Les États-Unis pourraient fournir des bombardiers B-21 Raider à l’Australie

En juillet, l’US Air Force a envoyé quatre bombardiers stratégiques B-2 « Spirit » sur la base aérienne d’Amberley, située dans l’État du Queenland [nord-est de l’Australie]. Soit 20% des avions de ce type qu’elle exploite actuellement. Ce déploiement devait permettre de soutenir « l’initiative de coopération renforcée » prévue par l’accord de défense liant Washington à Canberra et de renforcer l’interopérabilité avec la Royal Australian Air Force [RAAF]. Mais, à l’avenir, celle-ci pourrait bien disposer de tels appareils…

En effet, à l’occasion d’un déplacement à Canberra, où il a notamment rencontré l’Air Marshal Robert Chipman, le nouveau chef d’état-major de la RAAF, le secrétaire à l’US Air Force, Frank Kendall, n’a pas exclu la possibilité pour l’Australie d’acquérir une capacité de frappe à longue distance qui reposerait sur le B-21 Raider, le bombardier stratégique qui, en cours de développement chez Northrop-Grumman, remplacera le B-2 Spirit à partir de 2025. C’est, en tout cas, ce qu’il a suggéré alors qu’il était interrogé par The Strategist, une publication affiliée à l’Australian Strategic Policy Institute [ASPI].

« Je ne pense pas qu’il y ait de limitation fondamentale dans les domaines dans lesquels nous pouvons coopérer. Si l’Australie avait besoin d’une capacité de frappe à longue portée… alors nous serions prêts à avoir une conversation avec elle à ce sujet », a en effet répondu M. Kendall à une question portant sur une possible implication australienne dans le développement du B-21 Raider. « Je pense que les États-Unis, en général, seraient disposés à parler avec l’Australie de tous les domaines susceptibles de l’intéresser et pour lesquels nous pourrions l’aider », a-t-il ajouté.

Jusqu’à présent, et à de rares exceptions près [notamment dans l le cadre de sa relation militaire avec Londres], Washington a toujours refusé d’exporter ses équipements militaires les plus sensibles, comme l’avion de supériorité aérienne F-22A Raptor, les bombardiers stratégiques [B-2 Spirit, B-1 Lancer, etc] et les sous-marins à propulsion nucléaire. Du moins était-ce vrai jusqu’à la création de l’alliance AUKUS, qui réunit l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Cependant, encore faudrait-il que l’Australie ait exprimé le besoin de disposer de bombardiers B-21 « Raider »… Une hypothèse que le chef d’état-major de la RAAF n’a pas totalement exclue. « Si nous devions investir dans une capacité de frappe à longue portée, alors cela devra être fait de façon équilibrée. Nous devrions être en mesure de protéger et de maintenir ces plateformes […]. Donc, bien que nous puissions travailler avec les États-Unis sur le B-21, ce ne sera qu’une petite partie de la capacité de frappe globale dont nous avons besoin », a-t-il dit. L’autre partie devrait reposer sur des sous-marins nucléaires d’attaque, promis dans le cadre du pacte AUKUS.

L’US Air Force a commandé 100 exemplaires du B-21 Raider à Northrop Grumman en octobre 2015, pour un montant alors estimé à 80 milliards de dollars. Selon une évaluation du Pentagone, l’achat et le maintien en condition opérationnelle [MCO] de ces bombardiers devrait coûter 203 milliards de dollars sur trente ans. Soit 25,1 milliards de moins qu’initialement prévu.

Pour le moment, le B-21 « Raider » n’a pas officiellement été dévoilé… et les détails sur ses futures capacités sont donnés au compte-gouttes. On sait seulement qu’il utilise des technologies « arrivées à maturité » et qu’il est conçu selon une architecture ouverte afin de pouvoir ultérieurement lui intégrer de nouvelles fonctionnalités. Si le bombardement stratégique, sera sa tâche principale, il devrait aussi être en mesure de réaliser des frappes conventionnelles ainsi que des missions de guerre électronique. Ces deux derniers points pourraient intéresser la RAAF.

Si celle-ci est encore loin de posséder de tels appareils, la perspective qu’elle puisse en être dotée fait réagir à Pékin. « Étant donné que le B-21 est un bombardier furtif à longue portée, capable d’effectuer des vols intercontinentaux, il pourrait constituer une menace sérieuse pour la Chine », a ainsi estimé l’expert militaire Song Zhongping, dans les colonnes du Global Times, quotidien proche du Parti communiste chinois [PCC]. « En vendant des B-21 à l’Australie, les États-Unis pourraient réduire le coût de production global de cet avion », a-t-il aussi affirmé.

Cela étant, le Chine développe aussi un bombardier stratégique censé être « furtif », avec le Xian H-20. A priori, cet appareil devrait entamer ses essais très prochainement.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

93 contributions

  1. Catoneo dit :

    Je ne vois pas l’intérêt pour le pouvoir australien de spéculer en public sur sa future capacité à frapper loin !
    Que la RAAF entre dans le programme de livraisons du B21-R n’est pas exclu. Mais pourquoi faire du tapage ?
    La communication à tout crin a des limites… celles de l’intelligence !

    • ScopeWizard dit :

      @Catoneo

      Parce qu’ entre-autres , l’ information est une arme , la « communication » un art voire un pêché mignon à consommer sans modération mais qui perso a don de vite me gaver le troufignon…

      Et si ça rime , c’ est pas pour la frime , ni même l’ octroi d’ une prime….bref , le baratin c’ est sublime….

    • lym dit :

      Le problème de l’intelligence, c’est que là ou il y en a… il y a souvent de la connerie, aussi!

    • VinceToto dit :

      «  »En vendant des B-21 à l’Australie, les États-Unis pourraient réduire le coût de production global de cet avion «  » Song Zhongping (dans l’article).
      Peut être que la Belgique, la Suisse pourrait en acheter pour compléter leurs flottes de F-35?

      • Carin dit :

        @VinceToto
        Il n’est pas question d’une quelconque « vente » de ces avions…
        Nos amis américains se proposent de placer des B21 Raider, sur les bases australiennes, étant bien entendu, que la MCO reviendrait aux australiens… un peu (beaucoup même), comme pour les soums… nos amis australiens n’en auront jamais en propre, ils fourniront l’équipage, les installations, et la MCO de ces sous-marins, qui resteront propriété des states, et seront sous commandement américain.
        Une façon douce de phagocyter les armées d’un pays. Comme ils disent «  du soft power ».
        Je pense que nos amis australiens le savent, et qu’ils y retrouvent leurs billes.

        • VinceToto dit :

          Ah ok, « phagocyter »! Pas une « vente » mais pire: comme dans un mariage.

      • Manu34 dit :

        La Belgique je ne sais pas, mais nul doute qu’après une évaluation impartiale la Suisse trouverait au B.21 de grandes qualités pour faire de l’interception, voire du transport de personnel sur plateformes offshore !

    • Cricetus dit :

      @Catoneo
      Parce que la cible de cette communication est le pouvoir politique chinois.
      Canberra averti la Chine qu’en raison de son attitude agressive l’Australie pourrait faire maintenant certains choix qui lui permettrait a terme de frapper son territoire.

      • reality dit :

        Quand le mouton cri qu’il va bientôt se faire installé des crocs et des griffes cela ne peut que faire rire le lion dans sa tanière. Les yankees ne peuvent pas directement s’attaquer à la Chine si ce n’est indirectement en fournissant des armes aux pays très soumis pour qu’ils se cassent en faveur du maître. Les ukrainiens en savent quelque choses.

        • Carin dit :

          @reality
          Les américains vont rentrer dans le lard chinois, plus tôt que vous le pensez… ils s’installent tout autour, pour pouvoir mettre en place un blocus, dès que nos amis chinois s’en prendront à Taïwan… et ils sont deja plusieurs pays à suivre, avec d’assez grosses armadas maritimes… sans compter tous les pays autour qui pour l’instant font les canards, mais n’hésiteront pas une seconde à participer à l’éradication de la flotte chinoise, qui commence à sérieusement les gonfler!

          • reality dit :

            Les US ne veulent plus travailler à leur faim et font tout leur possible pour ruiner ceux qui travaillent. À bien voir la Chine ne fait que se developper et faire son commerce à l’echelle mondiale mais les cows boys qui sont endettés jusqu’aux cheveux ne se mettent jamais en cause pour relever le défi. Ce qu’ils savent fairr le mieux c’est se fabriquer des ennemis partout sur la planète.

        • Cricetus dit :

          @Reality
          Oui, c’est assez marrant : les Américains réfléchissent à fournir aux moutons de très grandes griffes pour atteindre le courageux lion planqué dans sa tanniére directement au cœur.
          D’ailleurs, ce ne sera pas la première fois : les Australiens pendant la guerre froide eurent des F-111.

          • reality dit :

            @Cricetus
            Ce sont les moutons comme l’Ukraine qui perdront tout. Les armes sont fournies à crédit ce qui signifie que les ukrainiens doivent rembourser les milliards de dollars en materiel militaire. Le pays restera occupé et divisé en plusieurs morceaux. L’exode sera irréversible. Les milliers de morts à jamais sans parler la pauvreté. Bref l’Ukraine ne sera plus jamais comme avant. Les moutons qui se lancent dans cette aventure doivent savoir que k’adversaire à un cerveau, des mains pour se préparer. Les chinois et russes ne sont pas aveugles. Et Poutine l’a bien démontré en jouant la carte du gaz et du pétrole, le résultat est là avec l’inflation dans toute l’Europe. Taïwan la petite île qui est une partie de la Chine selon l’ONU sait très bien que son sort sera grave que celui de l’Ukraine et là encore le maître yankee restera derrière pour envoyer des armes crédits qui ne feront rien d’exceptionnel.

          • Cricetus dit :

            @Reality
            « Ce sont les moutons comme l’Ukraine qui perdront tout »
            C’est vrais, tu as raison: l’Ourse a crus pouvoir boulotter tranquillement dans son coin le « mouton » ukrainien, voilà que ces salauds d’américains avaient justement fournit des griffes au dit ovin.
            Maintenant l’Ours saigne et ne sait plus comment sortir du guêpier.
            La Chine regarde et réfléchie….
            Cette histoire de B-21 va la faire encore plus réfléchir…

          • Bomber X dit :

            « Ce sont les moutons comme l’Ukraine qui perdront tout.  »
            Pour l’instant, le mouton ukrainien se défend bien contre l’ours russe. 6 mois déjà qu’il lui fait la nique, aidé certes par son berger, mais tout de même !
            L’ours semble bien vieillissant.

        • lgbtqi+ dit :

          yankees, maître, soumis, … c’est un régal de passer certaines interventions dans un logiciel d’analyse de texte pour repérer la sémantique et les liaisons qui sont faites entre certains mots…
          ça vous débusque son troll au quart de tour.

          ricains, valets, empire, faux, …
          Chine, kremlin, corée du nord, épanouissement, bonheur, populaire, vérité, liberté…

          • Bomber X dit :

            « ricains, valets, empire, faux, …
            Chine, kremlin, corée du nord, épanouissement, bonheur, populaire, vérité, liberté… »
            Et oui, certains ont des oeillères tellement énormes qu’ils ne voient même pas que beaucoup de ressortissants de pays voyous cherchent refuge en Occident. L’inverse est tout de suite beaucoup moins vrai.
            A part Guillotin peut être ? Ah non, l’exemple n’est pas bon : il perçoit toujours son RSA en France ! 🙂

          • reality dit :

            Notre mister lgbtq ne sait plus comment apporter des arguments solides. Tout ce qui raisonne pas votre tête est automatiquement estampillé « troll » qu’il faut débusquer. Une manière de fuir le débat. Quelqu’un disait que lorsque le sage montre la lune l’idiot est concentré à regarder le doigt. Merci l’homme aux multiples valeurs.

          • lgbtqi+ dit :

            @ madame reality, la nouvelle venue en ces lieux, et déjà propagandiste comme par hasard.

            Vous êtes forcément dérangée par l’analyse du pattern de votre action, quand vous voudriez perdre les gens dans toutes sortes d’arguties et autres « faits alternatifs », contre lesquels il faudrait sans cesse apporter la preuve qu’ils sont faux, nécessitant une dépense d’énergie 10x supérieure à celle qui permet d’avancer n’importe quelle ânerie (Loi de Brandolini…).

            « Napoléon était un serviteur des Ummites. Et si vous ne le croyez pas, prouvez alors le contraire !

            La terre est creuse. Ça vous fait sourire ? eh bien prouvez moi le contraire et discutez avec moi pendant des semaines.

            Le tabac est très bon pour la santé et son interdiction est le fait du lobby de Sandrine Rousseau. Vous contestez ? alors apportez moi vos arguments.  »

            Il faut arrêter de nous prendre pour des billes et d’aller à la pêche au crédule, pour certains, la publication ici n’est pas le lieu de quelque disputatio mais la tribune de leur propagande dans une guerre d’influence.

        • Cricetus dit :

          @reality
          « Quand le mouton cri qu’il va bientôt se faire installé des crocs et des griffes cela ne peut que faire rire le lion dans sa tanière. »
          Ah ba non… Le Lion ne rigole pas du tout finalement: Il avoue même qu’il a très peur que le petit mouton se fasse greffer de grandes griffes …
          « “Since the B-21 is a long-range stealth bomber capable of intercontinental flight, it could pose serious threats to China,” Communist Party media spokesman Song Zhongpine told the state-run Global Times. »
          https://www.news.com.au/technology/innovation/military/chinas-harsh-reaction-to-australias-new-b21-stealth-bomber/news-story/4752a3ac1993b1669b426f956a0b7d09

    • Too dit :

      C’est un peu comme ça que la guerre froide à pris fin.
      Beaucoup de communication sur les capacités, et une course à l’armement jusqu’à la mort économique d’un des deux candidat.

    • Oliver dit :

      Diego Garcia II sous pavillon australien pour la forme.
      Il y a déjà des relais pour les sous-marins US et pour le programme spatial US.

  2. Félix GARCIA dit :

    Et hop, 15/20 B-21 pour les Australiens, des bases pour les sous-marins nucléaires américains (et britanniques [en attendant les leurs]), et « bon chance » aux « compétiteurs stratégiques » !
    Trop forts ces ‘ricains !
    🙂

  3. Guillotin dit :

    L’ Austalie a toujours été parmi les premiers à se mettre au garde-à-vous devant les USA et à l’ accompagner fidèlement partout où il le leur était demandé par le  » patron » .  » Je fais là où mon dit de faire » pourrait être leur devise.
    Ils croient probablement que les USA ont déjà déclaré la guerre à la Chine et ils anticipent leur allégeance.
    L’Australie, surtout actuellement, n’a jamais marqué la planète par la hauteur de vue de ses positions politiques ni autres,( nous en savons quelque chose) , c’est une sorte de clone des USA et qui a établi sa  » civilisation » un peu sur les mêmes bases ( spoliation des habitants natifs et leur prolétarisation extrème ) .
    Il n’y a guère qu’au niveau du rock qu’ils aient fait des choses intéressantes (le groupe  » Midnight Oil » , par exemple, qui tape joyeusement sur la « civilisation »et l’Histoire australiennes )

    • Robert dit :

      Bizarre, aucun pays asiatique rejoint le AUKUS,

    • Geswh dit :

      Pourquoi feraient ils autrement ? ils sont du même peuple et de la même culture. En attendant, les français font la queue pour immigrer là bas, et pas l’inverse!

    • bonnechancemonpapa dit :

      « le groupe » Midnight Oil » , par exemple ». AD/DC, ce n’est pas mal non plus 🙂

    • Eric dit :

      Pas la peine de rentrer dans un débat historique. On rappellera juste que l’Australie est d’abord une ancienne colonie britannique (et pas américaine), devenue indépendante dans le cadre du Commonwealth en 1901… Ceci pour préciser que ce pays, même s’il est très américanisé (mais pas beaucoup plus que le Royaume-Uni ou même la France !) n’est pas un « clone » des USA. En réalité, les australiens se sont tournés vers ces derniers pour assurer leur défense à partir de 1941, lorsqu’ils se sont rendus compte que la Grande-Bretagne ne pouvait plus vraiment remplir cette mission. Et ça ne les a jamais empêché d’acheter des armes ailleurs : les bâtiments de combat de la marine australienne sont d’origine espagnole ou britannique par exemple.

    • lgbtqi+ dit :

       » » Je fais là où mon dit de faire » pourrait être leur devise.  » … déclare shimou fékaka (sic)

      alias xillotin / vidoc-19 / monbars / le glaive / jacques.

      Vous savez, sinistre individu, que dans les camps nord-coréens, du pays que vous encensez, les prisonniers politiques sont forcés de manger leurs déjections ?

      Vous êtes une honte.

      Vos interventions sont une honte, en plus d’être ridicules.

    • Cricetus dit :

      @Guillotin
      « L’ Australie a toujours été parmi les premiers à se mettre au garde-à-vous devant les USA et à l’ accompagner fidèlement »
      Plutôt dans l’autre sens:
      Ca arrangerait bien la Chine qui a des visée impérialiste d’être en tête à tête seule avec l’Australie:
      Sauf que cette dernière a des accords de défense avec les Etats Unis….
      Mais comme l’a rappelé un président américain avec les cheveux orange les américain ne sont battrons pas pour un peuple qui ne fait aucun effort.
      Remenber Kaboul…

  4. Matt dit :

    Très étonnant comme décision !
    Ou du moins de la rendre publique…
    Un vecteur stratégique aux technologies furtives et forcément sensibles.
    La Chine va y voir une provocation énorme pour ne pas dire plus.

    • Cricetus dit :

      Non, Pékin, comme tout les pouvoirs totalitaire, ne comprend que ce langage : depuis des années la Chine développe des vecteurs pouvant frapper le territoire australien, maintenant Canberra avertis qu’elle va acheter des vecteurs pour assurer une réciprocité….
      Si vraiment cela dérange les chinois il sera temps de proposer un traité de limitation des missiles a porté intermédiaires, que beaucoup de pays de la région appellent depuis longtemps.

    • béber dit :

      Question provocations la Chine en connait un rayon.

  5. philbeau dit :

    Sacrés américains . Le business c’est sérieux ! Mazette , un B21 ça doit coûter quelque chose . L’Australie est si riche que ça ? Il vaudrait mieux qu’elle blinde sérieusement ses capacités de défense de ses approches .

    • vrai_chasseur dit :

      @philbeau
      Le coup ne vient pas des américains.
      Le débat est purement interne aux australiens et résulte du constat, quasiment acté maintenant, d’un trou capacitaire lié aux sous-marins.
      Entre la fin programmée des actuels Collins et l’arrivée des nouveaux sous-marins (NB il faut au minimum 15 ans pour former un ingénieur atomicien embarqué opérationnel), il va s’écouler une période intérimaire d’une décennie au moins, sans sous-marins pour l’Australie. Durant cette période l’Australie ne disposera de facto d’aucune capacité de frappe à longue portée, sans parler de tout le reste (patrouilles sous-marines etc).
      L’état-major australien cherche à combler au mieux ce trou et une des pistes de réflexion est le B21 pour récupérer la partie frappe à longue portée.

      Quant au coût unitaire du B21, on n’en sait rien car le B21 est encore en développement et le premier ne sortira au mieux qu’en 2027. La seule donnée disponible est la cible budgétaire du Pentagone : 55 milliards $ pour acheter 100 B21, soit 550 millions par avion.

      • Cricetus dit :

        @vrai_chasseur
        Ca vient aussi des américains: ils disent la même chose de leur coté:
        https://www.thedefensepost.com/2022/08/25/us-b-21-bombers-australia/
        « A senior US official has revealed that Washington would consider providing Australia with high-performance B-21 bomber aircraft as China continues to bolster its military capabilities.
        The remark was made by US Air Force Secretary Frank Kendall after meeting Royal Australian Air Force (RAAF) official Robert Chipman in Canberra earlier this week »

      • VinceToto dit :

        « 55 milliards $ pour acheter 100 B21, soit 550 millions par avion »
        Un peu de sophisme. Cible de prix moyen par avion en dollars de 2016 pour 100 produits (les couts R&D ne sont pas inclus): 564 millions de $ (639 en dollars de 2019).
        https://sgp.fas.org/crs/weapons/R44463.pdf (Congressional Research Service sept. 2021)
        Les 550 millions de $(FY 2010) étaient le plancher max à ne pas dépasser lors des présentations d’offres.
        https://crsreports.congress.gov/product/pdf/R/R44463/5

  6. Gplt dit :

    Ou comment remplacer des SNA par des bombardiers après s’être rendu compte que l’Australie n’est pas en capacité d’accueillir du nucléaire. Sont vraiment forts les ricains, pour ne pas fournir de SNA.

    • Foudre dit :

      Cette possibilité de disposer de moyens furtif est dans la continuité de l’alliance AUKUS. Mais l’Australie est un pays qui fait partie depuis 1941 des five eyes. Ils ont une relation très particulière avec les US et on les mêmes idéologies comme les autres pays de ce clan (UK,CAN,NZ). Et puis on est dans un moment particulier. La Chine approche à grand pas économiquement, technologiquement, militairement des USA. 2 superpuissances de nouveau face à face, près à l’affrontement comme au moment de la guerre froide même si la configuration est différente. Les USA mettent la pression sur la Chine pour les pousser à la faute et la piégée.

  7. Ltikf dit :

    La dissuasion sans communiquer – un concept… Lol

  8. Fafou dit :

    A noter que dans leurs relations « spéciales » l’admin Reagan avait proposé à Tatcher, le F117..Si ça c’est pas du sensible début des années 80.
    Et si la RaaF venait à prendre du B21 je vois mal le Brits, ne pas essayer d’en faire autant.

    • Cricetus dit :

      Peut probable pour des B-21 anglais
      Les contraintes de distance ne sont pas les mêmes.
      Londres Moscou 2500 Km
      Canberra Pékin 9000 Km

  9. Rémi dit :

    On rappelle le principe des contrats avec les US:
    Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.
    Bises aux australiens.

    NB: Désolé, je ne pourrais pas vous aider, on m’a volé mon argent pour les ukrainiens

  10. R2D2 dit :

    Il a l’air bien confortable le budget de la défense Australienne…

    • HMX dit :

      C’est aussi le premier sentiment que j’ai eu en lisant l’article ! déjà qu’ils nagent en pleine incertitude sur la concrétisation de l’annonce AUKUS et sur le financement à venir des futurs SNA… mais bon, au final, beaucoup de bruit pour rien, une simple « marque d’intérêt » australienne pour le B21, dont le tarif sera sans nul doute stratosphérique. On notera d’ailleurs que l’Australie n’a pas nécessairement besoin d’un bombardier stratégique pour défendre ses intérêts dans le Pacifique. D’autres systèmes d’armes sont peut être plus utile (et moins coûteux !).

      • Cricetus dit :

        @HMX
        « On notera d’ailleurs que l’Australie n’a pas nécessairement besoin d’un bombardier stratégique pour défendre ses intérêts dans le Pacifique. D’autres systèmes d’armes sont peut être plus utile (et moins coûteux !). »
        Votre commentaire me rappel celui d’un ami allemand a propos de la force de dissuasion française…
        Pour défendre ses intérêt? Peut être pas, quoique…
        Pour défendre sa peau? Oui
        La Chine déploie depuis des années des missiles capables d’atteindre le territoire Australien.

  11. et v'lan passe moi l'éponge dit :

    Chapeau bas aux Americains.

    Acte 1 M’ssieurs les aussies achetez nos SNA (en violation des traité sur la non prolifération nucléaire) oubliez tous vos discours contre le nucléaire et le fait que vous ne serez jamais les possesseur de votre achat.

    Acte 2 dehors les grenouilles

    Acte 3 Ah bah en fait on ne pourra pas vous livrer les sous marins comme promis nos chantiers navals sont débordés et souffrent de grave problème de qualité d’acier et de soudure…

    Acte 4 la presse du pays de crocodile Dundee commence à se poser des questions…

    Acte 5 des B2 sont déployés chez les aborigènes…

    Acte 6 des rafales porteur de béret, les réservoir remplis de pinard, et baguette sous le bras sont déployés lors de Pitch Black en Australie..

    Acte 7 les cowboys annoncent qu’il sont prêt a fournir a Peter GARRET, des B21 dont il ne sont même pas encore équipé et dont le prix comme celui du F35 est inférieur à tous ses concurrents qu’il a d’ailleurs écrasé dans toutes les compétitions précédente…

    C’est décidé je m’achète une machine a Pop Corn!

    • Félix GARCIA dit :

      « Acte 5 des B2 sont déployés chez les aborigènes…

      Acte 6 des rafales porteur de béret, les réservoir remplis de pinard, et baguette sous le bras sont déployés lors de Pitch Black en Australie..

      Acte 7 les cowboys annoncent qu’il sont prêt a fournir a Peter GARRET, des B21 dont il ne sont même pas encore équipé et dont le prix comme celui du F35 est inférieur à tous ses concurrents qu’il a d’ailleurs écrasé dans toutes les compétitions précédente…

      C’est décidé je m’achète une machine a Pop Corn! »

      Excellent !
      🙂

    • ANFO dit :

      Pourquoi souffrez-vous d’une telle haine réflexe pour l’Australie et l’Amérique ? Il semble que ce soit une particularité bien française de détester tout ce qui est lié aux « anglo-saxons », qui sont nos alliés quand le pire arrive dans ce monde. J’ai été sur de nombreux sites anglophones, le contraire n’est pas vrai, ils n’ont pas le réflexe de nous chier dessus au niveau absurde vu ici à cause d’un article sur un truc que fait la France et qui ne les concerne même pas.

      Sérieusement, cet article n’a rien à voir avec la France et vous vous comportez comme si c’était une nouvelle qu’ils aient giflé votre mère après avoir couché avec votre sœur.

      • Momo dit :

        Je ne sais pas s’il a une haine viscérale, et une soeur (contrairement à vous sans doute), mais ce qu’il dit est réaliste.
        On peut critiquer le coté blague mais pas le fair-play.

        Quant aux sites anglo-saxons qui ne cassent pas du français il faudrait nous donner la liste parce qu’ils sont à l’évidence confidentiels…

      • robin darbin dit :

        « Ils n’ont pas le réflexe de nous chier dessus au niveau absurde ». Vous ne devez pas aller très souvent sur des sites britanniques ! Essayer le DT d’aujourd’hui à propos des déclarations de Me Truss sur le caractère amicale ou non de la France » Chier sur les français est plus qu’un sport national c’est un art de vivre….Les anglais (pas les britanniques) sont d’une jalousie maladive et mesquine.

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        @ANFO
        J’ai juste exposé des faits sous une forme humoristique. Vous n’êtes pas équipé d’un sens de l’humour très développé c’est dommage pour vous.
        Si la forme ne vous convient pas, démontrez moi que le fond est faux.
        Je vais me permettre de vous donner un conseil, ne vous investissez pas dans la psychologie ou la psychanalyse ce n’est pas votre truc.
        Et si vous en avez la possibilité faite un tour en Australie un petit Road Trip Adélaïde/Alice Springs, vous allez y voir des paysages merveilleux et rencontrer des gens qui vous marquerons a vie à la condition que vous développiez votre sens de l’humour et appreniez l’autodérision.

      • Roberto dit :

         » J’ai été sur de nombreux sites anglophones, le contraire n’est pas vrai, ils n’ont pas le réflexe de nous chier dessus au niveau absurde vu ici à cause d’un article sur un truc que fait la France et qui ne les concerne même pas. »

        C’est une blague ? Vous vous foutez du monde la ? J’ai intenet depuis l’an 2000 et je fréquente encore quelques sites anglos, parce que c’est une pepinière de conneries et de fanatisme polique bien pire que les pires commentaires ici et c’est tout le contraire. la Frances est la cible numéro un ou deux si les Allemands bronchent un peu et durant la guerre en Irak après le non français aux Nations Unis ? Un déchainement de haine pure durant 4-5 ans…et je parle pas de sites infâme, j’ai frequenté très connus à l’époque et aujourd’hui certains blogs et c’est encore una automatisme dans tous les sujets sur la France de voir des insultes sur le Français et la IIGM etc… donc n’importe quoi. Une chose n’excuse pas l’autre, certes mais ous êtes dans un erreure totale…

      • Czar dit :

        « J’ai été sur de nombreux sites anglophones, le contraire n’est pas vrai, ils n’ont pas le réflexe de nous chier dessus  »

        je suppose que t’as une station d’épuration personnelle pour traiter la merde que t’as dans les yeux le french-bashing est une donnée fondamentale d’une large part de l’opinion publique des pays anglo-salecons

        pourquoi d’après toi débilos, le gras rital à gourmette de santis gouvernant la Floride s’est permis une comparaison injurieuse entre la résistance ukrainienne et nous qui en aurions été incapables à ses yeux de soldat en carton (c’était un avocat aux armées, ce porcin poulaigle) ?

        en 20 ans de consultation d’internet, je n’ai JAMAIS lu le moindre article traitant de notre pays/histoire sans y voir une flopée de comms injurieux et diffamatoires. Ces débiles mentaux sont même persuadés que nous avons perdu la 1ère GM, c’est dire

        et, manque de bol pour toi, j’ai un exemple tout chaud, le ‘journal’ le plus lu chez les rosbifs, lis-nous les comms les mieux notés et refais-nous ton petit numéro de franchouille aplaventriste après

        https://www.dailymail.co.uk/news/article-11134225/How-Charles-Gaulle-survived-Day-Jackal-assassination-attempt.html

    • Chassepot dit :

      l’humour franchouillard c’est bien dans un film avec de Funès,encore faudrait-il regarder d’abord chez soi en considérant:
      -certes le marché des Barracuda annulé,c’est rageant encore faudrait-il se souvenir que nous avons fait la même chose avec les BPC vendu,payés et marins russes en formation chez nous mais que nous avons préféré rembourser au nom des droits de l’homme….entre parentèses ces BPC et les autres auraient pu accueillir des Rafales ou Mirages à décollage vertical,technique que nous avions mis au point dès les années 60….

      https://www.youtube.com/watch?v=4uM81xdS3E8&ab_channel=Yataka

      d’autre part,je ne savais pas que nous habitions une république bananière sud-américaine: jamais on n’avait vu à la télé, autant de colonnels,d’amiraux et de généraux,dont,semble-t-l la grande préoccupation est de changer de pochette chaque jour ….

      • Momo dit :

        C’est pas parcequ’on a rien à dire qu’il faut la fermer!
        C’est une nouvelle démonstration??

        De funes aurait pu (dans ses films, pas en vrai) nous faire le coup des rafales à décollage vertical sur des BPC, mais lui c’eut été pour rire… pas vous… ^^

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        @Chassepot
        Comparons ce qui est comparable, les BPC n’ont pas été vendu suite a la pression d’une partie de nos alliés suite a l’annexion de la Crimée. Certains de ses fameux alliés eux continuant a fournir des équipement de précision dont des armes à la Russie ( la Grande Bretagne pour ceux qui auraient oublié)
        La c’est deux de nos alliés qui se sont entendu, pour nous prendre un marché tout en étant incapable de répondre à la demande australienne, mettant de fait cet allié de tout le monde en position délicate.
        Pour le BPC et les Rafales voir Mirage Balzac, documentez vous un minimum…
        Votre dernière saillie était très à la mode il y a quelques années et provenait directement du 2, place Félix-Dzerjinski…

    • Plusdepognon dit :

      @ Et v’lan passe moi l’éponge
      en 2003, nous avons été mis à l’amende alors que nous disions aux USA d’arrêter de mentir comme des arracheurs de dents et que c’était une très mauvaise idée que de mettre le Moyen-Orient sens-dessus-dessous.
      https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-monde/20101011.RUE8916/le-non-a-la-guerre-en-irak-a-coute-4-milliards-a-la-france.html

      Depuis on les suit…

    • tschok dit :

      @vlan,

      Le blocage ne concerne pas le TNP, qui s’applique aux armes nucléaires ou aux dispositifs nucléaires explosifs, et pas aux moyens de propulsion nucléaire.

      Enfin, plus exactement, le TNP est susceptible de s’appliquer aux exportations ou transferts de matières ou d’équipements nucléaires, ce qui est donc le cas du réacteur des futurs SNA australiens, dont la technologie sera importée des Etats-Unis ou du Royaume Unis.

      Dans ce cas de figure, le transfert n’est pas interdit, mais il doit être soumis au contrôle de l’AIEA, qui consiste en un droit d’information portant sur une liste d’équipements précise.

      Comme vous le savez sans doute, dans le cadre du programme PROSUB, la France aide le Brésil à se doter d’une force sous-marine conventionnelle (projet SB-R) mais également nucléaire (projet SN BR), sans violer le TNP, mais pour une raison très simple: si Naval Group opère effectivement des transferts de technologies, aucun ne s’applique à la partie nucléaire de la propulsion.

      https://www.agasm.fr/le-projet-de-sous-marin-nucleaire-bresilien-sn-br-progresse/

      Cela dit, la France aurait pu prendre la décision de le faire sans pour autant violer la lettre du TNP. C’est d’ailleurs ce que les Chinois reconnaissent eux-mêmes implicitement, mais à propos de l’accord AUKUS qui, selon eux, violent l’esprit du TNP.

      Le 2 août dernier, lors de la 10e conférence d’examen du TNP à l’ONU, voilà ce que son représentant en a dit:

      « La Chine a exhorté les États parties à élaborer conjointement un nouveau plan de promotion de la coopération internationale dans le domaine des utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire avant de dénoncer la coopération en matière de sous-marins à propulsion nucléaire entre les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie, qui présente à ses yeux de graves risques de prolifération nucléaire, en contradiction avec l’objet et le but du TNP ».

      La Chine n’invoque donc pas une violation flagrante du texte, mais une contradiction des accords AUKUS avec son objet et son but. Elle y voit un risque de prolifération nucléaire.

      Source:https://press.un.org/fr/2022/cd3846.doc.htm

      De leur côté, les Australiens répondent qu’ils respectent le traité en soumettant l’opération au contrôle de l’AIEA:

      « En septembre dernier, l’Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni ont entamé des efforts trilatéraux en vue de l’acquisition par l’Australie de sous-marins à propulsion nucléaire, comme prévu dans le TNP, a poursuivi le représentant. Les trois partenaires sont engagés en faveur du renforcement du régime de non-prolifération, a-t-il dit. L’Australie agit dans la transparence, en étroite coopération avec l’AIEA, et fournit des éléments d’information actualisés au cours de cette période de consultation de 18 mois, a-t-il assuré ».

      Source:https://press.un.org/fr/2022/cd3845.doc.htm

      Donc, comme vous le voyez, le sujet est effectivement discuté, mais pas sur le plan de la légalité stricte (la conformité à la lettre même du texte du traité). Les Chinois se situent plus sur ce qu’on appellerait en France « l’esprit » du texte.

      Le blocage qui me parait plus sérieux, c’est le mouvement anti-nucléaire, qui reste puissant en Australie et qui pourrait faire opposition au projet, surtout quand les Australiens entreront dans le vif du sujet (combien ça va coûter, qui va faire quoi, quels sont les délais de livraison, y-a-t-il un trou capacitaire, etc?).

      Les Australiens se sont non seulement comportés comme des gougnafiers, mais ils ont surtout très mal conduit leur affaire et ils se sont mis dans une position assez délicate: quoi qu’il arrive, ils semblent condamnés au trou capacitaire, alors que leur objectif premier était de consolider la constitution de leur force sous-marine sur le long terme.

      Si vous rajoutez à la gestion calamiteuse de ce projet la forte opposition d’un mouvement anti-nucléaire, qui pourrait très bien reprendre en vigueur, vous aurez une idée de l’accumulation d’emmerdements qui attend sereinement le gouvernement australien actuel, comme ses successeurs, pour les 20 prochaines années.

      C’est plutôt là que j’entrevois une source assez inépuisable d’ennuis, pas dans l’hypothétique violation du TNP, qui reste, je crois, un argument essentiellement rhétorique.

  12. mich dit :

    Et le Royaume Uni ? au passage vous prendrez un petit morceau de NGAD , non ? plus sérieusement ,en tout cas cela irait loin dans la coopération ………..intégration .

  13. EchoDelta dit :

    La priorité pour l’Australie me semble plutôt sur la marine et l’aéronavale. Le bombardement stratégique longue distance me semble pas une priorité même si cela peut représenter une menace crédible pour la Chine, des missiles de sous marins sont plus « surprenant » et moins contrôlable que des bombardier longue distance, fussent ils « invisible » aux radars actuels.
    Cette annonce sonne juste comme un « je ne m’interdit rien avec mes alliés » prôné par les USA à destination de la Chine.

  14. Frede6 dit :

    Pour memoire, l’Australie a été le seul client export du F111. Ca peut créer des liens 😉

  15. Frédéric dit :

    Rappelons les F-111, commandés en 1963, premier livré en 1968, opérationnel de 1973 a 2010. Je pense que c’est le seul vrai bombardier à réaction que les États-Unis ont exportés.

  16. Lado dit :

    Plus le temps passe plus la perspective de recevoir des SM nucléaires d’attaque UK ou US avant 2040+ s’éloigne..one ne parle même plus de construire un SM en Australie!
    Une déclaration pour dévier la pression médiatique ?
    La defense de l’Australie passe d’abord par des alliances avec les voisins du N : Indonesie , Timor,Salomon,ect , Avec la France en NC (13 aeroports, une base Navale ,construite par les Americains en 1942.), avec Fidji et Tuvalu ect
    Politique d’aide ,de présence économique ,culturelle et ..militaire..Les australiens ne semblent « plus savoir ou ils habitent »?
    Ensuite avoir qq avions pour bombarder la Chine,…, disons que cela ne saute pas aux yeux comme une évidence!

    • tschok dit :

      @Lado,

      Effectivement, vue de ce côté-ci du globe terrestre, l’évidence de la chose ne nous saute pas aux yeux. Mais peut-être que sur place, le point de vue est différent.

      En Europe, on observe que plus on est proche de la Russie, moins on la trouve sympa, et plus on achète des F35, des Apache et des Abrams. Il se passe peut-être la même chose en Asie: plus on est proche de la Chine, plus on flippe?

      Faut se mettre dans l’atmosphère locale.

      Les Australiens sont un peu dans la même position que l’Allemagne, mais en sens inverse: l’Allemagne achetait du gaz russe, et l’Australie vend à la Chine ses matières premières et son charbon.

      Dans les deux cas, ils nourrissent l’ogre qu’il y a en face. Tant qu’il n’a pas trop d’appétit, ça va. Mais l’ogre finit toujours par dévorer tout ce qu’il y a autour de lui. L’Allemagne semble l’avoir finalement compris. Les Australiens sont en chemin, je dirais.

      Savoir que vous êtes au menu d’un ogre, ça change votre vision du monde, vous savez? Nous, en France, on n’a pas du tout ça en tête. On est très en retrait par rapport à tout ça. La Russie, c’est loin, la Chine aussi. Pour nous atteindre, il faudrait envahir nos alliés, on est globalement très peinard. On peut se faire les arbitres du bon goût dans les relations internationales sans prendre de risques, puisque rien ne peut nous atteindre.

      Même si les déclarations publiques de l’Australie sont très certainement une annonce qui recherchent un effet d’annonce, il est néanmoins tout à fait possible et plausible qu’elles soient alimentées par des craintes sérieuses, profondes et durables.

      Autrement dit: ok, c’est du cinoche, mais n’empêche que les Australiens ont sérieusement la trouille. D’ailleurs, s’ils n’avaient pas les jetons, pourquoi faire du cinoche?

      Pourquoi annoncer au monde entier qu’ils vont accueillir les bombardiers américains du futur de la mort qui tue, alors qu’ils ne sont même pas encore en service? Seulement pour faire diversion en interne, à cause de cette histoire de sous-marins qui prend l’eau?

      L’Australie est une démocratie, elle est naturellement équipée pour faire diversion, ce ne sont pas les sujets qui manquent: l’insécurité, l’immigration, les feux de forêt, la pandémie, pffff! Pareil que chez nous. Les sujets nous manquent? Bon alors?

      Si vous voulez faire diversion en racontant des conneries, vous n’avez que l’embarras du choix, inutile d’aller s’engueuler avec les Chinois. En passant pour celui qui menace, en plus. On parle de bombardiers stratégiques furtifs, pas d’un système de défense anti-missiles, ou autre système de défense. C’est pas très habile.

      Pour ma part, je crois qu’il y a une réelle inquiétude, et même une certaine fébrilité. Je ne pense pas qu’il faille y voir une feinte ou un truc compliqué. Ils ont les jetons des Chinois, ils ont signé un accord avec les Brits et les Amerloques pour faire corps face à l’ennemi commun, et là, en toute simplicité, ils expriment leurs craintes.

      Et que font des mecs quand ils ont les jetons? Ils sont agressifs. Et un mec agressif, ça fait quoi? Ben ça vous menace. Ca c’est un truc cohérent pour moi.

  17. Nico from UK dit :

    A jouer les toutous agressifs des américains l’Australie risque de se réveiller un jour avec une partie de son territoire occupé par l’armée chinoise si une guerre totale venait a éclater entre les US et la Chine.

    • Cricetus dit :

      @Nico from UK
      C’est vrais que la Chine impérialiste préfèrerait régler les différents qui s’accumulent avec l’Australie en tête à tête.
      Budget de la défense chinois (officiellement): 209 milliards officiellement
      Budget de la défense australien: 27 milliards
      C’est un peu comme La Russie avec l’Ukraine, n’est ce pas?

  18. Ulysse_s dit :

    Trop fort ces Ricains : Après avoir vendu aux Australiens des SNA qui ne seront jamais construits, ils vont construire des B21 qui ne leur seront jamais vendus.
    C’est un métier

  19. farragut dit :

    A deux milliards de dollars (australiens ?) pièce, j’espère pour les Australiens que les B-21 livrés (quel est l’équivalent de la Saint Glinglin dans leur calendrier religieux ?) seront aussi à propulsion MHD (pour l’hypersonique) et à génération électrique nucléaire embarquée (pour la persistence sur zone).
    Si ce n’est pas le cas (mais je n’ai pas encore lu la brochure commerciale), il faudra que les Britanniques refilent les B-2 hypersoniques « prêtés » par les Américains, dans le cadre des bonnes relations AUKUS…
    Il n’y a pas que les SNA à uranium enrichi de qualité militaire dans la vie ! 😉
    Au fait, pourquoi Naval Group n’a-t-il pas tenté de refiler du MOX pour les réacteurs nucléaires des SNA proposés initialement à l’Australie, en faisant miroiter la récupération du plutonium (surgénéré) grâce à notre géniale filière de retraitement chimique ?
    Les Australiens auraient pu disposer des SNA, du centre de retraitement, et du Pu pour leurs moyens de dissuasion…
    Pas tout compris à leur choix « de souveraineté » ! 😉
    Après tout, livrer des EPR à la Chine, avec le centre de retraitement, c’est comme « donner » des SNA basés « à terre », non ?
    Et pour le savoir-faire de construction des sous-marins nucléaires océaniques, on avait déjà donnée (aux Chinois) la technologie d’isolation secret défense pour le labo P4 de Wuhan.
    Qui a dit que les Français tenaient un double discours ? Armer l’adversaire ET la cible potentielle, ce n’est pas du bon business « Choose France » à la Macron ? 😉

  20. PK dit :

    800 millions à l’achat l’unité… 70 millions de MCO annuel (prévisionnel… parce que la réalité).

    Budget de la défense australienne : une vingtaine de milliards de dollars US.

    Capacité à s’équiper d’un gouffre financier comme ça : à peu près nulle… Ou alors un appareil, pour le symbole.

    Pour le même prix, ils peuvent avoir entre 10 et 15 Rafales. De quoi défendre leur île sans risque, et taper loin s’ils en ont envie.

    • Cricetus dit :

      @PK
      Taper loin? Par rapport à un bombardier stratégique cette remarque est ridicule.
      Dans un environnement non permissif ce sera sans réservoirs de convoyage et sans ravitailleurs.
      Et surtout la nécessiter de rentrer sur le plein interne une fois les réservoirs externe largués.
      Donc même pas 1000 Km de rayon de combat…
      La Chine est à 4200 Km…
      Et la mer de Chine à été transformée en glacis (radar, système surface-air)
      Et il faut survoler avant des pays qui refuseront pour ne pas s’impliquer (Indonésie, Malaisie).

      • PK dit :

        Savez-vous que l’environnement permissif commence à la frontière de la Chine ? Donc un Rafale peut décoller sans souci et se faire convoyer jusqu’à l’arrivée par des nounous. Sans risque.

        Quant à ne pas survoler des pays dans une région qui est composée à 99% de flotte, comment dire… Vous êtes ridicule.

        Donc, les bombardiers US ne servent à rien aux Australiens, si ce n’est donner aux Américains une allonge dans le secteur en contrôlant l’Australian Air Force. Pour les Australiens qui n’ont aucun besoin de ce type d’engin, des tas de Rafales (ou des bons chasseurs) seraient bien plus utiles. Ils pourraient largement assurer la couverture du pays au cas où les Chinois voudraient les attaquer (parce que c’est coton d’attaquer un pays à 4000 km de ses frontières, mais ça devient très coton quand il est équipé d’une super aviation qui peut pilonner les convois pendant 4000 km).

        Et éventuellement, histoire de bien faire chier les Chinois, d’aller les taper de temps en temps sur des raids chez eux (cela suppose d’avoir une flotte de ravitailleur, mais elle est nécessaire de toute façon pour taper toute tentative d’invasion). Le Rafale est mixte, donc ce serait sans doute le jouet idéal pour eux (s’ils n’étaient pas si cons). Mais en attendant, comme ils préfèrent lécher les Américains, un bon F-15 serait sans doute bien : à défaut d’aller taper la Chine, ils pourraient au moins servir à défendre leur île.

        • Cricetus dit :

          @PK
          « Savez-vous que l’environnement permissif commence à la frontière de la Chine »
          Mais bien sûr…
          Dans une ribambelles d’Ilots de la Mer de Chine les chinois ont maintenant installés des pistes pouvant recevoir des jets (chasseurs dont des furtifs équipés de radar et de missiles AESA, et surtout des AWACS), des radars à longue portée (avec des radars AESA) et des système SAM à longue portée (le HQ-9: encore AESA).
          Rappel: les ECM sont quasi impuissantes contre les radars AESA.
          En cas de conflit bon courage pour traverser tout cela avec des avions non furtifs… et encore plus avec leur ravitailleurs…
          Ah oui: un autre petit rappel: la Mer de Chine du sud au Nord ça fait 2000 Km…
          Donc il faudra mettre beaucoup de ravitailleurs en Mer de Chine…
          « Quant à ne pas survoler des pays dans une région qui est composée à 99% de flotte, comment dire… »
          L’Indonésie, c’est pas le pays dont le cœur balance entre le Rafale, le F-18 ou le F-15?

          • Cricetus dit :

            Suite de ma réponse à PK:
            « mais ça devient très coton quand il est équipé d’une super aviation qui peut pilonner les convois pendant 4000 km »
            Vous ne saisissez pas très bien les subtilité des opérations aéronavales. Pour rechercher des convois ou une flotte ennemie équipé de système Surface Air à longue portée avec des radars AESA même problème que précédemment: les chasseurs bombardiers non furtifs sont un très mauvais choix: peu d’endurance, vulnérables.
            Le B-21 pour les même missions allie toute les qualité: endurance pour patrouiller, faible risque d’être détecté.
            Concernant la première qualité cela fait longtemps que les américains coïncidèrent qu’un des cœurs de missions pour les B-1B et les B-52 c’est l’antinavires.

  21. Raymond75 dit :

    Comme c’est dommage que l’Australie n’ait pas fait confiance à la formidable puissance que la France a déployé dans le Pacifique !

  22. penandreff dit :

    L’Australie possédait des bombardiers F111, vu les distances des B21 seraient plus logiques que des F35; ce genre d ‘équipements (B21, sous-marins nucléaire etc) sera toujours sous contrôle US pour la bonne raison que l’Australie (comme le UK) sera incapable dans faire le MCO, L’Australie comme les UK ont décidés de passer sous le parapluie protecteur US, vu des USA L’Australie et le UK doivent participer à l’effort financier militaire US
    beaucoup d’Australiens mais aussi d’Anglais rêvent que leurs pays deviennent des nouveaux états des USA

    • Manu34 dit :

      Bien vu ! L’Australie était déjà le seul client export du F.111 il y a des décennies, et ça ne doit rien au hasard, pas plus que son intérêt pour le B.21…

    • Cricetus dit :

      @Penadreff
      « vu les distances des B21 seraient plus logiques que des F35 »
      Pas la même mission: les F-35 sont des chasseurs bombardiers. Ils peuvent assurer la défense anti aérienne et anti navires des approches de l’Australie, Les B-21 pourraient eux porter le feu en Chine continentale.

  23. Propergol dit :

    C’est la réalité du Five Eyes sous d’autres formes. Rien de nouveau. Les anglo-saxons bossent ensembles.

  24. Check point Charlie dit :

    Les US remettent au goût du jour les pires moments de la guerre froide. Oui la Russie est fautive vis à vis de l’invasion, oui les Chinois sont belliqueux mais que sont alors nos amis américains? De gentils gars qui prennent le bonheur et la paix, la démocratie (tant qu’elle arrange les affaires outre-Atlantique). Nan, les US font ce qu’ils savent faire, créer le chaos pour exister et faire fonctionner le complexe militaro-industriel. L’Australie est en passe de devenir le plus gros porte avions pacifique sud pour contrer les chinois (pas les contre pour les valeurs, on s’en fou mais bien pour le buisness). De toute façon Hollywood va nous pondre des séries et films vantant l’action américaine (des gentils) contre les autres non buissnesso-américanophile (les méchants). Les américains ont besoin d’un ennemi solide, le djihâdisme était trop difficile à cerner et ne représentait pas réellement une menace étatique, non ils leur faut un ennemi état. Pour les Australiens, perdu dans le sud, seul, c’est malheureusement la seul chose à faire, se soumettre aux US-OTAN.

  25. Alex dit :

    L’Australie passe sa comm…… Avec les accords passés pas l’ancien gouvernement, la patate risque de rester chaude un moment tout a été vendue sur l’hôtel de AUKUS donc maintenant faut arriver à garder tous le monde en haleine , donc dire qu’on est intéressé par un avion qu’on ne pourra pas avoir fait partie du bidule, comme les sous marins qu’on peut pas avoir non plus et le reste n’en parlons pas….En gros l’Australie va devenir un immense porte avion US avec un peu de matos en location, une sorte de grande reserve de matière première. Le pire pour eux c’est que ces choix vont être irrémédiable pour les 30 voir 50 années à venir

  26. breguet dit :

    On peut penser que cala finira certainement comme pour les SNA: SNA US basés en Australie et B2et B21 sur les bases australiennes…

  27. Jre91 dit :

    Curieux, car les US n’ont jamais exportés ni de B52, ni de B1, encore moins de B2, et même pas de F117.
    Je pense que l’on est dans les annonces à l’égard de la Chine, mais peu probable que ces ventes se concrétisent.
    Déjà que pour les SNA ce n’est pas gagné.

    • Manu34 dit :

      Non, mais ils ont déjà exporté, une seule fois, un très gros appareil à forte charge utile et long rayon d’action; le F.111. Et c’était à l’Australie justement…

  28. André . D dit :

    Merci Anfo… Pour un peu de bon sens et d , apaisement Envers tous ces re. faiseur du monde bien au chaud derrière leurs téléphones , quelle dévoreuse démoniaque cette bulle internet.. sortez prendre l ‘air . En 45 mon père après 5ans de captivité savait très bien qui lui ouvrait les portes de la liberté et de l’espoir … Qui possède toujours des camps de concentration aujourd’hui ? C’est ça continuons de cracher sur sur ceux qui loin d être parfait nous aideront plus sûrement à fortifier un rempart contre les faiseurs de goulags.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      — En 45 mon père après 5ans de captivité savait très bien qui lui ouvrait les portes de la liberté et de l’espoir …
      Pour votre information ce sont les soviétiques qui ont libéré le plus grand nombre de camp de concentration, mais ce n’est pas a eux que vous faites allusion.
      Vous allez être surpris d’apprendre que ce sont les USA qui possède le plus grand nombre lieu d’internement ou le droit quel qu’il soit n’a pas sa place. et ce à travers le monde afin d’échapper a la loi US qui est pourtant depuis 2001 est assez permissive sur ce sujet.
      Vous avez entendu parlez de Guantanamo sans aucun doute, mais il y en a d’autre dans des pays « amis », Pologne, Kenia, Somalie, Ethiopie l’Allemagne à fais fermer les centres de détention et interdit les transfert via son territoire.
      Diégo Garcia, cette ile de l’océan indien, ou les USA ont contraint les Britanniques à « libérer » les Chagossiens de leur terre pour pouvoir étendre les activité militaires US. Ile autour de laquelle gravite une quinzaine de navires prisons, dont les plus connus sont USS Bataan, L’USS Peteliu, USS Ashland…
      Les Américains qui on libérés l’Europe en 1945, ne sont pas ceux de 2022, et je ne suis pas certain que ceux de 1945 apprécie ceux du 21em siècle.
      Cap’tain America c’est juste une allégorie, bien loin de la réalité

  29. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Les États-Unis pourraient fournir des bombardiers B-21 Raider à l’Australie ]

    Deux commentateurs ont évoqué à juste titre le précédents du F-111 ! C’est quelque part une  » madeleine de Proust  » pour Mézigue puisque adolescent dans le numéro de l’  » Encyclopédie de l’aviation  » consacré à ce avion il était question des problématiques de sécurité dans la région et on nous expliquait pourquoi la vente de cet avion a constitué une menace pour l’Indonésie . Plus tard je l’ai vu en Allemagne au cours d’un voyage , en phase d’atterrissage et je me suis retrouvé dans la position de  » platoon  » … ;0)

    Le deuxième article du Lowy institute remet justement en perspective les projets d’acquisition du B-21 à l’aune de l’achat du F-111. Le premier nous indique que quand on programme militaire s’étale un peu trop sur le temps , des problématiques de sécurité peuvent devenir obsolètes .

     » We should, however, remember that the (then nuclear-capable) F-111 was purchased to give Australia the ability to strike Indonesia, but which took so long to bring in to service that the nature of our relationship with our giant neighbour had, in the meantime, totally changed.

    https://archive.lowyinstitute.org/the-interpreter/raaf-growling-not-purring
    https://www.lowyinstitute.org/the-interpreter/when-our-security-makes-neighbours-feel-vulnerable

    Maintenant sur l’  » Americanisme  » des Australiens , il commence vraiment avec le bombardement de Darwin en février 1942 et de la prise de conscience sur l’île-continent de sa vulnérabilité .
    Les commentateurs Australiens favorables à une alliance avec les EUA ne se privent pas de faire de l’historicisme et d’évoquer Pearl-Harbor pour justifier le pacte AUKUS .

    https://uk.news.yahoo.com/80-years-australias-pearl-harbor-000244347.html

    https://www.youtube.com/watch?v=VbD_kBJc_gI