Futur hélicoptère d’attaque de l’armée italienne, l’AW-249 NEES a effectué son premier vol

En 2017, le gouvernement italien notifia au groupe Leonardo SpA un contrat de 487 millions d’euros pour développer l’AW-249 NEES [Nuovo Elicottero da Esplorazione e Scorta], un nouvel hélicoptère d’attaque destiné à remplacer l’A-129 « Mangusta », en service au sein du Comando Aviazione dell’Esercito [aviation légère de l’armée de terre italienne, ndlr] depuis le début des années 1990.

Par la suite, Leonardo SpA s’est rapproché de l’industriel polonais PZL-Świdnik pour nouer une coopération dans la mise au point de cet appareil, l’objectif étant de le soumettre au programme Kruk [« corbeau » en français] lancé par Varsovie afin de remplacer les Mil Mi-24 « Hind » encore utilisé par les forces polonaises. Seulement, l’AW-249 étant encore à l’état de projet, il a depuis été éliminé de l’appel d’offres.

Le vol inaugural vol du prototype de l’AW-249 aurait normalement dû avoir lieu en 2020. Mais les circonstances [pandémie de covid-19, ndlr] en auront décidé autrement. Finalement, cet apparail, portant le numéri de série CSX82069, a décollé pour la première fois le 12 août dernier, depuis la piste de l’usine que possède Leonardo SpA à Vergiate. Cette information a été révélée par le site spécialisé Key Aero. Elle n’a toutefois pas encore été officiellement confirmée par le groupe italien.

Plus imposant que l’A-129 « Mangusta » qu’il doit remplacer, l’AW-249 « NEES » disposera d’une motorisation plus « musclée » puisqu’il sera équipé de deux turbomoteurs CT7 -8E6 de General Electric. Conçu selon une architecture ouverte et devant disposer d’une plus grande capacité offensive que son prédécesseur, cet hélicoptère sera doté de systèmes de communication numériques, de contre-mesures électro-optiqies, d’un DIRCM [Direct InfraRed Counter Measures] et d’un récepteur d’alerte radar ELT\162. En outre, son système de mission lui permettra de contrôler des drones.

Devant avoir une signature radar réduite, l’AW-249 pourra emporter un canon TM197B de 20 mm [fourni par OTO Melara], jusqu’à quatre nacelle de roquettes SNED ou Hydra 70 [pouvant être utilisés avec le kit APKWS, pour Advanced Precision Kill Weapon System], des missiles antichar Rafael [ou Brimstone] et des missiles anti-aériens MISTRAL ou Stinger.

L’Esercito Italiano envisage d’en commander au moins de 48 exemplaires afin de pouvoir commencer à remplacer ses A-129 « Mangusta » à partir de 2025. En clair, Leonardo n’aura pas de temps à perdre pour mener à bien les essais de l’AW-249.

Photo : Leonardo SpA

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

158 contributions

  1. Le Breton dit :

    « puisqu’il sera équipé de deux turbomoteur CT7 -8E6 de General Electric »

    J »ai toujours pensé que les hélicoptères de conception italienne avaient des moteurs conçus dans la Botte.

    • Tannenberg dit :

      Pour le coup Piaggio, et la souveraineté italienne sur ce programme, ont été sacrifié sur l’autel de la re-assurance de l’allié transatlantique, on reste sur ce schéma depuis quelque temps déjà chez les italiens, avec qq exemples dans les 2 sens: la ligne d’assemblage F-35 sur leur sol, la fourniture du design des futures frégates US (même si c’est plus pour le symbole qu’autre chose), aujourd’hui les turbines GE sur la Mangusta… et j’en oublie sans doute.
      Perso je trouve que la France se débrouille mieux en terme de souveraineté pour l’instant.

    • AlexS dit :

      Il n’y a jamais eu de moteurs d’hélicoptères développés en Italie. Agusta a même commencé avec les conceptions d’hélicoptères américains AB-204, AB-212, AB 412.

  2. Prof de physique dit :

    Question aux experts :
    le tigre est il un échec ?

    • Sonata dit :

      Technique sans doute pas.
      Industriel sans aucun doute.

    • AirTatto dit :

      Le Tigre est un hélicoptère d’attaque léger alors que les concurrents sont des hélicoptères d’attaques lourds. (Tigre 6600T max vs Apache 10,5T max).
      Le AW-249 est également un hélicoptère d’attaque lourd de l’ordre de 8,5T max. Aujourd’hui, l’Alat fait des miracles avec les hélicoptères légers mais évidement au détriment de blindage, d’équipements et d’armements. Ce débat était le même durant la seconde guerre mondial quand des A6M2, des BF-109 et des FW-190 ce confrontaient aux Spitfire, P-47, P-51.

      Je pense que le savoir faire de l’Alat profite au Tigre qui serait aux USA l’équivalent du AH-1 SuperCobra des Marines qui donne 4,6T max.
      Donc pas un échec très clairement mais qui va souffrir du manque de client sur le segment hélicoptère léger vs le mastodonte de la catégorie lourd qui est le Apache.

      • précision dit :

        Pour compléter l’argument; l’AW129 que remplace l’AW249 était léger. Le supercobra était léger mais il a été remplacé depuis quelques années chez les Marines par le viper qui fait presque le même poids que les apaches.

        Bref, la nouvelle génération d’hélico d’attaque est plus lourde. Ce n’est pas surprenant, l’évolution vers des machines généralement plus lourdes se retrouve dans toutes les armées.
        Le coût de ces machines évolue encore plus vite à la hausse, et probablement leur consommation de ressources naturelles non renouvelables aussi…

      • Aymard de Ledonner dit :

        Pas vraiment d’accord. La différence de masse entre l’apache et le tigre est due majoritairement à l’usage massif de composites pour le tigre d’une conception beaucoup plus récente que l’apache. De ce fait comparer les 6 tonnes « composite » du tigre avec les 4,6 tonnes « acier » du supercobra n’est pas pertinent.
        L’usage n’est de toute façon pas le même. Le tigre (dont le nom n’est pas mal choisi) dispose d’une maniabilité sans comparaison avec l’apache. Il est conçu pour pouvoir évoluer au plus près du relief pour pouvoir l’utiliser pour se dissimuler. Il peut donc se déplacer rapidement en crabe ou en marche arrière. C’est une vision différente de celle retenue pour l’apache plus proche du « tank volant ».
        On retrouve un peu le souci de vitesse qu’il y a eu pour le leclerc, avec sa motorisation spécifique, ou le caesar.

        • BBA dit :

          Pas du tout !! Au Mali, un Tigre a reçu 29 projectiles de petit calibre dans le caisson. Un a même traversé le « blindage » pour endommager la jauge de carburant !! Et vous dites que c’est l’équivalent de l’Apache ????

          • Aymard de Ledonner dit :

            Je n’ai jamais dit cela. Et j’ai même écrit que la vision qui avait présidé à sa conception était différente.
            Par contre la jauge de carburant, on s’en fout. L’équipage est rentré vivant avec son appareil donc le tigre a fait le taf.

      • NRJ dit :

        @Airtattoo
        Au niveau du blindage, le Tigre est dimensionné pour résister aux mêmes calibre que l’Apache. Il est plus léger cependant grâce à sa structure composites.

        • Raptor dit :

          @NRJ
          Non le Tigre n’est absolument pas capable d’encaisser ce que peux encaisser un Apache et c’est tout a fait normal puisque ce sont deux visions différentes. Comme dit plus haut l’Apache est un char volant.
          Le blindage du Tigre se résume aux sièges et quelques plaques de blindage au niveau du cockpit.

          • NRJ dit :

            @Raptor
            Apparemment, la structure du Tigre peut résister aussi à du 23 mm des canons antiaériens russes (https://aviationsmilitaires.net/v3/kb/aircraft/show/1986/eurocopter-ec665-tigre). Après vous avez peut-être de meilleures infos. Ca m’intéresse en tout cas.

          • Ulysse dit :

            le blindage de l’apache représente environ 15% de son poids à vide ! Le Tigre est loin du compte come rappelé par Raptor.

          • NRJ dit :

            @Ulysse
            « Le Tigre est loin du compte come rappelé par Raptor. ». A quel point est t’il loin du compte ?
            Par ailleurs n’oubliez pas que le Tigre utilisé des composites.

            Je ne serais pas étonné que l’Apache soit plus blindé globalement. Mais le Tigre l’est peut-être plus qu’on ne le pense.

    • Paré dit :

      Je me le demande au vu des réactions allemandes et australiennes…

    • VinceToto dit :

      Je trouve cette analyse de la DGA très pertinente malgré le parti pris obligatoire: https://www.defense.gouv.fr/dga/actualites/lancement-renovation-a-mi-vie-helicopteres-reconnaissance-dattaque-tigre
      (J’ai failli répondre: Le Tigre un hélico, le Griffon un véhicule terrestre, le Jaguar n’aime pas l’eau, FELIN lourd et pas souple, SCORPION=gros Bug, etc. . Ils vont pas bien dans leurs tête, normal que leurs projets soient foireux à leur image, mais faut quand même éviter de se faire tirer dessus).

    • Plusdepognon dit :

      @ Prof de physique
      Vu le coût de sa MCO et sa très faible disponibilité aux alentours de 30%, le Tigre est un échec industriel complet.
      Un cas d’école.

      Les pilotes en revanche lorsqu’ils volent avec et nos pax qui sont en dessous doivent eux être contents de les voir.

      Ce qui permet au passage de se souvenir de quelqu’un.
      https://lavoiedelepee.blogspot.com/2021/09/pour-le-caporal-chef-maxime-blasco.html

  3. Aramis dit :

    Au lieu de se prendre un vent par les Allemands sur le Tigre mk III nous aurions mieux fait d y participer pour remplacer le Tigre.

    • Sorensen dit :

      Lors du détaille du fond d’urgence de 100 milliards pour la Bundeswehr, le ministère de la défense allemand a précisé qu’il était en discution avec l’Italie pour l’achat de cet appareil pour remplacer ses tigres et les USA pour des Apaches. Toujours à côté de leurs pompes les Français.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Bien sur, les US vont remplacer leur apache par cet hélico de conception similaire mais avec moins d’emport et de plus italien….Et la marmotte….

        • Sorensen dit :

          Vous êtes défoncé?

        • Klein dit :

          Pour info
          Leonardo vient de livré les quatre premiers hélicoptère MH-139A Grey Wolf (sur base du model AW139 de Leonardo) aux USA U.S. Air Force pour remplacer les UH-1N. Leonardo devrait fournir 80 MH 139 A Grey Wolf aux USA. Boeing s’occupe de l’armement et de l’assistance. Cela confirme les compétences de Leonardo sur tous ses produits.

      • JC dit :

        En parlant de pompe…..

      • Aramis dit :

        Trop naïfs face au coups fourrés allemands.

      • lgbtqi+ dit :

        « discution » (!!!) devient la nouvelle faute endémique, après « tord » (!!!).

        L’orthographe veut : discussion et tort.

        • Sorensen dit :

          Non c’est faux, « discution » n’est pas une faute -si ce n’est pour de vieux garçon enfarinés- et n’a rien de nouveau. Aucune raison d’utilisé un participe passé.

      • L'Alacrite dit :

        Pour un surdiplômé de la Realschule F. Krupp, la maîtrise de la conjugaison et de l’orthographe semble assez aléatoire.

    • HMX dit :

      Aucun intérêt. L’appareil se positionne clairement comme le concurrent du Tigre, et non son remplaçant…

      En revanche, il n’est pas interdit de réfléchir dès à présent au remplacement de notre flotte de Tigre, ou plus exactement à son renforcement : avec 67 appareils, l’ALAT est clairement en deçà du minimum. Une partie (et à terme, on espère la totalité !) de cette flotte va être rétrofitée au standard mk3. C’est bien, mais ça n’augmentera pas le format de la flotte.

      La question qui se pose, c’est donc de savoir comment nous allons renforcer cette flotte. La réponse la plus simple serait bien sûr une nouvelle commande de Tigre, au dernier standard. Mais cela signifierait de poursuivre le travail et le partage industriel avec les allemands, qui ont clairement fait une croix sur le Tigre en achetant l’AH-64.

      On peut donc imaginer d’autres options :
      – Concevoir en coopération un nouvel hélicoptère destiné à compléter le Tigre « par le haut » : en clair un concurrent à l’AH-64 ou aux Mi-28/KA-52. Ce nouvel appareil pourrait par exemple prendre la forme d’un Tigre agrandi et remotorisé, à l’image de l’AW-249 comparé à son « petit frère » AW-129.
      – Concevoir un drone destiné à compléter le Tigre « par le bas », et à jouer le rôle d’équipier du Tigre : c’est déjà en partie prévu, en lien avec le standard mk3. Reste à voir quel niveau d’ambition nous fixerons pour ce drone : simple appareil d’observation/éclaireur, ou véritable équipier armé…
      – Une combinaison des 2 points qui précèdent.

      • Aramis dit :

        Nous avons besoin de remplacer le Tigre.

        • Fralipolipi dit :

          @Aramis
          Pas tout de suite, car le Tigre Mk3 sera très bon, pendant encore un bon moment.
          Mais l’autre motif pour ne pas se presser est que la techno qui sera utile, et surtout « nécessaire », au successeur du Tigre n’est toujours pas en fin de développement.
          Il s’agit de la propulsion hybride, déjà expérimentée avec le X3, et qui le sera encore bcp plus avec le Airbus Racer, dont le prototype ne devrait plus tarder à sortir du hangar.
          .
          Un helico de combat doit pouvoir aller loin et le plus vite possible (plus vite que l’adversaire). Et sa vitesse est son meilleur allié face aux défenses Sol-Air … qui sont si dangereuses pour les hélicos en général (du fait de leur relative lenteur, justement).
          La techno de propulsion hybride n’est donc pas une option pour l’avenir, mais un passage obligé.
          .
          Ici, avec le AW 249, l’Italie ne fait que rattraper son retard.
          Et ce n’est pas l’étape qui nous intéresse.

          • Aramis dit :

            Le Tigre est une cata en terme de MCO et de taux de dispo il faut arrêter les frais notamment le coût astronomique du mk3.

          • Ulysse dit :

            La vitesse n’est pas le meilleur allié de lhelico face aux missiles sol air. 450km/h (hybride) ou 300km/ h c’est toujours trop lent. Le meilleur allié de lhelico est sa capacité a voler très bas et a se dissimuler derrière le masque des reliefs . Les hélico de combat dronises, agissant de façon isolée ou en complément et en avant d’un hélico piloté, sont la voie d’avenir.

          • NRJ dit :

            @Aramis
            Vous pensez sérieusement qu’en ayant un hélicoptère plus lourd que le Tigre, on va réduire le coût d’heure de vol ?

            Concernant le taux de disponibilité, les australiens arrivaient à en tirer 65 % de taux de disponibilité en 2018. Et en opération, 90% des Tigres sont opérationnels. En quoi le Tigre est t’il une « cata » ?

            Sinon le coût astronomique prend possiblement en compte la maintenance du MK3 sur 20 ans. Si c’est le cas, il n’y a rien d’astronomique.

          • Fralipolipi dit :

            @Ulysse
            Vous oubliez une bonne grosse partie du sujet.
            Un aéronef qui va vite restera moins longtemps dans une zone dangereuse (connue ou non) correspondant à la portée d’une défense Sol-Air, et se faisant il laissera moins de temps à l’ennemi pour la détection, le ciblage et le tir.
            Quelle que soit la vitesse, c’est une problématique pour tout aéronef.
            .
            Alors oui, le vol bas est aussi conseillé , et oui, on cherche aussi les masques du relief … lorsqu’il y en a (rien de nouveau à l’ALAT).
            Pour les drones vers l’avant, c’est aussi un facteur de sécurité, mais d’une part, ce n’est pas pour tout de suite (pas encore de projet concret lancé), et d’autre part, cela ne retire rien à l’intérêt majeur de bénéficier de plus de vitesse et de mobilité pour l’hélico piloté.

          • Aramis dit :

            @NRJ le coût à l’heure de vol n’est pas proportionnel au poids.

            « Concernant le taux de disponibilité, les australiens arrivaient à en tirer 65 % de taux de disponibilité en 2018 » Faux les 22 machines ont volé en moyenne annuelle deux fois moins que le minimum fixé.

            « Et en opération, 90% des Tigres sont opérationnels. » 28 Tigre (sur 67 au total) étaient disponibles fin 2021, tout compris. Soit 41%, si votre stat est vrai c’est donc moins en moyenne car les 41% sont obtenus en incluant ceux qui ont 90% en OPEX. Sachant que le coût à l’heure de vol est trop élevé pour un hélico de ce type. D’où le fait que la Minarm ait fait de remontrances publiques à Airbus tellement cet hélico est catastrophique financièrement. Vous donnez le baton pour vous faire battre.

            « Sinon le coût astronomique prend possiblement en compte la maintenance du MK3 sur 20 ans. Si c’est le cas, il n’y a rien d’astronomique. » Ce n’est pas le cas, et pour cause car on ne voit pas quel crétin pourrat inclure dans des coûts passés et actuels des coûts futurs encore inconnus.

            Allez à la niche.

          • NRJ dit :

            @Aramis
            Le poids a une influence non négligeable sur le coût de l’heure de vol, surtout pour un hélicoptère. Ca consomme un peu plus que votre clio ces oiseaux là.

            « Faux les 22 machines ont volé en moyenne annuelle deux fois moins que le minimum fixé. ». Je ne sais pas à quel chiffre vous faites référence, mais en 2018 les Tigres australiens avaient 65% de disponibilité. Vous pouvez cracher sur ce fait, mais il n’en reste pas moins exact. Je compatis à votre tristesse…

            « Sachant que le coût à l’heure de vol est trop élevé pour un hélico de ce type. ». Ah bah oui un hélicoptère d’attaque au sol, ce n’est pas gratuit. Vous me faites penser aux australiens qui se plaignaient que le Barracuda coûtait des milliards de dollars. Ben oui ça coûte cher. C’est pas un aspirateur qu’on achète là, c’est du matériel militaire de haute technologie capable d’être utilisé dans des conditions dangereuses et de résister à des armes de guerre. Vous avez plus pitoyable comme argument ?
            Après oui c’est le droit du mindef de faire des remontrances. Ils sont dans leur rôle.

            « Ce n’est pas le cas, et pour cause car on ne voit pas quel crétin pourrat inclure dans des coûts passés et actuels des coûts futurs encore inconnus. ». Ca s’appelle faire un contrat. Air France fait des contrats pour son approvisionnement en kérozène. Du coup quand ils en achètent pour 2 ans, peu importe le coût de ce kérozène pendant ces 2 ans. Même si le pétrole voit son prix être multiplié par 10 pendant ces 2 ans, Air France s’en moque, car leur contrat est toujours en vigueur. Là c’est la même chose. C’est difficile à comprendre ?

            Essayez d’être un minimum crédible…

          • Aramis dit :

            NRJ « Le poids a une influence non négligeable sur le coût de l’heure de vol, surtout pour un hélicoptère. Ca consomme un peu plus que votre clio ces oiseaux là. » Et ce n’est pas parcequ’un hélico à une tonne de plus qu’il va réussir à atteindre le coût astronomique du Tigre en terme d’heure de vol.

            « Je ne sais pas à quel chiffre vous faites référence, mais en 2018 les Tigres australiens avaient 65% de disponibilité. » Ce sont les chiffres les plus récents cités sur OPEX 360. Vous pouvez cracher sur ce fait, mais il n’en reste pas moins exact. Je compatis à votre tristesse… Cherchez, lisez, soyez moins débile.

            « Ah bah oui un hélicoptère d’attaque au sol, ce n’est pas gratuit. » Mais il est évidement anormal que ça fleurte avec le coût d’un avion de chasse à l’heure de vol.

            « Après oui c’est le droit du mindef de faire des remontrances. Ils sont dans leur rôle. » Normalement jamais cela n’arrive, si ça a eu lieu c’est qu’Airbus a exceptionnellement déconné.

            « « Ce n’est pas le cas, et pour cause car on ne voit pas quel crétin pourrat inclure dans des coûts passés et actuels des coûts futurs encore inconnus. ». Ca s’appelle faire un contrat. » Cela s’appelle inventer des choses pour se raccrocher aux branches la connerie pitoyable que vous pleurnichez. Les contrats prévoyaient des coûts moindres d’où les remontrances du Minarm face au non respect systématique des contrats signés, qui évidement portaient sur les hélicos existants et par sur des choses futurs qu’on ignore et qui par définition ne permettent pas de faire un calcul.

            Essayez d’être un peu moins pitoyable …

        • NRJ dit :

          @Aramis
          Le Tigre fait encore très bien le travail. Pourquoi le changer ? A la rigueur je comprendrais que vous vouliez en recommander, mais quel intérêt de le remplacer ?

          • Ulysse dit :

            De quel travail parlez vous.? Traquer le djihadiste dans le désert oui….et encore son autonomie ( défaut propre à tous les hélicoptères) est extrêmement limitée. Dans une environnement contesté, je souhaite bien du courage à nos pilotes.

          • NRJ dit :

            @Ulysse
            « .et encore son autonomie ( défaut propre à tous les hélicoptères) est extrêmement limitée. ». Pourtant le Tigre a une des meilleures autonomies en vol.

            « Dans une environnement contesté, je souhaite bien du courage à nos pilotes. ». L’hélicoptère de base est particulièrement vulnérable dans un environnement contesté. On le voit avec les KA-52 en Ukraine. Le fait d’avoir un hélicoptère deux fois plus lourd ne changera pas ça. Les américains ont perdu 15 Apache en Irak pour rappel.
            Après les Tigres ont déjà été employé dans un tel contexte, c’était en 2011 en Libye.

          • Aramis dit :

            Renseignez vous avant de proposer des conneries.

      • Sonata dit :

        Vous oubliez le coût de ces options.

        Quand on voit que la modernisation des Tigre coûterait à elle seule 5.5 milliards, c’est absolument hallucinant et ça montre clairement qu’il y a un soucis quelque part. Si on ajoute que plusieurs des clients d’Airbus en sont mécontents, ne peut-on pas légitimement penser qu’il y a un souci avec le constructeur (dont ce n’est pas le seul programme qui dérape, soit dit en passant) ?

        Dans ce contexte, j’ai du mal à en vouloir aux Allemands. Si pour le même prix ils se retrouvent avec une machine bien plus lourde ayant des capacités supérieures, quelque part, ce n’est pas totalement illogique de leur part.

        • NRJ dit :

          @Sonata
          Si cette modernisation comprend aussi le coût de maintenance sur 20 ans, le coût de 5,5 milliards serait assez logique. N’oubliez pas, un hélicoptère coûte plus cher par sa maintenance que par son coût d’achat.

          Sinon seuls les clients allemands sont mécontents avec le niveau de disponibilité du Tigre. Nous, ça s’améliore doucement. Et quand on voit les Australiens, c’était 65% de disponibilité en 2018.

    • Patrico dit :

      Merci!

    • Carin dit :

      Sauf que cet hélico est loin du Tigre MK3…
      Il arrive tout juste à l’actuel MK2, déjà uniquement français, mais je vous accorde qu’il est au dessus du MK1 allemand ou même espagnol.

    • Deres dit :

      Avionique américaine aussi ainsi que beaucoup d’autres équipements. Et armement aussi. Difficilement exportable donc.

      • Aramis dit :

        Nous aurions dû y participer pour avoir un helico en coopération remplaçant le Tigre.

    • Deres dit :

      Cet appareil est à 50% américain au minimum (moteurs, àvionique, capteurs, armements, …)

      • Raca dit :

        vous racontez n’importe quoi, l’avionique et autres équipements électroniques sont de conception Leonardo seul le moteur est US ou Canada
        (si nécessaire selon le client un moteur comme sur une voiture est interchangeable)
        voir: https://electronics.leonardo.com/en/home

    • Loufi dit :

      2.5mds pour une modernisation au rabais du tigre quand avec 500m les rital développent un helicopter complet. La différence ? Les corrompus d’airbus ne participent pas en Italie

      • NRJ dit :

        @Loufi
        Encore faut t’il que les 2,5 milliards soient comparables aux 500 millions italiens. Rien ne permet de l’indiquer.

  4. Blurb dit :

    Que l’AW249 Nees est censé assurer le maintien des compétences-clés et du plan de charge de la division hélicos militaires de Leonardo, c’est un objectif bien compréhensible … mais quid de la rentabilité / viabilité de ce programme désormais réduit à l’armée de terre italienne ? les autres pays européens ont opté pour d’autres hélicos de combat, majoritairement l’AH64 Apache américain.
    Gros souci pour l’industrie européenne des hélicos militaires, dont les débouchés se rétrécissent tjs plus face à la concurrence US…

    • Fafou dit :

      Eurocopter tient technologiquement la corde dans le programme visant à remplacer les Blackhawk de l’US Army..
      Même si je vois mal les « boys » être transporté par du matos européen 🙁

    • Grosminet dit :

      @ Blurb:

      Hem….vous oubliez « un peu » les Allemands qui veulent remplacer leurs Tigre!
      Et qu’il est plus dans leur intérêt (financier! ) d’acheter Italien avec de possibles contre-parties,qu’US dont ils n’obtiendront aucun retour

      • patex dit :

        Leonardo n’est pas connu pour ouvrir des lignes d’assemblage ici et là, et l’Allemagne ne fait pas moteurs d’hélicoptères. Quant aux missiles ils sortent de chez MBDA. Pas de synergies évidentes à première vue

    • Nexterience dit :

      Tout à fait.
      L’Italie n’a pas d’exigence de souveraineté comme la France. Je suppose qu’ils espèrent de l’export pour amortir l’affaire.
      Hélico 1/3 plus lourd-puissant que le Tigre. Sur le papier, c’est bien pensé.

      • Alex dit :

        1/3 plus puissant mais presque 1/3 plus lourd cet hélico c’est juste une nouvelle robe sur du vue et revue et dépassé. Le tigre est certe un helico qui coûte chère en fonctionnement mais qui est technologiquement bien au point et qui a fait ses preuve dans des terrains très hostile. L’hélico Italien sans vouloir être péjoratif est très rudimentaire au niveau des équipement c’est le jour et la nuit avec le Tigre. Soit dit en passant, pour ce que font les Allemands de leur matériel, c’est tout indiqué, une machine imposante milieu de gamme pas compliqué à faire tourner, tres bien pour se promener dans les lands

      • Deres dit :

        Vu la présence technologique américaine majeur sur cet appareil (moteurs, avioniques, capteurs, armements, …), l’exporation ne sera possible que si les américains n’ont pas de compétiteurs … Et même sur les matériels européens ou israéliens utilisés, la règlementation ITAR s’applique probablement via l’utilisation de composants américains.

        • AlexS dit :

          « Vu la présence technologique américaine majeur sur cet appareil (moteurs, avioniques, capteurs, armements, …) »

          Pas correct: Avionique, capteurs plus Leonardo, Armements Israel (Spike)

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        –Hélico 1/3 plus lourd-puissant que le Tigre. Sur le papier, c’est bien pensé.

        Vous en êtes sûr? Les hélicoptères lourds n’ont jamais rien démontrés dans un environnement aérien contesté par des manpads, l’Ukraine en est la démonstration comme avant l’Afghanistan.
        Les Apaches n’ont pas brillé en Bosnie/Kosovo/Afghanistan ou il restaient très largement en retrait, et Irak les manpads étaient curieusement quasi absent.
        Je pense que la doctrine de l’ALAT qui privilégie la maniabilité pour un hélicoptère est la bonne.

      • Raca dit :

        Ne pas perdre de vu que ce pays
        1) est au milieu de la Méditerranée avec les pays nord-africains ainsi que l’est de la Méditerranée en crise et pour longtemps
        2) avec l’Otan, l’UE, l’ONU … ce pays est actif dans des activités extérieures avec +- 10 000 soldats depuis des dizaines d’années ce qui a permis de développer navires , char (centauro I et II, Lince…), avions M436 FA , M435 avion d’entrainement monomoteur, C27J pour transport de troupes et matériels , hélicoptères, missiles avec MBDA … Produits vendus à de nombreux pays dont les USA, UK …

  5. VinceToto dit :

    Deux ans de retard pour le vol inaugural à cause du coronavirus? Mauvaise augure. Serait il comorbide?

  6. Titeuf dit :

    Comme je les envies.
    Seul, peinard ne pas dépendre et attendre le bon vouloir des autres.
    Un helico pour ses besoins propre.
    Bravo aux Italiens.

    • Deres dit :

      Il est facile 50% américain leur hélico italien…

    • PK dit :

      Motorisation américaine, donc effectivement, si cela dépasse les besoins propres, ils vont avoir des problèmes. Et même ainsi, si les Ricains sont en bisbilles avec les Italiens, ils auront des problèmes.

      Mais c’est chouette quand même qu’ils essaient de faire quelque chose…

    • le sicaire dit :

      @Titeuf « Seul, peinard ne pas dépendre et attendre le bon vouloir des autres… » c’est sur, avec des moteurs et probablement d’autres composants de factures américaine… 😉

    • Hannibal-lecteur dit :

      Avec des moteurs US, entre autre.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Avec un moteur US….

    • JC dit :

      Seuls …Et pour la motorisation ? Seuls ?

      • Titeuf dit :

        Je ne vois pas les Italiens et américains se fâcher.
        Une ligne du F 35 est en Italie.
        La marine américaine a choisi un design italien pour ses frégates.
        Ça roule pour eux.
        Ils ont une belle marine ( les Italiens)
        Leur nouveau patrouilleur vient de faire ces essais .
        Nous on a des bateaux de 1300 T avec rien dessus…
        Macron l’a dit….fin de l’abondance.
        Si seulement il y en avait eu…..

        • PK dit :

          « Je ne vois pas les Italiens et américains se fâcher. »

          LOL. Vous connaissez mal l’Italie. Il y a un vraiment ressentiment anti-américain dans le pays, en particulier dans le sud, bien pillé par les Américains.

          Bref, que quelqu’un prenne le pouvoir en étant du sud risque fort d’abîmer une relation d’amour qui dure depuis que les Américains ont broyé l’Italie en 43-44. Comme le Japon quoi…

  7. MAS 36 dit :

    C’est plutôt vers les italiens que nous devrions nous tourner pour les projets d’armement. Ils maîtrisent les hélicos, les navires, les chars avec le « centoro » et  » l’Ariete » les canons  » OTO MELARA »….( les voitures et les motos aussi en passant………).

    • Ludovic Auray dit :

      bas ils nous ont bien niqué sur les FREMM alors bof quoi ……..

    • Uio dit :

      L’Ariete est une daube notoire

    • Auguste dit :

      L' »Ariete »?.Char absolete dés sa sortie.A ce propos,ils ont besoin de chars,d’artillerie…ils ont besoin de tout en fait.Il doit y avoir des motifs sérieux pour qu’on n’y aille pas faire un tour, avec le catalogue sous le bras.

  8. Patrico dit :

    Decidement les industriels Italiens sont vraiment tres bons qui plus est dans le domaine Aéronautique, Astronautique et biens d autres! Voir Avio ! A la photo ce Hélico Militar présente une aérodynamique tres novatrice ! A voir bientôt en vol ! Bravo Merci Thank you merci a Tous !

    • Deres dit :

      Cet appareil utilise beaucoup de matériel américain sur étagère (moteurs, avioniques, capteurs, armements, …). Il n’est même pas certain que les italiens fournissent 50% en valeur.

  9. Klein dit :

    Leonardo étant leader dans ce secteur d’activité industrielle il en vendra un grand nombre.

    • alex dit :

      oui au moins autant que son prédécesseur …………….

      • Klein dit :

        Pourquoi 100 /200 (à mon avis bien plus ) hélicoptères ce n’est pas suffisant ??

  10. philbeau dit :

    Vous aviez cru que les allemands en avaient fini de déchirer les liens d’amitié et de coopération avec la France ? Dernier avatar de ce qui tourne à un vraie question d’hostilité envers le voisin français :
    http://psk.blog.24heures.ch/archive/2022/08/24/berlin-s-interesse-a-l-aw249%C2%A0-873480.html
    Qui s’ajoute au camouflet du MGCS :
    https://meta-defense.fr/2022/08/23/rheinmetall-fourbit-sa-strategie-pour-deloger-le-programme-de-char-franco-allemand-mgcs/

    Macron , au lieu d’aller se repentir avec son caravansérail ridicule en Algérie , devrait réfléchir à la question qui devient préoccupante : que veut l’Allemagne avec la France ?

    • Patrico dit :

      Entierement d accord !

    • joe dit :

      Macron fait son job de Président d’une nation : s’assurer que les frictions de la veille permettent de rebondir sur l’émergence d’intérêts communs. Entre autre la défense, le lien anti-terroriste et l’énergie. Son déplacement « ridicule » va très probablement déboucher sur des accords pour la fourniture de gaz pour la décennie à venir. Pour les Allemands, ils font n’y plus ni moins la même chose que les Italiens : défendre les intérêts de leur industrie. Ce qui en va pas dire qu’il ne faut pas régulièrement tenter de lier des accords plus ou moins importants sur des projets susceptibles d’être porteur. Susceptible n’est pas égal à sans souci ou gagner d’avance.

      • philbeau dit :

        Vous enfoncez des portes ouvertes , avec des lieux communs tout prêts : le job de président d’une nation impose que l’on s’assure que celle-ci est respectée , le point de départ d’une négociation équilibrée . Et dans le cas de l’Algérie comme de l’Allemagne , Macron ne porte pas avec lui l’autorité qui est nécessaire pour donner à son pays le poids qui lui revient , on n’est pas le Luxembourg ou la Belgique . Pour le pire , il se présente même en état de soumission souriante , qui donne à son porteur l’envie de s’essuyer les pieds sur lui .

      • philbeau dit :

        ou de lui épousseter la veste , comme Trump l’avait fait d’une manière qui valait tous les discours …

      • fabrice dit :

        Joe
        Les capacités d’export de l’Algérie sont très limitées et déjà saturées.
        https://www.connaissancedesenergies.org/afp/algerie-des-reserves-gazieres-mais-des-capacites-dexportation-presque-saturees-220412

    • Castel dit :

      @ philbeau
      Pour l’instant, l’intérêt de notre pays est avant tout d’assurer nos approvisionnements en gaz pour cet hiver….
      Après, je ne sait pas si il serait dans son rôle en intervenant constamment dans les relations Franco-Allemandes, vu que cet axe nous est souvent reproché par les autres pays européens !!

  11. BBA dit :

    Entièrement d’accord !

  12. Titi dit :

    Il y a sans doute un excès de rejet de cet hélicoptère dominé par l’industrie française et aussi dans sa conception du fait des besoins réels des français.
    Le but de l’Australie est aussi de rejeter la faute de son incapacité à produire cet hélicoptère sur son sol sur Airbus, et l’Allemagne souhaitait juste siphonner des compétences françaises tout en ralentissant son innovation dans le domaine à son profit et aux profits des usa et des italiens très proches des usa et du uk en matière d’armement.
    La France est le troisième exportateur mondial d’armes, donc un game changeur pour de nombreuses puissances pas toujours pro américaines et qui peuvent transférer des compétences technologiques françaises aux russes et chinois… donc tout est fait pour ralentir la puissance technologique française dans le domaine militaire, qui est avec le nucléaire sa seule avance incontestable sur l’ensemble du monde hors usa…
    L’Italie nous montre qu’on peut faire un hélicoptère seul.. même s’ils utilisent des technologies us.
    Ils nous prouvent qu’on a pas besoin de s’associer … bravo aux italiens qui montent pas mal en compétences notamment avec les fremm et leur fusée. Si on y prend pas garder ils pourraient bien dépasser la France sur certains segments surtout que les usa sont prêts à acheter italien et que les usa sont prêts à aider la vente de matieriels militaire italien itar pas free…

    • Theo dit :

      D’ailleurs l’achat de 10 frems italiennes enfin les coques par les usa montrent à quel point naval groupe est en danger certain et le savait en tentant de racheter puis s’associer avec la composante militaire de ficantirie depuis des décennies . Mais l’italien est bien trop gros aujourd’hui. Heureusement que thales reste encore au dessus de Leonardo mais pour combien de temps ?
      Le nouveau Airbus du naval risque bien de se faire entre les italiens les espagnols et les allemands 🙂

    • Klein dit :

      Vous avez raison ils ont les compétences industrielles: voir les ventes de navires, hélicoptères, participations dans construction avion F35 avec USA, Tempest avec UK ou avions M346 / M345 / C27J … , sous-marins, informatiques.. nous devrions travailler beaucoup plus avec eux comme nous le faisons avec ATR (avions civils et dérivé militaire P72 A…..), Naval Group, Arianespace, STMicroelectronic, MBDA missiles (25% Leonardo), Thalès Alenia Space (satellites civil et militaire 33% Leonardo), Telespazio (67% Leonardo, 33% Thales Alenia Space) , Neuron, Male, Fremm… au lieu de se perdre dans des discutions infinies seulement avec les allemands.

    • Vinz dit :

      « L’Italie nous montre qu’on peut faire un hélicoptère seul..  »

      Certes ; mais c’est pas vraiment le pb. Il faut aussi qu’elle démontre qu’il sera viable (47 ex.pour le moment) et pas ruineux. A noter qu’apparemment eux aussi se sont fait enfumer par le Polonais. Bref,faudra voir l’addition finale.

    • Patrico dit :

      Entierement d accord ! Les centaines de Politiciens mais surtout de Conseillés d Etat regardent Ou ? Certes il y a tellement à faire a l intérieur de nos frontières ! Mais au final ce sera grave de grave.

    • Jean Le Bon dit :

      Tout à fait d’accord ! Les Italiens montrent beaucoup de compétences…

    • Auguste dit :

      « Faire un hélicoptère seuls »: non!.Le moteur est US,les armes….etc.Rien à voir avec la France qui conçoit et fabrique (ou a les capacités) un hélico,avion, char….etc de A à Z.
      Les contrats italiens avec les US sont dus au seul fait qu’ils sont liés et dépendants de l’industrie d’armement US.Quand les Italiens conçoivent et produisent de l’armement de A à Z,ça reste,à quelques exceptions,de la « marde ».

      • Klein dit :

        Pourquoi tout faire de A à Z? il faut coopérer et utiliser ce qui sert sans inventer l’eau chaude. Vouloir tout faire seul on voit les résultats… D’ailleurs pour notre prochain porte-avion la catapulte est US ce produit existe pourquoi le réinventer, les drones sont US aussi …. construire un produit de A à Z ne semble pas (plus) une solution.

      • LeMarquis dit :

        Quelle mauvaise foi crasse. Vraiment, vous devriez vous faire soigner de votre xénophobie anti-italienne, Auguste

        • Auguste dit :

          Argumentez,au lieu de répéter les mêmes platitudes.

          • LeMarquis dit :

            Pour que je puisse argumenter et vous donner un petit cours, il faudrait déjà que vous en ayez… 😉

          • franck dit :

            Auguste , Le marquis a tout a fait raison, vos commentaires sur les italiens ont toujours un arrière gout nauséabond de racisme, a chaque que vous laissez un commentaire sur l’italie il est toujours insultant , vous délivrez la plupart du temps des informations fausse ou parcellaire
            J’ai pris l’habitude de regarder vos petit articles, et a chaque fois vous les descendez en flèche, non seulement vous êtes raciste, mais en plus vous êtes un menteur, les italiens ne font que de la merda!!! vous etes la honte de ce site mon cher Auguste , d’ailleurs vous devriez prendre un autre pseudo car celui ci est le nom d’un empereur Romain

  13. Prismo dit :

    Tout cela est de la derail militaire inutile

  14. Fralipolipi dit :

    Disons les choses franchement. Le Mangusta était trop léger.
    L’Italie trouve là un astucieux moyen de rattraper son retard, et c’est évidemment plus facile en choisissant sur étagère un moteur US largement fiabilisé.
    .
    Maintenant, il ne s’agira là que de rattrapage/mise à niveau.
    Car aussi évident que le talon d’Achille de l’helico de combat est sa modeste vitesse (pour un aéronef), il est tout aussi évident que l’avenir de l’helico de combat est la propulsion hybride, façon Airbus X3 ou Racer.
    Selon moi, pour notre Alat, le successeur du Tigre sera un helico reprenant la techno en cours de développement pour le Racer … dont le prototype ne devrait plus mettre bien longtemps à sortir des hangars de Marignanne (fin d’année ou début 2023 ?).
    .
    Quelle que soit l’arme, il faut faire un choix entre blindage ou mobilité.
    L’Italie semble faire façon Apache et préférer le blindage.
    .
    Mais s’agissant d’une arme aérienne, le blindage sera forcément toujours insuffisant, et si cela est couplé à trop de lenteur, alors il y a problème.
    Clairement, pour tout aéronef, la meilleure sécurité proviendra toujours de la vitesse.
    Il nous faut donc mettre le paquet sur cette propulsion hybride … à mon avis.

  15. Gégétto dit :

    On se contentera juste d une « légère » amélioration des Tigre pour la France.

    Pourquoi pas une nouvelle cellule avec une meilleure protection des équipages, des moteurs plus puissants; ou une version militaire du X3 ?

    • Fralipolipi dit :

      Ou une version militaire du RACER 😉

      • Gégétto dit :

        Oui le RACER ;version aboutie des recherches du X3.

        Par contre ,comme certains plus bas ,je me pose des questions sur la nécessité d exposer deux membres d équipage au feu de l ennemi dans des combats de haute intensité. La vitesse ne suffira pas pour contrer les MANPADS.

        Les systèmes d’ autodéfense des hélicos devront être à la pointe de la technologie, face à des MANPADS tel le Starstreak.

        Les drones et munitions rodeuses ont un bel avenir me semble t il.

        • Fralipolipi dit :

          @Gégétto
          C’est pourquoi j’évoquais plus haut d’adapter la techno de propulsion hybride du Racer à un hélico de combat futur (qui remplacerait alors le Tigre), et pas de faire du RACER un hélico de combat lui-même.
          .
          Pour un hélico de combat, il faut effectivement maximiser ses chances de survie, ce qui passe effectivement par un format compact, furtif, avec les meilleures autodéfense (contremesures-leurres) possibles, de la grande mobilité/agilité, et de la vitesse, … pour donner le moins d’option et de temps possible à la mise en oeuvre des Manpads (ou tout autre défense Sol-Air) …
          .
          Drones et munitions rôdeuses ont effectivement un bel avenir, si l’on est sûr de pouvoir en sécuriser le contrôle (attention au brouillage … sujet sur lequel les Russes ne sont pas les derniers).
          .
          Sinon, on va devoir commencer à faire appel à l’IA, et là on ouvre un peu la boite de Pandore.
          .
          Mais même … dronisé ou pas, le surcroit de vitesse et d’agilité sera toujours un atout pour un aéronef (quel qu’il soit).
          Et le « gap » entre le rendement des propulsions hélico classique et celle du X3 est vraiment très grand.
          .
          Il serait dommage de prendre sur ce sujet là (aussi : Cf les drones MALE) un train de retard, lorsque nous avons tout pour prendre un train d’avance.

  16. Nicolas R dit :

    Le Mangusta…
    En service depuis 1990.
    Première mise à niveau majeure en 2002.
    En ordre de combat depuis novembre 2014 seulement..
    32 appareils péniblement en ligne à la fin des années 2010.
    Aucun engagement significatif au sein de l’Esercito.
    Un seul contrat export, une fabricarion sous licence turque.

    Vraiment pas de quoi fouetter un Tigre.

    On souhaitera le même succès à son successeur !

    • AlexS dit :

      « En ordre de combat depuis novembre 2014 seulement.. »

      ?! Somalia 1992-94

      • Nicolas R dit :

        La Somalie en 1992 ? Un hélicoptère réduit à la capacité antichars (en gros une Gazelle HOT) pour une mission de casques bleus…

        Il faudra attendre 3 ans (1995) pour une première version polyvalente (A129I) et 10 ans (2002) pour le premier vol de la version de combat (CBT) / combattimento pour vous …

        La version mature (« Delta ») avec canon de 20 mm et Spike n’arrivera sur le terrain afghan qu’en novembre 2014.

        Cordialement

        • AlexS dit :

          Il avait 8 Tow missile, rockets et il est blindée. C’est pas a Gazelle.

      • Parigot dit :

        @ AlexS
        Pour la plupart des commentateurs, c’esttrop loin comme opération.
        https://www.athena-vostok.com/anarchie-en-somalie-somalie-1993

  17. Achille-64 dit :

    Bravo aux Italiens, ils ne rechignent pas à la prise de risque (M-346, AW-249), même s’ils se plantent parfois (drone Hammerhead). Sans parler du naval, bien sûr.
    Et ils ne sont pas encombrés par Airbus et l’Allemagne.

    On aimerait que Dassault se lance plus souvent sans soutien de l’Etat (monoréacteur de combat).

  18. ScopeWizard dit :

    PARTIE I

    Perso , je ne crois pas du tout que le Tigre soit un échec , à aucun niveau .

    Par contre , l’ Etat Français , lui , est un imbécile ; et s’ il doit y avoir constat d’ échec , c’ est à lui et son manque d’ anticipation ou de vision à long terme qu’ il sera dû .

    Si mes souvenirs sont bons , le Tigre se veut en plus léger mais en catégorie équivalente être une sorte d’ Apache à la Française .

    À ce moment-là , et tandis qu’ il s’ agissait de nous doter d’ une machine destinée à faire barrage aux forces du Pacte de Varsovie , nous avions développé l’ excellente ( mais plus tard souffrant de la comparaison car limitée en performances comme en protection par rapport à la concurrence ) Alouette III qui dès la fin des années 1950 pouvait tirer du missile anti-chars guidé , le SS11 , ce qui était alors une nouveauté .

    C’ est d’ ailleurs ce même missile qui se retrouvera monté sur les contemporains Westland SCOUT Anglais construits à 150 exemplaires , la version mer , Westland WASP , produite à environ 130 exemplaires utilisant l’AS 12 anti-navire , soit deux missiles de conception Française .

    Plus tard , ce fut le tour de la non moins excellente Aerospatiale-Westland Gazelle Franco-britannique et ses missiles HOT qui constituait un net progrès .

    Missile également mis en œuvre par le BO 105 Ouest-Allemand au grand succès commercial avec près de 1400 hélicoptères sortis des chaines de chez Bölkow ( puis MBB puis Eurocopter ) …

    Il apparaissait alors que nonobstant les grandes réussites autant industrielles , technologiques , que commerciales , que ce soit sur la série des Aérospatiale Alouette II et III construite à près de 2760 exemplaires pour de nombreux clients civils et militaires , ou les près de 1800 Gazelle , le blindage des exemplaires militaires était soit insuffisant soit inexistant .

    Or , beaucoup seraient exposés au combat de première ligne et ne compter que sur vitesse , agilité , ou missiles , ne pouvait pas constituer quelque Panacée , il fallait PLUS .

    Suite aux avancées de l’ industrie Américaine notamment via le Bell Cobra si efficace au Vietnam puis l’ incroyable Lockheed Cheyenne malheureusement resté au stade de prototype-démonstrateur dont sera du reste dérivé l’ Apache de Hughes quant à lui bien moins spectaculaire sur le plan de la performance pure , l’ Europe se devait de réagir .

    Ce fut donc au tour du programme Franco-allemand Eurocopter Tigre-Gerfaut plus spécifiquement conçu pour les théâtre d’ opérations de Centre-Europe de voir le jour .

    L’ Italie nous ayant de peu précédés avec un hélicoptère du même type ayant déjà effectué un premier vol : l’Agusta A129 Mangusta .

    Entre les besoins de la RFA ou de la France la cible de commandes était conséquente ; 215 Tigre pour l’ Armée Française et me semble t-il 212 Gerfaut pour la RFA soit un total de 427 machines minimum à produire avec une parité permettant l’ équilibre .

    Et suite aux formidables succès des années 1960 des Alouette II et III ou celui dans les années 1970-1980 de la Gazelle il y avait de quoi espérer séduire nombre de clients étrangers , donc en plus du « local » se dessinaient de jolies perspectives export .
    Ce qui fait que industriellement entre les 215 Tigre ( à raison de 75 HAP + 140 HAC ) et les 212 Gerfaut ( PAH ) ce programme Tigre-Gerfaut s’ annonce sous les meilleurs auspices….

    Seulement , il s’ avère que l’ entente n’ est pas parfaite ; il subsiste un achoppement quant à une version anti-char qui soit commune ; les uns préférant s’ équiper d’ un système d’ armes Européen , les autres préférant un système d’ armes Américain .

  19. ScopeWizard dit :

    PARTIE II

    En fait , en janvier 1983 , et dans la suite logique du Traité de l’ Elysée entre le Chancelier Allemand Adenauer et De Gaulle signé bilatéralement 20 ans plus tôt par la RFA et la France définissant le cadre d’une coopération dans divers domaines entre nos deux pays , apparaît au plus haut niveau des États une volonté politique très forte de relancer la coopération en matière de Défense .

    Dans la continuation de ce traité est donc planifiée et organisée une réunion de relance allant pleinement dans ce sens…

    C’ est ainsi qu’ en janvier 1983 se mettent autour d’ une table , directeurs nationaux d’armement Français et Allemand.
    L’ un des objectifs poursuivis étant si possible d’ éviter une pagaille certaine contre-productive , et par exemple de retomber dans les travers d’ une situation de confrontation stérile entre des acteurs intransigeants pour ne pas dire butés dont les exigences amenaient trop souvent vers des projets hors de portée financière des États .
    Il fallait donc impérativement se garder de tels écueils , notamment en créant les conditions permettant d’ aboutir par des compromis ce qui passait par des exigences si ce n’ est plus « modestes » , du moins revues à la baisse .

    Rechercher un allègement des spécifications communes devient donc une exigence , et cela se fait par un travail en comité restreint , parfois même en tête-à-tête .

    Le programme du futur Tigre est évidemment concerné .

    Ce sera le cas des directeurs Yves Gleizes de la DGA et Hans Jürgen Weiss du Rüstung avec un travail devant être supervisé par un comité directeur restreint composé de Georges Bousquet et de son homologue Heyden , à qui il revient donc de faire valider tels et tels allègements par leurs propres utilisateurs .

    Une fois sur une même ligne , cela s’accompagne donc de l’annonce des commandes Franco-allemandes portant sur un total de 427 hélicoptères .

    Ainsi l’ on réussit à établir une fiche commune permettant de passer outre de nombreuses divergences et de s’ accorder sur la configuration de l’hélicoptère , ses choix aérodynamiques , sa masse , son avionique , ou ses performances .
    Mais pas de se mettre d’ accord sur le choix du système d’ armes en anti-char .

    Toutefois , entre gens de bonne volonté , dès novembre 1983 l’ on parvient à la rédaction de spécifications communes qui serviront de base au nouveau mémorandum d’ entente visant cette fois à une phase de développement et qui sera signé le 29 mai 1984 .

    Or , qu’ advient-il alors que le premier vol du prototype du Tigre n’ intervient pas avant 1991 ?

    Le Bloc de l’ Est , donc avec lui le Pacte de Varsovie créé en réaction de l’ Alliance Atlantique , s’ effondre et cesse d’ être une menace jusque là si planante….

    Tout le monde est très content , c’ est la liesse car après près de 40 ans la Guerre Froide est enfin terminée , les USA ont remporté la partie et raflent la mise , l’ idéologie antagoniste et ses blocs en opposition font place à un monde unipolaire tourné vers la consommation et le Marché , heure est donc venue de récolter les fruits des « dividendes de la paix » , à l’ Allemagne de se réunifier ce qui va se révéler lui coûter les yeux de la tête….

    Et ce qui devait arriver arriva ; les besoins en armement chutent , le Tigre en fera les frais d’ autant qu’ entre temps la concurrence s’ affine , se perfectionne , s’ affirme . Avec pour résultat un modèle industriel qui n’ est plus adapté car surdimensionné pour une entrée en service datant de 2005 et à ce jour moins de 200 exemplaires produits .

    Un véritable fiasco .

    Par conséquent , comment un tel programme pourtant si réussi à tous les niveaux , peut-il espérer survivre dans ces conditions ?

    Qu’ en serait-il si la cible de commandes avait été maintenue ou si plutôt que le faire avec les Allemands seuls les Français étaient restés maîtres à bord ?

    Nous avions besoin de 215 Tigre , il y a donc fort à parier que « si » seule la France avait mené à bien ce programme ( ou équivalent ) certes ambitieux , à ce jour nous les aurions….

    Mais non contents de nous être embringués dans une coopération qui en soi était loin d’ être une mauvaise idée ou une imbécilité , puisque la suite des évènements géostratégiques paraissait difficile à prévoir tandis que la menace était bel et bien toujours si présente , nos gouvernements ont donc vu là l’ occasion quasi-rêvée d’ « économiser » du pognon et ont donc amorcé la volontaire réduction de format de notre outil de Défense , in fine « sacrifié » jusqu’ à n’ être plus qu’ en quantité « échantillonnaire » ne pouvant même plus conserver sa pleine qualité car souvent dans l’ impossibilité d’ évoluer afin d’ être mis à jour et se perfectionner y compris à partir de bases existantes pourtant saines et prometteuses .

    Dans ce bordel devenu indescriptible et ô combien consternant ou attristant , il semblerait que bien qu’ en nombre insuffisant d’ autant que désormais il se vend en puisant dans son parc opérationnel pourtant réduit , via ses évolutions qualitatives successives , seul ou presque le programme Rafale parvienne à tirer son épingle du jeu ; mais pour combien de temps encore ?

  20. midas le voltigeur dit :

    Faudrait peut-être se poser quelques questions suite au retex de la seule guerre de haute intensité depuis deux ou trois décennie (c’est a dire l’Ukraine ) , sauf exception les hélicos de combat ne brillent pas par leurs efficacités . Les vidéos d’hélicos de combat abattus sont si nombreuses que l’on se demande s’il en volent encore en Ukraine , si vous ajoutez les couts d’acquisitions et surtout d’entretien ça devient un peu délirant au niveau du rapport cout/efficacité . Régulièrement les paradigmes militaires changent , les cuirassés ont disparu face à l’aviation , l’hélico de combat semblent disparaitre face aux missiles sol-air toujours plus efficaces et nombreux . Combien de caesar et de mistral pour 64 tigres?

    • Ulysse dit :

      très juste.@midas. l’helico se justifie dans des emplois très limités. En cas de conflit haute intensité, il ne pourra agir qu’après destruction des défenses sol air adverses. Son coût rapporte a celui des drones pose question, notamment pour la lutte anti char.

      • Fralipolipi dit :

        @C’est une question de contexte et de théâtre.
        Au Mali, le Tigre imposait sa loi.
        Durant Harmattan, l’ALAT a fait faire des miracles aux Tigre, et surtout aux Gazelle.
        En Ukraine, ces mêmes hélicos serait effectivement forcément plus timides.
        .
        Ca ne veut pas dire du tout qu’ils soient inutiles, d’autant plus que le Tigre (surtout Mk3 avec Akeron LP à venir) joue dans une autre cours que celle des hélicos russes.
        Il faut aussi songer à l’intégration Scorpion, etc … (pas mal de trucs que les Russes ne maîtrisent pas du tout).

      • charly10 dit :

        Il faut bien reconnaitre au vu du conflit Ukrainien, que la facilité d’emploi des missiles sol air et leur efficacité, donne des soucis à la doctrine d’emploi de l’hélicoptère d’attaque, comme d’ailleurs aux chars. C’est factuel et comme tout ex pilote ALAT je ne peux que le constater. Ça doit quand même interroger dans les Etats major. Mais ce n’est pas nouveau ; les russes en Afghanistan en avait fait les frais des 1988 avec les stingers livrés par les US, aux moudjahidins.

    • Dalida dit :

      @ Midas le voltigeur
      Oui, contrairement au char, personne ne parle de la mort de l’hélicoptère, pourtant le matériel militaire le plus vulnérable malgré des leurres beaucoup plus nombreux que les nôtres sur le matériel militaire russe et des vols tactiques au ras des pâquerettes …

      Dire que l’on nous fait mettre 5,5 milliards d’euros dans ce jouet inutile en « haute intensité »!

    • Félix GARCIA dit :

      Faut voir les armements qu’ils mettent en œuvre aussi, et dans que culture opérationnelle (notamment interarmes).

    • Aymard de Ledonner dit :

      En Ukraine on voit que des hélicos développés 30 ans avant le tigre ne font pas le job. Ce n’est pas une révélation non plus….

  21. Nexterience dit :

    On peut se demander si mettre 2 types en l’air pour tirer un missile face au danger est encore utile quand on pourrait faire la même chose avec du drone de désignation de cibles parti d’ un NH-90 intégrant une équipe pilote + tireur mmp.

    • Fralipolipi dit :

      @Nexterience
      Malgré la fiabilisation croissante et les hautes technos, multiplier les effecteurs (pour un même objectif/résultat), et complexifier les systèmes, n’est pas toujours suffisant.
      Et vous ne résoudrez pas toujours les problématiques potentielles de brouillage (pour le pilotage des drones).
      .
      Quand au MMP (=Akeron MP), si tir depuis un hélico, on lui préférera un tir de Akeron LP … ce serait plus adapté à votre scénario de symbiose hélico-drone, avec hélico en retrait … surtout s’il s’agit d’un gros NH90.

    • Fralipolipi dit :

      @Nexterience
      Sinon l’association que vous évoquez semble déjà exister autour du missile Akeron (MP),
      http://www.opex360.com/2021/01/22/lassociation-du-missile-moyenne-portee-avec-un-mini-drone-nx-70-fait-mouche/
      .
      Il ne restera plus qu’à développer la même chose pour l’échelon supérieur : les blindés (déjà prévu je crois).
      puis pour l’ALAT (possibilité qu’offrira le standard Mk3 du Tigre, justement).

  22. Dibi dit :

    Bonsoir, honnêtement je ne comprends pas, toutes ces critiques pour AW 249.
    1. de tous, le tigre mk 3 lui est supérieur, j’aimerais savoir sur la base de quels éléments ?
    2. il n’exportera jamais, car il a un moteur américain, je veux vraiment voir si les États-Unis bloqueront une éventuelle vente à l’Allemagne, deux des grands partenaires des Américains. Sans oublier qu’il dérive de l’AW 139, l’un des hélicoptères les plus vendus au monde et par conséquent il est aussi beaucoup plus facile pour la maintenance et la logistique.
    3. L’armement principal est israélien, alors où est le problème ? il me semble que les deux pays entretiennent d’excellentes relations, même sur le plan militaire, avec des ventes réciproques.
    Quel matériel militaire la France a-t-elle vendu aujourd’hui à Israël ?
    Vaut-il la peine de dépenser un milliard d’euros pour obtenir un missile autoctono, qui aura les mêmes caractéristiques qu’un Spike, mais qui coûtera cinq fois plus cher ? J’attends avec plaisir les réponses des critiques

  23. nonmaislolquoi dit :

    tres simple: apache du bon gros lourd americain, genereux et solide, t en a pour ton argent!

    tigre: petite camelotte fr faite au rabais a coup de smic et de stagaire, de gratte manageriale par ci et de « bonne gestion » par la, et on a pas de mun (coute trop cher) , sinon la carlingue est en alu recyclé, 3 ecrans tactile au centre pour se donner un genre f22 5 eme gen, mais des moteurs tres legers et pas cher (le plus important) en plastique ecologique avec un jolie logo et un nom qui fait peur TIGRE , en gros cest la fiat des helicopter d attaque, meme les allemands ont pigé l arnaque parisienne de comedie sociale a coup de grand sourirs faux cul ( qui passe plus de temps en reparation que sur le terrain)

    meme les roumains les polaks defoncé a la vodka ou les slovak n en veulent pas :-)))
    (par contre veulent bien des euros de la fr pour s acheter des apaches)

  24. ulysse dit :

    Au sujet des missiles, la future version longue portée du MMP tirée du futur Tigre aura une portée de plus de 8kms, quand le Spike NLOS atteint déjà 30kms, comme le rappelle Fabrice. Son poids inférieur et donc le nombre de missiles emportés par un Tigre est mis en avant. bof bof. il suffit d’un hélico plus gros, comme le démontre l’APACHE qui peut emporter 16 Hellfire. Les italiens ont compris la manip. Pour notre part , nous nous obstinons à développer un vecteur qui en tient pas compte des enseignements récents , quand les US développent le programme FARA dont les prototypes hybrides voleront en 2024 …Sans compter l’émergence des drones qui risquent de remiser les hélicos de combat pilotés dans les musées.

    • Fralipolipi dit :

      @Ulysse
      On n’est pas à Marseille ici.
      1/ le Spike NLOS, qui pèse 70kg, n’est donné que pour 25kms max (après faut savoir pour quelle altitude et à quelle vitesse du porteur)
      2/ quand à l’Akeron LP (et non le MMP) qui doit armer le Tigre, il est donné pour 20 kms max (si tiré assez haut), … mais pour un poids 2x moindre de 35 kg.
      Si vous multipliez le nombre des buchettes, la différence de poids compte vraiment ! et pour n’importe quel hélico (Apache compris), tant pour sa vitesse/agilité que pour son autonomie de vol.
      .
      Après, faut aussi éviter d’avoir la folie gratuite des grandeurs : car quel est l’hélico qui va accepter d’aller assez haut pour pouvoir détecter-cibler et tirer sur une cible à 25 ou 30kms de distance ???… Sur un champs de bataille comme l’Ukraine, des candidats au suicide sans doute …
      Faut savoir rester cohérent sur l’ensemble du sujet !
      (et si l’hélico porteur reste à couvert du relief, avec désignation de cible, en amont, par tierce personne, alors 15kms de portée, plutôt que 20 kms, ça ne change pas vraiment la donne)
      .
      Enfin, pour ce qui est d’adapter le plus vite possible la propulsion hybride aux hélicos de combat, je vous suis à 100% sur l’idée, mais pas dans votre analyse.
      L’évolution apportée au Tigre est à 100% une évolution des systèmes embarqués, capteurs, etc … l’hélico en lui-même reste le même (on ne « s’obstine pas à développer ce vecteur », qui est déjà très bon tel quel, surtout en version HAD … que les Allemands peuvent regretter de ne pas avoir).
      En parallèle, nous développons le RACER (sur la base du X3, qui a déjà volé il y a 10 ans, avec des tas de records de vitesse à la clé). Et le RACER doit lui sortir du hangar, et voler, à la fin de cette année.
      .
      Dès lors, il ne restera plus ensuite qu’à lancer un programme pour une adaptation de propulsion hybride à un profil d »hélico proche de celui du Tigre, tout en gardant sur ce nouvel hélico l’essentiel des briques technos (systèmes) développées pour le Tigre Mk3.
      .
      Bref, on n’est peut-être pas si largués que ça. On en reparle dans 5/10 ans 😉

      • AlexS dit :

        Le nouveau Spike:
        Les SPIKE NLOS de 6e génération comprennent
        Portée étendue des missiles : Le NLOS de 6e génération atteint désormais des portées étendues allant jusqu’à 50 km lorsqu’il est lancé depuis un hélicoptère et jusqu’à 32 km depuis des plateformes terrestres et navales.
        Capacités de lancement et de contrôle des salves : À partir d’un seul lanceur et d’un seul opérateur, le SPIKE NLOS de 6e génération peut lancer et contrôler des salves aéroportées jusqu’à quatre missiles simultanément.
        Transfert du système et du contrôle : Le contrôle des missiles NLOS de 6e génération lancés peut être transféré entre les plateformes du champ de bataille à mi-vol pour un succès optimal dans tous les scénarios opérationnels. Par exemple, si un hélicoptère lance le missile contre une cible de grande valeur mais continue de voler en dehors de la zone menacée, un véhicule terrestre se trouvant dans cette zone ou à proximité de la zone d’attaque peut prendre le contrôle du missile lancé et le diriger vers la cible initiale.

        Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

        • Fralipolipi dit :

          @AlexS
          Ok. Merci pour les précisions.
          Maintenant, comme déjà cité plus haut, je me pose la question de l’adéquation de telles si longues portées avec les capacités de détection ciblage des helicos de combat.
          Car avec des portées Air-Sol de 50 kms, il faut plutôt être doté de capteurs dignes d’un avion de chasse moderne.
          Ou bien, s’il s’agit d’un tir guidé par un tiers, alors à 50 kms de la cible, le porteur n’a plus vraiment besoin d’etre un helico de combat. N’importe quel gros helico gros porteur pourrait faire le job.
          .
          Bref, à 50 kms de portée on est plus dans le domaine de vol d’un jet que d’un helico … c’est comme cela que je le perçois entlk.

      • Charognard dit :

        @ Fralipolipi
        En attendant, c’est vrai que la note est très salée pour ces améliorations.
        https://air-cosmos.com/article/lhlicoptre-dattaque-tigre-en-version-mk-iii-se-dvoile-25649

    • Fralipolipi dit :

      @Paul Bismuth
      Bien d’accord avec le dernier paragraphe de l’article mais pas avec celui stipulant que l’augmentation de la vitesse implique une augmentation de la masse de 30% … pas avec la propulsion hybride du Racer qui promet au contraire une agilité très bénéfique à la conso carburant (même à vitesse plus élevée).
      Il reste à Airbus à prouver que l’engin ne coûtera pas un bras, et permettrait à l’Alat de ne pas sacrifier sa « masse ».

    • Fralipolipi dit :

      Pour ce qui est de l’aspect discrétion (sonore), on peut espérer que les nouvelles pales du H160M feront florès.
      Intéressant : https://youtu.be/6uL4yK6fnrE