La France a fini par prendre acte de la décision allemande d’abandonner l’hélicoptère d’attaque Tigre Mk3

Si des règles précises ne sont pas préalablement édictées et, surtout, acceptées par les différents acteurs, alors mener un programme d’armement en coopération est une gageure… En témoignent les projets lancés conjointement par la France et l’Allemagne [et qui, pour certains d’entre-eux, ont été rejoints par l’Espagne] depuis maintenant cinq ans.

Si le programme de drone MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] européen, conduit par l’Allemagne [via Airbus Defence & Space] en association avec la France, l’Italie et l’Espagne, a finalement pu prendre son envol après plusieurs mois [si ce n’est des années] de blocage, d’autres sont à l’arrêt, faute d’entente entre les industriels concernés.

Tel est ainsi le cas du Système de combat aérien du futur [SCAF], qui fait les frais de désaccords persistants entre Dassault Aviation et Airbus au sujet du pilier n°1, c’est à dire l’avion de combat sur lequel doit reposer ce programme.

Et ça l’est aussi pour le char de combat du futur, pour lequel les règles ont été changées en cours de route, Berlin ayant imposé Rheinmetall dans ce projet, qui devait être initialement réalisé par Nexter et Krauss-Maffei Wegmann [KMW], via leur co-entreprise KNDS. Lors de son ultime audition à l’Assemblée nationale en sa qualité de Délégué général pour l’armement [DGA], Joël Barre a indiqué que le lancement de la prochaine phase de ce programme allait encore être reporté d’au moins trois mois de plus.

En matière de patrouille maritime, le MAWS [Maritime Airborne Warfare System] ne se porte pas mieux, ce projet ayant pris du plomb dans l’aile avec la commande passée par Berlin de cinq P-8A Poseidon auprès de Boeing. C’est une « solution intérimaire », ont assuré les autorités allemandes… Ou mais une « solution intérimaire » qui pourrait durer, d’autant que l’achat de trois appareils supplémentaires est sur la table…

Enfin, le développement du standard Mk3 de l’hélicoptère d’attaque Tigre, fruit d’une coopération franco-allemande lancée dans les années 1980, se fera avec l’Espagne… mais pas avec l’Allemagne, contrairement à ce qui avait été prévu.

En mai 2018, Florence Parly, alors ministre des Armées, s’était pourtant félicitée de la participation de Berlin à ce programme devant permettre de disposer d’hélicoptères d’attaque « adaptés à l’évolution anticipée des menaces jusqu’à l’horizon 2040 ». Puis, confrontée à une disponibilité jugée trop faible de ses Tigre, la Bundeswehr a laissé entendre qu’elle s’intéressait à l’AH-64E Apache de Boeing… Ce que l’industriel a confirmé, en novembre 2021.

Ne pouvant plus attendre, la France et l’Espagne ont fini par lancer le standard Mk3 du Tigre en mars dernier, en espère d’être rejoints plus tard par l’Allemagne. Celle-ci, selon la Tribune, devait donner une réponse d’ici la fin juin, après le salon aéronautique ILA de Berlin. Le délai étant passé, aucune annonce n’a été faite… Aussi, la France en a pris acte, comme l’a indiqué M. Barre aux députés.

« Nous avons subi des aléas pour le Standard 3 du Tigre. Ce programme d’hélicoptère de combat de nouvelle génération a fini par être abandonné par les Allemands. Les Espagnols ont accepté de continuer de coopérer avec nous. C’est un des volets clés de notre coopération avec l’Espagne », a en effet déclaré le désormais ancien DGA.

Si l’Allemagne n’a pas rejoint le programme Tigre Mk3, son industrie devrait cependant y participer, la filiale allemande d’Airbus Helicopters, implantée à Donauwörth, étant appelée à y jouer un rôle.

Quoi qu’il en soit, le faux-bond allemand aura des conséquences sur le format de l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT], celle-ci devant se contenter de 42 Tigre Mk3 au lieu des 67 prévus.

Pour rappel, la France et l’Espagne vont respectivement investir 2,8 milliards et 1,8 milliard d’euros dans ce programme, qui vise à traiter les obsolescences et à doter le Tigre de nouvelles capacités, notamment dans le domaine du combat collaboratif. Les appareils destinés à l’ALAT seront ainsi dotés du système d’information et de communication Scorpion [SICS], du système de gestion aéroporté MUM-T pour interagir avec les drones et du missile Akeron LP [ex-Missile Haut de Trame] et de la suite avionique FlytX.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

166 contributions

  1. Joly dit :

    La constitution d’un « axe » franco-allemand s’avère, à nouveau, un mirage. Depuis 1945 et surtout 1989 l’Allemagne s’est accrochée aux Etats-Unis. Dans tous les domaines: Défense, Economie, Energie et protection de l’environnement. Où est l’Europe de Charles de Gaulle et Konrad Adenauer?
    Ca ne vous dérange pas de consommer du pétrole issu du gaz de schiste, procédé interdit en Europe, de manger de la viande d’animaux « dopés » aux hormones, de consommer de l’électricité « vendue » par nos « amis » allemands et produite par les centrales à charbon…moi, si.
    Nous n’avons pas fini de « ronger » le tapis!
    Il vaut sans doute mieux s’entendre avec la « perfide » Albion!!!

    • elsassfrei dit :

      L’alliance européenne est une pure utopie, nos voisins Allemands sont les sbires des USA, Il faudra les laisser se démerder cet hiver lors des froids, (sanctions contre poutine).

    • Jean Le Bon dit :

      Complétement d’accord !

    • blavan dit :

      @joly. Cerise sur le gâteau pour nos sanctions ridicules, l’Europe va racheter du pétrole a l’Arabie Saoudite , pétrole que la Russie leur fourni à prix réduit. Les ventes de pétrole russe à l’Arabie Saoudite ont doublé depuis le début de la guerre en Ukraine.
      https://www.latribune.fr/economie/international/pourquoi-l-arabie-saoudite-importe-du-mazout-russe-alors-qu-elle-regorge-de-petrole-925787.html

      • joe dit :

        Quoiqu’il en soit le pris du pétrole chute car tout fini par s’équilibrer à court terme. Les prévisions du prix du baril à la fin de l’année sont de moins de 60$… une tragédie pour la russie qui continue à vendre au rabais pour couvrir les coûts de livraison, car pas ou peu de pipelines vers la Chine et l’Inde, les autres étant livrés par tanker. Également ils réduisent leur livraison de gaz à l’Europe… en espérant faire changer l’UE de camp. Ca ne marchera pas, par contre les russes subissent les sanctions de plein fouet. 1 pays avec moins que le PIB de l’Italie versus un ensembles de pays faisant plus de 30 fois son PIB et 14 fois son budget militaire. Il n’y vraiment qu’une dictature pour croire qu’elle gagne en faisant durée 🙂

        • Nauatg dit :

          Le PIB en tant que tel ne veut rien dire. Il faut le réajuster aux coûts locaux de production.
          Et on sort alors de la rangaine du PIB russe équivalent à celui de l Espagne.
          Et sans compter l énorme masse de cash qui circule.
          Autrement dit cette comparaison est inepte.
          Sans compter la résilience des Russes. Là ce n’ est meme pas comparable.
          Pour le reste, on peut vendre la soupe pour mononeuronés de nos chers médias. Les faits et chiffres sont là. Nous subissons de plein fouet nos propres sanctions.
          Point.
          On a le droit de se voiler la face mais pas d en faire étalage.

          • lgbtqi+ dit :

            à propos de mononeuroné :

            statistiques Rosstat, organisme russe officiel de statistiques : sur un an :
            – production de voitures = – 97%
            – production de camions (totalement indispensables sur ce territoire) = – 50%

            Sans même parler du reste.

            Vous êtes ici connu en votre admiration forcenée pour la poutinie. Il est naturellement de vos rôle et mission de nous faire croire que du côté poutinien « même pas mal » et que nous nous serions en PLS.

            Le problème pour vous c’est que ça ne marche pas, malgré la tribune qui vous est offerte ici à répétition pour vos tentatives.

        • fabrice dit :

          Bonjour Joe
          Je vous conseiller de lire cette analyse https://www.tabletmag.com/sections/news/articles/is-america-the-real-victim-of-anti-russia-sanctions L’auteur est un homme d’affaire suisse. Le magazine est un magazine juif US plutôt de droite.

          • Paddybus dit :

            Merci fabrice, en effet, ça fait déjà un moment que j’ai une opinion dans ce sens, sans pour autant avoir le niveau de l’auteur de l’article, mais la lecture faite par « notre partie du monde » montre une déconnexion…
            Il y a une forme de refus de reconnaître notre déclassement, qui risque de nous coûter très cher quand on aura l’obligation de le faire…
            Mais comme vous savez étant d’estrêmedouatecomplotissantifrance…. forcément je ne sais pas penser… mais méfiez vous que les auteurs de cet article ne soient pas eux non plus de mon camp…!!!! ;0)))

        • Ion 5 dit :

          Eh coco, le prix du baril à 60$, on n’y est pas encore… Hélàs!
          Enfin, le rabais c’est de combien, 1, 2% ? Disons 5 avec les couts de transport. Sur de grandes quantités, ça suffit aux pays de transit de faire leur beurre…

      • colibris dit :

        vous oubliez l’inde qui le raffine avant de nous le revendre.. idem pour le titane

        • PK dit :

          L’Inde est devenu le premier importateur de pétrole russe. Ils vont grâce aux sanctions européennes réussir à financer leurs nouvelles armes sur étagère…. grâce à l’argent européen.

          Joli coup… Mais bon, à leur corps défendant, ils n’y sont pas pour grand-chose…

          • Tulio dit :

            @PK, à leur corps défendant, c’est vite dit… Joli coup, effectivement.

    • Le Breton dit :

      Bien qu’on les coopérations franco-britanniques par le passé aient données lieu à de fructueuses réalisations, aujourd’hui le ressentiment anti-français exalté par les brexiters (que j’appréciais étant moi contre l’europe bruxelloise) ne permettra plus ça avant longtemps.

    • Paddybus dit :

      @Joly
      « Où est l’Europe de Charles de Gaulle et Konrad Adenauer? » Mais elle n’a jamais eu le loisir d’exister… car le traité qui avait été signé, qui devait être ratifié par le parlement teuton, a été affublé, à la demande du grand européiste schuman (bon traître) d’un préambule précisant que l’allemagne reconnaîtrait toujours comme premier allié les zépadunidaméric….!!!!
      Apprenant cela, De gaulle se confiant à Peyrefitte avait dit » J’ai échoué »… sous entendu dans mon projet d’union Franco-allemande… et de libération de la férule ricaine…!!!!

      • Twisted dit :

        De Gaulle n’avait qu’à pas mendier la protection des USA face à l’URSS. Le beurre, l’argent du beurre…

        • Paddybus dit :

          Faut suivre, zeune homme… il faut suivre… avec vous biensur…. De Gaulle, lui était plutôt moteur si vous pouvez comprendre ce que ça implique…!!! ;0}}}}
          C’était l’ensemble des gouverneux de 46 à 58 qui mendiaient et se soumettaient aux maître ricains…. sous la férule des monnet et schuman… qui servaient leurs intérêts…

          • lgbtqi+ dit :

            ben dites-donc, ça faisait bien 24H que vous ne nous aviez pas entretenu de votre obsession contre les « ricains »…

        • Nauatg dit :

          Vous avez fumé quoi?

          • Twisted dit :

            N’importe quel illettré ayant ouvert un Berstein & Milza ou le travail de Sautou sur la France durant la guerre froide le sait

          • Paddybus dit :

            @twisted…
            Sait quoi…??? car pour le moins, vous n’êtes pas clair…
            Il est au contraire clair et évident que De Gaulle n’a surement pas mendié la protection des usa… bien au contraire, il a tout fait pour s’en débarrasser…. alors que les gouvernements de gauche qui se sont succédés entre son départ en 46 et son retour en 58 nous ont poussés dans les mains ricaines avec l »impératif imposé tant par jean monnet et robert schuman…. deux beau salopards qui ont clairement vendu la France à vil prix…!!!!
            La force de dissuasion nucléaire est d’ailleurs le premier résultat de cette décision…!!!

          • Tulio dit :

            @Twisted… Je ne pense pas que Berstein ou Milza aient jamais écrit que De Gaulle a mendié la protection des USA ! D’ailleurs, il les avait juste viré du territoire français en faisant fermer les bases américaines !

          • Twisted dit :

            Avec les incultes faut rester simple, alors on va juste conseiller d’observer la réaction de CDG à la crise de Cuba et de jeter un œil aux accords qui prévoyaient de replacer la France dans le commandement intégré en cas de guerre. Les boumeurs qui glapissent en faveur d’un retour au gaullisme sont incapables de comprendre son contexte.

          • Boumeur dit :

            @ Twisted, pour les boumers, les époques dont vous parlez ont été de l’actualité (ils connaissent donc le contexte) et des bases de réflexion ultérieures, en faisant la part du journalisme et de l’info réelle.
            .
            @ Modérateur, vous seriez sympa de nous épargner des commentaires du style « vous avez fumé quoi ? »

          • Paddybus dit :

            @twisted…
            Inculte…??? dans votre cas, c’est une certitude… La France n’ayant jamais quitté le commandement intégré…(sur opposition de mitterrand….) Il n’y avait forcément pas d’accord pour y revenir…!!!!
            Pour ce qui est de la crise des missiles à Cuba, De Gaulle a été solidaire des ricains non pas en forme de soumission, mais en tant qu’allié… et seulement ça…
            Les boomeurs ne glapissent pas, il te pissent dessus et sur tes manipulations…. et comme sur tous les trous d’uc à ton image….!!!!

          • Twisted dit :

            Quelqu’un ici ne comprend pas le sens du mot soumission. Les boumeurs sont coincés dans l’historiographie de leur temps, faut pas leur en vouloir. Il s’est passé des choses en 1966 dont vous ne comprenez pas le sens.

    • Patrick, de Belgique dit :

      Je crois qu’il faut surtout être pragmatique; à une époque, l’Italie s’était entendue avec le Brésil pour fabriquer un avion de combat; aujourd’hui, on voit des accords entre la Pologne et la Corée du Sud en matière d’armement; dans le passé, il y a eu des accords franco-allemands (Alpha-jet , Transall, Tigre), mais le rapport de force économique et industriel nous était moins défavorable; dans ce domaine, c’est une erreur d’avoir une approche trop idéologique (L’Europe franco-allemande avant tout, où l’on voit bien à la fin qu’elle sera surtout à l’avantage de l’économie allemande). La France doit passer des accords avec des partenaires fiables où elle a encore son mot à dire; si c’est bon pour l’Europe, tant mieux, l’essentiel c’est que ce soit bon pour l’industrie et l’économie française !

      • Math dit :

        Je suis sur la même ligne. Nous ne devons pas signer des accords dogmatiques. Si ça grippe les rouages, pas grave, surtout si ces rouages nous nuisent.

      • Limousin dit :

        L’Allemagne n’en fait plus partie depuis un moment. Cependant un zeste de patience parce que maintenant, c’est la capacité industrielle de nos amis qui vatetre impactépar l’absence de gaz et donc le manque de produits et sous produits de metaux

    • Borok 83 dit :

      Lire le dernier Fana de l’aviation sur Dassault, les anglais nous ont pris pour une dinde le jour de Noël…… à méditer

    • Iena1807 dit :

      Gageons que l’europhile Macron qui a des oeuillères devant les yeux, n’y trouvera rien à redire et qu’il tentera de faire pression sur Dassault pour leur refilet les brevets. La vérité c’est que ces types là en matière industrielle ne supporte pas de ne pas avoir le leadership, voir le nucléaire qu’ils ont abandonné officiellement pour des questions écologiques mais en réalité parce que Siemens était largué. En revanche ils tentent d’imposer les éoliennes…parce qu’ils sont leaders sur ce marché et nous ? C’est pitié que d’être gouvernés par des traitres depuis 40 ans. On avait l’industrie la plus performante d’Europe en matière d’armements, nous étions le leader sur le nucléaire civile et aujourd’hui ?

      • Ludovic Auray dit :

        bin c’est toujours le cas en fait, mais t’es plutot mal informé et de mauvaise foi

      • Math dit :

        Je ne sais pas s’il s’agit de traîtres. Disons qu’ils ont une conception très limitée du pouvoir. Là où ils sont fort, c’est qu’ils parviennent à se maintenir au pouvoir, officiellement car ils sont seuls à être compétents (ex: Zemmour ou MLP mal entouré, LFI pas sérieux, etc…). Sous l’argument de la « raison », des « valeurs républicaines » et de la « liberté », ils changent le cours d’une élection. Ça, c’est puissant et fort. Si toutefois ces arguments s’avéraient trop léger, maîtrisant la police, la justice et la presse, l’organisation saura se maintenir et écarter celui qui n’est pas du sérail. Un examen rigoureux des faits oblige à constater la gestion à minima très hasardeuse des dossiers économiques de la France, idem sur l’éducation, l’armée, la police ou le système de santé. En ce moment, on piaffe sur ce site, car tout le monde imagine une augmentation des crédits. Elle devrait se produire pendant 4 ou 5 ans avant qu’une autre se dessine (justice, éducation, hôpital, …).
        Sans cette endogamie bien verrouillée, un autre projet pourrait-il faire mieux? Je suis tenté de répondre oui. Il y a des rentes de situation acquises années après années qui pourraient et mériteraient d’être bousculées.
        Cependant, une nouvelle équipe étatique n’aurait pas le temps en 5 ans de faire émerger plusieurs milliardaires à sa cause (les bébés Chirac (Arnault et Pinot), les bébés Sarkozy (Bouygues), les bébés Macron/Hollande (Drahi et Niel)) de prendre les pouvoirs judiciaires, de police et de la presse. Il faudrait 10 ans pour une véritable inflexion. D’autant que les nominations dans les chaires universitaires sont encore plus longues à obtenir. Bref… il faudrait, pour changer la France, une idéologie super forte, à la fois dans notre domaine de prédilection, la défense, mais aussi dans beaucoup d’autres domaines. Macron n’a pas été nommé pour cela. Il est avant tout le gardien des rentes. Il fera un peu, à la marge, mais ce n’est pas un grand président. Il n’avait pas vraiment de projets, il ne veut/peut plus faire grand chose maintenant.

        • lgbtqi+ dit :

          ah oui, les idéologies… salvifiques.

          à moins que ce ne soient elles, qui par leur nature même, qui nous aient mené là où nous sommes.

          La manie des systèmes d’idées, le refus de la réalité, l’évasion de l’action.

          Chacun y allant de son petit système, qu’il cherche à faire grandir pour faire croire à l’Explication Totale et livrant à l’admiration d’un public qu’il cherche toujours plus nombreux sa masturbation intellectuelle, sous les cris enthousiastes de ce public.

          Capitalisme, communisme, nazisme, écologisme, économisme, islamisme, rationalisme, anarchisme, fascisme, socialisme, végétarianisme, …

          Tout pour ne jamais regarder les choses en face et pour leur substituer des châteaux de cartes d’idées…

    • Marc62 dit :

      Oui, l’association avec la Grande Bretagne est bien plus naturelle.

    • Loufi dit :

      Pourquoi financer quand son industrie en profite quand même ? Les allemand l’ont plutôt bien joué. Et normal qu’ils abandonnent, pourquoi moderniser des matériels qui ne servent à faire des tests de résistance à la poussière ? L’armée allemande est inexistante

      • Requin dit :

        L’armée allemande va être dotée d’un budget de 80 Mds d’€ par an avec une enveloppe de 100 Mds pour rattraper certains retards. Elle ambitionne d’être purement et simplement la première armée de terre d’Europe !
        Si vous prenez les Allemands pour des bobos-pacifistes, je vous conseille fortement d’ouvrir un livre d’histoire. Là-bas, même le parti écologiste qui est membre de la coalition gouvernemental pousse à un renforcement de l’armée et de l’aide militaire envers l’Ukraine.

  2. sepecat dit :

    « Si l’Allemagne n’a pas rejoint le programme Tigre Mk3, son industrie devrait cependant y participer, la filiale allemande d’Airbus Helicopters, implantée à Donauwörth, étant appelée à y jouer un rôle. »… Nous n’en sommes plus à un anachronisme près. Même si du point de vue industriel il est préférable de prendre les compétences là où elles sont il me paraît urgent, vu la multitude de programmes censés être en coopération avec l’Allemagne et qui échouent compte tenu de leurs exigences, de confier à d’autres le retour industriel. A force de pousser le bouchon un tantinet trop loin il arrive un moment où il faut imposer aux Teutons de faire des choix clairs et, surtout de les assumer. On ne compte plus les formules alambiquées du gouvernement allemand nous assurant que leurs solutions sont temporaires alors même que le premier béotien venu se doute bien qu’en investissant dans du matériel américain ce n’est pas pour six mois. Accroître notre coopération avec l’Espagne est en soi une bonne chose car ce pays dispose d’ingénieurs tout aussi compétents que les Allemands et nos mentalités de travail sont nettement plus proches.

    • PK dit :

      pas anachronisme, mais stupidité.

      Un anachronisme se rapporte au temps, pas à la connerie humaine.

    • HMX dit :

      plutôt d’accord sur le fond.

      Il est scandaleux que l’industrie allemande continue à bénéficier à fond du programme Tigre mk3, que l’Allemagne a pourtant torpillé… il semblerait logique que la France et l’Espagne sollicitent auprès d’Airbus Helicopters le rapatriement de tout ou partie de la chaîne « Tigre ».

      Par ailleurs, dans le contexte que nous connaissons, il est invraisemblable qu’on prenne pour « acquis » le fait que le format de la flotte de Tigre mk3 sera réduit à 42 machines, pour des raisons strictement financières. Avec 67 machines en tout et pour tout, le format de la flotte Tigre de l’ALAT est déjà clairement en dessous du seuil minimal.

      La remontée en puissance de l’ALAT passera donc nécessairement par une augmentation sensible de son parc de Tigre (125 appareils ?). Vivement la prochaine LPM… Et même si personne n’en parle pour le moment, la remontée en puissance passera aussi par les drones qui accompagneront le Tigre. C’est précisément un des points majeurs de la modernisation mk3 (intégration d’une liaison MUM-T, permettant notamment le contrôle de drones). Sauf qu’à ce jour, il règne comme un grand vide sur ce sujet, aucun programme, même prospectif, n’ayant officiellement été lancé… paradoxal, alors que la commande des Tigre modernisés Mk3 est sur les rails… On notera simplement que le candidat le plus « naturel » serait le VSR700, déjà sélectionné par la Marine, et produit par un certain Airbus Helicopters (le hasard fait bien les choses !).

      Bref, on a hâte d’en savoir davantage sur le format de la flotte Tigre de l’ALAT, ainsi que sur le drone appelé à constituer le « loyal wingman » du Tigre !

  3. Frede6 dit :

    “ Quoi qu’il en soit, le faux-bond allemand aura des conséquence sur le format de l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT], celle-ci devant se contenter de 42 Tigre Mk3 au lieu des 67 prévus.”

    Ah bon ? C’est les allemands qui devaient payer pour la modernisation des hélicoptères français ? Dommage c’était innovant comme concept !

    • blavan dit :

      Au lieu de vouloir toujours des innovations sur nos hélicoptères existant commençons par améliorer leur disponibilité et leur par de pièces détachés. Les allemands savent qu’il est inutile de développer des produits militaires invendables à l’export. Il faut que la France trouve des niches comme le canon Caesar. Un peu de pragmatisme ne fait pas de mal. La guerre d’Ukraine nous a prouvé que les Russes n’auront jamais la capacité d’attaquer un pays de l’OTAN ou de l’UE et les lobbyistes de la haute intensité devraient éviter de nous bassiner avec ce concept.

      • blavan dit :

        @blavan.désolé pour les fautes, je vais trop vite dans mes réponses !!!

      • Ludovic Auray dit :

        la gauche avait a peu pret tôn discours en 1933 …….. on sait ce qui s’est passé par la suite

        • Franchouillard dit :

          C’est toujours amusant de voir qu’il y a encore des attardés dont les conceptions géopolitiques sont bloquées aux années Trente.

          • lgbtqi+ dit :

            eh oui, que voulez-vous, sous certaines conditions, ici réunies, l’histoire est condamnée à se répéter.

        • Précisions dit :

          Contrairement aux idées reçues anti-gaucho, Blum et la gauche ont été acteurs du réarmement, le plus grand problème de l’armée française en 40 n’était pas l’armée et le nombre ou la qualité de ses équipements mais l’incompétence de son état-major qui n’a pas su faire évoluer les vieilles doctrines de la guerre précédente. La population, au-delà des clivages politiques, était également dans son ensemble contre l’idée de la guerre.

    • JF dit :

      Le coût en plus (la part allemande( qui passera dans le financement du développement mk3 reduit le budget de l’amélioration de 25 appareils. Prend ton billet pour Berlin, abandonne la nationalité française et restes y.

      • Paul Letissier dit :

        Pas seulement l´incompétence de l´état-major mais aussi une BITD laissée à l´abandon par les gouvernements, pacifostes depuis 1919 : lorsque Blum a doublé puis triplé le budget militaire, celui-ci n´a pas pu être dépensé parce que l´industrie ne suivait pas.
        .
        Mauvaise organisation politique, aussi : le ministère de la Marine était indépendant du ministère de la Guerre : de ce fait, nos cuirassés de 40´000 tonnes n´étaient pas à Dunkerque pour appuyer la 12ème Brigade d´infanterie.
        .
        Comparer cette époque à l´époque actuelle n´a pas de sens parce que notre Constitution et notre armement ont été décidés par des gens qui avaient vécu cette époque et voulaient absolument que ça ne se reproduise pas.

        • Patrick, de Belgique dit :

          C’est vrai, il y eu de l’incompétence, mais en ce qui concerne les forces navales et terrestres ,il y avait du matériel, sans doute mal utilisé; l’aviation, par contre, avait été négligée depuis longtemps; quand Pierre Cot, ministre du Front populaire est arrivé aux affaires, en 36, il s’est trouvé avec une multitude de petites entreprises d’aviation, il a voulu rationaliser cette industrie et s’est pris quelque peu les pieds dans le tapis. les deux années qui suivirent furent néfastes quant aux cadences de construction, même si les intentions étaient bonnes! Fin 39, les usines tournaient bien, mais c’était un peu tard, Mai 40 arriva… En fait, il semble bien qu’un des grands responsables de ce problème de l’aviation française fut le général Denain, ministre de l’Air, avant l’arrivée du Font populaire. C’était à ce moment là qu’il fallait rationaliser; comme vous le dites, là aussi, une mauvaise organisation politique avec en plus un gestion assez calamiteuse ont contribué grandement à ce désastre national. Un livre très intéressant: La France et la menace nazie, de l’historien britannique Peter Jackson.

    • Antoine97 dit :

      L’Allemagne devait financer une partie du programme, et ainsi faire diminuer les coûts totaux de la modernisation de toutes les machines Espagnoles, Françaises et Allemandes. C’est vieux comme le monde : plus y en a, moins c’est cher. Sachant qu’il n’y a plus que 2 partenaires pour financer le programme, moins d’argent sera injecté, donc moins d’hélicoptères modernisés. CQFD.

      Concernant le Tigre Allemand, ces idiots avaient déjà fait le choix de tuer leur hélicoptère dès la conception, avec l’absence de canon de 30mm qui les oblige à occuper un point d’emport avec une simple nacelle mitrailleuse de 12,7mm, et un mat doté d’optiques qui les oblige à renforcer le rotor, ce qui le fatigue plus vite. Ledit mât qui fonctionne pas mieux que le Stryx de nos Tigres Franco-Espagnols.

      • Nike dit :

        Justement puisqu’ils n’en veulent plus ne serait ce pas le moment de racheter leur flotte à bon compte et de la retrofiter au standard Franco-Espagnol ?
        Il paraît qu’il faut du « volume » pour la haute intensité.

        • E-Faystos dit :

          Surtout pas: ils ont voulu leur propre standard et il n’est pas compatible avec le standard hispano-francais.

    • Paddybus dit :

      Non, mais le partage des coûts de développement et des investissements permettait de réduire le coût unitaire, et donc d’en avoir plus…!!!

    • Frede6 dit :

      Oui oui on sait développer un Rafale seul et les moderniser régulièrement mais on n’arrive pas à moderniser 25 Tigre 3. Ca doit être les allemands qui ont du payer la modernisation HAD, je ne vois pas d’autre explication.

    • HMX dit :

      @Frede6
      « Ah bon ? C’est les allemands qui devaient payer pour la modernisation des hélicoptères français ?  »

      Les allemands qui disposent de la plus importante flotte de Tigre en Europe, étaient censés moderniser au moins une partie de leurs propres Tigre au standard mk3, avec une prise en charge financière au prorata du nombre de machines entre les pays participants. Donc leur participation contribuait fortement à l’équilibre économique du programme. A partir du moment où l’Allemagne se retire, Espagne et France doivent désormais « partager l’addition » à 2 (toujours au prorata du nombre de machines). Il en résulte donc un bouleversement de l’équilibre économique du programme, se traduisant par un surcoût important pour les 2 pays. Ce n’est pas très compliqué à comprendre, et on ne saisit pas très bien vos insinuations sur le fait que l’Allemagne aurait d’une façon ou d’une autre « payé pour la modernisation des hélicoptères français »…

      S’il il y un scandale à voir dans cette affaire, outre la trahison des allemands qui achètent une fois de plus américain en plantant un couteau dans le dos de la coopération franco allemande (MAWS, SCAF, Tigre, MGCS, CIFS… ça commence à faire beaucoup de couteaux !), c’est bien le fait que l’industrie allemande va bénéficier fortement du programme Tigre mk3 alors que l’Allemagne a torpillé le programme. En effet, la chaîne d’assemblage Tigre d’Airbus Helicopters est située en Allemagne à Donauwörth. De là à penser que les contribuables français et espagnols financent à fonds perdus l’industrie allemande… ça, ça ressemble en effet à un scandale.

  4. civis17 dit :

    où est l’Allemagne ? chez elle voir outre atlantique mais pas en Europe et ce n’est plus un pays ami , l’a t elle déjà été un jour ?
    Mais peut on avoir des amis en diplomatie ? des alliés de circonstances peut être des opportunistes surement .

    • lgbtqi+ dit :

      Un très grand tour de force, inouï, a été de réussir à se faire battre entre eux des peuples germaniques, notamment d’aboutir à diviser les Francs entre Belgique, Luxembourg, Allemagne, France… et à leur faire croire qu’ils étaient ennemis d’eux-mêmes…

  5. Félix GARCIA dit :

    « Quoi qu’il en soit, le faux-bond allemand aura des conséquence sur le format de l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT], celle-ci devant se contenter de 42 Tigre Mk3 au lieu des 67 prévus. »
    Est-ce que quelqu’un sait ce que comptent faire l’Australie et l’Allemagne de leurs Tigre respectifs après réception des Apache ?

  6. Palu dit :

    Ne plus coopérer avec les Allemands dans ce type de co-développement, mettre en place de nouvelles ententes avec les nouveaux arrivants Otan

    • albert dit :

      Seuls 4 pays ont un gros savoir faire dans le domaine de l’aviation militaire, la France, l’UK, l’Italie et la Suède. Ce qu’il faudrait en Europe c’est justement un pole de ces 4 gros pays.
      Mais pour des raisons de pure fierté politique, la France ne veut plus travailler avec les anglais pour les punir du Brexit. Ce qui est d’une stupidité absolue.

      • Ludovic Auray dit :

        bah bosser avec les rosbeefs c’est bosser avec les yankees et perdre son indépendance
        Vaux mieux se tourner vers la Suede en fait vu que l’Italie cherche aussi qu’a nous niquer la technologie

  7. philbeau dit :

    Prise de conscience (trop) tardive de l’ineffable Joel Barre , le tâcheron discipliné et obéissant de la mise en oeuvre à n’importe quel prix (pour la France) des lubies européistes du chef des Armées par fonction , le président ? Il s’en va , avant d’avoir été au clash avec Eric Trappier , sur ce modèle qui restera de tromperie industrielle entre deux soi-disant alliés proches , le Scaf . Reste à ramasser les débris des autres projets , dont le char de combat futur ( whouarf , nos élites aux commandes ont l’art d’envelopper des projets dans un papier cadeau où à l’intérieur l’essentiel est made in Germany) . Le paquet surprise à venir sera l’attitude du voisin allemand , bien embarrassé de manière totalement inattendue par le conflit ukrainien , sur les plans économiques, politiques , et militaires . ça fait beaucoup d’un seul coup ,et tirer dans le dos du voisin français sera moins confortable . On peut en avoir besoin pour faire admettre au reste de l’Europe qu’il faut aider l’Allemagne , la si généreuse Allemagne .

    • Jack dit :

      @Philbeau : « Prise de conscience (trop) tardive de l’ineffable Joel Barre , le tâcheron … de la mise en oeuvre … des lubies européistes du … le président »

      L’art et la manière de prendre les décideurs pour des imbéciles 🙁 … Plus sérieusement, vous mélanger l’affichage politique, la diplomatie et technique.

      Avant de décider d’une stratégie de développement d’armement, on l’évalue, la projette et la double voire la triple de projets alternatifs. Ces derniers sont naturellement inconnus du grand public (… dont font partis les lecteurs d’OPEX360 😉 ).

      Le projet principal est réévalué en permanence. On évalue sa pertinence, son coût, sa faisabilité, etc. En cas de dérive ou de blocages (technique ou politique), on remet sur la table les projets alternatifs (qui ont également été mis à jour au fil du temps).

      Attendu que l’on ne voit que la partie immergée de l’iceberg, il est illusoire d’imaginer comprendre les orientations stratégiques de l’Etat.

      • Carin dit :

        Émergée…. (hors de l’eau).

        • lgbtqi+ dit :

          Bravo Carin !

          Je vais finir par vous avoir comme collègue ? Ce qui va singulièrement modifier nos rapports…

        • Jack dit :

          @Carin : Oups ! Merci pour la correction de ma coquille 😉

      • Math dit :

        J’ai longtemps vécu dans cette illusion d’une sorte de supériorité de certains êtres qui guident la nation. Et puis Alstom, SFR, 3000 rond point, une promenade en scooter, etc, etc. Certains êtres sont exceptionnels. La plupart sont comme vous et moi. Ce que vous évoquez n’est que de la direction de programme. Ça n’a rien d’inaccessible en terme de compréhension pour le commun des mortels.

        • Jack dit :

          @Math : Vous n’avez pas saisi le sens de mon propos. Comme je l’explique plus haut, il s’agit effectivement de direction de programme et certainement pas d’une soi-disant supériorité de qui-que-ce soit (relisez-Moi).

          Pour ce qui est du commun des mortels. Je ne serais pas aussi catégorique que vous quant à leur compréhension. Planifier une stratégie de défense est un métier. La LPM n’est qu’une synthèse mais est déjà difficilement accessible pour le grand public (dont font partie les lecteurs d’OPEX360 😉 ).

          Dans tous les cas, vous omettez la dimension politique de tout grand projet. Imaginez que l’on présente le projet SCAF ainsi :

          * Projet principal : construire un système de combat en collaboration avec l’Allemagne et l’Espagne
          * Projet alternatif n° 1 : Si cela ne fonctionne pas, on laisse tomber ces deux pays et on en trouve d’autres pays moins exigeants, tels que l’Inde, la Grèce ou la Suède
          * Projet alternatif n° 2 : Si cela ne fonctionne pas, on laisse tomber les seconds couteux et on fait tout par nous-même

          Présenté ainsi, vous pensez réellement que vous arriverez à signer un accord de coopération avec qui que ce soit ? Qu’en penserez le grand public ?

    • Favé dit :

      Eh oui il nous faudra nous tourner vers d’autres industriels puisque Airbus Space and défense ne veut plus ou traîne les pieds pour la mise au point du programme SCAF à l’instar de la modernisation du tigre actuel au nouveau standard MK3.. décidément au détour d’une pandémie et d’un début de conflit dans l’Est de l’Europe, l’Allemagne par la voie de ses représentants, du moins de sa coalition, c’est ça leur problème : l’absence de verticalité dans leur politique, une de fois plus ils tournent le dos à une Europe militaire qui ouvrait grand la porte en dépit de l’histoire récente..du XX siècle.. faut-il encore qu’ils se tournent vers les USA à leur âge j’ai envie de dire… on nous parle de cinq patrouilleurs maritimes poseidons de dépenses faramineuses pour des F 35 sans compter la préférence pour AH 64 Bell après avoir délaissé le MGCS de krauss mafei wegemann au profit de la solution KF 51 ou du moins de son évolution future isolant sans doute par le fait même nexter.
      Bref on pourrait multiplier les faits sans doute par d’autres exemples de coopération manquées entres nos industriels…
      LEurope de La Défense n’est pas pour demain…
      Comment concilier les fiertés des uns avec les préférences nationales des autres…

  8. C dit :

    Il serait temps d’abandonner les coopérations avec les allemands…échec systématique..scaf char hélicoptère avion reco etc etc.. perte de temps d argent de capacité….lamentable !!!

  9. Un_passant dit :

    Tant que la France ne comprendra pas que le coupe franco-allemand est un mirage et que nos besoins militaires ne sont pas les mêmes, on rencontrera encore et toujours les mêmes problèmes. Nous n’avons ni les mêmes contraintes, ni les mêmes besoins.

    Pire, les allemands semblent avoir comme stratégie d’acheter américain si nécessaire le temps de tuer l’industrie militaire française afin de favoriser leur propre industrie.

    Décidemment, depuis Giscard, les politiciens français ne comprennent rien à rien. En matière d’industrie, allemands et américains sont, sinon nos ennemis, d’authentiques rivaux.

  10. Achille-64 dit :

    La logique qui veut que puisqu’on met plus de fonds dans le programme suite à la décision de voisins, on va commander moins d’hélicoptères, est carrément délétère.
    De plus, si je prends 2,8 Mds, que j’ajoute 50% de surcoûts, j’obtiens 4,2 Mds, soit 100 millions par oiseau.
    Wikipedia me dit que le coût d’un HAD en 2005 était de 34 millions.

    Cette histoire est délirante, pour les militaires (42 hélicos x 50 % de dispo = 21 sur le champ de bataille), et pour le contribuable.

    • Haha dit :

      Ils vont pas jeter les autres… ils seront juste au standard précédent.

    • Nike dit :

      Ce qui est possible serait que lorsque Airbus helico a un pb dans le civil il facture les militaires. Genre vases communicants.
      Je n’ai pas accès à la comptabilité d’Airbus, mais vu de l’extérieur cela pourrait expliquer les prix pratiqués.
      Pour éviter ce genre de pb je vois 2 façons de faire :
      1 – Nationaliser une partie de la boîte pour mettre sous tutelle la direction financière.
      2 – Casser le monopole en faisant entrer sur le marché un nouveau fournisseur.
      Il semblerait que les Allemands aient choisi l’option n°2.
      Je dis des âneries ?

  11. Wagdoox dit :

    On se retire de l’eurodrone pour financer le mark3 et on fait un nEUROn avec un reacteur variable. D’une pierre 3 coups.

  12. GAUTIER Jonathan dit :

    Les allemands nous la mettent encore profond…
    Bizarre quand le programme est dirigé par l’Allemagne ils continuent mais quand c’est la France, ils mettent les 2 pieds sur le frein sauf si la France accepte de transférer ses technologies !
    Inadmissible !
    Comme dit l’adage, pour se marier il faut être 2!!! Et concernant la défense « européenne »,nous sommes les seuls idiots à la vouloir.
    Mais comme politiquement et médiatiquement, toute notre position est pro-UE , eh bien on n’explique pas clairement cet état de fait! Il n’y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir…

    • JC dit :

      Il y a deux Europe, celle vue par la France et celle qui regarde la France comme une intruse. Comme dans une cour de récréation où une pauvre demeurée essaye de se faire bien voir des autres qui la rejettent en permanence. Et cela finit toujours par des pleurs d’un côté et des rires de l’autre.

      • Carin dit :

        @jc
        La « demeurée » est juste visionnaire…
        Le passé, le présent, et l’avenir font la démonstration qu’à plusieurs, on est plus fort!
        Alors ce qui va se passer, c’est que l’Europe actuelle va se scinder en 2 … les (frugaux) vont se ranger non pas derrière l’Allemagne, mais derrière les states. Quant aux (club med), ils n’ont pas d’autre choix que de s’associer pour ne pas perdre leurs BITD respectives.
        Le tigre mark3 ne va pas durer, pour la simple raison qu’une entreprise allemande est partie prenante, et donc que le Bundestag peut à tout moment fermer l’approvisionnement et de fait clouer au sol les tigres franco/espagnols. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle si peu d’entre eux vont être revalorisés.
        L’avenir de l’hélicoptère d’attaque passe par l’Italie, l’Espagne et la Grèce, Portugal,(dans une moindre mesure), et la France… le tigre est mort.. vive le tigre.
        L’Europe de La Défense se fera… sans les frugaux, et au détriment de l’Amérique, qui finira par adhérer à cette vision, forcée qu’elle sera de mettre en place une vraie coopération… le monde change, et nos amis américains sont très conscients que sans plusieurs armées européennes, elle ne pourra pas s’imposer comme leader mondial, et sera de fait condamnée au replis sur elle-même…. Ce qui n’est pas dans ses gènes. Et c’est pas les armées des (frugaux) qui vont lui apporter le soutien qu’elle attend.
        L’Amérique du Nord à peur, elle est encore dans la phase de déni, mais va très bientôt évoluer vers celle de résignation, et se rendre à l’évidence, que sans les véritables armées européennes (le club med), elle hypothèque gravement son avenir. Le Pentagone le sait depuis belle lurette, l’administration américaine vit encore dans une chimère.

        • Paddybus dit :

          C’est beau de rêver… mais pour un adulte si tel est votre cas… c’est peut-être pas une preuve de maturité…!!!

          https://www.youtube.com/watch?v=2AyPRu139Hs
          Ecoutez donc cet avis, et dites moi… mais ne nous faites pas le coup de l’estrêmdrouate, du complotiss ou de l’incompétence…!!!! Là, ça ne prendra pas….

          J’y ajoute une recommandation… la lecture du livre de Eric Brenca : »L’ami américain »… peut-être cela vous aidera-t-il a comprendre que le mensonge dure depuis tellement longtemps que l’entretenir ne fait vraiment pas sérieux… Vous pourrez entre autre y trouver ce que les fridolins ont fait pour nous « aider » vis à vis de l’algérie…. entre autre… le coup de l’ue qui rend plus fort, va de plus en plus me faire beaucoup, beaucoup rire…!!!!

  13. Lucien dit :

    « Quoi qu’il en soit, le faux-bond allemand aura des conséquence sur le format de l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT], celle-ci devant se contenter de 42 Tigre Mk3 au lieu des 67 prévus. »

    Quelqu’un peut-il m’expliquer s’il vous plaît le lien de cause à effet ? Pourquoi l’abandon de l’Allemagne conduit la France à réduire sa commande de plus d’un tiers ? Ce n’était pas l’Allemagne qui allait payer nos hélicoptères, est-ce que le prix à l’unité varie de plus de 35% juste à cause de l’abandon allemand ??

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      Tout simplement parce l’argent qu’aurait du donner l’Allemagne pour le développement de la version Mrk3 sera compensé par la France et sans doute l’Espagne.
      L’argent réaffecté au développement de cette version ne pourra donc pas servir pour la transformation de 25 exemplaires.
      Par contre je ne suis pas certain que les allemands aient beaucoup de retombé sur cette version… puisque si j’ai bien suivi il ne s’agit pas d’appareil neuf.

    • Paddybus dit :

      Le partage des coûts de développement et des investissements permettait de réduire le coût unitaire, et donc d’en avoir plus…!!! Sur ce genre de matériel produit en nombre assez peu élevé, les coûts de développement prennent une proportion importante…

      • Lucien dit :

        Je veux bien mais là, on parle d’un coût unitaire qui varie de 35%, je trouve ça beaucoup. Merci à tous les deux pour vos réponses.

        • Paddybus dit :

          Oui, sur de tels matériels, les coûts de développement et coûts d’industrialisation prennent des proportions importantes du fait du très faible nombre produit…
          Quand vous faite un plan et les outils pour un produit fabriqué à 50 exemplaires, le prix est le même que si vous devez le fabriquer à 20 000 exemplaires… donc l’impact sur le coût unitaire est de fait beaucoup plus élevé…!!!

  14. Titi74 dit :

    Les allemands font faux-bond mais il me semble que l’union compte 27 état membres, je ne comprends pas pourquoi ces programmes couteux et stratégiques qui sont destinés au final à assurer la protection directe ou indirecte des Européens continus à être développés en catimini dans des espèces de « club select » avec toujours les mêmes, c’est assez étonnant cette vision de capitaines d’industries,s alors qu’au final ce sont les impôts des citoyens, l’argent publique qui financent le Business.
    Ces programme devraient être supervisés ou du moins suivis de près par un département Européen de la défense comme au USA mais là, on en est encore loin, donc on bricole chacun dans son coin , en se disant que les temps sont dures pour les budgets.

    L’exemple du Rafale qui a galéré pendant plusieurs décennies à faire sa place n’a pas servi de leçon à nos dirigeants…

    • Lagrange dit :

      Les pays qui n ont pas d industrie pouvant s impliquer ne veulent pas payer.

  15. Jul dit :

    De pire en pire décidément sale journée de news négative aujourd’hui, la France de l’indépendance risque de mourir très rapidement à ce compte la

    • Opexum dit :

      C’est très certainement l’objectif afin de démontrer que nous ne savons rien faire sans l’europe et l’allemagne (désolé mais je ne leurs mets plus de majuscule).

  16. R2D2 dit :

    « Si l’Allemagne n’a pas rejoint le programme Tigre Mk3, son industrie devrait cependant y participer, la filiale allemande d’Airbus Helicopters, implantée à Donauwörth, étant appelée à y jouer un rôle.  »
    voila comment on peut gagner à tous les coups: pourquoi investir dans un projet coûteux quand de toute façon il fera tourner les usines?

  17. Alfred dit :

    Combien de temps et d’argent perdu à cause de l’Allemagne ? Quand les politiciens français auront compris qu’elle entend dominer l’UE économiquement et militairement, nous pourrons peut être passer aux choses sérieuses en envisageant des partenariats avec les industriels d’autres pays européens et non européens qui possèdent des compétences dans les domaines requis. Il est d’ailleurs plus que temps de remettre au pas les institutions non élues de l’UE avant que le carcan réglementaire qu’elles tissent en outrepassant leurs prérogatives nous empeche de le faire

    • ragondin67 dit :

      que de milliards dépensé pour rien dans des projets avec l Allemagne. ca devient ridicule , il faut arrêter

  18. ekim dit :

    >Si le programme de drone MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] européen, conduit par l’Allemagne

    Donc, le programme (sans intérêt car complètement dépassé technologiquement et financièrement) qui est mené par l’Allemagne est en route.

    >Si l’Allemagne n’a pas rejoint le programme Tigre Mk3, son industrie devrait cependant y participer, la filiale allemande d’Airbus Helicopters, implantée à Donauwörth, étant appelée à y jouer un rôle.

    C’est quand même assez magique à quel point on s’humilie face aux allemands … L’absence total de « self-respect » de nos dirigeants est vraiment incroyable.

    • Carin dit :

      @Ekim
      Je comprends votre déception, mais si vous voulez écarter l’Allemagne du tigre, il va vous falloir créer un autre hélico, pour la simple raison que l’actuel a été réalisé en coopération … dont l’Allemagne, qui fabrique déjà plusieurs pièces et modules de cet animal de combat, et sur lesquels elle a droit de véto…
      L’assemblage du tigre se fait certes à Marignane, mais les pièces viennent des différents pays protagonistes!
      Et c’est probablement la raison pour laquelle seuls 42 machines seront portées au standard3… pour se donner du temps en vue de créer un autre produit, non dépendant des instances politiques allemandes, pilotées par nos amis de l’administration américaine, qui n’a ni amis, ni partenaires (voir le blocage des EF2000 anglais à destination des saoudiens, chasse gardée américaine). L’Allemagne ne décide de rien en géopolitique, cela reste du domaine états-uniens.
      Vassaliser la France, est le rêve que caresse tous politique américain…
      Cette insistance de Macron envers l’Allemagne n’est compréhensible qu’à travers ce prisme… sortir ce pays des griffes américaines, ça a bien faillit marcher sous Trump, mais c’est passé, la fenêtre s’est refermée,il nous faut passer à autre chose.

  19. OLIE dit :

    Pourquoi l’Allemagne ne demande pas à faire son brexit qu’elle se casse de l’europe c est un vrai boulet pour notre industrie militaire

    • albert dit :

      Parce que son but c’est de dominer l’europe. Ca fait 200 ans qu’elle en rêve, et ce qu’elle a toujours échoué à obtenir par la force militaire elle a fini par le gagner politiquement et économiquement. Aujourd’hui l’Europe c’est l’Allemagne qui fait le pluie et le beau temps, qui décide de tout. Elle aurait tord de sortir.
      C’est plutot nous qui devrions en sortir. l’UE nous coute plus chere qu’elle ne nous rapporte, elle nous met des batons dans les roues sur nos lois, notre économie, notre politique, notre justice. C’est un gros mensonge de nous faire croire que sans l’Europe nous ne serions rien, et la sortie de l’UK en est une belle preuve.
      J’ai en souvenir, qu’avant l’UE, nous vivions bien mieux que maintenant.

      • ekim dit :

        L’UE politique est une erreur. Il faut revenir à la CEE.

        Des normes communes, un marché commun, une libre circulation des citoyens (pas des migrants) et des capitaux, etc. Cela fait parfaitement sens. Vouloir faire des « États-Unis d’Europe », ça n’en a aucun. C’est pourtant ce qu’on essaie de nous forcer au travers de la gorge.

        • Desty dit :

          L’UE politique est une erreur. Il faut revenir à la CEE.
          -> Sauf que ça ne dépend pas que de vous mais d’un attelage de 27 états qui devraient tous être dirigés simultanément par des gouvernements qui auraient la même volonté que vous. Dans ce cas la et seulement dans ce cas il est possible de rétrograder l’UE politique en CEE pré-Acte Unique.
          Un bon statisticien vous dira qu’en théorie c’est mathématiquement impossible. Toute évolution de l’union qu’elle soit louable ou nuisible est obtenue après des mois de tergiversations extrêmement couteuses par les représentants des différents gouvernements qui cherchent pratiquement tous (à de rares exceptions près) à défendre leurs intérêts nationaux égoïstes et devient ensuite statistiquement irréversible.

          • ekim dit :

            Si la France dit qu’elle ne soutiendra plus l’UE et exige une nouvelle CEE, c’est tout simplement la fin de l’UE. Il n’y a pas d’UE sans l’Allemagne ou la France voire l’Italie. Pourquoi ? Parce que ce sont les principaux contributeurs au budget européen.

            Croire que les décisions se prennent à 27, c’est n’avoir rien compris au fonctionnement réel de l’UE. Objectivement, l’avis de la Bulgarie ou de la Lituanie : tout le monde s’en moque … Ce ne sont pas eux qui paient la lumière. La main qui donne est toujours plus haute que celle qui reçoit.

            Dans les faits, pour mettre fin à l’UE et revenir à un semblant de CEE, il suffit d’avoir la France qui menace d’un Frexit. L’Italie et l’Espagne n’accepteront pas un leadership allemand encore plus incontestable et, surtout, de prendre à leur charge la contribution française. La crise politique sera trop importante pour que l’UE politique subsiste. Il y aura une renégociation des traités entre les « gros pays » d’Europe de l’ouest. Les pays de seconde zone accepteront comme un assoiffé accepte de boire l’eau croupie d’une marre. Ils n’auront pas d’autre choix.

            Si la France et l’Italie parlent d’une même voix, ça ira même encore plus vite. Ces deux pays suffisent amplement à faire tomber l’UE en quelques mois.

            C’est ce qu’on appelle la politique du fait accompli et cela marche très bien. Quand on constate la progression de l’euroscepticisme en Italie et en France, ce scénario n’a rien d’un essai de science fiction. L’UE politique est sur le déclin : plus aucun peuple d’Europe occidental n’y croit. On en est à « l’ère Andropov » : le dernier tour de vis avant l’effondrement brutal.

  20. dompal dit :

    @M. Lagneau,
    Je trouve dommage d’avoir mis un simple dessin (d’Air Bus 😉 qui plus est) pour ‘illustrer’ votre papier. 🙁

    Il n’y a pas si longtemps, vous aviez mis une superbe photo de Tigre avec le Pic du Midi d’Ossau en arrière-plan, de toute beauté !!! 🙂 🙂 🙂

  21. Zidor dit :

    42 MK3… Quel manque d’ambition à l’heure où il n’est plus question que de haute intensité.
    C’est non seulement tous les Tigres de l’Alat qui devraient être rénovés, mais, vu l’orientation de l’Allemagne, et la décision de l’Australie, de se procurer des Apache, on devrait en profiter pour récupérer les machines de ces deux pays et les moderniser également afin d’en avoir un nombre réellement conséquent.

    • albert dit :

      Le problème de la haute intensité c’est qu’elle a montré la grande fragilité défensive des hélico et des blindés face a quelques soldats isolés équipés de lance missiles portables. Ce sont les systemes d’armes de type Himars qui sont la véritable révélation de ce type de guerre de haute intensité. Meme nos Cesar sont ridicules face à ce type d’armement.

      • Félix GARCIA dit :

         » Ce sont les systemes d’armes de type Himars qui sont la véritable révélation de ce type de guerre de haute intensité. Meme nos Cesar sont ridicules face à ce type d’armement. »
        Faut comparer le comparable.
        Les HIMARS (et autres MLRS comme les M270 https://twitter.com/uamemesforces/status/1557804045846315011/photo/1 ) sont pensés pour taper sur les infrastructures, la logistique, les postes de commandement et les concentrations/regroupements de forces (si j’me goure pas).

      • Ludovic Auray dit :

        completement hors de propos, la guerre a juste montré que des helico et des avions des années 60 n’étaient pas tailler pour survivre dans un environnement anti aerien du 21 eme siècle.
        Compare plutot les raid de rafale marine en Syrie infesté de S300/400/pansir pour établir ton raisonnement ca sera plus fiable.
        Les rafales ont fait des 100 aines de missions de bombardements sans aucuns appuie feu sol ni destruction de MSA. Le SPECTRA a juste fait le boulot rendant les rafales quasi impossible a cibler.

    • Vequiya dit :

      effectivement, récupérer ces appareils apparaitrait pertinent. Mais tout ce qui est pertinent n’est généralement pas entrepris.

    • Paddybus dit :

      Haute intensité, oui… mais qui vous a parlé de durer…??? ;0)))
      Pendant ce temps, là ils arrivent à faire illusion et beaucoup de français pensent encore qu’ils sont gouvernés et protégés par leur « état »… mais dans quel état…!!!

    • vno dit :

      Un petit tour dans un meeting de l’ALAT ou un visionnage de démonstration ALAT un jour de quatorze juillet, me fait penser qu’en haute intensité vu nos méthode de combat, 45 ou 90 ne changerait rien. Nous ne ferions pas mieux que les Russes. Un hélicoptère qui reste en statique à 10 mètres du sol plus de trente secondes est une cible magnifique pour des manpad commandés en déporté.

  22. G dit :

    Arretons de voir les allemands comme des partenaires…l’axe franco allemands est une chimère…conifere69400@orange.fr

  23. albert dit :

    C’est quand meme un comble, l’Allemagne ne veut pas participer au Tigre Mk3 mais c’est son industrie qui va malgré tout en profiter. Y a pas un soucis là quand meme ?
    Bon sinon ce beau résumé des programme en partenariat avec l’Allemagne montre qu’à chaque fois ça fini en catastrophe. Quand donc en France allons nous comprendre qu’il faut arrêter cette idéologie politique de tout vouloir faire avec l’Allemagne. Ce sont de mauvais payeurs, ils retardent toujours tout, ils veulent toujours avoir le leadership, ils veulent toujours renégocier, tout décider … et au final ils achètent américain.
    On a pourtant de bons partenaires ayant de bon savoir faire en Europe, les anglais, les italiens et les suédois mais on les a laché au profit des ingérables allemands. Après le Typhon, eux ont compris qu’il ne fallait plus bosser avec les allemands.
    Allez Mr et Mme les politicien, arrêter avec les allemands, ce sont les pires partenaires possibles. qui va avoir le courage de leur dire d’allez se faire voir.

    Les sud coréen et les Japonais développent un avion de 5eme génération seul, pourquoi ne serions nous pas capable avec notre savoir faire d’en faire de meme ? pourquoi se limiter à un Super Rafale ? Dassault travaillera mieux et plsu vite en étant seul (avec les espagnols éventuellement) sur le Scaf. Le Typhon a démontrer que les coopératiosn augmentait toujours les couts et rallongeait le temps et la complexité de developpement.

    • Ludovic Auray dit :

      vraiment pas sur pour cette punchline sur l’industrie allemande.
      Quand on regarde les composante du mark 3 c’est MBDA pour le MMP version AA, Safran pour la com scorpion et Thales pour la conduite de tir
      Je vois rien de très allemand dans tout ca

  24. Czar dit :

    je ne comprends pas pourquoi on n’envoie pas chier le programme MALE qui semble avoir été fait plus pour faire fonctionner le mythe de la défense européenne qu’autre chose. y a-t-il un réel intérêt militaire pour nous (opérationnel ou bien montée en compétences) ou bien est-ce juste un gri-gri politique à un milliard dont on n »assume pas de sortir pour pas passer pour des fouteurs de merde ?

  25. Jean Le Bon dit :

    Est-ce si grave que de n’avoir à terme « que » 42 Tigre Mk3 ?
    Le Tigre (comme le NH90) est un appareil très-trop complexe- au soutien industriel très insuffisant (comme tous les programmes d’armements depuis les années 90). Je parie que le H160 pourra être « militarisé » avec une efficacité (et un coût moindre) que cet hélico globalement excellent -certes- quand il vole…
    Sur l’Allemagne: ces besoins ne sont pas les nôtres. Ceci en dit long par ailleurs sur l’idée d’une europe « unie » avec des doctrines et des moyens standardisés que ce soit dans le domaine militaire -comme dans le reste (à quelques très râres exceptions prêt).
    Fin du romantisme…

    • Paul Bismuth dit :

      @ Jean le Bon
      Le Tigre est une catastrophe industrielle avec un MCO minable, cet hélicoptère vole en fait très peu.
      5,5 milliards d’euros pour le faire évoluer est un énorme gaspillage d’argent public, le Guepard aurait dû profiter de cette manne pour sortir d’usine plus vite…

    • PK dit :

      L’expérience ukrainienne semble montrer que l’hélico tire le plus souvent hors de vue, donc la pertinence de l’hélico de combat lourd et blindé semble effectivement remise en question.

      Des « Gazelle HOT » devraient pouvoir faire une bonne partie des affaires.

  26. Rafale2702 dit :

    Je ne veux pas être méchant. Mais les politiques allemand nous prennent pour des c… depuis des mois contrairement à certains de leurs industriels. Je ne comprends pas leurs intérêts de détruire des coopérations et avec eux, les emplois d’aujourd’hui et de demain.
    Les politiques et les militaires allemands n’ont pas changé de doctrine depuis la guerre froide. C’est pour cela que leurs » Tigre », n’ont jamais été adaptés aux conflits moderne.
    Acheter un hélicoptère américain n’y changera rien. Aux contraire. Et cela va leur coûter très chère.
    Le temps que les dirigeants mettent tout en place pour chaque système d’armes nouveau: construction des installations, achats et livraisons des matériels, formations du personnel et entrainement pour la guerre de haute intensité, etc…
    La guerre russo-ukrainienne sera terminé dans le meilleur des cas.
    J’appelle ça, du gaspillage d’argent publique. Dur de critiquer les politiques militaires français après ça .
    Je n’ose même pas imaginé si une guerre devait avoir lieu sur tout le continent européen. Ils ne pourraient tout simplement pas y participer (même aujourd’hui ).
    L’histoire leur a donné tord après la seconde guerre mondiale. Ce serait dommage pour la population de subir une nouvelle humiliation internationale pour de mauvais choix politique aux conséquences catastrophique.
    On a tendance, en France, a trop critiquer. Mais il faut admettre que contrairement a beaucoup de pays, on se remet en question. Et on avance. Quitte à passer pour des gens prétentieux.

    • Paddybus dit :

      Tenez, une tentative de réponse… des gens d’un très bon niveau, qui parlent de choses sur lesquelles ils ont des compétence…. mais ici, il va bien y en avoir qui vont nous trouver des liens avec l’estrêmdrouate…!!!
      https://youtu.be/2AyPRu139Hs
      Il va être temps que nos meneurs ouvrent les yeux…. ça urge…!!!

  27. Lecaux dit :

    Les allemands n’ont jamais travaillé pour l’Europe juste quand ils en avaient besoin cadre de réunification des deux Allemagne sinon ils ont tout fait pour retarder les projets avec la France leur seul objectif être le leader en Europe et nous pauvres pommes nous les avons crus il suffit de voir Schroeder, a un moment où un autre il deviendra un dieu que des faux culs

  28. mich dit :

    Décidément le tigre n ‘est pas né sous une bonne étoile , en tout cas cela va contribuer à booster son petit frère guépard , peut être le genre d’ hélico dont on aurait du se contenter pour mettre à jour notre parc gazelle …qui vole encore .

  29. john dit :

    Il y a quand même bcp de mauvaise foi dans les commentaires.
    Quelques remarques, pour commencer du point de vue allemand:
    1. L’Allemagne a acheté le F-35 pour les missions de dissuasion nucléaire, rien n’empêchait la France de proposer l’équivalent de l’ASMPA avec les mêmes conditions d’utilisation que les USA. L’Allemagne ne fait que respecter ses engagements auprès de l’OTAN.
    2. Pour le P-8 Poseidon, oui, il y a un programme commun, mais honnêtement, ce programme arrive 20 ans trop tard. L’aspect réseau / effecteurs de ce programme est toujours possible. Mais pour l’avion de patrouille maritime, l’Allemagne a un besoin à 2 ordres de grandeur de différences si on compare les surfaces des ZEE ou territoires nationaux, et encore plus si on considère la protection des porte-avions, SLNE, Mistral, etc.
    Et tous les clients potentiels sur le marché international ont acheté le P-8. Donc développer un avion pour en avoir 10 (du côté allemand) au final c’est absurde.
    Et de la même manière, la France a décidé d’acheter des avions AWACS américains parce que le nombre rend un développement trop cher pour aucun réel bénéfice.
    3. Pour les hélicoptères lourds, n’oubliez pas qu’ils seront entièrement produits en Allemagne. Donc l’origine n’a pas vraiment de pertinence. Mais en plus, l’Allemagne a cherché à développer un hélicoptère lourd en Europe, et c’est la France qui a annulé le programme. C’est compréhensible, il n’y a rien à blâmer, mais ensuite, admettez quand même que développer un hélicoptère de cette taille est cher, et que la solution allemande est en réalité exactement celle que la France a cherché réaliser cette dernière décennie.
    4. Pour les hélicoptères de combat, il faut quand même mettre en avant le fait que le coût de cette modernisation est l’équivalent d’hélicoptères de combats neufs ! Et ce n’est qu’une modernisation. Et les hélicoptères neufs auraient les mêmes technologies.
    Alors, oui, chaque hélicoptère a ses propres caractéristiques, ses qualités, et le Tigre est bien conçu !
    Mais à choisir entre un appareil neuf pour 30 ans ou un appareil à mi-vie, et mettre le même investissement, lequel des 2 options est la plus intelligente?
    L’Allemagne a une stratégie qui diverge de la France dans sa politique d’achat. La France achète français, et se fiche de la concurrence, résultat, elle paie très très cher certains équipements. L’Allemagne met en concurrence localement et à l’étranger, et n’hésite pas à commander ailleurs si le prix se justifie. Et ensuite, elle n’hésite pas à commander et produire localement.
    Exemple, l’achat des Mowag Eagle IV et V au lieu des 4×4 AMPV développés en collaboration par KMW et Rheinmetall. Et la France de son côté, pour le même type de véhicule veut lancer un programme de développement.
    Mais pourquoi ne pas simplement mettre sur papier des caractéristiques, des besoins, et des obligations? Il y a suffisamment de concurrents sur le marché pour le VBAE non? (Arquus Scarabéé, le Hawkei de Thales, le Eagle V de Mowag, le LMV de Iveco, le Sherpa de Arquus, le JLTV et j’en oublie probablement).

    Maintenant, pour ce programme spécifiquement. Oui le Tigre est bon, mais sa disponibilité est mauvaise. Par contre, quand on parle de mauvaise disponibilité, dans tous les cas, il faut chercher à comprendre l’origine des problèmes. L’absence de pièces détachées semble être le principal problème. Y a-t-il autre chose? Je ne sais pas, donc je fais l’hypothèse que non.

    En termes d’armement et de versions, l’Allemagne et la France ont vraiment fait du n’importe quoi sur ce programme, et je dis bien les 2.
    1. pourquoi la France a développé 2 versions HAD et HAP? Pourquoi pas une seule version qui emporterait l’armement nécessaire à un moment voulu? Surtout pour ensuite les transformer tous en HAD.
    2. pourquoi la France n’a pas été intéressée par le viseur de mât qui est un avantage important en anti-char, mais aussi simplement en reconnaissance.
    3. pour l’armement, pourquoi l’Allemagne a choisi le Stinger plutôt que le Mistral?
    4. pour l’armement, surtout, pourquoi une telle variété de missiles et des retours en arrière, des nouveaux développements, etc?
    – pourquoi divers types de roquettes entre la version HAP et HAD? (68 et 70mm de fournisseurs différents)
    – missiles Hellfire pour la France et l’Australie
    – missiles HOT3 pour l’Allemagne (missile franco-allemand)
    – Espagne missile Spike israélien.
    – missiles PARS 3 LR pour l’Allemagne… Et ce missile était un programme commun, et la France a décidé de le quitter pour acheter américain (oups).
    – la France développe le missile MHT (haute trame) (ou Akeron LP) en ce moment pour les Tigre.

    Si je me focalise sur ces derniers, on peut noter un coût un peu absurde en développant et en se retirant du programme. Et en allant pas ensemble pour réduire les coûts comme prévu initialement.
    Coût?
    – PARS 3 LR, l’Allemagne en a commandé 680 pour € 380 millions, livrés dès 2012
    – PARS 3 LR exporté en Indonésie, 700 missiles pour €420 millions, dès 2018.
    – MHT, 500 missiles pour €700 millions commandés en 2020, production commencerait en 2026.
    On peut aussi mentionner le fait que MBDA a aussi le missile Brimstone, une version hélicoptères, et que chaque nation a développé le sien. Ils ont tous des capacités de pénétration supérieure à 1000m RHA, des charges tandem, capacités tir-et-oublie, ou alors d’annuler le tir, des trajectoires configurables, capacité d’attaquer depuis le haut, et tout ce qui concerne les tirs de cibles en mouvement, et l’intelligence artificielle dans la reconnaissance d’une cible et être capable de la suivre.
    Bref, il y a clairement une absurdité qui coûte. Et l’absurdité est commune. Qu’il y ait différentes charges au bout, mes méthodes de guidage pourraient être les mêmes. La propulsion aussi. Bref, travailler sur un missile commun, le faire évoluer serait plus intelligent !

    Pour le coût spécifique de cette modernisation de Tigre
    – 42 Tigre pour € 2.8 milliards, 66.66 millions par unité pour la France
    – 18 Tigre pour € 1.2 milliards, coût unitaire égal pour l’Espagne !
    Que comprend la modernisation?
    – modernisation communications + Liaison 16
    – système d’arme repensé
    – nouveau détecteur de départ de tir de missile + nouveau lance leurre Saphir M
    – nouvelle munition de 30mm
    – nouvelles roquettes de 70mm guidées avec diverses versions selon besoins
    – missiles Mistral 3 + MHT pour la France
    – inclure au programme Scorpion de gestion tactique du champ de bataille (équivalent espagnol aussi)
    – Galileo en plus du GPS + navigation inertielle
    – viseur de casque de Thales, nouvelle avionique
    – IFF installée par Indra
    – capacité de gérer des effecteurs

    Bref, un hélicoptère de combat moderne qui conserve ses qualités et qui se met à niveau pour le champ de bataille de demain. MAIS
    – le Tigre HAD, le plus cher a coûté € 37.2 millions par unité.
    – le programme a coûté € 6.898 milliards, et comprend l’achat des 40 HAP (36 transformés en HAD), 31 HAD, Et ce jusqu’à 2019.
    Et les HAD sont en service opérationnel depuis 2016, il y a 6 ans. Et maintenant il faut dépenser 2.8 milliards pour les remettre à jour à nouveau.

    Si vous ne voyez pas de problème dans ce programme, je ne peux pas vous aider.

    • Aymard de Ledonner dit :

      « rien n’empêchait la France de proposer l’équivalent de l’ASMPA » Mais cela a été tente a mots couverts par le président et publiquement. Les allemands, du temps de AKK, nous avaient directement envoyé promener, et sans mettre les formes.

    • Aramis dit :

      Sur le tigre d’accord.

      Mais « L’Allemagne a acheté le F-35 pour les missions de dissuasion nucléaire, rien n’empêchait la France de proposer l’équivalent de l’ASMPA avec les mêmes conditions d’utilisation que les USA. » Bien sur que non car ce que voulait les allemands c’est la B61. Pas autre chose. Et les US ne veulent l’adapter que sur leurs avions.

    • mich dit :

      bonjour ,petite coquille de votre part ,la France devait avoir deux versions HAP et HAC (avec viseur sur le mat) ,le HAD est surtout né d ‘un besoin pour l ‘export , pour le viseur sur rotor pas difficile de comprendre qu ‘il a moins d’ interet sauf pour le combat antichar pur en haute intensité , mission moins essentiel à la fin de la guerre froide , de plus le montage d’un gros viseur sur le rotor n ‘est pas forcement la panacée techniquement , l’apache a son radar sur le rotor .Pour les divers armement employé ce n ‘est pas vraiment un problemme surtout sur un appareil destiné à l’ export .Le principal probleme du Tigre c ‘est le parc produit , si on avait acheté comme prevu les quelques 400 unités prevues on n ‘est plus dans les même cout de gestion des equipements , là on se retrouve a faire de la haute couture sur un produit deja haut de gamme ,et cela coute cher c ‘est normal ,reste à voir jusqu’ a quand le jeu en vaut la chandelle ,pas facile dans les programmes d’armement qui touche à plusieurs thematiques sensibles.

    • Nike dit :

       » Pour les hélicoptères lourds, n’oubliez pas qu’ils seront entièrement produits en Allemagne. Donc l’origine n’a pas vraiment de pertinence. Mais en plus, l’Allemagne a cherché à développer un hélicoptère lourd en Europe, et c’est la France qui a annulé le programme… »
      Il paraît que le marché des plateformes pétrolières (pour la version civile) c’était effondré avec l’automatisation.

  30. adnstep dit :

    Si au moins cela faisait comprendre aux « élites » françaises germanophiles que seule compte « l’Allemagne au dessus de tout ».

  31. Lassithi dit :

    Au bal des cocus, la France reste la reine du parquet. Mais vice l’UE, IV Reich en fait.
    La cible du mk3 est minable, comme le nombre d’hélicoptères de l’Alat. A l’image du reste…

  32. sentinelle dit :

    1. la vulnérabilité des blindés , hélico , Himmars et fantassin équipés de missiles est totale dès qu’ils sont détectés, la haute intensité engendre des pertes c’est pas une victime de temps en temps , il faut obtenir la supériorité aérienne par les satellites, les avions et les drones sinon on ramasse dur. Rien de neuf !Pour les missiles se souvenir des moyens de leurrage et de destruction pour avion, hélico et blindés lourds.

  33. Maya dit :

    L’Allemagne est un caniche des yankees , rien à attendre d’ une coopération.

    • JC dit :

      L’Allemagne n’est le caniche d’aucun pays. Elle est seule au Monde et seuls ses intérêts comptent. Toutes ses alliances n’ont pour but que de consolider ces fameux intérêts. Le reste….

      • PK dit :

        C’est faux, eu égard à sa vassalité américaine.

        Mais on verra comment elle vont dépenser ses sous. Tant qu’elle continue d’acheter US, alors l’Allemagne ne sert pas ses intérêts (et c’est tant mieux pour la paix en Europe).

        • JC dit :

          l’Allemagne achète US pour la bonne raison qu’elle n’a pas chez elle d’équivalent. Pour ce faire il lui faudrait faire des alliances avec d’autres pays tout en étant leader  » maximo  » et en les vidant de leurs substances techniques. Les allemands adorent mettre en application les plans qu’ils élaborent. Contrairement à nous qui adorons les tirer sur la comète.

  34. Raphael dit :

    Les polonais serait certainement,plus fiable que les allemands. Les americains ne veulent pas d’une europe forte, et les allemands ne veulent qu’une allemagne dominatrice industriellement en europe.
    Il est temps de tirer les consequences de 40 années passées a l’ombre de ces gens là.

  35. Titi dit :

    Pas vraiment car pour l’Espagne ou l’Italie la France se comporte comme la première puissance d’Europe du sud , ce qu’on reproche aux allemands à l’échelle de toute l’Europe…

  36. Jabert dit :

    Bein en fait ce qui est surtout triste dans l’histoire ce n’est pas la décision allemande ni même son comportement global mais plutôt la soumission canichère de nos dirigeants. Moi c’est cela qui m’effraie et m’apitoie. Nos zélites ne sont même pas foutu d’avoir une vision stratégique de la France ni même d’être équipés d’une bonne paire entre les jambes (soit de couilles soit d’ovaires), ce sont des soumis miséreux que nous mettons en place « démocratiquement » et qui nous la mette bien profond, avec notre consentement. Le problème de la France est son peuple. L’Allemagne elle, elle déroule son projet tranquillou et on lui mange dans la main, pourquoi est ce qu’elle nous considérait comme partenaire.

  37. basstemp dit :

    C’est rigolo quand même de voir une nation qui a toujours fait savoir depuis 1945 puis moins mais quand meme après la réunification de 1989 , de voir une Allemagne qui a toujours fait savoir son inquiétude quand au très grand nombre de chars & blindés divers que possédaient l’URSS et aujourd’hui (certes en moins grand nombre mais tout de meme encore par milliers …) et se sachant pays « cible » et de passage pour une invasion de l’occident si les soviétiques a l’époque se décidaient a s’y résoudre … Pays qui a eu d’ailleurs une politique assez claire dans ses choix d’armement pour gérer ses angoisses envers la grande masse de chars russo-soviétiques par le passé : Jaguar et sa spécialisation de l’attaque au sol , Leopard 2 dans l’espoir d’une domination au sol avec un char ayant un ratio de Kill hautement favorable , Eurocopter Tigre … Et y a eu meme aussi des B61 soit des armes nucléaires US sous double clés pour rassurer Berlin qu’ils ont de quoi gérer une invasion massive via des chars soviétiques

    Et la tout d’un coup : Après des années d’une politique hautement cohérente avec une doctrine liée au fait que l’Allemagne dans un affrontement Est/Ouest subirait une invasion massive de chars et devait donc s’équiper comme il se doit pour pouvoir gérer ça , dans les possibilités techniques qui lui était permise après les traités de 1945 limitant ses possibilités de s’armer librement …

    Tout d’un coup ils nous sortent qu’ils ne financeront pas la modernisation d’un des pilliers de leur politique anti-chars , soit le passage au format MK3 de l’Eurocopter Tigre qui est pourtant l’un des engins les + efficace (si c’est pas le + efficace tout court …) dans la courte liste des piliers sur lesquels se reposaient cette politique historique … Ouais , Ok … Paye ta cohérence quand meme

    Au de la du ridicule, une telle décision ne peut avoir au final que des raisons politiques et notamment de politique étrangère qui pourrait expliquer pourquoi cette pantalonade ? Des raisons qui seraient en fort lien avec l’intérêt financier allemand et sa situation confortable liée au déploiement de 30 000 soldats US sur son territoire et avec pas mal de matos … Qui donne le sentiment que le pilier anti-char des années 2020 ne serait pas un « armement » mais tout simplement un pays : Les USA

    Et pour caresser dans le sens du poil ce « pays » : Rien de tel que de dénigrer votre propre armement (l’hélicopter Tigre) quand bien même vos ingénieurs allemands ont planché dessus en collaboration avec ceux français , pour très probablement dans le bordel ambiant : Favoriser l’idée d’acquérir le H64 américain … Comme c’est subtil ! Comme c’est hautement surprenant ! J’en suis tout esgourdit d’être tout ouïe la

    La bonne blague -__-

  38. Géo l'ignare dit :

    La coopération franco-allemande… Divorce annoncé
    Alain Juillet reçoit Caroline Galactéros, fondatrice et présidente du Think-tank Géopragma, pour parler de l’échec des différents projets franco-allemand
    https://youtu.be/2AyPRu139Hs

  39. Parabellum dit :

    Il est temps de revoir notre stratégie et développer nos outils de combat moderne en solo.je me souviens des réticences allemandes contre les Pluton et hades … ils avaient peur de notre capacité atomique mais dépendent des bombes us…oublions cette lubie et qu ils se demerdent avec les russes …construisons nos missiles et drones pour la façade sud et zée et ajoutons un ou deux sna .

  40. azer dit :

    Ca fait 15 ans que francois Asselineau dénonce cette arnaque européïste et cette escroquerie d’axe franco-allemand, l’Allemagne n’étant qu’une succursale de la CIA, cette dernière ayant recyclée les néo nazis. Mais le fanatisme mondialiste est au dessus des intérêts de l’état et c’est normal puisque les mondialistes veulent tuer les états nations, donc leur défense. On voit le résultat depuis 50 ans dans l’armée française et ses 4 jours d’autonomie…..sans parler des gamelins de plateaux télés comme le dit xavier Moreau, tous au service de washington !

  41. Mitridate dit :

    Je decouvre que l’Allemagne tirera profit( industriel et technologique) du Tigre malgré la decision teutonique de s’approvisionner sous parapluie americain ( Comme le gaz russe, les allemand comprendront que le parapluie US peut faire  » pschitt ») . C’est révoltant. J’appelle de mes voeux mes compatriotes à s’affranchir le plus souvent possible des produits germaniques: voitures, appareils domestiques , nourriture …