Le président Macron demande aux Armées de s’impliquer davantage dans le Service national universel

Cela fait maintenant quelques années que l’on tourne autour du pot sur la question de la conscription, suspendue [et non supprimée] en 2001. Depuis, plusieurs dispositifs visant à encadrer la jeunesse sous l’égide des armées ont été mis en place, avec des finalités souvent plus sociales que militaires [Établissement public pour l’insertion dans l’emploi, Service militaire volontaire, cadets de la Défense, etc].

Cependant, figurant dans les programmes de certaines formations politiques, la question d’un éventuel rétablissement de la conscription revient régulièrement dans le débat, en particulier lors de l’élection présidentielle, comme cela a été le cas en novembre dernier, avec la proposition de Michel Barnier, alors candidat à la la primaire du parti « Les Républicains », d’organiser un référendum en vue d’instituer un service militaire et de sécurité obligatoire de six mois. C’est « un moteur de l’intégration républicaine [qui] nous manque aujourd’hui », fit-il valoir à l’époque.

Cinq ans plus tôt, le candidat Emmanuel Macron avait défendu un « service militaire universel » d’un mois, afin de disposer d’un « réservoir mobilisable complémentaire de la Garde nationale » en cas de crise et de « renforcer le lien ‘armée-nation' ». Mais mettre en place un tel dispositif était compliqué, faute d’infrastructures ad hoc, surtout après la réforme de la carte militaire de 2008. Et les Armées n’y étaient pas favorables.

Aussi, l’élection passée, ce projet se mua en « Service national universel » [SNU], s’articulant autour de trois phases [séjour de cohésion de 15 jours, mission d’intérêt général de 84 heures et engagement volontaire d’au moins trois mois]. Lancé en 2019, il a d’abord fait l’objet d’une expérimentation avec 2000 jeunes volontaires. Puis, la session 2020 ayant annulée à cause de la pandémie de covid-19, il a concerné 15’000 jeunes pour des stages de cohésion l’an passé. Désormais, l’objectif est d’en réunir 50’000.

La participation des armées à ce dispositif est limitée… En outre, le projet de Loi de programmation militaire 2019-25 avait été amendée par les Parlementaires, qui firent en sorte que les crédits de la mission Défense ne fussent pas détournés pour le financer. Mais cela va changer à l’avenir… En tout cas, c’est la voie tracée par le président Macron lors de la traditionnelle allocution prononcée à l’Hôtel de Brienne avant le défilé du 14-Juillet.

Durant son discours, estimant, comme Thucydide, que « la force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens », le chef de l’État a longuement évoqué la nécessité de développer et d’entretenir la « force morale » des Armées et celle de la Nation.

« Il y a une réciprocité importante entre la force morale d’une Nation et celle de ses armées, qui se nourrissent mutuellement. Depuis Valmy et la Nation en armes, notre histoire nous le démontre », a lancé M. Macron. La référence à la première bataille importante remportée par l’armée révolutionnaire française n’est pas anodine car elle évoque la figure du « soldat citoyen »…

« J’ai exprimé à plusieurs reprises mon attachement et mon intérêt pour les savoir-faire des militaires […]. J’ai pu observer vos dispositifs de formation qui sont des chances pour les jeunes qui vous sont confiés. Cette pédagogie du compagnonage, la présence parfois rugueuse mais permanente, et en réalité bienveillante, de cadres qui prennent en compte le soldat, le marin, l’aviateur dans toute son humanité, le témoignage des anciens, les histoires racontées, les rituels partagés. Tout cela constitue un trésor que d’autres ont parfois perdu, voire dilapidé », a enchaîné M. Macron.

Aussi, à l’heure où la guerre est de retour sur le sol européen, il s’agit de passer la vitesse supérieure. « Comprenons-nous bien. Il ne s’agit pas de militariser la jeunesse, encore moins la société, ça n’aurait pas de sens. Mais au moment où la République est traversée de mouvements sombres, où la Nation a besoin de retrouver le sel de son histoire [et] son sens profond pour être plus forte et plus unie, la République a besoin que vous fassiez davantage », a affirmé le chef de l’État.

Et, au-delà des initiatives – nombreuses – du ministère des Armées en direction de la jeunesse, M. Macron veut que les militaires en fassent plus, notamment en « donnant à nos réserves une nouvelle ambition », l’objectif étant de « doubler le volume de la réserve opérationnelle », et « en investissent plus et mieux le grand projet de Service national universel ».

« C’est un axe essentiel des prochains mois et des prochaines années. L’expérimentation fonctionne. Nous devons désormais avancer vers le plein déploiement et aller au bout de notre démarche », a poursuivi M. Macron. « Le SNU dans sa complétude doit permettre d’amorcer, d’encourager et d’universaliser, en quelque sorte, la logique qui est la nôtre, car c’est toute la société française que je souhaite mobiliser en renforçant nos esprit de cohésion nationale. […] Résilience et cohésion nationale doivent être consolidées », a-t-il insisté.

Aussi, « pour cela, je m’appuierai sur vous, militaires, qui cultivez au plus haut point l’esprit d’équipe et d’équipage, qui portez la solidarité en tant que valeur primordiale. Et les valeurs de transmission et de discipline au coeur de l’organisation », a indiqué M. Macron.

Reste maintenant à voir les modalités de cette implication plus importante des armées dans le SNU… Le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, la secrétaire d’État aux Anciens combattants, Patricia Mirallès et Sarah El Haïry, la secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et du Service national universel, placée sous la tutelle des ministère des Armées et de l’Éducation nationale, auront à remettre des propositions au chef de l’État au cours de l’été. La seule certitude est que les dépenses que cela engendrera ne seront pas financées par la mission « Défense ».

« Je veillerai à ce que les ressources nécessaires y soient consacrées sans préempter les besoins budgétaires que nous devons préserver pour l’accomplissement de votre mission première », a en effet assuré M. Macron devant les militaires présents à l’Hôtel de Brienne. Mais il n’en demeure pas mois qu’il faudra aux armées trouver le personnel appelé à s’impliquer dans le SNU. Ce qui ne sera pas une mince affaire…

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

122 contributions

  1. Le Suren dit :

    Beaucoup de charabia énaresque pour rattraper 50 ans de dissolution du patriotisme, ce qui ne fonctionnera pas comme ça. Il aurait fallu effectivement une garde nationale de 400 000 hommes/femmes capables de tenir le terrain en attendant que les pros contra-attaquent. Mais il faudrait des chars, des VBCI, des pièces d’artillerie en grand nombre, des stocks de muntions pour 6 mois, etc. Mais aussi des avions d’appuis, des hélicos de transports, des camions, etc. Mais aussi des bases, des dépôts d’armes et de munitions, etc. Il n’y a pas le moindre euro pour payer tout ça. Sinon, ça devient un simple stage vaguement militaro-patriotique qui ne mènera nulle part. Tout ceci est de la plus haute fantaisie !

    • Dolgan dit :

      Pour quoi faire tout ça ?

      • bi57 dit :

        Les matochards et les tringlots vont pouvoir bosser un peu..ils ont largement les effectifs pour encadrer le snu..

        • aldo dit :

          Je suppose que vous parlez bêtement des camarades de Train et du Matériel. Vous, assurément êtes bardé de blessures de décorations et de fait d’armes ! Pauvre type.

      • MW dit :

        12 mois de service actif et obligatoire pour tous ceux qui souhaite être de bon petit Français , contre, cette belle carte d’identité plastifié Monsieur Macron …

    • Thaurac dit :

      faut bien que le peuple bouffe, pas comme certains pays armés jusqu’aux dents, redoutant une irréelle invasion, et dont le peuple pleure pour la gamelle à la fin du mois!

    • Aramis dit :

      « Il aurait fallu effectivement une garde nationale de 400 000 hommes/femmes capables de tenir le terrain » Recruté, formé et encadré par qui? Financer sur le budget de quel ministère?

      « Mais il faudrait des chars, des VBCI, des pièces d’artillerie en grand nombre, des stocks de muntions pour 6 mois, etc. Mais aussi des avions d’appuis, des hélicos de transports, des camions, etc. Mais aussi des bases, des dépôts d’armes et de munitions, etc.  » D’accord mais ça c’est pour l’armée. Si on paye la Garde nationale de 400 000 hommes on va avoir du mal à payer une armée.

      « Tout ceci est de la plus haute fantaisie ! » Bien d’accord.

  2. souricière dit :

    Relativisons un peu l’implication militaire, elle n’est pas importante humainement et ne le sera pas beaucoup plus demain. On est loin de ce que devait être le service national.
    On va juste peut-être amené quelques méthodes appliquées par les armées et la réserve pourrait y jouer un bon rôle.
    Dans une réflexion plus large pour la réserve, on pourrait à défaut d’avoir des conscrits permanents toute l’année, créer un service militaire obligatoire de réserve.

    Concrètement, que tous les jeunes soient astreints à être réserviste au moins 1 an. Ils feront la formation initiale, auront ensuite 2 ou 3 semaines au cours de l’année pour l’entretien des compétences. Ensuite ils pourront s’engager plus longuement dans la réserve opérationnelle de premier niveau ou militaire pro.
    Ce qu’il faudra c’est qu’à terme, tout cet ensemble soit totalement géré par les réservistes eux même, encadrants etc.
    Ainsi on retrouverait une masse mobilisable avec une base militaire qui pourrait servir si nécessaire à enclencher un processus complémentaire de formation pour créer des combattants un peu mieux formés si nécessaire.

    • Aramis dit :

      « la réserve pourrait y jouer un bon rôle. » Comme si la réserve pouvait.

      « Concrètement, que tous les jeunes soient astreints à être réserviste au moins 1 an.  » Tous les jeunes, même en ne prenant que les hommes c’est 400 000 jeunes par an, moins les inaptes et réfractaires de tout poil. A supposé que tout ceux qui sont physiquement aptes acceptent, on leur fait en gros la formation d’un ESR. Il va falloir un volume considérable de formateur et un investissement en terme d’infrastructure car même de manière echelonné il n’y a pas de quoi accuillir tout le monde.

      Même si on fait ça la valeur militaire de ces réservistes serait extrèmement faible surtout s’il n’y a aucun noyau de pro et que tout est 100% géré par des réservistes. L’utilité militaire de la mesure serait nul pour un volume financier pas négligeable et très peu de jeunes qui accepteraient au final.

  3. Aramis dit :

    Heureusement que Macron n’a plus la majorité à l’assemblée, il se fout du monde: je ne ponctionne pas votre budget pour ça mais vous allez devoir fournir le personnel, et ce serait sans conséquence financière ou opérationnelle?

    Tout ça pour un truc inutile au possible!

    • Dolgan dit :

      Ça fait plaisir aux vieux. Et c’est les vieux qui sont majoritaires.

      • Jeune depuis très longtemps dit :

        Les vieux sont majoritaires seulement dans la mesure où vous considérez que l’on est vieux à vingt-cinq ans.

  4. Hyle dit :

    Résolution mort-née. Le Grand Remplacement ou Creolisation – même constat- a fortement entamé l’unité de la France et l’UE joue le rôle de massue.

    Qui veut se battre pour un pays en décomposition ?

    • PK dit :

      « Qui veut se battre pour un pays en décomposition ? »

      La seule bonne question en effet.

      • lgbtqi+ dit :

        Réponse simple, les gens qui espèrent le sauver. Evidemment pas les gens qui misent sur sa chute.

        • ScopeWizard dit :

          @lgbtqi+

          Effectivement ; réponse simple….

          Tellement simple qu’ elle est à l’ image de tout ce Néo-libéralisme , simpliste car irréfléchie et uniquement avec pour horizon le court-terme….

          Qui peut encore espérer sauver un pays , quel qu’ il soit , s’ il n’ existe plus ?

          Hormis une volonté de résurrection dont il faudra déjà avoir conscience , vous m’ expliquez ?

          Je vous rappelle que tôt ou tard nous sommes tous condamnés à mourir , donc nos idées et ce que nous pouvions transmettre partira avec nous .
          Que tout est sujet à entropie , donc tout ce que les plus « influents » d’ entre-nous laisseront -que ce soit en oral ou en matériel- pourra un jour subir ce même sort .

          Parti comme c’ est parti , la France telle que ceux de nos générations l’ ont connue , va non seulement tellement changer qu’ elle en deviendra méconnaissable ( ce qui en partie est déjà le cas ) , mais est carrément menacée de disparition par une sorte de dissolution de son peuple dans un grand-tout informe et malléable a l’ envi dont seuls les plus puissants régionalismes auront une chance d’ assurer partiellement la survie .

          Au cas où vous ne l’ auriez pas encore réalisé , pour certains les « nations » sont à la fois trop étriquées mais aussi trop dangereuses .

          Ces gens-là préfèrent de très loin leurs idéologies communautaires comme minoritaires qu’ ils feront tout pour imposer et étendre au détriment de tout esprit démocratique .
          Et comme de bien-entendu entre-elles certaines de ces idéologies se révèleront ennemies , ce qui promet plus d’ un mortel crêpage de chignon mais aussi plus d’ une « alliance de circonstance » histoire de faire cause-commune le temps nécessaire .

          Et il est vrai qu’ elles s’ inscrivent si bien dans le Néo-libéralisme ambiant , qu’ elles pourraient beaucoup rapporter à certains dans ce monde où tout doit à terme devenir marchandise .

          Vous vous souvenez de ce que vous m’ avez répondu l’ autre jour en me proposant un lien parfaitement débile ?

          Je dois confesser avoir cessé le visionnage au bout d’ une dizaine de secondes , mais l’ essai fut néanmoins hautement éclairant….

          Une fois organisés en puissant lobbies d’ influence , les uns et les autres ( mais qui sont ces « uns » , qui pourraient bien être ces « autres » et n’ y en aurait-il que deux ? HA HA ! that is the question , my Dear…. donc vous me permettrez de rester sibyllin…. ainsi en ces si joyeux temps d’ américanisation en nos vertes contrées , pas d’ histoires avec les voisins ! ) sont des gens qui veulent avoir plus de droits que les autres sans se rendre compte que leur impatience dans l’ assouvissement de leurs désirs qui ne sauraient souffrir de frustration ou de blasphème , font de la plupart d’ entre-eux de parfaits idiots utiles d’ un système dont il n’ est même pas sûr qu’ ils le comprennent , encore moins en saisissent toute la perversité .

          Raison pour laquelle , ces idéologies s’ inscrivent à fond dans le Neo-libéralisme qui sera lui le très grand vainqueur de la manip ; combien de leurs représentants dans le gouvernement , dans les médias , dans le monde du spectacle ou politique ?

          Donc , je veux bien que vous beurriez sans fin vos tartines de baratin , mais jusqu’ à un certain point , n’est-ce pas ; il ne faut pas exagérer d’ autant qu’ avec cette chaleur ça ne tarderait plus à couler….

          Ceci précisé , espérons que vous surviviez à tant de fébrile « violence » à votre encontre ; vous savez déjà ce que je pense des « positions victimaires » comme du « pathétique » n’ est-ce pas?….

          Alors , nous progressons ! 😉

          • lgbtqi+ dit :

            Qu’est-ce que vous pouvez être long, digressif, insultant et ravi de vous-même…

            Vous m’excuserez, mais je n’ai pas de temps à consacrer à la lecture de pareils pavés.

          • ScopeWizard dit :

            Mais comment donc !

            Eh oui , quand on est coincé , voilà ce qui arrive ; comme par hasard , soudain une réponse franche , claire , et détaillée MAIS BRÈVE est à considérer pavé long et passons sur le reste .

            Et bien-sûr le tout assorti de mépris , d’ insinuation , et d’ interprétation .

            En attendant et contrairement à ce que vous cherchiez à faire croire pour mieux réussir votre entrisme idéologique , le masque que vous portiez est tombé , c’ est bien là le principal .

          • Durandal dit :

            Scopewizard, celui qui s’offusque quand Czar se fait insulter alors que Czar est bien souvent incapable d’écrire un message sans insulter son interlocuteur et en faisant fi des conséquences de ses insultes…

          • ScopeWizard dit :

            @Durandal

            « Czar est bien souvent incapable d’écrire un message sans insulter son interlocuteur et en faisant fi des conséquences de ses insultes… »

            Eh oui ; c’ est con , hein ?

            Seulement , la question à se poser c’ est POURQUOI il fait ça ?

            Cela étant , il s’ agit moins de s »offusquer » que vous considérer d’ une grande stupidité teintée de malveillance ô combien si souvent renouvelée , c’ est surtout ça qui « offusque »….

            Par conséquent , posez-vous la question de savoir , si en réalité l’ intervenant @Czar au style si « printanier » , ne vous traite pas comme vous le méritez tout en s’ efforçant de perdre le moins de temps et d’énergie que possible à répondre à toutes ces inepties…

            Un nombre incalculable d’ entre-vous s’ en prenant pourtant sans vergogne aux autres , ceux qui expriment autre chose , ce nombre incalculable n’ ayant rien à dire car ne maîtrisant pas son sujet , n’ ayant ni humour ni encore moins autodérision , ne sachant sortir de l’ expression du point de vue vendu et même considéré comme vérité incontestable voire se livrant à un prosélytisme idéologique d’ une intolérance sans bornes , passant le plus clair de sa prose à insinuer ou accuser de façon diffamatoire , à faire des « point-fixe » sur des détails délirants , etc…

            Alors que dans la réalité , en dehors de ceux qui sont conscients de ce qu’ ils provoquent ou engendrent tels les prosélytes idéologues , vous n’ êtes que de parfaits idiots utiles incapables de faire plus que sans arrêt psittaciser les conneries « officielles » quitte à prendre pour référence le Fascisme dont vous n’ avez cesse de reprendre et d’ appliquer les méthodes .

            Mais bon , nous dirons que si la plupart êtes insipides et inoffensifs , au moins êtes-vous conforme à la doxa voulue dominante donc rassurez-vous , vu les risques que vous prenez , VOUS , vous ne risquez pas le procès .

            Au moins , les Bouffons du Roy faisaient marrer et ramenaient les égos boursoufflés à de plus justes proportions , ce qui ne risque pas d’ arriver ici tellement sinistres sont les clowns qui hantent ce forum .

            D’ ailleurs , avec vous nous ne sommes pas sur un forum , mais au milieu d’ une agora , et vous n’ êtes pas des « citoyens » , vous n’ êtes que des « consommateurs » .

            Et ben consommez !

          • lgbtqi+ dit :

            @ Scope :

            votre réponse est une fois de plus incompréhensible en sa syntaxe et projective.

            ‘soudain une réponse franche , claire , et détaillée MAIS BRÈVE est à considérer pavé long et passons sur le reste . » = ça veut dire quoi ?

          • ScopeWizard dit :

            @lgbtqi+

            « votre réponse est une fois de plus incompréhensible en sa syntaxe et projective. »

            C’ est plutôt vous qui êtes limité , nous dirons épuisé par tant d’ efforts .

            « ‘soudain une réponse franche , claire , et détaillée MAIS BRÈVE est à considérer pavé long et passons sur le reste . » = ça veut dire quoi ? »

            Eh ben , il vous en faut des modes d’ emploi…

            D’ après vous ??? qu’ est-ce que ça pourrait bien vouloir dire ? voyons…

            Par exemple , que cela méritait d’ être bien plus développé , ce qui aurait donc rajouté de la longueur et même beaucoup de longueur !
            D’où ce « BREF » précisant la chose .

            Comme je vous l’ ai dit , j’ éprouve un tel sentiment depuis que nous « échangeons » , que je me fais maintenant un devoir de prendre soin de vous et de vous éviter tel effort…

            Ce qui ne m’ empêche nullement de manier le fouet et de vous en flanquer un bon coup sur le cul à l’ occasion , afin de vous garder sur le plus droit des chemins , que vous ne vous égariez ni écartiez ; paraît-il ses bas-côtés seraient truffés de mines et de trucs qui piquent….alors !

            Décidément , il faut tout leur dire….

            Mais c’ est ça les « grands sentiments » ; abnégation , sacrifice , don de soi…ah oui….

    • Dolgan dit :

      Au hasard, ceux qui majoritaires (cf élections récentes)ne partagent pas votre constat.

      • Paddybus dit :

        Au vu de la participation très limitée aux législatives……. je trouve votre réponse très osée… car même relativement majoritaire, le groupe le plus nombreux ne doit pas même représenter 15% du peuple de France…!!!

      • Rom dit :

        Il n’y a justement aucune majorité issus des dernières élections mais 3 blocs qui n’ont rien en commun, faut arrêter l’alcool.

    • MW dit :

      En décomposition de l’intérieur , bien sur .

  5. dompal dit :

    « Il ne s’agit pas de militariser la jeunesse, ( ), ça n’aurait pas de sens. »

    Alors quelle est la finalité du SNU ?

    Si c’est pour faire un stage UCPA mais déguisé en soldat parce que les armes c’est pas bien, y’a pas besoin que l’AF s’en occupe, elle a d’autres chats à fouetter. (pauvres chats 🙁 )

    Il vaudrait mieux augmenter le volume de la RO1 et 2 plutôt que d’inventer une nouvelle usine à gaz que promet d’être ce SNU.

  6. Raymond75 dit :

    L’idée est bonne, et la pratique encore maladroite doit s’améliorer.

    Il faut tendre vers une véritable initiation que je baptiserais ‘citoyenne’ : 1 à 2 mois de classes, formation au secourisme, stage dans des associations ou des services de protection tels les pompiers par exemple, et explication de la constitution et de son préambule (c’est à dire de nos valeurs).

    Une démocratie ne peut fonctionner correctement si chacun considère que la défense de son pays est l’affaire ‘des autres’. Défense et non guerre d’agression, qui devrait être interdite par la constitution.

    • Aramis dit :

      « 1 à 2 mois de classes, formation au secourisme, stage dans des associations ou des services de protection tels les pompiers par exemple, et explication de la constitution et de son préambule (c’est à dire de nos valeurs). » Cela s’appel un service civil et les armées n’ont pas à fournir quoi que ce soit pour ça.

      Un service purement civil comme vous le proposez ne va en rien contribuer aux armées.

      • Gelase dit :

        « stage dans des associations « …mdr, je vois ça d’ici…

        • Raymond75 dit :

          On voit que vous ne connaissez rien au monde associatif, et à son rôle d’ultime protection en cas de coup dur. Il y a déjà de nombreux jeunes qui s’impliquent, et aussi beaucoup de retraités. Entre les deux, les gens ne sont pas disponible du fait des charges familiales et professionnelles, mais ils font des dons.

          Le mot clé du monde associatif est ‘solidarité’ ; le votre est ‘soumission’ : soumission aux ordres et soumission des autres. Deux mondes très différents,mais si un jour vous vous retrouvez en grande difficultés, vous pourrez toujours venir nous voir …

      • Raymond75 dit :

        1 à 2 mois de classes, c’est une formation, ou initiation militaire, que je sache !

        • Aramis dit :

          Non 1 à 2 mois de classe militairement ce ne sont pas des classes, c’est beaucoup trop court.

          Un vrai service militaire universel, donc 6 mois de classe et six mois en unité, n’a aucun intérêt pour la France car on ne risque pas d’invasion.

          Cela coûterait enormément d’argent, il faudrait bâtir des casernes, recruter des milliers de cadres, acheter et entretenir un volume enorme d’arme et de munition. Tout ça pour se retrouver avec à peine 20% de la classe d’âge qui le fait une fois qu’on a en enlevé les objecteurs de consciences, ceux qui ont une fracture au moral, ceux qui ne se sentent pas français, les islamistes, fachistes, gauchistes et les inaptes physiques en tout genre.

          Le service militaire n’a aucun intérêt pour la france car nous avons une armée de projection qui nécessite des pro. Un service civil centré sur la santé, l’education, l’écologie et l’agriculture oui cela aurait une utilité. C’est d’ailleurs ce que feraient l’immense majorité des jeunes via l’objection de conscience si on rétablissait le service militaire, donc autant faire l’économie d’un service militaire voué à un echec inutile et valoriser… les dispositifs existants!

          • Mat49 dit :

            @Aramis « valoriser… les dispositifs existants! » D’accord pour le service civil.

            Mais pour les besoins de l’armée vaut il mieux plus de moyens à la RO1 en espérant qu’elle va susciter beaucoup d’ESR ou avoir un volant de conscrits qui eux forment des unités d’active puis abondent la RO1 via une obligation de réserve?

          • Aramis dit :

            Si les deux étaient possibles cela se discuterait. Mais là clairement il n’y aura pas de retour à la conscription quelle que soit la forme. Nos politiques sont trop frileux.

    • Stéphane Leroy dit :

      Pour une fois je suis d’accord avec vous sur un point…
      Perso, je préconise 1 à 2 mois « bloqués et consécutifs  » de formation initiale, secourisme, patriotisme, permis (comme ça le gosse a pas l’impression d’avoir perdu son temps) et ensuite, un service civique disont… à la carte…
      Le gamin doit 1 an (365 jours) à sa patrie, et on lui laisse un créneau de 5 ans pour « payer sa dette », en faisant de l’associatif, en faisant pompier volontaire, en aidant à la formation des contingents suivants…
      Je pense humblement que c’est une formule à creuser…

      • Stéphane Leroy dit :

        Je précise qu’a aucun moment je ne pense à une formation initiale militaire…
        Essayons de faire des patriotes avant de faire des soldats…

        • Raymond75 dit :

          D’accord, je n’y avais pas pensé.

        • Paddybus dit :

          Oui Stéphane, seulement comme au « bon vieux temps de la conscription » il y aura toujours 50% de planqués/pistonnés qui échapperont au programme…!!!

    • Nike dit :

      Rarement d’accord avec vous, pour le coup je suis en accord avec vous. 1 ou 2 mois dans une vie étudiante avant la vie professionnelle, c’est largement gérable. La jeunesse est pleine d’ideo, prête à s’engager dans des combats divers et variés : écologie, social… c’est l’occasion de canaliser tout ça, donner une cohésion à ce pays qui en a bien besoin. Notamment mélanger les ruraux et les citadins pendant 1 ou 2 mois permettrait de faire tomber pas mal de préjugés.

      • Aramis dit :

        Pourquoi pas un tel service civil en effet. Mais surtout on laisse l’armée en dehors.

  7. Niko dit :

    La Défense et la garderie sont deux métiers respectables mais qui n’ont rien à voir!

  8. Mat49 dit :

    L’éducation des jeunes il y a un ministère pour ça et il a un budget supérieur à celui des armées. Ce n’est pas aux armées de pallier les déficiences des familles et les renoncements de l’éducation nationale. Ce n’est pas le SNU qui va pallier de tels déficiences, il ne sert à rien et coûte quelques milliards par an qui seraient plus utiles dans le budget des armées.

    Quand à ceux qui perlent de rétablir le service militaire ou même le service national c’est aberrant. La qualité d’une classe d’âge actuelle est phyiquement et moralement moins bonne qu’il y a 40 ans. Entre les objecteurs de conscience, les inaptes et les réfractaires on aurait à peine quelques dizaines de milliers de jeunes aptes par an si on rétablissait un service militaire ou le service national.

    Par contre si on veut avoir une armée, comme le nombre de volontaire est déjà très faible pour le petit petit nombre de postes à pourvoir on aurait malheureusement pas d’autres choix que de recourir à une forme de conscription.

    Donc autant instaurer une conscription partielle où seule les sélections seraient obligatoires. L’armée prend 40 à 50 000 jeunes pour un service d’un an dans un tel système. Ils servent surtout dans des tâches administratives, le soutien et là où il y a tension sur le recrutement (medecin par exemple), les plus motivés font un an dans une unité de première ligne et peuvent faire un tour d’OPEX (avec des avantages derrière type bourse d’étude). Cela permettrait de créer une petite armée expéditionnaire majoritairement professionnelle si on a un budget d’équipement et de fonctionnement.

    • PK dit :

      Oui, l’idée est assez bonne, à condition de vraiment valoriser ceux qui feraient leur service (accès prioritaire à la fonction publique par exemple, etc.).

      Mais il manque une grosse pièce : le pognon pour le faire. À coup de 1 ou 2 milliards par an, votre idée ne sera pas applicable avant 2035. Autrement dit, personne n’en veut (chez ceux qui décident).

      • Mat49 dit :

        @PK « Oui, l’idée est assez bonne, à condition de vraiment valoriser ceux qui feraient leur service (accès prioritaire à la fonction publique par exemple, etc.). » Tout à fait d’accord mon dictée est conditionnée à ce type de mesure.

        « Mais il manque une grosse pièce : le pognon pour le faire. » A programation constante oui c’est impossible, il faudrait forcément une hausse substantielle du budget.

        « Autrement dit, personne n’en veut (chez ceux qui décident). » Je suis bien d’accord mon idée n’a aucune chance d’aboutir.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          « « Non je n’ai jamais dit que le NGF aurait un gabarit comparable au F-35. » Si. ». Non. Je vous défie de me citer.

          « « D’ailleurs le F-35 a une masse maximale de 25 tonnes là où le NGF aura une masse jusqu’à 30 tonnes. » Je parlais de masse à vide. ». La masse maximale influe un minimum sur la masse à vide. On ne peut pas avoir un avion de masse à vide de 1 tonne et de masse maximale de 60 tonnes.

          « Non cela fait qu’il sera largué par rapport aux performance de la concurrence en terme de rayon d’action et d’emport. ». Il embarquera un nouveau moteur, donc de meilleures performances. Et même s’il a 10% d’autonomie en moins, je ne vois pas pourquoi ça le rendrait obsolète.

          Si on prend le F-16 qui date des années 70, il reste aujourd’hui au niveau dans sa version F-16V. Ce n’est certainement pas le meilleur avion de chasse, mais il n’est pas pour autant obsolète.

           » MDR non confirmation de votre problème de synapse : c’est le fait d’avoir des pods qui permet de faire des économies. ». Alors rappelez comment vous comptez faire des économies en faisant un pod. On va retomber sur ce que je dis.

          « Faire un programme sur 60 ans n’est pas possible : notre industrie en crèvera a cause de l’explosion des coût que cela va générer. ». Votre réponse est à côté. Donc je répète la question : comment vous comptez maintenir une industrie aéronautique sur 60 ans avec un programme qui dure moins de 60 ans ?

          « Si aucune différence avec l’entretien de l’antenne d’un capteur s’il était dans la cellule de l’avion. ». Vous n’expliquez pas comment on fait la maintenance sur une antenne.

          « Non il a été conçu pour que les livraisons pour la France se terminent en 2010. « . Ben non. Je vous défie de trouver une source justifiant cette affirmation.
          « En 2050 l’avion ne sera plus en production. ». Sans doute. Il arrêtera vraisemblablement d’être produit en 2030, ce qui signifie que le programme finira en 2050-2060.

          « On va peut être faire les choix catastrophique que vous préconisez pour faire exploser les coûts. « . Je ne préconise pas ces choix, je dis simplement qu’il faut se préparer à leur arrivée. Si vous voulez jouer au poker en disant qu’on aura systématiquement des milliards d’euros alignés pour le programme, assumez-le.

          « Mais telle qu’elle est prévue sur le SCAF cela va accroitre le fardeau, tuer notre industrie et notre armée de l’air. ». Vous prétendez connaître cett ecoopération alors que vous ne savez même pas les sources de désaccord entre Airbus et Dassault. MDR.

          « Clairement pas vous ignorez manifestement ce qui s’y dit. ». Citez moi un article récent de ce blog qui va contre ce que je dis.

          « Oui mais si les choses sont pas trop mal gérées le successeur arrive vite derrière et on a pas besoin de faire le tuilage très longtemps. « . Oui , donc sur une même période, ça coûte plus cher. Si sur 60 ans on doit faire 2 programmes d’avions de chasse, ça coûte globalement plus cher que si on fait uniquement 1 programme. Faut utiliser un peu sa matière grise.

          « Tous les programmes organisés comme le SCAF actuel ont connu une dérive calendaire et budgétaire, non pas pour des raisons techniques, mais à cause de leur organisation et de leur calendrier. Vous parlez d’une chose que vous ne connaissez pas. ». Tous les programmes connaissent des dérives, et ceux menés en coopération n’échappent pas à la règle. So what ? est-ce que cela signifie qu’il ne faut pas faire de coopération pour réduire les coûts ? Non.

          « « inabordable pour une puissance modeste comme la France » Meuh non grâce au 2% selon vous tout ira bien. Nouvelle énorme contradiction de votre part. ». Même 2% du PIB dans la Défense ne suffiront pas à substituer l’inflation colossale des coûts dans les avions de chasse. Par ailleurs je ne pars pas du principe que le budget du mindef restera pendant les 60 prochaines années à 2% du PIB. J’espère qu’il y sera, mais rien ne le garantit. Pour ma part je ne vois pas à Madame Irma pour connaître le futur budget du mindef.

          « Non c’est hyper risqué de parier que parce que le Rafale a réussi à rester compétitif jusqu’ici il va nécessairement le rester jusqu’en 2045. C’est un biais d’association d’enfant de 3 ans que vous faites. ». Il n’y a pas de raison de penser qu’un Rafale qui continue à évoluer ne sera pas compétitif jusqu’en 2045.
          Le F-16V reste compétitif aujourd’hui, pourtant sa structure date de 1970. Cet exemple montre que vous dites des énormités. Et peut-être qu’un enfant de 3 ans sera plus intelligent car lui utilisera son bon sens.

          • Mat49 dit :

            @NRJ « Non. Je vous défie de me citer. » Les commentaires ont été effacés et vous le savez bien.

            « La masse maximale influe un minimum sur la masse à vide. » Ce n’est pas le sujet.

            « Il embarquera un nouveau moteur, donc de meilleures performances. » Ce n’est pas le sujet. C’est comme si on s’était acharné à vouloir moderniser le Mirage III au but d’un moment il y a une limite à ce que la cellule peut contenir.

            « Si on prend le F-16 qui date des années 70, il reste aujourd’hui au niveau dans sa version F-16V. » Nouvelle contradiction de votre part vous qui prétendez vouloir nous maintenir au top niveau. L’objectif est d’avoir un remplaçant du Rafale. On ne peut pas financer la poursuite de la production du Rafale et lancer la production de son successeur en même temps. Vous voulez faire deux programmes en même temps et vous m’accusez de vouloir le faire alors que ce n’est pas le cas. Vous avez vraiment un gros soucis cognitif.

            « Alors rappelez comment vous comptez faire des économies en faisant un pod. On va retomber sur ce que je dis. » Ce que vous dites est hors sujet. Le but des pods est d’immobiliser le moins possible les avions.

            « comment vous comptez maintenir une industrie aéronautique sur 60 ans avec un programme qui dure moins de 60 ans ? » Votre question contient une impossibilité logique. Et ma réponse est toujours la même : parler de programme sur 60 ans est absolument dénué de sens.

            « Vous n’expliquez pas comment on fait la maintenance sur une antenne. » Et vous ? Et pour quelle antenne, radar, de GE, de CME ?

            « Ben non. Je vous défie de trouver une source justifiant cette affirmation. » Pas de problème c’est indiqué partout. Par exemple la Cour des comptes dans un rapport en 2010 : « ralentir le rythme de
            réalisation de la plupart des programmes non nucléaires, l’exemple le plus arquant étant celui du Rafale : la date de la dernière livraison, initialement prévue en 2010, est désormais fixée à 2025. » Donc la Cours de comptes confirme ce que je dis. Comme d’habitude vous ne savez pas de quoi vous parlez.

            « Sans doute. Il arrêtera vraisemblablement d’être produit en 2030, ce qui signifie que le programme finira en 2050-2060. » Je pense qu’il y aune confusion. Quand la production s’arrête le programme est terminé si on prend programme au sens industriel du terme. Vous faites une confusion sémantique.

            « Je ne préconise pas ces choix, je dis simplement qu’il faut se préparer à leur arrivée. » Si ces choix arrivent les programment vont connaître de grosses difficultés quoi qu’on fasse. Donc il faut impérativement éviter que les organisations destinées à générer des surcoûts comme celle du SCAF actuel que vous défendez ait lieu.

            « Vous prétendez connaître cett ecoopération alors que vous ne savez même pas les sources de désaccord entre Airbus et Dassault. MDR. » Vous démontrez vous-même que vous ignorez de quoi il en retourne. Lisez les articles du blog. Et ne croyez pas que je vais vous aider à les trouver, car j’aimerais voir si vous êtes capable de mener une recherche sur internet. Ce dont je doute vu vos propos qui démontrent que vous n’avez pas lu les articles de ce blog ni aucun article sur le sujet.

            « So what ? » Errare humanum est sed perseverare diabolicum est.

            “est-ce que cela signifie qu’il ne faut pas faire de coopération pour réduire les coûts ? Non. » Les coopérations telle que prévu sur le SCAF en codéveloppement augmentent les coûts. Il faut donc faire des coopérations mais avec u maître d’œuvre unique qui l’est sur tous les segments de développement.

            « Même 2% du PIB dans la Défense ne suffiront pas à substituer l’inflation colossale des coûts dans les avions de chasse. » D’où ce que je dis le programme SCAF ne doit pas être fait tel que prévu. Il est souhaitable qu’il y ait un programme en coopération qui remplace le Rafale, mais pas le SCAF tel que prévu car il est taillé pour faire exploser les coûts comme cela s’est produit sur tous les programmes organisés de la sorte.

            « Il n’y a pas de raison de penser qu’un Rafale qui continue à évoluer ne sera pas compétitif jusqu’en 2045. » Il n’y a pas de raison de penser qu’un Rafale qui continue à évoluer sera pas compétitif jusqu’en 2045. L’exemple du F 16V est un exemple de cellule qui arrive en limite de potentiel d’évolution notamment sur la furtivité et l’emport en soute. Cet exemple montre que vous dites des énormités. Et peut-être qu’un enfant de 3 ans sera plus intelligent car lui utilisera son bon sens.

            En conclusion une autre citation du rapport de 2010 de la Cour des comptes qui confirme pleinement les évidences que j’énonce sur les absurdités que vous avancez en terme de calendrier : « la durée de réalisation des programmes, aujourd’hui excessive –
            22 ans entre la première et la dernière livraison de l’avion de combat
            Rafale après l’achèvement de l’essentiel des travaux de développement,
            17 ans pour la version terrestre de l’hélicoptère de transport NH90, 15 ans
            pour l’hélicoptère d’attaque Tigre, par exemple. Un tel étirement dans le temps de ces réalisations est par essence
            générateur pour l’État de lourds surcoûts à terme. »

            Elle précise bien que la durée des programmes (pourtant pris ici au sens industriel du terme: développement plus production) est excessive ce qui génère des surcouts. Vous proposez de reproduire les erreurs qu’elles dénoncent en pire. Soit mais assumez le.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Les commentaires ont été effacés et vous le savez bien. ». Quoi qu’il en soit, je ne me suis jamais prononcé de façon aussi péremptoire sur la masse à vide du NGF. Et la raison est simple: il n’y a aucune information officielle dessus.

            « Ce n’est pas le sujet. C’est comme si on s’était acharné à vouloir moderniser le Mirage III au but d’un moment il y a une limite à ce que la cellule peut contenir. ». Vous l’avez dit vous-mêmes: la limite, c’est « au bout d’un moment ». Ca ne signifie pas que le Rafale sera obsolète en 2045 en particulier si on lui fait les mises à jour grâce au programme SCAF.

            « On ne peut pas financer la poursuite de la production du Rafale et lancer la production de son successeur en même temps. « . Oui bien sûr. C’est pour ça qu’on ne produira pas des Rafales après 2035-2040. On produire des NGF à la place. Et les derniers Rafales produits sortiront de l’armée de l’air vers 2050-2060 quand on les aura bien usés.
            Il n’y a pas de biais cognitif.

            « Ce que vous dites est hors sujet. Le but des pods est d’immobiliser le moins possible les avions. ». Ah bon. Du coup la question est : comment comptez vous réduire le budget du remplaçant du Rafale ? Le SCAF c’est 80 milliards (hors surcoûts). Comment réduit on cette somme ?

             » Et vous ? Et pour quelle antenne, radar, de GE, de CME ? » .MDR Ce n’est pas moi qui parle de maintenance à faire sur une antenne radar. Du coup, toujours la même question (puisque vous n’y répondez pas): comment fait on la maintenance sur une antenne ?

            « Votre question contient une impossibilité logique. Et ma réponse est toujours la même : parler de programme sur 60 ans est absolument dénué de sens. ». Vous êtes à côté de la plaque. Je répète : comment vous comptez maintenir une industrie aéronautique sur 60 ans avec un programme qui dure moins de 60 ans ? Elle est claire la question, quand même.

            « Donc la Cours de comptes confirme ce que je dis.  » Ca marche, l’explication me convient.

            « Quand la production s’arrête le programme est terminé si on prend programme au sens industriel du terme. Vous faites une confusion sémantique. ». Je vous rappelle qu’il y a de la maintenance et des nouvelles versions. Ca ne se fait pas en un claquement de doigts.

            « Si ces choix arrivent les programment vont connaître de grosses difficultés quoi qu’on fasse. ». ils vont connaître des difficultés, c’est certain. Maintenant si on fait en coopération, il y a plus de marges budgétaires et ça permet de conserver le programme en activité sans avoir à piquer dans d’autres programmes, comme on le fit sur le Talarion en 2009. Alors que si on fait en solo le SCAF (sans les moyens que vous ne voulez pas dévoiler pour réduire les coûts du programme), on est certain de sacrifier le reste de l’armée. Faire un SCAF en solo (donc même sans Airbus et les autres industriels étrangers) serait trop cher. Maintenant j’attends toujours vos recettes pour réduire ce prix.

             » Non. » Les coopérations telle que prévu sur le SCAF en codéveloppement augmentent les coûts. Il faut donc faire des coopérations mais avec u maître d’œuvre unique qui l’est sur tous les segments de développement. ». Dans le SCAF, Airbus est maître d’œuvre sur la partie remote carrier et Cloud, et Dassault est maître d’œuvre sur la partie NGF. Il n’y a « que » le désaccord sur la partie commandes de vol. Mais bon pour savoir ça, il faut suivre l’actualité et pas simplement celles d’opex360. Pour ma part, je ne peux rien si vous ne voulez pas voir les faits.

            « D’où ce que je dis le programme SCAF ne doit pas être fait tel que prévu. Il est souhaitable qu’il y ait un programme en coopération qui remplace le Rafale, mais pas le SCAF tel que prévu car il est taillé pour faire exploser les coûts comme cela s’est produit sur tous les programmes organisés de la sorte. ». Dans le calcul des 80 milliards, on ne prend pas en compte sur les surcoûts liés à la coopération. Cette estimation des sénateurs ne peut EVIDEMMENT pas prendre en compte cette donnée. 80 milliards, c’est le prix de base du système aérien qui remplace le Rafale quand ça se passe bien. Oui, c’est cher, on parle d’un programme hautement technologique, pas de votre brouette de jardin. Et c’est un chiffre similaire qu’on payerait si on le faisait en solo.

            « L’exemple du F 16V est un exemple de cellule qui arrive en limite de potentiel d’évolution notamment sur la furtivité et l’emport en soute. ». Pourtant le F-16V reste compétitif aujourd’hui, d’ailleurs des pays l’achètent. Peut-être qu’ils sont tous des crétins…

            « « la durée de réalisation des programmes, aujourd’hui excessive –
            22 ans entre la première et la dernière livraison de l’avion de combat
            Rafale après l’achèvement de l’essentiel des travaux de développement,
            17 ans pour la version terrestre de l’hélicoptère de transport NH90, 15 ans
            pour l’hélicoptère d’attaque Tigre, par exemple. Un tel étirement dans le temps de ces réalisations est par essence
            générateur pour l’État de lourds surcoûts à terme. ». Oui et ? Je n’ai jamais nié qu’étirer les programmes augmentait leur coût. Après il n’y a pas de gros COMPLOTS d’illuminati dans les caves de l’Elysée pour dire « ON VA ETIRER LE PROGRAMME POUR NUIRE AUX FRANCAIS ». C’est juste que quelque fois on ne peut pas aligner autant de milliards que l’on veut. C’était vrai pour le Rafale, ce sera vrai pour son remplaçant. Maintenant soit vous jouez au poker et pariez sur le fait qu’on sera toujours capable d’aligner les milliards dont on a besoin, soit vous trouvez une solution pour réduire drastiquement le coût du programme (même s’il devait être en solo). Et assumez votre solution.

            « Vous proposez de reproduire les erreurs qu’elles dénoncent en pire. Soit mais assumez le. ». Ben non, je dis juste que ces choses vont arriver et qu’il faut s’y préparer, de la même façon que je dis qu’il faut être prêt pour une guerre. Ca ne veut pas dire que je souhaite une guerre. Il y a un moment où faut faire la différence entre nos rêves et la réalité. Je souhaite que tout le monde soit heureux et que tout se passe bien, par contre je me prépare à ce qui porurait arriver de mal. Un enfant de 3 ans comprendrait cela je pense.

          • Mat49 dit :

            @NRJ « Quoi qu’il en soit, je ne me suis jamais prononcé de façon aussi péremptoire » Meuh non juste un zeste en dessous.

            « Vous l’avez dit vous-mêmes: la limite, c’est « au bout d’un moment ». » Non la limite c’est qu’une cellule d’avion conçue dans les années 80 est déjà à la limite.

            « Ca ne signifie pas que le Rafale sera obsolète en 2045 en particulier si on lui fait les mises à jour grâce au programme SCAF. » Il ne sera pas possible de l’équiper de soutes, de le rendre furtif, ou de l’équiper de plusieurs antennes radars.

            « C’est pour ça qu’on ne produira pas des Rafales après 2035-2040. » Sauf qu’avec le programme SCAF actuel on va être obligé car il ne va pas arriver avant 2040-2045. Donc en l’état même si le Rafale décline on est condamné à le maintenir en production sinon c’est la fin de notre industrie aéronautique à brève échéance.

            « Ah bon. Du coup la question est : comment comptez vous réduire le budget du remplaçant du Rafale ? » Il ne s’agit pas de réduire son budget mais de réduire le coût de MCO et le coût unitaire des avions qui remplacent le Rafale.

            « Le SCAF c’est 80 milliards (hors surcoûts). Comment réduit on cette somme ? » On ne ferait pas le SCAF.

            « MDR Ce n’est pas moi qui parle de maintenance à faire sur une antenne radar. » MDR moi non plus car c’est totalement hors sujet.

            « Vous êtes à côté de la plaque. Je répète : comment vous comptez maintenir une industrie aéronautique sur 60 ans avec un programme qui dure moins de 60 ans ? Elle est claire la question, quand même. » Elle n’a aucun sens un programme au sens industriel du terme (R&D plus production) ne doit pas durer soixante ans pour un avion de combat. Votre question est déconnectée du réel.

            « Je vous rappelle qu’il y a de la maintenance et des nouvelles versions. » Non il y a surtout un remplacement à faire. Il vaut mieux financer de nouveaux avions que de s’acharner sur des matériels en fin de course.

            « ils vont connaître des difficultés, c’est certain. » D’où l’impérative nécessité de limiter les risques. Il y a déjà suffisamment de risques intrinsèques à un tel programme sans processus compétitif, n’en rajoutons pas.

            « Dans le SCAF, Airbus est maître d’œuvre sur la partie remote carrier et Cloud, et Dassault est maître d’œuvre sur la partie NGF. » Non ce n’est pas ça la répartition actuelle. Citation de ce blog : « Ainsi, l’industriel français a accepté qu’environ 50% des tâches spécifiques se fassent sans responsable désigné [c’est dire qu’elles associeront les trois acteurs du pilier « avion de combat »]». Il est là le premier problème et il touche bien l’avion de combat où Dassault n’est donc maître d’œuvre qu’à 50%.

            Deuxième problème : Dassault « revendique d’avoir la mainmise sur les commandes de vol, l’architecture fonctionnelle, l’interface homme-machine et la furtivité du NGF. Et cela, sans céder sur sa propriété intellectuelle. Or, Airbus ne l’entend pas ainsi. » Et celui là ne porte pas que sur les commandes de vol.

            Le troisième problème le plus aïgue c’est l’exigence de codéveloppement d’Airbus qui n’a jamais donné de bon résultats : « Mais si on repart sur des principes ‘co-co’, c’est à dire un co-développement où tout le monde fait tout, ça ne peut pas marcher ». C’est la position de Trappier. Il est ravi du blocage c’est évident, mais ce n’est pas parce qu’il est ravie du blocage que les portes ouvertes qu’il enfonce ne sont pas des portes ouvertes enfoncées. Si la DGA le soutient ce n’est pas un hasard, c’est qu’elle a bien vu que ce que veut Airbus n’a jamais fonctionné correctement.

            « Dans le calcul des 80 milliards, on ne prend pas en compte sur les surcoûts liés à la coopération. » C’est dire à quel point cela va être une saignée financière. Si la DGA ne veut pas du SCAF tel que demandé par Airbus il y a une raison.

            « Et c’est un chiffre similaire qu’on payerait si on le faisait en solo. » D’où le fait que si on fait en solo, ou dans une coopération saine il ne fasse pas le faire.

            « Pourtant le F-16V reste compétitif aujourd’hui, d’ailleurs des pays l’achètent. » Il est clairement en fin de course et porté à bout de bras pour servir d’alternative à Lockeed qui avec le F 35 ne peut pas s’adresser à des pays qui veulent des avions opérationnels pas trop gourmant en MCO.

            « Oui et ? Je n’ai jamais nié qu’étirer les programmes augmentait leur coût. » D’où le fait que je m’oppose au fait de prévoir d’embler des sources de surcoût de ce type.

            « Après il n’y a pas de gros COMPLOTS d’illuminati dans les caves de l’Elysée pour dire « ON VA ETIRER LE PROGRAMME POUR NUIRE AUX FRANCAIS ». Bien sûr que non et la preuve c’est que la DGA soutiens Dassault.

            Soit les allemands cèdent soit on fait seul. Si on fait seul on sera obligé d’augmenter notre budget et de maitriser les coûts.

            « Ben non, je dis juste que ces choses vont arriver et qu’il faut s’y préparer, » Non il n’y a rien d’inéluctable à reproduire les erreurs grossière du passé. Et si on les reproduit il y a de fortes chances que les programmes échouent. Un enfant de 3 ans comprendrait cela je pense.

            « de la même façon que je dis qu’il faut être prêt pour une guerre. » MDR les mesures de restrictions budgétaires passées que vous chérissez ont produit l’effet invers ! Enorme contradiction de votre part. Il faudrait dix à quinze ans avant qu’on soit prêt à une guerre car il faudrait remédier à toutes les erreurs que vous défendez.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Non la limite c’est qu’une cellule d’avion conçue dans les années 80 est déjà à la limite. ». Rien ne permet de dire ça.

            « Donc en l’état même si le Rafale décline on est condamné à le maintenir en production sinon c’est la fin de notre industrie aéronautique à brève échéance. ». On peut garder le Rafale ne production jusqu’en 2030-2040. Ca ne veut pas dire que l’avion sera mauvais. Moins bon que les rivaux qui vont arriver, mais restant compétitif, si on lui applique de nouvelles versions basées sur les développement du programme SCAF.

            « Il ne sera pas possible de l’équiper de soutes, de le rendre furtif, ou de l’équiper de plusieurs antennes radars. ». C’est ce qu’on fait avec le Rafale F4. Pour votre info, le Rafale a été conçu pour pouvoir être très évolutif. Quant aux soutes, c’est un problème si on considère que la furtivité et l’alpha et l’oméga de l’aviation de chasse. Or, on voit dès aujourd’hui avec notamment le F-35 que cette logique trouve ses limites.

            « Il ne s’agit pas de réduire son budget mais de réduire le coût de MCO et le coût unitaire des avions qui remplacent le Rafale. ». Expliquez comment vous faites ?
            Le coût du SCAF par le Sénat (or surcoûts dûs à la coopération qu’il est impossible à l’heure actuelle d’estimer) est de 80 milliards.

            « « Le SCAF c’est 80 milliards (hors surcoûts). Comment réduit on cette somme ? » On ne ferait pas le SCAF. » Le nom « SCAF » signifie « Système de Combat Aérien du Futur ». Soit vous ne voulez pas de remplaçant au Rafale, soit vous voulez un SCAF que celui-ci soit un programme en coopération, un Rafale F10, ou ou un programme réalisé en solo.

             » Elle n’a aucun sens un programme au sens industriel du terme (R&D plus production) ne doit pas durer soixante ans pour un avion de combat. Votre question est déconnectée du réel. ». Je n’ai pas demandé si un programme devait durer 60 ans, j’ai juste demandé comment vous comptiez maintenir l’industrie aéronautique militaire sur 60 ans. C’est quand même simple comme question.

            « « ils vont connaître des difficultés, c’est certain. » D’où l’impérative nécessité de limiter les risques. Il y a déjà suffisamment de risques intrinsèques à un tel programme sans processus compétitif, n’en rajoutons pas. » Ah mais moi non plus je n’aimerais pas qu’il y ait ce genre de difficulté. Je n’aimerais pas non plus qu’il y ait des guerres et des crises économiques. C’est juste que ce genre de choses ne dépend pas de nous. Il y a un moment où faut réaliser qu’on ne décide pas sur un coup de baguette magique en une certaine année qu’on aura systématiquement des milliards pour les 60 prochaines années à mettre sur la table. On aimerait tous que ce soit, mais ce n’est pas le cas.

            « Dans le SCAF, Airbus est maître d’œuvre sur la partie remote carrier et Cloud, et Dassault est maître d’œuvre sur la partie NGF. » Non ce n’est pas ça la répartition actuelle. Citation de ce blog : « Ainsi, l’industriel français a accepté qu’environ 50% des tâches spécifiques se fassent sans responsable désigné [c’est dire qu’elles associeront les trois acteurs du pilier « avion de combat »]». Il est là le premier problème et il touche bien l’avion de combat où Dassault n’est donc maître d’œuvre qu’à 50%. ». Vous confondez réalisation et maîtrise d’œuvre. Par ailleurs vous semblez penser que les lots sont tous d’importance similaire, mais ce n’est aps le cas (sinon on n’aurait pas ces problèmes sur les commandes de vol).

            « Deuxième problème : Dassault « revendique d’avoir la mainmise sur les commandes de vol, l’architecture fonctionnelle, l’interface homme-machine et la furtivité du NGF. Et cela, sans céder sur sa propriété intellectuelle. Or, Airbus ne l’entend pas ainsi. » ». Votre source ?
            Sur la propriété intelectuelle, ce n’est pas un problème avec Airbus mais avec le gouvernement. Et Airbus est dans le même problème.

            « Le troisième problème le plus aïgue c’est l’exigence de codéveloppement d’Airbus qui n’a jamais donné de bon résultats : « Mais si on repart sur des principes ‘co-co’, c’est à dire un co-développement où tout le monde fait tout, ça ne peut pas marcher ». C’est la position de Trappier. ». Là vous sortez les phrases de Trappier qui ne sont qu’une prise de position qui ne montre pas ce qu’est le problème actuel du SCAF. Là encore, suivez l’actualité sur le sujet. Je peux vous donner des noms d’articles si vous voulez.

            « « Pourtant le F-16V reste compétitif aujourd’hui, d’ailleurs des pays l’achètent. » Il est clairement en fin de course et porté à bout de bras pour servir d’alternative à Lockeed qui avec le F 35 ne peut pas s’adresser à des pays qui veulent des avions opérationnels pas trop gourmant en MCO. ». Soyons sérieux. Si les pays en question voulaient une avion opérationnel avec comme seule contrainte qu’il ne soit pas trop gourmand en MCO, il n’aurait pas été compliqué de leur vendre des Mirage 3.

            « Oui et ? Je n’ai jamais nié qu’étirer les programmes augmentait leur coût. » D’où le fait que je m’oppose au fait de prévoir d’embler des sources de surcoût de ce type.

            « « Après il n’y a pas de gros COMPLOTS d’illuminati dans les caves de l’Elysée pour dire « ON VA ETIRER LE PROGRAMME POUR NUIRE AUX FRANCAIS ». Bien sûr que non et la preuve c’est que la DGA soutiens Dassault. ». Peut-être, mais c’est surtout la preuve que les étirements qu’il y a eu n’étaient pas prévus et qu’ils ont été imposé par les circonstances. Et malheureusement, des circonstances similaires seront inévitables dans le futur et nous obligeront à faire des choix similaires. En tout cas faut s’y préparer, et si vous voulez jouer au poker en supposant que ce ne sera pas le cas, assumez le.

            « Soit les allemands cèdent soit on fait seul. Si on fait seul on sera obligé d’augmenter notre budget et de maitriser les coûts. » Les coûts seront énormes quelque soit la forme du SCAF.

            « « Ben non, je dis juste que ces choses vont arriver et qu’il faut s’y préparer, » Non il n’y a rien d’inéluctable à reproduire les erreurs grossière du passé. Et si on les reproduit il y a de fortes chances que les programmes échouent. Un enfant de 3 ans comprendrait cela je pense. ». Ce n’est pas nous qui décidons si les circonstances imposant des réductions de budget (ce que vous appelez une erreur) ne s’imposeront pas dans 20 ans. Il y a des erreurs qu’on peut éviter, mais d’autres qui arrivent car on ne les maîtrise pas (du coup, je ne considère pas cela comme une erreur) et qui sont de ce fait inévitables.

            « « de la même façon que je dis qu’il faut être prêt pour une guerre. » MDR les mesures de restrictions budgétaires passées que vous chérissez ont produit l’effet invers ! Enorme contradiction de votre part. Il faudrait dix à quinze ans avant qu’on soit prêt à une guerre car il faudrait remédier à toutes les erreurs que vous défendez. » Avec 2% du PIB la France sera prête à la guerre avec tous les pays qui représentent pour nous une menace. Après si vous voulez refaire Barbarossa, libre à vous. Mais là effectivement on n’est pas prêt.

          • ScopeWizard dit :

            @NRJ

            Donc , après @Alpha , ma pomme , et je ne sais combien d’ autres car il y a maintenant beau-temps que j’ ai laissé tomber le fil , c’ est donc ce pourtant tenace @Mat49 qui a droit à goûter votre art consommé et au combien délicat du « dialogue de sourds qui rend fou » ?

            Et une nouvelle victime , une !

            Cet NRJ ! 🙂

          • Mat49 dit :

            @NRJ « Rien ne permet de dire ça. » Si la comparaison avec les avions actuels.

            « On peut garder le Rafale ne production jusqu’en 2030-2040. Ca ne veut pas dire que l’avion sera mauvais. » Mais il y a de fortes chances qu’ils soit dépassé vers 2035.

            « C’est ce qu’on fait avec le Rafale F4. » Encore une énormité grotesque de votre part ! Le Rafale F4.2 a une soute ! Le F4.1 sans doute aussi ! MDRRR !!

            « Expliquez comment vous faites ? » Déjà fais 25 000 fois.

            « Soit vous ne voulez pas de remplaçant au Rafale, soit vous voulez un SCAF » On doit faire un remplaçant mais qui ne doit pas être un programme similaire au SCAF. Ce serait sans doute un avion + des drones en système de système.

            « Je n’ai pas demandé si un programme devait durer 60 ans, j’ai juste demandé comment vous comptiez maintenir l’industrie aéronautique militaire sur 60 ans. » Sur soixante ans c’est absurde de faire des prédictions.

            « Ah mais moi non plus je n’aimerais pas qu’il y ait ce genre de difficulté. » Non la preuve vous êtes pour le SCAF actuel qui nous y condamne.

            « des milliards pour les 60 prochaines années à mettre sur la table. » Durée absurde et sans rapport avec le sujet. Je parle sur vingt ans maximum. Comme la cours de comptes je constate les effets désastreux des calendriers trop longs comme le Rafale.

            « Vous confondez réalisation et maîtrise d’œuvre. » Non c’est clairement expliqué.

            « Votre source ?
            Sur la propriété intellectuelle » Toujours ce blog.

            « Sur la propriété intelectuelle, ce n’est pas un problème avec Airbus mais avec le gouvernement. Et Airbus est dans le même problème. » Non comme l’indique ce blog.

            « Là vous sortez les phrases de Trappier qui ne sont qu’une prise de position qui ne montre pas ce qu’est le problème actuel du SCAF. » Si c’est un problème du SCAF le coco.

            « il n’aurait pas été compliqué de leur vendre des Mirage 3. » Non ils voulaient un avion pas trop dépassé.

            « Peut-être, mais c’est surtout la preuve que les étirements qu’il y a eu n’étaient pas prévus et qu’ils ont été imposé par les circonstances. « Non c’était des choix liés à une logique de pure coûrt terme : on diminue la facture annuelle mais on pays sur beaucoup plus d’année ce qui augmente la facture totale.

            « En tout cas faut s’y préparer, et si vous voulez jouer au poker en supposant que ce ne sera pas le cas, assumez le. » Le SCAF est l’assurance d’avoir de gros surcoûts mais rien n’impose qu’on ait les décisions désastreuses que vous juges inéluctable. La preuve on ne l’a pas fait malgré le COVID et la hausse de la dette n’a pas stoppé la hausse des budgets.

            « Les coûts seront énormes quelque soit la forme du SCAF. » D’où l’impérieuse nécessité de faire autre chose.
            « Ce n’est pas nous qui décidons si les circonstances imposant des réductions de budget » Si la preuve on ne l’a pas fait malgré le COVID et la hausse de la dette n’a pas stoppé la hausse des budgets.
            « Avec 2% du PIB la France sera prête à la guerre » La preuve que non : notre situation actuelle.

    • Aramis dit :

      « L’éducation des jeunes il y a un ministère pour ça » Exactement!

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ L’éducation des jeunes il y a un ministère pour ça et il a un budget supérieur à celui des armées. Ce n’est pas aux armées de pallier les déficiences des familles et les renoncements de l’éducation nationale. ]

      Tiens ????? Un réaliste !!!!!!

    • Raymond75 dit :

      Vous confondez ‘éducation’ (savoir lire, écrire, compter, et acquérir des connaissances diverses) et formation pratique à la citoyenneté.

      Si l’on éprouve du respect et même de l’admiration pour les Ukrainiens, c’est parce que la population (masculine) participe à la défense de son pays.

      Quid en France dans une situation comparable, étant donné que la dissuasion nucléaire protège un agresseur nucléarisé, mais qui utilise des méthodes ‘conventionnelles’ comme la Russie ?

      • Mat49 dit :

        @Raymond « Vous confondez ‘éducation’ (savoir lire, écrire, compter, et acquérir des connaissances diverses) et formation pratique à la citoyenneté. » Non et la preuve il y a une matière spécifique dans les programmes.

        « Si l’on éprouve du respect et même de l’admiration pour les Ukrainiens, c’est parce que la population (masculine) participe à la défense de son pays. » Oui, pas que masculine d’ailleurs. POur cela il n’y a pas eu un vague service civique d’un mois mais un service militaire destiné à mettre sur place des unités de combat tout comme la formation de la défense territoriale.

        « Quid en France dans une situation comparable » Pour cela il faudrait qu’un de nos voisins cherche à nous attaquer. Vu l’état des armées des pays qui nous entourent cela ne risque pas d’arriver.

        « étant donné que la dissuasion nucléaire protège un agresseur nucléarisé, mais qui utilise des méthodes ‘conventionnelles’ comme la Russie ? » Nous avons aussi l’arme nucléaire.

        Et comme expliqué je ne suis pas contre une forme de conscription. Je ne suis pas contre le service civil façon SNU non plus, mais ce type de service n’a rien à voir avec les armées par définition.

      • Aramis dit :

        Je vais vous annoncer une nouvelle incroyable: la France a l’arme nucléaire.

      • mich dit :

        Et vous Raymond75 ,vous ne comprenez pas que l’ on ne forme pas un jeune à vos « formations pratiques et de citoyenneté  » sur une période de 1 ou 2 mois ,mais sur le temps long et le plus tôt possible , vous croyez qu ‘au Japon on attends 18 ans pour apprendre que l’ on vit dans un milieu qui peut vite devenir hostile ? Quand à votre dernière question , et bien justement nous ne serons pas dans une situation comparable à l’ Ukraine ou expliquer moi comment ,car à votre avis quel aurait été le scenario si l’ Ukraine avait eu l’ arme nucléaire (ou même une force aérienne du niveau otan ) ,c ‘est plutôt là que des questions se posent sur le futur .

      • Félix GARCIA dit :

        « Vous confondez ‘éducation’ (savoir lire, écrire, compter, et acquérir des connaissances diverses) »
        Ne confondez-vous pas vous-même éducation et instruction/enseignement ?

  9. JF dit :

    Interview présidentielle de ce midi. Je regarde les 3 premières minutes, avec en résultat 3 mensonges concernant les armées. Ce même mec qui voulait arrêté la force nucléaire alors qu’il était un protégé Attali, comme il disait que la France n’avait pas la nécessité de la gardé vu que nous sommes sous le parapluie américain. Je n’en peux plus de ces élites apatrides de coeur, qui vivent avec en partie mes impôts. Et le défilé voir ces étoilés plus politiciens que patriotes, ne pensant qu’à leurs carrières en sacrifiant ce que leurs uniformes représentent et l’histoire de cette institution, je n’en peux plus aussi. En général depuis 150 ans nous avons des étoilés médiocre, et cela continue. Bien sûr il y avait quelques exceptions et heureusement. Mais au moins ces étoilés, aussi pitoyable qui furent, ils avaient l’amour de la France, jusqu’ai bout des ongles. Dorénavant, ils font les tapins pour leurs carrières lorsqu’ils nous sont pas convaincu que nous devons disparaître au profit du fédéralisme et sous les éperons des usa. Ils sont surpayés pour leurs capacités, et de plus pour trahir la patrie. Qu’est ce que j’aimerai pouvoir orienté mes impôts suivant des choix et des conditions. Je me demande comment font nos off et sous off pour recevoir des ordres de traites. Comme me dit mon cousin, il ne vaut mieux pas y réfléchir car cela aurait de grandes conséquences. Pauvre patrie, c’est une souffrance insoutenable de te voir sacrifier et ainsi disparaître. 2500 ans anniliher en 50 ans.

    • MERCATOR dit :

      @JF

      Étant donné votre orthographe entre les participes passes et les infinitifs ( eh oui les corrections d’orthographe ne savent pas le traiter), on comprend votre ressentiment contre les « gradés » et d’être resté caporal-chef .

  10. petitjean dit :

    des mots toujours des mots !

    son discours et à hurler de rire :

    Non, je ne vais pas tous les citer, chacun doit être assez intelligent pour mesurer l’abîme, le gouffre, entre le discours et les FAITS

    pendant que Macron fait des phrases, soigneusement reprises par les merdias serviles , des français sont TOUS les jours poignardés ou égorgés !

    ne me dites pas que ça n’a rien à voir……………..

    • Robert dit :

      Dans la France de 2022, il y a 120 attaques au couteau, chaque jour. Le nombre d’agressions physiques, lui, a été multiplié par 7 depuis les années 1980.
      Selon les chiffres du ministère de l’intérieur, en 1988, il y a eu environ 40 000 agressions.
      En 2000, il y en avait 106 000.
      Et en 2021, le record a été pulvérisé.
      L’année dernière, il y a eu 291 760 agressions, selon le service statistique du Ministère de l’Intérieur.
      Ce nombre a été multiplié par 7 en 30 ans !!!
      https://www.lesalonbeige.fr/linstitut-pour-la-justice-porte-plainte-contre-letat/

  11. Borca dit :

    C’est pas le taf des Armées….Que l’éducation Nationale se réforme et forme des Citoyens dignes de la France…
    Basta!!!!

    • vieux margi dit :

      Sur le terrain….. dans le cadre du lien armée nation jeune..
      Refus d intervention par enseignants pour parler SNU, SMV, Stages..valeurs militaires et Républicaines..d un militaire retraité réserviste….
      Un SNU a refusé sortie historique gratuite d une journée par militaire .
      Refus de participer à l opération Dessins de Noel par enseignants…bien que souhaite par les jeunes…
      Un ami m a dit que certaines écoles privées sous contrat refusent de pavoiser leur établissement comme le prévoit le code de l’éducation…
      Bon j arrête la …
      Remettre d’abord la notion de patriotisme chez les enseignants…

  12. Plusdepognon dit :

    La promesse en l’air d’un candidat à la présidentielle est une connerie.
    https://www.lejdd.fr/Societe/tribune-service-national-universel-le-grand-malentendu-4052947

    Le SNU ou la pensée magique à 1,5 milliards d’euros par an et nous ne sommes pas un 1er avril.
    https://mobile.twitter.com/BenedicteCheron/status/1504769019861217284

    Persévérer est diabolique.
    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/benedicte-cheron-utiliser-l-armee-pour-former-la-jeunesse-ou-assurer-l-ordre-une-facilite-dangereuse-20220210

    On a quand même échappé au « grand débat » sur la descente de l’armée dans la Casbah, euh dans les quartiers, pendant ces periodes propices aux délires mégalomaniaques.

    On a vu ce que cela donnait pendant la guerre d’Algérie…
    https://lessurligneurs.eu/larmee-peut-elle-intervenir-sur-le-territoire-national-pour-traiter-certains-types-de-delinquance/

    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2021/05/armee-et-contre-terrorisme-retour-sur.html

  13. Moussaka dit :

    Comme d’hab Vulcain se la pète !

    • Félix GARCIA dit :

      Pourquoi Vulcain ?
       » Steiner, qui enseigne la réincarnation, prétend que notre système solaire dans son ensemble passe aussi par des incarnations successives. Tout comme H.P. Blatvatsky, Steiner a nommé les 7 incarnations principales de notre système solaire : Saturne, Soleil, Lune, Terre, Jupiter, Vénus et Vulcain. Les trois premières périodes sont censées être passées, la période actuelle s’appelle la Terre évidemment, et les trois dernières viendront ensuite. Ces grandes périodes, comme on le constate, portent toutes des noms empruntés aux planètes de notre système solaire actuel, sauf la dernière Vulcain.Une des raisons de ce choix est que certaines planètes actuelles seraient des sortes de reliquats de ces anciens états planétaires, par exemple Saturne est un reliquat de l’état saturnien, tandis que d’autres préfigurent les prochaines incarnations de la Terre, comme Jupiter, Vénus et Vulcain.  »
      […]
       » « De même que les hommes venus de Vulcain furent les derniers à descendre sur terre, de même des êtres de Vulcain descendent maintenant sur la Terre. Nous avons en fait déjà sur terre des êtres supraterrestres. Nous sommes redevables au fait que ces êtres sont là, de pouvoir disposer d’une science spirituelle cohérente. […] … si les hommes pensaient leurs pensées-ombres de matérialistes jusqu’au 8e millénaire, jusqu’au moment où la Lune s’unira à la Terre. Que se produirait-il ? Les êtres dont j’ai parlé descendront peu à peu vers la Terre, des « surhommes » de Vulcain, de Vénus, de Mercure, du Soleil, s’uniront à l’existence terrestre ». »
      https://jf.bizzart.biz/ArticlesHTM/Critiques/Vulcain.html

      Midsommar: Initiation into the Ancient Religion of the Future
      https://www.bitchute.com/video/6gt-DsWO4ks/

      Resurrect Dead on Saturn: Surrogates in the Metaverse Future
      https://www.youtube.com/watch?v=HCRQu_DGo18

      « Je crois que notre génération doit savoir que …………. La Bête de l’Évènement est là, et elle arrive »
      https://www.youtube.com/watch?v=ApRDnhi3ics

      Macron : « La politique, c’est mystique »
      « La dimension christique, je ne la renie pas ; je ne la revendique pas. Je ne cherche pas à être un prédicateur christique. »
      https://www.lejdd.fr/Politique/Macron-La-politique-c-est-mystique-846614

      Emmanuel
      Du latin Emmanuel, lui-même venant de l’hébreu ancien עמנואל, imanu’él (« Dieu parmi nous »).
      https://fr.wiktionary.org/wiki/Emmanuel

      Emmanuel Macron avec vous
      https://www.youtube.com/c/avecvousfr

      Ensemble ! (coalition française)
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ensemble_(coalition_fran%C3%A7aise)

      Non, il ne se la pète pas, c’est juste pas à nous qu’il cause …

  14. Bear dit :

    Beaucoup de commentaires, mais pour les avoir côtoyés les jeunes du SNU, ils méritent vraiment une attention particulière, volontaires, curieux, attentifs, elle est belle cette jeunesse.
    Le problème : placer ces créneaux SNU dans la programmation régimentaire et en dédié l’encadrement. L’active? deja bien employée! la réserve ? renforce déjà l’active sur des missions de protection voir plus ( exercice, encadrement de PMT, etc.)
    Il va falloir recruter, et malheureusement cela prends du temps de former l’encadrement.

    • Mat49 dit :

      « Beaucoup de commentaires, mais pour les avoir côtoyés les jeunes du SNU, ils méritent vraiment une attention particulière, volontaires, curieux, attentifs, elle est belle cette jeunesse. » Personne de censé ne crache sur les jeunes et ceux du SNU en particulier ce n’est pas le débat.

      Le débat c’est que la France avec le 7e PIB mondial n’a plus qu’une vitrine d’échantillon en mantière militaire. Et malgré ça on demande aux armées de toruver des personnels pour une activité qui relève de l’éducation national.

      « Il va falloir recruter, et malheureusement cela prends du temps de former l’encadrement. » Non si on recrute du personnel pour les armées il doit faire des taches militaires pas éducative.

      Le service militaire n’a jamais eu pour but d’être éducatif. Cela mettait du plomb dans la tête à certain cela faisait un peu de brassage social mais tout ça c’était des effats secondaires positifs, pas l’objectif.

    • Allobroge dit :

      Vous avez raison, mais ils sont comme tous les jeunes de toutes les générations, plein d’idéal et d’idéaux !.Le tout est de ne pas les décevoir et c’est hélas trop souvent le cas quand même le président dit que la France à commis des crimes contre l’humanité, quand nos frontières ne sont plus défendues et quand sont montés en exemples des individus de bien peu de foi !

  15. Linquiet dit :

    Commençons déjà par muscler notre Éducation Nationale, avec des marches de classes mensuelles encadrées par les profs, avec découverte de notre patrimoine. Et puis de la véritable instruction civique transmettant la fierté française. Prendre exemple sur les Suisses et les Cadets Pompiers. Ce ne sont certainement pas Macron et sa bande qui vont nous solutionner cette question.

  16. PHILIPPE dit :

    Au préalable il importe d’exposer clairement aux français les objectifs visés sans oublier la liste complète des moyens accordés en regard.
    Mais, pour le moment, l’actualité commande d’autres priorités à commencer par la reconstitution rapide de certains stocks cruciaux.

  17. Sergio dit :

    Il était une fois, le service national. Dispositif critiqué et critiquable, ce « cheval de traie » faisait globalement le job. Puis vinrent des fossoyeurs qui, de septennat en quinquennat, ont flingué le pauvre cheval. Constatant leur erreur, ils ont décidé de masquer la boulette avec des professionnels de l’illusion : ces nouveaux illusionnistes font chaque année, vers le 14 juillet, le même spectacle. Les Champs-Elysées deviennent alors, le temps d’une journée, le grand spectacle de l’illusion. Mais un matin d’hiver, surgit à l’aube la guerre en Europe et Pouf, l’illusion disparaît. La magie n’est plus. La réalité, crue et cruelle apparaît aux yeux de tous. Tremblant des genoux, l’opinion demande « alors que faire »? La réponse… Bah j’en sais rien, demandez à l’illusionniste. Voilà, voilà bonne nuit.

    • Mat49 dit :

      « Il était une fois, le service national. Dispositif critiqué et critiquable, ce « cheval de traie » faisait globalement le job. » Vous auriez voulu maintenir le service national?

    • lgbtqi+ dit :

      cheval de traiT

    • Stivou dit :

      Je connais pas bien le SNU mais j’ai vu lors du défilé dans La Tribune présidentielle quelques jeunes en tenues plus ou moins similaires aux Cadets de la République avec des foulards de différentes couleurs, ce qui rappelle certains mouvements de jeunesse existants … dans le domaine de La Défense il ne saurait y avoir de demi-mesures : nous n’avons pas les ressources humaines pour cadré tout ça et encore moins de recrues potentielles. Cela ne bouffe pas énormément de budget mais pour un résultat proche de zéro c’est du budget mal employé. Il faut ré-inventé d’urgence un modèle mais je pense que pour nos gouvernants c’est fait 🙂 Je suis mauvaise langue mais j’ai la quasi certitude que parmi nos chères élites actuelles 9 sur 10 sont incapables de 3 tractions, 20 pompes, avoir un sac de 15kg sur 15km, marcher au pas, dormir à la belle, etc… je ne parlerais ni de l’ordinaire ni de la literie ou de trucs pêchus genre combat d’infanterie en trinôme, PLO, etc.. Nous aurons ce que nous méritons ou pas… parions sur les faiblesses de nos ennemis ou plutôt accentuons les, ce sera peut etre la seule façon de vaincre

  18. Lejys dit :

    Idée sans doute louable, mais qui traduit une problématique de fond: s’agit il de demander à ces jeunes de « servir » c’est à dire donner d’eux même et de leur temps pour la « nation », ou de leur donner une formation, une éducation, leur expliquer des valeurs…autrefois l’apanage de l’éducation nationale… ne serait elle donc pas capable d’accomplir cette tâche régalienne, gage de la république et de la démocratie?!
    Former un pompier volontaire prend plusieurs semaine, et est coûteux tant financièrement qu’humainement. Les SDIS ont déjà du mal à former autant de SPV qu’ils le veulent et sur toutes les qualifications/spécialités nécessaires. Alors si en plus ils devaient prendre en charge une partie du Service militaire…

    • PK dit :

      « Les SDIS ont déjà du mal à former autant de SPV qu’ils le veulent »

      Non, ils n’ont aucun mal. Ils ont du mal en revanche à fidéliser les troupes, exactement comme l’armée. Et sans doute en partie pour les mêmes raisons.

      Mais bon, de gros efforts ont été consentis, notamment dans la prise en charge par l’entreprise/SDIS (convention) des temps de formation, ce qui est une avancée majeure. Cela reste notoirement insuffisant.

      Il y a de plus des règles assez strictes et donc débiles quant à la formation. Vous pouvez vous former en tant que chef d’agrès, mais vous devez avoir x années de services avant de pouvoir l’exercer, ce qui fait que des gens bien formés et entraînés perdent leur véritable capacité à force de ne pas exercer…

      Exemple vécu : un chef d’agrès non nommé part avec une équipe sans chef d’agrès, faute de dispo. Le SDIS envoie donc un second engin (qui part de plus loin et arrive plus tard) avec un CA de rab. Il y a des milliers d’exemples comme cela.

      Notez que je décris le système des volontaires. Chez les pros, grâce à l’Europe, la CGT et autres miracles républicains, ils passent désormais au grade supérieure automatiquement avec les années, même sans les qualifications.

  19. Auguste dit :

    Maintenant qu’on a mis la Russie à genoux,il serait judicieux de décréter la mobilisation générale pour foncer sur Moscou et terminer le travail.Rien de tel qu’une bonne guerre pour la cohésion nationale.

    • Moussaka dit :

      L’économie de Vlad n’a jamais été aussi florissante et puis on ne va pas se payer une seconde Bérézina !
      Rassurez moi !

      • Félix GARCIA dit :

        « Rassurez moi ! »
        J’accoure !
        ^^

        C’était très probablement de l’ironie.

    • Gelase dit :

      « Rien de tel qu’une bonne guerre »…ouai, exactement, comme en septembre 39…attaquons, attaquons…

      • Auguste dit :

        « Attaquons,attaquons comme la lune »c’était en 14-18. (Général Lanrezac)

  20. Sylvain dit :

    Un SNU de mois pour former des réservistes de la garde nationale…. je ne sais même pas quoi dire…

    • Mat49 dit :

      Il vaut mieux en rire qu’en pleurer…

      • NRJ dit :

        @Mat49
        Par rapport à votre commentaire sur la Libye.

        « Sans les occidentaux rien ne dit qu’il allait perdre. ». Rien ne dit qu’il allait gagner. Par contre tout dit que la guerre libyenne allait être un bordel indémerdable à l’image de la guerre en Syrie.

        « Avec un peu d’aide notamment avec plusieurs milliers de forces spéciales … ». Les forces spéciales n’ont pas ou peu agi sur le terrain. Elles ont surtout fait de la formation et de la préparation pour les frappes aériennes.

         » Cela ne permet pas en soit la stabilité. ». Les élections libres sont une étape importante vers la stabilité. Une étape qui n’est pas suffisante (la suite l’a montré), mais en tout cas une étape importante.

        « Et quel rapport avec le fait qu’il avait efficacement bloqué les migrants et qu’il aurait sans doute continuer à le faire si il avait gagné et qu’on avait pas été regardant sur son maintient. ». Aucun si ce n’est qu’il ne pouvait pas bloquer efficacement vagues de migrants pendant une guerre civile. Par ailleurs ces vagues de migrants auraient été d’autant plus importantes si la guerre civile s’étaient enlisées car les populations libyennes auraient également tentées de partir, à l’image de ce qui s’est passé en Syrie, même davantage en cas de contamination aux pays alentours (Algérie, Egypte, Niger, Tchad, Tunisie) à l’image de la contamination syrienne en Irak.
        Bref en 2011 Kadhafi ne maîtrisait plus les vagues de migrants, et celles-ci auraient été plus importantes avec la guerre civile.

        • Mat49 dit :

          « Rien ne dit qu’il allait gagner. » Avant notre arrivé il était plutôt en train de redresser la situation.

          « Les forces spéciales n’ont pas ou peu agi sur le terrain. » Bien sûr que si comme dans toutes guerres.

          « Les élections libres sont une étape importante vers la stabilité. » Non la preuve il y a des pays stable sans élections. Je ne le souhaite pas mais c’est un autre débat.

          « Aucun si ce n’est qu’il ne pouvait pas bloquer efficacement vagues de migrants pendant une guerre civile. » La guerre civile gênait les filières et un Khadaffi vainqueur allait le faire.

          On juge un arbre à ses fruits : nous avons attaqué la Lybie sans aucune raison pour un résultat nul pour nous.

          • NRJ dit :

            @Mat49
             » Avant notre arrivé il était plutôt en train de redresser la situation. ». Pas tellement, il commençait à tirer dans le tas, et ses adversaires commençaient à s’armer avec le soutien d’autres pays. Exactement comme ce qui s’est passé en Syrie.

            « Bien sûr que si comme dans toutes guerres. ». Elles ont fait ce que je dis : formation et préparation des frappes. Ce ne sont pas elles qui prise d’assaut Tripoli et lancer les attaques sur le palais de Kadhafi. Elles ont fait ce qu’on appelle un rôle de soutien.

            « Non la preuve il y a des pays stable sans élections. Je ne le souhaite pas mais c’est un autre débat. ». Oui et alors ? Le fait des élections libres permet généralement (pas tout le temps, le Libye l’a montré) d’avoir un pays stable. Donc organiser des élections libres était une étape vers un régime stable.

            « La guerre civile gênait les filières et un Khadaffi vainqueur allait le faire. ». En attendant on aurait des vagues très importantes de migrants à cause de la désorganisation du pays et surtout de la guerre. Maintenant, si votre opinion est qu’il aurait fallu soutenir Kadhafi pour réprimer sa population, pourquoi pas mais assumez le.

            « On juge un arbre à ses fruits : nous avons attaqué la Lybie sans aucune raison pour un résultat nul pour nous. ». Le résultat était nul, on a essayé de l’améliorer car ça en valait le coup. Malheureusement ça n’a pas suffi. La France n’avait pas le destin de la Libye entre ses mains. C’est triste mais c’est comme ça. Maintenant, on peut toujours rester les bras croisés comme vous le faites et supporter les conséquences néfastes de ce qui se passe autre part. C’est ce qu’ont fait les allemands en Syrie et isl ont eu à accueillir 2 millions de migrants.

          • Mat49 dit :

            @NRJ « Pas tellement, il commençait à tirer dans le tas » Il avançait vers Benghazi.

            « Elles ont fait ce que je dis : formation et préparation des frappes. » Donc elles étaient bien sur place, notamment pour guider les frappes.

            « Le fait des élections libres permet généralement (pas tout le temps, le Libye l’a montré) d’avoir un pays stable. » Non il n’y a aucune corrélation.

            « En attendant on aurait des vagues très importantes de migrants à cause de la désorganisation du pays et surtout de la guerre. » Les combats ont stoppé les filières.

            « Maintenant, si votre opinion est qu’il aurait fallu soutenir Kadhafi pour réprimer sa population, pourquoi pas mais assumez le. » J’étais partisans de rester spectateur ou de mettre franchement quelqu’un en place après lui.

            « Malheureusement ça n’a pas suffi. La France n’avait pas le destin de la Libye entre ses mains. » Non on a fait comme si l’après n’existait pas. C’est con mais c’est comme ça.

            « C’est ce qu’ont fait les allemands en Syrie et isl ont eu à accueillir 2 millions de migrants. » Ils leur ont volontairement ouvert les frontières, donc exemple mal choisis.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Il avançait vers Benghazi. » Pensez-y 2 secondes, la difficulté n’était pas pour l’armée libyenne d’avancer dans le désert alors qu’elle avait des armes lourdes. S’il suffisait de ça pour gagner la guerre, Bacchar-al-assad aurait écrasé la rébellion en une semaine.
            La vraie difficulté, et c’est là que le conflit se serait éternisé, c’était pour conquérir les centres urbains.

            « Donc elles étaient bien sur place, notamment pour guider les frappes. ». Oui on est d’accord. Et elles ont également peu agi.

            « « Le fait des élections libres permet généralement (pas tout le temps, le Libye l’a montré) d’avoir un pays stable. » Non il n’y a aucune corrélation. » C’est une étape majeure. Pas suffisante en soit, mais pas moins majeure. D’ailleurs, dans le cas de la Libye, on a eu une stabilité pendant 3 ans puisque la deuxième guerre civile libyenne a commencé en 2014, preuve que les élections libres ont apporté de la stabilité, bien que temporaire.

            « « En attendant on aurait des vagues très importantes de migrants à cause de la désorganisation du pays et surtout de la guerre. » Les combats ont stoppé les filières. » Les combats ont stoppé les filières mais ils auraient multiplié les départs, avec ou sans filière. Par ailleurs, Kadhafi ne maîtrisait plus le pays, donc rien n’arrêtait des migrants voulant traverser la Méditerranée.

            « J’étais partisans de rester spectateur ou de mettre franchement quelqu’un en place après lui. ». Etre spectateur, pourquoi pas mais assumez que cela aurait signifié que la France se serait prise dans la tronche des vagues de millions de migrants et aurait dû faire face à une déstabilisation de la région toute entière, à l’image de ce qui s’est passé en Syrie.
            Et qui auriez voulu mettre en place après Kadhafi ? Auriez vous voulu que la France seule ou avec des pays occidentaux imposent unilatéralement un dirigeant, comme les américains ont fait en Irak ? On en a vu le succès. Et si le gars s’était fait éjecté (ce qui était très probable, vu que les libyens qui avaient viré Kadhafi n’auraient pas été très motivés à avoir un gars parachuté par les occidentaux pour les diriger), qu’aurait t’on fait ? Aurait t’on envoyé l’armée française pour tenir le pays comme les américains en Irak ?
            La question est simple en fait : ça veut dire quoi concrètement « mettre franchement quelqu’un en place après lui »?

            « Non on a fait comme si l’après n’existait pas. C’est con mais c’est comme ça. ». L’après, c’était une démocratie. Il y a eu des élections libres, et un régime démocratique qui a tenu 3 ans. Le reste est une autre histoire.

            « Ils leur ont volontairement ouvert les frontières, donc exemple mal choisis. ». Mauvais exemple soit. La Jordanie en est un meilleur. Elle a eu des millions de migrants à ses portes. Qu’aurait t’elle dû faire ? Je demande car on aurait été exactement dans le même cas. Si on fait le parallèle, les syriens qui fuyaient le conflits sont allés en Jordanie, et les libyiens qui fuyaient le conflits seraient allés en Europe.

          • Mat49 dit :

            @NRJ « La vraie difficulté, et c’est là que le conflit se serait éternisé, c’était pour conquérir les centres urbains. » Il n’y en avait qu’un faiblement défendu et de faible ampleur.

            « Oui on est d’accord. Et elles ont également peu agi. » Suffisamment pour qu’on permette la victoire des rebelles, nos hommes ne sont pas restés planqués.

            « C’est une étape majeure. Pas suffisante en soit, mais pas moins majeure. » Non la preuve avec la Lybie. Et dans l’absolue il n’y a aussi aucune raison, si votre élection débouche sur une guerre civile il valait mieux ne pas la faire.

            « on a eu une stabilité pendant 3 ans » Pas vraiment et pas lié aux élections. Vous croyez à la magie.

            « Les combats ont stoppé les filières mais ils auraient multiplié les départs, avec ou sans filière. » Nouvel absence total de sens dans une phrase.

            « Par ailleurs, Kadhafi ne maîtrisait plus le pays, donc rien n’arrêtait des migrants voulant traverser la Méditerranée. » Si les combats.

            « Etre spectateur, pourquoi pas mais assumez que cela aurait signifié que la France se serait prise dans la tronche des vagues de millions de migrants » Non on restait spectateur si Khadafi gagnait. Sinon on intervenait pour le remplacer, mais on devait alors s’engager à fonds, aider à installer Haftar et partir. En gros il gagne opportunément des « élections libres » quand on est là et il se débrouille.

            « L’après, c’était une démocratie. » C’est quoi ce truc à l’échelle d’un pays ? Il y aun critère ?

            « Elle a eu des millions de migrants à ses portes. Qu’aurait t’elle dû faire ? » Comme les Turcs actuellement avec un mur.

  21. Titi74 dit :

    Que la population garçon et filles reçoivent une instruction militaire de base, ne me semble pas du tout incompatible avec la constitution française et les valeurs républicaines.

    C’est clairement un manque dans notre société actuelle, tout comme par exemple l’accès au permis de conduire qui devrait être géré par l’éducation national, savoir conduire et se conduire. On en revient toujours à l’éducation, et la notion de citoyen, d’égalité et fraternité.

    • Mat49 dit :

      @Titi74 « Que la population garçon et filles reçoivent une instruction militaire de base, ne me semble pas du tout incompatible avec la constitution française et les valeurs républicaines. » Ici il ne s’agit pas de donner une instruction militaire même de base et de n’inclure dans le SNU que des volontaires.

    • Belzébuth dit :

      @ Titi74
      Ce sera la plus grande partouze de France, ça c’est inclusif!

  22. Liber dit :

    Plus personne n’arrive à maîtriser les sauvageons décérébrés : ni les parents, ni l’éducation nationale, ni la police, ni même les pompiers ou les médecins …… et la justice s’en fout.
    Pourquoi pas l’armée ?
    Ah bon, une armée, c’est pas fait pour ça ?
    Vous êtes vraiment de mauvaise volonté !

  23. lgbtqi+ dit :

    Belle demande de la part d’Oedipe 1er, qui, en son miroir et parmi son orchestre, s’implique lui-même si peu dans le service de la nation…

  24. lgbtqi+ dit :

    Un pays dans lequel une majorité d’individu sait la nécessité immémoriale d’être prêt au combat n’a pas besoin de ce genre de foutaises.

    Dans les pays de l’Est, face à la menace de la poutinie, nombre de jeunes gens vont d’eux-mêmes se former, sans besoin d’être appelés, sur leurs propres deniers et auprès d’associations éventuellement privées / animées par des anciens militaires.

    Aux bataillons de crevards poussifs, je préfère les gens à la motivation individuelle forte.

    À l’attente de solutions étatiques pour mieux ne rien foutre par soi-même, je préfère l’initiative individuelle.

    À l’essouflé du futur « SNU », je préfère le ou la jeune qui s’inscrit dans un club de tir, de parachutisme, qui apprend à nager et à porter les premiers soins.

  25. Allobroge dit :

    « Durant son discours, estimant, comme Thucydide, que « la force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens », le chef de l’État a longuement évoqué la nécessité de développer et d’entretenir la « force morale » des Armées et celle de la Nation. » On ne peut que souscrire mais alors va falloir cesser de faire repentance pour tout le passé, cesser de nous rabaisser à l’étranger, faire en sorte qu’être Français ça se mérite ou ça s’hérite mais surtout ca se défend !.Faire en sorte aussi que nos frontières pour lesquelles nos pères qui ont leur nom sur les monuments soient respectées et qu’ils ne soient pas morts pour rien !

    • Clavier dit :

      OMG !….Vous jetez le « En même temps » aux orties ……que voilà une pensée « baroque » !

  26. toufik dit :

    Un des enjeux, peut-etre, pour l’Armee : ne consacrer de temps militaire à Sentinelle, que sous la forme de formation de jeunes « appelés » qui eux feront vraiment le job avec un minimum d’encadrement. Et libérer les pros pour leur « vrai taf ».
    Des questions derrière à résoudre : quid de l’accès aux armes, quid de l’interaction avec la police / gendarmerie?… et comment éviter des dérives type caïd qui fait sa loi ?
    Le passage dans les mains des militaires au départ fait sens car c’est peut-etre la seule institution quasi unanimement respectée dans la société actuelle ; et il faut bien ça (meme a petite dose) pour remettre d’aplomb nos petits jeunes (moralement surtout).

  27. Belzébuth dit :

    @ Vinz
    La devise de la Révolution française était: « la liberté ou la mort », ce n’est pas très Marie-Antoinette friendly.
    https://www.carmagnole-liberte.fr/

    https://youtu.be/X4bxWwPIuZg

    « Liberté, égalité, fraternité », tres hauts idéaux s’il en est, n’est venue que bien plus tard en 1848.
    https://actu.fr/ile-de-france/versailles_78646/liberte-egalite-fraternite-lhistoire-dune-devise_12597847.html

  28. Patrick, de Belgique dit :

    Que les Armées s’impliquent un peu plus dans le SNU, bien sûr, mais pour cela, il faut aussi de l’argent! Il faut des officiers et des sous-officiers pour encadrer et former les gens, et avoir une vision claire pour monter en puissance; quand on voit que des bases et des casernes ont été bradées depuis plus d’un quart de siècle, il faut tout de même se poser des questions sur la bêtise humaine, particulièrement en politique! Pour ce qui est du patriotisme, c’est d’abord à l’Education Nationale de faire son boulot et de faire aimer la France !!! C’est bien d’avoir l’esprit critique mais il y a aussi des limites. J’ai fait mes études à l’école de la République et je ne le regrette pas; mes vieux instituteurs, souvent des gens plutôt de Gauche , avaient connu la guerre, les privations, leur patrie souillée par la botte de l’occupant, c’étaient des patriotes et ils nous transmettaient parfois même inconsciemment cet amour du pays, par l’étude de la littérature, de l’Histoire ou de la géographie; où en est-on aujourd’hui ? Par ailleurs, il me semblerait judicieux de voter une loi par laquelle, tout individu, homme ou femme, qui prétendrait être élu comme député, sénateur, ou bien occuper un poste de secrétaire d’état, ministre, président de Chambre ou à plus forte raison, de la République, puisse, à l’avenir, prouver son passage par le SNU, cela me semble la moindre des choses quand on sait que ces gens là peuvent être amenés à devenir Chef des Armées . Pour faire passer une telle loi, on verra alors qui est vraiment patriote au Parlement!!!

  29. Bill dit :

    Doubler l’effectif de la réserve ? Dans le seul régiment de réserve actuel, 24em RI, il ne pense qu’à dézinguer les personnels qui viennent le plus et qui font le boulot ! Tu parles d’une fidélisation….

  30. mich dit :

    Bon ,on la fait quand cette « national guards » à l’ US pour avoir une réserve plus solide ! pour le reste cela commence en maternel et on a jusqu’ a 16 ans ( avec pas mal de vacances ) pour y arriver ,vraiment insurmontable ou cela n ‘est pas très motivant dans le concret ?

  31. Surfmoi dit :

    Ben guillotin il a pas encore reçu les instruction pour nous faire un commentaire moisis sur instruction du Kremlin ?
    Pas bon guillotin vaut se reprendre et commenter chef pas content !
    Pas bon pour la carrière ça !

  32. akrak dit :

    La réalité et le coût du SNU, à suivre dans les médias: « une colo hors de prix » (1.7 milliard pour 800k jeunes): manque de personnel encadrant qualifié, manque de chauffeurs, gestion désastreuse des défilés (avant et pendant).

    Grosse opération (ratée) de com avant tout:
    https://twitter.com/Brevesdepresse/status/1141417946994094082

    MediaPart: (article payant)
    https://www.mediapart.fr/journal/france/130722/service-national-universel-la-punition-collective-nocturne-dans-un-lycee-strasbourgeois-passe-mal?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5

    Canard enchaîné
    https://twitter.com/phwatrelot/status/1547149569108197382/photo/1

    Le Service National n’avait pas une super réputation il y a 30 ans, mais Internet et les réseaux sociaux n’existaient pas.
    Combien de temps avant que le SNU ne soit arrêté pour cause de manque de volontaires ?

  33. guitjero dit :

    Il est demandé aux armées de se mettre en ordre de bataille pour éventuellement être confronté à un engagement de haute intensité. Il n’est donc pas sérieux de leurs demander en même temps de faire du babysitting. D’autant qu’à l’heure actuelle les armées non pas la ressource humaine pour encadrer ces « jeunes » ni les moyens immobiliers, financier pour les nourrir les habiller…

  34. MAS 36 dit :

    Une solution simple un régiment qui chapeaute son régiment doublure de réservistes. Régiment « dérivé ». Comme les escadrons de gendarmerie Mobile qui avaient leur  » escadron dérivé » avec armement habillement et véhicules en stock « mobilisation ».

  35. Czar dit :

    « Durant son discours, estimant, comme Thucydide, que « la force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens », »

    quel verbiage obscène… le mec qui t’explique qu’il ne sait pas ce qu’est la culture française se la joue Ardant du Picq sur le primat des « valeurs morales » quelle putain de comédie… ce parfum dégueulasse de Bas-Empire cette honte permanente quelle pitié.

    • Achille-64 dit :

      +1
      remarquez, il aurait pu le prononcer en anglais, pour être conforme à son ‘système d’exploitation’.

      Elu avec 58% des voix, donc pleinement démocratique, quand même.

      • PK dit :

        Non, pas des voix. Des suffrages, moyennant une petite magouille en virant les suffrages non désirables.

        Ce qui fait au final pas grand-monde.

    • Vinz dit :

      Y a progrès notable toutefois. Un génie des mers, que le monde ne nous a jamais envié, déclara il y a qqs temps :
      « En tout état de cause, le système de combat principal de ces bateaux outre-mer, c’est leur pavillon français.  »


      Quant à Thucydide, il se plante, en bon Grec. La force d’une cité réside dans ses remparts, ses vaisseaux, et le caractère de ses citoyens. Je dirais d’ailleurs plutôt de ses zefs. Chefs. Comme à Athènes, dans le temps.

  36. Électeur dit :

    Macron n’a pas le droit de se présenter en 2027.
    Il prépare 2032.
    Pour ça, il savonne la planche autant qu’il le peut pour son successeur de 2027.
    .
    Le 14 juillet était l’occasion d’un discours sur les Armées mais pendant les cinq ans qui viennent, il va en faire autant dans tous les domaines.

  37. MERCATOR dit :

    @vinz

    « Pas mieux pour l’autre empaffé  »

    Je m’étonne que cette attaque insultante « ad hominem » qui plus est contre le chef de l’État puisse être publié, cela détériore votre site et le publier tombe sous le coup de la loi !

  38. Themistocles dit :

    Avant de fournir un entraînement militaire à des ethnies ou des groupes religieux hostiles à la république, il va falloir réfléchir un peu. Si affrontement interne il doit y avoir à courte moyenne ou longue echeance, qu’il soit cause par des facteurs externes ou interne, il y aura déjà fort à faire pour éliminer la menace sans que l’ennemi intérieur soit déjà formé.

    • JC dit :

      Ils n’auront aucun mal à être conseillés par des amis aguerris venant de l’extérieur.

  39. Alfred dit :

    Bah. Ça n’est jamais que faire plus avec moins comme d’habitude, sauf que là, il n’y plus rien a gratter, ni infrasttructures disponibles. Pourquoi d’ailleurs ne pas confier conjoitement cette mission au ministère de l’Intérieur qui après avoir phagocite la gendarmerie, reprendrait ainsi ses missions de défense élargies au SNU, et à l’Education Nationale qui pourrait fournir les locaux et le support pédagogique pendant les vacances scolaires d’été. Ça pourrait être intéressant à voir….