L’Allemagne se verrait bien prendre la main sur un bouclier antimissile à vocation européenne

En mars, en réaction à l’invasion de l’Ukraine par la Russie et après avoir annoncé la création prochaine d’un fonds de 100 milliards d’euros afin de « réparer » les capacités de ses forces armées [Bundeswehr], le gouvernement allemand avait confirmé son intention de doter l’Allemagne de son propre bouclier anti-missile.

« C’est l’une des questions dont nous discutons, et pour une bonne raison. […] Nous devons être conscients que nous avons un voisin qui est disposé à recourir à la violence pour faire valoir ses intérêts », avait en effet déclaré Olaf Scholz, le chancelier allemand, alors qu’il était interrogé sur cette éventuelle défense antimissile lors d’un entretien télévisé.

Plus tard, le Jerusalem Post affirma que Berlin avait reçu l’autorisation d’acquérir le système Arrow-3 qui, développé par Isreael Aerospace Industries [IAI] et Boeing, constitue la troisième couche de défense antimissile israélienne, les deux premières étant composées de l’Iron Dome [pour les projectiles de courte portée] et du « David’s Sling » [Fronde de David] pour les missiles de portée intermédiaire.

Depuis, et même si, en juin, l’Allemagne fait partie du projet européen EU HYDEF [European Hypersonic Defence Interceptor] dont la coordination a été confiée par le Commission européenne au groupe espagnol SENER Aeroespacial, dans le but de mettre au point un « démonstrateur d’intercepteur européen endoatmosphérique pour contrer les menaces post 2035 » [et donc les armes hypersoniques], l’idée d’installer un bouclier antimissile censé protéger l’ensemble du territoire allemand n’a plus été évoquée publiquement.

Du moins était-ce vrai jusqu’au 29 août. Lors d’un discours prononcé à l’Université Charles de Prague, M. Scholz n’a pas seulement livré sa vision de l’avenir de l’Union européenne [36 membres, contre 27 actuellement, fin du droit de veto en matière de politique étrangère, etc] ou dit souhaiter que l’Allemagne ait une « responsabilité particulière » dans l’aide militaire apportée à l’Ukraine. Il a également évoqué la « défense contre les menaces aériennes et spatiales »… et annoncé un effort significatif de Berlin dans ce domaine.

« En Europe, nous avons beaucoup de retard à rattraper en matière de défense contre les menaces aériennes et spatiales. C’est pourquoi, en Allemagne, nous allons investir massivement dans notre défense aérienne dans les années à venir », a en effet déclaré le chancelier Scholz. « Toutes ces capacité seront utilisables dans le cadre de l’Otan », qui « demeure le garant de notre sécurité », a-t-il dit.

Cela étant, a poursuivi M. Scholz, « dans le même temps, l’Allemagne concevra dès le départ cette future défense aérienne de manière à ce que nos voisins européens puissent également y participer s’ils le souhaitent », citant la Pologne, les Pays-Bas, la République tchèque, la Slovaquie et « nos partenaires scandinaves ».

« Un système de défense aérienne bâtit conjointement en Europe serait non seulement moins cher et plus efficace que si chacun de nous construisait sa propre défense aérienne. […] Ce serait un gain de sécurité pour toute l’Europe et un excellent exemple de ce que nous voulons dire lorsque nous parlons de renforcer le pilier européen de l’OTAN », a conclu le chef du gouvernement allemand.

L’Allemagne et les Pays-Bas font déjà cause commune en matière de défense aérienne, la Flugabwehrraketengruppe 61 de la Luftwaffe [force aérienne allemande] étant passée sous l’autorité du commandement néerlandais assurant la défense aérienne en avril 2018. D’ailleurs, dans le cadre de l’Otan, les deux pays ont déployés des batteries Patriot en Slovaquie.

Reste à voir quelle forme aura cette défense aérienne [et antimissile] allemande… Pour son premier niveau, elle pourrait s’appuyer sur le système IRIS-T SLM, conçu par Diehl Defence. L’interception de missiles balistiques lors de leur phase exo-atmosphérique reviendrait donc à l’Arrow-3, si Berlin confirme son intention de s’en procurer. Enfin, s’agissant de la couche « intermédiaire », le programme Taktisches Luftverteidigungssystem [TLVS], qui devait reposer sur le système MEADS [Multinational Extended Air Defense System], a été mis de côté, la modernisation des batteries Patriot de la Bundeswehr ayant finalement été privilégiée.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

304 contributions

  1. Gplt dit :

    Défense européenne avec des matériels hors Europe. Il n’y a bien que la localisation géographique qui soit européenne. Cette posture atlantiste bien connue des allemands va isoler la France si nous ne recherchons pas des alliances au sein même de l’Europe. Notre dissuasion nucléaire est un atout au niveau mondial mais une épine dans le pied au niveau européen du fait de la concurrence US.

    • Roland de Roncevaux dit :

      @ Gplt : notre dissuasion nucléaire est un boulet géopolitique et financier… elle ne sert plus à rien… la dissuasion nucléaire est un instrument d’un état souverain poursuivant une politique souveraine… la France n’est pas un état souverain (sous bien des aspects monétaires, constitutionnels, juridiques, douaniers, etc.), et ne suit aucune géopolitique autonome. Dès lors, la bombe devient un boulet. A long terme, compte-tenu de l’inflation sur la longue durée, le coût de la bombe atomique deviendra insupportable pour la France. D’abord on cessera de la mettre à niveau. Ensuite, le fruit sera mûr, et la bombe démantelée. La place de la France dans la future Europe est agricole et touristique ; une sorte de grosse Espagne. Il sera toujours temps de fournir quelques bataillons d’infanterie à l’OTAN.

      • blavan dit :

        @Roland. Bien au contraire, c’est le pilier de notre protection. On a eu la preuve dans la guerre d’Ukraine que le conventionnel n’est plus la clef de la victoire mais permet juste de faire durer. Il faut donc au contraire mettre toutes nos maigres ressources pour miser sur le nucléaire dans toutes ses composantes dans les prochaines années

        • lgbtqi+ dit :

          C’est justement parce que c’est le pilier de notre protection que cette personne qui usurpe le nom de Roland de Roncevaux s’en prend à elle…

          Listez ses interventions sur ce blog et vous verrez pour qui il travaille.

        • dom dit :

          c’est clair , si les ukrainiens avait une arme nucleaire la situation serait differente
          les russes bien tranquille chez eux

      • Momo dit :

        Bien sûr c’est comme les centrales nucléaires.
        On arrête tout pour faire plaisir aux allemands et eelv! = C’est ce que disaient les visionnaires présidents des deux derniers quinquennats, et c’est nous qui maintenant allons payer la note de leurs visions…
        Après hollande on pensait le record de nullité imbattable, et bien c’est pas sûr!

        • Saint Benoit dit :

          on voit bien en vous un anti écolo primaire, un militaire ou un chasseur mais point d’esprit scientifique car si vous vous donniez la peine de vous renseigner e c’est facile, vous verriez qu’une centrale atomique a un rendement minable de 45%, le reste réchauffe l’atmosphère les rivières et la mer ; son TRE qui est son taux de retour énergétique est inférieur à 1, cela signifie que l’on gaspille plus d’énergie fossile pour la fabriquer et la faire fonctionner que ce qu’elle ne produit d »énergie : nucléaire = Shadock /// tout le contraire de l’énergie fournie par les panneaux photovoltaïque et les panneaux solaire de chauffage central.
          et cela sans compter les déchets nucléaires et leur coût et sans compter qu’une centrale nucléaire est un poison mortel en cas de conflit.

          • Courmaceul dit :

            Pour le nucléaire, le TRE varie de 5 à 100 selon les ouvrages publiés. Vous retenez un TRE de 1, ce qui repose sur l’étude la plus controversée; celle de Jan Willem Storm van Leeuwen et Philip Smith.

            Vous abordez le solaire en comparaison. Sachez, là encore sur une étude, son TRE est de 2 pour 1 quand on prend en compte l’ensemble de la chaine de production sans l’option stockage de l’énergie.

            Bref, vous n’êtes pas en odeur de sainteté malgré votre pseudo.

          • olivier 15 dit :

            Et comme saint Benoit, vous vivrez certainement dans une grotte, équipée d’un lumignon à la graisse de bœuf. C’est impressionnant de rencontrer un anti-nuc de nos jours… De mon côté j’ai 20 panneaux solaires et prochainement 10 Kva de batteries lithium + pontage pour relais coupure. Voilà. et je suis à fond nucléaire, depuis toujours ( et on oublie l’éolien… Tiens?!? plus personne n’en parle ces jours-ci ! Vous connaissez le rendement d’un éolienne ? )

      • LucienB dit :

        Vous êtes un grand optimiste. Je crois que les gauchistes et les écologistes réussiront aussi à détruire notre agriculture. Tout comme ils l’ont fait avec notre industrie. Et avec notre souveraineté. Notre avenir n’est donc que le tourisme.

        • Scipion dit :

          Les écolos finiront par imposer des règlements contre le « tourisme de masse ». Quant à notre agriculture elle est déjà confrontée à de grosses difficultés.
          Je ne sais pas ce qu’il nous restera.

        • aramis (petit a) dit :

          On ne visite pas un pays ruiné.

      • philbeau dit :

        Vous savez qu’il y a longtemps que des politiques français ont tenu ce discours , et l’ont même mis en pratique . Vous avez juste quarante ans de retard . Et loupé quelques métros de l’actualité géopolitique . Votre provoc fait surtout flop

      • felipe dit :

        roland, si les russes n’avaient pas le nucléaire, l’OTAN serait déjà en Ukraine. et ne s’arreterait pas à la frontière

      • Lado dit :

        Ah on vous retrouve!En direct de Moscou
        Vous avez raison ,tout cela est inutile..La Corée du N ou le Pakistan sont « traités » « avec beaucoup d’égard..(Kim-Trump ! )alors que l’Ukraine,la Libye ou l’Irak qui avait renoncé au N , volontairement ou implicitement,…ont ..qq problèmes..
        Quand à l’Iran.. »on se demande pourquoi Ducros se décarcasse! »

      • Mica X dit :

        @opinel des alpages
        C’est Vlad qui vous dicte vos nouveaux éléments de langage ou ce défaitisme est dans l’ADN des collabos ?

      • JC dit :

        À vous classer, ce serait dans la cinquième colonne !

      • Rémi dit :

        C’est ce qui servira de pivot à la fronde. Votre analyse est juste, mais l’incompatiabilité fera que la France devra redevennir souveraine. Il ne manque pas tant que cela, juste de la volonté.

    • le sicaire dit :

      @Gplt et @Roland de Roncevaux
      La dissuasion nucléaire française est ni « …une épine dans le pied au niveau européen… », ni « …un boulet géopolitique et financier… » ! Bien au contraire c’est notre atout pour l’avenir en Europe et dans le monde. C’est notre levier géopolitique et financier de demain. A condition, je vous l’accorde, d’avoir des Hommes politiques dignes de ce nom. C’est à dire qui s’intéresse à la France et non pas à leurs intérêts personnels.

    • Oliver dit :

      On meurt tous un jour.
      Sauf que nous allons faire le voyage en masse avant la fin de cette décennie. Cela semble inéluctable. Les puissants seront sous terre, planqués à se morfondre.
      C’est le moment pour faire pénitence et oeuvrer à des actes de compassion et grandir de l’intérieur.
      Sniff !

    • Charognard dit :

      @ Gplt
      C’est la direction des pays européens qui est en état de mort cérébrale…
      http://www.paxaquitania.fr/2022/09/des-bombardiers-b-52-sentrainent-avec.html

  2. Carin dit :

    Ces allemands… quel talent… après s’être fait enfler avec le MEADS, ils veulent imposer un système israélien pour toute l’Europe, et se réserve la 3 eme couche…
    Tout en prétendant faire un très gros effort pour l’Ukraine.
    Y’a rien là ?

    • fabrice dit :

      Si les Allemands achètent aussi des radars anti ballistiques à Jérusalem, capitale éternelle de l’état juif d’Israël.
      https://www.jpost.com/international/iai-signs-200-m-deal-to-provide-german-army-with-radar-systems-675499
      Celà suit d’ailleurs les décisions tchèques et slovaques ainsi que chypriotes…
      https://www.iai.co.il/surveillance-radar-czech-republic
      https://www.iai.co.il/17-iai-radar-systems-will-deliver-to-slovak-ministry-of-defense
      Parfaite coordination entre les flottes de F35 italiens, anglaises et israéliennes ainsi qu’américaines dédiés à la protection de l’Europe du sud Est et de ses gisements de gaz dans le clel aérien de Chypre et de la Grèce
      https://www.airforce-technology.com/news/us-f-35-aircraft-training-uk-israel/
      C’est dommage que l’inadéquation du matériel de quelques partenaires de second plan sur cette zone ne soit pas compatible pour la défense de l’Europe et de l’Occident.
      Mais bon si on préfère s’humilier avec la création coloniale de l’entité FLN d’apartheid, amie de la Russie…
      A sinon les drones de l’empire théocratique shiite perse d’occupation sont de la merde…dixit les USA et les Ukrainiens
      https://www.reuters.com/business/aerospace-defense/russia-has-faced-failures-with-iranian-made-drones-says-us-official-2022-08-30/
      A noter que le grand allié de la France en UE, le paradis fiscal qui suce les détournement fiscaux de toute l’UE, le grand frère celtique, l’état catholique d’apartheid d’Irlande qui persécute les minorités religieuses, a une attitude très trouble avec la Russie…
      https://www.irishtimes.com/news/ireland/irish-news/russia-does-not-respect-irish-neutrality-says-french-ambassador-1.4886223
      ça agace même Paris c’est dire…
      Quand au chéris palos, ceux qui squattent à eux seuls la moitié de l’aide aux réfugiés dans le Monde et mille autre bonbons, ils chantent les louanges de la Russie…Pourtant même à un chien quand tu lui donnes de la bouffe il te remercie. Mais bon un palos n’est pas un chien…
      https://www.i24news.tv/fr/actu/international/1660744791-un-general-palestinien-discute-de-la-cooperation-militaire-avec-le-vice-ministre-russe-de-la-defense

      • Czar dit :

        « capitale éternelle » non-reconnue par la quais-totalité des pays du monde et dans laquelle vous n’étiez pas il y a 70 ans, ce qui donne à l’éternité une conception quelque peu passagère

        • M.W dit :

          Czar

          Et pourtant le seul migrant qui est venu d’un pays qui s’appeler Israël , après plus de 2000 ans de présenceen France un certain Yeshoua est toujours là …

          • Czar dit :

            va falloir dépoussiérer vos notions lacunaires d’histoire, mélange crasse d’inculture éduc naze de base et d’esprit moutonnier bien-pensant : Jésus, qui ne parlait pas hébreu mais araméen, une langue d’origine syrienne, est né, a vécu et est mort dans la province romaine de Judée

          • Robert dit :

            « Migrant » rejeté par ceux qui se réclament de l’ancienne alliance.
            Lisez les pages qui lui sont consacrées, parfois sous des noms d’emprunt, dans le Talmud, on peut pas dire qu’ils le considèrent comme un exemple.
            En 70 de l’ère chrétienne, départ en diaspora, seconde destruction du Temple et fuite des grands-prêtres, c’est à dire fin du culte et de la raison d’être du peuple Hébreu rebaptisé par Dieu peuple Juif.

        • Félix GARCIA dit :

          😮
          « Avec la conscience que j’ai déjà été détrahis-dé-détaillé sur beaucoup de sujets » (et paf, son rythme s’accélère … Au final, c’est VOUS le mieux placé « POUR TOUS LEUR FOUTRE AU CUL ! » 😀 CHUIS AVEC VOUS M’SIEUR L’PRÉSIDENT !)
          Conférence des ambassadrices et des ambassadeurs : suivez le discours du Président Emmanuel Macron.
          https://www.youtube.com/watch?v=dqN9skrn9QM
          (Vers 1h et 40 minutes)

      • fabrice dit :

        Pour l’anniversaire des 125 ans du congrès de Bâle fêté d’ailleurs cette semaine.
        Z’inquiétez pas Félix, la religion juive est très ancienne, un peuple sur sa terre, un calendrier religieux lié aux récoltes et aux événements nationaux. Pas de prosélytisme ni de volonté de domination mondiale.
        La terre sainte est délimitée, en gros la Judée historique.
        Le rabbin que vous montrez qui n’est qu’un rabbin hassidique parmi d’autres, était polyglotte, extrêmement cultivé (plusieurs doctorats d’ailleurs à la Sorbonne), avait une vie sage et rangée, son influence était du à sa sagesse, nulle pression ou force contre son entourage qui le suivait volontairement.
        La Judée c’est le peuple qui s’est dressé contre Rome et sa volonté de domination universelle, ses empereurs monstrueux (elle se révolte à l’époque de Néron), son eugénisme (dans la civilisation gréco romaine les enfants « mal formés » sont tués), sa cruauté (les spectacles du cirque ou le viol, la barbarie sont élevés au rang de spectacles et de plaisirs pour le peuple devenu une bande de parasites attendant le pain et les jeux payé par l’empereur sur les vols et les spoliations commis sur les autres peuples), ses vices (sodomie, transexualité (Néron entre autre a transformé un garçon en fille pour son plaisir) immoralité, tortures, esclaves transformés en objets sexuels y compris de jeunes enfants et en toute légalité…) et son impérialisme.
        La renaissance du peuple juif sur sa terre qui est un miracle est la meilleure chose qui soit arrivé au Monde depuis 2000 ans même si vous n’avez pas les connaissance notamment historique pour vous en rendre compte.
        Il est normal qu’une partie de l’élite mondiale occidentale (y compris des gens d’origine juive) déteste Jérusalem parce qu’elle admire Rome dans tous ses vices (domination universelle, sexualité, pédophilie, transexualité, paresse des uns qui prospère sur l’esclavage des autres… ) et médise sur elle (la bande de LGBT corrompues qui dirige Amnesty international par exemple)
        On parle de l’Etat qui depuis 20 ans est le pays qui dépense le plus en R/D par rapport à son PIB, la start up Nation aux 70 licornes (plus 80 crée par des Israéliens hors d’Israël, la France par comparaison en a une vingtaine), le seul pays ou le désert a reculé, une puissance nucléaire, spatiale, le 4ème exportateur d’armes mondiales, un des pays le plus éduqué de la planète… Avec une diaspora qui dans tous les domaines étonne par sa réussite
        https://en.wikipedia.org/wiki/Wealth_and_religion#:~:text=Statistics-,Global,%2C%20and%20Jews%20(1.1%25).
        La seule idéologie en isme du 20ème siècle qui a réalisé ce qu’elle avait dit et au delà.

      • Lado dit :

        Arretez avec cette logorrhée ridicule! L’Irlande vraiment?cela inquiète Israel?

        Sur le fond le cas d’Israel n’a rien de surprenant on retrouve la même situation decalée en Corée du Sud et on le verra à Taiwan et au Japon
        -une environnement très menaçant
        -des alliance « éternelles » dont l’histoire montre très souvent la vanité (pour Israel :Russie puis France puis les US..)Pour la Corée , Taiwan et le Japon : les US c’est juré craché..mais au cas ou..!
        -une base technologique et industrielle de classe mondiale , le besoin d’exporter pour amortir les coûts fixes
        -des talents certains
        -des ressources (pas de RSA , de retraite à 62 ans , 35 heures ect)
        Les particularité geostratégiques d’Israel privilégient les missiles offensifs et défensifs (un pays minuscule préférera faire la guerre chez les voisins..).Celle de la Corée une armée de terre robuste avec des produits qui « sortent » progresseivement les Allemands dans les blindés, les obusiers les VCI ect
        Pour le Japon qui est une ile on assiste a une grosse remontée de la Marine.. »Porte Hélico qui prennent des F35, 1 SM au top /an, lutte ASM ect..Ils retrouvent leur fondamentaux..!
        Pour les Allemands ils comblent leur trous (nombreux) et reconstruisenr leur BITD grâce à des licences (Spike ) données par ceux qui y sont prêt , sans discussions politiques (Fr, Us , UK ect) et qui sont crédibles..Dans 10 ans export Israelienne vers Allemagne?

      • Le contributeur le plus moral du Moyen-Orient dit :

        Divertissante propagande, bien qu’un peu trop huileuse à mon goût …

        Cit. « Si les Allemands achètent aussi des radars anti ballistiques à Jérusalem, capitale éternelle de l’état juif d’Israël »
        Pour quelqu’un qui se vante de suivre les « vrais principes » de l’ONU, ça ne manque pas de sel. Capitale éternelle non-reconnue par la quasi-totalité des pays membres de l’ONU (cf. résolution 476 et suivantes). La décision de Donald d’établir l’ambassade US à Jérusalem est bien évidemment la conséquence de l’activisme de lobbies communautaires et de son gendre Kushner (curieusement plus actif sur ce dossier qui concerne les siens, plutôt que sur les dossiers ayant un réel impact sur les administrés américains, mais cela est un petit détail).

        Cit. « A noter que le grand allié de la France en UE, le paradis fiscal qui suce les détournement fiscaux de toute l’UE, le grand frère celtique, l’état catholique d’apartheid d’Irlande qui persécute les minorités religieuses, a une attitude très trouble avec la Russie »
        Le seul état d’apartheid et racialiste (c’est dans sa constitution !) de la région, c’est la Seule Démocratie du Moyen-Orient©, contrainte de se défendre face aux sommes colossales que doivent rapatrier les opprimés oligarques ukrainiens et russes. Bien tenté.

        Cit. « Pourtant même à un chien quand tu lui donnes de la bouffe il te remercie. Mais bon un palos n’est pas un chien… »
        A la fois vulgairement raciste … et valable pour toutes les peuplades de la région ! C’est paradoxal !

        • fabrice dit :

          – Je me moque de la définition d’apartheid créée ad hoc par les lesbiennes unies d’Amnésie internationale. Tellement large qu’elle est même valable pour l’Irlande qui dans sa constitution est un Etat catholique dont le président doit être obligatoirement catholique…
          – C’est la politique de ne pas reconnaître la réalité du terrain qui est évidemment la conséquence de lobbies communautaires en Europe. Il suffit d’aller sur les comptes twitter des consuls européens sur place pour voir apparaitre des éléments de langage communs comme « Jérusalem qui appartient au christianisme ». Je rappelle que dans la réalité Jérusalem ville d’un million d’habitants compte 20 mille chrétiens divisé en plusieurs sectes et en tout et pour tout 2 mille catholiques pour 1/2 des prêtres et le reste travaillant pour eux pour 1/2. Je rappelle qu’ils refusent de payer des impôts, de faire leur service militaire et de participer en quoi que ce soit à la vie sociale et civique de la ville. Si la diplomatie française croit que la Municipalité va organiser la ville en fonction des désidératas de 0,2% de « citoyens » refusant de payer des impôts et passant son temps à dénigrer, médire, frauder les impôts et réclamer des avantages indus juste pour ses ouailles, nos diplomates sur place devraient arrêter de boire du Crémisan de Latroun…Faudrait pas prendre la bonté, la tolérance et la douceur de la Municipalité actuelle pour de la connerie éternelle.
          – Si l’ONU vote qu’un éléphant doit tenir dans une boite d’allumettes, l’ONU est stupide. Il est crétin de dire « si, si ça rentre dans une boite allumettes, la preuve l’ONU le dit ».
          – Les « réfugiés » palestiniens bénéficient d’un statut unique transférable de père en fils et d’une Organisation dédiée, de fait leur nombre est payé de 600m à 4800m en 70 ans, si la trajectoire se poursuit ils seront 37 millions en 2090…La plaisanterie coûte déjà 2 milliards d’euros par an…. 90% est payé par des Etats européens, les pays arabes donnent wouélo, ils ne sont pas dingues eux… Jusqu’où va nous mener la bêtise du quai ? Au bout de 600 millions de « Palestiniens » avec un budget qui dépassera celui de la France on arrêtera de payer ?
          – Qu’on aide un peuple qui est dans le besoin et qui a le sens de la reconnaissance, pourquoi pas. Avec les Palos, tu pisses dans un violon, des centaines de millions d’euros et ils achètent chinois et votent pour la Russie. L’aide française n’est même pas vaine, elle consiste à aider ses adversaires dans une stupidité sans nom.
          Le soutien du Quai à la cause palestinienne d’une Palestine rien qu’arabe et musulmane est d’une bêtise sans nom. Qu’il y ait aucun questionnement dessus montre juste l’état de la démocratie et le niveau des hommes politiques en France.
          je ne parle même pas de la mouche de coche française en Méditerranée orientale qui parce qu’elle déploie un navire et cinq avions trois mois par an s’imagine être le boss sur place.
          La violence de mes propos est délibérée. Un moment faut secouer le cocotier parce que lorsqu’on parle poliment ça endort et on nous entend pas. Alors sois en colère mais écoute le fond, il n’est pas dénué de bon sens.

  3. guig dit :

    Sur quel projet ne veulent-ils pas prendre la main… ?

    • ONERESQUE dit :

      EN FAIT, toute l’affaire relève d’une STRATÉGIE INSIDIEUSE qui vient d’être mise à jour par une remarquable enquête d’un journaliste qui travaille pour La Tribune……Le marché EU-HYDEF a été attribué à des incompétents espagnols SENER ( sans aucune expérience de l’hypersonique ) car ils servent de « faux-nez », d ‘ « hommes de paille » à DIEHL Aerospace qui, comme par hasard, a exposé à BERLIN un missile à entrée superstato ( genre souris avant des réacteurs du SR-71 ) IRIS-HYDEF qui est proposé comme intercepteur pour TWISTER à la place de l’ AQUILA de MBDA………carrément pernicieux et habilement tramé pour s’emparer encore de parts de marché futures…..Tout le monde pense que MBDA ne se laissera pas faire et va concevoir un intercepteur à SUPERSTATO qu’ils monteront sur le

  4. albatros dit :

    Ce sont plutôt l’Italie et la France qui sont les plus avancés en la matière non ?
    Autant faire une alliance avec Rome et Madrid pour siphonner les subsides européennes, car le temps que le Bundestag soit d’accord avec lui même puis le Gouvernement allemand : nous serons passés au siècle suivant sinon.

    • NRJ dit :

      @albatros
      C’est vrai, les allemands réclament mais ont des l’argent. Allions nous avec ceux qui réclament mais qui n’ont pas d’argent, ce sera plus simple.

      • albatros dit :

        Allions nous avec ceux qui ont de l’argent et qui veulent nous rafler nos savoirs faire, tout en vendant à ceux qui n’ont pas d’argent : ce sera plus simple pour eux.
        Sinon vous n’avez pas lu que les allemands ne veulent pas d’une alliance avec la France ?

        • NRJ dit :

          @albatros
          « Allions nous avec ceux qui ont de l’argent et qui veulent nous rafler nos savoirs faire, tout en vendant à ceux qui n’ont pas d’argent : ce sera plus simple pour eux. ». C’est mieux que faire avec ceux qui n’ont pas d’argent et qui veulent rafler nos savoirs faire.

          « Sinon vous n’avez pas lu que les allemands ne veulent pas d’une alliance avec la France ? ». Ça tombe bien on ne cherche pas à faire d’alliance.

  5. fabrice dit :

    On notera que l’Italie a commandé deux nouveaux avions de guerre électronique israélien pour un petit 500M d’euros
    https://www.haaretz.com/israel-news/security-aviation/2022-08-28/ty-article/.highlight/secret-nato-client-of-israeli-spy-planes-revealed/00000182-ce84-dfe2-aba3-efeee72f0000
    Les capacités décrites ci dessous
    https://www.key.aero/article/italys-caew-not-just-airborne-radar
    Profitant du départ d’une batterie de missile sol air russe, l’armée de l’air israélienne a frappé en Syrie
    https://www.timesofisrael.com/images-show-heavy-damage-to-syrian-weapons-base-in-strike-attributed-to-israel/
    Plus de six heures d’explosions secondaires, les incendies ont duré plus de deux jours…
    La situation se tend au « Liban ».
    Le parti de satan, parasite virulent de l’Iran greffé sur le « Liban », a menacé de détruire une plate forme gazière israélienne (appartenant à une compagnie grecque côtée à Londres) si elle commençait son exploitation près de la frontière du « Liban ».
    https://www.timesofisrael.com/un-mideast-envoy-warns-of-lebanon-tensions-as-israel-hezbollah-spar-over-gas-field/
    « Victoire de Dieu » (LOL) est sorti brièvement de son bunker enterré ou il croupit pour le dire. Il est vite retourné en courant remerciant Bouddha, dans sa précipitation, de l’avoir laissé en vie. Il était content de voir le Soleil, celà faisait longtemps.

    • philbeau dit :

      « excusez nous d’avoir été coupés ,nous avions un direct avec notre correspondant en Israel , que nous reprendrons plus tard , lorsque nous reviendrons sur ce sujet ».

    • Vittorio dit :

      L’armée de l’air italienne possède déjà deux Gulfstream G550 CAEW qu’elle utilise avec succès depuis quelques années.
      Ils sont utilisés avec succès pour surveiller la situation en Ukraine à partir des pays voisins adhérant à l’OTAN.
      Le Gulfstream G550 CAEW possède des fonctionnalités très avancées bien supérieures à celles du Boeing E-3 Sentry fourni à l’Armée de l’Air. Nous vous rappelons que l’U.S.A.F. et la R.A.F. ils retirent le Boeing E-3 Sentry car il est désormais obsolète.
      L’armée de l’air italienne veut déployer au total 8 Gulfstream G550 CAEW et deux Gulfstream G550 destinés à la guerre électronique. Les crédits ont déjà été faits et les avions, nus, ont déjà été commandés à Gulfstream Aerospace.
      Rappelons qu’en Occident, seuls les États-Unis d’Amérique et Israël produisent des avions CAEW. La France a acheté le Boeing E-3 Sentry pour l’ADA il y a de nombreuses années. et le Grumman E-2 Hawkeye pour le Reale. Le Sentry devra être remplacé d’ici quelques années et nous verrons vers quoi se tournera le gouvernement français…..

      • mich dit :

        Bonjour ,  » Nous vous rappelons que l’U.S.A.F. et la R.A.F. ils retirent le Boeing E-3 Sentry car il est désormais obsolète.  » , donc vous savez par quoi il le remplace ?

    • Alex Delalibre dit :

      « Profitant du départ d’une batterie de missile sol air russe, l’armée de l’air israélienne a frappé en Syrie »

      Ah, ce doit être un nouveau concept SEAD: on attend qu’ils se barrent avec leurs missiles et on y va. Révolutionnaire. Gageons que le perfectionnement des armes permettra bientôt d’exploiter d’autres moments propices, par ex. les servants de l’arme sont partis déjeuner / pisser…

  6. Félix GARCIA dit :

    « sa vision de l’avenir de l’Union européenne [36 membres, contre 27 actuellement, fin du droit de veto en matière de politique étrangère, etc] »
    +
    « Le discours d’Élisabeth Borne devant le Medef en intégralité »
    https://www.youtube.com/watch?v=uN-cU7aDMrg
    =
    U.R.S.S. 2.0 (Crédits Carbone + Crédit Social + Identité Numérique)

    • Giboulée dit :

      l’Occident, notamment l’UE, tend naturellement vers un capitalisme d’état… la constitution restera officiellement idéale, mais la réalité sera beaucoup plus dirigiste.

  7. Raymond75 dit :

    « Un système de défense aérienne bâtit conjointement en Europe […] « , surtout construit par l’Allemagne, et payé par les Européens …

    • tschok dit :

      @Raymond,

      Payé par qui veut y participer. C’est pas l’UE qui pilote le truc, là. C’est un projet allemand dans le cadre de l’Otan.

      On est dans la version allemande de la défense européenne, pas la version française, ok?

      Je sais, on a du mal à s’y retrouver, alors je précise.

      Dans cette version, deux des trois couches du système sont extra-européennes: américaine pour l’une et israélienne pour l’autre. Et la dernière est allemande. Enfin, sous leadership allemand.

      Je pense qu’on devrait faire pareil, nous aussi on est membre de l’Otan. Et on sait faire les trois couches du systèmes avec nos partenaires européens, nous.

    • v_atekor dit :

      Même sans les précisions de Tschok, l’Allemagne est de toutes façons un contributeur net au budget Européen, donc elle finance plus qu’elle ne reçoit.

  8. Mica X dit :

    ceci explique t il cela ? : http://www.opex360.com/2022/07/27/la-france-ne-participera-au-projet-europeen-dintercepteur-endo-atmospherique-de-missiles-hypersoniques/

    et ceci ? : http://www.opex360.com/2022/03/28/lallemagne-veut-se-doter-dun-bouclier-antimissile-et-envisage-lachat-du-systeme-israelien-arrow-3/

    et bien sur cela (encore LM ds le coup) ? : http://www.opex360.com/2022/03/17/lallemagne-sinteresse-au-systeme-de-defense-aerienne-americain-thaad/

    Créer un nouveau système ou faire le VRP sur des techniques existantes adaptées à la sauce germanique (ont-ils les moyens de tout mettre en place à partir d’une feuille blanche ?) & made in USA/Israel en bons commerçants, et au passage faire la n. aux français et aux italiens ?

    Maintenant j ai peut être rien compris mais il me semble qu’il va bien falloir un jour que la F ou du moins son gvt en tire les conséquences même si l on peut comprendre qu’à Berlin c’est un peu panique à bord et que tout se fait dans l’urgence; et qu’au passage l’opportunité d’un buisines existe maintenant. Ceci dit cela semble un peu chaotique, comme s’il fallait placer l’Allemagne dans tous les projets à forte valeur ajoutée histoire de rentabiliser les 100 000 000 000 et copiner un max avec l’administration US

  9. JC dit :

    Et dire que de nombreux commentaires négatifs, sur l’état des forces armées allemandes ont foisonné sur ce site. Le réveil risque d’être brutal un peu comme en 40,en version seul contre tous. Les allemands , du moins leurs dirigeants sont patriotes voire nationalistes. Ils font des plans et pas qu’en version A. Tandis que les français universalistes veulent sauver la planète, d’autres pensent à sauver leurs fesses.

    • ji_louis dit :

      L’Allemagne a un problème double pour ses armées : La natalité, à pein moinsmauvaise que la russe, et l’antimilitarisme d’une bonne proportion de l’opinion.

      • JC dit :

        Oui, l’Allemagne est en dessous de la moyenne européenne pour la natalité. C’est peut-être pour compenser cela entre autres, qu’elle multiplie les alliances avec ses voisins de tailles moindres avec lesquels son désir de diriger peut s’épanouir. Quant à l’anti-militarisme de l’opinion…à voir, quand la peur s’installe les bonnes résolutions s’envolent. L’effet confinement a certainement laissé des traces.

      • tschok dit :

        @ji_louis,

        Je dirais plutôt le pacifisme, pas l’antimilitarisme, qui me semble quand même un peu excessif s’agissant des Allemands, qui sont globalement éduqués dans le respect des institutions de la RFA pour laquelle ils éprouvent un sentiment d’attachement fort.

        Bon, peut-être un peu moins fort dans l’ex RDA, mais quand même.

        Pour les Allemands, la RFA est le régime qui a réussi plusieurs tours de force:
        – La réussite de la reconstruction, après la guerre, avec ensuite le miracle économique allemand.
        – La démocratisation de l’Allemagne qui, à part l’épisode de Weimar, n’était pas une société démocratique.
        – L’intégration dans l’Otan et la réintégration de l’Allemagne dans le concert des nations, en tant que peuples civilisés ayant fait un travail de mémoire sur le nazisme, sans sombrer dans la repentance, la dénazification de l’Allemagne d’après guerre ayant d’ailleurs été très superficielle.
        – La réconciliation avec l’ennemi historique, la France.
        – L’intégration européenne et le rôle de plus en plus central et prépondérant de l’Allemagne dans la construction européenne et la stabilité de ses institutions, financières en particulier.
        – Le défi de la réunification, qui a été la grande affaire de l’Allemagne jusqu’il y a peu, et ce n’était pas une paille.
        – L’accueil des migrants lors de la crise migratoire des années 2015 et suivantes, ce dont les Allemands sont particulièrement fiers, à juste titre.

        Le régime politique de la RFA est associé à ces incontestables réussites historiques. Il doit certainement y en avoir d’autres auxquelles je ne pense pas.

        A comparer avec la France où un tiers des Français songe à mettre à bas la Vième république pour la faire évoluer vers un régime populiste plus ou moins nationaliste, donc autoritaire et réac, qu’il soit inspiré par un réactionnariat de gauche ou de droite, voire écolo ou féminazi. Ou tout cela en même temps dans une sorte de gloubiboulga de la pensée.

        C’est pas tout à fait la même ambiance, à mon avis.

        • Sorensen dit :

          « L’accueil des migrants lors de la crise migratoire des années 2015 et suivantes, ce dont les Allemands sont particulièrement fiers, à juste titre. » Tous les Allemands ne sont pas des porcs, doublés d’une crevure et forgés par la saloperie. Vous pouvez donc rayer cette sentence débile et outrancière à l’égard des victimes de la politique migratoire de Merkel.

          • tschok dit :

            Non, je ne la raye pas, mais je prends note que vous n’en êtes donc pas particulièrement fier.

            Ne me prenez pas non plus pour un imbécile: sur un sujet pareil, je me doute bien qu’il n’y a pas d’unanimité, en Allemagne comme ailleurs.

        • philbeau dit :

           » La réconciliation avec l’ennemi historique, la France » : vous n’inversez pas un peu la réalité , là ? Rappelez- nous qui a envahi la France et semé la destruction et les massacres à deux reprises en moins de quarante ans ? Vous faîtes partie de ces français qui ont la mémoire courte , et tressent des lauriers qu’ils ne méritent certainement pas aux allemands .
          « L’accueil des migrants lors de la crise migratoire des années 2015 et suivantes, ce dont les Allemands sont particulièrement fiers, à juste titre. »: idem : rappelez nous ce qui a été évoqué , comme étant les arrière – pensées de la bonne Mâme Merkel : le besoin des patrons allemands en main-d’oeuvre , à cause d’une natalité en berne en Germanie , et donnait à l’Allemagne un rôle de grande nation humaniste faisant oublier son rôle dans les guerres en Europe , et faisant ainsi d’une pierre deux coups . Encore une fois tschok , jouer les laudateurs de l’Allemagne est une étrange maladie qui touche certains français comme vous . Savoir les ressorts psychologiques de ces pulsions qui entraînent des choix très sélectifs serait intéressant .

          • Franchouillard dit :

            « L´ennemi historique » : lequel ?
            L´Allemagne, à l´instar des États-Unis, n´a que des ennemis ou des vassaux.

          • tschok dit :

            Je ne voulais pas dire davantage que ça: de 1870 à 1940, la France et l’Allemagne se sont livré trois guerres, dont deux mondiales, ce qui, de mon point de vue, suffit à les faire entrer dans l’histoire.

            Et elles se sont réconciliées.

            En ce qui concerne la crise migratoire, je vous laisse discuter avec Sorensen, je pense que vous partagez avec lui le même registre de vocabulaire, en particulier en ce qui concerne les épithètes.

        • Czar dit :

          « A comparer avec la France où un tiers des Français songe à mettre à bas la Vième république »

          à part les méchenconistes, personne ne souhaite la fin de la Vème république, plus vraisemblablement revenir à l’esprit comme à la lettre du texte (démocratie réelle, primat du politique sur les instances non-élues, président gardien des intérêts réels du pays, etc) mais je sais bien que tu n’entends pas que les faits se mettent en travers de ta bile sentencieuse auto-satisfaite

        • Alex Delalibre dit :

          « A comparer avec la France où un tiers des Français songe à mettre à bas la Vième république pour la faire évoluer vers un régime populiste plus ou moins nationaliste, donc autoritaire et réac, qu’il soit inspiré par un réactionnariat de gauche ou de droite, voire écolo ou féminazi. Ou tout cela en même temps dans une sorte de gloubiboulga de la pensée »

          C’est un peu con comme réflexion, non?

        • Alex Delalibre dit :

          « La réconciliation avec l’ennemi historique, la France 5. »

          Contre laquelle l’Allemagne a mené trois guerres d’agression en moins d’un siècle. Faut le rappeler.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        PARTIE I

        « Je dirais plutôt le pacifisme, pas l’antimilitarisme, »

        En Allemagne , il existe les deux .

        « Bon, peut-être un peu moins fort dans l’ex RDA, mais quand même. »

        C’ est surtout que même après 30 ans de réunification il y subsiste un décalage quant au développement et même à la parité salariale entre l’ ex-Est et l’ex-Ouest en faveur de l’ex-RFA .

        « Pour les Allemands, la RFA est le régime qui a réussi plusieurs tours de force:
        – La réussite de la reconstruction, après la guerre, avec ensuite le miracle économique allemand. »

        Quels « Allemands » ? à part ceux de RDA , les autres ayant participé à la construction de cette nouvelle Allemagne…

        Entre-autres , le « miracle » s’ explique car l’ Allemagne de l’ Ouest fortement soutenue par des USA prenant entre-autres en mains sa Défense mais aussi très présents sur le plan économique , pouvait ainsi mettre son outil industriel au service de la production des biens de consommation .

        De plus , ayant pendant le Reich produit de façon artisanale donc peu efficace comparée par exemple à ce qu’ étaient les productions Anglaise et Américaine aussi massives que rapides que souples et réactives mais toujours constantes , disposant d’ une main d’ œuvre de grande qualité à la fois très travailleuse et très motivée , lorsqu’ il s’ est agi de conjuguer les deux avec une direction et un travail à l’ américaine basé sur la rapidité et la quantité , le résultat ne pouvait que donner des étincelles .

        Et comme se rajoutait à tout cela le passage obligé de toute la phase de reconstruction en sus du « changement de société » vers la consommation de masse et une économie recherchant l’ abondance par la rentabilité garante de prospérité , l’ élan et l’ essor induits ne pouvaient que servir de force dynamisante .

        Il s’ est ainsi passé la même chose chez-nous sauf que nous avions un outil de Défense à constituer , moins de morts et de destructions , une décolonisation qui nous coûtait très cher , que nous n’ étions pas si proches de la ligne de démarcation entre l’ Est et l’ Ouest .

        Par contre , politiquement , des deux côtés de la rive du Rhin , ça suivait puissamment d’ autant qu’ en France comme en Italie et même comme en Grande Bretagne , via le courant Communiste , l’ URSS de Staline ne manquait pas de relais d’ influence adverses .

        Notre appartenance à l’ OTAN nous permettant de plus ou moins cimenter une unité .

        « La démocratisation de l’Allemagne qui, à part l’épisode de Weimar, n’était pas une société démocratique. »

        Ben non , puisque auparavant était la militariste Prusse et l’ ensemble de la quarantaine d’ Etats ou de pays de la Confédération Germanique Nord et Sud avant suite à la Guerre Franco-prussienne de pouvoir se fédérer en empire et ainsi devenir le pendant de l’ empire Austro-hongrois des Habsbourg .

        Puis , consécutivement à la défaite de 14-18 , en 9 jours seulement , d’ opérer une transition et de s’ autoproclamer « République de Weimar » , avant , parce que trop instable et fragile notamment du fait de crises financières et économiques successives ayant fait émerger de nouveaux courants politiques à la fois contestataires et dénonciateurs de trahison interne comme externe donc prônant une revanche , de suivre l’ inspiration du courant Fasciste de l’ Italie Mussolinienne et de basculer dans un totalitaire et volontiers expansionniste Troisième Reich qui allait plonger la planète entière dans l’ horreur d’ une Seconde Guerre Mondiale .

        Une guerre aussi technologique et industrielle que si meurtrière dont l’ issue allait rebattre les cartes et faire des USA la puissance dominatrice à l’ idéologie antagoniste de celle de l’ autre grand bloc , le bloc Socialiste-Communiste .

        « L’intégration dans l’Otan et la réintégration de l’Allemagne dans le concert des nations, en tant que peuples civilisés ayant fait un travail de mémoire sur le nazisme, sans sombrer dans la repentance, la dénazification de l’Allemagne d’après guerre ayant d’ailleurs été très superficielle. »

        La réalité est qu’ au sortir de la SGM et une fois connu l’ enfer des camps ainsi que suite à l’ accablant bilan , la RFA a bel et bien été dans la repentance donc dans un travail de mémoire associé car alors devenu indispensable .
        Par contre , ce ne sont pas des Latins donc pas de cinéma les concernant , plutôt rigueur , méthode , froideur , mais franche sincérité en parallèle .

        En somme , elle devait réagir et ne pouvait faire autrement qu’ en cherchant à se racheter de si lourdes fautes commises .

        Et c’ était pire en RDA .

        Et la « dénazification » de la RFA n’ a pas été « superficielle » mais « totale » ; en revanche , dans le but de lutter contre la possible expansion de l’ idéologie du Communisme Stalinien , ce sont les Américains mais également leurs cousins Anglais qui ont en quelque sorte à la fois « fermé les yeux » et « réactivé » le savoir faire Nazi en la matière donc mis à contribution d’ ex-Nazis en particulier parmi les plus « compétents » ceux qui traqués étaient sans le sou et tout disposés à collaborer afin de sauver leur peau .

        « La réconciliation avec l’ennemi historique, la France. »

        Inévitable .

        Tout ça ce sont moins des « tours de force » que des conséquences logiques .

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        PARTIE II ET FIN

        « L’intégration européenne et le rôle de plus en plus central et prépondérant de l’Allemagne dans la construction européenne et la stabilité de ses institutions, financières en particulier. »

        Alors ça c’ est la présentation pour le courrier du cœur….

        La réalité est que l’ intégration était là aussi un passage obligé ; d’ autant que la RFA était d’ un point de vue économique devenue si puissante qu’ elle en était incontournable .

        Quant au fait qu’ elle contribuât à la stabilité des institutions Européennes en tenant un rôle de plus en plus « central » , c’ est là doux euphémisme .

        Primo , même dans un rôle d’ importance périphérique , pouvait-il en être autrement ?

        Secundo , hormis concernant sa puissance militaire et cela s’ est vu dès AIRBUS à peine les Anglais ayant décidé de quitter l’ aventure avant de se raviser , les Allemands ont depuis au moins 40 ans œuvré à retrouver toute leur puissance .

        Ce qui fait qu’ ils sont à présent en position d’ exercer une influence telle qu’ ils peuvent prendre de plus en plus le contrôle , ce dont ils ne se privent pas .

        En revanche , depuis l’ Euro et ses crises , une Bundesbank qui autrefois était si sérieuse et courtisée avec une excellente promesse de dividendes et ainsi de ce seul fait si attractive , et plus encore depuis 5 ou 6 ans et le « whatever it takes » de Draghi , face à une toute puissante BCE elle ne vaut pas mieux que les autres .

        « Le défi de la réunification, qui a été la grande affaire de l’Allemagne jusqu’il y a peu, et ce n’était pas une paille. »

        Mais ce n’ est toujours pas terminé ; et là aussi , était-ce un défi de se réunifier ?
        Non , encore un passage obligé dont la réussite n’ est toujours pas totale .

        « L’accueil des migrants lors de la crise migratoire des années 2015 et suivantes, ce dont les Allemands sont particulièrement fiers, à juste titre. »

        « à juste titre » ???

        Oui , pour vous , souffrez et supportez que d’ autres en aient une autre vision voire expriment une opinion diamétralement opposée….

        L’ « invasion » uni-latéralement autorisée et de ce fait imposée par Merkel , vous voulez dire .
        Ce qui a accru l’ insécurité et permis à nombre de courants extrémistes de refaire parler d’ eux donc de ramener de la division et de l’ instabilité dans tout le pays .

        La « migranolâtrie » c’ est sans-doute formidable de votre point de vue , tous ne partageront pas cet enthousiasme .

        « Le régime politique de la RFA est associé à ces incontestables réussites historiques. Il doit certainement y en avoir d’autres auxquelles je ne pense pas. »

        « incontestables réussites historiques » ????

        Pour VOUS ou pour la majorité des Allemands , pas pour tout le monde .

        Elles sont donc parfaitement contestables y compris en tant que soit-disant « réussites » .

        Vous affirmez selon un point de vue , le vôtre , que vous nous vendez comme « vérité révélée » ; il n’ en est rien .

        « A comparer avec la France où un tiers des Français songe à mettre à bas la Vième république pour la faire évoluer vers un régime populiste plus ou moins nationaliste, donc autoritaire et réac, qu’il soit inspiré par un réactionnariat de gauche ou de droite, voire écolo ou féminazi. Ou tout cela en même temps dans une sorte de gloubiboulga de la pensée. »

        AAAAAH………..

        Ben le voilà ! Enfin !

        Le fameux et habituel couplet anti-France pro Européiste et Mondialiste avec toute la rhétorique au service des poncifs du genre…

        Eh oui ; il manquait !

        Macron n’ est pas « autoritaire » sans doute ?

        Bref !

        Quant au « populisme » , magnifique mot fourre-tout qui ne veut rien dire tellement il veut tout dire , vous me faites bien rigoler .

        La réalité est que vous êtes contre le Souverainisme et le Nationalisme tandis que vous nous parlez de « gloubiboulga » qui est précisément ce que Mondialisme et Européisme sous influence Américaine avec tout le Multiculturalisme associé donnent , et donneront , comme résultat .

      • lgbtqi+ dit :

        Concernant les dispositions v/v de l’armée, je ne serais pas étonnée que ce soit en train de changer à vitesse grand V…

      • Nexterience dit :

        Le problème de natalité se règle en partie grâce à la réussite économique: en dominant l’agriculture et l’industrie, l’ Allemagne détruit les emplois des voisins par compétitivité et accueille ensuite des immigrés de tous les pays alentours.
        Par exemple, la jeunesse croate part en Allemagne. Le pays se vide:
        attire les jeunes https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2020/10/23/la-croatie-desemparee-face-a-sa-crise-demographique_6057134_4500055.html
        Il y a aussi les espagnols, hongrois, baltes…
        Bien sûr, nous tentons de faire pareil avec l’Afrique, mais ça ne marche plus trop: nous obtenons les immigrés mais moins de marchés.

        • Alex Delalibre dit :

          Ah ben c’est bien, on fera des regiments oustachis. Toujours pratique contre les partisans.

      • Merguez Partie dit :

        Je crois qu’il faudrait aussi tenir compte d’un certain sentiment de culpabilité des Allemands, en ce qui concerne les armes, leur volonté de ne plus entrer dans l’Histoire, lié justement à la mémoire de la Seconde Guerre Mondiale ; sentiment relativement récent, sauf si je me trompe, comme on peut le voir avec l’amertume de Jankélévitch, à son époque, envers ses homologues allemands, trop heureux d’oublier, qui ne lui avaient adressé aucune excuse au sujet de l’Holocauste, pas même d’expression de honte ; on peut critiquer Mme Merkel sur de certains sujets (le maintien de Nordstream 2 malgré l’annexion de la Crimée par exemple), mais elle a le mérite d’inscrire même ce crime dans l’identité allemande.

        On ne peut pas en dire autant avec par exemple le Japon avec le sanctuaire de Yasukuni, toujours visité par certains ministres, ou même, plus intéressant peut-être, la réaction offusquée du gouvernement nippon à une vidéo ukrainienne anti-fasciste mettant côte à côte Hitler, Mussolini et Hirohito ( https://www.theguardian.com/world/2022/apr/26/ukraine-apologises-after-backlash-over-hirohito-image-in-anti-fascism-video ) ; il semblerait toujours y avoir une certaine ambivalence face à leur héritage, ce qui ne manque pas de provoquer l’ire non seulement des Chinois mais aussi des Sud-Coréens.

        On peut ainsi comprendre l’état des armées de l’Allemagne, où l’on n’entretient pas de sentiments nationalistes, revanchards qui pourraient provoquer la revendication ,par exemple, de territoires historiques perdus comme Kaliningrad (à part quelques obscurs olibrius que la propagande russe ne manque pas de citer pour provoquer la peur chez les habitants de cette enclave) ; à côté le Japon a basiquement payé deux armées, américaine et la sienne, bien équipée et qui bénéficiait d’un budget supérieur à celle de la Chine dans le passé bien sûr, si je ne me trompe pas.

    • Lerespect dit :

      Cher JC, le constat des forces armées Allemandes est ce qu’il est : une armée avec de grosses lacunes et peu d’expérience en opération. Les effets d’annonces et autres budget en augmentation ne saurait modifier ce constat actuel. Le futur de l’armée Allemande est certes en amélioration mais rien ne garanti que les 100Mds d’euros vont changer la donne.

      • JC dit :

        Cher Lerespect, je vais faire dans la provocation. Dans un climat de quasi guerre civile en France, combien faudrait-il de bataillons allemands pour venir en aide à la Collectivité européenne d’Alsace ayant des velléités d’indépendance et un désir de rejoindre ses voisins d’outre-Rhin ? Quelques CH-47 remplis de FS ne seraient que nécessaires. La France mise devant le fait accompli ne recevrait aucune aide, politique ou autre. Multipliez ce type de scénario en autant de régions « françaises » et vous aurez un super film à la sauce hollywoodienne.

        • Lado dit :

          Vous connaissez mal l’Alsace et les Alsaciens (quoique la proportion d’immigrés de 1 er, 2 ème generation est grande..)
          Ils ont gardé avec les Mosellans de très bon souvenir du « Scoutisme » forcé sous peine de gros problèmes familliaux (Ha Yott comme on disait) et du retour des survivants des classes 41/ 45de Tambov jusqu’en 1953..
          Ils se méfient ou se moquent autant des Français que des Allemands…

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      Je ne comprends pas quelle « plus grande vision européenne » les politiciens de la République fédérale d’Allemagne peuvent avoir – voir quelle vue du tout : Puisque les faits de leur politique prouvent clairement que ces dames et messieurs ont enfoncé leur tête profondément dans l’*nu$ des États-Unis et d’Israël.

    • UnKnown dit :

      Pour l’instant je dirais plutôt quel réveil va être brutal… pour les militaires et politiques allemands. Les 100 milliards d’euros annoncés (et c’est juste une ANNONCE, aucune promesse ou budget approuvé pour le moment il me semble) serviront uniquement à mettre A NIVEAU ce qu’il reste de l’armée allemande. Car la Bundeswehr à des carences dans absolument tous les domaines. Capacitaires, doctrinal, ressources humaines, technologique, tout ou presque est dans un état bancal. La situation n’est pas rose en France, mais ça n’est rien comparé à la gabegie qu’est devenu la Bundeswehr, qui pourtant était très bien équipée pendant la guerre froide, certains l’oublient.

  10. Olivier dit :

    Il y a une chose que les allemands ne supportent pas c est de pas être premier partout il faut donc casser le réseau d entreprise de défense française pour pouvoir a leur tour devenir un grand exportateurs d armes sous le regard naïf de nos pseudo élites

    • Dodo dit :

      C’est propre à l’Allemagne ?
      Vous ne voulez pas que la France soit numéro un partout ?
      Qu’elle soit celle qui contrôle les programmes communs?
      Que sa concurrence se casse la gueule ?
      Vraiment ?
      Ne parle t’on pas d’une chose commune et qu’on s’agace que les allemands cherchent à faire ce qu’on aimerait faire ?
      Mais n’est ce pas justement cela qui fait que des programmes communs traînent des pieds? Pourtant on a l’impression que quand les autres ne veulent pas être à la botte de la France, c’est la démonstration qu’ils seraient nos ennemis ?
      Ben c’est comme partout , quand vous allez à la boulangerie acheter un croissant pour 1€ et que vous constatez qu’il est plus petit que les autres, ben vous y verrez une injustice. Vous pensez que lorsqu’un pays paye la même part qu’un autre dans un programme commun, il trouve normal de ne pas avoir la même part du gâteau industriel ? Ben non, soit il y a un pays qui s’impose et investit plus que les autres pour être leader, soit il faut s’attendre à des compromis.

  11. E-Faystos dit :

    EuroSam fait le boulot pour la France et l’Italie.
    Les Aster 15 et 30 filent à mach 4,5. Ce qui n’est pas une mince affaire pour des missiles tirés depuis le sol ( ils perdent en portée en affrontant une gravité supérieure et un air plus dense).

  12. RobPul dit :

    Il est logique que l’Allemagne prenne l’initiative d’organiser la défense de la partie orientale de l’UE. La France et l’Italie devraient faire de même côté Sud.

    • Lothringer dit :

      Lorsque Sarkozy a ré-intégré la France dans le commandement intégré de l’Otan, il a demandé en contrepartie que la France soit le pays en charge du flanc Sud de l’OTAN. Les USA ont répondu « Niet » car la méditerranée, c’est quand-même la VIe flotte américaine.
      Bilan : la France n’a rien eu , mais a quand-même ré-intégré le commandement intégré de l’Otan.
      Donc pour ce qui est de la logique….c’est très simple ça se résume à 2 choses :
      – RIEN POUR LES FRANÇAIS
      et
      – TOUS (surtout les anglophones, sauf Churchill) CONTRE LES FRANÇAIS.

      • tschok dit :

        @Lothringer,

        C’est quoi ce délire?

        Dans l’Otan, un pays à le rôle que lui confère sa stratégie. Et un pays à la stratégie de sa géographie. Il n’y a rien à marchander: ni privilège, ni concession, ni contrepartie. C’est la géographie qui décide.

        L’Otan, c’est comme l’auberge espagnole: vous amenez vous-même ce que vous y trouverez.

        Par exemple, la Pologne est membre de l’Otan et elle est en première ligne face à la Russie et son glacis (la Biélorussie): elle n’a rien négocié de particulier, c’est la géographie qui décide. Personne ne lui a dit: « vous les Polonais, vous êtes sur le front centre-Europe ». Ils le savent, ils n’ont qu’à regarder une carte.

        La Turquie garde le flanc orientale de l’Otan. Elle n’a rien négocié non plus, c’est là qu’elle se trouve, c’est tout. Istanbul ne va pas dériver vers Perpignan avant quelques millions d’années.

        L’Otan est une alliance qui repose sur le consensus. Ok, le leadership est américain – anglo-saxon si vous voulez – mais les autres pays membres ont voix au chapitre, ce qu’on a encore pu observer avec l’adhésion de la Suède et de la Finlande, âprement négociée par la Turquie.

        Faudrait quand même arrêter de dire des conneries et toujours se voir en victime du monde, c’est pénible. Que vont penser de nous les étrangers qui parcourent ce blog? Que les Français sont des fiottes qui ne sont heureux que lorsqu’ils se présentent en victimes des autres?

        Vous vous rendez compte de l’image à la fois fausse et déplorable que vous donnez de notre pays? Vous devriez avoir honte. Faites-vous donc un barbecue, ça vous redonnera un peu de virilité. Avec de la bonne viande de boeuf et des patates. Et du gras. Et du pinard. Et des sauces sucrées, genre ketchup. Que des trucs pas sains.

        • ScopeWizard dit :

          En attendant , dans ce bras de fer présenté comme XXXL entre l’ Occident raisonnable chantre du BIEN et ces salauds de Russes suppôts du MAL , pour l’ instant et tandis que les sanctions n’ ont jamais réussi à atteindre leur but visant à provoquer un soulèvement populaire tel qu’ il permît de renverser le régime en place , mais à appauvrir davantage les plus indigents et souder le peuple en solidarité autour de sa caste dirigeante ( c’ est-à-dire l’ exact contraire du résultat escompté avec le danger d’ une montée de haine à l’ encontre des « sanctionneurs » ) , c’ est clairement la Russie qui l’ emporte .

          Notamment en direction de l’ Inde , la Chine , la Turquie , et même l’ Arabie Saoudite ses exportations sont plus diversifiées , elles lui rapportent plus .

          Le coût du Rouble est à la hausse donc sa valeur est plus forte qu’ AVANT la guerre du 24 février , et via certains pays et circonvolutions toutes plus savantes les unes que les autres nous continuons ici en Europe et tandis que l’ Ukraine prend toujours sa part , à nous approvisionner en gaz Russe CE QUI ENRICHIT LA RUSSIE et lui permet donc de financer son effort de guerre tout en amenant de meilleurs résultats à présenter à la population .

          Alors , c’ est quand que ces sanctions vont provoquer l’ effondrement de l’ économie Russe ?

          C’ est pour quand ?

          Parce que le nôtre , lui ne saurait tarder….

          Surtout qu’ à bas bruit , ayant compris combien elles pouvaient être volatiles à cause de leurs si massifs emprunts à long terme en Dollar ce que la grande crise de la fin des années 1990 a mis en évidence , la Chine a entrepris de dédollariser les économies du Sud-Est Asiatique autour du Renminbi .

          Elle a notamment par le biais d’ un marché à terme du pétrole de Shanghai commencé à réintroduire l’ or dans le système des paiements à l’ international .

          Ce qui pourrait un jour profiter à la Russie .

        • Lothringer dit :

          @tschok
          « C’est quoi ce délire? »

          C’est en fait une demande française qui date de 1995-1997. Qui a été refusée par les USA pour les raisons que j’ai indiquées.

          https://www.cairn.info/revue-politique-etrangere-2009-4-page-861.htm

          Le résultat final est donc bien conforme à ce que j’ai dit.

          • tschok dit :

            @Lothringer,

            Merci de citer votre source, j’y suis sensible.

            J’ai cliqué dessus, je vais voir.

            Une simple observation avant que je ne vous réponde plus amplement sur le fond (merci de m’accorder un petit délai): ce n’est pas parce qu’on source un délire qu’il cesse d’en être un.

            Mais je lirai, promis, le sujet me passionne. Et je vous répondrai.

            A bientôt.

  13. Sorensen dit :

    Il y a aussi le IRIS-T HYDEF qui arrive. Diehl Defence proposera bientôt des solutions complètes.

    • tschok dit :

      @Sorensen,

      Ben alors pourquoi l’Allemagne lance un appel à d’autres participants, si elle a déjà plein de solutions complètes?

      Et pourquoi elle s’appuie sur deux systèmes, l’un israélien et l’autre américain si elle a déjà tout ce qui lui faut à la maison?

      Quelque chose m’échapperait dans le légendaire pragmatisme allemand?

      • Sorensen dit :

        Diehl Defence n’est pas l’Allemagne. Elle veut gérer la sécurité d’Israël et à terme sous mandat Européen elle déclarera probablement la guerre à l’Iran. Elle est on ne peut plus calculatrice. Autres questions con?

        • Czar dit :

          non, vu que tu fournis déjà les réponses correspondantes.

        • tschok dit :

          Diehl Defence veut déclarer la guerre à l’Iran? mandatée par l’Europe? Ah… C’est spécial.

          Votre syntaxe devient brouillonne quand vous vous énervez, Sorensen.

          Le fil de votre pensée n’est pas nécessairement facile à suivre. Si en plus, vous y mettez du désordre, ne vous plaignez pas de recevoir des questions.

          Plaignez-vous plutôt de ne plus en recevoir car cela veut dire que plus personne ne fait attention à ce que vous dites.

          Vous ne voudriez pas nous la refaire de façon un peu plus intelligible? Sans vouloir vous commander.

          • Sorensen dit :

            Si.
            Diehl Defence n’est pas l’Allemagne. Elle veut gérer la sécurité d’Israël et à terme sous mandat Européen elle déclarera probablement la guerre à l’Iran. Elle est on ne peut plus calculatrice. Autres questions con?

          • tschok dit :

            C’est du comique de répétition, version nébuleuse.

            Que vous parliez de cette entreprise allemande ou de l’Allemagne elle-même, aucune des deux ne peut être mandatée par l’UE pour déclarer une guerre.

            C’est simplement grotesque.

            Vous ne savez pas de quoi vous parlez.

  14. Ole dit :

    Hé ben on a intérêt à avoir notre propre défense anti aerienne car avec les Allemands, le temps qu ils se décident les missiles ennemis seront déjà arrivés en France

  15. philbeau dit :

    Le peu médiatique chancelier Scholz , à l’expression perpétuellement maussade et préoccupée , on peut le comprendre au vu de l’ampleur des problèmes quasi existentiels auxquels son pays a subitement à faire face , se trouve curieusement très disert , pour un socialiste , sur les questions militaires . Normal dira – t -on dans le contexte européen depuis six mois , et face à la situation catastrophique de l’armée allemande , dont il a hérité , avec la crise du gaz , de son prédécesseur , la si merveilleuse Madame Merkel , l’égérie entièrement construite à l’intelligence politique limitée à la gestion boutiquière du microcosme politique allemand , devant laquelle se pâmaient nos dirigeant , de droite comme de gauche (enfin ce sont les mêmes,n’est-ce -pas, la fameuse UMPS qui faisait hurler les commentateurs politiques bien propres sur eux) . mais plus étonnant , ce socialiste semble atteint d’une envie surprenante de leadership militaire pour son pays , qui là marche sur des oeufs en Europe , multipliant les déclarations quasi mégalomanes ou à tout le moins déplacées par leur aspect dominateur vis à vis de ses voisins . Le retour du refoulé allemand ? Ou simplement de l’électoralisme de circonstance ? Parce que dans les faits , la corne d’abondance budgétaire apparue entre ses mains ,et qui a fait grimper aux rideaux les commentateurs dans les médias français , soi-disant spécialistes de politique étrangère , qui ont vu subitement poindre un déséquilibre avec la France ( ah le fameux couple franco-allemand , la boussole de nos politiques et de leur cour médiatique) . La manne financière venant du Bundestag va surtout faire les affaires du complexe militaro-industriel américain , et confirmer la volte-face allemande vis à vis de ces dirigeants français si naïfs , qui font semblant de croire à l’amitié franco-allemande au- delà des cérémonies folkloriques de jumelage intervilles…La suite n’est pas écrite d’avance , dans ces mois incertains qui viennent . Une intéressante analyse de cette question est faite par le groupe de réflexion Vauban , dont on peut discuter les conclusions ,mais pas la précision de l’étude :
    https://www.latribune.fr/opinions/armement-le-miroir-aux-alouettes-du-fonds-special-allemand-928675.html

    • bonnechancemonpapa dit :

      Excellent article mais qui reste sur les données économiques et politiques connues aujourd’hui et ne prend pas en compte leur évolution possible dans le futur. Rien ne permet en effet de présager que la situation économique – et donc budgétaire de notre pays reste dans l’ornière actuelle. D’autre part, du fait du renchérissement important que connaissent aujourd’hui les différente source d’énergie, l’industrie allemande se trouve dans une impasse qui déstabilise son modèle mercantiliste. En admettant que cette situation ne soit que transitoire – ce qui reste à établir – les entreprises allemandes vont souffrir de la dégradation de leur compétitivité et certaines d’entre elles vont sans doute disparaître. L’économie de la France, bien plus centrée sur les services souffrira sans doute moins et pourrait même courir plus vite. A voir. Pour le volet politique, attendons de voir ce qu’il adviendra de l’UE dont il est peut-être hasardeux de miser sur la continuité de son intégrité tant l’impasse dans laquelle elle s’est jetée au nom de ses valeurs et de sa morale est giagantesque. Surtout si, comme il n’est pas absurde de s’y attendre, l’offensive de Kiev sur Kherson échoue.

      • philbeau dit :

        Je prendrais comme vous le pari que l’immobilisme politique français cause de notre retard quand il n’a pas été ouvertement une forme de lâche défaitisme , voire de réel choix de renoncer à notre souveraineté nationale (cf l’actuel chef de l’état) touche à sa fin . Le balancier a fini sa course dans le sens du mondialisme , du sans frontiérisme , de la drogue douce mais mortelle de la « mondialisation heureuse » que nombre de « dealers » encore actifs aujourd’hui (cf Pascal Lamy le socialiste de Davos) nous ont vendu pendant plusieurs décennies . Le balancier du temps donc repart dans l’autre sens , poussé comme toujours par les conflits qui sont l’aboutissement des excès de la bêtise humaine . L’intéressant va être de voir qui va prendre la main .
        ps et HS : j’aime beaucoup votre pseudo …

      • tschok dit :

        @bonnechancemopapa,

        « les entreprises allemandes vont souffrir de la dégradation de leur compétitivité »

        Sur le plan de la compétitivité-prix, les entreprises allemandes bénéficient actuellement de la faiblesse de l’euro face au dollar, ce qui rend mécaniquement les exportations allemandes plus compétitives, en prix.

        Vous avez un double mouvement:
        – A l’intérieur de la zone monétaire allemande, qui est une partie de la zone euro, l’inflation pousse les prix à la hausse. Donc, une voiture qui valait 20.000 euros prix sortie d’usine allemande avant la hausse des prix en vaut, mettons 10% de plus aujourd’hui, soit 22.000 euros.

        Si cette bagnole reste en zone euros, elle sera mise en vente en concession sur la base de ce prix, plus la marge du concessionnaire et les taxes. Mais si elle est exportée, qu’est-ce qui se passe?

        – A l’extérieur de la zone euro, l’euro baisse: il est globalement passé de 1,30 USD pour 1 euro à la quasi parité. Donc, avant la baisse de l’euro et l’inflation, son prix en dollar était de 20.000 X 1,30 = 26.000 USD, prix export. Ca, c’était avant tout ce qui nous arrive aujourd’hui.

        Aujourd’hui, avec la parité actuelle, et en tenant compte de l’inflation, il est de 22.000 X 1 = 22.000 USD, prix export. Soit moins.

        Autrement dit, la variation du taux de change absorbe la hausse de l’inflation et rend même la bagnole plus compétitive en prix (dans mon exemple, mais qui ne doit pas être très éloigné de la réalité, pour l’ensemble de l’économie).

        En fait, comme l’euro a pas mal baissé face au dollar, la zone euro a une réserve de compétitivité-prix en stock. Elle va s’épuiser avec le temps, mais pour l’instant le problème n’est pas là. Plus tard, oui, ce sera un problème si l’inflation persiste et que l’euro remonte. Là, oui, ça va dégrader les termes de l’équation.

        Mais pour l’instant, le problème est dans le risque de récession, tout simplement. Et puis il est dans le risque de faillite dû à l’explosion des prix de certaines matières premières et de l’énergie et aux sanctions contre la Russie. Par exemple, les groupes gaziers allemands sont en ce moment au bord de la faillite: le gros tuyau par lequel leur gaz arrivait est… coupé.

        M’enfin bon, fait pas dramatiser: les entreprises françaises, et pas seulement celles du CAC40, ont réalisé un max de profits. Vous croyez que les entreprises allemandes, italiennes, espagnoles, du Benelux, etc, sont en reste?

        En ce moment, en France, le fisc enregistre des recettes sur l’IS comme il en a rarement vues. Et ces recettes augmentent notamment du fait de… l’inflation, qui pousse mécaniquement les recettes de l’Etat à la hausse.

        On peut supposer que c’est la même chose en Allemagne et chez nos principaux partenaires.

        • Sorensen dit :

          La profitabilité des entreprises Allemandes baissent. Elle a besoin d’une monnaie forte. Vous êtes fonctionnaire? Quel tombereau de conneries.

          • tschok dit :

            L’Allemagne se satisfait d’une monnaie forte, car elle est moins sensible à la contrainte de compétitivité-prix que d’autres économies en raison de son positionnement dans le haut de gamme.

            Néanmoins, même dans cette partie de l’atmosphère où l’air se raréfie, la question du prix fait quand même partie de la concurrence.

            Par ailleurs, même l’économie allemande vend du moyenne gamme.

            J’ai bien précisé à bonnechancemonpapa que je ne parlais que de la compétitivité-prix et du rapport taux d’inflation/taux de change.

            Par ailleurs, ne pas confondre deux choses:
            – Recul de l’excédent commercial (c’est le cas de l’Allemagne)
            – Diminution de la profitabilité des entreprises allemandes

            Sur ce dernier point, je n’ai pas pris position, j’ai juste formé l’hypothèse que les entreprises allemandes doivent certainement tirer leur épingle du jeu, si on en juge par ce qui se passe en France, où la profitabilité des entreprises augmente, alors que le déficit commercial se creuse.

            J’ai pas pris le temps de regarder ce point précis, mais je suis ouvert à toute info sur le sujet.

            Vous savez, Sorensen, que rien ne vous interdit de contribuer de façon intelligente et pertinente?

          • Sorensen dit :

            L’Allemagne n’a qu’une profitabilité marginale sans proxy eurasien.
            La baisse de l’euro ne dopera pas les exportations et les marges sont bouffées par le prix des matières premières. Il n’y a de gain dans cette configuration- avec une inflation marquée- que pour la captation monétaire. L’état gratte ce que les populations perdent. Ce ne sont pas des gains, mais des transferts.

          • tschok dit :

            Si vous voulez faire passer ce jargonnage pédant pour une contribution intelligente, essayez au moins de lui donner une dimension démonstrative.

            Lorsque vous exportez un bien, l’inflation peut être partiellement compensée, voire annulée par une dégradation du change, comme je l’expliquais plus haut.

            Même si cette inflation provient d’une hausse des coûts de production provenant elle-même d’une augmentation du prix des matières premières + énergie.

            Ce à quoi vous répondez: non, ça ne compensera pas.

            Soit. C’est possible, effectivement. Si l’euro remonte et que l’inflation persiste, les marges à l’export subiront le même sort que celles réalisées sur le marché intérieur.

            Et, oui, les prélèvements obligatoires y contribuent.

            Mais à la place d’une affirmation péremptoire et définitive, je dois dire que je n’aurais pas craché sur un petit début de raisonnement démonstratif, même sommaire.

            je ne sais pas si vous avez bien compris que je parle de l’export, pas du marché intérieur (zone euro en pratique).

            Par ailleurs, il n’y a aucune raison que l’Allemagne perde ses proxys ailleurs qu’en « Eurasie » (Russie). Elle en a partout dans le monde. Donc, si elle peut gratter de la marge sur ses fournisseurs, elle le fera.

            Elle pourrait même le faire en zone euro, dans les pays où l’inflation est moindre.

            Bon, je ne vais pas trop solliciter la bête, non plus. Je ne vous sens pas plus sérieux sur ce sujet que sur celui de je-ne-sais-pas-trop-qui déclare la guerre à l’Iran sous mandat de l’UE.

    • Fralipolipi dit :

      @Philbeau
      Sur le sujet des SCAF et autres Tempest,
      alors qu’il devient de plus en plus évident qu’il faille abandonner au plus vite le projet SCAF (au moins pour la partie NGF) avec l’Allemagne, et qu’il faille partir vite fait sur notre plan B,
      il est intéressant de remarquer que la Suède (et Saab) pourrait constituer désormais un nouveau partenaire bienvenu pour Dassault/Thalès/Safran :
      https://www.janes.com/defence-news/saab-ceo-frustrated-at-slow-pace-of-gripen-sales/
      et surtout
      https://www.janes.com/defence-news/swedish-fcas-involvement-in-hibernation-says-saab-ceo/
      (les places de choix dans la collaboration avec le UK, pour le Tempest, étant déjà fortement trustées par l’Italie, et potentiellement le Japon).
      .
      sachant que Saab a de vrais savoir-faire et expérience de l’aéronautique de combat (en plus d’être un ancien partenaire sur nEUROn), et un vrai souci de recherche de solutions … qui marchent … à l’inverse des Allemands (qui roulent de plus en plus ouvertement pour les US),
      il me semble qu’il a là un RDV à ne pas manquer !

      • LEONARD dit :

        @Fralipoli
        Parfaitement d’accord.
        Il y a même des opportunités capitalistiques (Dassault a engrangé, Saab beaucoup moins) et une complémentarité commerciale, sous réserve de faire un Grippen ITAR-Free sur base de matos français ( pas simple, mais çà permettrait d’avoir une gamme « moyenne »= Rafale, « légère »=Grippen, « lourde »= SCAF (ou plan B s’il existe).
        Mon doute, c’est la stratègie capitalistique des héritiers Dassault, Charles approchant de la DLC et aucun des rejetons n’étant ingé avia, à l’inverse de Marcel et Serge, là où la rentabilité de Dassault Systèmes pourrait bien les orienter vers le tout-numérique.

        • tschok dit :

          Le conseil des sages va se réunir. Préparez les toges et les candélabres.

      • Sorensen dit :

        Voilà, n’importe quoi.
        Micael Johansson manœuvre et il n’y a pas de surprise sur la position de la Suède sur le Tempest. Il pousse pour que SAAB équipe les Eurogfighter EK et anticipe les fusions/acquisitions qui vont avoir lieu. Pour ça, il veut se positionner proche du consortium qui va probablement aboutir à une grande fusion.

        • Fralipolipi dit :

          @Sosotte
          Mais bien sûr…
          Vous ne nous aviez pas dit que vous faisiez parti du Codir de Saab ! 🙂
          .
          Franchement dit, arrêtez vos salades. Les propos du CEO de Saab sont très clairs, très nets, sans équivoque, et presque sans surprise.

          • Sorensen dit :

            Vous avez chi* sur votre me*de.
            Ce sont aussi les propos de Micael Johansson, tenus en même temps que ceux que vous rapportez péteusement. Ces négociations n’ont rien de secrètes et ont justifiè l’investissement de SAAB dans le temepst, où SAAB est investisseur, pas cocontractant. C’est sur une entente avec Leonardo qu’elle a rejoint le TEMPEST et qu’elle négocie sur le EF2000 EK.

            *opportunité capitalistique, ça n’existe pas et la stratégie capitalistique n’a rien à foutre ici.

            Dassault est tricard.

          • Fralipolipi dit :

            @Sossotte
            Et vous êtes un immense arrogant en même temps qu’une petite teigne … qui s’enlise toujours aussi régulièrement dans ses discours insalubres.
            Plus improductif et couillon, tu meurs 😀

  16. Fralipolipi dit :

    De notre côté, il vaudra mieux, et en priorité, pousser le plus loin possible le développement de la famille Aster.
    Alors que le missile Aster 30 Block 1 NT est sur le point d’être livré, il nous faut pousser encore plus loin avec nos partenaires, vers un block 2,
    avec l’Italie bien-sûr,
    avec la Grèce pourquoi pas (qui disposera de Aster 30b1NT sur ses FDI),
    mais aussi avec le UK, qui dispose du plus gros arsenal Aster 30 embarqué (armant ses 6 frégates Type45)
    https://ukdefencejournal.org.uk/type-45-destroyers-getting-anti-ballistic-missile-upgrades/

    • Patatra dit :

      J’en rêve, mais je ne vois rien arriver depuis le rapport du Sénat en 2011 ou il y avait quelques idées maitresses itnéressantes.
      Concernant le Block 2 il est particulièrement centré sur l’interception des missiles type iskander (<70 km) ?
      Pour les IRBM et ICBM (hors dissuasion), on a rien sur la table à dessin ?

    • Alain d dit :

      @Fralipolipi
      Oui, mais ça traine de trop.
      Aster 30 Block 1 NT, mais nous avons juste une décennie de retard sur Israël, et deux décennies de retard sur les Etats-Unis dans les batteries antiaériennes sol-air.
      La qualité c’est bien, la performance c’est mieux, même avec du déchet.
      Sol-air, mer-air et air-air, c’est comme pour l’artillerie : l’allonge et la précision, et rien que l’allonge et la précision.
      Alors qu’en air-air (Meteor et Mica) c’est excellent !
      Haute Intensité, blablabla, mais nous de sommes pas équipés pour arrêter des missiles balistiques, hors de mauvais Scud, et encore moins pour aller contrer dans la moyenne ou haute atmosphère. Alors l’exo….

      • Fralipolipi dit :

        @Alain d
        Quand on observe les bombardements russes en Ukraine, on comprend aussi que les capacités missiles russes, pour ce qui concerne le haut du spectre, restent assez échantillonnaires.
        Le missile Kinjal est certes une menace, mais la Russie ne semble pas en disposer en grand nombre.
        .
        Ceci peut sans doute expliquer un certain manque d’empressement côté français, lorsque notre Dissuasion nucléaire est notre première défense face aux Russes, pour ce qui concerne le « lourd ».
        .
        La DAMB des US a d’autres visées (et d’autres capacités que nous n’auront jamais).
        .
        Mais lorsque l’Allemagne tente une échappée, nous ne pouvons plus nous permettre de rester en queue de peloton.
        Et l’Aster (Thalès-MBDA, mais aussi Leonardo, etc …) est notre meilleure base pour répondre et fédérer.

    • Seb dit :

      Je pense que MBDA a déjà un projet dans ses cartons. Le concept de l’aster est largement améliorable on attend avec impatience le NT1

  17. Ludovic Auray dit :

    ils se foutent littérallement de notre gueule ces boschs

  18. Mica X dit :

    On notera au passage le rôle des espagnols dans cette histoire qui semblent être de nouveau le « fau-nez » des allemands, dur dur…

    cf : « la Commision européenne ayant confié la coordination d’EU HYDEF au groupe espagnol SENER Aeroespacial, dont les références dans le domaine de la défense antimissile et du vol hypersonique ne sautent pourtant pas aux yeux », (tiré de l’article sur OPEX « La France ne participera pas au projet européen d’intercepteur endo-atmosphérique de missiles hypersoniques »)

    MBDA et Thales n’avaient en effet rien à faire dans cette galère si ce n’est pour se faire « piller » leur compétence.

    NB en passant le gros tuyau (gazoduc) du sud est mal parti…

  19. Dante dit :

    EU HYDEF : voilà un exemple flagrant de comment les lobbyistes allemands reportent des victoires à Bruxelles et impose leurs vision. Qu’en sera-t-il pour ce nouveau projet ?
    Pendant ce temps en France nous vilipendons cette pratique du Lobbying alors qu’elle fait partie de l’arsenal de base de la guerre économique chez nos voisins.
    Résultat : PERSONNE pour défendre nos intérêts économiques à Bruxelles.
    Il faut se réveiller.

    • tschok dit :

      @Dante,

      Quand vous parlez de Bruxelles, vous en parlez comme le siège de l’Otan ou de l’UE?

      Parce que ce projet, là, il est fait sous bannière Otan. D’ailleurs, on aperçoit en filigrane le logo de l’Otan sur la photo mise en illustration de son article par notre hôte.

      Les Allemands, justement, ne veulent pas d’une défense européenne à la française: ils ne veulent pas que l’UE édifie un pilier défense qui ferait concurrence à l’Otan. Donc, ils se gardent bien de présenter cela comme un projet de l’UE. Au contraire, ils présentent ce projet comme « un excellent exemple de ce que nous voulons dire lorsque nous parlons de renforcer le pilier européen de l’OTAN ».

      Dans le mental allemand, c’est l’Otan qui constitue le pilier défense de l’UE. Ce système s’inscrit bien dans le cadre de l’Otan, ce qui est bien précisé dans l’article de Laurent Lagneau, qui cite le chancelier Scholz: « Toutes ces capacité seront utilisables dans le cadre de l’Otan ».

      En fait, ce que nous avons du mal à comprendre en France, c’est que pour nos partenaires européens l’Otan est devenue l’alliance de défense européenne, ce qui est d’ailleurs parfaitement exacte.

      Ce qui nous choque dans cette alliance, c’est qu’elle est placée sous leadership US. Tout le problème est là pour nous: on veut bien être potes avec les Amerloques à travers l’Otan, donc avec nos partenaires européens, mais on veut une Europe de la défense autonome. Et là nos partenaires européens nous répondent qu’il y a déjà l’Otan, parce qu’ils veulent la garantie stratégique américaine, alors que nous on la considère comme douteuse (et hégémonique).

      Enfin bref, tout cela pour vous dire que les Teutons ne vont certainement pas confier un programme de ce genre à l’UE. Surtout pas. Cela reviendrait à approuver la conception française de la défense européenne, point sur lequel l’Allemagne freine autant qu’elle peut.

      Il faut au contraire analyser ce programme comme une façon de la court-circuiter. Enfin, court-circuiter ce qu’il en reste, plutôt.

      • LEONARD dit :

        @tschosk
        Mettons nous à la place de l’Allemagne:
        Pendant 20 ans, j’ai économisé 1% de PIB sur ma Défense en refilant ma défense à l’Otan, dont les U.S représentent 85% des capacités militaires.
        Un petit français endetté, qui représente à peine 2 à 3% de ces capacités vient me dire qu’il « pourrait assurer ma défense », si je finance une « Europe de la Défense », et qu’il reste maître de ses armes nucléaires.
        Vous souscrivez ?
        Ben non.

        • tschok dit :

          @LEONARD,

          Ah mais chuis bien d’accord. On a rien à leur refiler à la place du parapluie US.

          Juste notre truc de jésuite incompréhensible par le commun des mortels: on a étendu à l’Europe la zone géographique de nos intérêts vitaux, mais le parapluie nucléaire français ne s’applique qu’à la France.

          Même moi qui suis un peu jésuite sur les bords, j’ai du mal à saisir le concept. Alors un Teuton pragmatique…

          En pratique, ça vaut rien. Donc nos partenaires en tirent les conséquences et ils n’ont pas le choix, surtout depuis que la Russie développe une rhétorique plus agressive à l’égard des européens et qu’elle envahit son voisin ukrainien pour lui régler son compte.

          Il y a une offre unique de protection en Europe, et elle est américaine. Même si elle ne vaut pas un clou – ce qui reste à démontrer vu l’engagement américain en faveur de l’Ukraine – elle vaudra toujours mieux que rien pour nos alliés.
          Maist ça, ça ne pénètre pas dans le cerveau français. On reste cramponné à nos chimères de défense européenne autonome comme des cons en laissant un boulevard aux Allemands sur l’Otan. Vieux schéma qui se répète.

          Il faut rompre avec la pensée stratégique gaullienne, elle nous fait faire des trucs stupides.

          Si les Teutons prennent la main sur la défense anti-missile européenne, ils deviennent les maitres du jeu. C’est pas compliqué. La France aura peut-être toujours entre les mains le trident de Neptune (sa dissuasion nuke), mais les Teutons auront le foudre de Zeus (l’anti-missile européen).

          Dans cette Europe de la défense, on sera de moins en moins indispensable, très clairement.

          Et en plus on a négligé l’anti-missile en France. Ca heurte notre conception de la dissuasion nucléaire, superbement gaullienne, bien sûr.

          Il y a des moments, je suis pour la cancel culture.

          • toufik dit :

            @tschok : [ on a étendu à l’Europe la zone géographique de nos intérêts vitaux, mais le parapluie nucléaire français ne s’applique qu’à la France. ]

            « Soyons clairs : les intérêts vitaux de la France ont désormais une dimension européenne.
            Dans cet esprit, je souhaite que se développe un dialogue stratégique avec nos partenaires européens qui y sont prêts sur le rôle de la dissuasion nucléaire française dans notre sécurité collective. », Emmanuel Macron, 7 février 2020. https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2020/02/07/discours-du-president-emmanuel-macron-sur-la-strategie-de-defense-et-de-dissuasion-devant-les-stagiaires-de-la-27eme-promotion-de-lecole-de-guerre

            Cette ouverture à l’époque de la part de Macron a été soulignée dans les media, c’est pas très politiquement correct en France, et manifestement ça a fait pschitt… Par notre faute? On n’a pas assez à offrir, en quantité d’armement disponible / capacité de couverture de territoires, ou en partage de pouvoir sur le bouton (probleme evident aussi dans le cas des US)? Et / ou par celle de nos voisins européens trop méfiants pour ouvrir des négos ? Je pose la question, de façon neutre, sans dogmatisme.

            Au passage @Laurent Lagneau, merci d’avoir raréfié les commentaires, ça élève le débat (et merci donc aussi aux contributeurs). Un lecteur fidèle.

          • Franchouillard dit :

            @ tchok, @ leonard.
            Bien que n´ayant aucune sympathie (politique) pour les Allemands, je reconnais que leur refus de s´abriter sous le parapluie nucléaire français est compréhensible.
            .
            Nous mêmes sommes fondés à douter de ce parapluie pour nous mêmes, compte tenu de la pusillanimité de notre classe politique : le jour où ça chauffera vraiment, nos décideurs politiques seront introuvables et injoignables.
            .
            Je ne dis pas que nous ne tirerons pas nucléaire quand il le faudra. Mais je veux dire qu’au niveau politique, la fuite des responsabilités sera pire qu´en juin 40.
            .
            Tous nos voisins le savent et c´est pourquoi ils ont la prudence de ne pas vouloir s´abriter sous notre parapluie nucléaire.

          • tschok dit :

            @toufik,

            Oui, je faisais référence précisément à cela.

            Comme le dit le Prèz, « les intérêts vitaux de la France ont désormais une dimension européenne ». Oui, mais cela ne signifie nullement que le parapluie nucléaire français couvre désormais l’UE.

            Il n’y a pas extension de la garantie nucléaire française au reste de l’EU. Il y a extension de la zone de nos intérêts vitaux, nuance.

            C’est un truc de jésuite et c’est pas clair.

            Concrètement, est-ce que ça veut dire que si la Russie menace de tirer une bombe nucléaire sur l’Allemagne, par exemple, ou encore la Pologne, on lui fera savoir que l’on considèrera ça comme un tir sur la France?

            Ben euh…

            Une chose est sûre, la garantie nucléaire n’a pas été étendue formellement aux autres pays européens, qui d’ailleurs ne l’ont pas demandé. Et ne l’ont nullement accepté, si tant est que la proposition leur ait été faite officiellement, ce qui n’est pas le cas.

            Donc, vous voyez, c’est assez embrouillé.

            En pratique, cet amendement de la doctrine nucléaire française rajoute une dose d’incertitude dans la dose de dissuasion.

            Comme vous le savez, pour dissuader, il faut à la fois persuader et faire douter. Il y a une dose de certitude: l’inéluctabilité de la frappe nucléaire. Et une dose de doute: le doute inhibe l’action.

            Alors, comment nos alliés ont interprété cet amendement de notre doctrine? Nous, on aurait voulu qu’il la prenne comme une proposition. Bon.

            Mais on leur a proposé quoi? Ca: « développer un dialogue stratégique avec nos partenaires européens qui y sont prêts sur le rôle de la dissuasion nucléaire française dans notre sécurité collective ».

            On leur a proposé un débat, quoi. Un putain de comité Théodule. Ouep. Le but du jeu, c’était de les familiariser avec notre culture nucléaire, pour qu’ils en comprennent le langage et les codes, afin de faire évoluer leur mentalité vers… je ne sais pas trop quoi, au juste.

            Une culture commune de la dissuasion à la française, je crois. Notre ambition, c’était de les convertir à notre façon de voir l’Europe, sous l’angle de la dissuasion nucléaire.

            Et en fait, euh… je crois qu’ils nous ont envoyé chier, pour tout dire. Mais faut dire que c’était franchement une proposition trop abstraite. On leur a juste proposé l’ouverture d’un débat intellectuel sur notre nombril, mais à part ça rien d’autre. Juste ce petit amendement à notre doctrine nucléaire sur l’extension de notre appréciation de l’atteinte portée à nos intérêts vitaux hors de nos frontières:
            – Avant, l’atteinte à nos intérêts vitaux s’appréciait à l’intérieur de nos frontières
            – Après, elle s’apprécie au-delà, sur tout le territoire de l’UE.

            C’est une extension géographique du ressort de compétence du Prèz, en fait. C’est lui qui apprécie l’atteinte aux intérêts vitaux et décide du tir s’il y a lieu. Avant, l’atteinte devait être localisée en France, maintenant, elle peut être localisée dans toute l’UE.

            Voilà à quoi se résume cet amendement.

            C’est pas le parapluie nucléaire US, faut pas rêver.

          • tschok dit :

            @Franchouillard,

            Oui, c’est possible.

            Il faut bien comprendre que celui qui appuie sur le bouton nous condamne à l’anéantissement. Parce que l’ennemi ripostera.

            C’est le concept de destruction mutuelle assurée.

            Si moi je devais le faire, je pense que je serais couard. Moralité, ce n’est pas à des gens comme moi qu’on confie cette mission, mais à des gens qui sont capables de faire savoir à tout ennemi qu’ils n’hésiteront pas un quart de seconde à déclencher le tir nucléaire s’il le faut.

            Et il le faut absolument, sinon, le système n’est pas dissuasif. Donc, il devient plus dangereux encore.

            Bref, être le Prèz, c’est être ce genre d’hommes, ou de femmes.

            Moi, je pourrais pas, chuis trop couard. J’oserais jamais faire un truc pareil. Enfin, je dis ça, j’en sais rien, si ça se trouve je suis peut-être capable de tuer des millions de personnes.

            Regardez, un bête directeur de camp d’extermination pendant la guerre, ça a tué des millions de gens, pour certains. C’était pas des types extraordinairement courageux, le plus souvent.

            Ils se planquaient là parce qu’ils avaient les jetons d’aller sur le front russe.

            Donc, finalement, je sais pas trop. Je pense que notre personnel politique doit être un peu comme moi. Quelque part entre la couardise et l’indifférence cruelle.

            Mais tout ça, c’est abstrait. Ce qui compte, c’est ce qu’on fait dans le feu de l’action. En tout homme, il y a une part d’incertitude sur ce qu’il fera dans le feu de l’action.

            Peut-être que la clé, c’est d’être humble comme le pénitent, je n’en sais rien. Une forme très achevée de lâcher prise.

        • Mica X dit :

          C’est un peu plus complexe, les français ne disent pas qu’ils veulent assurer à eux seuls la défense de l’OTAN mais les allemands sont avant tout des commerçants. Ils ont longtemps crus que le commerce établira la paix dans le monde, parfois cela marche, mais pas avec des dictateurs megalo et hors sol.

          Ils ont su se rapprocher des français lorsque cela LES intéressés (Guerre du golf puis lors de leurs difficultés avec Trump) mais la donne a changé depuis l’arrivée de Jo et la guerre en Ukraine. Maintenant il faut se rassurer & saisir les opportunités pour rebondir.

          Le complexe militaro-industriel allemand est de plus très poreux avec nombre de scie US et fondamentalement les allemands s’identifient assez aux américains (beaucoup d’américains ont des origines allemandes, la langue allemande ayant même failli être la langue officielle après l’indépendance et les USA ne sont entrés en guerre contre les nazis qu’après de nombreuses provocations idiotes de leur part). Les latins resteront à leurs yeux toujours des râleurs, des indisciplinés braillards et fumistes (z ont pas forcément complètement tors) qu’il faut diriger avec bienveillance, ou non (Cf L’Espagne qui fait le toutou). Bref avec les US ils sont entre saxons et ces derniers les apprécient.

          Le marché US est aussi un marché très important pour les teutons, surtout si la Chine tousse, quant à l’Europe elle est déjà leur Hinterland.

          Par ailleurs c’est un projet allemand là, en fait US-israélien-allemand (pour Israël, ils n’ont pas trop le choix, le matos semble bon et avec les nazis qui pointent le bout de leur nez il faut donner des gages de réassurance). Ils avancent comme aux échecs, les Espagnols ont la direction du projet européen parce qu’ils sont hyper-compétents (la carotte)…., projet dont les F ont été évincés ou dont ils ont préféré partir pour ne pas se faire piller.

          L’étape suivante sera la fin de la règle de l’unanimité en matière de politique étrangère (pas que) ce qui aura comme conséquence à terme la fin de l’autonomie diplomatique française, de l’indépendance de son droit de véto voire même de sa doctrine nucléaire car, croyez-moi, les allemands auront la majorité pour TOUS leurs projets qui se feront avec la bénédiction de l’oncle Sam qui aura en effet UN interlocuteur décisionnaire et docile en Europe.

          Sinon oui, que pèse la France ? Qui en plus leur tient tête sur certains sujets… veulent-ils aussi casser la BITD française qui reste compétitive ?

          Le 4 ème Reich est en cours, il sera économique avec la bénédiction US car on ne joue pas avec les fondamentaux, les allemands, même les plus sympas et les plus pacifiques sont et resteront persuadés d’être meilleurs que les autres, sauf aux US, peut-être.

          Bref, on n’a pas fini de gouter aux bienfaits des délires poutiniens. Les gagnants seront, sur le podium : les US, les chinois et les turques, puis les israéliens (turques et israéliens bouffent à tous les râteliers), les vendeurs de gaz et les allemands (peut-être mais ils partent avec un handicap).

          A nous d’être moins cons, moins accommodants, plus intelligents, plus stratégiques et plus modestes dans nos intentions (c’est pas gagné)… et j’espère que le tuyau sera bloqué histoire de poser en enfin un acte d’opposition qui ne devrait être que le début d’une longue série, le suivant étant je l’espère le refus de la fin de la règle de l’unanimité qui serait une catastrophe pour nos intérêts.

          Arrêtons de délirer sur l’UE politique, ce ne doit être qu’un supermarché harmonisé dans lequel nous devons défendre nos intérêts quitte à passer pour des emmerdeurs, on a encore les moyens de bloquer et dire m à pas mal de trucs voire d’envoyer balader certaines règles comme le couplage du prix de l’électricité avec celui, entre autre, du gaz (on ne sera pas les seuls en plus), couplage établi lors des projets allemands de devenir le Hub gazier du continent, projet pas enterré;.. revoilà le tuyau.

          • tschok dit :

            @Mica X,

            Vous voilà bien pessimiste!

            Je ne sais pas si vous avez raison de lier notre souveraineté diplomatique au maintien strict de la règle de l’unanimité.

            je pense pour ma part que nous pourrions tirer grand profit à tester des systèmes plus ouverts et plus instables.

            Et je crois aussi que notre dissuasion nucléaire ne risque rien, tant que nous voudrons la maintenir. Une fois que vous avez la bombe, soit vous êtes détruit dans la guerre nucléaire, soit vous y renoncez par un accord de désarmement nucléaire, mais personne ne peut vous la retirer si vous ne l’acceptez pas.

            On le voit très bien avec la Corée du Nord.

          • Électeur dit :

            @ tschok
            Hélas, vous faites erreur : nous perdrons notre arme nucléaire aussitôt que les sponsors de nos partis politiques le décideront.

          • Mica X dit :

            @tschok
            J ai vraiment pensé longtemps que la règle de l unanimité était un frein puissant à une meilleure intégration européenne.

            Je le pense encore mais je pense désormais (hélas) qu’une plus grande intégration se fera au dépend, non seulement de notre souveraineté (ce qui est logique après tout), mais aussi de nos intérêts mêmes stratégiques, lorsqu’ils divergeront de ceux des allemands donc in fine de ceux des US.

            Ce tandem a les moyens d’imposer ses vues à une majorité d’états européens, surtout si le nombre d’états au sein de l UE augmente encore.

            Je ne souhaite donc plus une plus grande intégration européenne ou alors seulement dans certains domaines limités car elle se fera essentiellement au profit des allemands et donc des US… & in fine, à nos dépends car nos intérêts sont parfois/souvent (?) divergents.

            Pourquoi à nos dépends ? Parce que le Win-Win n’est pas ou plus dans les plans allemands, ils nous l’ont assez démontré ces dernières années.

            Certes dans l’idéal si chaque état renonçait à un bout de ses intérêts au profit d’un intérêt commun supérieur ce serait une bonne chose mais je suis un peu déniaisé sur ce point. Car chaque état pense avant tout à SES intérêts, il y a donc quelque chose de paradoxale à vouloir sacrifier nos intérêts à un intérêt supérieur qui ne sera en rien commun mais allemand, en tant que nation adoubée par l’oncle Sam comme étant en quelque sorte son procurateur local…

            J’ai beaucoup d’amitié pour nombre d’allemands ou de citoyens US mais hélas ils ne représentent pas du tout ce que sont les tendances lourdes de ces deux nations; depuis des lustres pour les US et depuis la réunification pour l’Allemagne.

            Donc hélas, mieux vaut un Orban fouteur de m ou des polonais fascisants qu’un truc germano-us qui décidera à notre place ce qui est bon pour eux et mauvais pour nous…

            Un marché commun et des règles qui nous permettent de bloquer ou non en fonction de nos intérêts, c’est pas reluisant mais c’est réaliste. Ce qui n’empêche pas de faire des avancées dans certains domaines après tout.

            Les polonais qui ont oublié d’être cons viennent de réclamer 1300 milliard d’€ aux allemands histoire de les gêner aux entournures & d’administrer une piqure de rappel car ils auront nada.

          • tschok dit :

            @Mica X

            Nos envies sont assez contradictoires en ce qui concerne l’Europe.

            Au début du siècle, on lui reprochait de manquer d’âme, de ne pas être assez sociale, pas assez démocratique, pas assez ceci, pas assez cela.

            On a voulu rajouter à la construction européenne de l’épaisseur. Lui rajouter un supplément d’âme. C’est ce qu’on a appelé l’approfondissement.

            Depuis, il y a eu le non au référendum de 2005 et le Brexit.

            Aujourd’hui, il y a une demande, que vous exprimez d’ailleurs, pour que l’UE en revienne à des choses simples et concrètes, à son coeur de métier, qui était effectivement le marché, et puis la coopération dans des domaines ciblés où on sait que l’action isolée des Etats membres serait inefficace (lutte contre les pandémies, par exemple) et où il y a un bien collectif qui apparait de façon claire, tangible.

            Donc, il est possible qu’on évolue vers une Europe moins invasive et plus centrée sur la satisfaction de besoins collectifs plus précisément identifiés et plus immédiatement concrets aux yeux des européens, comme la question climatique, la transition énergétique, l’immigration, etc.

            Et une Europe qui se recentre sur les questions économiques majeures. Légiférer sur la courbure des bananes, il faut bien le faire, mais ça ne suffit pas.

            Personnellement, je pense que c’est souhaitable.

            Sinon, sur la marginalisation de la France en Europe et l’inféodation de l’UE aux Etats-Unis via le proxy allemands, bon je sais que c’est une crainte qui revient en permanence dans les discussions, mais je ne partage pas les angoisses de mes contemporains sur ce point.

            Je dirais qu’il faut distinguer le militaire du reste: sur un plan militaire, l’Europe n’est clairement pas une grande puissance autonome et ce n’est pas le voeu de ses membres. Donc, on est effectivement sous leadership US, ce qui n’a d’ailleurs rien à voir avec notre appartenance à l’UE ou l’Otan, en ce qui nous concerne, mais tout simplement avec notre position géographique.

            Tant que la dérive tectonique n’aura pas détaché la France du continent européen nous resterons sous leadership américain, c’est tout. Nous sommes dans l’aire de gravité de l’hégémonie US et il n’y a pas grand-chose à y faire, sauf apprendre à surfer.

            Quand une vague est plus forte que vous, il faut surfer.

            Si un jour nos partenaires décident de rompre avec leur volonté de ne surtout pas être une Europe-puissance, on en reparlera.

            Et puis hors du militaire, c’est complètement différent. L »ambition de souveraineté a une toute autre dimension. Dans tout ce qui n’est pas militaire, les européens n’ont nullement l’intention d’être des nains.

            Donc, je nuancerais.

        • Géo l'ignare dit :

          @tschok, @ Léonard
          Une loi française (article 1 du statut militaire) est claire et personne ne la conteste sur ce point : les armes protègent les intérêts SUPERIEURS de la Nation et non pas seulement les intérêts vitaux.
          La notion d’intérêts vitaux, que vous utilisez mais qui est insuffisante, a été introduite par le rédacteur d’un discours de Chirac en 2006 : avec cette formulation irréfléchie, on oublie les intérêts moraux qui sont inclus dans le concept d’intérêts supérieurs.
          Les capitulards de juin 40 avaient la certitude de préserver les intérêts vitaux de la France.

          • tschok dit :

            @Géo,

            Sur ce point précis de vocabulaire, je crois me souvenir que, sauf erreur de ma part, la notion d’intérêts vitaux se réfère plus précisément à la dissuasion nucléaire: l’atteinte aux intérêts vitaux est un critère d’appréciation de l’engagement du feu nucléaire.

            C’est le Prèz qui décide ce qui est ou n’est pas une atteinte à ces intérêts vitaux, en principe.

            Bizarrement, la protection des intérêts vitaux de la France n’est pas stricto sensu une mission de ses forces armées. C’est un critère d’appréciation à disposition du Prèz.

            La protection des intérêts supérieurs de la nation sont quant à eux l’un des objets de la mission des forces armées.

            Une mission à un objet, par exemple, sauver Willy. Donc, il faut décrire cet objet en terme à la fois précis et généraux et c’est ce que la loi fait, en le nommant, tout simplement.

            La mission des forces armées est ainsi de protéger les intérêts supérieurs de la France, entre autres. Et il y a une dimension morale dans tout cela (au sens de ce qui est distinct de corporel ou matériel).

            Bon, je vous dit cela sous réserve, car il s’agit d’un point de vocabulaire auquel je m’étais intéressé il y a longtemps, mais qui est en pratique assez secondaire, donc j’ai un peu oublié ce que j’avais glané comme infos sur le sujet.

            J’espère ne pas vous dire trop de bêtises.

      • Nexterience dit :

        Voici le discours complet:
        https://legrandcontinent.eu/fr/2022/08/29/discours-de-prague-comprendre-le-tournant-de-scholz-sur-lunion/
        .
        L’autonomie de la défense y est abordée. La France est complètement écartée sur ce point.
        Devons nous être déjà assez honorés d’être premiers destinataires du discours? Je ne crois pas.
        Elle marginalise un pays qui a des atouts pour la communauté, car à son détriment. C’est le jeu mais…
        Nous sommes comme les anglais; trop orgueilleux de nos souvenirs d’empires, trop peu sages pour accepter d’être seconds d’une équipe.
        Les britanniques ont préféré être les supplétifs aux USA; c’est moins terrible pour eux. Accepterons-nous d’être les seconds de l’Allemagne?
        Nous battrons-nous jusqu’au bout de notre fierté pour ne pas devenir une seconde Espagne estivale? Passerons-nous par l’élection d’un populiste pour faire entendre notre crise ; se sentir exister comme Orban; tenter de faire perdurer la Grandeur, indispensable à la cohésion de la France selon De Gaulle?
        Pouvons-nous nous contenter d’être une pays de sacs de luxe, de réacteurs et de restaus?

        • tschok dit :

          @Félix,

          Merci pour le lien.

          Mais sinon, sortez du paradigme gaullien, please.

          Vous savez ce que c’est la France de De Gaulle? C’est une France qui, se prenant trop pour une grande puissance qu’elle n’est plus, néglige de jouer les atouts dont elle dispose comme puissance moyenne.

          Ca va cinq minutes les conneries, sauf qu’avec nous et notre soif de grandeur, ça fait depuis cinquante piges que ça dure. Depuis qu’on a enterré le grand homme, et qu’on poursuit son rêve d’une France grande puissance à la magnificence restaurée.

          Nan. On n’est plus une grande puissance depuis l’armistice du 22 juin 1940, à 18H36 précises. A 18H35, la France était encore à l’apogée de sa courbe historique, à 18H36, c’était fini. La courbe était brisée. On a définitivement changé de catégorie.

          Pour les Britanniques, ça s’est passé un peu plus tard, après la guerre, mais leur destin s’est finalement aligné sur une trame comparable à la nôtre.

          Et pour les Allemands, ç’a été réglé au 8 mai 1945.

          Voilà, les trois grandes puissances européennes qui dominaient encore le monde d’avant guerre ont toute changé de catégorie et aucune d’entre elles n’est revenue sur le piédestal où elles s’étaient toutes juchées auparavant, à force de guerres et de rivalité sans merci.

          Nous arrivons au terme du premier quart du XXIe siècle, je pense donc qu’il serait temps de rompre avec les fictions gaulliennes, et ce qu’elles ont d’enfantin et de merveilleusement attachant, pour entrer enfin dans le monde des adultes, qui est un monde de brutes où les rapport de forces permanents exigent de nous bien autre chose qu’un attrait déraisonnable pour une gloriole futile et inadaptée à la façon dont marche réellement la société des hommes.

          Et puis je dois aussi dire que vous m’énervez tous à n’avoir que de Gaulle à la bouche, ça en devient une religion. Je crois que ça l’aurait lui-même profondément agacé, même s’il n’était pas complètement au-dessus des flatteries.

          • tschok dit :

            PS: scusez moi, je me suis gouré de destinataire: Nexterience.

            Je me confonds en plates excuses.

    • Paddybus dit :

      Dois je vous rappeler la phrase de De Gaulle sur les « élites » Françaises toujours promptes à se soumettre à leur maître ricain et à faire des courbettes, à ne surtout pas offenser ses partenaires…. S’imaginant que cela suffit pour gouverner le pays….
      Je l’ai cité internationale extenso récemment mais je peux la réécrire si besoin….!!

      • Paddybus dit :

        In extenso… Et non pas internationale…. Correcteur à la con….

      • lgbtqi+ dit :

        Non merci, ne la citez pas inexternationale, ne la réécrivez pas, on vous a déjà tellement entendu sur ce sujet qu’une répétition supplémentaire n’y fera rien de mieux…

        • Paddybus dit :

          Comment oseriez vous nier un tel écrit….

          Les propos exacts de Charles De Gaulle cités dans le livre de Eric Branca :
          « Le snobisme anglo-saxon de la bourgeoisie française est quelque chose de terrifiant… Mais plus grave est l’esprit d’abandon! Cette espèce de trahison de l’esprit dont on ne se rend même pas compte… Comme si le but d’une politique française était de faire plaisir aux autres pays et de faire en sorte qu’il n’y ait plus de France! Surtout ne pas faire de peine aux étrangers!… Il y a chez nous toute une bande de lascars qui ont la vocation de la servilité. Ils sont fait pour faire des courbettes aux autres. Et ils se croient capable, de ce seul fait, de diriger le pays!…. »

          Oseriez vous contester l’analyse d’un tel homme …??? oseriez vous prétendre avoir une meilleur vision de la situation…. Je vous rappelle le livre de Eric Branca, « l’ami américain »…. qui reprend les faits dans les docs de la cia déclassifiés, dans les télégrammes d’ambassade… et qui prouve que cela n’est pas un mythe, et que cela se perpétue, de façon honteuse… à tel point que sarko est allé déclarer sa candidature à l’ambassade ricaine à Paris 16 mois avant de l’officialiser en France….!!!! quelle honte…

          Et vous voudriez que cela reste caché, vous oseriez nier de telle infamies perpétrées contre la nation France..???
          Vous soutiendriez une telle attitude…??? alors, vous aussi avez choisi le camp de l’étranger… avant celui de la France… peut-être même, comme les politiciens qui se sont ainsi soumis, y trouvez vous avantage matériel…???

          Il faut que ces faits soient connus, afin d’ouvrir les yeux des français, et espérer une saine réaction dans leurs prochains votes…!!!!
          Relisez donc cette pensée profonde et méditez là profondément … Relisez là plusieurs fois… elle le mérite largement…!!!

          • lgbtqi+ dit :

            Il y a une différence énorme entre allégeance servile et amitié ou inspiration.

            Il est possible que tous ne la fassent pas, je vous l’accorde. Mais ce n’est pas une raison pour les rejoindre en cette confusion.

            Pour ma part, mes amitiés vont aux peuples ukrainiens, russes, US, tibétains, chinois… mais certainement pas à poutine, xi, kim, et autres ayatollah

          • Multipseudos dit :

            @ Paddybus, faites comme moi : utilisez plusieurs pseudo. Ainsi personne ne vous reprochera de vous répéter.

          • Paddybus dit :

            lgb etc… qu’ont à voir vos amitiés dans un dialogue sur la soumission des élites française …???
            Encore et toujours dans votre travail d’influence…??? fait beau à vachequitonne…??? le salaire tombe à l’heure…???

            Multipseudo, Je ne souhaite pas agir ainsi… je suis constant, et j’essaye de communiquer avec ceux qui ont l’esprit ouvert… en l’occurrence, pas avec cette personne qui n’est là que pour essayer de faire taire ceux qui n’ont pas l’opinion obligatoire… et ça l’emmerde grave de donner régulièrement voix à l’histoire… surtout sur des fait aussi précis qui entérinent la soumission des élites, et le travail de sape des zétazunidaméric…. actuellement en ukronazland… mais avant dans tous les pays d’europe… ce qui me consterne, c’est la volonté d’une grande partie de vouloir ne pas voir, ne pas savoir, et imaginer un euroland féérique, autonome et agissant dans l’intérêt des citoyens, alors que c’est tout l’inverse…

  20. Matou dit :

    Je ne comprends pas cette attitude à systématiquement écartée la France, sauf s’il s’agit de la considérer comme trop encombrante sur le plan militaire pour arriver à une vision très personnelle de la défense européenne, je dirais plutôt germano-européenne. De plus, pourquoi aller faire travailler des voisins qui maîtrisent parfaitement le métier (ex : MBDA, excusé du peu) si, après tout, on veut être le pilier de la défense européenne, ce qui bien sûr nécessite de prendre le leadership, y compris industriel. En gros, l’Allemagne veut écarter la France pour prendre le leadership européen sur la défense du vieux continent.
    J’aimerais mieux lire la politique de notre gouvernement en la matière car ceci, en tant que citoyen français et européen, me semble parfaitement inacceptable pour notre pays. In fine, il me semble très urgent que la France s’impose à la hauteur du leadership qui lui revient sur le plan militaire et de la défense. Personnellement, je n’ai pas confiance en nos amis germaniques pour ce qui concerne ce sujet là particulièrement. Faire cavalier seul de cette façon est inadmissible.

    • fabrice dit :

      C’est à dire que les systèmes THAAD et ARROW fonctionnent et sont opérationnels, le système « européen » si on décide de le faire sera prêt quand ? 2035 ?
      Les Allemands veulent faire européen, mais dans l’urgence ils ont besoin du système MAINTENANT.

    • dante dit :

      Ou oublie trop souvent que les décisions européennes sont le résultat de négociations et de luttes d’influence généralement issues d’intense lobbying. L’Allemagne use de cette arme de puis bien longtemps et cela fonctionne pour son industrie, la preuve ils arrive a diriger des projet ou ils ne sont même as légitime. La France n’aime pas le lobbying et ne le pratique que très peu . En résulte une érosion constante de notre industrie. Pour en savoir plus je vous conseille cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=5KbVwCUFtL0

    • joe dit :

      La France est un compétiteur sérieux simplement parce que le matériel fabriqué est en général de grande qualité. Ce n’est pas pour rien que la France compte des champions internationaux dans les domaines de la défense, entre autre. Donc c’est un concurrent pour l’Allemagne, ni plus ni moins. Vous parlez que la Frtance s’impose… le problème c’est qu’il n’y a pas unanimité et que le seul moyen à ce jour de garder les compétences de haut niveau, c’est de développer soi-même, tout en prenant des partenaires raisonnables.

    • tschok dit :

      @Matou,

      Evincer la France de la défense de l’Europe serait un non-sens, même pour les Allemands. Faut pas exagérer.

      Que l’Allemagne saisisse l’occasion de prendre le leadership sur un programme majeur, c’est évident, d’autant plus qu’il y a urgence et que la France n’a pas été particulièrement moteur dans le domaine de l’anti-missile, qui n’est pas complètement intégré dans notre doctrine.

      Qu’elle veuille nous évincer de l’Otan, non.

      Qu’elle veuille court-circuiter les efforts de la France pour constituer un pilier européen de défense, dans le cadre de l’UE, ça oui. Les Allemands, comme nos autres partenaires, misent sur l’Otan, qui signifie pour eux qu’ils ont la garantie stratégique américaine ( le fameux article 5). Donc en gros, ils ont le parapluie nucléaire US. Pour eux, c’est vital.

      Il faut bien comprendre qu’on a rien à leur proposer en remplacement. La France s’est mise d’elle-même dans une position assez risquée. Et en plus, on s’est privé de la possibilité d’utiliser l’Otan comme vecteur/cadre de grands programmes d’équipements, dont nous aurions le leadership, comme le font précisément les Allemand en l’espèce, alors que deux des trois couches du programme reposent sur des systèmes américain et israélien.

      On s’est marginalisé nous-mêmes et on leur a ouvert la voie. Donc, ils en profitent, d’autant plus qu’ils ont enfin pris conscience de la dangerosité de la Russie et qu’il y a effectivement nécessité d’agir afin de parvenir à mettre en service un système de défense dans des délais assez brefs.

      Et nous, on a laissé ce genre de systèmes de côté, je sais pas si on est encore dans la course. Bon, c’est un peu normal ce qui arrive.

      Mais rien ne nous interdit de réagir, non plus.

    • JC dit :

      Pour le monde anglo-saxon, la France n’existe plus. Lancé sur la voie de la partition, notre pays ne fait plus partie de projets ou de quelconques alliances sinon celles de façade. Nos dirigeants politiques le savent bien, c’est pour cela qu’ils gèrent la France à la petite semaine en se nourrissant du peu de pouvoirs que Berlin et Washington via Bruxelles leurs accordent.

  21. Le Breton dit :

    La France a plus de compétences que l’Allemagne dans ce domaine.

    • albert dit :

      Et c’est pour cela que l’Allemagne propose un partenariat qu’elle dirigera, pour « s’acheter » le savoir faire des autres. C’est ce qu’elle fait depuis 50 ans. Et nous comme d’hab en bon idiot du village on acceptera … aveuglé par l’idéologie pro européenne, dont nos dirigeants et économistes sommes les seules à croire encore.

    • tschok dit :

      Si vous le dites…

      On est les meilleurs, comme d’hab, quoi. Bon ben on va gagner, pas de souci à se faire.

    • JC dit :

      La compétence quand on ne peut pas l’acheter, on la vole. Surtout quand le compétent donne les clés du coffre.

  22. Aramis dit :

    Elle se verrait bien prendre la main sur tout le reste…

  23. ScopeWizard dit :

    C’ est très clair .

    L’ Allemagne qui pour l’ instant se veut force de proposition dans le but d’ agréger autour de son pouvoir gravitationnel histoire de bâtir pierre par pierre en commençant par de solides fondations l’ édifice de sa pleine puissance retrouvée , joue désormais ouvertement contre une Europe de la Défense que voudrait la France et procède à un réarmement tel qu’ elle va à terme nous remplacer en tant que force militaire numéro 1 en Europe .

    Et comme nous serons à la fois très affaiblis et que nous ne pourrons plus maintenir une force armée classique qui soit suffisante , la logique voudra qu’ à terme nous nous « séparions » de toute notre composante nucléaire , probablement au préalable et dans un premier temps , progressivement , dans le cadre d’ un « partage » nous privant de toute souveraineté , puis définitivement par une dilution dans un ensemble de Défense Européen mais dominé par Berlin .

    Et c’ est là que des traités , soit-disant inoffensifs et qui ne servent à rien , tel celui d’ Aix-la-Chapelle prendra tout son sens .

    Quid de celui de Marrakech ?

    Bref !

    L’ objectif sera atteint , et l’ Allemagne reprendra ainsi sa place naturelle de puissance hégémonique d’ Europe nous reléguant au rang de puissance régionale périphérique .

    Super-bien joué !

    Mais qu’ en était-il sans l’ énorme soutien US ? sans la France et sa foi en ce « couple » qui n’ avait rien de réciproque ? ou pire qu’ en était-il sans le suivisme de Paris ?

    • tschok dit :

      @Scope,

      L’Europe de la défense que la France veut vendre à ses partenaires européens devient instantanément une chimère lorsque deux conditions sont réunies:
      – Une Russie agressive
      – Une Amérique solidaire des Européens

      Lorsque ces deux planètes sont alignées, ce qui est le cas en ce moment, la boussole stratégique de tous nos partenaires européens se verrouille instantanément sur le Nord de l’Otan.

      Mais il suffirait qu’un Trump revienne aux affaires et cela pourrait changer tout aussi vite. Même chose si la Russie mettait un peu d’eau dans son vin et acceptait de poursuivre son rêve eurasiatique sans envahir tout le monde à la première contrariété.

      Ce sont les deux variables qui gouvernent la stratégie en Europe. Vos histoires de traité machin truc sont des élucubrations de complotiste à deux balles. Je ne vous demande pas d’en sortir, ce serait vous priver de votre hochet favori, mais de comprendre quelles sont les forces de gravité qui s’exercent et comment elles déforment l’espace-temps européen.

      Et le premier constat qui s’impose est que ces forces sont externes au système, ce qui montre clairement quelle est la place des pays européens dans la hiérarchie des puissances.

      Quand vous commencez à comprendre ça, le reste devient plus simple et vous verrez que si vous vous astreignez à cette discipline, vous vous éloignerez progressivement du sentiment qui rend indispensables à votre existence ces théories complotistes fumeuses que vous affectionnez tant et que vous mettez à toutes les sauces.

      Accessoirement, vos phrases deviendront plus des lignes droites et moins des zigzags, ce qui en augmentera agréablement le confort de lecture.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Mais on s’ en fout de tout ça .

        Le fait est que pendant cet « alignement » , NOUS , nous perdons un temps précieux et qui nous fera défaut .

        C’ est de la gestion à court terme votre truc , pas de la vision .

        Quant au soit-disant « complotisme » , rira bien qui se fendra la poire le dernier….

        Patience….

        • tschok dit :

          Arf!

          Pourquoi j’ai toujours le sentiment de filer de la confiture au cochon quand je discute avec vous?

          Vous me répondez toujours des bêtises.

          Rien ne nous empêche d’agir. je ne sais pas pourquoi vous avez compris que je prônais une politique de l’inaction.

          Enfin si, je sais pourquoi: vous ne comprenez rien à ce que je vous explique.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Vous en demandez , je vas donc vous servir mais à la portion congrue .

            « Pourquoi j’ai toujours le sentiment de filer de la confiture au cochon quand je discute avec vous? »

            Parce que c’ est votre problème , pas le mien .

            « Vous me répondez toujours des bêtises. »

            Question de perception sachant que je n’ ai plus depuis très longtemps la moindre envie de vous répondre , donc j’ expédie .

            « Rien ne nous empêche d’agir. je ne sais pas pourquoi vous avez compris que je prônais une politique de l’inaction. »

            Si , notre suivisme débile .

            « Enfin si, je sais pourquoi: vous ne comprenez rien à ce que je vous explique. »

            Sachant que je n’ ai à peu près rien à foutre de vous « comprendre » , faites déjà au moins l’ effort de répondre VOUS de façon beaucoup moins alambiquée .

            Autrement , ne me répondez pas , ça ne changera rien et ça m’ ira parfaitement .

          • tschok dit :

            « Sachant que je n’ ai à peu près rien à foutre de vous « comprendre »  »

            Oui, c’est effectivement l’impression que je retire de nos discussions et même de celles que vous avez avec d’autres personnes. Vous n’êtes pas particulièrement intéressé parce que les gens vous disent, ni animé du désir de comprendre ce qu’il vous racontent.

            C’est vrai que cela apparait très clairement.

            Bien que vous répondiez très abondamment aux commentateurs les plus divers, on sent bien que dès que le sujet sort des cadres assez étroits de votre pensée, votre curiosité, votre attention à l’autre et votre ouverture d’esprit diminuent à une vitesse catastrophique.

            Et à partir de là, votre volonté d’explorer les profondeurs du sens s’installe dans la paresse.

            Mais après tout, vous en êtes la seule victime de ce comportement intellectuellement déplorable qui n’a pas l’air de vous rendre malheureux, bien au contraire.

      • Paddybus dit :

        Non mais alors, celle là elle est fantastique…. tschoc…. pour quoi prenez vous les lecteurs …??? Pour des pimpins..???
        Une Russie agressive et une amérique solidaire des européens…??? et puis quoi encore…. les ricains ne seraient donc pour rien dans la situation, les russes portent toute la responsabilité..??? et la marmotte…??? vous l’avez oubliée…???
        Et la soumission totale des pays d’europe aux doxa économiques, financières, politiques et sociétales ricaines…??? ça existe pas…???
        Le bouquin de Eric Branca c’est du vent et du bidon inventé pour vendre du papier…??? les docs déclassifiés de la cia c’est du « torche balle »…???

        Mais mon pauvre, le complotiste, c’est vous… complotiste pipeauteur de premier ordre…c’est vous qui refusez la réalité, les preuves historiques, les faits concernant l’avancée de l’otan en contradiction avec les engagements pris à la réunification des allemagnes…
        Le mythe de l’union européiste…??? vous osez encore soutenir une telle connerie, une telle fadaise…??? vous osez croire que c’est un bien et un progrès pour les peuples d’europe…??? mais c’est pas déconnecté que vous êtes, c’est carrément fada… et en plus vous osez traiter les autres de complotistes…. mais on est dans le surréaliste sur ce sujet….!!!!

        Aller, sur ce coup, vous ne pouvez plus reculer…. dites nous enfin pour qui vous travaillez… qui vous paye pour raconter des conneries aussi vaseuses et irréelles…??? Car, non, ce n’est pas possible d’imaginer qu’une seule personne au monde pense comme vous…. non, inimaginable…. alors, enfin révélez vous, vous ne pouvez pas en rester là, au risque de paraître d’une stupidité insondable…….!!!!!

  24. HMX dit :

    Etonnamment, pas un mot du programme TWISTER, conduit par la France (mais où l’Allemagne est partie prenante), qui vise précisément à créer un système de défense contre les missiles balistiques et hypersoniques… probablement un simple oubli de la part de notre « fidèle partenaire » allemand…
    Pas un mot non plus du système Aster, sans doute trop européen, et pas assez allemand à leurs yeux… mieux vaut acheter américain/israélien !

    Aussi louable et « généreux » que soit l’objectif affiché par les allemands (doter l’Europe d’un bouclier anti-missiles), il est important pour la France et sa BITD de ne pas se laisser rattraper, puis distancer par l’Allemagne sur cette question de la défense anti-missiles. Sujet stratégique s’il en est, et où nos industriels ont quelques arguments à faire valoir. Et ce d’autant plus que la France et MBDA ont récemment été « éjectés » par la commission européenne du programme « European hypersonic defense interceptor » (EU HYDEF).

    A court terme, et dans le but d’offrir une alternative au futur « bouclier » allemand, il semble nécessaire de continuer à faire évoluer le système SAMP/T, dans l’objectif de disposer d’un véritable système multicouche intégré :
    – Combinaison de Mistral/MICA VL/Aster 15, complétée le cas échéant par des lasers d’interception lorsqu’ils seront disponibles, pour la basse/très basse altitude.
    – Aster 30 pour la haute altitude/bas endo-atmosphérique : efficace contre des missiles balistiques (type Scud) jusqu’à 600km de portée.
    – Aster 30 block 1 NT : efficace contre les missiles balistiques jusqu’à 1000km de portée, grâce notamment à l’ajout d’un autodirecteur en bande Ka
    – Aster 30 block 2 : pour le moment simple concept de MBDA. Vise le moyen/haut endo-atmosphérique, et les missiles manoeuvrants jusqu’à 3000km de portée (type SS26 Iskander russes), soit une couche non traitée par les systèmes Patriot, THAAD ou SM-3.
    – la couche exo-atmosphérique : projet Exoguard (EADS Astrium) incluant un « kill vehicle » pour la phase interception : projet proposé en 2010 par Astrium à la DGA, pour un coût de 50M€ par an pendant 5 ans. Même 12 ans après, cela donne une petite idée du coût d’un tel programme, qui ne semble pas hors de portée du budget français, sans parler des éventuels financements européens mobilisables dans le cadre d’un programme en collaboration. Exoguard est un projet mort-né, rejeté à l’époque pour des considérations budgétaires. Dans les faits, et même s’il n’existe aucun lien de parenté entre les 2 systèmes, l’intercepteur issu du projet TWISTER devra accoucher d’un système équivalent au missile Exoguard.

    Nous avons toutes les cartes en main pour concevoir et produire un système anti-missiles balistiques et hypersoniques, et offrir ainsi une alternative ou un contrepoids à la stratégie allemande visant à imposer son leadership sur la défense européenne (avec du matériel américain/israélien…). Il y a là pour la France un enjeu majeur en terme de souveraineté, qui dépasse largement les petites manœuvres allemandes ou les combinaisons de couloir de la commission européenne… Il serait d’ailleurs bon que la France, par la voie de son Président, exprime son intention de se doter d’un tel système souverain. Avec ou sans l’Allemagne, et avec ou sans les financements liés aux programmes européens.

    Au passage, et dans ce cadre, la France pourrait rechercher des solutions alternatives porteuses d’avenir : au lieu de dépenser des milliards dans des systèmes de missiles anti-missiles, dont chaque exemplaire sera ultra coûteux, et qui ne pourront de toute façon jamais faire face à des attaques saturantes (incluant par exemple un grand nombre de leurres), il serait opportun de lancer un PEA pour étudier une solution de détection et d’interception à base de lasers de puissance, portés sur des dirigeables stratosphériques ayant une très grande autonomie (plusieurs mois). Il s’agirait là d’une solution de rupture, certes coûteuse, mais véritablement efficace y compris contre les attaques saturantes, et même mobile (protection d’une flotte en mer, ou d’un Etat allié que la France souhaiterait contribuer à protéger…).

  25. Lothringer dit :

    Que voilà une belle ambition de la part de nos voisins allemands, afin d’avoir l’assurance d’acheter du matériel américain (et israélien) , au détriment du matériel européen (système SAMP/T de Thales-MBDA).

  26. Adhemar dit :

    Toujours aussi proPoutine notre Guillotin!
    L’Europe n’a rien à craindre de la Russie dit il. Tous les observateurs un peu lucides apprécieront. Lol.

  27. Manu34 dit :

    Tu te fatigues beaucoup pour rien garçon. Tu ne convainc et ne convaincra jamais que toi même; tu n’es pas sur Facebook ici. Donc sauf à aimer particulièrement te ridiculiser, tu devrais passer ton chemin…

  28. Mic dit :

    Et le savoir-faire, ils vont le prendre ou ????
    Les seuls qui maitrisent les briques technologiques actuellement, c’est la France et l’Italie à travers Thales entre autre pour le le radar Ground Fire 300, et l’Italien Leonardo (radar Kronos) dans le cadre du SAMP/T actuel et le SAMP/T NG. le missile Aster 30 étant produit par MBDA France + Italie
    Le poids allemand est quasi nul dans ce programme.
    Pour info MBDA (France + Italie + GB : BAE Systems 37,5%, Airbus 37,5 et Leonardo 25. Qq chiffres : groupe 12 000 Salariés dont France 5400, GB +de 4000, Italie 1400, Allemagne 1200 )

  29. LEONARD dit :

    L’Allemagne a une constitution pacifiste (histoire oblige), et par conséquent, développe ses pulsions expansionnistes dans le domaine économique. Elle vient de comprendre tardivement que ses 2 principaux marchés exports (hors U.E), vont se fermer (Russie) ou se restreindre (Chine).
    Elle travaille(ra) donc son impérium proche: L’Europe de l’Est, (PECO, balkans, Ukraine), en attendant un (éventuel) régime russe libéral qui lui ouvrirait ses portes (par les matières premières d’abord, le vieux rêve du SPD), et ce seront ses principales sources d’immigration pour remplacer sa population vieillissante.
    A tort ou à raison, elle n’a que peu confiance dans les pays méditerranéens, jugés trop dispendieux, et l’U.K, jugé trop rebelle. (et concentrés sur le Nord-Europe).
    Les américains, quant à eux, voient dans cette main-mise de l’Allemagne sur l’Est-européen un triple intérêt:
    – L’édification d’un glacis stable face à l’expansionnisme russe, (ou ce qu’il en restera),
    – La fracturation de l’Europe en 3 entités disparates ( Club-Méd-Mitteleuropa-JEF), ce qui évitera une « Europe puissance », selon le bon vieil adage « diviser pour mieux règner ».
    – L’occasion de conserver les marchés et le contrôle de l’Otan. C’était d’ailleurs la contrepartie U.S à la volonté d’expansion allemande, bien plus docile que la France.
    Là où les allemands nous ont été utiles pendant 40 ans pour nous permettre de nous endetter au delà du raisonnable, nous, petits pays du Club-Mèd, seront en 2ème division pour les 20 années qui viennent.
    A de multiples reprises, après l’onctueuse Mutti, l’Allemagne de Scholtz est en train de nous le faire comprendre.
    Et ce ne sont pas nos (forcément) brillantes analyses et insultes germanophobes qui y changeront quoi que ce soit.

    • Nexterience dit :

      Bien vu.
      Les USA prendraient-ils le risque d’adouber l’Allemagne à la tête d’ une puissante UE plus autonome et pas forcément divisée car complémentaire?
      Je pense que l’Allemagne est choisie comme gardienne de l’ OTAN en Europe, contre une vision d’autonomie à la française, vue comme cauchemardesque outre-atlantique. Ainsi, elle obtiendra un leadership local mais continental, tout en évitant le tabou du bouton atomique.
      Ainsi, en attendant la maturité des technos germaines, vaut-il mieux mieux israélien que franco italien, américain que français?

    • tschok dit :

      @LEONARD,

      Autant nous sommes d’accord sur l’objectif intermédiaire poursuivi par l’Allemagne (prendre la main sur l’anti-missile européen ce qui lui permettra d’atténuer la prééminence française en matière de dissuasion nucléaire) autant je ne pense pas qu’il faille prêter aux Etats et à leurs dirigeants des plans aussi sophistiqués et subtils que ceux que vous prêtez aux Allemands et aux Américains, qu’on s’imagine toujours liés par un pacte secret qui les ligue avec tous les autres contre la France.

      Fondamentalement, les politiques gèrent dans le court terme et conçoivent leur stratégie en fonction de l’obstacle qu’ils ont devant eux, pas le 18ième ou le 57ième.

      Ils voient le truc qui se dresse devant eux, parfois celui qui est en arrière plan, rarement celui qui est derrière, et pratiquement jamais celui qui est encore plus reculé.

      C’est un peu comme un cheval qui saute un obstacle dans un parcours: il regarde ce qu’il a devant lui, il ne réfléchit pas à son parcours. C’est son cavalier qui anticipe, pas lui (encore qu’on n’en sache rien, on n’est pas dans sa tête, m’enfin on n’a jamais vu un cheval faire la gueule à l’issue d’un concours hippique parce qu’il a fait un mauvais chrono, d’un autre côté).

      Tenez, un exemple: l’Allemagne s’est liée au gaz russe. Dans l’esprit des Allemands, il n’y avait pas de risque, sauf en cas de guerre. Parce que guerre = sanctions et sanctions = contre-sanctions, donc plus de gaz russe.

      Donc, pour les Allemands, le seul truc qu’il fallait bien identifier, c’était le risque de guerre impliquant la Russie, avec en cascade le risque de sanctions et de contre-sanctions, et au final plus de gaz.

      Ca fait pas beaucoup d’obstacles à identifier, sur un plan intellectuel. Et pourtant qu’ont fait les Allemands après 2014? Nordstream II…

      Le seul truc qui pouvait réellement les foutre dans une merde noire, ils ne l’ont pas vu venir. Alors qu’ici même de nombreux commentateurs l’ont vu et ont remarqué que l’Allemagne prenait des risques très sérieux. C’était pas sorcier, d’ailleurs: qu’est-ce qui pouvait obliger l’UE et les Etats-Unis à prendre des sanctions graves qui ne manqueraient pas d’entrainer à leur tour des contre-sanctions de la part des Russes, et en tout premier lieu, des contre-sanctions portant sur ce qui rend l’Europe vulnérable, donc le gaz?

      Ben une guerre en Ukraine, tout simplement. Donc, à partir de 2014, les stratèges de l’énergie allemands auraient du mettre en place une alerte sur l’Ukraine. Ils ne l’ont pas fait et les Boches ont continué à s’enferrer avec le gaz russe sans voir arriver l’éléphant la pièce.

      Tout cela pour vous dire qu’il ne faut pas toujours prêter aux Etats et à leur dirigeants des intentions machiavéliques hyper-cérébrales et subtilement calculatrices, comme un champion d’échecs qui calcule 20 coups à l’avance.

      Quand même, dans l’ensemble, l’homme est un peu con: il traite un problème après l’autre en commençant par celui qui se pose concrètement à lui au moment où il en prend conscience. Ceux qui vont se présenter dans l’avenir, la plupart du temps, il n’y fait même pas gaffe.

      Regardez le changement climatique. C’est parce que ça commence à chauffer qu’on se dit qu’il faudrait y faire quelque chose, mais avant, on s’en battait les couilles.

      Bref, on n’est pas gouverné par des joueurs d’échecs.

      PS: hors UE, les deux plus grands marchés export de l’Allemagne sont les Etats-Unis et la Chine. La Russie est loin derrière. Avec la Russie, la vulnérabilité était localisée sur les importations, de gaz en particulier. Et puis les IDE allemands en Russie, comme nous tous quoi.

      Les Allemands ont conscience que leurs exportations ne sont pas assez diversifiées, aussi bien en type de produits qu’en région de destination. Ils veulent y remédier.

      Ils ne peuvent pas se permettre de se fâcher avec les Etats-Unis et la Chine en même temps. Mais personne ne le peut d’ailleurs, sauf la France bien sûr, qui est au-dessus des contingences de ce bas monde…

      • LEONARD dit :

        @tschock

        Ne vous méprenez pas, je ne vois pas de plan machiavélique U.S, je vois juste des actions rationnelles visant à un but cohérent (et parfaitement légitime), de maintien de leur position d’hyper-puissance, durement gagnée à coups de guerres (plus ou moins victorieuses), et d’efforts financiers. Alors, ils ont eu un concurrent militaire, la Russie, qui s’est effondrée, puis qui s’est relevée et qu’ils vont affaiblir un peu plus au travers de l’Ukraine. Et s’ils peuvent l’affaiblir durablement, parce que Vlad leur en donne l’opportunité, ils auraient tord de se priver.

        Car ils ont compris qu’ils ont un autre concurrent, la Chine, qui les titille sur les plans économiques, militaires, stratègiques et politiques. Vu la taille du mastodonte, ils ont besoin de leurs alliés, économiques et (un peu) militaires. Vu que nos économies sont imbriquées et interdépendantes, ce serait contre-productif de ne pas nous avoir à leurs côtés dans la confrontation qui s’annonce, et l’Europe est donc un partenaire militaro-stratègique, mais reste un concurrent économico-financier. C’est le deal et pour sceller le deal, on a l’Otan, et c’est gagnant-gagnant.
        En échange d’une certaine fidélité et bienveillance réciproque, on profite de la sécurité tutélaire U.S, qu’on paie en partie avec des contrats d’armement (sauf la France).

        Après, une Europe trop forte pourrait leur nuire, car l’histoire a prouvé que nos peuples peuvent être vindicatifs et nos démocraties fragiles. Alors, comme les ricains sont pas bêtes, ils préfèrent une Europe centrée sur un U.K dépendant, et une Allemagne docile plutôt qu’une France romantique et imprévisible. D’ou le fait qu’ils n’encourageront jamais (et donc chercheront à torpiller) une Europe de la Défense qui soit autre chose que l’Otan.

        Donc, rien de machiavèlique là dedans, simplement la maximisation par une hyper-puissance de ses intérêts bien compris.

        L’ennui, c’est que la France est une puissance moyenne, par la population, le peu de matières premières et une absence d’envie de domination autre que par le verbe (ou nous sommes indéniablement toujours les meilleurs) et qu’elle n’est plus qu’une puissance d’appoint.

        l’Europe pour être une super-puissance devrait se fédérer, c-à-d que chaque état doit perdre des niveaux d’indépendance au profit d’une interdépendance renforcée. C’est un processus long qui est enclenché depuis 40 ans, mais qui est fragile (Hongrie) et rentre dans le « dur » des résistances, le « régalien ». C’est ce qui fait que l’Europe confédérale progresse à chaque situation de crise comme meilleure solution collectivement acceptée. Et mine de rien, l’Europe a considérablement évolué avec le Covid et l’Ukraine.

        Alors, bien sûr, il reste la question de la gouvernance. C’est la partie à mon sens la plus intéressante dans l’Itw de Scholtz, la fin de l’unanimité. Il la justifie par l’ouverture à de nouveaux pays et je l’approuve. Non pas que çà soit le moment, mais parce qu’au moins, çà augure d’une Europe conquérante.

        Ce qui m’ennuie le plus, ces derniers temps, c’est que l’Allemagne de Scholtz me parait s’émanciper franchement de la France en Europe pour se présenter en leader. Certes, tactiquement, le SPD y a intérêt pour détourner l’attention qu’il a quand-même largement couché avec les fachos-russes, mais çà dénote un retour assumé d’une Allemagne puissance qui ne peut nous être favorable.

        Et cette crainte, là encore, nait de nos intérêts bien compris.

        • tschok dit :

          @LEONARD,

          Ok, vu.

          Je vous suis.

        • Félix GARCIA dit :

          « l’Europe pour être une super-puissance devrait se fédérer, c-à-d que chaque état doit perdre des niveaux d’indépendance au profit d’une interdépendance renforcée. C’est un processus long qui est enclenché depuis 40 ans, mais qui est fragile (Hongrie) et rentre dans le « dur » des résistances, le « régalien ». C’est ce qui fait que l’Europe confédérale progresse à chaque situation de crise comme meilleure solution collectivement acceptée. Et mine de rien, l’Europe a considérablement évolué avec le Covid et l’Ukraine.

          Alors, bien sûr, il reste la question de la gouvernance. C’est la partie à mon sens la plus intéressante dans l’Itw de Scholtz, la fin de l’unanimité. Il la justifie par l’ouverture à de nouveaux pays et je l’approuve. Non pas que çà soit le moment, mais parce qu’au moins, çà augure d’une Europe conquérante.  »

          Et c’est encore un point (après la question de la gestion de la pandémie, de la question écologique, etc …) qui fait de nous (vous et moi) des adversaires politiques.
          Et ce, de manière radicale (car à la racine, nous sommes en désaccord).
          Gageons que nous sachions faire des compromis sans nous compromettre (ou nous fâcher excessivement).
          😉

  30. Carloman dit :

    Tu penses certainement que la démocratie est plus valorisée en ruSSie ? Ah… Les p’tits trolls qui s’invitent partout…

  31. Carloman dit :

    C’est très gentil de vouloir rebâtir une défense allemande.. Mais pour cela, il faut des hommes, et la natalité est toujours à prendre en compte, c’est essentiel. En 2050, la population allemande aura fondu… Le seuil de remplacement de la population est loin d’être atteint, les armées ont beaucoup de mal à recruter… Alors… De toute façon, c’est un coup de jarnac à l’allemande, et contre la France. Il est connu aussi que les efforts militaires doivent être conjoints, en ce qui est du budget, entre nos deux pays. Vieille méfiance ? 100 mds chez nos voisins, et nous ? Mais il me semble aussi que ces milliards seront étalés, non ?

  32. Patatra dit :

    L’Europe n’a rien à craindre d’un pays qui finance tous les partis politiques anti-européen ?
    Les Etats-Unis comme la Russie ne veulent pas d’une Europe puissante.

  33. albert dit :

    J’ai l’impression que l’Allemagne veut le leadership de tout en Europe. Ca commence à devenir agaçant cette volonté de tout diriger … avec le savoir faire des autres.

  34. Raymond75 dit :

    Vous avez raison : le seul bouclier anti missiles efficace serait la soumission aux Russes !!!

  35. Alex dit :

    on est cuit…lol on devrait dire non a tout de maniere dogmatique et avancer le fait que nous, la bombe on l’a et les allemands si ils veulent se defendre qu’ils le fassent tous seul ou avec les pays frontaliers de la Russie, de toute façon ils ne sont pas crédiblent en matiere de défense, on l’a encore vue

  36. Nicolas dit :

    Lors de l’invasion de l’Irak en 2003 la France, pourtant membre de l’OTAN, a dit « non ». Donc votre idée d’une supposée vassalisation de l’Europe qui obéirait servilement aux USA ne tient pas. « L’Europe n’a rien à craindre de la Russie »,allez expliquer ça aux pays baltes où vivent encore des Russes, reliquat de la colonisation soviétique.

    • lgbtqi+ dit :

      il n’a pas besoin que son idée tienne la route. Il a juste besoin d’un espace médiatique pour déverser à répétition non pas ses motifs, mais son motif, toujours le même. Et ici, cet espace lui est généreusement offert malgré son profil bien établi.

  37. ONERESQUE dit :

    Le futur ASTER block 1 NT sera capable avec son nouvel autodirecteur plus discriminant d’intercepter des ogives terminales balistiques ou peu manoeuvrantes de MBSS de 1.500 km, mais sans doute pas des ZIRKON ou des KINJHAL améliorés. Pour lutter efficacement contre du planeur ou du manoeuvrant MACH 7, il faut un MACH 7 à très haute énergie résiduelle, soit à PROPULSION PAR SUPERSTATO avec dopage au Bore. Le projet TWISTER était initialement proposé et piloté par MBDA France et ressemblait à un ASTER 30 à seconde étage superstato comme les vieux TALOS et SEA DART……Tout celà ne date pas d’hier et seuls l’arrivée des composites carbone et des simus de combustion supersoniques ont fait évoluer le truc…….Maintenant, effectivement, qu’est-ce que veut l’Allemagne là-dedans alors que, jusqu’à présent, elle n’avait qu’un statut d’observateur dans TWISTER…….Les industriels français devraient avoir quand même un peu plus de trucs pendouillants dans leur pantalon parce qu’ils n’arrêtent pas de se laisser marcher sur les pieds……alors qu’ils ont tous les atouts en mains……Sauf, hélas, le nerf de la guerre budgétaire……à quand les 100 Mds€ en France pour soutenir une des dernières grandes industries de l’HEXAGONE ?

    • tschok dit :

      @ONERESQUE,

      Ces 100 Mds € sont déjà dans notre LPM.

      On en a 173 en fait.

      je vous explique: 173 Mds €, c’est la somme qu’on va dépenser en équipement sur la LPM actuelle (2019/2025). En fait, la France engage et engagera des dépenses d’un niveau assez comparable à l’Allemagne, mais de façon décalée par rapport aux Allemands, qui n’ont pris conscience que cette année de la nécessité d’un effort en matière de dépenses d’équipement, alors que nous, de notre côté, on augmente nos dépenses depuis 2017 et, en matière d’équipement, depuis 2019.

      On n’a donc pas exactement la même trajectoire, mais la quantité de pognon qui sera finalement dépensée par les deux pays pour leur équipement sera probablement assez comparable, mais sur des périodes différentes.

      Ce qui donne un atout aux Allemands, c’est pas ça, je pense. C’est le passé ou l’avenir. Nous on finance des programmes d’équipement qui sont en cours et qui sont matures (donc des technologies passées). Eux, ils parlent de financer des technologies sur des programmes futurs, donc des technos d’avenir.

      Ils nous ont souvent fait ce coup-là: c’est celui qui part le dernier qui prend de l’avance. Vous savez qu’entre la France, le Royaume Unis et l’Allemagne, le dernier pays à entrer dans la révolution industrielle, c’était l’Allemagne. A priori en retard, donc. Oui mais non. Ils ont pu directement investir dans les technologie d’avenir, à l’époque, ce qui leur a permis de rattraper leur retard industriel, puis de dépasser la France et le Royaume Unis qui étaient passés par les phases d’expérimentation du capitalisme industriel naissant, en y laissant parfois pas mal de plumes.

      En économie, le dernier parti prend souvent de l’avance. Mais il ne fait pas louper le coche, c’est ça le truc. Et mettre le paquet.

      Nous, on fait le contraire: on part avant les autres, on loupe le coche et on ne met pas le paquet. On perd alors qu’on était bon au départ. C’est notre spécialité. On est connu dans le monde pour ça. C’est une tradition.

      Comme ça on peut dire qu’on est des victimes et se consoler en vouant un culte infantile à de Gaulle, ce grand homme.

      Ralala.

      • Czar dit :

        « mais la quantité de pognon qui sera finalement dépensée par les deux pays pour leur équipement sera probablement assez comparable, »

        évidemment pas, creux pipoteur : les 100 milliards sont un rattrapage et comme ensuite ils vont viser les 2% de PIB par an, ils seront bieeen au-dessus de de nos 40 milliards qui vont tendre poussivement vers 50.

        la seul avantage de la situation c’est que le mythe bavard et satisfait du pôrtnôriôfrôncôhôllmônd des perroquets à pipo ministériel dans ton genre vont définitivement se taire (on a peu de doutes, tu te trouveras une nouvelle religion pour évangéliser la plèbe rétive)

        • tschok dit :

          En fait, Czar, je n’ai fait que répéter ce qu’a écrit le collectif Vauban dans un article de presse dont plusieurs commentateurs ont eu l’obligeance de vous fournir le lien, et que vous avez manifestement négligé d’explorer.

          Si vous les rangez parmi les « creux pipoteurs ministériels », libre à vous, mais prenez quand même la peine de les lire…

          On ne sait jamais, vous pourriez être d’accord avec ce qu’ils disent…

          (andouille!)

  38. mitridate dit :

    Le meilleur athlète serait il allemand? Certes , l’Allemagne est championne du monde: 1) balance commerciale au top 2) Flop pour le choix du gaz, flop sur des projets comme l’aeroport de Berlin, flop sur la disponiblité de son materiel militaire, flop pour le choix de la Chine comme partenaire commercial, flop pour demain lorsque sans nucleaire l’Allemagne verra son pouvoir d’achat chutera en meme temps que le petrole se fera plus rare.Etc… Pas tres convainquant le meilleur athlete .. Si on considere :1) le jeu fourbe allemand concernant le SCAF et le « char du futur » 2) le retard allemand , pour l’instant acheté à Israel, pris sur les technologie de bouclier antimissiles par rapport au tandem franco-italien 3) la nécessité pour la defense européenne de s’affranchir des technologies et matériels exogènes , alors l’allemagne n’est pas le » meilleur athlete ». En sus, l’Allemagne n’est pas un patenaire fiable qui fait le choix d’etre inféodé aux USA.Ce qu’elle veut c’est donner la primeur à ses industries qu’elle doit redeployer , car ça va tanguer dans l’industrie automoblie et ailleurs. Espérons que Français, Italiens, Espagnols, Grecs, Belges et bien d’autres pays sauront s’entendre pour une solution réellement européenne.

  39. blavan dit :

    Une dépense inutile et surtout invendable à l’export. Qui peut penser que la Russie attaquera l’UE et l’Otan, alors qu’elle n’arrive même pas à conquérir l’Ukraine en employant des moyens conventionnels . Il y a d’autres domaines à développer, hélicoptères européens lourds pouvant servir également à la protection civile, missiles de haute technologie lancés par drones voila des pistes qui seraient plus utiles aux défis futurs.

  40. tschok dit :

    Voilà. En gros, on laisse la Russie envahir l’Ukraine en la remerciant de ne pas nous avoir atomisés au passage.

    C’est ça votre politique d’indépendance nationale, Guillotin?

    Donc, on quitterait une alliance où les Américains exercent certes un leadership incontestable, mais pas si dominateur que cela, notamment en raison du fait que nos partenaires sont des pays d’une taille comparable à la nôtre, et font avec nous contrepoids à l’hégémonie américaine au sein de l’alliance, pour directement devenir les gentils vassaux des Russes.

    Parce qu’avec eux, c’est de la vassalisation pure et dure. Ce n’est pas qu’une expression un peu surfaite.

    Bon eh ben comme ça, c’est dit.

    Et en prime on quitterait l’UE, histoire d’être encore plus isolé. Moi je veux bien, mais je vois assez mal la France négocier des accords commerciaux seule, avec la Chine, l’Inde ou le Etats-Unis, en position de force. Je la vois assez mal financer ses déficits abyssaux hors de l’euro. Je la vois pas bien augmenter ses exportations vers ses partenaires européens, sans faire partie du marché européen. Et puis d’une façon générale, je ne la vois pas gérer les conséquences d’un Frexit, alors qu’on a franchement autre chose à foutre et qu’on n’a pas besoin de rajouter de l’incertitude aux incertitudes actuelles.

    J’ai de sérieux doutes sur votre vision de ce qu’est l’intérêt de la France, en fait.

    Vous seriez pas du genre à vouloir nous faire faire des conneries, juste pour vous marrer? Un peu comme les brexiteurs britanniques, ces joyeux lurons qui ont fait au Royaume Unis une gigantesque blague, en étant les premiers surpris qu’elle ait marché.

    Bon, arrêtons les conneries: qu’on soit hors de l’Otan ou pas, l’hégémonie et l’impérialisme américains existent. Qu’on sorte ou qu’on reste, les Etats-Unis resteront ce qu’ils sont: une super-puissance, bien plus puissante que nous.

    Une sortie de la France de l’Otan ne mettant pas fin à l’hégémonie US – qui persiste à être ce qu’elle est, c’est-à-dire une fait stratégique qui nous est opposable – vaut-il mieux être les alliés des Américains, ou leur ennemi déclaré, ou rien du tout ( une sorte de pays neutre)?

    Prenons la dernière option: la neutralité, ou disons le non-alignement. Un non alignement fièrement souverainiste et qui se pare orgueilleusement des ors gaulliens, si vous voulez.

    Est-ce que nous arrêtons de subir l’hégémonie US pour autant? Ben non.

    On peut dire les choses autrement: dans la cour du collège, il y a un caïd, il casse la gueule à tout le monde. Et on est pareil que les autres: il nous casse la gueule s’il le veut. Vous conseillez quoi, vous? On fait quoi? On fait genre comme s’il n’existait pas? On se la pète on est au-dessus de la mêlée?

    Je vais vous dire: qu’on soit pote avec lui, qu’on soit son ennemi, ou qu’on se la joue neutre ou non-aligné, le caïd continue à faire la loi dans la cour du collège.

    Mon conseil: être son pote. C’est même en étant son pote qu’on a le plus de chances de défendre nos intérêts, même si ce sera toujours sportif de ce faire respecter, faut pas se leurrer. Un mâle alpha c’est dominant, il a tendance à vous marcher sur les pieds sans s’excuser et il veut vous fait porter son cartable. Il faut constamment être vigilant pour poser les limites et l’amener à les respecter. On y arrive mieux quand on est son pote, même si ça n’a rien d’automatique.

    L’alliance avec les Etats-Unis est une alliance de raison. C’est un calcul tout simple: on défend mieux nos intérêts en étant « in » (dans leur cercle) que « out » (dans la case où ils mettent tout ce qui peut leur être potentiellement hostile).

    Mais cette alliance n’exclut nullement les rapports de force, et d’ailleurs ils sont permanents.

    Si vous avez une meilleure solution que ça à nous proposer, je suis preneur, mais toute solution qui ferait abstraction du fait stratégique que j’ai mentionné – à savoir que l’hégémonie US nous est opposable, qu’on soit hors ou dans l’Otan – ou qui présenterait une sortie de l’Otan comme une émancipation de l’hégémonie américaine, ce qui est une illusion, ne m’intéresse pas plus que cela, surtout si c’est pour nous jeter dans les bras des Russes.

    Essayez de me présenter un truc qui tienne à peu près la route, si vous le voulez. Je me permets de vous avertir charitablement: tous les pro-russes que j’ai interrogé sèchent sur cette question.

    Une fois qu’on a compris qu’une sortie de la France de l’Otan n’implique pas ipso facto émancipation de l’hégémonie américaine, qui persiste en tant que fait stratégique objectif et matériel, il ne reste que la foi quasi-religieuse en la puissance émancipatrice de la Russie ou de la Chine en tant que puissances prétendument anti-impérialistes.

    Le problème étant naturellement que c’est complètement faux: Chine et Russie sont puissamment impérialistes. Elles ne portent aucun projet d’émancipation des Etats-Nations qu’elles veulent en réalité inféoder, en fonction de leurs intérêts bien compris à elles, et personne d’autre.

    Donc, voilà, me balancez pas votre foi quasi religieuse en la puissance émancipatrice de la Chine ou de la Russie, je suis athée, comme dirait LEONARD.

    • Frank dit :

      @ tschok Pourquoi cette logorrhée de poncifs?
      Soyez donc plus bref:
      Vous admirez, acceptez, aimez, souhaitez que l’Europe soit sous la tutelle éternelle des US, ces derniers ne doivent qu’être l’hyperpuissance d’un monde unipolaire, vous faites partie des dévots qui se félicitent d’être dominés et plumés, et vous semblez terrifié que votre confort intellectuel, rassurant, soit remis en doute.
      Pourquoi pas, chacun son truc, mais soyez sincère.
      « Avertir charitablement », comme vous dites?
      Vous êtes trop bon…
      Je crois que, depuis près de 8 décennies, le Monde a mesuré, à sa juste valeur, le prix et le cout de l’hégémonie désintéressée et démocratique US, donc, vos avertissements « charitables » sur ce point sont amusants, mais je crois que chacun va s’en passer…
      Et si vos souvenirs frustrés de cour d’école sont passionnants, et j’y compatis, je crains que les rapports géopolitiques entre Etats soient probablement plus complexes.
      Imaginez un monde multipolaire et plus équilibré, dans lequel ce ne serait pas une seule nation surarmée et éternellement belliqueuse, (chez les autres, pas si fous), qui n’aurait de cesse de créer, d’alimenter et tirer profit de tous les conflits dont elle est à l’origine.
      Qui a crée le conflit actuel en Ukraine, depuis 2004?
      Qui est à l’origine de Maidan, qui abonde les tensions depuis 2014/2015, qui alimente cette guerre, et qui souhaite qu’elle dure?
      Qui en paye le prix, et qui en tire les bénéfices?
      Qui sont les gogos ? Depuis si longtemps?
      Vous êtes toujours aussi rigolo, tschok, mais j’avoue que votre inlassable dévotion à vos patrons est une énigme dans votre manière de les défendre.
      On fait la somme comparée des Etats inféodés par la force par un Etat impérialiste depuis deux siècles, pour rire?
      Je suis beau joueur, je mise d’emblée les « gains » des cocos entre 44 et 86, car je serai gagnant au final, tous bénéfices confondus.

      • tschok dit :

        @Franck,

        Vous n’êtes pas d’une intelligence très pénétrante, je trouve. Vous ne m’en voudrez pas d’être trop direct, j’espère?

        Le portrait que vous faites de moi est bien trop éloigné de la réalité pour qu’il puisse constituer une base sérieuse de discussions, outre le fait que je ne vous ai pas demander de gloser sur ma personnalité, mais de réfléchir à une question de stratégie à propos de laquelle j’attendais plutôt la réponse de Guillotin.

        Le plus ahurissant dans votre bêtise étant que vous n’avez même pas remarqué que j’ai moi-même pris la peine de poser le problème de l’impérialisme américain dont vous tentez maladroitement de me faire le thuriféraire.

        Ce n’est vraiment pas faire preuve d’une grande qualité de débatteur.

        L’impérialisme américain est un fait stratégique et il faut faire avec, nuche. Elle est là là question.

        Je peux la reformuler autrement, pour vous la rendre plus accessible: comment on fait, quand on est une puissance moyenne comme la France, ce qui est déjà appréciable, pour survivre et prospérer dans un monde où on n’est pas les plus forts?

        Dans un monde où il existe trois impérialismes concurrents: américain, russe et chinois. Trois prédateurs, donc.

        Vous êtes l’équipage du Nostromo et vous avez embarqué trois aliens. Comment vous vous démerdez pour survivre?

        Il a compris le monsieur que l’objet de la question n’est pas ma personnalité ou il faut que j’en rajoute une couche sur sa crétinerie?

      • lgbtqi+ dit :

        Qui a crée le conflit en Ukraine ? Les communistes qui l’ont envahi et mise sous une coupe dont ils ont enfin réussi à se libérer. Après un atroce massacre de millions d’Ukrainiens par la faim, l’holodomor.

        Qui est à l’origine de Maïdan ? Le besoin inné de liberté de l’être humain. Le besoin de ne pas vivre dans un pays dirigé par le KGB / FSB et ses marionnettes.

        Qui souhaite que la guerre dure ? la poutinie, chez qui les conflits gelés sont une spécialité.

        Quant à traiter les gens de gogos et de rigolos, cela ne les qualifie en aucune façon, mais renseigne assez bien sur votre disposition d’esprit.

      • ScopeWizard dit :

        @Frank

        @tschok est de retour et il vient de passer à l’ offensive , vous n’ avez donc pas fini .

        Il va être partout et sur tous les fronts tenant un discours habile mais dénué de fond , ce qui rend l’ exercice visant à lui répondre , particulièrement difficile et usant d’ autant qu’ il s’ agira de répéter toujours les mêmes choses .

        De plus , il n’ est pas là pour débattre et surtout pas d’ égal à égal ; c’ est un destructeur , pas un constructeur .

        En gros , c’ est le Macron de l’ espace commentaires de ce blog ; un verbe bien tourné au service d’ un discours le plus souvent creux et agressif aux intentions malveillantes voire doubles sous forme de réquisitoire ou de plaidoirie , qui pour beaucoup de contributeurs suffit à faire illusion et persuader d’ une connaissance qui en réalité n’ est que trop souvent superficielle , mais lui permet de manipuler quelque auditoire et ainsi de surcroît en soufflant parfois un vicieux chaud et froid instiller un venin au service d’ une propagande aussi mensongère qu’ outrancière .

        Il sait que je sais , qu’ il ne me dupera pas , et que tout en sachant me montrer « urbain » je ne lui ferai aucun cadeau .

        Si nous étions plus nombreux à en faire autant ou alors à carrément ignorer ou moquer comme beaucoup le font avec @Guillotin , sa fourberie de tartuffe s’ en trouverait privée d’ écho .

        Quoi qu’ il en soit , vous lui avez fort bien répliqué 🙂 ; mais je doute , si seulement il le fait , qu’ il ne vous réponde AVANT que les commentaires n’ atteignent leur dernière fenêtre de validation , ainsi il vous oblige à lui répondre en HS ce qui n’ est pas « confortable »….

        Prenez soin de vous

      • JC dit :

        Vous savez, tschok c’est notre pasdaran. Plumitif qui n’hésite pas à redresser les déviants. Là les commentaires sont longs mais le plus souvent ils sont plus courts et plus virulents.

      • Mica X dit :

        Vous illustrez pleinement la déliquescence du niveau des trolls russe ces derniers temps.

        Qui est à l’origine de Maidan : Tirer de courrier international, version simplifiée pour les nuls : « Pendant trois mois, de novembre 2013 à février 2014, l’Ukraine a vécu des événements qui s’inscrivaient dans la suite logique de l’année 1991, autrement dit de l’effondrement de l’Union soviétique. La société s’est insurgée contre un système socio-économique postsoviétique qui n’avait été qu’une mascarade pendant vingt-trois ans d’indépendance.

        C’est justement cela qui a suscité la réaction la plus virulente de la Russie : Vladimir Poutine a compris que Maïdan réduisait à néant ses projets géopolitiques en faveur d’une sorte de résurrection de l’URSS. Le modèle économique oligarchique ukrainien, fondé sur la fusion entre l’ancienne nomenklatura du Parti, la criminalité organisée et un pouvoir législatif corrompu, avait placé la majorité de la population ukrainienne au bord de la misère, sans aucun espoir en l’avenir.

        Cette situation s’était encore aggravée après l’arrivée au pouvoir de Viktor Ianoukovitch, qui avait rapidement entrepris le pillage à grande échelle du pays, en soutenant les oligarques proches de lui tout en faisant peser tout le poids de la fiscalité sur les petites et moyennes entreprises. En politique extérieure, malgré ses déclarations en faveur de l’Europe, l’ex-président pratiquait une politique de russification et de rapprochement avec le Kremlin en plaçant à tous les postes de pouvoir des personnalités prorusses ou des agents déclarés de la Fédération de Russie. Résultat : l’intelligentsia et les entrepreneurs en particulier, et la classe moyenne en général, sentaient que cette situation finirait par transformer définitivement l’Ukraine en république bananière, avec un régime fantoche qui ne serait qu’une copie de celui de Poutine, un univers dans lequel ils n’auraient pas leur place en tant que classe sociale.

        C’est pour cela que, le 21 novembre 2013, quand Viktor Ianoukovitch a subitement mis fin au programme d’intégration à l’Europe – même si ce programme n’était que gesticulation –, des manifestations massives ont commencé à Kiev et que mouvement s’est rapidement étendu à tout le pays. Dans un premier temps, tant que Maïdan s’est manifesté par des meetings, la force principale a été représentée par les étudiants, les journalistes, les designers, les artistes et les cadres. Mais très vite, ils ont été rejoints par les dirigeants de PME. Près de la moitié (49 %) des manifestants présents à Maïdan étaient titulaires de diplômes d’études supérieures. »

        Qui abonde les tensions depuis 2014/2015 : Vos employeurs qui ont envahi l’Ukraine en violant leur propre signature (le papier de Budapest).

        Qui alimente cette guerre, et qui souhaite qu’elle dure? : Vos employeurs, n’ont qu’à rentrer chez eux et reconstruire tout ce qu ils ont cassé, ressusciter toutes celles et tous ceux qu’ils ont assassiné.

        Qui en paye le prix, et qui en tire les bénéfices ? Les Ukrainiens, nous et vos employeurs qui ont été asses c. pour renforcer l’oncle Sam;.. a ce joueur d’échec que vous admirez tant…

        Qui sont les gogos ? Depuis si longtemps? : Vous

        On devrait rebaptiser le « Sd de Stokolm » en « Sd de Moscou »

        PS Je ne perdrai pas le temps à vous répondre, j’appliquerai désormais aux Trolls le concept de PQ, à usage unique, au WC et on tire la chasse

      • Nexterience dit :

        « Imaginez »
        Bref, vous n’avez pas de plan B réaliste.

      • v_atekor dit :

        Ce qui est étrange avec cette réponse, c’est qu’il n’envisage que deux possibilité : soit une mise sous tutelle Russe soit Américaine, comme si la guerre froide était encore là, sans invoquer une solution (certes honnie par certains) qui est d’avoir un pôle Européen fort, alors que c’est pourtant ce qui se dessine bon gré, mal gré.
        .
        Même interrogation sur les origines de Maidan. Que les US aient mis de l’huile là où il en manquait, je n’en doute pas, mais d’abord je pense d’abord que les Polonais ont joué un rôle plus important que les US car ils avaient un intérêt bien plus immédiat et (surtout) qu’une bonne partie de l’Ukraine soutenait ce mouvement sans avoir besoin de personne, comme je pense que la révolte étouffée du voisin biélorusse est d’abord d’origine locale ce qui n’a rien de très étonnant.
        .
        Mais impossible avec les extrêmes de penser de façon non binaire, de penser que les points de vues évoluent… Et qu’un jour les Ukr en aient eu simplement raz le bol du grand frère Russe, impossible de penser que les gens soient autre chose que des pions sur une carte.

    • lgbtqi+ dit :

      @ Tschok,

      Votre argumentation est brillante, comme bien souvent, et je le dis malgré certaines divergences à d’autres sujets.

      Mais j’espère qu’elle ne s’adresse pas à Shimou Fékaka / vidoc-19 / Monbars / le glaive / jacques / xillotin, car il est manifestements des états psychologiques qui sont non seulement inaccessibles à la raison mais pire, qui profitent de l’argumentation pour consolider leur « point de vue ».

      D’ailleurs je vous fais le pari que sous très peu, en fait à la moindre occasion, xillotin, nous fera une n-ième saillie monomaniaque.

      Le problème entre xillotin est nous ne peut se régler qu’au niveau de la modération et peut-être bientôt, si nous entrons en guerre, par une loi énergique contre l’influence ennemie. À l’image de ce qui se passe depuis longtemps dans les pays qu’il encense, et qui n’ont jamais attendu la guerre pour cela. La guerre exigera de nous la pratique courante de ces pays en temps de paix.

    • ScopeWizard dit :

      @tschok

      « Essayez de me présenter un truc qui tienne à peu près la route, si vous le voulez. Je me permets de vous avertir charitablement: tous les pro-russes que j’ai interrogé sèchent sur cette question. »

      Commencez alors par VOUS le mettre en application .

      Les trois-quarts de votre charge ne sont qu’ une succession de points de vue et de parti-pris .

      Et il est d’ entrée bien curieux que sur ce fil vous répondiez aussi massivement , à croire que vous cherchez à noyer toute contradiction et à créer la division là où pourrait se constituer un bloc en mesure de faire vaciller l’ édifice de certitudes que vous passez votre temps à nous assener .

      « L’alliance avec les Etats-Unis est une alliance de raison. C’est un calcul tout simple: on défend mieux nos intérêts en étant « in » (dans leur cercle) que « out » (dans la case où ils mettent tout ce qui peut leur être potentiellement hostile). »

      Oui ; une ALLIANCE , pas une INFEODATION ou une VASSALISATION , car dans ce cas vous voici en position de SOUMISSION c’ est donc tout le contraire que vous obtiendrez et c’ est bien ce qui se passe surtout avec Macron et sa macronie ou Bruxelles aux commandes….

      Que deviennent les points forts donc les actifs ou avantages concurrentiels de la France ? Par exemple , quid de notre point-fort énergétique spécialement nucléaire ?

      « Donc, voilà, me balancez pas votre foi quasi religieuse en la puissance émancipatrice de la Chine ou de la Russie, je suis athée, comme dirait LEONARD. »

      De même , gardez-vous de nous balancer la vôtre faite d’ Européisme et de Mondialisme à la sauce US .

      « ATHÉE » ???

      Encore un terme à servir à tout propos , cela étant ne faites pas rigoler ; vous comme votre camarade comme tant d’ autres , n’ avez rien d’ athées : au contraire .

      Entre inquisition et commissaires du peuple volontiers sycophantes et propagandistes à vocation évangéliste seuls capables et autorisés à dire ce qui est BIEN et ce qui est MAL , qui sont les BONS et qui sont les MÉCHANTS , le tout à force de réquisitoires et de distribution de points dénués d’ arguments qui ne soient contestables .

    • philbeau dit :

      « Chine et Russie sont puissamment impérialistes. Elles ne portent aucun projet d’émancipation des Etats-Nations qu’elles veulent en réalité inféoder, en fonction de leurs intérêts bien compris à elles, et personne d’autre » . Je vais vous surprendre , tschok , je suis d’accord avec vous , pour une fois et sur ce point . Mais justement ça implique la nécessité pour chaque état , dont la France , à être fondamentalement attaché à ses intérêts , et à la défense de ce qui fait son identité et ses racines ; ce qui vous hérisse .

    • sentinelle dit :

      vous mélangé pas mal de choses

    • Olivier dit :

      Ne faisant pas partie des pro-russes, votre statistique impressionnante sur leur taux d’échec n’a pas de prise sur moi, alors je me lance. Et pour reprendre votre image de caïd de cour de récré (désolé que vous ayez eu une enfance difficile, au passage), je suggère la solution suivante : je suggère aux petits intellectuels chétifs d’arrêter de vivre dans la peur, et d’unir leurs petits bras maigrelets contre ledit caïd. Après tout, les pays composant l’Union Européenne, tous ensemble, sont plus peuplés que les Etats-Unis, d’un poids économique égal, et disposent (ou pourraient disposer, s’ils le voulaient – je pense à l’armement) d’à peu près tous les atouts des Etats-Unis. Bref, on ne doit notre soumission auxdits Etats-Unis qu’à notre incapacité à nous unir pour porter un projet qui soit véritablement européen. Et cette incapacité procède majoritairement des gouvernements européens, souvent mal disposés à l’égard de toute idée d’autonomie européenne : parce que pour ce qui est des peuples européens, si vous leur posiez la question « souhaitez-vous rester un protectorat américain, ou bien reprendre en main votre destinée » (il faudrait bien sûr, par souci d’intégrité, s’arranger pour formuler la question d’une manière plus neutre), vous seriez peut-être surpris de la réponse 😉

  41. Achille-64 dit :

    Et c’est là que beaucoup vont se rendre compte que les brexiteurs outre-manche avait bien raison de se tirer de cette Europe allemande qui s’affirme de semaine en semaine. Pour des raisons qui sont les leurs, naturellement, dont leur tropisme pro-US qui va crescendo, mais sur le fonds, pour ne pas être dominés par l’Allemagne, que peu d’Anglais aiment.
    Sans panzer, ni SS, l’Allemagne s’affirme comme la patronne de l’Europe.
    Et nous, et nous , et nous ?

  42. blavan dit :

    @guillotin. Je vous suis en partie, mais nous sommes si peu . Hier un journaliste nous a révélé qu’en off, beaucoup de généraux sont sur la même ligne mais ne peuvent pas s’exprimer. Sur une chaine qui parle tous les soirs de la guerre d’Ukraine , on voit toujours les mêmes » perroquets » qui répètent en boucle leur fascination pour l’Oncle Sam sans faire la moindre analyse de ce qui a poussé Poutine à refuser que l’OTAN entre en Ukraine.

    • tschok dit :

      @blavan,

      Si on a vu le même, ce n’est du tout ce qu’il a dit. Le journaliste dont nous parlons, si nous sommes bien d’accord, c’est Darius Rochebin, et il a dit à propos de certains intervenants dont les ex-militaires français invités de son émission, qu’il était frappé de voir qu’ils étaient souvent assez anti-américains et qu’ils avaient malgré tout un certain tropisme pro-russe.

      C’est le sentiment qu’ils lui ont donné d’après les conversations qu’il a eues avec ces invités, hors émission, en off. On ne peut donc pas vraiment parler de « fascination pour l’Oncle Sam », vous ne trouvez pas?

      Et par ailleurs, les militaires en question font partie des « perroquets » que vous fustigez, puisqu’ils sont régulièrement invités par cette chaine pour s’exprimer sur le conflit, ce qui ne colle pas bien avec l’idée de censure que vous suggérez.

      Ensuite, l’Otan n’est pas en Ukraine et refuse d’y mettre le plus petit orteil de ses pieds.

      Enfin, si, on a fait une analyse et la question est toute bête: est-ce ça justifie l’invasion de l’Ukraine?

      Vous êtes la Russie, un pays voisin qui a toujours été dans votre orbite veut en sortir. Vous avez formellement accepté son indépendance et même pris l’engagement de respecter son intégrité territoriale par des accords diplomatiques que vous avez signés, en votre qualité de membre du Conseil de sécurité permanent de l’Onu . Mais, vous estimez malgré tout que ce pays n’est pas complètement souverain et qu’il doit demeurer dans votre zone d’influence. Indépendant, oui, mais pas souverain.

      Sauf qu’il s’y refuse et vous résiste. Alors, vous l’envahissez. C’est un comportement parfaitement impérialiste que vous trouvez totalement justifié et légitime (oui, par convention, vous êtes la Russie). Bon, très bien.

      Maintenant, blavan, vous êtes l’Ukraine, soit le pays en question. L’invasion, vous la trouvez comment? Justifiée ou pas? C’est sur la gueule de votre peuple que les bombes russes tombent. Justifiée ou pas?

      Vous êtes un des pays voisins, comme la Pologne, mettons. Cette invasion, elle vous indiffère complètement, ou elle vous fout la trouille? A votre avis?

      Vous êtes une ancienne république soviétique, comme les pays baltes. Cette invasion, vous la trouvez comment? Vous aussi, vous étiez une colonie de la Russie, à une époque pas si lointaine. Dans quel état d’esprit ça vous met?

      Vous êtes un pays européen, vous vivez dans une bulle de paix depuis 1945, vous êtes attaché à l’Etat de droit, à la légalité internationale et vous êtes très soucieux de la sécurité collective européenne. Comment vous prenez l’invasion de l’Ukraine par la Russie? Comme un truc normal, sympa, pas grave? Ou au contraire comme une atteinte extrêmement grave à la stabilité de l’Europe?

      Etc.

      La réponse à la question, c’est que ça dépend: si vous êtes la Russie, vous trouvez que l’invasion est justifiée. Si vous êtes un pays occidental, vous trouvez que rien ne peut la justifier et qu’il appartenait à la Russie de trouver un autre moyen que la guerre pour parvenir à ses objectifs, quelles que soient ses raisons de la faire.

      Tout ça, on l’a analysé et on a varié nos points de vue. Ne vous inquiétez pas, on réfléchit. C’est plutôt vous, il me semble, qui restez figé dans la même analyse, guidée par les mêmes partis pris.

      Vous avez l’impression que les gens ne réfléchissent pas et que vous détenez le monopole de la réflexion. C’est bien gentil blavan, mais non, vous n’êtes pas le seul à avoir un cerveau.

      Vous pouvez être pro-russe si vous le voulez, on est en démocratie. Mais ne nous ressortez pas le discours du mec qui reste figé dans une analyse très monolithique et fermée, tout en reprochant aux autres de ne pas réfléchir de façon éclectique et ouverte.

      • blavan dit :

        @tschok. Je ne suis pas pro russe et peu fasciné par ce pays. De plus je respecte la résistance ukrainienne qui est héroïque . Par compte je constate que le pays qui danse au dessus du volcan n’a qu’un but , c’est de démolir l’UE par tous les moyens . Car à la fin on comptera les dégâts économiques sociologiques , politiques pour l’Europe . La hausse du dollar est déjà une preuve du basculement des valeurs et l’avenir est sombre si la Chine a son tour réagit aux pression sur Taiwan.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        C’ est à votre image : si partial donc prétentieux , médiocre , grotesque .

        Déjà , expliquez pourquoi vous parlez d’ « INVASION » ?

        À partir du moment où à l’ aide de moyens divers , mais également terrestres , vous attaquez un territoire aussi vaste que l’ Ukraine , à moins de systèmes d’ artillerie pouvant rester en dehors des frontières donc à très longue portée et de très grande précision ou éventuellement de disposer d’ un arsenal de missiles quasiment en nombre infini , vous êtes dans l’ obligation de pénétrer à l’ intérieur du pays .

        Et plus les combats durent et s’ intensifient , plus vous devrez prendre position ou vous mouvoir dans ledit intérieur dudit pays .

        Qu’ on fait les US et la coalition durant la Guerre du Golfe 1990-1991 ?
        Ils sont entrés .

        Et pareil en Corée , au Viêt-Nam , en Irak ou en Afghanistan .
        Et avant il en a été de même en Europe et par deux fois .

        Alors ? ben ils « envahissent » donc eux aussi , d’ autant que lorsqu’ ils le peuvent , les USA qui comme chacun sait ne sont en rien « impérialistes » se débrouillent pour pouvoir prolonger les festivités par une occupation , ce qui entre-autres leur permet commercialement comme culturellement , de conquérir les esprits donc des parts de marchés .

        Il est donc prématuré de parler d’ « invasion » même si bien évidemment il y a fort à parier que le but de la coalition Russophone consiste à aboutir à une partition .

        Sachant que tout comme ces braves toutous à leur mémère Auntie Samantha the Fox que l’ on dit « Européens » , vous semblez avoir oublié que cette attaque présentée comme une « opération spéciale » visant , entre-autres , à dénazifier , faisait suite à 8 années d’ extrêmes tensions ayant pour bilan celui d’ une guerre civile soit près de 15000 morts dans la zone du Donbass dont ici , qu’ ils soient Séparatistes pro-Russes ou Nationalistes Ukrainiens , nous n’ avions jusque- là à peu près rien à cirer .

        Seul , le sort funeste des passagers de l’ avion civil de la Malaisie grandement médiatisé et politiquement instrumentalisé , ayant réussi un temps à faire vibrer nos cordes pour l’ occasion redevenues sensibles , et plus encore du fait que la Russie était fortement soupçonnée d’ avoir tiré le missile BUK selon les résultats d’ enquête impliqué dans la destruction en plein vol du Boeing 777 tandis que comme des dizaines d’ autres avions avant lui , à altitude de croisière ce-dernier survolait une zone de guerre .

        Autrement , jusqu’ au 24 février 2022 et le « nous allons provoquer l’ effondrement de l’ économie Russe » de ce surdoué de Le Maire ( aspirant plus tard à être Président de la République Française ) qui il y a peu ne savait même quelle pouvait être la superficie en m2 d’ un hectare ou reconnaître une vache alors qu’ il était sous Sarkozy ministre de l’ Agriculture , que dans le cadre de sanctions « occidentales » contre la Russie il parvient à nous sortir en ce 1er mars , dans les faits nous continuions à faire un maximum de business avec cette si repoussante Russie de Poutine avec laquelle d’ un point de vue industriel nous entretenions des « relations privilégiées » qui à ce jour sont probablement perdues corps et biens MAIS pas pour tout le monde puisque AU BÉNÉFICE de la Russie et bien-sûr de la concurrence .

        Quant à la phrase magique censée marquer les esprits et démontrer à quel point l’ Europe serait à nouveau unie , la bannière USA bienveillante , soit le « comme un seul homme » de l’ Occident raisonnable et civilisé , pour l’ heure c’ est NOUS qui sommes en train de menacer nous effondrer .

        L’ OTAN tel que nous le vivons et l’ unité de l’ Europe ne vont-ils durer qu’ un temps…

        Vu ce qui risque de nous tomber sur le coin du museau , perso je ne donnerai pas cher de leurs carcasses….

        « C’est bien gentil blavan, mais non, vous n’êtes pas le seul à avoir un cerveau. »

        Surtout n’ oubliez pas d’ être condescendant et sûr de votre supériorité que jusqu’ici vous n’ avez jamais démontré .

        « vous pouvez être pro-russe si vous le voulez, on est en démocratie. »

        Pourquoi à partir du moment où il n’ a pas la même opinion que vous , @blavan devrait-il nécessairement être « pro-Russe ou même « pro-quoi que ce soit ?

        « Mais ne nous ressortez pas le discours du mec qui reste figé dans une analyse très monolithique et fermée, tout en reprochant aux autres de ne pas réfléchir de façon éclectique et ouverte. »

        C’ est vous que vous décrivez , là ?
        Parce que voyez comme c’ est drôle , on jurerait que ça vous ressemble ; le portrait craché trait pour trait….

    • lgbtqi+ dit :

      sur russia one, russia today, kremlin tv, donbass insider, mademoiselle néant (sic), tvlibairté vous avez toujours les mêmes perroquets qui servent la soupe de leur maître, au mot près. Dans un beau mouvement d’ensemble.

    • sentinelle dit :

      bravo, pour les caractères je recommande le film «  »allons enfants » rien de neuf

  43. Alain d dit :

    Spécialement dans les domaines dans lesquels la France est forte (défense, aéronefs et satellites, missiles, propulsions, systèmes), la devise de l’Allemagne est : Si possible, tout sauf la France.

    • tschok dit :

      @Alain d,

      Donc, il faut rendre impossible cette option, c’est-à-dire nous rendre indispensable.

      Comment on se rend indispensable? En nouant des partenariats. Que fait l’Allemagne? Elle appelle ses partenaires à se joindre à elle sur ce programme. Elle se rend indispensable.

      Que fait la France? Elle crache à la gueule de tout le monde en se drapant dans sa dignité outragée dès qu’on ose remettre en cause son rôle de mâle alpha. Pas la même culture.

      Celle des Boches les rend plus habiles que nous, c’est tout. On peut pas avoir une mentalité de sale con prétentieux et vouloir être l’élève le plus populaire de la cour de récré. C’est pas difficile à comprendre.

      Et pourtant les Boches sont des mâles alpha, comme nous, pire que nous même. Tout est dans la présentation. On n’a pas encore trouvé le truc, mais ça viendra. Observons comment ils procèdent et instruisons-nous.

      Au passage, ça nous permettra de détecter leurs points faibles. Tout le monde en a, ils ne font pas exception.

      Les Français sont des commerçants qui s’ignorent: on est capable de vendre n’importe quoi à n’importe qui à l’autre bout du monde, même à des gens qui n’ont pas un sou en poche.

      Je ne vois pas pourquoi on ne parviendrait pas à vendre à nos partenaires européens, qui sont tous des pays alliés et amis, de surcroît pétés de thunes pour la plupart, un projet de missile anti-missiles.

      Mais au lieu de ça, on préfère s’enfermer dans un rôle de victime de la duplicité allemande, derrière laquelle s’étend l’ombre méphitique et malfaisante des Etats-Unis… c’est maladif.

      Ou alors, c’est un procédé psychique pour nous permettre de puiser dans les forces de notre esprit l’énergie nécessaire pour triompher des épreuves. Une sorte de méthode Coué à l’envers. On se répète qu’on est des gros nuls pour ne pas l’être vraiment. Ca doit être ça. Ben ça va pas être simple, je vous le dis.

      • Czar dit :

        c »est vrai que l’Allemand est réputé pour sa kolossale finesse et son habileté, comme en témoignent ses deux guerres mondiales gagnées semble que la trouble fascination teutonne née chez nous après 1870 a encore ses dernières vestales

        • tschok dit :

          Vous voulez dire qu’il ne fallait pas beaucoup d’habileté pour nous affronter, et même nous vaincre par deux fois?

          Je ne sais pas si votre saillie joue tant que cela en notre faveur, Czar.

          Vous savez qu’il est toujours délicat de mettre plus bas que terre celui qui nous a été supérieur, ça laisse quand même entendre qu’on est encore moins haut que lui.

          Ce n’est pas très… habile, justement.

  44. mitridate dit :

    Le meilleur athlète serait il allemand? Certes , l’Allemagne est championne du monde: 1) balance commerciale au top 2) championne du flop pour le choix du gaz, du flop sur des projets comme l’aeroport de Berlin, du flop sur la disponibilité de son matériel militaire, du flop pour le choix de la Chine comme grand partenaire commercial, du flop pour demain lorsque sans nucléaire l’Allemagne verra son pouvoir d’achat chutera en même temps que le petrole se fera plus rare.Etc… Pas tres convainquant le meilleur athlete .. Si on considere :1) le jeu fourbe allemand concernant le SCAF et le « char du futur » 2) le retard allemand , pour l’instant acheté à Israel, pris sur les technologies de bouclier antimissiles par rapport au tandem franco-italien 3) la nécessité pour la défense européenne de s’affranchir des technologies et matériels exogènes , alors l’allemagne n’est pas le » meilleur athlete ». En sus, l’Allemagne n’est pas un partenaire fiable et elle a fait le choix d’etre inféodé aux USA.Ce qu’elle veut c’est donner la primeur à ses industries qu’elle doit redeployer , car ça va tanguer dans l’industrie automobile et ailleurs. Espérons que Français, Italiens, Espagnols, Grecs, Belges et bien d’autres pays sauront s’entendre pour une solution réellement européenne.

    • philbeau dit :

      Il est certain que la guerre (économique) couve , cette fois dans l’UE même , et qu’elle sera féroce , car l’Allemagne se trouve face à un défi Kolossal : redéployer en Europe pour l’essentiel son export jusqu’ici assuré vers la Chine . Autant dire que c’est presque impossible . Sauf à se lancer dans des pratiques non conventionnelles dans l’écosystème ronronnant de Bruxelles . Vers quoi cela mènera l’Europe ? Un indice : qui a mis le feu au continent régulièrement et sans complexes ?

      • tschok dit :

        @philbeau,

        Au sein de l’UE, la guerre économique s’appelle la concurrence. C’est une forme atténuée et règlementée de la guerre économique, mais ça peut faire mal quand même.

        Le contrôle de cette forme atténuée de la guerre économique est l’une des fonctions essentielles de l’UE. Si vous vivez en Europe, vous ne vivez pas en environnement de guerre économique. C’est un luxe. Savourez-le.

        Sinon, l »Allemagne exporte principalement vers l’UE, les Etats-Unis et la Chine. Le commerce extérieur allemand est déjà déployé en Europe. Je crois que c’est 60% du commerce extérieur allemand.

        54,3% en 2021 pour être exact, Cf cet article, juste avant la guerre:

        https://www.lesechos.fr/monde/europe/les-exportations-allemandes-a-un-plus-haut-historique-1385785

        L’Allemagne veut diversifier ses exportations qui sont très concentrées en termes de produits et de pays clients, pas foutre le feu en Europe où elle réalise plus de la moitié de son chiffre d’affaires à l’export, nuche.

        L’Europe c’est sa maison. On ne fout pas le feu à sa maison.

        Votre germanophobie maladive doit-elle absolument vous pousser jusqu’aux extrêmes de la bêtise? Ne pouvez vous pas vous contenter d’une germanophobie de bon aloi, qu’on pourrait sortir en ville sans en avoir honte tant elle est bêêête?

        Une germanophobie constituée de quelques piques vaches et un peu cruelles, mais pas idiotes, un peu à la façon de ce qu’on se fait avec les Anglais.

        Sinon, ceux qui foutent le bordel en Europe en ce moment ce sont les Russes. Les Boches ne sont pas dans le coup. S’ils avaient pu l’éviter…

        • Mic dit :

          Mais les Allemands ont tout fait pour que les Russes est le fric nécessaire pour que la Russie s’armer encore plus….Le pognon issu du gaz et pétrole achetés par les Allemands il a servi à quoi à votre avis enrichir les oligartes Russes et la machine de guerre Russe…on parle de Norstream 2 aussi !!!!! La fermeture des centrales nucléaires Allemandes !!!
          Bravo Merkel à croire qu’elle était un agent dormant du FSB.

          • tschok dit :

            On a tous nourri l’ogre russe, Mic.

            Nous, on vient de leur laisser 15 Mds € d’actifs gratos. Et nous aussi on s’est goinfré du gaz et du pétrole russe, faut pas croire.

            On n’a juste pas fait la grosse connerie commise par les Allemands: on a diversifié nos sources. Eux se sont rendus totalement dépendants, nous juste un peu.

            Mais tout le monde s’est goinfré, tout le monde a nourri l’ogre russe. C’est pas un bon procès à faire. Je ne le ferais pas si j’étais vous.

            Je sais qu’en tant que Franchouillard on a tous très envie de dire que toutédelafoto Boches, c’est un réflexe conditionné. On a été éduqué pour nous plaindre.

            C’est ce qui fait de nous des fiottes que nos gouvernants dirigent sans trop de peine.

            Mais c’est pas la bonne tactique.

            Faut rompre avec l’ADN victimaire. Mais c’est pas facile de commencer une phrase sans se plaindre de quelqu’un d’autre quand on est français quand on a été éduqué comme ça depuis tout petit.

            Tenez, regardez votre première phrase: « Mais les Allemands ont tout fait pour que les Russes est le fric nécessaire pour que la Russie s’armer encore plus… »

            Vous commencez à vous plaindre des Allemands qui, selon vous, ont armé les Russes. C’est de leur faute, quoi.

            Dès la première phrase, qui commence par un « mais » revendicateur, vous accusez autrui de la responsabilité de quelque chose dont vous vous plaignez.

            Et ça se termine par une accusation de traitrise:

            « Bravo Merkel à croire qu’elle était un agent dormant du FSB ».

            Sans critique, sans vous engueuler, sans rien, je fais juste une observation:

            – A la première phrase le Français se plaint des autres peuples (ici les Allemands en général)
            – A la dernière phrase, il les accuse de traitrise, surtout quand il s’agit d’élite (ici Merkel).

            Rassurez-vous, vous n’êtes ni le premier ni le dernier, on pense tous comme ça et on est 70 millions. Ca nous rend plus malléables.

            On a été éduqués pour penser con selon un canevas structuré conçu pour une éducation de masse, c’est pour ça que c’est standardisé et que, lorsque vous tendez l’oreille vers ce que racontent vos contemporains, vous retrouvez toujours les mêmes structures de discours.

            Comme si on était des clones.

            C’est affreux, hein?

            Bon bref, tout ça pour vous dire que faire un procès aux Boches, c’est pas la bonne chose à faire. Faut être un peu plus malin.

        • philbeau dit :

          L’Allemagne a foutu le feu à l’Europe à l’Europe sans avoir besoin de l’appui de paillassons a-nationaux dans votre genre tschok . Elle n’en a eu besoin en France que sous l’Occupation . Et c’est vous qui devriez bientôt raser les mur en évitant d’afficher votre germanolâtrie suspecte , qui doit comme pour le reste de vos positions trouver son origine dans une frustration inassouvie . On reparlera de l’Allemagne très souvent , trop souvent .

          • philbeau dit :

            Vous avez trouvé votre maître à penser tschok ; je parle en tant que paillasson des allemands . Plus c.n tu meurs .
            https://www.lefigaro.fr/international/emmanuel-macron-salue-le-discours-d-olaf-scholz-sur-la-souverainete-europeenne-20220901

          • tschok dit :

            Ach! philbeau, écrivez au moins correctement:

            « je parle en tant que paillasson des allemands »

            Non!

            J’en parle en tant que paillasson des Allemands. Ou encore: je veux dire, en tant que paillasson des Allemands.

            Ou tout simplement: vous avez trouvé votre maître à penser, tschok, en tant que paillasson des Allemands, etc.

            Sinon, dans votre phrase, c’est vous le paillasson, alors que vous vouliez parler de Macron, mon maîîître à penser.

            Il est incroyable que quelqu’un qui a des prétentions littéraires comme vous écrive aussi mal.

            Vous vouliez m’insulter, et vous vous insultez, c’est ballot.

            Une insulte, ça doit glisser, sans aspérité, sans heurt. Si vous rendez le sens de la phrase contradictoire, par pure maladresse, ça marche pas et ça se retourne contre vous.

            Faut faire attention quand on insulte les gens, faut le faire bien. Il y a la beauté du geste, dans l’insulte.

            Et moi, je refuse de me faire insulter n’importe comment. J’ai conscience de mon rang: en tant qu’offensé, j’ai droit au respect des règles.

  45. hoche38 dit :

    Tout cela n’est pas très sérieux, c’est de la gesticulation médiatique à l’usage de l’opinion publique allemande. Même les Américains sont aujourd’hui incapables de se protéger des nouveaux systèmes d’armes hypersoniques nucléaires développés par la Russie.

    C’est d’ailleurs la seule raison sérieuse de penser qu’un conflit nucléaire généralisé n’est pas encore à l’ordre du jour. Mais en cas de vraies difficultés, une frappe nucléaire tactique russe limitée à des objectifs militaires, n’est pas à exclure.

    On peut s’interroger sur la nature de ce que serait la réponse américaine !

  46. EchoDelta dit :

    Tant qu’il ne siphonne pas les budgets européens pour leur propre compte, ils peuvent toujours essayer de faire quelque chose. Je crains quand même que sans partenaire sérieux, ce projet n’aille pas plus loin que la fin de la crise russo ukrainienne. Si l’Europe revient à de plus paisibles occupations, alors l’envie allemande s’évaporera de nouveau.

    • tschok dit :

      @Echodelta,

      Oui, il y a un alignement des planètes qui rend possible ce qui se passe actuellement, mais les planètes, ça tourne…

      M’enfin bon, compte tenu de l’agressivité russe, qui semble durable, et de la solidarité américaine vis-à-vis des alliés européens, qui est effectivement au rendez-vous, on a de fait un fort tropisme pro-otan en Europe qui marginalise la vision française de la défense européenne.

      Dans un tel cas de figure, la conception française de l’autonomie européenne ne vaut plus un clou. Donc, il faut la mettre en sommeil en attendant que ça passe et s’adapter à la nouvelle donne.

      En gardant bien à l’esprit qu’il y a une part de volatilité dans la situation stratégique actuelle.

      En fait, la question est là. Soit on est dans une situation qui se fige et qui va se consolider autour des axes qui se dessinent actuellement:

      – Maintien d’une solidarité forte des Etats-Unis à l’égard des alliés européens
      – Agressivité persistante de la Russie à l’égard des Européens

      Auquel cas l’Europe est pro-Otan et le truc se fige dans cet état, qui devient durable. Et tant pis pour l’autonomie stratégique européenne qui devient une pure chimère. Donc, on doit changer notre fusil d’épaule et revoir notre politique européenne pour l’adapter à cette situation.

      Soit la situation actuelle est intermédiaire et peut continuer à évoluer vers quelque chose de complètement différent, avec par exemple l’arrivée au pouvoir des fachos pro-russes en Italie, l’élection d’un Trump aux Etats-Unis, la Russie qui finalement négocie une paix avec l’Ukraine dans des conditions jugées satisfaisantes par les parties, l’invasion de Taïwan par la Chine qui fait passer le théâtre des opérations européen au second rang, l’émergence d’une réelle rivalité stratégique avec une Turquie nationaliste et revendicative, etc.

      Les planètes tournent, en fait. Il peut se passer plein de choses.

  47. Maxime dit :

    Il faudrait que la France rappelle à l’allemagne qu’elle a perdu la seconde guerre mondiale et qu’elle n’est sortie de sa tutelle totale en partie que grâce à la volonté française au niveau européen. Il faut cesser de faire comme si l’allemagne = l’espagne sur les questions de défense et lui rappeler que la feuille n’est pas blanche. Je ne pense pas que la politique de la femme trompée qui tourne la tête pour ne rien voir nous soit très bénéfique sur le long terme.
    On peut aussi se laisser manger tous nos privilèges parceque « oh là là c’est pas gentil de rappeler aux allemands ce genre de choses », mais c’est pourtant le sens de l’histoire.

  48. joe dit :

    Sauf qu’il n’y a aucun acharnement anti-russe en EU. La preuve est que nos échanges portaient sur quantités d’équipements, y compris des matériels de défense ainsi que des achats massifs de matières premières. La russie aurait pu utiliser cette manne pour se rapprocher de l’UE et améliorer la vie de ces concitoyens. Mais non. Construire des bombes, des missiles, des chars tout en vociférant sur l’occident décadent pendant 3 décennies sont les choix fait par la dictature russe. Il faut arrêter de renvoyer la faute aux démocraties. C’est bien la russie qui a envahie par trois fois un pays souverain. D’accord pour une consultation populaire… le jour ou la russie n’assassine plus ces opposants et n’agresse pas ces voisins ! C’est notre alliance avec les USA qui nous permet d’être libre en Europe… pas la soumission à la russie 🙂

    • tschok dit :

      @joe,

      On peut même dire que les pays de l’UE ont toujours cherché à maintenir et intensifier leurs relations économiques avec la Russie. Si les entreprises françaises du CAC40 ont été amenés à constituer 15 milliards d’euros pour perte dans leur comptabilité, c’est bien qu’elles y avaient investi.

      https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/le-retrait-de-russie-a-coute-plus-de-15-milliards-deuros-aux-champions-francais-de-la-cote-1780568

      La petite ritournelle selon laquelle l’Europe, ou la France, aurait cherché à marginaliser la Russie ne tient pas vraiment la route.

      Et que dire de l’Allemagne, qui s’est rendue dépendante du gaz russe à un point qui l’oblige aujourd’hui à revoir en catastrophe et de fond en combles sa stratégie énergétique?

      Ca fait trente ans qu’on essaye de collaborer avec la Russie sur tous les plans et ça ne marche pas. Même le business avec les oligarques russes, pourtant corrompus, n’est pas parvenu à nous mettre d’accord, c’est dire.

      M’enfin bon, le récit pro-russe est victimaire: la gentille Russie a été victime de la méchante Europe, à la solde des Stazunis. C’est le pitch de leur story telling, de la soupe pour des abrutis.

      Pfffff! Faut vraiment qu’ils soient bigleux ces pro-russes, j’vous jure.

      • lgbtqi+ dit :

        Si vous supprimez ce qui étaye le symptome, certains individus peuvent avoir le sentiment de s’effondrer.

        Ils se retrouvent en effet face au constat de leur égarement et face à un monde qu’il s’agit d’interpréter à nouveau.

        Croire qu’on peut faire l’économie de pareil effort vaut bien quelque entêtement dans le symptome et la recherche de confirmation par d’autres, au prix de proximités parfois gênantes. Vous avez ainsi du catholique qui se réchauffe auprès d’un partisan des dictatures nord-coréenne et chinoise. De l’extrêmiste de droite qui se frotte amoureusement avec du communiste. etc.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Vous racontez n’ importe quoi ; déjà et d’ entrée vous cherchez à mettre business et politique dans l’ exact même panier .

        Comme si du coup l’ un prouvait que l’ autre était sur cette même ligne , ce qui n’ est qu’ un raccourci qui ne reflète en rien ce qu’ il en est .

  49. Jean dit :

    Camarade Guillotin, le sang russe qui coule dans vos veines font de vous un individu complice de la barbarie perpétrée par vos compatriotes sur le peuple Ukrainien. Chez vous en Russie, ce n’est pas une démocratie mais une dictature. Exigez donc une consultation à Poutine. Et remercié le d’avoir enclenché le processus de réunification de l’OTAN. Je crois que votre copain Adolf Poutine n’y avait pas pensé et doit maintenant se bouffer les c…….s.
    La Vodka est-elle toujours à un prix abordable là bas ? C’est vrai je reconnais qu’en Europe on ne va pas vers les beaux jours, mais nous sommes droit dans nos bottes et n’avons pas le sang de milliers de civils femmes, enfants sur nos mains et nous acceptons de nous serrer la ceinture pour aider à faire disparaitre le jumeau de Hittler.

    • lgbtqi+ dit :

      vous savez, si vous suivez l’historique de ses interventions, son truc, plus exactement, c’est la Corée du Nord, la riante Corée du Nord.

      Ça c’est son truc… un peuple famélique dirigé par un obèse, le seul du pays. Les camps de concentration. Les courbettes obligatoires devant le monument à la gloire des géniteurs du grassouillet. Aucune liberté de la presse. Aucune liberté de voyager.Aucune liberté de s’exprimer. La dénonciation au sein des familles promues au rang de vertu.

      ça il adore. Tellement qu’en ces lieux il s’acharne pour nous amener à conversion en nous la jouant à l’envers, façon « ferme des animaux » de Georges Orwell.

      « la guerre c’est la paix ! »
      « l’esclavage c’est la liberté ! »

    • sentinelle dit :

      L’Ukraine n’existe pas une bonne part de sa population est russe et ukrainienne c’est une guerre civile , Ben revanche je suis «  »inquiet » de voir les crétins bellicistes qui sévissent partout si on met la vie de mes enfants et petits enfants je serai là !

  50. sepecat dit :

    Un article intéressant paru dans La Tribune ce jour (https://www.latribune.fr/opinions/armement-le-miroir-aux-alouettes-du-fonds-special-allemand-928675.html) intitulé : « Armement – Le miroir aux alouettes du fonds spécial allemant ».

  51. KL42 dit :

    Il faut le dire, le répéter, ne pas tenir compte des sarcasmes des aneries des « patriotes » pro US.
    Il n’ y a point de souveraineté sans liberté.
    Continué et merci

  52. JETPHIL dit :

    Elle se verrait bien tout diriger, en fait. Il est vrai que son expérience en matière de missiles est ancienne. Donc, moyennant quelques adaptations, le Rheintochter 1 devrait (largement) faire l’affaire… A quand des R4M pour ses Eurofighter ?

  53. mulshoe dit :

    Les allemands sont une puisssance économique, il faudra bien nous y faire. Ils iraient aussi bien vendre des Mercedes aux russes , cela ne les gênerait pas . Comment dit on mercantile en allemand ? Profitgiering, cela ressemble un peu à blitzkrieg !!

  54. alors dit :

    Le Guillotin qui passe tous ses commentaires à répéter ce qui serait bon pour la Russie en laissant croire, la main sur le cœur que c’est pour « notre » intérêt.
    Est-ce fait consciemment ? Je ne suis même pas sûre, je pense bien qu’il nage un peu trop dans la propagande russe et qu’il en a acquis les idées.
    Faut il également une consultation populaire en Ukraine pour savoir si le pays veut intégrer l’OTAN et l’UE.
    Le problème avec les gens comme vous, qui pensent représenter le « peuple » contre une élite qui irait en opposition, c’est que vous finissez par penser que votre opinion c’est celui de la majorité.

    Quand je vois un individu comme vous qui crache sur la France à longueur de temps, qui est devenu le défenseur de Moscou, être parfois à se faire le plus patriote des français, cela fait perdre toute crédibilité à vos commentaires. Mais vous persistez, à croire que vous écrivez pour vous, comme une thérapie d’autosatisfaction, comme si vous cherchez à vous donner raison. Je vois bien Guillotin qui va relire ses commentaires en se disant « mais ce gars est un géni, il a tout compris, il détient toutes les solutions »
    Désolé mais la Russie n’est pas notre allié, faudra vous y faire ou alors vous n’avez qu’à immigrer au Mali dans un pays qui passe ses journées à faire des louanges aux russes, pas d’Otan pas d’UE, pas d’allié américain, le vrai bonheur pour vous.

    Mais on se fout de votre personne, vous n’êtes rien, un simple spectateur qui finira comme tout le monde par disparaître sans que le monde ne s’en émeut.
    Arrêtez de vous pourrir la vie de choses qui dépassent votre personne, de choses qui ne rentrent même pas dans le quotidien de votre vie et arrêtez de nous faire croire aux en milles merveilles si on quitterait l’UE ou l’Otan et ce n’est pas cela qui va empêcher les autres d’y rester ou d’y entrer, d’acheter aux américains.

    Vous n’êtes rien et cessez de vivre votre vie comme le combat d’une personne importante qui va refaire le monde. Si vous êtes là où vous êtes c’est qu’il y a une raison.

  55. daventure dit :

    CQFD

  56. dompal dit :

    Que l’Allemagne s’occupent en priorité de la fourniture d’électricité pour son peuple (c’est pas gagné), et ensuite on en reparlera de son rêve d’être le maquereau d’un hypothétique bouclier antimissile européen (surtout avec son « expertise »)….. 🙁

  57. Catoneo dit :

    Scholz a dominé l’humiliation de s’être fait rouler dans la farine par l’Ostpolitik du grand ancien, poussée jusqu’à l’hystérie par la chancelière Merkel, et pour plaire aux Verts qui pis est !
    Il construit une armée de guerre sans principes spéciaux sauf à retenir la meilleure solution au moment. Elle sera la première armée continentale. Défense européenne (une lubie parisienne) et partenariat franco-allemand en feront les frais parce qu’ils n’entrent pas dans l’épure RFA 3.0
    A sa place et compte tenu des délais, je ne perdrais pas de temps en « négociations » et ferait pareil.
    On veut oublier ici que les pays du groupe de Visegrad sont ses clients et sous-traitants. Il y a un marché intérieur au sein du marché unique ; il semble normal qu’il le couvre d’un système anti-aérien performant.

  58. Joly dit :

    Il va falloir modifier nos « standards: changer la « perfide Albion » par « l’insupportable Germanie ».
    Ils ont perdu la guerre en 1945, guerre qu’ils avaient déclenchée, mais gagné la paix, avec le concours de la « Pax Americana »!
    Nous sommes exsangues…l’argent est outre-rhin et Vulcain premier est prisonnier d’Ursula comme Zébulon et le Penguin étaient prisonniers d’Angela!!!
    Pôvre France!

  59. Vevert250 dit :

    @Guillotin n’est pas fatigué d’écrire ses commentaires de propagande anti-américaine?
    Ben non! il les reçoit tout rédigés de Moscou!

  60. VinceToto dit :

    Les Russes n’ayant plus de missiles depuis Mars 2022, missiles qui de toute façon ne fonctionnent pas ou atterrissent à des kilomètres, pour quoi faire? Et puis, avec les sanctions, peuvent plus en faire. De plus leur économie ne fonctionne plus car ils ont été expulsés du système bancaire SWIFT. N’oublions pas que l’Ukraine soutenue par l’US/OTAN va repousser les Russes dans leurs frontières d’avant 2014.
    Plus sérieusement, le blabla du consul Olaf Scholz me fait de plus en plus penser aux speechs de Zelensky. Doivent avoir les même auteurs.

    • GHOST dit :

      ..sauf que l´Allemagne a une solide histoire militaire en Europe et ce pays a les ressources pour atteindre ses ambitions.
      Mieux? Une l´Allemagne a une bonne réputation… et crédibilité dans le domaine de la technologie.
      Quand la valeur de l´Euro est entrain de baisser, les exportations en Allemagne vont augmenter et des excédents budgétaires sont au rendez-vous

      • Mic dit :

        Ils ont des références dans les conflits récents ??????
        Première nouvelle !!!!!!

      • VinceToto dit :

        Attendez quelques mois… et on reparlera de l’Allemagne.

  61. Reality Checks dit :

    Nous devons être conscients que nous avons un voisin qui est disposé à recourir à la violence pour faire valoir ses intérêts », avait en effet déclaré Olaf Scholz.
    =
    Nur einer?
    Genauer gesagt: mehrere …
    Polen, Großbritannien, Frankreich, …

    🙂

    • Better check yourself dit :

      … Algerien, Morroko auch …

      • Reality Checks dit :

        Guten Tag @Lost-in-translation

        Primo vous faites une erreur de langage, en allemand, la traduction du mot Maroc s’écrit ‘Marokko’ pas ‘Morokko’.
        Segundo, vous devriez réviser vos cours de géographie de ‘Grundschule’. Les pays que vous citez ne sont nullement voisins de l’Allemagne d’Olaf Scholz.

        Si on élargit le champs, seul le ‘Königreich Marokko’ a de multiples conflits territoriaux avec un pays d’Europe, l’Espagne, qui est son voisin direct, avec lequel il partage plusieurs frontières terrestres dont il conteste le tracé.

        Curieusement l’Algérie n’a aucun souci de la sorte avec les pays Européens, ce qui ne n’empêche pas le gouvernement actuel de l’Espagne de l’emmerder plus que son voisin marocain, qui lui, revendique ouvertement des territoires espagnols que le Maroc menace d’annexer.

        Les voies de Torquemada sont impénétrables.

        Bonne journée.

  62. Bleih Moor dit :

    C’est surtout pour empêcher tout développement de missiles et systèmes par les Français…

    • GHOST dit :

      ..que la France finance son projet de missiles sans compter sur les ressources des allemands.. voyons la suite

      • Czar dit :

        il t’aura échappé, wakanda, que là ce sont les allemands qui font appel aux ressources des autres, sauf ceux en mesure de leur faire de l’ombre.

  63. Alfred dit :

    Le discours du sieur Olaf est trouble lorsqu’il déclare : »nous avons un voisin qui est disposé à recourir à la violence pour faire valoir ses intérêts ». Cela peut aussi bien s’appliquer à la France, voisin direct doté de la dissuasion nucléaire, qu’à la Russie, voisin nucléaire par pays interposé. Car il ne faut pas oublier que l’arme nucléaire francaise a toujours constitué une épine dans le pieds des allemands (Cf l’abandon du Hades, et de bien d’autres choses, par le dénommé Mitterand) qui revendiquent de plus en plus ouvertement le leadership de l’UE, et davantage encore au sein des organisations internationales. La sortie de la Grande Bretagne ( puissance nucléaire par procuration) de l’UE, n’est peut être pas aussi anodine qu’elle parait lorsqu’on prend tout ceci en considération, et nous ferions bien de garder un oeil dans le rétroviseur avec l’Allemagne.

    • tschok dit :

      @Alfred,

      Vous saviez que vous étiez psychiquement fusionnel avec Reality Checks? Genre transmission de pensée. A 23 mn près, vous dites la même chose.

      Essayez de penser à un truc très fort, on va voir ce qu’il dit. Penser un truc en allemand, pour voir.

      C’est juste pour faire avancer la science.

      @RC,

      Tendez votre oreille psychique, vous allez peut-être capter un truc dans les heures qui viennent. C’est Alfred, pas de panique, il pense la même chose que vous. Bon, il n’a pas cité la Pologne, c’est tout. C’est juste une expérience scientifique.

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        @tschock cette expérience très intéressante au demeurant ne pourra être réalisé. En effet une personne qui souffre de trouble dissociatif de l’identité ne peut pas avoir les deux identités actives simultanément. Donc RC ne peut pas entendre Alfred.
        Dommage pour la science.

        • Reality Checks dit :

          A mon avis la boutade de @tschok était sincère.
          J’ai la faiblesse de croire qu’il (elle?) sait faire la différence entre un Français sourcilleux qui s’inquiète des « Rosbifs » et autres « Fritz » comme certains les appellent chez vous, et un Algérien anglophone et germanophile qui sourit en regardant toussa. 🙂
          Au demeurant, non seulement j’ai d’autres chats à fouetter, mais en plus j’aurais du mal à écrire le commentaire d’Alfred, j’ignore totalement quelle est cette divinité grecque à laquelle il fait référence. Lacune de culture générale que je vais m’empresser de corriger grâce à vous, merci.
          Donc v’lan a fait pschittt, comme dirait l’autre.
          🙂

          • tschok dit :

            Hadès est le dieu des enfers, on l’associe souvent à Perséphone, mais à ce moment-là, on se réfère au mythe des saisons.

            En baptisant l’un de ses missiles Hadès, je suppose que notre armée a voulu signifier à l’ennemi soviétique que notre dissuasion nucléaire avait un caractère saisonnier?

            Mais le plus probable doit être qu’elle voulait lui refiler un nom qui évoque la mort et le déchainement infernal des forces de l’atome. C’était un missile nucléaire, faut dire, donc pas un symbole de nativité, non plus.

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            Hadès est le dieu de la mort, mais Alfred faisait référence au missile Hadès remplaçant du Pluton abandonné par Mitterrand pour de mauvaises raisons.

            En fait ta faiblesse comme la mienne c’est de ne pas être dans la tête de tschok.
            Tout n’est qu’interprétation, et au vu de ce que je lis de lui, je pense que l’ambivalence de cette boutade ne lui a pas échappé.
            Donc pas pschittt, mais plouf. (attention aux éclaboussures) 😛

    • Mica X dit :

      Je ne pense pas , c’est un peu tirer par les cheveux, qu on les aime ou non les allemands sont nos voisins et nos meilleurs clients….
      Mais le Gvt et l’industrie allemande ne sont pas des amis, ce sont des partenaires plus ou moins fiables voire des rivaux au sein d’une Europe qu’ils aspirent à dominer ce qu ils font déjà en grande partie.
      Un ancien minière allemand de la défense avait proposé il y a quelques mois de financer une partie de la dissuasion français, rien que cela…
      Lorsqu’on sait que ce ministre est un orthodoxe des équilibres budgétaires on ne peut que penser à une sorte d’OPA car il y aurait dans ce cas forcément une contrepartie, la perte de notre indépendance en matière de dissuasion.

      Maintenant on serait inspiré d’arrêter de fantasmer sur l Allemagne, on s’associe quand cela nous arrange, on bloque ou on s’oppose sinon et on doit élargir nos partenariats hors Europe pour avoir de l’oxygène, brefg faire ce qu’ils font, c a d du buisines.

    • Mica X dit :

      NB, erreur : ancien ministre de l’économie.

  64. ScopeWizard dit :

    Serait-il possible , plutôt que ces réactions trop souvent dénuées de réflexion mais remplies à la gueule d’ émotion , de prêt à penser , de propagande , doublées d’ attaques personnelles en parti-pris ce qui ne fait rien avancer , d’ essayer de faire au moins l’ effort de répondre par rapport à ce que @Guillotin exprime , à ce que peut être sa pensée et à s’ y confronter , non à l’ affronter ?

    Voyons si j’ y arrive , même un minimum….

    1)_ »Le seul bouclier antimissile efficace, serait d’arrêter la soumission à l’OTAN, »

    Donc , à vous suivre , cela signifie une sortie de l’ Alliance…
    Sans plan B , à ce jour c’ est plus facile à dire qu’ à faire .

    2)_ »et de cesser l’acharnement antirusse multiforme, qui n’a pour fonction que de servir les intérêts et les ambitions des USA . »

    Pas seulement ; celles de Européistes aussi .

    3)_ »L’Europe n’a rien à craindre de la Russie, »

    Après Tchernenko , je ne dis pas ; Gorbatchev ou Eltsine n’ étaient pas sur cette ligne .
    Pendant les premières années Poutine idem , mais après le discours de Munich de février 2007 dans lequel il dénonce l’ unilatéralisme de Washington tandis que le monde n’ est pas si unipolaire qu’ imaginé par les vainqueurs de la Guerre Froide , là je crains que déjà tendue , depuis l’ ambiance n’ait quelque peu évolué…

    4)_ »au contraire, si elle se dégage de la pression américaine et de ses intérêts stratégiques, qui ne sont pas les nôtres. »

    Oui , mais à ce moment-là , cela voudrait dire que nous nous rapprochions de la Russie mais surtout SANS baisser la garde ; il faudrait donc nous montrer certes nettement plus coopératifs mais toujours aussi dissuasifs ; c’ est là une condition assez contradictoire…

    5)_ »Arrêtons d’être au service exclusif des américains, qui nous transforment en complices actifs et donc en cibles, alors que eux, de très loin, assistent au spectacle, nous donnent des ordres et attendent de pouvoir empocher les butins éventuels. »

    Ben , ça s’ appelle l’ hégémonie avec en face rien moins qu’ une vassalisation ainsi qu’ une américanisation .

    6)_ »Exigeons une consultation populaire sur notre participation à l’OTAN, comme à l’U. E . »

    Et comment voulez-vous exiger ça ?
    Non seulement , en tant que nation nous avons perdu en souveraineté au profit de l’ entité Europe , mais en tant que peuple y compris par rapport à ce qu’ il nous en restait , nous n’ en avons plus du tout .

    7)_ »Si nous sommes en démocratie ( puisqu’il paraîtrait que c’est le cas..) on doit donner la parole au peuple sur ce thème qui devient une question de vie ou de mort pour notre pays. »

    Bon courage ; en se payant de mots et en le disant très vite , oui l’ on peut dire que nous sommes en démocratie….
    Mais dans les faits….

    « C’est notre inclusion intime dans l’OTAN et notre sujétion aux USA qui sont des menaces de mort pour la France . Il n’y en a pas d’autre. »

    Ce sont nos « élites » qui en ont décidé ainsi .

    Je pense que la destruction de notre nation fait partie de l’ agenda ; ceux qui nous dirigent voient plus grand , une France jugée trop petite qui doit donc disparaître ou au moins s’ effacer pour permettre à une Europe de peser plus lourd sur l’ échiquier international .

    Le problème est que cela nous oblige soit à devenir Europe-puissance donc à acquérir et jouer d’ une indépendance en tant que telle , en tant que bloc ce qui suppose une union et surtout pas une dilution de nos identités respectives qui ferait de nous un magma d’ individus liquides dépourvus d’ attachement fort à un ancrage , soit et c’ est plutôt ce que je redoute , à n’ être plus que le paillasson WELCOME de la succursale USA qui alors pourrait disposer de nous comme bon lui semble .

    De toute façon , parti comme c’ est parti , je crains que sous peu l’ Europe n’ ait plus comme bouée de sauvetage que des USA qui actuellement en perte de vitesse comparés à la Chine pourraient alors et grâce à cela , retrouver une santé et une vigueur .
    Nous , évidemment , serions alors « Américains » …mais peut-être pas pour le meilleur….

  65. Guillotin dit :

    @Adhelmar, Manu34, Carloman, et tous les autres qui se font un plaisir de ressortir leur bréviaire dès que je poste trois mots ! : Pro-Poutine, moi ? pro-peuple Russe, plutôt, peuple qui approuve son dirigeant à plus de 70 % ..vous avez les chiffres sur notre dirigeant à nous ?
    voici un florilège des propos que je lis et de ce que je peux répondre en trois mots :

    – Je ne cherche à convaincre personne, surtout ici . Seulement à exprimer un point de vue différent. le reste…
    – Marrant : certains acceptent que les USA financent les partis antieuropéens et nous humilient tous les 3 mois, mais pas que les Russes le fassent, ni que des dizaines de milliers de radicalisés islamistes soient tranquilles et prêts à agir contre nous , dans notre pays et à nos frais . étrange masochisme, pathologie lourde.
    – Ne pas agresser les Russes ne signifie pas qu’on leur est soumis . Je n’agresse pas ma belle mère, et je ne lui suis pas soumis pour autant .
    – La France a dit non aux USA il y a plus de 20 ans, et pour la seule fois depuis 1962.. quelle fière indépendance !
    – La Russie n’a pas envahi l’Ukraine , elle est intervenue pour empêcher, prévenir l’invasion et la destruction du Donbass, qui allait se déclencher, et pour stopper la nazification de l’Ukraine qui était en cours dans de grandes proportions et jusqu’au sommet de l’état.
    – Ainsi la Chine et la Russie seraient impérialistes . Pas les USA ? et leurs 250+ bases sur toute la planète ? des campings ?
    – « il n’y a pas d’acharnement antirusse en europe » ( joe) : vous vous tenez au courant de l’actualité depuis 1917 ? depuis 1990 ? depuis février 2022 ?quand on interdit un athlète russe handicapé, ( 1 exemple parmi 1000)c’est pas de l’acharnement ?
    – « Poutine = Hitler » ( jean ) propos de cour de CP + diffamation me concernant dans le même  » message » tristement puéril
    – » je reçois mes commentaires anti-us depuis Moscou » : non ! j’y vis, j’y ai ma datcha, mes roubles, et je dîne chaque jour avec Poutine : ça tient aussi bien la route que vos propos
    — » je prétends représenter le peuple » ( Alors) : pure invention, pur mensonge donc.

    Je constate donc que la Légion des Volontaires Français est en pleine forme, quoique essouflée par les défaies successives de leur poulain, l’homme qui joue du piano debout et sans les mains . Chacun a les références qu’il peut et qui correspondent à son niveau de réflexion sur l »état du monde.

    • lgbtqi+ dit :

      La population russe soutient poutine ?

      https://www.lemonde.fr/international/article/2022/08/26/a-la-television-russe-la-propagande-fait-de-moins-en-moins-recette_6139051_3210.html

      Comme quoi même la propagande la plus intensive et exclusive trouve vite ses limites…

      Même en n’envoyant au front que des bouriates, tchétchennes et autres « peuples périphériques »… Et poutine n’est pas prêt d’envoyer des jeunes de Saint-Petersbourg, où il est déjà détesté, ni de Moscou…

      Le reste de vos arguments est à l’encan. Foireux, mensongers et destinés à perdre vos interlocuteurs selon la loi de Brandolini.

      Ainsi vous voulez nous émouvoir sur le sort d’un athlète refusé, quand vous êtes étrangement muet sur les massacres perpétrés en Ukraine, depuis des décennies, de l’holodomor à la torture et l’exécution de prisonniers de guerre. Etrangement muet sur les enlèvements massifs d’enfants. Etrangement muet sur le troc de civils ukrainiens en échange de soldats russes captifs.

      Mais vous êtes connu ici, malgré la diversité de vos pseudos. Et on ne vous lâchera pas. Afin que tout nouveau venu sache de quoi il retourne avec vous.

    • Bomber X dit :

      « – La Russie n’a pas envahi l’Ukraine , elle est intervenue pour empêcher, prévenir l’invasion et la destruction du Donbass, qui allait se déclencher, et pour stopper la nazification de l’Ukraine qui était en cours dans de grandes proportions et jusqu’au sommet de l’état. »
      Çà c’est bon ! Excellent ! La nazification de l’Ukraine !!! Et pour empêcher ça, la Russie emploie des groupes néo-nazis et utilise des méthodes de nazis !
      Bref, Guillotin surpris encore en pleine crise de schizophrénie. Qui double ses délires et mensonges quotidiens. 🙂

    • Manu34 dit :

      70% d’approbation ? Petit joueur votre copain Poutine. Kim Jong-Un c’est 100%
      En voilà un argument qu’il est intelligent !……

  66. Patrick, de Belgique dit :

    Bon, supposons qu’après cette consultation populaire, on se retire de l’OTAN, de l’U.E. et même de l’ONU si vous voulez, après, c’est quand qu’on va où ??? Soyez un peu réaliste ! La France est un pays d’Europe occidentale et nord-atlantique, ça, ce sont des données objectives, la géographie et l’Histoire ont fait qu’il en est ainsi; que je trouve souvent l’Amérique plus que pesante ou que je me méfie de certaines ambitions allemandes ne change rien au fait que la Russie de Poutine a attaqué l’Ukraine, pays reconnu internationalement et disposant d’une voix à l’ONU ! Que l’Ukraine n’ait pas fait tout ce qu’il fallait faire, c’est un point de vue aussi défendable, mais côté russe, il fallait négocier et pas attaquer !!! Avec en plus le chantage à l’énergie, vous aurez beaucoup de mal à faire croire que l’Europe n’a rien à craindre de la Russie, il faudra d’abord qu’elle modifie sa politique dans le sens de l’apaisement.

  67. felipe dit :

    qui a remarqué que les espagnols, les français, les belges et les italiens n’étaient pas compris dans le projet européen vendu par nos amis allemands. c’est marrant, on a le SAMP/T… mais non, on construit un système américain/israelien..; et allemand. « deutch kalitat et fuck l’europe »

  68. vrai_chasseur dit :

    @guillotin
    Votre propos sonne creux comme une vieille rengaine. Je vais être sympa, vous n’y croyez sans doute pas vous-même.
    Le contre-exemple ? l’Allemagne justement. Depuis 30 ans elle a fait exactement ce que vous dites : tenter de faire de la Russie un partenaire, jusqu’à affronter le courroux US (sur Nord Stream 2 par ex.).
    Donc, depuis 3 décennies elle a investi massivement dans ce pays au point de participer même à la modernisation de son industrie militaire, y a envoyé ses meilleurs produits industriels, lui a acheté ses matières premières en grande quantité.
    Durant cette période, elle a investi peu dans sa propre armée et dans l’OTAN, au point de se faire publiquement rabrouer.

    Et tous ces efforts pour arriver à quoi ? se faire couper le gaz.
    Et risquer de voir ainsi son économie entière trébucher lourdement.

    L’échec de l’Allemagne de se rapprocher de la Russie est tel, que la plupart des penseurs modérés allemands parlent aujourd’hui à mots à peine couverts de crise morale de leur pays. Comprendre : au-dessus de la crise stratégique dans l’échelle d’importance. D’où la fébrilité actuelle à « réarmer » et ce n’est pas une surprise si on parle de ‘bouclier ». Mais c’est mal connaître la culture allemande profonde : après l’émotion velléitaire, le débat reprend. Donc attendre de voir.
    Par ailleurs, faut-il rappeler que l’OTAN n’a pas de vocation offensive nécessitant de massacrer préventivement ceux qui parlent de la rejoindre. Même le peuple russe le sait, seul Poutine a cette lecture. Et s’il semble plébiscité, c’est uniquement par la crainte des classes moyennes russes de revivre le chaos des années Eltsine s’il part. Hélas pour eux, pour citer le général allemand Kurt Von Hammerstein, parlant de Hitler en qui il ne croyait pas : la peur n’est pas une vision du monde.

    Donc pour l’apéro, un conseil : ni coca ni vodka. Vin rosé frais.

  69. JETPHIL dit :

    C’est bien d’avoir la foi, mais il serait temps d’ouvrir les yeux. Notre président ferait bien d’arrêter de s’agiter sur sa chaise comme un cabri… Il est de plus en plus clair que l’Allemagne, dans le rôle du fossoyeur consciencieux de l’industrie de défense européenne en général et (surtout) française en particulier est en service commandé. L’oncle Sam va être content… et il ne sera pas le seul !
    https://meta-defense.fr/2022/08/30/lallemagne-veut-une-defense-anti-aerienne-europeenne-integree-mais-sans-la-france/

  70. Bomber X dit :

    L’Allemagne et sa défense.
    Au mieux n’aspire qu’à devenir le « brillant second » de l’OTAN, au pire le supplétif le plus zélé de l’Oncle Sam.
    Et ce n’est pas son Fond spécial et ses augmentations de budget relatives qui y changeront quelque chose :
    https://www.latribune.fr/opinions/armement-le-miroir-aux-alouettes-du-fonds-special-allemand-928675.html

  71. Fabiano dit :

    Et pendant ce temps Macron ne dit rien. Il laisse les allemands occuper le terrain, prendre l’initiative et agréger autour d’eux bon nombre de pays européen sans la moindre réaction, sans la moindre défense des intérêts français. Mais il est vrai qu’il est là pour ça, il s’efface à la demande de ses employeurs de Davos et de Washington. Après avoir détruit la filière nucléaire française, sa nouvelle feuille de route est claire: détruire la BITD française.

  72. UnKnown dit :

    L’acharnement « anti-Russe » là vous en avez pour au moins un demi-siècle avant que le soufflé retombe.
    Et pour le coup, c’est mérité.
    Faites nous plaisir et prenez un billet pour Moscou (si ce n’est déjà fait).

  73. Alain CONTE dit :

    Pour ceux que ça intéresse, un rapport très complet du Sénat sur la défense anti-missiles balistique ; c’est ici : https://www.senat.fr/rap/r10-733/r10-7331.pdf

  74. Jürgen Margraff dit :

    Et bien laissons leur ça, l’argent que dans le cas où l’Allemagne fournit le parapluie anti-missile peut être utilisé a renforcer d’autres secteurs de la défense aérienne – même si tous paient une côte part ça deviendra moins cher que si tous doivent se procurer leur propre système et là pour qu’on aie une défense antiaérienne valable il faudra encore coordonner tous ces systèmes – un système unique a au moins le mérite que ça ne sera pas nécessaire – Le fric épargné pourra par exemple venir accroître la défense contre des menaces à longue distance, ou financer en partie le PANG –

  75. Jerome Person dit :

    Alea jacta est!!!
    Au vu du nombre de posts le sujet occupe!!
    La Marionnette « Allemagne » est activee, il existe un film avec Lino Ventura ou un espion dormant est « active ».

    Le leadership revendique par nos tres chers allies Allemands dans le domaine de la defense n’est que le prolongement des manoeuvres US pour « deconnecter » la France… Où est le nouveau De Gaulle?

    Les pieces du puzzle sont sorties du sac et traduise un projet de vassalisation tres avance de la France.
    L’Europe et la France contraite de jouer contre leurs propres intérêts, depuis une duplicite « fabrique » par nos tres, tres, tres, tres, chers allies US.
    Tout cela est réalisé a bas bruit et sans focalisation médiatique. Bien que l’etat soutienne a bout de bras bien des medias… comprenne qui pourra…

    • ScopeWizard dit :

      @Jerome Person

      Oui ; « Espion,lève-toi » de Yves Boisset en 1982 .

      Film très-bon mais déprimant tout comme « un Papillon sur l’ Épaule » , perso je préfère « Le Silencieux » ou « le Serpent »avec Brynner .

  76. ScopeWizard dit :

    Hé !

    les selzéceu qui postent plus vite qu’ une trombe , sur un effectif total de 198 commentaires recensés , 149 survivants en un seul raid et une passe de tir de la SPA Laurent , non mais vous déconneriez pas un peu ?

    https://www.youtube.com/watch?v=EhcUzayur90

  77. Florent Pirot dit :

    Je pense que les Allemands ont vaguement raison par rapport à leur position relativement centrale mais que le nord de la Suisse serait une localisation encore plus rationnelle…

  78. Alfred dit :

    @Tschok. J’ai le souvenir d’avoir entendu étant gamin les conversations de ceux qui avaient connu les allemands, non pas à la plage ou dans une fête de la bière, mais dans les camps de prisonniers ou en déportation (réfractaires STO). Ils avaient la haine des boches, des schleus, des verts de gris, ou encore des doryphores, etc… ; et les histoires (vécues) qu’ils racontaient montraient un aspect de l’Allemagne profonde et des allemands qui ne figure pas dans les manuels. Plus récemment, j’ai eu l’occasion de discuter avec un salarié d’une entreprise française qui fabriquait des (gros) moteurs diesels rachetée par son concurrent allemand. C’est plus poli, plus souriant, plus feutré, mais ça n’a pas changé tant que ça sur le plan des mentalités. D’où certaines interrogations de ma part…..

    • sepecat dit :

      Je confirme l’avis donné par le salarié que vous citez. Ayant travaillé dans le milieu bancaire, grand groupe ayant un réseau international, j’ai rencontré pas mal de mes collègues qui avaient une piètre opinion des Allemands. Sur le papier, on pouvait penser que les choses seraient carrées et bien organisées, mais dans les faits c’était bien moins idyllique que ça et, bien souvent, un rapport de force du genre moi je commande toi le frenchie tu t’alignes. Etant donné que nous étions les patrons, cela finissait par une remise en orbite en règle en leur expliquant que prendre les pays latins pour des demeurés profonds a ses limites. Mais par effet collatéral l’ego allemand était malmené et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils n’apprécient pas se voir remis en ordre de marche par quelqu’un d’autre (à part quelques pays du Nord, et encore…). Une connaissance ayant eu l’occasion de faire des Opex avec des participants d’origines multiples reconnaissait par ailleurs qu’il exécrait les Allemands et leur sentiment de supériorité affiché en permanence, alors qu’il avait découvert des Espagnols et des Italiens bien plus professionnels… A méditer.

      • JC dit :

        Un petit plus dans une autre catégorie : il y a quelques années de cela, mon gendre allemand a reçu des consignes pour le choix de sa voiture de fonction. Prendre Mercedes, Audi, à la rigueur Volvo mais surtout pas de véhicules français. Son jeune frère qui avait eu l’audace d’acheter une Renault 19 a essuyé les reproches puis la bouderie du paternel teuton.

    • tschok dit :

      @Alfred,

      Oh! mais je ne vous reproche rien.

      J’ai moi-même grandi dans un environnement familial que les guerres avec les Allemands ont durablement traumatisé et un petit paquet de mes ancêtres y ont laissé leur peau ou leur poumons.

      Quant aux survivants, ils ont conservé un souvenir impérissable de l’Occupation.

      Mais on ne peut pas porter indéfiniment les souffrances des générations qui précèdent. C’est pas sain. Il y a un moment où il faut refuser d’être le maillon par lequel se transmet, et donc se perpétue, la haine entre les peuples.

      Il se trouve que c’était le rôle qu’a attribué l’Etat aux gens de ma génération. Nous avons donc reçu l’éducation idoine.

      Et il s’est passé la même chose en ce qui concerne les Noir, les Arabes, les Juifs, les Gitans, les Homos, les femmes, toussa. Vous avez des problèmes avec elles et eux, aussi, ou c’est bon?

      Nan parce que s’il faut que j’arrondisse les angles à chaque fois que vous avez un groupe humain dans le pif, autant me faire une liste, que je puisse me préparer des antisèches. Ce serait sympa.

  79. JC dit :

    Intarissable lorsque le sujet s’appelle Allemagne, on dirait que le pasdaran tschok bénéficie de faveurs.

  80. patricedefrance dit :

    au dela de toute critique contre l allemagne il est de bon ton de souligner qu ils ont investi dans leur industrie, et su la maintenir dans un contexte de globalisme sauvage decomplexé ou malice et astuce economique egoiste et amorale au detriment de tous est applaudie et montrée en exemple. Avec ces tentatives de prise de leadership ridicule, ils ont deja demandés notre siege au conseil de securité via l europe, un partage de nos armes strategique via l europe, par contre quand ils ont pas besoin de nous ya plus d europe ni de partage de leadership mais du copinage avec les USA, et ceci au nom d un projet phare europeen! Tant mieu, poussons encore cette aberration plus loin et observons, tous ceci ne menera nul part!

    L inevitable arrivera et en faisant un arret sur image, puis en deroulant le film le pire se produit sous nos yeux:

    emergence de super nations-continents civilisationnels chacune revendicatrice de leur part du gateau qui est trop petit pour que tlm aie assez, ou a l interieur de chacune d entre elles, la loi du plus fort s applique et la vie humaine n a plus d importance.

    Concurrence – tensions – creation de blocs – soumissions des etats vassaux par la force si necessaire – rarefaction des ressouces – lutte d influence -inflation – courses aux armes – pillage frenetique de tout ce que la nature offre…

    et dans ce boubier qu est devenu le monde, la Fr est depassée, maigrichonne , polie, timide et soucieuse de l etiquette dans un monde de rapports de force ou seul le poid et la carrure compte et est respectée et ecoutée. qui aurait pensé que le pr bresilien se moque de notre premiere dame, que la turquie compare notre pr a un attardé faible et fragile en verouillant leur conduite de tir sur nos navire (alors qu on est une puissance nucleaire), qui controle leur cargo ravitailleur a terroriste..

    que les algeriens huent notre president et l insulte en refusant de donner du gaz tout en ayant le culot de demander des visas supplementaire ( ayant deja un petit quart de leur popu qui vit chez nous oui 10m/45m en comptant tlm alors qu ils ont virés 3 milions de nos civile apres la guerre chez eux car ils n avaient pas la bonne ethnie/religion/culture oriental, ils auraient surement voulus devenir eux aussi algeriens mais la bienpensence semble ne pas s appliquer la bas!! donc oui 800mrd d aide sociale en fr, 50mrds de fraude a la carte vitale, sur 2400 mrds de pib, et avec en prime du degout et de la detestation (moin que leur progeniture) qui ecrivent sur leur trousse a 12ans (je b..se la fr, 123 viva algerie) et toutes ces nations sont des pays du tiers monde, des pays poubelles a ciel ouvertes ou les gens ne savent pas ou se trouve calgary ds le monde..

    voila, en 20 ans le niveau de qualite de vie a ete divisé par deux, en 40 cest devenu un cauchemard.. et pourtant, cette FR a terre, faible, depouillée, et souillée je l aime autant que je lui en veux, elle qui etait si belle a qui le seigneur avait tout donné..

    alors comment en est on arrivé la? la republique maconne et anti clerical? patronale? de bon réseau et d entre sois? de marchands et d arrangements? de trahisons et d interet? que sais-je..

    Financer une europe avec les deniers de notre puissance declinante, qui nous crache a la geule a l est, qui nous meprise et nous concurence au centre, qui nous coute cher et nous apporte rien au sud, je vois pas l interet, sachons en tirer les conclusions et donnons nous a nouveau les moyens de nos ambitions

    nos faiblesses nous ammeneront a payer le prix fort et ce que nous vivons aujourd hui n est qu un avant gout

  81. sepecat dit :

    L’Allemagne et son nouveau chancelier se comportent comme des p***es en voulant tout régenter en Europe et marginaliser des pays comme la France ou l’Italie qui disposent d’un savoir faire avérés dans plusieurs domaines. Un Article de La Tribune sur le sujet : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/cooperations-dans-la-defense-comment-l-allemagne-s-eloigne-de-la-france-928892.html. Il semble que le dicton : « chasser le naturel il revient au galop » soit d’évidence pour les Allemands, dont la volonté hégémonique n’a finalement jamais vraiment disparu et que la guerre en Ukraine a libérée.

  82. Expression libre dit :

    Hé bé, moi, je garde la bombinette , le nuc, quoi, rien que pour faire ch… nos « amis » allemands qui ont toujours rêvé de prendre leur revanche. J’espère que Macron ne vendra pas Dassault à Airbus, nos « amis » n’attendent que ça. Je sais…Dassault est une entreprise privée…mais tout est possible ds la vie, avé nos dirigeants politiques parfois les plus bêtes du Monde.
    https://www.tf1info.fr/politique/crise-de-l-energie-emmanuel-macron-a-t-il-reellement-ferme-14-reacteurs-nucleaires-2230794.html

    • Expression libre dit :

      Sous prétexte de l’attaque russe, Berlin a décidé d’augmenter fortement ses dépenses militaires, la belle affaire pour l’Allemagne. Le but caché est bien de marginaliser le complexe militaro-industriel français en Europe. Le SCAF et le MGCS, c’est déjà du passé pour eux. Faut-il faire un dessin à nos « élites » gouvernementales?

  83. philbeau dit :

    Après la série de camouflets récents , voire de gifles en réponse de sa main perpétuellement tendue vers une Allemagne idéalisée par son projet d’Europe transnationale/déconstruction de la nation française , le président élu par les français , pas par les européens faut-il le lui rappeler une nouvelle fois , récidive inlassablement comme marchepied de l’Allemagne dans la lutte de moins en moins dissimulée que celle-ci mène contre les intérêts de son grand ennemi en Europe . On dépasse lepathétique , pour friser la trahison :
    https://www.lefigaro.fr/international/emmanuel-macron-salue-le-discours-d-olaf-scholz-sur-la-souverainete-europeenne-20220901

  84. Fralipolipi dit :

    Quand on lit l’analyse de la Tribune sur ce sujet du discours de Prague d’Olaf Scholz,
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/cooperations-dans-la-defense-comment-l-allemagne-s-eloigne-de-la-france-928892.html
    puis qu’on voit la réaction ce jour de notre PR Macron à ce même discours,
    https://www.lefigaro.fr/international/emmanuel-macron-salue-le-discours-d-olaf-scholz-sur-la-souverainete-europeenne-20220901
    … on peut se dire qu’il y a des soucis à se faire !
    A quoi il joue notre PR ?
    Il enfume les Allemands (en omettant volontairement de réagir aux sujets qui fâchent, façon Machiavel),
    ou bien il en enfume les Français ???

    • Nexterience dit :

      80% du discours correspond à nos attentes étirées par 5 ans d’indifférence. On va par parler aster pifpaf et autres jouets à poudre pour un discours peut-être fondateur d’ une fédération de taille continentale. Les arrangements techniques se feront au bon endroit Au bon moment. Au moins, on ne peut pas dire que Scholz nous prend en traitre.

  85. Paul Bismuth dit :

    Le SAMP-T est trop méditerranéen pour les bouffeurs de saucisses.
    https://www.forcesoperations.com/de-nouveaux-yeux-pour-le-futur-sampt-ng/

    Pourtant il n’a pas à pamir devant les résultats de la concurrence…
    https://www.forcesoperations.com/feu-vert-franco-italien-pour-la-realisation-du-programme-samp-t-ng/