Deux bombardiers B-52H ont participé à un exercice de l’armée de l’Air et de l’Espace à Captieux

Depuis la mi-août, quatre bombardiers stratégiques B-52H Stratofortress du 5th Bomb Wing de l’US Air Force sont basés à Fairford [Royaume-Uni] dans le but de « promouvoir » l’interopérabilité entre alliés de l’Otan [actuels et futurs, ndlr], de démontrer la capacité de « projection de puissance » des forces américaines en Europe et d’effectuer des missions de « réassurance » au profit des pays proches de la Russie.

Ces B-52H ont très vite été « mis dans le bain », avec un exercice ayant consisté à larguer trois bombes GBU-31 sur des cibles désignées par des contrôleurs aériens avancés [JTAC] suédois alors qu’ils survolaient le champ de tir de Vidsel [Suède], tout en étant escortés par des JAS-39 Gripen et des F-35A norvégiens durant leur parcours.

Par la suite, ces bombardiers américains ont enchainé les missions, notamment sur le flanc oriental de l’Otan, en particulier dans la région de la mer Noire et dans celle de la Baltique. D’ailleurs, le 2 septembre, deux d’entre-eux ont survolé Stockholm à basse altitude, dans le cadre de « l’intensification d’exercices communs organisés en vue de l’adhésion suédoise à l’Otan ».

Cela étant, les missions de ces B-52H ne concernent pas uniquement le nord et l’est de l’Europe. Le 31 août, deux de ces bombardiers de l’US Air Force ont mis le cap vers le champ de tir et polygone d’essai [CTPE] de Captieux [Landes] pour prendre part à un exercice impliquant les JTAC du Commando parachutiste de l’Air [CPA 20], l’escadron protection de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan, des Rafale du Régiment de chasse 2/30 Normandie-Niémen, un drone MQ-9 Reaper de l’escadron 1/33 Belfort et un avion ravitailleur C-135FR. Des opérateurs du 1er Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine [RPIMa] y ont également participé.

D’après le Commandement aérien allié de l’Otan, les deux B-52H ont d’abord mis le cap vers l’Europe centrale [puis l’Italie?] avant de se diriger vers la France. « Les B-52 ont décollé de Fairford et ont survolé l’Europe centrale pour s’entraîner avec des équipes d’opérations spéciales françaises et italiennes. Cette intégration a fourni une formation vitale à l’appui aérien rapproché allié », a-t-il en effet précisé.

L’état-major de l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE] n’a pas officiellement communiqué sur cet exercice. Du moins pas encore. Pour le moment, seule la Brigade des Forces Spéciales Air [BFSA] l’a succintement évoqué sur les réseaux sociaux.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

73 contributions

  1. Guillotin dit :

     » D’après le Commandement aérien allié de l’Otan, les deux B-52H ont d’abord mis le cap vers l’Europe centrale [puis l’Italie?] avant de se diriger vers la France. « Les B-52 ont décollé de Fairford et ont survolé l’Europe centrale pour s’entraîner avec des équipes d’opérations spéciales françaises et italiennes.  »
    ah bon ? c’est nouveau !
    les sites de suivi d’avion en ADS-B ont suivi les avions depuis leur décollage de Fairford, et direct sur la France en passant en gros par l’ouest de la Normandie et en descendant tout droit sur Captieux. Les deux avions,  » Spicy »31″ et « Spicy 32 » avaient choisi d’être « visibles » et l’ont donc été, on a même pu suivre leurs conversations entre appareils en radio UHF …pas de périple en europe de l’est, en tous cas, et une longue séquence au-dessus de Captieux
    le Commandement aérien allié de l’Otan se trompe, soit volontairement, soit non ,ou bien mélange plusieurs missions pour faire joli . En tous cas cette bourde de communication en dit long sur leur professionnalisme, dans une  » démonstration » par l’exemple,et que je note.
    Je précise aussi que, comme certains, j’ai des copies d’écran de cette mission, évidemment . Si le commandement aérien allié de l’OTAN veut des informations fiables, il peut toujours s’adresser à moi . LOL .

    • mich dit :

      « LOL  » ,c ‘est le mot juste en effet !

      • Vroom dit :

        Non, c’est bien , ils sont arrivés directement d’EGVA , travail à captieux, ravitaillement, puis retour EGVA. Mission courte.
        Seul le 31 avait son mode S à l’aller, en patrouille avec le 32.
        Je n’ai pas suivi le retour, s’ils étaient ensemble ou pas.
        Ils sont arrivés puis

        • mich dit :

          Dites moi @Vroom, nous n ‘avez quand même pas cru que je faisais un comentaire au premier degré à l’ ami @Le GLAIVE dit @Guillotin ?

          • Vroom dit :

            Oula, vu le peu de commentaires que je lis depuis quelques temps, le peu de temps que je passe sur le blog, je ne prends plus le temps de savoir si c’est 1er, 2ème…., de savoir qui est qui et/ou qui se fait passer pour qui…

          • mich dit :

            Pourtant c ‘est un vieux de la veille maintenant ,mais vous avez raison pas facile de suivre quand on loupe un peu .

    • LEONARD dit :

      @Covid-29
      Vous qu’êtes en ligne directe avec le Kremlin (et avec la Chine aussi, mais ce n’est pas le propos), est ce que vous pouvez expliquer l’attitude de Ramzan ?
      Parce que, j’espère que c’est un piratage, sinon, c’est lunaire, non ?
      https://t.me/RKadyrov_95/2786

      Je vous mets la traduction, parce que le fil de cuivre attaché au prunier, çà déglingue la 4G:
      « Amis, aujourd’hui, j’ai appris qu’il s’avère que je suis un « foie long » parmi les chefs ACTUELS des entités constitutives de la Fédération de Russie.
      J’ai moi-même remarqué que je restais assis trop longtemps. Je pense que j’ai pleinement mérité des vacances indéfinies et longues.
      J’espère que vous me soutiendrez et comprendrez. »

      Ne voyez pas malice dans mon questionnement, mais je n’ai pas @aleksandar sous la main pour nous éclairer.

      • Guillotin dit :

        @ LEONARD : quel rapport avec l’article ici ? avec le sujet ? avec mon commentaire ? Vous avez repris Kherson et vous voilà oisif ? Je pensais que vous alliez aussi reprendre Marioupol ce week-end, du coup je suis déçu !

        • Bangkapi dit :

          Faux pas , faux pas Vidoc.
          Vos potes ruSSes ont mis six mois pour conquérir un bout d’ Ukraine.
          Alors si ces derniers récupèrent ces partie en six mois ce sera déjà pas mal.
          Pour un pays trois fois moins peuplé, aux soldats drogués, a l’armée bien inférieure en nombre et dont les habitants attendaient les « libérateurs  » grands frères slaves si bienveillants !

  2. philbeau dit :

    On reste dubitatif sur l’efficacité autre que de communication vis à vis de ces européens effrayés par ce qui se passe à leur porte après avoir renoncé à leur défense , qui était devenu un mot trivial , le monde de la mondialisation étant l’assurance de la paix sur terre . Survoler les états et notamment leur capitale en faisant voir ses grandes ailes est photogénique , certes , mais est de même nature que les vols russes au large des côtes occidentales au plan de la gesticulation, avec pour avantages pour ces derniers qu’ils permettent de situer les capacités de détection en place , ce qui n’est pas le cas des Buffs américains . Penser qu’ils impressionnent l’autre côté est inutile , les européens se sentent-ils mieux après? Plus sérieusement quelle est dans une guerre de haute intensité en Europe , le plus apporté , par rapport à des missiles stratégiques , ou des missions conduites avec entrée en premier par d’autres vecteurs ? Il n’y a pas ici de piste Ho Chi Min et l’efficacité des Rolling Thunders appartient au passé .

    • Thierry le plus ancien dit :

      Ces deux B52H avec l’emport qui va bien pourraient détruire au sol à eux seul l’équivalent de tout ce qui défile sur les Champs Élysée le 14 juillet, ce qui préjuge des capacités de l’un et la faiblesse de l’autre, autant dire que les colonnes russes toujours embouteillés en Ukraine après 6 mois d’opérations de guerre se feraient désembouteiller au tire bouchon le temps d’un claquement. Il n’y aurait même plus de taupinière.

      Si la France s’autorisait l’achat de quelques uns de ces appareils (devenu un bon rapport qualité prix) quelle formidable outil de dissuasion autant que de suppression nous aurions, et les seuls à le posséder en Europe !

      Depuis l’opération Cobra de juillet 1944 on sait qu’un tapis de bombe sur un adversaire bien retranché sur des positions idéal pour la défense peut être aplati et enfoncé en ouvrant un boulevard pour les chars, c’est ce qu’il faudrait aux ukrainiens pour percer définitivement les lignes russe, et ça ne prendrait qu’un seul après midi !

      • Thierry, Thierry, voyons tu oublies un point fort important français : « LE BOMBAGE » DE TORSE tricolors !!!

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Depuis l’opération Cobra de juillet 1944 on sait qu’un tapis de bombe sur un adversaire bien retranché sur des positions idéal pour la défense peut être aplati et enfoncé en ouvrant un boulevard pour les chars, c’est ce qu’il faudrait aux ukrainiens pour percer définitivement les lignes russe, et ça ne prendrait qu’un seul après midi !]

        Depuis le 27 décembre 1972 ,  » Le Dien Bien Phu aérien  » , on sait que cet zinc se chasse comme le canard au Vietnam ! ;0)
        @Guilltion pourrait nous montrer des photos !

        » Quand quelqu’un vous raconte une histoire que vous connaissez déjà ne l’interrompez pas ! C’est tout d’abord très impoli ! Elle ne vous sera jamais raconté deux fois de la même manière et vous apprendrez certainement des choses ! »
        Général Golbery do Couto e Silva

        • Cricetus dit :

          @Daniel BESSON
          Combien de b-52 abattus ce jour là au dessus de la ville la mieux mieux défendu du monde? 2..
          Sacré tir au pigeon…
          Les communistes (comme Besson) avaient déjà pris à l’époque l’habitude de se contenter de peu…
          Par contre Hanoï avait reçu des centaines de bombes en retour…
          Les jours suivants les raids se poursuivent et plus aucun B-52 ne sera abattu… Les défenses sont complétement désorganisé par les coups de boutoirs.
          Et quelque jour plus tard le Nord Vietnam demandait piteusement une reprise des négociation…

          • Daniel BESSON dit :

            Cit :[ Les communistes (comme Besson)]

            Pourquoi évoquer la Guerre du Vietnam du point de vue Nord-Vietnamien fait de vous un  » communiste  » ???? Et ce serait le cas , c’est une tare ? Un crime ? Autre chose ?
            Les destructions des aéronefs ( type , date , circonstances ) sont parfaitement documentées au cours de cette guerre .
            Effectivement cette opération avait pour objectif de ramener les Nord-Vietnamiens à la table des négociations mais en citant toujours le général Golbery * ,  » No fim da feira se compta a mer** das vacas !  »
            Je suppose que vous n’avez pas besoin de traducteur pour comprendre qu’il s’agit de la version locale de  » C’est à la fin du marché que l’on compte les bouses  »
            Ce marché il s’est terminé sur le toit d’une ambassade . La destruction de ces B-52 a été un soutien moral alors que les bombardements rendaient toute vie sociale impossible et leur  » aura  » d’invulnérabilité a été brisée dans la population locale qui n’avait bien sûr pas accès aux statistiques des tirs des missiles . Et en plus le  » spectacle  » il a été visible par toute une ville , du moins par tous ceux qui n’étaient pas dans les abris . C’est bien pour cette raison que je demandais , avec un smiley , à @Guillotin de nous ramener des photos des stèles commémoratives de son Vietnam . ;0)

            * A contrario de vous il ne méprisait pas ceux qu’il combattait . Personnellement je n’étais pas en conditions d’avoir une opinion politique à l’époque . D’autres questions ?

          • Cricetus dit :

            @Besson
            Ne détournez pas le sens de mon propos: Vous utilisez les qualificatif de Dien Bien Phu (défaite) ou de tir au pigeon pour la nuit du 27/12/72 ce qui dénote une classique tentative de manipuler (a moins que vous parliez ici avec aplomb d’un sujet que vous ne connaissiez pas?).
            Pour commencer: concernant l’opération Linbacker II (la campagne de bombardement dont fait partie le 27 décembre 1972) les planificateurs du SAC prévoies 5% de perte par sortie.
            Le 27 décembre 60 B-52 attaquent Hanoï, 120 SAM sont tirés. Un bombardier reçoit un coup directe, 2 membres d’équipage sont tués, 4 s’éjectent et sont fait prisonnier. Un autre appareil, 4 moteurs en rideau et un incendie parvient a voler jusqu’au Laos. Les 6 membres d’équipages abandonnent alors l’avion et sont récupéré saint et sauf.
            Donc bilan : 2 avions perdus sur 60, 6 soldats sur 360… C’est <5% et c'est très loin d'être un tir au pigeon ou une défaite.
            Par contre les Nord Vietnamien reçoivent cette nuit là sur leur capital 300 tonnes de bombes…

        • Thierry le plus ancien dit :

          les chars ont été très peu utilisé au Vietnam du fait de la jungle trop dense, ce n’est pas la même combinaison d’arme dont nous parlons là, qu’un seul ingrédient manque et ce n’est déjà plus la même recette de cuisine !

      • Le Suren dit :

        « Si la France s’autorisait l’achat de quelques uns de ces appareils (devenu un bon rapport qualité prix) quelle formidable outil de dissuasion autant que de suppression nous aurions, et les seuls à le posséder en Europe ! » On pourrait aussi développer un dérivé d’un Airbus. Ca ne doit pas être techniquement hors de portée.

      • Eurafale dit :

        « Si la France s’autorisait l’achat de quelques uns de ces appareils (devenu un bon rapport qualité prix) quelle formidable outil de dissuasion autant que de suppression nous aurions, et les seuls à le posséder en Europe ! »

        Mais bien sûr, un avion qui n’est plus produit depuis des décennies, qui date du début des années 50 et qui sera petit à petit remplacé (normalement) par le B-21 Raider. Autant dire un coût faramineux en MCO, complètement tributaire de l’allié américain et de son bon vouloir. Et puis un bombardier à long rayon d’action subsonique, à quoi ça nous servirait en France ?
        Le matos lourd, ça n’a jamais été la panacée des armées françaises, que ce soit en bombardiers ou en hélicos. Quand les anglais misaient sur les bombardiers en V (ou V-Bomber, Victor, Vulcan et Valiant) dans les années 60-70, en France on volait sur Vautour et surtout son remplaçant le Mirage IV.

        « Depuis l’opération Cobra de juillet 1944 on sait qu’un tapis de bombe sur un adversaire bien retranché sur des positions idéal pour la défense peut être aplati et enfoncé en ouvrant un boulevard pour les chars, c’est ce qu’il faudrait aux ukrainiens pour percer définitivement les lignes russe, et ça ne prendrait qu’un seul après midi ! »

        Ceci est valable quant on a l’avantage de la supériorité numérique, des réserves suffisantes, la maîtrise du ciel. Et surtout quand on a à sa disposition plusieurs centaines de bombardiers (pour l’opération Cobra, c’est plusieurs MILLIERS de bombardiers qui sont envoyés sur zone).

      • Lagrange dit :

        « Ces deux B52H avec l’emport qui va bien pourraient détruire au sol à eux seul l’équivalent de tout ce qui défile sur les Champs Élysée le 14 juillet » Si ce sont des cibles d’entrainement oui.

        « ce qui préjuge des capacités de l’un et la faiblesse de l’autre » J’ai rarement vu un raisonnement aussi faux, infondé et stupide.

        « Si la France s’autorisait l’achat de quelques uns de ces appareils » Ils ne sont pas à vendre…

        « Depuis l’opération Cobra de juillet 1944 on sait » On savait bien avant.

        Vous faites un concours de conneries?

      • Nauatg dit :

        @Thierry le mariole
        Avant qu une de ces antiquités passe le moindre barrage anti aérien, tellement elles sont vulnérables et surtout lis utilisables en temps de vraie guerre, cette dernière sera finie depuis longtemps.
        L échec pathétique dès la guerre du viet nam des opérations de bombardement massif, comme tous avant dans l histoire, de ces vénérables avions, magnifiques au demeurant, en est une preuve vieille comme Hérode.
        Alors que vous n y connaissiez visiblement rien en aéronautique devrait au contraire vous amener à vous documenter. Ou vois dites directement je n y connais rien mais mon avis est celui ci ou celui là et les choses seraient plus claires.
        Pas plus d ailleurs que les antiques Bear russes ne représenteraient une quelconque menace en conflit de haute intensité, voire les tu160…

    • VinceToto dit :

      « Penser qu’ils impressionnent l’autre côté est inutile »
      Oui c’est fait pour rassurer les populations contre la menace russe, de la réassurance.
      « Winning hearts and minds »…
      Plus sérieusement, les B-52/GBU-31 en soutien ce n’est pas du tout adapté pour une confrontation avec la Russie en Russie (ou en Syrie, Biélorussie, etc.), plutôt contre des populations sans défenses.

      • Cricetus dit :

        @Vincetoto
        « Plus sérieusement, les B-52/GBU-31 en soutien ce n’est pas du tout adapté pour une confrontation avec la Russie »
        Oui, mais le B-52 dispose aussi d’une panoplie d’arme stand off, dont des missiles de croisières capable d’atteindre la place rouge sans même quitter l’espace aérien de l’OTAN… Ça fait sans doute aussi parti du message.

      • Nauatg dit :

        Exactement
        Comme en Syrie

  3. stephane08 dit :

    Belle opération marketing, avec Taïwan, l’Ukraine, l’Europe, ça marche les affaires de l’oncle Sam, l’industrie de l’armement tourne à plein régime, à ce rythme-là ils vont plus arriver à fournir. C’est parti pour le grand boum en avant du commerce dans tous les azimuts. Il en manque encore quelques-uns, main c’est dans les cartons.

  4. laquille dit :

    on se prépare… à quand la grosse manœuvre inter état digne de moineau hardi? Un gros Zappad?

  5. Frédéric dit :

    Ils avaient étaient vu dans le coin et sur un groupe Facebook L’aviation en images et en chansons, on a spéculer sur leur mission. Je pensais pour ma part qu’ils allaient faire un tour au large du Maroc mais hier, un intervenant à indiqué qu’il s’agissait d’une certification JTAC.

  6. Berger dit :

    Je voudrais vous assurez que tous les Européens ne sont pas en peur devant les russes ou les chinois que du contraire ns devrions remonter nos pantalons et faire ce qu il faut

    • lgbtqi+ dit :

      je voudrais signaler à vous que tournure votre pas correspondre à syntaxe française et donc intérêt retourner en stage formation pour vous.

  7. Achille-64 dit :

    Ouf, je suis rassuré de voir ces B-52 s’entraîner dans les cieux français.
    Parce que si l’on n’avait pas les USA pour nous protéger contre les Russes, on serait super mal car les Rouges pourraient nous envahir, et défiler sur les Champs-Elysées.
    Du coup, ils risqueraient de nous coloniser … on serait forcé d’utiliser des mots russes tous les jours. Ils construiraient des églises orthodoxes dans des quartiers où ils s’implanteraient en méprisant nos lois.
    Bon, j’arrête le cauchemar.

    A propos, la contre-offensive sur Kherson, c’est pas là-bas qu’ils devraient être les Buffs avec leur JDAM ?
    Parce que ‘leading from behind’, ça n’a pas l’air de gazer très fort …
    Tiens, il n’y a pas comme une odeur de gaz?

    • Achille-64 dit :

      D’ailleurs ..
      Il faut sauver le soldat Scholz et son gouvernement arc-en-ciel …
      La France de Macron est rétive, pour combien de temps ?
      Par où va s’écouler le GNL (en partie de schiste, US) dont à besoin l’indispensable et précieuse Allemagne ?

      Rien à voir avec les B-52 ? Si, car il faut voir tout cela globalement, c’est le but des stratèges …

      https://www.rfi.fr/fr/europe/20220904-berlin-d%C3%A9fend-de-nouveau-l-id%C3%A9e-d-un-gazoduc-entre-l-espagne-et-la-france-paris-s-y-oppose

      • fabrice dit :

        Achille
        La France est devenu le plus gros acheteur de gaz liquéfié russe au Monde…
        https://www.lepoint.fr/economie/energies-la-france-ne-recoit-plus-de-gaz-russe-par-gazoduc-17-06-2022-2479938_28.php
        Pourquoi ? Le gaz russe (17% de notre consommation) arrivait par des gazoducs qui traversait l’Allemagne… Or l’Allemagne se sert au passage et aujourd’hui le débit de ces gazoducs à la frontière française sont de zéro (c’est dans l’article)
        Or nos usines de liquéfaction sont au max de leur capacité (voir l’article)
        Voilà ce qu’il y a derrière les beaux sourires sur « l’unité européenne ». En fait c’est chacun pour soi.
        L’Allemagne se sert dans les tuyaux.
        Or le gaz tu l’importe soit par des usines de liquéfaction (qui sont à max de capacité) soit par des tuyaux…Regardez où sont les tuyaux qui ravitaillent la France et leur capacité. Vous comprenez mieux le problème ?
        Je vous signale une énorme manifestation pour la « neutralité » et la « baisse des prix » en république Tchèque
        https://www.challenges.fr/monde/vaste-manifestation-a-prague-contre-l-inflation-l-ue-et-l-otan_826520
        Et on est même pas en hiver…

        • Paddybus dit :

          Oui, vous avez raison… la solidarité européiste est un fantasme sur lequel s’assoient les incompétents qui prétendent gouverner… mais la moindre situation tendue révèle l’individualisme des nations qui passe bien avant le « collectif qui rend fort »….
          Il semble que macreux se soit fait renvoyé dans ses buts en algérie, car l’Italie aurait négocié avant un surplus de livraisons…

          Pour info, il y a eu aussi à Paris une manifestation assez importante (on parle de 10 000 personnes) contre la guerre et l’ingérence ricaine …!!!

          • lgbtqi+ dit :

            Ah, une manifestation contre la guerre…

            C’est heureux que les gens se mobilisent pour dénoncer l’invasion de l’Ukraine par la poutinie. Quelle fierté !

        • fabrice dit :

          J’ai du mal à comprendre votre interprétation qui est totalement hors sujet. Israël est un Etat démocratique pas fasciste, l’Autorité palestinienne est dirigé par un président notoirement corrompu (personne ne le nie) qui en est à la 12ème année de son mandat de 4 ans et le Hamas à Gaza personne ne nie même en Europe que c’est un groupe fasciste…Posez vous plutôt la question de savoir pourquoi certaines forces en Occident veulent s’allier à des groupes fascistes et corrompus contre une démocratie….Je dirai la même chose avec l’Iran, expliquez nous Felix, c’est une démocratie cherchant la paix et la prospérité dans le Monde ? « La fin d’Edom » de quoi parlez vous ? « Mega group » est un concept complotiste totalement vaporeux reposant sur peu de réalité.
          Pour revenir au sujet, au fur et à mesure que l’hivers arrive, et sans victoire ukrainienne, la situation économique et sociale va devenir de plus en plus compliquée en Europe. Il y a une forte probabilité qu’on assiste bientôt à une sorte de dislocation de l’UE au moins dans le domaine politique. Selon moi, elle est déjà présente avec une France d’ailleurs qui a sa part et qui joue cavalier seul (Algérie, Midcat, Qatar, Iran, Russie…) depuis un bon moment tout en prétendant le contraire.

        • Achille-64 dit :

          Un ‘Point’ pour vous avec cet article, sur le transit de gaz russe vers la France par l’Allemagne.

          Par contre, un peu de mésinformation dans cet article, car la Russie ne représente que 8% des exportations de GNL, les leaders étant Australie (et oui), Qatar et Russie.
          ttps://www.connaissancedesenergies.org/questions-et-reponses-energies/qui-sont-les-principaux-exportateurs-mondiaux-de-gnl

        • lgbtqi+ dit :

          le kgb/fsb n’a pas perdu la main. Ça rappelle les manifs en France contre le déploiement des missiles Pershing et pour laisser les communistes déployer en toute tranquillité les missiles SS20.

    • philbeau dit :

      Excellent second degré , par l’analogie avec la situation actuelle . Vous avez dit envahissement ?

    • PK dit :

      « Du coup, ils risqueraient de nous coloniser … on serait forcé d’utiliser des mots russes tous les jours. Ils construiraient des églises orthodoxes dans des quartiers où ils s’implanteraient en méprisant nos lois. »

      On aurait aussi toute la journée des chansons en russe à la radio et à la TV et de la restau-rapide qui nous vendrait du borchtch à emporter. On aurait au journal TV un suivi à la journée de la politique intérieure russe où les méchants républicains feraient rien qu’embêter les bons démocrates. Le moindre fait divers – à moins que ce soit d’hiver – russe y serait aussi relayé. Nous passerons sous commandement intégré des Russes, mais sans problème, car nous aurions toujours notre indépendance. Nous demanderions simplement aux Russes la permission pour intervenir quelque part et nous demanderions alors leur aide logistique pour y arriver. Comble d’horreur, nos zélites seraient formés de Young Russian Lideurs, et une entreprise russe de conseil recevrait des milliards d’euros pour diriger la France, en tout indépendance sous la coupe de grands groupes d’oligarques financiers russes plus trop en odeur de sainteté dans la Sainte Russie après y avoir fait tué des centaines de milliers de malades.

      Quelle vision d’horreur !

      • Guillotin dit :

        @PK : excellente fiction, qui permet de voir en creux à quel point nous sommes colonisés ! bravo ! un vent de fraîcheur, d’air pur, se mettrait-il à souffler, enfin ?

        • Félix GARCIA dit :

          « un vent de fraîcheur, d’air pur, se mettrait-il à souffler, enfin ? »
          J’compte pour du beurre ? Mais oui … vu que je chie sur la gueule de tout le monde, y compris de vos idoles/maîtres.

      • lgbtqi+ dit :

        Faisons simple et court. Vous avez le choix de partir pour les USA et on fait semblant de croire que vous avez le droit de partir en poutinie.

        Quelle destination prenez-vous ?

        • PK dit :

          Pourquoi vouloir quitter la France si la France est la France ? On ne quitte un pays pour un autre, que lorsque le pays d’origine a cessé d’être son pays.

          Que le fait que nous soyons une colonie américaine ne fait aucun doute : je me vois mal me barrer aux États-Unis pour en prendre une couche supplémentaire. Je ne suis pas un American Young Leader. Donc, contrairement à vous, je ne me barre pas : je reste combattre ceux qui transforment mon pays en carpette américaine.

          Je ferais de même si mon pays était envahi par les Russes. Pour le moment, de ce côté-là, on a une trèèèèèès grande marge de manœuvre.

          Donc, l’urgence est du côté des Ricains.

          US go home. D’ailleurs, j’aurais tendance à le dire pour tous les pays qu’ils occupent. Mais bon, je balaye chez moi et je laisse les autres s’occuper de leur pas de porte.

          Après, ça n’empêche pas d’en faire éventuellement des copains. Mais chacun chez soi. Comme les Russes. Je ne suis pas spécialement raciste en ce qui me concerne, et j’ai des copains des 2 côtés.

      • jon dit :

        Vous avez oublié le cinema Russes partout dans nos cinema avec des films propagandiste comme « Topa Gun 2 : Sputnik » ou bien « Qui veut sauver le soldat tchakovski. »

    • lgbtqi+ dit :

      Si les USA étaient directement impliqués, vous gueuleriez.

      Et quand les USA viennent au secours en restant à distance, vous braillez.

      En fait, le seul truc qui vous transit de joie, c’est poutine. Cet homme qui ne vit que dans la vérité, l’altruisme et le respect des autres. Cet homme bienveillant dont la virilité rejaillit sur vous.

  8. Canot major dit :

    Le 31/08 vers 23 h des rafales à basse altitude et ensuite un gros avion tres bruyant sur valognes ( 50, au sud de Cherbourg..d’apres le témoignages j’ai eu cette après-midi, beaucoup de gens sont sortis dans la rue vu le boucan.

  9. Dikkenek dit :

    Depuis longtemps les exercices s’y font rares, ce qui n’empêche pas les voisins de se plaindre…
    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/armee-et-securite/camp-militaire-de-captieux-l-encombrant-voisin-des-petits-villages_4797513.html

    • Frédéric dit :

      Autant je comprends le maire pour les réparations à faire, autant le  »voisin » qui s’est installé il y a trois ans alors qu’il aurait savoir ce qu’il en est ma laisse désabusé.

    • sepecat dit :

      C’est un refrain que l’on trouve souvent, notamment sur Mont-de-Marsan où les Montois aimeraient bien avoir les retombées économiques de la BA 118 (cf INSEE https://www.insee.fr/fr/statistiques/1908458) sans en avoir les nuisances… Pour Captieux, on parle de 7 à 10 semaines / an d’après l’article, pour une année qui sauf erreur en comporte 52 au total. Concernant les fissures, il semble que ce genre de problème apparaisse également ailleurs sur le territoire, depuis les périodes de sécheresse que nous connaissons. Donc, sans contester qu’il puisse y avoir nuisance, il faudrait voir d’un peu plus près les retombées économiques locales qui, probablement, sont un peu plus importantes que celles dont se plaignent les villages concernés. On ne compte plus les zones militaires en France où la population trouvait tout et son contraire comme grief contre les aviateurs, avant de venir pleurer lorsque les bases en question ont fermé.

  10. Bleih Moor dit :

    Se souvenir de l’efficacité de la 8ᵉ Air force à Royan, Lorient, saint Nazaire , etc… Tout cela pour détruire des ports ( en bombardant à côté !) pour retarder le redémarrage de la France en 1945 pour au moins 2 ans…
    est ce une démonstration prémonitoire ?

    • lgbtqi+ dit :

      proposez vos thèses à Kervouc’h / daoudal… à moins qu’elles n’en proviennent ? 😉

      • Guillotin dit :

        @LGBTQI++–== etc : j’ai vécu des lustres à Brest, ville rasée par plus de 300 bombardments massifs des « alliés »…les architectes américians sont venus proposer leurs service après coup, et on fait reconstruire tout le centre ville sur le modèle américain, comme Lorient, comme Le Hâvre, etc .. le service après-vente , en quelque sorte.. vieille tradition américaine, celle des  » carpetbaggers » qu’on trouve ici :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Carpetbagger#:~:text=Carpetbagger%20(litt%C3%A9ralement%20%C2%AB%20celui%20qui%20porte,la%20guerre%20de%20S%C3%A9cession%2C%20avec
        Ce ne sont pas des thèses, ce sont des faits . Cela a eu lieu dans notre pays: vous devriez étudier notre propre histoire, et voir sur place. Les Nazis ont envahi notre pays et y on fait de terribles atrocités, tout le monde est bien d’accord et il n’est pas question de revenir là-dessus … Mais les destructions systématiques de la  » Libération » par d’immenses tapis de bombes, surtout par l’attitude américaine ensuite, plan Marshall etc, ça pose question …

        • Courmaceul dit :

          Pour Brest, le général Hermann-Bernhard Ramcke y est un peu pour quelque chose.

          De l’importance des ports de la Manche : Si les Alliés avaient pu utiliser les ports français pour approvisionner leurs troupes, ils auraient sans doute envahi le territoire industriel, soit la partie occidentale de l’Allemagne nazie, et ainsi pu faire chuter le Troisième Reich avant l’hiver 1944-1945.

          Les Allemands connaissaient très bien l’importance des ports. D’ailleurs, après, bien des places fortes allemandes se rendront même après la fin des hostilités, les Alliés se contentant d’en faire le siège.

        • Bench dit :

          @Guillotin: quel tissu de conneries émis par un soit disant brestois que votre post ci-dessus. Pour un gus qui se vante à tout bout de champ d’être un cador sur tout un tas de sujets, vous connaissez bien mal la guerre aérienne de la Seconde Guerre, tout comme celle de votre soit disant ville d’origine.
          Brest a reçu environ 30 000 tonnes de bombes, lors de 165 raids en cinquante mois. Ca c’est un fait avéré et on est bien loin des 300 bombardements massifs que vous évoquez. Mais bon, on sait bien que vous n’êtes pas à une exagération près pour servir votre soupe.
          Cela étant, on peut bien sur toujours aujourd’hui reprocher aux anglais et aux américains cette politique de bombardements massifs contre des objectifs aussi bien militaires que stratégiques. Les objectifs civils faisaient partie de cette dernière catégorie mais on ne peut pas dire que Brest, principalement port militaire occupé, n’était qu’un objectif civil, même si ces mêmes civils et la ville ont payé un lourd et triste tribut.
          Si, comme vous le dites, vous avez vécu des lustres à Brest, vous pourriez au moins faire l’effort de vous documenter sérieusement sur l’histoire de la ville avant de raconter n’importe quoi.
          Pour ce qui est des architectes américains dont vous dites qu’ils sont venus proposer leurs services après coup, et ont fait reconstruire tout le centre ville sur le modèle américain, comme Lorient, comme Le Hâvre, etc … ( au passage j’ai corrigé vos fautes!), c’est aussi du pipeau. Le plan de reconstruction de Brest est confié, dès 1943, par le ministère de la Reconstruction, à l’architecte Jean-Baptiste Mathon. On est bien loin d’un patronyme américain il me semble. Alors venir raconter ici que ce sont les américains qui ont remodelé Brest sur le modèle US, c’est encore du grand n’importe quoi, une réécriture de l’histoire à votre sauce mais inexacte. Ca aussi Guitou c’est un fait avéré, et il suffit de se documenter un minimum aux bonnes sources pour le comprendre. Ici entres autres : https://www.brest.fr/culture/brest-ville-d-art-et-d-histoire/l-architecture-de-brest-1590.html
          Tout au plus peut-on reprocher à Mathon d’avoir créé une ville aux grandes artères rectilignes ressemblant, c’est un fait, à certaines villes américaines. Rien à voir non plus avec le lien que vous fournissez; carpetbagger? Carpetbombing????
          Encore une fois vous mélangez tout Guitou. En même temps toutes ces élucubrations venant de quelqu’un qui sans rire, ose prétendre que le Naval Monument qui surplombe le port occupe une position stratégique propice à l’espionnage des activités de la Base Navale, je ne m’étonne plus de rien.
          Bref, vous pouvez remballer vos pseudo « thèses », vos « faits » trafiqués et revenir quand vous aurez quelque chose de sérieux à dire.

          • Daniel BESSON dit :

            Cit : [ Le plan de reconstruction de Brest est confié, dès 1943, par le ministère de la Reconstruction, à l’architecte Jean-Baptiste Mathon ]

            Comme architecture Brutaliste il n’ y a pas mieux ! C’est un peu Kharko… Kharkiv sur l’Atlantique . Comme on a pu le voir ces derniers mois la  » théorie des ruines  » Speerienne s’applique parfaitement à ce type d’architecture , encore plus que pour les monuments antiques avec des squelettes de poutres métalliques auxquels pendent des plaques de béton et des panneaux de plastique , et je crains le pire avec l’arrivée de Norman Forster… Je serai curieux de voir l’aspect de Brest 2022 rasé comme Kharkiv ???? Le meilleur des décors pour une partie de  » Zona Alfa  » réelle !
            On se demande AUSSI quel serait l’aspect de Paris si Le Corbusier avait vu son rêve de voir la ville rasée ? Un Brasilia sur Seine ?
            Maintenant vous n’êtes pas sans savoir que tout bâtiment en hauteur qui a une vue sur une emprise militaire peut servir de support à des cameras IP et pour le « fun  » on pourrait même utiliser leS réseaux des familles des matafs qui y crèchent . Qui irait les  » soupçonner  » ? C’est Mezigue qui en a parlé ici avec un smiley ! ;0) Mais êtes vous allé vérifier le toit de tous les bâtiments qui ont une vue sur la base ? Hein ?
            Ou alors il y a la solution qu’avait proposé @HMX un jour sur ce blogue : Recouvrir la base d’un hangar … ;0)

            Ps : La barbe c’est AU DESSOUS de la couverture .

          • ScopeWizard dit :

            @Bench

            Intéressant comme échange….

            « Brest a reçu environ 30 000 tonnes de bombes, lors de 165 raids en cinquante mois. Ca c’est un fait avéré et on est bien loin des 300 bombardements massifs que vous évoquez. »

            C’ est une estimation ; le nombre de tonnes déversées pouvant être à 50% près celui que vous indiquez .

            De plus , 165 raids ne signifie pas pour autant qu’ ils ne furent pas composés de vagues en bombardements massifs auquel cas la donnée chiffrée de 300 peut alors trouver son explication .

            Si vous préférez , puisque éventuellement certains raids se faisaient par vagues rapprochées successives , alors quelques historiens ou spécialistes ont peut-être considéré plus juste de parler de 300 bombardements dont compte tenu de l’ importance stratégique de la ville comme du progrès technologique ( par exemple au niveau des systèmes de visée ) , de jour ou de nuit il paraît difficile de concevoir qu’ ils puissent avoir été autre chose que « massifs » .

            « Le plan de reconstruction de Brest est confié, dès 1943, par le ministère de la Reconstruction, à l’architecte Jean-Baptiste Mathon. On est bien loin d’un patronyme américain il me semble. Alors venir raconter ici que ce sont les américains qui ont remodelé Brest sur le modèle US, c’est encore du grand n’importe quoi, »

            Le fait est , et vous le dites vous-même , que Brest reconstruite présente architecturalement des similitudes avec le modèle urbain aux USA .

            Vous comprenez , que l’ architecte soit Français , n’ empêche pas pour autant que les capitaux ou la décision relèvent d’ influences autres .

            Ne perdez pas de vue qu’ au sortir de la SGM , la France et beaucoup de ses habitants sont dans l’ urgence .

            Certaines villes sont tellement démolies et désorganisées que l’ « on » n’ a pas le temps car des centaines de milliers de personnes sont malades , blessées , ont faim et soif , se livrent au pillage ou à la rapine , des épidémies comme une récupération Communiste Stalinienne qui par endroits se met déjà en place menacent….

            D’ où d’ ailleurs le Plan Marshall et la rapidité avec lequel il est décidé puisqu’ il s’ agit de contrer l’ aide de Staline qui pour sa part peut compter sur un gouvernement composé de personnalités Communistes ; De Gaulle ayant dû faire face à l’ AMGOT et le faire très vite en prouvant aux Américains et à Roosevelt en particulier combien il était capable de composer un gouvernement fut-il de transition….

            Il s’ agit donc agir au plus vite afin de reloger , nourrir , soigner , administrer , approvisionner , relancer économie et industrie , reconstruire , etc….

            Par conséquent , que Brest ait été rebâtie grâce à l’ aide US et toute l’ influence associée ne me paraît ni illogique , ni même discutable ou condamnable .

            Le but était de retrouver une vraie fonctionnalité , avait-on du temps à pinailler , perso je n’ y crois guère .

            Sachant que sur le plan des approvisionnements notamment en matières premières , tout ce qui était villes portuaires telles que Lorient ou Le Havre en capacité d’ accueillir du lourd , était alors vital .

            « prétendre que le Naval Monument qui surplombe le port occupe une position stratégique propice à l’espionnage des activités de la Base Navale, je ne m’étonne plus de rien. »

            Je n’ en sais fichtre rien , mais dans la rubrique « tout est possible » , rien n’ empêche en creusant un peu d’ avoir une ou deux surprises….

            Qui sait ? ça pourrait être marrant….

          • Guillotin dit :

            @ Bench : ah vous voilà spécialiste d’architecture brestoise, et de son  » grid system » de type américain adopté par Mathon, américanophile connu .. ! parfait ! vous avez appris quelque chose ! relisez ce que je dis du monument américain, aussi, et qui commence en disant qu’il s’agit « d’une légende urbaine » , expression qui vous a échappé aussi ! trop pressé de m’attaquer à tout propos, vous mélangez tout…le nombre de bombardements, par exemple, qui ne tient compte que des  » gros » bombardements massifs par des vagues de bombardiers, pas les autres ..;j’ai un livre de centaines de pages sur ce sujet, je suppose donc que je ne sais pas lire non plus ! merci Bench d’apporter la lumière sur mes multiples tares . Vous pouvez maintenant aller dormir tranquille

        • v_atekor dit :

          Les villes françaises bombardées ont été inspirées par les architectes suisse Le Corbusier et le groupe de l’école Bauhaus de Weimar, selon la mode de l’époque, le fonctionnalisme. Et le fonctionnalisme passe (mal) aux États-Unis où fuient les membres de l’école Bauhaus pendant la guerre.
          .
          Bref, ça a été reconstruit par des français selon la mode Européenne du moment… Que ça n’ait pas été le plus grand moment de l’architecture européenne, ça se discute.

          • Bench dit :

            @v_atekor: que ça se discute, entièrement d’accord avec vous. Cela dit, Brest est une ville que j’apprécie entre autres pour ce côté particulier et moderne typé après guerre de son architecture et, surtout, les vues magnifiques sur la rade que procure ces avenues.

        • lgbtqi+ dit :

          Eh bien, Xillotin, je crois qu’on vous a répondu en votre nouvelle tentative…

          Et pour ma part, soyez assuré de ma parfaite compréhension quant à votre hostilité au plan Marshall, c’est bien naturel chez vous… En revanche tout ce qui aurait pu fragiliser l’Europe libre face à staline et son régime par vous adoré, tout cela vous aurait semblé bien sympathique.

          Que voulez-vous, vous êtes ici grillé et particulièrement pathétique.

  11. VinceToto dit :

    « l’appui aérien rapproché allié »
    Vous avez compris les GJ? Pas de manif contre Macron.

    • lgbtqi+ dit :

      Vous êtes en forme vous…

      C’est dommage, vous devriez rester couché…

      • VinceToto dit :

        « rester couché » à 20:31 le Samedi soir?
        Commentaire à 6:45 le Dimanche matin! C’était pour les Laudes? Cela change de vos commentaires vers deux trois heures du mat où vous dites aux autres d’aller se coucher.

  12. Gégétto dit :

    Prochaine étape réouverture du camp du Poteau près de Captieux ?

    Avec ses petits bordels ^^

  13. Catoneo dit :

    Je comprends que M. Lagneau n’ouvre pas tous ses articles aux commentateurs.
    Quelle chierie !

  14. grand dit :

    je ne vois pas l’intérêt.

  15. J’aime beaucoup opex 360, j’y apprends beaucoup. Ce qui me dérange, c’est cette agressivité entre commentateurs. Genre » vous êtes nuls, documentez vous, restez couchés  » il y a certainement d’autres manières de contester un commentaire.

  16. Bench dit :

    @Scope: « C’ est une estimation ; le nombre de tonnes déversées pouvant être à 50% près celui que vous indiquez .

    De plus , 165 raids ne signifie pas pour autant qu’ ils ne furent pas composés de vagues en bombardements massifs auquel cas la donnée chiffrée de 300 peut alors trouver son explication .

    Si vous préférez , puisque éventuellement certains raids se faisaient par vagues rapprochées successives , alors quelques historiens ou spécialistes ont peut-être considéré plus juste de parler de 300 bombardements dont compte tenu de l’ importance stratégique de la ville comme du progrès technologique ( par exemple au niveau des systèmes de visée ) , de jour ou de nuit il paraît difficile de concevoir qu’ ils puissent avoir été autre chose que « massifs » . »

    Non, ce n’est pas une estimation, vous pinaillez, vous ergotez, vous êtes historiquement à côté de la plaque. Brest reçoit 2430 tonnes à partir de 11 août. On va faire simple à partir de ce constat.
    Le nombre de bombardiers affectés à une mission de bombardement ainsi que le tonnage de bombes déversé est connu et documenté. Prenons par exemple la mission de la 8è Air Force US sur Brest du 3 septembre 1944. 3rd Bomb Group; Bombardier: B-17; Nombre prévu: 404; Nombre effectivement en vol: 393; Objectif: Brest; Tonnage 1037.9; Pertes: 2 B-17; B-17 endommagés: 13; Tués: 0; Blessés: 0; Manquants: 16. La seule incertitude concernant la mission de ce jour est ce qu’il est arrivé aux 16 personnels qui ne sont pas rentrés en Angleterre.
    Source: Mighty Eighth War Diary de Roger Freeman chez Jane’s. Freeman est un historien qui fait autorité en la matière et que l’on peut difficilement qualifier d’approximatif.
    Bref, je ne préfère rien rien du tout, je consulte les archives disponibles qui me donnent les faits bruts, exacts et précis. Si je vous dit qu’il y a eu X raids aériens sur telle ville, c’est qu’il y a eu précisément X raids aériens sur cette ville. On peut reprocher ce que l’on veut aux américains et aux forces armées de l’époque, mais en matière d’archivage et de compilation de missions, c’est précis et clair. Alors oui, c’est sur qu’il peut y avoir imprécision, comme par exemple en ce qui concerne l’unité allemande et le modèle du chasseur (BF-109 ou FW-190?) qui a descendu tel C-47 au-dessus de Pleuven le 11 aout 1943, mais si on fait les bonnes recherches, on trouve.
    La seule chose sur laquelle je suis d’accord, c’est que ces bombardements étaient loin d’être anodins, et massif reste le terme qui convient.
    Maintenant on peut discuter pendant des heures de la pertinence ou non de cette politique alliée de bombardements non discriminants sur des objectifs civils et militaires dans le but de ralentir les Allemands après le débarquement, mais ce n’est pas le propos il me semble. De toute façon, étant donné le peu de précision des appareils de visée de l’époque, les conditions météo, il était fatal qu’une bonne partie de la cargaison de bombes destinée à l’objectif militaire tombe à côté.

    « Le fait est , et vous le dites vous-même , que Brest reconstruite présente architecturalement des similitudes avec le modèle urbain aux USA . », bien sur que je le dis, mais je ne parle que de similitudes, pas de copiage. Allez vous balader à New York et venez à Brest ensuite, vous n’y verrez pas la même chose. Air de ressemblance n’est pas copie à l’identique, et il n’y a pas de gratte-ciels culminant à plus de 300 de hauteur à Brest.

    « Par conséquent , que Brest ait été rebâtie grâce à l’ aide US et toute l’ influence associée ne me paraît ni illogique , ni même discutable ou condamnable . » Qui a dit que c’était discutable ou condamnable, certainement pas moi! Que des capitaux US aient servi à la reconstruction, je n’en sait rien, et ce n’est pas le plus important. C’est un fait que l’aide américaine à la reconstruction et au redémarrage du pays a été essentielle, cf Plan marshall, tout comme l’est le fait que De Gaulle s’est opposé au fait que la France devienne une sorte de protectorat sous domination anglo-saxonne.

    Pour ce qui est du Naval Monument et votre dernière citation: « Je n’ en sais fichtre rien , mais dans la rubrique « tout est possible » , rien n’ empêche en creusant un peu d’ avoir une ou deux surprises….

    Qui sait ? ça pourrait être marrant…. », là aussi je vous dirai, tout comme à Daniel Besson, il est temps d’arrêter les conneries, les fantasmes et les théories du complot, même si il évident et de notoriété publique que tout le monde espionne tout le monde.