Otan : Les quatre Mirage 2000-5 français déployés ont Estonie ont eu une activité soutenue

Au regard du contexte actuel, marqué par la guerre en Ukraine, on aurait pu s’attendre à une activité des forces aériennes russes beaucoup plus soutenue que par le passé aux abords de l’espace aérien de l’Estonie. Et cela d’autant plus que, durant ces derniers mois, Moscou a lancé plusieurs exercices importants dans la région, en s’appuyant notamment sur ses capacités militaires déployées à Kaliningrad.

Seulement, au regard du bilan de la mission de police du ciel conduite le 15 mars et le 1er août par quatre Mirage 2000-5 du Groupe de chasse 1/2 « Cigognes » depuis Ämari, en Estonie, il n’en a apparemment rien été.

Ainsi, en 2016, les quatre Mirage 2000-5 envoyés en Lituanie au titre de la mission Baltic Air Policing, menée sous la bannière de l’Otan, avaient effectué 23 décollages sur alerte [ou « Alpha Scramble »] pour intercepter des avions russes évoluant près de l’espace aérien des pays baltes avec leur transpondeur éteint et sans avoir déposé préalablement de plan de vol. Au cours de ce déploiement de quatre mois, les aviateurs français totalisèrent 400 heures de vol et 140 vols d’entraînement.

En 2018, lors d’un nouveau déploiement dans la région de la Baltique, cette fois Ämari, les quatre Mirage 2000-5 des « Cigognes » réalisèrent 23 décollage sur alerte pour intercepter 29 avions militaires russes. « Aucune violation de l’espace aérien des pays baltes n’a été constaté », avait souligné, à l’époque, le ministère des Armées, sans préciser le nombre d’heures de vol effectuées lors de cette mission de quatre mois. Cependant, il avait souligné la participation des chasseurs français aux exercice BALTOPS et Ramstein Alloy.

Deux ans plus tard, de retour à Ämari, l’activité des quatre Mirage 2000-5 avait été visiblement plus soutenue, avec 684 heures de vol en 479 sorties. Cependant, le nombre de décollages sur alerte pour intercepter des aéronefs russes s’était élevé à une quinzaine.

« En quatre mois, nous avons effectué une quinzaine de vols sur alerte », avait en effet indiqué le colonel « Joan », chef du détachement français, à l’AFP. Et aucun incident ne fut signalé. Les pilotes russes sont « de grands professionnels », qui viennent « voir où sont les bornes », avait-il dit…

En réalité, l’attitude des pilotes russes varie selon les cas… Quand ils sont « chassés », les choses se passent bien… En revanche, quand il s’agit d’intercepter des avions de renseignement de l’Otan, leur comportement est tout autre, notamment quand ils sont aux prises avec des aéronefs américains, le Pentagone ayant, à plusieurs reprises, dénoncé des interceptions « dangereuses » et non « professionnelles ».

Quoi qu’il en soit, et comme l’avait expliqué un officier du 1/2 Cigognes en 2018, les interceptions d’avions russe dans le cadre des missions de police du ciel sont aussi l’occasion de faire du renseignement. « En vol, on fait des prises de vue pour recenser les aéronefs, leur équipement. On a aussi une caméra de sport avec nous, pour analyser le comportement de l’avion », avait-il confié.

Lors du dernier mandat qu’il vient d’achever en Estonie au titre de l’enhanced Air Policing [eAP] de l’Otan, le détachement des « Cigognes » a effectué, avec ses quatre Mirage 2000-5, 180 sorties [avec deux avions à chaque fois, nldr] pour un total de 800 heures de vol. Et il a assuré 20 « Alpha Scramble », soit un chiffre dans la moyenne de ses trois précédents déploiements, qui furent plus courts de deux semaines.

En revanche, cette hausse des heures de vol effectuées s’explique par la fréquence des vols d’entraînement interalliés [90 au total], lors, notamment, des exercices « RAMSTEIN ALLOY 22 » et « HEDGEHOG », ainsi que par sorties réalisées dans le cadre du dispositif enhanced Vigilance Activities [eVA] de l’Otan et les vols de surveillance aux frontières.

« Les Mirage 2000-5F ont également renforcé le dispositif Otan d’enhanced Vigilance Activities sur le flanc oriental de l’Europe. À ce titre, ils ont réalisé une quarantaine de missions de surveillance et de défense aérienne des espaces aériens polonais et baltes. Effectués deux fois par semaine, ces vols étaient planifiés avec une coordination étroite entre la France et l’Alliance atlantique », a ainsi précisé le ministère des Armées.

Le 1er août, les Mirage 2000-5 français ont été relevés par cinq Eurofighter EF-2000 de la Luftwaffe [plus un autre mis en réserve en Allemagne]. Le détachement allemand aura été vite mis dans l’ambiance, avec un premier « Alpha Scramble » pour intercepter un avion russe, en l’occurrence un A-26 « Curl ».

Actuellement, le dispositif aérien de l’Otan pour la région de la Baltique reponse donc sur ces cinq Eurofighter EF-2000 allemand [temporairement renforcés par des EF-2000 espagnols à la mi-août] ainsi que quatre JAS-39 hongrois basés en Lituanie et quatre Eurofighter italiens, déployés à Malbork, en Pologne.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

44 contributions

  1. Clavier dit :

    Typhoon remplaçant les Mirage, fort bien …..Chacun son tour d’user personnel et matériel ……..sans oublier qu’il y a aussi une limite de péremption en heures de vol sur les missiles emportés…!

    • vno dit :

      Les missiles IR Magic II concernés ne sont plus en service normalement ? D’où le retrait du service des 2000 C. Une histoire de gaz emporté en interne missile pour le refroidisseur de la tête IR, sauf erreur de ma part. Les Mistral initiaux étaient basés sur la même techno je crois.

  2. Sylvain (aussi) dit :

    Dans votre troisième paragraphe vous précisez que les avions russes volaient « transpondeurs éteints ». Quel est le juge-arbitre en la matière ? Car si je me fie au seul Flight Radar 24 (la version gratuite directement accessible) les avions de chasse français n’apparaissent jamais, ni même sur le territoire national. Personnellement j’en déduis que les avions de chasse français volent eux aussi transpondeurs éteints. De même les Espagnols, les Portugais, les Italiens, les Belges, les Allemands … Qu’en est-il réellement de ces transpondeurs éteints ?

    • tschok dit :

      @Sylvain,

      C’est un dispositif qui est conçu pour être vu et pour se faire voir. C’est un concept qui repose sur une idée d’intelligence collective. De collaboration. De bien commun.

      Vous connaissez un système très proche, avec votre bagnole et ses lumières.

      Parlez-nous en.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Transpondeurs êteints + pas de plan de vol déposé + dans la zone d’identification…….

    • vrai_chasseur dit :

      @sylvain
      Les codes transpondeurs civils et militaires sont différents.
      Des sites comme FR24 ne décodent que les codes civils et ne « voient’ donc pas les aéronefs militaires en vol sauf si ceux-ci émettent également leur code transpondeur civil. C’est le cas lorsque ces appareils militaires empruntent les couloirs aériens commerciaux en circulation aérienne générale.
      NB de la part d’un appareil militaire, émettre le code civil de son transpondeur afin d’être délibérément identifié par tous, peut être aussi une action de communication. C’est quasi-systématiquement le cas pour les avions ravitailleurs et les aéronefs de reco, par ex. le drone Global Hawk US qui tourne actuellement au-dessus de la Mer Noire. C’est alors l’équivalent d’un ‘Show of Force’ dans le jargon OTAN, pour dire : on vous surveille et on a des chasseurs en vol dans le coin.

    • themistocles dit :

      Les transpondeurs russes ne sont pas décodés par les radars civils. Par ailleurs les aeronefs militaires ne sont jamais obligés d`avoir leur transpondeur sur « ON ». Par commodité pour la gestion du trafic aerien, y compris par les militaires, la plupart l`utilisent.

  3. Stephane dit :

    Sur le territoire français aucun avion français volent transporteur éteint.

    • tschok dit :

      Mouarf!

      Si vous vous imaginez voler dans un environnement aérien où tous les trucs qui volent vous disent « j’existe, je suis là, je vais là, ma trajectoire c’est ça, mon altitude c’est ça, mon plan de vol c’est ça, je suis tel aéronef, mon manifeste c’est ça, et j’ai tout bien vérifié avant de décoller, et je me plie scrupuleusement aux lois des territoires que je survole », alors vous vivez dans un monde où il n’y a pas d’accident aérien.

      Et un transpondeur, ça coûte une blinde. Quand vous en avez un, vous ne vous prenez pas pour James Bond. Vous l’allumez.

      • vascocap dit :

        Encore un expert, vous devriez aller sur LCI ou BFMTV ils en ont plein des comme vous…

        • lgbtqi+ dit :

          vous n’avez trouvé de créneau personnel que sur russia one ?

    • themistocles dit :

      Si,si… Ce n`est jamais obligatoire pour un aeronef miitaire.

  4. Coléo91 dit :

    Les avions militaires francais volent avec un code transpondeur qui n’est pas « décodé » par les moyens civils dont ceux utilisés par FR24 lors des vols type COM (circulation opérationnelle militaire)
    Ils ne sont visibles sur FR24 avec le transpondeur décodé que lorsqu’ils sont en vol type CAG (Circulation aérienne Générale)

    • dompal dit :

      @Coléo91,
      Apparemment cela concerne aussi les hélicos de la GN qui n’apparaissent pas sur FR24, pas plus que certains hélicos ‘de travail’, ou bien il y a une option que j’ai oublié de cocher ?

      • Paddybus dit :

        Tous les aéronefs militaires ou étatiques sont gérés par le contrôle aérien militaire et ne sont pas déclarés sur le contrôle civil…

        • dompal dit :

          @Paddybus,
          Ok pour les hélicos de la GN mais qu’en est-il pour les hélicos de travail, les Dragon et le SAMU…..et croyez-moi, il y en a un sacré paquet qui volent en montagne en ce moment…..???

  5. Bench dit :

    @Sylvain: je ne sais pas quelle est la politique française en la matière, mais sur ADS-B Exchange également, les français apparaissent rarement au dessus du territoire. Seulement quelquefois un Rafale de Marsan volant pour la DGA, ou un ATL2 de Lann Bihoué, des A400,les Dragons de la Protection Civile et des vols école, PC-21, A Jet. Par contre on voit très souvent les F16 belges et néerlandais, les Typhoon anglais, et des F15 Us basés en Angleterre. Et aussi la plupart des vols recco et les tankers aux abords de l’Ukraine.

  6. Frédéric dit :

    Pour rappel, au 13 juillet, pour le territoire français, 101 décollages de la permanence opérationnelle pour 109 violations de l’espace aérien, dixit Thierry Burkhard, chef d’état-major des Armées a l’assemblée nationale.

  7. jp dit :

    ca fait longtemps, Je pense qu’on aurait du faire un « rafale lite » mono réacteur avec un M88 9T, il faut revoir l’aérodynamique, pour remplacer le Mirage 2000, pour des usage air air et de défense aérienne. les mirages vont disparaitre, on a besoin d’un avion léger de second rang. le M2000 remplit bien son role en complément du rafale, mais il va bientôt terminer sa carrière. le rafale est un peu overkill.

  8. Guillotin dit :

    Le meilleur moyen de se tenir au courant de l’activité des avions militaires et notamment des avions de combat, c’est encore la radio. Il faut avoir un équipement correct, une bonne antenne bien placée, et surtout les connaissances nécessaires pour utiliser tout cela de façon efficace.
    Car le trafic aérien militaire est complexe, avec différentes zones, centres de contrôle etc, et on ne peut pas suivre tout cela par hasard. C’est donc un « loisir » de spécialistes et qui reste très confidentiel en France, heureusement d’ailleurs quand on constate le nombre de gens qui mélangent tout, qui interprètent mal, qui concluent sans savoir et qui n’ont tout simplement pas le minimum de connaissances et de rigueur nécessaires.
    Suivre notamment les avions de combat et des missions de Défense Aérienne, voire d’interception réelle, n’est pas à la portée de n’importe qui et c’est tant mieux.
    Les avions détachés en Estonie auraient été bien plus utiles à protéger l’espace aérien français et à s’y entraîner : nous perdons des heures de vol et des moyens importants à cause ne nos obligations otanesques, qui nous privent de souveraineté nationale en plus .

    • Bench dit :

      @Guillotin: « Les avions détachés en Estonie auraient été bien plus utiles à protéger l’espace aérien français et à s’y entraîner : nous perdons des heures de vol et des moyens importants à cause ne nos obligations otanesques, qui nous privent de souveraineté nationale en plus . »
      Et alors, pourquoi s’en plaindre? Ne mélangeons pas tout. Il reste des aéronefs sur le territoire national et la PO ça existe il me semble.
      Je ne vois pas en quoi non plus, quatre avions détachés en Estonie feraient perdre des heures de vols aux aviateurs. Qu’ils décollent sur alerte en France ou en Estonie, le résultat sur le plan entrainement sera le même. Avec tout de même une différence notoire, ce n’est pas tous les jours qu’au dessus du territoire métropolitain qu’ils auraient l’opportunité d’intercepter des aéronefs russes et faire du renseignement utile.
      Quant à une supposée perte de souveraineté nationale, il me semble avoir lu dans l’article que « ces vols étaient planifiés avec une coordination étroite entre la France et l’Alliance atlantique ». Polémique inutile donc.

      • Guillotin dit :

        @ Bench : vous n’avez toujours pas intégré que c’est cette coordination avec l’Alliance Atlantique qui est une perte de souveraineté nationale: nous ne sommes pas libres de faire ce que nous voulons, nous devons demander l’autorisation, nous devons en référer etc.. bref, le patron, ce n’est pas nous .
        Il y a deux sortes d’être humains ( et d’animaux, d’ailleurs ) les soumis, et les autres.

        • Bench dit :

          @Guillotin: vous me faite marrer avec votre perte de souveraineté nationale Guitou. J’imagine que pour vous la dissuasion française est aussi aux ordres de Washington.
          Vous pleurez sur cette supposée perte de souveraineté mais vous vivez à l’étranger les trois quarts de l’année. Ce que vous ne supportez pas en fait c’est que la France ait réintégré l’Otan, y agisse en coalition avec les autres pays membres, y ait, ne vous en déplaise, des pouvoirs de décision (exemple, le poste de commandant adjoint du MARCOM à Northwood est occupé par un français depuis dix ans) . Alliance ne signifie pas soumission systématique contrairement à ce que vous semblez penser. C’est sur qu’en face russes et chinois agissent seuls et pour l’instant, du moins en ce qui concerne les russes, ça ne donne pas de résultats très probants.
          Et de grâce, épargnez nous votre couplet sur la soumission, parce que vous êtes le parfait représentant du type admiratif et soumis à ces idéologies guerrières et expansionnistes de type chinoises, russes et nord coréennes. Quoique pour les nord coréens je ne suis pas sur qu’ils aient vraiment l’intention de sortir de leur pays bunker pour aller envahir leurs voisins. Mais sait on jamais…..

        • lgbtqi+ dit :

          Et il y a une sous-catégorie dans les soumis, à laquelle vous appartenez, et que vous revendiquez par un de vos multiples anciens pseudos.

    • lgbtqi+ dit :

      Je me permets de me citer :

      lgbtqi+
      5 août 2022 à 1:50

      « l’Alliance atlantique, qui reste la « clé de voûte de notre défense collective », a dit le CEMA »

      Ce qui permet de comprendre l’acharnement hostile d’une clique d’intervenants en ces lieux.

    • lgbtqi+ dit :

      Cela doit motiver certains services spécialisés, en certains endroits, vis à vis de certains profils. Qui en plus ont des allégeances manifestes pour les pays qui nous sont hostiles.

      • Carin dit :

        @lgbtqi+
        Bien gentille maîtresse de répondre à cet énergumène, qui n’est même pas capable de mesurer l’exact sens du mot
        « soumission ».

  9. Sylvain (aussi) dit :

    coléo91 ….. merci pour l »explication de cette invisibilité… frustrante. Il ressort donc qu’au sein de l’OTAN les doctrines en la matière sont différentes car dans le ciel britannique, comme le dit Bench, on aperçoit effectivement Typhoon et F15 ainsi que des bataillons d’avions d’entraînement. De même, je me souviens que lors de l’évacuation de Kaboul les avions OTAN (turcs, néderlandais, belges, espagnols,allemands, britanniques et U.S. étaient clairement dans le ciel afghan, mais personnellement je n’ai jamais vu les indicatifs français. Pourtant l’Armée de l’Air y était largement présente …

    • Guillotin dit :

      @ Sylvain (aussi) : tout cela reste théorique et nous sommes en temps de paix . Ceux qui se montrent en ADS-B, c’est seulement car ils le veulent bien, on les laisse faire, et ils n’ont qu’un interrupteur à actionner pour disparaître aux yeux civils ..et ils le font ..même en GB, Allemagne, , Pays bas ou ailleurs, ils ne laissent voir que ce qu’ils veulent bien, et qui n’est que la partie visible d’un iceberg. Ils le font aussi souvent par pure manipulation ( ne montrant ce qu’ils veulent bien pendant les exercices  » Poker » par exemple) et en jouant avec les codes et indicatifs…après des années de comparaison des deux systèmes, je reste résolument favorable à la radio, au niveau local évidemment, vu la portée radio en VHF et surtout en UHF. l’ADS-B ne donne qu’une vision très partielle de ce qui peut se passer..

  10. Thierry (le plus ancien) dit :

    Cela confirme le fait que l’absence d’avion au défilé aérien à Moscou lors de la commémoration de la victoire de 1945 n’était pas causé par une prétendu mauvaise météo mais bien par un manque d’avions à cause des pertes durant la guerre en Ukraine

    https://www.leparisien.fr/international/commemoration-du-9-mai-a-moscou-le-defile-aerien-russe-a-t-il-vraiment-ete-annule-a-cause-de-la-meteo-09-05-2022-FNA6OX5CNBC25IUHECEIJ4IGAI.php

    Les sanctions économique ont aussi prélevé leur part, on sait que le gouvernement russe vient d’autoriser l’aviation civil (qui a saisi des Airbus et Boeing) à utiliser 25% de ces appareils comme réservoir de pièce détachés.

    On peut en déduire que l’aviation de guerre russe est pour sa majorité sur le banc de touche, inutilisable ou indisponible, et ça ne peut que s’aggraver. Si même la France qui vole à l’économie peut déployer plus d’avions que les russes sur leur propre frontière c’est dire dans quel pétrin ils se trouvent.

    • Calcul rénal dit :

      Bon alors pas d’inquietude , si en plus d’etre mauvais il n’y en a plus?

    • VinceToto dit :

      Il y a des répétitions avant les défilés, et il y a eu une répétition pour le défilé aérien le 4 Mai 2022 à Moscow: https://youtu.be/MZmVAmSC3AA
      A 01:57 dans la vidéo, vous voyez le Z formé par des Mig-29?
      Etc., etc. .

      • Thierry (le plus ancien) dit :

        je suis toujours de bonne volonté à croire ce qu’on me dit ce qui ne m’empêche pas de vérifier, surtout que Ria Novosti n’est pas une référence en terme de vérité et il y a quand même un détail qui me titille, sur ce ce site :

        https://english.news.cn/20220507/a2d435b7b5684bb389e0f068cf85f610/c.html

        on voit bien la formation de Mig 29 faisant leur Z mais le ciel n’est pas du tout le même, dans votre vidéo il y a des nuages bien dessiné dans le ciel en alternance de ciel bleu et dans cette photo on voit un ciel tout bleu légèrement voilé de blanc.

        Il se pourrait bien que cette soi-disant répétition ait eu lieu à une autre période, peut-être en début d’invasion vers février-mars comme démonstration de puissance, voir un montage avec une poignée d’avions tournant en boucle;

    • Tulio dit :

      Les Russes auraient donc perdu des avions durant la guerre en Ukraine ? Ils n’en auraient plus, d’après BFM ! Mais de toute façon, ils sont tellement mauvais qu’ils n’auraient pas pu décoller !

  11. lym dit :

    L’attitude des pilotes russes varierait selon qu’ils ont un pointu armé en face ou un inoffensif (autant qu’attentif, certes) observateur faisant une cible digne d’une vache dans un couloir? A l’image de tout un pays que seul le rapport de force dissuade de faire ses saloperies en multi-récidive, en fait…

    • bullnar dit :

      un missile AA pour 2mirages… c est pour ca qu ils sont pros les russes en fait ils sont polis avec les « gentils » qui autant pros qu ils peuvent l etre doivent aligner les petits bras que leurs donnent les politiques et les etoilés qui ne cherchent que… l etoile suivante..