General Atomics a obtenu un contrat pour adapter ses catapultes électromagnétiques au futur porte-avions français

Le 19 août, le Pentagone a annoncé qu’il venait de notifier un contrat d’une valeur de près de 9 millions d’euros à General Atomics pour le développement de catapultes électromagnétiques [EMALS – ElectroMagnetic Aircraft Launching System] et d’un dispositif pour la récupération des aéronefs de type AAG [Advanced Arresting Gear] destinés au porte-avions de nouvelle génération [PANG] français, lequel fait actuellement toujours l’objet d’études de conception.

Ce contrat « prévoit le développement d’un sous-système à deux ou trois moteurs de lancement et d’une configuration sur mesure de deux groupes de stockage d’énergie pour le système de lancement électromagnétique des aéronefs ainsi que celui d’une configuration d’un dispositif d’arrêt avancé à trois brins et six absorbeurs d’énergie compatibles avec le futur porte-avions français », indique l’avis publié par le Pentagone.

Pour rappel, un catapulte électromagnétique fonctionne avec un moteur linéaire à induction électromagnétique [LIM], dont l’alimentation est ajustée à la masse de l’appareil devant être lancé. Il génère un champ magnétique mettant en mouvement un chariot mobile sur lequel est fixé l’aéronef à catapulter. Une importante quantité d’énergie électrique est ainsi consommée en quelques secondes… Aussi, pour répondre à la demande, le système EMALS utilise des volants d’inertie, qui peuvent stocker chacun jusqu’à 100 mégajoules et être rechargés en moins d’une minute.

De telles catapultes présentent plusieurs avantages par rapport à celles à vapeur : les contraintes physiques sur les cellules des avions sont moindres, le rendement énergétique et optimisé, elles produisent moins de nuisances sonores et leur maintenance est plus facile.

A priori, et à en juger l’avis publié par le Pentagone, le nombre de catapultes électromagnétiques devant équiper le futur porte-avions français n’est pas encore arrêté.

En effet, initialement, il était question de doter le PA NG avec deux EMALS. Mais, en avril, la Marine nationale a diffusé une vidéo suggérant qu’une configuration avec trois catapultes était envisagée.

Pour rappel, n’ayant pas la capacité industrielle de produire ses propres catapultes [qu’elles soient à vapeur ou électromagnétiques], la France s’est tournée vers les États-Unis afin de s’en procurer pour le PA NG.

En décembre 2021, la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], l’agence chargée des exportations d’équipements militaires américains dans le cadre de la procédure dite des Foreign Military Sales [FMS], a donné son feu vert à la vente potentielle de deux catapultes EMALS et d’un dispositif AAG à la France, pour un montant alors évalué à 1,321 milliard de dollars [soit 1,17 milliard d’euros à l’époque].

En fonction de l’évolution du taux de change, la facture pourrait être plus ou moins salée… l’euro ayant atteint, le 13 juillet dernier et pour la première fois depuis 2002, la parité avec le dollar. La dépréciation de la monnaie européenne s’est accélérée depuis le début de cette année, notamment avec la guerre en Ukraine.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

290 contributions

  1. Moogli dit :

    Excellente nouvelle sur les plans opérationnel et stratégique.

    La mise en œuvre de ce système garantira un PANG de 1ere classe pendant 30 ans, lui permettant souplesse d’utilisation des aéronefs français, mais aussi interopérabilité aérienne complète avec 1 ou 2 alliés.

    Obtenir la confirmation de commande maintenant va faciliter l’enchaînement des étapes du programme PANG. En dehors des 2 ou 3 systèmes de lancement, ça permet aux industriels français de valider plus vite leurs plans de construction et d’agencement de tout ce qui va autour.

    A noter, si le SCAF voit le jour un jour (?), que le PANG embarquera à terme des SCAF « et » des Rafale F5, puisque ce sera le Rafale qui assurera la possibilité ASMP FANu pendant encore un moment. J’ajoute la possibilité nounou pour ravitailler en mission attribuable au Rafale, pour raisons économiques pendant un moment.

    1 PANG au top, ça fait plaisir. J’aurais aimé envisager un 2e, mais son coût avec un seul GAN complet sur zone, même pas équipé à 100% en systèmes, me laisse songeur.

    • Dolgan dit :

      Le FMS a donné son accord pour 2.

      Ça veut dire que soit ils nous ont refusé 3 (improbable), soit on a demandé 2. Et que donc on a déjà fait un choix.

      Les fms, en général on demande le max et on prend pas tout. Rarement l inverse. C’est très lourd en procédure.

      • Moogli dit :

        [Ce contrat « prévoit le développement d’un sous-système à deux ou trois moteurs de lancement…]

        2 ou 3. Pas 2 ferme, selon l’article. Les USA autorisent 3 si besoin.

    • Félix GARCIA dit :

      « J’ajoute la possibilité nounou pour ravitailler en mission attribuable au Rafale, pour raisons économiques pendant un moment. »
      Des tonnes (plein ! ^^) d’équivalents des Celera 1000L, dont certains dronisés et « nounouisés » ! (Allez Dassault !)
      🙂

    • Félix GARCIA dit :

      « mais aussi interopérabilité aérienne complète avec 1 ou 2 alliés »
      C’est vrai que c’est vachement bien, mais il faut une sacrée relation de confiance pour prendre le risque de laisser apponter un pilote étranger sur son PA, notamment envers le pilote en question si je ne m’abuse.

      • Pb75 dit :

        Ça arrive déjà et depuis un bon moment.

        • Félix GARCIA dit :

          En effet, Mea Culpa.
          Avec d’autres que les Américains (les Britanniques ?) ?

          • Moogli dit :

            Comme 2e allié potentiel quand j’ai écrit 1 ou 2, je pensais aux Indiens pour le partenariat stratégique en cours. Avec leur aéronavale grandissante, il se pourrait que des interopérabilités partielles soient envisageables.

            Je faisais abstraction des programmes d’échanges usuels depuis longtemps (Allemagne, entre autres), qui ne changent pas grand chose aux interopérabilités possibles.

            Bonne soirée.

          • Félix GARCIA dit :

            Bonsoir Moogli,
            C’est aussi comme ça que je l’avais compris à l’origine, mais ma formulation prêtait aux malentendus.

      • Alex dit :

        encore plus quand un pilote est habitué à apponter sur PA Américain, l’endroit doit paraître minuscule…..

    • Félix GARCIA dit :

      « 1 PANG au top, ça fait plaisir. J’aurais aimé envisager un 2e, mais son coût avec un seul GAN complet sur zone, même pas équipé à 100% en systèmes, me laisse songeur. »

      Je pense que c’est envisageable de se lancer sur un deuxième GAN, si l’on devient la puissance géoéconomique potentielle que nous sommes.

    • Axer dit :

      Toute façon, ce ne peut être que 2 si l’on accepte qu’il y aura deux pistes d’envol sur le futur PAN…3 si on compte remplacer l’actuel dispositif sur le De Gaulle. Non ?

  2. Catoneo dit :

    Fin 2006, Michèle Alliot-Marie avait passé une commande ferme de catapultes aux Etats-Unis pour lier les mains du prochain président, celui qui devait accéder à l’Elysée en mai 2007.
    Bien ce soit Sarkozy qui gagnât la timbale, le second porte-avions ne fut jamais construit, Zébulon n’appréciant pas la forte incitation.

    • wagdoox dit :

      NS en avait fait une promesse de campagne, puis la crise de 2008 est arrivée et les priorités ont changés…

    • JC dit :

      Zébulon n’a pas apprécié son passage parisien sous les drapeaux dans l’A.A. N’imaginons pas un instant le résultat si celui-ci avait était effectué dans un régiment para.

      • Roger Dubreuil dit :

        Pour ça, il aurait fallu un régiment proche de Neuilly.
        De son côté, Hollande est passé de l’infanterie (formation à Coët) au génie pour être plus proche de ses parents et de ses petits camarades habituels.
        Mais ne leur jetons pas trop fort la pierre : le SN était devenu une machine à piston politique. Ma section d’Appelés (sympathiques, aucun problème) était formée à 90% de gars du département pistonnés par le député du coin. Brassage social : néant mais économies maximales sur la distribution des billets SNCF gratuits.
        .
        Euh… je suis un peu en train de sortir du sujet, là.
        Quoique piston et catapultes, c’est du même domaine. Sauf que pour le piston politique, on sait faire depuis longtemps.

    • blondin dit :

      je crois que c’était des catapultes à vapeur à l’époque, donc pas grand chose à regretter finalement.
      Quant à notre petit président, on a vite compris que l’armée, c’était vraiment pas son truc !

  3. Lothringer dit :

    Il est consternant, en terme de souveraineté, mais également sur le plan économique, de faire appel aux USA pour ces catapultes.
    Vu les délais pour la production du PANG, nous avions de nombreuses années pour développer le nôtres, et ainsi acquérir une compétence , pouvant servir ensuite à l’export (Inde ? Brésil ? Espagne ? Italie ? UK ? …) , et pour un prix largement inférieur.
    La base de l’aéronavale du Morbihan aurait été un très bon site pour développer et tester un prototype à terre.

    J’ai passé cet été à lire le livre de Marc ENDEVELD « L’emprise ». Décidément, nos élites, qui dirigent notre pays, sont des vendus aux intérêts étrangers. Qu’ils soient américains ou chinois (ou allemands ou italiens ou….). Le mot d’ordre (secret) absolu est : il faut désindustrialiser la France, comme cela elle ne pourra plus produire les instruments de sa souveraineté (dont SURTOUT le nucléaire).
    Et à la fin…..pourquoi un pays ayant perdu son autonomie technologique (dont SURTOUT le nucléaire) devrait-il conserver son poste permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU ? Délai …….20 à 30 ans ?

    • Dolgan dit :

      Potentiel export: 3 cata max pour l inde. Le reste …. lol .

    • Czar dit :

      à quoi servirait de fabriquer nous-mêmes nos catapultes quand la formation de nos pilotes d’aéronavale est effectuée aux stazunis (lesquels pilotes en gardent un souvenir tellement énamourés qu’ils se sentent tenus de bafouiller globish toutes les deux phrases, il n’y a qu’à voir la tête d’empeigne Chuet qui nous enjoint gentiment de flaillsaifer) en termes de souveraineté, faut déjà commencer par les bases, d’autant plus que je pense que ça pourrait avoir un peu plus d’impact sur la question d’exportation de notre matériel si l’on pouvait former nous-mêmes des aviations navales étrangères

      • Félix GARCIA dit :

        « (lesquels pilotes en gardent un souvenir tellement énamourés qu’ils se sentent tenus de bafouiller globish toutes les deux phrases, il n’y a qu’à voir la tête d’empeigne Chuet qui nous enjoint gentiment de flaillsaifer) »
        Eh oui … mais celui-ci semble plus fier que subjugué, si je ne m’abuse. C’est une filiation clairement revendiquée, d’autant plus qu’il a des origines canadiennes (là encore, si je ne m’abuse).
        Par contre, quand je vois les « D.Brief », entièrement en globish, dès l’école des EOPAN, j’ai un petit pincement au cœur …
        ÉLÈVES PILOTES DE LA MARINE NATIONALE : sélection, vols et vie quotidienne des EOPAN à l’EIP 50S
        https://www.youtube.com/watch?v=_5c08k9dA-Y

      • Dodo dit :

        Comment pouvez-vous faire la défense de la langue française si vous même n’êtes pas un modèle ?
        Faut-il que le professeur se mette au niveau des élèves pour qu’ils progressent?
        Montrez l’exemple ou ne dites rien.

        • Czar dit :

          le jour où tu sauras écrire français comme moi, dodo, tu pourras même t’offrir un niqnaim à trois syllabes

      • Félix GARCIA dit :

        « RAFALE MARINE TEAM »
        https://www.youtube.com/watch?v=2Oo6NjHTegQ
        Vous remarquerez que la bande-son, c’est pas du Piaf. De même, à 2:30′, le dessin sur la catapulte, c’est pas Astérix & Obélix, mais les pirates de l’équipage de Chapeau de Paille (Mugiwara No Luffy, dans « One Piece »).

      • UnKnown dit :

        C’est absolument ridicule de faire cette fixation sur la langue anglaise dans un domaine PROFESSIONNEL ou cette dernière est résolument indispensable… Parce que depuis plus de 30/40 ans, presque toutes les interventions aériennes de la France se sont faites avec le renfort d’alliés, ou en coalition. Alliés qui ne parlent pas le français, mais parlent bien l’anglais.
        Vous allez aussi vous offusquez que la logistique internationale et ses liasses administratives soient principalement rédigées en anglais?
        On est au delà du ridicule. Vous ne connaissez manifestement rien à l’aérien.

        • Czar dit :

          l’alibi du « pragmatisme » est toujours d’un grand réconfort moral pour le tapin. Une absolution, même

          t’aurais d’ailleurs mieux fait d’éviter de l’ouvrir quant à la logistique, vu que la convention internationale régissant le transport des marchandises par route a été négociée en français, qui est (était) la langue des documents de routage et le globish ne s’est imposé que parce que par la grâce d’invertébrés de ton calibre.

    • francois dit :

      il est consternant de penser que inde bresil espagne italie uk puissent nous acheter une catapulte et ne pas eux memes la developper..

    • anthonyl dit :

      On a toujours fait appel aux américains pour les catapultes de nos porte avions, déjà à l’époque du Clem… concevoir un équipement si sensible sans aucune compétence préalable est quasiment impossible, d’autant qu’on en a besoin chaque 40 ans…

      • Ératosthène dit :

        @anthonyl : Si on est prêt à dépenser 1,17 milliard d’euros pour acheter des catapultes, on peut peut-être concevoir un équipement sensible sans aucune compétence préalable.

        • SOMUA dit :

          et avoir l’equipement avec 10 ans de retard

        • Moogli dit :

          Les 1,17 milliards d’euros font abstraction des économies d’échelle pour moins de 3 PA ensuite, sans parler de la RD complète à refinancer.

          Si la RF disposait de 5 PA ou avait d’office un marché extérieur garanti, la question se poserait sans problème. Avec 1 PANG et peut-être 2, le maintien des compétences très chèrement acquises n’est pas garanti pendant 30 ans.

          Il y a un petit souci d’amalgame entre patriotisme et nationalisme dans les commentaires de ce site. Cet article fait partie des exemples où des commentaires sortent de la logique industrielle et stratégique, pour des considérations complètement hors-d’age.

          Sans aucune compétence préalable et avec un débouché ric-rac pendant trois décennies, le patriotisme vaut bien mieux que des arguments qui ne tiennent pas la route.

          Je précise que je suis français (depuis moulte générations successives), européen aussi, et que j’ai participé à la défense de la nation pendant plusieurs années.

          On peut être patriote et chercher des intérêts mutuels avec des alliés. Dans le cas présent la RF bénéficie d’une innovation hi-tech de premier plan.

          On peut aussi avoir des notions minimales en économie de marché. Ici, croire que la France pourrait égaler et concurrencer le 1er budget mondial (qui représente la moitié de tous), relève de certitudes à remettre en question.

          Cordialement.

    • Félix GARCIA dit :

      « Marc ENDEVELD »
      ENDEWELD.
      ^^

    • NRJ dit :

      @Lothringer
      « Vu les délais pour la production du PANG, nous avions de nombreuses années pour développer le nôtres, et ainsi acquérir une compétence , pouvant servir ensuite à l’export (Inde ? Brésil ? Espagne ? Italie ? UK ? …) , et pour un prix largement inférieur. ». C’est n’importe quoi. Réfléchissez deux secondes à ce que vous dites:
      Vous voudriez développer des catapultes alors qu’on a aucun savoir-faire là-dessus. Cela signifie que pour au maximum 2 catapultes, il faudra développer un savoir-faire complet et donc y mettre des milliards (ben oui, développer une technologie ne se fait pas en claquant des doigts). Ensuite, il faudra se taper les retards, car malheureusement une technologie ne marche jamais du premier coup et résoudre tous les problèmes de fiabilité qui vont inévitablement se poser (les américains, qui ont une expérience dans le domaine largement supérieure à la notre ont eu des difficultés à faire ces catapultes électromagnétiques). Et tout ça pour quoi ? Pour un seul porte-avion ?
      Et vous pensez sincèrement que ce serait moins coûteux de devoir développer et produire des catapultes que de l’acheter aux américains ?
      Réfléchissez deux secondes.

      Sinon, avoir un journaleux dire des bêtises ne serait pas une grande nouvelle. C’est plus vendeur aux pigeons d’annoncer un GRAND COMPLOT de nos dirigeants, ouhlàlà que d’annoncer que les électeurs se sont faits dupés alors que le résultat était prévisible, et qu’ils ont élu un dirigeant qui est basiquement humain, donc préoccupé par ses intérêts personnels et le court-terme.
      Ca ne veut pas dire que Macron est un saint (loin de là). Mais y voir de l’incompétence ou de la défense de ses intérêts personnels peut suffire à expliquer pas mal d’actions. Pas besoin d’aller chercher les complots germano-américano-maçonniques avec le concours des illuminati.
      Concernant le nucléaire, la France essaye de récupérer son savoir-faire (ça s’appelle Flamanville, et les critiques qui fusent sur ce projet ne viennent pas uniquement de Macron). Et si vous parlez du nucléaire militaire, je serais curieux de savoir de quoi vous parlez.

      • Félix GARCIA dit :

        « Sinon, avoir un journaleux dire des bêtises ne serait pas une grande nouvelle. C’est plus vendeur aux pigeons d’annoncer un GRAND COMPLOT de nos dirigeants, ouhlàlà que d’annoncer que les électeurs se sont faits dupés alors que le résultat était prévisible, et qu’ils ont élu un dirigeant qui est basiquement humain, donc préoccupé par ses intérêts personnels et le court-terme. »
        Et c’est encore mieux de parler « d’un journaleux » (et de son travail), APRÈS l’avoir lu.

      • Lothringer dit :

        Et les (français) « suicidés » et femme syndicaliste (AREVA) violée à qui on scarifie un « A » sur le ventre , dans le contexte de souveraineté nucléaire, c’est du complot ?

        « Et si vous parlez du nucléaire militaire, je serais curieux de savoir de quoi vous parlez. »
        Le nucléaire est une technologie duale. Quand on a les compétences pour l’un (militaire), on a les compétences pour l’autre (civil). En asséchant les ressources financière R&D pour l’un, on impacte également l’autre pour ensuite trouver des gens qui diront « c’est trop cher, il vaut mieux acheter aux étrangers (USA , Chine) ».

        Parlons de (en finition) Flamanville : ce fameux livre de Marc Endeweld donne une info intéressante. L’EPR chinois a eu quelques soucis, comme chacun sait. Ce livre révèle que la température intérieure du réacteur, plus élevée qu’un classique réacteur PWR, provoque immanquablement des dégâts sur les crayons de combustibles. C’est un problème de conception (donc un problème qui remonte loin…à l’époque du design FRAMATOME-SIEMENS)

        « Et si vous parlez du nucléaire militaire, je serais curieux de savoir de quoi vous parlez. »
        Monsieur Emmanuel Macron, fut à l’époque membre de la commission Attali (sous Sarkozy) et il a ouvert sa bouche en public pour s’interroger sur la pertinence de l’arme nucléaire française : il souhaitait son arrêt pour économiser de l’argent. Dans la seconde qui a suivi, Jacques Attali l’a vertement repris (toujours en public) pour lui faire comprendre que le nucléaire militaire français était un outil de souveraineté, que que si elle disparaissait, la France serait le seul des 5 grand à l’ONU qui n’aurait pas la bombe. Et que par conséquent, sa place au sein des 5 Grands serait très très très rapidement remise en cause.

        Au fait…élargissons le sujet sur la souveraineté.
        Allez chercher les liens familiaux entre Franck G. Wisner et Nicolas Sarkozy. Ce même Franck Wisner ayant gravité dans une filiale de la CIA. Nicolas Sarkozy ayant passé de nombreux été dans la décénie 70 dans sa jeunesse parmi son demi-frère et sa demi-soeur américains. Nicolas Sarkozy ayant été repéré comme une étoile montante de la politique française, a été coaché par les Américains. Et au final Nicolas Sarkozy a décidé que la France ré-intégrerait le commandement intégré de l’OTAN.

        Souveraineté ? Et si on parlait sérieusement de souveraineté dans ce pays…

        • NRJ dit :

          @Lothringer
          « Et les (français) « suicidés » et femme syndicaliste (AREVA) violée à qui on scarifie un « A » sur le ventre , dans le contexte de souveraineté nucléaire, c’est du complot ? ». A quoi faites vous référence précisement ?

           » Ce livre révèle que la température intérieure du réacteur, plus élevée qu’un classique réacteur PWR ». L’EPR est un Réacteur à Eau Pressurisé. Je ne vois pas l’intérêt de parler des PWR que la France n’a jamais fabriqué.

          « C’est un problème de conception (donc un problème qui remonte loin…à l’époque du design FRAMATOME-SIEMENS) ». C’est logique. Pour améliorer le rendement du réacteur et lui donner la capacité de prendre du combustible MOX, on vise de plus grandes températures de fonctionnement. Ce n’est pas un problème de conception, c’est l’inconvénient mineur d’un avantage intrinsèque de ce type de réacteur. Sinon, le réacteur EPR de Taishan que vous mentionnez a été remis en service (https://www.lefigaro.fr/conjoncture/la-chine-remet-en-service-un-reacteur-epr-a-taishan-un-an-apres-un-incident-20220817#:~:text=En%20juillet%202021%2C%20l'un,qui%20avaient%20%C3%A9cart%C3%A9%20tout%20danger.). Les ingénieurs français avaient déjà connu ce type de problème mineur quand on a fait les réacteurs REP, ça n’a rien de nouveau.

          « Quand on a les compétences pour l’un (militaire), on a les compétences pour l’autre (civil). ». Non. Sinon, ça ferait longtemps que les iraniens auraient la bombe atomique. Et ça fait longtemps qu’on n’utilise plus les réacteurs civils pour fabriquer du combustible pour missiles nucléaires. Vous vous y connaissez un minimum dans le nucléaire ?

          « Monsieur Emmanuel Macron, fut à l’époque membre de la commission Attali (sous Sarkozy) et il a ouvert sa bouche en public pour s’interroger sur la pertinence de l’arme nucléaire française : il souhaitait son arrêt pour économiser de l’argent. » Et alors c’est grave ? Il y a pas mal de raisons pour lesquelles je n’aime pas Macron, mais il est parfaitement logique de redemander l’intérêt de la bombe nucléaire. Je trouve ça même positif qu’on ne soit pas complètement dogmatique au plus haut sommet de l’Etat et qu’on ose se poser les questions, surtout dans une époque où tout le monde pensait que la guerre du futur ne consisterait qu’en une guerre asymétrique (ce n’était pas seulement les politiques, c’était aussi les intellectuels, les journalistes, et les militaires).

          « Nicolas Sarkozy ayant passé de nombreux été dans la décennie 70 dans sa jeunesse parmi son demi-frère et sa demi-soeur américains. ». Oui et ? Il n’a pas le droit ? Allez vous dire qu’aucun homme politique français n’a le droit d’aller aux USA une fois dans sa vie ?

          « Nicolas Sarkozy ayant été repéré comme une étoile montante de la politique française, a été coaché par les Américains ». D’où tenez vous ça ? J’attends autre chose que les supputations de certaines personnes tentant d’exister dans le paysage par n’importe quel moyen.
          « Et au final Nicolas Sarkozy a décidé que la France ré-intégrerait le commandement intégré de l’OTAN. ». La décision était logique dans le cadre de la guerre en Afghanistan.
          Après il faut que vous sachiez que la gauche critiquait notre sortie de ce commandement intégré quand CDG en a sorti la France. Ils étaient à la main des américains aussi ?

          • Mat49 dit :

            @NRJ sur l ensemble soit. Sauf sur le fait qu a l époque où Macron avançait sa proposition tout le monde pensait que la guerre conventionnelle allait disparaitre. Ou avez vous lu ca? Car le LB de 2013 et celui de 2008 vous contredisent explicitement.

          • Czar dit :

            oui, que tu ne le saches pas résume l’intérêt de tes analyses sur la question. la CED, t’en as entendu parler ?

            (d’ailleurs tu commets une généralisation fausse, c’est la gauche non-communiste qui était ultra-atlantiste)

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Sauf sur le fait qu a l époque où Macron avançait sa proposition tout le monde pensait que la guerre conventionnelle allait disparaitre. ». C’était un avis général. Les politiques l’avaient, les généraux l’avaient aussi (le général Desportes le dit par exemple), les intellectuels de Defense le disait (lisez l’analyse de Guerre&Histoire numéro 2 paru en 2011). Bref il y avait consensus pour dire que la guerre de haute intensité était terminée. Après on n’allait pas jeter à la poubelle du jour au lendemain tous les programmes. Mais on les réduisait autant que possible.

            « Car le LB de 2013 et celui de 2008 vous contredisent explicitement. » Non. Ils disent sûrement qu’il faut être prêt au cas où à un conflit de haute intensité, mais ils ne disent pas que c’est bien une éventualité qu’il faille considérer sérieusement. D’ailleurs les coupes budgétaires dans des deux livres blancs l’ont montré.

            @Czar
            D’accord donc quoi qu’on fasse, pour vous, rentrer dans le commandement intégré de l’Otan est forcément se mettre à la remorque des américains. Vous ne regardez pas les circonstances, ce qu’on pouvait y gagner ou perdre. Bref pour vous c’est comme un bouton. Quoi qu’on fasse on a tort.
            Très amusant.

          • Czar dit :

            « rentrer dans le commandement intégré de l’Otan est forcément se mettre à la remorque des américains.  »

            non on y est rentrés pour devenir pleinômônt ôndipôndônt c’est ividônt, Hainerjaille (itmiousiconnelit)

          • Mat49 dit :

            @NRJ

            « C’était un avis général. » Justement non comme en témoigne les livre blancs de 2008 et 2013 qui ne reprennent pas cette idée.

            « Guerre&Histoire numéro 2 paru en 2011 » N’a pas de rapport avec ce dont vous parlez.

            Desportes ne dit absolument pas que le caractère rare des guerres conventionnelles doive conduire à ne plus avoir de forces conventionnelles. Bien au contraire: https://www.cairn.info/revue-prospective-et-strategie-2010-1-page-145.htm

            « mais ils ne disent pas que c’est bien une éventualité qu’il faille considérer sérieusement » Non ils l’envisagent sérieusement et pointe la hausse des mences tout en concluant qu’il faut détruire les moyens d’y faire face, souse entendu pour raison financière de pure court terme. Et les coupes budgétaires n’ont pas sacrifié un domaine mais diminuer tous les domaines sans en priviligier aucun.

            Personne parmi les documents ou personne que vous citez ne dit ce que vous dites. La meilleure preuve c’est que dans le non modèle non opérationnel actuel on a conservé un échantillon de char, d’artillerie et d’infanterie méacanisée. Le savoir faire a été conservé au maximum dans le domaine conventionnel contrairement à ce que vous dites.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « « C’était un avis général. » Justement non comme en témoigne les livre blancs de 2008 et 2013 qui ne reprennent pas cette idée. ». Ils partent du principe qu’il faut rester prêt à une guerre de haute intensité, rien de plus. Mais cela n’empêche pas que ces livres blancs considèrent la guerre de haute intensité comme faisant partie du passé. Ca s’appelle prendre des précautions et sauver des emplois. Donc on n’allait pas mettre à la beine du jour au lendemain tous nos programmes d’armes de haute intensité.

            « « Guerre&Histoire numéro 2 paru en 2011 » N’a pas de rapport avec ce dont vous parlez. » Lisez l’interview de Martin Van Creveld à la fin. Il prédit la fin de l’aviation, causée par l’émergence des guerres asymétriques et la disparition des guerres de haute intensité. Et ce gars est un historien et théoricien militaire israélien qui a enseigné dans plusieurs institutions militaires. Ce n’est pas Jo le clodo.

            « Desportes ne dit absolument pas que le caractère rare des guerres conventionnelles doive conduire à ne plus avoir de forces conventionnelles. ». Vous confondez deux choses fondamentales: l’analyse et les leçons qu’on en tire. C’est 2 choses complètement différentes.
            L’analyse, c’est celle de ce que sera l’adversaire de demain. Là il le dit clairement, l’adversaire de demain est le guérillero. Et le CEMAe de l’époque le disait aussi.
            La leçon que Desportes en tire, c’est qu’il faut continuer à investir dans la guerre de haute intensité. C’est son droit d’en tirer cette conclusion. Mais ça n’empêche que l’on considérait à l’époque la guerre de haute intensité comme disparue ou, comme il le dit,  » à tout le moins sa probabilité d’occurrence est négligeable ».
            Ca montre exactement ce que je disais. Après c’est le droit de Desportes d’appeler à continuer à investir dans les forces conventionnelles.

            « Et les coupes budgétaires n’ont pas sacrifié un domaine mais diminuer tous les domaines sans en priviligier aucun. ». On n’aurait pas fait ces coupes budgétaires si on considérait la guerre de haute intensité comme probable.

            « Personne parmi les documents ou personne que vous citez ne dit ce que vous dites. ». Desportes dit « En ce qui concerne la caractérisation de la guerre probable, la première idée structurante est que la guerre classique – au sens où on l’entend aujourd’hui, puissance industrielle contre puissance industrielle – la guerre pour laquelle nous avons perfectionné nos armements et nos systèmes de forces, cette guerre là est vraisemblablement morte ».
            Et Georgelin est cité, disant « la guerre a vécu, ou plutôt la guerre déclarée, assumée par les peuples belligérants s’engageant massivement nations contre nations, appartient pour longtemps, en tous cas je le pense, au domaine de l’histoire ». C’est exactement ce que je dis.

            « La meilleure preuve c’est que dans le non modèle non opérationnel actuel on a conservé un échantillon de char, d’artillerie et d’infanterie méacanisée. ». Oui, c’est vrai, mais ça ne prouve rien, et surtout pas qu’on considérait à l’époque que la guerre de haute intensité était morte.

    • Binge dit :

      Vous n avez pas perdu votre temps en lisant Marc ENDEVELD. C est un des meilleurs journalistes d investigation du moment.

    • RomainC dit :

      Ce serait aberrant. Industriellement, financièrement, etc… pour rappel on pourra la vendre à personne et nous n’auront qu’un seul porte avion, donc maintenir les compétences tous les 30 ans. Heureusement qu’il y a des experts pour ne pas faire les mêmes choix que vous !

      • Lothringer dit :

        Réfléchissez 5 minutes.
        En achetant chez les ricains, on est pieds-et-poings liés pendant 40-50 ans concernant les pièces détachées pour la réparation-maintenance. Il nous factureront les pièces au prix…qu’ils veulent.

        C’est pareil dans le monde des réacteurs d’avion. C’est sur les pièces détachées que les fabricants font leur beurre au vendant au prix fort auprès de clients devenus captifs pour 20-25 ans une fois qu’ils ont réceptionné leurs avions.

        Ah mais c’est vrai , j’oubliais….les américains sont nos amis. Ils veulent notre bien. Comme au tout début de la guerre d’Indochine, lorsqu’ils apportaient leurs conseils au Viet-Minh, contre nous.

    • Le Breton dit :

      Après si ça peut être un gain de temps de passer commande pourquoi pas mais pourquoi ne pas trouver une coopération industrielle ici sur une base américaine avec d’éventuelles modifications par des ingénieurs français pour nous créer une base de savoir-faire et être certains d’obtenir un « produit » qui conviendra aux besoins de l’aéronavale.

      • Requin dit :

        J’adore les gens qui veulent franchiser un truc juste pour le plaisir de DOUBLER LE PRIX !!!
        A un moment, faut arrêtez d’être IDOT. Si les EMALS marche sur un PA de 330 m de long, elle marcheront tout aussi bien sur un PA de 305 m de long.
        On ne va pas dépenser des milliards à réinventer l’eau chaude.

        • Axer dit :

          …béh de toute façon, ensuite, quand tu achète un « super-truc » c’est aussi une façon d’acquérir de nouvelles compétences, et parfois à moindre prix que si tu devait faire des années de recherche fondamentale, de quoi économiser quelques millions. La connerie politique c’est économiser quelques millions en dépensant des milliards…On pourrait bien déplier un parchemin de plan vierge, du papier blanc, commencer de A à Z, former des gens, des experts, acquérir tout un savoir-faire et lancer des recherches précieuses, mais comme les sciences économiques modernes prévalent sur la science et parfois sur la rationalité, les banquiers et les politiques ont tranchés vers le plus court chemin, c’est à dire économiser pour économiser et toujours plus nous enfoncer vers la crise et la dépendance, donc on va pas refaire le monde et nous en sortir, nous sommes né pour nous noyer ! Quoi qu’on fasse…

    • Aymard de Ledonner dit :

       » pour un prix largement inférieur »
      On attend vos estimations avec impatience!
      Je suis favorable a une production française mais la la situation est la pire possible : probablement un seul PA avec au mieux 3 catapultes et probablement seulement 2, export totalement hypothétique et investissement nécessaire considérable avec risque très important.
      On ne ferrait certainement pas une économie en développant ces catapultes. Il y a un risque très important de dérapage financier du programme compte tenu de sa complexité et du fait que l’on partirait pratiquement de zéro.
      Et cela pour un gain objectivement faible.
      Plutôt que d’investir plus d’argent dans les catapultes pour les développer seuls, je préfère que l’argent soit utilise pour desITARiser nos équipements [notamment le Scalp) et construire plus de navires.

    • Aramis dit :

      Comment voulez vous vous passer d eux? Comment croire que même avec deux ou trois contrats export c est financièrement faisable? Nous aurions 4 PA a trois catapultes je ne sais pas si ça suffirait.

      Surtout qu on partirait de zéro.

      Le seul cas sur le papier ce serait si des pays type Angleterre Brésil Inde Japon et Corée du Sud s allient avec nous pour développer et assurer des débouchés suffisants. Mais bonjour pour gérer la coopération.

      • Gplt dit :

        Tant que les américains ne nous obligent pas à acheter du F35 pour faire joli sur pont…

    • ArtScenik dit :

      Oui est quel serait le but recherché ? Puisque les élites veulent être réélues et maintenues au pouvoir. je ne vois pas l’interêt d’aller à l’encontre de leurs interêts et ceux de leurs électeurs. Qu’il y ait des erreurs de commises, c’est certain. Personne en’est parfait : nous vous ni moi.
      Donc le discours qui consiste à dire que nos dirigeant veulent notre perte, donc la leur, est complètement idiot. Si Macron voulait affaiblir la France, il irait dans le sens de Poutine et lui donnerait les clefs du pays…

    • Sel dit :

      Probablement cela n avait pas beaucoup d intérêt de mobiliser de « nombreux » ingénieurs pour ça, l intérêt économique proche de 0 et scientifique pas loin du 0 aussi (si ce n’est pour d autres utilités, canons ect mais avec d autres développements en ingénierie). La France les aura et pourra le cas échéant recopier pour ses propres besoins si il faut … ça dérange pas les US sûrement pour une bonne raison en plus d ´être alliés.

    • ricojaneiro dit :

      Vous débarquez de la Lune ou vous n’avez pas suivi les actus depuis juin 44 ?

    • Ludovic Auray dit :

      change tes lectures et tu te porteras bien mieux

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Mais il faut s’en prendre aux industriels français qui ne suivent pas la mesure …
      C’est comme pour les avions à décollage vertical que l’on a pas mais que l’on a esquissé il y a 50 ans ………sans aboutir !

      Bref savoir se regarder en face au lieu d’aller chatouiller ceux qui ont et qui proposent !

    • Marne dit :

      pourquoi quelqu’un achèterait-il des catapultes françaises plutôt qu’américaines ? Les Américains ont beaucoup plus d’heures-homme d’expérience de combat aérien naval et de conception et d’utilisation de catapultes. Ils ont aussi des économies d’échelle, avec 12 porte-avions. Il est illusoire de penser que la France pourrait concevoir, fabriquer et entretenir des EMALS pour moins d’argent que d’acheter sur étagère aux Américains. Même si par miracle la France en exportait quelques-uns, finalement, cela ne suffirait toujours pas. Des délires franchouillards 100% purs, authentiques et bio pour croire le contraire. Toi et ScopeWiz devriez trouver une chambre d’hôtel ensemble.

    • UnKnown dit :

      Nous n’avons JAMAIS eu d’autonomie technologique concernant nos P.A, il est un peu tard pour se réveiller. Les catapultes étaient soit Britanniques (Clemenceau & Foch) soit Américaines (CGD). Nos plateformes aériennes de veille radar embarquée (pour ne pas offusquer certains qui ont des poussées d’urticaire quand on dit un mot anglais -AWACS oups, pardon) sont toutes américaines (E-2), et idem pour l’Armée de l’Air d’ailleurs (E-3). On peut aussi parler des sièges éjectables, qui sont tous, depuis 1945, de conception britannique, sur tous les avions de combat occidentaux.

      • Czar dit :

        faudra alors que tu m’expliques pourquoi c’était donc si grave d’avoir à parler allemand en 1940, inConNu. Au vu de mes racines alsacos, ça m’aurait semblé un meilleur choix

      • MaxDJ dit :

        Je peux me tromper, mais j’ai toujours pensé que les sièges éjectables de nos appareils (rafale, mirage, alpha-jet) étaient fabriqués à Argenteuil, par Safran-Martin Baker france; qui est une joint-venture à 50/50 en Safran et Martin baker. Pour ensuite être assemblés à l’AIA d’Ambérieu
        Production sous licence certes, mais on produit les pièces sur notre territoire (Dassault).

  4. PK dit :

    « Pour rappel, n’ayant pas la capacité industrielle de produire ses propres catapultes »

    N’ayant pas la VOLONTÉ politique de mettre en œuvre cette capacité industrielle… C’est un peu différent.

    Rappel : si technologiquement c’est assez difficile, le principe, lui, est trivial et est utilisé en électronique de puissance depuis des lustres. Chacun possède dans son alimentation d’ordinateur une série de mag-amp qui font exactement le même boulot par exemple. Acquérir ce savoir-faire à un niveau d’échelle plus important pourrait avoir beaucoup de sens dans un cadre bien plus large que de « bêtes » catapultes magnétiques. Ainsi, le rail-gun, basé sur un principe similaire, pourrait aussi en bénéficier, pour ne parler que des armes par exemple, mais aussi le laser qui demande de concentrer beaucoup d’énergie en peu de temps.

    Bref, comme d’hab, nos politiques n’ont aucune vision industrielle, à moins que ce ne soit qu’une manière de nous lier une fois de plus aux États-Unis afin de nous couper toute volonté d’indépendance. De la part d’un Young Leader conseillé par McKinsey, ça aurait du sens…

    • Dolgan dit :

      Pour le coup, ils ont une bonne vision industrielle et militaire.

      Le potentiel de production maximum est de 6 catapultes tous les 30 ans .

      Pas de quoi faire vivre une usine. Et de quoi très fortement mettre en danger la disponibilité du pa.

      • PK dit :

        Vous savez, un PA, c’est tout les 30 ans aussi… donc avec votre raisonnement, on ne fait ni PA, ni char, ni avion.

        • UnKnown dit :

          Sauf que les économies d’échelles ne sont pas les mêmes pour les USA. Ils vont probablement produire entre 30 et 40 catapultes, ça laisse beaucoup de la marge et de sécurité pour maintenir les bureaux d’études, les compétences intellectuelles et industrielles sur ces 30 années.
          Nous n’avons pas ce luxe. Chacun de nos armement doit avoir une possibilité d’export si on veut rendre viable la production, c’est une réalité que beaucoup dans ces colonnes devraient se rappeler.

          • PK dit :

            « Chacun de nos armement doit avoir une possibilité d’export si on veut rendre viable la production, c’est une réalité que beaucoup dans ces colonnes devraient se rappeler. »

            C’est faux. Raisonner ainsi est la première marche vers l’allégeance. La défense n’est pas une industrie rentable. Elle n’est pas soumise aux loi du marché. C’est un INVESTISSEMENT.

            Vous mettez des billes dedans pour obtenir une arme qui vous permettra de survivre. Pas pour vendre.

            Collatéralement, il se peut que cette arme puisse se vendre et rapporter du pognon. C’est bien, un heureux hasard si vous préférez et il souhaitable de le faire quand c’est possible, mais ce n’est pas le BUT.

            Confondre investissement et rentabilité conduit à rendre impossible de structure une défense indépendante. C’est le leitmotiv des mondialistes qui s’acharnent à briser notre indépendance.

            La France a les moyens d’investir dans sa défense, n’en déplaise à tous ses détracteurs (comme les gens payés pour dire le contraire : coucou NRJ, payé par les Boches… dont le seul argument est de dire qu’il n’y a pas de pognon en France).

          • NRJ dit :

            @PK
            « C’est faux. Raisonner ainsi est la première marche vers l’allégeance ». Mdr. Donc pour vous, demander d’avoir une industrie viable c’est vouloir l’allégeance. Trop drôle !!!

            « La France a les moyens d’investir dans sa défense, n’en déplaise à tous ses détracteurs ». La France investit déjà lourdement dans sa Défense. Insuffisamment pour certains mais lourdement quand même. C’est l’un des premiers budgets de l’Etat.

            « dont le seul argument est de dire qu’il n’y a pas de pognon en France ».
            Vous avez vu notre dette ? Et nos déficits ? Non il n’y a pas de pognon. La preuve, ça fait 40 ans qu’on n’a pas été en excédent budgétaire. Maintenant si vous êtes riches, tant mieux pour vous et j’applaudirai si vous acceptez de mettre votre fortune et celle de vos collègues américains dans la Défense française. Mais avant de parler, renseignez vous un peu sur le pays sont vous parlez. Ça peut être utile quand on joue au troll.
            Après c’est vrai que vouloir faire rêver les pigeons français pour leur faire des dépenses inutiles histoire de mettre en faillite la France et supprimer ainsi vos concurrents industriels français qui vous piquent des parts de marché, c’est assez malin.

    • NRJ dit :

      @PK
      Tiens, notre expert de chez LM.

      « N’ayant pas la VOLONTÉ politique de mettre en œuvre cette capacité industrielle… C’est un peu différent. ». Bien sûr, c’est toujours une question de volonté. On peut aussi vouloir appauvrir la France en demandant un budget de Défense de 200 milliards d’euros. Ca aiderait par exemple vos collègues de chez Westinghouse pour vendre des réacteurs nucléaires (car oui, comme l’Etat n’aura pas les moyens d’acheter de nouveaux réacteurs à cause de l’investissement dans la Défense qui s’accaparera tout, Areva tombera en faillite) et vos collègues de chez General Electrics.
      On peut transformer la France en pays du tiers-monde pour s’acheter du matériel militaire, bien sûr. Comme vous le dites, ce n’est qu’une question de volonté.

      « Bref, comme d’hab, nos politiques n’ont aucune vision industrielle ». Parce que vous en avez une ???? MDR.

      • Dodo dit :

        Vous n’imaginez pas comment tout le monde derrière son écran sait et peut tout faire.
        Moi j’ai vu un SDF en mauvaise situation, je lui ai dit qu’il faut juste travailler et prendre un logement pour sortir de sa situation et aller mieux, il m’a regardé de travers et je lui ai dit que ce n’est qu’un problème de volonté…
        De mon point de vue , c’est logique, dans sa situation, son vécu, ses difficultés, c’est du foutage de gueule.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Mais bien sur, les ingénieurs US sont nuls : c’est la raison pour laquelle ils ont eu autant de difficultés a mettre au point leurs catapultes (alors même qu’ils en avaient construit des dizaines fonctionnant a vapeur)….
      Admettons que nos ingénieurs soient meilleurs, les ingénieurs US ont quand même quelques réalisations pas trop ridicules a leurs actif…..
      Vous comparez les catapultes a un rail gun. Je vous invite a m’indiquer quel modèle de rail-gun est actuellement en service dans le monde. Cette technologie est en effet tellement triviale que personne n’a de canon opérationnel (vous alles me parler des chinois mais aucune vidéo n’est disponible de leur « canon » en train de tirer donc ce n’est probablement qu’une maquette. Pour le moment ces canons restent dans leurs labos.
      D’ailleurs si on suit votre raisonnement, dans la mesure ou la technologie laser est déjà maitrisée pour réaliser les pointeurs des conférenciers, on se demande pourquoi le laser de l’étoile de la mort, permettant la destruction d’une planète entière n’est pas encore disponible ou a défaut au moins une version permettant la destruction d’un ICBM.

    • Aramis dit :

      La franchement c est le seul cas avec les E2C où il est tolérable de commander aux US. Financièrement et techniquement trois catapultes et rien c est injouable financièrement et industriellement.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Voila. En deux lignes vous avez dit l’essentiel.

      • PK dit :

        Même le miroir aux alouettes est US sur nos porte-avions. Arrêtez de croire que c’est injouable : on ne veut pas jouer, c’est différent.

        Un E2C, c’est un bête turbopropulseur : ce n’est pas monstrueux à construire : le reste, c’est du savoir-faire à acquérir qui est largement transférable à d’autres secteurs (et dont on a sans doute toutes les briques de base).

        Bref, le coût n’est pas un problème quand on veut être indépendant. Mais bien entendu, il n’est mis en avant que pour mettre à plat notre indépendance, comme si la France ne pouvait pas se permettre de construire un E2C, des catapultes ou un char tout seul.

        Ce sont juste des arguments anti-français.

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          –on ne veut pas jouer, c’est différent.

          C’est vrai on ne veut pas jouer. D’abord il n’y a aucun intérêt a vouloir tout réinventer quand c’est disponible sur étagère, même pour un pays riche, La France n’étant plus riche elle compte ses sous.

          –Un E2C, c’est un bête turbopropulseur : ce n’est pas monstrueux à construire.

          Et bien si, pour cela il faut des compétences dans beaucoup de domaine, et bien des constructeurs y ont laissé des plumes. alors un biturbo qui se pose sur un PA, et qui est capable de supporter un catapultage, c’est une autre paire de manche. Suivez bien la carrière a venir du KJ-600 AEW pour vous rendre compte.

          –Bref, le coût n’est pas un problème quand on veut être indépendant.

          Bien au contraire c’est le cœur du problème. quand on a pas d’argent et que l’on doit rendre des comptes, on ne dilapide pas ses deniers a réinventer la roue. Je doute que les Français veuillent voir leur impôts exploser.

        • Aymard de Ledonner dit :

          Bon exemple le E2C. Ca ressemble beaucoup à un C295 donc a première vue on pourrait facilement navaliser un C295. Yakafokon….
          Le C295 et le E2C ont presque la même masse max mais….. la ou le C295 a deux moteurs de 3000ch chacun, le E2C a des moteurs de plus de 5000ch, presque le double…..
          Ces moteurs ont une poussée beaucoup plus importante et sont plus lourds avec un impact considérable sur la structure de l’avion.
          Mais au cas ou ce serait trop simple, cette structure qui supporte ces moteurs surdimensionnés n’est pas monobloc car les ailes doivent pouvoir être repliées. Et bien sur se poser sur un PA arrêté par des brins d’arrêts et y décoller propulsé par une catapulte, ce n’est pas la même chose en terme de contraintes que se poser à la Tountouta….
          Accessoirement il faut accrocher sur l’avion une sorte de freesbee géant qui ne doit naturellement pas se décrocher, y compris au décollage….
          Pour résoudre l’ensemble de ces problèmes, on va mobiliser un certain nombre d’ingénieurs. Et on va certainement y arriver. Mais on va avoir un coût de développement très important qui sera amortit sur trois appareils…..

        • v_atekor dit :

          Les petites séries, c’est l’enfer car on est au moins sûr d’un truc : on n’étalera pas le budget sur les ventes futures. Comme la série est petite, les mises au point coûtent proportionnellement très cher et ne peuvent pas être étalée. Donc on ne peut pas se rater, donc on augmente les études, ce qui augmente les coûts. Mais par définition, le client est radin, donc il en veut plus pour le même prix, donc on n’évite pas les ratages. Allez voir votre boulanger. S’il vous annonce qu’en fait sa baguette ce matin elle passe de 90ct à 1.5€ car il manque d’habitude avec mon tout nouveau four… vous allez vite comprendre de quoi je parle.

        • Aramis dit :

          Sur le papier c’est compliqué mais jouable, nous pourrions faire ou acquérir le savoir faire, même financièrement ce ne serait pas insurmontable si on le voulait impérativement. Le problème c’est la quasi absence de commandes qui rend la chose injouable financièrement et industriellement. Sans parler de la réticence politique.

    • Requin dit :

      MDR le grand spécialiste. Au bout d’un 15zaine d’année et des milliards de dollar de RD, le système n’est pas encore au point et la le type qui n’a jamais vu un PA croit que la France avec 10 fois moins de budget va y arriver en 1 jour.
      On sent l’intelligence du type, là, quand même…

    • Titi dit :

      Certainement plus complexe que ça et peut-être que cette trivialité est brevetée…
      Puis dépenser un milliard d’euros sur 10 ans pour acheter cette capacité à 9 millions…
      Sérieusement…

      • blondin dit :

        9 Millions n’est qu’une (petite) partie du cout d’adaptation sur notre PA, l’ensemble du contrat est plutot de l’ordre du milliard, au bas mot.

      • PK dit :

        Le brevet n’existe pas pour les armes militaires.

        • Requin dit :

          GROS LOL
          Et ma tante a des co…., c’est ça ?
          Bien sûr que si la propriété industrielle existe dans l’industrie de l’armement !!!
          C’est même justement un des principaux point d’accroche entre Dassault et Airbus pour le programme SCAF.
          Mais c’est vrai, t’es un grand spécialiste du Droit Industriel et militaire !!!

          • PK dit :

            Débile. Pas de brevet, mais des secrets de fabrication. Si c’était des brevets, alors l’autre aurait accès au savoir-faire de l’un.

            Vous n’y connaissez rien.

            Le brevet, c’est pour un truc civil dans le cadre d’une production commercial. Ça protège l’auteur de la concurrence. Ici, tout le monde est sur le marché et personne ne peut protéger un savoir-faire, autrement que par le secret. C’est justement le point de friction entre Dassault : livrer son savoir-faire gratos (le truc dont rêve les Boches !).

            Du coup, soit on achète sur étagère, et on peut tomber sur des règles à la con, genre ITAR, soit on est indépendant, quitte à réinventer ce que fait la concurrence. Comme pas de brevet, vous pouvez vendre.

            Manifestement, vous n’y connaissez que dalle en industrie de l’armement…

    • Jf dit :

      Je ne suis pas le dernier à vouloir une indépendance politique, économique, etc… Je suis loin d’apprécier les usa, au même titre que l’Allemagne, la Russie, la Chine. Mais là je ne vois pas l’intérêt ni économique ni stratégique de le faire. Déjà commençons par reprendre une indépendant sur les munitions, ça serait un bon début. Malgré tout j’ai une question, pourquoi nous ne demandons pas soit de la rétro ingénierie, ou d’avoir un retour économique sur notre territoire? Car depuis 20 ans, très souvent on a dû faire ce genre de concession.

      • PK dit :

        L’un n’empêche pas l’autre. On doit être indépendant sur tous les plans de l’industrie de l’armement, munitions comprises. Ce sera aussi sans doute déficitaire d’un point de vue des gros sous – et encore, cela se mesure… parce que personne n’est trop capable de chiffrer réellement ce genre de truc… quelques milliers d’emplois, de la R&D, etc. – mais c’est le prix à payer.

  5. Pichouz chez les nippons dit :

    C’est marrant de vouloir un porte avion , outils stratégique d’indépendance, de souveraineté, pour être dépendant d’une pièce (quel pièce! ) indispensable au bon fonctionnement de l’engin . Va falloir un jour choisir entre souveraineté , qui coûte bonbon , ou vassalité , qui nous déprécie . Entre ça et l’uranium tout aussi stratégique que l’on importe , on est bien!!!

    Ps , M.Lagneau, c’est quand vous prenez des vacances? J’ai l’impression que jamais vous ne décrochez , c’est cool pour nous mais pour vous?

    • Félix GARCIA dit :

      « Entre ça et l’uranium tout aussi stratégique que l’on importe , on est bien!!! »

      « Orano obtient un nouveau permis pour exploiter un gisement d’uranium au Kazakhstan »
      Le groupe français Orano et son partenaire kazakh Kazatomprom viennent de décrocher un permis les autorisant à exploiter une nouvelle parcelle d’un gisement d’uranium au Kazakhstan. Celle-ci contiendrait jusqu’à 46 000 tonnes de ce minerai essentiel à l’industrie nucléaire.
      https://www.usinenouvelle.com/article/orano-obtient-un-nouveau-permis-pour-exploiter-un-gisement-d-uranium-au-kazakhstan.N2035157
      –> Les interdépendances ont parfois du bon :
      https://twitter.com/How_Tiny_UK_Is/status/1561325380480507906?cxt=HHwWhIC9panK-KorAAAA
      (avec la trajectoire actuelle du Kazakhstan, on peut être « optimiste » [pour nos intérêts bruts])

      Quand on voit tous « les troubles » autour de la Russie (Arménie-Azerbaïdjan, Kazakhstan, Biélorussie, Ukraine, Géorgie …), ça peut s’comprendre que ça finisse par « claquer des fesses » au Kremlin, puis faire des erreurs de calcul (« C’EST MAINTENANT OU JAMAIS ! »).

      J’ai rien contre la prise de risque, mais j’espère qu’on maitrise.
      Je trouve notre époque fascinante, passionnante, même si par certains aspects elle est franchement terrifiante (ce qui la rend d’autant plus fascinante, passionnante [bis] …).

      • Requin dit :

        A condition que Poutine 1er ne décide pas d’envahir ce pays. Au cas où vous le l’auriez pas compris, ce taré veut retrouver les frontières de URSS.
        L’approvisionnement de l’uranium est un vrai maillon faible en France. Sans doute que le Canada fournirait assez pour les Soum et PAN, mais entre fournir les centrales civiles US et les françaises, la question ne se pose même pas !

        • Pichouz chez les nippons dit :

          L’Australie aussi est un bon fournisseur , mais c’est une colonie ricaine, il. Pis reste le Niger ( coucou Barkane)

        • blondin dit :

          d’un autre coté, de l’uranium il y en a partout, à des concentrations très différentes évidemment, mais si il le fallait on pourrait rouvrir nos mines du massif central ou de bretagne. Le cout sera surement bien supérieur mais on est pas tout à fait dans la situation que vous évoquez.

          • PK dit :

            Laissez tomber : Requin est un anti-nuke primaire et il ne rate jamais l’occasion de débiner la France sur le sujet (PAN et centrale).

    • Khay dit :

      « M.Lagneau, c’est quand vous prenez des vacances? J’ai l’impression que jamais vous ne décrochez , c’est cool pour nous mais pour vous? »
      Ma théorie c’est que Laurent Lagneau n’existe pas, c’est un nom d’emprunt, ils sont un douzaine dans une cave a se relayer 24/365 😀

      • Pichouz chez les nippons dit :

        Complot asiatique , manipulation Poutiniene, mossad, un coup des arabes? Ou tout ça mélangé ? ( ça fait un beau boxon !) ( c’est la cia, mais faut pas le dire…)

        • blondin dit :

          officine soutenue par la DGSE, demandez à Shimou/Guillotin, il a intercepté des communications entre LL et la « piscine » grace à son prunier, il vous expliquera.

  6. Bessard Pascal dit :

    Franchement.. Je croyais que les ingénieurs navales de la dga feraient bcp mieux que le rajout de 30000 tonnes pour 10 rafales de plus.. Donc le rajout d’1 rafale = 3000t sur le PA.. Le Charles de Gaulle était donné pour: 40000t pour 30 chasseurs et 3/4 aéronefs (helicoptere, avion de guès..) mais il n’a jamais dépassé les 20 chasseurs… Alors faut il rajouter 30000 t pour 10 chasseurs de plus.. Pour un total de 75000t.. En contre exemple les USA font des PA de 100000t pour 80 à 90 chasseurs + 6 à 10 aéronefs supplémentaires… Où est l’erreur.???…

    • Dolgan dit :

      Tapez task force 473 dans Google et apprenez. Ça vous évitera le ridicule.

    • wagdoox dit :

      Il y a pas d’erreur, c’est simplement qu’une sortie de CdG avec 36 rafale coute plus cher qu’avec 24.
      Les 75t n’ont pas grand chose à voir avec le nb de rafale ou NGF, c’est simplement la limite basse de ce qu’on peut faire réalistiquement en terme de propulsion/ génération d’énergie.
      Les deux K15 du CdG peuvent pousser jusqu’à 55kt (la mécanique du CdG trop petite pour un bâtiment de cette taille explique la perte d’efficience). augmentation de 50% avec deux K22 doit un total d’environ 80kt en gardant une marge d’erreur on arrive au 75kt.
      Les PA US affichaient 90 chasseurs du temps du F18 hornet, de nos jours avec le f18SH on est plus à 60 (là aussi pour des raisons économique).
      Enfin et surtout on se fout un peu du nb de chasseurs sur un PA surtout depuis que les chasseurs sont polyvalents, c’est un démultiplicateur incroyable. Ce qui importe surtout c’est le nb de sorties générées et la fluidité des mouvements sur le bateau peut permettre de générer plus de sorties avec moins d’avions.

      Rectification le CdG est prévu pour 40 aéronefs dont 36 rafale, on a déjà testé avec 30. On peut donc monter plus haut mais le danger en mer le justifie t-il ? Apparemment pas.

      • Requin dit :

        Le jour ou vous verrez un PA français, ou de n’importe quel pays, aller à 50 kt, prévenez la terre entière, qu’on commence par vous faire un test d’alcoolémie et de drogue…
        Sérieux, les conneries qu’on lit dans les commentaires écrits par de « grands spécialistes »…

        • Fralipolipi dit :

          @Requin
          Restons calme.
          Tout le monde aura compris que Wagdoox évoquait des tonnages (kt => kilo tonnes), et non des « knots » 😉

          • Requin dit :

            Mais même là, c’est une vaste blague, le CdG est notoirement sous-motorisé, non-seulement en puissance, mais aussi en autonomie. Mettez 2 K15 sur un PA de 55.000 t, ce qui été possible avec la chaine de transmission des Clem qui affichait 120.000 cv contre seulement 80.000 pour le CdG alors qu’il s’agit de la même technologie (propulsion vapeur, comme du reste les PAN U.S. qui eux affichent 260.000 cv sur 4 lignes d’arbre mais vous obtiendrez une autonomie de 5 ans max avant de devoir recharger pendant 18 mois. La problématique d’un réacteur étant qu’il embarque une quantité LIMITE de réserve d’énergie et les K15 n’en embarque simplement pas assez
            Bonjour la pertinence du truc
            Initialement le CdG ne devait affichait de 36.000 t ce qui aurait permis d’espacer les recharges.
            Les K22, en plus de d’afficher une puissance disponible 50% supérieur embarqueront 2 fois plus d’énergie. C’est là qu’est le plus gros progrès. Reste à savoir si cela suffira pour un PA de 75.000 t devant catapulter des avions de combat de plus de 30 tonnes contre 24-25 pour le Rafale Marine à pleine charge (26 depuis la terre) sachant que la transformation d’énergie de la vapeur à l’électricité pour alimenter les EMALS ne se fera pas sans perte énergétique. D’autant que des petits malins à la DGA aimeraient une propulsion électrique, donc plus de perte d’énergie.
            Quitte à casser la tirelire pour un PA à propulsion nucléaire, ce qui n’était pas le seul choix possible, cf la classe Forrestal, il fallait aller jusqu’au bout de la démarche et en faire un de 330 m de long avec TROIS réacteurs. Là, on aurait eu un gain significatif d’autonomie avec la possibilité de pouvoir embarquer au moins une cinquantaine de Rafale puis SCAF. Il parait qu’on est en économie de guerre. Donc acte !

          • Wagdoox dit :

            Apparement pas tout le monde mais certains sont vraiment des specialistes de la connerie.
            Merci d’avoir repondu a la place sur l’evidence. Ca m’evite de m’enerver ou de m’adresser a un tocard.

          • PK dit :

            @ requin

            « Mais même là, c’est une vaste blague, le CdG est notoirement sous-motorisé, non-seulement en puissance, mais aussi en autonomie. »

            Quand on raconte des conneries, on dit toujours : notoirement.

            Il est de notoriété publique que cette affirmation est une grosse connerie. Ce qui limite la puissance du CdG n’est pas sa motorisation, mais son arbre de transmission, incapable d’encaisser sa puissance (comme mettre une boite de 2CV sur un moteur Ferrari).

            On sait que vous êtes un requin anti-PA nucléaire, mais essayez l’honnêteté, cela vous rendra peut-être crédible.

          • Fralipolipi dit :

            @Requin
            1/ Pour oser dire d’un PA Nucléaire qu’il a un problème « d’autonomie », il faut vraiment avoir un manque d’objectivité « béant » ! Vous m’avez bien fait rire là 🙂
            .
            2/ Après, si vous voulez vous donner la peine de tenter d’être un poil plus objectif, vous devriez aussi comparer la disponibilité générale (sur 10 ans) du PAN CDG avec celles des PAN Nimitz (qui sont eux pourtant nourris à l’Uranium enrichi … que nous nous interdisons de notre côté).
            Et vous constaterez que, malgré ses IPER et rechargements (selon vous trop fréquents) des réacteurs K15, la dispo générale du PAN CDG est tout aussi bonne, sinon meilleure, que celle des PAN Nimitz … sur le temps long ! CQFD.
            .
            Peut-être devriez-vous temporiser un peu plus avant de balancer vos volées de bois vert 😉
            .
            Et pour le choix de 2 K22, au lieu de 3 pour le PAN Ng, il me semble qu’il a été déjà fait des pré-études sur plusieurs années, qui ont coûté qques dizaines de millions d’€.
            Donc, j’imagine que le sujet a bien été étudié.
            … RDV dans 20 ans pour voir si vous avez raison, ou tord 😉

          • Requin dit :

            @ Fralipolipi
            Ah mais Je n’ai AUCUN scrupule à dire la vérité. Le CdG manque d’AUTONOMIE. Comprenez bien que ce PAN n’a une dispo de 55% quand une FREMM en a une de 80% lui permettant un double équipage pour exploiter son plein potentiel !!!
            Certes les PAN US de la classe Nimitz ne sont guerre plus disponible mais au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, il en ont un DOUZAINE justement pour en tenir compte. Cela leur en donne 5-6 de dispo à l’instant T. De quoi couvrir tous les théâtres d’opération où ils estiment devoir être, et cela avec des déploiement de SIX MOIS contre 4 pour le CdG. Et pire pour vous, conscient de ce problème, ils ont dépensé plus d’une dizaine de milliards de dollars que la France n’a pas pour concevoir un réacteur qui embarque assez d’uranium pour ne pas avoir à être recharger de TOUTE LA VIE DU NAVIRE. Ce qui va singulièrement améliorer la disponibilité des PA de la classe Ford par rapport aux générations précédentes.
            Le CdG est lui unique et donc sans relève avec des trous de 18 mois voire 24 du fait de son coût et de ses ratés de conception. A commencer par sa taille trop juste pour la trentaine d’avions de combat qu’il était sensé embarquer. La dernière solution pour améliorer la situation étant justement d’avancer la relève dès 2038 au lieu de faire la dernière recharge de réacteur initialement prévue pour durer jusqu’au environ 2045. Quelle belle preuve de réussite. Au lieu de servir 45 ans ans, il n’en servira que 37…
            Et si l’autonomie du CdG est au top, expliquez moi pourquoi le K22 va embarquer assez d’uranium pour justement ESPACER ces recharges d’une dizaine d’années contre 7 aujourd’hui avec ses prédécesseurs. Encore une fois, dans le K22, la plus importante évolution est le doublement de l’uranium. L’Etat dira s’il en a envie, comment il arrive à cela sans trop augmenter la taille totale du réacteur. Je vous laisse spéculer dessus.
            Quant aux grands spécialistes chargés des études, je n’oublie pas les ratés du CdG avant de donner toute ma confiance. Je n’oublie pas que le PANG a un cul particulièrement zarb pour un PA, lui faisant perdre plusieurs mètres de pont d’envol alors qu’il lui en manque plusieurs pour avoir une patrouille d’alerte de 2 avions sur catapultes au besoin, comme les PA U.S. Ce qui est l’objet du nombre de catapultes de CETTE ARTICLE, 2 ou 3 mais avec que DEUX sources d’énergie. Sauf que trois ne servirait à RIEN suivant le plan de pont d’envol actuel. La solution du pauvre pour l’instant étant juste le basculement de bâbord à tribord de la catapulte avant entre le CdG et le PANG. Peut importe ce que l’Etat décidera. C’est une évidence qu’un PAN de 330 m avec 3 K22 présenterait de meilleurs caractéristiques techniques tant en aéronautique qu’en production énergétique. Maintenant, je le reconnais, cela ferait quelques milliards de plus. Mais si on voulait faire pas cher, fallait faire un PA reprenant la propulsion du QM2 permettant de traverser l’Atlantique Nord à une vitesse moyenne de 29 nds sur 4 hélices. Choix pragmatique qu’on fait les Britanniques qui ne les empêchent pas, curieusement, de pouvoir déployer leurs PA jusqu’au Japon.
            La PANG n’en ait qu’à la phase APS et très tôt du faite du K22 qui n’existe que sur le papier à ce jour. La construction de la coque et des système d’armes ne débutera pas avant 2030. Ca laisse largement le temps tout changer en fonction de la situation internationale, des budgets provisionnels d’équipements militaires en 2026 et 2034 et des opportunités industrielles.

          • ScopeWizard dit :

            @Requin et ceux qui s’ énervent et se disputent

            Perso , mais je ne me souviens plus avec exactitude , me semble t-il , la raison de la « sous-motorisation » du Charles serait surtout due au fait qu’ entre son choix et sa conception de motorisation , des normes de protection anti-radiations se sont ajoutées qui ont contraint à « alourdir » le vaisseau , notamment à coups de blindages .

            Si quelqu’ un peut confirmer ? ou le contraire ?

          • Fralipolipi dit :

            @Requin
            Il y aurait bcp à dire pour vous répondre :
            – pour commencer, comparons ce qui est comparable. Vous comparez la dispo du PA CDG avec celle d’une Fremm toute neuve … c pas réglo. D’où mon observation au sujet de la dispo des PA US. Et vous convenez ici que celle du PA CDG n’est pas moins bonne (malgré les rechargements de réacteurs plus fréquents), dont Acte.
            .
            – Au delà, vu que vous ne semblez apprécier la propulsion Nuke que si elle est alimentée par de l’uranium enrichi (avec tous les problèmes que cela suppose), et sachant que selon moi, le choix de la France d’utiliser de l’uranium de qualité « civile » est bien meilleur,
            il vous reste à comparer la dispo du PA CDG avec celle des PA QE et PoW … et là, il me semble qu’on n’a pas à rougir … loooooiiiiinnnn de là 🙂
            … tout en sachant qu’en temps de guerre, mieux vaut LARGEMENT avoir un GAN autour d’un PA à propulsion Nucléaire, plutôt qu’un GAN autour d’un PA à propulsion conventionnelle … tellement plus exposé aux risques IMMENSES d’attaques ennemies sur la « si fragile » chaine logistique (à savoir les navires ravitailleurs = gros maillon faible !!!). Avec un PA type PA QE, les rotations nécessaires de batiments ravitailleurs sont bien supérieures, ce qui décuple les risques
            .
            – 37 ans de service pour un bateau Gris, c’est déjà pas mal vous croyez pas (et rien ne dit que le PAN CDG n’ira pas plus loin …. selon moi, il ira plus loin).
            .
            – Le K22 embarquera plus d’Uranium que les K15 (et même proportionnellement à la puissance requise-produite). Et se faisant les IPER du PA Ng devraient être plus espacés que celles du PA CDG… Et bien oui, c’est très bien ça. C’est ce qui s’appelle le progrès 😉
            Il ne vous aura pas échappé que ce même gain a déjà été produit au bénéfice du SNA Suffren (VS le Rubis) ce dernier ne devant recharger son réacteur que tous les 10 ans (au lieu de 5/7ans).
            D’une génération à l’autre, il y a des progrès, c’est tant mieux, et c’est même Normal.
            Cela ne prouve en rien que le PAN CDG soit aujourd’hui un mauvais PA avec trop peu d’autonomie.
            .
            Ce qui compte, c’est le réalisé, le concret, ce qui s’est passé au fil des ans.
            Et tout tend à prouver que vous avez bien largement tord au sujet de votre perception du PAN CDG, qui est un excellent PA, faisant même plus que ce qui était prévu au départ (notamment, grâce aux excellents avions qu’il embarque).
            D’ailleurs, il ne vous aura pas échappé non plus que l’US Navy n’avait jamais donné autant de Crédit à notre GAN que depuis qu’il est passé en Full Rafale, et depuis que ses escortes sont constituées de frégates solides et modernes (Fordin et Fremm … avec plusieurs mentions spéciales des US pour le rôle ASM de la Fremm).
            L’efficience d’un GAN, c’est un tout.
            Et pas un nombre d’avions sur un pont plat, ni un chiffre d’autonomie balancé au hasard.
            .
            Ceux qui analyses les choses de manière trop étriquée seront sûrs et certains d’être dans l’erreur.
            A retenir.

        • Bikoro dit :

          @Requin: « Sérieux, les conneries qu’on lit dans les commentaires écrits par de « grands spécialistes »… » Imaginez la même chose chez les politiques, les intellectuels, les sportifs… et vous verrez que c’est une dynamique « nationale ». Plus rien ne tient!

      • Waroch dit :

        En effet. De plus, entasser plus d’avions dans le hangar laisse moins de place pour les pièces détachées et les ateliers de maintenance. Pour des missions de longue durée il est donc plus intéressant de garder un nombre moyen d’appareils embarqués.

        Un autre point à noter est qu’un navire plus gros est naturellement plus stable. Le CdG possède un système de stabilisation « actif » comprenant notamment des masses mobiles de plusieurs centaines de tonnes, ce qui lui permet de lancer ses avions même dans des conditions de mer formée. A priori ça fonctionne très bien, mais un plus gros navire permettrait sans doute de se simplifier la vie et de se passer de ce système.

        • Fralipolipi dit :

          @Waroch
          « mais un plus gros navire permettrait sans doute de se simplifier la vie et de se passer de ce système. »
          … ou alors, en adaptant ce système à un plus gros bateau, cela permettrait de mettre en oeuvre les avions du GAe par plus gros temps encore … ou alors aux même limites que celles du PAN CDG, mais avec plus de sécurité.

      • Fralipolipi dit :

        @wagdoow + @Bessard Pascal
        « le CdG est prévu pour 40 aéronefs dont 36 rafale, on a déjà testé avec 30. On peut donc monter plus haut mais le danger en mer le justifie t-il ?  »
        … En fait, pas vraiment.
        Le PA CDG était donné pour 40 aéronefs, au temps où il y avait en majorité des SEM (Super Etendard Modernisés) en flotte, SEM qui prenaient nettement moins de place que les Rafale en hangar et sur pont plat (et qui passaient par deux en ascenseur ! (à l’inverse du Rafale)… ce qui est aussi un grand plus pour la mise en oeuvre d’une flotte à gros effectif).
        .
        Depuis le passage en tout Rafale, la MN a bien montré que le PA CDG savait embarquer et mettre en oeuvre 30 Rafale + 2 Hawkeye + 2 hélico Dauphin Pedro + 1 NH90, soit 35 aéronefs.
        Et c’est déjà très très bien !
        .
        Maintenant, nous nous doutons tous que cela ne correspond qu’à une espèce de Maxi, mais pas à l’idéal opérationnel du PAN CDG sur le temps long.
        Sur le temps long (plusieurs mois), on perçoit que l’optimal pour le PAN CDG est plutôt entre 20 et 24 Rafale, en plus des 2 Hawkeye et 3 hélicos.
        Ce qui donne déjà une capacité de frappe très importante, … et dans la durée.
        .
        Avec le PAN Ng, il me semble que l’on se retrouve avec la même problématique de répartition SCAF/Rafale qu’avec le PAN CDG avec la répartition SEM/Rafale.
        .
        Selon moi, le PAN Ng sera effectivement capable d’embarquer, de manière fluide et opérationnelle, 30 avions de combat SCAF + 3 Hawkeye (si par bonheur nous arrivons à nous en procurer un peu plus) + 4 ou 5 hélicos (avec enfin peut-être des NH90 équipés pour l’ASM à bord du PAN, comme sur les autres PAN US ou d’autres pays).
        .
        Mais si l’on considère du « full Rafale » (et non le SCAF 50% plus gros et lourd que le Rafale), alors ce PAN Ng pourra assurément en embarquer plus de 40.
        … le souci alors, c’est que la MN n’a pas assez d’avions Rafale M en flotte pour envoyer un tel effectif à bord d’un PA … il faudrait alors commander plus de Rafale M … ce qui sera fait un jour (selon moi).
        .
        A noter que les ascenseurs du PA Ng seront plus gros que ceux du PAN CDG et pourront charger 2 Rafale M à la fois (mais seulement 1 Scaf à la fois).
        .
        In fine, de plus grand hangars, plus grandes capacités ascenseurs, plus grandes capacités d’emport carburant avia, ainsi que de munitions, des catapultes plus souples et réactives pour mettre en oeuvre plus rapidement les pontées, une capacité Catapo inédite pour nous (possibilité de Catapulter et faire Apponter en simultanée),
        tout ceci participe à une meilleure réactivité, efficience, flexibilité et disponibilité du Groupe Aérien Embarqué à bord du PA.
        Ce n’est pas qu’une simple question d’effectif d’avions à bord du bateau (ce serait trop facile).
        Il faut aussi considérer tous les autres paramètres (tellement complémentaires et nécessaires) pour permettre de considérer la véritable efficience du GAN, notamment sur le temps long (ce qui nous intéresse fondamentalement).
        .
        Avec le PAN CDG, on est déjà pas mal du tout.
        Avec le PA Ng, on sera au meilleur niveau !

        • dompal dit :

          @Fra,
          Merci pour toutes ces explications. 🙂

        • RomainC dit :

          Un grand merci pour ces précisions. Mais bon les râleurs permanent ne prendront malheureusement pas le temps de le lire.

        • Wagdoox dit :

          Alors pas vraiment le cdg et le rafale ont ete concu a la meme epoque. Et devant deja former le couple, les 36 rafale etaient prevu comme aujourd’hui on dimensionne le pang pour le ngf.

          • Fralipolipi dit :

            @Wagdoox
            J’insiste …
            Le PAN CDG a toujours été spécifié dès le départ pour 40 aéronefs, certes, mais jamais expressément pour 36 Rafale + 4 autres aéronefs.
            Mais surtout, mon post ci-dessus devrait vous faire percevoir que ces chiffres d’emports d’aéronefs ne veulent vraiment pas dire grand chose.
            Poussons- plus loin : je suis sûr qu’on peut faire entrer 45 Rafale à bord du PA CDG … pour faire une jolie photo … et après on fait quoi d’un pont plat totalement embouteillé (même en ayant rempli le hangar en parallèle) ???… La réponse est Rien (d’opérationnel) … et encore moins dans le temps long.
            .
            Et puis, s’il avait vraiment fallut embarquer régulièrement 30 à 35 Rafale M à bord du PA CDG, alors il nous aurait fallut commander au moins une dizaine de Rafale M en plus.
            Le dimensionnement des flotilles actuelles à Landivisiau n’y est pas du tout adapté.
            On est bien pour 24, pas plus.
            Mais avec 24 (excellents) Rafale à bord du PAN (+ 2 Hawkeye, indispensables), on fait déjà beaucoup de choses, et très bien 😉
            Et c’est ça le plus important.

      • Titi dit :

        La question est aussi peut-être de développé une capacité anti aérienne voire anti navire pour libérer une fremm

        • Fralipolipi dit :

          @Titi
          On gardera de toutes façons la ou les Fremm … ne serait-ce que pour l’ASM 😉

          • Patatra dit :

            Oui et dans la doctrine la coordination de l’anti-aérien n’est pas gérée par le PA.
            Je me trompe ?

          • Fralipolipi dit :

            @Patatra
            Il serait logique que la coordination de l’anti-aérien soit gérée par le bâtiment disposant des meilleurs capteurs : aujourd’hui ce bâtiment est le (classe) Forbin, demain la classe FDI.
            Mais pour ce qui est de la coordination globale, aucune idée du degré d’intégration globale à date (?)

    • Frédéric dit :

      Vous écrivez n’importe quoi. Il a embarquer 30 Rafale en 2019 : https://air-cosmos.com/article/30-rafale-bord-du-charles-de-gaulle-681

      • Aymard de Ledonner dit :

        C’est le style habituel. Des qu’on parle du CDG, il y a toujours au moins un troll pro-Chine qui sort ce genre de commentaire ridicule. Je ne pense pas qu’il va vous répondre, ou alors a cote de la plaque.

  7. vno dit :

    « Pour rappel, n’ayant pas la capacité industrielle de produire ses propres catapultes [qu’elles soient à vapeur ou électromagnétiques], la France s’est tournée vers les États-Unis afin de s’en procurer pour le PA NG. »

    Tiens donc Jeumont Electric, pour 1.17 milliards ne saurait plus innover, ou le problème viens de la législation Française sur les rétro-commissions ? Pas besoin de réunir le congre et encore moins de convoquer un référendum, une petite loi en catimini de nuit, et je suis sur qu’entre initiés biens rémunérés, les choses peuvent s’arranger. Notre ami Gérard pourra même exercer son principal talent en demandant de l’argent à l’Europe pour « rendre service » !

    • wagdoox dit :

      Il faudrait quand meme rappeler que les autorisations de vente du congres US sont toujours très largement supérieurs aux réalités des contracts. Ca permet de donner des marges et de pas revenir devant le législateur toute les 3 min.
      La somme du milliard ne reflette donc en réalité pas grand chose, si un maximum très large.

    • Math dit :

      C’est quand même une pièce complexe à réaliser. Rien n’est impossible, mais les Russes, les anglais, les italiens ou les japonais ne l’ont pas, pour une bonne raison. Ça coûte cher et la série de 3 pièces coûte bien plus en ingénierie qu’en production. Mettre 200 ou 300 ingénieurs pendant 10 ans puis on 100 pendant 40 ans pour 3 pièces, c’est stupide.

      • PK dit :

        La stupidité est de sacrifier son indépendance pour des raisons d’oseille.

        Il est stupide de mettre des milliers d’ingénieurs sur le dév d’un avion ou d’un char. Ça n’a pas plus de sens.

        L’investissement dans la défense est toujours financièrement à fonds perdus. Parfois, PARFOIS, la vente export permet de rentrer dans son investissement. C’est juste un bon effet collatérale sur lequel il ne faut jamais miser.

      • vno dit :

        Ce qui est « complexe », c’est l’adaptation de la catapulte à la thermodynamique et réactivité de nos réacteurs donc à leur contrôle et leur sureté. Pour le reste, c’est de l’électronique de puissance et de l’électromagnétisme, donc des mathématiques en particulier pour les filtres et une filière industrielle ITAR Free pour les composants de puissance qui bénéficiera à d’autres filières (tgv par exemple ou toute application grand public ou industrielle à moteur linéaire moins cher qu’une machine tournante chinoise ). Les réacteurs n’existent pas encore et ont va fournir des données classifiées secret défense aux américains pour concevoir nos catapultes ? Pour les vrais ingénieurs, d’après vous, ils sont combien actuellement à travailler sur le PAN ? Il n’y a pas trés longtemps, ils étaient seulement une dizaine. soit le cout de trois députés ou sénateurs, voir d’un « collaborateur » de l’Elysée.
        « Ça coûte cher et la série de 3 pièces coûte bien plus en ingénierie qu’en production ». pour votre gouverne, tout le porte avion est un prototype qui va durer 40 ans, sauf scénario léthal définitif. L’intérêt de ce type de bâtiment, c’est surtout une vitrine technologique pour la recherche et le développement. Sur « étagère » vous favorisez la recherche et le développement des Etats-Unis avec le budget Français sans aucunes retombées chez nous, juste des dépense et avec eux un chantage toujours possible (AUKUS). Autant se payer une flotte de SNA et SNLE plus importante et utiliser les recherches et le développement qui a déjà été fait avec un succès certain sur ces bateaux pour l’industrialiser puisque eux aussi c’est des prototypes actuellement !

  8. Nike dit :

    Donc les études avancent !

  9. Christophe EETAA dit :

    Un système de catapultage entièrement État Unien…
    Il suffira que les USA s’y opposent pour que nous ne puissions plus projeter d’avions par ce PAN.
    Je pensais naïvement que nos déboires passés, via des composants US de nos avions ou nos missiles, nous serviraient de leçon …

    • blavan dit :

      @christophe EETAA. les américains ne sont pas nos ennemis sur le plan militaire, même si il le sont sur le plan économique pour garder la suprématie du dollar sur l’euro.
      Quand à empêcher des projections d’avions, bien au contraire, ils voudraient nous engager encore plus sur tous leurs théâtres.

      • Lothringer dit :

        « les américains ne sont pas nos ennemis sur le plan militaire »

        Nous sommes leurs alliés. Sauf que dans le langage américain, allié signifie VASSAL. Les USA ont un objectif en tête : que nous perdions petit à petit nos compétences technologique tous azimuts afin que nous soyons totalement entre leurs mains.
        Nous sommes tombés en 30 ans à 10-11% de PIB industriel. Nous fûmes incapable de fabriquer des masques il y a 2 ans. Nous avions un N°2 mondial de l’aluminium qui s’appelait Péchiney, nous de l’avons plus…racheté puis dépecé par un… nord-américain. Nous avion un mastodonte de l’acier (Arcelor) que nous avons laissé racheter par un anglo-indien. Notre franco-italien ST-Microelectronics n’a pas investi dans la gravure fine depuis plusieurs années, et essaye tant bien que mal de se rattraper actuellement. L’Union Européenne (créée par les Américains) essaye de faire exploser notre système d’électricité et nous a déjà obligé à mettre nos barrages hydroélectriques (construits par nos parents dans l’immédiat après-guerre) en zone de concurrence.
        Et le projet SCAF est gangréné par les Allemands , ces même Allemands dont le secrétaire d’Etat américain BLINKEN (qui maîtrise parfaitement de français) a dit a Berlin le 23 juin 2021 que « les États-Unis n’avaient pas de «meilleur ami» que l’Allemagne ».

        Effectivement les américains ne sont pas nos ennemis. Mais ils nous mettent depuis 1945 souvent des coups de poignard dans le dos.

    • Dolgan dit :

      Non. Ça va nous emmerderait, mais on saurait faire. Ça coûterait juste une blinde.

    • wagdoox dit :

      On a jamais eu ce problème, les déboires passer concernaient les exportations.
      Je suis pas sur qu’on cherche à exporter le PANG…
      Ensuite on apprendra très rapidement à maintenir ces capa donc meme si les USA voulaient nous couper on pourrait faire sans eux. D’ailleurs les industriels fr avaient fait savoir qu’on pouvait faire des cata vapeurs purement fr si le choix vapeur était retenu.

      • vno dit :

        Si, nous avons déjà eu ce problème pour maintenir nos catapultes… Foch, Clémenceau ou PAN, c’est fonction de notre politique étrangère.

    • Frédéric dit :

      ??? D’après vous, d’où venez les catapultes des Foch et Clemenceau ? Les seuls que l’on a construits en France étaient pour les hydravions a bord des navires de ligne durant la première moitié du XX S. Même le Béarn n’en a pas.

      • Requin dit :

        Les catapultes des Clem venaient de GRANDE-BRETAGNE, ce sont EUX qui ont inventé la catapulte à vapeur.
        Les catapultes du CdG viennent bien, elles, des USA.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Je ne pense pas qu’il y ai une télécommande US permettant l’arrêt a distance. Et toute mauvaise volonté pour la maintenance aurait un cout politique élevé pour les US. Je ne voit pas non plus comment le justifier.
      Enfin, de toute façon, une fois les catapultes opérationnelles dans le PA, on pourra toujours se débrouiller pour les faire fonctionner même sans les US.

    • Titi dit :

      Tu confonds interdiction à l’export et interdiction à la projection

  10. VinceToto dit :

    « a donné son feu vert à la vente potentielle  »
    Pour une Marine au service(zélé et courtisan) des USA, ils pourraient quand même payer les catapultes.

  11. Crimson Dynamo dit :

    Comme on dit, Jamais deux sans trois (catapultes).
    Plus sérieusement, si on parle d’efficacité operationnelle alors la question du nombre d’EMALS sur le (ou les) PANG ne se pose même pas: il faut 2 PANG équipés chacuns de 3 catapultes et AAG. Fin de l’histoire

    • wagdoox dit :

      ben justement, il se murmure qu’en cas de 2eme pang, il n’y aurait que 2 cata sur chacun des deux navires.
      3 capta éventuellement si on ne produit qu’un seul pang…

  12. Crimson Dynamo dit :

    Autre remarque: s’est-on assuré que General Atomics a surmonté les difficultés techniques de ses EMALS avant de passer commande au moins ?
    Où en sont Les chinois sur le développement de leur EMALS ?
    J’ai du mal avec le fait de choisir notre fournisseur de catapultes (usa) par idéologie: si l’EMALS chinois est aussi performant et plus fiable on devrait au moins se renseigner je crois.

    • PK dit :

      LA discrétion des Américains sur la question laisse à penser que les catapultes ne sont toujours pas au point.

      Mais la servilité va jusqu’à passer commande d’un truc pas au point.

    • Ulysse dit :

      10 000 catapultages et arrêts sans incidents.

    • Math dit :

      Non. Nous n’y avons aucun intérêt. La logique de la Chine nous est encore moins favorable que la logique américaine.
      Les USA ne paient personne pour contester nos Dom Tom. Les Chinois eux le font.

      • Czar dit :

        ah oui, les stazunis n’ont pas poussé pour nous virer du rwanda?

      • Pravda dit :

        il y aura un successeur au CDG,et remettre le service militaire ça serait bien aussi, çà permettrait de repérer tous les psychotiques et autres,et donner quelques règles de savoir vivre à ces gens sans repaires,qui attendent tout de la société sans avoir de comptes à rendre en retour! quant aux catapults, acheter les chinois la moitié prix que les USA, Les USA ne paient personne pour contester nos Dom Tom. c’est parce que les résolution de l’ONU désigne que les DOMTOM et île de Guam, Hawai sont des territoires à décoloniser, plus de 190 pays ont voté, c’est pas la Chine en cause, les kanaks sont en train de disparaître et être exterminés, même sort que les amérindiens aux Antilles, l’ONU n’a pas désigné que le Tibet est une colonie, c’est clair.
        pas résoudre les conflits des USA qu’ils ont généralement déclenchés eux même . En tout cas , respect pour tous nos soldats et merci pour leur excellence .

        • Czar dit :

          menu 17 porc au caramel pour moi. Et lave-toi les mains avant, gros crado.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Les catapultes US fonctionnent sur le Ford. Les catapultes chinoises sont encore a l’état de projet. Et acheter des catapultes a un pays qui ne maitrise pas encore le catapultage d’aéronefs serait une prise de risque conséquente.

    • ArtScenik dit :

      Nous vous en chargeons… Faites nous votre rapport ensuite…

    • Aramis dit :

      Parceque vous êtes de manière feinte ou sincère un immense cr… Vous pensez que la Chine va fournir un potentiel ennemi.

    • Patrick, de Belgique dit :

      Comme la France ne reconnait pas les prétentions chinoises en Mer de Chine au nom de la liberté de navigation, je doute qu’une telle issue soit possible; de plus, ce serait vraiment les laisser mettre leur nez dans nos outils stratégiques, et comme ils sont particulièrement habiles à interpréter les techniques des autres… prudence donc !

  13. Alfred dit :

    C’est une manie, après le C13-3 du Charles de Gaulle. En termes de souveraineté nationale, on fait mieux dans le genre. Car qui assurera l’entretien après, si ce n’est Général Atomics (à un prix américain évidemment, mais ça l’histoire ne le dit pas). Et, quand on dépend des autres, on s’expose à devoir faire des ronds dans l’eau là où on y est y autorisé …..

    • blavan dit :

      @alfred. On ne va pas faire des recherches coûteuses sur des catapultes quand on a décidé d’avoir un seul PA !!!

    • béber dit :

      Sur ce point de souveraineté je pense que des accords écrits sont négociables et j’espère négociés pour acheter ce type d’équipement.

    • Frédéric dit :

      Dite moi quand donc une entreprise française a construit des catapultes pour porte-avions ? A part les États-Unis, il n’y a eu que les Britanniques qui ont abandonné l’affaire il y a plus d’un demi-siècle.

    • Crimson Dynami dit :

      Quand on veut VRAIMENT on peut:
      Les britanniques savaient faire des catapultes du temps de leurs PA CATOBAR de la classe Colossus/Invincible. Donc on pourrait construire des catapultes anglaises sous licence, comme on le fait déjà pour les sièges éjectables Martin Baker

    • Nike dit :

      Pour que les US nous coupent le SAV des pièces il faudrait que Macron ou son successeur soit aussi vindicatif voire pire qu’ Erdogan. Il y a de la marge.

  14. Dolgan dit :

    À ? Argumentez. Les cata c’est loin de 98%. Et c’est tout sauf une surprise (a part pour vous qui découvrez l eau chaude).

    • fabrice dit :

      Une cata à 1,3 mds de $ c’est à peu près 10% du prix du porte avion (si je ne me trompe pas)

    • Frede6 dit :

      De memoire pour le CDG c’est les cata, les freins des brins d’arrêt, les ascenseurs, et peut être le miroir d’appontage (?) + le Hawkeye ;-).

      On est loin de 98% mais ca fait quand même pas mal d’installations IA avec toutes les servitudes/consommables qui vont avec. Les américains sont régulièrement présenst pour les maintenances majeures même si ca ne veut pas dire qu’on ne pourrait pas faire sans eux si besoin.

      Pour l’anecdote, un jour il m’a pris l’idée de faire officiellement remplacer des produits US utilisés sur les catas et les ascenseurs par des équivalents français plus performants, moins chers et surtout plus faciles à approvisionner…
      Je me suis heurté à un mur quand j’ai soumis le projet à l’autorité d’emploi.

      Je m’y suis certainement mal pris mais il y aussi beaucoup de blocages psychologiques dans la chaine hiérarchique.

      Sans parler de la pertinence, il serait peut être possible de développer des technologies souveraines. Mais je pense qu’il faudrait aussi parvenir à convaincre au sein de la Marine, qui est très satisfaite de faire partie d’une communauté d’utilisateurs fut ce t’elle dirigée par les américains.

  15. Czar dit :

    bah oui keveutu dans spéhi on a des kévin et des jul qui ne savent déjà pas écrire leur prénom, en plus d’une phrase complète

    mais si la guairmondial se déroule sur le terrain du tuning pour que ce soille moins dangereux, t’as tes chances avec ta twingo GTI touch gonflée avec son moteur Massey-fergusson et ta sono 2×30.000 watts qui passe les dos d’âne toute seule

    • Félix GARCIA dit :

      « mais si la guairmondial se déroule sur le terrain du tuning pour que ce soille moins dangereux, t’as tes chances avec ta twingo GTI touch gonflée avec son moteur Massey-fergusson et ta sono 2×30.000 watts qui passe les dos d’âne toute seule »

      Etienne le Bolideur, fan de Bolidage – Véga Missyl
      https://www.youtube.com/watch?v=5V2D1aXX_UM
      😀

  16. Elyo dit :

    Bonjour Alfred on ne peut pas tout faire : d’abord développer, ensuite tester et enfin construire des catapultes pour équiper un seul seul porte avions coûterait une fortune ( tout ça pour construire au maximum 4 catapultes ). Il faudrait au minimum une dizaine d’années pour mettre au point ce matériel avec aucune certitude de maîtriser parfaitement cette technologie et aucune chance d’exporter ce genre de matériel. Cette dépense serait une folie, notez aussi que chaque fois que la France vend des armes c’est le plus souvent à des clients qui ne peuvent tout simplement pas les fabriquer eux-mêmes, sinon la France ne vendrait rien du tout . Les clichés  » souveraineté nationale  » ,  » independance économique  » … etc ne sont que du blablabla devant les réalités économiques de notre monde

  17. mulshoe dit :

    La France n’est qu’une puissance moyenne . Soyons réaliste et ne jouons pas à la grenouille qui veut se faire plus grosse qu’un boeuf . Un peu de modestie que diable !

  18. Guillotin dit :

    Il était important de rappeler que les études sur un porte-avions français futur éventuel, se font en collaboration étroite avec le Pentagone, Pentagone qui comme chacun sait est une entreprise industrielle française, et qui comme chacun sait aussi , n’a aucune influence politique sur les pays avec lesquels elle coopère aussi étroitement .
    Les choses sont claires, sans être vraiment nouvelles, mais il faut bien le dire haut et fort à tous les français : le prochain porte avions français ( s’il y en a un) sera un porte-avions franco- américain, et même essentiellement américain.
    C’est ce qu’il faut dire aux français par simple honnêteté et souci d’information. Plus les français seront au courant de l’étroitesse des liens franco-américains dans les secteurs essentiels de notre pays et de la Défense, plus ils seront aptes à réfléchir éventuellement à la pertinence de ces relations intimes, et à leur continuation.
    En tant que français, je militerai pour informer mes concitoyens sur ce nouveau porte-avions franco-américain.

    • Aymard de Ledonner dit :

       » les études sur un porte-avions français futur éventuel, se font en collaboration étroite avec le Pentagone »
      C’est Madame Irma qui vous a dit cela?
      Dans la même veine je rappelle que la France a vendu a la Chine des missiles Crotale (pas ce qu’on ai fait de plus malin mais bon…) ce qui démontre a l’évidence la soumission de la Chine a l’empiiire francais. D’ailleurs comme chacun sait les missiles Julang chinois sont fabriques en France dans une usine secrète a Wallis-et-Futuna.

      • lgbtqi+ dit :

        Sans parler du labo P4 de wuhan, lieu d’échappement du virus qui nous a valu de longs enfermements. Certes moins longs et moins merdiques qu’en dictature chinoise, mais tout de même.

    • Clavier dit :

      « Il était important de rappeler que les études sur un porte-avions français futur éventuel, se font en collaboration étroite avec le Pentagone, »

      Parfois je me demande si vous avez toute votre tête …….
      Raconter n’importe quoi ici pour se faire passer pour un expert semble un passe temps à beaucoup d’intervenants dont vous faites partie …!

      • Guillotin dit :

        @ clavier : à vous et au contributeur précédent , « Aymard-machi-chouette » : avez-vous seulemenbt lu l’article ci-dessus ? ne serait-ce que son premier paragraphe ? vous ne voyez pas le mot PENTAGONE ? il ne vous crève pas les yeux ? *vous ne comprenez pas ce qui est écrit, non plus ? il faut vous ramener àl’école primaire ?
        Au lieu de m’insulter, monsieur Clavier, si vous appreniez à lire ?

        • Aymard de Ledonner dit :

          Il y a écrit « Pentagone » parce qu’il s’agit d’une procédure FMS, une vente entre Etats ou en gros les US achètent les catapultes à General Atomics pour les revendre à la France. Par conséquent il est normal que le Pentagone notifie ce contrat à General Atomics.
          Donc soit vous êtes de mauvaise foi, soit vous ne savez pas ce qu’est une procédure FMS.
          Dans ces conditions vous comprenez bien que votre commentaire perd beaucoup de son intérêt….

    • lgbtqi+ dit :

      Toujours à l’oeuvre pour tenter de fragiliser la France en l’isolant face à vos pays adorés et pétris de liberté : Chine, Corée du Nord, poutinie.

      Votre rêve est une France d’abord isolée, puis mise sous tutelle de ces dictatures. Et sinon, subissant le feu nucléaire (votre intervention du 7/7/2022 en ces lieux).

      Quelle merveilleuse tribune trouvez-vous ici pour votre propagande… Profitez de cette complaisance et de cette chance.

      • Guillotin dit :

        @lgbtqi ++ : Rappeler et souligner un fait public, connu et établi , mentionné dans l ‘article, c’est donc  » fragiliser la France » ? adressez-vous donc au rédacteur de l’article et dites-lui « qu’il fragilise la France », je pense que vous serez bien reçue ! ouh la la !
        aussi, vous savez ce qu’il y a dans mes rêves ?? et vous m’accusez de vouloir le feu nucléaire pour la France !! rien que ça !
        vous avez du mal, beaucoup de mal , dès qu’on franchit même à peine, la limite du premier degré, alors j’imagine le reste ! l’été ne vous a pas porté chance, je crois, et les canicules à répétition ont provoqué des surchauffes qui me semblent fatales, dans ce pays !! .

        • lgbtqi+ dit :

          Au lieu de faire vos sempiternels discours suivis de manoeuvres d’anguilles à la sauce psychologisante :

          1- ayez le courage d’assumer vos idées
          2- soyez cohérent avec vous-même et filez en Corée du Nord et autres Chine…

          4 lignes. No blabla.

        • L'Alacrite dit :

          Pour le coup, vos petites menaces proférées à l’encontre d’autres intervenants, ou à l’égard de la France, ont été vues, revues, commentées et critiquées ici-même. Nul besoin de le nier, de mentir, ou de faire passer cela pour du second degré alors que les longs pavés contenant ces menaces relevaient davantage du soliloque monomaniaque que de la (mauvaise) plaisanterie. Il faut assumer ses propos, comme vous le disiez vous-même 🙂

    • JCCDM dit :

      Une collaboration étroite avec le Pentagone ? Absolument pas. C’est bien Naval group qui est à la tête de l’architecture du projet.
      Qu’il puisse y avoir des échanges et parfois des infos utiles à glaner? Oui, surement. C’était déjà le cas il y a 40 ans quand on en c….. pour mettre au point le radar RDI du M2000. Je ne parle même pas des recherches pour passer au stade thermonucléaire dans les 60’s, via des infos passant par le Royaume-Uni, à l’époque où le Pentagone s’inquiétait de voir la France patauger et y consacrer une fortune, au risque de mettre en péril le reste de l’armée française.
      Que de nombreuses normes sont des normes américaines, permettant une interopérabilité : bein oui, forcément. C’était également le cas des porte-avions français de construction nationale (sauf, je pense, le Béarn … car, on est plutôt allé glaner des infos en Grande-Bretagne qu’aux USA).
      J’ai l’impression que, pour beaucoup, indépendance nationale signifie autarcie : pas du tout. Comme souvent, la réalité est faite de contraste.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      –En tant que français, je militerai pour informer mes concitoyens sur ce nouveau porte-avions franco-américain.

      Mais vous ne l’êtes pas, votre avis a juste la valeur de quelqu’un d’aigri contre la France, qui viens déverser ses rancoeurs ici.

      De plus l’honnêteté dans l’information n’est pas votre point fort.

    • Tannenberg dit :

      Vous êtes bien rodé en rhétorique de la désinformation, c’est beau a voir…
      Même en étant une buse en termes de connaissances militaires et géostratégiques, vous arrivez toujours a en caser une pour essayer de retourner les pigeons. Je pense que vous devriez informer la cellule cyber de la DGSE de vos honoraires, je suis sur qu’on vous ferait une offre afin d’œuvrer au déboutage des Wagner au Mali et en Ukraine sur les réseaux sociaux.

      • Guillotin dit :

        @Tannenberg : vous non plus, la diffamation ne vous dérange pas .. « la buse », vous savez ce qu’elle vous dit, déjà ? , et je rajouterai que vos « connaissances militaires et géostratégiques », à vous , ne brillent guère par leur présence ici, ni donc ailleurs non plus .
        Les taiseux qui ne se réveillent que pour accuser les autres à tort et à travers, ça me désole pour mon pays, et ça me permet par contre de comprendre pourquoi il est terminé sur plusieurs niveaux, dont celui des capacités intellectuelles de son peuple,( qui fut autrefois instruit, curieux, tolérant et ouvert : le contraire de vous) .
        Quand on prend pour pseudo un symbole de la puissance militaire allemande qui fit des millions de morts en France, on devrait quand même avoir la pudeur de ne pas citer des organismes français, ni même de parler notre langue.

  19. Titeuf dit :

    Dommage…
    La catapulte a vapeur a de beaux restes.
    La France aurait dû investir dedans, mêmes si c’est dernières sont plus energivores ,elles auront le mérite d’être 100% Française, après l’épisode du CDG sans entretien de ces catapulte because la guerre en Irak (il me semble…) ,Je pensais que nos élites avaient réfléchi…
    Ben non…
    Bon après le kart dans les prisons,je ne m’étonne plus de rien.

    • Czar dit :

      info intéressante vous avez des sources pour corroborer ?

    • Lothringer dit :

      Les aviateurs de l’aéronavale préfèrent la catapulte électromagnétique, car elle donne moins d’à-coup au démarrage que la catapulte à vapeur, qui fatigue à la fois le pilote et la cellule de l’avion.
      C’est tout l’intérêt d’un pilotage à base d’électronique de puissance soumise à un calculateur qui dispose en mémoire d’un profil de chaque type d’avion pour doser la puissance à envoyer à chaque phase du catapultage, idéal pour chaque profil d’avion.

      • PK dit :

        Pas que le profil d’avion : le profil en charge de l’avion lui-même. Catapulter un Rafale vide ou un Rafale à pleine charge, c’est un facteur 3 en tonnage !

        • Lothringer dit :

          oui, oui…cela va sans dire
          donc cela ira encore mieux en le disant
          tout çà ce sont des paramètres, parfaitement comestibles pour un logiciel bien conçu.

          Un prototype de catapulte à l’échelle 1/5e par exemple permettrait de valider certains concepts, pour un prix abordable pour un bon consortium d’entreprises françaises, entre les moteurs linéaires, l’électronique de puissance avec redondances, et le logiciel.

          • PK dit :

            Les concepts sont archi-connus depuis des lustres. Il faut faire un proto à l’échelle 1, sinon ce ne sera pas transposable. La difficulté n’est pas de faire une catapulte EM, tout le monde sait faire (enfin, quand je dis cela, je dis tout pays qui a une industrie). Mais faire une catapulte qui soit capable d’envoyer 30 tonnes, c’est déjà plus difficile. Et la grosse difficulté : comment recharger VITE la catapulte (c’est-à-dire comment charger rapidement le condensateur qui sert de tampon ou idéalement trouver une autre source d’énergie ad hoc (a priori ça n’existe pas) ?

            Ça, c’est franchement coton… Sinon, vous allez développer un bel engin qui catapultera un avion par heure. Suis pas sûr que dans l’aéronavale, on trouve le concept pertinent…

  20. baldin dit :

    on pourrait peut etre les acheter à la chine, ou du moins faire un test comparatif!!

  21. Ulysse dit :

    Ajouter à l’addition US les Hawkeye.

  22. béber dit :

    En ce qui concerne la fabrication de ce type d’équipement, il aurait fallu s’y prendre bien avant car les études de ce genre lorsque l’on part de 0 c’est entre 10 et 20 ans. Et si par malheur il y a des problèmes importants non résolus lorsque le PA est prêt on n’a pas l’air malins.
    Il aurait fallu commencer les études il y a 10 ans, donc…

  23. Ricko dit :

    @Jul : je trouve que vos propos sont assez faux. 98% de la technologie d’un porte-avion n’est pas concentrée que sur des catapultes. Il ne faut pas oublier la propulsion et l’élaboration de la ligne de la carène, sans oublier les systèmes de combat.

  24. Whynot dit :

    Lorsqu’on est incapable d’écrire une phrase de français, sans se couvrir de ridicule, on évite de traiter les autres de crétins, surtout si c’est pour dire des conneries.

  25. C dit :

    30 ans pour le porte avion..peut etre…??? On nous Promène au suivant la patate chaude…..et pendant ce temps que dieu nous Protège….

    • Parabellum dit :

      On en seront les missiles anti navires dans 20 ans ? Les flottes de surface seront des canards posés…la combinaison drone missile contre un bâtiment majeur russe vient d en montrer le danger…sans parler des sous marins adverses …et du fait qu il faut un sna devant chaque pa pour le porter…on devrait plutôt construire plus de sous marins mixtes chasse et stratégiques.et lancer un successeur à l Atlantic 2 …un autre format et d autres armes sont à penser pour notre défense que la répétition du passé…et au fait on met quoi comme moyen asm sur le pa?on n a pas d helico lourd ni de Bréguet alizé…

  26. Dubourg dit :

    Superbe connerie, alors qu il faut 3 PA a notre pays mais de moindre tonnage 50 a 60000 tonnes max, avec ski jumping et groupe aérien de 20 a 30 aéronefs, mais toujours un PA à la mer ou en mission avec un autre prêt a le relever ou à le renforcer. Beaucoup de pays ont des visées sur notre ZÉE, donc méfiance, mais Macron s en fout complètement.

    • Ludovic Auray dit :

      qu’est ce que tu racontes ?? c’est le premier président qui s’intéresse a la LPM depusi 40 ans et qui la maintient contre vent et marée.
      La bétise rend aveugle

    • blondin dit :

      un PA avec ski jump, avec des F35B dessus, ça serait top !
      j’imagine que vous avez nous parler des essais à Goa, qui se sont semble t il bien passé pour le Rafale, mais cette solution de ski jump est pour ceux qui n’ont pas de catapulte. Vous remarquerez que les chinois travaillent sur leur 3ème PA, en passant justement de STOBAR sur les 2 premiers à un CATOBAR pour ce 3ème. Maintenant qu’on sait exploiter des CATOBAR, en étant soi dit en passant un des 2 seuls pays au monde à le faire, on ne va pas revenir en arrière !
      Reste le pb de l’achat aux US de ces EMALS, ce qui est bien dommage on est d’accord. Le travail effectué par l’ISL sur les rails gun pourrait évidement servir mais je suppose qu’on est loin du compte pour un système opérationnel. Le fond du problème est je pense l’hyper technologie qui change la donne. La periode des années 60-70 où on arrivait à tout, ou presque grace à de la volonté n’est plus. On pourrait y arriver, mais il faudrait que toute la nation, joue le jeu, et avec l’individualisme actuel, ça me semble irréaliste, où à un prix trop important. Un point trop souvent oublié es l’aspect dual des technos militaires, et si on savait mieux exploiter celles ci dans le monde civil on pourrait arriver à beaucoup de choses !

    • Requin dit :

      LOL, un PA de 60.000 t pour se battre contre des navires de PECHE…..
      On sent le grand stratège militaire, là, quand même…

  27. marianne des iles dit :

    Les commentaires d’anti-américanismes sont assez marrants. Certains découvrent que les catapultes sur les portes avions français (Foch, Clemenceau, etc…) étaient construites aux USA. Pour vous rassurer, les USA nous ont vendu une partie de la technologie nécessaire pour faire nos missiles nucléaires, les hélices du charles de Gaulle sont US, les pilotes de l’aeronavale sont en partis formés aux states, etc… Nous sommes un petit pays de 50 millions d’habitants, nous ne pouvons pas tout faire et financer donc les politiques font des choix. après en vous inquiétez pas… Dans 4 ans on aura peut être les guignols de nupes au pouvoir => porte avion aux oubliettes garantis ! ils sont plus anti-américains que certains ici…

    • Czar dit :

      « Les commentaires d’anti-américanismes sont assez marrants »

      tu veux parler de mitterrand François qui, au moment de rendre son sceptre, avouait que les stazunimaran étaient en guerre mortelle avec nous ?

    • VinceToto dit :

      Pour note, le plan Démocrate US Atlantiste pour l’Europe, depuis environ Bill Clinton, c’est des européens soumis, chair à canon contre la Russie, les Arabes, les Africains. Là en 2022 le plan Démocrate Atlantiste se déroule avec des Ukrainiens.
      Donc, à titre personnel, je n’adhère pas à ce plan mais je vous encourage à vous engager dans la Légion ukrainienne pour constater en pratique ce que les valeurs Démocrates US Atlantistes donnent sur le terrain.

      • Requin dit :

        Tu peux me rappeler combien de soldats U.S. sont morts en France ? Que ce soit en 1917-18 ou 44-45 ?
        Quant à l’armée Ukrainienne, il y a longtemps qu’elle serait 6 pieds sous terre sans l’aide militaire des USA !!!

        • PK dit :

          Vous voulez rappeler que les États-Unis n’existeraient pas si nous n’étions pas allé les sauver pendant leur guerre d’indépendance ? Et qu’ils nous ont planté une flèche dans le dos avec leurs « ennemis » de la veille une fois cette guerre terminée en guise de remerciement ?

        • Czar dit :

          « l’argument » pour débiles mentaux tu veux nous dire où ils étaient en 1914, 1915,1916,1917 et la majeure partie de 1918 ?

          et en 39 ? et en 40 ? et en 41 ? 42 ? ah oui à préparer le démantèlement de la france à travers un Etat-fantôche appelé « wallonie » qui aura rassemblé l’Alsace-Lorraine, le Luxembourg et la Wallonie puis quand ça a été trop gros à avaler, un gouvenrement d’occupation militaire, l’AMGOT

          « nos éternels alliés »

    • Guillotin dit :

      @marianne des iles : Si vous connaissiez la France et si vous aimiez ce pays, tout d’abord vous sauriez que nous sommes désormais plus de 66 millions d’habitants et non pas 50, que nous ne sommes pas un petit pays mais une des premières puissances mondiales, et que nous avons été capables jusqu’à un passé relativement récent, de construire des armements de pointe dans tous les domaines y compris maritimes, qui ont eu pour certains un succès mondial..

      si vous aviez un peu la fierté de notre nation, au lieu d’insulter une force politique qui la compose en partie ( quelle qu’elle soit d’ailleurs) vous pourriez par exemple souhaiter plus d’autonomie pour notre pays, plus d’indépendance, plus de souveraineté, car nous avons en France, (en grattant bien désormais hélas ), les capacités de tous ordres pour être une très grande nation et une très grande puissance au rayonnement et à l’influence mondiaux. Comme avant.
      Nous n’avons pas l’habitude de quémander auprès des autres et notre sujétion aux États-Unis n’est qu’une calamité politique dont nous pourrions facilement nous passer, de même que nous pourrions nous passer de 90 % des choses qui proviennent de ce pays et qui ont gravement plombé le nôtre…
      si vous vivez dans les îles lointaines qui ne survivent que grâce à l’assistanat de la France, grand bien vous fasse. Si vous n’avez aucune fierté ni aucune dignité envers la France et si sa situation de petit caniche des Américains vous satisfait, moi ça me déplaît fortement.
      Je pense que ce sont des gens comme vous qui empêchent que la France puisse redevenir une grande nation et un grand pays. Il me semblait pourtant avoir entendu dans les îles lointaines qu’il ne fallait jamais accepter la domination, qu’ il ne fallait jamais accepter la colonisation et encore moins l’esclavage…
      Vous rendez-vous compte seulement que la France est entièrement colonisée par les États-Unis depuis le 6 juin 1944 ?

    • LW dit :

      euuhh..bientot 70 millions

      • Czar dit :

        non, ça quantifie « les gens » en France, certainement pas les Français

    • Aymard de Ledonner dit :

       » les USA nous ont vendu une partie de la technologie nécessaire pour faire nos missiles nucléaires »
      On vous écoute pour les détails! Vous faites une compétition avec Guillotin sur le mode « plus c’est gros plus ça passe »?
      Concernant les hélices du CDG, vous êtes malhonnête dans la mesure ou celles actuellement utilisées sont certes fabriquées aux US…. par Rolls Royce et que nous disposons d’un jeu de rechange fabriqué en France par Atlantic Industrie.

  28. Bleih Moor dit :

    Tout cela pour l’enfermer sur une mer fermée? Dans un vrai piège?

  29. Frédéric dit :

    Énorme rire. Êtes-vous êtes payé pour écrire ses mensonges ?

  30. Clavier dit :

    Nous avons nos Gamelin qui se battent sur les plateaux télé à qui se fera le plus remarquer, comme les appelle notre ami Xavier……

  31. Auguste dit :

    Faudra dire au monsieur que des soldats US et Anglais (des volontaires qu’ils appellent çà) sont en Ukraine depuis la « révolution maidan » et qu’ils ont combattu sur le front du Donbass depuis 2014.Les US sont même dans une unité autonome de Kiev.Et forcément il y a des FS et autres, Français,comme d’autre pays,venus renifler, étudier le conflit et donner un coup de main pour l’utilisation du matériel.Ce serait une faute de ne pas y être.
    PS:à partir du moment ou l’on vend du matériel,la formation,le service après vente,qu’on fournit le renseignement,qu’on protège contre les attaques cyber et un tas d’autres trucs qu’on ne connait pas,je ne vois pas comment on ne peut appeler çà autrement que co-belligérance.

  32. lgbtqi+ dit :

    Vos posts sont toujours aussi orduriers et insultants, tout autant qu’alignés sur le kremin.

    Eh oui, le général Yakovleff, qui fut un des plus hauts gradés français à l’OTAN, connaît très bien la poutinie, de même que Sergueï Jirnov qui fut officier au KGB.

    Et forcément, ça vous dérange.

    Et vous pronez, sans la moindre surprise, des attitudes craintives, submissives et obéissantes face à la poutinie.

    czar, l’autre visage du patriotisme, du courage et de la culture…

    En attendant que votre « groupe du fsb » (sic) fasse péter une centrale en France, la résistance russe à la poutinie se développe.

    https://www.7sur7.be/monde/la-fille-dalexandre-douguine-un-ideologue-proche-de-poutine-tuee-dans-l-explosion-d-une-voiture-pres-de-moscou~a86b19e6/

    poutine n’est même plus capable de protéger ses sbires, pourtant dévôts. La belle aimait à traiter les gens de « sous-hommes », remontée comme un coucou par son paternel perdu en ses falsifications pseudo-mystiques.

    • Sorensen dit :

      Vous ne savez pas de quoi vous parlez, et les merdes fantasmagoriques au sujet des dugins que l’ont lit dans la plupart des médias -et que vous éjaculez- ne sont pas factuels.

  33. Manu34 dit :

    C’est un peu plus fin que votre caricature; il explique qu’en droit international ce serait valide de faire ainsi SANS pour autant devenir co-belligérant (déclarer la guerre à la Russie). Après je ne dis pas du tout qu’il faut le faire, mais en droit il a raison dans le contexte qu’il constate et le cadre qu’il pose.

  34. VinceToto dit :

    Rien de choquant par rapport à la situation réelle actuelle.
    Le régime et les troupes Zelensky obéissant depuis longtemps aux ordres/rens US/UK (certains disent que c’est pareil pour Macron et les armées de suplétifs français), c’est une intégration facile. D’ailleurs ce général semble tout à fait conscient de la hiérarchie réelle dans les armées « ukrainiennes »(aux ordres des USA).
    En fait, pour des raisons de durée de formation et de sécurité/etc., de nombreux équipements militaires techniques ont des servants/opérateurs et/ou « conseillers » provenant des armées US et autres. Ce ne sont officiellement pas des militaires US et etc. . Ceci est caché dans les médias occidentaux, pas dans les médias russes.

  35. Mic dit :

    Pour tous les râleurs de tous poils, on ne les entend pas quand Thales vend les sous ensembles les plus sophistiqués des sonars aux USA pour leur permettre de les assembler (par la filiale US de Thales) afin de fournir l’US Navy, un autre le filiale 50/50 Thales Raythéon dans les domaines des radars et encore celui la « L’US Army choisit le groupe français Thales pour le renouvellement de ses radios tactiques »……cela ne les gênent pas quand on parle de souveraineté……
    La souveraineté sélective !!!!!!!

    • Aymard de Ledonner dit :

      Commentaire très pertinent : on fait difficilement plus sensible que les capacités de lutte ASM.
      Les US ont vu que notre matériel était très bon et ils ont décidé de l’acheter plutôt que d’essayer de faire aussi bien. Les économies réalisées sont investies ailleurs. Même si leurs poches sont très profondes, elles ne sont pas sans fond non plus.

    • blondin dit :

      c’est vraiment la filiale US de Thales qui assemble les FLASH ? ou Raytheon ?

      • Mic dit :

        La filiale Thales Raytheon c’est les radars de surface, c’est un joint venture essentiellement commercial et de management de programes, en gros Tkales et Raytheon ne soumissionnent pas chacun d’eux sur un appel d’offre.. .en l’occurrence c’est cette fameuse jointventure, ils ne se font pas concurrence !
        Les sonars cela n’a rien à voir avec les radars.. pas du tout, elle ne sont pas dans la même « entité » Thales/ Raytheon n’a rien à voir dans les sonars

  36. gingembre dit :

    Tout est relatif, la gestion des systèmes à haute énergie électrique sont l’avenir, Laser, rail gun, trains suspendus…. sachant que tout investissement dans l’économie est à perte (baisse de charge=déficit de la secu= impôts = csg…) alors que tout euro investi dans la défense en rapporte 50centimes. Le problème est d’avoir une vision sur le long terme et de définir les axes de développement ou de co-développement. Hors la politique à la française se joue à la petite semaine électorale et au buzz médiatique.

  37. john dit :

    L’aéronavale est totalement vendue aux USA, comment la France ose-t-elle faire appel aux USA alors qu’il y a l’Europe de la défense? Pareil pour les avions AEW&C. Quelle honte !
    Et autre scandale, l’Inde est en train de développer un tel système. La France qui vend volontiers son Rafale ne cherche pas vraiment à donner une opportunité de collaborer avec ses clients. Et si l’Inde peut le faire, l’Europe peut le faire pour la France.
    Mais pour 4 catapultes, ça ne vaut pas le coût d’investissement?
    Et pour 3 avions AEW&C non plus?

    • Guillotin dit :

      @John : bonne remarque… je ne vois vraiment pas pourquoi les pilotes de l’aéronavale française devraient être formés aux États-Unis, comme s’il n’y avait pas en France de quoi faire la même chose, et pour moins cher… je crois qu’il s’agit d’abord d’une façon simple et pratique pour les Américains de formater un peu les esprits de nos jeunes aviateurs pour leur donner une sorte d’attitude à l’américaine qu’on retrouve d’ailleurs souvent de façon un peu détestable dans l’aéronavale avec des gens qui se la pètent un peu au niveau Topgun , et qui se croient encore au fin fond du Mississippi à Meridian…
      Les Américains sont habiles et dans leurs divers centres de formation militaires comme civils qui accueillent des étrangers, il y a parallèlement aux enseignements, une initiation insistante à former les gens à la manière de vivre américaine, à la manière de penser américaine… en faire des petits VRP de la civilisation américaine qui sont relâchés ensuite dans leurs pays respectifs pour répandre la bonne parole… c’est une façon comme une autre de vendre leur camelote et de faire leur propagande…
      pour retrouver notre indépendance nationale il faudrait commencer par se dégager totalement de toutes ces formations étrangères et notamment aux États-Unis, qui sont particulièrement toxiques, au niveau politique principalement..

      • blondin dit :

        pour une fois, je suis tout à fait d’accord avec vous ! mais de vouloir s’émanciper des US, ne veut pas dire passer sous protectorat russe ou chinois, si vous voyez ce que je veux dire…
        Mais sinon, les USA ont bien compris que la domination passe aussi, et surtout, par le « soft power », et le « smart power », avec des couts importants a court terme mais des retombées énormes à long terme.

        • Bench dit :

          @John et Guillotin: à un moment il faudrait p’têt arrêter le délire les comiques. Je vous cite en vrac : « L’aéronavale est totalement vendue aux USA / je ne vois vraiment pas pourquoi les pilotes de l’aéronavale française devraient être formés aux États-Unis, comme s’il n’y avait pas en France de quoi faire la même chose, et pour moins cher… je crois qu’il s’agit d’abord d’une façon simple et pratique pour les Américains de formater un peu les esprits de nos jeunes aviateurs pour leur donner une sorte d’attitude à l’américaine qu’on retrouve d’ailleurs souvent de façon un peu détestable dans l’aéronavale avec des gens qui se la pètent un peu au niveau Topgun , et qui se croient encore au fin fond du Mississippi à Meridian… « Il ne vous est jamais venu à l’idée de vous renseigner un peu avant de pondre de telles âneries? Si l’Aéronavale forme une partie de ses pilotes aux USA c’est tout d’abord parce que cela coute moins cher, et également parce que l’on n’a pas les moyens dédiés à cela en permanence comme cela existe aux USA. Porte avion dédié à la formation, T45 de formation, etc….
          De plus nos deux Aéronavales sont les seules à mettre en œuvre des PA à catapulte et sont de fait interopérables sur le plan des procédures et de la coopération. Un Rafale M et son pilote est de fait tout à fait qualifié pour opérer sur un PA US, tout comme un F18 sur le CDG. Une supposée indépendance nationale n’a rien à voir là dedans.
          Le ressenti perso qui consiste à croire et à vouloir faire croire que ce n’est que par idéologie, formatage, TopGun et que sais-je encore comme conneries, est totalement aberrant et démontre au mieux une méconnaissance crasse de la chose aéronautique, au pire une volonté de propager volontairement des affirmations fausses et complètement subjectives.

          • PK dit :

            Les raisons que vous évoquez sont les conséquences, pas les causes.

            Il est un fait que la France est totalement soumise sur le plan de la formation des pilotes de l’aéronavale. On peut très bien être interopérable par échange plus tard, pas par la formation chez l’autre.

            C’est un choix avant tout politique, qui a des retombées financières et surtout qui nous enferme dans un modèle.

            Je n’ai rien contre l’idée d’être interopérable avec les États-Unis. Mais il faudrait aussi se poser la question du gain. À quoi ça sert à part économiser des sous (et abdiquer notre indépendance) ? D’un point tactique et stratégique, cela n’apporte rien. On échange des pilotes qui vont faire mumuse les PA respectifs. On y gagne quoi ? Un jour, en cas de guerre, un Rafale pourra se poser sur un PA US ? On peut très bien y arriver sans se soumettre…

            En revanche, on a perdu toute indépendance techno, toute indépendance de procédure, et même on a perdu notre langue…

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            –@John et Guillotin: à un moment il faudrait p’têt arrêter le délire les comiques.

            Ah non! les lire c’est du bonheur en branche, mieux que des épinards…
            Et puis cela nous permet de nous rendre compte, qu’au niveau argumentation ces sinophiles avéré, voir déclaré pour l’un, non pas grand chose a dire.

      • Bikoro dit :

        @Guillotin: « je crois qu’il s’agit d’abord d’une façon simple et pratique pour les Américains de formater un peu les esprits de nos jeunes aviateurs pour leur donner une sorte d’attitude à l’américaine qu’on retrouve d’ailleurs souvent de façon un peu détestable dans l’aéronavale avec des gens qui se la pètent un peu au niveau Topgun , et qui se croient encore au fin fond du Mississippi à Meridian…
        Les Américains sont habiles et dans leurs divers centres de formation militaires comme civils qui accueillent des étrangers, il y a parallèlement aux enseignements, une initiation insistante à former les gens à la manière de vivre américaine, à la manière de penser américaine… en faire des petits VRP de la civilisation américaine qui sont relâchés ensuite dans leurs pays respectifs pour répandre la bonne parole… c’est une façon comme une autre de vendre leur camelote et de faire leur propagande… » Très cher, ce que vous dénoncez là, la France fait EXACTEMENT la même chose avec les étudiants étrangers (civils et stagiaires militaires) qui entrent dans ses universités, grandes écoles civiles et militaires. Il s’agit de former des VRP de la culture française… Ensuite envoyés dans leurs pays respectifs dans lesquels il sont chargés de propager la bonne parole et la bonne axiologie. C’est d’ailleurs la raison d’être du « réseau alumni ».

        • PK dit :

          Bravo : vous venez de découvrir le soft power !

          La solution : les Africains construisent leurs propres universités et écoles et forment leurs étudiants.

          Bon courage.

    • Bomber X dit :

      « comment la France ose-t-elle faire appel aux USA alors qu’il y a l’Europe de la défense? Pareil pour les avions AEW&C. Quelle honte ! »
      Et il nous explique le Chouize hargneux ce qu’elle propose l’Europe de la Défense en catapultes ou avions AEW&C navals ?
      Et si l’Inde envisage, éventuellement, peut être de faire une PA CATOBAR, elle n’a rien dit pour l’instant en ce qui concerne des catapultes EMALS « nationales ».
      Toujours prêt à mentir pour cracher sur la France l’Helvète frustré…..

      • john dit :

        Un peu d’humour?
        Et non, ce n’est pas parce que site n’en a pas parlé que l’Inde n’a pas lancé ce projet.
        Je vous mets au défi de démontrer un de mes soit-disant mensonges. 100% des faits que je cite sont des faits que je contrôle pour ne pas raconter n’importe quoi. Et en l’occurrence, plusieurs sources !
        https://www.youtube.com/watch?v=WMCttr3AtQg
        https://idrw.org/indias-bel-experimenting-with-electromagnetic-catapult-launch-system/
        Le but est de trouver une catapulte pour équiper les porte-avions de prochaine génération de 65’000 tonnes.

        Et non, ce n’est pas cracher sur la France, mais montrer aux Français qu’il faut arrêter de critiquer les autres pour ne pas faire fonctionner l’Europe de la Défense quand ils ne font pas mieux, ou pas différemment ! La France est l’un des plus gros clients européen de l’industrie américaine de la défense.
        $ 3.8 milliards pour les F-35 belges ont été critiqués ici, et le sont encore. Au final, on parle de 3.1 milliards. Et à savoir que les F-35 belges ont un grand nombre d’équipements qui profitent à l’industrie en Europe !

        De son côté, la France a commandé pendant cette période:
        – 1,77 milliard d’euros pour 3 E-2D Hawkeye ($2 milliards)
        – $ 1.321 milliards pour 2 catapultes approuvés par la DSCA, pour 2 catapultes seulement, le même nombre que sur le CdG, mais pour un porte avion de 75’000 tonnes contre 42’500 actuellement, soit 76.5% plus grand.
        – en 2015, $323.9 millions signés en 2010 pour moderniser les 4 AWACS, mais modernisés dans les années 2014-2016
        – achat de 4 C-130J, livrés entre 2017 et 2019, $650 millions approuvés par la DSCA
        – 8 Beechcraft 350 pour $8 millions par appareil pour l’avion seul (estimation). Le système de mission est fait par Thales France, la modification par Sabena France, mais les capteurs semblent être fourni par Teledyne (américain).
        Et le choix a été mauvais, l’optronique est insuffisante, et le déploiement au Sahel avait été suspendu.
        – MQ-9 Reaper, 12 actuellement, mise au Block 5 de 6 appareils, + achat de 6 drones au block 5. Avec les changements de décision, difficile de traquer les coûts réels, mais on est proche du $ milliard.
        – 1000 Ford Ranger et 4380 Ford Everest

        Bref, il faut arrêter d’attaquer toutes les nations qui achètent de l’équipement américain, et ce par principe.
        D’autant que bien des nations ont pas mal de succès dans les ventes d’équipements militaires aux USA.
        Quelques exemples:
        – Italie – fincantieri a racheté Marinette et va produire les FREMM de l’US Navy, et le navire a été conçu et modifié en Italie pour répondre aux attentes américaines ! Iveco a conçu les nouveaux SuperAV 8×8 amphibies des Marines qui remplaces les AAVP-7A1. Il y a aussi les C-27J vendus, 84 MH-139 Grey Wolf de Agusta Westland
        – Royaume Uni – AV-8 Harrier
        – Norvège – drones black NANO, missiles NSM, systèmes sol-air NASAMS
        – Suède – le T-7 conçu en partie par Saab, les diverses roquettes et missiles suédois,
        – Allemagne – les HK416 qui remplacent l’ensemble des fusils des Marines, 354 UH-72 Lakota (H145)

        Bref, il y a bien plus…

        • PK dit :

          Je ne suis pas très souvent d’accord avec vous, mais j’abonde dans votre sens.

          Tout ce fric pourrait largement servir notre indépendance industrielle dans cette filière.

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Tu devrais plutôt t’en prendre aux industriels français qui ne mettent pas ce système au point mon pauvre heuuu comment déjà ton prénom ?? John ………………… 😉
      Quand on a un fusil ou une arme dans la main et qui marche on se contrefiche qui l’a fabriqué, ça ce sont des remarques de gens qui n’ont rien d’autre à faire et qui sont enfoncés dans leur petit confort et leur petite contestation à 2 balles !

  38. Ltikf dit :

    Interressantes participations d interlocuteurs proposant d acheter des catapultes aux Chinois… J imagine les US achetant des catapyltes aux Japonnais en 1940 ! Lol Yen a vraiment qui ont du gruyère a la place du cerveau !

  39. lym dit :

    Il n’évoque que du sol-air, qui ne peut qu’être défensif. C’est quand même un bémol important avec une artillerie de plus en plus capable de tirer derrière les lignes (ce qu’elle fait régulièrement) que d’éviter toute confusion possible.

    La menace nucléaire souvent brandie (comme toujours à chaque invasion: Géorgie, Crimée dans le passé n’aaient pas dérogé) par les sbires de l’ex-KGB, vu ce qui a été livré, aurait déjà dû se concrétiser. C’était donc des paroles.

    Manière de maintenir la menace de manière indirecte, on stocke désormais son matos de manière irresponsable à Zaporijjia pour éviter de se le faire taper: Pas bon signe d’en être rendu là autant que suicidaire vu la géographie et les vents dominants… et bon courage pour expliquer le bien fondé d’un accident qui n’en serait pas vraiment un aux heureuses populations des républiques auto-proclamées qui seraient aux premières loges.

    Les services du « grand » stratège doivent actuellement être surtout occupés à tenter de comprendre si le coup qui a tué la fille de son mentor, en visant le père, ne viendrait pas de l’intérieur…

  40. vno dit :

    Crétin n’est pas exactement la réflexion soft que je m’étais autorisée. Heureusement, ce n’est pas un marin impliqué dans le futur porte-avion ou tous les crédits auraient trouvé une majorité pour ne pas être votés. Il est clair que l’armée de terre a un sérieux problème et ne produit plus de Bigeard pour les régler depuis longtemps !

  41. Dolgan dit :

    Visiblement, des batteries sol air occidentales en ukraine ça vous terrorise.

    Il n y a pas de quoi. Les avions russes ne pénètrent pas en ukraine. On abatterait juste des missiles.

    Vous voulez que le ministère fasse quoi?lui sucrer sa retraite ? Le mettre au goulag? On est pas en Russie.

  42. ScopeWizard dit :

    Y a pas à dire , dans ce pays nous sommes super-bien barrés…

    Donc , d’ une part un seul et unique porte-avions , qui non seulement va nous coûter les yeux de la tête mais ne pouvant être à la mer toute l’ année ne servira à rien ou presque quand il n’ y sera pas , du moins sur le plan opérationnel .

    Par quoi sera t-il alors remplacé si GA ( Groupe Aéronaval ) et GAé ( Groupe Aérien embarqué ) sont soit-disant si incroyablement géniaux qu’ ils nous rendent quasi-uniques dans tout l’ univers ? par un croiseur ? un nouveau type de cuirassé ? un sous-marin type SEAVIEW ? le vaisseau du SHIELD ? Macron sur planche à voile calibre 12 à la main ? mystère et boule de suif !

    D’ autre part , toujours cette dépendance aux USA sous prétexte que nous sommes trop nazes pour développer nos propres catapultes car déjà cela coûterait trop cher nana ni nana na , ce qui certes promet d’ être très certainement on ne peut plus vrai dans quelques mois , mais qui ne l’ était pourtant pas du temps pendant lequel le Charles De Gaulle fut conçu tandis que lui l’ a été grâce à la générosité de la vapeur US….

    Du reste , les entraînements qui au moins créent une « fraternité des armes » ainsi qu’ une interopérabilité possible se faisant sur matos US NAVY , il est vrai que pourquoi se priver ? d’ autant que nos si bonzamis de Washington vont très certainement généreusement nous vendre la chose à prix discount….

    Tout comme il en va pour nos 3 Northrop Grumman E2C ou E2D quand d’ autres paient moins pour 6 et tandis que 6 Hawkeye ne seraient pourtant pas du luxe et permettraient de moins solliciter les 3 machines actuelles qui bien que si peu nombreuses ne sont évidemment pas toujours disponibles simultanément….

    Et alors , la prochaine étape , ce sera quoi ?

    On achète le prochain « vaisseau amiral » ou plutôt « capital ship » aux USA et ainsi comme pour le nucléaire on sacrifie ce si précieux savoir-faire ? c’ est ça l’ avenir de la France ?

    Quoi qu’ il en soit , en attendant kiki , vas-y , mets la main à la poche et continue de bien joyeusement te faire mettre ; et avec le sourire !
    et sans oublier le petit bulletin qui va bien qui tous les 5 ans te permet de te croire en démocratie !

    La France à son meilleur….

    • blondin dit :

      c’est combien les 3 E2-D ? je crois pas que quelqu’un connaisse le prix final actuellement. OK pour la dépendance aux US, mais n’exagérons pas, ça devient contre productif.
      Et en ce qui me concerne, je suis en démocratie, en France, la démocratie que nous, citoyen français, voulons, à force d’individualisme et de manque de vision pour notre avenir commun. Et franchement, le coup du macron dictateur, il faut arrêter, il est pas pire du tout que les autres.
      Sur ce bonne soirée ! j’arrete là pour aujourd’hui, journée de reprise comme beaucoup d’entre nous, il faut se ménager!

      • ScopeWizard dit :

        @blondin

        « c’est combien les 3 E2-D ? je crois pas que quelqu’un connaisse le prix final actuellement. »

        Il y a quelques mois , me semble t-il des données comparatives sur les coûts d’ achat de E-2D avaient circulé , mais je ne m’ en souviens plus .
        Il me semble qu’ il y avait alors une différence assez notable et avantageuse pour ceux qui doublaient la mise et plutôt 3 avaient commandé 6 ou 7 , ce qui est certes mieux mais pas un nombre énorme non-plus .

        « OK pour la dépendance aux US, mais n’exagérons pas, ça devient contre productif. »

        D’ après moi , plus un pays sait et peut produire par lui-même ce qui constitue son outil de Défense , et ce du plus modeste au plus complexe , plus il est à même de satisfaire ses besoins les plus précis sans risquer le moindre obstacle à cause de telle ou telle dépendance tout en se permettant de représenter une potentielle concurrence pouvant à son tour inventer , innover , etc….

        « Et en ce qui me concerne, je suis en démocratie, en France, la démocratie que nous, citoyen français, voulons, à force d’individualisme et de manque de vision pour notre avenir commun. »

        Certes l’ Individualisme peut être un problème mais je crains qu’ il n’ ait surtout bon-dos .

        « Et franchement, le coup du macron dictateur, il faut arrêter, il est pas pire du tout que les autres. »

        Macron , d’ après moi et je pourrais longuement développer cette « thèse » , n’ est effectivement pas un démocrate pas plus que nombre de ceux de toute cette macronie qui me fait penser à une espèce de mélange entre une secte et cette fameuse bourgeoisie du XIXème siècle qui de Balzac à Zola fut largement décrite et qui détestait le « peuple » .

        Mais cette macronie n’ est hélas pas seule , pas plus en France qu’ en Europe avec par exemple une UE qui se substitue aux gouvernants de chacun des pays qui la composent sans avoir de comptes à rendre ou même être élue .

        Quant au « il n’ est pas pire du tout que les autres » , c’ est en soi une formule pour le moins révélatrice qui en filigrane semble exprimer que vous « savez » mais que vous ne vous « avouez » pas .
        En tout cas vous dites « pire » et « les autres » .

        En dépit de cela , et bien que pour diverses raisons ma vision soit beaucoup plus sombre que la vôtre le concernant lui ou « ces autres » , je souhaite faire fausse route et préfèrerais que vous ayez mille fois raison tellement ce qui s’ annonce ne me plaît pas du tout qui risque de devenir ce qui est déjà plus ou moins le cas , et que je résume ainsi : trop d’ Etat , trop de Loi , trop de blabla .

        « Sur ce bonne soirée ! j’arrete là pour aujourd’hui, journée de reprise comme beaucoup d’entre nous, il faut se ménager! »

        Oui ; prenez soin de vous , toujours , et bon courage

    • lgbtqi+ dit :

      Vous êtes citoyen US disiez-vous ?

      • ScopeWizard dit :

        @lgbt

        Vous comprenez ce que vous voulez , non ?

        Bon , ben alors , que je le sois ou non ou à moitié , n’ a pas grande importance .

        Ce que vous êtes ou d’ où vous venez n’ est pas ce qu’ il y a de plus important , ce qui compte c’ est ce que vous en faites , et ce , que vous ayez été « élevé » comme ci plutôt que comme ça et inversement .

    • NRJ dit :

      @Scope
      Par rapport à votre réponse.
      « « Les avions de ligne volent à environ 10 000 mètres d’altitude. C’est justement la limite basse de la stratosphère. »
      NON ; c’ est FAUX . » Ben si. Sur Terre, la stratosphère est à environ 10 000 mètres d’altitude. Moins dans les poles, et plus dans les tropiques. Mais c’est en moyenne dans les 10 000 mètres. Et un avion de ligne vole entre 9000 et 12 000 mètres d’altitude (30 000 à 40 000 pieds).

      « Et alors ? Quid ? » Et alors ces traînées de condensation ne participent pas au cycle de l’eau et sont ainsi des gaz à effet de serre. Si on prend en compte ces traînées, on estime qu’on augmente de moitié la pollution des avions de ligne.

      « Cette manie que certains ont de prendre les autres pour des crétins…. »
      À commencer par le GIEC lui-même . » En quoi le GIEC, organisme qui fait la synthèse de tous les articles scientifiques prend il les autres pour des crétins ? Il est juste là pour donner des faits, je vous rappelle.

      « Ben non ; parce qu’ il peut s’ agir là beaucoup plus d’ une perception basée sur du subjectif qu’ autre chose…. ». Là il est objectif que @TeddyK considère que les chercheurs du GIEC oublient par incompétence les effets du méthane et de la vapeur d’eau sur l’atmosphère. C’est ce qui s’appelle prendre les autres pour des idiots.

      « « Primo , du temps des dinosaures , les concentrations en CO2 étaient BEAUCOUP PLUS élevées . ». C’est vrai. Et ?
      Et rien ; on s’ en fout . ». On est d’accord, votre affirmation n’apporte rien. Et ça n’enlève rien au fait que le CO2, par son accumulation dans l’atmosphère, est le principal gaz qui nous met dans la merde.

      « MAIS QUI AFFIRME ÇA ? VOUS ? ». Oui moi, en répétant simplement le résultat des chercheurs et scientifiques qui travaillent sur le sujet, et dont je n’ai pas de raison de penser qu’ils disent n’importe quoi (pourquoi le feraient t’ils d’ailleurs ?). En se basant sur les carottes de glace, ils sont capables de retirer des poches d’air datant d’il y a plusieurs millions d’années, et ils se basent dessus pour dire ce que je viens de vous dire.

      « Affirmation gratuite et non étayée , ni même d’ une démonstration . ». Je n’ai pas chez moi de carotte glaciaire d’il y a 30 millions d’années, donc je ne peux pas vous le démontrer. Par contre il y a des chercheurs et des scientifiques qui peuvent le démontrer, et qui le font.

      « NON ; ce n’ est pas vrai .
      Déjà 1 siècle , surtout à ce niveau , c’ est epsilon . ». J’ai dit 1 siècle de connaissances scientifiques. Et ces données traitent de données de plusieurs millions d’années.

      « e m’ en fous ; Youtube n’ est pas synonyme de garant de vérité intangible et en cherchant bien vous pouvez y trouver exactement le contraire . ». Je ne vous demande pas d’aller voir des podcasts débiles. Allez voir des reportages d’Arte ou autre avec de VRAI scientifiques, et ils vous expliqueront exactement pourquoi on en vient à la conclusion que l’activité humaine est responsable du réchauffement climatique, et les moyens de résoudre le problème.

      « NON ; il y a déjà d’ entrée relais d’ une erreur volontaire de vocabulaire par abus , là . ». Quelle erreur ?

      « NON , ou alors vous jouez sur les mots or ceux-ci ont un sens parfois très précis ; les barrages hydroélectriques de type STEP n’ ont pas capacité à stocker de l’ énergie électrique , il s’ agit d’ un « transfert » permettant à l’ aide de turbines de stocker de l’ énergie afin de produire de l’ électricité , PAS de STOCKER l’ électricité ». On sait stocker l’énergie dans les STEP. On se moque de stocker l’électricité. Ce qu’on souhaite, c’est stocker l’énergie et pouvoir la restituer sous forme électrique, thermique, ou mécanique.

      « Le fait est que SANS pétrole , gaz , ou électricité , tous les pays fonctionnant sur nos systèmes modernes ayant donné des sociétés complexes se cassent la gueule ; tous sans exception . ». Et bien pourtant on sera bien obligé de s’en passer. Soit par nécessité climatique, soit par le manque de ressources. Donc faudra bien remplacer le gaz, pétrole et charbon par une autre ressources renouvelable ou bénéficiant de stocks plus élevés (comme le nucléaire par exemple).

      « C’ est ça , ils n’ ont qu’ à crever , ça débarrassera le plancher . ». Si la température de la Terre augmente de 5 °C, ils vont crever, ça c’est certain.

      « « Aujourd’hui les fabricants d’éoliennes doivent laisser une provision pour enlever les dites éoliennes. »
      Ah oui ? Laquelle et pour faire quoi ? ». Pour enlever les éoliennes qu’ils ont planté justement.

      « NON ; ni logique , ni normal .
      Mais vous , vous trouveriez ça « logique »…. » Toute industrie qui démarre a des problèmes de jeunesse. C’était le cas pour les avions, pour les réacteurs nucléaires, pour les voitures, et c’est également le cas pour les éoliennes.

      « 20 pylônes éoliens de 150 à 200 m de hauteur pales comprises c’ est minimum une superficie bétonnée totale équivalant à 5 terrains de foot .
      200 c’ est donc 50 . » Une éolienne, c’est une surface bétonnée de 300 m² (https://www.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2014_03_17_DREALmecc_EolienTerrestre_PrejugesouVerites_Elements_de_reponse.pdf). Vous comptez, ça fait une cercle de 20 mètres de diamètre.

      « Vous imaginez les conséquences au niveau de la circulation de l’ eau ou son absorption par les sols ? ». Vous l’imaginez par rapport à la surface totale non bétonnée ?

      • ScopeWizard dit :

        @NRJ

        Vous m’ en voyez navré mais je crains que vous soyez encore loin du compte .

        « Ben si. Sur Terre, la stratosphère est à environ 10 000 mètres d’altitude. Moins dans les poles, et plus dans les tropiques. Mais c’est en moyenne dans les 10 000 mètres. Et un avion de ligne vole entre 9000 et 12 000 mètres d’altitude (30 000 à 40 000 pieds). »

        MAIS NON

        Bon , voyons si je parviens à vous expliquer ça simplement et clairement…

        Alors , vous savez que la Stratosphère est une des couches qui en somme fait partie des étages qui composent l’ Atmosphère .

        La Stratosphère se trouve de façon schématique séparée de nous qui sommes à gambader sur ce bon vieux plancher des vaches , par la Troposphère ( c’ est dans cette couche que vous et moi respirons ) dont la température décroît au fur et à mesure que l’ on s’ élève en altitude jusqu’ à atteindre des niveaux très bas de l’ ordre de -55° quand au niveau du sol il fait peut-être +25° .

        Lorsque cette courbe de température se stabilise on parle alors de PAUSE .

        Il y a donc entre la TROPOSPHÈRE et la STRATOSPHÈRE cette PAUSE qui alors prend le nom de TROPOPAUSE et constitue une couche intermédiaire qui disons fait office de TRANSITION .

        Cette Tropopause peut commencer vers 9000 ou 11000 mètres ( ça dépend ) .

        C’ est la raison pour laquelle entre une densité de l’ air moins importante offrant moins de résistance à l’ avancement d’ un solide dans ce fluide AINSI qu’ une température très basse dont par exemple le Mach sera fonction , évoluent les avions à moteurs à réaction qui ainsi peuvent aller beaucoup plus vite en consommant moins .

        Cette TROPOPAUSE pouvant quant à elle mesurer entre 5 et 7 voire 8 kilomètres , là aussi ça dépend .

        Par conséquent , la partie la plus basse de la STRATOSPHÈRE peut se situer vers 16 000 à mettons 18 000 mètres d’ altitude .

        Et comment pourrait-on le savoir , basiquement parce que la courbe de température jusque là stable ne l’ est plus et amorce une courbe mais cette fois-ci en sens inverse ; la température se met donc à augmenter .
        D’ ailleurs c’ est à cet étage que se situe la couche d’ OZONE et que plus haut évoluent des ballons sondes , disons jusqu’ à 30 km .

        Elle va le faire plus ou moins de façon régulière jusqu’ à elle aussi atteindre une stabilité soit sa PAUSE à elle , vers 0° soit la STRATOPAUSE qui se situe beaucoup plus haut , vers 50 km .

        La STRATOPAUSE pouvant alors mesurer dans les 5 kilomètres d’ épaisseur avant d’ atteindre la MÉSOSPHÈRE ( zone des météorites , étoiles filantes ) avec à nouveau une baisse constante de la température ( jusqu’ à -90° vers 80 km ) et ainsi de suite jusqu’ à la THERMOSPHÈRE ( + 500° aurores boréales ) , la MAGNÉTOSPHÈRE , l’ EXOSPHÈRE et que l’ ATMOSPHÈRE finisse et que l’ ESPACE commence .

        Et si vous voulez tout savoir ce que l’ on appelle IONOSPHÈRE ( là où se trouvent des particules ionisées ) se situe entre 60 km et 1000 km d’ altitude , cela signifie que cette zone commence dans la MÉSOSPHÈRE….

        Vous comprenez , ce qui est intéressant à observer c’ est cette courbe de température qui décrit des zig-zag qui par zones devient stable et qui alors devient PAUSE .

        Je pense que si vous intégrez tout ça , vous ne devriez plus commettre l’ erreur .

        « Et alors ? Quid ? » Et alors ces traînées de condensation ne participent pas au cycle de l’eau et sont ainsi des gaz à effet de serre. Si on prend en compte ces traînées, on estime qu’on augmente de moitié la pollution des avions de ligne. »

        Les avions polluent mais n’ ont pas une influence comparable à d’ autres moyens ; si vous comparez avec les navires ou la production industrielle , c’ est même très peu .

        • ScopeWizard dit :

          @NRJ

          Addendum

          Et si vous voulez tout savoir ce que l’ on appelle IONOSPHÈRE ( là où se trouvent des particules ionisées ) se situe entre 60 km et 1000 km d’ altitude , cela signifie que cette zone commence dans la MÉSOSPHÈRE….

          Quant à la MAGNÉTOSPHÈRE , couche dans laquelle le champ magnétique s’ exerce au point de régir les phénomènes physiques , elle se situe au-delà de la limite haute de la zone IONOSPHÉRIQUE soit vers 800 à 1000 km voire davantage .

          Précision

          Et les températures exprimées en degrés le sont en CELSIUS ( ou CENTIGRADE ) .

          Voilà « comprendre » -dans ses grandes lignes s’ entend- l’ atmosphère n’ est pas bien compliqué , et tout cas pas plus compliqué que cela ; il suffit de visualiser , de retenir , de comprendre et de se répéter en boucle jusqu’ à acquisition .

          Souvenez-vous , en résumé : épaisseur 0 à 1000 km environ fait de 5 couches principales d’ épaisseurs variables dans lesquelles une courbe de température suit une trajectoire en zig-zag qui lorsqu’ elle ne décroît ni n’ augmente donc se stabilise sera appelée PAUSE qu’ il s’ agit alors de rattacher à la couche correspondante en limite haute telle que TropoPAUSE pour Troposhère ou StratoPAUSE pour Stratosphère , etc….

          Et après , vous affinez , vous précisez : niveau couche d’ ozone , températures maximales , etc….

      • ScopeWizard dit :

        @NRJ

        « En quoi le GIEC, organisme qui fait la synthèse de tous les articles scientifiques prend il les autres pour des crétins ? Il est juste là pour donner des faits, je vous rappelle. »

        Ce que nombre d’ entre nous s’ est cassé le citron à répondre ne vous convient pas ?
        Bon , et bien je suis sur cette ligne .
        Celle qui pense que le GIEC est juge et parti et n’ est donc pas objectif , sert donc une manipulation mais certainement pas une information , avec en sus un gros doute quant à l’ utilisation qui est faite de ses compétences ou plutôt de celles de ceux qui sont censés servir d’ appui et de caution scientifique…

        Vous , vous pensez que cet organisme est parfait , tant-mieux pour vous .

        « Là il est objectif que @TeddyK considère que les chercheurs du GIEC oublient par incompétence les effets du méthane et de la vapeur d’eau sur l’atmosphère. C’est ce qui s’appelle prendre les autres pour des idiots. »

        Et pourquoi ?
        De quel droit ?
        Si c’ est ce qu’ il pense , en quoi cela pourrait se résumer à prendre les autres pour des idiots ?

        C’ est surtout le GIEC qui vous prend pour un imbécile .
        Et apparemment il a bien raison , ça marche .

        « Primo , du temps des dinosaures , les concentrations en CO2 étaient BEAUCOUP PLUS élevées . ». C’est vrai. Et ? »

        Et vous n’ avez qu’ à lire ce que cela signifie plutôt qu’ attendre de @Scope un énième exposé .

        « Et rien ; on s’ en fout . ». On est d’accord, votre affirmation n’apporte rien. Et ça n’enlève rien au fait que le CO2, par son accumulation dans l’atmosphère, est le principal gaz qui nous met dans la merde. »

        Croyez ce que vous voulez , je m’ en fous ; in fine ce n’ est pas papy Scopy qui sera surpris au risque de choir de sa chaise .

        « en répétant simplement le résultat des chercheurs et scientifiques qui travaillent sur le sujet, et dont je n’ai pas de raison de penser qu’ils disent n’importe quoi (pourquoi le feraient t’ils d’ailleurs ?). »

        Eh bien , ne pensez rien et répétez a l’ envi si ça vous chante ; que voulez-vous que je vous dise ?

        « En se basant sur les carottes de glace, ils sont capables de retirer des poches d’air datant d’il y a plusieurs millions d’années, et ils se basent dessus pour dire ce que je viens de vous dire. »

        Oui , et laissez moi deviner , c’ est l’ harmonie et une totale unanimité quant aux conclusions ; je n’ en doute pas .

        « Je n’ai pas chez moi de carotte glaciaire d’il y a 30 millions d’années, donc je ne peux pas vous le démontrer. Par contre il y a des chercheurs et des scientifiques qui peuvent le démontrer, et qui le font. »

        C’ est ça .
        Et leurs conclusions sont en tous points identiques .

        Rassurez-vous , j’ avais compris .

        • NRJ dit :

          @Scope
          Merci pour cette présentation. Du coup les trainées de condensation des avions sont dans la stratopause et remontent, chaleur aidant, vers la stratosphère.

          « Celle qui pense que le GIEC est juge et parti ». Ce n’est pas leur but. Les experts du GIEC sont uniquement là pour synthétiser les travaux sur le réchauffement climatique.
          « avec en sus un gros doute quant à l’ utilisation qui est faite de ses compétences ou plutôt de celles de ceux qui sont censés servir d’ appui et de caution scientifique… ». Les chercheurs sur lesquels ils s’appuient respectent la rigueur scientifique. Si vous ne savez pas ce que c’est, je vous suggère de vous renseigner.
          Et je vous suggère aussi d’aller lire les écrits du GIEC et les articles qu’ils synthétisent. Avant de juger, on s’informe.

          « Si c’ est ce qu’ il pense , en quoi cela pourrait se résumer à prendre les autres pour des idiots ? ». Car le méthane et la vapeur d’eau sont des gaz à effets de serre qui ne peuvent pas être négligé. Donc s’ils ne sont pas pris en compte, c’est qu’ils sont des idiots.

          « Et vous n’ avez qu’ à lire ce que cela signifie plutôt qu’ attendre de @Scope un énième exposé . ». Ca ne signifie rien, vous l’avez dit vous-même « on s’en fout ». Je suis d’accord avec vous. Le fait que les taux de CO2 étaient supérieurs du temps des dinosaures ne change rien aux conclusions que l’on peut tirer sur le climat actuel.

          « Eh bien , ne pensez rien et répétez a l’ envi si ça vous chante ; que voulez-vous que je vous dise ? ». Rien restez dans votre médiocrité, et surtout n’allez voir ce qui pourrait déranger votre petit train-train quotidien.

          « Oui , et laissez moi deviner , c’ est l’ harmonie et une totale unanimité quant aux conclusions ; je n’ en doute pas . ». La méthode et les résultats font consensus et personne n’a réussi à démontrer que cette méthode ne marchait pas. Si vous pensez que ça ne marche pas, je vous suggère d’aller le démontrer vous-même, ça vous rendra célèbre à n’en pas douter….

      • ScopeWizard dit :

        @NRJ

        J’ai dit 1 siècle de connaissances scientifiques. Et ces données traitent de données de plusieurs millions d’années.

        Reçu .

        « Je ne vous demande pas d’aller voir des podcasts débiles. Allez voir des reportages d’Arte ou autre avec de VRAI scientifiques, et ils vous expliqueront exactement pourquoi on en vient à la conclusion que l’activité humaine est responsable du réchauffement climatique, et les moyens de résoudre le problème. »

        Primo , nombre de docs ou de reportages d’ ARTE sont horriblement bourrés d’ idéologie , secundo certains « oublient » des choses , tertio les scientifiques qui « expliquent » sont choisis au montage .

        Et « réchauffement climatique » est une expression abusive qui d’ entrée oriente la réflexion ; parlez plutôt de « changement » ce qui vous amènera ou pourra vous amener à l’ hypothèse d’ un cycle pré-existant .
        Vous comprenez « réchauffement climatique » s’ apparente à du discours « fermé » , tandis que « changement climatique » est nettement plus « ouvert » .

        « NON ; il y a déjà d’ entrée relais d’ une erreur volontaire de vocabulaire par abus , là . ». Quelle erreur ? »

        Je viens précisément de vous l’ expliquer .

        « On sait stocker l’énergie dans les STEP. On se moque de stocker l’électricité. Ce qu’on souhaite, c’est stocker l’énergie et pouvoir la restituer sous forme électrique, thermique, ou mécanique. »

        On ne s’ en moque pas du tout ; c’ est même le nœud du problème .

        « Et bien pourtant on sera bien obligé de s’en passer. Soit par nécessité climatique, soit par le manque de ressources. Donc faudra bien remplacer le gaz, pétrole et charbon par une autre ressources renouvelable ou bénéficiant de stocks plus élevés (comme le nucléaire par exemple). »

        Vous n’ avez rien compris .

        Ce n’ est pas ça que je vous dis ; le fait est que moulins à vent ou miroirs magiques en abondance avec des centaines de milliards investis n’ ont rien changé , depuis plus de 100 ans la répartition de notre consommation énergétique reste stable : 80% est toujours d’ origine fossile .

        C’ est comme ça .

        Vous comprenez ce que ça signifie ?

        Que nous ne pouvons pas nous en passer car le reste ne marche pas .

        Et par conséquent là où c’ est grave c’ est que nous sommes très en retard en ce qui concerne recherche de fossile , car depuis très longtemps les investissements ont été consacrés au renouvelable , et plus précisément à l’ éolien et au solaire .

        « Si la température de la Terre augmente de 5 °C, ils vont crever, ça c’est certain. »

        OUI : « SI » .

        En attendant si l’ hiver s’ avère rude ils vont surtout crever de froid .

        « Pour enlever les éoliennes qu’ils ont planté justement. »

        Je vous ai pourtant expliqué comment cela allait se passer .

        « Toute industrie qui démarre a des problèmes de jeunesse. C’était le cas pour les avions, pour les réacteurs nucléaires, pour les voitures, et c’est également le cas pour les éoliennes. »

        C’ est ça oui : des « problèmes de jeunesse » , ce n’ est pas un profit qui devient rente à force d’ un Capitalisme de Connivence avec pour complice un Etat aussi incompétent que pourri qui fait n’ importe quoi de l’ épargne après avoir bien taxé le Capital afin qu’ elle lui revienne .

        Je ne suis vraiment pas sûr que vous le compreniez , mais bon ; soit vous avez des notions et vous maîtrisez un minimum ce dont je parle et alors vous comprenez , soit vous ne les avez pas et vous voici largué .

        De même , sans les bases indispensables là c’ est plutôt coton à expliquer , donc ce soir ne comptez pas sur moi .

        « Une éolienne, c’est une surface bétonnée de 300 m² (https://www.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2014_03_17_DREALmecc_EolienTerrestre_PrejugesouVerites_Elements_de_reponse.pdf). Vous comptez, ça fait une cercle de 20 mètres de diamètre. »

        Même à 20 m de diamètre , ça reste énorme car vous savez très-bien qu’ il n’ y a pas qu’ une éolienne .
        Cela étant , 300 m2 comme 20 m ça me paraît « léger » .

        « Vous l’imaginez par rapport à la surface totale non bétonnée ? »

        Écoutez , si vous n’ avez pas le sens des réalités , ce n’ est pas ce pauvre Scopy qui pourra y changer grand-chose….

        La bétonisation des sols , vous savez ce que ça leur fait ?
        Visiblement non .

        En bref de chez bref , au point où en est la technologie ainsi que compte tenu du modèle économique associé , vos éoliennes ça ne vaut rien , c’ est de la merde .
        Et en plus c’ est nocif comme à rebours de l’ « écologie » .

        Et le solaire encore plus invasif ne vaut pas mieux .

        Maintenant vous comprenez ce que vous voulez , je m’ en fous ; si vous , vous ne savez pas , d’ autres savent quoi penser .

        Ce dont je m’ aperçois c’ est que l’ on a beau s’ échiner à vous expliquer et ré-expliquer , la plupart du temps ça ne sert à rien ; à croire que vous êtes en permanence dans le déni et même dans une espèce de scotomisation .

        Je vous préviens : vous avez intérêt à avoir compris l’ histoire de l’ atmosphère parce que je ne vous l’ expliquerai pas une seconde fois .

        Oui je sais , c’ est sûrement très prétentieux , mais user des patiences provoque ses effets désagréables et je ne suis pas à l’ abri ; c’ est donc mon côté e-Scopette….

        • NRJ dit :

          @Mat49
          « Primo , nombre de docs ou de reportages d’ ARTE sont horriblement bourrés d’ idéologie , secundo certains « oublient » des choses , tertio les scientifiques qui « expliquent » sont choisis au montage . ». C’est vrai. ces reportages montrent des choses qui ne vous arrangent pas, donc c’est forcément qu’ils sont bourrés d’idéologie. C’est logique….

          « Et « réchauffement climatique » est une expression abusive qui d’ entrée oriente la réflexion ; parlez plutôt de « changement » ce qui vous amènera ou pourra vous amener à l’ hypothèse d’ un cycle pré-existant . ». Les deux sont vrais. Il s’agit d’un changement climatique qui est un réchauffement climatique. Celui-ci est d’une vitesse telle qu’on ne l’a jamais vu dans l’histoire.
          Après si vous mettez cela en doute, pourquoi ne mettez vous pas non plus en doute votre hypothèse d’un cycle pré-existant. Qu’en savez vous ?

          « On ne s’ en moque pas du tout ; c’ est même le nœud du problème . ». C’est plus global que l’énergie électrique. Je répète: Ce qu’on souhaite, c’est stocker l’énergie et pouvoir la restituer sous forme électrique, thermique, ou mécanique.

          « Ce n’ est pas ça que je vous dis ; le fait est que moulins à vent ou miroirs magiques en abondance avec des centaines de milliards investis n’ ont rien changé , depuis plus de 100 ans la répartition de notre consommation énergétique reste stable : 80% est toujours d’ origine fossile .
          C’ est comme ça .
          Vous comprenez ce que ça signifie ?
          Que nous ne pouvons pas nous en passer car le reste ne marche pas . ». Ca j’ai compris. Ce que vous n’avez pas compris, c’est qu’il faudra bien s’en passer, soit par nécessité climatique, soit par manque de ressources (car oui le pétrole et le gaz, à force de taper dedans depuis plus d’un siècle, on commence à en voir les limites). Et l’investissement dans les éoliennes et panneaux solaires est à plusieurs 0 de différences par rapport à celui qui est fait dans les énergies fossiles, au cas où vous l’ignoreriez.

          « « Si la température de la Terre augmente de 5 °C, ils vont crever, ça c’est certain. »
          OUI : « SI » .
          En attendant si l’ hiver s’ avère rude ils vont surtout crever de froid . ». Ils pourront mettre des pulls. Si la Terre a 5°C de plus, ils auront plus d’eau et plus rien à manger.
          Mais vous avez raison, attendons que la température augmente, comme tous les signaux l’indique. Et quand on sera à 5°C de plus et que tout le monde sera en train de crever la dalle, peut-être qu’on se dira qu’il ne serait pas inintéressant de changer de mode de vie. Après je comprends que vous vous en moquez. Vous êtes vieux, vous allez bientôt crever, qu’est-ce que vous allez vous emmerder à trouver des solutions pour le bazar que vous laissez aux prochaines générations. Après vous le déluge, n’est-ce pas ? Et c’est vous qui critiquez les politiques pour leur court-termisme, c’est pitoyable.

           » soit vous ne les avez pas et vous voici largué . ». Je comprends les termes, mais je ne sais pas à quoi vous faites référence. Après votre méthode est simple: on reste vague pour que surtout personne ne puisse remettre en question vos affirmations. C’est classiques chez les hommes politiques de caniveau.

          « Même à 20 m de diamètre , ça reste énorme car vous savez très-bien qu’ il n’ y a pas qu’ une éolienne .
          Cela étant , 300 m2 comme 20 m ça me paraît « léger » . Ben vous connaissez certains outils scientifiques ? Ou voulez les remettre en cause aussi ? Ca s’appelle un calcul de surface. L’aire d’un cercle est donnée par la formule S = pi * rayon². Je vous laisse faire ce savant calcul et je suis intéressé de savoir ce que vous allez dire sur cette formule scientifique bourrée d’idéologie…

          « Écoutez , si vous n’ avez pas le sens des réalités , ce n’ est pas ce pauvre Scopy qui pourra y changer grand-chose…. ». Si vous aviez le sens des réalités, vous regarderiez la surface totale bétonnée par les éoliennes, la surface totale bétonnée par les autoroutes et la surface bétonnée totale par les villes.

          « Maintenant vous comprenez ce que vous voulez , je m’ en fous ; si vous , vous ne savez pas , d’ autres savent quoi penser . ». MDR. Comme vous n’avez aucune connaissance et que vous racontez des bêtises, vous en êtes réduit à ignorer ma réponse, car vous savez que vous avez tort, et vous ne voulez pas le voir. C’est très drôle.

          Quoi qu’il en soit, c’est très bien de remettre en cause ce que disent les hommes politiques, les scientifiques, et les autres, mais en tant que tel, ça ne sert à rien. Ce qui sert, c’est de comprendre pour se faire ainsi sa propre idée. Sur le cas du GIEC, vous ne cherchez pas à les lire, à comprendre ni à vous faire une idée, car de toute façon vous n’avez pas envie de remettre en question votre petit quotidien confortable. Et tant pis pour les générations futures dont vous vous foutez éperdument. Et puis… Si les conclusions des scientifiques dont vous accusez de tout et n’importe quoi sans raison valable vous dérangent, c’est qu’ils bourrés d’idéologie, n’est-ce pas ?
          Je m’en voudrais de remettre en cause vos certitudes….

      • Mat49 dit :

        @NRJ sur cette question 100% d’accord avec vous.

        • Axer dit :

          ScopeWizard
          Merci de ses récapitulatifs globaux et bien argumentés. Le problème c’est que c’est dommage que ce forum disparaît lentement et que l’on a plus l’amplitude d’y intervenir comme avant. On limite nos interventions. Disons que pour l’énergie, un problème de fond pour l’avenir de l’humanité entière, nous savons stocker, mais pas en quantité illimitée et de toute manière, les terres rares sont sous les mains de pays qui ne nous veulent pas que du bien, genre Chine, Russie, qui se sont jurés de nous « déclasser » et faire de nous que de simples valets de chambre. L’Australie et l’Afrique, l’Amérique du sud ont quelques bonnes quantités de ressources stratégiques pour constituer des batteries, mais qui dit que demain, ces zones ne seront pas sous mode administratif ou géopolitique de « l’Empire du Milieu » ? Toutes ces guerres en Ukraine et ailleurs sont peut-être le commencement de guerres économiques de survie, avant que l’on découvre l’énergie suprême, foisonnante et éternelle, là on se demande si les guerres ne seront plus qu’un lointain souvenir pour cette humanité en danger d’extinction avec toutes les pollutions et les changements climatiques que nous avons transformés depuis la révolution industrielle. Dotes (d’autre) philosophes disent que la violence et la guerre est dans le tempérament humain et qu’on le changera jamais, nous reste plus qu’à trouver d’autres planètes pour coloniser les peuplades, même microbiennes, et satisfaire nos appétits martiaux, avant de tomber « ptète » sur une espèce extra-terrestre encore plus vorace que nous…

  43. Titi dit :

    Nos intérêts étant de plus tournés vers l’Asie deux portes avions seraient aussi un signal positif pour vendre des fremm et des avions dans l indo pacifiques’… effet de levier géopolitique…

  44. Opexum dit :

    « Mieux vaut se taire et passer pour un con que de l’ouvrir et de ne laisser aucun doute à ce sujet ! »
    C’est une phrase d’un Maréchal des logis chef, stratif d’unité du matos que j’ai souvent réutilisé.
    Salut à toi si tu te reconnait, l’USAP boy.

  45. Yakkouck dit :

    pourquoi s’enfermer sur un CATOBAR, onéreux et dépendant de techno US, alors que un STOBAR faisant décoller des rafales light en carburant avec en sus un drone station service pour faire le plein après le décollage pourrait palier au défaut inhérent du concept STOBAR qui limite la masse d’emport au décollage ?

    Certain diront que le problème du STOBAR persiste avec les hawkeyes E3C qui n’ont pas assez de puissance eux pour décoller sans catapultes…..mais avec ce que l’on économiserait on pourrait pas développer une variante du Falcon Albatros adaptée au job ? voir acheter à SAAB des Globaleyes navalisés dans un cadre plus large par exemple participation au plan B du SCAF 😉

    pour revenir au STOBAR, il serait moins cher et on pourrait en acheter 2 pour le coup… De plus, pas d’EMALS signifie plus faible besoin de puissance OU plus de puissance dispo pour propulser un plus gros et lourd navire si besoin d’allonger la piste de décollage….

    • Pb75 dit :

      Alors, Saab ne veut plus participer au SCAF/FCAS après s’être fait envoyé sur les roses … par nous.
      Quant à navaliser le Globaleye, je vois de suite quelques petits problèmes. S’ils étaient surmontés, il faudrait passer … par les Etats-Unis afin de faire certains essais préalables au sol, comme cela avait été le cas pour le Rafale dans les 90’s.

      • john dit :

        Pour être plus honnête sur ces 2 points mentionnés…
        – les essais au sol aux USA sont une question de pratique et d’économie. Les USA ont leurs faux tremplins et les installations pour les essais d’avions navalisés. Rien n’empêche toutefois d’en construire un où vous voulez. La France a quand même développé et essayé son Rafale air à 100% en France sauf erreur. Ou du moins elle a la compétence pour le faire.
        – pour le SCAF, je doute fortement de l’intérêt de Saab ou la Suède. La France et l’Allemagne développent un avion et ses systèmes, et vu la volonté de Dassault à ne rien partager, Saab n’aurait aucun intérêt à collaborer.
        La Suède cherche un partenariat technologique. Elle aura probablement son propre appareil, basé sur le moteur développé en commun, basé sur les capteurs développés en commun, basé sur les matériaux furtifs développés en commun, et sur la recherche et le développement de formes furtives et aérodynamiques.
        La Suède veut son propre appareil, car les projets Tempest et SCAF sont totalement sur-dimensionnés, et détruirait leur réelle sécurité opérationnelle qui est les bases aériennes en bord de routes partout dans le pays. Un appareil de la taille du F-22 (ce qui est prévu) est inimaginable.

        Ensuite, dernier point, pour le Globaleye, l’appareil en tant que tel n’aurait pas les capacités pour être navalisé. Le poids est probablement déjà à ses limites avec les équipements embarqués.
        PAR CONTRE, adapter le radar et les systèmes à un appareil autre aurait un réel intérêt opérationnel. Le GlobalEye est certes un appareil AEW&C, mais il a des capacités de surveillance et détection en mer et sur terre que n’ont pas d’autres appareils de ce type. Il a déjà un radar AESA GaN, donc capable de travailler à haute puissance sans chauffer comme les radars GaAs. Le radar est conçu pour la surveillance maritime, l’appareil peut repérer des périscopes.
        Bref, c’est un bon outil.

    • botha dit :

      Parce que ça implique beaucoup d’investissement pour modifier du matériel qui serait beaucoup moins performant que ce qu’on met en oeuvre actuellement, quand on à une voiture on paye pas plus cher pour revenir à la calèche.

      Un porte avions nucléaire CATOBAR c’est ce qui se fait de mieux et on est 2 pays à en mettre en oeuvre. Donc y renoncer pour bricoler n’importe quoi sans garanties de réussite (on navalise pas n’importe quoi en un claquement de doigts) c’est vraiment tout sauf stratégique comme vision.

      • yakkouck dit :

        D’un point de vue vue souveraineté et pertinence budgétaire, je ne suis pas convaincu qu’appliquer un facteur d’homothétie sur un concept de porte-avion US soit une bonne perspective…..faire un PA type FORD à l’échelle 0,75 nous coutera très cher car on amortira aucun coup de développement (car 1 seul unité) ….les US par contre eux vont amortir ces coût sur 5-10 unités!!!

        Pour un pays comme le notre, je reste convaincu qu’un CATOBAR nucléarisé à deux exemplaires reste le meilleur compromis entre un design de type Ford (US) et un design HMS Queen elizabeth (UK) .

        De plus, d’un vue interopérabilité un CATOBAR français resterait toujours compatible avec des F35B US/UK/Jap/Italiens…..donc faux problème si conflit majeur impliquant notre participation à une alliance .

        D’un point de vue opérationnel, 2PA offre une flexibilité plus grande avec si besoin une mob sur théâtre d’opération des deux (si pas d’arrêt de maintenance majeur).

        D’un point de vue disponibilité/maintenance/, on a aucun Retour d’Experience sur les EMALS.

        D’un point de vue Export ( on sait jamais), on oublie tout de suite quelconque opportunité d’export car on ne sera pas ITAR free

  46. Expression libre dit :

    J’ai toujours été partisan de 2 PA à propulsion classique car j’estime que dans notre cas, les PA doivent aller par 2. J’ai du mal à imaginer 2 PAN vu le coût.
    Avec cette histoire d’EMALS, deux optiques possibles.
    1) Il faut bien constater que nous ne serons pas tout à fait indépendants quant à l’usage de ce bâtiment. On peut alors parler d’une dépense de prestige sauf à vouloir garder les compétences pour l’avenir.
    2)On peut envisager les choses autrement. Nous faisons partie d’une alliance et notre PAN deviendrait le 11ème PA américain (UK mis à part). Je grossis le trait. Une façon de voir.
    Imaginons maintenant la volonté politique de construire 2 PAN.
    On pourrait passer à une flotte d’AdC de 240 Rafale. 180 Air et 60 Marine( comme ct prévu pour les Marine)
    On pourrait aussi monter à un format minimum de 18 frégates de 1er rang à capacité ASM et AA renforcée.
    2 PA apportent de la souplesse. Un est prêt à prendre la mer, l’autre est en IPER, ATM ou entraînement. Pas nécessaire d’avoir 2 GAN au complet comme certains le pensent.

    • Plusdepognon dit :

      @ Expression libre
      Côté bâtiments ravitailleurs de la flotte, il faut qu’il n’arrive rien, vu le nombre décidé…
      https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2022/04/marine-nationale-chantier-du-brf-n1.html

      • Félix GARCIA dit :

        C’est parce-qu’on va faire des BNE/ESB (qui peuvent faire office de ravitailleurs) … si si … j’vous assure … 🙁

    • john dit :

      L’aspect nucléaire a à mon avis un aspect stratégique. Il permet de maintenir la compétence en conception de chaudières navalisées.
      Sur un porte-avion, de grandes modifications doivent être apportées au réacteur et à ses divers systèmes. Ces modifications signifient de maintenir des compétences dans le domaine. Et pour le moment, rien ne remplace le nucléaire pour les forces stratégiques. Et en ce sens, c’est un choix stratégique.

      Est-ce réellement nécessaire pour maintenir des compétences? Pas forcément. Mais cela ne signifie pas que ce n’est pas une bonne chose ! Et la dissuasion nucléaire est l’aspect le plus important de la défense française. Le reste pourrait disparaître, la puissance de frappe resterait suffisante pour empêcher une attaque sur le territoire français. Donc en ce sens, c’est un investissement qui est pertinent.

      PAR CONTRE, vu le coût d’un groupe aéronaval, pourquoi pas envisager des mini-réacteurs nucléaires pour les frégates, et en profiter pour les commercialiser, et en développer des versions transportables pour des déploiements dans le futur.
      Et à noter que bien des pays ont un réel intérêt pour des véhicules électriques du moins en partie à moyen terme. Et des solutions de production électrique qui aurait une empreinte logistique faible serait idéal. Donc il y aurait de quoi exporter militairement de tels réacteurs ou de les louer !

      • PK dit :

        « Et la dissuasion nucléaire est l’aspect le plus important de la défense française. Le reste pourrait disparaître, la puissance de frappe resterait suffisante pour empêcher une attaque sur le territoire français. »

        Vous n’avez pas compris le sens de la dissuasion. La dissuasion passe par des échelons et tous doivent être remplis. La défense du territoire n’est pas du ressort des frappes nucléaires. La frappe, c’est quand tout est foutu, ou que quelqu’un voudrait nous menacer de nuke à son tour. C’est l’ultime tour de passe-passe, le truc qui empêche de se soumettre.

        « PAR CONTRE, vu le coût d’un groupe aéronaval, pourquoi pas envisager des mini-réacteurs nucléaires pour les frégates, »

        C’est ma rengaine, notamment pour faire évoluer en puissance les futurs frégates. Les besoins en énergie dans l’avenir seront énormes (laser, canon EM, etc.).

        Pour la vente au civil, bof. Ou alors à une flotte civile française avec interdiction de cession à l’étranger.

    • Patrick, de Belgique dit :

      Le problème en France, ce n’est pas le manque d’idées ou de savoir faire technique, c’est plutôt le manque de moyens financiers (encore que…) et parfois de l’inconstance politique chez certains; je sais que la présence d’un porte-avions sur zône est un message important donné à un éventuel adversaire, avec le risque aujourd’hui, considérable, de ramasser un mauvais coup, ce qui pour une marine comme la nôtre peut avoir des conséquences ultérieures graves; par ailleurs, on l’a vu quand le CdG est en cale sèche, il y a un problème, d’où les entrainements sur PA américain pour l’Aéronavale, mais cela ne résoud pas le problème d’une possible et nécessaire intervention française de façon indépendante, même si j’admets volontiers que les Européens ont de fait une indépendance très relative… Donc, à partir du moment où l’on souhaite conserver une composante aéronavale, il faut avoir deux porte-avions ! Ce serait sans doute financièrement plus facile avec des bâtiments à propulsion classique, mais les tenants du nucléaire ont aussi des arguments, en particulier, les réacteurs pour les sous-marins et le type de catapultes embarquées aussi, grosses consommatrices d’énergie dans le cas des derniers modèles américains. Tout cela c’est un choix militaire bien sûr, mais en démocratie, c’est surtout un choix éminemment politique !!! Entre les promesses et échéances électorales d’une part, et les coups tordus de Bercy d’autre part, il y a souvent beaucoup d’eau qui passe sous la coque des porte-avions qui ne sont encore que dans les imagination! Ceci n’est pas nouveau et pour équiper les uns, on dégarnit les autres, je me souviens que pour équiper le Foch et le Clémenceau avec des Crusader, la Royale n’avait eu droit qu’à deux frégates AA de type Suffren au lieu de quatre; ainsi va la politique et les promesses n’engagent que celles et ceux qui veulent bien y croire.

  47. zeb dit :

    Nos elites n ont -ils pas entendus parler de la bombe a neutron? La France sous Chirac etait sur le point de la miniaturisee. Puis sous la pression internationnale ,Chirac a renonce. Les grandes puissances l ont certainement . Quel serait l effet d un missile arme de cette bo mbe sur le futur porte avion….Desastreux. Tout cet argent investi aurait pu etre utilise pour equiper serieusement nos armees.Et developper ces fameuses bombes…Mais il faut un courage politique et savoir dire non a nos pseudos amis .

  48. Nexterience dit :

    @tous, Gros scoop:
    les USA sont aussi méchants que les russes et les chinois.
    Mais vu qu’ils sont encore très forts, tout pesé (données non publiques), on choisit le moins pire pour le pays, c’est à dire, allié retenu et peu marié. Celui qui tient le Bosphore a plus le choix.
    Si ça pouvait arrêter les débats éternels entre cocus pragmatiques et Spartacus du canapé mondialisé.

    • ScopeWizard dit :

      @Nexterience

      Ah bon ?

      Voyez vous ça ; perso j’ étais persuadé que l’ on choisissait LE PLUS MEILLEUR….

      La Langue Française a vraiment de très beaux jours devant elle….

      De toute façon , quoi d’ étonnant ; vous êtes désormais des wagons à avoir signé l’ ordre de soumission volontaire .

  49. BDI dit :

    Encore une décision qui va nous rendre plus dépendant des US.
    Je crois que malheureusement la France en tant que pays indépendant et autonome c’est Finis.
    Les us ne donnent jamais leurs technologie gratuitement il va falloir payer est pas seulement en fiduciaire mais également en soumission ( participation a des OP , alignement géopolitique etc…)

    • botha dit :

      Notre PA actuel est déjà équipé avec des catapultes US, donc là c’est juste une continuation de l’existant, donc rien de nouveau sous le soleil, on a jamais produit nous même nos catapultes, c’est cher pour 2 à 6 catapulte max, on a des projets bien plus porteurs à financer.
      Les US nous achètent des radars aussi, un pays ne peut pas être 100% indépendant, le tout c’est de faire des choix sur le plus pertinent.
      Je ne pense pas que les catapultes soient plus pertinentes que le SCAF ou plein d’autres projets.

    • Axer dit :

      On le comprend bien, mais qu’est-ce que ça peut être grognon un gaulois ! Dites, quand la France a eu besoin d’un coup de main au Sahel, qui était là ? Quand Sarko et ses copains avaient été taper en Libye, qui était là ? En plus en Libye c’était pas vraiment pour aider les autochtones à gagner la Liberté, mais c’était une histoire de pétrole en dessous, un peu à la mode Bush et ses neo-conservateurs…On dit dans les couloirs que la Droite « traditionnelle » aime faire des journées stages aux USA pour voir, copier et importer leurs idées formidables dans l’Hexagone, type les zones commerciales péri-urbaines dont on a truffé tous nos villes, laissant un peu les centre-villes et les petits commerces crever à petit feu, qui par ailleurs sont démarchés par un parti politique qui se veut nationaliste, anti-européen, pro-russe et qui rêve d’une nouvelle colonisation française en Afrique, particulièrement en Algérie, dont l’abandon est vécue comme trahison du Général de Gaulle, avec quelques tentatives d’assassinat en prime et sous le manteau. Faut peut-être accepter que OUI, nous sommes alignés géopolitiquement et commencer à ré-industrialiser pour éviter de tomber complètement dans l’escarcelle américaine ou russe ou même nabekwek. On dit ça, on dit rien, mais bon, fallait le dire quand même..

  50. Thierry le plus ancien dit :

    En principe il faut 1 élévateur à avion pour alimenter en avion 1 catapulte, exception faite du cas ou vous pouvez ravitailler en carburant et munition des avions directement sur le pont d’envol pour que l’avion redécolle aussi sec.

    Mais pour cela il faut multiplier les élévateurs d’armement (il y en a 11 sur un porte-avion de la Classe Gerald Ford.), combien sur le nouveau PA français ??? et avoir les embranchement sur le pont d’envol pour les tuyaux de carburant.

    Dans ce contexte seulement on peut envisager 2 élévateurs avion et 3 catapultes, sinon les élévateurs seront embouteillés et la cadence de catapultage ralenti, j’espère qu’ils ont bien saisi le principe et ne feront pas les choses à moitié pour se rendre compte mais un peu tard qu’ils ont fait une bêtise !

  51. Tête noire dit :

    Ceci est un faux débat. Dans les années 39/45, on savait déjà catapulter des avions beaucoup plus lourds qu’aujourd’hui. Dépenser le budget de la Défense pour un système plus complexe, et donc plus coûteux, serait une grossière erreur. Le « SCAF », tout comme le Rafale, sera forcément propulsé par la vapeur…

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      –Ceci est un faux débat. Dans les années 39/45, on savait déjà catapulter des avions beaucoup plus lourds .

      Ah?Sur cette période les seul avions lourds parti d’un PA devait être les B25 du raid de Doolittle sur Tokyo… Le truc c’est qu’il n’ont pas été catapulté. Ils ont décollé par leur propre moyens après avoir été allégé au maximum.(mitrailleuses déposées et remplacées par des manches a balais peint en noir pour faire illusion)
      De quels mystérieux aéroplanes s’agit-il? dites nous en plus.

      –Le « SCAF », tout comme le Rafale, sera forcément propulsé par la vapeur…

      Que dire… Parfois on gagne a se relire?

  52. Czar dit :

    à ce sujet, quand est-ce que tu retrouve tes pénates, là-bas, loin ?