L’armée polonaise commande des ponts flottants motorisés au français CNIM pour 320 millions d’euros

Étant donné le nombre de chars qu’elle aligne, l’armée polonaise a besoin de moyens pour franchir les cours d’eau [ou les « coupures humides »]. D’où la commande qu’elle vient de passer auprès du groupe français CNIM, qui, pour rappel, équipe l’armée de Terre avec ses ponts flottants motorisés [PFM], lesquels ont récemment été modernisés.

L’annonce de la signature de ce contrat a été faite par le ministre polonais de la Défense, Mariusz Błaszczak, via Twitter. Cela étant, s’il en a donné la valeur [1,5 milliard de zlotys, soit un peu plus de 320 millions d’euros], il n’a pas précisé l’entreprise à qui il venait d’être notifié.

Cela étant, CNIM Systèmes Industriels a fait savoir, plus tard, qu’il fournirait « plusieurs centaines de mètres de Pont Flottant Motorisé » de nouvelle génération à l’armée polonaise.

« La nouvelle génération de ponts flottants motorisés PFM répond aux besoins des armées de terre pour le franchissement continu ou discontinu des véhicules les plus lourds. En remportant cet appel d’offre, CNIM Systèmes Industriels réaffirme sa position de leader pour la fourniture de systèmes de franchissement hautes performances », a commenté Xavier Montazel, le directeur de « Business Unit » Systèmes de l’industriel français.

Pour rappel, un PFM est constitué de plusieurs modules d’une dizaine de mètres de long, dotés chacun de deux moteurs hors-bord et pouvant se verrouiller les uns aux autres. Des rampes d’accès sont installées aux extrémités. Il est aussi possible de l’utiliser comme un bac pour naviguer d’une rive à l’autre.

Le Pont Flottant Motorisé de nouvelle génération choisi par la Pologne est compatible avec l’ensemble des porteurs 8×8 en service dans les forces armées des pays membres de l’Otan. « Équipés de moteurs intégrés haute performance », explique CNIM Systèmes Industriels, « ses modules sont pilotés par une commande unique garantissant une construction et une mise en oeuvre simples et rapides tout en réduisant l’empreinte logistique [pas de recours aux bateaux pousseurs auxiliaires, par exemple] et le nombre d’opérateurs ». En outre, il peut être équipé de deux rampes d’accès différentes [tactique ou flottante].

En outre, assure CNIM, le PFM NG est aérotransportable et interopérable avec l’ensemble des ponts flottants en service. L’un de ses atouts et qu’il permet le franchissement de cours d’eau de tous les types de véhicules blindés, dont le char M1A2 Abrams, récemment commandé à 250 exemplaires par la Pologne auprès des États-Unis. D’ailleurs, M. Błaszczak n’a cité que le char américain pour justifier cette commande.

Sans doute que ce contrat obtenu par CNIM en annoncera d’autres. Les Pays-Bas pourraient suivre… De même que la… France, la Direction générale de l’armement [DGA] ayant émis, l’an passé, une demande d’information dans le cadre du programme SYFRALL [Système de franchissement lourd-léger] afin de remplacer, à terme, les PFM2. Et cela pour au moins deux raisons : l’âge de ces systèmes et, surtout, la masse des véhicules SCORPION, bien plus lourds que leurs prédécesseurs.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

71 contributions

  1. iBug dit :

    Le gouvernement polonais devait annoncer également très prochainement l’achat de 2 satellites français. Allez top départ pour ceux qui vont encore trouver le moyen de nous dire que c’est juste l’argent de leur impôt qui retourne au pays

    • Thaurac dit :

      Il est vrai que, quand tu as la russie comme voisin, il vaut mieux prévenir que guérir, et la Pologne ainsi que d’autres pays limitrophes se renforcent à juste raison!
      Nous en France, c’est « élections » et Deauville, vacances, spectacles…..on est las cigale de la fable..

      • Marcel dit :

        Nous en France, c’est surtout démocratie sans Deauville l’américain (et ça vaut une blind chez les dictateurs Poutine, XI ji Ping, et rocket man)

      • Optimist dit :

        N’oublions pas la gréviculture, les BBQ de ronds points, la semaine de 32H et bien sur la retraite à 60 ans!
        😉

        • Czar dit :

          ok boumeur. ça va, macron t’a garanti l’indexation de ta retraite sur l’inflation, ton barbecue, ce sera pas au rond-point et t’auras pas à renoncer à ton abo à Notre Temps ?

          • Otimist dit :

            @Czar.
            A part les attaques personnelles, qui tombent comme les missiles Russes de haute précision de votre Vlad bien à côté de la plaque (on dit « boomer », je ne suis pas retraité, et par mon activité je pense que je contribue financièrement bien plus que vous au développement de notre pays, et que ce que je vais financièrement en retirer) et une ressucée de la propagande du Kremlin, vous avez des arguments?
            Par contre, je vous rejoins sur un point : je fais confiance à Macron pour la remontée en puissance des moyens de nos armées, avec un LPM en forte augmentation qui a été respectée à l’euro près depuis 5 ans, ce qui n’a jamais été le cas depuis 30 ans, et une orientation à la hausse qui m’a tout l’air d’être garantie, eu égard à la situation actuelle et a sa prise en compte officielle.
            J’ai moins confiance en nos concitoyens sur leur capacité à se remettre en cause pour donner plus de moyens à l’état en général (puisqu’ils veulent « plus de service »), donc en travaillant plus, plus longtemps. Ou les deux…
            Je sens bien par exemple qu’il ne faut pas compter sur vous, pour autant que vous soyez un de nos « citoyens »…
            😉

          • Czar dit :

            j’ai parcouru distraitement ton com et j’ai vite saisi où donc était passé ton « p » perdu, « otimist ».

        • Oliver dit :

          Et les forces de l’ordre désarmées ! Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil…
          De Boutcha à Alep en passant par Sinjar nous sommes entourés de bourreaux qui veulent notre peau. Une grève de la guerre pour une vie d’esclave ? Un effondrement civilisationnel en perspective.

    • iBug dit :

      j’ai trouvé l’info que le contrat devrait être réalisé d’ici 2026 et comprend la formation du personnel, documentations et une licence pour fabriquer des pièces de rechange en Pologne.
      l’offre française (en partenariat avec une société polonaise) était plus cher que les offres des 2 autres concurrents.

    • tschok dit :

      C’est incroyable, on vend des radios aux Américains, des ponts flottants au Polonais, des canons à un peu tout le monde…

      Mais on n’est plus à l’abri d’une bonne nouvelle, ma parole!

      • Lotharingie dit :

        tschok

        « ……….Mais on n’est plus à l’abri d’une bonne nouvelle, ma parole!……… »

        « …………..La France est devenue le 3e exportateur d’armement sur la période 2017-2021, selon le rapport de référence du Stockholm Institute (Sipri).

        Les États-Unis, de très loin numéro 1 mondial avec 39 % du marché mondial (contre 32 % cinq ans plus tôt).

        Derrière les États-Unis, la Russie (19 % contre 24 % sur la période précédente) est en deuxième position mais ses ventes ne cessent de reculer (-26 % entre 2017 et 2021 ; autant entre 2012 et 2016)

        La part de marché tricolore est passée de 6 à 11 % sur la période. …………… »
        .
        https://www.lefigaro.fr/conjoncture/la-france-3e-exportateur-mondial-d-armement-20220323

        • KasugaKyosuke dit :

          Lotharingie : La France a quasiment toujours été le 3ème plus grand exportateur d’armes. Et cela depuis des décennies, avec même quelques rares années à la deuxième place devant la Russie.

          Dans le film Lord of War, le narrateur et les informations écrites à l’écran, montrent clairement la France dans le top 3. Ce film date de 199x quelque chose, donc c’est pas nouveau cette 3ème place.

          • Lotharingie dit :

            KasugaKyosuke

            « ………Lotharingie : La France a quasiment toujours été le 3ème ………

            Bonjour,

            Ce n’es pas  » la place dans le classement « , mais la progression du CA sur la période : près de 33%
            ( La part de marché tricolore est passée de 6 à 11 % sur la période ) ; ce qui n’est pas « trop mal  » ?!..

            Bien à vous.

      • totoro dit :

        « Mais on n’est plus à l’abri d’une bonne nouvelle, ma parole! » Attention, valable uniquement sous l’ère Macron, plaçons Merluche au pouvoir et comptons les bonnes nouvelles. Avec un peu de chance le Venezuela pourrait bien nous faire une massive commande de Dacia Duster infovalorisé Scorpion.

    • Jag dit :

      1) Il faut voir tous les détails de ces contrats avant de jacter (ou du ibugger….).
      2) Vous trouvez que les constats et donc critiques n’étaient pas justifiées????????????
      3) Ce fameux contrat n’est pas encore signé.
      4) Notre pognon est effectivement largement parti là bas aux dépends des « territoires » comme on dit maintenant…
      5) Top départ pour votre analyse….

      • iBug dit :

        c’est vrai j’ai jacté à 17h56, mais à 18H44 j’ai donné plus de détails du contrat (voir post plus haut)…
        et oui vos remarques sur les impôts ne sont pas justifiées. J’ai déjà donné des précisons que vous avez du louper. Du coup je vais faire un « copier-coller » d’un post d’il y a 3 ou 4 jours
        « Ce sont les pays d’Europe centrale et de l’Est qui ont ouvert leur marché aux pays de l’Ouest.
        -Les fleurons économiques de ces pays ont été acheté pour des bouchées de pain. Les pays développés ont investit et ouvert des usines dans ces pays émergeants. En échange des prestations/productions les pays développés paient (ou couvrent) tout juste les coûts fixes et variables de l’usine (salaires, matières premières, locaux, énergies, amortissement machines…) tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Ensuite le produit fini est renvoyé dans le pays développé qui colle une étiquette « made in Germany » ou « made in France », vend le produit et marge à souhait. Alors question, qui est le grand gagnant dans l’histoire ? c’est la société mère qui a produit dans le pays émergeant et qui a vendu le produit fini ailleurs – faible investissement et grosses marges – marges qui sont ensuite imposés dans le pays développé. Remarquez également que vous achetez votre frigo et lave linge à un prix plus compétitif que s’il était produit chez vous…
        -En ce qui concerne les travailleurs détachés ; prenez l’exemple d’un maçon de l’Est qui vend ses services à un entrepreneur français, il va créé de la valeur; environ 500€ par jour soit 10.000€ par mois de travail. il va toucher 2000€ net. Somme qu’il va en partie dépenser pour se nourrir et se loger en France. Au final il va ramener dans son pays environ 1000€ /mois de travail. Les 9000€ restants restent en France (impôts, cotisations salariales, patronales, bénéfs de l’entrepreneur…). A noter qu’il ne va probablement jamais bénéficier d’allocations chômage, sécu, allocations logement, et probablement pas de retraite. Et vous arrivez à vous convaincre que vous êtes le mal-traité dans l’histoire???
        Donc les subventions données aux pays émergeants ne sont qu’une petite contrepartie d’un échange qui est nettement à l’avantage des pays développés et qui profite directement aux entreprises « ouest-européennes » qui investissent à l’Est »
        Je rajouterai que les subventions que vous avez l’impression de payer servent notamment à acheter des éoliennes. Pas de bol elles sont fabriquées en Allemagne dans 70% des cas.
        Si vous avez un problème avec le service après vente lié aux subventions de l’UE, merci de vous tourner vers Papa Scholtz qui en est le principal bénéficiaire (Mama Merkel ayant pris sa retraite)…

    • fabrice dit :

      C’est bizarre que chaque pays européen qui en a les moyens veuille ses propres satellites d’observations alors que ça pourrait être mutualisé….La confiance règne ?
      C’est juste une petite pique envers les euro-béats…

      • iBug dit :

        la Pologne a déjà signé des accords de mutualisation de systèmes d’observation français en 2019 et visiblement ça a payé:
        https://tvn24.pl/polska/ministerstwo-obrony-chce-zeby-wojsko-mialo-dostep-do-satelity-minister-mariusz-blaszczak-jeszcze-w-tym-polroczu-podpiszemy-umowe-5646483

      • Alpha dit :

        Avoir ses propres satellites est la seule solution de pouvoir faire confiance à ses alliés!

        Durant la présidence Chirac, les américains ont clairement menti à la France en manipulant la réalité. Ce n’est que grâce aux capacités d’observation de ses propres satellites que la France a pu constaté que les américains mentaient et c’est ce qui a décidé Chirac de ne pas engager la France dans de nouvelles opérations guerrières au Moyen-Orient…

        • vno dit :

          L’état des forces par rapport à la première guerre du golf aussi … non ?

      • vrai_chasseur dit :

        @fabrice
        Les satellites des différents états européens ne sont pas redondants et une grande partie de leur production est partagée entre états. Pour le coup, la mutualisation joue bien et est plutôt intelligente.
        La France est le seul pays UE qui possède une constellation pour la détection des sources électromagnétiques ( http://www.defense.gouv.fr/drm/actualites/renseignement-dorigine-electromagnetique-satellites-ceres-france-se-dote-dun-systeme-unique-europe ) . Les USA en ont une, les chinois cherchent à faire marcher la leur en orbite et il manque aux russes 2 satellites pour permettre la localisation précise.

      • Math dit :

        Que craignez-vous de l’Europe?
        Et puis… même si les uns et les autres achètent leurs propres satellites, on en a quand même moins que les USA ou la Chine.
        Des communautés de partage existent avec nos voisins allemands, espagnols et italiens. Pourquoi pas avec les polonais demain. Les Polonais craignent pour leur intégrité territoriale. Vu l’histoire de la Pologne, on peut les comprendre. On verra comment les choses évoluent à l’avenir. Je serai Polonais, disons que je resterai sur mes gardes, incertain des intentions de mes voisins Français (et de leurs promesses), des allemands et serait sensible à la réthorique Russe.

      • Dolgan dit :

        Pour info, c’est pas du domaine ue mais otan. Et oui, en matière de défense la confiance est limitée.

        Tout le monde se rappelle par exemple la tentative de manipulation US avec les colonnes de char irakiens fonçant envahir le voisin. Les US poussant à une réaction militaire immédiate. Et la les français qui levent la main et disent: on a les même images, par contre c’est bizarre les us ont confondu le nord et le sud. Les fameux chars rentraient à la base après un exercice.

      • mich dit :

        Rien de bizarre ,il faut juste comprendre le sujet dont on parle , mais je ne pense pas que ce soit votre but .

      • Felipe dit :

        si vous n’avez pas compris qu’il y une seule chose qui ne se mutualise JAMAIS : le renseignement. sauf à partager un satellite pour des créneaux de passage. mais les photos, elles ne se partagent pas

    • vrai_chasseur dit :

      L’achat de 2 satellites français d’observation de la Terre (et d’une station sol) pour faire du renseignement image avait effectivement été annoncé par le ministre de la défense polonais le 23 Mars dernier
      http://twitter.com/mblaszczak/status/1506575621073383426
      La Pologne va se doter d’une constellation de satellites d’imagerie, ces 2 satellites français seront complétés ultérieurement par des nano-satellites de facture polonaise (sans doute ceux de Creotech). On peut voir cela comme le prolongement d’un accord de coopération militaire franco-polonais dans le spatial ( http://www.opex360.com/2021/07/31/la-france-et-la-pologne-vont-renforcer-leur-cooperation-militaire-dans-le-domaine-spatial/ )
      Pour la France, c’est un atout de partager le renseignement image avec un pays clé d’Europe centrale.

      La Pologne se modernise à marche forcée et y met les moyens : le gouvernement actuel a mis sur pied un Plan de Reconstruction Nationale global, dont le volet Défense a pris un coup d’accélérateur avec le conflit en Ukraine.

  2. Jul dit :

    Pourquoi vous ne parler pas des nouvelle sur le porte-avion chinois qui va être mis à l’eau le 18 juin ?

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Jul,

      Parce que la date du jour est le 15 juin.

    • Cravy dit :

      Psqu.on est pas sur qu.il flotte …..
      Ilpourrait faire …. glou glou glou …..et plouff ….

    • lgbtqi+ dit :

      Avec le code « Jul » on a des réductions auprès du tatoueur qui immortalisera l’événement ? Ou des rabais sur les vols Paris-Pékin ? Ou le droit à 2 jours de moins de confinement à Shanghaï ?

  3. themistocles dit :

    Et dans combien de temps vont-ils dénoncer le contrat ? La parole et la signature des polonais n’ont aucune valeur.

    • Czar dit :

      bah pour un contrat mineur comme celui-ci, ça m’étonnerait. D’ailleurs je pense qu’ils n’avaient pas d’autre choix valable sur le plan technique. je note que notre ministère n’a même pas jugé bon de communiquer sur ce contrat, ce qui est une bonne chose.

      le passif n’est pas apuré et ne le sera pas avant longtemps

  4. Chris dit :

    Il n’y a pas de fabricant américain ?

    • lgbtqi+ dit :

      oui, da. Mais ils ont du mal à tenir le rythme de la menace poutinienne.

    • R2D2 dit :

      probablement trop encombrant à livrer en Pologne, obligé de consommer local ^^’

  5. Plusdepognon dit :

    C’est plutôt spectaculaire en exercice :
    https://youtu.be/C-7sOxOW8oc

    Pour la suite, ce sera peut être « en coalition » :
    https://www.forcesoperations.com/la-france-pourrait-rejoindre-le-duo-anglo-allemand-pour-renouveler-ses-capacites-de-franchissement/

    Concernant la CNIM, un marché mal ficelé au Royaume-Uni et c’est toute l’entreprise qui a plongée :
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/cnim-naufrage-d-un-fleuron-du-sud-est-902413.html

    La dépouille de la société CNIM n’est pas encore froide que l’on s’affaire autour (un « industriel de confiance » est pressenti pour la reprise des activités défense) :
    https://www.lesechos.fr/pme-regions/provence-alpes-cote-dazur/foule-de-repreneurs-dans-la-vente-a-la-decoupe-de-cnim-1282258

    https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/02/28/l-equipementier-cnim-est-progressivement-demantele_6115529_3234.html

    https://www.boursorama.com/bourse/forum/1rPCOM/detail/460477806/

    On reparlera sans doute de la société ATOS dans un autre domaine tout aussi important d’ici pas longtemps…
    https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/atos-va-se-scinder-en-deux-societes-cotees-rodolphe-bellmer-sur-le-depart-20220614

    • Math dit :

      Atos n’a pas grand chose à voir avec cette affaire. Quand une grosse SSII tombe, ce n’est jamais à 100%. La TMA d’Atos est concurrencée par le cloud. Les activités cloud, cyber sécurité ou calcule complexe sont rentables et se maintiendront. Il n’y a pas vraiment de sujet. Dans le pire des cas (faillite d’Atos), les ingénieurs seront repris par d’autres structures et les activités structurées rentables seront vendues à la découpe. Il n’y a pas vraiment d’enjeu de sécurité majeur tant que les contrats restent en France. Des sociétés comme Atos, Capgemini ou Accenture ont très peu d’actifs en propre. Si ça tombe, c’est pénible pour combler nos besoins en ingénierie offshore, mais les risques en perte de compétences restent faibles dans l’ensemble.

  6. Lotharingie dit :

    « ……………….WASHINGTON (Reuters) – Les États-Unis vont fournir une nouvelle aide sécuritaire d’un milliard de dollars à l’Ukraine pour contribuer aux efforts de Kyiv dans le Donbass, région de l’est du pays devenue la cible prioritaire de la Russie.

    L’aide comprend « des armes de défense côtières et d’artillerie supplémentaires, de même que des munitions d’artillerie et des systèmes de roquette avancés », a dit le chef de la Maison blanche dans un communiqué diffusé par ses services…………… »
    .
    https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Ukraine-Biden-annonce-un-milliard-de-dollars-d-aide-americaine-au-Donbass–40733730/

  7. nitram dit :

    Probablement une erreur de communication. Les US et la Corée en fabriquent de très bons. Attendons le démenti ou l’annulation.

    • lgbtqi+ dit :

      ça vous va bien de faire l’âne…avec votre nom.

    • Bricoleur dit :

      N’importe quoi. Les US ne fabriquent pas ce genre de pont. Ils ont constitué une société européenne qui fabrique ces ponts en Allemagne à Kaiserslautern, il s’agit de l’IRB : Improved Ribbon Bridge . Cette société est GDELS: General Dynamics European Land Systems qui est depuis 2001 une division européenne de General Dynamics Corporation (95000 employés). La Corér en a acheté.

  8. lxm dit :

    Il me semblait pourtant que depuis janvier, CNIM était en quasi faillite et déjà en voie de démantèlement, gageons que peut-être, par raison stratégique cette société va survivre malgré tout.

    • Cravy dit :

      Oui et Non …., il ont reçu des aidess au maintiens de l.entreprise, avec nettoyage des ….charges perdues.
      Juste en redressement ….

  9. gplt dit :

    Mouais, des ponts flottants, des Casear et des rafales auraient été plus dans l’esprit européen…

    • iBug dit :

      La principale différence entre français et polonais c’est que quand on arrive à un bon résultat en Pologne et bien tout le monde voit le verre à moitié plein… on France on voit le verre à moitié vide…

  10. Hannibal_Lecteur dit :

    Mon dieu mais vous êtes fou!!! Les polonais achètent français!!! Une hérésie! Les pleureuses habituelles vont encore sortir des propos chargés de sous entendus racistes!

  11. VinceToto dit :

    Faudrait déjà enlever la boue et la glace des routes et chemins pour que les Abrams arrivent jusqu’au pont flottant. Ou alors transport par C-17 ou train jusqu’au pont? https://www.youtube.com/watch?v=dBmsNiGvDVE
    Je comprends le vif intérêt polonais(et norvégien) pour les K2 Coréens, plus adaptés à la Pologne par temps froid ou humide: https://www.youtube.com/watch?v=82died75j9k

  12. Clavier dit :

    ça y est la Pologne veut envahir la Russie…..il en faut combien de portières pour franchir la Moskova…?

  13. patex dit :

    Bravo aux polonais.
    Malgré leur proximité avec les américains, ils ont la première armée de terre d’Europe.
    Prenons exemple sur eux

  14. Félix GARCIA dit :

    Et l’une des futurs méthode pour poser les moyens de franchissement : le transport sous élingue et la pose en vol stationnaire avec des dirigeables LCA60T de « Flying Whales ».
    60 tonnes et 90 mètres de long, ça fait de grands moyens de franchissement (ponts flottants, pontons, ponts suspendus …).

  15. Voltaire dit :

    Je m’attends à voir tous les dévots qui se plaignent des acquisitions de défense de la Pologne dans ces commentaires dire « La Pologne est intelligente ! Ils ont bien fait d’acheter des équipements français et européens pour ce programme d’approvisionnement. La France devrait acheter quelque chose à la Pologne pour leur montrer notre engagement et notre solidarité ! »… ne t’inquiète pas, je ne retiendrai pas mon souffle en attendant.

  16. PNL dit :

    La Pologne et l’Ukraine sont des Pays alignés sur les intérêts des États-Unis. On peut avoir des doutes sur la concrétisation de ce contrat ?

  17. Massada dit :

    Ne jamais oublier que depuis l’épopée de la Bérézina nous sommes devenus les premiers en fabrication de ponts flottants !
    Les polonais ont tout à fait raison d’acheter notre matos./

  18. ji_louis dit :

    Des caissons en acier transportables par camion, avec un emplacement pour un moteur hors-bord (interchangeable), emboitables pour ajuster la longueur, avec des ridelles pour les piétons et la sécurité : Rien de révolutionnaire et simple à reproduire, c’est une bonne idée.

    Maintenant, quand on voit comment les russes se sont fait détruire par l’artillerie ukrainienne en essayant de franchir la rivière Donets, il vaut mieux que la mise en place d’un tel dispositif puisse se faire de façon :
    1) très rapide: Entre la découverte d’une concentration près d’une rivière et le passage de l’information à l’artillerie, c’est une affaire de quelques minutes.
    2) dispersée: Les gués répertoriés sont surveillés au plus près, surveiller toute la rivière est plus difficile, plus long, plus intermittent et demande plus de moyens. Les troupes en attente de passage ne doivent pas être une cible trop concentrée (embouteillage) ni trop indiscrète (et un ponton est visuellement très peu discret). Mais à l’impossible, nul n’est tenu.
    3) très facile: l’assemblage de ce pont flottant façon Lego semble aisé.

    • Dolgan dit :

      Surtout, il faut soutenir ce déploiement par des capacités d interdiction massives. Sinon ça termine comme en ukraine

    • Edgar dit :

      Toujours dangereux de franchir une rivière sous le feu de l’artillerie ennemie… Mais, dans le cas russe, presque tous leurs véhicules de combat d’infanterie sont capables de franchir les cours d’eau par leurs propres moyens. Quant aux chars, ils ont une capacité de franchissement par roulage sur le fond, avec alimentation en air du moteur par schnorchel ( http://www.army-guide.com/eng/product100.html
      ) (l’AMX-30 aussi d’ailleurs…). Et le Leclerc ?

  19. Oliver dit :

    Toujours pas question de relancer la production nationale (souveraine) des munitions de petits calibres (jusqu’à la 12,7 m) ?
    Lors d’un conflit de haute intensité les tirs se comptent par milliards. Une rupture logistique et il restera nos forêts pour faire des flèches et carreaux !

  20. Thierry (le plus ancien) dit :

    Les responsables russes ont rejeté jeudi la visite des dirigeants français, allemand et italien dans la capitale ukrainienne comme un symbole vide de sens et ont fait valoir que les livraisons d’armes occidentales ne feraient que prolonger les combats.

    Dmitri A. Medvedev, l’ancien président russe qui est vice-président du Conseil de sécurité du président Vladimir V. Poutine, a dénigré les trois dirigeants en les qualifiant de « connaisseurs européens de grenouilles, de saucisses de foie et de pâtes ».

    M. Medvedev a donné son évaluation sur Twitter de la façon dont les choses se dérouleraient : « Ils ont promis à l’UE. à nouveau l’adhésion et de vieux obusiers, j’ai pris quelques verres de vodka ukrainienne et j’ai pris le train pour rentrer chez moi, comme il y a 100 ans. Il a ajouté : « C’est juste que cela ne rapproche pas l’Ukraine de la paix. L’horloge tourne … »

    Les responsables russes insistent sur le fait qu’ils atteindront leurs objectifs de guerre, quel que soit le nombre d’armes que l’Ukraine recevra.
    source :
    https://www.nytimes.com/live/2022/06/16/world/ukraine-russia-news
    ———————————————————————————

    Encore un grand moment historique pour les citations russes…. hormis le fait qu’ils ont déjà réduit leurs objectifs de guerre et qu’ils pourraient même tout perdre à terme vu qu’ils sont au bout de leurs capacités, Medvedev fait bien de rappeler que la plus grande spécialité culinaire russe, et cela date de plus de 100 ans an arrière, c’est les magasins vide, la queue devant et la bouteille de vodka pour oublier qu’il n’y a rien à manger.

    On remarquera que certains leaders français continuent de chanter les louanges de Poutine pendant que sa marionnette nous crache officiellement dessus, y’en a toujours qui n’auront jamais honte de rien à la promesse de l’odeur de l’argent et du pétrole, pas même du sang versé qui les indiffère.

    quand aux pont Flottant, aucune armée ne peut s’en passer aujourd’hui sur le continent européen, Napoléon avait aussi des ponts flottants quand il a envahis la Russie, mais a dû les abandonner au retour de Moscou à cause de la pénurie de chevaux qui mourraient en grand nombre à cause du manque de fourrage et de l’hiver. Même l’artillerie était impacté. De fait quand il arriva à la Bérésina, le génie eu à construire des ponts en toute hâte en démolissant des maisons en bois à proximité pour en récupérer planches et poutres, ce qui le sauva lui et ses 30 000 hommes restant de la capture.

    • Czar dit :

      et dis-moi, vieille croûte, quand le rital aux dents phosphorescentes qui gouverne la floride et qui sera vraisemblablement président déstazuni après brandon robinette nous a insultés en laissant entendre que la France, contrairement à l’ukraine, se serait couchée sans combattre en cas d’attaque russe, les vieux cons atlantisto-serviles encore fascinés par leurs johnouaineries adolescentes , ont beuglé qu’il fallait exiger réparation ou vous avez juste fait comme d’hab lorsqu’il y a un truc désagréable en prétendant que votre sonotone n’était pas branché ?

      • Thierry (le plus ancien) dit :

        Tous les Français qui ont vu la remarque de DeSantis se souviendront peut-être des mauvaises blagues (« singes de reddition mangeurs de fromage ») et du double langage orwellien (les frites renommées « frites de la liberté ») qui ont suivi le refus de Jacques Chirac de soutenir l’invasion américaine de l’Irak en 2003.
        source :
        https://www.theguardian.com/us-news/2022/mar/02/ron-desantis-france-fold-invaded-by-russia
        ——————————————————————

        Voyez vous mon cher cosaque de l’arc en ciel, ça n’est pas nouveau surtout depuis que la France arme des dictateurs sanguinaire qu’on se retrouve obligé de combattre contre les propres armes que l’on a fournit !

        Les américains ne se retrouvent jamais contre leurs propre armes sauf quand elle sont capturés par l’ennemi ou suite à un coup d’état, au moins s’offrent-ils le luxe de ne point leur en vendre, contrairement à la France qui arme ses propres ennemis potentiel sans aucun scrupule ni moral.

        La France d’aujourd’hui est militairement plus faible que celle de 1939, les français suite aux lois anti-armes n’ont nullement l’entrainement au tir qu’avaient les ukrainiens au premier jour de l’offensive russe, et la France aurait pu tenir uniquement dans le cadre de renforts massif de l’Otan, et surtout américain car ses faibles capacités actuelle ne feraient pas illusion longtemps.

        Pour que la France se rende sans combattre il suffit d’une marionnette pro-Poutine à l’Elysée, et Macron en est déjà plus que la moitié d’une avec sa tempérence envers Poutine, si vous y ajoutez un Mélenchon à Matignon vous avez les deux compères pour agiter le drapeau blanc avant de combattre, avec une armée de 14 juillet pour rendre les armes.

        toute vérité n’est pas bonne à dire mais toute vérité est bonne à entendre.

        • Czar dit :

          tu vas être bô dans ta voiturette Ligier à charger sabrôclair les orques de moscovie… taiaut, titi ! Mânes de La Hire, de Xaintrailles, voyez vos héritiers ! Fantômes de Ney ou de Murat, ils maintiennent haut l’honneur et le fardeau .

          l’époque a les Lassale qu’elle mérite :  » tout hussard qui peut encore mâcher sa purée à 85 ans est un jôn-foutre ! »

  21. Bricoleur dit :

    Allez, un court  » Les ponts flottants pour les nuls ». Le monde des ponts flottants modernes (hors Russie et Chine restés sur le PMP soviétique des années 60) est assez restreint. On doit considérer 2 types de pont flottant: les ponts amphibies (extrapolés du concept français GILLOIS des années 60) et les ponts ruban ( extrapolés du PMP soviétique qui a été une percée technologique en son temps).
    On trouve 3 ponts amphibies en service: l’EFA ( engin de franchissement de l’avant) fabriqué en France par CEFA qui est en fin de vie dans l’armée française ( premiers en service en 1992) et aux EAU (utilisé en mer), le M3, amélioration des ponts Gillois, puis du M2, fabriqué en Allemagne à Kaiserslautern dans l’ancienne usine EWK (qui avait fabriqué une partie des Gillois) aujourd’hui détenue par GDELS: General Dynamics European Land Systems, qui est depuis 2001 une division européenne de General Dynamics Corporation (USA) – le M3 est en service en Allemagne, au Royaume -Uni, et à court terme en Corée du Sud -, et le SAMUR ( copie du M2/M3) fabriqué par FNSS en Turquie ( seul pays utilisateur)
    Les ponts ruban en service sont: l’ IRB ( Improved Ribbon Bridge) fabriqué en Allemagne par GDELS ( voir ci-dessus) en service
    aux USA, en Allemagne, au Royaume -Uni, en Australie, au Canada, au Brésil ( à compléter …), et le PFM fabriqué en France par CNIM, en service en France, en Suisse, en Italie et en Malaisie. Nota: CEFA propose depuis peu une copie améliorée du vieux PFM: le SRB pour Steel Ribbon Bridge.
    Ponts amphibies et IRB exigent une rampe pour la mise à l’eau des modules flottants. L’ avantage majeur du PFM est de ne pas nécessiter de rampe. Une glissière permet la mise à l’eau à partir d’une berge non préparée jusqu’à 3,5 m de hauteur. Ceci assure une grande discrétion, car les rampes existantes sont facilement connues de l’ ennemi ( voir carnage de Bilohorivka en Ukraine en mai).
    Un autre avantage du PFM est la propulsion par moteurs hors-bords intégrés. Nul besoin de vedettes de poussée à transporter et à mettre à l’eau, d’ou économie importante de délais, de personnels et de camions porteurs. CNIM vient de proposer de nombreuses améliorations de son PFM: rampes courtes, rampes plates, télépilotage des moteurs, augmentation de la flottabilité ( donc de la portance).
    La Pologne en bénéficie et a choisi après un appel d’offres de 2020 le système actuellement le plus souple d’emploi et polyvalent: le PFM, face à l’IRB et au SRB.

    • Frédéric dit :

      Merci pour ces informations.

    • Sinners dit :

      Je peux même ajouter que ces PFM F2 (rénovés) intégrant cette commande unique et ces rampes courtes ont fait leurs preuves en OPEX RCI en 2020 – 2021 malgré l’eau saumâtre sur place. Je précise donc que le PFM n’est pas fait pour naviguer en eau salé mais à finalement était efficace et durable dans ces eaux.
      merci pour ce développement @bricoleur

  22. aleksandar dit :

    C’est bien, ils en auront besoin pour franchir l’Oder

  23. Durandal dit :

    Je me contrefiche de la Pologne, j’ai appris à la haïr sur nexta.
    Fini, mon admiration pour les lanciers rouges, les lanciers polonais et les Lanciers de la vistule.
    Ce pays est la p**t* des anglais et des usa.