La France ne participera pas au projet européen d’intercepteur endo-atmosphérique de missiles hypersoniques

En novembre 2019, MBDA s’était réjoui d’avoir été désigné « coordinateur » de l’ambitieux programme européen TWISTER [Timely Warning and Interception with Space-based TheatER surveillance] qui, retenu au titre de la Coopération structurée permanente [CSP ou PESCO], visait à mettre au point un système anti-missile reposant notamment sur un intercepteur multi-rôle endo-atmosphérique. Il s’agissait de disposer, à terme, de moyens permettant de contrer des menaces qualifiées alors d’émergentes, comme les missiles hypersoniques.

Avec la France aux manettes et la participation de l’Allemagne, de l’Espagne, de la Finlande, de l’Italie et des Pays-Bas, ce projet se proposait ainsi de « renforcer la capacité des Européens à mieux détecter, suivre et contrer ces menaces grâce à une combinaison de capacités améliorées d’alerte précoce spatiale et d’intercepteurs endo-atmosphériques » tout en confortant la « capacité autonome de l’Europe à contribuer à la défense antimissile balistique de l’Otan ».

Dans l’édition 2021 de son Document de référence de l’orientation de l’innovation de défense [DrOID], l’Agence de l’Innovation de Défense [AID] avait souligné l’importance de TWISTER, en expliquant que ce programme reposerait en particulier sur une « composante spatiale d’alerte et une capacité d’intercepteur endoatmosphérique ».

Or, en juin 2021, au titre du Programme européen de développement de l’industrie de défense [PEDID ou EDIDP], la coordination des travaux relatifs à la composante spatiale d’alerte avancée fut confiée par la Commission européenne au groupe allemand OHB, dans le cadre du projet « ODIN’S EYE » [multinatiOnal Development INitiative for a Space-based missilE earlY-warning architecturE].

Bénéficiant d’une enveloppe d’environ 7,8 millions d’euros et devant durer 24 mois, ce projet consiste plus précisément à préparer le développement d’une capacité de détection des missiles balistiques et hypersoniques ainsi que des lanceurs civils depuis l’espace dans le cadre d’une défense antimissile européenne. La France y est représentée par l’ONERA, ArianeGroup SAS, Airbus Defence & Space SAS, Thales LAS France SAS et Thales Alenia Space France SAS. Ce projet réunit également l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la Grèce, l’Italie, la Lituanie, les Pays-Bas et la Pologne.

Puis, en novembre de la même année, MBDA annonça l’ouverture d’un bureau permanent à Bruxelles afin de renforcer sa « présence au plus près des institutions de l’Union européenne [UE] et de l’Otan » pour mieux soutenir « leurs initiatives visant à renforcer la coopération européenne en matière de défense », dont TWISTER.

Seulement, la semaine passée, et cette fois au titre du Fonds européen de Défense [FEDef], la Commission européenne a lancé le projet « European Hypersonic Defence Interceptor » [EU HYDEF], qui doit donner lieu à un « démonstrateur d’intercepteur européen endoatmosphérique pour contrer les menaces post 2035 ». Et donc les missiles hypersoniques.

Avec son expérience en la matière, son projet Aquila, qui fédère la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Italie, et son rôle dans TWISTER, on pouvait penser que MBDA avait toutes les cartes en main pour mener à bien ce programme, doté de 110 millions d’euros. Il n’en a rien été, la Commision européenne ayant confié la coordination d’EU HYDEF au groupe espagnol SENER Aeroespacial, dont les références dans le domaine de la défense antimissile et du vol hypersonique ne sautent pourtant pas aux yeux…

Dans sa notice explicative, la Commission européenne précise que EU HYDEF est lié au projet TWISTER. Reste qu’aucune entreprise française n’y est impliquée… En revanche, il réunit, outre l’Espagne, l’Allemagne [avec Diehl Defence], la Belgique, la Norvège [qui n’est pas membre de l’UE, ndlr], la Pologne, la République tchèque et la Suède. En résumé, le seul pays européen qui développe des armes hypersoniques [missile ASN4G et planeur V-MAX, sans oublier les missiles balistiques M51] ne prendra pas part à un projet consistant à développer un missile intercepteur contre ce type de menace.

Selon La Tribune, qui cite plusieurs sources à Bruxelles, les Français auraient été « trop sûrs d’eux » dans cette affaire et « pas assez à l’écoute » face à la concurrence emmenée par SENER Aeroespacial, qui « a joué à fond le jeu du processus compétitif de la Commission », quitte, sans doute, à en promettre beaucoup trop… En outre, souligne l’hebdomadaire, il n’y a « aucun repêchage possible » pour MBDA.

Cela étant, si le DrOID 2021 évoquait le projet TWISTER, la version de 2022 n’en dit pas un mot. S’agissant de « l’alerte avancée, les travaux concernent la valorisation des acquis, la poursuite des travaux de caractérisation de la menace, ainsi que l’étude de l’architecture d’un système d’alerte avancée et la recherche de solutions modulaires pour la désignation depuis le sol de cibles balistiques au système SAMP/T [Sol-Air Moyenne Portée / Terrestre]. Les travaux relatifs à l’obtention in fine d’une capacité d’alerte avancée spatiale, recherchée à l’échelle européenne, est portée par le domaine ‘espace' », y lit-on au chapitre « protection et surveillance », lequel met l’accent sur la levée de risques liés « aux missiles surface-air futurs ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

166 contributions

  1. wololo dit :

    C’est plutôt une bonne nouvelle.

    • HMX dit :

      Pas sûr que ce soit une bonne nouvelle. Mais ce n’est probablement pas un drame non plus.

      j’avoue avoir du mal à comprendre la logique et l’articulation, entre :
      – Le programme TWISTER mené dans le cadre de la « Coopération Structurée Permanente » de l’UE, qui vise a priori un système anti missile hypersonique « complet » (détection et interception),
      – Le programme ODIN’S EYE mené dans le cadre du Programme Européen de Développement de l’Industrie de Défense [PEDID ou EDIDP], financé toujours par l’UE, qui vise spécifiquement à créer une composante spatiale d’alerte avancée (donc qui empiète potentiellement sur le périmètre de TWISTER, au moins en partie…),
      – Le programme EU HYDEF mené dans le cadre et avec le financement du Fonds Européen de Défense (FEDef) de cette même UE… qui vise cette fois à développer un intercepteur endo-atmsophérique contre les menaces hypersoniques (qui empiète donc clairement sur le périmètre de TWISTER).

      Où est la logique ??? Pourquoi une telle multiplication des programmes, dispositifs, et donc un tel éparpillement des moyens ? Si le souhait de l’UE était de financer des projets concurrents pour stimuler les entreprises européenne du secteur, alors autant aller jusqu’au bout des choses et mener des appels d’offre à l’américaine, en sélectionnant et en finançant 2 ou 3 projets allant jusqu’au démonstrateur, puis en retenant le meilleur au vu du coût et des performances. Au lieu de ça, on lance par petits bouts des programmes concurrents, et on sélectionne des acteurs différents, sans perspectives claires de commandes à la clé (puisque in fine, ce sont les Etats européens qui commanderont, ou pas, ces systèmes…)

      Quant à l’éviction des intérêts français et de MBDA de ce dernier programme, c’est évidemment une gifle surprenante et très malvenue, et qui en dit long sur la façon dont fonctionne la commission européenne et ses appels d’offre où il suffit visiblement que n’importe qui promette n’importe quoi, au prix le plus bas, pour remporter la victoire sur un tableau Excel… Reste que compte tenu de l’enchevêtrement inextricable de tous ces dispositifs, MBDA peut sans doute se passer du programme EU HYDEF, étant donné que l’entreprise travaille déjà sur le projet TWISTER depuis fin 2019 pour faire sensiblement la même chose… Face à ce qu’il convient désormais d’appeler des concurrents, la meilleure réponse consistera donc pour MBDA à sortir rapidement des études et du virtuel, pour sortir les premières « briques » du démonstrateur de TWISTER. Et ça tombe bien, parce que le besoin opérationnel n’a jamais été aussi urgent…

      • HMX dit :

        Puisque le sujet porte sur la défense anti-missile hypersoniques, quelques réflexions :

        On notera que les efforts européens semblent à l’heure actuelle exclusivement se tourner vers :
        – une composante spatiale pour l’alerte et la détection (TWISTER, ODIN’S EYE)
        – une composante missile pour l’interception (TWISTER, EU HYDEF).

        On espère évidemment que ces efforts porteront leurs fruits, et accoucheront d’un ou plusieurs systèmes de missiles efficaces contre la menace des missiles balistiques et hypersoniques (planeurs et missiles de croisière). Toutefois, on ne peut s’empêcher de se demander s’il ne faudrait pas élargir un peu la réflexion sur les capacités anti-hypersoniques :

        –> Sur la détection :
        plusieurs puissances spatiales disposent dès à présent des moyens de détruire des satellites en orbite basse. Ces puissances sont justement celles qui possèdent ou développent des capacités hypersoniques. Dès lors, il semble indispensable :
        – soit de protéger avec des moyens particuliers les satellites du futur système de détection (micro-satellites de défense rapprochée, capacité à réaliser des manœuvres évasives, réflecteurs anti-lasers, bouclier anti-débris…)
        – Soit de placer des capteurs (radars et optiques) dans la stratosphère, en complément ou à la place des moyens spatiaux. Ces capteurs pourraient par exemple être installés sur des ballons ou dirigeables stratosphériques reliés au sol par un câble, ou autonomes avec des moteurs leur permettant de tenir leur position sur une très longue durée.

        –> Sur l’interception :
        Les missiles ne sont probablement pas la panacée. A supposer qu’on parvienne à développer un intercepteur TWISTER avec un très fort taux d’efficacité, les silos à missiles ne sont pas alimentables à l’infini, et les moyens financiers non plus compte tenu du coût exorbitant de ces bijoux de technologie. Face à une attaque hypersonique saturante, incluant éventuellement un grand nombre de leurres, les missiles ne seront jamais disponibles en quantité suffisante et les silos seront vides en quelques secondes. D’où l’intérêt de développer une capacité d’interception par laser de puissance aéroporté, capable d’interceptions multiples à faible coût :

        – soit dans l’espace, sur satellite : projet ambitieux et probablement très coûteux, à dimension planétaire, qui lancera une course aux armements rappelant la « guerre des étoiles » de la guerre froide. Avec le risque que les satellites en question soient détruits par les puissances qui en ont les moyens dès le début des hostilités.
        – soit sur des dirigeables stratosphériques, à plus de 18km d’altitude, au dessus de la couche nuageuse, pour bénéficier d’une visibilité de plus de 600 kilomètres, propice à l’utilisation du laser. Ces dirigeables auraient l’avantage d’être (relativement) peu coûteux, de disposer d’une très grande autonomie et d’une bonne capacité d’emport : indispensable compte tenu du poids probable d’un système d’interception laser de forte puissance.

        Dans cette hypothèse, les principaux challenges consisteraient à concevoir :
        – Le dirigeable stratosphérique lui même : challenge important car un tel engin n’existe pas à l’heure actuelle, avec des défis notamment sur la partie motorisation et résistance de la structure dans les conditions connues à cette altitude (vents cisaillant, rayonnement solaire…)
        – Le laser embarqué lui même, et ses moyens d’acquisition de cible,
        – Les liaisons de données avec le sol et avec les autres ballons/dirigeables porteurs de capteurs : filaires, optiques, satellites, radio sécurisées, quantiques… dans tous les cas, la sécurisation maximale, et la redondance devront être recherchées.
        – L’alimentation électrique du laser : voir si une alimentation embarquée est techniquement envisageable en terme de compacité, de poids et de puissance délivrée. Au risque de faire hurler, le nucléaire serait a priori une solution idéale, résolvant le problème de l’alimentation, à la fois du laser et de la motorisation… Ou alors, voir si une alimentation par câble depuis une génératrice au sol est jugée préférable.
        – L’autodéfense du dirigeable : potentiellement vulnérable face à des missiles sol-air ou air-air à longue portée (quoique le laser pourrait potentiellement détruire un aéronef à haute altitude…), le dirigeable devra être envisagé comme étant la couche haute d’un système multicouche, comprenant des moyens de défense sol/air à longue/moyenne/courte portée pour le prémunir de ces menaces.

        A la clé, un système soutenable techniquement et financièrement sur la durée (comparé à un anti-missile sur base intercepteur), capable de contrer des attaques saturantes, de protéger une vaste zone géographique à l’échelle d’un pays, d’un continent, ou d’une force navale, et d’être déployable sous court préavis.

        Dans tous les cas, et sans nier l’intérêt du programme TWISTER qui pourrait être complémentaire à un système laser, il semble essentiel de ne pas s’enfermer dans le « tout missile » en matière de défense contre les menaces hypersoniques…

      • Sorensen dit :

        TWISTER est un programme structuré qui dépend d’autre programmes, eux-mêmes structurés ou pas -c’est ce qu’est un programme structuré-.
        Parce que structuré, l’ensemble des capacités devant être développées pour un programme ont un développement autonome, capable de projeter d’autres projets ou évolutions au sein ou hors d’autres programmes. Chaque capacité est un noyau qui peut se lier avec d’autres noyaux.
        ODIN’S EYE a largement été soutenu par la DGA, par exemple, parce que le nœud détection de TWISTER c’est le « european a space based missile early warning » (SBMEW) et c’est ce programme qui répond à ce noyau utilisé par TWISTER et qui servira à d’autre sans dépendre des évolutions du programme TWISTER.
        Un programme structuré est constitué d’une structure qui gère des noyaux. Ce sont des architectures dans des architectures. C’est ce qu’il se fait de mieux.

        Les programmes structurés répondent à une direction qui est celle réclame au sein du SCAF par Airbus. Management horizontal et fédéral. TWISER n’est pas un programme MBDA. Mettez vous bien ça dans le crâne.

        • HMX dit :

          « Un programme structuré est constitué d’une structure qui gère des noyaux. Ce sont des architectures dans des architectures. C’est ce qu’il se fait de mieux »

          Si vous le dites… on a vraiment de la chance de bosser comme ça, alors…

          J’ai beau vous relire, et comprendre à peu près ce que vous écrivez, je ne vois absolument pas en quoi ces montages complexes avec « management horizontal et fédéral » seraient efficaces : si je vous suis, on va donc demander à la société MBDA, en charge du programme structuré TWISTER (société qui dispose, a priori, de toutes les compétences nécessaires en interne…) d’aller travailler avec les sociétés concurrentes X, Y ou Z, chacune en charge d’un « noyau ». L’assemblage final de tous ces noyaux étant censé constituer le « produit fini ». Sachant que MBDA n’aura donc pas eu son mot à dire sur le choix des sociétés X, Y ou Z, sélectionnées par appel d’offre de la commission européenne (où MBDA était également candidat !), sur la base d’un cahier des charges et selon des critères définis par cette seule commission.

          C’est un peu comme désigner Audi, Renault, Ferrari et Coca Cola pour fabriquer les « noyaux » constituant un véhicule, dans le cadre d’un « programme structuré » sous le contrôle et la direction du groupe Fiat: plantage et surcoûts assurés. Déjà, on note qu’un des partenaires n’a aucune expérience pour construire un véhicule. Mais ce partenaire ayant fait une super réponse avec de belles promesses, et pour pas cher, à l’appel d’offre, on lui a quand même attribué le contrat… Par ailleurs, aucun des « partenaires » (dans la vraie vie ils sont plutôt concurrents) n’aura réellement intérêt à coopérer au delà de leur seul périmètre assigné : que le programme réussisse ou pas, ils seront (très bien) payés pour leur contribution… Pire, chacun se dira qu’il n’a pas besoin des autres et qu’il pourrait concevoir seul un bien meilleur véhicule, et pour moins cher. Et je vous passe les questions de responsabilités lorsqu’on constatera lors des premiers essais que le véhicule ne fonctionne pas comme prévu, présente des problèmes de fiabilité, et qu’il coûte finalement beaucoup plus cher que prévu, chacun se renvoyant alors la balle…

          Au risque de passer pour un vieux c** : ça serait pas plus simple de lancer un appel à projet sur la base d’un cahier des charges, puis de sélectionner l’entreprise, ou le groupement d’entreprise, le plus performant, qui se verra confier le projet de A à Z ? Qu’en pensez-vous ? Un seul responsable, un seul calendrier, une seule tête sur qui taper en cas de dérapage, un contrôle complet par l’entreprise titulaire du contrat de tous les éléments financiers constituant le programme. Méthode sans doute pas assez branchée ou innovante, pour nos tête pensantes de la commission européenne…

          • Sorensen dit :

            De quel droit pourriez vous priver des membres de l’union européenne de bénéficier des PESCO?
            La commission peut émettre des projets mais les membres aussi, et faire concurrence à d’autres PESCO. Avec toujours la volonté de converger
            .
            Le management est une science, si vos capacités d’abstractions ne vous permette pas d’appréhender les modèles auxquels vous vous confrontez alors éduquez-vous.
            Les programmes PESCO bénéficient actuellement de financements mesurés, pour éviter le gavage et parce qu’il sont récents, que les consortiums, fusions/acquisitions sont à venir -un nouveau consortium vient d’être créer pour le FCAS par exemple-.

            En 2020 dans la Revue Défense Nationale, la DGA estime que l’alerte précoce balistique basée sur l’espace est essentielle à la connaissance de la situation dans l’espace, pour détecter les lancements, y compris les lancements antisatellites. Elle souhaite la développer dans le cadre du projet européen de lutte contre les missiles TWISTER. Satellites multirôles d’imagerie, de communication et de renseignement sur les signaux, et a énergie dirigée.

            ODIN’S EYE est né avec pour la France la participation de AIRBUS DEFENCE AND SPACE SAS, ARIANEGROUP SAS, L’OFFICE NATIONAL D’ÉTUDES ET DE RECHERCHES AÉROSPATIALES, THALES LAS FRANCE SAS, THALES ALENIA SPACE FRANCE SAS. La partie détection de TWISTER est devenu un noyau et ne contraint pas le développement interne de TWISTER.
            Il n’y a pas d’organisation pyramidale dans ces projets!

          • Toto dit :

            L’Europe est un organisme décentralisé et de fait irresponsable, ils ont demandé à une société de conseil une gouvernance de leurs projets adaptée à leur organisation sachant que cette organisation n’est de fait pas adaptée pour faire des programmes/projets d’où le charabia qui en résulte et qui ne marchera pas (désolé mais c’est une bonne partie de mon boulot que de réparer les dégâts après…)
            Du mauvais consulting pour un mauvais client qui ne veut pas entendre que la bonne solution est d’avoir une organisation projet avec équipes réduites et responsabilisée et à coté l’organisation horizontal existante qui fait tourner la machine au jour le jour….
            Bon nous dans l’informatique, il nous a fallu 20 ans pour faire comprendre ça à des boites du privé donc courage, il y a encore du chemin avec l’UE… ou plutôt ne faites pas de programmes avec l’UE sous votre nom si vous avez une réputation a tenir…

          • ScopeWizard dit :

            @Sorensen

            « Le management est une science, »

            C’ est ARCHI-FAUX , un Art à la rigueur et encore .

            D’ une part , vous êtes ICI sur un espace Français , pas Anglophone .

            D’ autre part , vendre le « management » comme une science suppose qu’ il y aurait de quoi largement s’ y fier , bien plus que d’ en douter .

            Ce qui de base est déjà faux car cela va dépendre de beaucoup de paramètres .

            En fait , en affirmant ceci , vous TROMPEZ les gens car le « management » n’ est qu’ un ramassis de méthodes faites de telles ou telles techniques qui une fois mises en application donneront un résultat aléatoire ou instable .

            Au gré des circonstances , certaines ont mieux marché que d’ autres ou marcheront mieux que d’ autres , ce qui par voie de conséquence amène à chaque fois un lot d’ enseignements parfois reproductibles mais aussi contradictoires .

            Et soit vous le savez donc sciemment cherchez à vendre votre camelote ce qui fait de vous au mieux un menteur blablateur au pire un escroc manipulateur , soit vous êtes « croyant » et vous faites la même chose auquel cas il faut parler de prosélytisme .

            Personnellement , le simple fait d’ être aussi arrogant , agressif , et d’ imposer une vision comme vous le faites en traitant ceux d’ en face comme des merdes à écraser tellement à vos yeux ils sont nuls tandis que vous brilleriez des mille et un feux de celui qui à l’ égal du Créateur détiendrait LA vérité révélée , vous enlève toute crédibilité .

            Vous comprenez ?

            Vous aurez beau étaler et encore étaler jusqu’ à submerger d’ affirmations invérifiables , vous serez toujours à classer dans les TROLLS .

            @HMX qui est loin d’ être un con éprouve lui-même des difficultés à vous suivre , comment expliquez-vous le phénomène ?

            Il vous pose des questions , vous esquivez en éludant tout en le prenant de très haut sous une tonne de charabia ; ça fait sérieux , ça ?

            Il y a quoi dans votre réponse qui soit satisfaisant et nous sorte du baratin genré autopromotion ?

          • Sorensen dit :

            @Toto Cela à l’air d’aller mal dans votre coin.

            @ScopeGnégneugneu Je n’y peux rien si vous haïssez tout ce qui vous est supérieur. Vous vous contredisez, vous ne maîtrisez pas le vocabulaire que vous utilisez.
            Corps des Sciences sociales. https://fr.wikipedia.org/wiki/Sciences_de_gestion

          • Nexterience dit :

            La structure horizontale en 3 grandes briques technologiques existe pour le Rafale: moteurs Safran et électronique de combat Thales.
            La logique de la structure est liée à la répartition des trois grandes compétences de trois sociétés différentes. Elle est aussi politique car il est hors de question de choisir GE plutôt que Safran.
            Le tout est chapeauté par le GIE et certainement la DGA pour arbitrer. L’aspect politique est gérable car limité à 3 industriels très complémentaires, le tout dans le même pays centralisé.
            .
            Par contre, dans la brique technologique aéronef, afin d’obtenir un avion aussi homogène que le Rafale, la structure du projet est pyramidale: n’y a pas de sous noyau politique: pas de constructeur de commande de vol ou d’entrée d’air qui doit être ménagé selon les élus : C’est intégré dans la même entreprise là où la cohérence technique l’exige. La société fait donc appel à des sous-traitants sur critères purement techniques.
            .
            Sorensen vient nous faire part de l’utilisation de la brique technologique multiple, avec enjeu politique à chaque brique.
            Bravo politiquement. Chaque Lander a son petit morceau de valeur, ce qui est prioritaire sur la performance du produit final.
            Pas trop grave pour un pays qui compte sur lOncle Sam.
            C’est un peu ce qu’il se passe pour le F-35 aux USA : chaque Etat a politiquement un morceau et la perf technique est secondaire.
            .
            Dassault n’y avait pas pensé jusqu’ici. Ils ont l’habitude de choisir les sous traitants les plus compétents et non les plus influents. D’où les Falcon et les perfs des Rafale.

  2. Twisted dit :

    110 millions d’euros pour un démonstrateur en 2035? Heureusement qu’on est pas dans ce programme…

    • Necolaiwitz dit :

      Aucun pays européen possède la technologie pour développer un missile hypersonique ou anti hypersonique.

      • M.W dit :

        Necolaiwitz @
        La France dispose de toutes les compétences pour réaliser ,la mise en place d’un tel programme elle ne doit plus traîner. les grandes puissances ont déjà des projets , pratiquement aboutis , la France doit décider au plus vite ,de se lancer dans la course à l’hypersonique. simplement parce que de tels engins rendent quasiment obsolètes les systèmes anti-missiles actuels…

      • HMX dit :

        Vraiment ? Alors faites gagner du temps à tout le monde, et allez vite le dire à tous ces incapables de l’ONERA, d’Ariane Group ou de MBDA : les pauvres ne sont pas au courant qu’ils sont nuls et ne possèdent pas la technologie, et figurez vous qu’ils travaillent quand même sur les projets VMAX et ASN4G, et TWISTER…

  3. Alexis dit :

    C est triste mais bon avec les allemands et les industriels européen qui s’inventent des compétences c est pas plus mal. L exemple rafale finalement c est pas si mal. Isolé et sans budget mais pas polluer par les autres pays qui réclament plus qu ils n’apportent.

  4. VinceToto dit :

    Ma théorie complotiste:
    C’est les USA qui doivent dev., fournir ce type de système, défense stratégique, pas la France, pas l’UE. Voila! Faut écouter un peu plus, prendre des équipes de bons à rien et proposer des projets débiles pour avoir les fonds UE.

    • jaktav dit :

      J »abonde (un jour je dirais je plussois , ou +1!…..)
      Il faut surtout rendre crédible une solution acceptable par les US, puis upgradable (milles excuses!) par l’EU si elle le veut bien et, sans attendre, cette fois, le blanc seing des US. Non?

      • lgbtqi+ dit :

        C’est marrant tous ces nouveaux pseudos, tous anti-US, qui font les mêmes fautes d’orthographe.

  5. alex dit :

    il est parfois bon de ne pas se fourvoyer dans des projets qui ne sont que de l’expérimentation et cela peut être bon de voir des nouveau arrivants dans le domaine. Et cela nous permettra sans doute de pouvoir avoir une place de meneur sur un autre projet peut être plus ambitieux pour nous. Les Espagnols aussi ont droit aux crédits européens.

    Par contre un jour ou l’autre il faudra mettre sur la table le fait que la France développe seule sa sureté nucléaire et que ce fait nous oblige à certaines dépenses que n’ont pas nos alliés, qui se cantonnent eux à acheter des F35

  6. Nihilo dit :

    Mais quelle est la différence entre TWISTER et EU HYDEF ?

    • Sorensen dit :

      TWISTER est système complet anti-hypersonic, avec une envergure européenne limitée. Alors que HYDEF ne concerne que le développement d’un intercepteur, en trois ans, un budget de 110 millions et une envergure européenne large.
      Ce programme est probablement une unité de TWISTER, avec une classique mise en concurrence de la solution intégrée Diehl Defence/MBDA -complémentaire ou pas-.
      A terme, je suppose que HYDEF va simplement converger avec TWISTER.
      De la tribune aux commentaires, dans l’ensemble les réactions sont grotesques.

  7. E-Faystos dit :

    Donc un nouvel éclair de génie de Bruxelles.
    On connaît la musique, on l’a.entendue sur tous les thèmes comme New York New York de Lisa Minelli. Ça finira par un achat de THAAD US.
    Notre protection en dépend et les intérêts de notre protecteur aussi.
    .
    Dans tous les cas, il faudra nos propres systèmes nationaux.
    P#t@in d’idealistes.

    • Sorensen dit :

      Le ministère de la défense européen n’existe pas. Qui va acheter quoi…
      Mais c’est peu probable, les capacités étendues du THAAD et systèmes équivalents n’auront pas les qualités d’un système pensé et dédié à contrer ce type de menace.
      Diehl Defence travaille sur de nouveaux modèles du IRIS dont le IRIS-T HYDEF https://pbs.twimg.com/media/FV3fIydWIAEctp5?format=jpg&name=900×900 https://www.diehl.com/defence/en/press-and-media/news/at-this-years-ila-diehl-defence-emphasizes-its-expertise-in-air-defence-systems-and-guided-missiles/ sans remettre en cause TWISTER et et s’engage pour EU HYDEF. L’ensemble de ces solutions doivent être complémentaires.

      • Fralipolipi dit :

        Ah, si c’est Diehl qui le dit c que ça doit être vrai alors … naturlich !
        …. toujours autant la voix de son maître la Sossotte 🙂

      • E-Faystos dit :

        @ Sorensen
        Puisque vous jouez sur ce registre, je vous suis.
        Le problème vient de deux horizons différents: les USA possédant un excellent système de défense mer-air, quasiment hypersonique, c’est une étape que la France devra développer à son tour pour sa marine.
        Sans argnet bonus mais sans personne pour regarder dans ses dossiers, histoire « d’aider ».
        Mais dans tous les cas, l’absence de justesse dans la perception entre MBDA et un souscrivant sorti de nul part et d’expérience moindre met encore un coup de massue à la justesse de la politique Bruxelloise, qui désire ardemment toujours plus de concurrence. Alors que c’est cette concurrence à tout crin qui mine l’unité Européenne. Inutile de chercher à qui profite le crime, mais il est clair que ce n’est pas au bénéfices des forces Européennes.
        Pas grave.

        Sam est là, et fournira.

        • Sorensen dit :

          « quasiment hypersonique ». Non, ils doivent l’adapter tout comme IRIS doit l’être.
          J’ai parcouru le programme EU HYDEF, il est très bien construit. SENER Aeroespacial est coordinateur, c’est parfaitement dans ses cordes.
          La mise en concurrence est nécessaire pour la masse critique des compétences et la résilience de la BITD européenne. Il n’y a pas d’erreur.Vous pouvez ne pas le comprendre, mais si cela vous déplait tant, vous pouvez aussi migrer, le monde est vaste.
          Quant à MBDA, puisqu’il n’y a que cela qui vous comprenez, il reste maître du projet final TWISTER. A MBDA et Diehl de prouver que leur système à trois étages est le meilleur.

          • E-Faystos dit :

            moteur en duo modèle METEOR avec cartouche fusée à poudre puis carburant bore, avec combustion pilotable, puis moteur fusée pour l’étage terminal.
            La liaison de donnée et acquisition terminale????
            déjà maîtrisée.
            Dans tous les cas, il va falloir que Bruxelles fasse la part des chose entre la concurrence utile et l’émiettement de compétence au profit du protecteur US…

          • Sorensen dit :

            « moteur en duo modèle METEOR » Je ne sais pas bien comment l’on fait pour avoir ce genre d’idée…je vais m’en tenir aux déclaration de MBDA et Diehl. Meteor ne convient pas.
            La technologie allemande pour la liaison de donnée du Meteor été déjà opérationnelle il y a presque 30 ans, pour le guidage ils ont Diehl.
            Le programme est à l’initiative de l’Espagne, sur 13 partages ils en ont 6, le second c’est la Pologne avec 2.
            L’Europe française et son organisation archaïque, présidentielle, pyramidale, limite monarchique c’est terminée. Cela fait 14 ans. 14 que la France ne peut plus jouer à la conne avec les autres.
            Ce qui ne s’adapte pas meurt, et ce n’est pas pour les 26 autres que cela va mal finir si cela continu.

    • Carin dit :

      @E-phaistos
      Vous avez mis le doigt dessus….
      La France n’auras jamais de maîtrise d’œuvre, autre que pour des produits qu’elle se destine. Je suis quand même content que nos élites aient pris cette mesure de retrait sur ce produit dont la France est pourtant à l’origine, mais nos amis américains, contrôlent Bruxelles, l’Allemagne, l’Espagne, etc.. et donc nos coopérations sont à chercher ailleurs.. mais nos politiques malgré cette apparente prise de conscience, n’en sont pas encore là!
      Mais ça viendra…

  8. LeVoyageur dit :

    La blague

  9. Alpha dit :

    Ben… Voilà, voilà…

    C’est cela la coopération européenne, soit la France se plaint des autres pays qui ne participent pas, soit c’est la France elle-même qui se retire d’un projet…

    Sans chercher des coupables d’un côté ou de l’autre de la table, force est de constater que la coopération européenne… cela ne fonctionne pas!

    Bel exemple avec l’accord sur la réduction des besoins en gaz de 15% annoncé fièrement par les fonctionnaires de Bruxelles. Quand on lit l’accord dans le détail, il y a une multitude d’exception, les iles comme Malte ou Chypre ne sont pas concernées, Espagne ou Portugal ont droit à des exceptions, etc… Et au final… Même après avoir été officialisé par les 27 membres de l’UE, il y en a un pour remettre en question l’accord, la Hongrie, qui dit qu’elle ne l’appliquera pas!!!

    • JC dit :

      Les européens vont se cailler les miches cet hiver pour que l’Allemagne puisse continuer à se chauffer et à consolider son excédent commercial.

    • jaktav dit :

      La France ne se retire pas…. elle est éjectée

      • PéAche dit :

        Comme elle avait été « éjectée » de l’Eurofighter ? Très bien…

      • Alpha dit :

        Les autres pays te diront que la France s’est exclue d’elle-même par son comportement!

        Au final, savoir qui est responsable est juste sans intérêt! Ce qui reste sur la table est « qu’il est impossible d’avoir des projets européens qui ne soient pas foireux », il y a toujours un ou l’autre « partenaire » européen pour foutre la mer***

        • Alpha (α) dit :

          « il y a toujours un ou l’autre « partenaire » européen pour foutre la mer*** »
          Pour une fois, l’Imposteur dit vrai !

  10. Hyle dit :

    Arrêtons avec l’UE ! Il s’agit d’une structure anti-souveraine et anti-européenne destinée à promouvoir les intérêts étrangers.
    Menons à bien nos projets, favorisons des alliances avec des puissances pacifiques comme la Russie et entretenons notre souveraineté pleine et entière sur tous les sujets.

    • lgbtqi+ dit :

      ah oui, des puissances pacifiques comme la poutinie. Bien sûr. Comment n’y avons nous pas pensé plus tôt. Elle qui depuis 1917 nous a constamment classé comme pays hostile comme en témoignent les documents du kgb / fsb, votre employeur.

      • Czar dit :

        et dis-moi josyane les stazunis pour lesquels tu tapines sans trop de discrétions ils nous ont classé comment :

        quand ils nous ont poignardé dans le dos en indo, en algérie ou à suez ?

        «  »forget germany, forgive russia punish france  » de 2003 ?

        ques-ce que disait mitterrand déjà ? : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »

        comment on appelle les gens qui prennent le parti de l’ennemi, déjà ? des traitres hein ? qui peut croire que la russie quelque soit son hostilité ait des moyens de nous frapper dans la même proportion que ces américains qui tentent de nous liquider avec obstination depuis avant même que leur trou à merde soit devenu indépendant non seulement vous êtes des traitres en puissance mais en plus vous êtes cons au moins la groupie poutinienne ne représente pas un péril vital pour nous

        • lgbtqi+ dit :

          l’autre jour vous me souhaitiez morte, à présent je tapine, je suis conne et traîtresse…

          Calmez-vous. Abandonnez la bouteille. On verra après si vous avez qualité à être un interlocuteur, Dourak.

        • mark41 dit :

          Ha? Parce que selon vous nos alliés américains auraient du soutenir les guerres coloniales de la France?

          Je ne vois pas, au nom de quelle logique, les guerres coloniales auraient du êtres soutenues par un pays qui dès son origine a toujours lutté ouvertement contre le colonialisme (au profit d’un impérialisme depuis 1945).

          Pour rappel, lorsque la guerre d’Indochine prend un tour politique (après la victoire des communistes en Chine), Eisenhower finance une partie des dépenses militaires françaises (1,5 Milliards de $ entre 1951 et 1954).

          Faut-il vous rappeller l’isolement de la France pendant les « événements » d’Algérie (jusq’en 1999 la France niant avoir menée une guerre)? Cela nous rappelle furieusement « l’opération spéciale » conduite par la Russie. Notre isolement était comparable a celui que vit ce pays aujourd’hui.

          « Les gens qui prennent le parti de l’ennemi, déjà ? des traitres hein ?  » Il ya des cas ou on appelle ça des justes. (voir par exemple Wilm Hosenfeld ou Albert Battel). Pour cela il faut voir ou la morale se situe. Quand une armée est dirigé par un fou, il peut être salvateur, que les soldats se comportent comme des « traitres ».

    • NRJ dit :

      @Hyle
      « favorisons des alliances avec des puissances pacifiques comme la Russie « . Cette phrase me fait dire que votre commentaire est parfaitement ironique. Mais vu que c’est le seul signe, j’ai comme un doute (surtout que certaines personnes pensent sincèrement ce que vous dites). C’est bien de l’ironie ce que vous dites ?

      • hyle dit :

        Il n’y a rien d’ironique. La Russie est autant pacifique que l’est la France (algérie, afghanistan, syrie, mali, cote-d’ivoire, yemen, etc.) ou que les alliés de la France (OTAN, Arabie Saoudite, Qatar, etc.)

        On parle d’intérêts. L’Ukraine n’est rien.

        • NRJ dit :

          @hyle
          La France intervient systématiquement avec l’aval de l’ONU, donc des organisations supranationales. Pareil pour les autres pays de l’OTAN, à l’exception notable de l’Irak en 2003 (et les américains l’ont bien regretté).
          Donc non la Russie n’et pas autant pacifique que la France et les pays de l’OTAN. Mais effectivement, elle est peut-être au niveau de l’Arabie Saoudite et du Qatar.

          Donc faire des alliances avec ces gars-là est complètement débile. Mais vous ne recherchez pas la rationalité, vous non ?

          • Hyle dit :

            L’ONU comme l’OTAN ne sont que des avatars de la puissance US qui d’ailleurs fournis l’essentiel des subsides financiers ou militaires. L’ONU permet d’avaliser les invasions US et quand par exception qui confirme la règle les US passent par dessus.

            Par conséquent votre argument est invalide.

            Mon propos est de mettre fin a l’hypocrisie qui règne. Saviez-vous que Rome est devenu un empire en secourant ses alliés ? Elle n’a jamais été l’agresseur.

          • Marcel dit :

            La Russie est un pays belliqueux, la France nettement moins. Pas de débat là dessus.

            Par contre dire qu’on agit avec l’aval de l’ONU ça change quoi? Ce n’est pas un argument, qu’est ce que ça change si on attaque un pays avec ou sans l’aval de l’ONU du point de vue de ceux qu’on attaque. C’est la religion des droits de l’homme qui fait qu’on passe par l’ONU, ça soulage nos consciences mais les autres s’en caguent de notre religion.

            Sans parler des cas où on met l’ONU devant le fait accomplis (Serval, Côte d’Ivoire,…) pour qu’elle avalise ensuite.

          • mark41 dit :

            @Hyle: Vous dites vraiment n’importe quoi. Si vous n’êtes pas capable de faire la différence entre l’OTAN et l’ONU, c’est que vous avez un sacré problème intellectuel.

            Pour votre information les décisions de l’ONU ne sont pas l’emmannation de la volonté des USA (avez vous oublié les vétos chinois russes voire français des membres du conseil de sécurité?

            Combien de fois les USA sont mis en minorité et refusent de participer à un simple vote?

            Le fait est que les pays démocratiques bénéficient d’une influence bien plus importante que les dictatures béliqueuses. Il ne faut guère s’étonner de l’isolement de la Russie, c’est nest que la conséquence de sa politique hostile.

          • NRJ dit :

            @Hyle
            MDR. La Russie et la Chine sont au conseil de sécurité de l’ONU. Vous pouvez m’expliquer maintenant comment l’ONU est un avatar de la puissance US ?

            « L’ONU permet d’avaliser les invasions US et quand par exception qui confirme la règle les US passent par dessus. ». Ils ont fait ça rarement. Pour la guerre en Irak, ils ‘ont bien regretté…

            « Mon propos est de mettre fin a l’hypocrisie qui règne. Saviez-vous que Rome est devenu un empire en secourant ses alliés ? Elle n’a jamais été l’agresseur. ». Aucun rapport avec la discussion.
            Surtout que vous parlez des USA mais pas de la France que vous mentionnez dans votre premier commentaire. Auriez vous la mémoire courte ?

            @Marcel
            « Par contre dire qu’on agit avec l’aval de l’ONU ça change quoi? Ce n’est pas un argument, qu’est ce que ça change si on attaque un pays avec ou sans l’aval de l’ONU du point de vue de ceux qu’on attaque. ». Ca change une chose assez cruciale, c’est que lorsqu’on intervient, c’est pour résoudre une situation qui est considérée comme problématique par l’ensemble de la communauté internationale, et non pas seulement nous-même. Quand la Russie attaque l’Ukraine, c’est une invasion en bonne et due forme de façon unilatérale. Lorsque la France intervient au Mali, c’est tous les pays du monde qui soutiennent l’intervention. Ce n’est donc pas juste la France qui se dit « ah bah tiens, si on allait attaquer ce pays ».

            « Sans parler des cas où on met l’ONU devant le fait accomplis (Serval, Côte d’Ivoire,…) pour qu’elle avalise ensuite. ». De quoi parlez vous exactement ? Et svp servez moi les faits, et non pas votre lecture. Surtout que rien n’empêche le conseil de Sécurité de ne pas avaliser les interventions françaises.

        • mark41 dit :

          L’Ukraine n’est rien? Mouais c’est un point de vue tres compatible avec la politique du kremlin. M’enfin, si l’ukraine n’est « rien » pourquoi donc l’envahir? Pourquoi voler son blé? Pourquoi voler les machines agricoles? Pourquoi leur voler leurs smartphones?

          Et surtout pouquoi violer torturer et assassiner les citoyens ukrainiens? Votre comparaison douteuse (comme si la France attaquait ses voisins sur des motifs falacieux du genre « dénazification ») ne crédibilise pas vraiment la cohérence de votre propos.

      • lgbtqi+ dit :

        non, il n’a jamais été ironique sur ces allégeances. Suivez ses posts.

        La seule vraie question est : combien de propagandistes pro-poutine-xi-kim se cachent derrière une multitude de pseudos ?

    • Raptor dit :

      La Russie, puissance pacifique ?
      j’ai bien rigolé merci 🙂

      • Rémi dit :

        Elle a passé 20 ans à nous demander de travailler ensemble:
        Mistral, blindés…
        A chaque fois on lui a mit une porte dans la tête ne laissant d’autres solutions que l’utlima Ratio.
        Avant de regarder la paille dans l’oeil du voisin regarde la poutre dans le tient.

        • mark41 dit :

          Mouais, ça fait combien de temps que l’occident est inquiet pour la pluralité de la démocratie russe? Le meutre de A. Politkovskaïa, il date de quand déjà? Les attaques informatiques de la Russie, les meutres d’opposants en territoire occidental, la coruption, et la très douteuse affaire Ioukos (arnaque a 50 milliards), tout cela a clairement justifié une politique hostile de l’occident vis a vis du Tsar Poutine. Il faudra vous faire une raison. Et ce n’est pas l’horreur de cette invasion illégitime qui risque de faire changer d’avis ceux qui, a juste titre, ne veulent rien à voir à faire avec ce gouvernement de tarés.

        • lgbtqi+ dit :

          Et bien vous allez commencer par regarder la votre de poutre. En vous rappelant que depuis 1917 et de façon constante, les services russes nous ont classé, nous la France, comme pays ennemi.

    • Thierry (le plus ancien) dit :

      Les pacifistes en Russie ils sont tous en prison ou persécutés, à cause de la loi qui punit de 15 ans de prison toute « fausse information » sur l’armée, et le simple fait de dire qu’il y a une guerre en Ukraine est considéré comme une fausse information car la version officielle parle d’opération spéciale et pas de guerre. Et c’est aussi pourquoi Poutine ne peut pas mobiliser en masse sans admettre publiquement que c’est une guerre.

      https://www.challenges.fr/top-news/la-russie-criminalise-les-fausses-informations-sur-l-armee_803299

      • Hyle dit :

        Certes, quid des Assanges, des Snowden, a t in vu une analyse sur les invasiins US, sur les alliances avrc des dictatures sanguinaires, sur le siutien francais au massacre des yéménites a la tv française ?

        La liberté d’expression de la réalité est sujette aux lois de chacun des pays. Géométrie variables

    • Sérieusement ? dit :

      La Russie, puissance pacifique ?
      Sérieusement ?

  11. alden74 dit :

    Le FEDEF pose un vrai souci. Il s’apparente plus à une subvention de montée en compétence pour la création de champions nationaux à l’image d’OHB plutôt qu’à la construction d’une BITD européenne sur le fondement d’une analyse stratégique partagée.
    De plus, la commission renonce à la propriété intellectuelle des travaux donc les industriels les plus avancés n’ont que peu d’intérêt à s’investir pour faire monter en compétences de futurs concurrents.

  12. LEONARD dit :

    Avant de rager, le détail des projets:
    https://defence-industry-space.ec.europa.eu/funding-and-grants/calls-proposals/european-defence-fund-2021-calls-proposals-results_en
    Et comme c’est un gros point d’intérêt, sommes nous lésés ?
    Oui, bien sûr, pasque c’est bien connu, on est les meilleurs:
    Et donc, on est assez bien représentés: 178 participations.
    https://twitter.com/defis_eu/status/1549704274380292098/photo/4

    Alors, bon, O.K, MBDA a (peut-être), pas été malin.
    Mais au global (et en tenant compte de l’obligation de répartition géographique de ruissellement des fonds européens), c’est pas si pire…

    Et rien ne nous empêchera de continuer à développer Twister avec nos partenaires (sans les fonds FED, parce que 7.8 millions, pour ce type de projet, c’est une broutille et que tant les meilleurs industriels que les plus gros clients potentiels sont dans Twister.

    • E-Faystos dit :

      @ LEONARD
      J’entend bien que la France continuera seule pour pérenniser sa protection, entre-autre.
      MAis de là à créer de toutes pièce une structure concurrente à perte tout en hurlant que l’état tricolore subventionne son industrie?
      Et pour quels clients? avec quels moyens de recherche, puis de production?
      J’y vois une attaque pour affaiblir MBDA.
      Tout comme Bruxelle à laissé Airbus se démener avec l’A 400 M au risque de couler la branche défense…
      .
      Mais si la question était de savoir « sont ils débiles », la réponse est : « non, ils servent des intérêts extérieurs.
      On sait ce que c’est gens-là méritent. Et c’est pas une médaille.

  13. Lassithi dit :

    Au bal des cocus, la France est la reine de parquet. Maintenant, elle paie aussi la chambre…

  14. yakafokon dit :

    La fameuse excuse de « l’arrogance » française.

    • Alpha dit :

      L’arrongance française qui est le premier produit exporté français à être reconnu dans le monde entier, bien avant le camembert et le vin rouge qui tâche!

      Comment crois-tu que l’Afrique va considérer les discours du petit marquis Macron qui va sur leur terres pour leur faire la leçon du style « c’est de l’hypocrisie de ne pas s’opposer à l’invasion russe » ou encore « vous s’avez l’Afrique ne doit pas défendre les russes. Les russes sont la dernière puissance coloniale du monde. Les méchants russes essaient de coloniser l’Ukraine » ou encore « Les russes viennent vous faire de beaux discours mais il ne faut pas les croire »…

      Pour résumer: « Toi l’africain… t’es pas bien malin… t’es pas très développé intellectuellement… tu connais pas grand chose du monde dans ta case en torchis… Mais le gentil blanc français va t’expliquer! »

      Les africains moins cons que l’on croit, Patrice Talon, président du Bénin en premier répondent à Macron: » L’Afrique est un continent en forte croissance, on attend que la France et ses industrie viennent investir dans notre pays »! Sous-entendu: « Petit bâtard, garde tes discours et passe à la caisse, sinon on fera affaire avec d’autres! »

      Et comme la France est en quasi faillite (un premier ministre de Sarkozy l’affirmait déjà), l’Afrique va de plus en plus se détacher de la France… pour se jeter dans les bras des ricains, des chinois ou des russes.

      • yakafokon dit :

        Tient, il y a un troll pro russe encore en vie. On va ouvrir un zoo pour conserver ce spécimen ^_^

        • Alpha dit :

          Mais quel commentaire à la con! En quoi mon commentaire concerne d’une quelconque manière la Russie?

          Les « neuneux » sont vraiment au pouvoir sur ce site!

          • mark41 dit :

            Moi je trouve son commentaire cohérent contrairement au tient.

            Voila un extrait qui concerne bien la Russie:
             » Les russes sont la dernière puissance coloniale du monde. Les méchants russes essaient de coloniser l’Ukraine » ou encore « Les russes viennent vous faire de beaux discours mais il ne faut pas les croire »

            Les trolls pro-russes font rigoler tout le monde, y compris les « neuneux ». La france est dirigé par des neuneux, ce site est dirigé par des neuneux, mais qu’attend tu pour rejoindre le formidable pays que tu est si prompt a défendre? La bas, tout pourra faire l’extraordinaire expérience d’un pays dirigé par un démocrate (un vrai) soucieux des libertés individuelles, respectueux des pays voisins, et d’une intelligence remarquable.

            PS: ne t’éloigne pas trop d’opex, on compte sur les trolls comme toi pour égayer nos journées de neuneux.

  15. Nenel dit :

    A chaque fois que la France, via ses entreprises, se fait encu… par l’europe , l’excuse est la même. Trop sûre….. Quand allons nous mettre enfin des dirigeants qui encu…. à sec de préférence cette europe allemande qui préfère jouer petit bras pour le bénéfice des States ????

    • JC dit :

      La France, en tant que pays, vue sa situation intérieure et son déclin international, n’a pas d’avenir. Alors à quoi bon faire des projets avec elle. Elle doit être éjectée du concert international, il n’y a plus de place pour elle. Il faut se rendre à l’évidence. Que ce soit pour les sous-marins australiens, le NGF, et autres projets où elle est impliquée, beaucoup et non des moindres ne vont pas aboutir. Comme il n’y a aucune volonté politique de contrer ce mécanisme infernal, il ne nous reste plus qu’à contempler le désastre et à venir sur Opex 360 commenter sur l’évolution de la disparition de notre pays. Amen.

      • Fralipolipi dit :

        @JC
        Qui donc, a vos yeux, aurait alors sa place dans ce triste monde désormais … ?
        .
        Non mais quelle blague.

      • PéAche dit :

        Les défaitistes comme vous sont légion depuis 40. La France a développé ses fusées, ses avions puis a donné Ariane et Airbus à l’Europe.
        La France possède la seule armée opérationnelle d’Europe.
        Pourquoi, parce que des hommes comme Marcel Dassault y croyaient en la France.
        Les losers comme vous ne devraient même pas posséder un clavier pour répandre leur défaitisme.

        • Jo666 dit :

          C’est pas le problème d’être défaitiste, c’est plus le problème d’avoir des politiciens et des lobbyistes nuls

        • JC dit :

          La France possède…..Comme celle de Napoléon III ? Comment est votre clavier ? Avec des touches bleues, blanches et rouges ?

          • mark41 dit :

            Ok JC y’a plus rien a faire, tout est foutu. Si tu pouvait te pendre en silence ça serait sympa, de ne pas en profiter pour essayer de décourager tout ceux qui ont encore l’envie de se battre. Ton renoncement est compréhensible, mais pour information sache qu’il existe des français prêts a se défoncer jusqu’a la fin, il ne manque pas de détermination. Car après tout impossible n’est pas français.

      • Gaulois78 dit :

        @JC
        Soit vous êtes un grand dépressif, soit vous militez au Nuppes show, soit vous n’êtes pas Français…

        • JC dit :

          Pessimiste, c’est tout, mon cher gallinacé.

          • Gaulois78 dit :

            @JC
            Le dindon vous demande de vous ressaisir si vous n’êtes pas un troll, ne donner pas prise à l’ennemi … Joël se Barre, un nouveau DGA arrive, on y croit que diable…

      • Alpha dit :

        Il faut voir le côté positif, on va pouvoir commenter sur opex360 encore longtemps, l’agonie de la France est lente… Et donc pas trop douloureuse (c’est le homard qui cuit sans s’en rendre compte dans l’eau dont la température monte petit à petit à ébullition)

        • Alpha (α) dit :

          @Alpha (l’imposteur), dit Bêta (β)
          Mais non Butor, ce n’est pas le homard !
          Ce que tu évoques, c’est la fable de la grenouille : » Si l’on plonge subitement une grenouille dans de l’eau chaude, elle s’échappe d’un bond ; alors que si on la plonge dans l’eau froide et qu’on porte très progressivement l’eau à ébullition, la grenouille s’engourdit ou s’habitue à la température pour finir ébouillantée. »
          Alors que le homard, aux premiers bouillons, tu le prends derrière la tête et tu le plonges dans l’eau bouillante en immergeant la tête en premier.
          C’est pour pas qu’il souffre, pov’bête !
          Tu vas voir si Brigitte Bardot lit ton commentaire…
          Tu comprends ?
          Roaaaah ! Décidemment, déjà que tu ne brilles pas sur les questions militaires et géopolitiques, v’la ti pas que tu ne connais rien aussi en cuisine !
          Tssssssss…
          N’est pas Alpha qui veut… 😉

        • Gaulois78 dit :

          @Alpha
          L’agonie de la France ?
          Le homard de la Fontaine !! Décidément…

          Encore sur le site imposteur, il est pourtant pas difficile à choisir votre nouveau pseudo, Bêta…

          C’est le choix d’un panel de contributeurs d’Opex360, vous devriez en être flatté l’imposteur…

      • Isidore dit :

        Hop hop hop, c’est quoi cette grosse déprime ? Le 18 juin ? On ne passe pas ? La pucelle d’Orléans ? Les multiples branlées dans grandes coalitions ? La bataille de Patay ? Et j’en passe, en 2000 ans, il y a de quoi faire. Il n’y a que lorsque la France est poussée dans ses derniers retranchements qu’elle s’impose. Elle s’imposera.

      • Rémi dit :

        La France aurait une place si elle le voulait. Il faudrait avoir des hommes qui y croient.
        Pour cela il faut faire le ménage.

  16. ScopeWizard dit :

    Alors ça , ça été photographié au-dessus de l’ Etat de Californie à la frontière du Nevada , à plus de 30 km d’ altitude .

    Et la grande étendue bleue que tu vois en diagonale vers le bas , ben c’ est l’ Océan Pacifique….

    Eh non ; non , c’ est pas le Danube….remarque , ça aurait pu ! c’ est pas si loin non-plus…

    Qu’ est ce que 10000 bornes à notre époque….

    HEIN ?

    Ah ben c’ est ça la classe ; avec peu tu sais beaucoup !

    Mais c’ est sûr qu’ il était ça de bon , l’ appareil à photos….

    Aaah pour sûr qu’ il l’ était !

    Trêve de modestie ; faites simple , appelez-moi donc Sherlock… 😉

  17. Coye dit :

    Ce qui est très dans tout ça,si c’est une société de consortium allemande,les roitteliers Français diront Union européenne à l’allemande.Dieu merci que cette fois ci, c’est l’Espagne qui a bien dame le pion à la France.

    • Czar dit :

      et en français, ça donne quoi ta chiasse gogolo-traduite ?

    • lgbtqi+ dit :

      Agent d’influence poutinien s’exerçant à diviser les pays d’Europe entre eux, pour le profit de son maître.

  18. Lucien dit :

    Pas grave. Laissons les faire leur daube (ils n’y arriveront pas, on ne parle pas de fabriquer une petite montre) et surtout, veillons à ce qu’aucun crédit français ne parte financer ce machin.

    Et nous, avec les entreprises mises de côté, faisons notre « twister » et on aura peut-être des Européens qui seront tentés par le sérieux technologique du produit de nous rejoindre. En gros, un Rafale (avec des Européens qui s’y ajoutent) contre un Eurofighter. On a déjà connu ça. Et on sait que nous avions fait le bon choix à l’époque.

    • Carin dit :

      @Lucien
      Vous n’avez pas bien saisi le problème… vous parlez du rafale comme si un pays européen l’avait choisi, et que ce pays ait fait partie de l’aventure… ça n’est pas le cas…
      Le rafale a eu beaucoup de mal à s’exporter parce que nos amis américains et européens ne le voulaient pas, et que tous ont pesé de tout leur poids pour que cet avion, bien meilleurs que n’importe quelle production américaine ou européenne, ne perce pas le marché. Ces « amis » ont utilisés les mêmes ficelles que celles qui ont très bien fonctionné avec le Leclerc, et c’est tant mieux pour le rafale, car à l’usage, le Leclerc s’est avéré bien au dessus du lot, et du coup, les éventuels acheteurs, ont mieux regardé les différents essais, et confrontations, pour finir par se décider pour des rafale! Et comme je l’écris souvent, le Leclerc, et le rafale, seront tout simplement copiés et remis au goût du jour pour les prochaines productions de char et d’avion de chasse étrangers!

  19. PHILIPPE dit :

    Au moins c’est clair et c’est, peut-être, une bonne chose.
    En ce qui concerne la commission européenne :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_europ%C3%A9enne
    je relève deux points :
    * « Elle joue un rôle central de garante envers « l’intérêt général » de l’UE, ce qui fonde son monopole de l’initiative législative. Au sein des systèmes politiques, la Commission européenne possède cette originalité de représenter « l’intérêt général » tout en n’étant pas issue du Parlement européen, élu, lui, au suffrage universel. »
    => l’intérêt général aurait peut-être gagné à être moins dépendant du gaz russe. Non ?
    * « Les groupes d’intérêt, qui représentent des intérêts catégoriels publics ou privés, jouent un rôle important dans le processus de décision. »
    chacun appréciera ! En clair il suffit de placer les siens qu’on soit un grand groupe voire …. un pays étranger.
    Je souhaite bien sûr me tromper !

    • Félix GARCIA dit :

      L’Europe des firmes : les lobbies chez eux à la Commission
      https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-crochet-gauche/20090521.RUE7861/l-europe-des-firmes-les-lobbies-chez-eux-a-la-commission.html
      (voir la photo de « la plaque d’amitié »)

      Europe et médicaments : welcome to Lobby Land
      « On a rendez-vous, “office 12 G 116” avec Alain Hutchinson, alors député européen. Un Belge, Socialiste. Partisan du “oui” au Traité constitutionnel européen.
      “Vous avez vu la plaque, en bas?
      – Non, quelle plaque?
      – La plaque d’amitié entre le Parlement et les lobbies…
      – Non, je n’ai jamais fait attention. Si j’avais su, j’aurai posé une question parlementaire. Mais ça ne me surprend qu’à peine. Les lobbies sont ici chez eux : ils passent dans les bureaux, déposent des dossiers, des stylos, vous invitent au restaurant.”
      Et l’élu de dénoncer ce “marché persan”, cette “pieuvre”, cette “soupe permanente”, etc.
      “Avec cette pression, les industriels remportent deux victoires. D’abord, les règlementations, qui s’accordent largement à leurs désirs, par exemple sur Reach pour la chimie. Ensuite, surtout, ça crée un climat pro-business, une ambiance libérale. Parce-que Constitution ou pas Constitution, le libéralisme est gravé dans le marbre. C’est ici, à la Commission, qu’ils ont libéralisé l’énergie. C’est ici qu’ils ont libéralisé le dernier pan de la Poste.” »
      https://medcritic.fr/europe-et-medicaments-welcome-to-lobby-land/

      SEAP
      SEAP (Society of European Affairs Professionals) est une organisation de lobbies européenne créée en 1997.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/SEAP
      https://seap.be/lobbying/

  20. Fabiano dit :

    L’UE ne s’occupe pas du monde réel, seule l’idéologie compte. Il n’y a qu’a voir ce que l’UE a fait au système énergétique français et à EDF. Quand on se sera débarrassé de cette m…, on s’en portera tous mieux!

  21. xaloy dit :

    Cette faculté unique qu’a l’Europe à se tirer une balle dans le pied.

    Avec les espagnols aux commandes se projet n’arrivera jamais à terme. Autant acheter directement américain, on gagnera du temps et beaucoup d’argent.

    • JC dit :

      Bien sûr que le terme ne sera pas atteint. Le but de la manœuvre étant d’éliminer la France du projet. L’Espagne n’étant que le cheval de Troie de l’Allemagne qui au final pilotera le projet. À moins que l’Oncle Sam ne fronce les sourcils et que l’Europe ouvre sa bourse.

  22. philbeau dit :

    Une énième démonstration du sac d’embrouilles que constitue toujours un programme initié par Bruxelles . On aimerait connaître les « spécialistes » qui ont procédé à l’étude de qui était , là aussi , le « best athlète » …parce que quand vous cherchez qui est SENER , vous tombez sur une boîte plutôt modeste qui a 2000 collaborateurs dans 11 pays ,et s’occupe de génie civil et autres activités diverses et variées ,dont …l’aéronautique . Et comme références aéronautique précisément , ses seulstitres de gloire sont la participation au turboprop de l’ A400 , ou le moteur de l’Eurofighter . Rien sur les missiles . Pour diriger un projet de réalisation d’un futur missiles hypersonique promettant des ruptures technologiques , ça fait maigre . Tout ça respire le foutage de g.ule à la sauce bruxelloise , mêlant intérês politiques et lobbying divers . Et , last but not least , des juteuses subventions avec nos impôts . ça rappellerait presque , en pire si c’était possible , l’Eurodrone …
    https://www.group.sener/sectors-and-projects
    https://en.wikipedia.org/wiki/SENER

  23. farragut dit :

    Si cette nouvelle est confirmée, cela nous évitera de devoir batailler avec les Allemands, qui de toute façon auraient acheté des intercepteurs américains, en vertu de la « coopération européenne » version « pays frugaux » (comprendre OTAN).
    Et cela évitera de transférer aux Russes et aux Chinois un éventuel savoir-faire sur nos propres capacités d’interception.
    Bonne nouvelle?

  24. LucienB dit :

    Mckinsey, Uber, Rothschild et tous les mondialistes qui gouvernent la France, à travers leur fille Jupiter, sont heureux de faire un pas de plus vers la destruction de la souveraineté française et de la BIDT.

  25. Aramis dit :

    Allez fuera. Soit on investit nous même soit on est cuit. Gros avantage là on est au pied du mur et on ne peut pas se cacher derrière l’europe de la défense là.

  26. R2D2 dit :

    « la Commision européenne ayant confié la coordination d’EU HYDEF au groupe espagnol SENER Aeroespacial, dont les références dans le domaine de la défense antimissile et du vol hypersonique ne sautent pourtant pas aux yeux… »
    ca sent l’A400M en version missile ^^’

    « les Français auraient été « trop sûrs d’eux » dans cette affaire et « pas assez à l’écoute » face à la concurrence emmenée par SENER Aeroespacial, qui « a joué à fond le jeu du processus compétitif de la Commission », quitte, sans doute, à en promettre beaucoup trop »
    Bref la commission a récompensé l’élève qui a fait un bel exposé et sans regarder plus loin si les connaissances sont là ou non. Et cela permet au passage de mettre un coup sur les doigts de l’élève un peu trop sur de lui, ca ne mange pas de pain.
    Et en plus cela va à l’encontre des vœux de cette même commission qui veut arrêter la fragmentation et la duplication des efforts au sein de l’industrie de la défense.

    Bien joué, ca sent le succès tout ca. Mais bon ce n’est pas grave si ca ne marche pas on achètera aux américains …

  27. Weygand la Lose dit :

    Pour contrôler et suivre ce qu’il se trouve dans l’espace (>10cm) la France via l’ONERA (sa soufflerie n’est pas destinée à gagner des courses et vendre des limonades au goût de Volatarène ) dispose du radar GRAVES.
    En 2015, la Russie, les États-Unis et la France sont les seules puissances militaires dans le monde à disposer de ce type de système de veille satellite opérationnel.
    https://www.onera.fr/fr/actualites/1er-systeme-europeen-de-veille-spatiale-graves

    Entre propulsion par statoréacteur (France (pionnière) et USA), les RETEX radar, etc.
    On sent derrière l’embryon de l’Europe de la défense, de multiples tentatives pour mettre la main sur des acquis technologiques et tactiques associées, réalisés à des coûts et une appréciation géostratégique qu’une seule nation a gardé en Europe continentale.
    Alors MGCS, SCAF, EURODRONE, etc…
    Une défense autonome c’est de la matière grise qui ne part pas vers la finance internationale ou les Premium sur 4 roues. 100 milliards d € d’investissements sans RETEX et une BITD dévolue à l’export alors que ça urge, rien ne vaut la bonne vielle tactique mercantiliste d’une minorité poir s’en mettre plein les poches avant de mettre les voiles… Mais nul ne sera épargné par le cataclysme à venir.
    Détecter (terrestre, maritime, aérien et spatial) puis acquérir une cible pour ensuite délivrer un vecteur (charge, vélocité, précision, etc…) : Cela se mérite.
    D’un côté le labeur qui veut être reconnu et de l’autre un rêve de puissance devenu fragile car uniquement basé sur l’économie.
    Poutine a choisi misé sur l’appât du gain allemand via son gaz bon marché avec à terme une Europe aux pieds d’argile.
    Avec cette lecon nos amis teutons devraient changer de logiciel. Mais il est trop tard car le front sur de la famine alimentaire, l’inflation va faire exploser la crise de la dette et monter le Moyen-Orient, le Maghreb et l’Afrique dans une haine guerrière contre l’Europe.

    Notons malgré les râleurs et les trolls divers et variés, la bienvenue aux nouveaux fermiers africains tout frais émoulus aux opérations psy du FSB (presque 2000 Francs CFA soit 3 €/jour) via le très désintéressé semencier russe du fake: Wagner, dixit la loyale mafieuse aristocratie oligarchique et ce seigneur Evgueni Prigojine ! (Baiser sur sa bagouse).

    On meurt tous un jour ! L’époque des charters pour l’au-delà arrive…

  28. ONERESQUE dit :

    Démonstration ÉCLATANTE de l’absurdité de confier l’analyse d’offres complexes à des bureaucrates bruxellois….En venir à la conclusion qu’un groupe espagnol sans aucune expérience de l’hypersonique mène un consortium sur le développement d’armes aussi difficiles à mettre au point est une…… HÉRÉSIE…… qui va coûter cher à l’UE en termes de crédibilité stratégiques. Un intercepteur endoatmosphérique MACH 7 à 9, c’est la combinaison d’un booster (çà facile à faire, premier étage de l’ASTER30 ou du SM-6) MAIS……avec des pièces d’ orfèvrerie…..Un étage terminal équipé d’un superstato à combustion supersonique extrêmement délicat à concevoir (les USA ont mis 25 ans à en stabiliser un )…..Seules des boîtes qui ont combiné simu CFD combustion avec multi-chocs entrecroisés, essais en soufflerie hypersoniques et validation CFD-EFD, comme avec le programme PREPHA, SAVENT FAIRE….Sener aerospace et les associés certainement pas ! ON NAGE dans le RIDICULE et le pathétique…..IL FAUT AUSSI connaître les tressages de pièces complexes en Carbure de Silicium ou en Carbone-carbone, les actuateurs qui fonctionnent à 700°C et…..ENFIN, les quartz et céramiques perméables au spectre IR Ku-Ka pour l’autodirecteur……..Bruxelles a sombré dans l’une des pires bêtises abyssales stratégiques depuis longtemps…..il a sans doute fallu effectivement que MBDA soit en effet trop arrogante ??? ou que les prix espagnols soient démentiellement bas…..LEÇON > que MBDA développe son SUPER-ASTER 100 MACH 7 équivalent THAAD ARROW 3 SM-6 TOUTE SEULE car, de toutes façons, elle en aura besoin sur les marchés futurs……

    • Mica X dit :

      Il y a du Dassault dans cette façon de faire, pourquoi distribuer nos compétences (exclusives en Europe) à de futurs concurrents ?
      MBDA a peut-être considéré que le jeu n’en valait pas la chandelle, renseigné par Twister il a peut être tout simplement estimé, avec Thales et d’autres sp, que jouer au gentil animateur de garderie c’est pas leur truc ?
      Et puis les projets européens, cela apporte des sous mais aussi énormément de contraintes, de contrôles et de paperasse…rien que les INTERREG étaient essentiellement des usines à gaz pour boites de consultants, pour 1 € investi ds le projet lui-même, combien se sont évaporés dans le montage, les contrôles etc…

    • PK dit :

      Qui vous dit que Bruxelles au contraire ne sait pas très bien ce qu’elle fait ? Avec l’échec assuré au bout du programme, c’est forcément des commandes américaines à l’arrivée…

      Bien sûr, il faut croire aux théories du complot, comme quoi Bruxelles serait aux ordres des Américains. De la science-fiction bien sûr, étant donné que les États-Unis ne dirigent personne en Europe et qu’aucun pays européens ne les suivent fidèlement comme des caniches, quitte à se suicider économiquement le cas échéant…

      Faîtes le plein d’édredons, au cas où quand même…

  29. Olgi dit :

    Si la coopération réussit sans nous, alors il faudra se poser les bonnes questions.
    Sommes nous un problème ? Ou sommes nous indésirables ?
    Si ça foire, et que c’est un gouffre à Euro, alors on aura échappé à ça

  30. Crimson Dynamo dit :

    Je serais extrêmement surpris que même en équipe SENER s’en sorte sans les compétences d’MBDA France ou UK.
    Vu ce qu’il s’est passé avec Galileo On a bien compris que l’UE veut faire l’europe de la défense, un peu mais pas trop, et surtout sans la France.
    Bref les anglais ont tout compris avant la France, comme d’habitude
    #Frexit

    • Coléo91 dit :

      Qu’avez vous a reprocher à Galiléo ? Un système européen de positionnement par satellite qui fonctionne parfaitement et qui est encore plus précis que le GPS…
      #Frexit= un cadeau à Poutine.

    • Gaulois78 dit :

      @Crimson Dynamo
      Bonjour,
      Vous pensez que le bureau commercial de SENER va nous prendre comme sous traitants dans ce projet.

      J’ai cherché partout les compétences en balistique de cette société, nada…

      Vous pouvez dans le génie civil, le photovoltaïque prendre un contrat sans en avoir les compétences nécessaires, il suffit d’avoir la garantie bancaire.

      Dans le secteur aéronautique militaire c’est pas possible, sauf à lancé une OPA inamicale sur les MBDA et Safran…Il suffira ensuite de délocaliser la R&D et les usines en Espagne…en Allemagne…

  31. Starbuck dit :

    Pff le lobying des boches à Bruxelles via von der leyen.
    Que l’on les laisse se demerder on a pas fini de se poiler

  32. JC dit :

    Qu’on le veuille ou pas, la mise à l’écart de la France se poursuit. Du fait de son manque de moyens financiers pour un quelconque projet, cette mise  » à mort lente  » va se poursuivre. Question : à qui profite le crime ? Vous avez une idée ?

    • Anthonyl dit :

      Aux Allemands

      • Gaulois78 dit :

        @Tempo
        La (re, re)lecture de cet article me donne des boutons…

        Mise à disposition de la dissuasion nucléaire française aux Teutons, je suppose qu’on y ajoute le siège au conseil de sécurité, le droit de veto…

        Auront-ils un droit de blocage sur notre dissuasion ?

        La mise en fabrication des SNLE NG sera-t-elle partagé avec TKMS, avec le transfert de technologie qui va bien ( de nous vers eux bien sûr ?

        Quid des investissements de la France dans le nucléaire depuis 70 ans..Entre 500/600 milliards?

        Si on fait la répartition UE c’est entre 380 et 460 milliards que vont nous devoir les Européens.

        Faudra-t-il un effacement d’ardoise au nom de la grande confraternité Européenne du chacun sa gueule, du je profite des dépenses du voisin gratuitement, lui vole sa technologie, ses usines, je lui crache à la gueule…

        https://www.google.com/amp/s/www.latribune.fr/opinions/du-neant-de-la-relation-strategique-franco-allemande-au-divorce-necessaire-902628.html%3famp=1

      • JC dit :

        Mise à l’écart pour les projets mais pas pour se faire plumer. Si l’Allemagne paye elle voudra les clés du camion. C’est pour cela qu’elle revient à la charge sur le sujet nucléaire. Les allemands insisteront jusqu’au bout, jusqu’à l’abdication. Il ne partagent pas eux, quand ils ne volent pas ils achètent et le patron, c’est celui qui a le pognon, non ? Regardez Airbus, devenue au fil du temps une entreprise à direction germanique. Comme la série Mission impossible, pour Macron, cette mission s’il l’accepte sera d’abandonner l’arme nucléaire sans se faire lyncher. Qui s’opposera à cela en France ?

  33. mich dit :

    110 millions d’euros ! on va aller loin en effet .

  34. lxm dit :

    Il n’y a plus qu’à développer notre propre programme national en concurrence de ce fameux programme « européen ».

    • Parabellum dit :

      Toute l Europe va voler sur. F35 et si c est un sabot dommage…occupons nous de créer nos propres missiles et drones stratégiques Français et axions au cirque germano bruxellois stérile.une autre politique plus souveraine est possible et souhaitable avec d autres moyens et méthodes.

    • anthonyl dit :

      Ou a ne rien faire du tout puisque ce programme nous bénéficiera qu’on y participe ou pas…

  35. Toto dit :

    L’europe! Les gars qui ont mis une date de péremption sur le miel car il fallait mettre une date dans le formulaire! Il y a des moments il faut être sérieux

  36. Michel dit :

    Bon d’accord l’Europe c’est pas la France seule. On a peut être été trop sûr de nous sur ce coup là.
    J’espère seulement que ce projet aboutira à quelque chose de concret et fiable et aussi pour ce qui est de la contribution financière française si l’on nous consulte qu’elle sera proportionnelle à son niveau de participation dans le programme.
    En matière de défense il y a tellement de choses à faire et à imaginer que l’on ne peut pas être partout.

  37. Anthonyl dit :

    On comprend qu’aucun industriel français n’y participera, mais est-ce que cela signifie que la France se retire de ce programme qu’elle menait à l’origine ?

  38. Tom35 dit :

    Serait-il possible que la France se lance seule dans un tel projet ?

  39. petitjean dit :

    sur l’avance russe (sans vouloir froisser personne)

    Missiles hypersoniques et intercepteurs de HIMARS: le retard pris par l’OTAN sur l’armée russe est-il rattrapable? – par Edouard Husson
    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/07/27/missiles-hypersoniques-et-intercepteurs-de-himars-le-retard-pris-par-lotan-sur-larmee-russe-est-il-rattrapable-par-edouard-husson/

    • ULYSSE dit :

      @peitijean. du grand n’importe quoi comme le plus souvent. Les russes, eux mêmes, estiment qu’ils ne sont capables de détruire que 20% environ des roquettes tirées par les HIMARS. Pas très convaincant n’est ce pas. Quant aux déclarations de ce blog conspirationniste sur le retard irrécupérable des occidentaux en matière de missiles hypersoniques, il suffit pour être convaincu de leur pertinence d’évoquer les récents tirs réussis de missiles hypersoniques par les US, qui ne manqueront pas en quelques années de dépasser leurs concurrents russes (pour les chinois se sera plus difficile). En matière de défense anti missiles les US sont déjà dotés de SM6 et de THAAD.

    • Courmaceul dit :

      Je vous rassure, vu la vitesse de l’avance russe, vous n’allez froisser personne.

    • ONERESQUE dit :

      On ne peut être que plus que CIRCONSPECT sur les « expertises » de ce site « lecourrierdesstratèges » car sortir tout de go que l’intégralité des systèmes SAM russes dont le BUK sont capables d’intercepter les HIMARS me paraît en contradiction flagrante avec la réalité, vu les 17 dépôts de munitions déjà pulvérisés et documentés et le pont Antonivka à Kherson. De plus, l’histoire des ondes de chocs multiples qui saturent les radars d’alerte est une bêtise absurde, même si certaines déformations atmosphériques d’air saturé d’eau sont repérables en radars météo, les fréquences des radars d’alerte et le switch inter fréquentiel ne provoquent pas de « saturation »…….Ce site courrier des stratèges m’a l’air d’être une joyeuse trollerie, soit du FSB soit de rigolos incompétents……

    • UnKnown dit :

      Quand on voit la précision des missiles hypersoniques en Russie, on est en droit de se demander la pertinence de genre d’armement dans un cadre conventionnel… Rater un objectif de 20 mètres quand on transporte une ogive nucléaire, ça ne pose pas de soucis étant donné que l’explosion rasera tout dans un rayon de 10 km.
      Mais quand il s’agit de taper un bâtiment en particulier, c’est tout simplement merdique… Les quelques OSINT que l’on peut trouver concernant les frappes russes utilisant des missiles « hypersoniques » sur des bases aériennes Ukrainiennes laissent pantois: même pas 30% de précision, c’est à dire que presque tout tape à côté, sur des cibles fixes.
      Je reste convaincu que le missile hypersonique n’est qu’un gadget, qui demande tellement de ressources pour sa mise en œuvre qu’il en est inutile, c’est de l’échantillonnage en matière de frappes. Mieux vaut 50 missiles de croisières qui tapent précisément, coutent moins cher à l’unité, qu’un pruneau extrémophile qui peine à se diriger et à maintenir son point d’impact estimé, parce qu’il va tellement vite que le moindre décalage atmosphérique est d’une difficulté sans nom à corrigée étant donné les contraintes de frottement et de temps, et vous fait faire des écarts de 10 mètres à la fin…

  40. petitjean dit :

    Inquiétant : manœuvre allemande

    Allemagne: gouvernement et opposition se répartissent les rôles et préparent une OPA sur l’arme atomique française – par Edouard Husson
    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/07/26/allemagne-gouvernement-et-opposition-se-repartissent-les-roles-et-preparent-une-opa-sur-larme-atomique-francaise-par-edouard-husson/

    Macron, t’es où ?…………..

  41. Dolinski dit :

    L’UE est gouvernée par des lobbies.
    Nous avons un triste exemple dans les énergies où le gaz devient une énergie verte et le nucléaire exclus sous la pression de l’Allemagne, alors que ce dernier pollué moins que le gaz!
    Avec en sus, l’obligation à EDF d’acheter au prix fort du marché corrélé au gaz, et de
    le vendre à ses concurrents qui ne produisent rien. Elle est belle le dogme de la concurrence saine (libre) et non fausse imposés par Bruxelles !
    Les mêmes causes entraînant les mêmes (effets) maux qui ne vont pas tarder à se concrétiser, avec ce projet européen d’endo-atmospherique de missiles hypersoniques.

  42. JM dit :

    L’UE est loin d’être un mesure de pouvoir défendre ces frontières voir être en mesure de mené à bien un tel projet. Trop de différences lié aux croyances nationalistes.
    Tout le monde sait ce qu’est un château en Espagne et connaît l’histoire de Don Quichotte

    • Gaulois78 dit :

      @JM
      C’est quoi les frontières de l’UE, je ne l’imagine pas en tant que pays dans mon imaginaire.

      Les frontières de la France, je vois, du Portugal, je visualise.

      Mais l’UE ? non, c’est pas sur ma mappemonde… Comme vous le dites plus haut l’UE est composé de dizaines de pays aux intérêts divergents.

  43. Gaulois78 dit :

    Voilà, voilà, on loupe le coche.. Projet d’un démonstrateur à 110 millions d’euros sur 13 ans à partager avec une ribambelle d’entreprises…Ils sont un peu c…llons chez MBDA

    C’est bêta, c’est pas comme si on n’avait toutes les compétences, quelques décennies d’expériences sur les missiles et des projets de modernisation en cours.

  44. Dibi dit :

    Bonsoir, beaucoup d’entre vous ont raté un détail, même pas l’Italie, ne participe pas au projet. Cela signifie, pour moi, que l’Italie et la France vont étendre « Aster » sous la couverture de Mbda.

  45. Nexterience dit :

    Il n’y a qu’à faire pour l’aéronautique aux USA : chacun fait un démonstrateur à 110 millions d’euros et le meilleur remporte la suite du programme.

    • ulysse dit :

      @Netexpériences. oui ce serait une méthode saine, les industriels s’associent librement et présentent des projets concurrents…et que le meilleur gagne. ce modèle aurait également pu être proposé pour le MGS et le SCAF. Etant précisé que chez les US le perdant reçoit souvent une part de la production industrielle. Ce fut également une méthode employée par l’OTAN, je pense notamment au succès du FIAT G91. Mais les français furent également de mauvais perdants, le match entre AMX30 et LEOPARD 1 fut gagné par ce dernier, ce qui n’empêcha pas la France faire cavalier seul (jeu de mot)

  46. Olivier dit :

    Temps mieux avec l’allemagne dans la boucle c est voué à l’échec de toute façon dommage que AIRBUS est dirigé par un Allemand ! !!!

  47. lym dit :

    Une éviction de « best athlete » en coup de semonce pour d’autres projets? Les plans B vont avoir le vent en poupe…

  48. patex dit :

    Woaw, elle a l’air d’envoyer du lourd cette équipe de choc menée par l’Espagne !

  49. Jack Dubugne dit :

    J’aime le terme « endo », comme « endoctrinement », « endogène », et bien sûr « endo-atmosphérique ». On a l’impression que la civilisation cherche les mots de son déclin…

  50. Ulysse_s dit :

    Les poules auront des dents quand ce « machin » sera opérationnel. La France vient d’économiser ses euros qu’elle ne mettra pas dans cette usine à gaz où le moins compétent dirige la manoeuvre. Excellente nouvelle donc…

  51. Momo dit :

    MBDA n’a pas besoin de quelques millions de l’UE pour continuer à être le meilleur et engranger des commandes pour du vrai matériel qui marche.
    L’U E est une terrible déception qui cherche à donner raison aux menteur.e.s du Brexit en préservant l’intérêt particulier de ses technocrates et lobbyistes qui tournent en circuit fermé.
    Regardez l’hypocrisie de tous ceux qui relancent le charbon et hurlent sur le nucléaire qu’ils n’ont pas: Autriche, Confetti Luxembourg, etc…

    A noter: c’st le gouvernement hollande il y a 10 ans qui a stoppé le développement du nucléaire, et fait fermer Fessenheim par le ministre de l’époque Macron devenu président.
    Le retard d’investissement est de sa faute à lui personnellement, 10 ans de perdu qui vont manquer cruellement à notre pays. Et pour un peu on démantelait EDF pour faire plaisir à Greenpeace, aux allemands et autres nations qui se sont dramatiquement trompées en terme de stratégie.
    Mais plutôt que de s’occuper de choses sérieuses il va se faire fouetter en Afrique. Il aime ça c’est sûr, il réclame…

  52. ulysse dit :

    @Jack. dans le cas présent, nous pourrions utiliser le mot Endo – ouille !
    MBDA a senti le traquenard s’est tiré opportunément.

  53. Un_passant dit :

    En même temps, vu les déboires des programmes européens ces dernières années, il vaut peut-être mieux rester en dehors… Autant l’UE fonctionne plutôt bien sur les projets civils, autant les projets militaires finissent toujours confrontés à des problèmes liés au financement, au périmètre, aux spécifications, chacun ayant une vision et des besoins différents et en l’absence de la contrainte posée par les normes internationales civiles, les projets militaires s’enlisent.

  54. grigepom dit :

    L’UE c’est aussi une question d’équilibre des forces…
    Les européens préfèreront toujours acheter américain plutôt que de renforcer encore plus l’industrie française de l’armement (bien trop forte en Europe, d’autant plus depuis le départ des anglais).
    Confier le lead à une entreprise inexpérimentée espagnole n’a aucun sens, c’est surtout un prétexte pour écarter la France et in fine acheter américain.

  55. vachefolle dit :

    Arrêtons de pleurer, les entreprises francaises savent trés bien récupérer les budgets Européens dont ceux du FED qui sont juste du cash machine a R&D, sans aucun objectif de sortir qqchose qui marche.

    Sur ce coup MBDA n’a pas du faire le lobbying nécessaire, maintenant 100Me sur 3 ans divisés par 13 partenaires, ca fait 2,5 Me par an. C’est pas ce genre de broutilles qui va faire pleurer MBDA…

  56. Thaurac dit :

    S’ils fonctionnent bien, il reviendra surement moins cher de les acheter après que de participer à ces ruineux co-développement..

  57. Ethann dit :

    Je n’ai rien compris à l’articulation des programmes entres eux.
    Ils ont l’air plutôt en concurrence les uns avec les autres, que complémentaires.
    C’est quoi l’intérêt de multiplier les programmes?

  58. bonnechancemonpapa dit :

    Décision cohérente de cette Europe foncièrement bochifiée et résolument francophobe. En même temps, rien à perdre : comme toutes les usines à gaz européennes ce programme disparaîtra dans les marais de la désolation, d’autant plus vite qu’aucune des parties n’a de vraies compétence dans le domaine. Au reste, la bonne question c’est : l’UE, combien de temps encore? Avec un peu de chance elle ne survivra pas à l’hiver.

  59. UnKnown dit :

    Ça n’est pas plus mal de ne pas faire partir de cet énième usine à gaz « européenne », d’autant plus que pas un seul acteur sérieux ou disposant de brevets et compétences en matière de missiles hypersoniques n’y participe. En gros c’est un machin né de connivences, magouilles politiques et gros sous sans chance réelle de voir le jour. Comme le SCAF. La coopération européenne ça ne marche que si on laisse les industriels de chaque pays s’organiser entre eux préalablement, et sans que les ronds de cuir Bruxellois/nationaux ne mettent leurs doigts boudinés dans un engrenage qui peut parfaitement se passer de leurs idées idiotes, qu’ils se contentent de voter les budgets et d’éplucher les centimes.

    On dirait les bases d’un appel d’offres publiques classique:
    L’adjudicateur demande un mouton à 5 pattes pour le prix d’un demi-agneau, choisit le prestataire qui lui propose encore moins cher que ça, puis se retrouve avec une brebis galeuse atrophiée qui menace de lui clamser dans les mains, et dont les soins, les correctifs, engrangent des surcoûts qui dépassent finalement largement l’offre initiale la mieux disante/plus cher qui proposait réellement ledit mouton à 5 pattes et avec un planning raisonnable.

    C’est presque à chaque fois la même histoire.

    • vachefolle dit :

      votre comparaison est amusante, mais pas tout a fait vrai.
      La on est plutot pour l’EAD qui met sur la table le prix d’une belle vache normande, les espagnols leur proposent un taureau de corrida, les francais une Prim’ Holstein, dont les taches ne correspondent pas a la spécification.
      donc l’EAD achete le beau taureau espagnol, mais au final ils auront juste les slides en couleur, cad, le costume tout brillant du picador, qu’ils afficheront dans leur bureau, avec le sentiment du devoir accompli.

  60. Titi dit :

    La somme proposée pour aspirer les compétences françaises et dérisoires .
    Heureusement que les français sont partis.

  61. forêt10 dit :

    Logique implacable
    Cette décision conforte la tendance « européenne » actuelle, toute décision est bonne, du moment que la France en est exclue.
    Pour ceux qui l’ignore encore le minage du FCAS est officialisé depuis le 4 juillet 2022.
    En effet à cette date le FCMR Gbr eine Arbeitsgemeinschaftsunternehmung a été crée sous l’égide de:
    – Airbus D&S GmbH
    – FCMS un consortium réunissant: Diehl GmbH, ESG GmbH, Hensoldt GmbH et Rhode & Schwarz GmbH.
    – MBDA Deutschland
    Cette association a été ratifiée par le comité d’étique allemand.
    Il va sans dire, que la collaboration D, E, F sur le SCAF n’est plus d’actualité, car le Bundestag vient de se prononcer sur l’allocation des nouveaux crédits en faveur de ce nouveau consortium…

    • vachefolle dit :

      la meilleure nouvelle pour la France et DA. Continuer a faire evoluer le rafale tout seul.

  62. Jo666 dit :

    La solution est la mutualisation des coûts avec ariane 6 avec son nouveau moteur qui pourra être implémenté dans un intercepteur.

  63. Thierry (le plus ancien) dit :

    La France de la défense avec Macron est totalement discrédité aux yeux de nos partenaires qui ne veulent pas de l’hégémonie du marchand d’arme compulsif qui a armé aussi bien les Saoudiens au Yemen que les Russes en Ukraine, ce qui discrédite les entreprises correspondante; Ajoutez à cela que la Défense aérienne française est plutôt malade d’un grave manque de moyens quand nos Alliés jusqu’aux plus petit s’équipent de F-35.

    S’investir dans les armes hypersonique comme les Russes fait preuve d’une mentalité d’armes offensive (pas forcément efficace, mais offensive quand même) propre à participer indirectement à des invasions en vendant ces armes aux crapules habituels.

    On sait que les USA qui ont aussi fait de l’hypersonique, mais uniquement après avoir fait du bouclier anti-missile et pas pour exporter à des criminels de guerre comme le fait la France avec une régularité consternante, garderont le contrôle de ces armes.

    Bref si la France doit armer des nations ou individus qui se retrouveront à attaquer l’Europe alors mieux vaut ne pas l’impliquer dans un système de défense anti-missile hypersonique afin qu’elle n’utilise pas ses connaissances en missile intercepteur pour déjouer ce bouclier, ce qui est parfaitement logique et bien pensé.

    La France de Macron n’a rien à faire dans ce domaine comme dans bien d’autres. qu’il compromette notre espace aérien sans que la population s’en émeuve suscite plus que de la méfiance de nos partenaires qui auraient pu eux aussi se retrouver sans masques ni lit d’hôpitaux quand le Covid s’est déclaré si Macron en avait eu la responsabilité.

    • bonnechancemonpapa dit :

      « Ajoutez à cela que la Défense aérienne française est plutôt malade d’un grave manque de moyens quand nos Alliés jusqu’aux plus petit s’équipent de F-35. ». Pas plus malade que l’Allemande. Le F35 est tellement cher en coûts d’acquisition et d’exploitation qu’il condamne ses utilisateurs (hors EU) à ne disposer que de micro flottes. Je ne sais pas si c’est une bonne idée. Avec le F35, l’Europe n’achète évidemment pas le « meilleur chasseur du monde » (après le F22, of course) mais cherche à s’assurer du parapluie militaire américain. Je pense que la déconvenue, qui ne manquera pas de se concrétiser un jour , risque d’être assez douloureuse.

  64. Jack Dubugne dit :

    La réalité du drone MALE européen qui n’existe qu’en rêve, est le meilleur running gag de ces 20 dernières années!

  65. Gaulois78 dit :

    @JM
    C’est quoi les frontières de l’UE, je ne l’imagine pas en tant que pays dans mon imaginaire.

    Les frontières de la France, je vois, du Portugal, je visualise.

    Mais l’UE ? non, c’est pas sur ma mappemonde… Comme vous le dites plus haut l’UE est composé de dizaines de pays aux intérêts divergents.

  66. Jm dit :

    Europe de merde … Les gens ont votés pour « l’europe » ? … Ils l’ont !! …. Ils ont voulus être dirigés par des incapables et des corrompus qui roulent pour les américains ? … Ils le sont !! … Bien fait !! … Si les français étaient moins cons (je sais .. c’est impossible …) Ils feraient cavalier seul, mais comme en plus ils n’ont pas d’argent … Tous ces « européens » vont gentiment acheter du matériel américain … Comme ils le font déjà … Des bons toutous, bien dressés

    • Paddybus dit :

      Non, Jm…. les Français ont voté contre l’europe…. comme les habitants des Pays Bas et d’Irlande…. mais les salopards qui ont pris les commandes nous y on fait rentré de force… ont trahis leur obligation de subordonner les traités extérieurs aux lois Françaises, ont lâché la monnaie point essentiel de gouvernance, et soumis notre pays aux juges corrompus de la cour européenne d’injustice…