L’État-major des armées dénonce une dégradation continue de la situation sécuritaire en Centrafrique

Mieux vaut tard que jamais. Ainsi, la semaine passée, six régiments de la 2e Brigade Blindée [BB] ont reçu la Croix de la valeur militaire [CVM] pour leurs « faits d’armes exemplaires » en Centrafrique, dans le cadre de l’opération Sangaris, laquelle a pris fin en… 2016. Pour rappel, cette intervention française avait été décidée trois ans plus tôt afin de mettre un terme aux affrontements entre les milices anti-balakas et les groupes armés relevant de la Séleka, faciliter le déploiement d’une mission des Nations unies [la MINUSCA, ndlr] et favoriser la transition politique dans ce pays.

Puis, une mission de formation des forces armées centrafricaines [FACa] fut mise en place par l’Union européenne [EUTM RCA] tandis qu’un plan appelé DDR [désarmement, démobilisation et réintégration] devait permettre de réduire les violences en incitant les groupes armées à rendre les armes.

Dans le même temps, la Centrafrique se dota de nouvelles institutions et organisa des élections présidentielles et législatives. Et, depuis 2016, elle est dirigée par le président Faustin-Archange Touadéra. Mais celui-ci n’aura guère tardé à se tourner vers la Russie.

Fin 2019, et alors qu’un accord de paix entre Bangui et quatorze groupes armés avait été signé à Khartoum, Moscou obtint l’autorisation de livrer des armes aux FACa. Et pour assurer la formation des soldats centrafricains, des « instructeurs militaires civils » russe [pour reprendre la formule de la diplomatie russe, ndlr] se déployèrent en Centrafrique, en particulier dans les régions minières, également convoitées par les organisations rebelles. Et le tout, sur fond de propagande anti-française.

Et c’est ainsi que le groupe paramilitaire russe Wagner s’est imposé dans le pays, au point d’avoir désormais la mainmise sur les FACa. « Lorsqu’ils [les mercenaires de Wagner] pénètrent dans un pays, ils multiplient les violations, les exactions, les prédations pour se substituer parfois même à l’autorité du pays », avait ainsi dénoncé Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères, en octobre 2020.

Pour autant, la présence du groupe Wagner en Centrafrique n’a pas permis de mettre un terme aux violences, notamment celles commises contre les populations civiles. Et plusieurs groupes rebelles [Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique, Unité pour la paix en Centrafrique, 3R, etc] restent actifs.

« Je reste consterné par l’augmentation constante des atteintes aux droits humains et des violations du droit international humanitaire perpétrées par toutes les parties au conflit, y compris le recours excessif à la force. […] J’exhorte les autorités nationales à prendre des mesures vérifiables et immédiates pour prévenir les graves violations des droits de l’homme commises par les forces de sécurité nationales et autre personnel de sécurité, notamment les atteintes visant les minorités ethniques et religieuses », avait ainsi dénoncé Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies, dans son dernier rapport sur la situation en Centrafrique.

Et d’ajouter : « Je condamne fermement les violences commises par les groupes armés, qui doivent cesser immédiatement. Ce cycle de violence, s’il n’est pas maîtrisé, risque de replonger le pays dans un conflit de grande ampleur, notamment fondé sur des critères ethniques et religieux. Nous avons la responsabilité collective d’éviter ce scénario ».

Bien que l’opération Sangaris soit terminée depuis près de six ans, les forces françaises sont toujours présentes en Centrafrique, via leur participation à l’EUTM RCA [qui a cependant réduit ses activités] et à la MINUSCA. En outre, elles assurent une mission logistique à Bangui [MISLOG].

Signe, sans doute, d’une certaine inquiétude, l’État-major des armées a, d’une manière inhabituelle, évoqué l’évolution de la situation en Centrafrique dans son dernier compte-rendu des opérations. Évolution observée par les militaires français présents à Bangui.

Les forces françaises présentes en Centrafrique « observent une dégradation lente mais continue de la situation économique et surtout sécuritaire » et les « opérations coups de poing menées par les Forces armées centrafricaines et leurs partenaires de Wagner, émaillées de violences, sont suivies le plus souvent par un départ des FACa, incapables d’occuper et de contrôler les zones d’évolution des groupes armés », explique l’EMA.

La conséquence est que les rebelles reviennent rapidement dans les zones que les FACa sont incapables de tenir, comme cela a récemment été le cas dans l’est de la Centrafrique, relève l’État-major des armées. Et cela d’autant plus que le groupe Wagner se concentre surtout sur la « prédation des ressources minières ».

« Cette dynamique se traduit par un affaiblissement du processus de Désarmement démobilisation et réintégration, tout en créant encore davantage d’insécurité pour les populations devant faire face à ces bandes violentes désormais dotées de la légitimité procurée par leurs nouveaux statuts, hypothéquant toujours plus les possibilités d’un retour de l’État en dehors de Bangui », prévient l’État-major des armées.

Par ailleurs, sur une carte illustrant son constat, celui-ci dénonce les « actions d’entraves » contre la MINUSCA en général et la France en particulier, avec des saisies et des « contrôles forcés » de matériels, de violations des accords de coopération, des opérations d’influence et des arrestations de Casques bleus, comme cela est arrivé à quatre légionnaires de l’équipe de protection rapprochée du général français Marchenoir, le chef d’état-major de la Force de la MINUSCA, en février dernier.

Le même document accuse le groupe Wagner de recruter des « supplétifs » issus de groupes rebelles pour « protéger les sites miniers au détriment de la protection de la population, exacerbant ainsi les tensions inter-ethniques ». Et de dénoncer également des exactions « quotidiennes » ciblant principalement les populations peules et musulmanes, lesquelles sont « accusées de connivence » avec certains groupes armés.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

85 contributions

  1. Pravda dit :

    L’atterrissage va être rude pour les africains quand à « l’efficacité » des mercenaires russes â assurer leur « protection ». Surtout ne pas remettre un pied là bas.

    • Roland de Roncevaux dit :

      les pays d’Afrique vont connaître des révolutions nationales. Ils sont en pleine explosion et mutation démographique, économique et culturelles. Ce sont quasi de nouveaux peuples qui émergent sous nos yeux. Les frontières des états sont héritées de la colonisation, et il est probable qu’elles vont bouger dans les décennies à venir. Je ne crois pas qu’on puisse économiser à ces peuples le conflits de l’Histoire. L’Europe a mis des siècles avant de stabiliser ses frontières (et on voit que ce n’est jamais vraiment fini). Il me semble illusoire de croire qu’on va continuer d’administrer tout cela comme à l’époque coloniale (où le contexte démographique, économique et culturel était totalement différent) en saupoudrant de la « mondialisation heureuse » du FMI. L’Histoire est un peu plus compliquée que ça, et les Africains vont écrire leur propre Histoire.

    • ZOUTOUNGOU dit :

      Nous n’avons pas besoin de ton analyse bidon( idi k chertou). Le mot « mercenaire russe » restera comme un cauchemar dans votre tête jusqu’à votre arrière arrière petit enfant. Cette infantilisation est terminer. Revenez dans peu de temps, vous verrez le grand changement. La peur n’habite plus jamais en nous.

      • Prolegomen dit :

        Très sincèrement, on vous souhaite bonne chance. une Afrique stable et en bonne santé économique est dans l’intérêt de l’Europe. Maintenant, franchement, ce n’est pas l’avenir qui se dessine. Changement climatique, corruption, islamisme, démographie, alimentation, implantations chinoises…
        La peur n’habite plus en vous, tant mieux, car vous allez avoir besoin de courage pour les défis futurs. Et puisqu’il est bien pratique de tout mettre sur le dos de l’ancien colonisateur, j’espère que cela se fera sans nous. Bon vent à vous.

  2. fred dit :

    Franchement RAB je comprends pas qu’on puisse encore porter une intérét a ce dépotoir,quand a l’onu on les a pas bcp entendus quand il c’est agis de défendre la France dans sa missions en centraf.

  3. Dodo dit :

    Surtout il ne faut pas casser le mythe de « l’efficacité russe » sur lequel tant d’africains aiment penser avant de s’endormir.

    • Charcot84 dit :

      Ah oui, le mythe très visible en Ukraine…surtout en matière d’atteinte aux populations civiles, domaine dans lequel les russes excellent

    • Paul Bismuth dit :

      @ Dodo
      Mais c’est cela qui a été reproché aux français en Côte d’Ivoire au début des années 2000, en Centrafrique hier et au Sahel aujourd’hui: nous ne massacrons pas assez « les ennemis »!
      Sauf que chacun en Afrique a une idée différente de qui est l’ennemi.

      On ne génocide plus, c’est ça « la solution à l’africaine ». Personne ne le dit dans les journaux français!

      Franchement les français sont des fainéants, ils ne veulent pas travailler, ils pillent le pays et c’est tout…
      Tout fout le camp mon vieux!

  4. fabrice dit :

    En non politiquement correct. Suite aux massacres commis sur les agriculteurs sédentaires Chrétiens par des bandes d’Islamistes bergers jihadistes peuls (les mêmes qu’au Mali) financés par le Soudan islamiste et le Qatar, la majorité chrétienne a commencé à pratiquer l’auto défense. inquiet de la tournure des événements le Qatar demande l’intervention de la France pour couvrir la minorité musulmane, désarmer les milices d’auto défense chrétienne et pousser le GVT à s’entendre et à nommer ministres les chefs de milice djihaistes qui ont pillé, violé et tué autant de chrétiens que possibles. Tout ça « pour la paix ». Le président élu, furieux qu’on l’oblige à couvrir ces chefs de milice et les laissé continuer à massacrer, piller et violer à volonté a fait le tour des capitales pour demander de l’aide. Moscou a dit oui. Le Quai est furieux de « sa perte d’influence » et est sous pression de l’ami de Doha qui a peur de « la perte d’influence de ses copains djihadistes »…On aurait aimé entendre davantage nos héros des droits de l’homme lorsque les Peuls djihadistes pillaient, violaient et tuaient à tout de bras tous les non musulmans. Peut être est ce du à une question de financement ? Les tournées des dirigeants d’Amnesty International et de HRW au Qatar ne se comptent plus…Et c’est pas pour critiquer le pays…Lisez les comptes twitter de leurs dirigeants, vous comprendrez (lutte contre l’Islamophobie, Israël = apartheid depuis sa création, « droit » des femmes de porter le hidjab…).
    https://www.tribunejuive.info/2020/03/10/isaac-franco-ong-a-vendre/
    Le salaire mensuel de Kenneth Roth, le directeur de HRW est de 30 000 euros par mois sans compter les frais…. source article élogieux de Libération ci dessous… Ce type là aime bien rappeler sa soi disante origine juive, en fait il est protestant anglican, d’une église qui prône la théorie du « Verus Israel » (Nous sommes le vrai Israël avec qui Dieu a fait un pacte et une alliance, les Juifs ne sont donc que de vils imposteurs) source les bans de son mariage dans le NYT ci dessous.
    https://www.liberation.fr/planete/2016/09/27/kenneth-roth-machine-de-paix_1512407/#:~:text=Elle%20mise%20plut%C3%B4t%20sur%20l,annuels%20(356%20000%20euros).
    https://www.nytimes.com/2011/06/19/fashion/weddings/annie-sparrow-kenneth-roth-weddings.html

    • Ah Ca ! Z arrive ! dit :

      Pour une fois que ça démarrait bien, tu as du nous y mettre Israël qui cherchent deux choses en Afrique, s’en mettre plein les poches et être le fou du roi des USA, ne pas oublier le rôle plus ou moins pervers du Chad.

      Je dis que l’on y envoie Anne Lauvergon et son porte-parole Edward Philippe qui s’en son mis plein les fouines là-bas avec l’argent des contribuables français.

      Pour finir, si la France veut garder sa place, nous devrons y retourner (rien ne presse et il faudra signer des accords sur papier) et il faudra y investir lourdement et pas que la…

    • Courmaceul dit :

      Mali : Moscou s’est opposé à une enquête de l’ONU sur le massacre de Moura.

  5. Olivier dit :

    Bon à un moment faut prendre une décision et avoir un minimum de c…es soit on se débarrasse de Wagner soit on arrête les frais et on laisse l afrique francophone aux russes voila le problème est posé

    • Emilio dit :

      Je poserai ce problème d’une autre manière : les populations locales veulent elles encore de la France ? D’ailleurs est-ce encore la France souveraine ou la France sous-état de l’UE qui est en Afrique ?

    • HMX dit :

      « soit on se débarrasse de Wagner soit on arrête les frais »

      Non, il y a une 3ème voie sans doute plus efficace à moyen terme : elle consiste à mettre en lumière et à assurer une très large « publicité » aux actions de Wagner sur place, ainsi qu’à la corruption des dirigeants locaux. Cette publicité peut bien sûr avoir lieu via les canaux officiels (déclarations publiques des officiels français, rapports du quai d’Orsay, rapports d’enquête à l’ONU…), mais le plus efficace consistera à utiliser les mêmes armes que l’adversaire en menant des actions de contre-influence utilisant les réseaux sociaux, les journaux, radios et chaînes locales pour faire entendre un discours différent de celui instrumentalisé par la Russie.

      Cela nécessite bien sûr d’en avoir la volonté, et d’y affecter des moyens. Mais nous n’avons pas vraiment le choix, en Centrafrique, au Mali ou ailleurs. Nous sommes attaqués par des actions certes « en dessous du seuil », mais nous sommes clairement attaqués. A nous de savoir comment répondre…

  6. GHOST dit :

    L´état major des armées en France s´exprime sur la guerre en RCA? Etrange cet article et encore plus étrange que la France continue á s´exprimer sur la sécurité d´un pays qui ne souhaite plus de sa présence.
    Douleur de séparation ..voyons si Macron pendant son second mandat va couper définitivement le lien « colonial » avec les pays francophones en Afrique.

  7. Merci davance dit :

    Carte difficile à lire…

    • Adrien dit :

      Je me suis dis la même chose ! Le Webmestre, aurait pu faire quelque chose de mieux pour qu’on la lise

  8. Misare dit :

    Pourquoi s entêter à vouloir aider des pays qui ne veulent pas s aider eux même? . La logique belliciste qu ils aiment tant c’est à eux de vouloir y mettre fin.

  9. breer dit :

    On se demande quels sont les sous entendus de cet article ? L’état major des armées françaises (et l’armée française) seraient donc aussi concernés par les problèmes de la république Centrafricaine.
    L’ Afrique (comme tout le monde le sait) est un continent en perpétuelle ébullition, la plupart des états y sont instables, de nombreuses castes dirigeantes y sont corrompues, dans certaines parties du continent, les conflits inter ethniques n’y ont jamais cessé, la démographie y est incontrôlée, les mentalités ethniques, les croyances et les comportements y sont encore archaîques. Les fantasmes des idéologies mondialistes (et souvent gauchistes) qui véhiculent l’idée que les peuples de la planète s’harmoniseraient en toute sérénité, sont des aberrations de l’esprit, dénuées de toutes connaissances de la complexité du psychisme humain qui se construit selon des mentalités ethniques archaîques. En Afrique, le simple fait d’une démographie anarchique et exponentielle empêche toute véritable évolution des consciences, des moeurs et des comportements, d’autant plus au vu des difficultés économiques, sanitaires, d’ordres nutritionnelles, et d’ insuffisances d’emplois. De plus, l’influence exagérément matérialiste et consumériste de l’occident perturbe tous les équilibres traditionnels, attisant les pulsions, les envies, les frustrations et les rancunes. Les européens, n’ont toujours pas pris conscience de l’ensemble des raisons qui poussent des centaines de milliers de jeunes africains déboussolés, frustrés, aux tempéraments pulsionnels à émigrer en continu vers nos pays déjà instables sur les plans sociétaux. Les populations européennes vont payer au prix fort et pendant longtemps, les suites houleuses de la décolonisation, de la démographie croissante et des conséquences indirectes de notre consumérisme vorace, qui ont amené nos dirigeants, nos militaires, nos industriels et nos affairistes, à toujours plus s’immiscer et souvent sans même le réaliser déstabiliser ces divers pays.

    • patrice dit :

      Excellent résumé, synthétique et réaliste. Enfin de la prose de qualité ! (et sans faute d’orthographe).
      Merci !

      • Maître Capelo dit :

        Sans faute d’orthographe ? C’est de l’humour au second degré ?

    • Delalande dit :

      Vos clichés comportent une grande part de vérité, je vais le dire comme ça.

      Quant à votre « deuxième paragraphe », c’ est vrai que le tsunami de crétinerie « Reaganienne » qui a déferlé sur notre pauvre planète ces trente dernières années aura aussi fait un mal fou aux peuples non-occidentaux. Avec le narcissisme comme seule valeur non matérielle, il fait ressortir le pire.

    • MAS 36 dit :

      Tout y est.

    • blavan dit :

      @breer.Bon résumé de la situation africaine, les va-t’en guerre des états majors pensent que la solution est militaire, alors qu’elle est démographique. Sans maitrise des naissances sur le continent africain , l’Europe sera le nouveau continent africain et ce ne sont pas les accords de Schengen et nos opex qui nous protègeront .

    • Ad dit :

      Discours sociale et communiste, qui fait que la France n’a plus le rang qu’elle avait. Votre vision est totalement injuste. Vous n’êtes que le porte parole du parti central chinois, qui a une influence énorme, à travers les médias divers et variés. La France a des intérêts économiques, depuis toujours, partout, comme tout autre pays, Chine, Russie et USA en premier lieu. Ce n’est plus la France, depuis bien longtemps, qui influence l’Afrique de manière exponentielle ! Vous êtes en retard de 20 ans, minimum… La France est entrain de devenir pays de second rend, économiquement, démographiquement, les idées nauséeuses socialos communistes, détruises notre pays à petit feu, depuis trop longtemps et vous, vous faites dans l’auto-suicide ! C’est à vomir ! Sois vous êtes un collabo, soit un dhimmi !

    • Ah Ca ! Z arrive ! dit :

      « de nombreuses castes dirigeantes y sont corrompues »

      Ni plus ni moins qu’en France métropolitaine. Qu’elle arogance de penser que nous sommes moins corrompus qu’eux, nous le sommes probablement plus…

      Les africains sont fautifs sur de nombreux sujets, mais sur la corruption, je sais que nous sommes assez loin devant eux…

  10. Bikoro dit :

    « La dégradation de la situation sécuritaire… » Ce n’est pas ce que disent les Centrafricains eux-mêmes. Pour eux, la sécurisation du territoire se poursuit et c’est le plus important. Une question taraude cependant mon esprit : qui finance Bozize et son CPC ? J »imagine que ce n’est pas avec les sous récoltés par Bozize lorsqu’il faisait du transport terrestre qu’il paie ses nuisibles et achète des armes. Je ne sais pas qui finance Bozize, mais j’imagine que cette puissance doit avoir un intérêt objectif à voir échouer Touadera qui, lui-même, répétait récemment que « la situation s’améliore ».
    Sur un tout autre fil de discussion, un plaisantin rappelait (nul n’est méchant volontairement, disait Socrate) que la France, 60 ans après les indépendances de ces pays africains francophones, ne pouvait être tenue pour responsable de leur échec. L’exemple centrafricain démontre justement du contraire. Voilà un pays qui, 60 ans durant, de David Dacko jusqu’à Touadera, n’a eu que des dirigeants installés par la France. On vous attrape par le collet, on vous met dans un hélico, avec un sac rempli de billets de banque sur vos cuisses afin que vous alliez devenir Président de la République, et quand on est estime que vous n’êtes plus utile, on vous licencie. On installe un empereur, on culbute l’impératrice, et quand celui-ci se rebiffe, on le licencie… Et on a le courage de venir dire après qu’on n’est pas responsable des problèmes (que l »on a soit même créés) de gouvernance de ce pays. Un peu de décence… Il est vrai que les « cons », ça ose tout. La France a perdu le privilège historique dont elle aurait pu bénéficier en Afrique francophone, par ses propres renoncements, ses propres lâchetés, ses propres turpitudes. L »opération spéciale russe en Ukraine le démontre encore… Même des élites politiques qu’elle a récemment contribué à faire accéder au pouvoir, ne l »ont pas suivi lors du vote sur la suspension de la Russie du Conseil des droits de l »homme… Si cela est possible, que les élites françaises se remettent en cause…mais on parle de corruption. La corruption sur des dossiers précis, je l »ai vue à Paris, à Bordeaux, les pots de vins…
    Que les saillies de José me manquent, Quant à celles des trolls, elles ne sont pas attendues!!!

    • Delalande dit :

      @Bikoro

      Comme je disais ailleurs, faire porter à la France seule la responsabilité des échecs ouest-africains est aussi absurde que de vouloir l’ en dédouaner.

      C’ est aussi rester inconsciemment prisonnier d’ une vieille idée coloniale qui veut que les « noirs » en général et les Africains en particulier soient encore des enfants, dont le sort dépend entièrement et uniquement des adultes, forcément « blancs ».

      Les tenants de cette idée font très souvent, comme vous, un usage problématique du pronom « on », véhicule idéal d’ un coup de bonneteau réthorique bien malhonnête. On ne peut pas dire « on » lorsqu’ on parle sérieusement, sauf à l’ employer dans son seul sens qui vaille, celui qui englobe tout un chacun. (J’ ai appris récemment qu’ à l’ origine le mot vient de « hom », au sens « homme qui vive », tout le monde). L’ employer dans un sens proche du pronom « nous » vous permet de rester dans un flou infâme où l’ on ne sait plus si « on » est De Gaulle, ou Bob Denard, Jacques Foccart, Bolloré, Macron, Chirac ou moi.

      Il faut être précis quand on accuse. Alors le lecteur semi-informé (soit 99% du cheptel) aura une chance d’ apprendre quelque chose, et à défaut de le convaincre vous pourrez nourrir sa réflexion.

      On peut aussi chercher à être juste plutôt que de chercher un coupable. Mais ça emmerde tout le monde, ça ne défoule pas. Alors les gens accusent, accusent. Dieu nous préserve des psys, mais s’ ils googlaient « Carl Jung » et passaient quinze minutes sur le sujet, beaucoup y trouveraient matière à reflection.

      Quant à José il ne ti… dix heures, déjà??? Bon…

      • Bikoro dit :

        @Delalande. Question pour vous :
        Quand le trésor public français finançait, à ses frais, pour les récupérer par d’autres voies, le sacre de celui qu’un Très Grand Président de la République française (disons clairement venant de moi que c’est ironique, vous et moi gagnerions alors en temps) qualifiait de « TYPE VALABLE », parce que ce « TYPE VALABLE » l’appelait « PAPA » et que c’était un soudard, qui était le « ON » en l’espèce?
        Quand un illuminé nous explique que l’Etat français paie GRACIEUSEMENT les fonctionnaires de certains Etats africains, curieusement je pense à la blague de Poutine sur « la raie » (pas le poisson) et je me dis que ce type ne doit pas savoir de quoi il parle. Ce qui peut se comprendre, toute la « raie » (pas le poisson) ayant été souillée… A chacun son ignorance et son truc (moi c’est la Vodka, de préférence tôt le matin, le ventre vide).
        Bon, c’est jour d’élection aujourd’hui, ON va pouvoir s’amuser. Avec la raclée que des Légionnaires prennent à Marioupol, et qui m’a bien amusé, je sens que today, je vais me régaler… Attention… Z arrive!!

        • Delalande dit :

          Mama was queen of the mambo

          Papa was king of the Congo?

          Foi de Demaglande, vous êtes dans le vrai, et ce « général » de basse-cour aura mis bien profond à tout le monde. ON a pas fini de payer son ardoise, pour sûr!

          Heureusement que les Boumeurs (qui quand on y songe auront été, en moyenne, ce que la Terre a connu de plus franc et de plus brave depuis le Cambrien au minimum) heureusement que les boumeurs disais-je ont rectifié un peu son héritage sanglant et bancal.

          Ils ont su démêler les noeuds de la conscience collective, et c’ est au fond grâce à ça qu’ enfin, oui, ON VA TATER DU Z!!! Au pire dans cinq ans.

          Hear me when I cooome, Baby!

          Demaglande

  11. Prof de physique dit :

    « une dégradation lente mais continue de la situation économique et surtout sécuritaire  »
    On parle de quel pays là ?

    • GHOST dit :

      On dirait que le chef de l´armée en France parle d´une province de son pays….

  12. Alain d dit :

    La Mali finira comme la Centrafrique, lamentablement, et c’est tamponné Poutine, par l’intermédiaire de ces musiciens.
    Ou Poutine passe, le Monde trépasse !

    • Leroy dit :

      On peut rajouter le Burkina et peut-être le Gabon. Nous sommes totalement inconscients et inconséquents.
      L’Afrique, toute l’Afrique, c’est fini ; ce sont des états comme les autres, à qui nous ne devons rien, même plus notre langue et donc notre culture.
      Nos soit disant « élites » sont incapables d’anticiper le moindre problème, d’évaluer une perspective, hormis leur propre réélection.

    • Emilio dit :

      C’est pas le Monde qui trépasse, mais ton monde, nuance importante 🙂

  13. reverjovial dit :

    Le gouvernement de la Centrafrique est coutumier du fait, c’est Ange Patassé qui a viré l’armé française il y a une quinzaine d’années au nom de l’indépendance et de la lutte contre le néo colonialisme, pour ensuite organiser une prédation économique pour lui et son clan, amenant le pays a la guerre civile, pour ensuite se faire déposer par un coup d’état et venir se réfugier a Paris. L’ Afrique reste l’Afrique on ne change pas la mentalité des peuples sur un temps si court, ils sont resté au moyen âge avec le monde moderne autour d’eux.

  14. ARMADA dit :

    Ce théâtre est un serpent de mer…..depuis plus de 45 ans . La France n’est plus la bienvenue, elle n’a plus les moyens de ses ambitions, il ne reste plus qu’à se retirer de ce pays.
    Au nom de quel dictat philosophique notre république veut imposer la démocratie dans un territoire au fonctionnement tribal? On n’a plus rien à faire las-bas, c’est aussi simple que ça.

  15. vrai_chasseur dit :

    Devenir oligarque africain du RCA-stan de Poutine : bien essayé de la part de Faustin-Archange Touadéra, le métier est très lucratif. Il a même fait des émules au Malistan et peut-être au Burkinastan. Mais oligarque c’est de moins en moins une situation d’avenir, par les temps qui courent.
    Il peut toujours revenir à sa demeure de Villeneuve d’Ascq, à côté de Lille. Là où il a mis son épouse et ses 3 enfants à l’abri le temps que l’armée française sécurise son pays avec Sangaris.

  16. Eric dit :

    Wagner en Afrique ou la chronique d’un désastre annoncé. Les régimes centrafricains et maliens -et peut-être bientôt- burkinabé ont jugé intelligent de s’affranchir de l’aide française pour engager des tueurs et des pillards à la petite semaine venus de Russie. Le résultat est là : massacres, tueries de masse et mise en coupe réglée des ressources du pays. Pas grave, ça ne fait que gonfler les effectifs des rebelles et autres opposants aux régimes en place, une leçon que l’Armée française elle, connait bien pour l’avoir durement apprise lors des conflits coloniaux. Le résultat est couru d’avance : la ruine des pays en question et l’effondrement plus ou moins rapide de leurs armées. Au passage, allez donc expliquer à un soldat malien pourquoi il devrait aller se faire tuer aux côtés de mercenaires étrangers qui pillent son pays !

    • Bikoro dit :

      @Eric. On n’aide que ceux qui veulent être aidés. Si les Centrafricains ne veulent plus être « aidés » par l’Etat français, pourquoi insister? Que cache cette « aide » si généreusement octroyée? Le virus du Sida? Ebola? La Covid? Des déchets nucléaires à enfouir dans la forêt centrafricaine? On ne peut aider quelqu’un contre son gré. Ils n’en veulent pas, ils n’en veulent pas. Il faut plier bagages et aller en Corse ou en Ukraine… Là-bas aussi des gens souffrent.

  17. LaMeuse dit :

    Nous ne devons plus nous disperser. L’obsession africaine n’est plus dans nos seuls moyens et la situation sur notre continent nous oblige à y concentrer nos efforts. Tous nos voisins vont hausser leur effort de défense et s’entraîner pour un combat majeur, à commencer par la RFA. Alors si nous ne voulons pas être déclassés à court terme, ne nous trompons pas de priorité.

    Si l’Afrique reste un enjeu mondial face aux convoitises russes ou asiatiques, la question se pose de pouvoir y réussir sans adopter leurs méthodes. A contrario, en respectant nos valeurs, c’est donc uniquement à l’échelle de l’UE et de ses moyens mutualisés que la puissance pourrait s’exprimer. Alors avant de convaincre tous les européens, la RCA et d’autres sombreront : « Ite missa est ».

    • GHOST dit :

      La grande majorité des pays membres de l´UE n´ont pas une histoire coloniale en Afrique et ne souhaitent pas s´engager dans un continent où ils n´ont rien á gagner.
      Le second mandat de Macron devrait faire cesser cette perception qui fait de la France le « responsable » de ses ex colonies.
      Il faut combattre la Russie avant tout en Europe..

  18. Jean45 dit :

    Ce qui me fait un peut peut c est que l on ai encore des dirigeants qui tombent dans le piège de l humanisme porté par des philosophes type BHL qui ne sont que philosophes mais pas expert en géopolitique. Franchement que ces pays se débrouillent, après tout ils nous mettent à la porte l un après l autre. Par contre, on peut noter une sacré différence entre le peuple ukrainien qui se bat et résiste sans fuir et les hordes de jeunes hommes qui fuient soit le moyen orient soit l Afrique et laisse les femmes et enfants se demerder. Là on voit la différence de mentalité.

  19. mulshoe dit :

    l’Afrique aux africains . Ce n’est plus notre problème . Ils pourront toujours émigrer en Russie.

    • BJL dit :

      l’afrique au africains qu’il se débrouille avec les russes il sont tous corompue l’armée française doit revenir en françe

  20. PHILIPPE dit :

    A propos de la Centrafrique qui se souvient encore de Jean-Bedel Bokassa un marsouin qui était allé loin puisqu’il a fini……empereur ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Bedel_Bokassa

  21. aldo dit :

    Franchement, si ce n’est pour la sécurité de nos gars qui sont stationnés là- bas, que ces abrutis se bouffent entre eux ne m’empêche pas de dormir.

  22. Carin dit :

    Se placer sous bannière ONU pour la France, c’est ôter le casque, le gilet pare-balles, et le fusil d’assault à chacun de nos gars…
    Remontez le temps, et voyez par vous même, qu’à chaque fois que nos gars sont sous bannière ONU, c’est eux les cibles!
    Alors sortons les de ce tas de boues, et où nous y allons pour y choisir nos amis et faire une guerre sans merci aux autres, ou nous nous retirons… il n’y a pas 3 voies.
    La position de nos gars est fortement instable et dangereuse pour eux. Sortons de cette position ONU qui ne nous a jamais apporté que des ennuis, ou quittons la RCA.
    Et pas pour recevoir l’actuel président lorsqu’il sera évincé, à un moment donné tous ces « présidents » sont arrivés au pouvoir sans un sou, nous crache dessus tous les jours, et finissent tous en France avec tout plein de propriétés…

  23. Sylvain dit :

    J ai cru que l EMA parlait de la corse…. blague à part, pour être passé 3 fois en RCA, de qui se moque t on !!! La RCA n à pas attendu Wagner pour être instable et source de conflit. Ça fait 50 ans que ça dure, et honnêtement, on ne peut pas dire que la présence française ait eu beaucoup plus de résultats

  24. marianne dit :

    Tant que cela ne touche pas nos intérêts je pense que nous n’avons rien à y faire. C’est un problème des centrafricains, c’est à eux de résoudre leurs problèmes. Cela passera peut être par des combats, massacres et tueries. en règle générale les bons « amis » qui interviennent ne font que prolonger la guerre en la nourrissant et en l’alimentant. Le pays est aussi vaste que la France, ce n’est pas avec quelques compagnies de légion, paras, TDM ou fantassins que nous arriverons à un résultat durable.

  25. Hervé Rey Lescure dit :

    @Bikoro. La France a cédé sa place à Wagner en Centrafrique: manque d’argent, manque de volonté politique et Serval à gérer. On voit le résultat, qui ne va pas s’améliorer. Les actions post-coloniales étaient de toute façon en diminution lente mais régulière depuis bien avant l’arrivée de Bokassa. Le pays est un conglomérat d’ethnies qui ne s’entendent pas, le plus petit dénominateur commun étant la pauvreté des paysans de toutes ethnies. Et la survie du régime de Bangui a toujours dépend du soutien externe, français puis musicien. Il y a des richesses mais pas exagérément, les diamants il y en a moins qu’en Afrique du Sud. Le pays a toujours eu moins d’infrastructures que ses voisins, mais survivait car Tchad et Soudan en guerres civiles, Zaire du nord plombé par Ebola et Cameroun préoccupé par la guerre civile qui allait survenir. Bien géré ce serait un pays agréable à vivre mais il faudrait y mettre tellement d’argent pour redémarrer !

    • Bikoro dit :

      @Hervé Rey Lescure. Qu’est-ce qu’une ethnie? Je vous renvoie à ce lien :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ethnie
      Je vous prie de considérer que culturellement même la France est un pays ayant « un conglomérat d’ethnies ».
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupes_ethniques_en_France#/media/Fichier:Langues_de_la_France.svg
      De nos jours, les Corses, les Bretons, les Basques… nous rappellent encore qu’ils sont une particularité ethnique. Je suivais encore cette semaine je crois sur Cnews le président du Parti de la Nation Corse… Bel échange!
      Allons plus loin. D’après vous, c’était quoi la guerre qui survint après l’explosion de la Yougoslavie? Clairement une guerre ethnique. Allons encore plus loin. L’une des causes de la Seconde Guerre mondiale, c’est la volonté affichée d’Adolph, le cousin consanguin de Momo et de Czar, d’annexer les territoires occupés par qui? Par des populations culturellement (non juridiquement) considérées comme « germaines ». C’est cela son espace vital. On est donc dans l’ethnique à fond. C’est cette préoccupation ethnique qui conduit ‘Adolph, le cousin consanguin de Momo et de Czar, à vouloir prendre possession de la Pologne, de l’Alsace et de la Lorraine… Exactement ce que Poutine est entrain de faire à l’Est de l’Ukraine. Le fait ethnique est présent dans de très nombreux pays hors d’Afrique. Je vais vite, c’est une journée spéciale. On va se régaler!

  26. Sylvain dit :

    C est sur que la France en Afrique a été une réussite absolue…

    • Pascal DUMONT dit :

      « C est sur que la France en Afrique a été une réussite absolue… » Et l’Afrique même sans la France restera un éternel « flop »

  27. Petrus dit :

    Tant que le découpage frontalier de l’Afrique sera ce qu’il est actuellement rien ne changera.

  28. Wa Terlou dit :

    Quelques nouvelles déprimantes et humiliantes pour vous.

    Mali: la Russie bloque à l’ONU une demande pour des “enquêtes indépendantes” à Moura
    https://www.maliweb.net/insecurite/mali-la-russie-bloque-a-lonu-une-demande-pour-des-enquetes-independantes-a-moura-2972385.html

    Évènements de Moura : Moscou félicite le Mali pour une «victoire importante» contre le «terrorisme»
    https://www.maliweb.net/insecurite/evenements-de-moura-moscou-felicite-le-mali-pour-une-victoire-importante-contre-le-terrorisme-2972380.html

    Mali : l’armée malienne annonce la neutralisation de deux chefs ”terroristes”
    https://www.maliweb.net/insecurite/mali-larmee-malienne-annonce-la-neutralisation-de-deux-chefs-terroristes-2972378.html

    • Prolegomen dit :

      Bof, rien d’humiliant : l’armée malienne et les musiciens de WAGNER commettent des massacres sur des populations civiles, bombardent une foire, bloquent toute enquête là dessus. Plus du pathétique que de l’humiliation : il mentent, on sait qu’il mentent, ils savent que l’on sait, mais ils continuent. Au final, l’ONU démontre sont inutilité et des africains tuent des africains, rien de neuf sous le soleil et la France n’est pas la perdante dans cette histoire.
      Quant à la neutralisation des chefs terroristes, vu le succès du massacre, heu de l’opération, à MOURA ou ont été fièrement neutralisés 300 terroristes très bien déguisés en civil, marchand et habitants désarmés, vous me permettrez d’attendre la confirmation par d’autres sources que l’armée malienne.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « la Russie bloque à l’ONU une demande pour des “enquêtes indépendantes” à Moura » Plus besoin d’enquête! Par leur attitude ils se sont dénoncés! La subtilité n’est vraiment pas une vertu russe!
      « Quelques nouvelles déprimantes et humiliantes pour vous. » Vous qui parlez d’arrogance, un peu d’humilité ne serait pas de trop, tout finit par se savoir quand les faits sont avérés! A la différence d’un certain………………………..mariage!

  29. charly10 dit :

    Avis aux maliens, leur avenir est décrit en Centrafrique. Ils vont regretter les Français dans quelques temps.

  30. Un bon maître ne peut rien face à des cancres.

    • Bikoro dit :

      @Antisubjective. « Un bon maître ne peut rien face à des cancres. » Sauf si le maître lui-même est un cancre… Vous n’avez JAMAIS enseigné de votre vie, cela se voit… Moi, si!

  31. Plusdepognon dit :

    La Centrafrique…

    Un merdier qui a laissé plus de traces en termes de traumatismes psychologiques chez nos soldats français que l’Afghanistan :
    https://www.asafrance.fr/item/operation-sangaris-retour-sur-l-enfer-centrafricain.html

    Une opération qui s’est déroulée dans une précarité opérationnelle infâme :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/centrafrique-conditions-vie-dignes-l-armee-moldave-11877

    Le livre « mauvaise troupe » devrait être une lecture obligatoire avant de présenter l’école de guerre.
    https://www.jeuneafrique.com/828067/politique/mauvaise-troupe-du-mali-a-la-centrafrique-enquete-sur-la-derive-des-jeunes-recrues-de-larmee-francaise/

    Tout ça pour au final laisser quelques années après la place à Wagner en y faisant désormais de la figuration, pour pouvoir procédé à un « sursaut » militaire au Sahel…
    https://www.lefigaro.fr/international/2016/03/30/01003-20160330ARTFIG00313-centrafrique-la-france-annonce-la-fin-de-l-operation-sangaris.php

    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210116-centrafrique-le-général-perrin-rappelle-l-engagement-de-la-france-dans-le-pays

    https://www.afrik.com/centrafrique-liberation-des-casques-bleus-francais-arretes-a-bangui

  32. marc mora dit :

    Ce n’est plus notre probleme, que les centre-africains se démerdes, on les soutiens depuis les années 70/80 , maintenant il faut passer a autre chose

    • Paul Bismuth dit :

      @ marc mora
      L’opération Sangaris, c’était la 8ème fois depuis l’indépendance que la France intervenait en Centrafrique.
      Maintenant, il y a des videurs russes, le boulot y est moins dangereux qu’en Ukraine.

  33. Hervé Rey Lescure dit :

    @Bikoro. Adressez vos élucubrations sur le concept d’ethnies aux Centrafricains de souche, ils vous expliqueront.

  34. @Bikoro. Bien tenté. Il y a effectivement en France des cassures « ethniques » par ex. entre les supporters du PSG et ceux de l’OM, très bruyantes ! En Centrafrique c’est beaucoup plus discret pour au moins une raison évidente, la densité de population <ou=5 millions d'hab pour 650000 km2. Ceux qui font du bruit sont surtout les bandes armées, non attachées à un territoire familial, et souvent d'origine exogène (Tchad voire même Ouganda avec des reliquats de l'armée de libération du Seigneur)

  35. Nocibor dit :

    Bonjour, ce « compte-rendu des opérations » de l’EMA est-il disponible en accès libre ?

  36. Belzébuth dit :

    Les régiments ayant participé à l’horreur de Sangaris viennent à peine d’être décorés…
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/04/02/la-croix-de-la-valeur-militaire-22942.html

    Combien de pax qui y ont été en font encore partie?

  37. Charognard dit :

    Dire que l’on a a sauvé les miches de Bozizé et qu’aujourd’hui il est avec ceux d’en face…
    Une habitude en Afrique.

    Petit clin d’oeil pour le C-160 Transall, avec une des missions les moins connues est le largage de 58 chuteurs ops sur l’aéroport de Birao en 2007 et une compagnie du 3ème RPIMa est déposée (par C-160 Transall):
    https://www.jeuneafrique.com/539654/politique/ce-jour-la-le-6-mars-2007-des-parachutistes-francais-sautent-sur-la-centrafrique-pour-sauver-bozize/

    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2007/03/05/l-armee-francaise-intervient-contre-des-rebelles-centrafricains-a-birao_878932_3212.html

    Adieu Pollux!