Nexter réplique au KF-51 de Rheinmetall en faisant la promotion du char franco-allemand EMBT

Si l’on s’en tient à ce qui a été décidé en 2017, le successeur du Leclerc et du Leopard 2 sera un char de combat développé dans le cadre du programme franco-allemand MGCS [Main Ground Combat System], dont la direction a été confiée à Berlin, Paris ayant pris la responsabilité du SCAF [Système de combat aérien du futur], projet qui associe la France, l’Allemagne et l’Espagne.

Le rapprochement Nexter avec Krauss-Maffei Wegmann [KMW], via la création de la co-entreprise KNDS, était censé faciliter la coopération au sujet du MGCS, laquelle doit respecter le principe d’un partage des tâches à 50-50 entre les industriel français et allemands.

D’ailleurs, lors de l’édition 2018 du salon de l’armement terrestre EuroSatory, et pour illustrer leur bonne entente, les deux industriels dévoilèrent l’Euro Main Battle Tank [EMBT], un char qui, associant le châssis du Leopard 2A7 à la tourelle de 120 mm à chargement automatique du Leclerc, était présenté comme étant une « réponse à court-terme » des besoins opérationnels en matière de combat de « haute intensité ».

Seulement, à la demande de Berlin, un troisième acteur – Rheinmetall – s’est invité dans le MGCS, ce qui a bouleversé les équilibres établis jusqu’alors… Et donc donné lieu à des désaccords qui ne sont toujours pas surmontés à ce jour.

L’un des différends porte sur l’armement de cet éventuel char de combat franco-allemand. Ainsi, Rheinmetall estime que son canon de 130 mm L/51, associé à un chargeur automatique de « pointe », serait le plus approprié tandis que Nexter met en avant son prometteur canon de 140 mm issu du concept ASCALON [Autoloaded and SCALable Outperforming guN]. Résultat : le projet est bloqué à la phase d’étude de définition de l’architecture du système [SADS Part 1], laquelle est régulièrement prolongée, faute de pouvoir passer à la prochaine étape.

Cependant, à l’occasion d’EuroSatory 2022, Rheinmetall a dévoilé le KF-51 « Panther », un nouveau char de combat de 59 tonnes, doté évidemment du canon de 130 mm L/51. Présenté à la fois comme étant une réponse au T-14 Armata russe et un potentiel « successeur » du « Leopard et des véhicules de combat similaire », le Panther fait depuis l’objet d’une intense campagne de promotion de la part du groupe de Düsseldorf.

D’ailleurs, le Pdg de celui-ci, Armin Papperger, ne cache pas ses ambitions. « Dans toute l’Europe, environ 1’000 des 8’000 chars de combat seront remplacés d’ici 2030. Avec notre nouveau Panther, nous voulons livrer au moins la moitié de ce volume, soit environ 500 unités », a-t-il affirmé dans les colonnes du quotidien économique allemand Handelsblat, le 22 août. Et d’expliquer qu’il s’agit aussi de répondre au K-2 « Black Panther » du sud-coréen Hyundai Rotem, qui en livrera 180 exemplaires à la Pologne.

En outre, étant donné que le MGCS ne sera pas opérationnel d’ici 2035, voire 2040, M. Papperger estime que « nous ne pouvons pas attendre aussi longtemps » au regard du contexte actuel. D’où les efforts pour convaincre la Bundeswehr d’adopter le KF-51 « Panther », ce qui permettrait à Rheinmetall de lancer la construction en série de ce char…

Officiellement, le MGCS reste une priorité de Berlin… Mais lors du discours qu’il a prononcé à Prague, le 29 août, et s’il a repris à son compte le concept de « souveraineté européenne », le chancelier allemand, Olaf Scholz, n’a cité aucun des projets d’armement menés avec la France au moment de défendre l’idée d’une « meilleure synergie en Europe en ce qui concerne nos capacités de défense ». Qui plus est, un « haut responsable militaire allemand » a confié au Handelsblatt que le « Panther renforcerait la Bundeswehr »…

Récemment, Rheinmetall a dirigé ses efforts vers le monde politique… Fin août, le député Joe Weingarten, dont la circonscription accueille l’école d’artillerie de la Bundeswehr, a été invité à monter à bord du « Panther ». Et l’élu a été séduit. « L’épine dorsale de l’arme blindée allemande et européenne dans les années 2030? Aujourd’hui, j’ai pu conduire le KF51 Panther de Rheinmetall. Impressionnant! », a-t-il lancé sur les réseaux sociaux…

Tout cela ne fait évidemment les affaires du MGCS et de KNDS. D’où la contre-offensive qui s’organise face au KF-51 « Panther » de Rheinmetall. Jusqu’à présent, les efforts pour promouvoir l’EMBT – désormais appelé « Enhanced Main Battle Tank » – à l’exportation ont été plutôt timides… Et pour cause : le modèle dévoilé en 2018 ne constituait qu’une base de départ… Et, lors d’EuroSatory 2022, Nexter en a présenté les principales évolutions.

« L’EMBT est une plateforme innovante, présentant un concept d’équipage à quatre personnels [deux en tourelle et deux dans le châssis] avec un concept évolutif de tourelle de 120 mm couplée à la munition de nouvelle génération Shard et une interface homme-machine entièrement nouvelle et configurable », a ainsi expliqué Nexter.

Quoi qu’il en soit, KNDS – en particulier Nexter, KMW étant plutôt discret – a répondu à Rheinmettal sur les réseaux sociaux, en diffusant une vidéo promotionnelle de l’EMBT, le 2 septembre. Sans doute que l’idée est de rappeller que le KF-51 n’est pas le seul projet de char européen pouvant être rapidement disponible… Et que le MGCS bouge encore puisque l’EMBT préfigure les technologies que celui-ci utilisera.

Dans sa communication lors d’EuroSatory 2022, Nexter avait souligné que l’EMBT était équipé d’un « groupe motopropulseur moderne à commande numérique, condition préalable au guidage à distance et à la collaboration entre hommes et systèmes autonomes » ainsi que d’un « tourelleau téléopéré de 30mm » pour, notamment, la lutte anti-drone.

Et l’industriel français avait aussi insisté sur le potentiel d’évolution de l’EMBT, citant l’apport de l’intelligence artificielle et, surtout, l’intégration du canon ASCALON, « conçu pour servir de brique fondamentale » au développement du MGCS et poser les « bases du futur standard européen de canon et de munitions de char ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

219 contributions

  1. Poorfhendeur dit :

    Il aurait mieux valu avoir projeté de faire ce char (par exemple) avec les suédois et les italiens, ainsi que les belges et hollandais, qu’avec les teutons.
    On s’enferme dans ce mode de pensée unique et quand on va se réveiller, ça va encore faire mal…

    Mais bon, Micron 1er prend tous ses ordres auprès du Cabinet de représentation amerloquain “Ma’ qui sait? “ et ne fait jamais rien sans demander l’autorisation avant, comme on l’a si bien vu dans la vidéo où il demande à tonton José s’il peut lever le petit doigt….

    Le ridicule ne tue pas, mais les erreurs géostratégiques, oui.

    • Stoltenberg dit :

      Haha « Micron 1er prend tous ses ordres auprès du Cabinet de représentation amerloquain “Ma’ qui sait? “ et ne fait jamais rien sans demander l’autorisation avant » et puis « Le ridicule ne tue pas »… Vous en êtes la preuve vivante quoi.
      .
      Et ils ont quoi comme compétences ces Suédois, Italiens, Belges ou Hollandais pour sortir un châssis fiable et le produire en grosses quantités RAPIDEMENT afin de contrer les ambitions de RM ???? J’attends impatiemment vos réponses. 😉 Pour le coup l’EMBT est un concept bien meilleur au « Panther » donc.

    • Castel dit :

      @ Porthfendeur
      Heureusement que le ridicule ne tue pas, car, vous ne feriez plus partie de ce monde !!
      Le plus important n’est pas de choisir la nationalité de nos partenaires, mais bien leur savoir faire….
      En matière de char, les Allemands n’ont plus à faire leurs preuves, contrairement aux Italiens par exemple, avec qui il serait plus intéressant de collaborer en aéronautique, comme pour les hélicoptères par exemple ; quand aux autres nations que vous citez, encore faudrait il qu’ils aient des projets compatibles dans leur carton, ce qui ne semble pas être le cas en ce moment…
      Autre avantage de choisir un fabricant allemand dans ce cas de figure pour nous, c’est que cela va pouvoir permettre à Nexter d’avoir un allié dans la place, contre Rheinmetal qui est un concurrent particulièrement redoutable en matière de blindé….
      Il faut savoir parfois diviser pour régner !!
      Pour le reste, votre réflexion me semble plutôt orientée vers un anti-germanisme primaire, qui n’a rien à voir avec l’intérêt de nos industriels, ni même celui du pays !!

    • GHOST dit :

      Les suédois, norvegiens, finlandais ou danois font confiance á l´Allemagne quand il s´agit de se procurer un char.. Pour quelle raison ils vont s´associer avec la France quand ils sont membres du « club » Leopard ?

    • Twouan dit :

      Si on parle géo-stratégie alors il faut un engin amphibie parceque en Europe, il y a une rivière majeure tout les 50km.
      Et en face, ils ont des missiles pour faire tomber presque tout les ponts en une journée.

      Un super Leclerc bloqué à Strasbourg ne vaut donc pas un vieux Sagaie en Pologne en 5 jours.

    • john dit :

      Comme souvent, beaucoup ici semblent penser que tout le monde rêve de collaborer avec la France…
      La réalité est différente.
      Maintenant, pourquoi l’Allemagne dans le cas d’un char de combat? Simplement parce qu’ils sont les seuls en Europe à avoir eu du succès à l’export concernant des chars de combat modernes, que le Leopard 2 est encore en production, que la dernière version de celui-ci est encore meilleure que ce qui avait été fait jusque là.

      Ensuite, qui produit encore des canons de chars?
      – Ruag en Suisse
      – Nexter en France
      – Rheinmetall en Allemagne + Pologne
      – OTO Melara en Italie.

      OTO Melara est racheté par Rheinmetall.
      En Italie, le blindé de combat d’infanterie Dardo va être remplacé, le Lynx est déjà présumé vainqueur.

      Bref, en l’occurrence, un projet franco-allemand est logique. Rheinmetall est le concepteur du canon de char le plus utilisé par l’ouest (M1 Abrams, K1 coréen + modifié par la Corée du Sud pour le K2, le T90 japonais, le Challenger 3.
      Et il se trouve que les industriels allemands et français sont les seuls à avoir sérieusement investi dans la R&D concernant les canons, les calibres possibles, les types de projectiles.
      Les industriels allemands sont ceux qui produisent les transmissions de la majorité des chars de combat (Renk), et beaucoup utilisent des moteurs MTU.

      Et pour les différences entre canons de 130mm et 140mm, il y a une vraie compétition intéressante pour en définir les qualités et défauts de chacun !
      Il se trouve que Rheinmetall a développé un canon qui fonctionne à une pression supérieure. Et à ce niveau de puissance, les obus-flèches en titane ont un comportement comparable à l’uranium appauvri. Et l’uranium appauvri ne fonctionne pas aussi bien à un tel niveau de pression.
      Nexter a développé un 140mm avec le niveau de pression optimal pour l’uranium appauvri, le niveau actuel sur le 120mm. A ce niveau, l’uranium fonctionne comme un couteau qui s’auto-éguise en pénétrant le char ennemi.
      Et comme il y a diamètre différent, et que les premiers obus de 140mm testés (par Ruag par exemple) mesuraient dans les 1.50m , il y a un besoin de développer des obus qui soient utilisables ! Nexter propose des obus encore plus télescopés que ceux de 120mm.
      Rheinmetall vend le fait que son canon peut être monté sur n’importe quel char existant sans trop de difficulté, mais le 140mm de Nexter aurait plus de peine.
      BREF, il y a un vrai choix à faire ici, et l’Europe a la possibilité de créer un nouveau calibre standard. C’est donc bien que Nexter et Rheinmetall soient en compétition, et que le meilleur gagne. Comme il y a une différence d’approche technologique et que les 2 approches sont pertinentes, c’est le cas typique où des essais sont absolument nécessaires. Et quiconque dit par chauvinisme que le sien c’est le meilleur est absurde. Déjà parce que chacun des 2 aura ses avantages et inconvénients. Mais surtout parce qu’on ne connait pas l’architecture de ce futur char.
      Qu’emportera-t-il? Aura-t-il des drones terrestres ? aériens? des missiles? des munitions rôdeuses? un chargement automatique? chargement automatique, mais une 4e personne pour gérer les effecteurs et le réseau de partage de données? Sans tout cela, on ne connait pas la place à bord, lequel des canons s’intègre mieux, quelle munitions sont les plus adaptées, etc.

      Autre point intéressant, voire remarquable ! Les Suisses avec les Allemands de NitroChemie ont développé de nouveaux matériaux propulseurs. Maintenant, plus le moindre risque d’explosion en chaîne, plus de nécessité de compartiment pour les munitions autres qu’explosives (qui sont de moins en moins fréquentes). Cela simplifie la conception du véhicule, mais aussi l’aspect opérationnel.
      https://www.tanknology.co.uk/post/insensitive-munitions
      De son côté, Nexter est avec Eurenco sauf erreur.
      Le produit utilisé à démontré sa résistance à des impacts et des incendies.

      Je comprends bien que vous parlez de politique. Sauf que la politique pertinente, c’est aussi de voir ou sont les intérêts. Pour l’industrie française, collaborer sur ce projet avec l’Allemagne est logique.
      Le KF51 est un char développé par Rheinmetall pour répondre aux besoins des pays de l’est, une opportunité qu’elle a vu avec tous les chars transférés en Ukraine. Le châssis existant plus ou moins, et derrière ils ont fait qqch de cohérent. Mais ce char n’est pas le futur en Europe. C’est un char aux technologies actuelles.

      La France elle doit faire plus d’efforts pour vendre son EMBT. Parce que les opportunités existent… La Norvège a reçu des offres de l’Allemagne et de la Corée du Sud pour son futur char. Pourquoi Nexter n’a pas participé?
      La Pologne cherchait des chars rapidement. Pourquoi la France n’a pas proposé des Leclerc en réserve puis ensuite proposé les EMBT à produire?
      Il y a l’Inde qui est en plein appel d’offre pour près de 1000 chars, donc il faut espérer que la France cherche à profiter de la R&D engagée dans la modernisation du Leclerc pour le proposer à l’Inde !

      • Czar dit :

        c’était un commentaire de jaune, le chouize impartial-et-neutre qui intervient une fois par jour ici pour nous faire savoir à quel point on compte pas dans sa vie

        (profitez du régal les amis, dans quelques années il pourra faire du jeu video toute la journée pour défendre en simulation l’UBS)

      • José dit :

        Ce n’est pas avec les chars LECLERC que les polonais et norvegiens vont affronter les Russes!!!! Donc vous connaissez dejä la réponse ä vos questions!!!!

    • Tulio dit :

      Plutôt s’associer avec les Britanniques qu’avec les gens du Benelux, Suédois ou Italiens. Ou aller voir vers d’autres horizons (Inde ?). Mais qui est donc ce Micron 1er que personne ne connait ?

  2. Parabellum dit :

    Faut il encore construire des chars qui seront tous vulnérables aux drones suicides et engins anti chars modernes ? Ne vaut il pas mieux avoir des masses de missiles sol sol et des drones armés ? Et au contraire des petits véhicules rapides comme le projet crab ? L Ukraine montre en vrai la vulnérabilité des tanks ´ la dotation actuelle de notre armée en anti char permettrait de tenir quelques jours et il n y a aucune commande sérieuse en vue ni d ailleurs pour de l anti aérien anti drone .il faut repenser autrement qu après 40 ans de patrouilles dans le Sahel…

    • Stoltenberg dit :

      Et, en continuant votre raisonnement, faut-il encore envoyer des soldats sur le champ de bataille qui seront tous vulnérables aux cartouches et obus ennemis????
      Aucun élément sur le champ de bataille n’est censé fonctionner en autonomie. Les chars ont des forces et des faiblesses. Il faut juste s’assurer que leurs faiblesses sont compensées par d’autres participants.

      • Leroy dit :

        Remarque spécieuse. Au delà de la polémique stérile, on a réussi le couplage Inf-Cav en blindant les fantassins et en les dotant de la vitesse. Il s’agit désormais de réaliser un couplage avec les drones : il y a plusieurs sortes de drones, en fonction du besoin de l’éclairage, de la reconnaissance et de la permanence du renseignement.
        Pour cela, il sera nécessaire que ces outils soient commandés depuis le sol (dirigés peut-être depuis un aéronef, drone lui même) en accompagnement ou en intégration des blindés. Accompagnement signifie primauté du char (comme en 40, le régiment de de Gaulle), intégration implique une Arme nouvelle, et donc une conception nouvelle (formation incluse).
        Naturellement la seconde solution me semble plus adéquat, face aux russes, seul adversaire qui justifie un char lourd ; car penser expédier ce dernier hors de notre continent nécessiterait une logistique trop lourde pour être efficace. Le retour de Barkhane a généré 150 vols d’A400M !!! et il n’y avait que des blindés de 30T.

      • Rémi dit :

        Je contredirais respectueusement, on compte les armes en solo, pas en combinaison. Dans une manoeuvre interarmes, le char à sa place.
        Sinon, les canons sont du gibiers, les chars vulnérables au missiles, les fantassins aux chars et à l’artillerie.
        En pratique, le rôle des feux est de neutraliser les équipes missiles.
        Alors, il y a des potentiels, mais je commencerais à croire à la fin du chars lorsque les concepts interarmes ne les adopterons plus.

    • sentinelle dit :

      si vous pouviez arrêter de régurgiter ce que vous lisez dans la presse et l’expérience de nos guerriers du désert qui influencent nos armées depuis la mort de notre armée de terre en 1962 . Je vais vous faire une confidence quand je me suis engagé en novembre 1970 , 15 j plus tard je savais que mon armée était celle de juin 40 et là je me trompais beaucoup se sont battus comme des lions , en tout cas pas celle de Leclerc, de Lattre et de nos combattants d’indo et d’Algérie .Le conflit montre au contraire la prééminence de la puissance de feu , et de la supériorité aérienne on le savait mais aussi qu’il y a des morts des des blessés en grand nombre on l’a oublié . En fait nous sommes moribonds

      • Felipe dit :

        vos allusions historiques n’ont rien à voir avec les principes mêmes du char de bataille et votre couplet « ma vie mon oeuvre en 1970 » ne vous donne pas forcément beaucoup de crédit. je vous rappelle que les guerres que nous avons faites, avec les moyens que nous y avons consentis sont avant tout une décision politique de les conduire. votre petite sortie sur les guerres « nulles » post 1962 couplé à votre supposée supériorité morale parce que vous vous étiez engagé en 1970, on s’en fout ; des arguments tactiques et opérationnels sont plus pertinents. pour info , leclerc a commandé une division blindée en 1944 et il a fait la guerre comme toutes les divisions blindées américaines de l’époque. il serait plus intelligent de rappeler les pertes en Sherman , ou bien celles des israeliens en 1973. ont-ils supprimé les chars de bataille ? non.

    • Raphael dit :

      Hello Parabellum
      Bonne remarque et c’est tout l’enjeu du programme scorpion. Cependant, la guerre en ukraine ne remet absolument pas en cause l’usage de la cavallerie blindé mais un réajustement de sa doctrine. Surtout qu’il y une opposition assez intéressante entre le fait que les russes ont toujours privilégié la quantité a la qualité contre une armée ukrainienne qui connait le terrain, qui était préparé et qui justement a mis en place une stratégie presque de guerilla. On pensait d’ailleurs les conflits entre armée terminé. Deplus il faut aussi remarqué que les chars russes se sont montré particulièrement sensible aux missiles anti char mais on n’a aucun recul sur ses missiles sur des chars occidentaux. La cavallerie blindé garde à mon sens de l’interet dans la mesure ou il n’y a que ce moyen pour enfoncer des lignes ennemies. C’est d’ailleurs le cas de la contre offensive de Kherson en cours avec l’utilisation de chars et d’infanterie, avec une bonne préparation d’artillerie.
      D’ailleurs pour les passionnés de cavalerie blindé, ce repportage est super https://www.youtube.com/watch?v=Zua1JkVJuB8 sur la bataille de Koursk

      • joe dit :

        Les vidéos de propagande russe montrent des dizaines de chars roulant à pleine vitesse sur des plaines entrecoupées de bois (tient cela ressemble à l’Ukraine) et la réalité du terrain avec deux ou trois chars (quand ce n’est pas un seul) avançant sur des chemins de terre, cette réalité montre la doctrine d’emploi inter-armes n’est pas assimilé.
        L’arme blindé du programme scorpion montre au contraire combien des actions conjointes, en utilisant le dernier de la technologie permet d’offrir la puissance de feu au bon moment.

      • Montagne dit :

        Il faut voir les résultats des chars leo2 turques contre des vieux atgm et rpg pour ce faire une idee

    • Felipe dit :

      non ! ce serait trop simple . il faut allerjusqu’au bout du raisonnement :
      1/ les succès UKR sont essentiellement des succès défenisif fondés sur l’imbrication , simplement parce que les RU ont manoeuvré comme des quiches, privilégiant la vitesse tout en restant canalisés sur les axes. vousnoterez que ces succès ne se renouvellent pas dans le donbass parce les RU n’engagent plus leurs chars colonne par un sans couvertures. cela n’enlève rien au mérite de l’armée UKR
      2/ les UKR demandent sans cesse des chars et de l’artillerie poour conduire des opérations offensives de rupture. le char , bien employé reste le meilleur outil. et les UKR n’y arrivent pas mieux carr il font face à une défense RU dans la profondeur qui ne joue pas l’imbrication mais l’amortissement des attaques sur plusieurs lignes avec force artillerie.
      3/ la présence des drones est un vrai « game changer » dans la mesure ou sa généralisation interdit les concentrations de troupes préalables à l’assaut. sans être caricatural , il y a peu de chance qu’un escadron de chars en ZDO 10km en arrière des lignes ne soit pas repéré. cela impose une plus grande dispersion ou un engagement partant de plus loin ( donc aide à l’engagement). la présence de drones plus sophistiqués dans la frange des 10-20km intégrés au couple renseignement-effecteur pose le même problème et donne à l’artillerie longue portée toute sa valeur comme effecteur majeur et pas seulement comme élément d’appui.
      4/ attention a Scorpion qui garantira peut-être une meilleure connaissance de la situation amie et une capacité à concentrer ses moyens mais ce ne sera pas la panacée. il faudra à un moment ou à un autre bouger et concentrer non seulement ses effets mais aussi la masse pour s’emparer de l’objectif. on en revient au point 3
      la clef restera dans la capacité à rendre l’ennemi aveugle le temps de conduire l’action
      mais au final, il faut surtout ne pas oublier – les UKR nous le rappellent tous les jours- qu’il faut accepter les pertes (100 à 200 morts par jour). on aura beau avoir scorpion, c’est le point clef.

      • VinceToto dit :

        Il est fort probable que dans quelques années, voir mois, sans une très bonne défense anti drones, le style HIMARS ou Grad à ~100km c’est cacahuètes face aux armées russes. Comme quoi les F-35A pourraient servir à quelque chose: intercepter ce style de drones furtifs pas très loin du front.

    • VinceToto dit :

      « et des drones armés ? »
      Char, VCI, porteur de drones, missiles, etc. en versions drones à pas cher?
      Les Russes travaillent à la dronisation de chars, actuellement sur le T-14: http://www.opex360.com/2021/07/12/un-char-t-14-armata-sans-equipage-a-ete-teste-avec-succes-en-russie/
      Mais vu le cout du bestiau, les tech dev. seront probablement utilisées sur du chenillé série à pas cher plutôt que sur du T-14.

    • john dit :

      Il y a un peu de vrai, mais un peu de faux.
      Rien ne fonctionne en autonomie. Tous les armements sont présents pour protéger les autres !
      Mais en l’occurrence, les chars de combat ont pour qualité de pouvoir viser n’importe quelle cible à plus de 3-4km maintenant, ce en mouvement et causer un dégât important sur la cible.
      Un obus de char a un coût incomparable avec un missile ! Regardez les coûts des missiles développés et acquis par la France. Le MMP et le futur missile « haut de trame » du tigre sont particulièrement coûteux. 500 missiles, € 700 millions pour le MHT.
      Pour les MMP par contre, vous dites qu’il n’y a pas de commande sérieuse, mais malgré tout la production est en cours. 1’000e missile produit en 2021, 2’000 d’ici 2025, et commande de 400 postes de tir pour 2850 missiles. € 688 millions
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/mbda-livre-pile-a-l-heure-aux-armees-son-nouveau-missile-mmp-759958.html

      J’ose imaginer que dans le cas de la France, elle a encore des missiles Milan et Eryx et qu’un certain nombre de ces missiles sera mis en réserve.
      Et n’oubliez pas le choix de l’AT4 CS pour justement remplacer les missiles Eryx.
      Au moment de l’appel d’offre, il était question de 9’000 AT4.

      Toujours pour l’anti-char et anti-blindé, ces missiles sont produits par de nombreux pays. En réalité, en cas de conflit, c’est toute l’Europe qui serait visée. A l’échelle européenne, la production est la suivante:
      – Allemagne – missiles Spike Enforcer de MBDA, le Panzerfaust 3, le RGW 90 Matador, PARS-3
      – Suède – AT4, Carl Gustaf, RBS56 Bill 2, NLAW et produira aussi sa version du MMP dans un futur relativement proche en remplacement du RBS 56.
      – Espagne – C90 Instalaza, Alcotan-100
      – Royaume Uni – NLAW, Brimstone
      – Norvège – M72 LAW
      – France – MMP, MHT
      Et dans tout cela, je n’ai pas mentionné les roquettes tirées par avions / hélicoptères. Autre élément à mentionner qui est important, ce sont les mortiers et les systèmes d’artillerie guidés. Les obus de 155mm guidés permettent une grande précision et donc de détruire des colonnes de véhicules sans problème.
      Les mortiers de 120mm ont un temps de vol limité, et il existe des obus comme le Strix qui sont auto-guidés par un système IR. Donc il compense amplement pour des missiles longue portée. Simplement l’approche est différente !
      Dans les réserves en Europe, il doit y avoir bcp de missiles Milan, des missiles TOW, HOT, MLAW M72, Javelin, Hellfire.

      En sol-air, il y a une multiplicité de systèmes en Europe !
      Par contre, pour la France, il y a un vrai trou dans la raquette entre le longue portée et le très courte-portée.
      Et même pour la courte portée, la France n’a pas ce qu’il faut. Le missile n’est pas le problème, mais il n’est lié à aucun capteur. Face à un hélico c’est pas trop grave, il s’entend avant d’être vu. MAIS face à des drones ou des systèmes légers, il faut pouvoir les voir.

      Mais à nouveau, il y a ce qu’il faut en Europe pour remplir cette niche.
      En courte portée:
      – France missile mistral, qui peut sans problème être associé à un système radar / IR + un canon anti-aérien 40mm comme cela est envisagé.
      – Allemagne / Suisse: système anti-artillerie /anti drone / anti aérien avec les systèmes Skyguard, Skytanger 30, et autres qui ont la capacité d’emporter un canon anti-aérien et anti-artillerie de 30/35 mm + laser anti drone déjà testé et prêt à être mis en service et des missiles au choix (Skyknight, starstreak, Mistral, etc…)
      – Suède: RBS 70 NG, Bofors Mk4
      – Royaume Uni: Starstreak
      – Italie: Dardo CIWS (double 40mm )
      – Pays Bas: Goalkeeper canon de 30mm
      Et il y a la réserve de missiles Stinger.
      Pour la moyenne et longue portée, il y a de nombreux systèmes plus ou moins sophistiqués produits ou en réserve en Europe
      – France: Mica VL, Crotale NG (utilisé en Finlande), Aster 30
      – Royaume Uni: CAMM ou Sea Ceptor, le missile ASRAAM dérivé, Rapier
      – Allemagne : IRIS-T SLqui commence à bien se vendre (Egypte,18 batteries commandées, Norvège, Suède, Ukraine, Allemagne
      – Norvège: Système NASAMS
      – République Tchèque – missile Spyder

      Et pour tous ces systèmes, les systèmes de guidage européens existent. Des radars sont produits en Allemagne, en France, en Suède, au Royaume Uni, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas.. .Et de nombreuses collaborations qui rendent ces systèmes plutôt internationaux.
      La vraie question est de savoir si la production peut être accélérée soudainement, à quel point, et si les systèmes en question peuvent être produits à l’abri de missiles.
      Bref, quel que soit le conflit symétrique, il est impossible d’imaginer que des réserves suffiraient, c’est impossible pour la majorité des nations.
      Et pour d’autres ce n’est pas vraiment nécessaire. La France fait partie des pays qui ne devraient pas craindre ce type de conflit sachant qu’ils ont la dissuasion nucléaire.

  3. Starbuck dit :

    Il faut que Nexter monte son canon sur ce char et proposer à Reihnmetall une campagne de tir à canjuers. Ensuite ils pourront rentrer la queue basse chez eux.
    J’ai du mal à comprendre comment les allemands peuvent prétendre que leur 130 est plus performant que le 140 Ascalon qui présente des caractéristiques unique.

    • GHOST dit :

      Il roule dèjà ce char allemand avec son canon de 130.. il roule et existe

      • totoro dit :

        il roule et existe… avec quels capteurs et quels effecteurs ?

        le 140 originel monté sur Leclerc, le « Terminateur », il roule et existe, et depuis des années, est-ce qu’on en a profité pour demander aux allemands de maintenir un chassis de Leclerc a moteur hyperbar ?
        non , parce que nous on est pas des c*nn*rds contrairement aux équipes teutonnes.

  4. ScopeWizard dit :

    Moui !

    Quoi qu’ il en soit , en attendant , le fait est que l’ Allemagne a de son côté et en indépendance réussi à avancer jusqu’ à commencer à poser des jalons , et le résultat est que contrairement aux Français restés sur le quai à attendre que depuis la rotonde puis la gare de triage le train entre enfin en gare , le train Allemand est déjà en route….et que ce n’ est surtout pas à négliger….

    Et pourquoi ? Entre-autres , parce que nous n’ avons pas été foutus de faire évoluer la base Leclerc qui pourtant le permettait -tout comme il en a été avec le Mirage 2000 d’ ailleurs- qui quoi qu’ on en dise avait fini par donner un char parfaitement valable en opérations capable avec succès de se mesurer aux meilleurs du secteur y compris les plus modernes , MAIS AUSSI , parce que depuis des années depuis le confort de son canapé , le « décideur » Français s’ imagine que des merveilles vont sortir du chapeau de la coopération Franco-allemande en symbole du si uni « couple » Paris-Berlin auquel ledit décideur Français croit TOUT SEUL si fort ce qui le dissuade d’ agir .

    Si j’ osais , et j’ose , en somme ; poltron et sofa ! et voilà ! 🙂

    • Carin dit :

      Excellent scope!

      • ScopeWizard dit :

        @Carin

        Merci ! 🙂

        Disons que ça fait un petit moment que je cherchais à la placer , celle-là….

        Puis au fur et à mesure que je rédigeais , tout naturellement c’ est venu !

    • Stoltenberg dit :

      Le principal défaut du char Leclerc c’est son blindage insuffisant. C’était l’une des raisons, sinon LA raison principale, de son échec lors de l’appel d’offres suédois et bien d’autres. C’est un char relativement cher, peu blindé qui a été construit selon une doctrine qui découle des retex de la 2nde GM… Le char M1 dont les constructeurs ont misé sur la protection vient de faire son entrée en Europe avec le contrat polonais et, selon certaines rumeurs, des négociations sont en cours pour en vendre 200-250 aux forces armées roumaines. En parallèle, les nouvelles versions du char Léopard 2 sont également mieux blindées, si bien qu’elles soient plus lourdes que le M1A2 sepv3. Donc oui, on aurait dû garder les compétences de production du char Leclerc mais pour produire un char qui finalement ne serait plus un Leclerc mais peut-être un Leclerc 2 avec un nouveau châssis, bien plus grand, mieux blindé, protégé et avec un moteur (turbine?) plus puissant. Et un tel char aurait à mon avis toutes ses chances à bien s’exporter.

      • ScopeWizard dit :

        @Stoltenberg

        Me semble t-il mais sans certitude toutefois , cette caractéristique vient principalement d’ une capacité de motorisation « un peu juste » qui a obligé à trouver un compromis visant à « alléger » le char en blindage .

        Oui , mais je pense que nous pourrions encore lancer un Leclerc 2 tel que vous le décrivez ; ce qui nous amènerait à recréer une filière avec unités de production soit des milliards à investir .

        Ce qui , à condition que nous le commandions en nombre suffisant , nous permettrait de nous passer de l’ Allemagne tout en redevenant entièrement indépendants en matière de construction de chars .

        Jusqu’ à présent et la sortie « surprise » du KF 51 , l’ EMBT n’ avait de concurrent que le Leopard 2A7de KMW dont on peut aisément comprendre que via le char Franco-allemand il ne soit guère pressé de se faire concurrence à lui-même avec un NEXTER en dehors de la boucle et qui ne peut donc promouvoir que l’ EMBT en coopération .

        Mais ce qui est encore plus alarmant , c’ est qu’ à l’ instar de ce qu’ il se passe avec AIRBUS , il semblerait que mine de rien l’ Allemagne ait entrepris de s’ emparer du groupe Français , ou en tout cas de l’ affaiblir .

        Nous perdrions alors cette capacité que nous avons su maintenir sans discontinuer depuis au moins la Première Guerre Mondiale tandis que actuellement notre BITD serait toujours en mesure de concevoir un char Franco-français de A à Z .

        Quel immense gâchis ce serait….mais plus encore ce serait un scandale d’ Etat .

        De mémoire , vous avez quelqu’ un tel que l’ expert et consultant Marc Chassillan , qui est lui favorable au concept de « char employable » , ce qui consisterait à réaliser un char plus simple , plus robuste , privilégiant ce qui l’ allègerait par rapport à une concurrence qui quant à elle s’ alourdit toujours plus , ce qui exige une motorisation de plus en plus sophistiquée et puissante longue à mettre au point .

        Et il est vrai que cette idée semble se défendre puisqu’ un article de ZONEOPEX d’ il y a quelques mois évoquait cet écueil .

        Par exemple , de nos jours , cela affecterait les plus modernes variantes du char Abrams M1 A2 SEPV3 considéré comme trop lourd pour pouvoir se déplacer partout en utilisant le réseau routier et ferré et même profiter de certains dispositifs de franchissement ou de dépannage , ce qui friserait autant le comble que le ridicule , disons-le .

        Concernant notre char à nous , moins de sophistication ou alors bien plus ciblée et correspondant à des besoins fluctuants donc avec une prévision de souplesse et d’ adaptabilité .

        Mais surtout , quelque chose dont tout ce qui est « haute mécanique » telle que suspension , train de chenilles , groupe moto-propulseur , canon et autre , reste réalisable par l’ ensemble de la BITD Française qui pourrait même s’ approvisionner en sous-ensembles 100% Français disponibles sur étagère auprès de divers industriels , ce qui en soi est un + indéniable .

        Sur l’ article ZONE OPEX en question , en substance j’ avais sauvegardé ce passage : « Marc Chassillan parle d’un engin de 45 tonnes , pas moins armé que ceux actuellement en service mais surtout plus mobile avec un rapport de 28,5 chevaux/tonne. »

        Ainsi que :
        « Dans le détail , ce char serait conçu autour d’un GMP fourni par Scania/Renk France [ex-Société d’Equipements Systèmes et Mécaniques] de 1.300 chevaux et de plusieurs composants empruntés au Leclerc . Quant à l’optronique , elle serait issue du programme SCORPION . »

        Evidemment , comme avantage premier et cela coule de source : maintien et même progrès dans nos compétences et savoir-faire , ce qui est un atout hyper-précieux .

        Egalement , au besoin , un blindé performant que l’ on pourrait produire rapidement et qui par son nombre possible nous permettrait d’ obtenir l’ effet de masse qui nous fait tant défaut .

        Enfin , en bonus , un produit à proposer à l’ Export .

        Or , je crains que si nous continuons avec ces Allemands , à terme nous ne soyons même plus en capacité de la moitié de cela .

        • Stoltenberg dit :

          L’EMBT est en partie le Léo2A7 modifié avec une meilleure tourelle donc je ne pense pas que le A7 soit vraiment un concurrent. Et puis ce « Panther » c’est un Léo2A4 avec une nouvelle tourelle et un nouveau canon (nouveau calibre). Je ne pense pas qu’il sera vraiment introduit au sein de l’armée allemande. En tout cas en supposant qu’ils agissent d’une manière rationnelle, ce qui est déjà une supposition forte.
          .
          Concernant le successeur du char Leclerc, il faudrait voir avec les industriels quelles sont les compétences dont on dispose. Certaines sont inexistantes comme le système de transmission. Celui du Leclerc EMAT et TROP a été conçu par Renk. Donc il faudrait voir s’il est possible d’avoir un powerpack français ou s’il est préférable de se tourner directement vers Renk, Allison, MTU ou Honeywell. Il me semble que les Coréens sont en train de développer leur propre moteur qui est censé remplacer les MTU sur le char K2 donc peut-être qu’ils seraient un partenaire intéressant (j’en parle un peu plus bas). Mais oui, je pense qu’il faudrait commencer à réfléchir au plus vite aux différents scénarios.
          .
          Concernant le concept du char léger, je n’y suis pas du tout favorable. Je pense qu’il y a un paradoxe. Ce monsieur se plaint du fait que le Leclerc serait « non employable » du fait des coûts du MCO qui seraient, selon lui, uniquement le corollaire de son poids. La solution ce serait selon lui d’avoir un char moins lourd et moins cher avec la même puissance de feu. Le problème c’est qu’un tel char serait toujours « non employable » du fait de sa vulnérabilité face aux moyens ennemis. De la même manière que l’AMX-30B était non employable face aux T-72M irakiens, ou autres moyens antichars. Donc, finalement, ce que vous aurez gagné en coûts du MCO, vous l’aurez perdu en coûts des chars détruits, endommagés et surtout en équipages tués ou blessés. Il faudrait plutôt réfléchir aux autres moyens de rendre ce char plus fiable, ce qui passe par la conception technique et par l’établissement des chaînes logistiques.

          • ScopeWizard dit :

            @Stoltenberg

            Disons que s’ il est évident et je partage cette inquiétude qu’ un char « léger » sera plus vulnérable s’ il manque de blindage , ses atouts sont ailleurs ; rapidité , autonomie , prix , production avec effet de masse possible tout en pouvant mettre en œuvre un armement divers , puissant et très précis , avec une grande souplesse d’ utilisation .

            Ceci en attendant quelque chose de plus lourd .

            Maintenant , faut-il encore que la France ne perde pas les capacités à concevoir et construire un tel blindé , ce que nombreux , parmi les plus patriotes de cet espace-comm , en bons petits soumis ou partisans d’ une France de moins en moins souveraine , sont déjà en train d’ accepter voire s’ en réjouissent ne jurant que par une foi en l’ Europe de la coopération , ce qui pourrait certes marcher si les intérêts n’ étaient pas si divergents , les disparités si marquées .

            Perso , je suis toujours partisan d’ un LECLERC 2 .

    • Félix GARCIA dit :

      « Si j’ osais , et j’ose , en somme ; poltron et sofa ! et voilà !  »
      Joli ! ^^

      • ScopeWizard dit :

        @Félix GARCIA

        Merci ! 🙂

        Il est vrai que cela faisait un petit moment qu’ elle me chatouillait…. 😉

    • LM dit :

      Scope Wizard;
      Faites des phrases plus courtes svp.
      Cordialement

      • ScopeWizard dit :

        @LM

        Et encore , vous plaignez pas….

        Parti comme parfois je le puis , il m’ est plus d’ une fois arrivé de rédiger une phrase de plus de dix lignes !
        Certes , dans la majorité des cas , parfaitement lisible et intelligible car soigneusement ponctuée et a minima correcte tant en Français , syntaxe , grammaire ; m’ enfin plus de dix lignes tout de même !

        Sur le coup vu que je ne me perds pas , c’ est surtout après que je m’ en rends compte .

        Mon côté torrentiel en somme….

        Cordialement

    • dompal dit :

      @Scope,
      La marque italienne est Poltrona Frau et non Poltronasofa. 😉

      Pour info, elle a habillé de ses beaux cuirs l’insipide Lancia Thema équipée pour l’occasion d’un V8 3.2 Ferrari.
      Bien sûr quand vous additionnez la « fiabilité » Lancia et celle catastrophique de Ferrari vous obtenez une voiture iconique. 😉 🙁
      Si vous avez des dons en mécanique supérieurs à celui un ingé motoriste sénior, sautez le pas et faites-vous plaisir avec cette tuture…

      • ScopeWizard dit :

        @dompal

        Oui mais alors dans ce cas , bonjour l’ effet du mot d’ esprit qui tombe à plat….

        Merci du conseil ! 🙂

        Perso , les voitures qui me font « rêver » sont rares ; en général , elles seront petites et sportives : Alpine Renault tous modèles style Berlinette , Dino Ferrari , et quelques autres nous dirons plus urbaines….

        Faisant partie de ceux qui sont hyper-conscients que si belles ou réussies soient-elles , il s’ agit avant-tout de véhicules pouvant d’ une seconde à l’ autre se transformer en tas de ferraille informe et désolant , je ne suis pas dans la « sacralisation » actuelle .

        Ce qui ne m’ empêche nullement d’ être à la fois admiratif et reconnaissant que des programmes tels que Wheeler Dealers ( surtout les Anglais de la paire China-Brewer ) , Car SOS , Vintage Mecanic , ou TOP GEAR ( mais en ce cas uniquement animé par le trio « so British » May , Clarkson , Hammond , les autres qu’ ils soient Français ou Américains comme ceux qui ont succédé au trio MCH étant à mes yeux insupportables ou très en-dessous ) existent afin que cela participe autant à la détente voire à la franche poilade qu’ à la culture fut-elle plus « junk » que « classique » .

        Tout ceci nous ramenant à une énième histoire de « locomotion »…
        https://www.youtube.com/watch?v=qA15Es6Bw2w

  5. philbeau dit :

    La nouvelle volonté allemande de domination européenne dans un domaine qui lui échappait partiellement jusque là , celui de l’armement , est plus qu’une évidence , elle crève les yeux . Ces gens là retrouvent leurs vieux réflexes , qui les taraudaient depuis des décennies , d’exprimer un discours dont l’ensemble de la teneur dit , la vocifération est encore retenue : « Deutschland uber alles » ! Foin de l’hypocrisie bruxelloise , qui veut qu’on se parle entre membres d’une même société policée de salons dont le périmètre idéologique est millimétré , les teutons , par la voix populaire de leur Bundestag , rongent leur frein et n’ont que faire de leurs voisins . Ce qu’ils n’ont cessé de faire sous Merkel , qui était la dame patronesse gérant le b.rdel européen à son profit . Avec la France comme plus belle prostituée . La guerre en Europe rebat dramatiquement les cartes , le chacun pour soi ne va pas tarder à s’imposer , l’hiver qui vient va être rude .

    • Achille-64 dit :

      Prose bien tournée.
      Cela dit, que fait-on maintenant qu’on est au milieu du gué ?
      Jouer en finesse avec les Teutons, ou ramasser la mise et changer de table (mais avec qui) ?

      Sur la question des chars de bataille, que nous dit la guerre en Ukraine ? C’est une vraie question …

    • Patrick, de Belgique dit :

      Si je ne me retenais pas, je ne serais pas loin de penser comme vous, avec peut-être plus de douceur dans la formulation… Mais nous devons prendre garde nous aussi à ne pas retrouver nos vieux réflexes, je veux parler de ceux qui nous ont conduit à nous étriper autour du Rhin; le problème, c’est moins la population allemande que les gros intérêts des grands groupes industriels et financiers de ce pays, ils sont très forts et ils le savent, leurs dirigeants n’ont plus cette réserve que les dirigeants d’après guerre pouvaient avoir et qui, par conviction européenne ou par opportunisme, trouvaient habile de s’intégrer dans des programmes européens à grand renfort d’amitié franco-allemande, pour mieux remonter en puissance et ce jusqu’à nos jours; la réunification allemande amplifiât ce décrochage d’avec la France, nous fûmes en quelque sorte leurs idiots utiles! Quand en plus, les USA constatent le rapport de force économique franco-allemand, ils ont tendance à en faire leur partenaire clef sur le continent, l’Allemagne étant bien mieux établie en Europe centrale, de l’Est et du Nord. Ce sont des données dont nos dirigeants devraient plus tenir compte, ne pas s’accrocher à des idées qui ont fait leur temps, en particulier celle du moteur franco-allemand! L’Europe d’aujourd’hui est ce qu’elle est, il convient non pas de la détruire mais de limiter certains de ses pouvoir, car le pouvoir de Bruxelles Europe est beaucoup trop sous influence allemande.

  6. reality dit :

    A force d’attendre les autres on finit par ne plus avancer. Attendre les allemands coûtera très cher à la France.

    • Stoltenberg dit :

      C’est vrai. Le vrai problème c’est que les Allemands détiennent des compétences assez cruciales et rares dans certains domaines comme les systèmes de transmission. Donc si la France veut produire son propre char avec des délais raisonnables il faut, soit construire ses propres compétences (ce qui est cher, risqué et prend du temps), soit acheter chez les Allemands ou Américains. L’entrée des Coréens sur le marché européen pourrait être occasion pour tout décideur clairvoyant et pragmatique, qui ignore l’idéologie et les dogmes (ce qui exclut l’establishment français). Les Coréens ont une base industrielle et technologique forte et puis leur char K2 est partiellement basé sur le Leclerc. Ils coopèrent déjà avec les Polonais en y installant des capacités de production et vont peut-être gagner le marché norvégien. Ce serait déjà une bonne base industrielle, technologique et commerciale pour un char construit en coopération avec la France.

      • joe dit :

        Tout à fait d’accord. Les Coréens seraient ravis de coopérer. toute l’Europe au final y gagnerait car les chars seraient produit en grande partie en Europe, avec des prix probablement plus abordables. Espérons que pour les prochains programmes, la France ne se rue pas sur l’Allemagne qui apparaît, année après année, être un partenaire industriel douteux. Peut-être que réaliser des programmes Franco-Européen voir hors EU plus souvent sans interpeller les Allemands, leur permettrait de réaliser qu’ils ne sont pas incontournables.

        • Tulio dit :

          Je ne sais pas si les Coréens seraient ravis de coopérer, justement, mais c’est une bonne idée.

    • ron7 dit :

      Et on a un Président qui ne voit rien ; Le court terme, et puis c’est tout ! Il ne sait pas ce que c’est qu’un jardin, avant de récolter quoique que ce soit, il faut travailler la terre et planter, et ensuite entretenir le jardin… Désherber et arroser !
      Humiliant pour Macron ?!
      – Les projets défense franco-allemand qui n’ont pas encore décollé, et qui d’ailleurs ne décolleront pas.
      – Politique de semi-conducteurs et autres puces made in Europe ? Zéro pointé pour notre décideur en chef.
      – L’hôpital en panne, et les correctifs divers utiles pour corriger les précédents quinquennats dans d’autres domaines… Ben, on ne sait pas faire !!
      Rien n’a été impulsé ! Aïe
      – Plus de 55 % du parc nucléaire à l’arrêt, l’hiver sera froid ! A propos quid de la planification de l’entretien des centrales qui vieillissent : Oublié, erreur ou omission ?
      Trop cher, et depuis quelques années, on nous parle de voitures électriques qui vont arriver en nombre !
      – La réindustrialisation de la France… Macron sait faire, avec la casse-tastrophe qu’on connait ! On est au point mort, ou on recule ?!
      – Le projet euthanasie va être lancé… Réussite en vue, ça, je veux bien le croire : In fine, moins de retraites à verser et un projet pour économiser de l’argent par ailleurs !
      Il y a 30 ans, on m’avait tenu ce propos…
      « Les vieux, ils nous coûtent cher, ils faut les fatiguer, les faire voyager, etc… »
      Et on citera pour finir Coluche qui nous parlait des technocrates avec une phrase qui traitait déjà de sobriété…
      « Dis-moi de quoi tu as besoin, je t’apprendrai comment t’en passer ! »
      Oups, c’est acté pour cet hiver (qu’on espère pas trop froid) ! Allez, on achète des pulls dès maintenant.

  7. HMX dit :

    Il est désormais trop tard pour le MGCS. Comme pour le SCAF, et sans même d’évoquer les immenses difficultés politico-industrielles, ces projets sont d’abord victimes de leur calendrier : ce n’est pas en 2040 ou au-delà que nous aurons besoin de ces nouveaux matériels. C’est en 2030, et cela change tout. Guerre en Ukraine, montée des tensions en Méditerranée et au Moyen Orient, possibilité d’un conflit à dimension mondiale dans le Pacifique autour de Taïwan… les crises ne nous attendent pas. La réalité nous rattrape.

    Avec nos 200 Leclerc en parc, il est évident que nous ne pouvons pas attendre tranquillement le MGCS et les années 2040 en croisant les doigts pour que tout se passe bien d’ici là. Nous devons d’une part revaloriser les Leclerc existant (concrètement cela signifie aller au delà de la modernisation XLR prévue, en intégrant notamment un système hard kill au Leclerc). Mais nous devons aller au delà, et renforcer ce parc beaucoup trop réduit à l’heure actuelle. Il nous faut donc un nouveau char, disponible rapidement dans les années à venir.

    Ce constat franco-français est assez largement partagé en Europe et dans le monde, puisque la plupart des pays vont devoir renouveler et renforcer leur parc de chars lourds. Les constructeurs l’ont bien compris. Le MGCS attendra, l’urgence est au développement de matériels peut être moins futuristes, mais industrialisable rapidement.

    Dans ce contexte, et face au petit jeu des des allemands et de Rheinemetall, la France devrait prendre rapidement l’initiative d’une commande pour l’EMBT dans une version proche de sa configuration actuelle « block 1 », avec une commande additionnelle pour une future version « block 2 » intégrant l’Ascalon 140 mm. Il s’agirait de couper l’herbe sous le pied de Rheinemetall, et de placer les allemands au pied du mur : soit ils suivent et passent commande à KNDS pour l’EMBT, ce qui permettra de faire survivre l’idée et le symbole politique du « char européen » malgré l’échec du MGCS. Soit ils renoncent et commandent le KF51, et dans ce cas le divorce sera consommé, la société KNDS volant en éclat au passage (Nexter et KMW retrouvant leur indépendance).

    Dans tous les cas, et pour une fois, il serait bon que la France prenne enfin l’initiative, sans attendre et subir un énième coup dans le dos des allemands. La prochaine LPM est en discussion. C’est maintenant ou jamais de revoir la question du format de notre parc de chars lourds…

    • Moogli dit :

      L’idée d’un block 1 rapidement commandé est objective stratégiquement et efficace pour le programme. Les allemands jouant le sprint avec leur joker sorti de la manche, il est urgent de ne plus faire de sentiments.

      Un block 1 rapide avec des équipements interchangeables plus tard, par mise à niveau lorsque Ascalon sera opérationnel.

      Ce n’est pas une question de marché export, mais une question de crédibilité militaire, à l’heure où la RF ne doit pas être faible à l’international :

      – conflit larvé des matières premières.
      – menace des circuits d’approvisionnement en ressources non produisibles localement.
      – Impérialisme russe donc la virilité mettra du temps à décroître.
      – Tensions entre Turquie et Grèce que le vizir ne cherchera pas à calmer (pour raison électorale intérieure).
      – Dans une moindre mesure, diplomatie difficile au Maghreb entre Algérie et Maroc. Situation Libyenne inchangée, même si moins médiatisée. Sahel explosif.
      – Océanie sous offensive diplomatique chinoise pour remettre en cause les influences occidentales.
      – Accord sur le nucléaire Iranien non garanti. Risque de fragmentation diplomatique au MO.

      Tout ça pour dire que les jolis tableaux Excel qui présentent des marges de manœuvre et des plans industriels à partager en séminaires, ça devrait passer après un besoin réel immédiat d’avoir de vrais arguments pour défendre les intérêts français (donc européens).

      J’estime subjectivement inopportun d’investir dans une ultime version de Leclerc après celle prévue aujourd’hui. Soit la RF commande un block 1 rapidement, soit elle achète des Jaguar gros calibre 40 en supplément, en attendant la suite du programme char innovant.

      2040 est bien trop tard, en effet. Il faut une solution intermédiaire. Ça faciliterait énormément les soirées cocktail…

      • Velk dit :

        Je rajoute une info à « votre liste », des membres du gouvernement d’Azerbaïdjan, relayé par un journal d’État, ont déclaré qu’il était temps à l’Azerbaïdjan du Sud de se séparer de l’Iran. Pour rappel, il y a + d’Azéris en Iran qu’en Azerbaïdjan.

        • Félix GARCIA dit :

          Afin d’appuyer votre propos (notamment parce-que je l’avais déjà dit ici ^^):
          « Les Azéris sont le deuxième groupe ethnique le plus important en Iran après les Persans. Selon diverses estimations, leur nombre en Iran varierait entre 16 et 25 % de la population iranienne (soit entre 12 700 000/15 000 000 (selon les estimations de la CIA et du gouvernement iranien dans le second cas) et 30 000 000 (selon les estimations des nationalistes azéris) de personnes en 2013) »
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Az%C3%A9ris_d%27Iran

    • José dit :

      C’est comme si vous ne comprenez rien!!!! Si la france avait les moyens de fabriquer un bon char, on le saurait depuis et elle n’aurait pas besoin des Allemands!!!! La France poursuit tjrs ses propres intérêtes en criant EUROPE EUROPE EUROPE!!! Maintenant elle est dans le pétrin…..car le savoir faire est allemand!!!!

      • Czar dit :

        faut reconnaître rossé que vous les africains nous avez bluffés avec vos armes de la mort qui tue qu’on sait pas faire

        https://youtu.be/VZOlBGhT1ss

        heili heilo askari !

        • MonCulEnColleretteSurLaCommode dit :

          Wow… le robot debout de type Star Wars, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase…
          Sinon jusque-là, la 205 poêle à bois/four à pizza et le bushmaster/train de fret ça passait encore crémeux…
          Mais comment tombez-vous sur des bobines pareilles ??

      • Aymard de Ledonner dit :

        Le Leclerc a été très peu exporté, les commerciaux du GIAT étant des quiches, mais les émiratis en étaient très contents au Yemen. Le Leopard à l’inverse a bénéficié de très bon commerciaux mais n’a jamais rien prouvé dans un conflit.

      • E-Faystos dit :

        pas sur les canons, pas en électronique.
        ils ont eu été bons, Jojo, mais un programme comme le Léopard II s’est affirmé en plusieurs décennies, et autant de standards.
        après, explique pourquoi les boches e tournent vers les Israéliens dont Thalès se méfie autant que des Chinois pour leurs protections actives.
        je te donne un indice: pour ne pas réinventer pour une fortune une techno sur étagère.
        mais je n’espère plus rien de tes capacités intellectuelles. c’est juste qu’une affirmation aussi péremptoire mérite une mise au point sur ce que la mondialisation à apporté à l’industrie de l’armement.

        • Sorensen dit :

          La fédération a engagé un rapprochement avec Israël pour des raisons politique set géopolitiques. Quant à Rheinmetall, les raisons sont commerciales.
          Rheinmetall s’est engagé sur Trophy de manière temporaire et sans transfert technologique. RH n’en a pas besoin, elle a développé sa solution bien plus complète et plus performante. L’utilisation de Trophy pour le matériel Allemand est temporaire et sur les produits RH il sera l’entrée de gamme, le haut de gamme étant sa solution.
          Et ces informations sont publiques, vous n’avez donc aucune excuse pour avoir écrit, encore une fois, de la merde.

          • fabrice dit :

            Sorensen
            Ecoutez E-Faystos, je crois qu’il comprend bien mieux les choses que vous sur ce sujet. L’armée allemande n’achète pas du Trophy par philanthropie…Ni l’armée US pour ses Abrams, ni le RU pour ses Challenger…Quand aux groupes automobiles allemands ils viennent chercher en Israël les mêmes choses que viennent chercher les groupes automobiles allemands, chinois, indiens, japonais, sud coréens…
            https://english.news.cn/20211228/74860126f8b440469d998504ab22dac2/c.html Les sommes notées d’exports de services hi tech sont équivalentes aux exports algériens (y compris hydrocarbures et services) pour avoir un ordre de comparaison

          • Sorensen dit :

            Ce n’est pas l’armée Allemande mais Rheinmetall qui l’achète. Sa solution n’était pas opérationnelle pour le A7 et Trophy ne doit pas être utilisé sur le A8. Trophy est aussi présent sur le EMBT.

          • fabrice dit :

            Sorensen
            Les contrats d’achat du système Trophy sont signés de gré à gré entre Etats, ce sont des négociations d’Etat à Etat pas d’entreprise à entreprise.
            Jane’s c’est assez sérieux comme source ? Lisez l’article.
            https://www.janes.com/defence-news/news-detail/german-leopard-2-tested-with-trophy-aps-for-first-time

      • lgbtqi+ dit :

        El josito en sa perpétuelle obsession.

        Aber der ist kein Deutsch…

    • Lagrange dit :

      « ce n’est pas en 2040 ou au-delà que nous aurons besoin de ces nouveaux matériels. C’est en 2030, et cela change tout. » Vous avez entièrement raison.

      « Il nous faut donc un nouveau char, disponible rapidement dans les années à venir. » Oui mais dans ce cas pourquoi payer très cher pour moderniser les Leclercs? autant les remplacer par 600 à 800 nouveaux chars dont certains seraient stockés ou affectés aux réserves.

      « C’est maintenant ou jamais de revoir la question du format de notre parc de chars lourds… » Et du reste…

      • HMX dit :

        pourquoi payer très cher pour moderniser les Leclercs?
        Tout simplement parce qu’on les a, et qu’ils ont encore du potentiel. Et que moderniser un Leclerc coûte moins cher que d’acheter un nouveau char tout neuf. Dans un monde idéal et sans contrainte budgétaire, il est certain qu’il serait préférable de passer commande pour plusieurs centaines de chars lourds neufs, puis de revendre les Leclerc d’occasion, pour bénéficier d’un parc uniforme. Mais dans la situation délicate dans laquelle nous nous trouvons, nous ne devons rien « gâcher », donc hors de question de tirer un trait sur nos 200 Leclerc revalorisés : pour l’instant et pour quelques années encore, c’est tout ce que nous avons…

        Au passage, puisque on parle de budget et de faire « les fonds de tiroirs » dans l’attente de commander des chars neufs, il pourrait intéressant d’examiner la faisabilité d’une remise à niveau de l’ensemble du parc de chars Leclerc, donc au delà des 200 exemplaires prévus pour la modernisation XLR. Pour mémoire, 406 Leclerc ont été produits et livrés à l’AdT (la cible initiale du programme était de 1500 chars, réduite à 650 en 1993), en plusieurs séries successives. Il est difficile de savoir ce qu’il est advenu des premiers chars livrés et officiellement sortis du service : bêtement ferraillés ? ou stockés précieusement ? Dans le second cas, avec quelques centaines de millions d’euros et beaucoup de volontarisme, il n’est pas interdit d’imaginer une remise en service d’au moins une partie de ces chars, avec une électronique au goût du jour. Nexter/KNDS pourrait se voir confier une étude de faisabilité sur le sujet, en ayant l’énorme avantage de parfaitement connaître le char et l’historique de ses problèmes, et de pouvoir remplacer les pièces manquantes ou défectueuses (épiscopes…) en « piochant » sur étagère dans la banque d’organes du groupe, donc en pratique en adaptant certains composants du Leopard 2 sur le Leclerc. L’idée mérite amplement d’être creusée, d’un point de vue technique et financier.

        On notera de toute façon qu’il existe une certaine marge, puisque jusqu’en 2016, il était encore question de porter 254 Leclerc au standard XLR. La réduction à 200 exemplaire s’est faite sur des considérations strictement financières (les mêmes considérations qui ont criminellement abouti à faire l’impasse sur un système de protection hard kill…). Bref, on devrait en principe a minima pouvoir « gonfler » à 254 le parc de char lourds, et peut être davantage. Dans notre situation, il ne faut rien négliger…

        Enfin, toujours dans l’optique d’étudier des solutions palliatives et temporaires (qui évidemment n’ont pas vocation à se substituer à la commande d’un nouveau char lourd, mais bien à s’y ajouter !) on pourrait tenter d’aller taper à la porte des anciens clients du Leclerc. La liste est assez courte puisqu’elle se résume aux EAU (388 exemplaires) qui eux même en ont revendu d’occasion environ 80 à la Jordanie. Racheter d’occasion une partie de ces chars, potentiellement sous la forme d’une reprise dans le cadre d’un contrat commercial portant sur le nouveau char EMBT, serait là aussi une piste intéressante à creuser, même si elle est plus incertaine puisque dépendante du bon vouloir des EAU.

        • Lagrange dit :

          Cf message à NRJ

        • Lagrange dit :

          « Pour mémoire, 406 Leclerc ont été produits et livrés à l’AdT » Au passage le surplus a été cannibalisé et il faudrait les reconstruire entièrement. Pour ceux qui pourraient l’être…

          Et même si on avait eu la possibilité de remettre en service disons 120 chars de plus, il faudrait à minima densifier les unités existantes. Ca veut dire recruter plus alors qu’on galère sur le recutement.

          Coût d’entretien bien supérieur aux autres cars de sa catégorie. Certaines pièces plus produites. il vaut mieux passer à autre chose et produit en bien plus grande série avec des stocks et des matériels pour les réservistes.

      • NRJ dit :

        @Lagrange
        Par rapport à votre commentaire. Désolé mais l’armée française a démoli les groupes djihadistes et les forçaient à devoir se cacher. C’est ce qu’on appelle une victoire militaire. Après cette victoire militaire n’était pas suivie d’une victoire politique. Ca c’est une autre question. Les militaires français ont fait le job sur le terrain.

        « Si on disait aux Ukrainiens que la Lybie c’était de la HI ils seraient pliés en deux de rire. ». La haute intensité, c’est un état de fait. Ca ne présume pas de la violence de l’affrontement, mais de ce à quoi il correspond. L’armée française combattait une armée organisée, dotée de moyens technologiques (mêmes anciens pour certains) comme des systèmes A2/AD et de systèmes de combat lourds (blindés, artillerie, aviation).
        C’est un état de fait. Si vous ne pouvez pas comprendre ça, je ne peux rien pour vous.

        « EBM a parfaitement raison quand on lit les rapports du parlement allemand sur son armée ça fait peur ». C’est vrai et alors ? Dans le monde, armées d’Etats comparables à la France sont les armées allemandes, italiennes, anglaises. Et dans chaque cas, on voit que la France est largement devant. Donc je mets au crédit des dirigeants français politiques et militaires de nous avoir donné un outil plus efficace (ou moins inefficace si c’est votre point de vue) que les autres dans des conditions similaires.

        • Lagrange dit :

          « C’est ce qu’on appelle une victoire militaire. » Vous êtes bien le seul à faire une telle blague.

          « L’armée française combattait une armée organisée » Justement pas, l’armée Lybienne, ou ce qu’il en restait, s’est désagrégée lors des troubles. Ce sont des milices et des mercenaires qu’on affronté principalement.

          « C’est vrai et alors ? » Alors vous avez tort.

          « Dans le monde, armées d’Etats comparables à la France sont les armées allemandes, italiennes, anglaises. » Les anglais d’il y a dix ans, oui à la rigueur. Les autres ils n’ont pas de volonté de faire des OPEX. Comme le dit Michel Goya ce sont des mini gardes territoriales, et il est très polis.

          « Et dans chaque cas, on voit que la France est largement devant. » En même temps c’est pas bien compliqué. C’est comme si je vous disais que je peux courir un 100m plus vite qu’un grabataire.

          « dans des conditions similaires. » On est pas dans des conditions similaires. Pas d’armes nucléaires en Italie et en Espagne ou en allemagne. Leur budget c’est du quasi 100% conventionnel sauf pour les avions qui portent des B61 mais c’est pas le coût de FOST + FAS.

          • NRJ dit :

            @Lagrange
            « Vous êtes bien le seul à faire une telle blague. ». Je ne suis pas le seul à dire que l’armée française a fait le job au Mali.

            « Justement pas, l’armée Lybienne, ou ce qu’il en restait, s’est désagrégée lors des troubles. Ce sont des milices et des mercenaires qu’on affronté principalement. ». C’était une armée organisée, équipée, et entraînée avec du matériel lourd. C’est triste pour vous mais c’est comme ça. Après si c’est juste pour me contredire, ça n’apporte pas grand chose.

            « Alors vous avez tort. ». En quoi ?

            « Les anglais d’il y a dix ans, oui à la rigueur. Les autres ils n’ont pas de volonté de faire des OPEX. Comme le dit Michel Goya ce sont des mini gardes territoriales, et il est très polis. ». Si on regarde les budgets, on voit qu’ils ont envie de le faire. L’Angleterre et l’Allemagne avaient des budgets proches voire quelque fois supérieurs au notre. Et ils n’étaient pas capables de faire ce que l’on faisait. Donc si c’est une question de volonté (=argent), ils l’avaient.

            « En même temps c’est pas bien compliqué. C’est comme si je vous disais que je peux courir un 100m plus vite qu’un grabataire. ». Si notre adversaire est systématiquement un grabataire, je ne verrai pas d’inconvénient à ce que vous ne soyez capables que de marcher. On ne fait aps une armée simplement pour montrer qu’on a la plus grosse. On fait une armée pour battre nos adversaires potentiels. Si ces adversaires sont des mauvais, ben tant mieux, on n’a pas à dépenser plus que nécessaire.

            « Pas d’armes nucléaires en Italie et en Espagne ou en allemagne. « . Ca montre d’autant mieux ce que je dis. Avec un budget inférieur au leur, on a une meilleure armée. Donc il faut rendre crédit à nos dirigeants (politiques et militaires) pour avoir permis à la France d’avoir un outil meilleur que leurs homologues.

          • José dit :

            La france et devant en quoi??? La France ne fabrique, ni fusils d’assauts, ni munitions, ni chars digne de ce nom pour combattre les qqs centaines de Touareg dans le sable du sahel et le monde entier a vu le résultat….ceci pour votre gouverne!!!!! Il est bon d’être tjrs les meilleurs « SUR PAPIER »…La realité est autre chose

          • Lagrange dit :

            « Je ne suis pas le seul à dire que l’armée française a fait le job au Mali. » Bien figurer n’est pas gagner.

            « C’était une armée organisée, équipée, et entraînée avec du matériel lourd. » Une bonne partie de l’armée à déserté et le reste était en partie composé d’effectif fantomes. Ce sont le smilices et les mercenaires qui ont résisté pour Khadaffi. C’est la réalité, j’en suis navré pour vous.

            « « Alors vous avez tort. ». En quoi ? » Les conclusions d’EBM sur létat des armées de nos voisins sont exactes. Les votres fausses. Comme à peu près tout ce que vous dîtes d’ailleurs…

            « Si on regarde les budgets, on voit qu’ils ont envie de le faire. » Nouvel exemple pour vous plus un budget est élevé plus ça veut dire que l’armée est de projection.

            « Si notre adversaire est systématiquement un grabataire, » Pour croire qu’on va attaquer l’allemagne il faut vraiment ne pas comprendre le monde dans le quel on vit.

            « Avec un budget inférieur au leur, on a une meilleure armée. » Là encore vous ignorez dans quel monde vous vivez. Jusqu’en 2022 La France dépassait l’Espagne et égalait l’allemagne ou la dépassait en budget.

            Vous m’avez l’aire comlètement ailleurs que sur cette planète.

          • lgbtqi+ dit :

            @ el josito

            eh oui, être le meilleur sur papier ne suffit pas. Et vous devez en savoir quelque chose vous qui n’êtes même pas le meilleur sur clavier, à force d’être monomaniaque, obsessionnel.

          • NRJ dit :

            @Lagrange
            « Bien figurer n’est pas gagner. ». Si vous pensez que l’armée française n’a fait que de la figuration, alors c’est vous qui êtes le seul à le penser.

            « Une bonne partie de l’armée à déserté et le reste était en partie composé d’effectif fantomes. Ce sont le smilices et les mercenaires qui ont résisté pour Khadaffi. C’est la réalité, j’en suis navré pour vous. ». Bien sûr que c’est la vérité. Et ça n’empêche pas que cette armée constituée de miliciens et de mercenaires était organisée avec un commandement unifié, était entraînée et équipée avec du matériel lourd (systèmes A2/AD, artillerie lourdes, chars etc). Et ça c’est la réalité, j’en suis navré pour vous.

            « Les conclusions d’EBM sur létat des armées de nos voisins sont exactes. Les votres fausses. « . C’est quoi selon vous mes conclusions sur l’état des armées de nos voisins qu’on rigole un peu ?
            Là j’avoue être assez hilare car j’ignore à quel point vous vous êtes aveuglé par votre idéologie de merde en m’attribuant des opinions que je n’ai pas….

            « Jusqu’en 2022 La France dépassait l’Espagne et égalait l’allemagne ou la dépassait en budget. » Le budget allemand de la Défense a dépassé celui de la France en 2018 (https://www.nato.int/nato_static_fl2014/assets/pdf/2022/3/pdf/220331-def-exp-2021-en.PDF). Et le budget militaire anglais dépasse celui de la France. Ca ne concerne pas l’Espagne et l’Italie.
            Quoi qu’il en soit, ça démontre ce que je dis: avec un budget militaire inférieur, on a des capacités supérieures à celle de pays similaires. Ca montre que ce n’est pas un problème de volonté (=argent) de la part des Etats, exactement ce que j’avançais. Voilà voilà.

            « Vous m’avez l’aire comlètement ailleurs que sur cette planète. ». Ne prenez pas votre cas pour une généralité.

          • Lagrange dit :

            « Si vous pensez que l’armée française n’a fait que de la figuration, alors c’est vous qui êtes le seul à le penser. » Vous ne comprenez pas ma langue, bien figurer ne signifie pas faire de la figuration en français.

            « Et ça n’empêche pas que cette armée constituée de miliciens et de mercenaires » n’avait presque pas de matos lourd.

            « Là j’avoue être assez hilare car j’ignore à quel point vous vous êtes aveuglé par votre idéologie de merde en m’attribuant des opinions que je n’ai pas…. » C’est quoi mon idéologie? Parce que j’avoue ne pas comprendre là, où voyez vous de l’idéologie dans le fait de dire que vous vous êtes planter dans les grandes largeurs.

            « Le budget allemand de la Défense a dépassé celui de la France en 2018 (https://www.nato.int/nato_static_fl2014/assets/pdf/2022/3/pdf/220331-def-exp-2021-en.PDF). Et le budget militaire anglais dépasse celui de la France. Ca ne concerne pas l’Espagne et l’Italie. » D’où le fait que je ne dise pas qu’on était tout le temps devant. Et je rerépète que dépasser ces pays c’est battre à la course un grabataire, c’est pas bien compliqué.

            « Ca montre que ce n’est pas un problème de volonté (=argent) » Je n’en parlais pas, voilà voilà.

            « Ne prenez pas votre cas pour une généralité. » Quand on lit ce que vous écrivez c’est clairement que vous n’êtes pas en train de parler de la planète terre.

          • NRJ dit :

            @Lagrange
            « Vous ne comprenez pas ma langue, bien figurer ne signifie pas faire de la figuration en français. ». Si vous connaissez la langue française, vous sauriez que figurer signifie jouer un rôle accessoire. Je pense que vous êtes le seul à penser que la France a joué un rôle accessoire au Mali.

            « « Et ça n’empêche pas que cette armée constituée de miliciens et de mercenaires » n’avait presque pas de matos lourd. ». C’est vrai, ils n’avaient guère que des systèmes A2/AD. Ce n’est pas du matériel lourd, ça. Et puis les canons de 150 mm, c’est de l’artillerie légère n’est-ce pas ? Et des chars de 40 tonnes, finalement ce n’est pas si loin d’un pickup. On est sur un facteur de masse de 1 à 10, pas de quoi fouetter un chat. Les talibans et l’armée libyenne en fait c’est du pareil au même…

            Vous êtes énormes. Et vous avez en plus le culot de clamer que je dis des bêtises. Faut pas avoir honte. Mais j’admets que c’est marrant.

            « C’est quoi mon idéologie? Parce que j’avoue ne pas comprendre là, où voyez vous de l’idéologie dans le fait de dire que vous vous êtes planter dans les grandes largeurs. ». Votre idéologie consiste à dire, au mépris des faits, que l’armée française est absolument incapable de rien faire et que rien ne sera suffisant tant qu’on n’y aura pas mis des centaines de milliards. Et je n’aurais pas de problème avec le fait que vous disiez que je me plante si vous aviez quelque chose de sérieux pour justifier que je me trompe. Mais bon vous en êtes à dire que l’armée libyenne était juste une petite milice, donc à partir de là, je sais que les faits et vous ça fait deux.

            Et du coup vous n’avez pas répondu à ma question. Je vous la remets : « Les conclusions d’EBM sur létat des armées de nos voisins sont exactes. Les votres fausses. « . C’est quoi selon vous mes conclusions sur l’état des armées de nos voisins qu’on rigole un peu ?

            « D’où le fait que je ne dise pas qu’on était tout le temps devant. Et je rerépète que dépasser ces pays c’est battre à la course un grabataire, c’est pas bien compliqué. ». Et moi je vous répète que si le pays avec qui on doit entrer en guerre est un grabataire, ça ne me dérange pas que l’armée française soit comme elle est. Le but est d’être le moins nul (ou le meilleur, ça dépend du point de vue), rien de plus rien de moins.
            Après je trouve intéressant que deux armées qui sont parmi les plus puissantes dans le monde (matériellement, technologiquement et techniquement) soit considérées comme des grabataires.

            « « Ca montre que ce n’est pas un problème de volonté (=argent) » Je n’en parlais pas, voilà voilà. ». D’accord dans ce cas là admettez que nos dirigeants militaires et politiques ont été bons, car avec des moyens similaires, ils ont réussi à faire une armée française beaucoup plus puissante que nos homologues. Voilà voilà.

            « Quand on lit ce que vous écrivez c’est clairement que vous n’êtes pas en train de parler de la planète terre. ». Je reste dans le système solaire, c’est déjà ça. Alors que vous vous êtes perdu dans le trou noir de votre bêtise.

        • ron7 dit :

          Libye !
          Comme Sarkozy, le Y est côté EST ! Mais le fait d’y aller, sous de faux prétextes avec les résultats qu’on connait (pays cassé) était de la connerie et de l’aveuglement, ou autre chose !
          Délire de dirigeant suite : Même chose que Bush II, pour l’Yrak ! Pardon l’ Irak….
          Et après on s’étonne des brasiers que d’autres allument !
          Comme chacun fait ce qui lui plait, ben, pourquoi pas moi ??
          Résultat des courses : Le Monde déstabilisé un peu plus encore, avec une crise de l’énergie en bonus !

      • NRJ dit :

        @Lagrange
        « « ce n’est pas en 2040 ou au-delà que nous aurons besoin de ces nouveaux matériels. C’est en 2030, et cela change tout. » Vous avez entièrement raison. »
        Pourquoi en 2030 ? Vous voulez envahir l’Allemagne au début de la prochaine décennie ?

        « Oui mais dans ce cas pourquoi payer très cher pour moderniser les Leclercs? « . Peut-être parce qu’ils restent très efficace et que leur modernisation coûterait moins cher que le développement et l’achat d’un nouveau char pour 2030 pour une efficacité opérationnelle similaire.

        • Lagrange dit :

          « Pourquoi en 2030 ? Vous voulez envahir l’Allemagne au début de la prochaine décennie ? » Non remplacer les Leclercs. ils coûtent une fortune à l’entretien sont usés, certaines pièces ne sont plus fabriquées, autant tourner la page.

          « Peut-être parce qu’ils restent très efficace et que leur modernisation coûterait moins cher que le développement et l’achat d’un nouveau char pour 2030 pour une efficacité opérationnelle similaire. » Financièrement oui moderniser seulement 200 chars ne va pas coûter très cher. Mais comme on a enormément de mal à les entretenir et que cet entretien coûte beaucoup plus cher que pour des chars bien plus produits financièrement et militairement parlant je ne suis pas convaincu surtout pour seulement 200 chars au total (Ecole, parc et unités compris).

          • NRJ dit :

            @Lagrange
            « ils coûtent une fortune à l’entretien ». Car le successeur coutera moins cher ? Qu’est-ce qui vous permet de dire ça ?
            « sont usés ». Vu leur taux d’utilisation, ce n’est certainement pas cet aspect que j’aurais vu en premier.
            « certaines pièces ne sont plus fabriquées, autant tourner la page. ». Si les pièces en question ne servent pas, on peut s’en passer.

            « Mais comme on a enormément de mal à les entretenir et que cet entretien coûte beaucoup plus cher que pour des chars bien plus produits ». Qu’est-ce qui vous permet de dire que les 200 Leclerc coûteront moins chers à l’entretien que disons 600 nouveaux chars (chiffre arbitraire) ?
            Et pourquoi aurait t’on besoin de plus de 400 chars par exemple ? Vous voulez refaire Koursk ? Avec seulement 400 chars on aurait un effet de série très limité.

          • Lagrange dit :

            « Si les pièces en question ne servent pas, on peut s’en passer. » C’est vrai enlevons la boîte de vitesse et les chenilles pas besoin.

            « Qu’est-ce qui vous permet de dire que les 200 Leclerc coûteront moins chers à l’entretien que disons 600 nouveaux chars (chiffre arbitraire) ? » Par char plus il y a d’effet de série moins la pièce détachée coûte cher.

            « Et pourquoi aurait t’on besoin de plus de 400 chars par exemple ? » Un aussi petit nombre ce serait juste. Je disais 600 à 800 pour revenir à 4 RC 80 soit 320 chars en ligne, plus 80 environ aux écoles et au 1er RCA. Le reste en stock et pour les réservistes. En tenant compte de l’effet de série 800 serait le mieux.

          • NRJ dit :

            @Lagrange
             » C’est vrai enlevons la boîte de vitesse et les chenilles pas besoin. ». Les chenilles et la boite de vitesse font partie des éléments qui ne seront plus fabriqués ?

             » Par char plus il y a d’effet de série moins la pièce détachée coûte cher. ». Du coup vous êtes en train de dire que si on fait de la maintenance pour 600 chars, ça coûte moins cher que faire la maintenance pour 200 chars ? Répondez bien à cette question svp, au-delà de toute précision éventuelle que vous pourriez faire.

            « . Je disais 600 à 800 pour revenir à 4 RC 80 soit 320 chars en ligne, plus 80 environ aux écoles et au 1er RCA. Le reste en stock et pour les réservistes. En tenant compte de l’effet de série 800 serait le mieux. ». 800 chars, c’est énorme. Pourquoi aurait t’on besoin de 800 chars ? Vous voulez refaire la bataille de Koursk ?

          • Lagrange dit :

            « Les chenilles et la boite de vitesse font partie des éléments qui ne seront plus fabriqués ? » Non mais puisque vous voulez enlever des pièces.

            Le principal problème est expliqué là: http://www.opex360.com/2021/06/25/la-direction-generale-de-larmement-a-notifie-un-contrat-pour-la-modernisation-de-50-chars-leclerc/:
            « « En 2014, Nexter a informé le ministère des Armées de la nécessité d’investir 4 millions d’euros pour le maintien de la chaîne industrielle produisant les turbomachines du Leclerc. L’investissement n’ayant pas été réalisé, les chaînes industrielles ont été réorientées au profit d’autres productions », avait alors expliqué la parlementaire. Et de prévenir : « Aujourd’hui, la résolution de toutes ces ‘obsolescences’ va coûter plusieurs centaines de millions d’euros, en plus des sommes déjà requises pour moderniser une partie du parc au standard XL » Typique de la programmation à la française.

            « Du coup vous êtes en train de dire que si on fait de la maintenance pour 600 chars, ça coûte moins cher que faire la maintenance pour 200 chars ? » Je réponds ceci qua ça vous plaise ou pas car c’est la vérité: Par char oui, au global non. Mais comme ça coûte moins cher par char c’est plus compétitif notamment à l’export et une fois les 600 chars construits on peut acheter plus de pièces détachées car elles sont moins chers à l’unité. Ca fait un taux de dispo meilleur.

            « 800 chars, c’est énorme.  » Enorme par rapport à quoi?

            « Pourquoi aurait t’on besoin de 800 chars ? Vous voulez refaire la bataille de Koursk ? » Avec 800 chars au total forcément non. 320 chars en ligne, 80 école/E2CIA donc au total 400 en unité en permanence. Donc si 400 en unité il faut un parc de volant, plus de quoi équiper les réserves et remplacer des pertes. Au total avec 800 chars on équiperait 4 Régiments d’active, l’équivalent d’un régiment de formation et 2 régiments de réservistes. Ce n’est pas énorme.

            Un parc aurait par exemple permis de livrer rapidement des chars modernes à l’Ukraine sans prélever sur les engins en ligne.

        • Aramis dit :

          @NRJ « Vous voulez envahir l’Allemagne au début de la prochaine décennie ? » Mais pourquoi à chaque fois que quelqu’un veut que la France ait une armée ca veut dire attaquer votre cher pays?

          Si pour vous les chars ca ne sert à rien dites le.

    • dompal dit :

      @HMX,
      Entièrement d’accord avec vous…sauf concernant le 140 Ascalon.

      Ne recommençons pas la même connerie faite par le passé avec le Famas et sa munition spécifique ainsi que ses chargeurs.

      On a vu que vouloir faire du franco-français a été un frein (doux euphémisme) à l’export. 🙁

      Par contre avec un 130 Ascalon ça pourrait le faire et surtout à l’export pour ceux qui choisiront cette configuration……

      • Lagrange dit :

        « le Famas et sa munition spécifique ainsi que ses chargeurs » Pour notre défense quand on a développé l’arme le 5,56 SS109 devenu 5,56 OTAN n’avait pas été adopté comme munition standard de l’OTAN.

    • Rom dit :

      C’est oublié un détail : on est ruiné, donc on ne va passer aucune commande et on va juste essayer de ne mourir de froid cet hiver.
      Avant de parler de centaines de chars, centaines d’avions etc, ça serait bien d’avoir une économie efficiente sinon ceux seront juste des listes à adresser au père noël.

      • Aramis dit :

        « une économie efficiente » on fait comment quand on a une économie basée sur des ressources de plus en plus chers?

  8. Czar dit :

    « via la création de la co-entreprise KNDS »

    j’ai déjà eu l’occasiond e le dire mais KNDS n’est PAS une co-entreprise (joint-venture), terme qui s’applique à une filiale dans laquelle deux groupes s’associent pour mener un projet commun, et qui a un caractère provisoire. Là il s’agit d’une société faîtière (aussi appelée ‘holding’) par laquelle deux groupes ont fusionné.

    • Félix GARCIA dit :

      « Là il s’agit d’une société faîtière (aussi appelée ‘holding’) par laquelle deux groupes ont fusionné. »
      Et j’ai été « sur le cul » de voir le président dénoncer (conférence des ambassadeurs), avec les mêmes mots (« société faîtière »), nos partenariats actuels …
      Allez comprendre …

    • Sorensen dit :

      KNDS est bien une co-entreprise. Il n’y a pas de fusion par le bas. D’où la holding, qui permet la fusion par le haut tout en préservant les deux groupes. Gardien de parc à vaches.

      • Czar dit :

        ce n’est pas parce que tu fais des trucs « par le haut ou par le bas » avec tes intestins (penchant assez couru en teutonie) que ça se traduit par une forme juridique, harensor
        « Cet accord ouvre une phase de discussion d’approximativement neuf mois, qui aboutirait à la création de la coentreprise, probablement au deuxième trimestre 2015. À l’issue du rapprochement, la nouvelle structure fera l’objet d’une coprésidence franco-allemande du directoire jusqu’à une fusion qui interviendrait dans trois à quatre ans9.

        Le 29 juillet 2015, le processus de fusion entre Nexter et Krauss-Maffei Wegmann (KMW)10 a été officiellement signé à Paris, pour créer un nouvel ensemble de 6 000 employés et 1,7 milliard d’euros, contrôlé à 50 % par l’État français et à 50 % par la famille Bode-Wegmann11,12.

        Le 15 décembre 2015 la fusion entre Nexter et KMW est finalisée, la nouvelle société commune, baptisée Honosthor, est située aux Pays-Bas »

        • Sorensen dit :

          Lorsque je vous écris que vous êtes un gardien de parc à vache, je ne demande pas que vous veniez systématiquement me le confirmer.
          Cela n’a rien à voir avec une forme juridique, mais avec le processus de fusion, que vous avez diligemment cité sans rien y comprendre -c’est si dur, trois variables…- A chaque que vous phosphorez pour vous donnez un peu de matière, vous devenez dilatoire sans faire illusion.

          Il y a une fusion par le haut, c’est-à-dire par la direction et non par l’appareil industriel -fusion par le bas-. C’est le MGCS qui doit permette une fusion progressive et 7 ans plus tard, aucune fusion par le bas, Nexter et KMW existent toujours, en tant que société de KNDS, pour le moment.

          Mr. Lagneau est donc ici factuel, même si il avait cité Honosthor -ce qu’il n’a pas fait-, c’est qu’il a de bonnes sources : http://www.opex360.com/2015/12/16/fruit-de-lalliance-nexter-kmw-honosthor-le-nouveau-leader-europeen-de-larmement-terrestre/

          Vous aviez donc déjà « dit » de la merde, c’est cognitif chez vous.

          • Czar dit :

             » C’est le MGCS qui doit permette une fusion progressive  »

            blatère l’imbécile terminal, manifestement incapable de faire la distinction entre un statut juridique et un projet industriel

          • Sorensen dit :

            Forme juridique, et non statut. Oui c’est par la réalisation et l’aboutissement du MGCS que la fusion doit se faire. Vous savez que votre niveau de vie dépend grandement de vos capacités cognitives?

          • ScopeWizard dit :

            « Vous savez que votre niveau de vie dépend grandement de vos capacités cognitives? »

            NON .

            Formulé ainsi , autant de valeur que du baratin de camelot .

            Vous savez que votre niveau de vie dépend AUSSI de CE QUE VOUS FAITES DE vos capacités cognitives ?

            Non seulement nous sortons du baratin de bateleur de foire , mais c’ est beaucoup plus juste sachant que question « capacités cognitives » , dans les faits vous pouvez être aussi con qu’ une valise sans poignées et néanmoins jouir d’ un niveau de vie supérieur au plus grand nombre .

            Il n’ y a donc pas que cela qui peut jouer , loin de là .

      • asvard dit :

        Une coentreprise c’est quand 2 entreprises collaborent en vu de fabriquer et vendre un produit. Pour chaque produit vendu ils touchent chacun leur part à hauteur de leur investissement et cela ne concerne que le produit développé en commun. Si SEB fonde une coentreprise avec Renault pour fabriquer un satellite, SEB garde l’entier bénéfice sur ses cafetières etc. et Renaut pour ses voitures. Il n’y a que pour le satellite qu’ils se partageront les bénéfices. Il n’y a même pas besoin d’avoir une structure juridique pour la coentreprise.
        Dans le cas de KNDS si Nexter vend un de ses produits KNDS empoche sa part (voire l’intégralité) puisque Nexter est une filiale à 100% de KNDS et donc KMW en profite indirectement puisque aussi filiale à 100% de KNDS. Une filiale déficitaire peut être sauvée par la société mère et donc par les autres filiales bénéficiaires.
        L’Etat Français n’est plus propriétaire de Nexter mais de 50% de KNDS. Idem pour la famille anciennement propriétaire de KWM qui détient maintenant les 50% restant de KNDS.

  9. Sorensen dit :

    « le député Joe Weingarten » / le député docteur Joe Weingarten. En Allemagne être docteur fait parti de votre patronyme.
    Le EMBT est trop lourd. Que KNDS n’ait pas pris l’initiative sur Rheinmetall est consternant.

    • Hélyx dit :

      L’EMBT pèse 61t, 4t de plus que le Leclerc et 2t de plus que l’EMBT. Comparé aux US et Allemands contemporains c’est 3t de moins que le Leopard 2A7 ett 9t de moins que l’Abrams.

      • Sorensen dit :

        65t pour le EMBT et 59t pour le KF-51. Est-ce que cela fait mal d’avoir les doigts coincé dans le c*l?

        • Twisted dit :

          La faute au chassis

        • HMX dit :

          sauf erreur, les données communiquées à Eurosatory sont les suivantes :
          – Masse au combat de 61 tonnes pour l’EMBT avec moteur de 1500cv, soit 24.6cv par tonne
          – Masse au combat de 65 tonnes pour le KF51, avec moteur de 1500cv également, soit 23.1 cv par tonne

  10. E-Faystos dit :

    le point où les Anglo-saxons sont forts: la stratégie.
    s’inviter dans le projet franco-allemand grâce aux politiques, bloquer le projet avec une proposition merdique -le canon-, et proposer un prototype poussé par les politiques.
    .
    c’est une magnifique leçon d’entrisme. je suis sûr que les arrangements entre partis à l’assemblée nationale sont menés avec moi s de talent.
    .
    au demeurant, le 140 Ascalon télescope, c’est une puissance écrasante à l’arrivée, alors que la.pression en chambre est similaire à celle d’un 120. le potentiel d’évolution est énorme, assez pour ranger le 155aux oubliettes avec un char capable de tenir le rôle d’un Leclerc+AUF1.

    • Sorensen dit :

      « c’est une puissance écrasante à l’arrivée » Rien de supérieur au 130 de Rheinmetall qui ici ne propose qu’un canon intermédiaire. Les deux respectent les performances du FTMA.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Comme cela vous a été expliqué, les possibilités d’évolution du 140 Ascalon sont énormes. Et effectivement, on est bien d’accord : le 130 de Rheinmetall n’est qu’un canon intermédiaire qui n’apporte pas grand chose.
        D’ailleurs on se demande bien comment vous pouvez affirmer que l’ascalon ne serait pas supérieur au 130 de rheinmetall vu que Rheinmetall se garde bien de communiquer clairement sur des performances…..
        Mais vous annoncez qu’un canon de calibre inférieur et de techno plus ancienne aurait des perfs équivalentes….

        • Sorensen dit :

          Non, pour évoluer, il faudra une nouvelle version du ASCALON. Pour des question de coûts, il est peu probable que ASCALON soit capable d’encaisser les 900 MPA du 130 de RH. Nexter corrige ici les problèmes du FTMA, le poids et la dimension.

          NEXTER propose ici une solution de rupture, alors que RH se contente d’une solution intermédiaire. La solution de rupture de RH et la même que celle que les USA proposeront, les canons ETC.

          Les performances du 130 mm de RH ont fait l’objet de déclarations officielles -NEXTER et RH parle de 18 et de 20 MJ, comme le FTMA- autant que la justification du choix technologique. Si le système d’arme évolue peu, les matériaux utilisés eux sont modernes.

      • Twisted dit :

        Le 130mm de RM demande une pression en bouche bien plus importante que le 140mm pour les mêmes effets. Pas bon pour le canon…

  11. Félix GARCIA dit :

    Un EMBT 120mm, c’est vachement bien à court terme, et notamment du fait que le calibre soit répandu (notamment pour l’export).

    Un EMBT (châssis Leclerc ?) 140mm me semble préférable nous concernant (on fait déjà 200 XLR nan ?).
    De même, un EMBT (châssis Leclerc ?) 40 CTA (plus léger = plus de munitions ? de protection ? de mobilité ? d’attelages avant/arrière ? …) pourrait « faire l’affaire » chez nous, nan (en complément des JAGUAR [et PHILOCTETES ?]) ?

    Poussons pour faire du 40mm CTA le nouveau standard médian à court/moyen terme (notamment en artillerie AA [en complément du 20/30mm).
    Poussons le 120mm pour le court terme (notamment vis-à-vis du 130mm).
    Poussons le 140mm pour le moyen/long terme (là encore, notamment vis-à-vis du 130mm).

    PS : Désolé monsieur LAGNEAU si je suis la raison de la fermeture des commentaires sur l’article des livraisons d’armes à Taïwan … (parce-que c’était ouvert pas longtemps … pi j’imagine quand quand vous avez vu ce qui « déboulait », notamment moi en et mon « indélicatesse », j’imagine que vous vous êtes dit : « Hop hop hop ! on s’arrête là ! » [autrement dit : « Ça part en couilles là !] ^^).

    • tschok dit :

      @Félix,

      Un EMBT sur châssis Leclerc suppose de produire des moteurs V8X hyperbar, mais d’après ce que j’ai compris l’armée française n’a absolument aucune envie de remettre le couvert avec ce GMP.

      Par ailleurs, on n’a plus l’outil industriel pour les produire.

      Enfin, la boite de vitesse et de la transmission du Leclerc sont allemandes:https://archive.wikiwix.com/cache/index2.php?url=http%3A%2F%2Fwww.renk.newsfactory.de%2Fcms_media%2Fobjekte%2F267-ESM_500.pdf%2Findex.html#federation=archive.wikiwix.com&tab=url

      C’est Renk qui les fabriquait. Plus exactement la société SESM, dans la région parisienne, devenue Renk France:

      https://www.renk-group.com/fr/entreprise/sites-renk/france/

      On est dans un environnement industriel franco-allemand, en fait. Donc, c’est pas trop la peine de s’emmerder à reprendre le châssis du Leclerc, en croyant faire du franco-français.

      D’ailleurs, le char Leclerc est devenu un char franco-allemand: plus de Leclerc roulent dans le monde avec un moteur allemand MTU qu’avec le moteur franco-finlandais V8X et ils ont tous des boites de vitesse Renk (Soit directement, soit par sa filiale française).

      Je ne vois pas pourquoi vous voulez foutre les Boches hors du coup, alors que de toute façon nos industriels sont passés sous contrôle allemands pour ce qui est de la boite de vitesse et les moteurs, on sait plus les faire.

      En réalité, on n’a jamais vraiment su faire.

      Autant prendre un châssis moderne et pas un truc qui a été conçu dans les années 90.

      Les Leclerc, on les rénove pour qu’ils puissent tenir la route encore un certain temps, mais c’est tout. Et puis peut-être qu’après on les rétrofitera pour en faire des chars de seconde ligne, ou utiliser leur châssis pour autre chose, mais ça parait improbable, vu le modèle d’armée vers lequel on se dirige.

      • Félix GARCIA dit :

        « Je ne vois pas pourquoi vous voulez foutre les Boches hors du coup »
        Parce-que.
        ^^

        « En réalité, on n’a jamais vraiment su faire. »
        J’ai souvent entendu ça, mais comme je suis une bille en mécanique, je suis incapable de juger.

        • tschok dit :

          Et ça vous oblige à dire des conneries?

          Ou ça vous rend prudent?

          Pour l’instant, vous n’êtes pas prudent.

          • Félix GARCIA dit :

            J’vous attendais.

            « Et ça vous oblige à dire des conneries? »
            Lesquelles ? celles sous formes de questions ? celles sous formes de propositions ?
            (Et je vous emmerde [Mais à un point … vous, et tous les « Jean-Ticipe » comme vous qui croyez avoir tout compris du monde dans lequel ils évoluent [vous m’enverrez une photo de votre gueule le jour où les « Crédits Carbone » seront institués ?])

            « Ou ça vous rend prudent? »
            Non. Pas le moins du monde. C’est pas parce-que je conchie l’U.E. et ses pendants institutionnels/économiques/industriels que je ne suis pas conscient de nos interdépendances. Et c’est pas pour autant que je renoncerai à proposer des pistes franco-françaises (même lorsque celles-ci n’en sont pas vraiment [comme vous le pointez justement à propos de « RENK »]), peu importe à quel point celles-ci semblent éloignées des « réalités technico-économiques » actuelles …

            « Pour l’instant, vous n’êtes pas prudent. »
            Euh …
            Là chuis pas sûr d’avoir compris. Vous parlez de mes suggestions ? De mes courriers au prèz ? De mes commentaires sur Opex 360 ? De mes propositions en matière de défense ? De mes courriers à « la pravda moderne » (BFMTV, LCI, FranceInfo, etc …) ? Des mes courriers aux partis politiques ?
            ….
            Ayé, je crois que j’ai compris : vous parlez de « notre face-à-face intellectuel » ? Mais y a rien mon pôv’ tschok ! Je propose, un point c’est tout. D’un côté, y a vous et votre arrogance, de l’autre, moi et ma bonne foi (avec toute l’ingénuité/l’ignorance que celle-ci comporte).

          • Félix GARCIA dit :

            « Et je vous emmerde »
            J’ai peine à croire que j’ai écrit cela … chuis vraiment pô dans mon assiette.
            Bon, veuillez excuser mon langage, mais le cœur y est.

      • Aymard de Ledonner dit :

        « l’armée française n’a absolument aucune envie de remettre le couvert avec ce GMP »
        Pourquoi? Les performances en accélération du Leclerc viennent de ce GMP. Trop complexe?

      • Carin dit :

        @Tschok
        Vu que le MGP MTU entre dans le Leclerc…
        Vu que Nexter parle d’un tout nouveau GMP équipant le l’EMBT…
        Vu que cet EMBT est basé sur le châssis du Leopard 2A7 de KMW…
        Il me semble que ce nouveau GMP, pourrait tout aussi bien équiper le châssis de l’actuel Leclerc… et en cela @Felix, n’a pas tort.. si KNDS explose sous les assauts de nos amis allemands, ce nouveau moteur serait propriété et de Nexter, et de KMW, et donc utilisable à discrétion par les 2 entités.
        L’actuel châssis du Leclerc a largement fait ses preuves au Yémen, où l’un d’entre eux a même encaissé un missile, (russe), sans s’éparpiller, puisqu’il a été pris en charge et ramené aux EAU pour réparation. J’en dirait pas autant des Abbrams et autres Leo 2A4 qui sont partis en fumées, avec de simples ATGM(c’est pas les images qui manquent).
        Donc reprendre l’excellent châssis du Leclerc, y adjoindre ce nouveau GMP cité par Nexter, ainsi que la nouvelle tourelle présentée à euro-satory, ne découle pas d’une imagination débordante, mais
        « semble » bien réalisable.
        Tout ça, bien sûr en cas de séparation de KNDS… car si KMW choisie de rester, sortir l’EMBT, et le proposer en 120/130/140 Ascalon, est tout à fait possible, et contrairement à ce que propose Rheinmetall, l’EMBT représente un vrai produit européen, et en plus il est proposé par le meilleur concepteur de châssis associé au meilleur concepteur de tourelle de MBT…
        Et la, je pense que nos amis allemands l’auront AUKUS… mais faut le sortir maintenant cet EMBT, faut qu’il fasse des présentations partout, et avec tous les calibres disponibles… à savoir, le 120 et le 140mm Ascalon ( je ne pense pas que Rheinmetall accepte le concept de prêt de son 130mm).
        Il faut aussi que la France le commande, (une centaine pour commencer), bien entendu à l’issue d’un appel d’offre (histoire de bien enfoncer la grosse tête de Rheinmetall, dans le gros cul du bundestag ), et que les dirigeants franco/allemands de KNDS prennent leur putain de bâton de marche, et fassent le tour des pays ayant besoin de ces bestiaux.. et c’est pas les clients qui manquent! Et je dirais même que ces éventuels clients pourraient êtres intéressés sur la production de diverses pièces du prochain char de combat du futur, histoire de générer aussi chez les clients des retombées économiques!
        Et tout ça, sans avoir à imiter nos amis allemands sur la campagne de calomnies qu’ils ont orchestré contre Naval Group au pays des kangourous.

        • Félix GARCIA dit :

          « Il faut aussi que la France le commande, (une centaine pour commencer), bien entendu à l’issue d’un appel d’offre (histoire de bien enfoncer la grosse tête de Rheinmetall, dans le gros cul du bundestag ), et que les dirigeants franco/allemands de KNDS prennent leur putain de bâton de marche, et fassent le tour des pays ayant besoin de ces bestiaux.. et c’est pas les clients qui manquent! »
          J’aime cette vision (pi l’humour caustique qui va avec) !

  12. Czar dit :

    « en particulier Nexter, KMW étant plutôt discret  »

    vont nous faire le coup des saxons à la bataille de Leipzig leur honneur ne s’appelle plus vraiment fidélité on s’est enfermés dans un pot de pus avec cette fusion stupide : soit les schleuhs choisissent le Panther et donc le projet MGCS tombe à l’eau, mais on aura toujours les mains liées avec KMW qui devra obtenir 50% d’un car purement français

    soit il survit on ne sait comment et on se retrouve à la situation préexistante Leclerc/leo, mais toujours à devoir partager à deux un gâteau plus limité par la concurrence de RM, avec en plus les Coréens en embuscade

    • Sorensen dit :

      Voilà, n’importe quoi. Le MGCS est un projet Allemand -qu’elle fera seule ou pas-, la Bundeswehr n’ayant pas trouvé pertinent le développent d’un Leopard 3 mais bien d’une « main de blindés ».
      Il est tout à fait possible que la France n’ait pas besoin de cette main, mais de ses débouchés…

  13. vno dit :

    « L’EMBT est une plateforme innovante, présentant un concept d’équipage à quatre personnels [deux en tourelle et deux dans le châssis] avec un concept évolutif de tourelle de 120 mm couplée à la munition de nouvelle génération Shard et une interface homme-machine entièrement nouvelle et configurable »

    Equipage à quatre personnes ? Dans un environnement connecté, pas besoin de quatre personnes dans le char. De toute manière, un char touché est un char perdu. Autant limiter la boucherie. Le super canon « y a pas mieux » avec les obus hors de prix pas standard américain pour le volume c’est bien, mais les missiles font mieux et la meilleure protection reste la mobilité et la portée des munitions. Contre les drones, ou sont les moyens automatiques de contre-mesure et destruction Laser en développement parfaitement utilisables contre des fantassins et les capteurs des chars ? Ou sont les drones observation/munitions rodeuses embarqués pour la reconnaissance 3D et l’engagement ? Le camouflage réactif ou fumigène avec leurres, éventuellement les missiles anti-antiaériens et antichar combinés courte portée ? Si l’innovant c’est jouer avec des tablettes parce que c’est un argument de « force de vente » pour geek politiques antimilitariste verts en attendant de finir grillé par deux fantassins burnés non bornés, inutile de numériser ! Le concept de se char à une guerre de retard. Celui des Allemands aussi, beaucoup trop haut pour passer inaperçu ! Bon après, je ne suis pas tankiste, mais j’en ai connu suffisamment du 3ème cuirassier pour connaître leur problématique de l’avant Leclerc pour ne pas revenir à cette époque en compliquant l’industrialisation et la maintenance par des gens dont le niveau d’emploi n’est pas adapté au matériel.

    • Lagrange dit :

      « Equipage à quatre personnes ? Dans un environnement connecté, pas besoin de quatre personnes dans le char. » Dans un environnement de combat s’il y a un blessé ou un char à réparer il vaut mieux être 4 que 3.

      « Autant limiter la boucherie. » On peut le faire en dessinant un char qui encaisse le coup, est détruit mais préserve au maximum son équipage.

    • HMX dit :

      Le 4ème opérateur, désigné comme « opérateur systèmes » par KNDS, présente un intérêt pour mettre en œuvre des fonctions avancées qui n’existent pas sur l’actuelle génération de chars. On pense par exemple à la gestion de l’autodéfense rapprochée, mais aussi et surtout au contrôle de drones terrestres et aériens, ou à des munitions rôdeuses. Ce sont justement ces fonctions qui donneront toute leur valeur ajoutée à la prochaine génération de chars.

      On aurait bien sûr pu rester sur un équipage à 3 et « charger » davantage les missions de chacun des membres d’équipage (choix du KF-51). Mais KNDS a fait le pari que ce 4ème membre d’équipage viendra au contraire alléger la charge de travail, et faire gagner en efficacité et en réactivité l’ensemble de l’équipage. A court terme, le pari est en effet sensé. Le contrôle d’un ou plusieurs drones terrestres ou aériens, ou de munitions rôdeuses en vol, demande en effet une concentration et un savoir faire qui semble peu compatible avec le fait d’avoir à gérer d’autres tâches. Idem pour la surveillance rapprochée dans un périmètre de quelques dizaines ou centaines de mètres autour du blindé (avec de petits drones type quadcopters), qui nécessite là aussi une vigilance et une attention permanente.

      Il faut garder à l’esprit que l’EMBT n’est pas un projet qui s’inscrit dans un lointain futur : il doit pouvoir être industrialisé rapidement, avec les technologies immédiatement disponibles, ou disponibles à brève échéance. Il est certain qu’à l’horizon 2040/2050, avec les progrès de l’IA, on n’aura plus besoin d’équipage à 4, ni même à 3. Les chars eux même seront probablement dronisés. Mais en attendant, on a pas vraiment le choix : si on veut mettre en œuvre à court terme des fonctions avancées, décisives sur le champ de bataille, le choix d’un 4ème opérateur dédié est un choix qui semble pertinent.

  14. ScopeWizard dit :

    De toute façon , à l’ observer , ce char EMBT pourrait être une excellente base de travail pour un successeur au Leclerc MAIS SANS les Allemands….

    Bref , faudrait être bien cons pour s’ embarrasser de quelque scrupuleuse « pruderie »….d’ autant qu’ avec le lancement du KF 51et l’ avance qu’ il a prise , d’ un point de vue EXPORT le temps presse , voire on n’ est déjà plus très loin d’ être dans l’ urgence si à terme l’ on souhaite avoir droit à plus que les quelques miettes que dans son infinie miséricorde , nous laissera le marché….

    Sachant que les Allemands de Rhein et de Krauss pourraient alors se faire concurrence entre eux donc un temps se paralyser , ce que nous pourrions mettre à profit qui alors nous permettrait de combler au moins en partie notre propre retard dans ce jeu devenu à 2 contre 1….

    C’ est l’ idée….

    • tschok dit :

      Vous n’avez rien compris, Scope, c’est consternant.

      A partir du moment où on fonctionne avec Nexter, les Allemands sont nécessairement dans la boucle, pour deux raisons:

      – Pour une raison liée à la structure capitalistique du groupe: Nexter est la filiale française du groupe franco-allemand KNDS, c’est-à-dire que la holding franco-allemande la possède à 100%.

      – Pour une raison technique: on ne sait pas faire le moteur, la boite de vitesse et la transmission, les Allemands, si. Donc, on a besoin d’eux pour faire un châssis. D’ailleurs, le châssis de l’EMBT est allemand et il est fabriqué par KMW, qui est elle-même une filiale allemande possédé à 100% par KNDS.

      Tout développement de l’EMBT aura un châssis KMW.

      Je ne parle pas du MGCS, parce que c’est plus compliqué, Rheinmetall étant de la partie, soit en tant que challenger de KNDS, soit en tant que partenaire dans le projet, à un niveau qui n’est pas déterminé.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        La France , MON PAYS , a besoin d’ un char ; puisque les Allemands nous le mettent profond se surcroît actuellement avec la bénédiction de ce cher Macron , on dégage les traîtres couards imposteurs , on le fait sans eux et point .

        Faisable , correct , barjot ou rebelle , j’ en ai rien à foutre .

        Et si ça ne vous plaît pas , c’ est idem .

        • Sorensen dit :

          Vous n’avez toujours rien compris.

          • ScopeWizard dit :

            Sorensen

            Encore un qui LUI croit avoir compris…

            VOUS et QUELQUES-AUTRES vous comportez tellement comme des C*****DS que vous ne présentez AUCUN INTÉRÊT .

            PIRE , GRÂCE À DES GUIGNOLS tels que VOUS OU VOS COPAINS , DE BONS CONTRIBUTEURS QUI EUX AVAIENT À CŒUR DE DIALOGUER ET D’ ÉCHANGER AVEC LE MINIMUM D’ INTELLIGENCE ET DE SAVOIR-VIVRE REQUIS ET AINSI D’ ENRICHIR LE BLOG NON DE LE POURRIR EN S’ Y CROYANT TOUT PERMIS , SE SONT BARRÉS .

            Du moins , on ne les voit plus pu rarement et la nature ne supportant pas le vide , ce sont les blaireaux tels que vous qui ont pris le pouvoir .

            Ce qui a également eu pour effet un durcissement de la modération…

            Ça y est , toi y en a avoir compris ?

            Donc je répète pour les durs à la comprenette ; surtout soyez attentifs…

            À partir du moment où vous serez arrogants , suffisants , insultants et j’ en passe en vous en prenant au messager plutôt qu’ au message…..

            JE N’ EN AI RIEN À FOUTRE !

            Et il va falloir vous y habituer .

          • Sorensen dit :

            Je comprends votre délire, mais ça ne change rien. Vous n’avez rien compris.

          • ScopeWizard dit :

            @Sorensen

            JE N’ EN AI RIEN À FOUTRE

        • tschok dit :

          Arf!

          (confiture, cochons, toussa)

    • VinceToto dit :

      « MAIS SANS les Allemands »
      J’aurais plutôt dit sans les généraux, EMA français. Les Allemands peuvent être utiles, eux.

  15. VinceToto dit :

    Si ce que j’ai vu sur les vidéos de présentation du KF-51 Panther, genre opérationnel dans 10 ans?, ne cache pas les capacités de ce char, évidement que les Allemands vont étudier d’autres options.

    • HMX dit :

      Non, pas dans 10 ans. Rheinmetall a justement veillé à présenter son KF-51 comme un char « prêt à produire », et non comme un simple démonstrateur. D’où l’émotion et la contre attaque (tardive…) de KNDS, qui tente à son tour de présenter l’EMBT comme un char pouvant rapidement être mis en production.

    • Sorensen dit :

      Production en 2025. D’autres conneries à aligner ?
      Le kf-51 n’est qu’une évolution visant à enterrer le léopard 2 A8.

  16. tehel dit :

    Je ne connais pas grand chose en char mais… c’est normal ces nids de poule un peu partout sur la tourelle ? C’est prévu pour aider les obus et roquettes à bien s’y caler ? Ou bien le blindage actif rend ce genre de considérations superflues ?

  17. Clavier dit :

    J’espère que les concepteurs du prochain MBT penseront aussi à le protéger des drones kamikazes qui tenteraient de le survoler: sinon les énormes canons et les cuirasses réactives vont devenir nettement secondaires……..

    • Jean (le 1er) dit :

      C’est à cela que sert le 30 mm en RWS qui se trouve sur la tourelle principale

  18. Félix GARCIA dit :

    « Scholz blamed Russian President Vladimir Putin for Germany’s high energy prices, saying Russia “has broken its contract” and “is no longer a reliable energy supplier.”  »
    https://abcnews.go.com/International/wireStory/german-leaders-announce-energy-inflation-relief-plan-89307527

    Kiképô un partenaire de confiance déjà ?

    Approvisionnement énergétique: l’Allemagne « pourra faire face à cet hiver », assure Scholz
    https://www.boursorama.com/videos/actualites/approvisionnement-energetique-l-allemagne-pourra-faire-face-a-cet-hiver-assure-scholz-8d09ec80e853f221d0325c4ec61cef2f

    Là non plus on est pas cités. Donc, ils veulent pas de notre gaz cet hiver (ou ne veulent pas en parler ouvertement ?) ? Très bien !
    Demerden Sie sich ! 🙂

    Vous pourrez toujours appeler Angela :
    « Ruf mich An(gela) »
    https://www.youtube.com/watch?v=zJZfuJdycGc

    Ou alors, Putin/Putout :
    https://www.youtube.com/watch?v=t-wFKNy0MZQ

    • Félix GARCIA dit :

      Pour ceux qui ne le savent pas, « Ruf An », c’était une « publicité » sur les « lignes roses allemandes » à la télévision allemande (une vielle dégueulasse de 50/60 ans en bas résille qui regarde droit dans l’objectif, en pointant du doigt, et qui dit « Ruf An » [« Appelle ! » – de l’impératif ! xD]).
      Comment je le sais ? Petit, je regardais la télé satellite allemande, et le soir, nombreuses étaient les pubs sur le sujet (notamment sur MTV [oui, j’ai regardé beaucoup de merdes dans ma vie …]), et celle-ci nous fit éclater de rire avec mes frères.
      Voilà …
      ^^

  19. Jean Le Bon dit :

    Parfaite analyse de HMX. Rien à ajouter.

  20. Carin dit :

    En terme de char l’EMBT ne représente pas plus une avancée que le KF51. Je dirais même que pour nous français, ce que l’EMBT gagne en électronique par rapport au Leclerc, il le perd en tir dynamique, car le châssis du Leopard 2A7 n’est pas équipé des excellentes suspensions oléo pneumatiques qui permettent au Leclerc de faire mouche à 35km/h dans la verte… le Leo devant
    « marquer » l’arrêt pour faire feu.
    Sans parler du confort pour l’équipage!
    KMW aujourd’hui à la tête de KNDS, ne fasse aucun effort pour contrer Rheinmetall, et la classe politique allemande… c’est pas bon signe.
    Ce qui me rassure un peu, c’est que Nexter semble avoir gardé une marge de manœuvre en propre, ce qui expliquerait d’une part qu’elle monte au créneau pour promouvoir
    l’EMBT, mais n’investît que peu dans ce produit, (pas de 140mm, ni rien de ce qui constituait les qualités du Leclerc)… je pense que Nexter a dans ses cartons le remplaçant du Leclerc, mais qu’elle ne veut pas encore en faire profiter KMW, en investissant le tout dans KNDS, cette dernière ne semblant pas être battit sur de bonnes fondations.
    Il faut impérativement que l’état français mette KMW au pied du mur.. où cette entreprise retourne en Allemagne, où elle se tourne vers la France… il n’y a plus ni de demi mesure, ni de temps à perdre pour que soit Nexter en propre, soit KNDS, présente le véritable projet de MBT futur, avant que le lobbying de Rheinmetall n’impose son KF51 en 130mm aux 3/4 de l’Europe.

    • Alpha (α) dit :

      @Carin
      Si l’E-MBT ne bénéficie pas des excellentes suspensions oléopneumatiques du Leclerc, en revanche l’électronique permet d’atténuer de façon remarquable les effets engendrés par la caisse du Léopard 2. De fait, l’E-MBT serait en mesure de tirer tout en roulant…

      • Carin dit :

        @Alpha(a)
        J’attend la démonstration….
        Je pense que « l’électronique » n’a que peu d’effet sur un système de suspension basé sur des barres de torsion…

        • Sorensen dit :

          Le rire. Ce niveau. Rien à voir avec la suspension, mais avec les calculateurs de tir. Les années 80 sont loins.

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            Rien a voir avec la suspension? Les lois de la dynamique n’ont pas changé, même en Allemagne.

            Vous pouvez rire, franchement il y a de quoi.

          • asvard dit :

            Même dans les années 80 il ne fallait pas 10 secondes pour que le calculateur sorte une solution de tir. Par contre il faut combien de temps pour que le canon et la tourelle soient à la place calculée ? et pendant ce temps la caisse ne doit pas elle même être en train de prendre du roulis.
            Donc il vaut mieux une suspension qui maintienne la caisse au même niveau pendant le temps que le bouche du canon soit à la place calculée. C’est la mécanique pas l’informatique le problème.
            Avec une cible à 2000m il ne faut pas beaucoup de déplacement pour que l’obus la rate. Si la caisse prend 1° de roulis c’est tout l’ensemble qui prend le changement de position et c’est donc la mécanique du canon + tourelle qui va devoir compenser ceci même si le calculateur fait les calculs en 1 femto seconde
            Ou alors il faut une IA qui puisse prédire que dans Xs la caisse sera dans telle position (analyse du terrain par des caméras) et repositionne canon et tourelle à la bonne position prévue dans les Xs.
            A 40km/h c’est plus de 11m qui sont parcourus en 1s. Et en 11m le terrain peut bien changer l’assiette de la caisse. Ou 1 mètre parcouru en 0.1s

        • PK dit :

          C’est possible si le guidage du canon est adaptatif. Mais j’ai des gros doutes… Je vois mal comment faire une correction d’assiette à la volée quand le char se prend un énorme trou à la volée… Est-ce que quelqu’un connaît bien le système allemand ?

  21. Tempo dit :

    Personne ne reviendra jamais sur l’existence de KNDS qui est missionné pour développer le MGCS. L’adoption du KF51 par la Bundeswehr reviendrait à acter une rupture lourde de symbole.
    Entretemps, l’EMBT est développé sur fonds propres par Nexter et KMW, cette dernière, entreprise indépendante ne pourra se résoudre à voir une offre concurrente développée exclusivement par Rheinmetall marcher sur ses plates-bandes jusqu’à l’arrivée du MGCS en 2035.
    Nexter a indiqué que le projet Ascalon serait proposé à l’export pour mise à jour de chars existants. Rien n’empêche donc KMW, spécialiste des chassis de proposer la tourelle française en lieu et pace de celle de Rheinmetall, désormais compétiteur.
    Le marché potentiel de 8000 chars, c’est maintenant, l’inventaire des Leopards disponibles diminue fortement et sauf à laisser la place aux Abrams et aux K-2 , il y at une réalité commerciale qui ne s’accomodera pas éternellement de la procrastination des dirigeants français et allemands.

    • Tempo dit :

      oups s’accommodera

    • HMX dit :

      « Personne ne reviendra jamais sur l’existence de KNDS qui est missionné pour développer le MGCS »

      Si vous le dites… attendez quand même avant d’investir toutes vos économies sur l’action KNDS dans le contexte actuel… Le MGCS est un programme mort né. Or, c’est clairement sur la perspective de ce programme que s’est bâtie l’alliance Nexter/KMW.

      Peut être que KNDS parviendra à surmonter cette crise originelle, notamment si l’EMBT venait en quelque sorte « remplacer » le MGCS, en faisant l’objet de commandes à court terme en France et en Allemagne. Mais rien n’est écrit. On peut aussi imaginer le scénario où l’Allemagne commande le KF-51 de Rheinmetall, tuant dans l’oeuf l’EMBT et la coopération avec les français sur le char du futur. Dans cette hypothèse, on ne donne pas cher de la survie de KNDS…

      • Tempo dit :

        @HMX
        Je vous renvoie à la réponse faite ci-après à Tschock qui faisait à peu près la même remarque que vous à savoir que bien que KNDS ait été constitué dans l’optique du MGCS, il n’en reste pas moins que désormais cette entité a une vie propre, qui dès le départ a investi sur l’EMBT donnant rendez vous au salon de Satory 2022 il y a de cela 2 ans certainement pas pour proposer la mouture Satory 2018 et qu’en attendant le MGCS, cette solution intermédiaire était indispensable pour occuper le marché

  22. Félix GARCIA dit :

    HS : Quelqu’un pour m’expliquer pourquoi on ne s’intéresse pas au VAB Mk3 (au-delà du fait qu’on achète des GRIFFON et des SERVAL) ?

  23. C dit :

    combien de temps perdu à se ridiculiser avec les allemands qui ne veulent que le marché….on a besoin d un chef compétant et responsable…et ce n’est pas le cas..dito pour le chasseur…..une armée dans 50 ans…???

  24. Maya dit :

    Ah nos amis allemands …. je me demande si ceux-là sont pires ou pas que nos amis turcs de l’OTAN. Vu la transformation de l’Allemagne en province turque d’ici 30 ans vu la démographie outre-Rhin , peut-être que ce sont déjà les mêmes.

  25. Virlat dit :

    …et si les allemands rejoignaient les russes? Bon je sais est nage et y en a plein (surtout 1) qui va dire révisé ton histoire…mais malheureusement je suis historien! Bon la c est un joke mais bon en 39 l accord à existe. Ce que je veux dire, c est que malgré nos bonnes volontés européennes (et encore..) rien n empêchera l histoire de se re- écrire. Dans le cas d un conflit national et frontalier, Je doute d un investissement européen!
    Mais bon je ne suis pas un trop
    J aime l histoire et remarque qu aujourd hui nous sommes dans une position, que l histoire à déjà vécu.

    • lgbtqi+ dit :

      Dans les livres d’histoires que vous affectionnait, il y a au temps de fautes ?

  26. Alpha (α) dit :

    Avec l’entrée de Rheinmetall dans le programme MGCS, imposée par l’Allemagne, la stricte parité 50/50 entre les deux partenaires initiaux de KNDS a volée en éclat. En fait, il semble que l’entrée du troisième larron dans ce programme était destinée à saper les fondements du programme franco-allemand, puisque le KF51 était déjà sur les rails, ce que ne pouvaient pas ignorer les politiques Allemands qui ne voyaient pas d’un bon oeil la fusion KMW/NEXTER…
    Au delà, on peut penser que les Allemands, après les tentatives manquées de rachats de KMW par Rheinmetall ont invité ce dernier dans le MGCS dans le seul but de prendre le contrôle de KNDS. Ainsi, Rheinmetall (dont 29% du capital sont détenus par des fonds américains…) prendrait le contrôle de deux concurrents, « shooterait » le MGCS et imposerait son KF51.
    Sauf que pour l’instant, il y a une épine française…
    Et vu le contexte géopolitique actuel, montrant que le MGCS arrivera trop tard (tout comme le SCAF/NGF d’ailleurs…) , rien ne dit qu’un EMBT opérationnel et produit rapidement par KNDS ne verra pas le jour… 2023 s’annonce passionnante !

    • Czar dit :

      faut pas non plus raconter n’importe quoi, RM n’a aucun moyen de prendre le contrôle de KNDS, vu que l’opération a été montée justement à 50-50 pour préserver au départ KMW de toute rachat hostile.

      En revanche, le plan allemand peut consister à choisir le Panther, pour que KNDS se retrouve à poil, ce qui rendre l’association avec Nexter moins intéressante. Là ils pousseraient, KNDS à exploser (je ne sais pas si c’est possible au vu de la fusion qui a été pensée justement par rapport à ce risque) et ils pousseraient ensuite à une concentration allemande du secteur, pour pouvoir ensuite effectuer une offensive pour récupérer tous les clients léo pour le nouvel acteur allemand (ça peut aussi expliquer le côté transitionnel du panther, histoire de laisser de la place à KMW récupéré)

      si on va vers ça, il faut que la France procède elle aussi à une concentration dans ce domaine en avalant Arquus pour avoir un acteur intégrant la gamme complète des blindés

      • Sorensen dit :

        Mais le pitre. La holding a justement été choisie pour pouvoir se découpler en cas de problème.

    • tschok dit :

      @Alpha,

      KNDS, c’est 50/50 entre l’Etat français et la famille Bode Wegmann, qui possèdait KMW.

      Faire entrer Rheinmetall de force dans le MGCS, avec répartition en trois tiers des lots ou pas, n’a aucune incidence là-dessus.

      Autrement dit, Rheinmetall ne prend pas le contrôle du groupe KNDS parce qu’il met un pied, et même deux, dans le programme MGCS, faut pas tout confondre.

      Le MGCS est un programme d’armement lancé par la France et l’Allemagne. KNDS est un groupe d’entreprises franco-allemand, gouverné par une holding mixte, à qui les deux pays ont confié la réalisation de ce programme, jusqu’à ce qu’un troisième larron se dise très intéressé lui-aussi et vienne mettre le boxon dans le programme MGCS, mais pas dans KNDS, qui reste un groupe franco-allemand, avec son activité, sa croissance, ces problèmes, sa vie, etc.

      Ce n’est donc pas parce que Rheinmetall fait de l’entrisme dans le programme MGCS qu’elle réalise par ricochet une sorte d’OPA sur KNDS, qui n’est d’ailleurs même pas cotée.

      La prise de contrôle de cette holding, c’est une opération capitalistique qui implique que l’un des deux actionnaires, ou les deux, cèdent leur participation à un acheteur qui prend le contrôle de la holding. Et l’Etat français et la famille Bode-Wegmann ont certainement passé des pactes d’actionnaires qui interdisent les manip à la con, outre les clauses statutaires.

      Et la loi, parce que la participation française dans la holding de tête, c’est du domaine public. Pour la céder, il faut une loi. Comme il avait fallu une loi pour autoriser l’apport d’actif de Giat Industrie lors de la fusion.

      Moi je veux bien qu’on fantasme sur les volontés allemandes de prise de contrôle, mais je ne vois pas trop comment Rheinmetall peut prendre pied dans KNDS si les deux actionnaires ne sont pas d’accord.

      En revanche, Rheinmetall pourrait provoquer l’implosion du groupe si jamais il parvenait à saboter le programme MGCS de l’intérieur: n’ayant plus de programme d’équipement majeur commun à réaliser, ce groupe pourrait effectivement se dissoudre, chaque actionnaire reprenant ses billes.

      Et à ce moment-là, Rheinmetall pourrait ne faire qu’une bouchée de KMW, et c’est peut-être ça le but de la manoeuvre.

      C’est-à-dire que côté allemand, on reviendrait au schéma qui avait été voulu en 2014 par le ministre de l’économie allemand, qui préfairait une fusion des deux champions allemands à une fusion KMW avec Nexter.

      Dans ce schéma, KNDS auraient ainsi deux ennemis mortels en Allemagne:
      – Son concurrent, Rheinmetall, qui veut tout simplement l’absorber ou lui faire la peau d’une façon ou d’une autre,
      – La classe politique allemande qui, d’après ce que j’ai compris, souhaite saboter les accords passés avec la France sur les grands programmes d’armement que nous avons en commun, et qui sont quasiment tous en état de mort cérébrale, sauf l’Eurodrone, parce qu’en définitive ils ne lui conviennent pas.

      Contrairement à Tempo, plus haut, qui pense que le MGCS et son attribution à KNDS ne seront pas remis en cause, je crois qu’il y a une conjonction de forces contraires qui sont quand même assez fortes en Allemagne et qu’elles tendent au sabotage de ce programme et à la fusion, ou l’absorption de KMW par Rheinmetall, quitte à ce que l’Allemagne réanime le programme MGCS par la suite, pour le poursuivre avec des partenaires, dont la France.

      Mais avec une autre clé de répartition, donc pas du 50/50, ni du 3 tiers. Du beaucoup moins.

      C’est en gros ce que dit Sorensen: on défait la fusion franco-allemande, on refait eine gut Gross Fuzion entre les deux champions allemands, ensuite on réanime le programme MGCS et on l’ouvre aux partenaires.

      Mais nous, tout ce cinoche, on en a rien à foutre, on veut juste un char pour remplacer le Leclerc. Ce drame interne à la société allemande change-t-il tant que ça la donne pour nous?

      On a compris que de toute façon les Allemands veulent saborder tous les programmes que nous avons lancés avec eux. Bon, soit. Maintenant, il faut avancer. Qu’ils fassent leur tambouille et puis on verra bien.

      Mais si on veut contrarier leur plan, c’est assez simple: il faut filer à KNDS des programmes majeurs, pour lui permettre de survivre au sabordage du MGCS par les Allemands et si ça se trouve, la famille Bode Wegmann est partante (d’ailleurs,c’est un peu dans leur nom de famille).

      Et puis on pourrait lancer une campagne d’influence en rappelant que la dénazification de l’Allemagne a été très superficielle, que les industriels allemands se sont comportés de façon absolument dégueulasse et que Rheinmetall a justement fait partie des pires. Je ne sais pas trop si c’est vrai, mais on s’en fout.

      Ca se fait ce genre de choses, même entre amis. Et en plus, si ça se trouve, c’est vrai. Par hasard, on pourrait lever un lièvre et rendre service à la démocratie allemande, à un moment où quand même, avec l’histoire du gaz russe, on se dit qu’il y a des choses un peu troubles.

      Bon, c’est vrai que ce serait un peu gonflé, m’enfin bref, on a quelques cordes à notre arc, malgré tout.

      • Aramis dit :

        « Mais si on veut contrarier leur plan, c’est assez simple: il faut filer à KNDS des programmes majeurs, pour lui permettre de survivre au sabordage du MGCS par les Allemands et si ça se trouve, la famille Bode Wegmann est partante (d’ailleurs,c’est un peu dans leur nom de famille). » Pour ça il faut faire ce qu’on ne veut jamais faire: payer.

      • Tempo dit :

        @Tschok
        Comme je l’ai indiqué , KNDS a été à l’origine constitué pour porter le projet MGCS, peut-être celui-ci se fera peut-être sera-t-il abandonné pour les raisons politiques et industrielles que vous évoquez.
        (J’ai toujours indiqué dans des posts antérieurs l’intérêt qu’il y avait à porter à l’EMBT notamment à l’occasion du dernier salon de Satory qui ne se limiterait pas à l’addition de la tourelle du Leclerc et du châssis du Leopard)
        Par contre je suis convaincu que KNDS en temps que société ne sera pas remise en cause pour la bonne et simple raison que KMW fera tout pour sauvegarder son indépendance quelquesoit les pressions exercées par un Bundestag travaillé par Rheinmetall et W. Schauble; ce n’est définitivement pas l’intérêt de la famille Bode.
        La liquidation de KNDS irait à l’encontre des engagements pris lors du Traité d’Aix La Chapelle et porterait un coup très rude au projet d’Europe fédérale contenu dans le manifeste électoral de la coalition tricolore.
        3 réactions possibles du côté français
        1° commander l’EMBT pour rendre la situation irréversible tout en bénéficiant des expertises conjuguées de Nexter et KMW
        2° prendre acte de la dissolution de KNDS et construire le successeur du Leclerc XLR en solo (et pourquoi avec les sommes libérées du désengagment de l’Eurodrone)
        3° accepter la dissolution de KNDS qui sonnerait comme un échec cinglant pour la stratégie du P.R
        dans sa volonté d’aller dans le sens des souhaits d’O. scholz (cf discours de Prague) provoquant en retour une vive réaction du parlement. En tout état de cause, la constitution d’une BITD européenne
        deviendrait parfaitement illusoire.
        Le premier scénario me paraît d’évidence, le plus souhaitable.

        • tschok dit :

          @Tempo,

          Mais je suis bien d’accord avec vous.

          Le scénario 1 est celui qui colle, et de loin, le mieux à nos intérêts.

          Les ennemis de KNDS ne sont pas en France ( à part Scope et les autres abrutis de son espèce), ils sont en Allemagne.

          Mais il ne faut pas se leurrer, de mon point de vue: la dissolution de KNDS fait partie des scénarios.

          On a un vrai problème avec une partie de l’Allemagne. Mais on ne sait pas laquelle.

          Une partie de l’Allemagne entreprend de détruire méthodiquement ce qui a été fait avec la France. Cette partie gagne, pour l’instant.

          Elle n’est pas identifiée de ce côté du Rhin: on a un déficit d’informations. On ne décode pas ce qui se passe. On est dans le brouillard.

          On a qu’une multitude de Scope ou de Félix Garcia, en tant que puissance analytique française. Autrement dit, on est nul.

          Il y a déjà très longtemps que ça déconne profondément et qu’il n’y a pas le moindre début d’analyse, à part les trucs stupides qu’on peut lire dans les commentaires de ce blogs (les Allemands nous veulent du mal, ils veulent siphonner la techno françaises, ils sont les vassaux des Amerloques, etc).

          Le degré zéro de l’analyse stratégique.

          Il faut aller chercher les infos et comprendre de façon très précise ce qui se passe chez les Boches et pourquoi ça ne marche plus avec eux.

          Le pourquoi, il se trouve souvent dans le comment. Il faut regarder de façon approfondie qui a fait quoi pour saborder quelque chose comme 15 ans de diplomatie franco-allemande, et qu’on ne peut pas attribuer à une simple brouille dans un vieux couple.

          Le truc qui cloche, c’est que pour moi, c’est pas justifié par les circonstances stratégiques.

          On ne peut pas continuer avec eux tant qu’on n’a pas résolu ce problème. Il y a un saboteur dans la boucle, Il faut le trouver et le neutraliser. Et il est chez eux.

          • Félix GARCIA dit :

            « On a qu’une multitude de Scope ou de Félix Garcia, en tant que puissance analytique française. Autrement dit, on est nul. »

            Y a pas à dire … j’ai hâte de voir votre gueule le jour où les « Crédits Carbone » (avec ce que cela implique au niveau économique [et donc industriel]) seront mis en place …

            « Le degré zéro de l’analyse stratégique. »
            Oooh … putain … je crois que ce sera le seul aspect positif de la chose : vous faire enfin fermer votre grande gueule …

          • asvard dit :

            « …Il faut aller chercher les infos et comprendre de façon très précise ce qui se passe chez les Boches et pourquoi ça ne marche plus avec eux…. »

            Le ressenti en Allemagne c’est qu’ils se sont sont sentis floués (à tors ou à raison) pour Airbus et donc maintenant ils sont un peu frileux. Le fait est que pour un Allemand Airbus c’est Français

        • ScopeWizard dit :

          tschok obsédé par Scope…

          Comme si Scope avait à lui seul pouvoir de faire tourner la planète….

          Et que comme de bien entendu en digne idiot-utile lui-même , il traite d’ abruti….

          Cet espace devient de plus en plus attractif ; le niveau s’ élève , y a pas à dire….

        • Félix GARCIA dit :

          « La liquidation de KNDS irait à l’encontre des engagements pris lors du Traité d’Aix La Chapelle et porterait un coup très rude au projet d’Europe fédérale contenu dans le manifeste électoral de la coalition tricolore. »
          Une excellente de faire imploser KNDS du coup (d’une pierre cent coups).

    • tow dit :

      Non et encore non, l’entrée de RM n’a pas amputé à Nexter sa part de 50% , c’est au contraire la part de KMW qui se voit réduite pour des considérations propres aux allemands. C’est bien entendu emmerdant d’un point de vue du groupe KNDS mais pour Nexter, ça ne change rien!

  27. albert dit :

    C’est devenu un sport nationale en Allemagne de foutre le bordel dans tous les programmes franco-allemand.
    En meme temps nous on est trop idiot pour le comprendre. Tant qu’on aura des présidents pro européen qui ont la doctrine de tout faire avec les allemands par symbole pro européen, on n’avancera pas.
    en meme temps, j’ai la nette impression qu’à l’avenir plus personne ne voudra bosser avec eux, ils sont ne train de se plomber leur image de partenaire.

    • tschok dit :

      Nan, nan Albert, c’est bien compris, mais les conséquences sont si sérieuses qu’on a quand même des difficultés à véritablement prendre acte de cet échec.

      Et on espère que malgré tout les Allemands sont quand même attachés à la coopération franco-allemande, vu que les raisons pour lesquelles chacun de ces programmes a été saboté par nos partenaires sont, quand on les considère isolément, assez rationnelles et légitimes.

      Par exemple, pour le programme d’avion de patrouille maritime, ils avaient un problème sérieux d’agenda, vu que leurs avions tombaient en ruine. Et puis le comportement de Dassault n’a pas été complètement pur, non plus.

      Pour le Tigre, ils ont trouvé ca trop cher. C’est vrai que c’est cher, en plus.

      Pour le SCAF, c’est compliqué donc je ne rentre pas dans le détail, mais leur position se défend.

      Etc.

      Mais quand on regarde le tableau général, et la situation à laquelle on est parvenu, ben on se dit qu’ils ont quand même torpillé tout ce qu’on avait lancé en commun. C’est un simple constat factuel.

      Donc, on se demande pourquoi l’Allemagne a signé des parchemins avec nous pour finalement se dédire. D’habitude, les Boches sont plutôt des gens sérieux et on a souvent travaillé avec eux par le passé de façon satisfaisante. Alors évidemment chacun y va de sa petite théorie du complot, mais je ne pense pas que ce soit ça.

      Je pense qu’il y a plusieurs explications et qu’elles sont compliquées parce que les Allemands sont des gens compliqués. On n’a pas tout décodé.

      M’enfin bon, compliqués ou pas, ils nous foutent dans la merde parce qu’on a calibré le financement de tous ces programmes en comptant sur leur porte-monnaie, faut quand même le dire. Et sur les débouchés que représentent leurs commandes publiques. Et aussi sur le savoir-faire de leur industrie dans des domaines où on n’en a pas, comme les gros moteurs de char, par exemple.

      Mais ce sentiment d’échec est interne à la France. Je ne pense pas que l’opinion publique allemande en soit consciente, ni personne d’autre en Europe ou ailleurs, sauf dans peut-être dans le milieu militaro-industriel où les gens se tiennent au courant et analyse beaucoup ce qui se passe.

      Et je suis quasi-sûr que la classe politique allemande n’en pas même pas conscience non plus, ce qui est quand même un peu inquiétant. A tout péter, il doit y avoir une demie-douzaine d’hommes ou de femmes politiques allemands qui ont pu éventuellement se demander, mais pas pendant plus de 30 secondes, entre deux cafés à la buvette du Reichstag: mais au fait, on n’a pas arrêté de leur claquer le beignet aux Français, avec nos programmes d’armement communs, comment ils vont le prendre? Mal?

      Pour eux, c’est pas un sujet, j’ai l’impression.

      • vrai_chasseur dit :

        @tschok
        Pour faire un programme d’armement structurant, inscrit sur plusieurs années, il faut … une direction de programme.
        La France a la DGA, certes imparfaite mais jouant ce rôle d’ensemblier et d’interface fédérateur entre les industriels, les militaires et le pouvoir qui détient les budgets.
        Il n’y a personne tenant ce rôle en Allemagne. C’est aussi « simple » que cela.
        Confiez leur une direction de programme d’armement et ça va aussitôt osciller dans un grand mouvement de logique floue entre le Bundestag, les industriels (qui dans le cas des blindés se tirent la bourre), la Bundeswehr, et le BAAINBw lequel n’a qu’une compétence d’acquisition d’armements.
        Conséquence du bordel ambiant côté allemand : comme on ne sait pas comment avancer, et que la Bundeswehr a des besoins opérationnels à couvrir, ça finit immanquablement à la case ‘achat’ (c’est là où les USA attendent en embuscade) où à la case ‘les industriels allemands ont le dernier mot’ en proposant leurs produits maison tout emballés.

        L’erreur est de penser que l’Allemagne torpille volontairement les coopérations. Elle ne les torpille pas, elle les souhaite au contraire. Mais elle les « merdoie », car pour l’instant elle ne sait pas diriger un grand programme d’armement. Cela ne s’improvise absolument pas et savoir le faire prend beaucoup de temps. C’est sur ce point précis où la France en tant que partenaire n’est à mon sens pas assez exigeante.

        • Aymard de Ledonner dit :

          C’est vrai qu’en France le pouvoir executif a la haute main sur les programmes d’armement via son bras armé : la DGA. Le parlement est tenu au courant par politesse mais il n’a pas vraiment son mot à dire. Tous les industriels majeurs de l’armement sont contrôlés par l’Etat et même si Dassault est capitalistiquement indépendant, il dépend trop du soutien de l’Etat pour jouer les rebelles.
          Ceci permet de mener des programmes sur 20 ans sans partir dans le fossé.
          Même si en Allemagne, le fonctionnement est totalement différent, je ne suis pas sur que cela suffise à expliquer le désastre actuel et le sabordage de presque l’ensemble des programmes menés en commun.
          Mais je ne suis pas aussi optimiste que Tschok dans le sens ou je ne suis pas sur qu’on ait le temps de prendre le temps de comprendre finement ce qui se passe. Il faut avancer et mettre les allemands au pied du mur. Pour le MGCS on affirme que Rheinmetall est sortit tout seul du projet en sortant son panther et on fait une commande de chars avec châssis KMW et tourelle Nexter / canon Ascalon et pour le SCAF on dit aux allemands que si Airbus n’a pas signé avant une date fixée, on annonce publiquement que le projet est mort en leur faisant porter le chapeau. Il faut crever l’abscès. Il faudra alors trouver d’autres partenaires sans pouvoir se permettre d’être trop exigeant. On peut développer les drones avec les australiens qui ont du savoir-faire. Pour l’avion je propose les UAE qui sont un partenaire ancien, qui ont le chéquier épais et qui sont plus fiables que les indiens.

          • Tempo dit :

            Je plussoie votre proposition qui est d’autant plus nécessaire que beaucoup de pays européens cherchent à s’équiper rapidement, les commandes passées auprès des US et de la Corée du Sud vont geler les débouchés pour les 2/3 décennies à venir et restreindre d’autant les opportunités d’export se traduisant par un coût unitaire moins compétitif.
            Pour répondre aux défis prix et délai, l’équipe projet EMBT fait volontairement appel à des technologies éprouvées pour faire face à cette urgence et son architecture sera forcément ouverte pour satisfaire les besoins spécifiques des clients tout en se ménageant la possibilité d’intégrer les futurs développements une fois ceux-ci dsiponibles.
            https://www.edrmagazine.eu/knds-from-the-leo-clerc-to-the-e-mbt

  28. Tannenberg dit :

    @Alpha: +1000 , vu comme cela, effectivement les lobbys de l’armement US ont bien manœuvré pour éviter qu’un autre concurrent européen puisse venir les encombrer sur le marché des MBT / / / Question bonus: qu’on remette la chaîne de production du Leclerc au goût du jour, ce serait tellement impossible? ou bien trop de sous-traitants critiques ont déjà disparu? Autre question bonus : nos politiques français sont ils suffisamment idiots pour se coltiner le Bundestag qui peut nous bloquer les livraisons des pièces qu’ils produiront sur nos MBT, pour des questions de politique allemande interne ou externe? on sait déjà qu’ils peuvent nous signer tous les accords qu’ils veulent et ne pas les respecter…

  29. Sorensen dit :

    Le fou rire, le technicien de surface des chiottes de Trappier est venu sur son clavier à 20 balles…
    Rheinmetall ne fait pas partie de la holding. Ce sont précisément les politiques qui ont poussé KMW sur un programme franco-allemand sans Rheinmetall, bloquant le rachat de kmw. D’où les menaces de procès tout azimut qui ont poussé l’Allemagne a intégrer Rheinmetall.
    Rheinmetall ne torpille pas le MGCS, elle pousse sa solution. Il ne se passera rien avant 2025, date du lancement de la production du KF-51.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      –Il ne se passera rien avant 2025, date du lancement de la production du KF-51.

      Vous en savez des choses et le client de lancement est? Pour l’instant vous supputez.

      • Sorensen dit :

        Rien à voir avec le client. Mais avec le dimensionnement de la ligne de production. Pour vendre, il faut avoir quelque chose à vendre.

        • tschok dit :

          Oui mais côté dimensionnement de la ligne de production, Rheinmetall, c’est pas ça. Le concept du KF 51, c’est que c’est le client qui le fabrique, sous supervision de Rheinmetall, mais pas par Rhienmetall.

          En pratique ça prend la forme d’une joint-venture adaptée au client.

          Les Allemands font comme nous avec les sous-marins en Australie: on ne vend pas 12 trucs, ou 100 ou 500, on vend une capacité à le produire par le client, en collaboration avec lui. On l’aide à faire le système de production en se gardant les verrous techno et capitalistiques à l’aide d’un ensemble contractuel complexe.

          C’est aussi la raison pour laquelle la « date de production », que vous fixez en 2025 comme si on lançait une fusée à une heure dite, est théorique: en fait, ça va dépendre des clients, et de ce qu’ils sont prêts à produire.

          Mettons que Rheinmetall parvienne à vendre son KF 51 aux Tchèques. L’entrée en production de série dépendra de la maturité du développement par rapport aux industriels locaux concernés: s’ils sont prêts en 2025, ils lanceront la production. S »il ne le sont pas, ce sera plus tard.

          C’est la façon dont on vend les armes aujourd’hui: le client les monte lui-même, comme des meubles Ikea.

          La question qu’on se pose, c’est de savoir si Rheinmetall sait faire, parce que c’est un job d’intégrateur de systèmes, l’air de rien. Et à la base, historiquement, Rheinmetall, c’est un métallo.

          C’est un beau métier, métallo. Toute notre civilisation repose dessus. Mais intégrateur, c’est un autre métier. Et c’est une autre civilisation.

        • GHOST dit :

          ..et le client c´est avant tout l´Allemagne.. ensuite les pays Nordiques et le reste de l´Europe

  30. Flo dit :

    Dans 10 ans le gouvernement Français va annoncer la commande mirobolante de 10 microcopies de ce char un « geste fort » selon l’Elysée.

  31. Titi dit :

    Après dans un couple on apprend de l’autre, cette coopération a peut-être permis à chacun de combler ses lacunes qui a divorcer …

  32. Waroch dit :

    Petite pensée amicale pour les ronchons habituels des sujets sur les acronymes pour cruciverbistes: SCORPION, YODA, etc…
    Vous avez gagné, maintenant nous voilà bien EMBT!

    *badamtss*

  33. rga dit :

    Que de piège à obus sur la tourelle de l’EMBT! aucune chance d’y voir un impacteur être dévié. Celle du KF 51 panther est nettement plus profilée. Ceci dit pour le SCAF et le MGBT, je rejoins les commentaires: l’Horizon 2040, à l’aune de la déferlante de crises successives, c’est vraiment trop loin. Donc l’objet conçu par Rheinmetall est le top de la production européenne. Et donc tout le monde s’y rallie pour l’améliorer, avec différents armements si besoin

  34. Polymères dit :

    Comme je l’ai déjà expliqué plusieurs fois, l’intérêt français se porte avant tout sur le SCAF.
    Que ce soit l’eurodrone ou le MGCS, ils font partis d’un « ensemble » , une offre « groupée ». La France donnant aux allemands la maîtrise d’ouvrage de l’eurodrone et du MGCS afin que les allemands laissent la France mener celle du SCAF qui brasse bien plus de milliards et à des enjeux plus importants.
    Faut le comprendre car ça permet de saisir certaines choses. Les allemands se sont laissés entraînés par la France dans ces programmes, ne l’oublions pas. Berlin après avoir signé semble comprendre que le SCAF est plus stratégique que le reste et que c’est la France qui en tire le plus. D’où les hésitations et autres volontés amenant à des blocages.
    Mais l’autre problème c’est que ces programmes répondent à un calendrier plus intéressant pour la France que pour les allemands.
    On peut dire que nous avons presque 10 ans de délai supplémentaires que pour les allemands. Nous avons le Reaper quand les allemands sont encore dans du bricolage locatif. Notre besoin de renouvellement pour le Rafale est vers 2040, quand les allemands ont des besoins déjà immédiat ( remplacement du Tornado par le F-35).
    Pour le MGCS c’est le même problème, on est en train de rénover le Leclerc pour qu’il soit dans les clous jusqu’en 2040, quand les allemands ont 2030 en ligne de mire.
    Donc avec les évènements récents qui voit l’Allemagne chercher rapidement à reprendre du poil de la bête, on voit donc un gros blocage au niveau du calendrier de ces programmes et ils finissent par trancher là où avant ils pouvaient chercher un intérêt industriel. Ils n’hésitent donc plus à prendre de suite du F35 plutôt que chercher une solution, idem pour le patrouilleur maritime, ils n’ont pas le temps de la France.

    Certains ici vont se réjouir de voir ces programmes potentiellement se rompre, mais attention à ne pas trop espérer que nous allons faire franco-français facilement, plus rapidement et moins cher.
    Je l’ai souvent expliqué, si le MGCS se casse la gueule, les allemands feront rapidement un char car ils ont les compétences quand nous on finira par repousser la chose car on se dira qu’il y a encore quelques années. Le truc c’est qu’au final, au lieu d’avoir un char français on finit par se dire que faire un programme national ou il faut presque tout refaire pour 200 chars, ça n’en vaut pas la peine et qu’on finisse par choisir un char 100% allemand.
    La leçon à tirer immédiatement, l’adaptation à faire, c’est qu’il faut accélérer le MGCS quitte à en réduire certaines spécificités pour préserver une part française. Sinon on risque fortement de se retrouver non pas avec un char 100% français, mais un char 100% allemand dans notre armée, peu importe si derrière l’écran on rêve que la fin du MGCS signifierait la résurrection d’une ligne de production de chars français.
    Il y a des considérations financières qui sont déterminantes et si on peut penser que la guerre en Ukraine appelle à réveiller certains aspects, on paye aussi l’inflation qui est pour grande partie le résultat de la politique anti-covid et non pas des sanctions contre la Russie, ce n’est qu’un élément complémentaire. Le camp pro-russe nous vends les sanctions comme cause de notre inflation, mais ce n’est pas en levant les sanctions que la situation se debloquera, c’est bien l’épisode du COVID et de la planche à billets qui est la cause de 80% des problèmes actuels. Il y a quelques années, des gens disaient qu’il fallait quitter l’€ (1€=1$50 à l’époque) pour obtenir une monnaie plus faible, gage de solution pour notre développement économique et commercial. Aujourd’hui l’€ est sous les 1$ , on en est où de notre balance commerciale, de notre développement économique grâce à un € plus « faible »?
    Vu que l’€ est plus faible, la valeur des produits vont forcément baisser sur le marché international, donc on va avoir droit à un boom des nos ventes d’armes ?
    On verra bien si tout cela était crédible ou si l’€ n’a été qu’un bouc émissaire au même titre qu’on a l’impression qu’en quittant l’UE on va connaître un bond économique comme le RU (…) ou qu’en quittant l’OTAN on va voir une armée française combler tous ses manques et gagner en puissance car forcément l’OTAN l’en empêcherait actuellement.
    Ce que je veux dire c’est qu’il faut arrêter de se chercher des bouc émissaire à des difficultés et blocages qui sont bien nationaux. Ce n’est pas la faute des américains, ni de l’Europe, ni des allemands, ni de l’€ ou de quoi que ce soit qui empêcherait la France d’investir plus dans les armées, de devenir excédentaire, de réduire sa dette.
    C’est principalement un problème propre aux Français qui sont réfractaires à tout sauf à recevoir plus sans rien faire. Le politique doit s’adapter à cela et à la moindre volonté d’imposer une réforme, la rue pousse à faire marche arrière. C’est pour cela que je dis toujours, peu importe qui gouverne, peu importe les idées d’un parti, il est toujours facile de dire yakafokon quand on ne décide de rien. Alors les opposants d’un jour qui deviennent les décideurs du lendemain et pensent appliquer leurs idées finissent par obtenir eux-mêmes le type d’opposition qu’ils étaient et finissent par subir du blocage et être mal aimé.
    Il y a 2 ans le prix du gasoil à 1€50 poussait des millions de gens dans la rue et amenait des extrémistes à tout casser, aujourd’hui on frôle depuis des mois les 2€ et rien.
    La subtilité des faits, des décisions, des choix est permanente. On peut la critiquer, mais tout doit obligatoirement être subtil, caché, on ne peut pas demain vouloir doubler le budget de la défense car il faudrait rapidement trouver l’argent soit par des économies soit par des recettes (des impôts et taxes à défaut de croissance).

    • Czar dit :

      « Ce petit pensum en marche pour élargir vos Horizons vers une nouvelle Renaissance vous a été offert par les vaccins Bourla. Bourla? on y reviendra ! »

      donc notre présidernt génial a su imposer son calendrier à ces allemands stupides qui n’ont rien vu venir. Finesse et champagne…

      a priori, lorsqu’il auront acheté leurs F35 c’est la calendrier génial des glavioteurs de mots ministériels qui sera un peu djeust

      on a tellement été géniaux sur le MALE que les entreprises françaises seront marginalisées et le moteur US sur un truc dont on n’a effectivement aucun besoin

      et on peut décliner l’analyse à chacun des cas cités

      un conseil : arrêtez de scintiller, ça nous aveugle.

    • tschok dit :

      @Polylèmre,

      Je pense qu’il faut disjoindre.

      La stratégie française (considérer l’ensemble des accords passés avec les Boches comme un tout indivisible) se heurte manifestement à un écueil.

      Ca ne tient plus la route depuis longtemps en fait.

      Sinon, sur le reste, je vous suis. C’est intelligent et méthodique.

      Bon, on a l’impression que vous adressez plus aux vieux cons réactionnaires et dépressifs qu’aux gens normaux, mais en même temps vous avez raison de faire avec votre lectorat. La France n’est pas un pays qui rajeunit, non plus.

  35. totoro dit :

    Pour disrupter définitivement Rheinmetal, en plus du 140, des télésco, des tourelleaux, j’y collerai du stealth thermique (Peltier) et optique Caméléon, au moins en démo visuelle.
    Autant de choses dont ne diospose pas du tout Rheinmetal.
    leur char n’est qu’un lookalike de nouvelle génération, contrairement à la proposition EMBT

  36. rodolphe dit :

    embt ne pourrait pas remplacer le leclerc ( avec des modifications que pour l’armée francais)

  37. Bomber X dit :

    @Alpha (..)
    + 1 !
    Notons que le Teutonique limité n’a rien compris à votre post, mélangeant tout pour essayer de faire croire qu’il maitrise le sujet.
    Donc – 10 pour Sorensen ! Au coin avec le bonnet d’âne ! 🙂

  38. Félix GARCIA dit :

    ELEMENTS DE REFLEXION SUR L’AVENIR DU CHAR DANS L’ARMEE DE TERRE
    https://blablachars.blogspot.com/2022/09/pour-une-vraie-reflexion-sur-lavenir-du.html

  39. laborde dit :

    perso , je trouve la tourelle nickel offrand peut de posibilité de tir direct , avec un groupe propulsseur hybride efficace et c’est le top

  40. Bob dit :

    On a dit qu’il faut des chars maintenant ! Ils sont aussi forts que nuls chez KNDS ! Ils ne disent rien sur leur capacité à produire aujourd’hui contrairement à RM?
    Pas de 140 mm, pas de motopropulseur !

    • tschok dit :

      Salut Félix,

      Vous bossez enfin pour Dassault?

      Eh ben c’est bien d’avoir fini par trouver un petit job.

      Suffisait de traverser la rue, habilement.

  41. Poorfendheur dit :

    Les chars Leclerc sont là pour un éventuel conflit continental.
    Les choses se réchauffe, mais si les ruskoffs ou les chintoks devaient se rapprocher des frontières de l UE et les franchir, ils ne serviraient à rien…

    À ce moment là, on en serait déjà aux ogives atomiques…

    Outre-mer ?

    Pffffff…

    Pour repousser les turcs ?…
    Erdo le fada pète plus haut que son cul…

    Bref…

    Les Leclers c’est du passé…

    C’est comme la cavalerie en 45…

    Il faut surtout d’abord de quoi détruire ceux des autres… Akeron MP et drones

    De bons drones anéantissent tous types de chars.

    Donc, c’est foutre l’argent par les fenêtres d’en commander d’autres…

    Demandez aux arméniens ce qu’ils en pensent…

    Bon… Je dis ça… A moins qu’on ne soit plus capables de faire mieux que les turcs en la matière…

  42. Nexterience dit :

    Quelques infos non lues :
    1- l’Embt est plus novateur que le KF-51, qui reste une classique évolution, au pire un rattrapage du retard par rapport au Leclerc : chargeur auto permettant une tourelle moins lourde, 4e opérateur, évolution calibre.
    La France est en avance par expérience sur le chargeur auto, le réseau info de combat, la stabilisation totale du canon et surtout l’architecture tourelle ultracompacte 2 opérateurs.
    Une tourelle compacte fait économiser des tonnes de blindage à protection égale.
    .
    2- le Nexter 140 est plus telescopé que le 130 allemand, ce qui rend la munition moins longue. Il est possible que le 140 soit pour un usage plus offensif et le 130 plus défensif, ce qui correspondrait aux différences de doctrine.
    Quant aux comparaisons de masse à 3 tonnes près, elle sont inutiles car dépendantes des options de protection.
    .
    3- la tourelle est accessoirisée? le premier duel est de détecter avant l’ennemi pour dominer et ne pas encaisser. La carapace tourelle est si petite que les accessoires et capteurs sont les seuls volumes importants.
    .
    4- la communication autour du « prêt à produire » peut être juste une tactique commerciale redoutable : peu importe la réalité, une fois la promesse donnée, l’industriel a ferré le client et peut lui imposer quelques retards scandaleux indolores, étant donné le pactole à prendre. C’était la technique F-35 de Lockheed…
    .
    @Tshock, vous avez loupé l’info: à un moment, Rheinmetall a bien proposé de prendre le contrôle de KNDS par rachat:
    https://www.challenges.fr/finance-et-marche/rheinmetall-lorgne-une-part-majoritaire-dans-knds_630941

  43. patricedefrance dit :

    les teutons remporteront la mise meme sans etre meilleurs car ils ont une image de qualité a l export, pourtant les connaisseurs constatent que le matos fr est mieu meme seul contre tous grace a l experience sur le terrain qui remonte en permenance aux fabricants. S associer a un teuton pour l image ne changera rien car tlm preferera un char pur allemand que moitier fr/ger.. il faut rester sois meme, porter le maillot de son equipe avec fierté, garder nos specificités, et miracle tlm se tournera vers nous et reconnaitra la qualité fr (ca me rappelle les rafales vs eurofighters) ou rien ne s exportait au debut alors que mtn les lignes de prod ne suivent plus!

  44. Thomas dit :

    Les différentes interventions de Sorensen, moulin à vent envers des locuteurs bornés exhibants leur étroitesse d’esprit, m’ont convaincu de l’intérêt de la suppression des commentaires, à défaut d’une élévation de leur contenu.

  45. 2027Fin dit :

    L’Allemagne pourrait bien encore détruire l’Europe sans tirer un coup de feu cette fois-ci.
    Berlin nous a endormi sur tous ces projets collaboratifs sensés promouvoir le futur d’une Europe de la défense. Les 70 années sous protection otanienne US, la réunification et l’Euro contre l’annulation de la dette de l’occupation, etc ont fait de cette grande nation de marchands, des opportunistes qui rêvent désormais de puissance…
    Le danger c’est le temps perdu. Leur vision stratégique s’articule clairement autour d’une absorption de la BTID française sinon de sa disparition. Leur mercantilisme débridé joue contre nous, l’Europe.

    Je pense que la France a eu plus de succès avec les Britanniques comme avec MBDA, des armées partageant la même philosophie et surtout des RETEX et OPEX que les allemands n’ont pas.

    Le compte à rebours est lancé. L’Europe est en ligne de mire . L’engrenage géostratégique de la guerre en Ukraine peut créer une situation propice aux retournements d’alliance. Erdogan est à surveiller comme le lait sur le feu.

  46. Ranx38 dit :

    Une bonne question à ce poser….à qui bénéficie la prise de retard de ce programme et quelle est la date clé du point de non retour !?