Le format de la force de réaction de l’Otan va passer à plus de 300’000 militaires

Créée en 2002 afin d’apporter une réponse militaire à une éventuelle crise, la Force de réaction rapide de l’Otan [Nato Response Force – NRF] se composait, jusqu’en 2014, d’une brigade terrestres multinationale [avec cinq bataillons de manoeuvre], d’unités de forces spéciales, d’une équipe opérationnelle NRBC [nucléaire, radiologique, biologique et chimique], de plusieurs groupes maritimes [dont les Standing NATO Maritime Group et les Standing NATO Mine Countermeasures Group] et d’une composante aérienne. Au total, elle concernait environ 20’000 militaires.

L’annexion de la Crimée par la Russie ainsi que les tensions apparues dans les régions de la Baltique et de la mer Noire ont conduit l’Otan à quasiment doubler l’effectif mis à la disposition de cet NRF, en les portant à 30’000/40’000 militaires.

En outre, une « Force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation » [VJTF], capable de déployer les éléments de tête d’une brigade terrestre de 5’000 hommes à très court préavis si nécessaire, a été mise en place. De même qu’un « groupe initial de forces de deuxièmes échelon » [IFFG], devant être capable d’ntervenir rapidement après la VJTF.

A priori, et d’après les annonces faites par Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, ce 27 juin, soit à la veille du sommet de Madrid, la NRF va de nouveau évoluer, afin de tirer les conséquences de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

« Je pense que les Alliés vont dire clairement à Madrid qu’ils considèrent la Russie comme la menace la plus importante et la plus directe pour notre sécurité », a commencé par dire M. Stoltenberg. Sur ce point, il est à noter que l’Espagne a fait savoir qu’elle insisterait pour que l’Otan n’oublie pas les menaces sur son flanc sud.

« Les menaces viennent autant du flanc sud que du flanc est », a en effet affirmé, la semaine passée, Jose Manuel Albares, le ministre espagnol des Affaires étrangères, citant « l’utilisation politique des ressources énergétiques et l’immigration illégale » en Afrique. Et, notant l’implication de la Russie au Mali et en Centrafrique, via le groupe paramilitaire Wagner, il a même estimque que les « menaces du sud sont de plus en plus des menaces russes du sud ».

« Nous avons cette guerre en Europe, mais la situation en Afrique est vraiment préoccupante », a insisté Margarita Robles, sa collègue de la Défense, en référence aux groupes jihadistes actifs au Sahel.

Quoi qu’il en soit, pour M. Stoltenberg, le sommet de Madrid sera « un tournant et plusieurs décisions vont être prises ». Ainsi, a-t-il continué, « nous allons renforcer nos groupements tactiques dans la partie orientale de l’Alliance, jusqu’au niveau brigade ».

Actuellement, huit groupements tactiques ont été déployés sur le flanc Est de l’Otan, plus précisément dans les trois pays baltes, en Pologne, en Roumanie [avec la France comme « nation cadre, ndlr], en Bulgarie, en Slovaquie et en Hongrie. Selon M. Stoltenberg, il seront « renforcés par des unités pré-désignées dans d’autres pays de l’Alliance, appelées à intervenir dans ces pays om des armements lourds auront été prépositionnés ».

Quant à la NRF, elle sera donc « transformée », son format devant être fortement augmenté. Il est en effet question de le porter plus de 300’000 militaires. Ce sera même « bien au-dessus », a assuré le secrétaire général de l’Otan, pour qui « l’ensemble de ces mesures constitue le plus grand remaniement de notre défense collective et de notre présence depuis la Guerre Froide ». Et, a-t-il dit, cela suppose pour les Alliés « d’investir davantage » en matière de défense.

En 2014, il avait été décidé de porter les dépenses militaires à 2% du PIB [et de consacrer 20% du budget au développement et à l’acquisition de nouvelles capacités]. Seul neuf pays membres ont atteint cet objectif [la France est à 1,9%, ndlr]. Or, d’après M. Stoltenberg, « pour répondre à la menace, cet objectif de 2% devient un plancher, plus un plafond ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

198 contributions

  1. Sergio dit :

    Rappelons nous qu’en termes de vision stratégique, c’est a dire à l’horizon des trente prochaines années, notre chef des armées avait déclaré il y a peu, que l’Otan était en mort cérébrale. Naturellement, tout le monde a oublié cette brillante appréciation de situation. Et dire que c’est ça qui nous gouverne…. N’est pas De Gaulle qui veut.

    • albatros dit :

      Là dessus notre énarque avait raison, et on doit constater que le pré cadavre s’est réveillé de son coma très profond

      • Nauatg dit :

        L organisation peut remercier la Russie après la piteuse déroute afghane.
        Bon c est un réveil gueule de bois qd mm.
        Qu ils réussissent déjà juste à mettre en alerte le modèle actuel de vjtf et on verra dans 10 ans pour 300.000.
        La belle farce.

      • Roland de Roncevaux dit :

        Macron avait et a toujours raison. L’OTAN ne sert à rien. Il n’y a pas de menace à l’est (il faut être particulièrement myope en géopolitique pour croire que la Russie est une menace sérieuse). Les dangers pour l’Europe sont internes (effondrement culturel, démographique et économique) et au sud (montée en puissance, à long terme, de puissances jeunes et nombreuses en Afrique). Nous avons totalement tort de nous mettre à la remorque des excités d’Europe de l’Est (et de leurs maîtres Américains) qui ont une haine des Russes qui tient d’un racisme irrationnel, et qui veulent nous entrainer dans leur volonté d’en découdre.

        • albatros dit :

          Si nous sommes myopes, que dire de votre analyse de cécité et surdité complète, à moins que vous ne rouliez pour le dictateur sanglant du Kremlin.
          A Roncevaux Roland jouait du corps pour prévenir de l’attaque par les basques les troupes franques, vous ne faites pas honneur avec ce discours là et ce n’est pas parce qu on s’oppose à Poutine qu on va avoir une trosième guerre mondiale…Au contraire. Qu est ce que c’est que cette mentalité de dhimmi et de soumis aux diktats
          Si en 1936 nous avions envoyé des régiments en Rhénanie, comme nous le permettait la situation : la Whermacht avait ordre de se retirer fissa et il n’y aurait pas eu de seconde guerre mondiale puisqu Hitler aurait été renversé par les militaires ensuite. C’était on l’a su ensuite un test
          Ne regrettons plus les prochaines tests des dictateurs :livrons du matériel lourd et des avions aux ukrainiens ils en ont besoin pour se libérer et ne tardons pas.
          La montre joue contre Poutine

          • albatros dit :

            Oups !
            Cor et non corps

          • Roland de Roncevaux dit :

            @ albatros : le « dictateur sanglant du Kremlin » est beaucoup moins dictateur et beaucoup moins sanglant que les chefs d’état occidentaux des 25 dernières années. Donc arrêtez avec cette rhétorique infantile. De même, cette comparaison obsessionnelle avec Hitler ne repose sur aucune réalité : c’est un mélange de « reductio ad hitlerum » ridicule et de fourvoiement historique et géopolitique. Vous, par contre, roulez clairement pour les dictateurs sanglants de Washington, et poussez à la roue de l’aggravation de la guerre. Alors même que l’application des Accords de Minsk dont la France était garante, aurait garanti la paix et l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Aujourd’hui vous vous servez cyniquement des Ukrainiens comme d’une chair-à-canon dans un conflit vraisemblablement perdu, et liquidez l’économie de notre peuple par des sanctions économiques à double-tranchant.

        • Cricetus dit :

          @Roland de Roncevaux
          « il faut être particulièrement myope en géopolitique pour croire que la Russie est une menace sérieuse »
          Sans rire?

          • Roland de Roncevaux dit :

            @ Cricetus : regardez le rapport de force OTAN / Russie, et vous n’aurez aucun doute là-dessus : la Russie ne représente pas une menace. En outre, spécialement la Russie ne représente aucune menace pour la France. Par contre, entraîner la France dans une guerre avec la Russie est une menace gravissime et inutile sur notre patrie.

      • Jean Le Bon dit :

        Très juste; au moment où Macron a « évoqué » la mort cérébrale de l’OTAN, ce constat n’était pas forcément « non pertinent ». C’est bien l’attaque du 23 février 2022 qui a sorti du coma l’OTAN. Et la plupart des pays qui la composent (dont nous) de « réaliser » que nous n’avions pas les moyens de faire face à la situation (ici comme dans bien d’autres domaines…); pas d' »épaisseur » stratégique, pas assez d’effecteurs, une base industrielle en difficulté et incapable de fournir la demande, (orientation prioritaire sur l’export…).
        Dans le contexte économique actuel, on est plombé. Ce sera difficile, même d’atteindre l’objectif des 2% du PIB.

    • DD dit :

      A ce moment, Macron n’avait pas tout tord, l’Otan n’était plus que l’ombre d’elle-même. La France était le seul pays européen véritablement engagé en Opex de manière intensive.
      Et encore aujourd’hui, l’Otan ne semble pas du tout prête à intervenir.
      Les pays prennent leurs décisions en interne sans se concerter au sein de l’Otan. Je trouve un peu curieux leur façon de fonctionner, sachant qu’à la base l’Otan fût créé pour avoir un certain poids dans la logistique des armées en cas de menaces. Et personnellement, la guerre en Ukraine justifie le fait que les Etats signataires de l’Otan se mobilisent en son sein et arrêtent de gesticuler individuellement en gaspillant des ressources humaines et matérielles en les envoyant à l’aveugle. Sûrement y a t-il une raison qui m’échappe au fait que l’Otan peine à se créer.

      • Aramis dit :

        « La France était le seul pays européen véritablement engagé en Opex de manière intensive. » Et qu’est ce qu’à prouve?

        « l’Otan n’était plus que l’ombre d’elle-même.  » Non elle se portait très bien vu l’adhésion des autres européens.

        « Et encore aujourd’hui, l’Otan ne semble pas du tout prête à intervenir. » Si, il y a les etats unis et leur armée dedans.

        « Les pays prennent leurs décisions en interne sans se concerter au sein de l’Otan.  » Non Washington décident les autres obéissent.

        « Sûrement y a t-il une raison qui m’échappe au fait que l’Otan peine à se créer. » Ce qui vous échappe c’est la nature même de l’OTAN: une alliance militaire au service des USA qui en constitue la seule armée crédible.

    • joe dit :

      … et il avait raison vu le contexte de l’époque avec la Turquie et la quasi léthargie de l’Otan fasse aux actions de l’un de ces membres. Le malade c’est réveillé, tant mieux et il était temps.

      • Delalande dit :

        Je me rappelle mal, mais il me semble que cette déclaration faisait suite à la décision de Trump de retirer de Syrie les forces spéciales US qui opéraient aux côtés des Kurdes face à Daesh (..YPG? PYD? Sais plus), lesquelles FS empêchaient par leur simple présence Erdogan de leur taper dessus. Les Français avaient suivi le mouvement à contrecoeur.

        C’ était aussi je crois peu après la réunion de l’ OTAN où la France avait « porté plainte » contre la Turquie suite à l’ histoire de la frégate Courbet, avec des preuves que la frégate avait bien été illuminée. La réunion avait eu lieu derrière des portes bien closes mais pour autant qu’ on sache elle n’ avait pas accouché de grand-chose.

        Aussi, Macron n’ avait absolument pas dit que le concept même de l’ OTAN était devenu vide de sens géopolitique, mais qu’ elle fonctionnait de manière stupide.

        « Stupide », c’ est le sens du mot « braindead » en anglais, et je me demande en quelle langue il s’ exprimait (entrevue accordée au Wall Street Journal si je me rappelle bien).

        Ça restait malgré tout une de ces formules macroniennes un peu bizarre, pas autant que la « Bête de l’ Evènement qui arrive » mais quand même. Et puis il aime shooter dans les fourmilières, parler franc, mais ce faisant il braque les gens et ça ne lui a pas souvent porté chance.

      • Bob dit :

        La Turquie est désormais une république islamique, je ne vois pas en quoi elle pourrait encore être considérée comme un allié….

    • Lyonpuce dit :

      Cette expression a servi à nos partenaires OTAN à se réveiller. C’était aussi pour clairement mettre l’accent sur la Turquie qui joue seule sa partition au détriment de ses « alliées ». Rien à voir avec la situation présente, mais quand on a à faire à des anti-macronistes primaires…

      • Nauatg dit :

        Cette expression m’a servi à rien car tout le monde se fout de Micron.

      • lgbtqi+ dit :

        Imputer le réveil de l’OTAN à une petite phrase d’Oedipe 1er, et ne pas voir que c’est la conséquence de la guerre poutinesque en Ukraine, c’est vraiment d’un macronisme primaire.

        • Paddybus dit :

          Lgbt etc… réponse en hs sur le dernier lien…
          Voici le texte que je voulais vous donner en accès… mais je n’avais pas vu que le lien n’aboutissait pas…

          Ce que vous devez savoir : Qui est derrière l’opération Panama Papers ?
          galadriel 4 avril 2016 Economie, International, Reflexion, Scandale
          Les choses se précisent…

          Comme vous l’aurez remarqué il n’y a aucun américain qui apparait dans la liste des fraudeurs pas plus qu’aucun financier de la City.. Vous le savez, ces deux hauts lieux de la finance internationale sont des modèles de vertu. Mais ce n’est pas tout :

          Sur la page de l’OCCR ( The Organized Crime and Corruption Reporting Project a network of investigative journalists across Eastern Europe and Central Asia)* lié à l’auteur de la fuite l’ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists, basée à Washington, l’on voit très clairement apparaître les logos de l’USAID (Congrès Américain) et OPEN SOCIETY Foundations (de Georges Sorros, le financeur américain des révolutions oranges)

          Capture d’écran :

          Capture OCCR

          * OCCR = Rapport sur le Crime organisé et la corruption, un réseau de journalistes d’investigation en Europe de l’Est et Asie Centrale.

          https://www.occrp.org/en/panamapapers/overview/under-scrutiny/

          Il pourrait s’agir d’une énorme « PsyOps » (Opération psychologique – propagande)

          • lgbtqi+ dit :

            Effectivement, il ne s’agit pas de Russia Today ni de la 1ère chaîne TV russe, ces deux archipels à l’abri de toute propagande et manoeuvre, ultimes et définitifs et exclusifs détenteurs de la vérité… On se demande bien pourquoi.

    • Benoit dit :

      Il n’avait pas tord, malheureusement Poutine l’a bien réveillé de son coma.

    • Machin 10 dit :

      Notre brillant chef des armées ne s’appelle pas Mme Irma, et à l’époque ou cette déclaration a été faite, elle était pertinente !

      • lgbtqi+ dit :

        C’est bien dommage qu’Oedipe 1er ne s’appelle pas Irma… ça l’aiderait à prévoir. Car gouverner, c’était prévoir…

        • Courmaceul dit :

          « Car gouverner, c’était prévoir… » L’invasion de l’Ukraine ? Vous êtes gonflée ! Mauvaise foi ou fois ou foie.

          Ne plongez pas dans l’antimacronisme primaire ^^

          • lgbtqi+ dit :

            Effectivement, ce n’est pas comme si l’Ukraine avait été menacée depuis 2014 au moins et qu’elle était située tectoniquement à la limite de deux plaques : la Russe et l’Occidentale.
            Tout s’est produit par hasard, soudainement.

    • ArtScenik dit :

      La mauvaise foi ne vous étouffe vraiment pas. Vous oubliez à dessein de mentionner les circonstances de cette déclaration et le revirement qui s’est opéré avec l’invasion de l’Ukraine…
      Mais bon, on en a l’habitude.

    • Bobo12 dit :

      @sergio je pense plutôt que tout le monde se rappelle que cette appréciation était plutôt exacte a l’époque où elle a été formulée.

      Mais ca c’etait avant que vladimir le stratège ne ressucite l’otan, a grand coup d’idées débiles.

    • Dolgan dit :

      Bravo. Comment arriver à pousser des bataillons danti macron à le défendre. Belle performance.

    • lxm dit :

      Il avait raison, l’OTAN ne voulait rien faire ni ne savait quoi dire alors que la Turquie était sur le point d’attaquer la Grèce et même des navires français.
      L’article 5 de l’OTAN n’explicitait pas qu’un adversaire était forcément un pays en dehors de l’OTAN, il a fallut du temps pour ces gens d’acquérir un peu de jugeote que l’article protégeait effectivement la Grèce de la Turquie, seule la France l’avait compris.

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Oui mais là encore une vision franco-française des choses !
      Ce point de vue n’était pas forcément partagé par un certain nombre d’autres pays de l’Alliance.

    • MonCulEnColleretteSurLaCommode dit :

      #sergio la devinette
      Et vous, vous êtes devin ?
      Macron avait tout à fait raison d’affirmer cela à l’époque (part de provocation chez lui également, pour générer un réveil justement) ; je vous rappelle que la Turquie bombait le torse, envoyait ses bateaux d’exploitation pétrolière un peu partout, illuminait radar une frégate de la Marine Nationale (en tant que membre de l’Otan ça en faisait un « Allié » dangereux), menaçait la Grèce.
      Tout ceci est sous le tapis avec l’Ours russe qui est passé au stade « Yéti », mais ce n’est pas fini.

      Quand Erdogan nous menacera de nouveau au sein de cette Alliance pour atteindre ses rêves de Patrie Bleue,
      reviendrez-vous pour dire que Macron avait raison.

      (C’est dommage d’en arriver là — société de suspicion permanente de merde — mais je précise que Macron et le Libéralisme de type UE n’est pas du tout mon dada.)

    • scalectric dit :

      L’Otan n’est qu’une succursale de ventes de matériel US
      Vous avez raison le Grand Charles malgré toutes les conneries qu’il a pu faire avait critiqué fortement « Le Machin »

    • UnKnown dit :

      C’était une déclaration de NOVEMBRE 2019…Il ne vous aura pas échappé qu’entre temps, il y a un certain pays qui a déglingué toute la barraque des faibles équilibres géopolitiques à l’Est du Dniepr… Donc facile de critiquer le monde d’avant, PERSONNE en Novembre 2019 n’aurait imaginé ce qui est en train de se passer en Ukraine. Ca n’était probablement même pas encore dans les plans Russes (la décision aurait été prise fin 2020-début 2021). Minable (et pourtant je ne porte pas Macron dans mon cœur, mais bon sang, un peu d’humilité et de bon sens ça ferait du bien à certains).

    • jag dit :

      N’est pas « Analiste » qui veut….. Cette déclaration était vraie et a servi à quelque chose…
      Ne pas aimer Macron est un chose, et un droit qu’on peut tous avoir, raconter des conneries en est une autre.
      Chacun son domaine de prédilection, on dirait que vous en avez quelques uns….

  2. Mica X dit :

    & pendant ce temps là, dans le camp d’en face.. HS mais assez croustillant : Selon plusieurs sources, françaises et maliennes, des mercenaires du groupe Wagner déployés à Tombouctou et à Sévaré refusent de quitter leur camp et de patrouiller aux côtés des Forces armées maliennes (Fama) depuis une dizaine de jours. Ces hommes protestent contre le non-paiement de leurs salaires, qui ne leur seraient plus versés depuis la fin du mois d’avril.

    • Nike dit :

      Sauf erreur de ma part, j’avais compris que Wagner se payaient directement auprès des habitants locaux. Ils veulent donc 2 salaires ? Ils deviennent gourmands attention à l’indigestion !

      • Dolgan dit :

        Les villages de brousse fournissent peu de machines à laver haut de gammes. Et ne parlons pas du coût de rapatriement au pays.

      • lgbtqi+ dit :

        Les charmes de la population locale n’étaient certes par leur principal motif d’engagement sous les ordres du tatoué SS.

      • Mica X dit :

        Je pense que le big boss encaisse mais que le service RH n’est pas à la hauteur…

        Plus prosaïquement il est bon de rappeler que la France, l UE et d’autres organismes ou pays assuraient les fins de mois du Mali depuis des lustres, or là, c’est en grande partie fini, vive l’indépendance du contribuable français.

    • Tulio dit :

      Et pendant ce temps là, des centaines de morts par jour et la débandade pour l’armée ukrainienne. Alors, allumons des contre-feux et parlons de l’Afrique, c’est très intéressant, effectivement.

  3. Jre91 dit :

    Une NRF de 300.000 hommes me parait compliquée à mettre en place. En termes d’effectifs mobilisables, et surtout en logistique de transport, ravitaillement, etc…
    Cela parait tres ambitieux.

    • LEONARD dit :

      @Jre91
      Le titre est erroné.
      Le contenu est juste, c’est 30 000 à 40 000.

      • VinceToto dit :

        30..40 000 c’est la taille actuelle de la NRF ~une Brigade OTAN. 300 000 c’est 300 000, plusieurs Brigades OTAN.
        Allez hop LEONARD & CO, vos paquetages et direction le Dniepr(en Ukraine, pas en Biélorussie avec la bonne bouffe). Normalement c’était 400 000 de prévu dans le plan US d’avant 2022 et des bases OTAN dans le Donbass, en Crimée. Plouf… Déjà 100 000 de perdus avant même le début des hostilités.

      • Paddybus dit :

        Non, le projet est bien d’aller à 300 000 hommes…. il faut tout lire…

        Mais on peut se demander ou ils vont aller les chercher quand on sait qu’il y a peu, l’armée allemande se demandait à qui elle pourrait ouvrir ses rang pour arriver à combler les difficultés de recrutement…!!!!
        Nos armées ne sont pas au top non plus… sans parler des budgets qui sont ultra tendu malgré toutes les promesses… et la crise naissante qui ne va pas améliorer la situation..!!!!

      • Delalande dit :

        Et bien… non… ou alors vous ne parlez pas de la même chose.

        D’ une part Stoltenberg évoque bel et bien « plus de 300 000 » hommes mobilisables en urgence:

        https://www.reuters.com/world/europe/nato-massively-increase-high-readiness-forces-300000-stoltenberg-2022-06-27/

        D’ autre part vous faites un peu mentir l’ article ci-dessus ; s’ il y est effectivement dit que:

        « L’annexion de la Crimée par la Russie ainsi que les tensions apparues dans les régions de la Baltique et de la mer Noire ont conduit l’Otan à quasiment doubler l’effectif mis à la disposition de cet NRF, en les portant à 30’000/40’000 militaires. »

        il s’ agit là du format adopté en 2014 si je comprends bien.

        Plus loin dans l’ article notre hôte écrit ceci:

        « Quant à la NRF, elle sera donc « transformée », son format devant être fortement augmenté. Il est en effet question de le porter [à] plus de 300’000 militaires. »

        • LEONARD dit :

          @Delalande
          Z’avez raison, confusion de ma part.
          Pour autant, je ne crois pas aux 300 000 pour une NRF. (dèjà qu’on n’en a jamais réuni 30 000 autrement que virtuellement).

          • Delalande dit :

            @LEONARD

            Je ne me rends pas compte du tout.

            Mais comme un commentateur (momo je crois) le fait remarquer plus loin, il n’ y a pas vraiment d’ horizon de temps fixé.

            Donc moi aussi je peux mobiliser 300 000 hommes… juste pas tout de suite.

      • Félix GARCIA dit :

        HS : Il semblerait que l’on aille (après G7) vers ce que vous nous aviez indiqué au travers de cet article ;
        Russian Oil’s Achilles Heel
        https://navigatingrussia.substack.com/p/russian-oils-achilles-heel?r=1c66ih&s=w&utm_campaign=post&utm_medium=web

        Va-t-on vers la 5ème proposition ?
        « Part 5: Recommendations: The Oil-for-Reparations Program—Redirecting Russian Oil Taxes to Fund Ukraine Reparations »

    • Le Suren dit :

      Pour la France, ce serait 50 000 militaires à fournir. Vu le format de notre Armée de Terre, ça me parait en effet difficile.

      • blavan dit :

        @le suren. Pas du tout , ça veut simplement dire qu’un quart des militaire français vont passer sous la double casquette OTAN-Armée française. Le piège américain se referme tout doucement sur l’UE qui n’a rien vu venir. Belle revanche aussi pour BOJO qui se venge des misères que l’UE lui a fait pour le brexit. La dernière réunion du G7 me faisait pensé au film diffusé sur TF1 dimanche soir !!!!!!!!

        • Aramis dit :

          « Pas du tout , ça veut simplement dire qu’un quart des militaire français vont passer sous la double casquette OTAN-Armée française. » L’intégralité de notre soit disante armée est dans l’OTAN.

      • Roland de Roncevaux dit :

        la France est incapable de fournir plus de 5 000 hommes actuellement… et encore, sans logistique ni réserves de munitions. Son objectif est de parvenir à projeter 20 000 hommes pendant 6 mois à horizon 2030… mais on est encore loin du compte selon les experts gouvernementaux.

    • Lyonpuce dit :

      Il le faudra bien si on veut arrêter le Staline 2.0…
      Ça semble même un minimum.
      Qui peut imaginer qu’il s’arrêtera à l’Ukraine ???

      • Dolgan dit :

        Qui peut imaginer qu il pourra continuer après l ukraine ?

      • Paddybus dit :

        Z’avez raison… ayez peur…. très peur…. bououououh….. le grand méchant loup arrive…. Poutine sera à Paris demain matin pour le petit dej… planquez les enfants… il en mange chaque jour deux au petit dej…!!!!
        Z’êtes payé pour être aussi stupide…???

        • Courmaceul dit :

          Que disiez vous en février lorsque les occidentaux voyaient venir une invasion de l’Ukraine ?

          Chez vous, la stupidité, c’est gratuit.

          • Paddybus dit :

            Oui, bien sur…. comme chez vous la bêtise, la grossièreté, la vulgarité, l’arrogance du mec qui prétend tout savoir sur tout, y compris ce qu’il n’a jamais vu…. l’arrogance du crétin qui prétend que seule son opinion est la bonne… et surtout, le mec qui chaque jour est là pour critiquer, surveiller, contester, pinailler, comme une petite vieille qui n’a que ses voisins à surveiller, tendance mégère isolée…!!!

      • lgbtqi+ dit :

        eh bien ceux qui ici prétendaient qu’il s’agissait d’une opération de dé-nazification de l’Ukraine aux mains des lobbies sorosiens pro-lgbt, lol on n’est pas à une incohérence prêt…

        Le problème est qu’ils commencent à voir des nazis partout en Europe, donnant l’exacte mesure des ambitions de poutine.

      • Roland de Roncevaux dit :

        il n’a pas de raison ni moyens d’aller au-delà. On a entendu quelques énergumènes (Tikhanovskaia) affirmer à nos sénateurs qu’il irait jusqu’à Paris (c’est dire le niveau d délire de certaines de nos zélites). Mais de toutes façons, s’il prenait le contrôle des pays de l’est, ce serait une excellente chose pour la France au point-de-vue économique, financier et politique. Le pire cadeau que nous ont fait les dirigeants russes, fut de nous refiler les pays de l’est en 1991 : ils mettaient le boxon en URSS et mettent maintenant le boxon en UE-OTAN.

        • aleksandar dit :

          Et ils ne vont surement pas les reprendre………….

          • Tulio dit :

            Malheureusement… Et on va devoir se coltiner la Moldavie, actuellement, le pays le plus pauvre de l’Europe avec l’Albanie. A moins qu’avec le dépeçage éventuel de l’Ukraine, on ne rende à la Moldavie (et à la Roumanie) la côte de la Gagaouzie et ses richesses gazières, confisquée par l’URSS en 1945 au proft de l’Ukraine.

    • HMX dit :

      Il manque une information importante : quelle sera la contribution française à cette force de 300 000 hommes ?

  4. Stoltenberg dit :

    Encore un succès spectaculaire de Poutine et de son opération spéciale qui, rappellons-le, était précédée par une demande formelle de la part de la Russie de retirer toutes les troupes de l’OTAN en Allemagne (accompagnée de quelques autres revendications totalement inacceptables). Aujourd’hui on en est au 5ème mois de l’opération spéciale militaire de 3 jours. La Russie a perdu d’énormes quantités de ressources et d’hommes mais l’Ukraine continue de se battre. L’OTAN a lancé des programmes de réarmement et transforme les bataillons sur le flanc est en brigades (!!!), les pays scandinaves veulent rejoindre l’Alliance, certains « alliés » de la Russie adoptent une attitude beaucoup plus assertive (Kazakhstan, Arménie…), l’Ukraine n’est ni « dénazifiée », ni démilitarisée, ni neutralisée… Elle reconstruit ses unités avec les réserves qu’elle a mobilisées et avec le matériel qu’elle obtient. On estime même qu’avec les chars russes capturés et chars occidentaux livrés, elle a même plus de chars qu’avant le conflit. La Russie fait tout pour ne pas mobiliser parce qu’une telle mesure serait très mal accueillie par la population… Poutine ce stratège brillant…

    • Aramis dit :

      Poutine, un joueur d’échec qui a voulu jouer au poker.

      • VladVirus22 dit :

        Ou l’inverse.
        Poutine, un joueur de poker qui a voulu jouer aux échecs.

        • Stoltenberg dit :

          Les 2 sont vrais (selon l’interprétation) parce que cette opération spéciale militaire était vraiment censée durer 3 jours, max. 1 semaine. Les Russes pensaient que les Ukrainiens allaient être peu motivés au combat et au moins neutres vis à vis de la Russie (sauf ce qu’ils appellent les « ukronazis » qu’il fallait éliminer). Le pouvoir ukrainien était censé être assassiné ou fuir à l’étranger quelques heures ou jours après l’invasion. Ensuite viendrait l’installation d’un nouveau pouvoir et l’élimination systématique (souvent physique) des opposants et des élites nationales ukrainiennes. Tout cela était censé être un véritable « coup de poker » et durer qqs. jours de manière à mettre l’Occident devant le fait accompli et donc incapable de repondre et contraint à négocier le retrait de l’OTAN et un « reset » dans les relations. Maintenant Poutine est censé jouer une partie d’échecs avec l’Occident uni contre lequel il n’a aucune chance de gagner dans le moyen et long terme.

      • Stoltenberg dit :

        Je dirais plutôt à la roulette… russe. 🙂

        • Tulio dit :

          En attendant, tout va bien pour l’UE ! 😉 L’UE qui ne joue pas à la roulette… russe 🙂 mais se tire une balle dans le pied. Re-ouvrons les centrales à … charbon. ..

    • albatros dit :

      Il est étonnant de constater que les pro russes continuent à dire que Poutine agit selon le plan prévu…alors qu il navigue clairement à vue, ou plutôt au bruit…
      Cette histoire chez les cosaques risque fort de durer encore longtemps, des mois, me^me en hiver, surtout si des considérables ressources et matériels sont octroyés par l’OTAn à l’Ukraine.
      Les chars lourds et avions de combat occidentaux feront bientôt leur apparition aux mains des cosaques, j’en fais le pronostic facile : car le matériel soviétique s’use à grande vitesse. Une partie du million de soldats cosaques va se retrouver en Roumanie et Pologne à s’entraîner dans les camps avec ce nouveau matériel dès l’automne .

      • Dolgan dit :

        Cosaques ? Sérieusement ? Bloqué sans une distorsion temporelle ??

      • fabrice dit :

        Entre 2000 et 2020 les naissances ukrainiennes se sont échelonnées entre 350m et 498m par an pour une moyenne d’environ 400m (la classe 2000 par exemple, 22 ans cette année c’est 385m). Ces chiffres comptent la Crimée et les Oblasts capturés par la Russie.
        Tu divises par deux pour enlever les femmes et avoir le nombre d’hommes, tu divises encore par deux pour enlever les « inaptes » « j’ai pas envie » « j’ai fui à l’étranger » etc…T’arrive à une cohorte de 100m hommes par an. J’ai fait le même calcul en utilisant les mêmes critères pour la Russie qui parait il souffre d’une pénurie d’homme pour avoir un corps expéditionnaire de 150m hommes sur place…
        Le « million » de soldats ukrainiens qui s »entraine « blabla » en Pologne et qui « vous allez voir » va apparaitre pour s’emparer de Moscou et libérer l’Ukraine du fleuve au fleuve….Comment dire ? Faudrait pas confondre capacité mobilisable avec capacités réelles sur le terrain.

        • Stoltenberg dit :

          Ouai… Et, juste pour voir l’intérêt, vous avez appliqué votre raisonnement au conflit Talibans – URSS???

        • albatros24 dit :

          Conquérir Moscou n’est pas dans le plan de libération des ukrainiens.
          Lesquels prévoient de libérer d’abord le Bas du Don et ensuite leur presqu île. Ils y arriveront avec du matériel lourd de l’OTAN et des munitions, les hommes ils les ont.

      • lgbtqi+ dit :

        de la part des propagandistes de poutine, rien ne doit nous étonner…

        C’est exactement comme les déclarations des mis en cause dans les commissariats et gendarmeries.

        • Sacha dit :

          « M’prenez pour un con ? »
          « Bon ok, je vais vous dire la vérité vraie »

      • Stoltenberg dit :

        On suppose que les Ukrainiens disposent d’importantes réserves qui n’ont toujours pas été envoyées sur le front. Le problème principal c’est la disponibilité des instructeurs ukrainiens mais on sait que les pays occidentaux aident plus ou moins discrètement à former les unités combattantes qui sont, du coup, formées aux standards de l’OTAN et non pas russes ou ex-soviétiques. De l’autre côté de la ligne du front les Russes sont en train de tout faire pour recruter rapidement sans mobiliser. C’est une stratégie court-termiste, coûteuse (il faut motiver les gens en leur proposant de plus en plus d’argent) et peu performante, ce qui se conjugue au fait que les meilleures unités russes sont engagées depuis le début de l’opération et subissent d’énormes pertes. À mon avis, si l’intensité des combats se maintient et sans mobilisation générale, les capacités de l’armée russe seront fortement réduites dans les prochains mois.

        • aleksandar dit :

           » ON suppose « ………
          1 – Des réserves importantes ukrainiennes.
          Non, il n’y en a plus.
          2 – Que les russes ont engagé leurs meilleures unités.
          C’est faux.
          3 – Que les russes subissent d’énormes pertes.
          Non, le kill ratio actuel est de 1/5.

          On suppose et ayant bien supposé faussement, donne son avis………

        • jyb dit :

          @stoltenberg
          – non les ukrainiens sont en flux tendu sur les hommes et envoient sur LES fronts tous ce qui est en état de se battre. Ils gardent (à raison) des forces sur leur frontière biélorusse.
          Le seul front central concentre 50% des forces ukrainiennes sans qu’elles soient en mesure de tenir les positions. Le front sud requiert beaucoup d’effectif des 2 cotés mais sur un front stabilisé. Le front nord s’affaiblit avec le redéploiement vers le centre unités d’assaut.
          – oui l’enjeu pour les russes est de ne pas recourir à la mobilisation générale. on n’en est aujourd’hui encore très loin malgré les discours anglais et américains sur le sujet ( on notera que les russes ont renforcé leur dispositif en syrie depuis la fin mai ) en gardant les fourchettes hautes ( 200 000 hommes engagés )
          les russes ont un vivier de 50 000 à 70 000 hommes avant de recourir à une mobilisation déguisée, puis dans un autre temps à une mobilisation générale d’un point de vue militaire.
          – « …dans les prochains mois » L’urgence se compte en semaines. , les deux dernières semaines ont été désastreuses tactiquement et humainement.
          Plus le temps passe, moins les ukrainiens auront de ressources pour déstabiliser les russes sur un des fronts ce qui leur donnerai un peu d’air. Autre option, redessiner la ligne de front pour décapeler la tactique des btg russes. c’est peut etre ce qu’essaient de faire les ukrainiens mais de façon trop progressive.

          • Stoltenberg dit :

            – En réalité, malgré vos affirmations, on n’a aucune certitude sur l’état des réserves des 2 côtés – c’est normal, c’est un élément du « brouillard de guerre ». Mais il y a toutefois quelques éléments qui indiquent que… 😉
            – Les Russes sont déjà en train de mener une mobilisation déguisée – c’est indispensable au vu des pertes. Mais ils font tout pour éviter d’impacter la population ethniquement russe parce que cela risquerait de déclencher des mouvements de protestation ou des actes de sabotage.
            – Ce qui se passe actuellement sur le plan tactique dans le Donbass n’a aucune importance. Ce que je vois ce sont les difficultés que les Russes ont éprouvées ne serait-ce que pour capturer un petit saillant malgré une supériorité numérique et avantage tactique. Les manoeuvres l’encerclements russes ont été stoppées et leur supériorité aérienne n’est pas. Ce que je vois également ce sont les pertes et l’usure que subissent leurs troupes.
            .
            Lorsque l’on analyse une guerre « à chaud », il est très difficile d’apercevoir les points d’infléxion. Hitler a perdu la guerre contre l’URSS à Stalingrad lorsqu’il était à l’apogée de son avancée. Pareil pour ses troupes d’Afrique à el Alamein. Cependant, une analyse plus détaillée et détachée complètement des considérations purement tactiques aurait permis d’estimer correctement la probabilité de la victoire et de la défaite de chacun. La différence entre moi et vous c’est donc visiblement qu’on ne se pose pas les mêmes questions lors de l’analyse. Lorsque vous vous concentrez sur la prise supposée de tel ou de tel village, moi j’aimerais savoir quel est le taux d’usure des canons d’artillerie russe (plus grand atout de leur armée) au vu de leur sollicitation excessive ? Combien de munitions ont-ils s’ils sont désormais obligés de vider les stocks biélorusses ? Combien d’hommes, s’ils ont de plus en plus recours aux mercenaires alors que les Finlandais affirment que les unités près de leur frontière ne sont qu’à 20% d’effectifs habituels ? Combien d’officiers pour encadrer les nouveaux arrivants ? Combien de chars d’assaut stockés fonctionnels s’ils envoient des T-62 ? Voici ma façon de penser.

          • jyb dit :

            @stoltenberg
            – on a quelques certitudes sur l’état des forces à court terme. coté russe on sait combien, quels et ou sont les btg en réserve…ce qui donne une évaluation assez précise des capacités russes dans les semaines qui viennent.
            – côté ukrainien on a assisté avec la bataille de severodonetsk a une rupture entre offensive et défense.
            les ukrainiens disposaient de forces d’assaut ou de manoeuvre suffisantes pour, avec les troupes de la défense territoriale mener des phases offensives (contre attaque) Avec l’attrition, ces troupes aguerries sont trop affaiblies pour garder une dynamique offensive. elles passent avec la masse que constitue la défense territoriale en défense. Encore faut il dessiner une ligne cohérente avec la manoeuvre russe, c’est un point clef.
            Ce qui veut dire que les ukrainiens ne sont pas encore au point de rupture défensive.
            Autre élément qui donne une indication précise de l’état de la force ukrainienne. Les questions sur la possibilité de constituer des brigades de réserves stratégiques. points bloquants : le manque de cadres pour structurer ces brigades et de matériels.
            – aviation russe : erreur, elle est bien active d’ou les nouvelles capacités de da que les américains envisagent de livrer à l’ukraine.
            – le plus grand atout des russes n’est pas l’artillerie. elle vient après la manoeuvre opérative.
            – je lis bien vos critères. mais ce sont pour moi des critères trop à posteriori. vous constatez que l’artillerie tire toujours des obus jusqu’au jour ou elle cesse de tirer…que les chars manoeuvrent tant qu’il y a des chars. Les obus qui ne seront pas tirés dans un mois interessent moins le champ de bataille que ceux tirés aujourd’hui.
            soit vous connaissez l’état d’attrition d’un belligerant et vous pouvez échaffauder des yhéories, soit vous ne l’avez pas et l »analyse devient extremement hypothétique.

          • Alain d dit :

            Si vous le dites, que les ukrainiens n’ont pas de réserves et que le front sud est stabilisé, …….. c’est que ça doit être totalement faux !

          • Stoltenberg dit :

            jyb:
            – Les Russes sont en train d’envoyer au front presque tous les soldats actifs et mener une campagne pour trouver des soldats. Du côté de leurs « républiques populaires », ce ne sont même plus des soldats mais au mieux des milices.
            – Ce qui s’est exactement passé à Severodonetsk n’est pas totalement clair. Très probablement les Russes ont réussi à trouver des points faibles (soldats de la défense territoriale) et percer les défenses à ces endroits. Les Ukrainiens se sont retirés en panique mais le commandement a rassemblé les renforts et récupéré une partie de la ville. C’est en fait une indication de plus qu’ils ont des réserves opérationnelles et probablement aussi stratégiques.
            – L’activité de l’aviation russe est très réduite. Et dans ces conditions on ne peut pas parler d’une quelconque supériorité aérienne. Les Américains ont pris la décision d’envoyer des systèmes AA occidentaux simplement parce que les systèmes ukrainiens épuisent leurs munitions. Ils sont donc probablement à <70% de munitions ce qui constitue un seuil typique où il faut penser sérieusement à trouver une solution.
            – Ça c'est une gaffe. Les 3 tentatives d'encerclement russe ont échoué – elle était où cette supposée brillance de leur manoeuvre opérative ? Cependant, c'est l'artillerie a causé la plupart des pertes ukrainiennes et non pas la manoeuvre. Cette artillerie est extrêmement imprécise et son utilisation consiste à détruire des secteurs et non pas des cibles. Ceci entraîne une consommation énorme de munitions et canons. Apparemment il y aurait un problème assez urgent, surtout avec les 122mm. Pareil pour les canons qui doivent au moins valider un certain nombre de contrôles techniques avant d'être envoyés sur le front. Et si la plupart date de l'époque soviétique on peut avoir quelques idées sur leur état. Et – oui, je suis en train de vous donner des indices gratos concernant mes questions du commentaire précédent…
            – Le nombre de cadres n'est pas un problème énorme en Ukraine. Simplement parce qu'ils sont capables de faire appel aux vétérans pour encadrer les nouvelles unités. Et donc il y a des situations où l'ensemble des commandants des unités entières sont très jeunes. Bien souvent tous en dessous de la 30aine. Et ils sont meilleurs que ceux qui ont été formés selon les standards soviétiques (jusqu'en 1991) ou post-soviétiques (jusqu'en 2014).

          • jyb dit :

            @stoltenberg
            – on sait exactement le déroulement de la bataille de severdonetsk du 2 mars au 14 juin.
            j’essaierai de dérouler si j’ai le temps. ce qui vous interessera se passe le 10/12 mai ou sont enregistrées les pertes russes les plus importantes.
            – le 10 juin, on a compté +ou- 450 sorties aériennes russes ( 400 le 30 mai, 250 auparavant)
            – si l’artillerie a causé des pertes, c’est bien la manoeuvre qui emporte les positions. la prise de la raffinerie de lisychansk en est un bel exemple. je vous laisse trouver le bilan pour la 10ème bg d’assaut de montagne. ce sont les ukrainiens qui le disent.

          • Stoltenberg dit :

            – Concernant l’aviation russe. Même si c’était vrai, 400 sorties par jour face à un pays comme l’Ukraine c’est rien du tout. En Irak, lors de l’opération DS en 1990 on comptait plus de 2000 sorties par jour en moyenne. Et puis les russes ne contrôlent pas l’espace aérien donc leurs avions volent tellement bas qu’ils se heurtent aux lignes électriques. Donc je ne crois pas que l’efficacité de ce genre de « sorties » soit impressionnante. Mais ça permet au moins de bien remplir la paperasse pour envoyer à Moscou en disant « on a fait N sorties ». Et puis les haut gradés en question obtiennet leurs primes, promotions et tout le monde est content.
            – J’ai du mal à savoir si vous parlez de la manoeuvre opérationnelle ou tactique. Parce qu’il est bien vrai que les Russes arrivent à percer localement le front pour avancer et effectuent pour cela des manoeuvres d’attaque sur les flancs ou, moins souvent, frontale. Mais, même là, une bonne partie de ces percées est, soit mal préparée (reconnaissance, soutien aérien adapté etc.), soit il manque des troupes de choc pour exploiter et continuer la percée. C’était très probablement le cas à Popasna où les Ukrainiens ont réussi à stabiliser le front. Mais ce sont toujours des percées aléatoires menées là où les Ukrainiens le « permettent » et non pas obtenues dans le cadre d’une operation bien planifiée.

        • Tulio dit :

          @Stoltenberg, « On suppose » ? Ne pas confondre rêve et supposition !

    • Delalande dit :

      Succès spectaculaire en effet.

      Mais ce renforcement du flanc Est de l’OTAN représente un si grand pas en avant que je me demande si et comment la Russie y réagira.

      Bien sûr ils ont déjà fort à faire, très peu de marge, et ils ne vont sans doute pas nous balancer tout de suite pour autant le fameux « Satan II » ni même le trois ou le quatre, mais en me mettant à la place de Poutine je ne vois pas comment il pourrait s’ offrir le luxe de ne pas réagir.

      • Stoltenberg dit :

        300k soldats c’est déjà bien plus que ce que la Russie a mobilisé pour attaquer l’Ukraine. Sachant qu’elle se préparait à une opération spéciale et non pas à un conflit armé HI régulier, pour lequel il faut avoir effectivement 3-5x plus de soldats. Ces soldats supplémentaires devraient être mobilisés, équipés, formés à un niveau suffisant et positionnés près de la frontière. C’est impossible, étant donné les capacités militaires et industrielles russes et surtout impossible de le cacher. Et puis à ces 300k soldats de l’OTAN disponibles tout de suite il faut ajouter les armées nationales des pays frontaliers, les troupes que l’OTAN pourrait mobiliser et déplacer après avoir constaté qu’il existe un danger réel qui se concrétisera dans N mois. Et je n’ai pas parlé de la supériorité aérienne et navale incontestables de l’OTAN.

    • Couracmeul dit :

      Stoltenberg : et les territoires grands comme le Bénélux, reconquis par la Russie, ça n’existe pas ? vous vivez dans quelle planète ?

      • Stoltenberg dit :

        Ce sont surtout des territoires qui ont été capturés en 2014 lorsque l’armée ukrainienne n’était que l’ombre de ce qu’elle était le 24 février dernier. Et puis il y a des territoires saisis en février-mars lorsque l’armée ukrainienne n’était que l’ombre de ce qu’elle est actuellement. Ce que la Russie saisit aujourd’hui ce sont des miettes, des territoires insignifiants d’un point de vue stratégique où elle perd des quantités astronomiques de soldats et équipements. À mon avis, si la tendance actuelle se maintient, la défaite russe n’est qu’une question de temps.

        • Ératosthène dit :

          @Stol
          « elle perd des quantités astronomiques de »
          C’est en exagérant qu’on perd sa crédibilité.

          • Stoltenberg dit :

            C’est tout simplement vrai. Les pertes dépassent largement celles d’Afghanistan et ce après 4 mois seulement. Et la guerre semble être loin d’être terminée.

    • Saucisson Furtif dit :

      Belle démonstration d’objectivité basé sur du néant. J’espère que vous êtes rémunéré pour vos efforts et pas juste un idiot utile.

      • Stoltenberg dit :

        Il n’y a que les trolls russes de ce site qui sont toujours 100% objectifs et sans partis pris. En les lisant vous pourrez apprendre par exemple que la ville de Kharkiv a déjà été capturée par les Russes. Et plein d’autres révélations super intéressantes et 100% vraies. Si ce genre d’infos vous réconfortent alors je vous suggère de prêter attention uniquement à leurs d’interventions. 🙂

  5. appolo dit :

    Encore un succès pour le satrape du kremlin 🙂
    Avec tout ce qu’il a fait pour l’otan, celle ci devrait lui élever une statue à l’entrée de son qg. Pour l’Otan, Poutine est vraiment le VRP de l’année !!!!
    Comme il est loin le temps de ‘la mort cérébrale’. Plus personne ne se pose la question de l’utilité de l’otan, celle ci n’a plus aucun problème pour identifier la menace (à une époque, l’otan parlait même d’aider contre le covid, pour dire qu’il ne savait vraiment pas qui faire) et cerise sur le gâteau, 2 pays traditionnellement neutre (suède-finlande) vont la rejoindre, fermant ainsi entièrement la Baltique et doublant les frontières otan-russie 🙂
    Quand on se souvient qu’en janvier , le neo tsar du kremlin expliquait que son objectif était que l’otan revienne à ses frontières de 1997, retire les contingents occidentaux d’europe de l’est et s’abstienne de toute manœuvre dans les pays proches de la russie 🙂 🙂 🙂

  6. momo dit :

    En premier abord la première réaction est:
    Là c’est totalement pas crédible. On comprend que l’époque soit propice aux rodomontades, voix graves, sourcils froncés et réduction du vocabulaire mais c’est trop gros.

    En réalité ce n’est pas si énorme si on considère qu’il manque une donnée primordiale: la dimension temporelle.
    A ce compte là il es tout à fait possible de parler d’un million, ou de deux ou trois millions de militaires, du moment qu’on ne se fixe pas d’horizon.
    Donc le coté baratin de Stoltenberg ne se dément pas, d’autant plus qu’il vit actuellement une sorte d’état de grâce, et le léger détail sur le budget à la fin va rapidement remettre tout ça à la raison une fois que la guerre en Ukraine sera finie (le plus vite le mieux).

    Le plus intéressant est presque la prise de conscience qui semble enfin réelle du bazard au sud de la méditerranée. Mais là aussi il y a loin de la coupe aux lèvres.

    • lxm dit :

      Effectivement, à l’échelle d’une génération, nos adversaires principaux ne sont pas la Russie mais la Turquie et l’Algérie( les deux peuvent entrer en guerre avec la Russie contre nous), ainsi que les Wahhabites du golfe, qui veulent distinctement nous détruire, et même nous occuper, voir massacrer nos populations, ils le disent régulièrement.
      Notre armée ne devrait donc pas s’éloigner au delà du Rhin au risque d’être détruite pour rien; travailler pour le roi de Prusse, y’en a marre. On doit pouvoir fortifier rapidement la rive ouest du rhin, et nos frontières sud si l’espagne et l’italie tombent, les réfugiés à accueillir seront par dizaines de millions, il nous faut donc des capacités énormes de résilience.
      Le Royaume-uni peut aussi tomber de l’intérieur, par la démographie et le fanatisme importé directement du Pakistan et devenir à terme un adversaire, leur monarchie peut « se convertir » ou même disparaitre. Quoiqu’on dise de la France, elle a ( eu) une capacité d’assimilation que ses voisins ont refusé d’appliquer, et a je pense une meilleure solidité intrinsèque; si on entre en conflit extérieur avec des pays musulmans majeurs et que cela embrase notre pays, cette guerre civile devrait durer peu de temps je pense, mais on sera encerclés d’ennemis mortels. On doit donc conserver coûte que coûte des capacités industrielles et d’organisation de masse.

    • Roland de Roncevaux dit :

      @ momo : justement, nos zélites n’ont aucune conscience des mutations au sud de la Méditerranée. Sinon elles ne seraient pas à chercher des noises aux Russes depuis 20 ans. La russophobie illustre au contraire le parfait aveuglement de l’Occident : mais les dieux aveuglent celui qu’ils veulent perdre. La Russie est un cousin culturel, et nous offrait des ressources pas cher. Ce qui menace actuellement la France (et l’Occident), c’est l’effondrement culturel, démographique et financier, pas la Russie. Par ailleurs, au sud, l’Afrique émerge et prendra son envol : la démographie annonce l’émergence d’une future civilisation dont nous ignorons les contours, et de nouvelles puissances économiques, étatiques et militaires. Ainsi, l’Europe rejoue une guerre d’arrière-garde contre la Russie, au lieu de négocier avec elle un bon accord.

  7. Aramis dit :

    « pour répondre à la menace, cet objectif de 2% devient un plancher, plus un plafond » Enfin soyez honnête M. Stoltenberg cela a toujours été un plafond dans l’esprit de l’OTAN, mais les pays membres ne voulaient pas l’entendre. Là avec l’Ukraine c’est tout de suite plus facile de le dire.

    Il a fallu environ 10 ans pour détruire les armées européennes issues de la guerre de la guerre froide. Pour l’instant personne ne parle d’une OTAN avec autre chose que l’armée américaine et quasi rien autour. Rien de nouveau sous le soleil, les européens achèteront juste plus d’armes aux USA.

    • Roland de Roncevaux dit :

      et à la limite tant mieux… l’absence d’armées évite à nos dirigeants de concrétiser leurs erreurs. Bien involontairement, je vous le concède.

  8. Twisted dit :

    300 000?? Déjà que plus personne en Europe n’est capable de manœuvrer au delà de la division (et encore, faut mettre des bouts de virtuel dedans) et qu’on galère pour maintenir les armées à des niveaux d’effectifs stables ils ont intérêt à intégrer les cuisiniers et les plongeurs dans le calcul…

    • LEONARD dit :

      @Twisted
      Le titre est erroné.
      Le contenu est juste, c’est 30 000 à 40 000.

    • VinceToto dit :

      Ce qui pourrait dire dans les faits, que de très grosses parties des armées UE(US?) vont se retrouver sous commandement direct US/OTAN sans passer par les pays membres OTAN? Cela me semble plus une opération de police interne UE/OTAN qu’une réelle préparation militaire contre la Russie.
      Sinon il parait qu’en Ukraine ils étaient dans les 600 000 militaires pro OTAN contre 120 000 militaires professionnels Russes(n’oublions pas les très importantes milices du Donbass+ Tchétchènes+ Syriens).

    • NRJ dit :

      @Twisted
      On a un peu de temps devant nous. L’armée russe mettra un peu de temps à se remettre de son offensive en Ukraine. Il leur restera toujours des missiles nucléaires après.

      • Alfred dit :

        Les Russes ne vont pas réussir à atteindre notre frontière et on ne va pas tirer à l’arme nucléaire pour Vilnius, même si technquement on a la capacité de le faire. Par contre si on doit aider l’OTAN là on cale.

  9. Réno dit :

    Lentement mais surement on s’y prépare à cette 3eme guerre mondiale !

    • Lyonpuce dit :

      Si Putin reste, il semble difficile d’imaginer qu’elle n’éclate pas effectivement…

      • Dolgan dit :

        La Russie s étant mise hors jeu, avec quels joueurs ?

        Les européens refusant poliment de s embarquer dans un éventuel conflit contre la Chine.

      • lgbtqi+ dit :

        Merci de laisser certaines professionnelles à l’écart de toute association avec cet individu, lol. En effet, celles-ci ne volent pas leur argent…

      • Roland de Roncevaux dit :

        @ lyonpuce : on écrit Poutine en français… essayez déjà de maîtriser notre langue. Ensuite, Poutine est élu par les Russes, et ce n’est pas à nous de décider de son départ. La mission de notre diplomatie est précisément de s’entendre avec les états étrangers dans leur singularité, dans l’intérêt supérieur de notre nation. Et non d’aller guerroyer au nom d’une moraline à la remorque des agités de l’Otan et des philosophes de télévision.

        • Sacha dit :

          Comprenez que l’intérêt supérieur d’une nation telle que la France puisse aussi résider dans l’application d’un système de relations inter-étatiques qui soit fiable, serein, basé sur le respect des peuples à minima voire de la ddhc. Que la realpolitik s’en mêle c’est inévitable, le monde en est rempli voire en déborde, mais aux dernières nouvelles la France ne s’interdit aucune implication militaire justement dans le cadre de la défense de ces intérêts.

          • Roland de Roncevaux dit :

            @ Sacha : au cours de 25 dernières années, la France a pulvérisé la Serbie, l’Afghanistan, la Libye, la Syrie, etc. sans raison sérieuse… et à lire la teneur des commentateurs de ce site, on aurait dû y aller aussi en Irak pour « casser le vilain dictateur ». Même Chirac doit passer pour un complotiste poutinien aujourd’hui ! … c’est dire…! La France était garante des Accords de Minsk qui garantissait l’intégrité territoriale de l’Ukraine et la paix… On a eu 8 ans pour le mettre en œuvre, au lieu de quoi on a profité de ce délais pour armer l’Ukraine en totale mauvaise foi … hors, la « bonne foi dans l’application des traités » figure justement dans le droit international : alors commençons par appliquer de bonne foi les traités que nous signons et les princinpes que nous édictons, avant d’aller faire la leçon aux autres. Rappelons-nous aussi que le régime de Kiev n’a rien de démocratique, il est issu d’un putsch mené par des radicaux et des services étrangers ; et il a débouché sur une guerre civile, tant le peuple a refusé ce coup-d’état.

          • Sacha dit :

            Précisons les choses. Le début de votre réponse est en total accord avec la possibilité que la France s’est concrètement réservée de s’impliquer militairement afin de faire respecter les intérêts que j’ai cités, lesquels sont des raisons sérieuses sauf à nier des valeurs fondamentales. Je ne me prononce pas sur la conduite de ces opérations, qui ont toutes (celles que vous avez citées) des historiques et des contextes variés. Je note que ça ne vous empêche pas de les amalgamer à la truelle.

            De quels accords de Minsk parlez-vous ? Ils ont été signés 3 fois si je ne m’abuse. Vous évoquez le rôle de la France, je pars donc du principe que vous évoquez les derniers en dtae. 2015.

            Ma vision personnelle des choses est que c’est le début de la guerre russo-ukrainienne. Les 1ers excitent les velléités séparatistes à grands coups d’instructeur, touristes, porte-flingues, en promettant par ailleurs que la grande Russie est derrière eux en cas de réplique. C’est là que les fds ukr commencent à prendre régulièrement des pruneaux dans la gueule. Le gouvernement ukr a manifestement préféré engager le bras de fer que discuter, soit. Qui est l’initiateur du non respect des accords dans une telle situation ? Vous prenez le parti de celui qui a encouragé par tous les moyens à sa disposition, sous le seuil du conflit ouvert avec les autres acteurs de ce traité, la reprise du conflit civil. Ce n’est pas comme ça que je conçois la « bonne foi » que vous invoquez. Laquelle je dois dire, chez vous, semble devoir aller à sens unique.

    • nikoopol dit :

      la question sera donc, à l’ére nucléaire&numérique, à qu’elle vitesse aura lieu la montée en puissance/escalade des tensions?

    • Benoit dit :

      Guerre mondiale?
      Vous savez que les colonies sont un peu finie?
      Ici on parle d’un seul pays contre un autre.
      Même avec l’aide de l’Otan, l’Amérique du Sud n’est pas concernée, l’Asie et l’Océanie très peu, et l’Afrique encore moins…
      C’est surtout un conflit Européen et encore…
      Pour l’instant a part livrer des armes on ne fait quand même pas grand chose.

      • Bravo Charlie dit :

        A moins que la Chine n’en profite pour envahir Taiwan. Puis réactions en chaîne : USA, Japon, Corée du Sud …

      • baba merzoug dit :

        Sauf si la Chine envahit Taïwan, la Corée du Nord en profite pour attaquer le sud , la Turquie annexe totalement Chypre , l Iran ferme le détroit d ormuz et ainsi de suite , la bonne vieille théorie des dominos . Le nouveau monde est instable …

    • C’est bien parti pour une guerre. En faisant le calcul, les pays de l’OTAN représentent en gros la puissance américaine. Soit au total 2 millions d’hommes, 16 PA, 60 sous marins, 35 FREMM… Mais avec la menace nucléaire, ça interpelle, les satellites ont certainement repéré et codifié les silots, réfrigérées et usines russes. Rassurons nous.

    • lxm dit :

      Le monde moderne fabrique les psychopathes à la chaine, pour survivre dans ce monde d’ultra compétition, et les place au sommet des chaines de décision. Ces gens raisonnent pas gain/perte théorique et ont perdu pied avec la réalité bien plus complexe ainsi qu’avec tous les comportements de raison et d’observation qui ont fait survivre l’humanité pendant 300000 ans aux ères glaciaires, les épidémies, les dangers de la faune et flore sauvage: chercher à comprendre ce qui nous tue pour le maitriser et l’éloigner et non pas l’encourager.

  10. LEONARD dit :

    Hier et avant-hier, pendant le G7, la Russie a bombardé l’Ukraine à coups de missiles de croisière:
    https://twitter.com/AlexKokcharov/status/1541392991079784448
    Pour bien « mouiller » Louky, les bombardiers russes ont tiré depuis la Biélorussie.

    Il y a 5 heures, Jens Stoltenberg dit que désormais dans le schéma directeur stratégique de l’Otan, la Russie est « la menace la plus directe et sérieuse ».

    2 heures plus tard, la Russie bombarde un centre commercial civil et, puisque ses armes sont « infaillibles », on en déduit que c’est volontaire, dans le timing, comme dans le ciblage:
    https://twitter.com/JimmySecUK/status/1541423903712722944

    Comme çà, les occidentaux, français, allemands et italiens au premier chef, vont peut-être comprendre que la diplomatie russe, c’est celle du terrorisme d’état, et qu’on ne discute pas avec les terroristes.

    • Auguste dit :

      « Désormais »….la Russie est la menace la plus directe et sérieuse.Pourquoi « désormais »,dans le schéma d’avant c’était pas le cas?.
      J’espère, que dans le schéma, ils ont prévus aussi de quoi se chauffer cet hiver.

    • joe dit :

      Je crois que tous avaient bien compris qui est Vlad, un individu sans scrupule ou humanité. La question reste toujours la même : faire en sorte de mettre prévoir dans les budgets des pays ainsi que de l’UE (les US eux ont budgétés 40 milliards pour l’Ukraine en plus d’une dizaine d’autres) pour fournir en quantité suffisante les armes et munitions aussi vite que possible. Par exemple ajouter quelques dizaines d’obusiers ne mettra pas l’UE à la merci des russes, des systèmes anti-aériens et une vingtaine d’HIMARS supplémentaires avec les munitions. C’est la guerre et il faut mettre les dépenses ‘inutiles’ de côté pour une paire d’années et livrer ces munitions à l’Ukraine. Vlad ignore les sanctions qui affaiblissent son économie. Comme la russie est de fait une dictature, le peuple baisse la tête et souffre en silence. Vlad continuera tant que son armée n’est pas détruite… physiquement.

    • Lyonpuce dit :

      Tout à fait d’accord: on ne discute pas avec les terroristes !
      On les combat pour les écraser !!!
      Il va falloir préparer les populations européennes au sacrifice malheureusement…

      • Jean Hérien-Afoutte dit :

        Merci de te sacrifier en premier, pour moi il n’en est pas question, ce n’est pas pas ma guerre.
        Le premier qui foule le territoire national se prend ma main dans la gueule, mais pour la Russie qui corrige l’Ukraine après 8 ans de harcèlement OTAN, je m’en tape complètement. Tant que l’armée Française ne sera qu’un supplétif de washington, (bien planqué derrière 6000Km d’océan) je n’en aurai rien à fiche.
        Me battre pour la Lorraine, OUI, me battre pour l’Ukraine (néo-nazie en plus, personne ne le nie plus) JAMAIS.

    • précision dit :

      Vous avez par certain côté des prises de positions aggressives similaire à celle de V.P. : « on ne discute pas » , tout en qualifiant vos adversaires de terroristes. Vous trouvez peut-être que cela élève le débat? La tradition française est plutôt de discuter, au contraire, peut-être, de la russe d’ailleurs.

      • lgbtqi+ dit :

        Il y a un temps pour discuter.

        Et un pour se défendre, quand on cherche à vous faire très mauvaise façon.

      • LEONARD dit :

        @précision
        Terrorisme (Déf): Emploi systématique de la violence pour atteindre un but politique.

        Entre les faux attentats, les assassinats d’opposants, les tentatives d’empoisonnement d’opposants, le bombardement des infrastructures civiles tchètchènes, puis syriennes, puis ukrainiennes, (centrales électriques, silos de grain, installations de traitement des eaux, centres commerciaux, immeubles d’habitation, déportation d’ukrainiens dans l’Est russe, enfants transférés en Russie pour adoption forcée, chantage à la famine, chantage au nucléaire, menaces d’envahissement de pays voisins, envahissement de pays voisins, assassinats et torture de civils ukrainiens dans les zones occupées, complicité de destruction d’avions civils en vol), on doit pouvoir parler de terrorisme d’état, non ?

        Ensuite, pour négocier, il faut deux choses:
        – L’envie de part et d’autre,
        – La confiance de part et d’autre.
        Vlad et sa kleptocratie n’ont aucune envie de négocier (Macron lui-même en a convenu, Erdo de même), et leur principe de négo est: « Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est négociable », ce qui interdit la confiance, d’autant plus que le régime poutinien (ou ses affidiés), continue à menacer les pays baltes et la Pologne.

        Côté Ukr, après 4 mois de massacres et d’exactions, et alors qu’on a connu trois victoires symboliques (Retrait russe de Kiev, Retrait de Kharkiv, Naufrage du Moskva) et trois défaites (Kherson, Marioupol et Severodonietsk), on est dans un moment suspendu ou la situation militaire est difficile, mais pas impossible, ou tous les espoirs sont permis, parce que les moyens lourds occidentaux commencent à arriver et que la formation des bataillons mobilisés à leur utilisation pourra permettre une « égalisation » des moyens sur le terrain.

        On est, ou on se rapproche, d’un « point de bascule » dans ce conflit. Celui où l’attrition des matériels et des effectifs russes (on a quand même vraiment ressorti les T62 et demandé des munitions à la Biélorussie), ne permettra plus de maintenir une pression militaire aussi intense qu’à Severodonetsk et qu’il faudra donc passer à la stabilisation du front, et un moment ou les ukrainiens pourraient avoir les moyens matériels et humains de contre-attaquer, ne serait-ce que localement.

        L’autre hypothèse (écroulement du front ukrainien du Donbass) me parait moins « victorieuse » pour les russes. D’abord à cause des réserves d’hommes et de matériel qui continuent (continueront) d’arriver, ensuite parce que tenir le territoire leur sera impossible avec l’état de leurs troupes, (nombre et qualité), sans mobilisation générale, qui semble exclue.

        En conséquence, je ne pense pas qu’il puisse y avoir négo tant que l’un des deux protagonistes soit obligé de le faire, ce qui n’est pas le cas actuellement.

        Enfin, dernier point: La confiance.
        Toute négo à venir reposera sur la confiance dans la Russie à respecter ses engagements, ce qui, au regard des précédents du Kremlin en la matière, est une gageure. Côté ukrainien, la confiance nécessiterait un désengagement militaire russe à ses frontières, et un engagement ferme des USA, or, le 6 Janvier 2021 a montré que les USA ne peuvent plus être un partenaire fiable. L’Ukr n’aurait donc comme seul choix que de demander une couverture Otan, pour « mouiller » les autres occidentaux, ce qui reste aléatoire. Côté russe, au rythme de la paranoïa actuelle, on exigera dans toute négo l’abandon préalable des sanctions occidentales, ce qui ne pourra être que partiel et assez inextricable (cas de N/S 2 par exemple) et surtout, l’Occident et l’Ukraine seraient toujours sous la menace d’une Russie hostile.

        Il y a donc une balance bénéfice/risques en cours:
        – Les Ukr veulent pouvoir reprendre tout ou partie de leur territoire et s’assurer qu’une paix serait garantie.
        – Les occidentaux veulent pouvoir retrouver leurs budgets militaires faméliques pour les consacrer aux allocs ce qui nécessite de s’assurer que la Russie arrête de les menacer,
        – Les russes n’ont pas encore la conscience de leur affaiblissement, militaire, économique et politique, et Vlad tient toujours le pouvoir d’une main de fer (voir la valse des généraux et la mine de Louki).

        En conséquence, il y a actuellement moins de risques et plus d’avantages de part et d’autre à continuer ce conflit, chacun espèrant la victoire sur le terrain. Si celle-ci ne se dessine pas, ou si l’un des deux lâche, il sera alors temps de laisser papillonner les diplomates. Pour l’instant, c’est le temps des militaires.

        • précision dit :

          « Les russes n’ont pas encore la conscience de leur affaiblissement, militaire, économique et politique, et Vlad tient toujours le pouvoir d’une main de fer (voir la valse des généraux et la mine de Louki). »

          Parfois j’ai l’impression que vous les prenez pour des demeurés… Qu’est-ce qui vous permet de penser leur être supérieur (sur ce point?). Une interprétation plus vraisemblable est qu’ils ont des forces, et beaucoup de faiblesses, comme tous, et en sont probablement conscients. Même en prenant en compte une circulation de l’ information probablement moins bonne que de notre côté je doute qu’ils soient uniformément – et même collectivement – si naïfs ou stupides que vous ne les décrivez.

          Quand aux avantages à continuer le conflit, c’est une question de point de vue. Le mien est plus humaniste, je considère que faire mourir des milliers d’hommes de chaque côté (sans parler de femmes et enfants côté ukrainiens, plus de très nombreux milliards de dégâts) est un inconvénient bien plus grand que les négociations. Mais j’ai conscience que ce n’est pas le point de vue des dirigeants des deux bords, ni peut-être même le point de vue majoritaire sur ce blog.

          Pour le reste je serais plutôt du même avis que vous: gros déficit de confiance réciproque, qui sera très difficile à rétablir. Point de bascule, je n’en sais rien, mais c’est ce qu’on lit beaucoup par chez nous, donc c’est probable. Les dirigeants doivent avoir une estimation un peu plus fiable de la situation, et probablement similaire des deux côtés du front.

    • fabrice dit :

      L’UE « discute » avec les terroristes depuis l »origine.
      Avec le FLN en 1962 nous avons « discuté », avec les Palestiniens dans les années 70 nous avons « discuté », avec l’Iran on a « discuté », avec le Hezbollah on a « discuté »… Concrètement plusieurs compagnies aériennes européennes avec l’aval de leurs gouvernement payaient en Suisse une « taxe » à des organisations palestiniennes de « protection » pour éviter les détournements d’avions. Je passe sur les accords Aldo Moro avec les organisations palestiniennes et la Libye de Khadafi, ça donne envie de gerber. https://www.gla.ac.uk/media/Media_191039_smxx.pdf (c’est un PDF avec les 5 interviews donné par l’ex président Francesco Cossiga, ministre de l’intérieur italien lors de la mort d’Aldo Moro, avec le journal Correre de la Serra)
      Ou sur les accords Graber/Palestiniens en Suisse confirmés par le livre du journaliste Marcel Gyr…
      https://www.24heures.ch/suisse/lumiere-tragedie-cachee/story/16115620

    • lgbtqi+ dit :

      Parfaitement d’accord !

    • Alain d dit :

      @LEONARD
      Merci pour votre réponse sur le pétrole Kazakhstan-Russie-UE
      La cible du terroriste Poutine à Krementchouk :
      https://www.youtube.com/watch?v=mOrqQQGd4k8
      Le bilan final, morts et blessés graves, employés et clients, sera lourd.

  11. Reality Checks dit :

    Les farces d’Albares sont l’élément le plus nuisible à la politique énergétique de l’Espagne.

    D’ailleurs, il suffit d’aller faire un tour sur la section commentaires des grands journaux espagnols pour se rendre compte qu’en Espagne, les électeurs ne sont pas dupes de cette mise en scène de mauvais goût.

    La fessée mémorable qu’a reçu le PSOE la semaine dernière lors des élections régionales en Andalousie le démontre amplement.

    Heureusement, l’Espagne a en réserve quelques hommes d’état tout à fait clairvoyants dans le domaine des relations internationales:

    https://www.antena3.com/noticias/espana/jose-maria-aznar-tratado-amistad-argelia-recuerdo-ridiculo-tan-colosal-espana_2022060962a22257dbf6f200012fc54c.html
    Extrait:

    « Je ne me souviens pas d’un ridicule aussi colossal de la part de l’Espagne »
    – Jose Maria Aznar, ex Premier Ministre du Royaume d’Espagne, le 9/6/22 sur Antenna3.

    • Czar dit :

      mais si le charlot chaplin espinguoin devrait se souvenir quand il a additionné sa petite vincible armada à la démocratisation du Moyen-Orient opéré par le ravi de la crèche texan

      accessoirement, c’est un sujet sur la force d’intervention à l’Est, pas sur les hémorroides diplomatiques djazaires

    • fabrice dit :

      RC
      Pas trop d’enthousiasme algéro russe, Reality check. L’Espagne a un surplus d’usines de liquéfactions de gaz, la fermeture du gazoduc algérien n’a aucune conséquence pour elle. Madrid est juste furieux du manque de solidarité européenne, l’Italie, au lieu de la soutenir, s’étant précipité à Alger pour prendre la place laissée par l’Espagne. Madrid signale juste, et Rome dans une moindre mesure, que l’Ukraine elle en a peu à f. et que pour elle la situation de l’Afrique du Nord en général (Maghreb et Sahel) les inquiètent davantage.
      C’est une ligne de rupture supplémentaire qui se fait jour dans l’UE entre une UE (Pologne, Pays Baltes, Visegrad) très engagée dans le jeu vers l’Est et une Europe méditerranéenne peu impliquée qui regarde vers le Sud ou la Turquie (pour la Grèce). Les moyens étant limités avoir une politique « volontariste » (certains diront impérialiste) sur les deux zones est difficile. On notera que l’Italie fait partie du G7, pas l’Espagne.

      • Reality Checks dit :

        @fabrice
        Nous connaissons tous votre tropisme pour le Maroc, c’est une chose.
        Néanmoins, vous devriez faire preuve de plus de finesse et cesser de raconter des sornettes ce serait plus efficace.

        Les tensions qui existent depuis peu, et à mon avis pas pour longtemps, entre l’Algérie et l’Espagne, ont trait au Sahara Occidental.
        Cela n’a RIEN A VOIR avec la Russie, l’Iran, la Papouasie, la planète Mars, ou la galaxie Andromède.

        =

        Sur le gaz:

        L’Italie n’a pas pris la place de l’Espagne en termes de quantités fournies, c’est archi faux.

        Nous avons deux contrats avec l’Espagne, un sur les prix, qui court jusqu’en 2023 un sur les quantités, qui court jusqu’en 2032.
        Ces deux contrats sont respectés à la lettre.

        Ce qui a changé c’est que l’Algérie a cessé d’envoyer du gaz vers l’Espagne par un pipeline qui transite via le Maroc, duquel Rabat prélevait une quantité et recevait des royalties.

        L’Algérie a attendu que le contrat avec le Maroc expire et ne l’a pas reconduit.

        Puis l’Algérie a continué à assurer les approvisionnement en Gaz à l’Espagne comme prévu contractuellement, une partie étant livrée via un pipeline direct sous marin, une autre par méthanier, en prenant à notre charge le différentiel de coût, afin que cette opération de redirection n’aie aucun impact financier sur l’Espagne.

        ===

        Concernant l’Espagne:

        L’Espagne a l’ambition de devenir un hub majeur pour le GNL américain en Europe.
        Avec le soutien des Américains.
        La péninsule ibérique est un débouché naturel pour les méthaniers en provenance des terminaux de la côte Est.

        On peut imaginer que les Américains ont poussé Sanchez et Albares à altérer la position séculaire de l’Espagne sur le Sahara Occidental, pour créer une crise passagère avec Alger, en espérant en profiter pour capter des parts de marché gazières supplémentaires.

        Il est vraisemblable que Sanchez et Albares ont joué le jeu avec les USA en comptant sans doute obtenir le soutien américain dans la poursuite de leur carrière politique dans l’UE ou dans l’OTAN, une fois qu’ils auront quitté le pouvoir à Madrid.

        On voit parfois ce genre de chose se produire en Europe, surtout avec les ministres et les chefs de gouvernement les plus jeunes, qui pensent à la suite de le parcours politique: Washington est une excellente agence de placement et de gestion de carrière, objectivement.

        =

        Pour les autres fournisseurs de l’Espagne, l’arrivée croissante des USA sur le marché du gaz en Espagne c’est même une bonne nouvelle.
        Les USA tirent les prix vers le haut et stimulent l’investissement dans l’Amont (eploration et production), tandis que le gaz Russe se redirige vers l’Asie, ou les besoins sont immenses.
        L’Algérie avait déjà décidé de faire de l’Italie un hub pour gazier vers l’Europe, d’ailleurs les Américains le savent très bien.
        L’accroissement des capacités des pipelines gérés conjointement avec ENI initié de longue date, en atteste.

        Par contre au lieu de dire la vérité à leur parlement, Sanchez et Albares essaient de noyer le poisson : la raison étant que le GNL Américain est 3 ou 4 fois plus cher que le gaz venu d’Algérie. Ce sont donc les consommateurs Européens et les contribuables espagnols qui vont payer la hausse des factures qui vont bénéficier aux majors américaines.

        La rodomontade d’Albares sur le flanc sud de la Méditérranée est une diversion, il agite un chiffon pourpre en faisant le toréador de salon à la veille du sommet de l’OTAN en prenant le peuple espagnol pour des flans.

        C’est un mauvais calcul.

        C’est même probablement ce qui va faire perdre au PSOE les prochaines élections générales, comme la semaine dernière en Andalousie.

        Que ce soit Podemos (gauche radicale), les Communistes, le PP (droite libérale), Vox (≈RN) , divers partis régionalistes, ou même majorité des militants de base du PSOE, toute la classe politique espagnole est vent debout contre le volte face de Sanchez et Albares pour une raison très simple: leur politique est contraire aux intérêts de l’Espagne, tant sur le plan énergétique que sur la question de son intégrité territoriale.

        Car l’Espagne est tout autant visée que nous par les fantasmes expansionistes de Rabat: le Maroc revendique et veut gober non seulement le Sahara Occidental, mais aussi Ceuta, Mellila, les Canaries, une partie de l’Algérie, la totalité de la Mauritanie et même le nord du Sénégal.

        Les évènements tragiques de Mellila hier le démontrent: le Maroc renoue avec le chantage migratoire, en organisant sciemment un assaut contre cette enclave Espagnole, ce qui est une pratique déjà vue par le passé. Le régime de Rabat a compris que son marché de dupes avec le PSOE ne tiendra pas le test du temps, et reprend les mêmes pratiques cyniques qu’à son habitude.

        C’est un désaveu de plus l’amateurisme du duo Sanchez/Albares qui crée des problèmes à l’Espagne sur tous les tableaux: sur le plan de la crédibilité de sa signature, sur le plan énergétique, sur le plan financier, sur le plan commercial, sur le plan énergétique, sur le plan de sa sécurité et sur le plan migratoire.

        =

        L’Algérie est patiente: elle fait confiance au peuple espagnol pour s’en souvenir lors des prochaines legislatives.
        Les contrats signés avec l’Espagne prévoient ‘noir sur blanc’ que pas une molécule de gaz algérien ne peut être livré au Maroc.
        Tant que l’Espagne respecte sa part des contrats gaziers à la lettre, l’Algérie respectera la sienne.
        Rendez vous en 2023 pour le prochain épisode.

        • Sacha dit :

          A supposer que vos éléments sur le contrat gazier Espagne-Algérie soient corrects (je le dis parce que je trouve que vous racontez souvent des âneries, mais je vous accorde malgré tout le bénéfice du doute, vous semblez rapporter des faits et pas une interprétation) c’est pour une fois une intervention technique intéressante et précise.

    • Aymard de ledonner dit :

      « Heureusement, l’Espagne a en réserve quelques hommes d’état tout à fait clairvoyants dans le domaine des relations internationales »
      Tout à fait. nous nous souvenons tous de sa brillante décision d’envoyer les troupes espagnoles rechercher des armes de destruction massive en Irak.
      Peu de temps après, au moment des attentats de Madrid, il a eu quelques difficultés à faire la différence en l’ETA et Al Quaeda, qu’on voudra bien lui pardonner, l’un des accusés Emilio Trashorras ayant des initiales pouvant naturellement prêter à confusion…

    • ScopeWizard dit :

      @Reality Checks

      Salut Reality ! 🙂

      Disons qu’ en la matière tout dépend de l’ état d’ esprit ou de l’ intention du tutoiement en question….

      Evidemment , s’ il sert à s’ affranchir de barrières , celles de la bienséance , pour mieux rentrer dans les cellules adipeuses de celui d’ en face , il est clair que ce ne sera pas ce qu’ il y a de plus sympa !

      Dans le registre « entrée en matière » , disons d’ ordre diplomatique , prologue et protocole ont donc ceci d’ important….

      Pour ma part , je sais faire la part des choses et apprécier de telles marques de proximité lorsqu’ elles sont franches et sincères et même s’ il doit y avoir de la critique plutôt négative au bout .

      Donc , ne t’ en fais surtout pas , fut-il exceptionnel , ton tutoiement ne me gêne pas ; bien au contraire….

      « Nous ne sommes pas d’accord sur tout, nous le savons tous les deux, mais nous sommes en phase sur certaines choses, très essentielles et c’est le plus important. »

      C’ est-à-dire que nous n’ allons pas non-plus nous écharper sur tout ; à la longue ce serait fatiguant et la mauvaise humeur finir par l’ emporter….et les brûlures d’ estomac , les ulcères , les migraines ; non , très-peu pour moi !

      Oui ; effectivement et dix fois tant-mieux d’ ailleurs ! Au moins sur l’ essentiel , l’ entente est possible , souhaitable même .

      En aparté , il y a quelques années que je regrette que France et Algérie n’ aient pas pu finir tel USA et Canada .
      Mais vu le passif du passé à caractère colonial entre nos deux pays , je comprends que ce soit très difficile à seulement envisager et qu’ alors certaines indésirables « réminiscences » pourraient bien vite refaire irruption….
      Pourtant , je suis persuadé que nous pourrions tous les deux y gagner beaucoup .

      « Je te remercie pour ta courtoisie, et je te souhaite tout le bonheur du monde. »

      À toi de même !

      et toi aussi essaie de le rester ; je sais bien que ce n’ est pas toujours facile et que certains tropismes respectifs jouent bien souvent les trouble-fête…m’ enfin , si on y arrive et qu’ on les dépasse , ça peut être une bonne chose .

      Comme tu dis ! 😉

      L’ année en cours est loin de toucher à sa fin….Sait-on jamais ! 😉

  12. PHILIPPE dit :

    Avec le conflit ukrainien les préoccupations bien sûr sont légitimes. Dans ce contexte nous sommes en droit d’attendre des déclarations responsables mais avons entendu : qu’il ne fallait pas humilier Poutine, que l’Otan était en état de mort cérébrale…
    Que se passerait-il si Trump revenait au pouvoir ? Qui se souvient de ses déclarations ?
    https://theconversation.com/lotan-survivra-t-elle-a-donald-trump-128069
    Alors que la Chine est devenue la préoccupation majeure des USA il faudra suivre avec une attention particulière le tout prochain sommet de l’Otan, cette alliance Nord-Atlantique, à Madrid car les risques de « glissement » sont nombreux tant en ce qui concerne les objectifs que le périmètre assignés à cet organisme.
    En effet pour la zone Pacifique c’est l’alliance AUKUS qui vient d’être créée afin de contrer l’expansionnisme chinois :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/AUKUS
    sans oublier l’alliance l’autre alliance appelée Five Eyes :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Five_Eyes
    C’est pourquoi, dans ce contexte, il est permis maintenant d’espérer une attitude, des actions et des propos responsables de la part des dirigeants européens…

  13. Zigomar dit :

    Il faut 300 000, 400 000, 500 000 hommes prêts à en découdre rapidement dans un conflit de haute intensité pour contenir et mater le sanguinaire Ours russe qui toutes griffes en avant menace de dévorer les gentils Européens de l’Ouest…
    Et pendant que tous les regards de nos vigilantes sentinelles sont fixés sur les marches de la Russie…une déferlante migratoire, venue du grand Sud subsaharien notamment, entre en Europe sans que cela suscite le moindre intérêt de nos ectoplasmes politiques…250 000 demandeurs d’asile selon les chiffres officiels de 2021…sans compter les innombrables, par nature, clandestins qui entrent comme dans un moulin ouvert à tous les vents…
    Ces derniers jours…les enclaves espagnoles de Ceuta et Mellila ont connu un violent assaut en règle par plus de 2000 clandestins venus du territoire marocain…Silence et bouche cousue dans les médias obnubilés par l’Ukraine…
    Nos militaires de la Marine, Gendarmerie, Police aux frontières, Douanes, ont visiblement mieux à faire ailleurs…que d’empêcher, ces hordes venues de partout et nulle part, de franchir nos poreuses frontières, de s’installer aux quatre coins du territoire et finalement conquérir lentement et sûrement une Europe… hypnotisée, anesthésiée par le très politiquement correct… en phase finale d’agonie civilisationnelle…

    • diplo.mat dit :

      Ça ne marche plus cette propagande russe datée de 2015/2016

    • lgbtqi+ dit :

      Pourquoi vous opposez la défense contre l’agression poutinienne au contrôle d’une immigration africaine ?

      Chez vous, vous faites la cuisine ou la lessive, ou bien : la cuisine et la lessive ?

    • Roland de Roncevaux dit :

      oui… mais les excités d’Europe de l’Est s’en moquent : d’une part parce-que les Africains ne viennent pas chez eux, et d’autre part parce-que seule la haine irrationnelle du Russe anime leurs cerveaux enflammés. Il est délirant que la France se retrouve à la remorque de Kiev, Vilnius ou Varsovie. Et en effet, ce n’est pas la Russie qui menace la survie de la France aujourd’hui, mais l’effondrement culturel, démographique et financier, et à plus long terme l’émergence probable de puissances africaines.

      • lgbtqi+ dit :

        Ce serait tellement mieux en effet si la France se trouvait non à la remorque de Kiev mais sous les chenilles de poutine, Igor de Riga qui usurpez le nom de Roland de Roncevaux.

  14. Kakk dit :

    On dirait que les espagnols en ont après l Algérie (je précise, suite au revirement espagnol concernant le Sahara occidental) , les italiens ont étés plus intelligents en renegociant les appros Gaz. Il y a de la politique en ce moment

  15. Flo dit :

    Euh ok…vu la masse actuelles des armées européennes j’ai un gros doute, et je vois pas les US s’embourber à envoyer plusieurs corps d’armée en europe avec la menace Chinoise…A moins qu’on nous annonce une remontée en masse des armées Françaises, Britanniques et Allemandes mais j’ai un doute.

    • Roland de Roncevaux dit :

      pour le moment nos zélites sont occupées à la « déconstruction de l’homme occidental » et à la baisse de la démographie européenne pour sauver la planète. Et en un sens, c’est presque rassurant, car ça les empêche nous envoyer combattre à l’Est comme de benêts, alors même que la menace pour la France est l’effondrement interne, et secondairement l’émergence de l’Afrique.

  16. Gaulois78 dit :

    Seul neuf pays membres ont atteint cet objectif [la France est à 1,9%, ndlr]…
    40,2 milliards quand même…

    En Europe seule la France, puissance moyenne, projette son armée au 4 coins de l’Afrique, dans le golfe Arabique, dans les pays de l’Est, y possède des bases, une marine opérationnelle, des avions performants , une dissuasion nucléaire, fait des Opex au Sahel qui profite à l’ensemble des commerciaux de l’Europe, USA, Pologne, Allemagne, Roumanie, Canada, Australie, Chine… Et ne reçois rien en échange, sinon des ricanements…

    Quelle armée occidentale verse du sang pour maintenir en vain un semblant de sécurité entre les différents ethnies, tributs, clans, mafias diverses Africaine…

    Que l’UE et l’Otan participe déjà à nos dépenses, avant que tous les budgets atteignent le niveau technique de la France, il va s’écouler une où deux décennies, voir plus, même l’Allemagne va devoir ouvrir le porte monnaie pour y arriver au 2%, immédiatement il leur manque 12,5 milliards pour y parvenir…Et ça ne doit pas être un barillet à 6 coups la remontée d’une armée…

    De toute façons même un budget de 6% quand on est un micro-pays on ne pèse rien…Ils achèteront US car ils imaginent être protégés par le parapluie Ricains, le notre il est gratuit et ils le savent, nos dirigeants étant de0
    médiocres commerciaux depuis…1981 à ce jour…

    300000 soldats qu’il demande le Stoltenberg, cette demande est ridicule, il va les trouver où les combattants, en 1978, l’ensemble des forces d’occupation alliés US/UK/FR devaient être de cet ordre, j’étais pas un engagé, seulement un jeune tr.. de c.. . du 46 ème RI qui découvrait la rudesse d’un régiment semi-disciplinaire, les boîtes de nuits multipistes, les jeunes Berlinoises et les pintes…

    C’était une autre époque, notre armée est à la moelle (pas à l’os)…Je vous parle bien de la France pas d’un pays de cette Europe de gardes nationales…GN légèrement améliorées pour certains partenaires…

    Si vous enlevez le budget Défense UK, FR de l’Otan, nos matériels, troupes, moyens de renseignements, que reste t-il comme partenaires fiables opérationnels aux Ricains ?

    l’Allemagne mercantile n’ayant pas d’armée je n’en parle pas…

    Je rappelle à Monsieur Otan que nous sommes débiteurs dans l’UE, il faudrait qu’il mette à l’amende les paradis fiscaux, ces sangsues qui ont un budget Défense dérisoire, permettent l’évasion fiscale à notre détriment…

    Contrairement à certains pays nous ne recevons pas d’argent pour acheter des F35, Abrams, 2905 milliards de dettes oubliées par Macron et les autres candidats lors de des élections, le tic-tac va devenir assourdissant d’ici la fin de l’année…+-3050 milliards hors bilan, endettement des collectivités et pensions de l’état, ça pique…

    https://www.touteleurope.eu/l-ue-dans-le-monde/les-depenses-militaires-dans-l-union-europeenne/

    https://www.google.com/amp/s/www.bfmtv.com/amp/economie/entreprises/industries/en-2021-les-depenses-militaires-mondiales-ont-depasse-pour-la-premiere-fois-les-2000-mds-de-dollars_AV-202204250216.html

    https://www.google.com/amp/s/amp.lefigaro.fr/international/la-crainte-d-un-conflit-majeur-fait-flamber-les-depenses-militaires-20220323

    https://donnees.banquemondiale.org/indicator/MS.MIL.XPND.GD.ZS?locations=EU

    https://www.google.com/search?q=budget+militaire+pays+europeens&oq=budget+defense+des+payd+&aqs=chrome.2.69i57j0i22i30l2.16013j0j7&client=ms-android-oppo-rev1&sourceid=chrome-mobile&ie=UTF-8&chrome_dse_attribution=1#imgrc=0tQN0EeOWP_BdM

  17. Philippe dit :

    Il serait bon que ceux qui, naguère, ont successivement soutenu par leurs votes ou leurs prises de positions , les Chirac, Sarko ou Hollande en rabatte un peu dans leurs commentaires . Il suffit de regarder le montant des budgets qu’ils allouèrent à la défense en leurs temps, et , pire encore, l’exécution effective de ces budgets pour savoir que le déclassement de notre Défense Nationale en termes de moyens et d’effectifs leurs sont, pour l’essentiel, imputables. Quand à ceux qu’on a pas encore vu aux affaires mais qui, aux extrêmes, paraissent y prétendre on se doit de garder à l’esprit leurs prises de positions Poutinesques d’hier et d’avant hier . Et de conclure par cette jolie citation :  » S’ils se sentent morveux qu’ils se mouchent ».

    • Gaulois78 dit :

      @Philippe
      Hors sujet…
      Si je peux me permettre, une précision sur le rôle Poutinesque du RN, si les différents gouvernement n’avaient pas fait pression sur le système bancaire français et européens avec l’aval de Bruxelles pour empêcher son financement le RN n’aura pas eu à quémander des crédit à des entités de l’est…

      Normalement le RN doit obtenir la présidence de la commission des finances, le candidat présenté ne pose problème si on lui colle l’étiquette LR, PS, avec le logo RN j’ai comme un doute sur l’honnêteté déontologique des godillots de l’AN…

      Notre démocrature depuis 2005 dévie de plus en plus vers une technocrature dirigiste, Macron en étant la quintessence actuelle…

      Le RN c’est l’ennemi convenu, le lapin qui sort du chapeau, le front républicain qui permet à cette classe dirigeante de faire l’impasse sur ses résultats économiques, de répondre de ses échecs, le sociétal
      progressiste est devenu l’Alpha et l’oméga de cette politiques qui conduits le pays dans l’abîme, on a besoin de remettre l’école à niveau, le système de santé, le sécuritaire et surtout d’usines, d’emplois qualifiés, de vendre des produits à l’exportation, pas d’inscrire l’Ivg dans la constitution et d’exiger la GPA gratuite pour tous…

      L’ennemi se sont ces millions d’électeurs qui « votent mal », qu’il faut punir…

      Pourquoi, le FN/RN est-il toujours d’actualités au bout de 40 ans ?
      Je pose la question…
      Qui est responsable de ce résultat…
      Vous, lui, votre voisin, Gertrude, Robert ?

      Reste plus à Marine qu’à prendre une somme très significative pour le remboursement rapide de la dette du RN, elle va en avoir les moyens puisque la subvention étatique va atteindre des sommets: remboursement de la campagne présidentielle + 37400 x 89 députés + 1.64€ x 4.2 millions votants pour les législatives, c’est un sacré pognon de dingue…

      On attend d’elle de la transparence, je reconnais que contrairement aux autres partis, le RN ne peut bénéficier de financement occulte, détournement de fonds, commissions comme l’UDF, RPR, UMP, MoDem, PC, LR , EELV, CGT, syndicats patronaux et ouvriers (sic)
      Oui, j’oublie son affaire de parlementaires européens, le MoDem et autres partis ont fait la même chose, il y a t’il des enquêtes et demande de remboursement du parlement européen vis à vis de ces autres député ???

      https://www.cnews.fr/france/2022-06-21/legislatives-2022-avec-89-deputes-le-rn-est-il-sorti-daffaires-sur-le-plan

  18. Roméo Yankee dit :

    Yes, enfin, on monte en puissance pour la 3ème mondiale. Vivement, j’en peux plus d’attendre la guerre. On va pouvoir enfin tout raser. Tous derrière nos leaders et en avant pour la guerre. Trop heureux !!!! Vive l’OTAN.

  19. Konmoné dit :

    En quoi la présence de wagner ou du térorisme en afrique cause t il insécurité à l’espagne. L’imigration. Oui.

  20. Alfred dit :

    Quand je vois la quantité de véhicules et d’engins différents qui sont actuellement en service dans l’armée de terre française, par exemple, je m’interroge sur ce que ça donnerait en termes de soutien logistique si cela venait à être projeté dans des groupements tactiques multinationaux aux quatres coins de l’Europe. Une version moderne et actualisée des déboires de Dyle Breda, peut-être ?

  21. petitjean dit :

    Des responsables occidentaux admettent que l’Ukraine grouille de membres de la CIA

    https://lesakerfrancophone.fr/des-responsables-occidentaux-admettent-que-lukraine-grouille-de-membres-de-la-cia

    Le New York Times rapporte que l’Ukraine regorge de forces spéciales et d’espions des États-Unis et de leurs alliés, ce qui semble contredire les rapports antérieurs selon lesquels le cartel du renseignement américain a du mal à obtenir des informations sur ce qui se passe sur le terrain en Ukraine. (…….)

    https://caitlinjohnstone.com/2022/06/26/western-officials-admit-ukraine-is-crawling-with-cia-personnel/

    • diplo.mat dit :

      Tant mieux, je suis rassuré du soutien face aux illégaux russes qui, aussi, ont détruit des stocks de munitions depuis 2014

    • lgbtqi+ dit :

      Rassurez-vous petitjean, l’admirateur du pays à l’unique obèse, la CIA a le plus grand mal à investir la Corée du Nord.

  22. Axer dit :

    C’est pas assez, il faut porter le standard à 400 ou 500.000 hommes en temps de crise (comme actuellement). Il faudrait augmenter les forces aériennes de 200 chasseurs/chasseurs d’appui tactique. Il faut décupler le nombre de drones, la marine ça va encore mais il faut rendre inter-opérables les Porte-Avions de chacune des nations équipées, ainsi que les Porte-Helicos. Il faut au moins 2 000 canons à la force d’intervention d’urgence NRF, de quoi équilibrer un peu l’énorme avance russe (16 500 canons dont 4 500 en service actif), il faut doubler ou tripler le nombre de capteurs ou satellites de surveillance. Durcir les communications et penser à protéger notre population (programme de Bunkers). 4 à 5 % du PIB pour la défense, car il faut ré-industrialiser, travailler le système hospitalier et de santé. Cette guerre en Ukraine doit nous réveiller et vite.

    La Russie et Poutine ont mis le boxon en Europe, ça devient dangereux pour les démocraties. Il ne faut plus lésiner sur les moyens. ça va stopper net Poutine, jusqu’à un avenir moyen, voir lointain, ou ses successeurs.

    Comme on disait depuis un certain temps, le boxon est également dans le flanc sud de nos pays, Algérie, Libye et Mali en tête. N’oublions pas une déstabilisation de la Tunisie et de l’Egypte à tout moment. Le gouvernement algérien reste le plus menaçant pour la paix en méditerrannée occidentale, il cherche des problèmes à ses voisins, y compris l’Espagne. N’oublions pas que c’est un régime de type  » baiser de Judas « , il veut se montrer ami de Macron, de l’Italie, mais en réalité il cherche attirer les forces russes (marine) dans ses bases navales et aériennes (un peu comme la Syrie). Le gouvernement algérien a peur et a la tremblotte devant une révolution qui avait démarré et promettait de démocratiser le pays, pour sauvegarder son régime, de type soviétique, il cherchait à attirer les forces russes pour se protéger en effrayant les pays européens et de l’Otan.

    Il convient de développer des armements de type Kh-47М Kinjal, pour gagner en force et en dissuasion, afin que des corbeaux de mauvaise augure ne cherchent pas à menacer nos intérêts ou notre système démocratique. De quoi faire taire les mauvaises langues qui disaient que Poutine allait nous cristalliser à coup de missiles sarmat ou kinjal.

    Ces objectifs devront être sauvegardés au cas où des partis politiques pro-Poutine arrivaient au pouvoir et menacerait notre sécurité commune. Il faut penser à neutraliser de vieux loups comme Viktor Orban (Hongrie) ou Erdogan (Turquie). Il faut passer à des prises de décision à la majorité simple, plus du tout à l’unanimité.

  23. lxm dit :

    En cas de guerre avec la Russie, il y aura forcément échange d’arme nucléaires car la Russie sait qu’elle ne peut pas gagner dans une guerre classique, ne serait-ce qu’avec son infériorité aérienne; elle devra donc prendre l’avantage le plus rapidement possible pour égaliser. Il est probable qu’elle n’attaque pas directement le continent nord américain pour amoindrir la probabilité de représailles directes, mais use plutôt de bombes à tsunamis de 100mégatonnes en dehors de la ZEE des usa pour toucher villes côtières et ports; mais l’europe sera attaquée avec des nucléaires, cela peut arriver en pleine nuit, avec 150 millions d’occidentaux qui disparaissent, ce sera le cadet des soucis des pays ayant eu leur capitale atomisée de se préoccuper de la guerre loin à l’est. Les armées seront en confettis, la plupart des bases détruites, les stocks annihilés, internet et l’électricité disparus, la population affamées et en pénurie d’eau( on a même besoin d’électricité pour les châteaux d’eau); les satellites pourraient encore tenir quelques temps. Les soldats seront d’abord réquisitionnés pour maintenir l’ordre dans ce monde de nuages radioactifs où tout sera empoisonné et rétablir un semblant de civilisation, la plupart des dirigeants seront morts( les plus intelligents se seront suicidés en se demandant comment a t on pu laisser le délire de puissance monter si haut), il faudra du temps pour rétablir la chaine de commandement; l’OTAN s’est probablement déjà préparée sur ce dernier point à remplacer les gouvernements nationaux, et deviendra de facto une fédération dirigée par des généraux/amiraux.
    Mais ensuite, l’affrontement ne sera plus Ouest-Est, mais Nord-Sud, l’europe et la russie dépeuplés deviendront la proie du monde musulman colonisateur.
    C’est juste l’enfer, l’épidémie, le génocide, et l’absurdité qui se présentent à notre porte. Je ne joue pas au poker avec un milliard de vie, espérer la chance pour gagner n’est pas une stratégie, il faut savoir lâcher pour ne pas tout perdre. Autrefois on appelait cela la diplomatie à l’européenne, avant que les USA n’imposent leur diplomatie du tout ou rien.

    • Sacha dit :

      Respirez un bon coup. Je sais que fury road c’est de la balle sur grand écran (et puis y a pas à dire Theron, c’est un sacré condensé de charme), mais ça va le faire.

  24. Jre91 dit :

    Non non, les propos du secretaire général de l’alliance a bien indiqué 300.000.

    We will transform the NATO Response Force.
    And increase the number of our high readiness forces.
    To well over 300,000.

    We will also boost our ability to reinforce in crisis and conflict.

  25. Sylvain dit :

    L otan se trompe. La Russie est une crise actuelle mais pas une menace pour l avenir. Je doute que Poutine veuille aller envahir Brest. En revanche, du fait de la croissance démographique incontrôlée, je pense que le flux migratoire africain devienne la menace dans 5 à 10 ans.

  26. Un Sapeur dit :

    L’ OTAN va nous foutre dans une guerre européenne et mondiale que l on ne veut pas.
    Qu aurait fait De Gaulle face à Poutine depuis 2000?
    Et face à Bush junior?

    Nous avons des faucons néo conservateur à la tête de l OTAN, de L UE, et de la France qui ne souhaite que le sacrifice du peuple chrétien européen pour asservir leur intérêts propres.

    Peuples d Europe réveillez vous et coupons la têtes de nos dirigeants .

    • albatros dit :

      Face à Poutine, De Gaulle aurait fait la même chose que face à Khrouchtchev : union sacrée au sein de l’OTAN…
      Surtout que Poutine nous a aussi menacé de guerre nucléaire et directement.
      Les relations orageuses avec la Maison Blanche c’est autre chose.
      Poutine est un dictateur qui veut recréer le glacis de l’Est
      mais son problème est que les peuples refusent et que les Gouvernements sont pour une fois dans le même sens.
      Envahir un pays européen à notre frontière c’est une provocation qui appelle une réaction forte…et pas question de céder ce serait encourager les dictateurs partout.
      Cette crise est une occasion de se réunir au sein de l’OTAN et de l’UE, la seule depuis des années. Avec le réinvestissement militaire massif et donc nos industries de la Défense l’Europe fait une politique économique de relance.
      Et il n’y aura pas de guerre car Poutine veut surtout l’éviter, il a trop peur de mourir lui-même.

      • PK dit :

        C’est super de faire parler les morts : ça permet d’affirmer n’importe quoi.

        De Gaulle a toujours pris les Américains à revers. Penser qu’il aurait suivi bêtement comme tous les caniches actuels est assurément mal connaître l’homme. Il n’aurait pour commencer jamais rejoint le commandement intégré de l’OTAN ni mis la France sous la coupe de l’Allemagne, que ce soit industrielle ou financière. Il n’aurait jamais dépecé l’armée, ni mis à à bas l’industrie nucléaire. Bref, partant de là, nous ne serions pas où nous en sommes aujourd’hui, avec un « de Gaulle aux commandes ». Alors prétendre qu’il aurait fait comme les trous du cul aux commandes depuis 40 ans est très très drôle…

        Mais comme aujourd’hui, tout le monde se réclame du gaullisme, y compris ses plus ardents adversaires, tout est possible. On n’est pas à une absurdité près.

  27. Joe dit :

    Je pense que Macron va nous sortir de là. Il n’y a que lui qui a une vision et une hauteur nécessaire. Son regard sur la situation saura éclairer tous les doutes. Je suis sûr qu’il va nous mener à la victoire.

    • PK dit :

      Je commence à comprendre beaucoup mieux vos commentaires.

      Et l’état de la France.

      C’est bien vous qui pensiez qu’on pouvait former des soldats en 2 jours ?

    • Tulio dit :

      Joe, votre commentaire sur le génie qui nous dirige, est fabuleux ! Comme chacune de vos interventions, d’ailleurs ! Alors, en route vers la victoire 🙂 !

  28. LyonPuce dit :

    Ça fait plusieurs fois que Macron voir venir les choses. Les autres chefs d’état doivent écouter ses conseils avisés.
    Ça place est à la tête de l’Europe !

    • PK dit :

      Sa Ç’est Çur !

      On devrait donner sa tête à l’Europe. On garderait le corps par précaution.

  29. Celtibère dit :

    Je ne sais pas quelle sera la part européenne de ces 300.000 hommes, mais dans une Europe occidentale qui préfère importer des Africains plutôt que de faire des enfants pour assurer ses besoins essentiels de main d’œuvre, ça va être difficile de fournir des soldats. Pour info, voir les taux de natalité dans l’UE et les mettre en perspective des chiffres de l’immigration. D’une manière générale, je ne vois pas comment les occidentaux décadents seraient en mesure de se défendre face à des pays aux régimes dictatoriaux et agressifs qui ont une stratégie à long terme et se donnent les moyens de la réaliser. Les USA sont au bord de l’implosion, les blancs, ceux qui font la richesse du pays, seront minoritaires dans vingt ans. Dans trente ou quarante ans ce sera au tour de l’UE de s’effondrer, comme tous les empires qui prétendaient rassembler des nations. Une alliance de faibles ne donne rien de fort.

    • albatros dit :

      Avec sa démographie, ce qui guette l’Europe guette aussi la Russie.
      Ce sont la Chine et l’Inde les futures puissances

  30. Jérôme dit :

    Quand on voit l’efficacité de l’armée Ukrainienne après 8 ans de formation « OTAN » cela laisse songeur. En tout cas dans toute cette histoire ce sont ces benêts Européens qui ont tout à perdre d’un point de vue Économique et Stratégique face à une réorientation du monde vers l’Asie, les BRICS and Co. (Quand je parle Benêt Européen, il suffit d’écouter l’échange entre Votre Chef des Armées et Poutine, pour comprendre le Niveau et avec en arrière fond des gloussements dignes d’une classe de lycée. En fait cela doit être difficile d’être militaire dans un pays gouverné par Un Président Pareil, franchement cela doit être un vrai cas de conscience…de risquer potentiellement sa vie pour des Guignols Pareils

    • albatros dit :

      Ce n’est pas tant les ukrainiens que les russes qui apparaissent come totalement dépassés. Les ukrainien sous armés pour l’intsant se défendent plutôt très bien
      Après plus de 3 mois de guerre et même depuis 2014 : les russes ne sont parvenus à capturer que 25% du territoire des cosaques. Pas brillant pour la « 2de armée du monde ».

      • jerome dit :

        La Russie a donc en 3 mois d’opération spéciale avec 20% de ses moyens engagés 50% du territoire utile Ukrainien. L’armée Ukrainienne n’a aucune capacité de manoeuvre, elle a en 3 mois réalisée aucune espèce de contre attaque crédible, ou tout simplement aucun mouvement sérieux. c’est tout simplement lamentable, elle ne fait que subir, enterrée dans des tranchées, ou en se cachant dans les villes parmi les civiles et après de retraites victorieuse, …Soit dit en passant, pour soit disant une population qu’elle devrait protégé c’est une technique pour le moins surprenante de se cacher derrière des civils non???, cela vous fait-t-il réfléchir ? qu’une armée se comporte comme dans un territoire ennemi ? sur son propre territoire…enfin. Comme je le dis depuis 3 mois sur ce site la victoire Russe est inéluctable, et l’Ukraine et son armée dirigée par les États Unis se fait annihiler… La Russie aura libéré en fin d’année toute la partie utile de l’Ukraine et je dis bien libéré, …D’Odessa à Kharkov. La Russie n’aura pas à contrôler ces différents états, la Russie y est vue comme un libérateur…Albatros, je vous propose de faire le point dans 2 mois ;-), je prie toutefois sincèrement pour ce pauvre peuple et ces pauvres gars ukrainiens envoyés à l’abattoir…par des forces étrangères à ce pays pour leurs intérêts géopolitiques

      • Jérôme dit :

        La Russie a donc en 3 mois d’opération spéciale avec 20% de ses moyens engagés 50% du territoire utile Ukrainien. L’armée Ukrainienne n’a aucune capacité de manoeuvre, elle a en 3 mois réalisée aucune espèce de contre attaque crédible, ou tout simplement aucun mouvement sérieux. c’est tout simplement lamentable, elle ne fait que subir, enterrée dans des tranchées, ou en se cachant dans les villes parmi les civiles et après de retraites victorieuse, haha …Et ce n’est pas avec vos soi disants armes miracles, que cela changera…Soit dit en passant, pour soit disant une population qu’elle devrait protéger c’est une technique pour le moins surprenante de se cacher derrière des civils non???, cela vous fait-t-il réfléchir ? qu’une armée se comporte comme dans un territoire ennemi ? sur son propre territoire…enfin. Comme je le dis depuis 3 mois sur ce site la victoire Russe est inéluctable, et l’Ukraine et son armée dirigée par les États Unis se fait annihiler… La Russie aura libéré en fin d’année toute la partie utile de l’Ukraine et je dis bien libéré, …D’Odessa à Kharkov. La Russie n’aura pas à contrôler ces différents états, la Russie y est vue comme un libérateur…Albatros, je vous propose de faire le point dans 2 mois ;-), je prie toutefois sincèrement pour ce pauvre peuple et ces pauvres gars ukrainiens envoyés à l’abattoir…par des forces étrangères à ce pays pour leurs intérêts géopolitiques

        • MERCATOR dit :

          @jerome

          Que d’approximations, voire de mensonges dans vos propos, vous parlez de trois mois, moi j’en compte plus de quatre , vous parlez de 50 % de territoire « utile » qu’est-ce que ça va donc faire pour parler de « performance » , vous parlez de » 20 % de ces moyens engagés « ah bon ? donc ces moyens totaux , lesquels ? Seraient d’un million de combattants alors qu’ils font appel aux résidus des républiques, bouriates, tchétchènes, syriens, Wagner et qu’ils viennent de porter le recrutement jusqu’à 61 ans ? L’embargo sur les composants électroniques fait et on se moquait d’eux, car on n’avait pas compris qu’ils embarquent toutes les machines à laver pour démonter les cartes électroniques.
          Ce que je vois, moi, c’est que cette opération mal conçue a été contrainte d’abandonner la queue entre les pattes ses objectifs initiaux qui étaient de prendre Kiev, a perdu 35000 hommes morts et blessés, 1500 chars, 3000 véhicules blindes, 300 avions et 200 hélicoptères tout ceci pour occuper apres l’avoir détruit un territoire grand comme le département du nord et la Wallonie, alors oui cette guerre va durer et la Russie la perdra avant la fin de l’année .

    • Sacha dit :

      Y a quelques trucs relous (tels que le fait de devoir supporter des avisalacon sur le métier de la part du tout venant) mais sinon ça va. Ça pourrait être pire. Ça s’vit pas trop mal, comme dirait l’autre.

      • Jérôme dit :

        Je vous invite Sacha, à lire les accords de Minsk II, et vous comprendrez, que vous êtes gouverné par un incompétent accompagné de personnes idiotes qui gloussent. Je vous invite à lire les accords de Minsk et notamment les articles 9,10 et 11. Visiblement votre président est un incompétent accompagné de guignols. Par ailleurs ce comique incompétent en diffusant une discussion entre 2 présidents, sur des sujets de ce type décrédibilise totalement la diplomatie française, Ce pays bientôt de nouveau soumis au Pass Sanitaire, au délire Covid, aux restrictions de transports et de consommation d’énergie pour des raisons de sanctions suicidaires…est devenu un Grand Cirque….mais visiblement avec l’accord du plus grand nombre…je vous souhaite toutefois car je ne suis pas mesquin que vous puissiez encore longtemps vous balader en plein air sans masque au risque de vous prendre une prune….Je suis affligé par des gens qui défendent des positions de gouvernements qui nuisent à leur vie de tous les jours…c’est franchement intéressant à étudier…

        • Sacha dit :

          Ne vous en faites pas, j’ai un avis pointu sur la compétence de mon président mais je vais le garder pour moi si ça ne vous fait rien. Intéressant que vous mentionniez les accords de Minsk étant donné que je vous réponds (ou c’est peut-être un autre internaute mais les discours sont si comparables… Je n’ai pas retenu le pseudo et les commentaires sont nombreux) en partie à ce sujet. Le non respect de ces accords, dans votre vision, est très clairement imputable à d’autres acteurs que ceux auxquels je pense

  31. zaza24 dit :

    Lorsque la chine s’éveillera vers Taiwan, les USA se détourneront peut être de l’OTAN/Europe ??? et il faudra (re)penser coopération européenne…et resserrer les rangs/liens !

    • albatros dit :

      Non ils ne se détournent nullement de Taïwan car ils ont les moyens militaires et de renseignement d’être aussi en Europe de l’est et aux deux endroits en même temps…
      Comme entre 1942 et 1945.
      Il n’y a qu’eux qui savent faire grâce à leur logistique.

  32. Roland de Roncevaux dit :

    l’Espagne qui essaye désespérément d’avoir une influence sur l’ordre du jour de la conférence qui va avoir lieu chez elle ! Et qui essaye désespérément d’intéresser les excités baltes ou scandinaves à son avenir. Il faut comprendre que les Ukrainiens, les Baltes, les Scandinaves ou les Polonais n’en ont rien à secouer des Latins : pire, ils nous méprisent racialement, nous considèrent comme des naïfs et des vaches-à-lait, et se réjouiraient de nous voir disparaître de l’Histoire où on les domine depuis des siècles. La France s’escrime à envoyer des troupes à l’est, mais qu’a-t-elle reçu en échange comme soutien pour son action en Afrique ? Rien. Faudrait un peu se réveiller ! Notre avenir ne s’écrit pas à l’est mais au sud. Et on ne pourra compter que sur nous-mêmes. Et il est donc temps de rapatrier nos forces miliaires, économiques et financières.

    • albatros dit :

      Si nous n’étions pas aidés par l’OTAN en Afrique nous n’aurions pas les moyens de rester là bas
      Il faut regarder la vérité en face, l’Armée française est très valeureuse et expérimentée, c’est la première armée de l’Europe (devant la Russie sans les armes nucléaires, et ce n’est pas une question de nombre de troupes ou de tanks déclassés) mais elle n’a pas les moyens d’assumer un corps expéditionnaire seule aussi loin (même si elle est la seule avec celle des Etats Unis et éventuellement de la Grande Bretagne à pouvoir l’y envoyer).
      la logistique plus que l’artillerie est la reine des batailles.
      Les Etats UNis l’ont compris en 1917.

      • Roland de Roncevaux dit :

        l’OTAN nous a apporté un aide logistique et technologique. Les aides de troupes sur le terrain sont restées symboliques. Précisément parce-que nos « partenaires » s’en fichent royalement, et même méprisent la France. Il n’y a que des preuves d’amour, et elles n’étaient pas au rendez-vous. … L’armée française supérieure à l’armée russe en conventionnel ? Je n’y mettrai pas ma main à couper. Comme vous le dites, la France est incapable de monter un corps expéditionnaire de 5000 hommes pour affronter des rebelles en mobylette toute seule… Depuis 4 mois, la Russie projette un corps expéditionnaire de 150 000 à 200 000 hommes, face à une armée conventionnelle européenne soutenue par l’OTAN, tout en faisant face à un déchainement politique, financier et diplomatique sans précédent dans l’Histoire. Et question logistique, depuis 4 mois, les Russes semblent joindre les deux bouts. J’attends de voir l’armé française en comparaison prendre une ville comme Marioupol. Et si, la masse et la rusticité (matérielle et humaine) sont des éléments déterminants, et sont précisément au cœur de la doctrine actuelle de développement de la haute-intensité par l’état-major français. Ce que les Etats-Unis ont parfaitement compris en 1917 et 1941, c’est qu’il fallait surtout trouver des benêts pour combattre à votre place, leur fournir la logistique pour faire tourner vos propres usines, et venir ensuite tirer les marrons du feu… de là à dire qu’ils reproduisent le scénario en Ukraine…

        • Sacha dit :

          Serval c’est 2000 pax en 6j, situation réelle, utilisation intelligente des éléments de réaction et de ceux prépositionnés à d’autres missions (donc capacité de réorganisation des dispositifs existants, ça s’appelle de la souplesse d’emploi), pour répliquer à une invasion formelle avec très peu d’éléments d’information concrets. L’envoi était ajusté, non pas au titre de « effort minimal » mais de « effort maximal par rapport à la menace estimée » tout en gardant la possibilité d’augmenter en puissance à divers degrés. Avec une certaine elongation, hein s’agissait pas de projeter en Indonésie d’accord mais c’était pas la porte à côté non plus. Alors quand vous dites que les russes n’ont eu aucun souci logistique je rigole doucement. Ils ont tartiné un dispositif à leur frontière, pendant un trimestre, sans réussir à assumer son empreinte une fois le début de l’opération lancé (vous me pardonnerez je réutilise non pas l’élément de langage poutinien mais le terme technique).
          Vous faites également un comparatif sans fondement : l’armée française n’a à aucun moment l’ambition d’applatir une ville à la marioupol, n’attendez donc certainement pas une performance comparable. Masse et rusticité, oui, disons-le, lorsque la spécialité n’est plus suffisante pour atteindre l’objectif et lorsque les conditions sont dégradées. Notez que l’ armée russe actuellement déployée n’a fait preuve que de la première. La rusticité dont elle devra faire preuve est encore à venir, lorsqu’elle aura affaire à… Des conditions de combat en environnement dégradé.
          Ce qui n’est actuellement pas le cas, à priori.

  33. Ajm dit :

    Jérôme : ce qui laisse plutôt très, très songeur ce sont plutôt les piètres performances de l’armée russe, supposée la deuxième du monde, et même pour le corps de bataille terrestre, la première, contre l’armée d’un pays limitrophe, supposée intimement  » infiltrée « , culturellement trés proche, de surcroît plutôt pauvre malgré un bon niveau d’éducation, disposant d’équipements militaires soviétiques très anciens, parfaitement connus de l’agresseur, sans marine et pratiquement sans aviation, agresseur bénéficiant de l’effet de surprise de celui qui tire le premier et dont le territoire est, en plus, quasiment sanctuarisé par son statut de grande puissance nucléaire.

  34. aleksandar dit :

    Déjà qu’en exercice avec 7000 hommes c’est un bordel pas possible, alors avec 300 000…….
    Sans compter la LOG cauchemardesque…
    Peuvent dormir tranquilles les russes.

    • Mica X dit :

      Ouai, question logistique vous êtes fortiches, c’est certain.

    • PK dit :

      Ben, si on peut justement reprocher quelque chose aux Russkofs, c’est d’avoir des problèmes de log, pas trop aux Américains qui sont capables de déployer des tentes climatisées avec douches à ses petits boys pour qu’ils ne soient pas trop dépaysés.