Rafale de guerre électronique, robotique… Pour un député, il est urgent de pallier les lacunes des forces françaises

Fin décembre, dans une réponse à une question écrite posée par le député Jean-Christophe Lagarde, le ministère des Armées a écarté l’idée de développer un Rafale F4 de guerre électronique pour doter l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE] de la capacité à neutraliser les défenses aériennes adverses, que ce soit en les brouillant ou en les détruisant avec des munitions ad hoc. Capacité, soit dit en passant, qu’elle ne possède plus depuis le retrait du missile anti-radar Martel, en 1997.

Pour justifier sa réponse, le ministère des Armées a ainsi expliqué que, dans un conflit de haute intensité, la « suppression des défenses aériennes adverses est considérée au travers d’une approche interarmées et multi-milieux, afin de pouvoir tirer parti d’une vaste palette de capacités complémentaires » et d’en « dégrader le fonctionnement ».

Visiblement, cette réponse n’a pas convaincu tout le monde. À commencer par le député Fabien Gouttefarde, le coordinateur du groupe de travail « défense » au sein du parti LREM, qui soutient le président-candidat Emmanuel Macron. Ainsi, dans une tribune co-écrite avec Thierry Berthier, maître de Conférences en mathématiques, et publiée par Atlantico, le parlementaire a plaidé pour « l’émergence d’une capacité européenne propre de réassurance » afin de tirer les leçons de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

« Organisée autour d’une colonne vertébrale française, cette capacité européenne pourrait être déclenchée au besoin sans dépendre des décisions de l’Otan, sans toutefois lui faire concurrence, encore moins la remplacer », plaide-t-il. Or, cela suppose dans un premier temps de combler les lacunes capacitaires des forces françaises.

« Blindé Griffon avec une tourelle Mistral [pour la défense aérienne, ndlr], Rafale de guerre électronique, 7e sous-marin nucléaire d’attaque Suffren, me semblent incontournables et nécessitent des décisions rapides, de même que la conversion de deux sous-marins lanceurs d’engins en lanceurs de missiles de croisières navals, en accélérant le SNLE de troisième génération », estime le député, qui se défend d’émettre des propositions « disruptives ».

Dans un second temps, il faudrait revoir le format des forces françaises à la hausse, notamment dans les domaines de l’aviation de combat, du transport stratégique [naval et aérien], de l’aéromobilité ou encore de la défense anti-missile. « Vue l’attrition constatée en Ukraine, est-il raisonnable de penser pouvoir mener une guerre de haute intensité avec…42 Tigre Mk3? », demande M. Gouttefarde.

Celui-ci n’hésite par à évoquer « la résurgence d’une filière autonome de production de munitions de petit calibre ». Un sujet qui a donné lieu à maints débats passionnés ces dernières années… Mais qui n’ont pas fait avancer le dossier d’un iota, la Direction générale de l’armement [DGA] n’étant pas très allante sur ce sujet…

Enfin, le député estime que la question de la robotisation du champ de bataille doit se poser sans tarder, en tirant les premiers enseignements de la guerre en Ukraine afin de « tenir compte des évolutions opérationnelles disruptives pour adapter nos propres capacités défensives et offensives ».

Les forces françaises devant se préparer au combat de haute intensité, cela suppose, selon M. Gouttefarde, qu’elles auront à répondre à « la saturation de l’espace des opérations, à l’hypervélocité, à la dissémination de systèmes armés robotisés toujours plus performants et plus autonomes dans les airs, sur terre, en mer, en surface et en profondeur ». Et pour relever ces défis, il plaide pour une accélération de la condute des programmes militaires.

« Des cycles courts de R&D et d’innovation nous permettraient de développer ce qui nous manque », comme par exemple un drone d’attaque tel le Bayraktar TB2, d’un coût relativement réduit et dont le développement prendrait moins de deux ans. « Il nous faut aussi nous doter d’escadrilles ou essaims de drones aériens en mode munitions rodeuses et d’essaims anti-drones », lancer un projet de de char de combat disposant d’une « option téléopérable à équipage déporté » et, enfin, développer des « boucliers anti-drones, anti-essaims sur des programmes d’innovation en boucles courtes de 24 à 36 mois maximum ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

93 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    Un homme de bon sens ce Mr Gouttefarde !

    • Twouan dit :

      Est ce que le Tigre qui est un super helicoptere est la meilleure platforme en 2022 vis a vis du drone.
      La lethalite distribuee ne fait elle pas mieux? (Un MMP-LR tire du sol et quadricoptere pour chercher les cibles)
      Les missiles tactiques ont ils une efficacite suffisante pour justifier leurs couts? -comparons la multiplication d’un support deja developper en grande serie (scalp/mdcn) plutot qu’un hyperveloce-
      Une platforme de defence anti aerienne courte portee se doit elle d’etre blinde ou discrete et pas chere? (Un Hilux avec mistral ne ferait’il pas mieux?)
      N MICA ne valent’ils pas mieux que 1 Aster?
      Le sous marin lanceur de MDCN doit il etre nucleaire?
      As t’on assez de canon de 155 et de munitions?
      Je suis sur qu’on peut acheter plein de choses tres couteuses mais est ce le meilleur investissement.

      • Fralipolipi dit :

        @Twouan
        « Est ce que le Tigre qui est un super helicoptere est la meilleure platforme en 2022 vis a vis du drone. »
        … pour l’instant, il est sans doute plus sage de développer les 2 en parallèle, et les faire interagir (c’est un des objets du standard Mk3 du Tigre). Et idem plus haut dans le ciel, au niveau de l’AAE (FCAS à Cie).
        « La lethalite distribuee ne fait elle pas mieux? (Un MMP-LR tire du sol et quadricoptere pour chercher les cibles) »
        … il me semble que l’Armée de Terre a déjà commencé les essais en ce sens.
        http://www.opex360.com/2021/01/22/lassociation-du-missile-moyenne-portee-avec-un-mini-drone-nx-70-fait-mouche/
        « Les missiles tactiques ont ils une efficacite suffisante pour justifier leurs couts? »
        … dans certains cas oui. dans d’autres non. En tous les cas, l’AA sans le Scalp aujourd’hui, ce serait inconcevable. D’où l’énergie déployée pour développer son successeur avec le UK (le sujet de la vitesse étant un autre débat).
        « Une platforme de defence anti aerienne courte portee se doit elle d’etre blinde ou discrete et pas chere? (Un Hilux avec mistral ne ferait’il pas mieux?) »
        … Le blindé a son utilité, le petit et camouflé aussi, le pas cher également. Difficile pour moi d’identifier le mix idéal.
        « N MICA ne valent’ils pas mieux que 1 Aster? »
        … Le VL Mica « NG » pourra sans doute aller piquer presque aussi bien qu’un Aster 15 (mais bon, pas quand même). Seulement ce qui arme les SAMPT Mamba, ce sont des Aster 30.
        Le VL Mica (même NG) ne jouera pas dans la même cours.
        Mais il remplacerait sans doute pas trop mal les Crotale.
        « Le sous marin lanceur de MDCN doit il etre nucleaire? »
        … Oui assurément. Mais le SSGN est malgré tout sans doute bien trop onéreux pour nous, pour la France toute seule en tous les cas.
        « As t’on assez de canon de 155 et de munitions? »
        … j’imagine que non, malgré le fait que nous soyons assez pointus en la matière.
        « Je suis sur qu’on peut acheter plein de choses tres couteuses mais est ce le meilleur investissement. »
        … le problème est que l’investissement est requis, et utile, un peu partout. tant pour le fantassin que pour le porte-avions. Faire les bons choix au bon moment n’est pas le plus simple.
        Mais investir en maximisant la symbiose utile et productive entre notre armée et notre BITD, c’est assurément la voie à suivre pour garantir notre sécurité et souveraineté sur le long terme.

        • Twouan dit :

          Quand je vois les videos russes de leurs helicos et de celles des ukrainiens en coordination artillerie quadricoptere. -les 2 camps selectionnent leurs meilleures video-

          Je suis definitivement convaincu que la place de tout les helicopteres d’assault est au musee.
          On va gacher une somme importante dans le croiseur de bataille de 1939. C’est le MMP LR qui devraient etre financer (et les petits drones quadri francais durcis).

          Pour les SAM
          La terre c’est mechament penible, il y a des batiments des arbres etc… Des emplacements degages il n’y en a pas tant et ils sont aussi tres expose. Les gros SAM sont cher et fragiles. Ils sont certes tres performants mais ils sont statiques! Ils n’ont aucune chance face aux avions qui choississent l’angle et l’heure. Alors que les ‘petits’ ont les allument, on les eteinds ont les mets pas forcement au meilleur endroit. On peut meme s’en servir comme d’un piege. Et finalement ce sont des meilleurs chasseurs.

          Notre ‘symbiose actuelle’ repose sur trop de systeme performant mais cher. Il faut du Peugeot plutot que de l’Alpine.

          • Fralipolipi dit :

            @Twouan
            « C’est le MMP LR qui devraient etre financer »
            …mais c’est déjà fait 🙂 … dans le cadre du programme Tigre Mk3 😉
            .
            Par ailleurs, en défense antiaérienne très mobile, y-a ça qui semble être bien
            https://air-cosmos.com/article/le-missile-starstrek-derniere-arme-de-techno-guerilla-fournie-aux-ukrainiens-28945
            .
            Du drone, en vol, en mer, au sol, petit moyen ou gros, oui il en faut, et il en faudra de plus en plus … de même que des armements pour lutter contre eux (et notamment contre les essaims de drones).
            on entre dans une période où toutes les cartes vont être rebattues, et même une partie des règles.
            .
            Va falloir être malins pour faire à chaque fois les bons choix, … avec nos moyens contraints.

          • Twouan dit :

            Le startstreak c’est bien parceque c’est utile a tout mais contre un avion ce n est pas facile a utiliser.

            Je voyais plutot un MICA terrestre (un Nasaam francais) ou un Mistral un peu pousse sur vehicule.

            J’ai rater le MHT effectivement, il serait fort utile en terrestre sur des vehicules a grande mobilite pour completer le MMP. Comme je l’ai dit, je ne crois plus a l’helicoptere.

          • Twouan dit :

            Helicoptere d’assault, je crois toujours a l’helicoptere trousse a outil.

  2. jp dit :

    retour mode guerre froide en mode super boost

  3. BOSQUILLON dit :

    Ah enfin, un député hausse dire tout haut ce que les militaires pensent tout bas: robotiser le champ de bataille autour d’une ossature européenne: tout un programme de travail pluridisciplinaire pour la 5ème génération !

    • aramis (petit a) dit :

      soyez plus précis : qu’entendez vous – concrètement – par ossature européenne?
      En clair : qui fait quoi, pourquoi et comment dans votre « ossature »?

  4. fred dit :

    on peu toujours réver

  5. petitjean dit :

    YaKafocon !!

    ce député se fait plaisir, c’est son heure de gloire !

    c’est facile à dire, plus difficile à faire, surtout, beaucoup, beaucoup plus couteux !! On porte le budget de la défense à combien ??

    Factuellement, la France est un état en faillite, avec une dette colossale, avec une balance commerciale extraordinairement déficitaire ! ! Et pourtant nos prélèvements obligatoires sont les plus élevés du monde !!

    Il est vrai que nous ne pouvons pas tout faire : nourrir un état pléthorique et inefficace , et aussi subvenir aux besoins de toute la misère du monde qui déferle sur la France !!

    Faut choisir ?

    • Aramis dit :

      « Factuellement, la France est un état en faillite, avec une dette colossale, avec une balance commerciale extraordinairement déficitaire ! !  » Au taux auqel nous empruntons nous sommes tout sauf en faillite.

      • yafokon dit :

        Arrêtez de vous faire de noeuds au cerveau. Si vous ne comprenez pas l’économie pas besoin de crier à la faillite pour vous rendre plus intelligent.

      • Czar dit :

        ça y est, on a à nouveau trouvé un croyant de la secte d el’argent magique « y nous prête que passki sont honorés de prêter à la Frônce on aura jamais à rembourser on nous prête à taux tellement négatifs qu’en fait on s’enrichit kikoulol »

        laisse-moi deviner : t’es fonctionnaire 4ème dan ? jamais bossé dans le monde réel ?

        • Aramis dit :

          Ah ça y est un bouffon vient faire son numéro. Etre en faillite c’est être en cessation des paiements. Je suis tout sauf fonctionnaire si tu veux savoir. Je suis pas chez Mc Kinsey mais pas loins.

          • Czar dit :

            « pas loinS » dans la société chargée de l’entretien , sans doute ?

            sauf à être un débile intégral, on comprend assez vite que s’endetter, c’est-à-dire utiliser de l’argent dépassant la capacité d’un pays à de produire des richesses et de les taxer qui en découle n’a de sens que si l’on a l’assurance qu’à l’exercice budgétaire suivant, la production de richesses (et la taxation induite) sera supérieure à la somme du capital et des intérêt de l’emprunt précédent.

            sinon on entre juste dans une spirale de surendettement qui va en s’accroissant. Ce qui nous arrive.

            et comme en plus on s’endette pour payer le RSA des ******** qui squattent ici et les dépenses de santé des boumeurs qui ont ruiné ce pays, on entre juste dans une statégie d’asservissement par la dette, qui se traduit par la vente progressive du patrimoine national (entreprises, autoroutes) pour maintenir cet asservissement à la dette.

            il y a trois catégories qui défendent ce système : d’abord ceux qui en profitent directement, développant au niveau des Etats des stratégies que leurs ancêtres appliquaient à des individualités, l’appareil médiatique qui est payé pour vendre ce projet comme il vendait jadis tout autre produit (temps de cerveau disponible) et enfin la masse des cons qui se fait vendre n’importe quel jeans à une jambe après sa leçon de 2 minutes d’économie sur BFM « nan mais en fait les zinvestisseurs nous PAYYYYENT pour qu’on s’endette y sont bêtes hein les zinvestisseurs on va en profiter, filous que nous sommes »

            vu ton orthographe, tu n’es pas banquier et pas plus journaliste, je te laisse trouve rde toi-même la catégorie dans laquelle tu te ranges.

          • Aramis dit :

            La France n’est pas en faillite car la faillite c’est la cessation des paiements.

      • Guillaume dit :

        La guerre en ukraine a le merite de demontrer qu on ne peut pas dissocier la puissance economique de la puissance militaire.

        Car beaucoup disaient qu il n y avait pas de correlation, que cela n etait qu une question de volontée, et citaient en exemple la russie qui avait une armee puissante tout en ayant le pib de l Italie.
        Sauf que tout cela n etait du fantasme.

        • Aramis dit :

          Si la connerie que vous sortiez était vrai l’Ukraine qui a un PIB très inférieur à la Russie se serait faite écrasée. Alors que là c’est le plus petit pib qui tien ten echec le gros.

          L’argent est le nerf de la guerre mais que le nerf, il faut aussi le reste du corps.

      • Vinz dit :

        « Au taux auquel nous empruntons nous sommes tout sauf en faillite. »
        Au taux auquel nous allons rapidement devoir emprunter, vu le rythme inflationniste actuel – alimenté notamment par les sanctions anti-russes, le fournisseur de matière première première et d’énergie incontournable sur cette planète – et vu qu’on est pas foutu d’avoir un équilibre budgétaire ne ce serait-ce que structurel, nous sommes tout sauf pas en faillite.
        https://www.ouest-france.fr/economie/banques-finance/pourquoi-les-taux-d-emprunt-de-la-france-grimpent-fed39690-8b41-11ec-a1f9-dd16676602bc#:~:text=Aujourd'hui,%20ils%20trouvent%20acqu%C3%A9reur,,1%20%25%20en%20juillet%202021.

        • Aramis dit :

          Les taux actuels sont liés à l’injection massive de liquidité par la BCE.

      • Auguste dit :

        Je ne suis pas économiste,mais je sais que l’une des mesures prise pour lutter contre l’inflation c’est l’augmentation des taux d’intérêt.
        L’UE en est à plus de 5% en 2022 et les USA à 7%.Et on en est qu’au début des conséquences de la guerre en Ukraine.Le plus beau reste à venir.

        • Aramis dit :

          Les taux actuels sont liés à l’injection massive de liquidité par la BCE.

      • Kaya dit :

        Ahaha,une dette est une dette et elle doit être remboursée,chose que la France n’arrive pas à faire puisqu’elle emprunté pour payer les intérêts de ses anciens emprunts.Une dette qui augmente sans cesse ,et cela même avec des taux très bas ,veut tout simplement dire que la France vit au-dessus de ses moyens car il n’y a pas de réel perspective de croissance ,donc un jour ou l’autre ,la chute ,qui est déjà entamée ,va être très rude .Une entreprise gérée comme l’est la France ,serait liquidée depuis très longtemps .

        • Aramis dit :

          Un état fonctionne comme une entreprise. Il réemprunte. La France n’a jamais remboursé ses dettes au point d’être à 0% d’endettement. Comme tout état d’ailleurs.

        • Lagaffe dit :

          « Une entreprise gérée comme l’est la France ,serait liquidée depuis très longtemps . » Non une entreprise qui aurait le taux d’endettement de la France et les taux d’intérêts de la France serait jugée à risque mais certainement pas en faillite, car la faillite c’est la cessation des paiements.

          Une telle entreprise licencierait ou réduirait ses dépenses et serait annuellement vite à l’équilibre.

          « car il n’y a pas de réel perspective de croissance » Avec un pétrole aussi cher c’est compliqué de faire de la croissance.

        • Clément dit :

          « une dette est une dette et elle doit être remboursée »
          Pas nécessairement.

          « la France vit au-dessus de ses moyens  »
          Un pays ne vit pas, ce n’est pas un organisme vivant. En fait vous transférez des notions propres à la « gestion ménagère » (comment gérer son foyer ou son entreprise) vers la gestion d’un état, alors que les deux sont incomparables.

        • Lotharingie dit :

          à kaya le vendeur de kebab immigré en Europe Occidentale ……………..
          .
          Ouvrez les yeux, kaya le vendeur de kebab immigré en Europe Occidentale!
          .
          « …………………..Depuis 2018, le pays est embourbé dans une crise à plusieurs facettes. Cette dernière se caractérise par la stagnation, le chômage, des fluctuations spectaculaires du cours de la livre turque, une inflation galopante, une dégradation de la situation de la balance commerciale, un alourdissement du coût des emprunts et une augmentation des défauts de paiement des entreprises………………………… »
          .
          https://la-chronique-agora.com/economie-turque-est-bord-gouffre/
          .
          Bon courage, au peuple turc, qui resté au pays, se bat contre la dictature erdoganienne….
          .
          Bien à vous

        • albatros dit :

          Avez vous déjà vu un Etat rembourser ses dettes ?
          un particulier oui par la force des choses
          Mais rarement un Etat, jamais même, car ces sont les contribuables qui remboursent en fait.
          On ne peut comparer un ménage avec un Etat, ce ne sont pas les mêmes règles comptables et financières qui jouent
          Une façon de « rembourser » ses dettes souveraines (en fait les intérêts principalement) est de générer des impôts et taxes ainsi que des emprunts surtout si l’activité économique est faiblarde et ne génère pas elle même assez de rentrées fiscales (TVA), c’est ce que nous faisons actuellement en baissant en plus certaines dépenses. Votre dette in fine augmente et au bout d’un certain taux vos taux d’intérêts aussi.
          Une autre solution est de fortement baisser ses dépenses tout en augmentant ses recettes, c’est la rigueur budgétaire. Dans ce cas vous altérez la croissance qui fait rentrer de la trésorerie et au bout d’un moment votre économie s’essouffle – vous devrez arrêter avec cette rigueur, surtout devant le mécontentement populaire.
          Mais si vous avez une très forte croissance et surtout sur plusieurs années, alors là vos rentrées fiscales sont très importantes, vous équilibrez votre budget et donc faites baisser votre déficit budgétaire de l’année, et années après années votre dette baisse logiquement (croissance économique style Trente glorieuses).

    • Pépèttes dit :

      Des conneries!!! Il n’y a jamais autant eu d’argent en France.. On fait sûrement mal les choses en dépensant n’importe comment et en ayant un gros déficit… On sait quelles peuvent être les quelques solutions pour devenir presqu’un modèle mais la volonté politique n’y et pas, c’est tout.

    • Thierry dit :

      C’est pas l’argent qui manque en France, c’est la façon dont il est accaparé, quand à la misère du monde elle évite la France, elle va faire tourner l’industrie d’autres pays plus prospère et moins radin.

      • Fralipolipi dit :

        @Thierry
        « elle va faire tourner l’industrie d’autres pays plus prospère et moins radin. »
        Si vous songiez à l’Allemagne, alors détrompez vous. Les Allemands sont clairement plus radins que nous, et y-a pas photo 😉

    • Slasher dit :

      Les trolls qui ne bitent strictement rien à l’économie et qui viennent parler de faillite du 6è PIB mondial. On vous voit…

  6. vno dit :

    Ils ne sont pas beau nos hauts fonctionnaires civils de la défense qui coute un max aux militaires sans rien leur apporter ? Le monsieur propose tout simplement de supprimer la Dissuasion Nucléaire Française ou j’ai mal compris ? Si un Amiral en retraite passe dans le coin, il peut lui dire que ce n’est pas avec le grade de lieutenant de vaisseau dans la réserve et en étant une bête à concours non techniques qu’il a la moindre compétence concernant les matériels dont a besoin la Marine. Il y a du personnel militaire bien meilleur qu’il ne le sera jamais pour cela sans faire appel aux cabinets de conseils ! Certes c’est des fachos dans sa logique politique puisqu’ils sont militaires, donc forcément des crétins à emmerder ! Dans quel but ce glissement pervert vers la haute trahison au profit de la politique Allemande ?

    • Jo666 dit :

      Alors si les pachas étaient aussi bon que cela Joël BARRE relancerait une filière de petits calibres avec un famas avec un canon de 20 pouces qui tire à 800 m

      • MonbeauPays dit :

        Assez d’accord sur une filière munitions de petits calibres. On pinaille pour savoir si un boulon du Rafale est ITAR free » mais on accepte de ne pas avoir d’approvisionnement national pour nos munitions. ! L’exemple de la crise des masques , soit disant disponibles partout dans le monde, a déjà été oublié ?

    • Marsouin dit :

      @vno , vous n’avez visiblement pas compris ses propos sur les SNLE. explication : il propose, lors du remplacement de nos SNLE actuels de 2ème génération par ceux de 3ème génération, de garder deux exemplaires de 2ème génération pour les convertir en lanceurs de missiles de croisière. Donc 2 SNLE 2ème génération convertir en lanceurs de missiles de croisière + 4 SNLE de 3ème génération, d’où sa demande d’accélérer le programme des 3ème génération pour arriver au plus tôt à ce résultat.

    • tehel dit :

      Vous avez mal compris. Relisez attentivement.

    • pj666666 dit :

      Où avez-vous vu qu’il veut supprimer la dissuasion nucléaire ?? Il indique simplement qu’il faudrait accélérer le développement des SNLE de 3e génération pour qu’on puisse conserver des SNLE actuels en les transformant en lanceur de missiles de croisière, comme ce qu’ont fait les USA.
      Pour être plus clair, il souhaiterait donc 4 SNLE 3G + 2 ex-SNLE 2G transformé en pateforme de lancement de missiles de croisière…

  7. Pyrrhus dit :

    « Organisée autour d’une colonne vertébrale française, cette capacité européenne pourrait être déclenchée au besoin sans dépendre des décisions de l’Otan, sans toutefois lui faire concurrence, encore moins la remplacer ». Ca, c’est du lourd … Traduisons en faisant court et simple:  » Allez, les Européens, sans attendre les US, venez avec nous, on leur rentre dedans, mais ils ( les US) peuvent/doivent suivre car ils sont irremplaçales. » Pas un européen ne peut avaler cette salade.

  8. LEONARD dit :

    Merci à L.L de me laisser continuer à alimenter ce blog avec des points Ukraine quotidiens fréquents:

    Aujourd’hui, Jour 35 de l’invasion de l’Ukraine, en commençant par un point militaire :

    Avec Jomini et Military-Land, à date :
    https://threadreaderapp.com/thread/1508632912534589444.html
    https://militaryland.net/ukraine/invasion-day-33-summary/
    Dernier point Goya : (avec un certain @Thaurac dans les commentaires) :
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2022/03/point-de-situation-des-operations-en_28.html
    Dernière M.A.J Oryx :
    https://www.oryxspioenkop.com/2022/02/attack-on-europe-documenting-equipment.html
    A noter : les T80U sont affectés à la 4ème Division de chars, censée être la meilleure division de chars russes, pour un total d’environ 220 T80. Ca signifie donc que cette unité a perdu entre 20 & 25% de ses matériels.
    Bon, les 4 infos du moment, c’est la reprise d’Irpin, l’annonce de la pause russe au Nord et les négos en cours à Istambul et une belle opération des services secrets ukrainiens :

    Commençons par les négos:
    https://www.dailysabah.com/politics/diplomacy/turkey-to-host-next-round-of-russia-ukraine-negotiation-talks
    Les ambitions sont limitées de part et d’autre, et, c’est normal à ce stade, antagonistes : Les russes veulent une quasi reddition, alors que les ukrainiens recherchent un cessez le feu :
    https://twitter.com/phildstewart/status/1508511964729081860

    Comme toujours, au début, on avancera sur les points les plus faciles : Plus de «dénazification» et par conséquent maintien des institutions ukrainiennes actuelles, abandon par l’Ukraine de tout projet d’adhésion à l’Otan et possibilité pour l’Ukraine de rejoindre l’U.E.

    Restent les points durs :
    – Sort des territoires envahis (retrait russe probable), sort des territoires reconnus (plus compliqué politiquement pour les russes), sort des territoires annexés (très compliqué pour les ukrainiens et les russes).
    – Dommages de guerre et reconstruction.
    – Sanctions occidentales contre la Russie, que celle-ci voudra voir abandonnées.
    – Validation des accords par référendum en Ukraine.
    – Qui pour se porter garant du respect des accords par la Russie (la Chine ?)
    https://twitter.com/HenryJFoy/status/1508517337443540994?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1508517337443540994%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.thedrive.com%2Fthe-war-zone%2F44946%2Fukraine-situation-report-peace-negotiators-reportedly-hit-with-chemical-weapon-attack

    Tout chaud, les conditions de Kiev pour toute négo :
    https://threadreaderapp.com/thread/1508818999387303949.html

    En ce qui concerne Abramovich, pour un gars ayant subi une tentative d’intoxication, il a l’air de bien se porter:
    https://news.sky.com/story/roman-abramovich-and-ukrainian-peace-negotiators-suffered-symptoms-of-suspected-chemical-weapons-poisoning-after-talks-12576989
    https://twitter.com/Liveuamap/status/1508716753370730497
    https://twitter.com/Liveuamap/status/1508718218361331715
    Cela dit, il n’a rien démenti……….

    Reprise d’Irpin. Si les assauts ukrainiens prospèrent sur la M-06 direction Borodianka, alors les forces russes les plus avancées vont soit devoir retraiter en vitesse, soit être encerclées.
    https://twitter.com/mhmck/status/1508580498905391111
    Cette nouvelle situation de dynamique ukrainienne correspond à une nouvelle position du MinDef russe, on se concentre sur le Donbass.
    https://twitter.com/maxseddon/status/1508774654940520448
    https://ria.ru/20220329/deystviya-1780680625.html
    mais attention, c’est une désescalade, pas un cessez-le-feu :
    https://t.me/tass_agency/123193

    Il est peu probable qu’il y ait un retour des troupes au-delà de la frontière, et on verra plutôt un recul sur des positions défendables, par exemple le long de la Teteriv, sur une ligne Prybirs’k-Ivankiv-Kukhari-Rahivka. L’avantage est que la défensive est favorisée au Sud par la rivière, les ukrainiens n’ayant pas les capacités d’une traversée de vive force en supposant les ponts sabotés, l’inconvénient étant que cela leur permettrait eux aussi d’être en défensif et de transférer des troupes au Sud, ou à l’Est, beaucoup plus vite que les russes, qui seront obligés de repasser par la Biélorussie et, vu la distance, par le rail.
    Ce recul russe est dèjà observé par les U.S,
    https://twitter.com/jimsciutto/status/1508787161021227012
    et par Motolko en Biélorussie, ce qui induit que le mouvement a été initié il y a bien 48h.
    https://twitter.com/TadeuszGiczan/status/1508793606261420036

    Et donc, il y a cette publication par le GUR ukrainien hier d’une liste de 619 agents du FSB susceptibles d’être présents en Europe : (en fait, 619 identités)
    https://gur.gov.ua/content/sotrudnyky-fsb-rossyy-uchastvuiushchye-v-prestupnoi-deiatelnosty-stranyahressora-na-terrytoryy-evropy.html
    Et aujourd’hui :
    21 diplomates sont expulsés de Belgique :
    https://twitter.com/ZaakJustitie/status/1508804056491384835
    17 aux Pays-Bas
    https://twitter.com/NOS/status/1508801520053239821
    4 en Irlande
    https://twitter.com/simoncoveney/status/1508808412125085706
    1 en Rép Tchèque
    https://twitter.com/CzechMFA/status/1508811502169513993
    A suivre d’heure en heure….

    Et maintenant, quelques infos en vrac :
    Tout d’abord, l’US Navy va déployer des Growler en Allemagne : Etrange, car le Growler na pas une vocation très défensive, et pour le F18, c’est cuit en Allemagne. Par ailleurs, L’Us Navy vient « chasser» sur les terres de l’USAF ?
    https://twitter.com/jseldin/status/1508463208734076935

    A l’autre bout du spectre matériel, les russes font plus low-cost et copient ISIS :
    https://twitter.com/Military9Army/status/1508406106049028096

    Et puis, Choïgou, le retour :
    https://twitter.com/Mike_Eckel/status/1508760768547799042

    Et enfin, la Russie vient d’annoncer que techniquement, elle fera défaut sur sa dette le 04 Avril.
    https://twitter.com/Liveuamap/status/1508769597830352902

    Et pour rire un peu, à l’attention de nos vlado-gagas, admirez ce clip de deux de ses sbires préférés : Autocrate, c’est un métier.
    https://twitter.com/yugopnik/status/1508423001980686337

    Bonne lecture à tous !

    • Dolgan dit :

      Nego au point mort en fait.

      Les ukr exigent une alliance militaire plus puissante que l otan, sans demander l avis des intéressés. Vous savez, ceux qui avaient dit non à l’entrée de l’Ukraine dans l otan.

      Ils exigent aussi le retrait total des troupes russes et un retour à la situation du début d année. Et se réservent le droit de reprendre par la force le donbass et la crimee.

      Ils sont ok pour la neutralité. Cad pas de nuke (bon …) et pas d alliance militaire (autre que l alliance militaire qu ils exigent avant toute chose …). Ah et ce sera refusé par référendum….

      C’est intéressant que les Russes y voient un signe encourageant.

      • Ghostrider dit :

         » dans signes encourageants  » : je lis … on peine comme des rats morts sur le terrain et accessoirement on s’est planté dans notre stratégie de départ, mais on vas peut être envisagé d’étudier vos propositions. Bref gagner du temps pour prendre définitivement marioupol et gagner un max de terrain sur le donbass.

        je réagis à ton commentaire sur autre post fermé sur l’état quanti. des forces UKR et RU .. que je partage et complète par ceci.

        oui le rapport de forces des unités d’actives et mobiles de 1ére ligne sont à mon avis sensiblement équivalente avec peut être très certainement une attrition plus importante chez les UKR. ( 190.000 RU et 209.000 UKR total dont 120.000 à 140.000 troupes d’infanterie de combat environ / 120 BTG russes (1.000 par BTG) et 35 brigades UKR / 3.000 hommes par brigades ( fourchette haute théo)

        les troupes territoriales UKR doivent donner un avantage local certain en ville en déf ( à mon sens) mais sortie de ce rayon d’action et de leur mission civilo-militaire ,à mon sens, c’est plus compliqué.

        les renforts à court ou moyen terme (2 à 6 semaines) des chiffres circulent mais sont imprécis et sensible à la désinfo.

        les RU à mon avis, quelque soient leurs pertes, restent puissant en soutien et en appui lourd et c’est l’inverse chez les UKR ce qui doivent les pénaliser pour une contre offensive rapide et une vraie capacité de rupture.

        bref les combats vont être trés long ( 2 à 3 mois voir ?)

        reste l’aspect moral et motivationnel c’est ce qui peut faire changer la donne dans une bascule mais je resterais prudent

        • Dolgan dit :

          Après reste la question de l aviation russe. Si elle monte en puissance (parce que là elle fait pas 10% de ce dont elleestcapablesur le papier) et tape en profondeur les ravitaillement ukr ça peut vite basculer.

      • Ghostrider dit :

        correctif : attrition plus importante chez les RU

    • Thaurac dit :

      Très bon
      J’ajoute le milliardaire et3 négociateurs ont eu des problèmes aux yeux, mais pas graves, ils disent intimidation seulement
      Les américains constatent des départs de troupes de la région de kiev, mais n’ont aucune confiance en poutine (les gb: on se fiera aux actes de poutine, pas à ses paroles (à juste raison)
      sur un direct de journaliste italien, avec le maire d’une petite ville, l’armée russe a enlévés des civils (pourquoi, pour où?)
      Live
      Les occupants ont évacué de force plus de 70 personnes de la maternité №2 de #Marioupol rapporte le conseil municipal.
      Ce sont le personnel médical et les patients.
      Au total, plus de 20 000 habitants de Marioupol sont déjà connus, qui ont été expulsés vers la Russie contre leur gré.
      « que vont devenir tous les envoyés de force en russie, y compris les enfants, est ce que les négos vont penser à eux?
      live
      Ukraine NOW [French], [29/03/2022 19:03]
      ⚡️Des criminels russes continuent d’enlever des dirigeants de communautés ukrainiennes

      Aujourd’hui, Oleksandr Shapovalov, le chef de Boryslav, et Oleksandr Babych, le chef de Gola Prystan, ont été enlevés, a déclaré Vitaliy Klitschko, président de l’Association des villes ukrainiennes.
      Pendant la guerre, à partir du 24 février, les occupants ont enlevé 11 maires et 8 autres responsables municipaux.
      Live
      Ukraine NOW [French], [29/03/2022 18:47]
      [ Photo ]
      Anonymous a fermé les serveurs de l’Agence fédérale du transport aérien.

      D’ailleurs, il y a une information que les données de l’Agence fédérale du transport aérien ont été détruites comme le résultat d’une cyberattaque sur l’infrastructure de l’Agence fédérale du transport aérien. Tous les documents, les fichiers, les données de l’immatriculation des aéronefs et le courrier ont été retirés des serveurs.

      Les autorités cherchent la sauvegarde. Aviation Herald écrit qu’il n’y a pas de copie de sauvegarde de ces données – le Ministère des finances russe n’a pas alloué des fonds pour cela.

      Et c’est simplement magnifique.

      Ukraine NOW [French], [29/03/2022 19:03]
      ⚡️Des criminels russes continuent d’enlever des dirigeants de communautés ukrainiennes

      Aujourd’hui, Oleksandr Shapovalov, le chef de Boryslav, et Oleksandr Babych, le chef de Gola Prystan, ont été enlevés, a déclaré Vitaliy Klitschko, président de l’Association des villes ukrainiennes.

      Pendant la guerre, à partir du 24 février, les occupants ont enlevé 11 maires et 8 autres responsables municipaux.

      « ils n’ont aps de sauvegarde car pas de budget!!!! »

      • Auguste dit :

        Otez moi d’un doute,toutes ces infos viennent du journaliste italien?.C’est pas celui qui,il y a 15 (?) jours, avait fait un article sur les horreurs des bombardements russes, en mettant en première page de son journal la photo d’un bombardement des Ukrainiens sur le Donbass en 2014?.
        Méfiance des infos en temps de guerre.On sait aujourd’hui que la maternité de Marioupol, bombardée en début de conflit,avait été évacuée par Azov pour en faire un point d’observation.
        PS:une nouvelle qui va vous faire plaisir:explosion d’un dépot de munitions à Belgorod en Russie.
        PS:

    • Thaurac dit :

      https://www.lemonde.fr/international/article/2022/03/28/l-oligarque-russe-roman-abramovitch-et-des-negociateurs-ukrainiens-ont-souffert-d-un-possible-empoisonnement-selon-le-wall-street-journal_6119538_3210.html
      L’oligarque russe Roman Abramovitch et des négociateurs ukrainiens ont souffert d’un possible « empoisonnement », d’après le « Wall Street Journal »
      Après une réunion dans la capitale ukrainienne courant mars, le milliardaire russe et au moins deux hauts responsables de l’équipe de négociateurs ukrainiens « ont développé des symptômes », écrit le journal américain.
      ……
      Après une réunion dans la capitale ukrainienne courant mars, le milliardaire propriétaire du club de football anglais Chelsea ainsi qu’au moins deux hauts responsables de l’équipe de négociateurs ukrainiens « ont développé des symptômes » – yeux rouges et larmoyants, visage et mains qui pèlent –, écrit le journal américain en citant des « personnes au courant de cette situation ». Leurs symptômes se sont ensuite améliorés « et leurs vies ne sont pas en danger », ajoute-t-il.

      Les sources du quotidien ont évoqué un possible empoisonnement et soupçonnent les partisans d’une ligne dure à Moscou qui veulent, selon elles, saboter les pourparlers visant à mettre fin à la guerre en Ukraine.
      ….
      Un proche de Roman Abramovitch a toutefois dit, pour sa part, qu’il n’était pas certain de l’identité de ceux qui auraient pris le groupe pour cible, précise le Wall Street Journal, soulignant aussi que des experts occidentaux n’ont pas pu déterminer la cause des symptômes.
      …………
      « Malheureusement, ce qu’a rapporté le Wall Street Journal a eu lieu, et [M. Abramovitch] va bien. Il continue d’être actif dans les négociations », a confirmé à l’AFP une source proche du dossier à Londres.

      • Auguste dit :

        Des partisans de la ligne dure qui iraient contre la volonté de Poutine?.Pourquoi,Poutine est un mou?: j’ai un doute.L’empoisonnement,j’en sais rien,mais un responsable américain (Reuters),l’un des empoisonnés,entre autres,ont des doutes.

        • Clément dit :

          Oui, dans le paysage politique russe, Poutine (et son parti politique) sont à ranger parmi les modérés et les centristes. A gauche de Poutine on a des communistes nostalgiques de Staline et voulant réellement rétablir l’URSS, et à sa droite on trouve les « ultranationalistes » qui voudraient rétablir l’empire des Tsar et faire la guerre à la Chine (voir à toute à l’Asie).

          • Dolgan dit :

            Parce que annexer la Biélorussie, tenter d annexer l ukraine, etc … c’est pas vouloir rétablir l URSS ?

    • Ghostrider dit :

      @ léo ( et autres) rire l’armée russe à la poursuite du temps perdu

      https://twitter.com/OSINTua/status/1508819605434818571

    • Félix GARCIA dit :

      « – Sort des territoires envahis (retrait russe probable), sort des territoires reconnus (plus compliqué politiquement pour les russes), sort des territoires annexés (très compliqué pour les ukrainiens et les russes). »
      Comme vous dites.
      Un pronostique de votre part ? Car la Crimée, ça parait mort de chez mort, et les « républiques reconnues », ça va être dur de changer à nouveau leurs « textes fondateurs » aussi vite …
      C’est vraiment n’importe quoi …

      « Et pour rire un peu, à l’attention de nos vlado-gagas, admirez ce clip de deux de ses sbires préférés : Autocrate, c’est un métier. »
      ôO
      ORBAN est visiblement mal à l’aise ! xD

      Cela me rappelle un article de Sputnik qui disait que VUCIC accusait les ROCKEFELLER d’être derrière les ONG qui voulaient faire annuler le projet de mine de lithium de RIO TINTO …
      En gros, le Kremlin comptait sur l’aspect anti-mondialistes et pro-nations/pro-russe de son article.
      Ce qui est formidable, c’est que ça n’a pas du tout le même effet quand on rappelle que RIO TINTO est la propriété des ROTHSCHILD depuis 1888 !
      ^^

      « Agit-prop » et « 4ème mur » !

      • LEONARD dit :

        @Félix
        Trop tôt pour faire un pronostic sur les négociations, même pas sur qu’elles se poursuivent…
        Et surtout, impression d’un début de cacophonie chez les russes, entre le Kremlin et les négociateurs.

  9. HMX dit :

    Beaucoup de bon sens dans cette liste que dresse ce député, pourtant issu de la majorité sortante. Il faut espérer que l’évocation de ce sujet à l’Assemblée Nationale « infuse », à l’heure où nous allons devoir faire un effort structurel conséquent pour restaurer notre outil de défense.

    La plupart des sujets évoqués par ce député sont bien connus de ceux qui s’intéressent aux questions de défense. Parmi ceux-ci, la question du « Rafale de guerre électronique » a déjà été évoquée. Il semblerait plus opportun de concevoir des nacelles ou pods de brouillage, adaptable à n’importe quel Rafale sans modifications structurelles, et adaptable également à des drones, plutôt que de partir sur la conception d’un appareil spécialisé ultra coûteux, donc acquis en tout petit nombre.

    Plus originale, la proposition d’avancer le programme SN3G et convertir 2 SNLE en SSGN constituerait une vraie rupture, et un apport opérationnel évident pour la Marine Nationale. On peut bien sûr s’interroger : sur le plan économique, est-il opportun de convertir 2 Triomphant en SSGN, vu le coût des modifications et la durée de vie résiduelle de ces bâtiments ainsi modifiés ? n’est-il pas plutôt préférable de construire deux Suffren rallongés, avec adjonction d’une tranche missile ? ou de prévoir d’entrée de jeu d’allonger la série des SN3G en en construisant 6 , dont 2 seraient des SSGN ?

    Sur l’ajout d’une tourelle Mistral sur les Griffons, l’intention est louable, et on est bien d’accord sur le fait que ce serait toujours mieux que rien. Cela étant, le Mistral n’est qu’une petite partie de la réponse, et il y a beaucoup mieux à faire pour la protection anti-aérienne de nos unités terrestres.

    Mais le point le plus important de cette tribune est probablement celui qui est évoqué en dernier : nous devons à tout prix raccourcir nos délais de conception et de production de nos programme militaires. C’est une question vitale, à l’heure où nos principaux programmes d’armement (SCAF, MGCS, CIFS…), imaginés à l’époque du « monde d’avant », visent tous une entrée en service vers la fin des années 2030, ce qui est désormais un non-sens stratégique. C’est en 2030 au plus tard que nous devrons livrer ces matériels à nos forces armées, et tant pis si nous devons pour cela revoir à la baisse les cahiers des charges trop futuristes ou ambitieux. Le vrai enjeu, c’est de reprendre ces programmes un à un, pour voir comment gagner 10 ans.

    • Untel dit :

      2030, c’est la date de rédaction du cahier des charges par la DGA .

    • Florian dit :

      à propos de la conversion SNLE -> SSGN :
      .
      La proposition initiale n’est pas tenable car nous devons toujours avoir 4 SNLE pour garantir la permanence à la mer.
      Dans tous les cas, il serait plus opportun de construire des SN3G supplémentaires adaptés aux missile conventionnels. C’est moins onéreux que de rétrofiter des 2G qui vont arriver en fin de vie.
      .
      Quant à rallonger les Barracuda, je n’y crois pas. Cette rallonge non négligeable pourrait remettre en cause tout le dimensionnement de la version actuelle (manœuvrabilité, puissance de la chaufferie, tenue mécanique de la structure, …). Ca pourrait revenir à redessiner un SM complet donc pas intéressant par rapport à la solution de faire des S3G en mode « conventionnel ».

  10. Le Suren dit :

    « de même que la conversion de deux sous-marins lanceurs d’engins en lanceurs de missiles de croisières navals, en accélérant le SNLE de troisième génération » Hum, on finit avec seulement 2 SNLE pour la dissuasion ou on attend les SNLE NG pour la transformation des anciens SNLE ?

    • HMX dit :

      Tel que la tribune est rédigée, je crois comprendre que l’auteur envisage la mise en service accélérée des SN3G, puis de « rétrofitter » 2 Triomphants en SSGN. L’intention est bonne, mais pas sûr que ce soit économiquement viable compte tenu de la durée de vie résiduelle des Triomphant au moment où les SN3G seront mis en service. Il y a d’autres options pour doter la France de SSGN.

    • Fralipolipi dit :

      @Le Suren
      Je pense que son idée est bien de conserver un format à 4 SNLE.
      Il suggérerait plutôt ici, au moment de remplacer les 4 SNLE 2G actuels, par les 4 SNLE 3G futurs, de ne pas mettre à la retraite tout de suite 2 des 4 SNLE 2G, et plutôt de garder ces 2 (des 4 qui auront encore le plus de potentiel) pour les transformer en sous-marins SSGN (lanceur de missiles de croisières conventionnels).
      .
      Dans la mesure où nos SNLE 2G actuels semblent être plutôt performants et bien construits, cela est peut-être possible (et souhaitable d’un point de vue militaire).
      .
      Mais bon, de toutes ses propositions, c’est sans doute celle-là qui parait la plus intouchable (du fait de son coût global) …
      … à moins que nous essayons de mutualiser l’usage de ces 2 SSGN (et donc leur équipement et MCO) pour un usage collectif européen ? (plus simple à faire que pour un porte-avions ou une composante nucléaire).

  11. Lecoq dit :

    Oui, c’est pour le moins souhaitable. Bonne analyse. Mais question on donne tout a faire a l’allemagne ? Ou on le faait nous meme ?

    • LucienB dit :

      Micron consultera McKinsey et il lui dira de tout donner à l’Allemagne.

      • PK dit :

        McKinsey est trop occupé à le faire réélire : il l’a déjà fait élire en 2017 (mais bon, il parait à titre privé. Cela doit être comme les millions de Macron à l’étranger : à titre privé aussi.)

        En tout cas, il est fidèle le Macron : il sait bien comment renvoyer l’ascenseur….

  12. Aramis dit :

    S’il n’y avait que ce qui est cité dans l’article qu’il fallait améliorer on serait bien.

  13. Lagrange dit :

    « lancer un projet de de char de combat disposant d’une « option téléopérable à équipage déporté » » C’est trop compliqué techniquement donc antynomique avec un cycle court.

    Les bonnes intentions sont là mais avant de parler du détail des matériels il faudrait d’abord savoir quel est notre budget et le format d’armée qu’on met en place. Après on définira les matériels.

    Va vite se poser aussi la question du manque d’engager avant de parler matériel. Est ce qu’on augmente les soldes pour attirer? Est ce que l’ouverture de plus de postes va créer un appel d’air? Est ce qu’on va être obligé de revenir à une forme de conscription faute de volontaire.

    Une chose est sur: tout sauf baisser les formats ou se contenter d’executer la LPM.

    Le plus désolant c’est que depuis 15 ans des tas de gens démontrent que ce qu’on a fait entre 2007 et maitenant était complètement débile et qu’on allait le payer très cher dans tous le sens du terme. Eh bien ça y est, malheureusement nous passons à la caisse et ça va faire mal.

    Le psitif c’est que même des médias grand public admettent et diffuse le fait que nous sommes incapable de faire de la HI même quelques semaines en l’état actuel. C’est le signe d’une prise de conscience.

  14. Leo dit :

    Très intéressantes idées. Le problème sera la volonté politique, donc on peut les oublier…

  15. Thaurac dit :

    Il y aura des leçons à tirer sur cette invasion, et en se situant des deux cotés!
    Une chose me gêne, malgré ce qu’a dit poutine, il n’arrête pas de frapper les stocks de carburant du flanc occidental de l’ukraine, bizarre…
    Mais la mobilité des citernes est quelques choses qui en résultera à coup sûr.., tout comme les missiles, l’artillerie ..etc, tout ce qui est statique a vocation d’être détruit.

    • Auguste dit :

      C’est encore loin d’être fini,Biden d’après ses déclarations, n’a pas trop envie que ça s’arrête tout de suite.Pour l’analyse,va surtout falloir se demander comment on en est arrivé à une guerre,pour in fine se mettre d’accord sur les demandes faites en temps de paix.(c’est pas encore fait,mais pour les grosses lignes,c’est bien parti).
      Quant à Poutine,son expédition est une cata sur toute la ligne (annoncée par bibi) qu’il ne peut qu’essayer de consolider ses positions,pour ne pas rentrer au pays les mains vides.

      • mark41 dit :

        Les envies des uns et des autres n’ont aucune importance, seul Poutine à le pouvoir de stopper cette guerre.

        J’ignorais que les revendications russes allaient conduire à la dénazification de l’Ukraine. Vous vous posez des questions sur le pourquoi du comment? Moi, j’avais l’impression que les revendications russes étaient inacceptables. Et si l’Ukraine avait cédée depuis le début, nous aurions surement évités ce conflit, mais au prix d’un ingérence inacceptable. En outre, rien ne vient contredire l’idée, que Poutine aurait probablement affirmé de nouvelles revendications sur d’autres pays).

        Vous n’avez sans doute rien retenu de vos cours d’histoire (vous ignorez peut-être le recul des démocraties contre un dictateur, qui poussera le monde dans la 2nde guerre mondiale).

        • Auguste dit :

          Je n’en sais rien et vous non plus,sur ce qu’aurait fait Poutine si l’Ukraine avait respecté les protocoles de Minsk et si l’Ukraine avait déclaré sa neutralité,comme demandé par les Russes.
          Vous oubliez le rôle des USA,qui n’est pourtant pas anodin.

          • mark41 dit :

            Le fait est que les revendications russes (dénazifications de l’Ukraine), ne crédibilisent pas vraiment l’idée que le dialogue aurait pu se faire. En outre, Poutine n’as pas respecté sa promesse de respecter la souveraineté de l’Ukraine. L’ annexion de la Crimée et le soutient de groupes sécessionnistes n’as pas contribué a valoriser la position russe.

            Je trouve incroyable qu’a l’heure où la Russie bombarde un pays d’Europe, certains cherchent encore des poux dans la tête des américains.

            Pour ma part, la Russie, avec cette agression, vient de justifier toutes la politique de l’OTAN (que je regardais pourtant d’un œil désapprobateur) de ces 30 dernières années.

  16. Rascasse dit :

    Pour la filière de munitions de petit calibre, s’il s’agit de ne pas dépendre de nos alliés, je vois une façon de le faire immédiatement. L’Afrique du Sud a une filiale de l’entreprise publique Denel (qui est en grand difficulté du fait de la corruption endémique et de 10 ans de « State Capture » par lesquels l’entreprise a été pillée) nommée Denel PMP (ex-Pretoria Metal Pressing). Cette entreprise fabrique d’excellentes munitions de divers petits calibres adaptées aux matériels OTAN, et elle exporte beaucoup, notamment aux USA. A ma connaissance ils ne couvrent pas le calibre du FAMAS, mais si on ne garde que ce problème-là on aura résolu tous les autres… L’idée serait donc d’acheter cette entreprise, de la conserver en AdS, et de la convertir en un producteur dédié d’une part aux besoins de l’Etat sud-africain (son plus gros client déjà, pour l’armée et la police) et d’autre part aux besoins de l’Etat français (tous les besoins: armées, police, gendarmerie, douanes, etc.). L’AdS y gagnerait de sauver une entreprise nationale, les emplois associés, et la garantie de l’approvisionnement de ses forces ; et la France y gagnerait à très bas coût, immédiatement, une filière de qualité, dont elle serait propriétaire et qui assurerait son approvisionnement de façon prioritaire. La logistique étant un sujet assez mineur.
    .
    Ce n’est pas aussi bien qu’une production sur le territoire national, mais c’est à effet immédiat. Il y a quelques risques vu la situation de l’AdS, mais ce serait inespéré pour eux et ils signeraient probablement des deux mains!

  17. Auguste dit :

    Mettez sur la table 800 Milliards de$ (on se contentera même de la moitié) et les lacunes seront comblées.Avec 40 Milliards faut faire des choix.
    A noter que la Défense n’a pas l’air d’être la préoccupation principale des candidats à la Présidentielle,sinon pour avancer des chiffres supérieurs à ceux de l’adversaire.Faut saluer Mélenchon,qui est le seul à présenter un programme (gaullien sur beaucoup d’aspects), mais il ne donne pas de chiffres.

    • Lecoq dit :

      Melanchon, transformera le pays en republique sovietique, soyez serieux

      mais si ca vous tente, allez vivre en urs.. pardon en russie

      • Auguste dit :

        J’ai pas appelé à voter Mélenchon,j’ai souligné qu’il est le seul à parler Défense.

    • Czar dit :

      mélenchon est un p**tre démagogue qui veut une armée de milice à la bolivarienne : s’il veut de l’indépendance, il doit annoncer à quelle proportion il va augmenter le budget pour mettre fin à notre dépendance à nos « amis » outaratlantes. mais augmenter le budget des armées, ça cadre pas vraiment avec son public d’****es, donc il reste dans le flou.

      sortir d e l’otan est souhaitable mais faut être clair sur ce que ça impliquera sur le plan budgétaire. Et dans un cadre contraint, ça voudra dire des coupes dans des tas de trucs qui intéressent nettement plus la cible électorale dudit mélenchon.

      • Twisted dit :

        Sortir de l’OTAN n’a pas de sens actuellement, on en profite beaucoup plus qu’on en pâtit

      • Auguste dit :

        Vous en connaissez des politiques qui ne sont pas démagogues en périodes d’élections?….et même après.
        La Défense est un sujet qu’il maitrise et ses vues, depuis au moins dix ans qu’il en parle,me semblent claires et cohérentes.Pour le financement,je suppose qu’il fera de la dette.Et comme la dette d’état, il proposait,il y a 1 an(?), de l’annuler…..
        Passons sur sa république bolivarienne et ses milices (en fait un service national de 9 mois pour tous et toutes).Passons aussi sur sa volonté de réunir les 57 pays de l’OSCE,pour « discuter immédiatement des frontières ».Pas seulement celles de l’Ukraine,de toute l’Europe.

  18. Alfred dit :

    Tout ça c’est bien beau, mais sans le nerf de la guerre, ça finira aux oubliettes. Commençons déjà par réduire les opex au strict minimum et à nous recentrer sur la défense du territoire. Revoyons la doctrine d’emploi, le format, l’organisation et l’articulation des forces, ainsi que la pyramide des grades en l’adaptant aux besoins, quitte à revoir la grille indiciaire. Cessons de croire que des forces spéciales sont la solution à tous les problèmes, et gardons les pour ce pour quoi elles sont faites. Développons la coordination interarmées, et favorisons la manoeuvre et l’efficacité tactique, la stratégie se définissant quant à elle à plus haut niveau sur des délais plus longs. Raisonnons en termes d’efficacité (coût/rendement) pour les systèmes d’armes, et tenons nous en à des matériels à la fois performants et aussi rustiques que possible, en associant si nécessaire les utilisateurs à l’expression des besoins et au choix. Simplifions la logistique et le soutien en standardisant tout ce qui peut l’être, et en regroupant les moyens au niveau qui offre le plus de souplesse dans l’emploi. On pourra après se consacrer à la guerre des étoiles, si on en a les moyens

  19. Franz35 dit :

    Un snle avec des missiles de croisière ? Pas nécessaire. Il faudrait déjà équiper les frégates avec des dotations complètes et ajouter les 16 cellules supplémentaires prévues au début du programme.
    Un griffon avec Mistral ? Oui (ou un nouveau missile), mais avec aussi un canon de 30mm ou un ciws en complément, notamment contre les petits drones
    C’est terrible de toujours se réveiller trop tard pour des raisons politiques

    • HMX dit :

      « Un snle avec des missiles de croisière ? Pas nécessaire »
      C’est vous qui le dites… on peut au contraire penser que ce serait très utile, notamment dans des scénarios d’entrée en premier, pour affaiblir ou neutraliser une bulle A2/AD adverse avant un assaut conventionnel. Le sous-marin peut s’approcher et se positionner là où une frégate ne pourra pas aller, créant ainsi un effet de surprise. Par ailleurs, par sa capacité d’emport importante, des SSGN permettent mécaniquement d’accroître la salve de missiles pouvant être lancés dans les premiers instants d’un conflit. Une salve de plusieurs dizaines de missiles n’aura pas le même impact militaire qu’une petite douzaine de missiles lancés depuis une poignée de frégates sous-dotées en tubes verticaux. Le nombre compte…

      Cela étant, avec ou sans SSGN, je vous rejoins sur le fait que nous devrions rapidement songer à rajouter des tubes verticaux partout où cela est possible sur nos frégates. Nous devrions aussi et surtout songer à doter nos frégates de drones d’escorte (drones de surface du gabarit d’une petite corvette, environ 1000 tonnes) qui emporteront des capteurs radars et sonars, et surtout les tubes verticaux qui manquent sur nos navires de premier rang.

    • Patatra dit :

      Oui il manque un blindé gréé anti-aérien pour protéger les convois, les blindés et les troupes.

      • Franz35 dit :

        Non seulement il nous manque de la couverture anti-aérienne, mais aussi de la couverture anti-sous-marine et anti-surface. Nous avons tellement mégoté qu’on a mis 8 Exocet par navire alors que 16 missiles ne seraient pas de trop.
        Il manque aussi un grand nombre de navires pour tracter des sonars (drones ? mais les sonars remorqués nécessitent de la puissance de traction et des navires suffisamment lourds), et des hélicoptères anti-sous-marin en nombre (et en disponibilité). Ce qui inclue donc un plus grand nombre de plate-forme.
        Je n’ai par exemple jamais compris pourquoi nous dimensionnons nos frégates pour l’emport d’1 seul hélicoptère alors que la plupart des pays le dimensionnent pour 2 hélicoptères.

        Nous avons voulu quelques navires multi-missions, et aujourd’hui on le paye. On s’aperçoit qu’il faut de la masse, et donc de la quantité. Et que Seul la spécialisation des navires (ou autre dans les autres domaines) permet d’avoir des matériels moins couteux et donc plus nombreux. Sans perdre en qualité, mais en y gagnant en robustesse. Ces classes de corvettes de 2000t et de frégates de 4000t nous manque cruellement pour renforcer les capacités de ces grandes frégates (dont la dotation en capacité n’est jamais complète pour raison budgétaire de m**de)

      • Fralipolipi dit :

        Cela parait même être un des projets les plus urgents.

  20. Mathieu dit :

    Si nos politiques ne tiennent pas compte de ce qui se passe en Ukraine, pour mettre le paquet dans notre défense, alors ce sont des ânes…

  21. UnKnown dit :

    Encore et encore et encore et toujours cette c*nnerie d »européisme niais « adossé » à des capacités industrielles françaises. Mais bon sang, combien de fois faudra-t-il que les autres nations européennes nous chient dans les bottes pour nous faire comprendre ? Ils ne veulent absolument pas de cette solution. Parce que comme nous, ils ont des doctrines, problématiques et besoins militaires fondamentalement différents. Et comme nous, ils ne souhaitent pas faire de compromis s’il s’agit d’investir leurs deniers. L’Europe de la défense, c’est achat américain sur étagère, et rien d’autre, parce que ça permet de ne pas avoir à s’écharper sur le partage des tâches, ça « achète » la protection américaine, et ça comble assez bien les besoins capacitaires.
    Il n’y aura PAS d’Europe de la défense. Contentons-nous d’avoir un contingent/force de réaction rapide bien équipée, à défaut d’avoir de la masse, et éventuellement renforçons ce qui peut l’être au niveau de la Marine et de notre logistique. Ca nous coutera déjà bien assez cher, et c’est réalistement la seule chose que l’on puisse faire.

  22. Matou dit :

    De mon modeste point de vue, je pense qu’il est bon que de plus en plus de députés au chevet des questions de défense et représentant différentes familles politiques, s’inquiètent du sujet avec des propositions. Petit à petit, cela pousse dans le bon sens, à savoir, retrouver de l’épaisseur et une modernité adaptée. La notion de souveraineté me semble capitale et la notion de faire les bons choix avec des itérations plus courtes que des programmes s’étalant sur des décennies, une bonne orientation. Il ne s’agit pas forcément de renier ces derniers mais l’évolution va vite et le retard est important, le facteur coût prépondérant. Les nouvelles technologies et méthodes d’innovation et de développements agiles me semblent clé aussi. L’innovation doit permettre de penser la guerre de demain et non seulement une adaptation à celle d’aujourd’hui, peut-être en tenant compte des innovations technologiques réalisées et des tendances sortant des laboratoires. Ce qui a souvent perdu la France, c’est s’enfermer dans des certitudes (le syndrome : « ils ne passeront jamais par les Ardennes »). L’innovation et la clé pour reprendre de l’avance, c’est aussi dans les modes de pensées et de faire évoluer la BITD en conséquence : plus vite, moins cher, bien ciblé, en pensant aux spécificités des théâtres sur lesquels la France pourrait être engagée (donc indopacifique aussi).

    • Matou dit :

      En complément, je pense que l’étendue mondiale du territoire est une chance pour la résilience de la France grâce à la surface offerte. Penser comment l’utiliser pour en faire un atout résilience et défense, serait positif dans une stratégie plus globale. En 40, si DeGaulle avait été aux rennes, le combat aurait continué en s’appuyant sur la force et l’étendue de ce qu’était l’empire à cette époque, quoi qu’on en pense. C’est finalement ce qui a été fait mais pas de façon autonome du coup, avec les conséquences que l’on connait. On ne refait pas l’histoire mais on peut penser l’avenir en tirant les leçons du passé.

  23. forêt10 dit :

    Ce projet est définitivement mort, depuis l’annonce par le Ministère des Armées de l’Achat à l’Italie de 4 EC-27J.
    Les premières livraisons sont prévues pour 2025…

  24. Nexterience dit :

    Il faut penser pour les armes de demain, pas de 2022.
    En 2030, il faudra du missile plus rapide, donc plus lourd.
    Si on fait une analogie entre le char lourd comme un cuirassier terrestre, son épaisseur est encore utile en combat rapporché et en embuscade. Mais en longue portée, pourquoi aurait-il plus d’avenir que le cuirassé? Ne sera-t-il pas battu par l’équivalent du porte avion, c’est à dire un lance munitions rodeuses ou MMP et drones de désignation?
    Bref, ne pas penser 2022 mais 2040 . Le MdcN est trop lent; il faudra plus rapide donc du plus lourd.