La Marine nationale veut faire de la bataille de la baie de Chesapeake un amer de son identité

Camerone pour les légionnaires, Bazeille pour les marsouins et les bigors, ou encore Sidi-Brahim pour les Chasseurs… Chaque année, ces batailles, quelle que soit leur issue [victoire ou défaite] sont commémorées au sein de la Légion étrangère, des Troupes de Marine [qui viennent de fêter leur 400e anniversaire] et certaines unités d’infanterie car elles illustrent les qualités et les vertus [courage, esprit de sacrifice, la combativité, etc] qui fondent leur identité tout en étant une source d’inspiration pour le présent et l’avenir.

C’est donc pour de telles raisons que la Marine nationale a décidé de célébrer, chaque année, une bataille décisive et emblématique de sa longue histoire, en l’occurrence celle de la baie de Chesapeake, qui, conduite le 5 septembre 1781, par le comte de Grasse, alors lieutenant général des armées navales, se solda par une victoire éclatante contre la Royal Navy.

« Bataille de référence, succès tactique ayant conduit à une victoire stratégique, Chesapeake rappelle le rôle décisif du combat naval dans un conflit d’ampleur. Elle incarne une Marine victorieuse, grâce à la préparation de ses équipages, à leur combativité et aux qualités tactiques et de commandement de ses officiers », explique la Marine nationale, via un communiqué.

Pour rappel, la bataille de la baie de la Chesapeake fut décisive pour la suite de la guerre d’Indépendance américaine. Alors qu’un débarquement de troupes et de canons était en cours en vue de préparer une offensive des insurgés en direction de Yorktown, l’amiral de Grasse engagea le combat contre la flotte britannique de l’amiral Thomas Graves, avec des navires aux équipages réduits.

Bien que plus homogène et imposante [avec vingt navires de ligne et sept frégates], l’escadre de la Royal Navy dut battre en retraite, avec six vaisseaux gravement endommagés et des pertes s’élevant à 300 tués, avec presque autant de blessés.

Pour la Marine nationale, commémorer cette bataille permet de rappeler « l’actualité des facteurs ayant permis la victoire : événement tactique ayant induit une bascule stratégique, innovation tactique, importance de l’entraînement, prise de décision rapide dans l’incertitude, courage physique, conditions dégradées, etc ». Et, conformément au souhait de l’amiral Pierre Vandier, son chef d’état-major, elle fera donc l’objet, tous les ans, de « cérémonies » et d' »activités collectives » au sein de l’ensemble des unités de la Marine.

« Cette première commémoration et celles qui suivront doivent être une source d’inspiration forte pour chaque marin », fait valoir l’amiral Vandier.

Cela étant, la bataille de la baie de Cheasapeake a d’autres dimensions symboliques. Tout d’abord, elle illustre les liens historiques et opérationnels de la Marine nationale avec l’US Navy qui, malgré les aléas politiques et diplomatiques, ne cessent de se renforcer.

Et puis, surtout, elle renvoie à une époque où la marine française rayonnait sur tous les océans du monde, Louis XVI, et avant lui, Louis XV, n’ayant pas oublié l’enseignement de Richelieu [« Les larmes de nos souverains ont souvent le goût salé de la mer qu’ils ont ignorée », ndlr]. En témoignent les noms de ses amiraux, dont les noms ont traversé le temps : La Pérouse, Suffren, Latouche-Tréville, Bougainville, La Motte-Picquet, d’Entrecasteaux ou encore, et bien évidemment, de Grasse.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

169 contributions

  1. fabrice dit :

    On notera aussi qu’une raison de la défaite britannique a été l’antisémitisme et la soif de l’or de l’amiral anglais Rodney…
    https://hist1002.omeka.fas.harvard.edu/exhibits/show/the-middle-path–jamaica-in-th/the-international-dimension-to
    (c’est une étude d’Harvard)
    C’est la fameuse affaire de Saint Eustache, que le député anglais Edmound Burke (un des plus grands penseurs conservateurs du 197me siècle, je conseille à tous de lire ses livres critiquant les dérives de la Révolution française dont il était pourtant au départ partisan) reprochera tant à Rodney (William Pitt en voudra aussi à Rodney….)
    https://en.wikipedia.org/wiki/Capture_of_Sint_Eustatius
    Quand à Saint Eustache, de perle des Caraïbes, une fois les Juifs partis c’est devenu une des îles les plus pauvres; Notons que ce ne sont pas les lieux qui font la richesse mais les gens…

  2. Czar dit :

    j’ai toujours trouvé qu’il était curieux et dommage que nous n’ayons aucun bâtiment portant le nom de cette victoire, pas plus que nous avons nommé aucun bâtiment Yorktown, alors qu’il s’agissait d’une victoire essentiellement française dans la bataille qui décida du sort de la guerre (les insurgés états-uniens étaient en nombre inférieur et le plan de la campagne était le fait de rochambeau, washington souhaitant lui attaquer new york, fief des loyalistes.

    toutefois, je crains que ce soit majoritairement l’obsession de jouer les brillants seconds de l’empire stazunien plus que le rôle de la bataille elle-même qui soit à l’origine de ce choix.

    j’aurais largement préféré « Cap Béveziers » (celle de 1690) où Tourville tient la dragée haute aux deux plus puissantes marines du monde d’alors

    En passant, j’apprends le terme « amer »

    • Félix GARCIA dit :

      « En passant, j’apprends le terme « amer » »
      De même.

    • Twisted dit :

      On retient Chesapeake, mais on oublie les Saintes, défaite désastreuse qui explique en partie la mansuétude dont on a fait preuve au moment de signer le traité.

    • Twisted dit :

      Chesapeake, Palerme, Agosta, Béveziers, Premier Juin, Grand Port, La Grenade, Negapatam, Cuddalore, Navarin. Les v’la les noms de nos prochains navires

    • Celtibère dit :

      Un amer est un repère ( clocher, arbre, colline…) côtier servant à faire des relèvements pour estimer sa position.

      • Vinz dit :

        Non rien à voir, ça sert à mettre dans la bière pour accompagner dignement des moules et des frites.

      • Daniel 1945 dit :

        Tiens v’là un marin, pour un terrien, c’est vu l’arbre en boule.

  3. LW dit :

    La France n’a pas à avoir honte de sa Marine, mais la Marine peut avoir honte de la France.

    • Clavier dit :

      Certes….. si on met entre parenthèse celle de Darlan !

      • Czar dit :

        en quoi on « devrait avoir honte  » de la marine de Darlan ? Parce que c’était la seconde en taille et la plus moderne au monde, c’est ça ? le petit discours ethno-maso a bien infusé chez les pôtriôtes en carton-pâte

        c’est pas Darlan qui a déclaré une guerre, pas plus qu’il ne l’a perdue.

        • lgbtqi+ dit :

          Vous vendez des posters ?

          « en février 1941, chef du gouvernement vichyste où il s’investit dans la politique de collaboration du maréchal Pétain avec l’Allemagne nazie. »
          Ah, Kévin-Isidore, soutien de Darlan et en même temps de poutine contre les ukro-nazi-lgbt-juifs, pourfendeur d’Ishraël…

          Quelle cohérence… Si ce n’est dans le fait de détester et répandre sa bile.

          • Czar dit :

            plein de posters sympa, et aucun drapeau d’illusion lumineuse ,
            Sinon, petit phalloplaste, tu n’as pas répondu à ma remarque sur vos incitations démocratiquement séditieuses : la Marine aurait-elle dû selon vous désobéir en temps de guerre à son devoir d’allégeance au gouvernement légal du pays et vivre sa vie selon ses humeurs – les humeurs de QUI, d’ailleurs ?)

        • Géo l´ignare dit :

          Ce n’est pas non plus Darlan qui a dissocié le ministère de la Guerre et le ministère de la Marine.

        • Patrick, de Belgique dit :

          Darlan détestait les Anglais et l’affaire de Mers El Kébir n’a pas du arranger les choses; ce que l’Histoire peut lui reprocher, c’est son passage à Vichy quand il a remplacé Pierre Laval, renvoyé par Pétain; je ne vais pas revenir sur les mesures prises en tant que chef du gouvernement, mais il est certain qu’en ayant le bon goût de se faire assassiner à Alger après le débarquement américain en Afrique du Nord, il s’est évité de très gros ennuis à la Libération, son passage à Vichy aurait pesé lourd dans le verdict !!!

          • Czar dit :

            beaucoup de clichés dans tout ça : Darlan ne ‘détestait’ pas les anglais, il ne le es appréciait pas particulièrement – et je ne sais pas qu’il s’agit d’un critère valable pour devenir chef de la marine. Il avait été particulièrement humilié d’être relégué lors du couronnement du roi anglais parmi les amiraux des pays sans marine. Pour autant, son travail avec eux s’est toujours fait de façon professionnelle.

            lors de la signature de l’armistice, il avait pris des mesures claires et irrévocables pour éviter que la flotte tombe entre des mains étrangères, c’est d’ailleurs l’explication du sabordage de nov 42, et ces mesures avaient été communiquées à nos ex-alliés, qui en avaient reconnu la solidité

            tout ce qu’il a pu faire par la suite s’explique par ce coup de poignard donné dans le dos d’un homme déjà à terre.

            je sais qu’un jour on reverra d’un oeil neuf le personnage, tout autant que l’époque faudra déjà que la génération des boumeurs qui n’a cessé de jouer verbalement la résistance que leurs parents n’avaient pas faite quitte la rampe c’est en voie.

            darlan nous a donné l’une des flottes les plus puissantes de toute notre histoire, on finira par s’en rappeler.

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            @Czar

            –je sais qu’un jour on reverra d’un oeil neuf le personnage,

            Pour avoir votre lecture de cet homme il faudra que ce soit un œil de verre

          • Czar dit :

            et vlan : parce que comme 90% de la population, vous êtes apte à discuter en longueur sur des sujets auxquels vous ne connaissez rien.

            et en général, plus le sujet a été manipulé par un discours médiatique, plus on peut être sûr que les gens sont fortement attachés aux clichés qu’on leur a donnés de la situation.

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            @Czar
            C’est pour cela que je continu a être curieux a lire beaucoup.
            Je lis même votre prose nauséabonde car vous avez un angle de vision assez particulier. Bref je me soigne et quand un argument est pertinent je sais l’accepter et me remettre en cause. Vous devriez essayer.

    • cipal dit :

      Rendons à César …. « La France n’a pas eu beaucoup de raisons d’avoir honte de sa Marine de guerre. La marine française à juste titre, peut avoir quelques raisons d’avoir honte de la France »
      H. E. Jenkins

    • Castel dit :

      « La France n’a pas à avoir honte de sa Marine »
      Sans doute, mais en dehors de la bataille de Chesapeak, rappelez moi le nom des autres batailles gagnées contre l’Angleterre ?

      • Marsouin dit :

        Même s’il est vrai que la marine britannique fut généralement supérieure à la marine française au temps de la marine à voile (comme d’ailleurs l’armée française fut bien supérieure à l’armée britannique durant la même période, chacun sa spécialité en fonction des dangers vitaux qu’il affronte), ci-dessous la liste des victoires remportés par la Marine Royale française sur la Royal Navy (j’y ai inclus 3 match nul) :

        Algésiras 6 juillet 1801
        L’Anse aux Papillons 1629
        Arnemuiden 23 septembre 1338
        Baie de Bantry 11 mai 1689
        Baie de Chesapeake 16 mars 1781
        Baie de Chesapeake 5 septembre 1781
        Baie de Fort-Royal hiver 1779
        Barfleur 29 mai 1692
        Beachy Head 13 mai 1707
        Berwick-upon-Tweed 27 juillet 1548
        Béveziers 10 juillet 1690
        Blancs-Sablons 22 avril 1513 Match nul
        Blaye 21 décembre 1592-4 août 1593
        Boulogne 15 août 1545
        Boulogne 18 juillet 1805
        Brest 24 avril 1513
        Bristol 1484
        Bruneval 10 juin 1805
        Cap Lizard 21 octobre 1707
        Cap Trafalgar 7 octobre 1795
        Cap Trafalgar 12 juillet 1801
        Chef de Baye 28 septembre 25 octobre 1628
        Le Chef-De-Caux 3 juillet 1545
        Cherbourg 22 juillet 1543
        Cherbourg 21 juin 1628
        Dakar 23-25 septembre 1940
        La Dominique 17 avril 1780
        L’Ecluse 12-14 mai 1385
        Falmouth 6 juillet 1544
        Fécamp 23 juillet 1805
        Flamborough Head 23 septembre 1779
        Fort Royal 29 avril 1781
        Gondelour 10 septembre1759
        Gondelour 18 juin 1783
        Granville 16 juillet 1805
        Gravelines 17 juillet 1805
        La Grenade 6 juillet 1779
        Groix 17 juin 1795
        La Haye 5 septembre 1697
        Heyst 16 mai 1804
        Houat 5 mai 1804
        Île de France 22 octobre 1796
        Lagos 27 juin 1693
        Leith juillet 1549
        Manche juillet 1558
        Mer du Nord 9 août 1543
        Mont St-Michel 16 juin 1425
        Mount’s Bay 13 août 1666 Match Nul
        Négapatam 6-7 juillet 1476
        Négapatam 28 avril 1758
        Négapatam 6 juillet 1782
        Névis 20 mai 1667
        Newport 8-10 août 1782
        Ouessant 27 juillet 1778
        Oxfordness 6 juillet 1543
        Pondichéry 10 août 1778
        Grand-Port 20-24 août 1810
        Port-Mahon 20 mai 1756
        Portsmouth 18 juillet 1545
        La Praya 16 avril 1781
        Provédien 12-13 avril 1782
        Quinze-Vingt 22 juillet 1805
        Raz de Saint-Mahé 12 juillet 1403
        La Rochelle 22 juin 1372
        La Rochelle 30 décembre 1419
        La Rochelle 8 octobre 1563
        La Rochelle 19-21 avril 1573
        Rosas 22 octobre 1809
        Sadras 17 février 1782
        Saint-Jean 3 août 1696
        Saint-Malo 5 mai 1573
        Saint-Pierre 31 juillet 1549
        Saint-Lucie 15-19 mai 1780
        Saintes 15 août 1666
        Santa-Marta 3 septembre 1702
        Sumatra 8 septembre 1796
        Toulon 11 février 1744
        Tranquebar 1er août 1758
        Treize Prairial 28 mai-1er juin 1794 Match Nul
        Trinquemalé 1-6 septembre 1782
        Vélez-Malaga 24 août 1704

        Vous pouvez y rajouter d’autres victoires contre d’autres marines.

  4. vno dit :

    On a beau jeu d’étaler la margarine pour cacher l’absence du beurre ! On inaugure même plus les chrysanthèmes, on rappelle juste qu’on les inauguraient. Pas de quoi provoquer des carrières ! Quelqu’un pourrait vérifier que l’Amiral est capable de nommer la mature et les voiles d’un des bâtiments commandés par ses illustres prédécesseurs connus ou inconnus ? Les derniers combats épiques de la Marine Nationale, c’est Dakar contre les Anglais, en Indochine contre la Thaïlande, à Oran contre les Américains, l’évasion du Jean-Bart, les épopées du Rubis et du Casabianca et de ses congénères moins connus, les corvettes anti-sous marines contre les U-boat. Les combats des débarquements de Normandie et de Provence. La lutte sous-marine pendant la guerre froide. Ou encore le commandant Teste et la naissance de l’aviation navale française, les campagnes de tir dans le pacifique et plein d’autres choses relativement récentes. La Marine de Louis XVI, et puis quoi encore, celle de Saint Louis ? Celle la ne va pas faire consensus en maternelle de nos jours !

    • URTACA dit :

      On se calme et on boit frais, un peu moins de points d’exclamation, un peu plus de syntaxe et d’accord des verbes. Ceux qui connaissent Pierre Vandier n’ont aucun doute sur sa capacité à « nommer la mâture et les voiles », prendriez-vous vos lacunes éventuelles pour une généralité ? Quant à « la lutte sous-marine pendant la guerre froide », pas sûr qu’un sujet aussi aride attire les vocations. Sur le fond, il semble pertinent de célébrer une victoire due au temps long en politique (pour une fois) et à la compétence.

  5. ScopeWizard dit :

    Hormis un peu la PGM ou la SGM , n’ étant point spécialiste ou même connaisseur en batailles navales….

    Mais n’ y avait-il donc que celle-là de disponible dans le rôle du symbole ?

    Une qui montre à quel point les ennemis du monde étaient les Anglais ?

    Faut pas froisser les Allemands , et se faire bien voir des Américains ?

    Remarque , vu le nombre de fois où nous nous sommes affrontés entre Anglais et Français , à commencer sur les mers…

    C’ est vrai que c’ est difficile de trouver mieux…

  6. Green dit :

    Très bon choix, politiquement habile, vis a vis de nos deux principaux alliés.

    Perpétuer le souvenir de cette victoire donne du poids à la France, quand certains alliés (hier les anglo-saxons avec AUKUS, aujourd’hui l’Allemagne avec son « tout sauf la France ») feignent de nous ignorer, ce qu’il ne peuvent pas faire en vérité.

    • Forxtop dit :

      En quoi objectivement l’Allemagne et les Etats-Unis sont nos alliés ? Ce sont tout au plus des partenaires.
      On génocide notre économie pour les intérêts des seconds actuellement. Autant dire que nous sommes même plutôt dans la vassalité de nos jours.

      • fabrice dit :

        « On » « génocide » notre économie…Ben voyons…
        La politique économique française et les syndicats réussissent ça très bien tout seuls…Pas la peine d’accuser les autres…

  7. Lothringer dit :

    Un petit bémol concernant le rayonnement de la flotte française sous Louis XV et Louis XVI : c’est également sous cette époque que nous avons perdu Terre-Neuve (perte entamée sous Louis XIV) puis le Québec (1763) au profit de Neptune.

    • Fougasse dit :

      Bonjour Lothringer (et M. Lagneau)
      Je pense qu’il s’agit d’une erreur ou d’une coquille et que M. Lagneau voulait parler de Louis XIV (pas Louis XV) et de Louis XVI. En effet, en plus des évènements que que vous citez, il faut citer l’ensemble des désastres survenus sous le règne de Louis XV (Guerre de Sept Ans avec la perte du Québec mais aussi l’Inde).

      Là où certains ne voient que de l’opportunisme, la célébration de la bataille de la Cheasapeake (que les anglo-saxons appellent Bataille des Caps de Virginie) est une bonne chose. Sans atteindre l’impact définitif de Trafalgar, elle illustre le rôle majeur qu’une marine française forte aurait pu jouer dans notre Histoire si la France avait eu conscience de l’importance de la mer – non pas seulement lors de certaines périodes (Richelieu, Louis XIV et Colbert) mais tout au long de son Histoire. Même Napoléon – que l’on considère généralement uniquement comme un stratège terrestre – l’avait compris – et amèrement regretté après Trafalgar.

      Quant à la marine de Louis XVI, avant que la Révolution ne la détruise, elle avait encore de grandes faiblesses comme le montre la défaite – et la capture – de De Grasse aux Saintes en 1782, un peu plus de 7 mois après la Chesapeake.

      Mais ne boudons pas notre plaisir et n’oublions pas le rôle majeur que la marine française à joué dans l’indépendance américaine. D’abord en y débarquant les troupes françaises, puis en les ravitaillant et en assurant leur soutien tout au long de la campagne. Et enfin en remportant la bataille de la Chesapeake. Oui, c’est une bonne chose de rappeler le rôle que notre marine a joué dans l’Histoire du monde, même s’il ne faut pas oublier les épisodes peu glorieux qui ont également entaché son histoire et que certains semblent se faire un plaisir de mentionner à tout propos.

      • Czar dit :

        « si la France avait eu conscience de l’importance de la mer  »

        j’en ai vraiment marre de ce discours victimaire à dessein et pleurnichard la France a « un peu » eu conscience de l’importance des mers : que je sache, ce ne sont pas les Anglais qui ont découvert le Canada.

        seulement la politique des Etat relève de leur géographie et il n’aura pas échappé aux plus doués des stratèges en chambre que la France n’est pas une île qui peut être verrouillée par une seule marine, mais un Etat continental bordé de côtés, dont les centres névralgiques sont sans défense naturelle (merci à ce clampin de Louis XV d’avoir rendu aux Autrichiens en 1748 le glacis belge conquis) et qui est forcé de disposer de deux forces navales distinctes, pour assurer la défense de ses côtés à cause d’un gros truc superfétatoire appelé péninsule ibérique

        la France a toujours mis sa puissance là où c’était vital pour elle : à ses frontières du Nord-Est.

        l’angleterre en a profité lorsque le paradigme économico-technique rendait le schéma impérial mondial comme un facteur décisif de puissance. deux siècles après : l’australie va répudier le mnoarque anglais une fois que la vieille lizzie aura passé l’arme à gauche, les stazunis sont catholiques et parlent espagnol et Ecose comme Irlande vont foutre le camp il restera quoi à global brexitannia quand le processus de décomposition du royaume désuni sera achevé, sinon d’être une petite île au large des côtes européennes, ayant l’équivalent de la population française sur à peine le tiers de son territoire

        la Lorraine, l’Alsace, la Franche-Comté et la Savoie valent tous les Raj et toutes les Australies du monde.

        • Patrick, de Belgique dit :

          Clampin, vous l’avez fort bien dit, ruinant ainsi le bénéfice des batailles victorieuses de Fontenoy et Rocourt, au Traité d’Aix la Chapelle, Frédéric II gardant la Silésie prise méchamment à l’Autriche, d’où l’expression: se battre pour le roi de Prusse! Jurons nous bien à nous aussi de ne pas devenir clampin…

        • PK dit :

          Ils étaient sans doute possible de cumuler les deux, avec un peu plus de volonté. Que serait la France avec la Louisiane (française, pas l’état) et le Québec aujourd’hui ?

          • Twisted dit :

            La Louisiane était indéfendable sans Haïti. Et défendre le Canada aurait nécessité une population dix fois plus nombreuse. On ne refait pas l’histoire.

        • Fougasse dit :

          Si vous en avez marre, c’est votre problème. Ce ne sont pas les Anglais qui ont découvert le Canada….mais ce ne sont pas eux qui l’ont perdu non plus. Que chaque pays ait agi en fonction de ses contraintes géographiques, physiques, climatiques, politiques etc, est une évidence. Pas besoin d’enfoncer des portes ouvertes et, tiens, à propos de stratège en chambre, merci pour votre brillante dissertation sur l’avenir du RU. Quant à la France, son avenir tient autant à l’importance de son domaine maritime qu’à celle de ses frontières du Nord-Est mais ça n’imprime toujours pas chez certains… Si vous n’y voyez qu’un discours « victimaire » et « pleurnichard », là aussi, c’est votre problème.

          • Czar dit :

            ce n’est pas moi le débile qui ai jaboté, sans le moindre soubassement factuel, que « les Français n’ont pas compris l’importance de la mer » (quand les anglais, eux l’auraient su) ils ont eu à arbitrer entre plusieurs menaces dont certaines très immédiates, là où d’autres n’avaient pas à choisir.

            et je le redis puisque manifestement ça n’a pas imprimé du premier coup : si les anglais avaient été naturellement des marins-nés, les grandes découvertes n’auraient pas été faites par des Italiens travaillant pour les Espagnols (Colomb), pour les Français (Verrazzano) ou pour les anglais justement (Cabotto)

            les anglais se sont déployés car ils n’avaient aucune menace proche : Ecossais et iralandais trop faibles et bientôt subjugués.

            la France en lutte constante avec le plus large empire du monde pendant 250 ans et qui l’encerclait sur l’intégralité de ses frontières terrestres, n’a jamais eu ce choix.

            que les anglais se branlent avec leur mythologie qu’ils dominent par droit de nature les mers, on peut comprendre, qu’on trouve des franchouilles pour souscrire à cette foutaise en est une autre

        • lgbtqi+ dit :

          « j’en ai vraiment marre de ce discours victimaire à dessein et pleurnichard »

          eh bien commencez donc par la fermer, on entendra moins geindre à longueur de sujets.

          • Czar dit :

            arrête de te tortiller pour que je te remarque, je ne te ramènerai pas dans ma Fuego.

        • fabrice dit :

          « Czar »
          Je te conseille de lire les archives françaises entre 1763 et 1783, Paris est persuadé que son régime est populaire et solide et que le Royaume Uni est au bord de la révolution…
          Juste ça pour dire que tes prévisions me font bien rigoler…

          • Robert dit :

            L’argent et les navires envoyés par Louis XVI, suite à de mauvaises influences maçonnico- philosophiques, pour soutenir les insurgents américains ont fait beaucoup pour aider la révolution qui n’avait rien d’inéluctable.

          • Czar dit :

            ça me rappelle des « capitales éternelles », ça.

          • Robert dit :

            C’est un mythe qui est perpétuel tant que la vérité ne règne pas dans leurs coeurs.
            D’ou les désordres et la violence menés par le mensonge.

      • Velk dit :

        Comme le dit Czar, la France n’était pas dans une situation similaire aux autres pays « colonisateurs ».
        Les Britanniques étaient sur une ile et pouvaient se permettre d’envoyer la majorité de leurs armées un peu partout dans le monde tout en maintenant une puissante marine pour les protéger d’une invasion terrestre. Pour les Portugais, ils leur suffisait d’être allié à l’Espagne pour protéger ses frontières et pour ces derniers, être en bonne relation avec la France (et le Portugal), en sachant qu’il y avait en plus une frontière naturelle entre l’Espagne et la France. Les Pays bas, qui n’avaient pas un grand territoire en Europe à défendre, n’étaient jamais seuls et étaient toujours sous l’influence, ou en tant qu’allié, des « trois puissants (France, Angleterre, Autriche) ».

        La France, elle, qui avait plusieurs mers à protéger, et souvent ennemi de tous ses voisins, étaient dans l’obligation de privilégier l’armée terrestre par rapport à la marine et de garder la majorité de ses troupes en Europe par rapport à ses colonies. Cela explique pourquoi nous n’avions pas la possibilité d’être la plus grande des forces navales (malgré quelques coups d’éclats), ainsi que la perte des provinces nord américaines et indiennes notamment. Napoléon a vendu la Louisiane pour cette raison, car il savait qu’à moyen/long terme ces territoires finiraient par se faire prendre par les Britanniques ou Américains (les Espagnols étant allié/vassal de France à ce moment).

        C’est l’histoire que nous avons voulu suivre, et après coup, on peut se dire que c’était plutôt une bonne idée parce que malgré tout ça, nous sommes le pays, parmi ceux cités, à avoir gardé le plus de terres hors d’Europe.

  8. Le Breton dit :

    Après Camerone reste une défaite…une honorable défaite mais une défaite quand même.

    • Censuros dit :

      Mais une réussite de la mission : protéger le convoi d’or, qui est arrivé sans encombres à Puebla.
      Or la mission est tout. Leur résistance, sans espoir de victoire, n’avait pour but que de retenir les Mexicains. Quel qu’en soit le prix.

    • BlindéLégion dit :

      Non une victoire : les légionnaires devaient permettre au convoi de passer et les mexicains l’intercepter. Le convoi est arrivé à Puebla, donc les légionnaires ont gagné et les mexicains ont perdu.
      C’est drôle comme on veut toujours que celui qui meurt ait perdu… un soldat est justement capable de donner sa vie pour la victoire, c’est même ce qu’il cherche, que sa mort serve la victoire, surtout pas la défaite.

    • Castel dit :

      Au même titre que la bataille des Thermopyles fut également une défaite des Grecs face aux Perses, mais c’est cette bataille terrestre qui restera dans la mémoire historique comme une victoire.
      Il y a des défaites qui sont parfois plus méritantes que des victoires faciles !!!

  9. JMI dit :

    C’est vrai qu’il faut remonter loin pour trouver le bon point de repère. Une bonne raison, sans doute, de rester prudent.

  10. VinceToto dit :

    Ce que j’avais retenu d’un point de vue militaire de l’histoire de la bataille de Chesapeake, c’est qu’il vaut mieux avoir un bon commandement qu’un mauvais. Comme quoi je n’ai pas une vision de l’Histoire compatible avec celle de la Marine nationale.

  11. BleihMoor dit :

    Personnellement, quand j’avais affaire à des homologues de l’ U.S. Navy qui nous critiquaient avec plein de sous-entendus au sujet ne notre absence de participation en Irak, je rétorquais que dans ma lignée il y avait eu deux Maîtres canonniers qui avaient combattu à la bataille de la Chesapeake… Et les discussions s’arrêtaient là!!! non mais!
    Et c’est très bien que l’on commémore une telle victoire! Enfin! Mais Je sais bien que certains se contentent de Trafalgar , de Mers el Kebir, ou du sabordage de Toulon, et ca c’est leur honte! pas la mienne!

    • Czar dit :

      un yankee se plaignant de trahison ? ces fdp n’ont respecté absolument aucun traité avec nous, depuis leurs dettes de guerre, jusqu’au soutien aux fellaghas

      • La théière de combat dit :

        Entièrement d’accord. Les anglo-sax**** ont toujours œuvré contre la France car ils ne supportent pas de voir un pays puissant pas complètement soumis à leurs petits caprices.

        • Paddybus dit :

          Ce n’est pas pour rien que le grand Général les appelais nos « ennemis héréditaires » et qu’il aurait aimé trouver un accord intelligent avec nos voisins teutons … mais ils avaient été soumis par ceux là même qu’il fallait à tout pris éviter…!!!
          Et avouez que cela rend encore plus amère la soumission systématique que nos politiques imposent au citoyens Français…!!!

      • Castel dit :

        leur soutien aux fellaghas s’est limité à une position diplomatique, contrairement aux pays de l’est qui eux, leur ont fourni des armes…..

        • Czar dit :

          ah bah alors c’est moins grave, hein castrel, quand tes alliés te poignardent que diplomatiquement. A tout prendre, je préfère un ennemi franc

          • Courmaceul dit :

            Vous trouvez naturel que la France s’oppose à la 2ème guerre d’Irak mais les USA s’opposant à la France sur l’Algérie, vous trouvez cela scandaleux ?

            C’est pourtant simple et connu comme une constante, les USA trouvaient que toute guerre retardant la décolonisation facilitait l’arrivée des communistes au pouvoir dans ces pays.

            Ce que les Radsocs de la IVème et le colonna en Algérie n’arrivaient pas à comprendre. Radsocs pourtant très pro-américains.

          • Czar dit :

            je sais bien que tu ne comprends pas grand-chose à l’histoire de mon pays mais il se trouve que l’Algérie était un groupe de départements français, la réciproque aurait été que le gouvernement français soutienne un groupe terroriste mexicain cherchant à organiser la sécession de la californie

            m’enfin je confirme que je me réjouirai de la « décolonisation » de ce pays le moment venu, et c’est en bonne voie. Nous avons juste à veiller que cette latrine cynique n’entraine pas les peuples d’Europe dans son effondrement

        • Paddybus dit :

          C’est rigoureusement faux, un navire américain avait même été coulé par la Marine Nationale, alors qu’il venait de livrer des armes sur les côtes algériennes…!!!
          Mais de plus, ils ont mené là bas une guerre d’influence, dont par exemple à Sétif, ou les premières émeutes ont éclaté, ou un agitateur qui devint plus tard un des responsables de la cia, avait été repéré…. entre autre…

          • Castel dit :

            C’est facile d’affirmer de telles choses, mais je n’ai rien trouvé à ce sujet….
            Pourriez vous préciser la date et l’endroit ou ça se serait passé ?
            j’en doute fort, parceque dans ce cas, il y aurai eu un énorme scandale, et cela n’aurait pas pu passer inaprçu !!

          • Paddybus dit :

            Je n’ai pas de précision, sur la date et le nom du navire, je le tiens entre autre de mon père qui a été dans l’aéronautique navale à cette époque….

            Mais de plus vous devez savoir que nos voisins teutons, aux ordres des ricains, ont hébergé des fellaghas, et les ont soutenu en douce … un chercheur, Daniele Gantzer, a beaucoup travaillé sur le sujet, et a ainsi découvert au hasard de l’interview d’un ancien responsable des services allemands, que ces services ont été informé que les fellaghas projetaient une attaque sur un barrage en France… Cette information a été remontée à leur autorité de tutelle, mais cela n’est pas allé plus loin… il est donc certain que le barrage de Malpasset ai été détruit par eux….!!!!!
            https://youtu.be/at69jXXaBmo
            Le point précis du barrage vers 12mn 30…

            Mon analyse, est que le contrôle ricain sur les services allemand (reconstitué avec de nombreux anciens nazis pour en garder le contrôle) a bloqué la remontée d’information… c’est ce qui me semble le plus logique…

          • Reality Checks dit :

            Le soutien américain à l’indépendance de l’Algérie n’était pas que diplomatique.
            Il était surtout POLITIQUE, ce n’est pas tout à fait la même chose et la distinction n’est pas simplement sémantique.
            .
            De plus, il y a bien eu des opérations logistiques on va dire, et d’autres actions aussi, qui se sont reposées sur les réseaux et les amitiés constituées autour du débarquement américain en 1942. Ces réseaux ont subsisté longtemps après et sont évoqués dans un certain nombres d’ouvrages, écrits par des acteurs de cette relation, disponibles en librairie.
            .
            Pour être complet et objectif, il faut dire que sur ce sujet comme sur d’autres, l’Etat profond américain était traversé de courants qui avaient des prises de positions différentes les unes des autres. Le mastodonde américain n’était pas plus monolithique hier, qu’il ne l’est aujourd’hui.
            .
            Le point saillant souvent évoqué, c’est la position de JFK, articulée durant sa campagne électorale à la fin des années 1950: il avait fait de l’indépendance de l’Algérie une promesse électorale. Ce qui était prévisible compte tenu de ses prises de positions précédentes, lorsqu’il était sénateur du Massachusetts.
            Mais c’est l’arbre qui cache la forêt: en fait la position de Kennedy était le fruit d’un long processus, porté par des réseaux puissants, qui étaient motivés avant tout par l’intérêt géopolitique des Etats Unis d’Amérique, et pas simplement par leur vision messianique de leur pays (Beacon of Freedom, etc…), même si ce dernier point a toujours un rôle de catalyseur chez eux.

            Ceci étant, les relations étatiques de l’Algérie avec les Etats Unis était déjà une réalité ancienne à cette période, puisque les premières ambassades datent de la fin du XVIIIe, quelques temps après leur indépendance. Ce dernier point est d’ailleurs un sujet sur lequel certains doctorants se penchent actuellement dans les universités américaines, ils redécouvrent cette période, mettent à jour les archives en découvrant et traduisant des textes jusque la restés inétudiés, complètent le récit historique de cette période très riche en rebondissements, avec une réalité complexe très éloignée des clichés véhiculés ici ou là. 🙂

          • Czar dit :

            oué, les stazuniens avaient même des relations diplomatiques avec l’alchirie avant même qu’elle n’existe

            mais il est vrai que le début de la tentation expéditionnaire yankee a totalement à voir avec les peuples barbaresques modérés de paix, ainsi qu’en témoigne l’un des premiers vers dans l’hymne des marines : « to the shores of Tripoli »

          • Reality Checks dit :

            Hello czarito,

            Fun fact pour égayer ta journée et enrichir ton niveau en géographie: Sais tu que Tripoli est aussi éloignée d’Alger que Rome, Lisbonne ou Genève?
            Ce qui est vrai, c’est que primo, Tripoli n’est pas plus en Algérie que Chapultepec et segundo, pour ce qui est de barbaresques épris de paix en Libye, je te renvoie aimablement et doctement aux donneurs d’ordres pétris de justice et de droits de l’homme, aux pieds desquels tu piaffes d’affection, que sont BHL, Paul Bismuth et consorts 🙂
            Have a good evening.

            PS: If you’re mourning the late Queen, know that I am too.
            Her Majesty will be missed.

      • lgbtqi+ dit :

        que viennent faire des frais de port en ce sujet ? Comment aurait-on dit en nazi s’ils ne nous avaient aidé à nous libérer ?

  12. Auguste dit :

    Et ça a rapporté quoi, à la France,la bataille de Chesapeake et autres batailles en soutient des Américains?: des liens historiques et opérationnels.
    Il serait peut-être temps de réclamer notre dû.Restitution de la Louisiane,dont on rappelle que la cession aux US n’a aucune valeur juridique.

    • E-Faystos dit :

      @ Auguste
      ça n’a rien rapporte de positif: l’aide à l’indépendance Américaine permet à Louis XVI de venger lesnpertes de la guerre de 7 ans.
      mais appauvri terriblement les caisse de l’état, qui ne pourront acheter le blé dont le manque causera la révolte et révolution de 1789.
      immédiatement après son indépendance, les US se rabibocheront avec l’Anglois.

  13. Matou dit :

    En tant que citoyen français, je trouve que c’est une bonne idée et un bon exemple. Il y aura toujours un certain nombre pour venir critiquer sur la perfection ou l’imperfection du choix, le mieux ou autre, il n’empêche que la France n’a pas à rougir de son armée, bien au contraire et cela depuis des temps reculés, même s’il y eut des défaites, parfois cruelles malgré le courage des hommes, il y eut aussi de nombreuses victoires. C’est ainsi en espérant que l’on sache en tirer les leçons. C’est donc une bonne chose que la Marine puisse trouver, dans ses nombreux exemples positifs, ceux qu’elle préfèrera pour assurer le lien avec les grands anciens et les valeurs qui portaient / portent à la victoire. D’ici quelques années, nous risquons d’en avoir besoin et il n’y aura plus le temps de se poser de questions. Faite que je me trompe !

  14. Raymond75 dit :

    Il faut en effet remonter assez loin dans l’histoire pour trouver une trace de victoire de la Marine française …

    Et tout le monde se souvient du refus de cette Marine de rejoindre les alliés à Mers-El-Kébir, du sabotage généralisé à Toulon, et de De Gaulle refoulé de Dakar … Mais on parlera beaucoup des rares navires qui ont rejoint les FNFL.

    Une seule victoire navale de Napoléon : La bataille de Grand-Port sur l’île Maurice, aujourd’hui méconnue, oppose les Français aux Britanniques, du 23 au 28 août 1810.

    Pendant la seconde guerre mondiale, une seule victoire navale française : celle de Koh-Chang en Thaïlande, qui est la dernière victoire navale française de son histoire

    • Czar dit :

      dis-moi Régis-est-un-con-75-fois-par-minute toi le vieux hippie jouisseur à bedaine pendante, portant ton antimilitarisme générationnel en sautoir, c’est un peu croquignolet de t’entendre réclamer de voir un corps militaire, la Marine nationale, désobéir aux autorités politiques de son propre gouvernement et décider de vivre sa lahif, comme un ado qui vient d’avoir son appart en ville universitaire.

      nan parce qu’a priori, la Marine était tenue par une convention d’armistice avec nos (futurs) partenaires-et amis allemands, tsééé ?

      c’est la victoire inespérée des défenseurs de la Constit pinochetiste hier qui t’ont, dans ton habituel réflexe de lâcheté, commandé de préparer un énième aggiornamento idéologique dans l’espoir de prolonger quelque peu en cas de coup de balai cette existence indigne qui s’éternise par trop ?

      • Raymond75 dit :

        Merci César microscopique : tu n’as rien à dire et tu tiens à le faire savoir.

        L’obéissance servile n’a jamais été une valeur respectable. De Gaulle, les FFL, les résistants, Leclerc pour ne cités que ceux la ont eu le courage de désobéir. Les autres étaient bien contents d’être planqués dans leur armée d’armistice.

        J’ai eu un cousin très éloigné qui a obtenu la médaille militaire pour avoir combattu le débarquement US en Afrique du Nord : voilà un vrai héros !!!

        • Czar dit :

          « ’ai eu un cousin très éloigné qui a obtenu la médaille militaire pour avoir combattu le débarquement US en Afrique du Nord : voilà un vrai héros !!! »

          merde, c’est le cas de mon papy – qui s’appelait Raymond me ruine pas la journée rien que l’hypothèse d’une parenté approximative me pousse au bord du malaise vagal

          • fabrice dit :

            Un vrai « héro » ?
            Eh ben dis donc…

          • Czar dit :

            en français, on dit « héros » après je n’en veux jamais aux étrangers de ne pas maîtriser ma langue.

            en attendant Papy a eu la croix de guerre avec trois citations, la médaille militaire et le Ouissam alaouite (parce que wallah ça fait jouli) son rôle dans ce conflit (Kasserine, libération de la Corse, Garigliano, prise de sienne) a été un peu plus consistant que de servir de nitrate de synthèse

      • lgbtqi+ dit :

        Comment peut-on publier des commentaires aussi injurieux, et même systématiquement injurieux !

        • Iceman dit :

          Moi ce qui m’étonne surtout c’est que M. Lagneau continue de le publier.
          Les commentaires sont fermés sur de nombreux articles parce que ça tourne vite en concours d’insultes et de hors sujets, ce qui est compréhensible.
          Pourtant il suffirait de ne plus publier quelques « intervenants » aigris et agressifs qui n’apportent rien à la discussion, et le nombres d’incivilités serait diminué de moitié.
          Quand j’ai commencé à lire ce site, les commentaires était en général argumentés et instructifs, et ajoutaient une plus-value aux articles.

          • Bangkapi dit :

            L.Lagneau dégage quand même quelques commentaires outrageusement mensongers et bien sur les réponses à ces mensonges.
            Mais vu qu’il bosse seul ( il le dit ) la rédaction des sujets et la lecture de tous les commentaires cela boffe du temps.
            Et en plus cela anime et fait voir l’état maladif d’un certain nombre de provocateurs.

          • JC dit :

            Sûrement que pour le « taulier » les commentaires de Czar sont à classer dans la rubrique : divertissement. D’autres commentaires plus « soft  » n’ont pas bénéficié de ce classement.

          • lgbtqi+ dit :

            Je suis totalement d’accord avec vous. D’ailleurs, voici le même qui continue à déverser haine et insultes juste en dessous.

        • Czar dit :

          le libéralisme bon enfant du taulier il laisse même des cas psys dysmorphes s’exprimer.

          • lgbtqi+ dit :

            Vous êtes insignifiant pour moi.

            Mais peut-être n’en ira t-il pas de même pour la HALDE ?

          • JC dit :

            @ lgbtqi+

            Vous retardez un peu.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Haute_Autorit%C3%A9_de_lutte_contre_les_discriminations_et_pour_l%27%C3%A9galit%C3%A9
            Même là, il y a des magouilles, alors comme référence pour les  » pas contents  » des commentaires de Czar, on repassera, non ?

          • Czar dit :

            grattez le vernis des petites poses de pseudo-réac de salon et l’immuable vérité gaucho-tchékiste de la secte de l’alphabet s’épanouira, comme pâquerettes au soleil printanier.

          • ScopeWizard dit :

            @lgbt

            Ecoutez , soit il y a quelque chose qui ne va pas , soit vous êtes là pour foutre le bordel .

            Comment pouvez-vous vous scandaliser de « commentaires aussi injurieux et même systématiquement injurieux » quand vous même en faites tout-autant , notamment sur des « cibles » privilégiées….

            Vous croyez quoi ? que ça y est , je débarque , je bouscule tout sur mon passage et j’ impose ma petite autorité à coups de menaces style « dire au dirlo ! » si tu dis pas ce que j’ attends ???

            Ne parlons pas des effets spéciaux du genre « escalade-surenchère/bonne humeur communicative »….

            Bref , c’ est quoi ça ? une dictature ? un terrorisme ?

            À cause de gens comme vous , notre société est en train de partir en couilles comme jamais , et le résultat risque de n’ être même pas à votre avantage .

            Prévenez la HALDE ou qui vous voudrez , mais supportez-en alors toutes les conséquences .

            Moi aussi , j’ en prends plein la gueule et parfois sans raison autre qu’ une interprétation amenant au procès de même nom….

            Et après ?

            Je me défends , je contre-attaque , je prêche le faux pour avoir le vrai , je tends l’ un ou l’ autre piège ; je fais tout ça , je vois ce qui se passe , j’ avise et je reste vivant .

            Contrairement à beaucoup , j’ ai suffisamment de flèches dans mon carquois pour ne pas partir de guingois , et ne menace pas .

            Pour terminer cette pénible litanie , si plutôt que vous affronter avec @Czar ( mais pas que ) qui certes a son style et ses idées , vous construisiez un dialogue en partant du principe d’ accepter ce qu’ il est et comment il le manifeste , alors vous pourriez en tirer le meilleur .

            Ça fait plusieurs fois que je le dis .

            Mais bon ; vous préférez que cet espace ferme , je comprends .

    • Dans le Bayou dit :

      Erreur, le dernier combat naval remporté par la Marine nationale date de la nuit du 30 au 31 octobre 1956
      Le Kersaint de classe T47 désempare en 65 coups le destroyer Ibrahim El Awal (type Hunt) de la marine égyptienne, capturé à la suite par la marine israélienne.

      http://www.postedeschoufs.com/legendes/escorteurs/escorteurs.htm (voir à Kersaint)

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_T_47

    • VinceToto dit :

      Quand on n’écrit plus l’Histoire par ses actions, il ne reste plus qu’à la lire ou en inventer. De plus, les exemples historiques simples et pertinents, l’ancrage, la continuité historique, se trouvent aisément quand les actions ont un sens, une cohérence.
      Pour avoir un peu côtoyé et analysé la culture US Navy, je comprends très bien que la Marine Nationale du 21ème siècle la bade: la différence de moyens n’est pas que matérielle. Et puis quand on se fait un peu chambré, comme @BleihMoor, perso seulement en soirées bien arrosées, un peu d’entrainement corps à corps et puis on reprend une bière, les autres discussions: c’est pas des fiotes.

  15. themistocles dit :

    Et surtout une excellent stratégie, adoptee des le debut de la guerre en 1778. Bien elaborée , realiste quant aux moyens disponibles et convenablement executée elle a donné la victoire à la France dans ce qui a été la 1ere bataille de l`Atlantique. Cette strategie combinait la protection des approvisionnement de l`armée des insurges et du corps expeditionnaire, des diversions aux Antilles, Mediterranée, Atlantique sud et Ocean Indien pour disperser la Royal Navy et le harcèlement du commerce et des lignes de ravitaillement anglaises.

  16. Fralipolipi dit :

    Le UK n’a pas hésité a baptiser son avant dernière classe de SNA « Trafalgar ».
    Et le 7ème exemplaire de la nouvelle classe SNA Astute sera baptisé « Agincourt » (désignation anglaise de la bataille d’Azincourt) … comme quoi, de l’autre côté de la Manche, on remonte même jusqu’aux batailles médiévales pour les commémorations.
    .
    Aussi, comme il manque un 7ème SNA à notre série des classe Suffren … et que nous espérons très fort qu’il sera rapidement commandée à la suite de la revue de LPM en cours … ,
    je suggère que nous baptisions ce 7ème SNA à venir : « Baie de Chesapeake » ! Ou même « Chesapeake bay » pour être encore plus explicite 🙂

    • Caius dit :

      En fait sur 700 batailles, on a battu les anglais plus de 400 batailles. Mais surtout sur terre car en mer on a pris branlee sur branlee. En fait notre marine a tres peu de batailles gagnées malgré le courage de nos matelots ( qui ont par exemple tues Nelson). Personnellement j’aime bien Fontenoy comme nom et symbole: classe et malin ( tirez les premiers messieurs les anglais)

      • Themistocles dit :

        On en compte tout de même près d’une centaine….. C’est très supérieur à beaucoup de nations.

      • Twisted dit :

        Non, tirez les premiers n’a rien à voir avec la classe, une des clés des batailles à l’époque c’était de savoir retenir le feu jusqu’au dernier moment et de forcer l’adversaire à défourailler en premier à trop grande distance.

  17. Carin dit :

    Ça doit faire plaisir à Mr Obama, d’apprendre que contrairement à ses assertions, la France n’est pas « une des filles des USA », mais la mère de sa foutue nation…
    Et d’ailleurs à ce titre n’y aurait-il pas une unité de l’US Navy dont les armoiries remonteraient à cette bataille… histoire de les inviter à sa commémoration annuelle? Cela aurait 2 visées, la première étant de rappeler au americains que l’existence de leur pays tient à l’engagement français, et d’autre part d’expliquer aux jeunes marins américains que leurs armoiries descendent de leurs aînés ayant combattus aux côtés de la flotte française pour la création et surtout l’indépendance de leur nation… Ça mange pas de pain, mais replace bien l’église au centre du village, nombre d’américains ne savent pas que le pays dont ils sont si fier, s’est aussi écrit avec le sang de marins français, sous commandement français, et envoyés par le roi de France.

    • Gaulois78 dit :

      @Carin
      Une spéciale commémoration Baie de Chesapeake/ Gilbert du Motier de La Fayette pendant un 14 juillet devrait remettre l’église au centre du village…

      Si la France est (était) la fille aînée de l’église elle est comme vous le dites la mère des États Unis d’Amérique..’.

      Certains fils veulent tué le père, eux c’est leur mère…

      • Carin dit :

        @Gaulois78
        Y’a du boulot avec nos frangins d’Amérique du Nord… ils sont encore nombreux à croire qu’ils ont inventé le cinéma…. Z’on jamais entendu parler des frères Lumiere.
        Alors leur histoire???
        Ils pensent même que la statue de la liberté est de leur fait… c’est dire… pourtant c’est écrit dessus… certes en français, mais quand même.

      • Félix GARCIA dit :

        « If you’re in a war of culture and lifestyle … WITH FRANCE (!) : GOOD FUCKING LUCK ! They’ll bring […] THE FUCKING CROQUEMBOUCHE ! »
        https://www.youtube.com/watch?v=glxh9ZgP7kc
        ^^

      • Zitophile dit :

        @ G78
        Il est effectivement probable que les Ztazunis souffrent du complexe d´Œdipe.

    • PK dit :

      Ça remettrait surtout en place ceux qui croient qu’on a une dette éternelle aux Américains parce qu’ils sont arrivés trop tard en 17 et en 44…

      Ils ont à peine remboursé la leur en fait.

      • Courmaceul dit :

        Les USA rentrent en guerre le 7 décembre 1941 et vont agir sur deux théâtres d’opération.

        Vu qu’une arrivée sur les plages de Normandie le 6 juin 1944 est vu chez vous comme un retard scandaleux; pourriez-vous m’indiquer la date butoir pour débarquer raisonnablement sans retard en Normandie ?

        Je ne parle pas des débarquements US en Afrique et en Sicile…bien sûr !

        • PK dit :

          En 1914, ils entrent en guerre 3 ans (au 3/4 de la guerre) après le début de la guerre et en 1939, 2 ans… uniquement parce que les Japonais les ont attaqués (et donc au 1/3). Ce n’est pas ce que j’appelle des alliés fidèles et indéfectibles.

          Ils n’ont même pas été capable de nous livrer le matériel militaire commandé en urgence en 1939 et qui ira principalement… en Angleterre.

          Les Américains sont seulement des opportunistes et parfois, leur opportunisme rejoint notre intérêt. Historiquement, leur opportunisme nous a plus souvent fait du mal (début SGM1 et 2, Indo, Algérie, Suez, Afrique post-coloniale, etc.) que le contraire.

          Mais bon, il ne faut pas écorner la légende de l’allié indéfectible et fidèle…

          Simplement, historiquement, ils ne doivent leur existence qu’à nos soldats, et en particulier à la Royale, et cela aurait dû les conduire à devenir des personnes reconnaissantes. Mais ce n’est pas le cas. Ils restent Américains, c’est-à-dire qu’ils roulent pour les États-Unis. Dans l’absolu, on ne peut pas le leur reprocher, parce que c’est le lot de toutes les nations (donc y compris des Russes… et de nous-mêmes). Mais encore une fois, ce ne sont pas des alliés fidèles et indéfectibles : ils roulent pour eux.

          D’ailleurs, la façon dont ils coulent l’Europe aujourd’hui grâce à la guerre en Ukraine le prouve une fois de plus. Ils combattent absolument toute tentative de rapprochement Europe-Russie, de crainte de voir surgir un bloc capable de mettre au pas l’empire américain (et de ce point de vue, on peut les comprendre). Avec un certain succès (mais peu de mérite, après avoir mis au pouvoir des Young Leader partout).

  18. SJ dit :

    D’un certain côté la Marine a raison. C’est la bataille la plus significative de son histoire – mais pas la plus significative pour la France elle-même. Béveziers ou Agosta seraient plus pertinentes.

    • Antechristo dit :

      @ SJ
      On peut aussi citer la bataille de Vélez-Málaga en 1704, sous Louis XIV. Victoire tactique inexploitée par la Marine française, qui fut toutefois une authentique boucherie pour les Anglo-Hollandais. Quelque 3 000 morts, soit le double des pertes françaises.

  19. Alain CONTE dit :

    Je préfèrerais que la Marine ai plus de navires et mieux armés. Enfin on se console comme on peut et puis ça ne coûte rien, et ça c’est bien pour les Grands Chefs.

    • Carin dit :

      @Alain CONTE
      Vous n’avez pas tout compris… toute les filles du monde savent que c’est quand il est à poils, que le français donne tout ce que les autres n’ont pas! (Désolé maîtresse, mais c’était trop facile).
      C’est exactement pareil pour les milis français… c’est quand on les croient à poils, qu’ils donnent tout leur potentiel… tous ceux qui ont eu affaire à nos gars le savent, et tous prient pour que les français aient des ânes au commandement, sinon ils vont se faire bouffer par des lions!
      Et aujourd’hui je dirais même qu’ils prient dans le vide… nos armées ont appris, et si nos gars sont commandés par un âne, ils le brossent dans le sens du poil, et font quand même ce qui doit être fait. Il ne faut surtout pas croire qu’un lieutenant, capitaine ou commandant de l’active soit un bourricot… les galons ne s’achètent plus.

  20. Guillotin dit :

    Une façon comme une autre de cirer les bottes américaines, mais il ne faut pas rester en 1776, et aujourd’hui la Grance Bretagne est l’alliée N° des USA, et notamment sur notre dos .. On a donné un coup de main au début, mais c’est ce qui se passe aujourd’hui , qui compte. Ne pas oublier Yalta, jamais.

    • Bench dit :

      @ Guillotin, le rageux , le jamais content dès que les USA sont évoqué dans un post.
      Etant donné les liens étroits, et historiques ne vous en déplaise, et ce depuis des décennies, qui unissent notre Marine et notre Aéronavale avec l’US Navy, ce n’est pas étonnant que le déploiement de la 17F et ses Rafale aux USA en 2018 ait été baptisé Mission Chesapeake.
      Je crois que vous n’avez jamais compris, Guitou, que ces liens entre Aéro Us et française sont forts et ne datent pas d’hier. Et ce quelle que soit l’ambiance politique du moment.
      On ne cire pas les bottes Guitou, on coopère, on travaille ensemble, on affine les tactiques. En quoi ça vous dérange que des F-18 appontent sur le CDG et travaillent en coopération avec la Marine française? Et inversement pour nos Rafale.
      Vous préféreriez voir des aéronefs russes ou chinois, ou nord coréens sur le CDG? Dans ce cas là, il faudra m’expliquer comment ils re-décollent du PA, si tant est qu’ils aient réussi à se poser….
      Parce ce, sans vouloir être mesquin, votre Grande Bretagne, alliée Number One des United States of America selon vous, me semble être aujourd’hui quelque peu gênée aux entournures question aviation navale et disponibilité opérationnelle de ses porte aéronefs. Parce que aussi, quand j’assiste à un NTM sur nos terres bretonnes du côté de Landivisiau, j’ai un peu de mal à photographier des avions de la Royal Navy. J’y ai vu des Puma; toujours RAF; mais rarement des réacteurs, hormis les Typhoon de la RAF, également….

      • Guillotin dit :

        @ Bench : vous confondez des liens spécifiques entre l’Aéronavale et l’US Navy, et les liens entre notre pays globalement et les USA, notamment avec les autres composantes de notre Défense.
        Vous semblez ignorer aussi la proximité globale et opérationnelle entre la Défense Américaine et la Grande Bretagne…Grande Bretagne qui héberge des bases américaines majeures comme Lakenheath et Mildenhall et qui héberge les escales de SNLE américains, entre autres aussi, à Faslane . C’est d’une autre hauteur de proximité !
        A Landivisiau, il n’y a presque plus jamais d’avions étrangers, pour diverses raisons dont la fin de l’URSS et la fermeture de quantité de bases en Europe. Les américains y ont toujours été rarissimes, mais les anglais , je les y ai vus souvent et vice versa à Yeovilton, Culdrose et ailleurs. Les français visitent régulièrement quelques bases anglaises pour entrainement principalement de bain lingustique: deux Xingu école d’Avord étaient encore il y a quelques jours à Waddington .. Mais cela reste très ponctuel.
        Anglais et américains sont mélangés jour et nuit et s’entraînent ensemble dans le même système et sur le même territoire. La langue commune facilite énormément de choses, comme pour le reste.
        Mais la Royal Navy visite régulièrement, par ses nombreux hélicoptères, des bases comme Lanvéoc ou Lorient..majoritairement, pour de simples escales.
        Nous ne sommes pas du même univers de défense, et l’univers anglo-américain reste l’alliance la plus forte de l’OTAN

        • Bench dit :

          @Guillotin : ce qu’il y a de génial avec vous mon Guitou, c’est qu’à chacun de vos posts on en apprend un peu plus sur vos lacunes et vos lubies. Vous êtes impayable à toujours vouloir avoir le dernier mot!
          « vous confondez des liens spécifiques entre l’Aéronavale et l’US Navy, et les liens entre notre pays globalement et les USA, notamment avec les autres composantes de notre Défense. »

          Je ne crois pas, non, je ne confonds rien du tout.
          L’Aéronavale fait partie de la Marine il me semble, les Rafale Marine et voilures tournantes appontent sur des navires, les pilotes de cette composante aéronautique sont des marins avec un uniforme différent de celui des aviateurs. Et à moins qu’il n’y ait eu un subit changement de statut entre hier et aujourd’hui, c’est cette Marine là et sa composante Aéro qui travaille, coopère, interagit avec l’US Navy. Au point comme le souligne Carin qu’elle est une des rares marines au monde à avoir commandé une TF Us. Et pour l’instant, la Royal Navy serait bien en peine de faire la même chose avec l’US Navy et la Marine Française, faute d’avions et de bateau pour s’en servir en mer.
          Bref, on vous parle marine, vous rétorquez RAF et bases US en Grande Bretagne. Rien à voir avec le sujet. D’ailleurs, parlant de sujet, faudrait savoir Guitou. Vous pestez constamment sur notre supposée asservissement aux US of A, mais vous semblez accepter en jubilant qu’ils aient des bases au Royaume Uni, tout en regrettant que ce ne soit plus le cas en France. Opinions à géométrie variable, comme ça vous arrange?

          Quant à Faslane, (d’ailleurs il faudra que vous m’expliquiez ce que veux dire cette phrase « c’est d’une autre hauteur de proximité ! »), vous avez oublié cet article de M Lagneau d’avril 2022 ?(http://www.opex360.com/2022/04/29/des-sous-marins-nucleaires-dattaque-de-lotan-dont-un-francais-se-reunissent-en-ecosse/)
          Tout comme leurs homologues US font régulièrement escale à Brest ( vous savez Brest, cette ville conçue par des architectes US, avec des fonds US, sur des plans US, etc…) avant ou après une série d’exercices avec la Royale. Un exemple ici Guitou: https://www.letelegramme.fr/local/finistere-nord/brest/ville/nautisme/le-boise-le-sna-americain-en-escale-brest-20080724-3505498_1405145.php

          Et de grâce remballez vos clichés éculés sur le fait qu’américains et anglais parlent la même langue et se mélangent. Ca fait un bail que les pilotes français, Marine comme Armée de l’Air , maitrisent l’anglais. Au cas où cela vous aurait échappé, ça fait aussi un bail que nos armées font des opérations extérieures où la langue de travail est l’anglais.

          Et le pompon:  » A Landivisiau, il n’y a presque plus jamais d’avions étrangers, pour diverses raisons dont la fin de l’URSS et la fermeture de quantité de bases en Europe. » Quel rapport mon commandant? Là aussi faudra m’expliquer, parce que franchement j’ai un peu de mal à piger le lien.
          Pour le reste, vous faites quoi des NTM qui y sont organisés, des détachements de F-18 US en exercice, de l’exercice Ocean Hit 22 de juin dernier où il y avait, je vous le concède, 4 F-35B britanniques ?

          Pour conclure, remballez votre complexe d’infériorité vis à vis des anglo-saxons (« Nous ne sommes pas du même univers de défense, et l’univers anglo-américain reste l’alliance la plus forte de l’OTAN »).

          • Guillotin dit :

            @ Bench : Benchitou, vous continuez à confondre aéronavale française et ensemble des armées françaises…Benchikou, j’ai été instructeur d’anglais pour des pilotes Armée de l’Air et aéronavale, je sais de quoi je parle . Il y a des choses à bien revoir en anglais, car sopuvent tout le monde se met à parler français dès qu’il y a un problème ( souvent, de compréhension) , et pour ne pas l’aggraver ..
            les SNA américains à Brest ? tellement souvent que le journal local en fait un article car c’est presque un scoop ! pauvre Benchou encore qui ne sait pas qu’il ya eu réduction de toutes les forces aériennes d’europe et atténuation des vols et échanges divers, à cause de la fin de l’URSS ..Pauvre petit Benchou qui est tout ému de voir un  » grand exercice  » tous les deux ans à Landi ..Il n’a pas connu les « Ocean safari », ou  » Datex »je pense ! et pauvre Benchou qui pense que j’ai un complexe d’infériorité par rapport à quoi que ce soit ! pourquoi pas par rapport à lui tant qu’à faire ! mon pauvre petit Benchou ! ( j’essaie d’imiter votre style condescendant et vulgaire, mais j’ai du mal je l’avoue; d’une part je suis loin d’avoir votre niveau, et d’autre part je manque d’habitude/.

          • précision dit :

            @Bench.

            « Au point comme le souligne Carin qu’elle est une des rares marines au monde à avoir commandé une TF Us. Et pour l’instant, la Royal Navy serait bien en peine de faire la même chose avec l’US Navy et la Marine Française, faute d’avions et de bateau pour s’en servir en mer. »

            J’en suis moins sûr que vous:

            https://www.navy.mil/Press-Office/News-Stories/Article/2258969/royal-navy-leads-us-task-force-50-for-first-time/
            (en 2016)

            donc 5 ans avant la France
            https://www.navalnews.com/naval-news/2021/03/france-assumes-command-of-us-task-force-50/

            et leurs moyens actuels sont plutôt supérieurs à ce qu’ils avaient à l’époque.

          • Bench dit :

            @précision: vous avez raison, merci de le préciser. De mon côté, j’avais écrit « une des rares marines au monde ».

        • Bench dit :

          @Guillotin, « j’essaie d’imiter votre style condescendant et vulgaire, mais j’ai du mal je l’avoue ». Vous avez totalement raison monsieur « jesaistout », laissez tomber l’humour, ça ne vous va pas. Contentez vous de faire ce que vous maitrisez le mieux, à savoir raconter n’importe quoi dans le style inimitable qui est le votre. Là au moins vous êtes drôle.
          Et aussi peut-être essayer de répondre aux questions que l’on vous pose sans tomber systématiquement dans le hs.

    • Dans le Bayou dit :

      N° combien ?

    • Castel dit :

      Oui, c’est vrai, il ne faut pas oublier Yalta, ou les alliés, y compris Staline s’étaient engagés à rendre leurs liberté aux pays occupés par les nazis, après leur libération….
      Il a fallut attendre la chute du rideau de fer pour voir ce fait accomplit, mais aujourd’hui, certains essayent de le remettre en cause !!

    • lgbtqi+ dit :

      n’ayez aucune inquiétude xillotin, jacques, monbars, le glaive, shimou fékaka (sic), nous n’oublions pas du tout Yalta, ni le Rideau de Fer qui en a découlé, maintenant la moitié de l’Europe sous l’infâme dictature communiste, avec les malheureux qui mouraient dans les barbelés, tirés depuis les miradors.

  21. H. dit :

    Rien n’a changé depuis 1785, la Royale devra toujours affronter ses adversaires avec des effectifs et une flotte réduite !!!

  22. précision dit :

    J’apprécie l’honneur rendu à nos ancêtres et à leurs hauts faits.
    Par contre le verbiage « innovation », « force morale », « coopération interarmée et interalliée » est un regard un peu anachronique. Et surtout, en plus des déboires mentionnés dans d’autres posts ci-dessus, on oublie un problème majeur ; cette guerre a ruiné la France et a été un des facteurs de la révolution, causée en grande partie par une forme de faillite de la France.

    J’y verrais plutôt donc une illustration du coût terrible de la course aux armements et de la guerre.

    • lgbtqi+ dit :

      Il est vrai que cette guerre et le non-remboursement de la dette US ont été une des causes de la révolution. Je le reconnais bien qu’en étant pro-US. Et ce n’est pas demain la veille qu’on trouvera pareille honnêteté chez les pro-dictatures du blog.

  23. précision dit :

    @Laurent Lagneau, le grade d’amiral est légèrement imprécis en ce qui concerne La Pérouse… Je comprends que vous ayiez préféré regrouper ces marins dans une formule concise. Peut-être le terme « marin » aurait été plus juste.

  24. Félix GARCIA dit :

    « Les larmes de nos souverains ont souvent le goût salé de la mer qu’ils ont ignorée »

    La grande histoire vue de la mer. Écrivons la suite !
    https://www.youtube.com/watch?v=nyuY7tb6H6E

  25. Canot major dit :

    De 1676 à 1782, la marine française a livré vingt et une batailles rangées ; elle n’en a perdu que trois. Dans presque toutes les autres, elle est restée maîtresse du champ de bataille. Nos défaites mêmes n’ont point eu le caractère désastreux qu’on a voulu généralement leur imputer ; le découragement qu’elles nous inspirèrent en fut la plus triste conséquence. » Extrait de trois ponts.. Dans ses Souvenirs d’un amiral, publiés en 1860, Edmond Jurien de la Gravière*, fameux amiral de la Marine française du Second Empire.
    Details:
    1° Combat de la flotte de Duquesne contre celle de Ruyter, en vue de Stromboli (8 janvier 1676). — 2° Nouvelle victoire de Duquesne sur Ruyter, mortellement blessé dans ce combat, à la hauteur d’Agosta (22 avril 1676). — 3° Combat de la baie de Bantry, livré par l’escadre de Châteaurenault à celle du vice-amiral Herbert (mai 1689). — 4° Bataille de Beveziers entre les armées navales de Tourville et de l’amiral Herbert, créé comte de Torrington (10 juillet 1690). — 5° Bataille de La Hougue, livrée par la flotte de Tourville aux flottes réunies d’Angleterre et de Hollande (29 mai 1692). L’armée française portait 3,114 canons et 19,860 hommes ; les flottes combinées, 6,994 bouches à feu et 40,675 hommes. — 6° Combat de Velez-Mulaga entre la flotte du comte de Toulouse et celle des flottes combinées d’Angleterre et de Hollande sous les ordres de l’amiral Rook (24 août 1704). — 7° Combat de la flotte franco-espagnole, commandée par le vice-amiral De Court, contre la flotte de l’amiral Mathews, en vue des lies d’Hyères (22 février 1744). — 8° Combat de Minorque entre l’escadre du marquis de La Galissonnière et celle de l’amiral Byng (20 mai 1756). — 9° Combat dans la baie de Quiberon des vingt et un vaisseaux du maréchal de Conflans contre les trente-sept vaisseaux de l’amiral Hawke (20 novembre 1759). — 10° Combat d’Ouessant entre l’armée navale du comte d’Orvilliers et celle de l’amiral Keppel (27 juillet 1778). — 11° Combat de La Grenade entre le comte d’Estaing et l’amiral Byron (5 juillet 1779). — 12° Premier combat du comte de Guichen, en vue de la Dominique, contre l’amiral Rodney (17 avril 1780). — 13° Second combat du comte de Guichen devant Sainte-Lucie contre l’amiral Rodney (15 mai 1780). — 14° Troisième combat du comte de Guichen contre l’amiral Rodney (19 mai 1780). — 15° Combat du comte de Grasse à l’entrée de la Chesapeake contre la flotte de l’amiral Graves (5 septembre 1781). — 16° Combat de la Dominique livré par les trente vaisseaux du comte de Grasse aux trente-sept vaisseaux de l’amiral Rodney (12 avril 1782). — 17° Premier combat de Suffren dans l’Inde en vue de Sadras (17 février 1782). — 18° Second combat de Suffren dans l’Inde, près de Proverdiern (12 avril 1782). — 19° Troisième combat de Suffren dans l’Inde, devant Nogapatnam (6 juillet 1782). — 20° Quatrième combat de Suffren dans l’Inde, à l’entrée de la baie de Trinquemalé (3 septembre 1782). — 21° Cinquième et dernier combat de Suffren dans l’Inde en vue de Gondelour (20 juin 1783). »

    Les trois défaites sont surlignées, il s’agit de la bataille de La Hougue en 1692, celle de la baie de Quiberon (ou des Cardinaux) en 1759, et celle de la Dominique (ou des Saintes) en 1782. Cela ne veut toutefois pas dire que les dix-huit batailles restantes sont de véritables victoires. En fait, la majorité des batailles navales livrées au XVIIIe siècle sont assez indécises. La plupart du temps, les escadres se contentent en effet d’évoluer en ligne de file menée parallèlement à l’adversaire, tactique qui ne permettait jamais à l’un ou l’autre camp de prendre un avantage décisif… « Savez-vous Messieurs ce qu’est une bataille navale ? On se rencontre, on se canonne, on se sépare et la mer n’en reste pas moins salée » disait ironiquement le comte de Maurepas, qui fut secrétaire d’État à la Marine de 1723 à 1749.

  26. exproCA dit :

    C’est une excellente idée de l’amiral Vandier ! Il ne s’agit pas de redorer un blason mais de mettre en exergue les qualités humaines nécessaires à la victoire dans le combat, pour préparer les équipages (du commandant au matelot) aux affrontements futurs qui promettent d’être beaucoup plus durs que ce que nous avons connus depuis 50 ans, voire plus

  27. belouga dit :

    Je retiens qu’à Trafalgar Nelson a été éliminé par un marin Français.

    • La théière de combat dit :

      Et ça, c’est ce qu’il y a de plus beau !

    • Félix GARCIA dit :

      Pour l’anecdote :
      À Plymouth, sur le HMS Victory, y a la petite croix de l’endroit où celui-ci aurait été abattu, et le tonneau de sel qui aurait servi à le « conserver » jusqu’au retour sur la terre ferme.

  28. souricière dit :

    « devra toujours affronter ses adversaires »
    Lesquels?

  29. Thierry le plus ancien dit :

    Et pendant que Napoléon à la période suivante enchainait victoire sur victoire avec sa grande armée fort bien pourvu, sa marine un peu trop délaissé enchainait défaite sur défaite (Aboukir, Trafalgar, etc)

    Ne parlons pas de la seconde guerre mondiale qui cumul le pire de tout ce que la France a connu au cours de son histoire, sabordage de la Flotte à Toulon, L’attaque de Mers el-Kébir par nos alliés anglais, attaque à nouveau contre la flotte française mais par les américains lors de l’opération Torch en Afrique du Nord.

    D’autant que la Marine francaise était la seule à pouvoir se battre à arme égal avec les allemands et espérer l’emporter, seul un faible contingent de navire participera au débarquement sur Narvik en Norvège juste avant l’invasion allemande sur la France.

    Et il y a là un énorme point d’interrogation, pourquoi la Flotte française est-elle resté au port à l’ancre alors qu’elle aurait pu prendre une part décisive dans les combats, notamment pour sauver nos troupes en retraite à Dunkerque en 1940 et y stopper les allemands, les canons de marine auraient mis en pièce les chars allemands. Décision politique au dessus du militaire et motivé par quoi ???? mystère ou incompétence, certains espéraient peut-être la collaboration avec l’Allemagne nazis avant même qu’elle ne commence, Staline avait bien pactisé…

    Les quelques navire ayant rallié De Gaulle participeront au débarquement de Normandie, le reste ayant été dispersé ou détruit, à ce moment la France n’est plus une puissance naval et il faudra bien 30 ans pour remonter la pente qu’on est à nouveau en train de dégringoler, la réduction des coûts faisant plus de mal qu’un missile ou une torpille.

    • Martin Marin dit :

      L’ignorance est homothétique aux affirmations les plus sures! et vous en faites partie!
      La Royale s’est battue Narvik, et à Dunkerque, et le nombre de torpilleurs et de contre torpilleurs qui y ont sombré ou ont été victimes d avaries de combat est impressionnant!(cf le livre de Jean Lassaque sur les CP de 2400 T type « Jaguar » et celui de Marc Saibène sur les torpilleurs type Bourrasque…) ou de l’Emile Bertin…
      Ensuite, votre inculture maritime est sidérale! Le rôle de la Royale était de fixer en méditerrané la Marina Militare italienne qui possédait de beaux vaisseaux elle aussi et menaçait le flanc Sud ce qui s’est produit dès juin 40!
      Et notre Royale l’a fait et a assuré le transfert de l ‘or vers les Antilles et Dakar!
      Alors avant de dire des bêtises, documentez vous ou taisez vous.
      Par contre je trouve que honorer à ce point de Grasse qui était un mauvais amiral est sot!
      Il y a des marins plus brillants : Jean de Vienne, le chevalier Paul, Forbin, Tourville, Ducouedic de Kergelen, d’Estaing, Duguay Trouin, Surcouf, Suffren, Duquesne, de Lapérouse, Bougainville, … Castex, L’herminier, Bouan, Lavallée… et j’en oublie…
      Je n’opine pas sur les choses de la biffe, mais de grâce ne vous mêlez pas du choses maritimes… Car les larmes ont toujours le gout du sel…

      • Thierry le plus ancien dit :

        et voilà le peintre qui donne un coup par dessus la rouille qui gène la vue sans prendre le temps de dérouiller, ces poncifs ont les connaît, prenons l’exemple du cuirassé Richelieu (plus gros navire français avec son sister ship le Jean Bart encore en construction à cette époque), conçu spécifiquement pour donner la réplique aux plus gros cuirassés allemands tel le Bismarck ou la Tirpiz, en mai-Juin 1940 au moment de la débâcle il effectue tranquillement des essais de vitesse et de tir en mer qui confirment son bon fonctionnement… c’est déjà un peu fort le café !

        Le 18 juin il quitte Brest pour Dakar juste avant l’arrivé des allemands sans tirer le moindre obus alors qu’il possède en soute 296 obus perforant et 48 charges de poudre.

        certains diront que le Richelieu a été sauvé, sauf qu’il ne jouera plus aucun rôle important au cours de la guerre, que ce soit sous le contrôle de Vichy ou des américains qui le moderniseront, il n’effectuera plus que quelques brève missions de pilonnage à terre dans le pacifique en 1945 mais bien en vain car les japonais étaient déjà partis… Il eu aussi la mission de couler le croiseur Haguro mais les destroyers s’en chargèrent avant qu’il n’arrive…

        Bref comme la ligne Maginot les français auront financés un monument d’inutilité qui les a conduit à la défaite par une non utilisation en temps de guerre. Et personne ne viendra me dire que c’est normal.

        En 1940 nos chars étaient trop lent et sans équipement radio, nos avions étaient également trop lent, mais notre marine était parfaitement au niveau de l’adversaire et son potentiel a été gâché en pur perte.

        Quand à l’excuse de la marine italienne si peu performante , ne me dite pas qu’une menace potentiel était plus importante que l’invasion qui se déroulait face à l’Allemagne. Les italiens non plus n’ont pas eu trop à craindre de notre marine fantôme.

  30. Celtibère dit :

    Vous remarquerez qu’il faut remonter au 18° siècle pour trouver une victoire navale significative et emblématique. Parce qu’après, ça s’est fortement gâté, en commençant par Trafalgar pour se terminer tristement par le sabordage de la flotte à Toulon.

    • Réno dit :

      La marine de l’ancien régime était de haut niveau; les officiers, de pères en fils étaient des professionnels de la guerre. Après la révolution, tout a changé, Aboukir, Trafalgar etc etc , idem pour la politique intérieure et internationale.

  31. tom dit :

    ^ Les larmes de nos souverains ont le goût salé de la mer qu’ils ont ignorée^ Richelieu

  32. DELORT DOMINIQUE dit :

    En mai dernier j’ai visité le musée de l’US Navy à l’académie navale d’Annapolis. Le rôle de la Marine royale est complètement ignoré au moment de la guerre d’indépendance. Si ce n’est pour écrire que les Français avaient donné à la Nvy naissante un bateau en mauvais état !
    La mémoire est courte et l’histoire présentée de façon incomplète et ingrate. Evidemment rien sur ce beau combat naval de la Royale.

    • Czar dit :

      les ricains sont déjà persuadés qu’il ont fgagné la première guerre mondiale, alors même qu’ils n’étaient même pas représentés lors de la reddition allemande, alors leur mythe fondateur, il était évident qu’ils n’allaient pas le partager

      j’en profite pour souligner que , miracles de la sérendipité (ou des forces de l’esprit), L.Lagneau a posté ce billet hier, jour anniversaire de la mort de Colbert

  33. mulshoe dit :

    Quel amère amour, que l’amour en mer
    L’amour en mer a des remous amères .

  34. Vu le titre, j’ai même pas envie de lire l’article. Faut pas charrier!