaire qui traîne après la fermeture des bureaux pour copier des dossiers, à la visite d’une délégation étrangère qui oublie des petits objets sous la table ou prend des photos », a-t-il expliqué. « Si les très grandes entreprises y sont sensibilisées, en revanche, les petites et moyennes, qui sont parfois des pépites sans le savoir, sont d’une grande vulnérabilité », a-t-il ajouté.

Cela étant, M. Lecornu a surtout insisté sur le risque de sabotage contre les chaînes de production des industriels français de l’armement, avec de « potentiels effets dramatiques ».

« Nous constatons et nous surveillons un certain nombre d’agissements. Je n’irai pas plus loin parce que cela est couvert par le secret », a dit le ministre.

« Là aussi, il faut que les industriels de défense, en lien avec la DGA [Direction générale de l’armement], la DRSD [Direction du renseignement et de la sécurité de défense] et la DGSI [Direction générale de la sécurité intérieure], sous l’autorité du ministre de l’Intérieur, puissent avoir un plan de résilience pour éviter toute tentative malveillante, voire de sabotage, sur des matériels indispensables », a continué M. Lecornu.

En attendant, il a demandé aux industriels de « dupliquer » un « certain nombre de logiciels pour le cyber » ainsi que des machines indispensables à la fabrication de composants clés. « Il n’y a parfois qu’un robot de production pour certaines pièces », a-t-il en effet relevé.

Photo : DRSD

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

59 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Ce qui est inquiétant, c’est que l’on doive rappeler cela à des industriels de l’armement (entre autre : l’espionnage économique est une autre réalité).

    C’est dans les années 90, il y a trente ans avec l’arrivée d’Internet et du tout connecté que l’on a commencè à sensibiliser les entreprise … apparemment ce n’est pas encore entré dans les moeurs.

    • Moogli dit :

      Les connexions internet augmentent les possibilités, mais ne réduisent pas la bonne vieille méthode de l’oreiller qui entre dans les mœurs pour encore longtemps.

      Old school…

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      Les entreprises quelques soit le domaine d’activité ont la mémoire courte il faut avoir vu fin des années 80, des visiteurs Chinois tremper consciencieusement leur cravate en se penchant sur des bains de développement chez Kodak pour se rendre compte que tous les moyens sont bon pour voler de l’information.
      Dans ce cas précis les bains à par des microbes n’auraient rien pu développer d’autre.

  2. Frédéric dit :

    Sans oublier la surveillance des convois de matériels à travers l’Europe. Qu’un camion plateau, souvent d’une entreprise privée, avec un blindé M113 ou autre a direction de l’Ukraine n’est pas eu d’accident (ou de moins rapporté dans les médias) de la route est déjà surprenant.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ ou autre a direction de l’Ukraine n’est pas eu d’accident (ou de moins rapporté dans les médias) de la route est déjà surprenant. ]

      « Si il a un accident en cours de route , on ne peut pas connaître sa destination …  »
      Proverbe Vietminh … ;0)

  3. Cel bou dit :

    Vœux pieux… Les industriels ne feront rien ou très peu. En 1939 et avant, l’état a piloter le réarmement du pays. L’état a investit des sommes faramineuses aux États-Unis pour construire des usines qui devaient produire exclusivement pour nous. Le destin nous en a privé. Tout ça pour dire que si l’état ne pilote pas un vrai réarmement avec des hauts fonctionnaires et des militaires pour contrôler et encadrer, en payant au passage pour la création d’usines, rien ne se fera. Et c’est normal, chacun son rôle. Macron devrait relire les ouvrages sur la mobilisation économique de 14/18 et 1939. Peut être y apprendrait il quelques recettes. Mais peut-être ne veut il rien faire. La mobilisation économique signifie tous le monde passera la caisse deux fois. Une fois en impôt et une deuxième fois en impôt sur le sang versé. Perspective qui doit l’effrayer. Il a moins de cinquante ans et ne sera pas président à vie… À moins que !

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ . Macron devrait relire les ouvrages sur la mobilisation économique de 14/18 et 1939. Peut être y apprendrait il quelques recettes.]

      Un bon complément ce serait les minutes du procès de RIOM pour comprendre que c’était parfois de la tambouille ! ;0)
      Dossier II – Comité secret – Sénat – Défense nationale.
      On comprend pourquoi les gouvernements veulent restreindre accès à ces archives d’époque au nom du  » sôcrôt dôfonce »

      • Dans le Bayou dit :

        sous-série 2W : Cour suprême de justice – procès de Riom
        Ministère de la Justice : Cour suprême de Justice (Procès de Riom).

        Les archives du procès de Riom, comme on l’appelait à l’époque, furent dans un premier temps organisées et partiellement classées et inventoriées au sein même du greffe de la Cour suprême. Puis, en octobre 1945, elles furent versées aux Archives nationales par la Haute cour de justice, où elles avaient été recensées et inventoriées par l’archiviste de la Cour de cassation. Aux Archives nationales enfin, quelques dossiers furent légèrement réorganisés, rapprochés les uns des autres, pour plus d’intelligibilité, mais dans l’ensemble, le classement adopté à Riom et maintenu à la Haute cour a été conservé.

        Ce fonds se compose des actes constitutionnels et législatifs créant et organisant la Cour suprême, des pièces de forme (2W/1 et 2W/2, et 2W/73 à 2W/76), de documents officiels regroupés pour l’instruction ou communiqués à titre de preuves par les différentes parties, notamment les autorités militaires (2W/3 à 2W/25), des interrogatoires et mémoires des accusés (2W/26 à 29), des dépositions de témoins (2W/30 à 2W/51), de pièces postérieures au règlement de la procédure (2W/52 et 2W/53), de réquisitoires (2W/54 à 2W/65), de sténographies des audiences et enfin de pièces non versées à la procédure ou même postérieures au règlement de celle-ci, en particulier sur Georges Mandel et Paul Reynaud (2W/69 à 2W/89).

        ==>>Conditions d’accès
        Librement communicable selon les articles L.213-1 à 213-7 du Code du patrimoine et sous réserve des restrictions imposées par l’état matériel des documents.

        https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/rechercheconsultation/consultation/pog/consultationPogN3.action?nopId=c614xe1dks5-lck5tvan7nik&pogId=FRAN_POG_04&search=

    • JFD dit :

      Peut-être que le monde a changé depuis 1939 ?
      Enfin pour être employé dans « la base industrielle et technologique de défense », je peux vous assurer que les entreprises sont pleinement conscientes des conséquences de l’espionnage et y accordent énormément de moyens.
      Par ailleurs l’Etat sait parfaitement imposer ses règles de prudence à l’ensemble de ses fournisseurs, même ceux basés à l’étranger.

  4. Félix GARCIA dit :

    Et les incendies près de Biscarosse ? C’est p’t-être « Jean-Lambda », p’t-être les proprios de campings qui sont près de la Dune, ou p’t-être des actes clandestins de sabotage ?
    De même avec les autres incendies. En tout cas, je me permets d’émettre cette hypothèse.
    Ballons captifs et drones style NX70 (dont NX-Wire [câblé]), plus des réservistes (notamment unités cynophiles) sur les sites sensibles ?
    Ou bien encore, des grillages et des oies ? ^^ Bah quoi, c’est incorruptible une oie ! 😀

    • Félix GARCIA dit :

      PPS : * De même avec certains des autres incendies.

    • JC dit :

      Il serait bon de vous renseigner sur ces incendies avant d’occuper le terrain des commentaires.

      • Félix GARCIA dit :

        Certains des incendiaires ont été trouvés (ou se sont eux-mêmes dénoncés), certains sont expliqués par des accidents (comme les gamins et les pétards dans les Monts d’Arrée, ou la voiture qu’a flambé sur le bas-côté, les étincelles provoqués par un train sur ses rails …), certains sont déclenchés par la foudre, et d’autres n’ont toujours pas d’explication connue (à ma connaissance).

        Pour ce qui est des incendies près de la Dune du Pilat, les campings de là-bas avaient quelques soucis : la dune qui s’étendait sur les emplacements (un de mes potes qui bossait là-bas avait fait faire des terrains de pétanque [une dizaine] qui furent ensevelis l’année d’après [tout comme de nombreux emplacements], certains voulaient s’étendre mais étaient coincés entre la Dune [et la législation qui va avec] et la route qui était en face [et maintenant ils seront de l’autre côté pour certains]) …
        Bref … je vais pas faire l’historique de chacun des incendies qui ont eu lieu cette année (déjà, parce-que je les connais pas tous), mais tous ne s’expliquent pas si simplement.
        Ensuite, on peut dire ce qu’on veut, mais il n’existe pas de combustion spontanée du végétal.

        • Paddybus dit :

          Félix, il semble bien que l’incendie immense qui a eu lieu autours de la dune du Pilat n’a eu qu’une seule cause, le véhicule utilitaire qui a pris feu sur un chemin qui n’aurait jamais dû servir au trafic … et les fantaisies du vent ainsi que le feux couvant sous le sol, a permis les reprises et continuités de ce feu…
          Laisser un tel sous entendu me semble assez peu respectueux des faits et de ceux qui vivent du tourisme là bas…
          Si je me trompe, ne manquez pas vous et d’autres de me corriger…!!! ;0)))

          Après les circonstances aggravantes dues aux décisions d’écologistes excessifs existent aussi…

      • Félix GARCIA dit :

        C’est celui qui voulait échapper à son foyer (et avoir la reconnaissance des victimes au passage) ?

    • lgbtqi+ dit :

      + backbones internet il y a peu…

  5. Réno dit :

    N’oublions pas en interne les adhérents de la CGT.
    Beaucoup de dégâts durant les guerres d’Indochine et Algérie.
    Au début de la 2eme guerre mondiale, beaucoup de pilotes français se sont écrasés, la câblerie des gouvernes empaquetée dans des chiffons remplis d’acide.

    • EchoDelta dit :

      Les avions équipés avec des balles d’exercice aussi … effet garanti quand on commence à faire le moteur droit d’un He111.

    • lgbtqi+ dit :

      sans parler des grenades sabotées, qui éclataient à la gueule de nos soldats.

      Ou des containers des rappatriés d’Algérie trempés dans les eaux du port de Marseille.

      Le pb, maintenant, est qu’il faut se défier à la fois des communistes et de la partie de l’extrême-droite vendue à poutine.

      • Paddybus dit :

        Décidément, c’est moins une manie qu’un toc aux limites de la parano…
        Savez vous que même aux états unis, le Maccarthysme n’est plus trop bien vu…. car entaché de tellement d’excès…????
        Prenez donc quelques vacances…!!! ;0)))

        • Robert dit :

          Paddybus,
          C’est drôle quand on sait que les délires woke et LGBT sont directement issus du marxisme culturel.
          Autrement dit, ils sont l’émanation directe de la dialectisation des rapports sociaux, d’ou le silence complice concernant les méfaits musulmans qui étaient devenus le lumpen prolétariat de substitution des communistes, les ouvriers et employés ayant la fâcheuse tendance de s’embourgeoiser dès qu’ils le peuvent ou de voter FN puis RN voire Zemmour.
          Le communisme aujourd’hui, c’est le lobby LGBT et racisés unis dans la même détestation même s’ils se déchirent entre eux, comme trotskystes et communistes de stricte obédience et leur hostilité réciproque qui disparait contre la droite.
          Les zomos, lesbiennes et autres trans seront abandonnés par leurs manipulateurs aux mains des nouveaux « damnés de la terre » que sont les zimmigrés musulmans ou hindous qui les haïssent.

          • lgbtqi+ dit :

            Youpi ! Si j’aime les femmes, c’est parce que je suis « l’émanation directe de la dialectisation des rapports sociaux » !

            ça et le reste de votre propos trouveront un écho très favorable auprès d’un autre très grand penseur :

            https://www.youtube.com/watch?v=ysb6bfbYTHc

            Et je ne savais pas que j’allais être abandonnée par mes manipulateurs aux mains des Hindous ! Merci de m’avoir prévenue !

          • Paddybus dit :

            Merci Robert…
            N’êtes vous pas consterné quand vous lisez , par exemple la réponse que vous a fait lgb etc…???
            J’avoue pour ma part, hésiter entre l’éclat de rire… et l’inquiétude de ce genre de personne qui semble en liberté…. on s’étonne après qu’il y a des actes délirants dans la société civile…!!! ;0)))))))

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ Décidément, c’est moins une manie qu’un toc aux limites de la parano…]

          On ne prête qu’aux riches ! ;0)

          Des années 20 aux début des années 80 la  » classe ouvrière  » était vertébrée idéologiquement et intellectuellement grâce à l’action de la CGT et du PCF justement . Cela a permis d’organiser les grandes grèves de dockers en 1949-1950 – qui furent un échec – contre la guerre d’Indochine mais aussi de  » tenir  » cette classe ouvrière car les seuls appels aux sabotages de la production de guerre en 1939-1940 l’ont été contre les livraisons de matériels à la Finlande ( Sauf preuve contraire , les appels à la  » grève du zèle  » étant une chose différente ! Les rapports militaires de l’époque parlent surtout d’une  » apathie  » , de  » nonchalance  » et d’  » indolence  » des personnels des usines d’armement )

          https://www.retronews.fr/politique/echo-de-presse/2021/11/22/dockers-contre-la-guerre-en-indochine

          Les choses ont beaucoup évolué sociologiquement . Les marins Marseillais ont juste réclamé des primes lorsqu’il s’est agi de réquisitions des navires civils pour le transport de matériel en Séoudie et je n’ai pas lu un seul communiqué d’une centrale syndicale appelant à l’arrêt de la production de MDCP durant la  » crise des GJ  » , ni une  » municipalité de gôche  » refuser d’acheter des fusées d’artifice pour le 14 juillet de cette société .
          La constatation que  » Les Chênes ne donnent que des glands  » se vérifie une fois de plus ! ;0)

          • Paddybus dit :

            Mais oui Daniel… ayant vécu l’essentiel de ma vie en région de mines et de sidérurgie, cgt et communisme … je connais vaguement… mais il ne faut pas non plus oublier la FO créé avec l’aide de…??? la cia, hé oui… ça c’est mon toc à moi…!!! ;0)))
            On sait que le syndicalisme à souvent été un instrument de manipulation ou de désorganisation…. Mais ça fait quand même un moment qu’ils ont été réduit à l’impuissance…

            Le communisme… le vrai, c’est de l’histoire ancienne, et ramener à tout bout de champ ce truc, ça confine a l’obsession, c’est lassant, car contester de façon répétitive cela n’est pas productif, mais le pire est d’assimiler Poutine au communisme, par dépit d’avoir un seul argument sérieux contre lui..
            Poutine n’est surement pas la perfection incarnée, mais il faut lui laisser d’avoir bien relancé son pays, d’avoir protégé sa nation des ingérences extérieurs, et c’est bien le fond de ce qui lui est reproché…
            Le harcèlement mené par les ricains au nom d’une pseudo liberté est devenu ridicule, mais certains à force de répétition on réussi à se convaincre eux même…!!!
            Bien à vous.

        • lgbtqi+ dit :

          ben non, c’est juste de l’histoire et de l’histoire en marche. Mais forcément, certain éclairage ne correspond pas à vos intérêts.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Le pb, maintenant, est qu’il faut se défier à la fois des communistes et de la partie de l’extrême-droite vendue à poutine. ]

        C’est la foire aux historiens multicartes ce soir sur OPEX360 ! Il ne manque plus que la PGM …. J’y ai appris l’existence des  » balles d’exercice  » pour avion en 1940 ! C’est vrai que tirer avec des vraies munitions à l’exercice comme on le montre dans les actualités gouvernementales Françaises de 1940 sur des cibles remorquées à l’école de Biscarosse cela aurait pu les abimer ! ;0)

        Pour info sur 1250 détenus à la prison militaire de Paris en mai 1940 avant son évacuation , seuls 18 l’étaient pour  » soupçons de sabotage  » ou  » pris en flagrant délit de sabotage  » soit à peine 15% . ;0)

        Face à cette liste de sabotages et à ces 18 Ganelons , UNE SEULE constatation s’impose : Ce qu’il faut incriminer c’est l’incompétence crasse de l’armée Française et plus particulièrement du renseignement militaire face au noyautage des usines de défense , des arsenaux , des emprises militaires ( ateliers ) par la CGT et non pas la CGT elle-même ! ;0)

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ sur des cibles remorquées à l’école de Biscarosse cela aurait pu les abimer ! ]

          Et que ce pays retardé technologiquement dans le domaine aéronautique qu’était la France ne connaissait pas la cinémitrailleuse …. ;0) Il faut lez préciser !

        • Robert dit :

          Un seul ouvrier dans une ligne d’assemblage suffit à saboter beaucoup de matériel.
          Le chiffre n’est pas révélateur des dégâts commis.
          Et le défaitisme révolutionnaire prenait de multiples formes. Le père de Guy Moquet a envoyé son fils et d’autres tracter contre les judéo-anglais et son arrestation n’a donc aucun rapport avec la résistance. ils seront fusillés en représailles d’un acte militairement inutile, tuer un officier allemand, ce qui n’empêche pas que je considère que Guy Moquet a été tué comme un résistant.
          Mais effectivement, l’impréparation de l’armée, les stratégies inadaptées et le reste ont une lourde responsabilité.

    • M.W dit :

      Le renseignement est un métier de seigneurs, disait Bismarck
      La France souffre d’une absence de culture , du renseignement. Dans d’autres pays, il est naturel pour un citoyen de collaborer avec les services secrets . Dans notre pays, jusqu’à présent, on parlait d’espionnage
      en se bouchant le nez..

  6. fred132 dit :

    Il y a eu un incendie dans une usine dans le nord, une explosion dans une poudrière du sud ouest un jour avant ou après et un incendie en Allemagne sur stock de munitions de guerre ( anciennes et nouvelles ) le même jour ou celui d’après.

    Perso sauf explosion dans les pays de l’est je n’avais jamais entendu pareil tir groupé.

  7. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ M. Lecornu met en garde les industriels de l’armement contre les risques de sabotage et d’espionnage ]

    https://i.pinimg.com/564x/2c/b9/6d/2cb96dbc7f046ed567627b741604342e.jpg

     » Quipppe ioure sicrète , sicrète ! « 

    • farragut dit :

      @Daniel BESSON
      M. Lecornu est un optimiste, car il attribue les « incidents » à la malignité (intelligence cachée à l’oeuvre, pour en tirer un profit personnel) plutôt qu’à la bêtise ! 😉
      J’ai découvert qu’il existe depuis 1980 une loi dite du Rasoir de Hanlon » : « Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer ».
      Applicable à la DGA ?
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Rasoir_de_Hanlon

      • Frank dit :

        @ farragut Excellent, vraiment pertinent, et bien vu.
        Assez rigolo en plus, vu le contexte actuel, je doute que nombre de beaux esprits qui nous dictent leurs vérités puissent choisir entre leur malveillance apprise et leur bêtise innée.
        Ou le mélange vicié des deux.
        Une réserve néanmoins sur cette hypothèse:
        Malveillance et malignité étant induites par une forme d’intelligence, comment les dédouaner par la bêtise, cette dernière étant, par définition, incapable de les comprendre?
        Ou, dit autrement, qui va se risquer à qualifier de malveillance chez autrui ce que ses propres limites empêchent de comprendre?
        Je ne vais pas m’y risquer, suis pas fou, la bêtise étant une qualité difficile à définir…
        Mais dans ce domaine insondable de la bêtise actuelle, ce théorème devrait vous faire sourire:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Pastiches/Th%C3%A9or%C3%A8me_du_con

        • farragut dit :

          @Frank
          Merci pour la remarque et le lien ! 😉
          Par contre, pour votre question, je trouve le contenu de la page Wikipedia traitant du « biais d’intention hostile » assez approprié pour décrire un comportement actuel de notre PR…
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_d%27attribution_hostile
          Toutes ses remarques (qualifiées probablement à tort « d’arrogance » envers ses concitoyens ou les corps intermédiaires, notamment la nouvelle représentation au Parlement et son désir de la contourner) pourraient s’expliquer par son expérience dans l’enfance, puisque c’est la réaction naturelle des jeunes enfants vis à vis des conséquences perçues comme négatives d’actions d’autres personnes.
          Il surcompense probablement vis-à-vis de Poutine, en lui attribuant des intentions pacifiques pour son Opération Militaire Spéciale, et en refusant « d’humilier la Russie » 😉
          Mais, bien entendu, je peux me tromper lourdement, et mal utiliser le « Principe de Charité » !!!

  8. VinceToto dit :

    Oui, cela doit être la faute aux gens qui achètent de l’équipement Made in China qui peut être utilisé pour espionner ou créé des incidents par la Chine.
    Il faudrait peut être que les ingénieurs français produisent des systèmes d’exploitations et choisissent du matériel sécurisé, pas forcément aux même normes que les OS/matériels pour système de défense nucléaire, mais quand même un peu mieux que Windows, Linux, Android, etc. pour assurer la sécurité française (Je blague: après avoir regardé rapidement l’appli TousAntiCovid, je me doute bien des capacités de l’Etat français dans ces domaines au 21ème siècle).

    • farragut dit :

      @VinceToto
      A relire, un (très) ancien ouvrage de Thierry Breton sur ce sujet, « Softwar » qui avait fait l’objet d’un téléfilm en 1991 (avec Véronique Jannot, me semble-t-il) :
      https://www.babelio.com/livres/Breton-Softwar/37636
      https://tpa.fr/acteurs-theatre/jannot-veronique-1974.html

      Et pensez que dans tout composant informatique, il y a des « fonctions cachées » (y compris sous forme d' »opcode » secret, jeu d’instructions caché dédié), et un « client » puissant, la NSA (cf. l’ouvrage « La puce et les géants », 1983, de Eric Laurent)!
      https://www.fayard.fr/documents-temoignages/la-puce-et-les-geants-9782213012629
      Maintenant, on peut aussi, comme le fait la DGA pour « réduire » les coûts, interdire à Safran de modifier le logiciel américain de pilotage du Patroller, et le regarder se crasher… C’est moins cher, coco ! 😉
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/un-drone-patroller-de-safran-se-crashe-avant-sa-livraison-a-l-armee-de-terre-834906.html

      • Félix GARCIA dit :

        (y compris sous forme d’ »opcode » secret, jeu d’instructions caché dédié)
        —> DEF CON 26 – Christopher Domas – GOD MODE UNLOCKED Hardware Backdoors en x86 expurgé
        https://www.youtube.com/watch?v=jmTwlEh8L7g
        C’était pas si délirant comme idée !
        ^^

        • farragut dit :

          @Félix GARCIA
          Merci pour ce lien !
          Amusant, car j’ai travaillé dans une vie antérieure sur un système qui justement passait d’une architecture « non fiable » (un OS américain nommé PICK) à une architecture (matérielle et logicielle) « sûre de fonctionnement » basée sur des domaines (de protection). Peut-être que les concepteurs US (y compris à la NSA) avaient dans l’idée de controler ou de geler à distance les processeus x86, mais l’idée du projet de démonstrateur « français » était plutôt l’inverse !!!
          Mais quand nous avions proposé cette architecture à un décideur de chez ALCATEL à Lannion, il nous avait « simplement » répondu qu’il attendrait la sortie de l’iAPX 432 (projet Intel à 100 millions de dollars, une « machine Ada », abandonné avec destruction de toutes les preuves et documentation).
          Comme quoi, il y avait des « visionnaires » à l’époque en France, capables de prédire l’anéantissement de leur propre entreprise avec ce genre de décisions !!! 😉
          Il est même étonnant que la France soit encore capable d’avoir des entreprises (gauloises?) qui résistent encore à ce genre d’idéologie absurde !!!
          En tout cas, merci encore @Félix GARCIA, pour cette confirmation de la « possibilité » d’un Pearl Harbour informatique généralisé.
          J’aimerai bien connaître le point de vue de la Red Team sur ce sujet, même si la série TV « Dark Angel » montre déjà le résultat !

        • M.W dit :

          il y en a des tonnes de ragots, a raconter sur l’espionnage en France a commencer par Charles Hernu agent de l’est Rémunéré par les Soviétiques dans les années 50 …
          espionnage , tupolev concorde, michelin, renaults, Valéo etc etc ….

    • lgbtqi+ dit :

      Quoi concernant Linux et Androïd ?

  9. Alfred dit :

    Au risque de passer pour un rabat joie, contrairement au ministre, les entreprises connaissent le coût des machines automatisées qu’elles utilisent pour fabriquer les pieces qu’elles produisent. Et rares sont celles qui peuvent se permettre un investissement dormant d’un tel niveau pour pallier à un éventuel sabotage. Tout au plus ont elles un contrat d’assurance bris de machine destiné à couvrir leurs pertes d’exploitation et les coûts de remise en état.

    • PK dit :

      Oui, ce sont des remarques hors-sols de gens qui planent.

      Soit on sécurise nationalement la BITD, soit on ferme sa gueule. Mais faire un pas dans une direction en parlant en en faisant un autre dans l’autre sens en marchant, c’est du « en même temps ».

  10. farragut dit :

    « …risques d’espionnage et de sabotage » qui relèvent de « pratiques de la Guerre Froide que nous croyions terminées »
    Comme le disait Poutine: « La Russie n’a jamais perdu la Guerre Froide, parce que la Guerre Froide n’est pas finie! ».
    https://citation-celebre.leparisien.fr/citations/122782
    Ce ne sont donc pas les pratiques qu’il faut « croire » non terminées, mais la guerre qui les génère, c’est à dire la confrontation de volontés opposées.
    La naiveté de Bercy (ou du moins son obsession pour récupérer les dividendes de la « Paix » au profit des riches) ne justifie pas l’aveuglement des responsables politiques chargés de la Défense de nos intérêts nationaux, même s’ils sont plus intéressés par la défense de leurs (propres) intérêts personnels.
    S’il y a bien une constante dans la nature humaine, entre nations comme entre voisins, c’est que les intérêts des uns ne coïncident pas toujours avec ceux des autres, et que la « confrontation » des volontés opposées sera toujours présente (tant qu’il y aura des hommes, et autres ethnies extraterrestres lorgnant sur les ressources de la planète, y compris « humaines » -en clair, esclavage-).
    Quand Poutine dit à Trump qu’il devrait divulguer, avant la fin de son mandat, qu’il y a 27 ethnies extraterrestres en interaction avec la Terre, donc 3 sont résolument « hostiles », c’est que peut-être certains de nos « voisins » galactiques ont eux-aussi des volontés contraires à nos intérêts de Terriens. Et si Poutine considère, à tort ou à raison, que « certains » terriens (le fameux Deep State) collaborent avec l’ennemi, on peut comprendre que sa « Guerre Froide généralisée » ne soit pas terminée pour lui.
    https://exopolitics.org/galactic-federations-councils-secret-space-programs-2/

  11. vno dit :

    Monsieur Lecornu ferait bien de s’occuper du problème des femmes de ménage d’origine étrangères qui ne correspondent pas toujours au badge qu’elles portent et pas seulement dans les entreprises. La photo est tête nue, mais la petite main porte parfois un accoutrement qui la rend peu identifiable sans faire hurler certains au racisme ! Penser aussi à remettre des militaires armés pour remplacer les vigiles eux aussi souvent d’origine étrangère qui gardent certaines de nos implantations militaires Toulonnaises et qui n’ont aucun droit pour contrôler les identités ou être armés pour se défendre. comme souvenir, J’ai personnellement vu une famille Belge de bonne foi avec enfant, voiture et caravane, perdu sur le site de la base Opérationnelle des forces océaniques stratégiques à Brest… De touristes militaires américains en civil, en train de photographier l’hélice un peu particulière d’un de nos SNA Toulonnais au bassin sans que grand monde en dehors de moi n’intervienne ( Les gendarmes maritimes ne leur avait pas demandé leur badge ). D’un appelé faisant son travail (rare à l’époque) alertant qu’il avait vu un espion faire des photos la nuit d’un SNLE au bassin et pris pour un taré pendant plusieurs semaines avant que l’espion finisse dans les mains des quelques personnes dont se n’était pas le rôle qui s’étaient dit qu’il devait quand même y avoir quelque chose. C’était bien un agent étranger qui rentrait à Cherbourg avec des méthodes classiques. Les entreprises Toulonnaises emploient toujours des clandestins qui ne correspondent pas aux dossiers d’habilitations en toute tranquillité pour travailler sur les SNA ? Celui que j’avais identifié était Camerounais, et remettait en peinture la coque d’un SNA sans équipement de sécurité en espérant un titre de séjour. Il m’avait confié qu’ils avaient été recruté en Afrique et était payé trés en dessous des minima sociaux de l’époque. J’ai signalé les faits, le gars a disparu, mais pas l’entreprise qui faisait le chantier. Dans les entreprises, il n’y a plus aucunes mesures de sécurité depuis au moins vingt ans. Les gardes ont été remplacés par des caméras que personne ne surveille et lorsqu’il y a quelqu’un, la procédure c’est d’envoyer un ouvrier s’il y en a un la nuit pour « voir », ou d’appeler la gendarmerie… qui ne se déplace plus faute d’équipages. Suite a un accident de personne de nuit dans une usine Seveso, même les pompiers ne pouvaient prendre en charge la victime. Je l’ai collé dans un taxi avec un ouvrier pour l’hôpital à vingt Km, ou les urgences fonctionnaient encore correctement. Le gars avait une artère du bras sectionnée. Tous ces anecdotes alors que dans toutes les entreprises un fric monstre est dépensé en paperasses inutiles car pas lues concernant la sécurité avec des improductifs trés bien payés. En fait la seule seule chose qui les intéressent, c’est de maquiller les deux facteurs qui déclenchent les taxes de la sécurité sociale. Le reste, ils s’en foutent, ils sont en règle vis à vis de l’inspection du travail, de la sécu, des syndicats des organismes de contrôle, de la justice, mais en fait tout peu arriver comme à Rouen, mais il n’y a aucune mesures réellement actives de protection contre le terrorisme (en dehors du CEA et du nucléaire si l’intrusion ne se fait pas avec une banderole Greenpeace ? ), et l’état a disparu pratiquement partout (pas nos impôts et taxes ? ) ! La situation sécurité-sureté est dramatiquement effroyable pratiquement partout !

    • lgbtqi+ dit :

      Un grand merci pour votre témoignage, qui rejoint mes constats en d’autres milieux sensibles !

    • VinceToto dit :

      Merci pour vôtre témoignage!
      Il y a des bases avec vigiles civils à l’entrée qui sont très bien armées, bonnes procédures/contrôles, sas qui arrêterait un Leclerc(par exemple), unités d’intervention pas loin, des gens/programmes derrière de nombreuses caméras/capteurs, etc. mais il n’y a franchement rien d’intéressant à espionner dedans(A part le système de sécurité…peut être pour faire des assassinats?)

  12. Math dit :

    Assez d’accord. Les pépites comme ils disent n’ont pas les moyens financiers des ambitions ministérielles. Elles ne seraient pas contre l’idée qu’on leur donne des pépites justement, pour joindre le geste à la parole. Et de toute façon, un incendie ou une attaque peu être répétée. La solution est dans les fait tout autre. Elle passe par l’amélioration du parc industriel. Si 1 machine existe pour produire une pièce, d’autres machines identiques peuvent coexister dans d’autres usines en France pour fabriquer des pièces à destination non militaires et être reconfigurées selon les besoins de la nation. C’est ainsi que les fabricants d’automobiles ont fait des avions ou des chars aux USA, même si l’exemple est pas très bien choisi. Renault fait ses voitures en Turquie. Est-ce raisonnable vu le niveau de tension avec la Turquie? On risque quand même de se mettre des tirs avec eux, suivant l’évolution de la campagne électorale Turque. Ces machine outils en France ne seraient pas de trop. Idem pour les équipementiers.
    Au bout du bout: on manque d’ingénieurs. Tout court. On manque de techniciens.
    Les absurdités liées à l’avortement de masse, aux migrations de masse, au sacrifice de notre industrie sur l’autel de l’euro ont été la cause de la difficulté à remonter industriellement maintenant.

  13. Gégétto dit :

    Avons nous atteint un tel degré de naïveté, qu’ il faille rappeler que nous sommes susceptibles d actes de sabotage et d espionnage?

    Douce France!

  14. Clavier dit :

    Pas besoin d’être un as du contre-espionnage pour deviner que la Russie ne va pas se laisser faire et va chercher à contrer les livraisons d’armes des pays inamicaux….

  15. lgbtqi+ dit :

    « Nous constatons et nous surveillons un certain nombre d’agissements. », a dit le ministre.

    Ça va pas plaire à certains propagandistes ici…

    • Paddybus dit :

      Ho que si…car s’ils commencent à s’attaquer aux agissement de nos « amis » ricains et leur espionnage éhonté et de façon quasi ouverte…. quel bonheur, vous ne pouvez surement pas vous imaginer……!!!!!!!!!!!! ;0))))))))))

  16. Amiral_sub dit :

    c’est clair que désormais la Russie est prise à la gorge et nous sommes très clairement nommés ennemis. Nous devons donc redoubler de vigilance et à tous les niveaux: cyberattaques, tentatives de déstabilisation politique (voir les discours de certains politicards clairement prorusses), etc

  17. stephane08 dit :

    Il n’y a pas que la Russie qui est prise à la gorge, l’Europe belliqueuse est aussi durement prise à la gorge. Pour la déstabilisation politique, il n’y a pas besoin des volontés extérieures, on n’a ce qu’il faut chez nous, les fossoyeurs ne manquent pas, le terrain est même giboyeux. Quant à défendre l’idée de la « drôle de guerre », plus dure sera la chute.

  18. Daniel 1945 dit :

    La Fontaine nous avait prévenus pourtant. La cigale ayant chanté tout l’été se trouva fort dépourvu quand la bise fut venue.