Destiné à la Marine nationale, le premier patrouilleur de la classe « Félix Éboué » entame ses essais en mer

Moins trois ans après avoir été choisi par la Direction générale de l’armement [DGA] pour livrer six nouveaux patrouilleurs outre-Mer [POM ou classe « Félix Eboué »] à la Marine nationale, le chantier naval Socarenam a annoncé, le 26 juillet, que l’Auguste Bénébig, premier navire de la série, venait d’effectuer sa première sortie et donc de commencer ses essais en mer.

La construction de nouveau patrouilleur aura été menée tambour battant, malgré les contraintes imposées par les mesures sanitaires liées à la pandémie de covid-19. Pour rappel, ce bâtiment avait été mis à l’eau à Saint-Malo, en octobre dernier, avant de prendre la direction de Boulogne-sur-Mer pour les travaux d’armement.

Par ailleurs, en avril dernier, la Marine nationale a organisé la cérémonie de prise d’armement pour essais du patrouilleur Auguste Bénébig, le lieutenant de vaisseau Jean-François Cabaret ayant été reconnu comme son commandant. Celui-ci aura à mener les essais et les tests de qualification depuis la base navale de Brest, la livraison du navire à la Marine nationale étant attendue d’ici la fin 2022 ou le début de 2023. Ensuite, il rejoindra la Nouvelle-Calédonie.

Ce patrouilleur « est un prototype, nous sommes partis d’une feuille blanche et nous en avons fait un condensé de haute technologie », a confié Philippe Gobert, le Pdg de la Socarenam, à la presse locale. Ces essais permettront probablement d’apporter, le cas échéant, des améliorations… d’autant plus qu’il n’y a pas beaucoup de temps à perdre, le chantier de Boulogne-sur-Mer devant recevoir la coque du second POM [le « Jean Tranape« , ndlr] en août prochain et réaliser les travaux d’armement en dix mois.

Pour rappel, d’un déplacement de 1300 tonnes [soit trois fois plus que les patrouilleurs P400 qu’ils vont remplacer] pour une longueur de près de 80 mètres, une largeur de 12 mètres et un tirant d’eau inférieur à 3,5 mètres, les POM auront un rayon d’action de plus de 5’500 nautiques et la capacité de naviguer à la vitesse maximale 24 noeuds.

Dotés du système de gestion de combat Lyncea, fourni par Nexeya, du radar de surveillance Kelvin Hugues Mk11 SharpEye en bande X livré par Hensoldt UK et d’une capacité de communication par satellite, les POM seront mis en oeuvre par un équipage d’une trentaine de marins. S’agissant de l’armement, et alors que l’on parle désormais d’un « durcissement » des opérations navales, ces navires ne disposeront que d’un canon télé-opéré de 20 mm et de quatre mitrailleuses [deux de 12,7 mm et deux de 7,62mm]. Enfin, ils pourront accueillir un drone aérien à décollage vertical et trois embarcations [deux rapides et une autre dite de « servitude »].

Photo : SOCARENAM

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

96 contributions

  1. Untel dit :

    Contre un bateau de pêche, ça vas le faire niveau armement, mais le jour où ça vas se durcir …
    Il faut espérer que des réserves existent pour remplacer le 20mm par un rapidFire et placer un affut de mistral.

    • Frede6 dit :

      Oui mais est ce qu’en cas de durcissement un RapidFire ou Mistral suffiront même face à un drone ? A une époque les P400 devaient être équipés de MM38, sans même parler des avisos qui étaient assez complets pour l’époque.

      Les POM sont globalement taillés pour leur mission face à des navires non armés.

      A mon avis, le problème de la MN est son manque de frégate de 1er/2e rang outre-mer en cas de durcissement. Le besoin de patrouilleurs temps de paix demeure néanmoins.

      Le remplacement (anticipé?)des FS, voire le renforcement de la flotte, sera à mon avis le juge de paix de nos discours sur le durcissement

    • HMX dit :

      Ce serait en effet le minimum. Mais là, on est clairement en dessous du minimum : ce navire est un pur produit des « dividendes de la paix » et de la fameuse (fumeuse ?) théorie du « pavillon, meilleure système d’arme » chère à l’amiral Vandier…

      On se retrouve donc avec un navire de 1 300 tonnes, dénué de plate forme hélico, et un armement totalement risible pour un tel tonnage. Ridicule pour un navire appelé à servir dans le Pacifique, et où il sera susceptible d’être confronté non seulement à des « pêcheurs chinois » non coopératifs, des trafiquants armés et déterminés, mais aussi à des patrouilleurs d’autres Etats riverains contre lesquels il ne fera sans doute pas le poids…

      Au sujet de l’armement, il manque a minima une pièce principale d’artillerie : un RapidFire 40mm serait parfaitement adapté, ou à défaut un 76mm. Une réservation pour un SADRAL (ou TETRAL) ne serait également pas du luxe, compte tenu de la prolifération des drones de tout type.

      Enfin, dans le bas du spectre, de l’armement non létal étoffé serait le bienvenue : canons à eau avec une bonne portée, armes acoustiques, moyens simples destinés à immobiliser un navire non coopératif (Ex : filets ou cordages destinés à se prendre dans les hélices et gouvernail), protections caoutchouc sur la coque pour se protéger ou mener soi même un abordage « musclé » dont raffolent les « pécheurs » chinois dan leur stratégie de confrontation… bref, des moyens low cost mais particulièrement utiles !

      • Frede6 dit :

        le pavillon comme principale c’était Prazuck, on peut reconnaitre à Vandier un discours un peu plus belliciste. On jugera de son efficacité à l’aune de la prochaine LPM ;-).

        Pour mon avis sur les patrouilleurs voir le message plus haut.

        Dans un monde parfait il faudrait pouvoir avoir 2 frégates de 1er rang stationnaires dans chaque zone outremer au moins Indien et Pacfique. Mais je ne rêve pas : que ce soit en terme de moyens ou de soutien quasiment impossible.

        Pour es deux zones, je verrais bien des 6 frégates de 2nd rang très endurantes, à deux équipage apte à dissuader (missiles anti-navire et helico) et à s’autodéfendre (veille aérienne, aster, sonar de coque, torpilles). L’idée étant de tenir jusqu’à l’arrivée d’un groupe naval plus conséquent). Probablement quelque chose entre une FLF et une FDI…les futures EPC?

        Il ainsi envisageable de les déployer pendant 2 ans par roulement avec AT réalisés en métropole. Relève d’équipage tous les 4 mois depuis la métropole (?).

        Pour les Antilles, deux PO pourraient être suffisants car la menace est faible et les renforts plus facilement déployables.

    • guig dit :

      J’espère qu’il fera moins rire que son homonyme qui écume les comedy club.

  2. Zigomar dit :

    1 canon de 20 mm et quatre mitrailleuses d’appoint…Une véritable terreur des mers que cette barcasse destinée à effrayer les goélands de l’îlot du même blaze…
    On doit littéralement se marrer du côté de Pékin voire même de Canberra…devant les formidables capacités de la Royale à la française…

    • alex dit :

      chaque bateau sa fonction, ce bateau est la pour chasser les bateaux de pêche clandestins je le trouve deja super bien équipé surtout si ils bénéficient rapidement d’un drone qui va pouvoir ratisser large. on vise le bateau de pécheur, c’est de la présence en mer, on va pas aider Taïwan avec ce genre de navire…….Si seulement on pouvait en compter au moins le double, la ça serait déjà beaucoup plus crédible et ça montrerais notre attachement à défendre nos ZEE

    • Courmaceul dit :

      Comme son nom l’indique, il est destiné aux DOM-TOM. Autrement y a Fuka, c’est bien aussi.

  3. Titeuf dit :

    1300 T …
    1 canon de 20 et 2 × 12,7 et 2 × 7,62. !!!!
    Ma belle mère pèse plus lourd et est mieux armés !!!
    Un gâchis….pas ma belle mère,le bateau….

  4. R2D2 dit :

    « et alors que l’on parle désormais d’un « durcissement » des opérations navales, ces navires ne disposeront que d’un canon télé-opéré de 20 mm et de quatre mitrailleuses »
    en même temps c’est un… patrouilleur 🙂 je vois pas vraiment ce que l’on pourrait ajouter dessus, un affut combo MMP – mistral? Si il reste un peu de place.

    • Carin dit :

      @R2D2
      Je pense que en armement individuel, le MMP doit faire partie du combo.
      Mais il ne faut pas perdre de vue que ce bateau est un patrouilleur… son rôle n’est pas d’aller au contact d’autres bateaux que de pêche… il patrouille aux limites de nos eaux territoriales, et renseigne par voie satellitaire sur la présence d’un navire, qui sera traitée par d’autres acteurs.

      • Oui mais non dit :

        Certes, un patrouilleur n’est qu’un patrouilleur et il ne faut pas s’attendre à ce qu’il ait la puissance de feu d’une frégate.
        Mais la doctrine d’emploi qui consiste à dire qu’en cas de besoin il appelle en renfort un navire plus puissant et mieux armé ne fonctionne que si un tel navire de puissance supérieure est présent dans la même zone d’opération.
        Or, quelles unités de gabarit et d’armement supérieurs seront conjointement basées en Nouvelle-Calédonie ?
        S’il n’y en a pas, cette doctrine d’emploi tourne à l’impuissance et il serait alors peut-être bien avisé d’armer plus sérieusement le patrouilleur qui devra opérer sans pouvoir espérer de renfort, non ?

      • vno dit :

        1300 tonnes pour patrouiller aux limites de nos eaux territoriales ? Remarquez, c’est plus prudent, il pourrait tomber sur le ou les garde-côte chinois qui accompagnent les flottilles de pêche et sont armés comme des corvettes ! La bataille de Papeete en 1914 s’étant bien passé avec les 65 et le 100 mm débarqués de la Zélée, inutile de prévoir puisque l’armée de l’air sera la en 48 heures avec quelques missiles et du 30 mm. Les pistes, leur état est moins sur !

  5. philbeau dit :

    Un bâtiment relativement imposant , comparé aux avisos A69 de tonnage comparable , notamment par son franc bord qui en fait une unité plus marine . On déplorera toujours l’armement minimaliste , plus proche de celui d’un petit garde côte en métropole que d’un bâtiment assurant la police de la ZEE dans le Pacifique . Avec des fonctions de représentativité pour lesquelles là aussi la France passera pour une nation maritime de seconde zone maintenant . Sinon, on en revient toujours à la même question : y aura – t-il un jour des patrouilleurs hauturiers dans l’effectif de la marine ? La DGA est en vacances , ou le sujet est trop difficile pour le département en charge de la question ?

    • AirTatto dit :

      Je me fessais la même réflexion concernant un navire tout a fait valable comme garde côte mais insuffisant comme patrouilleur de haute-mer dans le Pacifique Sud.
      On devrait avoir 6 classes Gowin 2500 , dans une version proche de la version Malaisienne. Le déclassement de notre flotte continue, inexorablement.

  6. Le Suren dit :

    Un peu léger comme armement quand même !

    • Parabellum dit :

      Le moindre pirate avec une kalash et un lance roquette tiendra tête…les servants des 12 7 sont à poil sur le pont…irréalisme des chefs …il existe des missiles mer mer compact…

      • Yoyolegigolo dit :

        Le pirate avec la kalash ou le lance roquette n’auras pas le temps d’approcher des 400 m de portée pratique des deux armes qu’il se feras dessouder par le canon de 20 mm et sa portée pratique d’au moins 3km donc bon…

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Le moindre pirate avec une kalash et un lance roquette tiendra tête…les servants des 12 7 sont à poil sur le pont…irréalisme des chefs …il existe des missiles mer mer compact… ]

        Sauf que comme les garimpeiros , la majorité des pirates , des trafiquants de drogue en mer et des pêcheurs illégaux ne fantasme pas sur un clavier comme certains contributeurs de forums . ;0)
        Citez moi les nombreux incidents ou ces catégories de personnes ont ouvert le feu sur une marine des forces armées ou d’une administration ( USCG dans les Caraïbes ou le Pacifique par exemple ) d’un état Occidental . Le  » pavillon  » cela a justement une signification chez ces personnes car il savent que la riposte viendra et se terminera par leur destruction . Un trafiquant de drogue armé l’est pour se protéger de prédateurs de gangs concurrents ou contre des forces armées ou policières Mexicaines par exemple mais pas contre l’USCG ou la Marine Nationale .
        Certains ont pu le faire mais ils ne sont plus là pour raconter …

        Après si vous voulez vous frotter à la MAPL , aux garde-côtes Chinois , c’est autre chose ! ;0)

  7. Ademar dit :

    Il me semble que l’EM de la Marine a une fâcheuse tendance à sous-armer ses bateaux. Toujours en retard d’une guerre?

  8. Maya dit :

    Vu la taille de notre domaine maritime , il en faut au moins 20 et pas 6.Pour financer´ j’ai des idées d’economies.

  9. VinceToto dit :

    « et alors que l’on parle désormais d’un « durcissement » des opérations navales, ces navires ne disposeront que d’un canon télé-opéré de 20 mm et de quatre mitrailleuses [deux de 12,7 mm et deux de 7,62mm] »
    Je ne suis pas expert en opérations maritimes, mais ce patrouilleur de 1300 tonnes équipage de ~30 me semble suffisamment équipé pour se défendre lors d’opérations de police, garde cote, surveillance, etc. en Nouvelle-Calédonie et iles alentours.
    En comparaison un des derniers patrouilleur océanique « garde cote » chinois, le Hai Xun 09 ~10 000 tonnes équipage de ~100 n’a potentiellement que du 76mm rapide, des canons de 20mm, des mitrailleuses « anti aérien » et les hélicos qui semblent utilisés avec sont aussi pour des missions police/sauvetage. Apparemment, les armes qui seront les plus utilisées sont le canon à eau et le jeu auto-tamponneuse avec sa coque apparemment de destroyer.
    Si on veut un navire de guerre pour faire la guerre, on prend un navire de guerre pas un patrouilleur type civil comme les POM.

    • Louis K dit :

      Très juste, ce n’est pas un navire de combat, c’est un patrouilleur.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ En comparaison un des derniers patrouilleur océanique « garde cote » chinois, le Hai Xun 09 ]

      La MAPL semble surtout développer une stratégie très intelligente  » en dessous du seuil  » qui consiste à dessiner des coques capables d’aborder –  » shoulder  » – un navire sans ouvrir le feu , même des tirs de semonce , et sans risquer de dommages structurels majeurs .

      Cela permet de couvrir toute la gamme de la  » montée aux extrêmes  » , chose que ce type de navire ne peut pas faire !

    • Daniel BESSON dit :

      @VinceToto
      Je n’ai pas lu votre intervention en entier ! Je reconnais mon impulsivité mais rassurez vous je ne fais pas parti de ceux qui se déplacent … ;0)

      Vous mentionnez avec justesse  » sont le canon à eau et le jeu auto-tamponneuse avec sa coque apparemment de destroyer  »
      E-F-F-E-C-T-I-V-E-M-E-N-T ! Il faut maitriser toute la gamme de la  » montée aux extrêmes  » lors d’une action de l’état en mer et l’ouverture du feu même à titre de tir de semonce n’est que la dernière  » note  » de la gamme .
      Les chalutiers des milices maritimes Chinoises sont aussi en acier et face aux coquilles de bois des autres pêcheurs de la région il n’ y a pas photo ! ;O)
      Il y en a qui ont essayé de se mettre en travers de leur route , et bien ils ont eu tord … ;0)

      https://www.forbes.com/sites/davidaxe/2021/01/15/huge-new-chinese-ships-are-made-for-ramming/?sh=1374ac7c1c19

      • VinceToto dit :

        Comme l’écrit l’article parfois humoristique de Forbes, il ne faut pas oublier la règle de la priorité au plus gros. Faudra pas que les patrouilleurs français testent « Liberté de navigation » vs. « Priorité au plus gros » en mer de Chine.

  10. jaktav dit :

    « La meilleure arme, c’est le pavillon »!!!
    Je croise les doigts!

  11. Frédéric dit :

    Espérons qu’il y aura de la place pour des lanceurs Mistral et des missiles légers en cas d’urgence.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Espérons qu’il y aura de la place pour des lanceurs Mistral et des missiles légers en cas d’urgence. ]

      Je pense même qu’en faisant un peu de place on pourra mettre une batterie quadruple de 320 contrôlé par radar sur la plage avant . Cela sera serré mais amtha c’est parfaitement faisable .
      Pour une batterie quadruple de « Type 94 » je pense que cela sera tout de même un peu juste . Mais au cas où , le tour qui a servi à l’usinage de ces pièces existe toujours du côté de Yokohama , on peut par précaution l’acheter au musée et on pourra le démonter et le transférer à l’arsenal de Brest pour pouvoir armer ces navires de manière décente !

  12. UFO24 dit :

    Armement ridicule.

  13. Ulysse dit :

    1300T et pas de plateforme hélico, si utile pour les EVASAN, le sauvetage en mer, la lutte contre les trafics illégaux, voire même la lutte contre les incendies?

  14. ROZAND dit :

    Heuuu, oui enfin pas besoins d’un missile anti-navire pour un patrouilleur servant juste de « garde cote », « contre piraterie local » ou encore sécurisation des ZEE.
    Appelons un navire de guerre un navire de guerre… un patrouilleur, un patrouilleur (léger, rapide équipement d’intervention et puissance de suppression en cas de interception musclé)

    20mm et 12.7 ça découpe n’importe quel navire de quelques milliers de tonnage non blindée.

    • bonnechancemonpapa dit :

      Merci Rozand pour remettre les pendules déréglées par les « sachants » de salon, à l’heure

    • ekiM dit :

      Cela n’aurait pas coûté beaucoup plus cher de mettre un 40mm à la place du 20mm (quelques millions sur la totalité du programme ?) et d’ajouter une plateforme pour hélicoptère à l’arrière (sans le hangar). Mais oui, ici, beaucoup délirent sur la nécessité d’armer un patrouilleur comme une corvette/frégate …

    • Sel dit :

      oui suffisamment (largement) armé pour le job, avec les drones…..c’est sur que si la Chine ou Russie ou autres attaquent la Polynésie ou Antilles 1 patrouilleur ne suffira pas. Mais du coup on ce sera en WW3 donc on s’en fout de mettre 50 missiles et 40 torpilles sur 1 patrouilleur avec la dissuasion nucléaire en prime non?

    • zaza24 dit :

      Merci d’avoir rétabli une vérité par rapport à ceux qui voilent équiper ce patrouilleur de missiles exocet et autres batteries mistral pour faire de la surveillance et protection ZEE…

    • ricojaneiro dit :

      Merci Rozand pour ce rappel. On parle d’un patrouilleur, là… Pas d’une frégate. Et ses capcités de mouvements sont bien plus intéressante que les vieux P400 : 25% de plus en rayon d’action, 60% en vitesse. C’est bien de ces caractéristiques dont on a besoin. Certes 6 unités, c’est faible. Mais ça augure un productivité accrue.

    • HMX dit :

      La présence de missiles antinavires peut en effet se discuter, car ce n’est pas la mission première d’un patrouilleur (même si ça n’aurait pourtant pas coûté grand chose de prévoir des réservations pour l’installation ultérieure de tels missiles à la construction, juste au cas où…)

      En revanche, un tel navire doit a minima avoir la capacité à assurer son autodéfense contre des menaces « basiques », tel que :
      – confrontation avec un patrouilleur d’un autre Etat riverain (hypothèse d’un conflit sur des questions de police de pêches avec un pays riverain, qui viendrait défendre ses intérêts) : sachant que la quasi totalité des patrouilleurs de par le monde disposent, au minimum, d’un « vrai » canon de plusieurs kilomètres de portée, on ferait quoi avec notre petit 20mm en cas de simple tirs de semonce ? on ne pourrait pas répondre, et on devrait piteusement quitter la scène pour aller se plaindre à l’ONU… humiliation garantie.
      – Survol d’avions ou hélico à basse altitude, et/ou survol de drones hostiles, armés ou non : scénario qui n’a rien d’impossible. Etre capable de dissuader une telle menace avec quelques missiles Mistral à courte portée représente le minimum pour un « bateau gris » de 1300 tonnes avec une trentaine de marins à bord. A noter que le système de combat Lyncea permet a priori l’interface et la gestion d’un tel système de défense à court portée.

      On notera que ce premier POM est déjà en cours d’essais, mais que l’armement du second POM devrait débuter dans 1 an après la livraison de sa coque, actuellement en cours de construction. Compte tenu du contexte international, et des évolutions attendues dans le cadre de la révision de notre posture de défense (livre blanc, révision de la LPM 2019-25), nous disposons d’une petite année pour corriger le tir et envisager de modifier l’armement des prochaines unités de cette classe. Comme évoqué plus haut, une artillerie principale plus conséquente (40mm RapidFire : option la plus probable, ou 76mm, voir au pire si l’argent manque un 100mm de récupération !) serait plus que bienvenue, ainsi qu’un affût pour un système SADRAL ou équivalent.

      A noter que des armements ou système non-létaux, peu coûteux, seraient également très utiles : simples défenses en caoutchouc sur la coque au niveau du bordé et sur la proue, pour mener ou subir sans trop de dommages des manœuvres « d’auto-tamponneuses » (très prisées des pêcheurs chinois…), installation de canons à eau à bâbord et tribord, présence à bord de dispositifs de harcèlement acoustique habituellement utilisés pour le contrôle de foules, présence à bord de dispositifs type cordages ou filets spécifiquement conçus pour se prendre dans les hélices et gouvernails et immobiliser un navire récalcitrant… bref, du basique, pas cher, mais efficace et utile pour les missions d’un patrouilleur.

      Enfin, et à supposer qu’on parvienne à débloquer quelques crédits, il serait également utile de s’interroger pour les prochains POM sur une modification structurelle visant à « couvrir » la plage arrière par une plate forme hélico, pour permettre l’accueil ponctuel d’un « vrai » hélicoptère en plus des drones à décollage vertical déjà prévus (on parle quand même d’un bâtiment de 1300 tonnes…), et également sous cette plateforme, se donner la possibilité de stocker et mettre en œuvre ultérieurement des drones de surface ou sous-marins par la plage arrière (par exemple pour des missions de surveillance, contrôle ou sauvetage), capacité qui est appelée à évoluer très rapidement au cours de la longue carrière qui attend ces POM, et dont il serait dommage de se priver dès le départ…

      • ekim dit :

        Je pense effectivement aussi que le 40mm aurait du être de la partie. On parle de quelques millions d’euros de plus. Je pense que ça reste quand même raisonnable.

        Pour la défense AA, un militaire sur la plage arrière peut faire le « job » dans le pire des cas. Mais bon ajouter un SIMBAD n’aurait pas non plus coûté bien cher.

        Une plateforme hélicoptère (sans hangar) aurait sans doute eu un coût plus important qu’un 40mm et un SIMBAD mais cela aurait aussi été pertinent.

        Ce que je trouve dommage, c’est qu’on est vraiment dans l’économie de bouts de chandelle … Un 40mm, c’est quoi ? 3/4 millions d’euros ? Un SIMBAD ? 750k euros ? 30 millions d’euros sur un programme à 1 milliard … C’est quand même ridicule.

    • Gaulois78 dit :

      @ROZAND
      Vous êtes sûr qu’on ne peut l’armé de quelques Exocet et mini torpilles ?

      Ça aurait une certaine gueule de voir un chalutier clando se faire pulvérisé au TF1 de 20h.

      Pour les esprits chagrins ce canot est d’un autre gabarit que la barque qu’il remplacera …

      Ensuite il est exacte de dire que le quantitatif en commande pour la 2 ème ZEE mondiale est un peu juste, voir très limite…Le vol de nos ressources alleatiquue peut allègrement se poursuivre, c’est dommage car l’arrêt de ce pillage pourrait permettre l’amélioration significative du PIB de de nos îles.

  15. Clavier dit :

    C’est exactement ce qu’il faut pour sécuriser la cérémonie d’ouverture des JO de Paris sur la Seine…..

  16. frenxouille dit :

    cest une barque de la marine militaire du soudan? ah pardon…

  17. GUEGUIN Rudy dit :

    Bonjour,
    J’ai été sur le Blaison un Aviso ASM, nous avons remplacé les les Escorteurs d’escadre et les Avisos Escorteur, à l’époque ont nous traitait de jouet, mais 40 ans plus tard ils sont toujours là, il est vrais qu’un canon de 76 mm aurai été bien venu, mais pour le restant, le lance roquettes de 375 mm nous arrachait tous les rivets des cloisons.
    En 1983 il y avait la crise du golfe (Guerre Iran-Irak), nous avions été surarmée pour effectuer des missions
    1 tourelle de 100 mm AA Mle 68, 2 canons de 20 mm AA F2
    4 missiles mer-mer 40 , 4 mitrailleuses de 12,7 mm, 4 tubes lance-torpilles de 550 mm L 5 mod 4 avec 6 torpilles , 1 Lance roquettes de 375 mm, rajout 1 sonar remorqué, 2 Zodiac avec des moteurs plus puissant, la vitesse de navigation avait été porté à 28,7 nœuds suite à la poursuite du Kirov en Atlantique.
    J’aurai aimé faire une mission longue durée sur un de ces patrouilleurs (Félix Eboué) comme je l’ai fait sur certain bâtiments que nous avons modifiés.
    Cordialement.

    • Sempre en Davant dit :

      Rares sont les marins qui viennent témoigner ici.
      Vous serez bien aimable de revenir autant qu’il vous plaira!
      Certaines choses se comprennent, d’autres s’extrapolent. Mais il faut bien dire que la mer c’est grand et que les bâtiments sont bien différents les uns des autres.
      Ma plus grosse tempête fut la femme d’un Amiral un soir de baptême à Cyr. Derrière le volant on apercevait une manche bleu et des étoiles… Quelle puissance de feu sur le siège passager! L’amiral fut magnanime! Soyez le aussi avec les avisos et autres termes « exotiques ». 😉
      Nous seront un bon nombre a faire notre profit d’exemples comme celui que vous venez de donner.

  18. Lassithi dit :

    C’est chouette tout ça.
    Mais faudrait songer à avoir une vraie flotte en indo pacifique, avec des bâtiments suffisamment nombreux et armés pour faire face à nos amis chinois, vietnamiens, Indonésiens,…,qui aiment bien se balader et faire du tourisme économique en se marrant.

    La on est de l’ordre d’un zodiac pour surveiller la rade de Toulon et de Brest en même temps.
    Quand je pense que certains ici, grands experts se tapaient le ventre avec la puissance du pavillon France…
    Ils ont dû rire à l’ambassade de Chine.

  19. Guillotin dit :

    Un navire exactement proportionné à la puissance française actuelle, et en harmonie avec ses capacités militaires. Qu’il aille donc protéger le Pacifique puisque la France a décidé- sur ordre américain-, que ça faisait partie désormais de nos objectifs stratégiques.

    • Frédéric dit :

      En plus d’être un hypocrite, vous êtes nul en géographie ? Regardez donc ou sont la moitié des ZEE françaises. Et vous vous contredisé vous même dans votre dialectique. On aurait envoyé une corvette avec un VRAI armement si il fallait se préparer à contrer les Rouges dans le Pacifique.

      • Guillotin dit :

        Frédéric : le jour où vous comprendrez vraiment ce qui est écrit, ce que j’ai écrit, , éventuellement je pourrai vous répondre

        • Frédéric dit :

          @Guilloutin. Il n’y a rien à comprendre. Vous êtes simplement un monomaniaque ayant une vision américanocentré du monde incapable d’imaginer que les quelques 200 entités étatiques de cette planète ont chacune leur point de vue et des intérêts. Vous profitez de la mansuétude de M. Lagneau pour écrire vos élucubrations ici car aucun forum apolitique ne l’ais aurai accepté. Sur Air Défense, les Forums Uchroniques et autres, vous auriez été éjecté dans la journée. Je l’ai déjà écrit plusieurs fois, mais c’est à cause d’une minorité d’agip prop de votre acabit que l’effacement automatique des commentaires à du être activé après avoir tenté d’autres systèmes de modération. J’espère sincèrement pour vous que vous polluer ce site depuis plusieurs mois sur ordre, sinon je doute de votre santé mentale. Ce sont les anti américains de vous acabit qui sont de très loin les plus fascinés par l’Amérique en l’imaginant contrôlé sans faillir toute l’humanité.

          • Guillotin dit :

            Frédéric : ce prénom.. seriez-vous de la famille de Chopin ? êtes-vous bien sûr que c’est avec vos doigts que vous frappez sur votre clavier ? ne me dites pas que vous êtes une sorte de « Zélensky au piano » , par pitié ! car je remarque un nombre certain de fautes de français et je me dis :  » mm.. ce gars-là, ça doit être un Autrichien, il est né à Salzbourg ou quelque chose comme ça.. on le voit souvent à Vienne…; c’est vous ? permettez-moi donc cette digression, uniquement motivée par vos propos virulents contre moi, bien éloignés d’une valse viennoise.

  20. Catoneo dit :

    Comme son nom l’indique c’est un navire de police maritime et pas un vaisseau de ligne.
    Ce n’est pas en augmentant les calibres qu’on transformera un patrouilleur en escorteur mais en le dotant d’un système d’arme de style Exocet. Ca s’est déjà fait.
    Mais la crédibilité de notre volonté à défendre nos outremers passe aussi par le tonnage ; et là nous sommes très déficients, donc peu crédibles et peu susceptibles d’y enrôler des alliés de la zone, qui ont déjà compris que la France appelle toujours à son profit.

    Les stations navales de notre ZEE doivent être armées sérieusement, mais il faudrait faire des économies ailleurs et d’abord sur les vaches sacrées de la République : 50 milliards d’Assedics par an (par exemple) !

    • asvard dit :

      Vaut mieux taper sur les retraités qui coutent largement plus du double rien qu’en pensions et je ne parle pas des soins. En plus on pourrait en faire une source de protéines : ‘tu l’aimais ton papy ? tiens mange ça »

      • Alain CONTE dit :

        Pompé dans le scénario de « Soleil Vert » ? (clin d’oeil)

      • Marco dit :

        Bonne idée et comme ça, d’une pierre deux coups, les chômeurs privés d’allocs, on les emploie dans la grande industrie de transformation protéinique. On retrouve un plein emploi et on a plus de pensions de retraites.

  21. gégétto dit :

    Pour contrôler des navires de pêche chinois, du Narwhal 20mm c ‘est suffisant.

  22. Ltikf dit :

    Vu les ambitions de la Chine sur la Nouvelle Calédonie – comme de tout le Pacifique Sud, il n’y a qu’à constater la main-mise sur les Vanuatu et le noyautage des indépendantistes de NC, l’Australie et la Nouvelle Zélande s’inquiètent… Pas nous visiblement, qui lançons des bateaux de taille et déplacement comparables à la classe d’Estienne d’Orves, mais sans sonar ni capacité anti-aérienne. Pour rappel la classe sus-citée disposait également de missiles Exocet, d’une tourelle de 100mm, de 2 canons de 20 mm et de 4x mitrailleuses de 12,7.
    Un peu comme la « stratégie » contre les incendies: on sait qu’il y a un réchauffement climatique et un assèchement des forêts, mais on positionne toujours nos avions à Nîmes, avec le même budget que les année précédentes… L’intelligence, c’est la capacité de s’adapter au changement » disait Stephen Hawking. Dommage, on n’en est pas là !

  23. Kinowa dit :

    J’espère que, les marins disposeront de grenades à fusil. Cela renforcera le canon de 20mm.

  24. Jason Bourne dit :

    Je constate beaucoup de commentaires au sujet de l’armement sommaire de ces navires. Faut il préciser que c’est qu’un patrouilleur ? Je ne connais pas les rôles exact d’un patrouilleur mais je le vois exécuter un rôle de garde côte, donc excepté contrôler des bateaux de plaisance, des chalutiers et de secourir des voiliers en perdition, et d’assurer les eaux territoriales, il ne vas pas faire autre chose… La chasse aux navires de narcotiques et les bateaux de guerre de pays belliqueux est fait par d’autres navires..

    • Frédéric dit :

      La chasse aux narcos est effectué par ce qui est disponible. La marine nationale y est en première ligne des Caraïbes a l’océan Indien. Les douanes et la gendarmerie maritime ont un rayon d’action bien moindre, et quand on voit maintenant que les semi submersibles se banalise, ils faut les moyens de les détecter.

  25. anonyme dit :

    Avec pour armement principal un canon de 20 mm faut pas trouiller ! Le ridicule peut tuer !

  26. Courmaceul dit :

    Visiblement, il y en a qui s’attendaient à un navire classe Moskva pour contrôler les DOM-TOM et les ZEE.

    • Ltikf dit :

      La Nouvelle Calédonie est en quasi frontal par rapport à l’autre grand prédateur territorial du XXIème siècle, la Chine, et ses mines de Nickel sont le pétrole de notre monde de plus en plus électrique – sans parler des énormes besoin pour l’Inox… L’Indonésie et le Chili sont tombés sous sa coupe, manque plus que la Nouvelle Calédonie autour du Pacifique et c’est bon. Après on nous expliquera comment nous rationner – y en a qui ont l’air doués ces temps-ci dans le domaine – ne manquent plus que les affiches de l’époque du gouvernement de Vichy – on se croirait au Memorial de Caen: « Chut taisez-vous » et « Rationnement ! ». Sacré myopie et mépris pour ce qui reste de notre Empire – mais cela est sans doute voulu – l’auto flagellation est à la mode ces temps-ci !

      • Czar dit :

        oui , bien sûr, la zhine maléfique va débarquer de vive force à nouméa et délcencher une guerre avec la france nucléarisée et ses alliés pour acheter le nickel 3FCP de moins , saitaividôn

    • Lassithi dit :

      Vous êtes digne de vous même. Postulez sur BFM pour vos analyses puissantes et profondes.
      Vous pourrez évoquer les sujets du 30 février sans problème et nous rappeler qu’un scrutin peut se jouer à 107%.
      Sinon, je suis sympa, il y a tout plein de livres qui traitent de l’intérêt stratégique de l’indo pacifique…
      Les chinois les ont lu, eux.

  27. Félix GARCIA dit :

    French Forces in the Asia Pacific Region – ALPACI
    Interview with Rear Admiral Jean-Mathieu Rey, Joint Commander of the French Armed Forces in the Asia-Pacific (ALPACI).

    Based in Tahiti, French Polynesia, Rear Adm. Rey leads the French armed forces operating in the Asia-Pacific, contributing to the protection of France’s territories and its nearly 2 million citizens in the Indo-Pacific region.

    Naval News’ editor-in-chief Xavier Vavasseur met with ALPACI during Indo Pacific 2022 and the Seapower conference held in Sydney in May 2022 to discuss:
    – The missions, assets and challenges of the French forces in Asia-Pacific
    – What’s next for the French Navy and Royal Australian Navy following AUKUS
    https://www.youtube.com/watch?v=W2tzrIhDA7w

  28. rémi dit :

    Quoi?
    La France nomme un patrouilleur Felix Eboué?
    Moi qui croyais que nous étions un horrible pays de raciste systèmiques.
    M’aurait-on menti?

  29. alraune dit :

    Je trouve qu’il en impose ce POM en comparaison à un P400 ou bien même un B2M pourtant plus lourd. Avec 2 POM et un B2M pour chaque DROM/COM que sont La Réunion; La Polynésie et La Nouvelle Calédonie, la Marine gagne en présence pour effectuer ses missions de protection de la ZEE et empêcher les incursions. A cela faut rajouter le principe de 2 équipages mis en place pour les POM qui permet une présence en mer de 200jours/an. De mémoire, à l’exception des campagnes des essais nucléaires il n’ a jamais eu une présence constante aussi forte de la Marine en Océan Indien et Pacifique.
    Par contre la façade atlantique reste le parent pauvre avec 2 PAG de 700 tonnes pour la Guyane et un PAG et un B2M pour la Martinique. Les forces en place en Martinique ayant en charge la ZEE de St Pierre et Miquelon, St Barthélémy St Martin, la Guadeloupe, plus toutes les îles de la caraïbes dont les missions de police maritimes sont transférées à la France suite à des accords étatiques tel que pour l’île de la Dominique (à ne pas confondre avec la république dominicaine encore surnommée St Domingue).

  30. Le Corse dit :

    Cela va faire sourire les « chinois »….

  31. Félix GARCIA dit :

    J’ai le dessin de mes patrouilleurs et navires ASM à voiles !

    The Trident: Steve Kozloff reveals 100m trimaran concept
    https://www.boatinternational.com/yachts/news/trimaran-concept-the-trident-steve-kozloff
    ^^

    Ou alors des voiliers porte-hélicoptères/drones ?
    Silenseas, le paquebot du futur développé par Chantiers de l’Atlantique
    https://chantiers-atlantique.com/references/silenseas/
    Avec des « Fardier aériens » dedans (successeur Alouette, quasi sans électronique) ! Combien ? 10 (j’aime bien les chiffres ronds) !
    😀

  32. Ulysse dit :

    Nous avions avec le patrouilleur Adroit, un modèle presque parfait( vitesse max insuffisante) vendu depuis a l Argentine, mais certains ont cru devoir réinventer l’eau chaude avec un navire moins performant. Pourquoi?

    • philbeau dit :

      C’est la vraie question …a fortiori pour le futur (finira-t-il par exister ?) patrouilleur de haute mer . Pendant ce temps , les coûts du projet explosent en études inutiles , et les retards s’accumulent . Mais la DGA tient fermement son fromage .

  33. Mario 1114 dit :

    Sur l’évolution du projet :
    https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2022/05/patrouilleur-oceanique-nouveau-concept.html?m=1

    Bonne continuation,a tous/toutes !

  34. Maya dit :

    C’est un patrouilleur , pas un croiseur interstellaire de l’Empire. Le problème n’est pas l’armement mais le nombre.

  35. belouga dit :

    Il ne s’agit que d’un patrouilleur, ce n’est pas le crustacé Jean-bart qui tire des autobus de 380m/m sur les espadrilles des porte-avions avec ses tourterelles en acier.

    • Ltikf dit :

      Assez drôle – mais entre 20mm et 380mm il y a des étapes, non ? Et puis cette affaire ressemble beaucoup aux stats soviétiques: on compte les marines en tonnage, ca impressionne… sur le papier ! Comme disent certains, ca va faire une présence… contre le sentiment d’insécurité ? L’idéologie en pleine action, y en aura toujours qui suivent les joueurs de flûte…

  36. VladVirus22 dit :

    C’est un beau bébé, 1300T. Il tiendra mieux la mer, ira plus loin, plus vite et plus longtemps. C’est un progrès certain.
    Par contre,1 RapidFire40 +2 Narwhal20, héliport, sonar type BlueWatcher, canon à eau…? Rien. Ou alors c’est tellement furtif qu’on ne les vois pas ?? 🙂
    « En même temps, » on arme déjà nos « Destroyers » comme des vedettes lance-missiles, et nos FDI n’ont même pas de leurres/brouilleur, alors bon, c’est tristement cohérent.

    Et que dire du nombre de 6 POM et probablement 4 EPC, à l’évidence sous armées elles aussi, pour couvrir une zone 2 fois plus grande que l’Union Européenne ? Le Pacifique et l’Indien, zones de tensions et de troubles en puissance, méritent le double à eux seuls. (idem avions PATMAR).

  37. Gaulois78 dit :

    @asvard
    Soleil vert… Curieusement l’histoire se situe en 2022