Le nombre d’aéronefs militaires chinois interceptés par la force aérienne japonaise a bondi de 60% en un an

En 2021, la Chine a significativement accentué sa pression militaire sur Taïwan, avec 969 incursions d’aéronefs [chasseurs, bombardiers, avions de renseignement, etc] dans la zone d’identification de défense aérienne [ADIZ] de l’île considérée comme « rebelle » à Pékin. Une telle activité n’avait plus été vue depuis la crise du détroit de Taïwan, en 1995-96.

Dans le même temps, le Japon a également constater une intensification de l’activité militaire chinoise dans ses environs. En effet, le 15 avril, le ministère japonais de la Défense a fait état de 722 décollages sur alerte [alpha scramble] de ses avions de combat pour intercepter des aéronefs de la composante aérienne de l’Armée populaire de libération [APL] s’approchant de l’archipel. Soit 264 de plus par rapport au précédent exercice [avec 458 interceptions].

Les types d’aéronefs chinois interceptés n’ont pas été précisés. Cependant, le ministre japonais de la Défense, Nobuo Kishi, a indiqué que Pékin avait « intensifié ses vols de collecte de renseignements », en laissant entendre que des drones avaient été utilisés à cette fin.

Outre l’activité chinoise, les forces d’autodéfense japonaises doivent également composer avec celle de la Russie, comme en témoigne le tir de missiles de croisière Kalibr par les sous-marins « Petropavlovsk-Kamchatsky » et « Volkhov », la semaine passée, en mer du Japon. Durant l’exercice 2021, les avions de combat japonais ont dû décoller à 266 reprises pour intercepter des aéronefs russes. Soit 8 de plus par rapport au précédent.

D’après M. Kishi, et malgré son invasion de l’Ukraine, la Russie maintient une activité militaire intense aux abords du Japon. Pour rappel, les deux pays n’ont jamais signé de traité de paix depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale et ont un différend territorial au sujet des îles Kouriles. En outre, Moscou et Pékin organisent régulièrement des exercices militaires conjoints dans les environs de l’archipel, comme en octobre 2021, quand une importante formation navale sino-russe en fit le tour…

Quoi qu’il en soit, et au total, la force aérienne japonaise a intercepté 1008 aéronefs durant le dernier exercice, contre 725 un an plus tôt. Il s’agit du niveau le plus élevé depuis 2016, année au cours de laquelle un « record » avait été établi, avec 1168 interceptions.

Probablement que les chiffres de 2021 auraient été plus élevés si de nouvelles règles n’étaient pas entrées en vigueur l’an passé. En effet, étant donné qu’une telle activité aérienne consomme le potentiel des avions de combat japonais – notamment celui des F-15J – Tokyo avait décidé qu’il ne serait plus question d’intercepter tous les aéronefs évoluant dans son ADIZ mais seulement ceux susceptibles de violer son espace aérien ou volant à proximité des passages « stratégiques » [comme les détroits de Miyako et de Tsushima] et de l’archipel Senkaku [convoité par la Chine, ndlr].

L’agence Kyodo News avait expliqué, à l’époque, qu’il s’agissait de « de réduire la charge des pilotes et des F-15J » ainsi que de « trouver des marges de manoeuvre pour la mise en service des F-35A ».

Photo : Par Hunini — CC BY-SA 4.0

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

54 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    Je ne sais plus qui a dit ça, mais :
    « Il y a toujours une armée dans un pays, alors autant que ce soit la sienne »

    Chuis sûr qu’elle vous plait cette citation Raymond75 ! ^^

    Je me disais ça en voyant les deux PC-21 qui s’entrainent au-dessus de Saint-Maix’ … et en lisant cet article …

    Y a aussi : « Il faut être deux pour faire la paix, mais il suffit d’un seul pour faire la guerre »

    @Aramis, vous me disiez : »Face à la Chine, on est pas invités … ». D’accord, mais si eux s’invitent, faudra bien être prêts non ? 🙂

    C’est pour ça qu’il nous faut une marine à voile et des dirigeables pour relier les îles.
    Pi « HACE Wave », le stockage d’énergie par air comprimé, les capteurs solaires thermiques et les capteurs photovoltaïques pour l’énergie.

    Ensuite, si on fait des équivalents des dernières versions des « ESB » (avec 2 NH90 e 2 H160M [sonar trempé, MU-90, exocets, Marte E/R, Sea Venom], 2 VSR700, des drones sous-marins « Naval Group » et « Eca Group », plus un « Ulyx ») avec leurs escortes (dont une « frégate de défense aérienne rapprochée » [RapidFire 40mm, SIMBAD/StarStreak, Helma-P]), qu’on a des LAC60T de « Flying Whales » en version ASM … ça va être tendu de venir nous titiller …

    Deux classes de voiliers (voiles « Solid Sail » + moteur diesel-électrique) patrouilleurs :
    – un avec une tourelle de 20mm et mitrailleuse de 12.7mm
    – l’autre avec mitrailleuse de 12.7mm + sonar trempé + MU-90.

    Voilà, pi avec quelques camions 40mm et 76mm sur les îles, quelques MPCV-Mistral/Star Streak en escorte, ça devrait détendre les prétendants …

    • Félix GARCIA dit :

      « ESB », avec Harop et Camcopter équipés de Star Streak.

    • Aramis dit :

      « vous me disiez : »Face à la Chine, on est pas invités … ». D’accord, mais si eux s’invitent, faudra bien être prêts non ?  » Dans l’absolue oui il faudrait disposer d’une flotte de guerre suffisamment dissuasive et la baser en permanence dans le Pacifique. Mais ça suppose de mettre sur la table pendant au moins 15 ans un budget de la défense très supérieur à l’actuel et de laisser dans les limbes l’armée de terre et l’armée de l’air. Sachant que les USA ne laisseront pas les Chinois faire et qu’ils s’opposeront aux Chinois l’intérêt est il là alors que l’OTAN pourrait vite nous demander d’avoir à nouveau une armée de terre sérieuse pour l’est européen?

      • Vivo dit :

        Encore un qui n’a pas compris et retenu la leçon ukrainienne.

        Les américains sont comme tous les autres, chinois, français, anglais, allemands, etc…, forts contre les faibles mais faibles contre les forts.

        En gros, ils ne bougeront pas le petit doigt pour le Japon ou Taïwan, eh oui c’est la nature humaine, désolé.

        • Nicolas dit :

          Pour le Japon il faudra bien…ils ont des troupes qui y sont stationnées et sont liés à ce pays par un traité. Pour Taïwan c’est plus compliqué…

        • Pravda dit :

          Parce que les vaillants russes sont très forts face aux USA ? Ils s’attaquent aux ukrainiens, aux géorgiens… mais face aux « simples » turcs ils reculent. Quand aux chinois, à part jouer aux coqs face à Taïwan ou a de faibles pays du Pacifique, ils n’ont pas fait grand chose.

        • Edgar dit :

          @ Vivo Ils n’auront pas à bouger le petit doigt: les Taiwanais se débrouilleront très bien tous seuls, à condition que les USA et le Japon leur fournissent les missiles demandés (restockage). Ce qui ressort de « …la leçon ukrainienne » c’est que l’armée locale, adaptée à son environnement, défendant son territoire, ayant étudié ses tactiques, fera bien mieux que tout Etranger. La seule tâche dont devront se charger les USA et le Japon sera de garder ouvertes les voies maritimes de Taïwan avec les Philippines et Okinawa (convois escortés) et de faire atterrir sur l’île des avions-cargos chargés de missiles antinavires et antiaériens. Si un croiseur antiaérien russe n’a pas été capable de se défendre contre un drone et deux missiles – alors qu’il était conçu pour défaire trois escadrilles à effectifs complets d’avions conventionnels… – j’imagine sans peine ce qui arrivera aux lourds ferries chinois, chargés de troupes, qui tenteront lentement la traversée du détroit… Je vois déjà ces lourdes coques, sans compartiment étanche, inclinées sur l’eau, crachant des volutes de fumée noire, entourées de soldats accrochés à leur gilet de sauvetage, craignant à tout moment l’explosion des munitions stockées à bord, ou de voir l’épave chavirer brutalement sur eux… (Au fait : il y a des requins dans le détroit de Formose ?)

        • Aramis dit :

          HS total perclus de postulat sans fondement.

        • Bomber X dit :

          « Les américains sont comme tous les autres, chinois, français, anglais, allemands, etc…, forts contre les faibles mais faibles contre les forts. ……. c’est la nature humaine  »
          Géorgie, Ukraine, des faibles en théorie. Donc les Russes sont humains ! Ça nous rassure ! 🙂
          (Bon, à Boutcha, ils pensent pas la même chose.)

      • Félix GARCIA dit :

        Hmmm …
        On « laisse » le terrestre aux polonais et aux allemands, pi on prend l’aérien et le maritime avec nos amis latins (au sens large), grecs et anglo-saxons ?
        La menace terrestre de l’Est … pour l’instant ça ne m’impressionne plus trop. Pi on a des partenaires qui sont pas prêts à se faire marcher sur la gueule sans rien dire.
        Je préfère qu’on se « concentre » sur l’aérien et le maritime. D’autant que même peu nombreuse, notre armée de terre est de grande qualité.
        Et « par la mer », « par les océans », on peut redevenir une grande puissance économique. Et c’est aussi comme ça qu’on assurera notre sécurité terrestre.

        « Osons la mer »
        Une révolution maritime pour faire de la France la première puissance économique mondiale
        Christian Buchet
        https://www.lisez.com/livre-grand-format/osons-la-mer/9782749174020

        « La Mer, l’avenir de la Terre  » de Christian BUCHET
        https://www.youtube.com/watch?v=yR5_TCkyzDE
        La mer : des enjeux géopolitiques aux opportunités économiques – Christian Buchet – Conférence Tilt (2020)
        https://www.youtube.com/watch?v=-5nEFuGv5ZQ
        La mer, enjeux géopolitiques et opportunités économiques – Christian Buchet – Tilt Charente-Maritime (2022)
        https://www.youtube.com/watch?v=1Bxg8MOuBOw

        Ce à quoi j’ajoute : voiles « Solid Sail » (renouveau du maritime, notamment de la pêche), « Celera 1000L » à la française, Hacewave, stockage air comprimé, dirigeables « Flying Whales », aquaculture massive, renouveau de l’agroforesterie dans les outremers, connaissances scientifiques (Polar Pod, IFREMER, Marine Nationale …) …

      • Félix GARCIA dit :

        PS : « rien qu’avec » trois équivalents d’un navire « ESB » équipés d’une centaine d’équivalents des munitions rôdeuses Harop (1000 km de portée) chacun dans le Pacifique, ça devrait calmer n’importe quel prétendant.
        Pi avec des voiliers ASM et des dirigeables ASM, qu’ils amènent leurs soums …
        Si en plus, on a un exemplaire d’une version « porte-drones » du dirigeable LAC60T de « Flying Whales », prêt à décoller depuis la Polynésie, se maintenir en l’air et larguer une cinquantaine d’équivalents des Harop, et qui pourraient revenir rapidement se recharger en « caissons de lancement » de munitions rôdeuses …
        Et d’autres équivalents des Harop prépositionnés sur les îles … alors je serais tranquille …
        Ainsi qu’une défense anti aérienne mixte, fixe (40mm, 76mm, Mistral 3 et Star Streak) et mobile, autour des bases navales et aériennes …

        Un « ESB » pour les TAAF (voiliers et dirigeables pour les terres du Sud et la police des pêches), Mayotte et la Réunion, un pour les caraïbes et la Guyane (qui sera pratique dans la lutte contre les trafics), le dernier pour la Méditerranée.

        L’idéal étant de disposer d’un second porte-avion, en plus de tout ce que j’ai cité précédemment, qui soit en permanence dans les océans Indien et Pacifique. Le premier étant en Atlantique et en Méditerranée.

        La permanence de la présence, on l’assure avec des voiliers motorisés faiblement armés. Mais aussi grâce au renouveau de la pêche par la voile (et l’air comprimé ?).
        Pi grâce à l’air comprimé, on fait un tas de jet-skis, d’embarcations rapides et de mini-patrouilleurs pour le littoral.

        Par l’aquaculture française, on nourrira une grande partie de l’humanité future. Et c’est précieux. La surveillance du krill et de sa pêche depuis les terres australes serait un service écosystémique gigantesque, notamment pour le futur de l’aquaculture.
        Sans compter que si l’on produit de l’électricité en abondance dans les outre-mers grâce aux modules HaceWave, on pourrait fabriquer de l’hydrogène (et de l’oxygène) en abondance, ainsi que stocker de l’air sous forme d’air comprimé. De même, la production d’électricité en abondance sur les îles en ferait un lieu de choix pour des centres de données (capacité de refroidissement par l’eau de mer), et à minima, pour le développement de l’économie.

        Si on réussit à développer HaceWave, on pourrait être le champion mondial de l’électricité, de l’oxygène et de l’hydrogène en colonisant les façades maritimes du monde entier, avoir les flottes de navires à voiles et de dirigeables qui serviront à l’entretien de ces parcs gigantesques.
        Parcs gigantesques dont les structures pourront servir de support à l’aquaculture.
        De plus, certains modules HaceWave pourraient être directement dédiés au pompage des sédiments dans les fonds pour les disperser en surface (brasser l’eau) dans certains endroits …
        La production électrique dans les ports sert aussi à la production de carburant (hydrogène) et d’oxygène (bouteilles de plongée etc …) in situ. Mais aussi d’air comprimé pour la propulsion et le stockage d’énergie.
        D’ailleurs, il serait temps de faire de l’air comprimé par simple énergie mécanique (moulins à eau, à vent, houlomoteur, marémoteur …).

        Et comme on va renouveler la voile et le dirigeable (mais aussi l’aérien car « DASSAULT » croira encore plus au « Celera 1000L » que « OTTO Aviation » ! 🙂 ), on va aussi renouveler la croisière ! Notamment pour les asiatiques ! Mais aussi pour les océaniens ! 😉

      • Félix GARCIA dit :

        PPS : Un autre plan, partiellement maritime ;
        Développer le Brésil par l’agroforesterie, le fluvial, le transport aérien et le maritime.

        Par l’agroforesterie, leur permettre de produire massivement de la nourriture et du bois (notamment bois-bûches avec des arbres têtards).
        Le transport aérien avec les dirigeables « Flying Whales » pour le fret et les charges lourdes, notamment en foresterie, et les « Celera 1000L » à la française.
        Le fluvial avec les turbines « Turbulent » et des péniches hydrogène/air comprimé.
        Le maritime avec les voiles « Solid Sail » et la production électrique + hydrogène grâce aux modules HaceWave.

        Pi on assure la défense aérienne grâce à DASSAULT et ses bébés (dont un bimoteur léger basé sur le Rafale)…

        Voili voulou … nous voilà « les rois des mers du Sud » …
        Pi on répète ce schéma ad nauseam (Amérique Latine, Afrique, Asie et Océanie) !
        🙂

        • Félix GARCIA dit :

          Pour que ce soit plus clair car chiffré, la prétention de « HaceWave », c’est 500 000 TWh/an, soit 20 fois la consommation mondiale :
          IPC 2021 European Conference – HACE Wave Energy – producing green hydrogen at sea
          https://www.youtube.com/watch?v=cLJKgW7gEXc

          Même avec un rendement pourrit, genre 5-10%, la production d’hydrogène sera ULTRA rentable d’un point de vue énergétique et global.
          J’dis ça … j’dis rien … mais là, on a très probablement la solution d’une grande partie de nos problèmes …

          On vient de mettre des milliards dans le vent, on peut peut-être en mettre quelques uns dans l’eau !
          🙂

          • Aramis dit :

            L’hydrogène n’a pas les mêmes propriétés physiques que le prétrole qui risque moins d’exploser, ne nécessite peu d’energie pour le produire, et est beaucoup plus facile à transporter et manipuler.

            Tant qu’on a pas quelque chose de pas chère et facile à manier on ne battra pas le pétrole.

          • Félix GARCIA dit :

            @Aramis

            Le rendement est de 5-10% en brut, si on exclut les sous-produits que sont l’oxygène et la chaleur (entre autres).
            L’oxygène, ce serait très utile en bouteille, notamment (médical, plongée, cultures biologiques, chimie etc …).
            La chaleur, puisqu’elle serait éventuellement produite dans une zone portuaire, pourrait servir à la cogénération de chaleur à des fins utiles.
            Donc cela augmenterait un peu le rendement.

            Ensuite, quand on voit les chiffres présentés, on parle d’autonomie dans nos besoins énergétiques.
            L’hydrogène serait très utile dans le fluvial, le maritime, le ferroviaire, les transports en communs, le spatial et éventuellement l’aérien. Le gros soucis (en plus de la source d’approvisionnement) étant le réseau de distribution. Là, le soucis est réglé en « le réservant » aux grosses stations et aux gros volumes (gares, ports, aéroports, spatioports …).
            À combiner avec les motorisation habituelles.
            Plus l’air comprimé pour les transports individuels légers et ceux que l’on peut recharger régulièrement (bus de ville, tramway, métro, navettes fluviales etc …).
            Plus ce qu’il y a de bien dans chaque secteur (voiles dans le maritime etc …).

      • Félix GARCIA dit :

        [Didier Gascuel] Pour une révolution dans la mer
        https://www.youtube.com/watch?v=owYP6i4ZE24

      • Félix GARCIA dit :

        Plus une constellation de satellites dédiée à la surveillance des pêches et du trafic maritime dans nos ZEE.

      • Félix GARCIA dit :

        Toutes voiles dehors !

        This Gigantic 558-Foot Sailing Yacht Concept Has Solid Sails That Fold Down to Help Get It Under Bridges
        « Glory’s new Solid Sail system, which was designed by French outfit Chantiers de L’Atlantique, has many advantages over a traditional rig, according to Kozloff. The trio of free-standing masts can tilt 70 degrees forward to reduce the air draft from 237 feet to 134 feet and enable the vessel to sail under most bridges. Each mast can also rotate a full 360 degrees to maximize wind power. »
        https://sports.yahoo.com/gigantic-558-foot-sailing-yacht-160700688.html

    • TINA dit :

      Bsr Mr FELIX GARCIA !

      quelle fonction a un ESB à l’origine ? Pourquoi lui adjoindre ces nouvelles missions, et donc dotations? Pourquoi?
      Donnez nous un exemple concret de ce que devrait être un ESB dernière version ( pardon , mais je précise bien que cet ESB n’existe pas opérationnellement en ce 19/04/2022- ce n’est pas un frein, encore moins une donnée à prendre en considération).?

      Merci pour votre réponse.

      • Félix GARCIA dit :

        Je parle de l’ESB qui est présenté par General Dynamics ici, à partir de la 10ème minute :
        Sea Air Space 2022 – Day 2: Unmanned Systems
        https://www.youtube.com/watch?v=-rNyMLVUnH8

        Un pont d’envol à l’arrière est dédié aux drones hélicoptères (car selon les forces qui l’emploient, c’est pas terrible de mettre en oeuvre des drones et des hélicos depuis le même pont, entre autres), et « l’espèce de tonneau central » permet d’immerger et récupérer des drones sous-marins « en toute tranquillité » et « en toute discrétion ».
        Des drones sous-marins sont des effecteurs déportés, à l’image du DDO, ou du UUV D-19 R/T, des drones « d’Eca Group », ou servent à la surveillance des câbles sous-marins et de cartographie, comme le Ulyx.
        Ils pourraient permettre de « dédoubler » nos sous-marins sur certains missions, et permettre de redéployer ceux-ci.

        Et les équivalents des HAROP, je les imagine rangés dans leurs caissons, prêts à être déployés et lancés depuis les côtés ouverts. Avec d’autres en soute prêts à être déployés, et d’autres encore déployables rapidement. Une centaine, ou plus. Une sorte de « croiseur naval léger », aussi.

        Chez les américains, ce sont avant tout les forces spéciales qui s’en servent si j’ai bien compris, avec des V-22 Osprey notamment.

        Dans la Marine Nationale, ça pourrait être différent. Avant tout pour faire de l’ASM (drones sous-marins, NH90), servir d’effecteur déporté au GAN, ou assurer notre souveraineté sur de larges zones à partir d’un seul navire.

        Imaginez 3 « ESB », ou « Bases Mobiles Avancées », patrouillant dans le Pacifique …
        Une autre autour de la Réunion, Mayotte etc … qui couvrirait la zone du cap jusqu’en Inde.
        Une entre les Caraïbes et la Guyane.
        Une en Méditerranée et dans l’Atlantique Est, couvrant de Gibraltar au Pôle Nord.
        Une pour la façade Atlantique de l’Afrique.

        Si en plus de ça, on a quelques voiliers avec hélisurface et capacité de ravitaillement des hélicos qui trainent par là, ou des patrouilleurs et des frégates, pour donner une allonge supplémentaire aux hélicos …

        C’est qu’on va avoir « un empire » à protéger ! 🙂

  2. PK dit :

    Il suffirait d’une « erreur » de tir de missile AA, à la manière de l’Inde (eux avaient fait un air-sol), pour calmer tout le monde.

  3. Félix GARCIA dit :

    DASSAULT pourrait peut-être faire un équivalent du « Scorpion » de TEXTRON basé sur le Rafale ?
    Un bimoteur, à la croisée du « Gripen » et du « Scorpion ».
    Fait pour faire de l’interception et de la police du ciel au-dessus de l’eau, capable de décoller depuis des pistes et des routes.
    On pourrait le proposer pour faire une force conjointe aux indonésiens, malaisiens, philippins etc …

    Et comme bien évidemment, on va faire un équivalent du « Celera 1000L », en 200 exemplaires (125 transport/frêt, 25 PATMAR, 50 avec armements en soute), on leur proposera de faire de la PATMAR et de la police du ciel ensemble ! 🙂

    Pi on propose la même à l’Afrique du Sud, l’Uruguay, l’Argentine, au Pérou et à l’Équateur.
    Qui sait, on pourrait peut-être même rafler le Mexique ! 🙂

    • Félix GARCIA dit :

      Voir même la Colombie ! 🙂

    • TINA dit :

      Bsr Mr Félix GARCIA !

      1/ je vous propose ceci :
      – L’équivalent du  » SCORPION » se prénomme Mirage 2000 NG.
      – Caractéristiques identiques ( Hormis en terme d’autonomie, de furtivité, et de signature radar infrarouge, plafond porté à 21500 M, vitesse d’ascension < à 29,6% au delà de 13000m)
      – Motorisation : ME53P2 remplacé par M88-9 – dernière version -. Du coup on passe de votre désir de bimoteur à mon désir d'un monomoteur… Qns : Qu'est ce qu'implique de remplacer tel moteur par ce nouveau type de moteur , pour ce qui concerne la structure du M2000 NG? réfléchissons… je vous aide : Diamètre et longueurs des moteurs, poids, déplacement des "centres" – notamment inertie-…Et puissance ???!!! Ah bon?! Faites nous part de votre argumentation chiffrée, uniquement ( le reste ne nous intéresse pas).
      – Les outils de production semblent exister – selon plusieurs personnes-, pour les parties essentielles autant que critiques : remplacer certaines pièces par des pièces identiques plus légères, plus protectrices pour l'avion et donc son équipage – partons sur 1 personne compte tenu de ce que vous suggérez -, sont réalisables, sans que cela représente un défi majeur.
      – pas de missile METEOR… Cela vous pose un problème.? Si oui , pourquoi?
      – De plus, selon moi, c'est le type de n'avion qu'il nous faut pour lancer des micro et mini- satellites. Selon vous plus performant que le rafale ??? Ou pas ??? Argumenter, SVP, avec des données chiffrées, svp!
      – Certes , on n'obtient pas un Scorpion….On n'obtient pas un Gripen …On Obtient un F16 FALCON +++. Non? Pourquoi non ??? Argumentation chiffrée, svp???

      Au final, il semblerait que je – pardon… nous !- proposions une version nouvelle du MIRAGE 2000 – comme le F16 FALCON, avec plusieurs versions, dont celle que vous préconisez et à laquelle j'adhère complètement.
      Pour notre pays, le bimoteur, seul, constitue notre mort à 25-30 ans… Et je n'ai pas parlé des drônes de combat, ni les drônes de transport.

      Merci.

      • Félix GARCIA dit :

        Je ne peux pas vous répondre de manière chiffrée !
        ^^

        La raison pour laquelle je pensais à un bimoteur, c’est parce-que j’ai cru comprendre que c’était plus sûr au-dessus de l’eau et des montagnes.
        « À la croisée du Gripen et du Scorpion », c’était par rapport à la vitesse et à la capacité d’interception pour la police du ciel.
        Ça ne va pas très loin comme réflexion.
        ^^

  4. Carin dit :

    Quand c’est un drone, il ne faut pas hésiter… bang bang et plouf!
    Cela revient beaucoup plus cher un drone, qu’une volée de 20/30mm.
    La chine fait le nécessaire pour user les avions japonais… il faut que le prix à payer soit également conséquent, et un drone bourré de capteurs c’est pas cadeau… même pour la chine!

  5. Ar-Men dit :

    DASSAULT pourrait peut-être faire un équivalent du « Scorpion » de TEXTRON basé sur le Rafale ?
    Un bimoteur, à la croisée du « Gripen » et du « Scorpion ».
    Pis ont pourrais l’appeler alpha-jetNG, ou jaguarNG. Ont pourais même en acheter quelque-uns !

    • Tulio dit :

      Bien vu. C’est un Alpha Jet remis au goût du jour.

    • Félix GARCIA dit :

      « Pis ont pourrais l’appeler alpha-jetNG, ou jaguarNG. »
      Faudrait trouver quelque chose de plus élégant 🙂

  6. Lotharingie dit :

    Le Japon sous pression ?!… :

    « ……..Pour la troisième fois en moins d’un mois, des exercices militaires russes de grande envergure viennent d’avoir lieu dans l’archipel des Kouriles, à quelques kilomètres à peine de l’île nippone d’Hokkaïdo.

    En mer du Japon également, l’armée russe accentue la pression.

    Selon les experts, au moins 320 chasseurs-bombardiers, 260 destroyers et plusieurs sous-marins nucléaires russes sont désormais stationnés à proximité du Japon.

    Le Premier ministre Fumio Kishida a fait part de sa « vive préoccupation », mais il refuse de courber l’échine face à ces intimidations à répétition…………….. »
    .
    https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20220415-les-japonais-inquiets-face-aux-intimidations-militaires-russes

    • MERCATOR dit :

      @ Lotharingie

      « Selon les experts, au moins 320 chasseurs-bombardiers, 260 destroyers et plusieurs sous-marins nucléaires russes sont désormais stationnés à proximité du Japon ».

      260 destroyers ? Apparemment pour l’ensemble de la flotte, 15 destroyers, 11 frégates , 86 corvettes !

      • Lotharingie dit :

        MERCATOR :
        .
        « …… 260 destroyers ? Apparemment pour………. »
        .
         »
        Moi aussi, cette donnée m’avait interpellé.
        Erreur de frappe, mauvaise traduction,….?

        Je ne sais pas………

    • PK dit :

      « « ……..Pour la troisième fois en moins d’un mois, des exercices militaires russes de grande envergure viennent d’avoir lieu dans l’archipel des Kouriles, à quelques kilomètres à peine de l’île nippone d’Hokkaïdo. »

      Faudrait savoir : sont au bout du rouleau et ils s’amusent à faire des manœuvres partout… Sont bizarres ces Russes. Ils perdent en gagnant du terrain et les Ukrainiens gagnent en reculant et en se rendant…

      J’ai du mal à suivre toutes les informations données sur ce site par tous les spécialistes de tout poil…

      • Pravda dit :

        Rien de compliqué, ce ne sont pas les « mêmes forces », ils sont obligés de maintenir des troupes côté Pacifique, et font ces manoeuvres pour distraire les japonais et américains tout en faisant voir leur « puissance » pour dissuader d’une très éventuelle attaque. Sur le terrain UKR, ils ont pris du terrain au début en attaquant par surprise (très courageux), en ont perdu beaucoup (kyiv…), et maintenant ils vont grignoter à grand coup d’artillerie dans l’Est.
        Tiens, une info sur les vaillants défenseurs de femmes et enfants victimes des nazis Ukr:
        https://www.msn.com/fr-ch/actualite/other/utilise-une-capote-olga-b-autorise-son-soldat-de-mari-%C3%A0-violer-des-ukrainiennes/ar-AAWhuUz?li=BBqiGUa&srcref=rss

        • Lotharingie dit :

          à Pravda
          .
          « ………… et font ces manoeuvres pour distraire les japonais et américains …………. »
          .
          Bonjour Pravda,

          En même temps, nous pouvons comprendre l’inquiétude des japonais .
          L’ invasion de l’Ukraine avait été précédé de grandes manœuvres de la part des forces poutiniennes.

          Maintenant, je n’arrive pas à imaginer l’ouverture d’un second front, de la part du Kremlin.

          Quoi qu’il en soit, il faut imaginer et anticiper tous les scenarii, mêmes les plus improbables.

          Bien à vous.

          • Aymard de Ledonner dit :

            Les russes ont réorienté des troupes très à l’est pour les envoyer en Ukraine. Je pense qu’il n’ont clairement pas les troupes nécessaires pour tenter quelque chose. A mon avis se sentant faibles, ils craignent que ce soient les forces japonaises qui tentent de s’emparer des 4 iles contestées les plus proches du Japon.
            Mais je trouve cela symptomatique d’une certaine paranoïa.

          • Pravda dit :

            Bonsoir, comme dit ci dessus, une partie des soldats et des fusiliers marins (ainsi que leur matériel) d’extrême orient, ont traversé la Russie pour renforcer ou remplacer les vaillants défenseurs russes face aux 30 pays de l’Otan pro-nazi. La Russie n’a pas de quoi alimenter deux fronts, elle n’a pu déjà trouver les 800 000 hommes qui auraient été nécessaires à envahir l’Ukraine quand l’opération spéciale de 48h a échoué. Elle alignerait environ 80 000 soldats pour envahir le Donbass, c’est peu, alors autant dire qu’ils vont s’appuyer sur l’artillerie et l’aviation, et faire dans la dentelle pour obtenir un résultat tangible dans les quinze jours à venir.
            Je doute d’une opération d’ampleur côté Pacifique, mais en effet, ils ne sont plus à une bêtise près.

      • Edgar dit :

        @ PK C’est l’inconvénient, ou l’avantage, de devoir défendre un immense territoire, et d’avoir des flottes dans 5 mers différentes. Pendant que la flotte russe de la Mer Noire se fait étriller, les 3 autres se tournent les pouces sans pouvoir rien faire (fermeture des détroits turcs). Il n’y a que la petite flotte de la Caspienne à pouvoir acheminer des renforts. Alors autant organiser des manoeuvres, ça occupe. Le poids de la guerre en Ukraine repose massivement sur l’Armée de Terre russe et sur la flotte de la Mer Noire, … et il n’y a pas grand-monde qui puisse les aider…

        • Lotharingie dit :

          à Edgar
          .
          « ………….que la flotte russe de la Mer Noire se fait étriller, …………….. »
          .
          Bonjour Edgard,

          Les forces poutiniennes ont fait face à une résistance inattendue ( la marine de la Mer Noire a perdu 2 bâtiments ).

          Elles ont subi de lourdes pertes certes, mais il me semble que le terme  » étriller  » soit inadapté.

          Les forces poutiniennes bénéficient sur le « papier  » d’un gros avantage quantitatif ( deuxième force militaire du monde ).

          Zelensky l’affirme : cette  » deuxième phase de l’invasion  » va être très compliquée pour les forces ukrainiennes.

          • Edgar dit :

            @ PK et Lotharingie « Etriller » ne signifie pas « se faire anéantir », ou « se faire détruire », mais se faire « fortement malmener ». A l’origine, le verbe signifiait frotter vigoureusement le poil d’un cheval afin de faire sa toilette; un terme de palefrenier, donc. Quand une flotte perd son navire amiral, qu’elle échoue à effectuer un débarquement sur une côte ennemie maigrement défendue (autour d’Odessa, ce n’est pas le Mur de l’Atlantique…), qu’elle doit reculer sa ligne de blocus de 150 miles de peur de l’unique batterie de missiles antinavires adverse, que tout ceci se passe sans que cette flotte soit confrontée à une flotte ennemie digne de ce nom, oui, elle s’est bien faite traiter au gant de crin… 🙂 Et oui, en effet, les croiseurs, sous-marins, frégates, corvettes, destroyers des flottes russes de la Baltiques, du Nord et du Pacifique ne font rien, non parce que leurs équipages manquent de courage, parce que l’accès au champ de bataille leur est interdit. Et les fusiliers marins, artilleurs côtiers et aviateurs navals de ces flottes ne pourront que faiblement compenser l’inactivité des grosses unités navales.

        • PK dit :

          @Edgar,

          Les autres se tournent les pouces ? C’est pour cela que les Russes ont rapatrié de partout des troupes pour faire tourner leurs unités ?

          Et si j’ai bien compris votre analyse, une flotte qui perd 2 bâtiments, dont manifestement au moins un par accident, se fait étriller. Les Anglais se sont donc fait étriller – pulvériser ? ventiler ? façon puzzle ? – aux Malouines ? Et les Argentins ont gagné…

          Comme les Ukrainiens quoi…

  7. Thaurac dit :

    La russie a des ambitions hégémonistes très éloignées de sa capacité à les réaliser!

  8. Pavel Lebedev dit :

    Excellente chose ! ça prouve que l’aviation militaire chinoise poursuit sa percée fulgurante et que les tigres en papier sponsorisés par les USA dans la région, vont devoir se calmer d’une part, et se préparer à quelques dérouillées d’autre part !

  9. Belzébuth dit :

    La Russie aussi s’amuse à rouler des mécaniques à coups de Kalibr du côté du Japon ence moment même.
    Il faut dire qu’AUKUS vise principalement que la Chine, mais les américains ont les moyens de nuire à tous ceux qui leur cassent le business.
    https://echoradar.eu/2021/12/20/laukus-un-regard-depuis-la-russie/

  10. Ltikf dit :

    Le Japon est en frontal face aux 3 adversaire majeurs de l’alliance occidentale: Chine, Russie, Corée du Nord. La présence de plus de 20 sous-marins dans sa flotte est une des clés d’un débarquement Chinois à Taïwan – l’invasion ne pourra se faire par air comme l’a démontré la mésaventure des 2x Illyushins-76 en Ukraine…

  11. Pascal (l'autre) dit :

    « Excellente chose !  » Les tentatives de trollage de certains sont pathétiques la votre est d’une puérilité……………………………….. A quand une prochaine intervention sous le pseudo de « Pascal le loup »?

    • Pavel Lebedev dit :

      je persiste à trouver vos arguments profonds, fouillés, et tellement informatifs ! tiens , je vais faire comme vous, ou comme certains : Alors, il fait beau au Pentagone ?  »  » Mes salutations à Jens Stoltenberg  » « Combien de dollars pour ce troll ?  » Bonnes vacances au siège de l’OTAN » !  » Alors, votre ranch texan, offert par le Département d’Etat, ça marche ? « 

  12. Mario 1114 dit :

    @Pavel Lebedev : Excellente chose ! ça prouve que l’aviation militaire chinoise poursuit sa percée fulgurante …merci pour ce moment de pur bonheur
    Rapport Usa / Chine :
    https://www.revueconflits.com/chine-etats-unis-armees-ziyu-zhang-south-china-morning-post/
    Coopération Us-Corée du Sud-Japon :
    https://www.google.com/amp/s/www.nippon.com/fr/news/reu20220122KBN2JW09I/amp/
    https://m-fr.yna.co.kr/view/MYH20210402004400884

    Bonne continuation a tous/toutes !

  13. jonu dit :

    La russie se sentant en WWIII se donne desormais le droit de riposter à volonté !

  14. Parigot dit :

    Pendant qu’on parle de ce qu’il se passe au bout du monde, d’autres trafics menaçants tout simplement la cohésion de notre pays augmentent!
    https://www.rfi.fr/fr/europe/20220419-les-franchissements-ill%C3%A9gaux-des-fronti%C3%A8res-ext%C3%A9rieures-de-l-ue-au-plus-haut-depuis-2016

  15. werf dit :

    En 2030, Taïwan aura rejoint la Chine continentale car la Chine a déjà tiré les leçons de la guerre en Ukraine et des erreurs de Poutine quant à la maîtrise non seulement des airs, de la mer mais aussi de l’espace, des télécoms, des moyens télévisés et de communication des réseaux sociaux pour éviter la désinformation et la propagande des Etats-Unis et consorts… C’est cela la guerre du XXI ème siècle et pas une accumulation de blindés et de porte avions qui peuvent être détruits en quelques minutes par des missiles. Donc wait and sea jusque là et suivre l’évolution de l’armée chinoise.