La Russie déstocke ses vieux chars T-62 pour les envoyer en Ukraine

Lors de la première phase de l’invasion de l’Ukraine, les forces terrestres russes n’ont visiblement pas sollicité leurs matériels les plus récents, l’essentiel des chars engagés dans la bataille étant des T-72, dont plus de 2000 exemplaires étaient en service avant le début des hostilités [et 7000 mis en réserve, selon The Military Balance 2022, un document publié par l’International Institute for Strategic Studies – IISS, ndlr].

D’après le site spécialisé Oryx, qui s’attache à évaluer les pertes subies par les deux camps, les forces russes auraient perdu 700 chars, dont 425 T-72, 20 T-64B, 102 T-80 de différentes variantes et 19 T-90A.

Un responsable gouvernemental roumain récemment interrogé par le site Air Force Mag a d’ailleurs estimé que la Russie « gardait ses moyens les plus sophistiqués en réserve, pour un objectif différent, une autre opération censée venir ensuite ».

Et, effectivement, depuis qu’elles ont revu leur dispositif en Ukraine pour mieux se concentrer sur la région séparatiste du Donbass et le littoral donnant sur la mer Noire, les forces russes ont engagés des matériels plus récents, comme les chars T-90M, dont un exemplaire a d’ailleurs été détruit, ou encore les véhicules de combat d’infanterie BMPT Terminator qui, armés de deux canons de 30 mm, d’une mitrailleuse de 7,62 mm, de quatre missiles Ataka et de deux lance-grenades AGS-17, sont entrés en service en 2011.

Cependant, et dans le même temps, l’état-major russe a également déstocké des matériels très anciens, à savoir des chars T-62, dont la conception remonte au début des années 1960. Il avait été dit que ces derniers avaient été rayés de l’inventaire des forces terrestres russes en 2013. Mais cela s’est finalement révélé faux… puisque plusieurs exemplaires furent livrés aux forces syriennes par la suite.

Ainsi, selon des images diffusées via les réseaux sociaux, on peut voir de nombreux T-62 arriver en Ukraine par voie ferrée. Plus précisément, ces chars – ou du moins une partie – ont été transportés dans la région de Melitopol, localité située dans l’oblast de Zaporijjia et actuellement sous contrôle russe.

L’état-major ukrainien a ironisé en expliquant que « en raison des pertes subies, l’ennemi a été contraint de retirer du stockage des chars T-62 pour équiper les groupes tactiques de réserve qui sont en cours de formation pour être envoyés en Ukraine ». En outre, certains ont avancé l’hypothèse que ce recours à des chars dépassés était dû aux difficultés rencontrées par les forces russes pour entretenir leurs matériels.

Cela étant, ce n’est pas la première fois que l’état-major russe déploie des T-62 sur des théâtres d’opérations. Ces chars ont en effet été engagés en Afghanistan durant les années 1980, en Tchétchénie [191 étaient encore en service actif, en 2000], puis en Géorgie, en 2008.

Seulement, la question est de savoir ce que ces T-62 pourront apporter en Ukraine, alors que l’on ne connaît pas leur état actuel… et qu’ils ne sont pas moins vulnérables que les T-72 et autres T-80, leurs munitions étant également stockées au niveau de leur tourelle. S’il était possible de les piloter à distance [la Chine a lancé un programme en ce sens pour ses T-59], alors on pourrait imaginer qu’ils puissent servir de leurres afin de faire baisser les stocks ukrainiens de missiles antichars… Mais rien n’indique qu’ils aient été modifiés de la sorte…

Le plus probable est que ces T-62 soient remis aux forces séparatistes pro-russes… ou qu’ils servent à sécuriser les zones conquises par les forces russes dans le sud de l’Ukraine, ce qui permettraient à celles-ci d’engager leurs chars les plus modernes dans les combats à venir.

Justement, à ce propos, et selon le dernier point de situation du ministère des Armées, et après avoir pris le contrôle de Novoselivka, les forces russes semblent porter leur effort en direction de la localité de Lyman, située à l’ouest de l’oblast de Donetsk, et accentue leur pression sur Sievierodonetsk, ville située à plus de 80 km à l’est de Kramatorsk, le centre administratif du Donbass. Dans le sud, une forte concentration de troupes russes a été observée à Inzhenerve.

À noter que, la semaine passée, le président ukrainien, Volodymyr Zelenski, a remplacé le commandant des forces de défense territoriale, le général Youri Galouchkin ayant dû s’effacer devant le général Igor Tantsioura, auparavant chef d’état-major des forces terrestres ukrainiennes.

Le ministère ukrainien de la Défense a explique que la « croissance rapide » des forces de défense territoriale, dans des « conditions de combat intense » est une « expérience énorme, [avec] des erreurs et des réussites ». Et de conclure : « Il y a des réussites et, malheureusement, des pertes. »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

40 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Ha bon ! Un char qui était meurtrié il y a 50 ans serait toujours dangereux ???

    • Frédéric dit :

      Certes, mais si on s’inquièter de la logistique ukrainienne avec des parcs devenus extrêmement variés, celle de la Russie va également avoir des soucis. Rien qu’au niveau munition, ce sont des obus de 115 mm qu’il emploie, alors que le reste des T-72/80 ont du 125 mm.

  2. ScopeWizard dit :

    Pour un char , c’ est bien d’ être bas , c’ est même mieux .

    Par contre , on dirait un AMX 30 qui aurait séjourné dans un compresseur tel qu’ on en trouve dans les grosses casses-auto….

    Oui , un compresseur en marche ; pas à l’ arrêt cela va de soi .
    Un compresseur sur « ON » si vous préférez….pas sur « OFF » .

    HEIN ?

    Ben , c’ est que c’ est pas beau….

    Ça va pas faire joli , quoi .
    Alors déjà que le paysage en Ukraine est tout plein de trous et de débris….

    Ces Russes , quels joyeux drilles ; de vrais boutcha-en-train….

    La preuve….
    https://www.youtube.com/watch?v=60gRnd_SEJs

    Mais laissons le tout nouveau et si récent président Russe s’ exprimer….
    si si , quand il veut à condition de savoir bien s’ y prendre , il sait être aussi loquace que disert que souriant….volubile même !
    https://www.youtube.com/watch?v=xS9VmzEz-fs

    Mais bon , encore faut-il y mettre l’ art et la manière….et ce n’ est peut-être pas donné à tout le monde….

  3. Guillotin dit :

    Autre hypothèse : les chars en question seront livrés aux USA par la Mer Noire, cadeau humanitaire de la part des Russes, afin de protéger les écoles américaines, qui en ont bien besoin, contre les actions de citoyens américains équipés d’armes américaines et qui perpètrent régulièrement des tueries de masse contre des enfants américains .

    Les USA sont confrontés à la seule guerre permanente qui leur fasse des victimes sur leur territoire et par leur propres armes : plus de 45 000 morts par an.
    Et depuis 300 ans ils ne souhaitent pas et ils ne peuvent pas mettre fin à cette guerre intérieure, celle de la délinquance par armes à feu. Et il y a toujours nettement plus d’armes à feu de gros calibre en vente libre et en circulation aux USA, que de citoyens. Dans certains états comme le Texas, il n’est pas rare qu’il y ait environ un douzaine d’armes à feu par famille.

    Voilà le pays et le peuple, et les « gouvernants » qui prétendent dicter leur modèle sociétal à la planète entière , et ceci au nom de principes qui sont bafoués 45 000 fois par an, par eux et chez eux …

  4. Oliver dit :

    Des T-62 pour occuper le terrain et appliquer la politique du fait accompli en vue de la « russiefication » du Dombass. Reste t-il des AMX-30 roulant en France hors AMX AuF1 (155mm remplacés par les Caesar).
    Au Musée des blindés de Saumur c’est sûr !
    https://www.museedesblindes.fr/ Perso je ne peux que vous conseiller d’y faire une visite…

    Les quelques T-14 Armata (une vingtaine produite depuis sa présentation en 2015) restent à l’essai sinon pour défiler les 9 mai sur la Place Rouge. Révolutionnaire avec sa tourelle téléopérée mais rencontrant des difficultés de mises au point, industrielles et technologiques. Explosion des coûts dans un environnement hautement corrompu, la cible de 500 unités pour 2027 semble désormais impossible.
    Ce sont plutôt les T-90 qui ont été modernisés sur la base de quelques briques technologiques issues du programme T-14 ( ex T-95 (sic)).

    • Mat49 dit :

      @Olivier « Reste t-il des AMX-30 roulant en France » Aux dernièeres nouvelles dans l’AdT que au CENZUB/94e RI. Mais il n’y a pas de stocks. La quasi totalité des anciens chars sont féraillés ou déjà détruits.

    • Axer dit :

      L’Amx-30 ne peut pas faire face aux chars russes comme le T-72, à moins d’un super équipage type film « Fury ». Les russes se retrouvent dans la bouse car pendant plus de 20 ans ils ont construit et livré des centaines de « chars modernes » (T-90) aux armées étrangères, genre Inde, Chine, Algérie. Eux finalement ils se sont privés et ça se voit sur le terrain, sont obligés de sortir les T-62 maintenant…Mais attention, c’est peut-etre une stratégie, ils préfèrent peut-être garder les chars modernes pour leur propre défense ou pour des opérations face à l’Otan si ça tourne mal. L’Arabie Saoudite a des centaines d’AMX-30 stockés et qui leurs sert plus à grand chose…

    • PK dit :

      Vous faîtes le contre-sens habituel de l’analyse stratégique de l’ABC russe.

      Depuis toujours, les Soviétiques, puis les Russes, ont développé un double-programme, avec un char avancé et un char ancien, le char ancien voyant s’octroyer des nouvelles briques technologiques jusqu’à ce que l’ancien ne puisse plus vraiment être développé… Il y a donc toujours eu au moins deux générations de char en même temps (T34/55 et T62, T62 et T72, T72 et T80, etc.).

      En plus, les Russes se permettent de développer des versions selon les régions d’emploi, comme les turbines pour les régions polaires.

      Bref, les chars russes ne sont sans doute pas les meilleurs du monde, mais contrairement à ce qui est dit ici, ils font le boulot depuis 75 ans.

  5. eric dit :

    les T 62 seront utiliser comme pièce artillerie et tueurs de chars avec sont missile AC de 5000 mètre de portée hors de portée des chars adversaire avec leur canon de 2000 mètre de portée

    • joe dit :

      Donc le T62 tir plus loin qu’un T72 ? Il faut réviser vos sources.

  6. Félix GARCIA dit :

    Et nous, nos VAB et nos AMX-10 RC, il est prévu qu’on en fasse quoi ?
    Les Sagaies servent à l’entrainement si je ne m’abuse.
    Les VAB et les AMX-10 RC devraient au moins pouvoir servir pour l’entrainement, les manœuvres et les exercices à terme, ne serait-ce que comme cible … Mais ne pourraient-il pas assurer la sécurité de convois, tenir des positions, convoyer l’infanterie, rapatrier les blessés (VAB Sanitaire) et servir à l’appui-feu ?
    Les avoir pour moitié prépositionnés en Afrique pour une hypothétique « Force Guépard Africaine » (Barkhane ?) ?

    • Mat49 dit :

      @Félix Garcia « Et nous, nos VAB et nos AMX-10 RC, il est prévu qu’on en fasse quoi ? » Les férailler. Ils ont rincés après avoir largement dépassé la durée de service initialement prévue. Et même si on les conservait nous n’avons pas de vrai réserve qui pourrait les utiliser.

      « Les Sagaies servent à l’entrainement si je ne m’abuse. » Quelques unes peut être mais ils n’y a pas de véhicule stockés.

      « Mais ne pourraient-il pas assurer la sécurité de convois, tenir des positions, convoyer l’infanterie, rapatrier les blessés (VAB Sanitaire) et servir à l’appui-feu ? » Le Griffon arrive pour faire ça et les VAB et AMX 10 RC sont usés jusqu’à la corde.

      « Les avoir pour moitié prépositionnés en Afrique pour une hypothétique « Force Guépard Africaine » (Barkhane ?) » Avoir des matériels prépositionnés en Afrique, comme les américains le font en europe serait en effet une excellente idée!! Mais avec des Grifofn et Jaguar plutôt pour les raiosns évoquées ci-dessus.

      Tout ça pour dire que oui nous ferions mieux de mettre sur pied une réserve opérationnelle avec des stocks approriés. Concernant le matériel de cette réserve je pense que commander des Griffons et Jaguar en plus pour elle serait mieux pour avoir un large parc du même matériel que l’active. Active qui pourrait faire tourner ses matériels et limiter ainsi leur usure. Pour le recrutement à voir. Est ce qu’on peut vraiment se baser sur d’anciens pro comme la Garde Nationale US? Ou est ce qu’il ne faudrait pas rétablir des unités de conscrits (sans rétablir le service national bien sûr) qui alimenteraient la réserve via l’obligation de disponibilité? Cette dernière voie sera peut être de toute façon forcée par le manque de volontaires à l’avenir. Cela permettrait en plus de faire faire aux conscrits plein de tâches utiles mais qui lassent les pros (administrations, garde des installations militaires, intendances, entretien des stocks de matériel de la réserve), tout en retrouvant une armée de terre avec un minimum de volume.

  7. beber dit :

    J’ai l’impression que le faramineux stock de T-72 en réserve a due être bien cannibalisé pour avoir a ressortir des T-62….

    • Mat49 dit :

      @beber « a due être bien cannibalisé » et vendu de manière plus ou moins officiel à plein de pays…

  8. Casa-sport dit :

    Peu importe la qualité des matériels; avec le nombre, la Russie atteindra ses objectifs initiaux. Le vent tourne pour Mr Zelenski, il le sait et essaie de rameuter tout l’Occident pour sa défense. Au final possédant un passeport britannique, il pourra se refaire une santé en Grande Bretagne quant à son peuple ….
    Plus grave le grand chef de guerre tchétchène veut envahir la Pologne, à suivre donc.

  9. fabrice dit :

    Bon, en bref, l’armée ukrainienne recule dans le Donbass…Le reste c’est du pipeau destiné à donner « confiance » et « espoirs »… »les Russes utilisent des T64 = allégation évangélique (ça veut dire « bonne nouvelle ») c’est qu’ils n’ont plus d’armes blabla » « les Russes relèvent l’âge où l’on peut se porter volontaire = allégation évangélique = c’est qu’ils n’ont plus d’hommes blabla ». Quand c’est la débandade, toujours balancer des histoires bidons justifiant des suppositions positives pour faire diversion et faire croire qu’on est sur la bonne voie »…
    Je rappelle que 700 chars perdus quand on en a 12000 (et des capacités de productions)… 20m soldats perdus quand on a 140 MILLIONS d’habitants…Faut être sérieux quand même…Chaque année il y a 3 millions de russes qui arrivent à l’âge de 18 ans, ils ne sont pas tout en pleine santé, OK…ça fait quand même 2M de jeunes mobilisables chaque année…Alors 20m morts….
    Concernant l’Ukraine, nn réalité quand tu vires des commandants en chef en plein cours des combats, c’est que celà ne va pas bien…
    Je passe sur l’économie et les finances où on est en pleine bérézina…

    • joe dit :

      On en reparle dans deux mois. Les russes ont deux avantages : le nombre de morts de leur côté importe peu. Vlad n’a aucun remords à faire tuer 3 fois plus de russes que d’Ukrainiens tant qu’ils avancent de quelques KM. Deuxièmement ils ont une supériorité en nombre de canons, pour l’instant, la encore, la plupart tirent plus court que les canons Occidentaux mais le nombre et les pertes n’ont pas d’importance. Tant que les Ukrainiens continus à se battre, ils reçevrontt les armes et munitions pour le faire. Les gains de quelques dizaines de km n’impliquent pas que la guerre est finie juste parce que Vlad prétend s’arrêter au Donbass… Il recommencera dans quelques années, à base de coups fourrés et de tentative d’assassinat des hommes politique Ukrainiens… vous repasserez avec vos ‘2 millions d’hommes mobilisables tous les ans’… il n’y a pas foule et plus le temps passe, plus les ‘vocation’ à la gloire de Vlad vont s’éclaircir. Les sanctions ne font que commencer à faire effet. En résumé, les Ukrainiens peuvent très bien continuer à se battre pendant une année et l’UE commence sa transformation pour bannir tout commerce avec la russie. 300 Milliards toujours bloqués, quasiment plus de possibilité d’avoir de nouveau investissement (ne pas compter sur les Chinois ni les Indiens, ils ne sont pas fous) et un probable défaut de paiement de leur dette d’ici à la fin de l’année.

    • Axer dit :

      fabrice : … D’où l’importance à mon avis, de former 2, 3, 4 (+) millions d’hommes chez les ukrainiens, de quoi tourner et tenir bon. D’où l’importance de s’équiper en robots (drones genre TB2). De faire des Neptune des cruise missiles pouvant frapper dans la profondeur en Ukr ou en Russie. Faire et monter des usines de production en Pologne et autres pays de l’arrière.

  10. Dominick dit :

    C’est toujours sympa au printemps ces brocantes et autres foires à tout, après le conflit les ukrainiens organiserons une grande foire à la ferraille!
    Sinon, nous pouvons en déduire que la guerre de Poutine se déroule comme convenu et selon les plans de son état-major, n’est-ce pas les trolls ? 😉 🙂 🙂

  11. sentinelle dit :

    Souvenir souvenir , le T62 n’a jamais été considéré comme une réussite le t55 lui était préféré malgré un canon de 115 mm peu précis au delà de 1500 m justement on est en europe et il y a beaucoup de compartiment de terrain jusqu’à 2000 m . Souvenons nous que les Allemands utilisaient des prises de guerre pour traquer les maquis ou dans les villes. On peut aussi faire de la formation tactique avec de vieux matériels et du tir on a tous balancé du 75 mm (origine panther) et du 90 mm de l’X13 dans les 70’s, très précis par ailleurs .

  12. Stoltenberg dit :

    Haha, l’armée russe aux abois… Mais attention, Ion 5 vous expliquera que c’est un char tout à fait capable, tout comme le T-55 et, bien sûr, le T-34. 😀 Ces chars ont été retirés en 2013 mais mis en réserve. Ce sont juste des cibles, même face à l’infanterie légère. Je plains les équipages et le fait qu’ils doivent servir un pays où la vie humaine n’a aucune valeur. Normalement la Russie est censée avoir des milliers de vieux T-72 et T-80, dont la valeur au combat serait également très limitée sur le champ moderne. Où sont-ils ??? Visiblement les plus grands généraux ukrainiens s’appellent général boue, général incompétence et général corruption. Bravo à ces trois généraux – ils ont mis à genoux l’une des plus grandes armées au monde. Je suppose que la Russie va essayer de prendre Severodonetsk et puis elle va annoncer sa grande victoire millénaire et la fin de l’opération. Le problème c’est que même si elle y arrive, elle sera tellement démunie et épuisée suite à cette « victoire » qu’elle sera incapable de se reconstituer. En plus tout ce qu’elle aura gagné ce seront des ruines sans aucun intérêt économique ou géopolitique. Le seul but géopolitique viable dans cette entreprise c’était de prendre le contrôle de toute l’Ukraine et c’est ce que voulait obtenir V. Poutine.

    • Mat49 dit :

      @Stoltenberg « Normalement la Russie est censée avoir des milliers de vieux T-72 et T-80, dont la valeur au combat serait également très limitée sur le champ moderne. » Ils ont en effet dû être cannibalisés comme pièces détachés via des circuits de marché noir par une chaine de commandement corrompue.

      S’y ajoute peut être aussi l’absence de problème aussi grave du stockage des munitions et une formation plus rapide des équipages pour le T62.

      « Visiblement les plus grands généraux ukrainiens s’appellent général boue, général incompétence et général corruption. Bravo à ces trois généraux – ils ont mis à genoux l’une des plus grandes armées au monde. » Je trouve ça très réducteur de dire que si les Ukrainiens s’en sortent c’est uniquement le climat et parceque les Russes sont nuls. Ce qui leur a permis d’en être là c’est d’abord des valeurs morales: courage, abnégation, sens du sacrifice. Des fondamentaux solides: masse, réserve, stocks, entrainement. Et un modèle d’armée de défense territorial déconcentré bien adapté.

      Et quand on voit les dernières semaines de combat il faut relativiser la nullité des Russes, dont le plan initial était absurde. Certaines unités sont bonnes comme les troupes aéroportées et le fait d’avoir adapté leur plan et leurs tactiques pour tenir compte des points faibles de leur armée n’est pas stupide de leur part. Si les Ukrainiens contiennent les Russes c’est d’abord parceque les Ukrainiens sont bons.

  13. Alain d dit :

    Hier une vidéo (Melitopol) signalait des T62, et je ne me souvenait plus vraiment du design de ces chars.
    https://t.me/horevica/3499?single
    De mémoire : les T62 russes, et les T64 ukrainiens et russes, usine Morozov.
    Pour les pièces détachées des forces ukrainiennes, mieux vaudrait des T64. :>))
    Pour encercler les villes occupées peut-être, mais pour combattre, un atout ou un fardeau?
    Maintenant que Moscou va pourvoir mettre ses vieux (+ de 35ans) dans ses chars, ça va faire des ensembles cohérents, moisis mais cohérents. Les pauvres vieux russes, après l’augmentation violente de l’âge de la retraite, ils ont maintenant le droit un dernier tour de manège « tout feu, tout flamme » (Adjani, Montand, Souchon, Bideau, par JP Rappeneau, redoutable).
    Sur ce, bon week-end

  14. Putin, idi na hoy dit :

    Je rappelle que les russes ont également quelques t34 qui défilent notamment les 9 mai. Ils pourront les ressortir dans 3 mois quand les t62 seront en train de fumer sur les chants de bataille. Les ukrainiens n’ont qu’à bien se tenir…

  15. Lance-Croquette: à poil dit :

    dans 2 mois, les T34, dans 3 les chevaux, dans 4 les nukes ?

  16. Félix GARCIA dit :

    Harri_EST@Harri_Est
    Video sent by a friend from National Guard unit in Donbas who we are helping with protective gear. No words really!
    #StandWithUkraine
    https://twitter.com/Harri_Est/status/1529739991777255426

    C’est « beau » mais terrifiant le phosphore …

  17. Polymères dit :

    « a d’ailleurs estimé que la Russie « gardait ses moyens les plus sophistiqués en réserve, pour un objectif différent, une autre opération censées venir ensuite ».  »
    Le genre d’informations qui fait bien rire. La Russie n’a aucunement préservé ses moyens les plus sophistiqués, ils ont été engagés à leur juste proportion de leur présence dans l’inventaire russe.
    Le problème étant que depuis des années la communication russe vend ses équipements « ultra modernes », y braque ses projecteurs pour donner un visage moderne d’une armée russe qui au fond ne l’est pas. Cela fait par exemple presque 10 ans qu’on voit défiler des T-14, des T-15, des Bumerang et autres véhicules qu’on présente depuis autant de temps comme représentatif du réarmement de la Russie, sauf que dans les faits, la plupart de ces équipements ne sont pas en service dans l’armée russe, à l’état encore de développement ou de préséries, il n’y a pas de régiments de T-14 ou de je ne sais quoi qui attendent quelques part. De la même façon que ce n’est pas en faisant se poser un Su-57 en Syrie qu’on démontre un appareil opérationnel qui représente un « potentiel » russe.

    Nous avons tous été trop bercé par l’image de modernité de l’armée russe qu’elle a cherchée à donner au reste du monde. Pourtant on a compris avec le conflit ukrainien que comme beaucoup le disaient, l’armée russe reste essentiellement utilisatrice de son potentiel militaire hérité de l’URSS. Ses équipements modernes sont engagés en Ukraine, son effort de modernisation a été très souvent articulé sur la « modernisation » d’équipements anciens et ses difficultés à faire de la nouveauté l’a conduit à revisiter d’anciens produits soviétiques, pour faire du neuf avec du vieux ou la réalisation de projets qui ont été à l’arrêt pendant 20 ans. On en vient à croire que le MI-28 ou le Ka-52 sont des produits réalisés récemment alors qu’ils ont juste été finalisés récemment, que les Su-30/35 sont de nouveaux avions alors qu’ils ne sont que des dérivés du Su-27, que le T-90 est un nouveau char alors qu’il n’est qu’une variante du T-72, on a de nouveaux sous-marin Kilo qui ne changent pas grand chose de l’ancien, des missiles nouveaux qui ne sont que de nouvelles variantes. C’est presque ainsi avec tout, la Russie a un mal fou à renouveler son modèle, pourtant elle le souhaite depuis des années, le projet ARMATA en est l’exemple parfait, un nouveaux châssis chenillé devant être utilise pour tous ses nouveaux chenillés, du char (T-14) au VCI et VTT en passant par les engins de génie, d’artillerie. Tout cela n’a rien donné ou très peu, mais tout cela est vendu par la propagande depuis 10 ans comme si ça serait l’armée russe du moment.
    Derrière c’est sans arrêt des alternatives qu’ils présenteront comme « suffisantes », le T-90M en est un exemple, mais on en est à des proportions très faibles.

    Sachez également faire la différence entre les chiffres qu’on présente et la réalité, que ce soit pour ce qui est en inventaire, en réserves opérationnelles et non opérationnelles. La Russie utilise depuis des années ses stocks pour maintenir des équipements similaires en état, c’est une cannibalisation géante qui se fait et qui est également proposé à l’export. Cela a ses avantages financiers, mais derrière cela ne donne pas aux industriels un marché du soutien qui lui serait profitable et qui fait défaut également à des clients extérieurs.
    On a donc d’un côté des gens qui vont croire que les russes ont des milliers de T-72 qui peuvent être ressortis en un claquement de doigts alors que dans les faits, ce « stock » a été largement bouffé pour des pièces destinés à la Russie mais aussi à l’export, le T-72 étant un char plus capricieux à soutenir que ses prédécesseurs. Les T-72 actifs dans l’armée russe sont dans un sale état de disponibilité, d’où l’urgence prise par Moscou de remettre en état des T-80 dans un programme qui était en réalité une cannibalisation géante du parc de T-80 en réserve non opérationnelle pour en sortir le maximum (avec quelques éléments nouveaux) afin de remplacer des T-72. Ce remisage de T-80 a donc ses limites qui sont certainement largement atteinte par rapport au potentiel réalisable, ce T-80 qui avait la défaveur des russes à l’époque ou ils voyaient le T-72 plus abordable et moins complexe à entretenir.

    Le T-90 c’est pareil, comprenons bien que la Russie a une bonne partie de ses engins qui ne sont pas disponibles, que près d’un tiers d’entre eux sont en stockage et que le T-90M n’est qu’un programme de modernisation de ses propres chars, une modernisation qui doit se faire en ce moment afin de pallier notamment à la non arrivée du T-14. Donc quand vous avez une bonne partie des chars indispo et sans doute bien cannibalisés, que vous avez une autre partie en service qui étaient prévus d’aller dans le circuit de modernisation, ben il ne reste plus beaucoup de T-90 à pouvoir engager au front. La Russie doit préserver son potentiel de T-90 à moderniser pour maintenir son potentiel de chars qui sont à bout et qui en toute logique ne devraient même plus être en service au jour d’aujourd’hui. Les retards du T-14 sensés être livré à 2000 exemplaires en 2020 a poussé la Russie à étendre et restaurer ses parcs de T-72/80/90.

    Donc lors du début du conflit, la non utilisation du T-90 est logique, elle ne suit pas une volonté de les préserver pour une autre opération, c’est que tout simplement la Russie n’envisageait pas de faire une telle guerre et que le T-90 entrait dans un programme de modernisation. Mais la guerre chamboulant les choses, rendant impossible la modernisation des T-90 (usine à l’arrêt), le besoin fait que les russes risquent de devoir sacrifier leur potentiel de T-90 avant qu’il ne passe par la case restauration.
    L’usage du T-62 suit la même logique, on va chercher le maximum de chars disponibles dans les stocks pour combler des pertes qui sont importantes.
    Le problème n’est pas de regarder le nombre de chars en réserves pour se dire que les russes ont encore de la ressource, mais c’est de comprendre qu’il y a un ratio entre chars disponibles et indisponibles, que les 700 chars qu’ils ont déjà perdus sont des chars disponibles qui ne peuvent pas être comparer à des chars indisponibles des stocks (j’évite soigneusement d’évoquer « réserves »).
    Peu importe que certains ne veulent pas le croire, mais je vais le redire, les russes n’ont pas une grosse réserve de matériels qui soient disponibles, je vous le dis aussi sûrement que la France n’a pas 200 chars Leclerc en « réserve » qui pourraient remplacer ou compléter nos 200 chars en service. On va bien entendu pouvoir en sortir quelques uns, mais il y a une limite, peu importe l’envie et même l’argent, il y a des choses qui ne sont plus produites, qui ne peuvent plus convenablement se remettre en état.

    Donc non, les chars qui sont en « stocks » ou en « réserves » sont bien souvent incapables d’être sortis du jour au lendemain pour reprendre du service. Ils ont été sortis du service actif pour de bonnes raisons. Un matériel entretenu peut durer longtemps, un matériel non entretenu dans un stockage à ciel ouvert se dégrade, il n’a pas son potentiel qui est « préservé », les russes n’ont pas mis leurs chars sous cocons en y effectuant les visites et entretiens nécessaires. Il est toujours possible d’en sortir quelques uns mais on doit être dans l’ordre d’un maximum de 10% avec derrière un gros problème pour permettre à ces engins de tenir un engagement opérationnel éprouvant.
    Ces T-62 font partis de ce résidus d’engins récupérables dans les stocks aussi bien que nous pourrions sortir une vingtaine de Leclerc sur les 200 qui ne sont plus en service actif. Derrière ça ne pourra pas aller plus loin, faut le comprendre, les russes n’ont pas la réserve de milliers de chars que les chiffres peuvent laisser entendre, ils n’ont pas des milliers de chars disponibles.

    Pour terminer, le BMPT (Terminator) a été lui aussi largement exploité par la propagande russe. Dans les faits, sa présence dans l’inventaire russe est très faible, presque en échantillon , pourtant là encore l’obsession médiatique voudra le voir pour en faire l’arme qui va tout changer, l’arme qui doit faire peur mais qui n’apporteront pas plus qu’un char lambda. Encore un engin qu’on va présenter comme « nouveau » alors qu’il a été conçu il y a 25 ans…

  18. UFO12 dit :

    Pour des combats de rue pas besoin de materiel trop sophistiqué.

  19. Thierry dit :

    et pendant ce temps là en Ukraine ils ont mieux que ça, ils ont des drones :

    https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/guerre-futur-guerre-ukraine-premieres-images-attaque-char-russe-drone-suicide-switchblade-98677/#xtor%3DAL-80-1%5BACTU%5D-98677%5BGuerre-en-Ukraine-%3A-premieres-images-de-l-attaque-d-un-char-russe-par-le-drone-suicide-Switchblade%5D

    la première vidéo sur ce lien est intéressante, elle montre comment fonctionne les essaim de drone

    Sur la deuxième il y a un T72 avec l’équipage assis au dessus qui reçoit un drone léger kamikaze en pleine poire… le T72 est sans doute intact mais pas l’équipage…

    quand au couplet selon lequel la russie gardait ses moyens sophistiqués pour une attaque ultérieur c’est bien entendu de la propagande, si elle n’utilise pas ce matériel là c’est parce qu’elle en a trop peu, et que ça ne règle pas les difficultés permanente d’approvisionnement en essence et munition.

  20. lxm dit :

    On avait pris l’habitude, dans l’imaginaire collectif, d’imaginer le monde de l’ex URSS avec pléthore de matériel militaire, des stocks énormes, on fantasmait sur les 50000 blindés sous cocon à l’est de l’oural; mais l’usure de 30 années est passée par là, y’a presque plus rien semble t il et ce qu’il reste de matériel est en train de s’entredétruire au donbass. La Russie n’aura jamais réussi à se développer économiquement, toujours dépendante, comme l’urss pour ses devises étrangères, de ses exportations de ressources, hydrocarbures en tête, le budget militaire russe faisant du yoyo en fonction du cours du baril de pétrole.
    Alors, qu’en est il de l’armement nucléaire russe ? les têtes nucléaires ont une date de péremption, vers l’an 2000, je lisais que l’armement nucléaire hérité de l’ère soviétique serait périmé vers 2015. Depuis, combien de têtes nucléaires la Russie a t elle construite ? certainement pas grand chose.

  21. vrai_chasseur dit :

    D’après ‘radio moscou’ les 105e et 107e régiments des pro-russes du Donetsk ont refusé de se battre.
    Dotés de matériels périmés, toujours envoyés en première ligne, leurs nombreux morts ne sont pas comptabilisés comme ‘russes’. En fait tant qu’ils sont de la chair à canon vivante ils sont russes, dès qu’ils sont morts ils redeviennent ukrainiens …. et donc les pensions aux familles ne sont pas versées.
    Même si les russes conquièrent ces territoires par la force, les tenir va être une autre paire de manche.

  22. albert dit :

    Ils raclent les fonds. Recemment le plus ancien pilote de chasse a été tué par un missile ukrainien, il était pourtant à la retraite. Je me demande si les russes vont tenir dans le temps … après ce conflit leur armée va etre dans un piteux état.

  23. Le Suren dit :

    Ça me rappelle le roman de Tom Clancy, « Tempête rouge » où à la fin, les soviétiques stoppés en pleine Allemagne envisagent de mobiliser les réservistes de catégorie C. « Superbe, dit un officier, tous ces vieux réservistes obèses avec leur matériel dépassé contre les troupes aguerries de l’OTAN ! ». A la fin, les soviétiques perdent (de justesse).

  24. Ingo dit :

    C’est ce que beaucoup de gens ne veulent ou ne peuvent pas comprendre. Évidemment, c’est très dur pour les ukrainiens mais ça devient encore plus tangent pour les russes.
    C’est vrai des effectifs. Sur le papier, l’armée russe, c’est grosso modo 900 000 hommes. En réalité, ils ont engagé tout ce qu’ils avaient en  » stock », dans les 150 000 hommes et ils en perdent tous les jours. Je rappelle que chez les supplétifs de Donetsk, ils en sont à incorporer des 50-60 ans désormais pour reconstituer les unités. Ça veut dire que la chair à canon non russe envoyée en première ligne va bientôt manquer.
    Et effectivement ce qui est vrai pour les hommes est vrai pour les matériels. S’ils ressortent les T-62, c’est pas pour garder le matériel moderne en réserve mais parce qu’il n’y a plus de réserves. Ils grattent les fonds de tiroirs. Beaucoup voit la Russie comme un orgre avec des capacités énormes mais c’est faux. Ils n’ont que très peu de réserves. Et surtout la Russie n’arrive plus à créer des armements modernes et à les fabriquer en grandes séries. Il y a plusieurs raisons à cela. Manque de moyens réels, corruption, restrictions à l’importation après 2014, pertes de compétences et de talents… Etc.
    Il y a un point dont on parle peu. L’Ukraine était un acteur essentiel de l’industrie militaire et spaciale soviétique et le pays est resté un fournisseur essentiel de la défense russe jusqu’en 2014. La Russie n’a jamais vraiment réussi à se relever de la perte de coopération avec les entreprises ukrainiennes depuis l’annexion de la crimée. On pense à Antonov dans la région de Kiev, à Motor Sich à Zaporija, ou à Ioujnoïe à Dnipro mais surtout à tout un tas de fournisseurs hyper spécialisées. Sukhoï ou Ilyushin notamment en étaient très dépendant. Je ne serais pas étonné qu’une part des retards dans les programmes russes viennent de là. Je ne suis pas spécialiste des blindés par contre cette dépendance ukrainienne est une des raisons de la faible utilisation de l’aviation russe en général de l’aviation militaire de transport en particulier. C’était pourtant un des points forts de l’armée rouge. Le divorce Russo ukrainien de 2014 a plongé l’industrie ukrainienne dans d’énormes difficultés mais la réciproque est vraie. Ces usines ukrainiennes étaient d’ailleurs un but de guerre car les russes ne les ont pas bombardé pendant les deux premiers mois.
    Regardez les conséquences de la guerre sur l’accès à l’espace au niveau mondial pour vous rendre compte du poids de l’Ukraine. On le sait peu mais l’Ukraine est un acteur majeur du spacial au niveau mondial. Souvent pour des composants jugés non stratégiques, sauf que si plus personne ou presque ne produit ces composants, tout le monde est dans la m…. Et on se rend compte que c’est devenu stratégique et qu’on n’a perdu les compétences, les unités de production et le savoir-faire pratique.
    La rupture de 2014 a probablement eu des conséquences en terme de MCO et de retards de développement dont on n’avait pas idée.

  25. aloha59 dit :

    POLYMERES il y a des choses vraie mais aussi des fausses dans ton analyse.

    a te lire, on croirait qu’une modernisation est une mauvaise chose. même si certaines modernisations ont commencé dans les années 90, ca ne veut pas dire qu’elles sont restés avec des technos de cette époque. le T-90A russe ou T-90MS sont des chars sophistiqués et modernes bien qu’ils soient basés sur le T-72, il ne s’agit que de la partie basse, la tourelle n’a rien à voir… tout comme le Terminator qui est basé sur le chassis du T-72 mais la tourelle date des années 2010 avec des technos modernes; le Terminator est pensé pour soutenir les chars contre le l’infanterie en territoire urbain. n’oublions pas que le Rafale, F-16, F-18, F-22 ont été réfléchi dans les années 60 70 80 mais sont ils obsoletes aujourd’hui dans leur dernier format ? en gros, on peut dire que le design a été réfléchi il y a des décennies mais que les versions actuelles sont modernes et n’ont rien a voir avec la version de base

    • aloha59 dit :

      je dirais également que c’est plutot les T_72 qui devaient être modernisés au format T_90 A voire MS; Les T-90A n’ont pas besoin d’une modernisation urgente, ils sont tout à fait capable et l’équivalent du leclerc, abrahams ou autre.

  26. VinceToto dit :

    Pour info il y a des T-62M en version lance-flamme.