Le Royaume-Uni négocie l’achat de 26 chasseurs-bombardiers F-35B supplémentaires

Toutes les photographies prises durant le récent déploiement du porte-avions HMS Prince of Wales près du Grand Nord et diffusées par la Royal Navy ont un point commun : elles montrent un pont d’envol vide d’avions de combat F-35B. Et pour cause : actuellement, les forces britanniques en comptent à peine une vingtaine, ce qui est clairement insuffisant quand l’on sait qu’un certains d’entre-eux servent à la formation des pilotes, quand ils ne sont pas tout simplement en maintenance.

En outre, huit de ces F-35B [ceux du No 617 Squadron de la Royal Air Force – RAF] avaient été mobilisés pendant plus de six mois pour le premier déploiement du porte-avions HMS Queen Elizabeth. Pour rappel, l’un d’eux fut accidentellement perdu en Méditerranée. Pour faire l’appoint, le groupe aérien embarqué avait été complété par des appareils du Marine Fighter Attack Squadron 211 de l’US Marine Corps.

Pour le moment, le Royaume-Uni a commandé 48 F-35B auprès du constructeur américain Lockheed-Martin, sur les 138 initialement prévus.

Cela étant, rien ne dit que cette cible sera effectivement atteinte. Publié en mars 2021, la revue stratégique intitulée « La défense à l’ère de la compétition » était restée floue sur ce point. « La Royal Air Force continuera à accroître sa capacité de combat aérien au cours des prochaines années […] en allant au-delà des 48 avions F-35 que nous avons déjà commandés », y était-il indiqué. Et le document n’avait rien dit au sujet de la Fleet Air Arm, alors que le 809 Naval Air Squadron est appelé, en principe, à mettre en oeuvre ce type de chasseur-bombardier.

Finalement, on en sait désormais un peu plus sur les intentions de Londres. En effet, lors d’une audition parlementaire, la semaine passé, l’Air Marshal Richard Knighton, chef d’état-major adjoint des forces britanniques, responsable du budget et des capacités militaires, a précisé qu’un second lot comprenant 26 F-35B serait commandé, ce qui portera le nombre d’appareils en service à 74 unités [ou 73 si celui perdu en Méditerranée n’est pas remplacé, ndlr]. Cependant, il n’a pas donné d’échéance pour cette nouvelle commande.

« Nous sommes en train de négocier cet achat supplémentaire au-delà des 48 [exemplaires] avec le Bureau du programme conjoint et Lockheed Martin. Le ministre [de la Défense, Ben Wallace] a été très clair sur le fait que l’engagement final que nous prendrons pour ces avions dépendra de l’amélioration des coûts associés au soutien et à l’intégration des armes britanniques. Mais nous avons réservé le budget pour cette augmentation et l’infrastructure associée », a expliqué l’Air Marshal Knighton.

Sera-t-il question d’aller plus loin par la suite? La lettre d’intention signée par le Royaume-Uni pour acquérir jusqu’à 138 F-35B reste valable pendant la durée du programme.

Cependant, une décision sur la commande d’un troisième lot ne sera pas prise d’ici 2025. Et elle dépendra de « ce que nous déciderons de faire avec le programme « Future Combat Air System » [FCAS, encore appelé Tempest », a indiqué l’officier. « Il est parfaitement plausible d’imaginer une situation dans laquelle nous pourrions avoir la flotte de 138 F-35 que nous avons initialement décrite au début des années 2000 », a-t-il ajouté.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

90 contributions

  1. Alpha (α) dit :

    Logique, et de toute façon pas le choix !
    Manque d’appareils pour armer ses deux porte-avions, et ceux qu’elle possède ont une disponibilité catastrophique.

  2. Aramis dit :

    Le supplice continue.

    Clairement les industries d’avions de combats US et européenne vont dans le mur avec ce type de programme. Le pire c’est qu’on est partie à nouveau pour faire la même chose avec le NGF en bien pire niveau calendrier. Premier vol du démonstrateur 2020 pour le NGAD avec entrée en service prévue en 2030. Premier vol du démonstrateur vers 2028 pour le NGF et entrée en service prévue vers 2045-2050, on marche sur la tête.

    Le NGF ce sera: trop peu, trop tard trop cher, toujours en panne, complètement obsolète.

    A ce rythme les drones vont remplacer les avions de combats car ceux-ci seront hors de prix. Comme le fantassin avec une pique ou une arquebuse avait évincé le chevalier de la fin du moyen âge.

    • Lagrange dit :

      Rien ne dit qu’on va faire le SCAF. Car heureusement Dassault freine des quatre fers. Rien n edit aussi que le NGAD sera un échec. Pour l’instant il y a des annonces. Le F 15 a suivi de peux le F 111 et il a été une réussite.

  3. farragut dit :

    Enfin, cela prouve que le Tempest ne sera jamais navalisé, et que les Anglais ne disposeront plus (sauf revirement improbable) de CATOBAR permettant l’embarquement d’avions de guet aérien ou de bombardiers à long rayon d’action.
    Les deux PA actuels resteront donc cantonnés à de l’aide à l’assaut des plages par beau temps, pour assister les US Marines. 😉
    (Pour mémoire, c’est l’abandon des F-4 et Buccaneers embarqués (et des CATOBAR) par Margaret Thatcher qui avait privé l’Angleterre d’un moyen de contrer les attaques de l’Aéronavale Argentine contre les HMS Hermes et Invincible équipés de seuls Harrier, lors de la guerre des Malouines.)

    • Frédéric dit :

      Hum, retrait des F-4 de la Fleet Air Arm en 1978, suite à l’abandon du programme de porte-avions CVA-01 en 1967 et le retrait du  HMS Ark Royal (R09)  en 1978. La dame de fer n’a guère de rapport avec celà.

      • farragut dit :

        @Frédéric
        Ok, désolé, j’aurais dû écrire « de mémoire » plutôt que « pour mémoire » ! 😉
        J’avais lu cette explication dans article, mais je n’ai pas retrouvé la source. Au temps pour moi. Merci pour la relecture…

  4. Rogger dit :

    Bonjour,
    Sa vas les F35 ne sont pas trops chère…
    Humour…

    • MERCATOR dit :

      Quatre fautes en 10 mots, record battu ?

    • ScopeWizard dit :

      @Rogger

      Heu….

      Alors , un léger p’tit effort d’ orthographe….

      Sa vas les F35 ne sont pas trops chère…
      Humour…

      Humour ?

      Hmm….humour étant déjà un mot d’ origine Anglaise… 🙂

      Ça va , ( oui je sais , un peu comme les canards c’ est con les virgules , mais ça fait cossu ) les F-35 ne sont pas trop chers…

      Donc « ça » est un pronom démonstratif invariable dérivé de « cela » dont il est la contraction .

      Tandis que « sa » est un adjectif possessif de la troisième personne du singulier tel que « son » ou « ses » .

      Ensuite , « va » est le verbe « aller » conjugué à la troisième personne du singulier ce qui vous l’ avez noté correspond bien au pronom démonstratif utilisé .

      Puis , « trop » est un adverbe invariable qui signifie « en excès » .

      Enfin , « chère » qui à ma connaissance peut avoir fonction de nom , d’ adverbe , ou d’ adjectif qualificatif est ici adjectif et s’ accorde donc en genre et en nombre .
      Les F-35 étant masculin-pluriel , on écrira donc « chers » .
      « Les F-35 ne sont pas trop chers »

      Mais vous auriez pu également formuler ainsi : « le F-35 n’ est pas trop cher »

      ou bien

      « les machines F-35 ne sont pas trop chères »

      Pour vous aider , vous pouviez remplacer « cher » par « grand » ou « petit » ou tout autre adjectif…

      Voilà .

      Bon , vous auriez rédigé trois lignes de plus ou davantage , je crois bien que je me serais contenté des premières corrections à apporter…. 😉

    • Le Cyprès dit :

      Les fautes de grammaire font partie aussi de l’humour ?

  5. Carin dit :

    Ils prennent de quoi équiper leurs 2 PA… avec un petit plus pour entretient.
    A l’arrivée, ça risque de leur coûter plus cher que s’ils avaient fait 2 catobar!
    Je ne pense pas qu’ils en commande d’autres plus tard, mais ils ne le diront pas, pour ne pas devoir expliquer aux britanniques qu’ils se sont gourés, et qu’il va falloir les faire durer le temps des bateaux… sans trop les utiliser, parce que en partant du principe de 30 a 40 ans la vie des bateaux, ça va être compliqué et très cher, d’autant qu’il faudra les passer au standard 4 (dès qu’il sera au point), et donc changer aussi sa motorisation!

    • Thanksgiving dit :

      @ Carin
      Ils prennent surtout de quoi remplacer ce qu’ils vont envoyer à la baille.
      Pêcher, sans accorder de licence aux français, c’est pas joli-joli tout ça entre voisins.

      Le rosbeef est pingre et usurier (pas prêteur), sauf pour son ancienne colonie, le prix de revient du Pingouin étant très cher du kilo!

  6. NRJ dit :

    Résultat logique quand on a les yeux plus gros que le ventre. Les anglais ont beau avoir un budget parmi les plus élevés dans le monde, ils se retrouvent aujourd’hui à devoir sacrifier leur armée de l’air, avec une flotte plus faible que leurs homologues européens.

    Pour les brillants qui voudraient 3 porte-avions, un SCAF en solo, et une armée de terre 2 fois plus importante, c’est la même chose qui nous attend.

    • Aramis dit :

      C est déjà la même chose qu eux a quelques chouillas près.

      Un seul PANG plus le SCAF en coopération avec les allemands vont parachever le travail méthodique de destruction.

      Comme l a bien expliqué l armée de l air dans sa vision stratégique le déclassement se « précise ».

      • Mat49 dit :

        @Aramis pessimiste mais probable.

      • NRJ dit :

        @Aramis
        « Un seul PANG plus le SCAF en coopération avec les allemands vont parachever le travail méthodique de destruction. ». C’est vrai que les allemands vont tout détruire. Si on le fait seul, au moins, il n’y aura rien à détruire puisqu’on ne pourra même pas construire.

        • Aramis dit :

          On ne peut pas faire un SCAF seul et le faire c’est suicidaire. Les américains peuvent encaisser un échec de programme pas nous.

          • NRJ dit :

            @Aramis
            « On ne peut pas faire un SCAF seul et le faire c’est suicidaire. ». On est d’accord. Du coup se pose la question du choix du partenaire. Si vous en avez de meilleurs que les allemands, je suis intéressé de savoir lesquels (et pourquoi).

    • NVG dit :

      Heureusement que NRJ est là pour nous montrer le chemin, fort de ses analyses économiques détaillées.

      • NRJ dit :

        @NVG
        C’est l’analyse qui paraît le plus naturel. Sinon je vous laisse le soin d’expliquer comment, avec un budget militaire égal voire supérieur, l’Angleterre se retrouve avec une aviation et une armée de terre inférieur à ses homologues européennes (comme la France).

        Mais peut-être considérez vous qu’il faille être prix Nobel d’économie pour voir les implications des programmes anglais (F-35, Eurofighter, PA) sur l’état de leurs forces.

        • Lagrange dit :

          « l’Angleterre se retrouve avec une aviation et une armée de terre inférieur à ses homologues européennes (comme la France). » Eh bien la réponse saute aux yeux: ils n’utilisent pas leurs budgets comme nous. On a l’impression que pour vous tous les pays sont des clones. Vous n’êtes pas au courant que l’Angleterre a des forces nucléaires et que l’Allemagne n’en a pas?

          • NRJ dit :

            @Lagrange
            Votre commentaire est intéressant. Effectivement, les anglais sont différents des allemands par exemple. Ils sont plus tournés vers la projection opérationnelle… comme la France. Et malgré un budget proche (voire supérieur dépendant des années), ils ont des capacités bien moindres à tous les niveaux (armée de l’air, armée de terre etc). Même au niveau de la marine, les anglais ont des manques par rapport à nous.

    • marc02 dit :

      Sans oublier de tripler le nombre de frégates, avec autant de corvettes et de patrouilleurs. Jai oublié les sous marins, vous en remettrez une dizaine ma bonne dame.

    • Mat49 dit :

      @NRJ « Les anglais ont beau avoir un budget parmi les plus élevés dans le monde, ils se retrouvent aujourd’hui à devoir sacrifier leur armée de l’air, avec une flotte plus faible que leurs homologues européens. » Nouvelles preuves que quand le budget sert de subvention et de vitrine commerciale pour les industriels au détriment des capacités il est militairement complètement inefficace. Mais cela ne signifie pas que dans une optique inverse il ne permettrait pas d’avoir quelques capacités si c’était l’objectif. Nous et les allemands sommes dans un cas similaire au leur.

      Croire que les budgets de défense européens sont destinés depuis 1991 à mettre sur pieds des armées opérationnelles c’est ne rien comprendre à leur logique. Je suis personnelement pour qu’on cesse cette logique, mais visiblement pour vous il n’y a pas d’autres possibilités que de continuer cette logique de pure subvention destinée à financer des marges principalement sur la R&D et l’explosion des coûts de possession et pas sur la production de matériels en série.

      Ensuite ce qui reste de la Royal Navy est supérieur à quasi toutes les micro flottes européennes.

      « Pour les brillants qui voudraient 3 porte-avions, un SCAF en solo, et une armée de terre 2 fois plus importante, c’est la même chose qui nous attend. » Les gens qui réclament ça sont aussi ignorant du sujet que vous. Et par rapport aux anglais on aurait tort de se vanter tellement nous sommes à la ramasse nous aussi.

      • NRJ dit :

        @Mat49
        « Nouvelles preuves que quand le budget sert de subvention et de vitrine commerciale pour les industriels au détriment des capacités il est militairement complètement inefficace. ». Quelle vitrine commerciale ? Les anglais n’ont jamais vendu leurs porte-avions. Le F-35 est d’origine américaine. A la rigueur on peut mentionner la vitrine commerciale américaine….

        « pas sur la production de matériels en série. ». Mdr. C’est vrai. Ayons 1000 Rafales. Il y en a juste aucun qui voleront puisqu’il n’y aura pas de moyens pour la maintenance, mais comme ça on aura de gros chiffres sur les PowerPoint que vous louez.

        « Ensuite ce qui reste de la Royal Navy est supérieur à quasi toutes les micro flottes européennes. ». Non. Vous en connaissez pas votre sujet. Les anglais auront 130 Eurofighter + 72 F-35. Ça fait 200 avions à terme. La France, c’est 253 avions en 2025 dont 171 Rafales et 280 à l’horizon 2030.

        « par rapport aux anglais on aurait tort de se vanter tellement nous sommes à la ramasse nous aussi. » On a une armée qui peut mener des opérations, comme au Mali. C’est insuffisant pour les gars dans votre genre, mais les anglais eux n’y arrivent pas.

        • Mat49 dit :

          @NRJ « Quelle vitrine commerciale ? Les anglais n’ont jamais vendu leurs porte-avions. Le F-35 est d’origine américaine. A la rigueur on peut mentionner la vitrine commerciale américaine…. » @NRJ leur budget global sert soit de vitrine soit de subvention, comme vous le citez vous même d’ailleurs. Donc il est évident que dans ce cas je vise la subvention aux chantiers.

          « Mdr. C’est vrai. Ayons 1000 Rafales. » MDR comme si c’était ce que je disais. Comme d’hab vous n’avez rien compris.

          « Non. Vous en connaissez pas votre sujet. Les anglais auront 130 Eurofighter + 72 F-35. Ça fait 200 avions à terme. La France, c’est 253 avions en 2025 dont 171 Rafales et 280 à l’horizon 2030. » Heu là vous vous couvrez complètement de ridicule pon pauvre, comme d’habitude. Je parle de la Royal Navy… vous avez dit connaître le sujet?

          « On a une armée qui peut mener des opérations, comme au Mali. C’est insuffisant pour les gars dans votre genre, mais les anglais eux n’y arrivent pas. » Les gars de mon genre regardent la réalité: si la seul chose que nous ayons à faire c’était Serval, c’est à dire de la basse intensité conventionnelle expeditionnaire, je dirais que notre format d’armée est juste mais qu’il convient. Sauf qu’on a fait et qu’on va devoir sans doute faire autre chose, comme Barkhane par exemple où notre format était aux fraises. Donc je dis qu’il faut soit revoir nos ambitions et devenir neutre soit revoir le format.

          Les anglais n’y arrivent pas, oui mais ce n’est pas un argument. Ils n’existent plus militairement. Et votre jugement présuppose qu’une armée devrait pouvoir faire Serval si elle est bonne.

          • Aramis dit :

            « 280 à l’horizon 2030 » Ah on l’aurait menti, la cible n’est plus de 225 pour toutes les armées françaises? Même si on était à 280 Rafales en 2030 on est mal quand même: des avions qui datent, une chaîne au bord de l’arrêt, et rien derrière à produire. Bref la mort de notre industrie aeronautique.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Donc il est évident que dans ce cas je vise la subvention aux chantiers. ». Ah oui, donc la France aussi, quand elle fait le sous-marin Barracuda, c’est simplement de la subvention à Naval Group. MDR. Et quand on recrute des soldats, c’est juste pour baisser le chômage, n’est-ce pas ?

            « Heu là vous vous couvrez complètement de ridicule pon pauvre, comme d’habitude. Je parle de la Royal Navy… vous avez dit connaître le sujet? ». Effectivement vous parliez de la Royal Navy. Et ça montre quoi ? L’Angleterre a une aviation plus faible que des pays similaires (Allemagne et France en particulier) malgré un budget qui était proche, voire généralement supérieur ces dernières années.

            « Sauf qu’on a fait et qu’on va devoir sans doute faire autre chose, comme Barkhane par exemple où notre format était aux fraises. ». En soit on n’a pas déployé la totalité du dispositif que l’on pouvait déployer. La raison est simple: les gains militaires que l’on pouvait en escompter ne compensaient pas le coût financier. Pour rappel vous êtes le seul à penser qu’on pourrait résoudre magiquement la situation en mettant un régiment à chaque carrefour de chaque village malien.

            « Les anglais n’y arrivent pas, oui mais ce n’est pas un argument. Ils n’existent plus militairement. ». Ah justement. Enfin une information pertinente. Et pourquoi n’existent t’il pas justement ? Simplement à cause des programmes dispendieux qu’ils ont mené (porte-avion, F-35, Eurofighter). C’est ce que je disais.

          • NRJ dit :

            @Aramis
            « Ah on l’aurait menti, la cible n’est plus de 225 pour toutes les armées françaises? « . 280 avions, dont 225 Rafales.

            « des avions qui datent, une chaîne au bord de l’arrêt, et rien derrière à produire. Bref la mort de notre industrie aeronautique. ». En soit on est à la fin d’un programme avant de le remplacer. il n’y a rien d’illogique à devoir mettre en veille la chaîne de production d’un ancien appareil si on compte le remplacer. Par ailleurs rien ne dit qu’on achètera pas de nouveaux avions en 2030 (la marine en aurait besoin justement).

          • Aramis dit :

             » 280 avions, dont 225 Rafales. » Les 55 2000 D, s’ils tiennent jusque là, seront alors au bord de la retraite avec rien pour les remplacer. Dès 2030 on va tomber à 225 au total, et moins en unité.

            Même si on commande des Rafales M en 2030 cela ne va pas prolonger la chaîne très longtemps. Et opérationnelement pourquoi faire? le Rafale est bientôt dépassé.

            « il n’y a rien d’illogique à devoir mettre en veille la chaîne de production d’un ancien appareil si on compte le remplacer. » Pour que notre industrie survive il faudrait qu’on embraye dès 2030 sur un autre modèle d’avion/drones remplaçant le rafale mais aussi les Mirage 2000 D, C, et -5.

            Donc on est déjà quasi mort sur tous les plans: militaire et industriel.

          • Mat49 dit :

            @NRJ « Ah oui, donc la France aussi, quand elle fait le sous-marin Barracuda, c’est simplement de la subvention à Naval Group. » En grande partie oui.

            « Et quand on recrute des soldats, c’est juste pour baisser le chômage, n’est-ce pas ? » Dans l’optique de nos décideurs en partie. Car sinon nous ne serions pas dans une situation où comme vous en convenez vous-même : « les forces françaises NE DISPOSENT PAS du fonds stratégique en hommes, équipements et munitions nécessaire pour tenir durablement dans des combats » de haute intensité.

            « Et ça montre quoi ? » Que vous racontez n’importe quoi comme d’hab.

            « malgré un budget qui était proche, voire généralement supérieur ces dernières années. » Et la structure de ce budget n’est pas la même que nous ou l’Allemagne, d’où l’écart. La flotte, qui est ce qui coûte le plus cher, a toujours eu la priorité chez eux, pas chez nous. Et c’est logique : l’Angleterre est une île, visiblement vous pensiez qu’elle était dans une situation géographique identique à l’Allemagne car elle doit avoir exactement la même armée, encore une absurdité…

            « En soit on n’a pas déployé la totalité du dispositif que l’on pouvait déployer. » Notre dispositif maximum de 15 000 hommes peut être déployé six mois maximum, en théorie. Là il fallait tenir plus et sur la durée il est probable qu’on ait approché le maximum possible qui est inférieur à 15 000 hommes.

            « La raison est simple: les gains militaires que l’on pouvait en escompter ne compensaient pas le coût financier. » Un gain militaire ne se compense pas avec un gain financier, cela n’a pas de sens. La guerre coûte toujours, les gains espérés sont politiques.

            « Et pourquoi n’existent t’il pas justement ? » Historiquement dividende de la paix et actuellement utilisation persistante du budget comme vitrine commerciale et subvention à l’industrie (EF 2000 a calendrier rallongé, F 35, porte avions) au détriment de toute cohérence militaire.

            Les européens continuent de toucher les dividendes de la paix quoi qu’ils en disent depuis que l’évidence leur a sauté au yeux cette année.

    • Mat49 dit :

      Sinon sur la dernière réponse:
      « La première nécessité, c’est de tenir à distance notre ennemi pour pas qu’il vienne nous embêter pendant qu’on mobilise. C’est le rôle de l’armée d’active.» Nous n’avons pas de quoi faire ça en conventionnel. L’armée d’active mettrait six mois pour aligner 15 000 hommes à condition qu’on ne l’attaque pas pendant ce laps de temps. L’armée professionnelle actuelle n’est pas faite pour faire la guerre. Et nous ne sommes pas en 1914 ou 1939 où l’adversaire pouvait être à la frontière ce qui impliquait une force de couverture de la mobilisation.

      Notre problème conventionnel n’est pas d’empêcher une invasion du territoire national.

      « Et à l’heure actuelle on a une armée plus puissante que toute celle auxquelles on ferait face dans notre partie du monde » Notre partie du monde c’est l’UE + la Suisse et toutes les armées de l’UE sont loin d’être opérationnelles. De plus elles sont nos alliées. Donc ce que vous dîtes n’a aucun sens.

      « excepté peut-être la Russie, mais là il y aurait l’OTAN » Là est le sujet : si on a maille à partir avec la Russie on ne pourrait pas aligner rapidement plus d’une brigade, selon le livre blanc. Et il faudrait aux américains assurer son soutien, lui fournir une DCA, des Drones,… Nous serions des boulets pour eux. L’OTAN ce n’est pas juste laisser les américains tout faire, on est supposé les aider aussi. En l’état l’UE pourrais aligner notre unique brigade, des forces spéciales et quelques avions en première ligne. Le reste des armées de l’UE servirait d’unité de sécurité pour les arrières des américains qui devraient se tapper quasi seuls et avec les Polonais quasiment tout le combat en première ligne.

      Donc ce n’est pas un problème de compétence juste que nous n’avons pas beaucoup de capacités conventionnelles car nous avons sacrifié ces capacités. Preuve à nouveau qu’un budget élevé brut ne signifie pas capacités s’il est là pour engraisser les industriels et pas équiper les armées (cf message ci-dessus).

      « Mais c’est pour rester capable de faire face à nos ennemis les plus probables qu’il est nécessaire d’être à 2% du PIB dans la Défense. » Nous y sommes et nous ne pouvons faire face avec car ce budget n’est pas destiné à mettre sur pieds une armée opérationnelle. Vous êtes contredit par toutes les personnes qui abordent le sujet et surtout ceux qui ont un uniforme.

      Avec 2% du PIB actuel on peut avoir des capacités conventionnelles si on le voulait mais limitées. Hormis un modèle d’armée de défense territorial en partie axé sur des réserves et la FOST je ne vois pas ce qu’on peut financer de cohérent avec ça. Le soucis c’est qu’un tel modèle d’armée ne répond du tout pas à notre situation stratégique.

      « on mobilise la population en prodiguant de l’entraînement militaire. » Avec quels cadres ? Quels matériels ? Quelle logistique ? et quel argent ? Car nous avons juste assez de cadres pour encadrer la réserve et les pro, pas plus. Et nous n’avons pas de stock logistique et de matériels.

      « On achète sur étagère l’armement » Cela prendrait beaucoup trop de temps, plusieurs années au bat mot. Notre outil industriel est calibré pour les faibles cadences annuelles chères à Bercy. Il faudrait acheter sur étagère à l’étranger mais nos alliés feraient tourner leur industrie d’abord pour eux. Ce serait beaucoup trop long.

      « on le fabrique le cas échéant (par exemple, des armes de petit calibre peuvent être fabriquées rapidement, vu qu’il n’y a pas de difficultés techniques), » Il faut environ cinq à dix ans pour développer complètement la production en série d’un fusil d’assaut fiable (exemple AK 47, AKM 59, M16, FAMAS, G3, le futur M5…). On aurait pas le temps surtout qu’on a plus le savoir-faire.

      Et rien que pour produire il faut des usines, des ouvriers formés et des ingénieurs. Plus un modèle qu’on puisse fabriquer, donc dont on dispose des données techniques, pour ça il faut acheter la licence car si on fait de la rétro ingénierie alors qu’on a pas de savoir faire ça va prendre trop de temps. Il faut aussi des usines de munitions. Et tout ça ne se décrète pas en quelques mois.

      Cela c’est juste l’armement léger. Tout le reste, même ce qu’on produit encore aurait besoin de plusieurs années d’investissement pour produire à forte cadences en construisant des usines. Je ne parle même pas de l’armée de l’air et de la Marine où là on peut d’emblée oublier.

      En résumé pour le terrestre : nous n’avons pas de cadres pour encadrer des mobilisés, nous n’avons pas de quoi les armer, les entrainer et les soutenir car nous n’avons rien prévu de toute façon pour organiser une mobilisation, ni même une remontée en puissance.

      Je ne suis pas seul à dire qu’on est à poil : https://www.lefigaro.fr/vox/monde/andre-rakoto-pour-un-modele-francais-de-reserve-militaire-integree-20220501: « Au moment où l’envahisseur russe est engagé dans un conflit de haute intensité en Ukraine contre une armée de 215.000 hommes épaulés par 200.000 réservistes, les forces françaises NE DISPOSENT PAS du fonds stratégique en hommes, équipements et munitions nécessaire pour tenir durablement dans des combats comparables. » On peut discuter mais ce monsieur propose au moins un remède réaliste à nos carences loins de vos délires menant tout droit à la défaite.

      • Félix GARCIA dit :

        Avez-vous lu cet article ?
        « Pour une révolution dans les affaires militaires (françaises) ! (+MAJ) »
        http://mars-attaque.blogspot.com/2022/05/pour-une-revolution-dans-les-affaires.html
        Le cas échéant, qu’en pensez-vous ?

        Pour les armes de petit calibre, maintenant que le choix fait nous engage pour plusieurs années, n’est-il pas temps de reformer un industriel capable de concevoir et produire les armes comme les munitions de petits calibres, en lui donnant « les années que couvre le HK416, le SCAR et le Glock » pour aboutir ?

        Accepteriez-vous de me faire un résumé de l’article d’André RAKOTO ?

        • Mat49 dit :

          Je n’ai pas l’abonnement au Figaro.

          Je trouve l’article de Mars un peu abscons. Même si sur le fond je suis d’accord. Par contre il ne va pas au bout de sa réflexion. Je pense qu’il faut sérieusement revoir nos armées mais que pour ça il faut être cohérent.

          1) Il faut définir une stratégie: quels objectifs politiques souhaitons nous atteindre avec nos armées? 2) En fonction de cette stratégie va découler un modèle d’armée 3) Quels moyens pour servir ce modèle 4) Combien ça coûte.

          Pour moi réponse au point 1): puissance régional en Afrique et en Mediterranée pour contrer directement et indirectement les causes de l’immigration et l’immigration. Subsidiairement pouvoir apporter une aide aux américains face à la Russie.
          2) Le modèle doit être une armée expéditionnaire professionnelle centrée sur la basse et moyenne intensité et la contre insurection mais qui peut être utilisée en haute intensité par la conservation de tous les appuies et compétences nécessaires.
          3) Là clairement priorité à l’armée de terre qui doit remonter aux alentours de 145 000 hommes avec plus d »hélico et de drones. Plus ça va plus je pense qu’une dose de conscription serait nécessaire pour ça face au manque de volontaires. Plus pour l’AA augmenter le nombre d’avions de transports et d’hélico.
          4) En euro actuel 60 milliards hors pension par an après une période de rattrapage où on monte à 70 milliards hors pension.

          C’est une proposition mais je pense que c’est celle où on aurait le meilleur coût efficacité. Beaucoup plus que sur une stratégie centrée sur l’est de l’europe ou les délires sur l’Asie Pacifique.

          • Félix GARCIA dit :

            « puissance régional en Afrique et en Mediterranée »
            « Beaucoup plus que sur une stratégie centrée sur l’est de l’europe ou les délires sur l’Asie Pacifique. »

            Pour ma part, je pense que l’avenir est au Sud, et plus particulièrement sur les mers, sous les mers et dans les airs.
            Méditerranée, Afrique, Amérique Latine, mais aussi le fameux « Indo-Pacifique » (93% de nos ZEE, 1.8 millions de français).

          • Mat49 dit :

            Je suis plus que sceptique sur l’Asie Pacifique. Cela necessite une flotte de guerre ce qui coûte le plus cher. Alors qu’il n’y a rien de vital à y protéger. Nous avons besoin d’une flotte de garde côte et de frégates là bas mais pas plus.

            Quels ressources renferment notre ZEE justifie que notre stratégie tourne autour? Je ne vois pas. Par contre le risque migratoire (même si pour moi le complot à la Camus c’est stupide) est réel.

      • Lagrange dit :

        « Il faut environ cinq à dix ans pour développer complètement la production en série d’un fusil d’assaut fiable (exemple AK 47, AKM 59, M16, FAMAS, G3, le futur M5…). On aurait pas le temps surtout qu’on a plus le savoir-faire. » En effet beaucoup de monde s’imagine que c’est facile. Mais dès qu’on se renseigne un peu sur le sujet on découvre que ce n’est pas si simple.

        Le L85A1 est un bel exemple de loupé suivi d’une destruction de savoir faire industriel complète pour le RU.

        • Mat49 dit :

          « Le L85A1 est un bel exemple de loupé suivi d’une destruction de savoir faire industriel complète pour le RU. » Oui j’aurais bien sorti l’exemple face à une personne qui s’y connaît un peu. Mais là avec NRJ je préfère rester sur le basique.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            MDR.
            Quoi qu’il en soit, rien ne nous oblige à devoir faire une nouvelle arme de A à Z. La fabrication sous licence, ça marche aussi. Et à ma connaissance, le FAMAS n’est pas subitement devenu obsolète avec l’introduction du HK416.

        • joe dit :

          Non. Il y a moult armes légères que nous pourrions produire en quelques mois du type AK avec de la tôle embouti et canon martelé à froid. Les plans sont libres. La guerre moderne ne se gagne pas à une masse de fantassins chargeant baronnette au canon. Ce qui compte aujourd’hui c’est de détruire le plus en amont possible les matériels lourds (artillerie lance roquette, anti-aérien). Lorsque le combat se résume à fantassins contre fantassins, peu importe l’arme utilisé, elles font toutes des trous à +500 mètres.. et les combats entre fantassins se règlent à des distances inférieures (en Europe)

          • Lagrange dit :

            Non. D’abord le délai imparti pour mobiliser est en jour pas en mois.

            Ensuite pour produire une arme en tôle embouti il faut construire ue chaine de production dédiée. Ce qui prend du temps. Plusieurs mois rien que pour la chaine et dans beaucoup de cas il a fallu plus d’un an. Si on produisait des AKM 59 il nous faudrait aussi construire une usine de munition. Cela prend du temps aussi. Plus recruter des ouvriers, les former, faire pareil avec des ingénieurs… Acheter sur étagère à l’étranger irait beaucoup plus vite et coûterait moins cher.

            « La guerre moderne ne se gagne pas à une masse de fantassins chargeant baronnette au canon. » Totalement d’accord.

            « Ce qui compte aujourd’hui c’est de détruire le plus en amont possible les matériels lourds » Oui d’où l’intérêt qu’on aurait à pouvoir le faire de manière importante.

            « Lorsque le combat se résume à fantassins contre fantassins, peu importe l’arme utilisé, elles font toutes des trous à +500 mètres.. et les combats entre fantassins se règlent à des distances inférieures (en Europe) » Je ne parle pas de ça.

            Votre message est le prototype du propos de comptoire façon ya ka fo kon.

          • Tulio dit :

            On va produire des AKM ? C’est original, il y a des ateliers de fabrication partout en Europe de la Bulgarie à la Roumanie en passant par la Hongrie ou la Serbie ! Même les Algériens fabriquent des AK 47 ! Oui, à la limite, on pourrait récupérer une chaine de fabrication et la déménager chez nous. Techniquement possible, mais ça n’est pas envisageable. Et les munitions ? Sinon, il y a des flingues français comme le Thales F90 (ou F88) fabriqués en Australie par la filiale locale de Thales. Les Français ont préféré choisir un flingue allemand pas forcément meilleur, pour faire plaisir à Angela Merkel ! Pour nous remercier, les Allemands vont peut-être commander des équipements français en priorité 😉 !

          • Aramis dit :

            Tulio le F90 n’est pas français mais est une version du Steyr Aug. Nous ne voulons pas acheter des armes produites hors de l’UE donc ça disqualifiait le F90.

      • NRJ dit :

        @Mat49
         » Nous n’avons pas de quoi faire ça en conventionnel ». Ah bon ? Qui voyez-vous comme ennemi suffisamment puisant pour détruire nos forces et nous attaquer sur le territoire national, nous empêcher de mobiliser ? A part les US, j’ai du mal à voir (et la Russie aussi, mais là il y a l’OTAN. On ne se retrouverait jamais seuls devant elle. Et il faudra maintenant au moins 10 ans avant que l’armée russe retrouve sa splendeur).

        « Notre problème conventionnel n’est pas d’empêcher une invasion du territoire national. » Si on veut mobiliser en masse, empêcher l’invasion du territoire national est au contraire une priorité.

         » Notre partie du monde c’est l’UE + la Suisse et toutes les armées de l’UE sont loin d’être opérationnelles. De plus elles sont nos alliées. « . Notre partie du monde, c’est aussi la Méditerranée et le nord de l’Afrique.
        « Donc ce que vous dîtes n’a aucun sens. »MDR. Comme vous voyez que j’ai raison vous êtes obligés d’imaginer des ennemis qui n’existent pas.

        « Là est le sujet : si on a maille à partir avec la Russie on ne pourrait pas aligner rapidement plus d’une brigade, selon le livre blanc. Et il faudrait aux américains assurer son soutien, lui fournir une DCA, des Drones,… Nous serions des boulets pour eux. « . N’importe quoi. Relisez le dernier rapport de la Rand corporation.
        Quoi qu’il en soit, l’OTAN a la puissance d’empêcher le déferlement des blindés russes en France. S’ils n’y arrivent pas, c’est qu’il y a un réel problème de compétences… Donc on aurait le temps de mobiliser.

        « Cela prendrait beaucoup trop de temps, plusieurs années au bat mot. Notre outil industriel est calibré pour les faibles cadences annuelles chères à Bercy. ». Ca dépend de l’équipement.
        « Il faut environ cinq à dix ans pour développer complètement la production en série d’un fusil d’assaut fiable ». Effectivement si vous gérez la production d’armes de la même façon que vous gérez la mobilisation avec un hôtel particulier pour chaque soldat, effectivement ça prendra 10 ans au bas mot. Mais tout le monde n’est pas forcément aussi mauvais gestionnaire….

        « Avec quels cadres ? Quels matériels ? Quelle logistique ? et quel argent ? ». On a une armée pour rappel. L’argent sera apporté par l’Etat si on estime qu’il faut effectivement mener la guerre. Le matériel sera soit acheté sur étagère ou produite en France.

        « Je ne parle même pas de l’armée de l’air et de la Marine où là on peut d’emblée oublier. ». Ca prendrait plus de temps et il en serait de même pour notre ennemi. Donc pas de problème de ce point de vue là.

        « En résumé pour le terrestre : nous n’avons pas de cadres pour encadrer des mobilisés, nous n’avons pas de quoi les armer, les entrainer et les soutenir car nous n’avons rien prévu de toute façon pour organiser une mobilisation, ni même une remontée en puissance. ». C’est vrai, en fait on croit voir des soldats le 14 juillet, mais c’est juste des acteurs que l’on paye….

        « les forces françaises NE DISPOSENT PAS du fonds stratégique en hommes, équipements et munitions nécessaire pour tenir durablement dans des combats comparables. « . Il a parfaitement raison. Et ce n’est d’ailleurs pas notre but. Il n’y a que vous qui souhaitez refaire l’opération Barbarossa.

        • Mat49 dit :

          @NRJ « Ah bon ? Qui voyez-vous comme ennemi suffisamment puisant pour détruire nos forces et nous attaquer sur le territoire national, nous empêcher de mobiliser ? » La question n’est pas le territoire national mais d’aider l’OTAN face à la Russie en Pologne. Et comme l’indique le livre blanc il nous faudrait six mois pour aligner 15 000 pro. Il faudrait donc que les américains fassent tous. On est des boulets pour les américains comme le reste de l’UE.

          La déclaration franche du CEMA allemand le 25 février 2022, beaucoup de CEMA en Europe pouvait la faire y compris le notre.

          « Si on veut mobiliser en masse, empêcher l’invasion du territoire national est au contraire une priorité. » Qui nous menace d’invasion ? Personne, vous délirez peut être sur une invasion de Monaco cela dit…

          « Notre partie du monde, c’est aussi la Méditerranée et le nord de l’Afrique. » Non là c’est trop loin pour nous.

          « MDR. Comme vous voyez que j’ai raison vous êtes obligés d’imaginer des ennemis qui n’existent pas. » C’est vous au contraire en croyant que nous sommes menacés d’invasion.

          « N’importe quoi. Relisez le dernier rapport de la Rand corporation. » N’importe quoi car c’est au vue de ce que dit la Rand que je dis ça. Elle dit en terme polie qu’on ne peut pas beaucoup aider et pas longtemps même si qualitativement nous sommes de bon sparring partner à l’entrainement.

          « Quoi qu’il en soit, l’OTAN a la puissance d’empêcher le déferlement des blindés russes en France. » Là encore vous fantasmez une invasion qui n’a aucune chance d’arriver.

          « Ca dépend de l’équipement. » Le problème concerne tous les équipements majeurs et même plus.

          « Effectivement si vous gérez la production d’armes de la même façon que vous gérez la mobilisation avec un hôtel particulier pour chaque soldat » Absolument pas, je regarde juste combien de temps il faudrait sachant qu’on part de zéro. Regardez le temps qu’il a fallu pour mettre sur pieds la chaine de production de la plupart des fusils en production et vous verrez que vous délirez.

          Vous confondez aussi manque de confort et manque d’infrastructure (base, camps de manoeuvre, zone de stockage et d’entretien du matériel…).

          « On a une armée pour rappel. » Elle est toute petite et pas organisée pour mobiliser pour rappel. Et vous ne répondez pas à la question : qui encadre les recrues ?

          « L’argent sera apporté par l’Etat » Selon vous il est en faillite.

          « Le matériel sera soit acheté sur étagère ou produite en France. » Même en 3 ou 4 mois cela n’est pas possible comme expliqué.

          Ce que vous dîtes est bien impossible car ce n’est pas prévu et qu’on a éliminé ce qui aurait permis de la faire au nom des restrictions budgétaires et du court termisme que vous adorez : stocks, réserves, logistiques, surencadrement… tout ça est passé à la trappe car cela n’avait pas d’utilité immédiate.

          « C’est vrai, en fait on croit voir des soldats le 14 juillet, mais c’est juste des acteurs que l’on paye…. » Encore une fois : où prélève t on des cadres : on ne peut pas prélever dans la réserve ou les pro car ils ont juste assez de quoi encadrer leurs unités. Ce que vous dites est délirant et ça saute aux yeux.

          « Il a parfaitement raison. Et ce n’est d’ailleurs pas notre but. » Oui et c’est bien le problème.

          Et oh quelle surprise ! ce monsieur ne propose pas de suivre votre délire absurde mais propose de mettre sur pieds une réserve opérationnelle AVANT toute guerre. Comme c’est curieux…

          « Il n’y a que vous qui souhaitez refaire l’opération Barbarossa. ». Là encore vous délirez : vouloir aidez l’OTAN à défendre la Pologne signifie vouloir envahir la Russie à des fins génocidaires pour créer un lebensraum à la race arienne selon vous. Vous suivez à la lettre le Kremlin…

    • Twisted dit :

      Problème d’ambition technologique et non de volume. Un SCAF en solo sur des technos maîtrisées, matures et bon marché reviendrait certainement beaucoup moins cher que le monstre qui sortira dont on achètera 150 exemplaires. Même chose pour le reste.

    • Lagrange dit :

      Vouloir deux PA quand on a le PIB de l’Angleterre ce n’est pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Mais acheter des F 35 B c’est une connerie. Il leur fallait des PA avec tremplin de 40 000 T : ils sont une île donc ils ont besoin d’une flotte de guerre, il n’y avait pas de remplacement du Harrier autre que le F 35 B en ADAV. Un PA avec tremplin faisait mieux qu’un Porte Aeronef tout en étant moins cher que s’il avait des catapultes.

      • Dolgan dit :

        Faire 2 pa quand avec 0 tu as déjà du mal à faire naviguer tes navires. C’est une connerie.

        Faire 2 pa mais ne prévoir même pas une flotte aeronavale suffisante pour en armer 1. C’est une connerie.

        Filer à ton armée de l air des f35b, c’est au-delà de la bêtise.

        C’est du sabordage. Ils ont du voir des gaugau des gaulois.

        • Félix GARCIA dit :

          « C’est du sabordage. Ils ont du voir des gaugau des gaulois. »

          « Submergés par leur nombre de deux »
          ^^

          « Fuyez !!! Il est trop nombreux pour nous ! »
          Soldats face à Hébus, le troll – Lanfeust de Troy

        • Lagrange dit :

          Non ça veut juste dire qu’ils font de la merde avec leur budget.

  7. Fralipolipi dit :

    RIP le programme Tempest ?
    … la dinde a encore frappé 🙂

  8. Thierry dit :

    la situation du porte avion Charles de Gaulle n’est pas meilleurs que les ponts d’envol vide anglais car il est encombrés d’avions de chasse arrivant en fin de vie et qu’il n’y a pas de remplaçants prévus à court ou moyen terme.

    Vu le nombre de F-35 déjà en service et en dépit de tous les défauts qui peuvent lui être reprochés le F-35 est irremplaçable pour les pays qui l’ont adopté, et fait gravement défaut à ceux qui ne l’ont pas. Les chasseurs et bombardiers russes continuent de nous tourner autour attendant le moindre signe de faiblesse pour en tirer avantage et malheur s’ils trouvent une faille capacitaire, car ils l’utiliseront contre le pays en question même s’il est membre de l’Otan. Autant pour faire de l’influence militaire, économique et politique et affaiblir ainsi l’influence du pays en question.

    • Aramis dit :

      « Vu le nombre de F-35 déjà en service et en dépit de tous les défauts qui peuvent lui être reprochés le F-35 est irremplaçable pour les pays qui l’ont adopté » Si la preuve les américians pensent à le remplacer avant la fin des livraisons. Ils ont considérablement réduit les livraisons déjà.

      « et fait gravement défaut à ceux qui ne l’ont pas » Non il n’est pas à pleine capacité opé, et coûte une blinde à faire fonctionner.

      Nous avons besoin d’un chasseur polyvalent supersonique embarqué capable de combattre en réseau. Et il n’y en a qu’un actuellement au monde: c’est le Rafale. Le F 35 C n’est pas un chasseur et n’est pas supersonique sauf urgence.

    • Carin dit :

      @Thierry
      D’un autre côté, lorsque l’armée de l’air a vendu ses Mirage F1, les acheteurs ont déclarés qu’ils n’avaient jamais vu d’avions en aussi bon état!
      Cela veut dire que les avions que la France met en ligne sont très bien entretenus d’une part, et que leur fin de potentiel ne provient pas de l’usure, mais de l’arrêt de fabrication de nombre de pièces détachées en série et donc, de leur valeur à la hausse…
      Ça n’est pas le problème des rafale embarqués… chaque avion qui décolle du PA est en parfait état. Et je rajouterais que la cellule du rafale M est tellement bien faite, que celles que l’on peut voir ont 20 ans de service, sans aucun problème…. Tout le reste, moteurs compris ont déjà été changé.. (entretient normal).

      • Thierry dit :

        LES mirages F1 ont été vendu avec leur stock de pièces détachés, ce qui n’a pas empêché la perte par crash de 3 d’entre eux :

        http://www.opex360.com/2022/02/11/un-mirage-f1-du-prestataire-prive-atac-sest-ecrase-aux-etats-unis/

        Quand aux cellules du rafale M elles arrivent à bout de course même s’ils remettent un coup de peinture pour faire neuf, ça n’empêchera pas les microfissures dû à l’usure de s’agrandir, les avions de chasse en général dépassent peu souvent les 40 ans de service, après le risque augmente en flèche.

        de plus la cellule du rafale est en matériaux composite à 75% (fabriqué comme une coque de voiliers avec de la résine), surtout de la fibre de carbone et un peu de Kevlar et de titane aux angles d’attaque.

        La cellule du F-35 en comparaison n’a que 35% de fibre de carbone car ce matériaux a aussi ses limites, le reste c’est aluminium, autres composites, acier et titane, la part de résine est bien moindre.

        Le carbone plus léger est deux fois moins dense que l’aluminium et aussi plus résistant, mais à l’usure c’est pas la même histoire, il est sensible aux rayons UV qui le dégradent et perd ses capacités bien plus vite que l’aluminium.

        • Alpha (α) dit :

          @Thierry
          Mon pauvre Titi, c’est pas de chance : encore pris sur le fait à raconter n’importe quoi !
          Les 75 % de matériaux composites correspondent… à la surface « mouillée » du Rafale !…
          Son revêtement en somme, sa « peau » pour faire simple.
          Toute sa structure n’est évidemment pas conçue dans ces matériaux.
          Les longerons et cloisons sont traditionnellement en aluminium ou titane, comme sur la quasi-totalité des avions, dont le F-35.
          Tiens, comme je sais que pour toi les images avec des couleurs te parlent un peu plus :
          https://www.quora.com/Is-the-F-22-stealth-fighter-still-primarily-an-aluminum-aircraft-while-the-F-35-is-mainly-carbon-fiber
          Oh ! Il semble qu’il y a beaucoup de vert et de jaune également sur le F-35 !!!
          Voilà voilà ! 😉

        • Dolgan dit :

          F35 dont les premiers exemplaires (pas 2ou3)vont devoir être retiré du service de manière anticipée pour cause d usure prématurée de la cellule?

  9. Justice dit :

    Cet avion est une catastrophe aérienne plus dangeureux pour le pilote que pour l’ennemi

    • Thierry dit :

      je ne crois pas qu’un seul pilote de F-35 échangerais son avion contre n’importe quel autre modèle, c’est comme de rouler en voiture avec le GPS et tous les autres avantage, vous ne voulez plus vous en passer après.

      La catastrophe aérienne aujourd’hui elle est russe et se passe en Ukraine tous les jours. Voilà un ferme clapet pour les sbires à Poutine qui sont les seuls à vraiment craindre le F-35

      • Alpha (α) dit :

        « je ne crois pas qu’un seul pilote de F-35 échangerais son avion contre n’importe quel autre modèle »
        C’est vrai, vous ne pouvez pas croire cela, d’autant que vous ne connaissez pas de pilotes de F-35 ou même de pilotes tout court !
        Moi par contre, je connais des pilotes de chasse français qui connaissent des pilotes de F-35 rencontrés lors du dernier Atlantic Trident… 🙂
        Et savez-vous comment certains appellent leur F-35 ? « Flying Toilets » !
        Tout est dit… 😉

      • Aramis dit :

        « je ne crois pas qu’un seul pilote de F-35 échangerais son avion contre n’importe quel autre modèle » Alors vous n’avez rien lu sur le sujet pour dire ça.

        « c’est comme de rouler en voiture avec le GPS et tous les autres avantage, vous ne voulez plus vous en passer après » Si le GPS bug une fois sur trois et que la voiture a 800 problèmes techniques non résolus…

        « La catastrophe aérienne aujourd’hui elle est russe et se passe en Ukraine tous les jours. » Ils font beaucoup de sortis pourtant d’après les Ukrainiens.

        « Voilà un ferme clapet pour les sbires à Poutine qui sont les seuls à vraiment craindre le F-35 » Les maéricians craignent le F 35 pour son prix. L’Air Force voulait d’ailleurs s’en débarrasser, la Navy pareil seul les Marines fnt avec mais ils douillent.

      • Dolgan dit :

        On a une bonne indication de leur amour du f35.Ils demissionnent pour aller dans le civil. Parce qu’ils en on marre de pas assez voler et d être sous oxygénés quand ils volent.

        • Alpha (α) dit :

          @Dolgan
          Et surtout vrai en ce qui concerne les pilotes de l’USMC qui n’ont qu’une confiance relative envers le F-35B…

  10. lym dit :

    Et le HMS-Pedro, en plus de l’hélico pour le pilote, ils l’ont prévu? Vu le nb qui vont finir à la baille, aller à la pêche immédiatement en surface pourrait être plus économique que les opérations de récup au fond!

  11. Thaurac dit :

    Etonnant que l’armée américaine ne vende pas d’occasion, comme le fait la france avec ses rafales, les f35 version marine , avec plus tard mise à niveau!

    • Lagrange dit :

      La navy serait ravie mais elle n’a aucun acheteur potentiel. Les Porte aeronef GB coûteraient trop cher à refondre en PA.

  12. Thaurac dit :

    Vu ailleurs
    https://www.numerama.com/cyberguerre/945197-comment-reperer-un-potentiel-troll-du-kremlin.html
    Ils y a bien longtemps qu’on le fait ici 😉 depuis le dombass et la crimée

  13. michel w dit :

    Faut croire, que les pays acheteurs du F-35 sont tous devenus fous, pour investir dans des fers a repasser volant , ou alors admettre , que finalement le F-35 et un avion qui surpasse les autres….

    • Alpha (α) dit :

      @michel w
      Faut surtout croire que vous, et ceux qui tiennent le même raisonnement, sont des ignares… Ou tout au moins mal (très mal…) renseignés !
      Sinon, vous sauriez que la majeure partie des pays ayant acquis le F-35 depuis le lancement du programme JSF l’ont fait en tant que « partenaire », de différent niveau (partenaire de niveau 1 pour la G-B).
      En fait, le F-35 n’est pas américain, mais bien international !
      Ce qui veut dire que dès le début du programme JSF (ou presque) beaucoup de pays ont versé leur obole et ont assuré son financement, les gouvernements de ces pays espérant pouvoir profiter des retombées économiques de la production de plusieurs milliers d’appareils par la suite.
      Seulement, leurs industriels au final se retrouvent floués, les avions acquis ne sont toujours pas pleinement opérationnels depuis leur entrée en service en 2015, le MCO coûte une blinde (même si le prix unitaire du F-35 a baissé artificiellement…), les retards et les surcoûts continuent de s’accumuler !
      Et les pays acquéreurs « non partenaires » me direz-vous ? Simple : alignement diplomatique sur Oncle Sam ! Car acquérir un avion de chasse est avant tout un choix politique. En achetant le F-35, ces pays comptent sur le soutien américain en cas de problème (Pologne par exemple…).
      Et reste ceux qui achètent le F-35 contraints, ou sous la menace…
      Enfin, pour ce qui « d’admettre que cet avion [le F-35] surpasse les autres ». Je ne peux qu’éclater de rire en pensant à ce que mon raconté certains pilotes de chasse de mes connaissances qui ont eu à l’affronter lors de simples exercices récents…
      Je ne peux que m’esclaffer en relisant les divers rapports du GAO ou autres organismes officiels US…
      Bref, je ne peux que me moquer de vous en lisant votre petit commentaire… 🙂

  14. Parabellum dit :

    Tout ça est périmé car vulnérable et très cher et risque en vies humaines…la guerre que nous devons penser est celle des robots drones et sous marins et missiles intelligents ainsi que cyber et sabotages des approvisionnements électriques par bombes à graphite.le reste c est de la panoplie archaïque …le futur pa français est une erreur dépassée en 2035…

  15. Carin dit :

    Sauf que passer de 21 bateaux de premier rang à 15… permet peut-être un second PA ?
    Le F35 était vraiment très prometteur, et c’est la seule raison pour laquelle nos amis anglais ont considérablement baissé le nombre de leurs coques…. Avoir 2 PA et de quoi les accompagner. Malheureusement le F35 est un échec, nos amis anglais ont perdus des bateaux, et se retrouvent avec 2 PA presque sans forces pour les équiper, et doivent faire appel à l’US Navy pour cela… ce qui à terme intégrera les PA anglais à la navy américaine, c’est peut-être pour cette raison que les anglais font une autre commande de F35B… ne pas se voir amputé de sa royale marine!

    • Dolgan dit :

      Us navy , France, commonwealth.

      Seuls, ils ne sont pas capables de les faire quitter le port.

  16. penandreff dit :

    plus il y aura de F35B et moins il y a aura de chance que le Tempest voit le jour, et surement la fin de l’industrie aéronautique militaire en UK.

  17. Félix GARCIA dit :

    Avons-nous des avions ravitailleurs positionnés sur tous les territoires d’outremers disposant d’un aéroport ?
    Ou se déplacent-ils partout tout le temps ?

  18. Achille-64 dit :

    Avec le recul, la rupture britannique avec l’abandon du projet de porte-avions commun avec la France était un signe avant-coureur du chemin qu’allait prendre l’Histoire par la suite.
    Une occasion unique de groupement aéronaval potentiellement conjoint fut sacrifiée au profit de ce qui n’est pas un ‘splendide isolement’, mais un compagnonnage exclusif avec le frère US.
    L’aventure F-35B est à lire dans ce contexte. Nous verrons d’ici 5 ans si les Britanniques sont capables de présenter un GAN complet, en autonomie, lors d’une opération quelconque.

  19. Jean Le Bon dit :

    Mat 49 a raison. Tout est dit.

  20. david dit :

    Question bête
    Puisque le rafale Marine est apte à fonctionner en Stobar et que les PA UK ont des tremplins d’envol, le+ simple pour eux ne serait-il pas d’adapter leur PA au rafale (facile à dire je sais)
    Quel Gap y a t’il entre le PA UK actuel et une adaptation stobar ?