Le groupe Rafael dévoile le « Ice Breaker », un missile de croisière air-sol de « 5e génération »

À l’occasion de l’édition 2022 du salon de l’aéronautique de Farnborough [Royaume-Uni], le groupe israélien Rafael Advanced Defence Systems exposera le « Ice Breaker », un missile de croisière air-sol « autonome à longue portée et à guidage de précision de cinquième génération », dont il a dévoilé l’existence le 12 juillet.

En juillet 2021, lors du salon de l’armement « DEFEA 21 », en Grèce, Rafael avait présenté le « Sea Breaker », un missile conçu pour être mis en oeuvre par un navire de surface ainsi que par un lanceur terrestre contre des objectifs situés à 300 km de distance.

À l’époque, l’industriel avait expliqué que le fonctionnement du Sea Beaker reposait sur des algorithmes d’intelligence artificielle [IA] lui permettant d’identifier des cibles de manière autonome. Et une autre de ses caractéristiques était qu’il pouvait changer de direction pour éviter les contre-mesures de l’adversaire.

En réalité, le développement du Sea Breaker était lié à un autre type de missile : le Ice Breaker. Seulement, l’existence de ce dernier avait été mise sous le boisseau, comme l’a expliqué un porte-parole de Rafael.

« Bien que nous ayons pu dévoiler le Sea Breaker, nous ne pouvions pas communiquer sur le développement de l’Ice Breaker à l’époque, car il était sous embargo pour des raisons de sécurité », a-t-il dit à la presse.

Dans le détail, le missile Ice Breaker a les mêmes caractéristiques que le Sea Breaker. Décrit par Rafael comme étant un « multiplicateur de force aérienne », il est résilient aux contre-mesures électroniques et il peut se passer de la géolocalisation par satellite [GPS] pour se diriger vers sa cible.

Comme le Sea Breaker, qu’il a donc inspiré, doté de capteurs d’imagerie à infrarouge [IIR], l’Ice Breaker fonctionne de manière autonome, tout en laissant « l’homme dans la boucle », grâce à une liaison de données permettant d’effectuer des mises à jours tactique en temps réel. En outre, il est doté d’une capacité « d’apprentissage profond » [ou « Deep Learning »], « permettant l’acquisition automatique de cible [ATA] et la reconnaissance automatique de cible [ATR] », explique Rafael.

« Volant à des vitesses subsoniques élevées, il dispose d’une capacité d’attaque multidirectionnelle et synchronisée […], basée sur des plans d’attaque prédéfinis, en fonction des points de cheminement, de l’azimut, de l’angle d’impact et de la sélection du point de visée », poursuit l’industriel.

La production industrielle de l’Ice Breaker ne devrait pas tarder à commencer. Selon un cadre de Rafael, cité par Defense News, des négociations sont en cours avec des pays « de trois continents différents ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

47 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    Carte 3D dans le ciboulot et navigation dans celle-ci en fonction de ce que disent les instruments de bord (centrales inertielles etc …) ?
    Complétion de l’information par les capteurs et mise à jour en temps réel ?

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      On peut par exemple recaler une dérive en vitesse de centrale inertielle en mesurant des points particuliers dans le flot optique par l’autodirecteur.
      Ça permet d’améliorer les performances en précision de l’arme, le tout dans un environnement où le GPS serait brouillé/inexistant

      • Félix GARCIA dit :

        Bonjour.
        Quand on voit ce qu’un ordinateur moderne peut « générer en temps réel » comme « environnement complexe » (dans les jeux vidéos par exemple), je me dis qu’il est possible de faire des cartes simplifiées avec des points de repères stables à partir desquels se repositionner (en plus des autres instruments de bord).

  2. Iso9001 dit :

    Belle arme tactique. A quand une attaque sur l’Iran ? Israël n osé pas

    • Too dit :

      Je pense que Israêl est bridé par les ricains, je pense qu’ils en crevent d’envie et qu’ils ont largement l’opinion publique pour les suivre dedans.

      • Thaurac dit :

        Les iraniens devant livrer 100 drones à la russie ( alliance ponctuelle entre dictateurs) cela peut changer la donne, Israël devrait livrer des domes de fer à l’Ukraine en contre partie….et éventuellement par un raid, aller dire « adieu » aux drones sur le départ!

    • Czar dit :

      donc vous prônez une agression militaire préventive contre un Etat souverain ? je suppose que volodia peut utiliser les mêmes arguments si ça ne fonctionne encore avec les boumeurs en fin de parcours bavant leur bonne conscience démocrate-bfm, comme toute bonne vieille pièce éculée type « au théâtre ce soir (« Boeing Boeing » de marc camoletti sans doute) – je crois que lartufferie sirupeuse du Camp du Bien aura assez peu d’effet sur le reste de la planète, pas encore acquis à la drogue ultime qu’est le glucose en intraveineuse médiatique.

      • Dédé dit :

        Merci pour le bulletin de mi-journée de россия 1.

        • Czar dit :

          « quand boomer essayer de faire de l’esprit, boumeur souvent rater ainsi »

          sinon à part répéter comme une brêle les éléments de langage néo-conservateurs, t’as quelque chose à dire pour réfuter mon constat purement factuel ? les guerres d’agression ça ne marche que dans un sens ? on se demande plus pourquoi les cons comme toi sont incapables de comprendre ce qui s’amorce sous vos yeux de vieillards bornés : le rejet massif d’un pseudo ordre occidental du monde dont on sent les conséquences par exemple au mali que l’agression russe n’ait pas été condamnée par une majeure partie de la l’humanité aurait pu dessiller les yeux des moins stupides.

      • scalectric dit :

        Il faudra bien en finir avec les nostalgiques des guerres ancestrales staliniennes

    • Distras dit :

      M’enfin, ça n’existe pas la 5G, c’est vous qui l’écriviez il n’y a pas si longtemps !
      Un truc marketing US vous disiez, avez-vous déjà oublié ?

  3. Zigomar dit :

    Quoi que l’on puisse penser — et pas forcément en bien — de l’immuable politique de l’Etat israélien…force est de reconnaître que ce petit pays, moins de 10 millions d’habitants, possède des qualités de recherches technologiques, des moyens industriels de tout premier plan ainsi qu’une farouche volonté de mettre en oeuvre de très redoutables capacités militaires innovantes…
    Mais à terme…tout cet arsenal suffira-t-il face une très hostile exponentielle croissance démographique …Là est la question existentielle…

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      La recherche et la défense Israélienne est massivement soutenue par les états-unis, à hauteur de 4md$ par an.
      Soit autant que le budget du Ministère de la Culture en France

      • Lado dit :

        Pas faux mais tres loin d’être à l’origine ou la cause moins de 1% d’un PNB en forte croissance +3/+5% /an , un budget equilibré, une balance exédentaire, et un ratio de dette à 60%..

    • Lado dit :

      Attention aux idées reçues
      Le rapport ente arabe et juifs entre le Jourdain et l’Egypte (avec Gaza )n’évolue pas en fait.Le rapport en Israel est en évolution légèrement favorable aux juifs.. Baisse de la fécondité chez les Arabes Israeliens et en Palestine/Cisjordanie. Forte fécondité chez les juifs orthodoxes (depuis 2016 la fécondité moyenne des juifs est sup à celle des arabes, 3.16contre 3.11 enfants/femme )et immigration . qui repart fort avec l’Ukr et la Russie.
      Le pb majeur des Israelien , en tres forte croissance économique par ailleurs, n’est plus les voisins sunnites mais les ruptures internes entre juifs et arabes Israeliens , un fait nouveau,et surtout ente religieux et laiques
      C’est donc un pays qui se compare à la Belgique , au Portugal ou à la Suède avec un PIB/habitant « Européen de l’Ouest « en forte croissance

    • JC dit :

      En Israël, comme en Europe, il sera très difficile de lutter contre la prolifération des métastases

    • MERCATOR dit :

      @Zigomar

      Tout à fait, et c’est là où l’on voit toute la différence entre un régime Dictatorial où la corruption et le népotisme règnent en maitre et un tout petit pays qui n’a pas d’autre choix que de se défendre.
      Je m’explique, les analyses de QI de par le monde placent les Chinois et les juifs ashkenaze au sommet du classement.
      Et pourtant, dix millions contre un milliard, quatre cents millions, le verdict devrait être sans appel, surtout avec les six cent mille « ingénieurs » chinois formés chaque année.
      Le complexe militaro-industriel chinois dépendant de l’APL et du PCC est nullissime en matière d’innovation, juste bon à péniblement copier (assez mal) les armes soviétiques.

    • Dambrugeac dit :

      En effet, le principal problème de nos amis israéliens est la modification inexorable de leur population. La communauté arabo musulmane va très prochainement devenir majoritaire en raison de son développement démographique très fort. Hors cette population ne se sent que peu israélienne en raison de son hostilité au judaïsme malgré son incomparable difference de niveau de vie par rapport aux territoires palestiniens et aux Etats voisins. Dés lors comment gérer un État juif avec une majorité musulmane et des ennemis arabes ? L’avenir d’Israél est assez préoccupant et doit nous amener à penser à notre propre avenir…

      • fabrice dit :

        Ah idées reçues, idées reçues !!! Beaucoup le disent, ça doit être vrai…
        Bah non.
        https://www.jns.org/opinion/arab-demography-westernizes-as-jewish-demography-thrives/
        A sinon les chiffres et le narratif palestinien…Comment dire ? Faudrait considérer que tout est faux parce que si vous regardez dans le détail… tout est faux. L’aide occidentale est en fonction de la taille de la population, ça a tendance donc à gonfler….ça compte aussi 3X les habitants arabes de Jérusalem, aussi les émigrés longue durée…

  4. Hugues dit :

    À part l’utilisation d’algorithmes de « deep learning » pour la reconnaissance de cible dont on aimerait bien savoir la plus-value, aucune des caractéristiques décrites dans l’article ne différencie ce missile d’un SCALP.

    • Hugues dit :

      Précision : hormis aussi la fonction d’homme dans la boucle, mais qui n’est pas révolutionnaire en soi.
      Là encore il faudrait connaitre la plus-value opérationnelle.

      • AlexS dit :

        350kg 300km c’est très léger et vous pouvez en avoir plusieurs dans un avion

      • Thaurac dit :

        Evite les zones radars et reprend de lui même sa trajectoire, bref, c’est assez bien expliqué dans le film au dessus

        • Hugues dit :

          On voit un missile dont la trajectoire est modifiée pour éviter une zone radar.
          Mais est-ce le missile qui détecte ces émissions et change sa trajectoire de lui-même ou bien une mise à jour via liaison de données ? Cela fait une grosse différence et, vu la vidéo, je penche pour la deuxième solution.

      • Ulysse dit :

        Il semblerait que le ice breaker sache reconnaître ses cibles par pixellisation des images. Il voit et identifie ses cibles par comparaison avec une banque d’images, ce qui permet notamment d éviter les tirs fratricides ou de sélectionner les cibles.

        • Hugues dit :

          Le SCALP dispose aussi d’un autodirecteur infrarouge à imagerie.
          Il ne s’agit d’ailleurs pas tellement d’identifier la cible, mais de pouvoir s’autoguider avec précision dessus.
          L’autodirecteur de cet Ice Breaker, étant plus récent, est sans doute plus versatile (capacité à détruire des batiments de combat sans modèle de cible précis en amont…) mais ça n’est pas non plus révolutionnaire.

    • Patbdx dit :

      Ce qui me semble le différencier, c’est sa petite taille, ce qui va une distance de frappe plus courte, mais sûrement un prix plus réduit et un emport plus facile sur de très nombreux modèles d’avions. Rafael propose un missile de croisière « pour tous »…

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      Il y a une grosse différence qui vous a échappé.

      C’est la demi rotation, du pilon à glace, pour pouvoir voler dans le bon sens…

      Sans être un expert, si l’orignal fait réellement çà, cela sent le loupé quelque part…

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Il est a priori 2 fois plus léger et à une portée moindre que le SCALP. Il coute probablement bien moins cher.
      En France, on à le choix entre la courte portée (GBU-12), portée courte-moyenne (AASM) et portée longue (SCALP) avec à chaque fois quasiment un facteur 10 en prix.
      Cette arme vient surement compléter leur panel. Il n’est pas nécessaire de la comparer avec d’autres qui sont très différentes.

  5. ScopeWizard dit :

    Quelle merde que tout ce baratin marketing ; perso , je n’ en puis plus , je craque !

    CRAC !

    morceaux choisis et dans l’ ordre de leur apparition à l’ écran….

    « cinquième génération » ; « multiplicateur de force aérienne » ; « résilient » ; et dans un bel et noble élan de générosité , nous passerons sur l’ inénarrable recours à l’ IA ou au Deep Learning ( de quoi , du string ? HAH HAH HAH ! )

    Bref !

    Vous comprenez , que l’ engin présente d’ excellences performances et promette la meilleure des efficacités c’ est une chose et pourquoi pas ; mais de grâce cessons de vanter si artificiellement des machines qui ne sont même pas en capacité de passer le contenu torréfié d’ un filtre pourtant prévu à cet effet ; allons , soyons sérieux deux minutes et libérons-nous enfin de ces flonflons abscons !

    Oui ? qui ça ?

    C’ est con ?

    Oui !

    Ça l’ est , effectivement !

    Et à ce sujet , je ne peux donc que vous remercier de le confirmer ; quelle belle inspiration !

    • Florian dit :

      On confirme, vous avez craqué!

      • ScopeWizard dit :

        @Florian

        Eh oui ; c’ est bien ce que je me dis !

        Bref , il en est bel et bien question….

        Ah mais que l’ ambiance peut être moche , parfois ! 😉

    • VinceToto dit :

      Effectivement si leur système de navigation étaient réellement une nouveauté, on ne nous ennuierait pas avec ce baratin.
      Les questions c’est le prix, la précision, la charge, quelles défenses peut il passer, etc. ? En plus comme c’est un produit relativement technique, avec des choix à faire, ses capacités ne seront probablement pas utilisables par tous et demanderont de réfléchir avant de tirer (à la limite, c’est là qu’il y a le plus besoin d’IA dans de nombreuses armées).
      Quant à la reconnaissance de cible par IA/Deep Learning, cela fait quelques décennies que les algos de rétropropagation du gradient permettent de faire des réseaux neuronaux soit logiciels soit physiques permettant cela sur des procs bon marché et résistants. Evidement ils sont couplés avec d’autres algos, ce qui ce fait aussi depuis quelques décennies.
      Israël réutilise souvent de vielles tech. US avec l’accord des USA en jouant à la nouveauté made in Israël.

      • ScopeWizard dit :

        @VinceToto

        Merci de toutes ces précisions ! 🙂

        Il est vrai que toute cette débauche de technologie a très-vite tendance à me gaver menu….

        Que voulez-vous , les troglodytes ça aime les choses simples qui restent simples….. 😉

    • TINA dit :

      Bsr Mr SCOPE WIZARD !

      je partage votre constat sur le marketing et la communication des produits finis / semis- finis … Dans plusieurs secteurs industriels ( de défense, agricole également, médical, santé): vous avez raison, et nous devons dénoncer cela, systématiquement!

      Pour le reste, en lien avec le contenu de cet article, quelqu’un pourrait nous apporter des nouvelles fraîches du programme armes anti-navire franco-britannique ? Pardon, du programme américano-français, avec les britanniques comme interlocuteur / exécutant ?
      Sommes – nous dans le même niveau d’immobilisme volontaire qu’avec les programmes franco-allemands – Pardon les programmes Américano- français, avec les allemands comme interlocuteur/ exécutant ( et les espagnols par exemple sur certains programmes…)?
      Il m’est agréable de visionner la destruction de nos industries de métallurgie, de contrôle et d’extraction de minerais, de défense, plus encore spatiale.
      Tous ces efforts de l’Oncle SAM … Il parfaitement raison : Il vaut mieux nous détruire que nous soumettre , car la soumission ne constitue pas une des qualités de ces ethnies présentes sur le territoire français avant le 31 décembre 1945.

      • ScopeWizard dit :

        @TINA

        Bonjour TINA ! 🙂

        « Mr » c’ est l’ abréviation de Mister

        Donc « M » 😉

        Ce qui du reste me concernant n’ est pas du tout une obligation .

        « je partage votre constat sur le marketing et la communication des produits finis / semis- finis … Dans plusieurs secteurs industriels ( de défense, agricole également, médical, santé): vous avez raison, et nous devons dénoncer cela, systématiquement! »

        C’ est surtout qu’ au bout d’ un moment trop c’ est trop et que que trop de marketing détruit le mercatique .
        Perso , j’ y suis de plus en plus imperméable tellement tout ceci tourne au ridicule achevé !

        Ce qui d’ ailleurs nuit à la mise en évidence de réelles évolutions qui se voient ainsi comme « noyées » dans tout un magma qui mélange et brasse tout ; du plus superficiel au plus profond , du plus accessoire au plus utile .

        Je n’ ai pas de réponse à votre questionnement .

        « Il m’est agréable de visionner la destruction de nos industries de métallurgie, de contrôle et d’extraction de minerais, de défense, plus encore spatiale.
        Tous ces efforts de l’Oncle SAM … Il parfaitement raison : Il vaut mieux nous détruire que nous soumettre , car la soumission ne constitue pas une des qualités de ces ethnies présentes sur le territoire français avant le 31 décembre 1945. »

        Longue mais ô combien magnifique et compréhensible litote ou plutôt succession d’ antiphrases malheureusement toujours plus pertinente….

        Prenez toujours soin de vous !

    • didixtrax dit :

      vous oubliez la litanie de sigles. Ne manquent que les éléments de langage écolos

  6. albatros dit :

    Une filière israélienne extrêmement compétitive, surtout quand on voit qu ils ont fortement développé les drones et sont en avance sur nous dans ce dernier domaine.

  7. Brrr dit :

    Comme un des commentateurs précédents, je ne suis pas certain de voir ce qu’il y a de nouveau.
    L’argument marketing « 5G » repose me semble-t-il sur 8 capacités, dont une seule est indispensable (la furtivité).
    Cette famille de missile travaille-t-elle en réseau, pour permettre à chaque effecteur de modifier sa route afin de contourner des systèmes de défense détectés par d’autres membres du réseau ?

  8. Elyo dit :

    Bonjour Zigomar, vous écrivez : « tout cet arsenal suffira-t-il face une très hostile exponentielle croissance démographique » je ne pense pas que la croissance démographique soit un avantage dans un monde qui s’appauvrit et dont les ressources alimentaires et énergétiques seront de plus en plus limitées à cause des crises internationales. Au contraire j’estime que c’est un désavantage car tous les pays qui ne maitriseront pas l’augmentation de leur population ( c’est particulièrement le cas pour cette région du monde ) vont au devant de troubles sociaux qu’ils auront de plus de mal à maîtriser. Et quand on songe à la capacité de létalité des armes modernes … qu’en pensez-vous ?

  9. Thierry (le plus ancien) dit :

    TEL AVIV — Dans le ciel à l’est d’Israël, quelques minutes avant 2 heures du matin, quatre pilotes israéliens ont scanné l’horizon à la recherche de deux avions sans pilote qui se dirigeaient vers Israël depuis l’Iran. Soudain, les pilotes les ont vus – deux drones triangulaires, chacun d’environ huit mètres de large, filant vers l’ouest.

    « Identification positive », a déclaré un pilote à ses commandants par radio. « Je vais tirer. »

    Quelques secondes plus tard, les deux drones iraniens s’étaient écrasés au sol, abattus par deux avions de chasse israéliens à deux endroits au-dessus du territoire arabe.

    L’épisode secret, qui s’est produit le 15 mars 2021, a été l’un des premiers exemples réussis d’une relation militaire naissante entre Israël, certains partenaires arabes et les États-Unis – un projet que le président Biden tente de cimenter dans un réseau plus formel pendant sa visite cette semaine au Moyen-Orient.

    Annoncée le mois dernier par Israël, la nouvelle initiative, le projet de défense aérienne du Moyen-Orient, est une tentative de renforcer les défenses de la région contre les drones. L’idée est de permettre à ses participants de s’alerter instantanément des attaques de drones entrantes, grâce à la coordination du Commandement central américain. Israël a déjà averti certains pays arabes d’une frappe de drone imminente, a déclaré un haut responsable de la défense israélienne.

    À l’avenir, Israël espère que les participants seront connectés au même système radar, éliminant ainsi le besoin de s’envoyer des avertissements. « Tout le monde verra le même flux sur son écran », a déclaré Brig. Le général Ran Kochav, porte-parole en chef de l’armée israélienne et ancien commandant de la défense aérienne israélienne.

    Une partie de la coordination est déjà en cours. Dans l’épisode de mars, Israël a également réussi à demander à un pays arabe voisin l’autorisation d’entrer dans son espace aérien et d’intercepter les drones avant qu’ils ne traversent les frontières d’Israël.

    Alors que les nouveaux partenaires arabes d’Israël ne considèrent pas le programme nucléaire de l’Iran comme une menace aussi grave qu’Israël, ils sont tous préoccupés par les drones, a déclaré le général de division Amos Yadlin, officier supérieur à la retraite de l’armée de l’air et ancien chef du renseignement militaire israélien. .

    « Une OTAN au Moyen-Orient n’a guère de sens », a déclaré le général Yadlin. « Nous ne pensons pas que les Israéliens iraient se battre avec les Saoudiens au Yémen, et nous ne pensons pas que les Emiratis viendront se battre avec Israël à Gaza.

    Mais un système conjoint de défense par drones, de portée limitée, « représente les besoins régionaux et les exigences de toutes les parties », a-t-il ajouté.
    source :
    https://www.nytimes.com/2022/07/13/world/middleeast/israel-arab-allies-drones-biden.html
    ——————————————————————————–

    depuis que les Israélien ont un système de défense capable de détruire en vol les roquettes du Hezbollah (un clin d’oeil aux S400 russe qui sont impuissant face aux roquettes), l’Iran se concentre sur la fabrication de drones à la place et devient donc la première menace pour Israel.

    A noter que les israélien sont à même d’apprécier le partage d’information en temps réel du F-35 (possible à travers plusieurs pays) qui est un atout majeur dans cette tache, pouvoir identifier une menace longtemps avant qu’elle se matérialise et avoir le temps de la détruire à coup sûr, car tout le monde, du pilote à l’état major voit intégralement ce qui se passe au moment ou cela arrive. C’est un atout écrasant contre un adversaire qui ne le possède pas.

  10. Lex dit :

    Je ne vois vraiment pas l’intérêt de l’apprentissage par l’IA,
    sachant que c’est un missile, et jusqu’à preuve du contraire, c’est à usage unique
    Ou alors, s’il se prend des contre-mesures dans la tronche, ses copains qui suivent apprennent comment les éviter ?
    En tous cas, à l’heure des grandes annonces sur les missiles hypersoniques, celui là ne passe pas le mur.

    Sur un point je rejoins Scope, plus c’est ronflant, plus ça passe !

    • ScopeWizard dit :

      @Lex

      Ah tu vois ; eh oui , bien vu !

      Bon , ben journée bien remplie ; j’ ai un nouveau copain ! 😉

  11. philbeau dit :

    Intéressante réflexion intellectuelle , mais quelle plus-value sur une centrale inertielle, technologie maîtrisée depuis des lustres ?
    Ah oui , l’IA , l’intelligence artificielle, qu’il est de bon ton à mettre à toutes le sauces . Spécialité actuellement très travaillée par les centres de recherches israéliens , il n’est pas étonnant qu’elle apparaisse ici . Un succès marketing auprès de nations tierces est vraisemblable ,le prix sera aussi le critère de choix .

  12. Johny dit :

    Y peuvent pas faire un missile direct vers
    le kremlin Moscou direct et toutes les grandes villes Russes une fois pour toutes !! Et dans la tronche de cake de ce cafard blatte de poutine..
    suis à volé 75 ,Mds de $ ay son propre pays et planqué dans des banques suisses , et fait assassiner 36 journalistes. Politiques et grands patrons d industrieled… Gazprom etc….