Centenaire, le navire russe « Kommouna » va examiner l’épave du croiseur Moskva, coulé par la marine ukrainienne

Il a connu le Tsar Nicolas II, la Première Guerre Mondiale, la révolution d’octobre, les purges staliniennes, la Seconde Guerre Mondiale, la Guerre Froide, l’effondrement de l’Union soviétique et… désormais, l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Non, il ne s’agit du pendant russe de Duncan MacLeod… mais du navire de sauvetage Kommouna, admis au service actif en 1915.

Plus vieux navire militaire à être encore opérationnel, ce catamaran, construit à l’origine pour ravitailler les sous-marins, a de nouveau pris la mer pour explorer l’épave du croiseur Moskva, coulé par deux missiles anti-navire P360 Neptune tirés par une batterie de défense côtière ukrainienne, la semaine passée. C’est en effet ce qu’a révélé l’analyste naval HI Sutton, le 22 avril.

Pour cette mission, il est probable que le Kommouna mette en oeuvre un véhicule sous-marin téléguidé [ROV – Remotely Operated underwater Vehicle] ou bien encore le mini-sous-marin de sauvetage [Deep Submergence Rescue Vehicle] AS28, capable d’évoluer à des profondeurs allant jusqu’à -1000 mètres. A priori, il s’agirait pour la marine russe d’inspecter l’épave du Moskva et d’en récupérer des éléments sensibles.

Pour rappel, s’étant notamment illustré lors de la récupération du sous-marin britannique L55, coulé par la marine soviétique alors qu’il avait été engagé dans une opération visant à soutenir l’indépendance des pays baltes, ou encore durant le siège de Leningrad, le Kommouna a été modernisé une première fois en 1954. Puis de nouveau en 1984 et en 2009.

Sa présence sur les lieux du naufrage du désormais ex-navire amiral de la flotte russe de la mer Noire, au large d’Odessa, sera évidemment regardée d’un mauvais oeil par l’Ukraine, qui pourrait le considérer comme étant une cible légitime, surtout après la destruction par les forces russes de l’exemplaire unique de l’Antonov An-225, qui était le plus imposant avion de transport du monde. En outre, Kiev a classé l’épave du Moskva comme « patrimoine culturel sous-marin national ».

« Conformément à la convention de l’UNESCO, toutes traces d’activité humaine sur les fonds marins de la mer Noire, dans le cadre des activités économiques de notre État, sont la propriété de l’Ukraine », a fait valoir le ministère ukrainien de la Défense, le 21 avril.

Par ailleurs, et après avoir diffusé une vidéo supposée montrer les rescapés du Moskva, Moscou a fini par donner un bilan humain de la perte de son croiseur, en faisant état d’un mort et de 27 disparus. « Les 396 membres d’équipage restants ont été secourus », a précisé le ministère russe de la Défense. Jusqu’alors, il était avancé que le croiseur était mis en oeuvre par 500 marins…

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

96 contributions

  1. AUTRET dit :

    Félicitations à la Russie qui se préoccupe donc des dégâts possiblement infligés à l’environnement. On attend un communiqué de Monsieur Jadot.

  2. Félix GARCIA dit :

    Il est incroyable ce navire ! Et plus que centenaire !
    Ce serait dommage de le couler … envoyez plutôt une armée de tracteurs amphibies pour le récupérer !
    À l’abordage !!! Yihaaaaaaaa !
    🙂

  3. Félix GARCIA dit :

    Le Japon durcit le ton face à la Russie et l’accuse d’avoir annexé illégalement les Kouriles
    https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20220423-le-japon-durcit-le-ton-face-%C3%A0-la-russie-et-l-accuse-d-avoir-annex%C3%A9-ill%C3%A9galement-les-kouriles

    Il faut envoyer BOND ! Jean BOND !!!
    ^^

    • JC dit :

      Ah, les japs, ils sentent que la Russie est affaiblie. Il est vrai que leur conflit court toujours. Chassez le naturel il revient toujours au galop. Banzaï !

  4. albert dit :

    Le but de cette opération sera évidemment d’affirmer que le navire n’a pas été touché par des missiles mais qu’il s’agit bien d’un incendie à bord. La propagande russe, en pleine activité communiquera en ce sens.
    Quand à ce navire vieux de 100 ans ça montre encore une fois la vétusté de l’armée russe. Cette guerre a mis ne lumière que l’énorme armée russe était en fait basé sur une énorme armée vieillissante, qui repose au moins pour moitié de vieux matériels obsolètes. La Russie joue sur l’impressionnant volume pour compenser son retard sur l’occident qui possède des armées plus moderne et plus performantes.

    • Aramis dit :

      Non ça montre que l URSS comme la Russie ont trouvé économique de le refondre au lieu d en refaire un neuf car il n y a pas besoin de changer ce type de navires. Si la technologie décidait le sort des guerres les Ukrainiens auraient perdu.

      • Michel dit :

        Plutôt pour récupérer les ogives nucléaires qui sont à bord, je dirais.

    • Tdk dit :

      Où sont les missiles hyper soniques de l’occident et les drones armés de torpille hypersonique ainsi que les systèmes anti aériens performants vous êtes une victime de la propagande.

  5. Thaurac dit :

    Une honte!
    Jusqu’où ira la russie, une vraie descente aux enfers, car parè wagner, les tchétchénes ( certains sont du coté ukrianiens), les syriens, les maliens)..
    Réalité ou rumeur? La Russie recrute-t-elle des soldats en Éthiopie?

    Sauf que la centaine d’homme massée devant les murs de l’ambassade raconte une toute autre histoire. Parmi eux, un ancien caporal de l’armée éthiopienne, ses papiers d’identité sous le bras, affirme avoir entendu qu’une vague de recrutement allait bien avoir lieu, soit pour rejoindre une compagnie de sécurité privée, soit directement l’armée russe, précise-t-il.
    https://fr.news.yahoo.com/r%C3%A9alit%C3%A9-rumeur-russie-recrute-t-051049612.html

    C’est de cette armée que l’otan devrait avoir peur, sans le nucléaire, la pologne suffit à les coucher…et à noter que les russes coté occidental fuit le recrutement et l’armée est composée de soldats venus des régions orientales, et de villages pauvres…

  6. mao123 dit :

    Put… les mecs ils sont trop fort !!!

  7. Jean dit :

    Eh non, il y a encore plus vieux ! En tout cas en 2015.
    https://www.shipspotting.com/photos/2328888

  8. vrai_chasseur dit :

    Le Kommouna et l’apport des technologies européennes, une longue histoire…
    Le vieux rafiot a été lourdement modernisé par les chantiers néerlandais Scheide, équipé avec un robot sous-marin britannique flambant neuf de la filiale anglaise Seaeye de SAAB, le Panther XT plus….(http://www.saabseaeye.com/solutions/underwater-vehicles/panther-xt-plus),
    et en 2005 les 7 hommes d’équipage russes de son mini sous-marin Priz soviétique, bloqué à 100 mètres de fond dans la péninsule du Kamtchatka ont été sauvés par la Royal Navy avec l’aide du robot sous-marin Scorpio de la société de services offshore sous-marin James Fischer Rumic, venu les délivrer d’une mort certaine …
    Le Moskva ayant coulé rapidement, tout est resté à bord et la pêche du Kommouna va être longue.

  9. Distras dit :

    Ils vont retrouver un navire complètement désossé ; les amis-ricains seront certainement déjà passé visiter l’épave !
    L’évocation de la convention de l’UNESCO attribuant la possession de l’épave du Moskva à l’Ukraine est éloquante !
    Alors, les éléments sensibles récupérés doivent être liés au systèmes de communication et les missiles !
    Des P-500 Bazalt, des P-1000 Vulkan et des S-300 ! Rien de très « révolutionnaire « !
    Sauf que certaine parlent de misiles hypersoniques présents sur le Moskva au moment de son naufrage, quelqu’un aurait des informations à ce sujet ?

    • ji_louis dit :

      Les turcs ont bloqué les détroits aux navires militaires, il n’y a pas de sous-marin OTAN dans la zone, et seulement les navires militaires des pays riverains.

    • Frédéric dit :

      Je ne pense pas. Aucun navire de surface n’a du approché la zone du naufrage qui a du être sous surveillance russe.

  10. Dolgan dit :

    Perso, via presse locale russe, j’ai vu passer 3 enterrement (enfin pas forcément avec les corps). Donc, bon 1 mort?

    Sinon, ce navire est escorté ? On a dit aux russes que la zone n est pas certaine ?

    Et côté maritime de cette guerre, les turcs ont laissé passer un navire destiné à la Syrie transportant du blé volé en ukraine occupée. Apparemment contre l avis du parlement turcs.

    • JMN dit :

      Les Russes affirment 1 mort au feu et 27 disparus en mer, mais quand ils ont montré l’équipage il n’y en avait que la moitié … accessoirement ils ont passé des annonces de recrutement de marins.

      • AL1 dit :

        Pour ce qui concerne la pseudo moitié d’équipage qui a été exhibée pour la propagande, il y a fort à parier qu’aucun marin n’appartenait réellement au Moskova…..

  11. Bob dit :

    Le Moskva aurait coulé pas très loin de la position 45°11N-030°56E. Il y a 50m de fond à cet endroit (ce qui explique les envies de plongée du ministre de la défense ukrainien).
    https://www.oceangrafix.com/chart/zoom?chart=SHOM7243
    Pas besoin de ROV capables de descendre à 1000M. Pas besoin de ROV tout court d’ailleurs.

    • Aymard de Ledonner dit :

      50 mètres de fonds ça parait léger : si c’était le cas les superstructures dépasseraient probablement de la surface de l’eau.
      Mais compte tenu de la présence US dans la zone, et du fait que les US étaient probablement informés des projets ukrainiens, les russes ne devraient pas être les premiers sur l’épave.

    • Pldem806 dit :

      Avec environ 15′ d’autonomie en plongée autonome à 50 m et 2 plongées par jour pour un binôme, il va vous falloir une sacrée palanquée de plongeurs/jour pour inspecter cette épave et encore plus pour récupérer des éléments. Donc un ROV est loin d’être inutile.

  12. Monbars dit :

    Il ne manquerait plus qu’un Neptune coule ce musée flottant. J’imagine aussi les Anglais sortir le HMS Victory de Portsmouth… Celui qui était le navire amiral de Nelson.

  13. Le Breton dit :

    Il va aller le rejoindre.

  14. Dodo dit :

    Est-ce qu’il marche au charbon comme le Kuznetsov? Ou il y a des rameurs?

  15. Raymond75 dit :

    Très intelligent de conserver un vieux navire pour le reconvertir plutôt que de le mettre à la casse s’il peut resservir.

    • Picsou dit :

      A ce rythme là, les Russes vont venir nous envahir à dos d’ânes…

  16. jerome dit :

    s’ils pouvaient l’envoyer rejoindre son confrère ; histoire qu’il puisse l’examiner de plus près… ce serait un coup d’éclat énorme ! malgré les revers les russes sont toujours aussi désinvoltes et confiants… et s’ils le payait (encore) un peu plus cher?

  17. Oliv dit :

    Hé bien si c est le navire le plus récent ils vont bientôt sortir la marine de guerre à voiles ! !!

  18. Edgar dit :

    Toujours, chez les dirigeants russes issus du moule soviétique, ce mélange d’orgueil, d’effronterie, d’aveuglement, de mauvaise foi, … Ce beau vieux navire va se prendre un missile.

    • Edgar dit :

      Ah! notre vieux bateau de sauvetage sera escorté par 7 autres bâtiments de combat. Il s’agit donc d’une expérience grandeur nature : une flotte de combat en position défensive peut-elle opérer en relative sécurité à proximité d’une côte ennemie défendue par des missiles antinavires ? (S’agirait-il d’une expérience commandée par les hiérarques de Pékin à leur obligé moscovite, histoire d’en savoir plus sur leurs chances de voir traverser le détroit de Formose par leurs troupes sans subir un Trafalgar ?) https://www.youtube.com/watch?v=tnhBPDEAxVo&list=TLPQMjMwNDIwMjIS0yoQ7_HMWw&index=6

  19. Glou glou glou..... dit :

    Glou glou?
    Chiche!

  20. jp_perfect dit :

    Même si je comprends bien que les Ukrainiens se feraient un plaisir de couler ce navire, j’espère qu’ils ne le feront pas. D’une part car il ne constitue en rien une menace pour eux, mais surtout parce qu’il s’agit d’une pièce unique du patrimoine maritime mondial, qui mérite donc de survivre à ce conflit, comme le mériteraient d’ailleurs les innombrables bâtiments, statues, fontaines, etc. actuellement pilonnées par les Russes, malheureusement.
    Oui, je sais, ce genre de considération est forcément trivial dans le contexte. Mais comme l’aurait (rien n’est moins sûr) justement dit Churchill lorsqu’on lui aurait demandé de diminuer le budget dédié à la culture pour réattribuer les fonds à l’effort de guerre: « Alors pourquoi nous battons-nous? »

    • GHOST dit :

      C´est la guerre, si l´Ukraine a la possibilité de couler ce navire, ils ne vont pas hésiter.. Comme Distras@ le souligne si bien, le Moskva a été « visité » technologiquement par les pays occidentaux depuis.. L´OTAN ne peut que tenter de s´emparer des technologies sensibles .. c´est aussi la guerre

      • Alsur dit :

        hum , c’est pas un peu gâcher des munitions pour une cible avec pas bcp de potentiel , je ne connais pas l’odb et les stocks des batteries côtières ukrainiennes mais ils doivent être relativement à flux tendu au niveau des muns non ?

        vos mieux couler un classe krivak ou un navire de débarquement

        • Dolgan dit :

          Perso, je lui mettrai une bombe de tb2 dans la passerelle. Enfin si il n’a pas d escorte. Sinon 2 neptune sur l escorte puis une bombe de tb2 sur la passerelle .

          La cible ne vaut pas de risquer un des rares avions ukr.

      • tschok dit :

        Le plus intelligent, c’est de le négocier. Je serais Ukrainien, je négocierais la sécurité de l’opération contre quelque chose.

        Moi aussi j’ai des opérations qui ont besoin de sécurité. Des convois d’armements qui voyagent, par exemple. Ou des civils à exfiltrer.

        On peut même envisager une sorte d’accord tacite, pour s’éviter les désagréments d’une rencontre entre négociateurs.

  21. Ératosthène dit :

    Franchement, si j’étais ukrainien, je tirerais un missile dessus et sur le pont liant la Crimée..

    • Qui ça ? dit :

      J’ignore si c’est à la porté des missiles ukrainiens, mais je tirerais bien sur les nombreux barrages géants construits sur la Volga. Il y en a à 700 km environ du territoire unkrainien …

      • Tulio dit :

        Après si on va par là, les Russes peuvent aussi détruire les barrages construits sur le Dniepr, dont un en aval de Kiev qui ressemblerait alors à Venise et ils peuvent aussi taper sur des centrales nucléaires dont celle de Zaporijiia, Rovno… Mais il y a des traités que ni Russes ni Américains, ni Ukrainiens n’ont signé mais qui sont respectés, heureusement. Et 700 kms, faut pas rêver, ça fait loin pour le matos ukrainien…

    • Alsur dit :

      hum, pour faire du dégât , il faudrait toucher une pile ( un de pilier ) ou alors certain endroit bien précis du tablier , en dehors d’une frappe aérienne de précisions ( en basse altitude avec du conventionnel ou avec de la GBU ) ou avec une opération commando , je vois pas trop comment faire .

      Les missiles de croisière ukrainienne ne sont pas assez précis pour le faire out seul( à vrai dire , je suis pas sure que les MdCN sont assez précis pour ça , mais je peux me tromper )

      pour les barrages sur la Volga , es-ce que se ne serait pas franchir le Rubicon , surtout vu le nombre de perte civil que cela pourrait entrainer coté russe

    • decurion dit :

      vous avez grandement le sens des responsabilités. Pourquoi ne pas tirer sur une centrale nucléaire?

  22. M Roy dit :

    Je serais surpris que les russes utilisent les termes ROV – Remotely Operated underwater Vehicle] et Deep Submergence Rescue Vehicle. Pourquoi donc nous les imposer? On a bien compris ‘véhicule sous-marin téléguidé’ et ‘mini-sous-marin de sauvetage’ . Si vous voulez vraiment faire pédant dites le en japonais ou serbo-croate

  23. Frédéric dit :

    Merci pour la découverte. Lancé en 1907, toujours en service, du moins sur le site de la marine du Paraguay. Le ARP « Capitán Cabral » été remotorisé avec un moteur diesel en 80 : https://www.armadaparaguaya.mil.py/index.php/familia-naval/comando-de-la-flota-de-guerra-1

  24. Nico80100 dit :

    Si ce navire se prend une châtaigne et coule celà fera vraiment désordre pour les Russes.

  25. berger dit :

    C’est fatal les ukros chauffes a blanc par l’occident vont faire la grosse bêtise que les russes attendent en bons joueurs d’échecs qu’ils sont et ils lanceront, j’imagine les cris effarouches de tous ceux qui croient que les russes se laisseront emmerdes au dela du raisonnable

    • Pascal (l'autre) dit :

      « C’est fatal les ukros chauffes a blanc par l’occident vont faire la grosse bêtise que les russes attendent » Encore un expert………………… en stratégie cette fois!

    • Requin dit :

      LOL. J’adore les copains de Poutine qui blablatte à longueur de temps pour de rien dire. La perte du croiseur est une perte bien plus importante que ne le sera jamais ce rafiot de recherche d’épaves.
      La vérité est que l’armée russe a déjà envoyé tout ce qu’elle avait de conventionnel sans grande réussite jusqu’à présent est que l’emploi d’arme nucléaire russe toucherait aussi la Russie par les radiations.
      L’OTAN l’a bien compris et c’est pourquoi elle se permet d’être de plus large dans ces livraisons d’armes à l’Ukraine.
      Cela promet de belles batailles à venir avec tous les canons de 155 mm dernièrement livrés ainsi que la remise en état de l’aviation ukrainienne.
      Si Poutine était un VRAI joueur d’échec, JAMAIS il n’aurait entamé ce jeu où pour ne pas perdre, il ne faut pas jouer !!!

      • Nike dit :

        Plus ça va plus Poutine s’enfonce. S’il veut sauver sa tête il doit négocier en urgence un arrêt des hostilités. Cela fait 1 mois qu’il aurait déjà du le faire. Les Ukrainiens commencent à être plus vindicatifs en négociations, plus ça ira moins Poutine pourra négocier.

    • Pravda dit :

      Haha, en effet, pour les échecs ils sont champions !

  26. Alex dit :

    Il est impossible que Poutine ne se soit pas remémoré l’affaire du K-141 Koursk au travers <> du Moskva… on va bien finir par l’énerver !

    • Alex dit :

      Il est impossible que Poutine ne se soit pas remémoré l’affaire du K-141 Koursk au travers « l’accident » du Moskva… on va bien finir par l’énerver !

  27. Mike dit :

    Je ne crois pas qu’une autre marine dans le monde ait un navire actif aussi vieux.

    • Titeuf dit :

      La France non…
      Une première dame …si….!!!
      Et pour 5 ans de plus ….
      Un peu d’humour en ces temps grisaillieux.

  28. Génieman dit :

    Il faut le couler aussi, pas de poubelles qui trainent…

  29. Auchat dit :

    Un navire à l’image du pays…

  30. Gil dit :

    Oui, l’Ukraine devrait aider la Russie a rajeunir sa marine, éliminer cette vieille coque qui ne vaut même pas le prix de l’obus pour le couler, fera sérieusement baisser la moyenne d’âge du reste de la flotte russe.

  31. Titi74 dit :

    D’où la question sur la nécessité de ferrailler systématiquement tous les navires passé de plus de 30-40ans et réduire la flotte plutôt que de chercher à les retaper correctement avec des équipements moderne, pas rentable, trop compliqué?

    • tschok dit :

      @Titi74,

      Oui, souvent.

      La coque subit des contraintes qui sont dues à la corrosion marine et des contraintes mécaniques.

      Les coques sont le plus souvent en acier.

      L’acier est un mode d’organisation temporaire du fer qui, à l’état naturel, existe sous forme d’oxyde de fer. Sous forme de rouille, quoi. Et l’acier a très envie de redevenir de la rouille. Alors on le protège avec des revêtements peinture, ou on y rajoute d’autres métaux, comme le nickel, pour freiner cet atavisme, mais en jour ou l’autre il revient à son état naturel, surtout en milieu marin. Parce que la corrosion est un phénomène électro-chimique, or l’eau de mer est un électrolyte.

      En fait, quand vous mettez un navire à l’eau, vous faites baigner la coque dans un liquide qui va accélérer le processus de retour du fer à son état naturel.

      Et puis à côté de ça vous avez les contraintes mécaniques que subit la coque en raison de la houle. Pour se les figurer, c’est assez simple: imaginez que vous essorez une serpillère. Eh bien la coque d’un navire subit ce genre de contraintes toute sa vie. A force, cela fait apparaître des fissures dans le métal qu’on appelle des criques. Ces criques peuvent provoquer des déchirures du métal qui sont en fait une séparation de la matière jusqu’au moment où quelque chose l’arrête.

      Cela crée une fragilité structurelle du navire là où se concentrent les efforts. En gros, le navire peut se casser en deux au cours d’une tempête.

      Ce sont les principaux désordres qui affectent la coque. Mais ce n’est qu’un problème parmi d’autres: ensuite vous devez vous préoccuper du groupe moto-propulseur et de sa ligne d’arbre, de la génération électrique, de tout ce qui est circuit, conduits, câbles, connectiques, matériaux toxique comme l’amiante ou le minium, soute à carburant, de l’organisation interne du navire, qui est peut-être mal foutu ou datée, pas aux normes, etc.

      Bon, bref vous avez de quoi vous amuser.

      Pour vous donner un exemple concret, souvent sur un navire d’ancienne génération, le groupe moto-propulseur fait corps avec le bateau. Vous ne pouvez pas l’enlever sinon vous démontez tout. Si vous visitez le HMS Caroline à Belfast, qui a été construit en 1914, vous verrez qu’il a encore ses anciennes turbines Parsons. Et quand vous êtes dans la salle des machines, en face de ces gigantesques turbines, qui sont encore ceinturées de leur bardage en bois, et qui sont littéralement enchâssées dans la structure du navire, vous comprenez qu’ils ne pouvaient pas les démonter sans foutre en l’air tout le reste.

      La conséquence, c’est que la modernisation de la propulsion, pour la faire passer au moteur diesel, était quasiment impossible. C’est sans doute la raison pour laquelle il a été mis en réserve assez rapidement. Sinon sa coque est en bon état, faut dire que c’est un navire musée, alors ils le bichonnent.

      Vous pourrez le visiter à Belfast, aux chantiers navals où a été construit le Titanic. Il est un peu plus vieux que le Kommouna, puisqu’il a été armé en décembre 1014.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/HMS_Caroline_(1914)

      • Edgar dit :

        @ tschok Merci pour ces intéressantes informations.

      • Non, le fer, puisque c’est ce dont il est question, est très rarement à l’état d’oxyde dans notre univers. Quand ce bâtiment coulera vraiment profond, jusqu’au noyau du corps terrestre où il retrouvera sa véritable place, il sera à l’état d’alliage, mélangé à des traces d’autres métaux tels l’or, le platine, l’uranium etc. La nature aime l’ordre et fait son grand tri. Ayons confiance !

        Le Caroline était déjà à la chauffe au fuel dès l’origine. Passer de l’anthracite au fuel a eu plus d’impact que passer des machines à piston aux turbines et réducteurs. Voir les plans entre les Towns et l’évolution des C-Class. Époque de grands progrès rapides.

        Je vous lis souvent, je vous félicite de vos talents de tourneur fraiseur. Vous savez certainement élargir des trous !

        • tschok dit :

          @mettalo,

          Dans l’univers, je n’en sais rien, mais sur Terre, c’est surtout sous forme d’oxyde. qu’on trouve du fer.

          Mais on peut trouver du fer dit tellurique, très rare:https://fr.wikipedia.org/wiki/Fer_natif

          Et également du fer météorique:https://fr.wikipedia.org/wiki/Fer_m%C3%A9t%C3%A9orique

          Sinon, c’est de l’oxyde de fer.

          Je parlais de moteurs diesel, avec des pistons, pas de la chauffe. Le HMS Caroline n’est pas un navire très lourd, il était a priori accessible à une propulsion de ce type, compte tenu des missions qui lui ont été confiées (formation, puis base flottante).

          De telles missions n’exigent pas de filer à plus de 50 km/h, donc on peut envisager une propulsion par moteurs diesel, plus compacts.

          Sinon, oui, les Parsons+ chaudières Yarrow fonctionnaient au mazout. On parle de 850 t pour le HMS Constance, qui avait un flotteur semblable.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/HMS_Constance_(1915)

          Je termine en revenant au fer: dans les étoiles, la transformation de la matière va jusqu’au fer. C’est peut-être ça qui vous fait penser que le fer est un matériau. abondant dans l’univers, et effectivement, il l’est.

          Mais c’est un problème distinct de sa forme. Sur des planètes telluriques comme la Terre, il est essentiellement présent sous forme d’oxyde.

          J’espère ne pas avoir trop élargi le trou.

          • Métallo Sabbatique dit :

            Il est généralement admis que 30% de la masse terrestre est dans son noyau de fer, celui qui nous produit la magnétosphère indispensable à la vie. C’est à peu près le cas pour toutes les planètes dites « terrestres » assez grosses pour être telluriques. Vous avez raison d’ajouter le fer dans les étoiles, le fer étant à la croisée des bilans énergétiques des réactions de fusion – fission, il est naturel que certains types d’étoiles en accumulent une grande quantité avant de le disperser dans tout l’espace. Ce qui fait que nous avons une terre habitable, et pouvons produire de l’acier …

            D’autres types d’étoiles vont bien au delà de la production de fer. Sinon, vous n’auriez pas au doigt cet anneau, si vous avez déjà rencontré votre moitié.

            Au grand bilan donc, les oxydes de fer ne se trouvent que dans la mince lithosphère de quelques corps terrestres à activités telluriques, soit peanuts. Dans le manteau aussi, bien sur, et en transit.

            Pour les pistons, nous parlions bien entendu de la filière vapeur à triple expansion. Les britanniques ayant introduit les turbines sur les navires de ligne d’abord (1905), avant de les introduire progressivement sur les déplacements de croiseurs vers 1910. En 1918, ils disposaient d’une soixantaine de croiseurs ainsi équipés (moins les pertes), dont le Caroline. La marine allemande n’en avait achevés qu’une quinzaine (moins les pertes). Certains d’entre eux furent transférés à la Marine Nationale, et en service dans l’entre deux guerre.

            Ces comptes excluent les contretorpilleurs naturellement, et les submersibles parfois déjà équipés Diesel à cette époque.

            Je n’ai pas l’esprit bretteur de par ma nature et culture, aussi, mon trou personnel n’est que rarement menacé. Mais je connais cette culture, et il m’arrive de l’apprécier, par faiblesse passagère.

            Cependant, je voudrais vous signaler que la courtoisie et la civilité, ben putain la vache, c’est hyper plaisant et ça conduit illico à des échanges plus intelligents. Vous devriez être parmi les premiers à le comprendre et à le promouvoir, vous êtes très intelligent. Un tel monde magique a existé, du temps d’Usenet de ses débuts. Votre génération devrait pourvoir y arriver.

            Bonne soirée à tous.

  32. Thierry dit :

    La Russie n’a jamais admis la réalité des pertes en Ukraine, aussi bien de ses propres hommes que des civils ukrainiens, alors quand je vois certains médias français reprendre le bilan « Officiel » du Moskva admis par les russes comme s’il s’agissait d’une vérité indiscutable sans même émettre l’hypothèse que ce chiffre pourrait être loin de la vérité, je me dis qu’il y a encore trop de corruption par l’argent sale en France, comme de complicité de crimes de guerre. Parlons en des fake news officiels !

  33. tschok dit :

    Je ne vois pas trop ce que « 50 officiers supérieurs » de l’armée française seraient allé foutre à Marioupol. Kiev, Lviv, pourquoi pas? Mais Marioupol??

    Bon ben on attend la révélation. Normalement, la reddition est imminente depuis 2 semaines. Non, euh, 3 semaines.

    Sinon, je trouve que le papy turc qui cause devant la caméra est gonflé de dire que la source sûre de l’info est… l’Etat russe. Je ne voudrais pas être désobligeant, mais on a quand même du mal à considérer l’Etat russe comme une « source sûre » d’information. De désinformation, oui. Pas de problème.

  34. Justice dit :

    Rien ne prouve que ce navire à été coulé par l’armée Ukrainienne en se basant sur d’autres navires ayant été frappé par des missiles similaires…
    Il y a aucun dommage à la structure, à la coque d ‘un impact boursouflures provoqué par l’explosion impact etc…

    • Frédéric dit :

      ??? Pardon. Un aveugle ? Même les sites militaria russes débattent des deux explosions au milieu de la coque.

    • Pierrot dit :

      Vous avez regardé les photos du HMS Sheffield (c’est à dire, exactement la même situation il y a exactement 40 ans) avant de dire ces âneries?
      Pas de dommages massifs aux superstructures, pas de boursouflures, juste des fumées… et pourtant, c’est bien un Exocet AM-39 qui l’a touché.

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        Dans le cas du Sheffield, l’ogive de l’AM39 n’a pas détonné et c’est l’incendie provoqué par le propulseur qui a fait son œuvre.

    • Fañch dit :

      POUTINE commence à sentir très fort le SAPIN , le monde entier réclame sa peau qui ne vaut même pas un coup de mauvais cidre!!! Est-il vraiment întelligent ? À part son « génie » du mal et son énorme égo , plus la crainte qu’il suscite chez les MOUJIKS le maintiennent encore en place puisse t’il disparaître vite c’est le voeu que j’exprime , c’est un cinglé …. FAÑCH’

  35. Celtibère dit :

    Ce serait marrant qu’il se prenne aussi un ou deux missiles ukrainiens. Pour fêter la « grande guerre patriotique » de l’ogre voisin.

  36. Alpha dit :

    Est-ce notre Gustave Eiffel qui a conçu les structures visibles sur le pont de ce vénérable navire ??? 🙂 😉

  37. Charcot84 dit :

    Ah oui, le type précise que ses informations sont fiables…elles proviennent de l’état russe ! Rien que ça, suffit à rendre cette information plus que suspecte. En plus, cette cinquantaine de français seraient des officiers de haut-rang ! On nage en plein délire. Qu’il y ait des français venus combattre en ukraine par idéal, je n’en doute pas mais cette information , aurait déjà été divulguée par nos « limiers » journalistiques made in france ! Ce turc prend ses désirs pour des réalités.

  38. Charcot84 dit :

    Ah oui, le type précise que ses informations sont fiables…elles proviennent de l’état russe ! Rien que ça, suffit à rendre cette information plus que suspecte. En plus, cette cinquantaine de français seraient des officiers de haut-rang ! On nage en plein délire. Qu’il y ait des français venus combattre en ukraine par idéal, je n’en doute pas mais cette information , aurait déjà été divulguée par nos « limiers » journalistiques made in france ! Ce turc prend ses désirs pour des réalités.

  39. Jean Ker dit :

    Mon commentaire n’aura pas passé la faucille de Sainte Anastasie ;
    Il ne mentionnait pourtant aucun candidat.
    On n’aime pas la contradiction ?
    Aucun souci : l’entre-soi et la censure caractérisent assez bien les fans de l’OTAN
    Bonne continuation dans la diffusion de la saine propagande ^^
    Ciao !

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Jean Ker,

      La liberté d’expression n’autorise pas de dire n’importe quoi.
      Et avoir une opinion est une chose. Encore faut-il l’exprimer en respectant les règles de bienséance

  40. Posseidon dit :

    Je suis les russes, je contacte Clive Cussler pour avoir le 06 de Dirk Pitt, aventurier et directeur des projets spéciaux de la NUMA……

  41. DTCHG dit :

    Les Russes ne voient pas la guerre en Ukraine comme nous l’avons vue contre les Irakiens. Les Russes la voient comme une opération militaire spéciale. Beaucoup de gens se moquent de cette formule, mais ce n’est pas une guerre. Si c’était une guerre, l’Ukraine aurait disparu depuis longtemps. Les Russes l’auraient effacée de la surface de la terre sans laisser de trace. Au contraire ils ont envoyé des unités légèrement armées qui ont essayé de négocier avec tout le monde, persuadant les maires de villes et de villages de les laisser passer. Leur objectif n’était pas la défaite de l’Ukraine, mais la défaite des nazis, leur désarmement avec un minimum de dégâts. Nous devons comprendre que les Russes ont fait tout ce qui était humainement possible pour minimiser les dommages causés aux villes ukrainiennes
    — Scott Ritter, analyste militaire américain

    • Courmaceul dit :

      Est-ce que Scott Ritter a écrit un mot sur la fiabilité des braguettes russes ?

      je dis cela parce qu’en 2009, il est arrêté pour délinquance sexuelle sur internet.

  42. DTCHG dit :

    ❝Biden donne l’impression que quelque chose peut changer l’issue en Ukraine. Mais ce n’est pas le cas. Ce qui se passe actuellement dans le Donbass est la destruction finale de ce qui reste des meilleures troupes ukrainiennes. La seule chose que nous faisons, c’est augmenter les tensions avec la Russie et faire de l’Ukraine occidentale une grande cible pour les missiles et les frappes aériennes russes. Nous nous battons jusqu’au dernier Ukrainien. Il s’agit d’une guerre par procuration dans laquelle nous envoyons beaucoup d’Ukrainiens à la mort sans aucun espoir d’obtenir quelque chose d’important pour eux❞
    Douglas McGregor, colonel de l’armée américaine à la retraite 2022_04_22

    • Courmaceul dit :

      Sur Fox Business, cinq jours après l’invasion, « Pour le Colonel Douglas McGregor, dans une dizaine de jours au plus, l’armée russe en aura fini avec cette guerre qu’elle mène à son rythme. » 🙂

    • Carin dit :

      Et il n’est pas venu à l’esprit de ce monsieur, McGregor que les ukrainiens n’ont pas attendu les « conseils » de l’occident, pour monter au carton??
      Ni à l’esprit de monsieur Ritter, qu’il nous suffit de regarder les villes et villages entièrement détruits par la « passivité » des russes?

  43. Charcot84 dit :

    Le problème des colonels à la retraite….c’est justement qu’ils sont déconnectés des réalités présentes, ils n’ont plus accès aux informations du renseignement et leurs analyses s’en trouvent forcément faussées. Nul ne peut prédire ce que sera la situation dans une ou deux semaines. De chaque côté les pertes humaines sont importantes, les matériels détruits sont en quantité sans commune mesure. Une seule certitude un individu a ouvert les hostilités , lui seul peut inverser la tendance soit à cause d’une situation militaire peu probante quant aux victoires obtenues soit sous l’effet de son peuple qui constatent ces dernières heures des incendies en territoires russes ou des oligarques qui perdent beaucoup..;trop ?

  44. Commandoair40. dit :

    Pétard ,
    Jamais vu autant de Charlots sur ce Forum .
    Les maitres de Guerre du clavier :
    Ont tout vu , tout fait savent tout .
    Les Y a qu’a , y faut qu’on ………….
    Merci a ce pauvre Monsieur Laurent Lagneau , qui tente de vous instruire .