Le Canada va acquérir 88 chasseurs-bombardiers F-35A

Que de temps perdu! En 2010, et pour 8,6 milliards de dollars, le gouvernement canadien, alors dirigé par le conservateur Stephen Harper, annonça la décision d’acquérir 65 chasseurs-bombardiers F-35A auprès de Lockheed-Martin, sans passer par un appel d’offres. Au-delà des considérations techniques, ce choix n’était pas vraiment une surprise, compte tenu de l’implication de l’industrie aéronautique canadienne dans ce programme américain et de l’investissement alors déjà consenti par Ottawa [de l’ordre de 168 millions de dollars canadiens, ndlr].

Cela, à peine annoncée, cette décision fut l’objet de vives critiques. Et, à la suite d’un audit réalisé par le cabinet KPMG et d’un rapport du Vérificateur général du Canada, il apparut que les coûts d’acquisition et de possession de ces F-35A avaient été sous-évalués. Cette affaire devint ensuite un enjeu politique.

Avant de remporter les élections législatives de 2015, l’actuel Premier ministre canadien Justin Trudeau, tira à boulets rouges sur cet achat annoncé de 65 F-35A. Ainsi, il avait promis qu’il lancerait un « appel d’offres ouvert et transparent » pour remplacer les CF-18 Hornet de l’Aviation royale canadienne [ARC], car « nous n’achèterons pas de chasseurs-bombardiers furtifs F-35 ». Les « dizaines de milliards de dollars pour les prochaines décennies » économisés devaient alors servir à moderniser les capacités navales du pays.

Après son élection, M. Trudeau continua dans la même veine. « Les conservateurs […] se sont accrochés à un avions [le F-35A] qui ne fonctionne pas et qui est loin de pouvoir fonctionner », lança-t-il en juin 2016. « C’est un problème dont nous avons hérité et que nous allons régler », avait-il ajouté.

Le potentiel des CF-18 Hornet étant largement entamé, le ministère canadien de la Défense eut recours à des rustines, notamment en se procurant dix-huit F-18 retirés du service par la Royal Australian Air Force [RAAF]. Quant à l’appel d’offres promis par M. Trudeau, le F-35A fut convié à y participer, au même titre que le Rafale de Dassault Aviation, l’Eurofighter Typhoon, le F/A-18 Super Hornet de Boeing et le JAS-39 Gripen E/F de Saab.

Très vite, considérant qu’ils ne pouvaient pas défendre équitablement leurs chances au regard des exigences canadiennes [liées à la participation au NORAD – Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, ndlr], Dassault Aviation et le consortium Eurofighter jetèrent l’éponge. Puis, en novembre 2021, les autorités canadiennes annoncèrent l’élimation du F/A-18 Super Hornet, pourtant donné favori par beaucoup.

Selon les termes de l’appel d’offres, les concurrents devaient démontrer que leur avion était « capable de répondre aux exigences militaires pour les missions au pays et à l’étranger » tout en apportant des compensations économiques et industrielles substantielles pour le Canada.

Après l’élimination du dernier bimoteur en lice [et donc plus adapté pour survoler les immensités canadiennes], il ne restait donc plus que le JAS-39 Gripen E/F et le F-35A. Le constructeur suédois Saab a-t-il vraiment cru qu’il avait ses chances alors que ses homologues européens n’en voyaient aucune?

Toujours est-il que la décision d’Ottawa vient d’être annoncée. Et, sans surprise, le gouvernement canadien a fait savoir, le 28 mars, il entamera des négociations avec Lockheed-Martin pour acquérir 88 F-35A pour un montant maximal de 19 milliards de dollars. Et il a l’intention d’aller vite puisqu’il s’attend à signer le contrat d’ici la fin de cette année afin que les premiers chasseurs-bombardiers soient livrés à l’Aviation royale canadienne à partir de 2025.

« Une nouvelle flotte d’avions de chasse est essentielle pour la sécurité, la souveraineté et la capacité du Canada à se défendre », a fait valoir Anita Anand, la ministre canadienne de la Défense. « Le F-35 est utilisé par nos partenaires de l’Otan, dans le monde entier. . Il s’est avéré être un avion mature, adapté et interopérable, c’est pourquoi nous passons à la phase de finalisation », a-t-elle expliqué, en évoqué la « nouvelle réalité mondiale » et l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Cependant, dans le cas – improbable – où les discussions avec Lockheed-Martin ne seraient pas satisfaisantes, Ottawa se réserve le droit de se tourner vers Saab.

Finalement, il aura fallu douze ans pour qu »Ottawa revienne à son idée initiale… « C’est une saga malheureuse qui démontre que tout le processus d’acquisition est politisé. […] Lorsque la politique se met le nez dedans, on arrive à ce qu’on a actuellement, c’est-à-dire des retards épouvantables et des Forces armées qui, malgré leur professionnalisme, n’ont pas l’équipement pour faire ce qu’on leur demande », a commenté Rémi Landry, ancien militaire et professeur associé à l’Université de Sherbrooke, dans les colonnes du Journal de Montréal.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

173 contributions

  1. OnSeMarre dit :

    Oh non! Encore des imbéciles qui n’ont rien compris! Des pauvres types, des idiots, des corrompus qui achètent une « dinde », un fer à repassé nommé « avion » qui ne vole pas!

    Pauvres experts en aéronautique de opex360, ils vont à nouveau nous faire un «  »caca » nerveux…

    • BenL dit :

      @OnSeMarre: Les contrats sont signes par des politiques et non par des militaires. Le Canada n’a pas d’autres choix que d’acheter US. Etudier un peu la geographie et la geopolitique, cela ne vous fera pas de mal.
      Quant a l’avion lui-meme, il n’est pas bon pour ce qu’il est suppose faire. Mais c’est celui qui obtient un consensus sur l’interoperabilite des AA de l’OTAN. En clair, si vous voulez beneficier de la protection des US achetez US.

    • Fifres et tambourins dit :

      Vous m’avez convaincu avec votre exposé scientifique, rationnel et argumenté. Chapeau bas !

    • Momo dit :

      Tu touches de LM pour sortir des sottises pareilles?
      Parce que ‘naturellement’ oublier toutes les pressions politiques des US vis biden & co, ainsi que tous les crashs et dysfonctionnements majeurs du F35, sans parler de ses couts et surcouts astronomiques pourrait laisser penser que tu es là juste pour faire de la pub.
      Essayer de prendre les lecteurs du forum pour ce qu’ils ne sont pas, tenter de leur faire avaler des bobards.
      Mais si t’es payé on comprend mieux, parce que sinon…..

    • R2D2 dit :

      « Encore des imbéciles qui n’ont rien compris!  »
      en fait ils ont bien compris mais comme les Allemands ils n’ont plus vraiment d’alternatives… tout comme les Italiens & Espagnols pour leur porte avions. Ils ne se seraient pas brouillés à mort avec Boeing un autre choix aurait été possible au début des années 2000.

      • michel dit :

        Depuis un bon moment ,tout le monde nous explique , techniquement parlant, que le F-35 est un ratage , complet ,bourré de bugs, incapable d’affronter n’importe quel autres coucou dans les airs ,un vrai sous marin et que de toutes manière russes et chinois possèdent des radars rendant obsolètes les chasseurs furtifs.
        Tous ces ‘spécialistes’ autoproclamés tirent , leurs informations de la propagande russe , seule garante de la vérité contre les médias occidentaux a la botte des USA. .
        Mais voila qu’un général , tire la sonnette d’alarme : le sémillant rafale est dépassé, le chasseur furtif et connecté comme le F-35 est l’avenir.
        Recette miracle alliance de Macron avec les allemands pour concevoir notre propre chasseur furtif qui sera prêt dans 20 ans avec une technologie que les USA maîtrise depuis bien longtemps….

        • Laurent Lagneau dit :

          @ Michel,

          « tout le monde nous explique , techniquement parlant, que le F-35 est un ratage , complet ,bourré de bugs, incapable d’affronter n’importe quel autres coucou dans les airs ».

          Non, ça ne vient pas de la « propagande russe » mais de la documentation officielle américaine (DOT&E, GAO, etc).

    • Titeuf dit :

      Il y a entre autres et après l’avion et ses nombreux défauts, l’aspect politique qui entre en jeux…
      Si les Canadiens préfèrent cet avion ben tant mieux pour eux.
      ,……….Mais le Rafale est mieux !!!!

    • JC dit :

      Vous, vous avez tout compris, Monsieur l’autre expert !

    • zaza24 dit :

      vous avez dû mal lire/comprendre une des principales raisons qui qui conduise à ce choix…
      « Au-delà des considérations techniques, ce choix n’était pas vraiment une surprise, compte tenu de l’implication de l’industrie aéronautique canadienne dans ce programme américain et de l’investissement alors déjà consenti par Ottawa »

      Qui plus est, avec un tel voisin il est plus que difficile de choisir autre chose que made in USA….

      Gardez vos sarcasmes pour vos amis 🙂

      • Alpha dit :

        Excellent rappel des faits concernant les appels d’offres gagnés par le Rafale, et en final, les raisons pour lesquelles le F-35 américain est choisi…
        https://www.youtube.com/watch?v=PQZZe1WbRQ8
        Nul doute que @OnSeMarre en fera bon usage et enrichira sa culture personnelle en aviation militaire et géopolitique… 😉

    • President Winnie the Pooh dit :

      personne acheter avions chinois ! et C919 toujours pas voler ! 五毛党 !

    • Alex Delalibre dit :

      « Some love it, others hate it, but nobody can deny that the F-35 is one of the most advanced and most capable fighter jets. »

      J’adore ce genre de site qui classe les fighter jets en fonction de leur capacité, comme s’ils avaient la moindre idée de ce qu’il y a dans un SU57 ou un truc chinois. Et alors, au plan de la logique argumentative, c’est imparable: tu l’aimes ou tu l’aimes pas, c’est le plus avancé et le plus apte. En tout cas, en matière de pétition de principe, l’auteur est sans doute the most advanced and most capable. You don’t say.

    • Le Suren dit :

      Ils ont mis le F-22 après le SU-57 ! Je pense que site est très compétent pour juger les variétés de tomates !

    • Tulio dit :

      Selon ce magasine spécialisé en avion ? T’as raison, man 😉 ! Mais la drogue, c’est mal !

  2. Patatra dit :

    Oui c’est énormément politisé… Petit coup de pressions de l’Oncle Sam pour distiller du F35 qui de toutes façon, avait déjà tout en place pour l’imposer quiquille.
    Trudeau n’a fait que retardé l’inéluctable.

  3. Olivier dit :

    Des années de faux-semblants de tergiversation pour en arriver à acheter finalement des f35 ce que tous le monde disait depuis des années c est comique …..

  4. Dyone dit :

    Chasseur mature comme un vieux fromage pourri. Bien évidemment que les achats d’armement sont politisés, comment pourrait-il en être autrement ?

    C’est DeFacto, le standard de l’OTAN en matière d’aviation de chasse, et pourtant un « paquet de boîtes noires »…qui ne respectent pratiquement aucun STANAG où tout est propriétaire (industrie, DoD). La tentative achevée de vassalisation. Les prochains sont la Armada espagnole, et donc vraisemblablement leur armée de l’air dans la foulée.

    La B-61-(12, rénovée) a été le cheval de Troie pour que l’Italie, les Pays-Bas, la Belgique et récemment l’Allemagne basculent, le système de communication MADL ultra fermé parachève le club fermé (à ceux qui n’auront pas de F-35) de l’accès aux opérations en coalition, en renvoyant la liaison 16 à une antiquité vieillissante (« t’es pas MADL : tu joues pas », donc « t’es pas F-35, tu joues pas »).

    Et c’est pas comme si on ne nous avait pas déjà fait le coup avec ROVER, le standard DeFacto pour les communications air-sol, où L3 com s’est imposé avec une solution « clef en main » dans la précipitation des évènements liés au 11 septembre et à l’Afghanistan.

    Il n’y a que nos responsables militaires et politiques aux fraises pour poser la question d’un « rétrofit » MADL, alors que les grandes lignes (expérimentées sur le F-22 avec l’IFDL) sont connues depuis le milieu des années 90 : tout un réseau d’antennes intégrées à la structure de l’aéronef (bords d’attaque en particulier), envoyant des faisceaux très étroits entre aéronefs, à la différence d’une L-16 omnidirectionnelle (bien protégée quand au contenu, mais pas nécessairement discrète). Quand à supposer que le DoD nous fournisse les éléments pour les intégrer à nos futurs engins….Déjà qu’ils n’ont pas voulu adapter la nouvelle B-61 modernisée au SuperHornet pour imposer le F-35, comment imaginer deux secondes qu’ils vont coopérer à la création d’un concurrent (probablement meilleur sur le plan de l’aéronef).

    Si le nouveau PA voit effectivement le jour, il y a toutes les chances qu’il embarque au côté des Rafale des F-35 avec des cocardes tricolores frappées de l’ancre de Marine. Juste pour jouer avec les autres.

    • Aramis dit :

      « Si le nouveau PA voit effectivement le jour, il y a toutes les chances qu’il embarque au côté des Rafale des F-35 avec des cocardes tricolores frappées de l’ancre de Marine. Juste pour jouer avec les autres. » Certainement pas non. Le F 35 C ne sert à rien, la navy n’en veut plus.

      Et le jour où le PANG arrivera le Rafale et le F 35 seront des antiquités.

  5. Franz35 dit :

    « Que de temps perdu! »
    Oui et non. Ca leur évitera peut-être de recevoir des avions pas aboutis, et d’avoir directement la version « bon pour le combat » block 4 puis block 5

    • nike dit :

      Effectivement en attendant 12 ans ils ont laissé les autres essuyer les plâtres.
      Il semblerait toutefois que LM soit encore loin d’une version « mature ». mais bon ça sera toujours mieux que les premières versions. (ou du moins, moins pire…)

    • Tulio dit :

      Le problème c’est qu’il n’y aura probablement jamais de version « bon pour le combat » !

  6. EchoDelta dit :

    Toutes considérations techniques mises à part, depuis 12 ans l’avion n’était pas vraiment opérationnel puisqu’ils commencent juste à avoir des capacités opérationnelles, donc les canadiens se sont quand même épargnés une dépense pendant longtemps, même si le loyer de l’argent n’est pas cher, 12 ans à 1,5% sur 8,6 Milliards donnent quand même 1,68 milliards qui permettent d’acheter des choses. Alors OK ils ne payent pas Upfront mais le décalage reste probablement le même sur les échéances de paiement.

  7. Mathieu dit :

    Encore un pays qui s’est fait avoir. Le F35 que même l’armée américaine ne veut pas, se vend bien. Ce gouffre financier ne semble pas effrayer les clients.

    • sepecat dit :

      A priori les clients, du moins ceux qui font preuve d’un minimum de bon sens, doivent être passablement effrayés par les dérives budgétaires de cet appareil et ses non conformités. La bonne question semble être de savoir s’ils ont réellement le choix de dire non aux US… A priori ce n’est pas le cas et l’acquisition du F35 est inéluctable. Le temps des pleurs viendra ensuite (les Australiens et les Finlandais en sont déjà ce stade). Le plus marrant dans cette histoire (m’enfin, si j’ose dire) c’est que les US lorsqu’ils passent des contrats et achètent du matériel étranger sont intransigeants sur la qualité mais se gardent bien de se montrer aussi tatillons lorsqu’ils fourguent leurs produits récents. L’industrie US a produit d’excellents appareils, mais il faut bien constater que pour la période actuelle on est loin du compte. Au delà du F35, on peut également se poser des questions sur les produits Boeing, parce que les événements récents sur le B737 Max, B787,, ravitailleurs, etc. ne sont pas vraiment en leur faveur. L’avantage des contrats civils toutefois c’est qu’on peut aisément passer à la concurrence (toutes proportions de coûts gardées) sans avoir, la plupart du temps, à justifier ses choix auprès des politiques. Dans le domaine militaire c’est plutôt le contraire.

  8. sepecat dit :

    Tout ça pour ça… On se demande parfois si les politiques se rendent vraiment compte de l’ineptie de leurs propos : « Il s’est avéré être un avion mature, adapté et interopérable ». Pour l’interopérabilité ce sera effectivement le cas puisque LM a fourgué sa daube à peu près partout. Par contre, en ce qui concerne la maturité de l’appareil il semble que ces mêmes politiques n’aient accès ni à la presse spécialisée ni aux compte rendus US. Côté adaptabilité si le Canada entend l’utiliser pour la défense aérienne il n’est pas besoin de revenir sur ce point largement débattu sur ce forum. Bref, l’acquisition du F35 était de toute façon un secret de polichinelle et on se demande bien pourquoi, en effet, SAAB a continué dans cet appel d’offres tellement pipé que le constructeur n’avait aucune chance. On notera au passage la facilité avec laquelle les politiques nous certifient aujourd’hui comme vérité vraie ce qu’ils dénonçaient auparavant… Je l’ai déjà écrit mais il semble utile de le rappeler : prendre la peine de mettre en place un appel d’offres et faire courir plusieurs constructeurs, avec les coûts que cela engendre, alors même que la décision sera de toute façon politique est relève du foutage de gueule caractérisé. Si le Canada entendait exercer un choix souverain, ce qui est son droit, qu’il le fasse dès le départ (mais on a bien vu que les sélections Suisses, Finlandaise, etc. suivaient le même processus) et assume ce choix.

  9. AirTatto dit :

    Sans surprise, vraiment bravo Lockheed-Martin pour le hold-up de la décennie, digne du F-104 des années 60. Cependant, le choix d’un mono-moteur est surprenant pour le Canada. J’aurais envisagé le F-15Ex mais après tout, je suis personne et encore moins un homme politique Canadien, Suisse ou Belge.
    Je leurs souhaite que l’évolution des moyens Radars n’avance pas trop vite et que l’imagerie quantique piétine encore un peu.
    « La technique permettrait aux opérateurs radar d’éliminer le bruit de fond important et d’isoler des objets, y compris des avions furtifs »

    Source: https://www.radartutorial.eu/02.basics/rp54.fr.html

    • sepecat dit :

      Pour ce qui est du quantique, il semble que la France ne soit pas restée les deux pieds dans le même sabot (article La Tribune du 10/03/2022 : https://www.latribune.fr/technos-medias/informatique/ordinateur-quantique-la-pepite-francaise-alice-bob-est-toute-proche-de-revolutionner-un-marche-estime-a-850-milliards-de-dollars-905781.html). Vu l’évolution actuelle du domaine concerné, on peut en effet se demander si la furtivité tellement vantée du F35 (avec les effets marketing qui vont avec) n’est pas promise à être contournée dans un avenir beaucoup plus proche que celui espéré par LM. Si le F35 s’avère être plus rapidement que prévu un objet détectable comme un autre, pas sûr que ceux qui l’ont acquis (ou ont été très largement incités à l’acquérir) soient particulièrement heureux de leur choix.

      • Charcot84 dit :

        C’est ce que j’ai toujours pensé, la furtivité telle que conçue actuellement sera caduque dans 10 ou 15 ans maximum, LM qui prétend tenir son avion jusqu’en 2070 est complètement hors sol (bon, pour un avionneur c’est normal) disons déconnectée (volontairement ?) des avancées technologiques qui préfigurent ce que sera demain. Pour ma part, je pense que le Rafale fera un grand retour lorsque nombre d’armée de l’air équipée de F35 se rendront compte des problèmes de maintenance, de mises à jour etc…

        • ki2 dit :

          La furtivité ce n’est pas une notion binaire, c’est des degrés, ainsi même si les moyens de détection s’améliorent, les chasseurs de 4ème génération emportant leurs charges sous les ailes seront toujours plus pénalisés que les chasseurs de 5ème génération et deviennent ainsi périmés au sens propre du terme…

  10. lex dit :

    Et après des coups comme ça, les politiques s’étonnent que les citoyens (et électeurs) ne croient plus en leurs bonnes paroles…
    Le problème, c’est qu’on a les mêmes chez nous !
    En tous cas, si Biden n’est pas un bon président, c’est un bon commercial !

  11. ClémentF dit :

    L’appareil a quand même du s’améliorer un peu, les fournées de 2025 devraient être sans doute meilleures que leurs devancières, à défaut d’être géniales.

  12. jp_perfect dit :

    Ah mais alors, les bras nous en tombent…
    Quelle surprise!
    Le suspens était insoutenable.

  13. Hervé Rey Lescure dit :

    Sur le plan technique je ne suis pas compétent pour juger du niveau de fiabilité actuel de la dinde, elle s’est peut-être améliorée.
    Sur le plan politique les canadiens n’ont pas forcément une grande estime pour Trudeau, mais il se pourrait que les dindes de cette année soient moins chères que celles de 2015 et que l’affaire ne soit pas si mauvaise.

  14. Aramis dit :

    Chère Anita, le F 35 « s’est avéré être un avion mature, adapté et interopérable » selon toi. Je pense que les commentateurs de ce blog vont au mieu sourire ou au pire de traiter de corrompue achetée par LM. Car le F 35 a quelques soucis. Je ne vais pas te donner la liste des 800 problèmes techniques qu’il se traine, ce serait trop long. Je vais juste reprendre ce que tu affirmes.

    Il n’est pas mature car il n’est toujours pas à pleine capacité opérationnelle. Il n’est pas adapté aux besoins actuel et surtout du Canada car le seul domaine où on puisse trouver une utilité c’est la suppression de la DCA, ce qui n’est pas l’unique besoin du Canada. Il est certes interopérable mais quel intérêt d’avoir un avion interopérable qui n’est pas pleinement opérationnel et qui, même s’il le devenait aurait une utilité très limitée?

    • sepecat dit :

      Apparemment le discours commercial de LM est parfaitement rodé, puisque ladite Anita utilise peu ou prou les mêmes arguments que sa consoeur helvétique… A croire qu’elles ont reçu le texte de leurs déclarations directement des émissaires de LM.

    • michel dit :

      800 problèmes techniques, pourtant ils volent, avec 1000 avions livrés, faut croire que les pays acheteurs , politique pilotes d’essaies , experts, etc, etc , signe avec un revolver sur le tempe … sérieusement aller voir en Alaska , le fer a repassé décolle tous les jours .

      • Aramis dit :

        Mickael de LM, avoir 800 problèmes technique ça veut dire ne paut pas décoller? Pas en français.

        Des programmes adoptés et achetés pour raisons politiques il y en a plein. Là l’Air Force, la Navy et les Marines crachent sur l’avion.

        Sérieusement quand on est débile on la boucle.

        • michel dit :

          Aramis

          le nombrilisme n’est pas une vocation , ton ego doit souffrir autant, que tes arguments, pour en venir aux insultes…

          l’avenir du F-35 tranchera dans un un sens ou dans un autre, le starfighter reste dans la mémoire de certains, comme un des avions les plus extraordinaires de son temps et dans la mémoire d’autres, comme un avion raté….

          • Aramis dit :

            Quand on est débile on la boucle. Le startfighter n’a presque pas été utilisé par l’US air force…

  15. caiusbonus dit :

    Quand les dés sont pipés il ne faut pas jouer.

  16. HMX dit :

    le F35 est « un avion mature, adapté et interopérable »… elle ne manque pas d’humour, la ministre canadienne de la défense !

    – un avion mature… qui collectionne les bugs et les problèmes, y compris critiques, à un niveau jamais vu jusqu’ici.
    – un avion adapté : adapté aux immensités canadiennes ? pour mémoire, le F35 a les « pattes courtes », et il est monomoteur. Pas l’idéal, a priori, dans le contexte canadien…
    – un avion interopérable : interopérable uniquement avec l’écosystème américain. Mais à leur décharge, c’est sans doute là l’essentiel pour le Canada.

    • PK dit :

      Rigolez pas : le simulateur est au point et n’a – à ce jour – tué aucun pilote.

      C’est dire si c’est signe fort. D’ailleurs, en simulant votre DA, vous pouvez même faire plein d’économie. Demandez aux Suisses : ils sont devenus des pros de la branlette intellectuelle !

  17. Jre91 dit :

    Quelle surprise !

  18. Too dit :

    Un achat imposé que le Canada à mis longtemps à accepter.
    Avec les conflits qui se préparent en arctique, le soutien US sera indispensable au Canada, et c’est le prix à payer.$
    .
    De la même façon qu’un avion furtif axé pénétration en territoire ennemi est illogique pour la Suisse, un avion « bombardier » furtif et monomoteur est clairement pas l’achat idéal pour défendre le grand territoire Canadien

  19. vrai_chasseur dit :

    Bref, 12 ans pour admettre publiquement que les américains les tiennent.

    De façon générale, les occidentaux et particulièrement les européens ont pris 2 vrais risques :
    – baisser la garde sur la défense, avec l’angélisme des dividendes de la paix,
    – avoir la conviction naïve que le choix politique du parapluie américain apporte forcément de bons outils technologiques.

    Sur le premier risque, l’électrochoc ukrainien a heureusement provoqué un atterrissage dans le monde réel. Mais cela prendra des années à remonter la pente, car la baisse de garde est structurelle, pas seulement conjoncturelle.
    Sur le deuxième, malheureusement les américains ne sont pas infaillibles, il leur arrive aussi de rater des programmes d’armement. Rendez-vous en 2030, année vérité où notamment les premiers chasseurs dits « de 6eme génération » seront opérationnels. Il existera alors des alternatives aux outils technologiques ratés actuels.
    Le Pentagone a déjà une stratégie pour atteindre cette date sans trop se dégarnir : faire durer ses outils ‘anciens’, développer de toutes nouvelles générations d’outils et laisser le soin aux pays alliés de maintenir ses fournisseurs dont Lockheed-Martin en bonne santé financière dans l’intervalle.
    Reste à savoir si les pays alliés en question ont aussi une stratégie, afin d’éviter de se retrouver avec des outils dont le principal utilisateur risque de les considérer comme des outils d’appoints voire d’emploi marginal.

  20. Fralipolipi dit :

    Oh quelle surprise !!! 😀
    .
    Et avec la brique volante, ils vont avoir quoi comme mission principale ?! … hein ?! qu’on rigole un peu.
    Et bien oui, gagné : la police du ciel !!!.. au-dessus de leur immense pays … et avec un monoréacteur farci de bugs !
    .
    Y-a pas de doute, quel que soit le pays, les hommes politiques sont tous des cornichons,
    … bien assaisonnés par les lobbies US et LM, ils sont tous bons pour la mise en bocal …
    .
    Et pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, les US font en ce moment avec l’Europe exactement la même chose que ce qu’ils ont fait avec le Canada.
    Auparavant, l’industrie aéro canadienne était brillante et à même de concevoir et produire d’excellents avions de combat, seule !
    … mais désormais, le Canada est devenu un gentil toutou faisant tout ce que lui dit son maître … Souveraineté canadienne = zéro.

  21. Hélyx dit :

    Souveraineté et F-35, plutôt paradoxal.

  22. farragut dit :

    Où l’on apprend que la Suisse, elle aussi, était impliquée dans le NORAD !
    Tout s’explique !!!
    Et en plus chez LM, quand le client hésite, il est obligé d’en commander 30% en plus ! 😉

  23. Clavier dit :

     » Il s’est avéré être un avion mature, adapté et interopérable  »
    C’est ce qui s’appelle avoir la foi du charbonnier ……

  24. Tawkf dit :

    Que le politique mette son nez dans les acquisitions militaires, quelle drôle et très originale idée, en effet… Je n’ai pas été voir le contenu complet de l’intervention de Remi Landry mais cette citation ne lui fait pas honneur en tant que commentateur sur ce sujet.

  25. Tawkf dit :

    Après peut-être évoque-t-il une politique non canadienne…

  26. Mon général dit :

    On se demande pour quoi faire…

  27. Tannenberg dit :

    « Une nouvelle flotte d’avions de chasse est essentielle pour la sécurité, la souveraineté et la capacité du Canada à se défendre », a fait valoir Anita Anand, la ministre canadienne de la Défense. « Le F-35 est utilisé par nos partenaires de l’Otan, dans le monde entier. . Il s’est avéré être un avion mature, adapté et interopérable, c’est pourquoi nous passons à la phase de finalisation. »

    Arriver a caser « sécurité et souveraineté » et « mature et adapté » a propos du F-35 dans une même déclaration, il ne faut pas avoir peur du ridicule 😀

    Quitte a prendre un mono-reacteur, le F-16 viper aurait permis au gouvernement canadien de limiter la casse sur le rapport coût/efficacité opérationnelle.

    • Respect dit :

      « Vulgaires » est le mot qui définit le mieux vos propos

    • Tulio dit :

      C’est vrai, le F-16 viper, c’était nickel et lui, il ne craint pas la pluie ou le gel !

  28. R2D2 dit :

    « Que de temps perdu! En 2010… »
    bof pas autant que ca: ils vont récupérer des F35 qui seront bien plus utilisables que ceux des premières fournées (avec passage à la caisse pour les retrofiter) …

    « Il s’est avéré être un avion mature, adapté et interopérable, c’est pourquoi nous passons à la phase de finalisation »
    … mais on n’en est pas encore là. Mature? non, encore 5 à 10 ans. Adapté? ah quoi? tout est relatif… Interopérable? oui mais seulement avec les autres utilisateurs du F35 (ce qui il faut bien l’admettre commencent à être nombreux).

  29. Vinz dit :

    Ce fut peut-être le feuilleton au suspense le plus nul du monde.
    En attendant, lu sur Janes Defence :
    « Pentagon budget 2023: US Navy plans to reduce JSF buys, procure Stingrays »
    « Pentagon budget 2023: USAF reduces F-35 procurement, but grows combat air funding »

  30. philbeau dit :

    Pas de surprise . On peut seulement se demander pourquoi ce pauvre Saab a été se fourvoyer dans ce concours joué d’avance . Reste que au final Trudeau n’a peut-être rien perdu d’attendre , laissant les autres essuyer les plâtres . Sur le plan opérationnel , on attend de juger la capacité du gros monomoteur , au rayon d’action limité , au-dessus des espaces du Grand nord . Au moment où l’US Air Force comble ce défaut capacitaire par l’achat du F15EX . Qui est l’avion sur mesure pour un pays comme le Canada .

  31. UnKnown dit :

    Superbe caguade du gouvernement Trudeau. Perdre autant de temps et d’argent du contribuable Canadien pour finalement revenir à ce qui était pourtant évident, le remplacement des F-18 par le F-35…

  32. Pascal Le Loup dit :

    Une décision logique et attendue, étant donné l’étroitesse des liens entre le Canada et les USA. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle tant de pays font l’achat du F 35 : c’est en quelque sorte le produit fourni par le dirigeant principal de l’alliance atlantique, qui mène la danse commerciale, et la plupart des pays qui ont demandé à intégrer l’OTAN, ou à bénéficier du même système économique que les États-Unis et de contrats privilégiés avec eux, se retrouvent pour le moins fortement incités à acheter le matériel préconisé par leur protecteur et ami idéologique.
    Les pays qui ont d’autres matériels à proposer se retrouvent la plupart du temps avec les miettes, les clients de seconde zone ou de troisième zone, que la puissance dominante ne considère pas comme prioritaires :… c’est la loi du plus fort, c’est la loi du marché, c’est la loi du système dans lequel nous sommes et dans lequel, collectivement, par nos représentants élus démocratiquement, nous voulons continuer à être.
    c’est la loi, c’est la logique des alliances et des pactes.
    Par exemple en France puisqu’on accepte et on revendique d’être dans commandement intégré de l’OTAN, organisme américain, que ça plaise ou non il faut en accepter toutes les conséquences à tous les niveaux et éviter de se plaindre lorsqu’un contrat nous échappe : il faut assumer ses choix et surtout ne pas venir se plaindre après.
    Si demain les États-Unis estiment qu’il serait temps que la société Dassault mette la clé sous la porte, ou Naval Group, chacun sait que nous n’avons plus les moyens politiques, économique ni idéologiques pour pouvoir dire non, car c’est le peuple français, par ses choix politiques, qui choisit des dirigeants très proches à tous les niveaux, du système américain et de son emprise mondiale. CQFD.

    • sepecat dit :

      « Si demain les États-Unis estiment qu’il serait temps que la société Dassault mette la clé sous la porte, ou Naval Group »… Sérieux, vous croyez vraiment qu’ils n’ont pas déjà essayé ? Et les exemples de traquenards US pour récupérer des technologies françaises ne manquent pas (faites un tour sur l’hitoire du Bréguet 941 notamment, ou la récupération sur le B727 de l’accès par rampe arrière).

  33. Henri MARTIN dit :

    Sacré Trudeau, il plus facile de faire de la politique en paroles qu’en actes, combien de fois ce prétentieux présomptueux a dû avaler des couleuvres ?

  34. VinceToto dit :

    Comme les USA en veulent moins, il faut bien continuer à faire tourner le commerce.

  35. Auguste dit :

    Personne ne s’y attendais.Quelle surprise!

  36. ScopeWizard dit :

    Bref , comme d’ habitude ; ça ne change pas .

    Sur ce coup-ci , en réalité « on » a juste reculé pour mieux sauter…tout en prenant un bien joli retard imitant de la sorte nos amis Suisses dont le célèbre coucou semblait un temps s’ être assoupi….

    Perso , je me demande comment vont réagir tous ces vassaux le jour où le Pentagone annoncera mettre un terme à ses commandes F-35 entre-temps déjà considérablement réduites , du moins comparativement aux prévisions initiales tellement plus enthousiastes .

    Pourtant , le retentissant précédent du F-104 de ce même Lockheed aurait dû servir de leçon…

    Ben non , faut croire que la « croyance » en Uncle Sam est plus forte que tout .

    En attendant , c’ est l’ Europe qui trinque ; aucun de ses trois delta-canard ne s’ étant de ce fait vendu à cette constellation de vassaux de Washington au profit du douteux F-35 .

    Mais comme de juste , surfant sur le passé sacrificiel sacerdotal d’ une Amérique accourue à la rescousse à deux reprises pour le salut de nos âmes alors par notre faute en perdition , ceux de Washington se disent nos « amis » et à ce titre nous assurent sécurité et protection face au méchant Kremlin .

    Face au méchant Pékin , tangible cette sécurité-protection sera sans-doute moins…

    M’ enfin , n’ évoquons point ce point dont après-tout nous verrons bien assez tôt ce qu’ il advient….

    HEIN ?

    Vous trouvez que ça rime ?

    Ma foi , j’ avoue que si tel est le cas , toutefois pour autant frime cela n’ est pas…

  37. Oliver dit :

    Curieux de voir les compensations économiques et industrielles substantielles ! Au moins les canadiens ont du pétrole et du gaz, une rente pour financer ce panier percé.
    Pendant ce temps Airbus tente de mettre la main sur le SCAF tant son aventure Eurofighter fut une demie victoire ou un demi-échec industrielle. Mais le temps presse. Il en va de même pour les drones, les munitions rôdeuses et l’A2/AD en Europe.

    • ki2 dit :

      qu’est ce que tu racontes 600 bavions vendus, c’est pas suffisant pour toi ??

  38. phipat dit :

    pauvre Quebecois ,la dinde ça supporte le froid ?

    • AirTatto dit :

      super lien Byzance, une très bonne synthèse des problèmes du F-35 et les liens sur les rapports des commissions américaines.

  39. Sorensen dit :

    D’un autre côté, ces atermoiements leur permettront d’avoir des F35 C2D2.

  40. hadrien dit :

    pas étonnant, mais quand même 23 appareils de plus pour plus du double du prix de départ, en même temps LM dis aux autres pays que faire la police du ciel sur simulateur c’est aussi bien donc besoin de moins d’appareils….drôle de politique commercial.

    Quand à ce choix des Canadiens, on voit que ce ne sont pas les politiques qui volent sur une immensités pareil, je ne suis pas expert mais deux moteurs ça doit être plutôt rassurant quand on sait le temps que peuvent mettre les secours en cas de problèmes…..

    Les canadiens auraient due le prendre direct, des avions européens n’ont rien à faire chez eux, c’est tout a fait compréhensible et Dassault l’a bien compris

  41. Lafitte dit :

    « Il s’est avéré être un avion mature, adapté et interopérable »

    On aurait pu en rire si ce n’est pas si triste…

    • LucienB dit :

      Je souris. Ce n’est toujours pas interdit. Bientôt, la génération WOKE de Macron et Trudeau interdira aux gens de sourire car c’est un préjugé contre les personnes édentées.

  42. BlackBird dit :

    Super bonne nouvelle, cependant c’était certains.
    88 F35A. Donc le Canada aura la troisième plus grande flotte derrière les USA (+2000), et le Japon (145).
    Bon le prochain pays, l’Espagne viendra ensuite la République tchèque.
    Juste une idée comme ça, cela serait top si la France pourrait acheter le F35B pour les trois portes hélicoptères.

    • Aramis dit :

      Même en le faisant exprès je n’arriverais pas écrire une chose aussi ridicule.

    • EchoDelta dit :

      Il faudrait refaire entièrement les portes hélicoptère pour se faire. Je doute que le jeu en vaille la chandelle. Ca mettrait le F35B Français à 300 millions pièces, autant faire un ou deux autres PA avec des vrais avions dessus. J’entends par vrais avions, des avions qui décollent avec autre chose que deux missiles et 50% du carburant utilisable.
      Cette configuration est intéressante dans le cadre d’un assaut par voie maritime, je doute que nous ayons ce genre de besoin en France, surtout en regards des manques criant que nous avons sur les autres domaines de plus grande importance.

  43. Leo dit :

    Punaise. Les USA arrivent à fourger le Farce-35 à tous leurs amis alors qu’eux essayent de réduire les achats au maximum, très conscient des défauts de l’avion. Avec un ami comme ça, pas besoin d’ennemi. Ce qui est vraiment dommageable, c’est que si il y avait vraiment un conflit en Europe, cet avion serait la colonne vertébrale de la chasse européenne hors la France, et un peu la Grèce et la Croatie.

  44. Carin dit :

    Je pense que les marins canadiens vont pouvoir aller à la pêche…
    Je pense aussi qu’il aurait été judicieux de se renseigner sur le NGAD qui ne va pas tarder à faire parler de lui, et comme je ne pense pas que nos amis américains fassent 2 fois la même erreur de casting, ce dernier risque fort d’être une réussite…. Et donc de se positionner sur ce nouveau produit, aurait non seulement eu l’avantage d’une sorte de prix d’appel (essuyage des plâtres de tous début de carrière), mais aussi des retours sur investissements plus conséquents.
    Mais « bon chance ».

  45. Sainte-Cécile connait la musique dit :

    Bonjour, en attendant le SCAF vient de faire un énorme bond en avant aujourd’hui « FCAS Chief Engineer Germany (d/f/m) »: https://www.linkedin.com/jobs/view/2990174136
    Dont l’une des tâches principales sera de collecter les exigences côté Allemand et la gestion de ce processus. J’hésite si je dois ajouter une pointe d’humour à ce post (c’est mon premier ici) ou si c’est déjà suffisant…

    • tschok dit :

      C’est juste ce qu’il faut.

    • AirTatto dit :

      Welcome on board !! Le recrutement sur Linkedin , un must have de plus sur la stupidité d’Airbus.
      J’adore la notion de secret défense d’Airbus et le recrutement publique!!! FCAS Chief Engineer Germany (d/f/m) FCAS (Future Combat Air System). Mais qu’elle honte !!!

  46. DrBretzel dit :

    Le revirement d’Ottawa est assez ridicule.
    Il ont cassé l’appel d’offre pour le f35 en disant que c’était une arnaque pour regarder chez Boeing.. et là il reviennent chez lockheed.
    Corruption quand tu nous tiens

    • tschok dit :

      Je ne pense pas qu’il y ait de la corruption, ça me semble inutile.

      Les Canadiens ont eu quelques velléités d’émancipation de la tutelle US, qui se sont éteintes d’elles-mêmes et, je dirais, tout naturellement.

      Je me demande même si les Américains ont vraiment eu besoin de faire pression sur eux. On a plutôt l’impression que les Canadiens ont tergiversé, alors que leur participation au NORAD, à l’Otan, et au programme F35, les destinait naturellement à en acheter.

      Maintenant que l’avion est un peu plus mature, sans doute un peu moins cher à l’unité, et qu’il y a la guerre en Ukraine, le choix semble encore plus naturel. Il est si naturel qu’il n’y a plus de choix, en réalité, puisque tous les autres avions ont été éliminés.

      L’appel d’offres étaient pipé, donc les challengers sérieux n’étaient pas dans la course, et les autres concurrents étaient là pour la figuration.

      La question qu’on se pose, c’est pourquoi ils se sont emmerdés à faire tout ce cinoche? Et la réponse est liée à la politique interne canadienne. Il s’est passé un peu la même chose en Suisse. Là aussi on imagine de la corruption, des pressions américaines, des trucs pas nets. Même pas sûr, en fait.

      • AirTatto dit :

        Surtout si on revient aux fondamentaux: Bimoteur, Rapide, Endurance.. tout ce que ne fait pas le F-35. Well Done !!!
        Avec de la chance les Canadien auront des F-35 block IV… ou les block II / III des ricains….

        • Hannibal_Lecteur dit :

          À part le Mirage IV et le Vautour, jusqu’au Rafale on n’a jamais eu de bimoteur…
          À l’époque l’excuse c’etait le coût d’exploitation…
          On avait même réussi à refourguer des vieux Mirage 2000 au Brésil, qui, hérésie!!! Ont acheté un Gripen monomoteur pour leur vaste territoire …
          En gros les fondamentaux, c’est quand ça nous arrange?

          • Hannibal_Lecteur dit :

            (J’ai oublié le Jaguar, mais sa puissance était tellement faible qu’heureusement la terre était ronde pour qu’il puisse décoller)

          • FredericA dit :

            L’armée de l’air Française a eu deux misions principales :
            1 – Défendre les frontières du pays
            2 – Se projeter en OPEX
            .
            La défense du territoire peut se faire avec un monomoteur (Mystère IV, SMB2, F-100, Mirage III, 2000) ou des bimoteurs (Vautour, Rafale)
            .
            La projection en OPEX peut se faire avec :
            – Des monomoteurs embarqués sur un porte-avions (Etendard, SEM, Crusader) ou via des bases avancées (Mirage III, 2000)
            – ou des bimoteurs (Vautour, Mirage IV, Rafale)
            .
            Le contexte Canadiens est totalement différent car le pays est immense. La « simple » défense du territoire nécessite donc une allonge certaine et une résilience en cas de panne, d’où l’emploi de F-101, CF-105 (avorté), Hornet. Pour mémoire, le Canada est le pays qui a eu le plus fort taux d’attrition avec le F-104, et ce, devant l’Allemagne.

      • v_atekor dit :

        Sur la Suisse, j’hésite entre un vrai soucis politique interne qui fait dire à un ministre le contraire de son voisin pour des soucis politiques internes, mais on ne peut ignorer les lois de l’économie et la sensibilité de la Suisse au marché US et l’extraterritorialité de ce dernier. Quelque soit le point de vue pris, ce n’est pas un argument que l’on peut balayer d’un revert de la main pour « seulement » 6 milliards. Et tu noteras que les achats Suisses ne se limitent pas aux avions, mais ça inclus la défense antimissile, radar et missiles. Sur ce dernier point, ils seront les premiers à avoir les AIM 260, concurrents US du météor à partir de 2024, alors même que le meteor existe et est validé sur F35 et qu’il engrange de l’expérience depuis plus de temps que son futur concurrent… ça fait trop pour un simple problème politique, car le grand public connaît un peu les avions, mais se fout royalement de tout le reste.

        • tschok dit :

          @v_aketor,

          Le Meteor est validé pour le F35?

          Je remets pas en doute l’affirmation, mais si c’était le cas, ça voudrait dire qu’on réitère le coup de génie du Magic R550.

          J’explique pour ceux qui ne savent pas: c’est un best seller de la missilerie française. C’était une copie du Sidewinder AIM 109, en mieux à l’époque, qui avait une particularité toute simple: il était compatible avec tout avion lanceur du missile américain.

          C’était ce qu’on appelle aujourd’hui du parasitisme: vous ne faites pas exactement une copie (une contrefaçon pure et dure) mais vous rendez votre produit compatible avec l’environnement technique du produit que vous voulez concurrencer. Donc, forcément, il lui ressemble. Mais l’astuce n’est pas là. Elle est dans la compatibilité de l’environnement technique.

          Bref, rendre la Meteor compatible avec le F35, c’est juste un coup de génie.

          Si c’est la cas, je m’en félicite, mais je vois mal LM lâcher un demi-centimètre carré de sa propriété intellectuelle sans combattre pour obtenir de sérieuses contreparties.

          LM vend cet avion pour son MCO ultra-coûteux et qui rend le client captif, et pour les produits dérivés, dont les armements, et tout l’environnement lié à la numérisation du champ de bataille. C’est pas l’avion qui coûte cher, c’est tout le reste.

          Acheter du F35, c’est devenir esclave. C’est le contraire d’une arme. Une arme confère en principe la liberté d’action, certes pas à soi seule, mais c’est la première marche.

          Autoriser le Meteor sous les ailes d’un F35, c’est comme si Rome invitait un esclave lambda à devenir Spartacus.

          Bon, maintenant, je n’ai peut-être pas compris le modèle économique du F35, qui laisse peut-être une certaine liberté au client. Les Américains savent laisser du mou sur la corde,de temps en temps.

          Un partie des zélites US pratique la pêche à la mouche avec ces grandes cannes à pêche dotées d’un moulinet réduit à sa plus simple expression. Le pêcheur, les pieds dans l’eau, lance sa ligne, d’un geste très ample, très beau, et il sent que le poisson est ferré parce que la simplicité du moulinet lui permet d’avoir un rapport sensitif direct sur la ligne.

          Et le poisson se laisse avoir, non pas parce qu’il se laisse tromper par l’action mécanique d’un moulinet qui rembobine la ligne de façon régulière et implacable, mais par le coup de main dosé du pêcheur, qui, à l’autre bout de la ligne, sent à quel genre de poisson il a affaire.

          Le F35, c’est un peu ça: un mélange de modèle économique implacable, qui piège le client de façon mécanique (comme les Canadiens), mais aussi de façon plus sensuelle (comme les Suisses).

          Donc il est possible que les Ricains ouvrent un peu le système en permettant au client d’avoir juste le peu de liberté qui lui suffit pour qu’il se sente libre. Et à partir de là, il est ferré.

        • v_atekor dit :

          @tschok : Les anglais ont des meteor ssur leurs F35, et on leur doit en grande partie cette intégration qui a sans doute fait partie du contrat initial (avec les Italiens probablement, mais je n’en sais pas plus).
          .
          Pour le reste, je suis assez d’accord!

    • sepecat dit :

      Non seulement ils reviennent sur le F35 mais en plus ils en augmentent le nombre… Je vais finir par croire que les règles de comptabilité des politiques n’ont rien à voir avec celles du vulgus populus.

  47. Hannibal_Lecteur dit :

    Considérations politiques et industrielles mises à part, il faut se poser la question: si le F-35 était si mauvais que le prétendent nombre de grands spécialistes ici-même, alors pourquoi tant de pays se saignent pour l’acquérir?
    Faut peut-être aussi faire preuve d’humilité et reconnaître sa mauvaise fois….
    Canada Suisse Allemagne Italie Grande-Bretagne Japon etc etc… Désolé mais ils ne sont pas plus cons que nous, Français omniscients….

    • Franky dit :

      Diantre! Que voilà un petit moutin noir qui va se faire insulter par ses petits copains ayant obtenu une expertise en aéronautique dans le dernier numéro paru de Pif Gadget…

      Vous n’avez pas encore compris que vous n’avez pas le droit de dire du bien d’autre chose que le Rafale?

      • Hannibal_Lecteur dit :

        Oui, en effet il suffit de lire les réponses ci-dessous!!

    • Momo dit :

      Oui, effectivement, si on met à part les considérations:
      . Industrielles
      . Economiques
      . Militaires
      . Stratégiques
      . Tactiques
      . Opérationnelles
      et ben ceci fait, aprés tout, il est pas mal le f35.
      Non?
      Ah, par contre, il ne faut pas mettre de coté les considérations politiques (ou de menaces sur la survie d’UBS pour les suisses).
      Vu comme ça, effectivement, babal a ptet raison ;0)

    • Vinz dit :

      Dans les pays que vous avez cité, vous en avez au moins trois qui sont parties prenantes du programme.
      – La Suisse n’ a pas arrêté de prouver son amateurisme le plus complet dans ses appels d’offre. Le cosmos en rigole encore.
      – L’Allemagne n’a pas le choix d’après elle. Elle n’aime pas le nuclaire civil, mais elle se prosterne devant le nucléaire militaire de chez Fisher-Price.
      – Le Japon n’achète que Made in USA – pour s’excuser de s’être pris deux thôles nucléaires y a 80 ans.
      – Israël ben les US leur ont offert, cé kdo. Si si j’insiste, prenez le, ça nous fera plaisir.
      – La Pologne c’est kdo UE – et ils sont persuadés qu’ils doivent leur existence au pays qui les a lachés comme des merdes à Yalta.
      Les autres ont leurs raisons que la raison ne connait pas. Des nains s’imaginant sur les épaules d’un géant.

    • DrBretzel dit :

      Déjà nous avons, nous français omniscients, une industrie, un savoir faire, et des emplois à défendre. Premiers point!
      Deuxième point:
      Pourquoi acheter un chasseur hors de prix, avec un coût opérationnel irrationnel?
      Les conflits de haute intensité montre qu’il faut de la quantité sauf sacrifier la qualité.
      Pour l’analogie, je dirais, iriez vous faire un rallye avec une limousine?
      Ce chasseur est peu polyvalent, limité en armement et tellement complexe qu’il est truffé de défaut (de jeunesses oui, mais quelques choses de mal née est difficilement récupérable)
      Donc il reste quoi pour les pays choisissent cet avion?
      Simplement des considérations politiques!

    • MERCATOR dit :

      @Hannibal_Lecteur

      Vous déployez, et vous n’êtes pas le seul, le type même d’argument typiquement spécieux « il ne peut qu’être bon puisqu’il a été choisi par beaucoup de pays. »
      Mais vous savez, les faits sont têtus et les contraintes de la physique newtonienne sont les mêmes pour tous et pour tous les pays.
      Soyons bon prince, les huit cents et quelques défauts qu’il traine à ses basques seront un jour ou l’autre résolu tant bien que mal.
      Mais certaines caractéristiques sont immuables, à moins que l’on fasse, comme les Israéliens, contraints et forcés, qui l’ont modifié complètement ( nouvelle électronique,nouveau code source, nouveau revêtement,non relié au pentagone, nouvelles ailes, nouveau casque, tête haute )
      Le F-35 a été vendu avant tout comme un chasseur bombardier (Joint strike) furtif dont la capacité d’emport en soute (sinon il perd sa furtivité) ne lui permet pas de frapper à la fois loin et fort ; c’est l’un ou l’autre. Le rayon d’action du F-35A ne dépasse pas 1.000 km et son autonomie sur zone est limitée à quelques minutes à cette distance. Le F-35 est par ailleurs un avion trop lourd pour être vraiment manœuvrant en combat aérien, et en possibilité d’évitement des missiles air air et sol air, et dont le revêtement furtif le rend inapte au vol supersonique.
      Son invraisemblable monomoteur est un véritable four à arc électrique et génère une fantastique signature IR.
      Avoir tout sacrifié aux contraintes de furtivité, alors qu’il est prévu pour avoir une durée de vie de quarante ans, est un mauvais calcul, même puisque tous les spécialistes unanimes prédisent la fin de la furtivité en raison des progrès exponentiels des puissances de calcul des nouveaux radars.
      Trois théâtres d’intervention sont, qui plus est, particulièrement inappropriés pour un monomoteur, le Canada pour son immense territoire , le secteur indo pacifique pour la version embarquée, le comble du ridicule étant pour la suisse, minuscule, théâtre, montagneux, officiellement choisi pour la police du ciel.
      Donc, en conclusion, je maintiens que ce sont des considérations politiques et non techniques qui ont dicté ces choix,cela peut être tout simplement un contrat d’assurance vie,concussion, pots-de-vin, chantage, voire menaces ne sont pas exclus, car les sommes concernées sont immenses et le complexe militaro industriel est tout sauf vertueux .

    • Tankaboum dit :

      Quel travail intelectuel! La vie doit être plus tôt simple pour vous, vous allumez la télé parce que tout le monde la regarde, vous roulez en Dacia parce que tout le monde en a une (forcement quelque soit votre besoin elle doit y répondre), sauf que la Finlande a explicitement fait son choix pour obtenir la sureté US, que l’Allemagne fait la même chose, que la Corée l’admet comme l’Australie et que l’Italie participe à la production. Forcement ils ne sont pas plus cons, leur objectif n’ est pas de posséder un appareil en particulier , mais la protection du Caïd du coin…

    • Aramis dit :

      « alors pourquoi tant de pays se saignent pour l’acquérir? » Pour être client dans tous les sens du terme des USA.

      « Canada Suisse Allemagne Italie Grande-Bretagne Japon etc etc… Désolé mais ils ne sont pas plus cons que nous, » Il sont un point commun: pas d’insutrie aéronautique à défendre + aucune volonté d’indépendance des USA.

    • béber dit :

      Mais il ne s’agit pas de connerie. Seulement de corruption et de chantage de la part des USA.

    • béber dit :

      Avez vous lu le rapport américain sur cet appareil? lien précédent de Byzance
      https://www.pogo.org/analysis/2022/03/f-35-program-stagnated-in-2021-but-dod-testing-office-hiding-full-extent-of-problem/

    • Trent dit :

      Parce qu’ils veulent continuer à se faire protéger par les EU comme ils ne veulent pas investir dans une armée …
      Les qualités de l’avion sont tellement extraordinaire qu’il est interdit de vol en Corée du Sud.

    • sepecat dit :

      Manifestement vous avez loupé quelques épisodes… et pour votre gouverne il existe aussi dans les pays que vous citez des gens pour qui l’acquisition du F35 relève de la plus totale ineptie. Mais pour voir cela, encore faudrait-il que vous preniez la peine de vous informer et quittiez cette espèce d’anti français primaire qui caractérise votre commentaire. Sachez enfin que même en France il nous arrive de commander du matériel US… lorsque c’est pertinent. Enfin, le fait qu’un équipement soit acheté par le plus grand nombre n’a jamais signifié de facto qu’il était le meilleur. Posez-vous la question de savoir si cela n’est pas dû, par hasard, à des techniques de vente et/ou pressions bien rodées de la part du vendeur. Les écoles de commerce se feront un plaisir de vous former aux méthodes en question.

      • Hannibal_Lecteur dit :

        « anti français primaire qui caractérise votre commentaire »
        Euh… c’est un peu stupide comme propos. Selon vous, se poser la question par rapport à ce F-35, c’est être anti-français?
        Comme la plupart des réponses plus haut, si le débat en est là, c’est à dire au ras des pâquerettes, ça ne sert à rien de discuter alors…
        Ceci dit, c’est assez représentatif de la société française actuelle. Et ce n’est pas être anti-français de le constater.
        Et puis, c’est con mais je suis fan du Rafale. Ça ne veut pas dire que je porte des oeillères, moi…

        • Vinz dit :

          D’un autre côté comme vous ressortez le même argument à la con que le Raymond (tout le monde en achète sauf nous), lumière irradiante du net, faut pas s’étonner d’être pris comme tel.

        • Aramis dit :

          La question n’est pas d’être pro français ou pas.

          La question est que disent et font les américains sur le F 35: l’air force fait profile bas tout en décidant de conserver le F 16, les Marines n’ont pas le choix donc ils font avec, la Navy ne veut plus entendre parler du F 35 C. Les planificateurs voudraient arrêter tout de suite le programme. Leur court des compte dit qu’a budget constant ils pourraient acheter tous les F 35 prévus mais pas supporter le coût exhorbitant des mises à jours et de la MCO.

          Sans parler du fait que l’avion n’est toujours pas opérationnel, et qu’il a 800 problèmes techniques non résolus.

          C’est tout.

    • Leo dit :

      Ils n’ont pas le choix, ce n’est pas une question de cons ou pas…

    • zaza24 dit :

      sérieusement ????
      En énumérant chacun de ces pays, vous n’arrivez pas à trouver seul la/les raisons de leur choix : je vous met sur la piste de qqes uns (dans le désordre hein !) : secret bancaire / bombe B61-12 / parapluie (chinois, russe et/ou nord coréen / meilleur allié européen…)
      Je vous l’accorde , ce sont de bonnes excuses MAIS une telle domination des ventes vs prix/capacités comparées ne peut paraître, au mieux, que très louche…

    • MATHIEU DOMINIQUE dit :

      peut etre à cause de leurs portes aeronefs sans catapulte ni brin d’arrêt.

  48. Jean Le Bon dit :

    Sur l’imposition des matériels stratégiques par les Etats-Unis: pas « nouveau », petit rappel:
    avions OTANISES: F84, F86, F104; F16 ( F18); F35 aujourd’hui…
    Comme il est écrit dans le livre l’Ecclésiaste: « rien de neuf sous le soleil »…
    L' »opération spéciale » de Poutine ne va que renforcer le tropisme américain (et les contrats qui vont avec).
    Pour nous… Voir les propos de Monsieur le Député de la circonscription de St Dizier…

    • Hannibal_Lecteur dit :

      C’est oublier (in)vontairement qu’on été équipés de F-84 et F-100 (on n’a pas craché dessus à l’époque) et du finacement des Mystère…

  49. KEL-TO dit :

    des milliards en Europe , des Milliards dans le monde d’armements , les OGM alimentaires et le gaz de schiste déversés sur l Europe
    A Poutine le complexe militaro industriel reconnaissant !

  50. Momo dit :

    Le seul suspens sur ce dossier c’est en quoi justinou trudeau va s’habiller pour signer le contrat:
    . Inuit
    . Eskimo
    . Algonquin
    . Castor
    à moins que le comité woke attaché à son bureau ne lui propose un arlequin arc en ciel?

  51. Vincent dit :

    Faut voir le côté positif de la chose : ils ont économisé 12 ans de maintenance ! Ca doit chiffrer !

    • mexivert dit :

      Tout à fait d’accord avec toi…et ils n’ont pas essuyé les plâtres.
      De plus, si les choses se gâtent un jour c’est les ricains qui viendront les épauler.
      Donc pas de matos US, pas de salut, le choix de l’avion étant secondaire.
      Un député a même dit: « l’avion en question vole, ben c’est parfait car c’est tout ce que j’attends d’un avion »

  52. Achille-64 dit :

    C’est à la fois attendu et surprenant.
    Surprenant car le Canada s’apprête à commander un système dont la vocation première est l’attaque ‘furtive’, alors qu’un des besoins essentiels de ce grand pays est la défense de son immense territoire face à un agresseur venu du nord ou d’ouest.
    Surprenant encore car l’USAF vient justement de renforcer sa demande pour le plan B, le F-15EX, pour les missions d’interception et de supériorité aérienne, car le F-35A n’est pas à la cote avec son réacteur unique, ses problèmes en supersonique, et son autonomie trop faible s’il pousse fort sur son réacteur.
    Ou bien, on apprendra un jour que le Canada hébergera un escadron d’intercepteurs US, en plus de ceux basés en Alaska, au titre du NORAD.
    Bref, il nous manque le dessous des cartes …

    • farragut dit :

      @Achille-64
      Petit rappel historique: le Canada avait conçu et développé seul l’Avro CF-105 « Arrow », intercepteur Mach 2+ pour se défendre contre les bombardiers soviétiques, porteurs de bombes nucléaires, passant par le pôle Nord, l’Arctique d’aujourd’hui.
      Qu’ont fait les ricains ? Ils ont dit aux Canadiens : « Vous savez, si vous n’arrivez pas à intercepter les raids des soviets, nous avons toujours nos BOMARC, Nike et autres missiles (à tête atomique) qui les arrêteront. Mais c’est dommage, nos ogives (nucléaires) vont exploser au dessus de votre territoire… »
      Et c’est comme cela que le Canada a été obligé de scrapper tous les prototypes déjà produits, pour abandonner sa défense aérienne aux missiles sol-air nucléaires des USA…
      Cela dit, ils ont quand même acheté des F-104 à Lockheed, preuve qu’ils n’étaient pas rancuniers après avoir sacrifiée leur industrie aéronautique militaire, tout en jurant après coup qu’ils n’achèteraient plus de monomoteur pour patrouiller dans le Grand Nord… 😉
      On ne choisit pas (forcément) ses voisins. Nous avons bien l’Allemagne, et avons du subir 16 années d’Angela, alors un peu de compréhension pour nos « camarades » canadiens, quoi ! 😉
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Avro_Canada_CF-105_Arrow
      https://ledecoublogue.com/2020/11/03/lavro-canada-cf-105-arrow-une-reussite-canadienne-en-aeronautique/
      https://fr.wikipedia.org/wiki/CIM-10_Bomarc

      • Achille-64 dit :

        Merci pour ces rappels Farragut … je connais mes classiques … 😉

  53. Raymond75 dit :

    Donc la France est le seul pays de l’Alliance Atlantique qui n’est pas équipée de F35 ; ce qui prouve bien que nous sommes d’une intelligence supérieure car nous sommes les seuls à savoir que c’est un mauvais avion, à la différence du Rafale, avion français, qui est le seul bon avion.

    • Z0ZZ dit :

      Truisme !

    • Qui ça ? dit :

      Le seule, vraiment ? Et l’Albanie, la Bulgarie, la Croatie, l’Estonie, la Hongrie, l’Islande, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, la Macédoine du Nord, le Monténégro, le Portugal, la Slovaquie, la Slovénie ?

      • Hannibal_Lecteur dit :

        Comparer l’Albanie, le Luxembourg, l’Islande ou le Monténégro à des puissances comme Grande-Bretagne, Allemagne, Pays-Bas, Norvège etc etc.. C’est osé…

      • Raymond75 dit :

        Des grands pays qui comptent sur la scène internationale. Pas d’informations pour Malte et la moitié de Chypre ?

        • Aramis dit :

          « la France est le seul pays de l’Alliance Atlantique qui n’est pas équipée de F35 » C’est vos mots.

    • Aramis dit :

      « Donc la France est le seul pays de l’Alliance Atlantique qui n’est pas équipée de F35 » Faux la Grèce n’en a pas par exemple, le Portugal idem, la Pologne et les pays de l’est idem.

      Il y a aussi une réalité: à quoi peut bien nous servir le F 35? Le Rafale est proche de la retraite mais cela ne veut pas dire que le F 35 n’est pas décrié par l’Air Force et plus encore la navy.

    • farragut dit :

      @Raymond75, notre gestionnaire de fonds de pension de ce site, qui préfère « avoir tort avec tout le monde que raison tout seul » !
      Mais il est « compatible » avec les autres gestionnaires !
      Ah, que c’est difficile de penser par soi-même, c’est sûr que cela fait mal à la tête. Et plus encore quand on veut apponter, ou atterrir de nuit, à cause des séquelles de l’éjection !

  54. mulshoe dit :

    Le commerce rambo-hollywood . On a les héros qu’on peut . Après la diplomatie-mercedes mercantile des allemands , on ne va pas aller très loin .

  55. Z0ZZ dit :

    J’ai regardé die hard 4 hier soir et je peux vous dire que la version B vole et qu’elle a même deux canon qui découpent un camion.

    Hein quoi, c’est un film ?

  56. Gp83 dit :

    Ce qui est surprenant c’est que les pays qui achètent sous pression US ne limite pas plus le nombre de F35 pour compléter avec du Rafale à l’exemple des grecs. La Suisse aurait pu le faire, les arguments de police du ciel étaient suffisants en termes de justification auprès de Biden. C’est très étrange de se tirer délibérément une balle dans le pied surtout avec les rétex des premiers pays acquéreurs. Phénomène de mode du moment sans doute.

    • Franky dit :

      La mode est plus tôt de croire que le monde entier veut acheter le Rafale mais que les USA l’en empêche!!!

      Il n’y a que des français pour croire que le Rafale dispose de toutes les qualités. En réalité, ce n’est qu’un appareil vieux de plus de 30 ans qui est d’une ancienne génération.

      Pourquoi tous les pays sérieux achètent F35 malgré ses défauts au lieu du Rafale? Ils font tous le même calcul: On achète un avion de dernière génération qui va être amélioré au fil du temps plutôt qu’un avion abouti qui sera au musée en 2035-2040!

      Le Rafale n’est rien d’autre que le minitel de l’aviation de combat: Pendant que les français restent béats devant leur joujou, le monde change, le monde évolue!

      • farragut dit :

        @Franky-qui-n’a-pas-de-mémoire
        Juste pour le contexte historique, le Minitel dépendait d’une norme de télétransmission X-25 (Transpac), civile.
        L’Internet actuel est issu des travaux de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) qui voulait un système de transmission (entre centres de commandement et silos de tirs de ses missiles) résilient aux attaques nucléaires.
        Pas vraiment les mêmes exigences…
        Aussi utiliser une comparaison de norme civile vs norme militaire pour parler de deux avions de combat est un peu limite, pour ne pas dire biaisé.
        Par contre, notre Rafale ne peut effectivement pas apponter verticalement. Heureusement, nous avons mis une crosse d’appontage sur la cellule, et des brins d’arrêt sur le porte-avions (comme sur les porte-avions américains).
        Ah oui, c’est la version F-35C, pas F-35B, qui apponte avec une crosse, et décolle avec une barre de catapultage… Les ingénieurs de LM auraient-ils copié sur le Rafale M ? 😉
        (Allez, Franky, bon retour à Hollywood !)
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Transpac

      • Tulio dit :

        Au Canada, le Rafale n’était pas en lice, donc pourquoi en parler ? Par contre, le 18E/F Super Hornet était idéal : bimoteur, vitesse élevée, grand rayon d’action, grosse capacité d’emport en armement, tout le contraire du F35. Le F35, qui a un moteur peu puissant, est lent et a un faible rayon d’action. Il ne peut quasiment pas emporter d’armement, sauf quelques bombinettes en soute sous peine de perdre sa furtivité si on l’équipe d’armes extérieures.

        • Fralipolipi dit :

          Tulio
          « Le F35, qui a un moteur peu puissant, est lent et a un faible rayon d’action »
          … Correction : le moteur du F35 est très largement assez puissant, mais il est simplement trop fragile à l’usage.
          Si l’avion ne va pas vite, c’est aussi à cause de sa finesse aéro de daube, et pas seulement à cause de son seul moteur qui chauffe trop fort (et détériore trop vite divers matériaux composants de l’avion) et qui doit donc être bridé.
          .
          Quand à l’autonomie du F35, elle est sans doute la meilleure !!! si l’on compare sur les seuls réservoirs internes.
          Mais ce n’est plus le cas si l’on compare à d’autres bons chasseurs ayant eux des réservoirs externes (lorsqu’on refusera ces réservoirs externes au F35 … pour ne pas dégrader sa furtivité … qu’il vaut mieux qu’il conserve, vu son peu d’aptitude pour le vol à hauts facteurs de charge … en haute comme basse altitude, en plus de ses problèmes de vitesse).
          .
          Donc, même en nuançant votre propos, on continue de voir les défauts conceptuels de la Dinde 😉

      • Jack dit :

        Vous avez raison, Franky ! Dès qu’UN constructeur automobile sort UN nouveau modèle, TOUS les modèles concurrents deviennent obsolètes immédiatement. Ce faisant, les véhicules désormais obsolètes deviennent invendables. Pire, les voitures encore en service partent immédiatement la casse… au grand soulagement des propriétaires qui étaient devenus la risée du monde automobile.

        • OnSeMarre dit :

          @Jack: Combien y-a-t-il encore aujourd’hui de 4L et de tractions avant Citroen sur les routes de France?

  57. Thaurac dit :

    1 réacteur pour un territoire si vaste, ça doit un peu filer l’angoisse au décollage..

    • Fralipolipi dit :

      Surtout en cas d’éjection au dessus d’un territoire potentiellement bien glacial, sauvage, et très isolé de tout secours.
      Le Canada va finir par avoir du mal à recruter puis conserver ses pilotes … le pingouin F35 n’inspirant déjà pas grande confiance aux pilotes de l’Usaf.

    • Thierry dit :

      le réacteur du F-35 est plus puissant et plus fiable que les 2 réacteurs réunis du rafale, le prix à payer c’est de le changer plus souvent mais c’est la garantie qu’il atteindra tous ses objectifs et supplanter tous ses adversaires.

      • v_atekor dit :

        N’importe quoi.
        .
        Lorsque ton réacteur se sera pris un missile IR ou un canard sauvage tu verras que tu aimeras le second.

      • Tulio dit :

        Le réacteur du F-35 est puissant ? C’est relatif, par rapport à sa masse. En tout cas, la vitesse max, c’est 1,4 mach +

    • Z0ZZ dit :

      J’espère que les pilotes ont de bon stage de survie !

      • Gaulois78 dit :

        @Zozz
        Inutile, le F35 est pourvu d’un kit de survie grand froid dans sa soute…

    • Clavier dit :

      Pour faire des tours de piste ça peu être suffisant ….et les polygones de tir ne sont jamais trop éloignés..

  58. breguet dit :

    Font fort les canadiens : ça va finir comme l’histoire des SNA…Quand on sait la qualité et les services rendus par les SNA francais que les canadiens n’ont pas voulus à l’époque ou ils ont préféré une solution à la c..! résultat la sous marinade canadienne est inexistante..Pas sur que l’armée de l' »air canadienne ne suive pas le même chemin…https://www.asafrance.fr/item/sous-marins-des-sous-marins-nucleaires-d-attaque-sna-francais-vendus-au-canada-un-reve-collectif-qui-fut-proche-du-succes.html

  59. J’entrevoyais de à tels commentaires de nos amis de la vielle Europe. Il faut comprendre quelle est la psychologie du canadien envers les questions relatives à la défense du Canada. Imaginez une petite ville bien paisible (le Canada)ayant pour voisine une très grande agglomération urbaine(les États-Unis). Lors d’un sinistre majeur, les résidents de la petite ville s’imaginent que la grande ville viendra immédiatement conscrire le feu. Dans la tête des citoyens de la petite ville ceux-ci jugent qu’il n’est pas nécessaire de dépenser des $ dans le service de protection publique. Voilà en quelque sorte comment une majorité de mes concitoyens conçoivent la problématique de la défense du Canada. Un très grand nombre de canadiens et encore plus de québécois profèrent un pacifiste naïf, candide…Depuis le remplacement de nos CF-100 dans les années soixante, c’est la même saga qui se reproduit.

    • Achille-64 dit :

      Ah bon, c’est mieux si un Canadien, et québécois, le dit.
      Que se passe-t-il si la petite ville grandit, si la grande ville a besoin des ressources abondantes de la petite pour maintenir son ‘way of life’ ?
      Et si les shérifs dans la grande ville demandent encore plus de $ et encore plus pour protéger la petite ville en disant que si c’est juste un petit feu qui détruit un quartier lointain, ils ne déplaceront pas leurs pompiers ?

      Remarquez, nous autres Français, on n’a plus aucune leçon à donner depuis qu’on est rentrés dans le rang otanien …
      Donc prenez ça comme un humble commentaire d’un lointain et vieux cousin … 😉

      Et la France aura peut-être à nouveau l’occasion de dire merci au Canada qui sera venu l’aider à éteindre un feu pas loin de sa ‘petite ville’, dans le futur !

    • James dit :

      Merci Simon pour ce partage

  60. Sergio dit :

    Cet avion est déconcertant. D’un côté les principaux utilisateurs américains se plaignent des multiples défauts dont certains sont considérés comme critiques, avec en prime des parlementaires américains qui dénoncent un fiasco économique au vu du ratio coût/utilisation. De l’autre un succès à l’export incroyable, un vrai best seller, certes lié au contexte actuel mais pas que. J’espère que l’histoire nous dira si derrière ce F35 se dissimule une gigantesque arnaque ou pas. A suivre.

    • farragut dit :

      @Sergio
      En fait, vous regretteriez presque que DA n’ait pas vendu l’exemplaire que la Chine voulait nous acheter ! Si les Chinois en avaient fait une vraie copie (bon, à condition qu’on leur fabrique les réacteurs!), ils auraient pu en vendre à tour de bras à tous leurs copains.
      Dommage que la vente d’armements sophistiqués ne soit pas qu’un problème industriel ou technologique, mais avant tout un accord politique de défense entre nations.
      Pensez à tous les Rafale que nous n’avons pas vendus à la Turquie, alors que les turcs n’ont plus moyen de commander des F-35A, ou de rénover leurs F-16, ou d’acheter les Sukhoi à moteurs ukrainiens… Tout cela parce qu’une de leurs frégates a « illuminé » (mis en joue avant le tir) le Courbet, c’est vraiment bête !
      Les Français sont beaucoup trop susceptibles pour faire des « affaires » avec leurs adversaires-compétiteurs-concurrents…
      Mais bizarrement, les américains ne veulent pas vendre leur F-35, ou F-22, aux russes ou aux chinois.
      Quel grand marché « commercial » perdu ! 😉

  61. lym dit :

    Trudeau rime avec chapeau, surtout quand il s’agit de le manger!
    Je n’ai par ailleurs toujours pas compris pourquoi un chasseur non US ne saurait faire le job dans le cas du NORAD. Sinon, au pire, une organisation qui apporte plus de contraintes que de solutions on en sort.

  62. Gégétto dit :

    Seulement 113 commentaires sur un article concernant le F35?

    Mais que se passe-t-il?

    C’ est un abandon du combat les gars et LM en profite…Faudrait pas que Macron ,enivré par sa réélection, passe commande de F35!!!

    Bon, en attendant ,les copains de la Heyl Ha’Avir semblent plutôt contents de leur dernière monture le fabuleux Adir ;certes monture à la sauce israélienne.

    • farragut dit :

      @Gégétto
      « A cheval donné, on ne regarde pas les dents! ». Proverbe hébreu, ou simplement de bon sens ?

      • Gégétto dit :

        Farragut,
        Même si les Israéliens ont obtenu les F35 sous certaines conditions ,je pense qu’ ils sont réellement satisfaits de leur matériel. J ai du mal à croire que l armée de l air israélienne envoie ses pilotes dans un engin qui ne volerait pas et qui ne pourrait pas mener à terme sa mission, c.-à-d ramener le pilote à sa base.
        Un pilote de chasse c’ est précieux.

  63. Alpha dit :

    Bof ! C’est une non information.
    Et puis le Canada, entre l’OTAN, le NORAD, les Five eyes, ACEUM,… n’est rien d’autre que le 53 ème état des Etats-Unis, et en plus ses industriels participent sont déjà dans le programme JSF !
    Enfin, Trudeau n’étant pas réputé pour être un « couillu », il n’allait pas s’opposer à son puissant voisin.
    Donc F-35…

  64. Gaulois78 dit :

    Inutile de ronchonner
    Le Canada est semble-t’il situé a quelques encablures des USA, pieds et mains liées aux Ricains ils sont (Yoda)…
    N’imaginons pas un instant qu’ils soient (réellement) intéressés par un avion où sous-marin made in France, sauf à consulter les plans et brevets de nos fabricants si on laisse faire…Le Québec serait indépendant j’y croirait un peu, mais là ??

    • ron7 dit :

      La proximité a gagné ! On regarde la carte USA + Canada sont voisins, c’est ainsi !
      De toute façon, c’était plié, alors…
      La France est un petit pays, elle n’a pas assez de potentiel de production !
      On parle de 88 zincs, quand même ! La France, ça serait trop limite limite pour un tel volume !

      Sarkozy doit s’en rappeler que la France est un petit pays ; ¨Poutine a été démonstratif (lors d’un certain G7) en écartant les bras sans retenue, pour parler du format de la Russie !
      Quand Chirac, dans un livre (à propos de Sarkozy) disait que celui-ci ne doutait de rien, et surtout pas de lui-même !
      Il avait raison !
      https://www.youtube.com/watch?v=dWt-JU3hVXA

      Nb : Elections, c’était avant hier ou presque ! Bataille pour la seconde élection bien sûr… qu’il perdra. Un repoussoir !
      https://rmc.bfmtv.com/actualites/politique/sarkozy-ne-doute-de-rien-et-surtout-pas-de-lui-meme_AN-201106090177.html

  65. Thanksgiving dit :

    Le Canada, ce pays qui préconise de faire l’amour avec un masque respiratoire et prévoie la guerre en Dinde de hangar!
    Le choix de la simulation.

  66. James dit :

    Dassault n’a pas produit le dernier mirage, c’est LM!

    • Fralipolipi dit :

      @james
      si on y reste avec les Allemands, pas sûr que le SCAF ne finisse pas aussi comme un mirage … (sans Majuscule, on est bien d’accord).

    • Alpha dit :

      Excellent ! 😉

  67. E-Faystos dit :

    Tiens… Personne n’a nourri le troll?