Otan : Le Commandement allié de forces interarmées veut davantage de troupes prêtes au combat

Dès le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’Otan a immédiatement réagi en renforçant son flanc oriental, avec le déploiement d’une partie de sa force de réaction [NRF – Nato Response Force], dont le commandement opérationnel est assuré en alternance par les commandement alliés de forces interarmées [JFC] de Brunssum [Pays-Bas] et de Naples [Italie].

« Dans l’ensemble, l’état de préparation opérationnelle de l’Otan est incroyablement élevé. Après l’attaque russe contre l’Ukraine, nous avons prouvé que la cohésion interne de l’Alliance est intacte », s’est récemment félicité le général allemand Joerg Vollmer, le commandant du JFC de Brunssum, dans un entretien publié par la presse d’outre-Rhin le 19 mars dernier.

Cela étant, ayant mobilisé la « quasi-totalité de ses troupes pour ne pas échouer en Ukraine », la Russie n’a « actuellement aucune possibilité d’aller plus loin vers l’ouest », a estimé le général allemand. Pour autant, a-t-il confié à l’agence Reuters, ce 23 mars, l’invasion de l’Ukraine se traduit par un « changement de paradigme » pour l’Otan.

En effet, ces dernières années, l’organisation a surtout conduit des opérations « expéditionnaires », comme en Afghanistan ou en Libye. Et la génération des forces se faisait en fonction des capacités de chacun des Alliés [sous réserve qu’ils aient la volonté politique de s’engager militairement dans ces missions].

Maintenant, a expliqué le général Vollmer, « nous avons besoin que les forces soient signalées à l’avance à l’Otan afin que nous puissions compter sur elles en cas de guerre. […] Nous avons besoin de forces prêtes au combat, mobilisable à court préavis ».

En clair, il s’agit pour de renouer avec la procédure selon laquelle chacun les alliées étaient tenus d’informer l’Otan qu’ils disposaient de troupes prêtes à être engagées.

« La question cruciale est de reconstruire nos capacités […] et de rétablir des unités prêtes au combat, puis – et c’est la prochaine étape clé – de les signaler à nouveau de manière contraignante à l’Otan », a détaillé le général Vollmer. Et par « unités prêtes au combat », il parle de « brigades » et de « divisions », censées disposer de « tout l’équipement dont elles ont besoin ». Ce qui n’est pas toujours le cas actuellement, a-t-il déploré.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

118 contributions

  1. Chinavirus dit :

    Est-ce que 9 jours pour 500 pax en Roumanie, c’est un court préavis ?
    https://mobile.twitter.com/Armee_de_lair/status/1506642904604889089

  2. mich dit :

    Au moins , il sait de quoi il parle ce général Allemand !

    • Roland de Roncevaux dit :

      @ mich : c’est rassurant ! Avec l’Euro-Défense et le « saut fédéral », les armées françaises seront amenées à travailler sous commandement allemand. Il est donc rassurant de voir que les généraux et officiers allemands sont compétents.

      • mich dit :

        Second degré bien sur , par contre je vais vous rassurer ,nous n ‘avons jamais arrêter de bien nous entrainer avec nos collègues européens , car si il y a un domaine ou cela ne marche pas trop mal en Europe c ‘est bien la défense , bien sur quand la politique s’ en mêle c ‘est plus pareil ,un peu comme vous faites parfois sur ce site d ‘ailleurs .

        • Roland de Roncevaux dit :

          l’Euro-Défense ça fait 40 ans qu’on en parle, surtout en France. S’entrainer avec des militaires étrangers ne change strictement rien à ce stade : une chimère. Vous pouvez ironiser sur « la politique »… alors que l’euro-défense est par excellence le projet politique (pour ne pas dire politicien) ! Dénigrer le politique n’est ni démocrate ni républicain : en démocratie chaque citoyen est compétent en politique, et en république il faut donner une ligne stratégique d’intérêt général à l’action politique (et donc à l’action militaire). Dépolitiser pour se donner une « aura » technocratique est donc contre-productif, et heureusement qu’on cause politique sur ce site et ailleurs. Le Général Lecointre rappelait l’an dernier en Commission de la Défense à l’Assemblée Nationale, que « l’absence de vision stratégique (donc politique) finissait par peser même à l’échelon tactique ». De Gaulle était plus limpide encore : « Au fond des victoires d’Alexandre on retrouve toujours Aristote ». On ne peut pas séparer le militaire du politique, sauf sur des aspects purement techniques.

          • mich dit :

            Je n ‘ironise pas sur « la politique » mais sur celle de comptoir qui fait dire tout et n’ importe quoi sur des sujets pas bien maitrisés ,et vous n ‘avez pas l’ air de bien savoir à quel niveaux nos armées coopères et depuis fort longtemps sur le continent , car même sous De Gaulle l’ ennemi était déjà bien identifié à l’ est ,commandement intégré ou pas !

      • Courmaceul dit :

        Bah ! Tant que ce n’est pas sous commandement de généraux russes ! ….comme Guerassimov ! 🙂

        • Roland de Roncevaux dit :

          @ Courmaceul : a priori ce devrait être exclusivement sous le commandement de généraux français… mais apparemment ça ne vous dérange pas que ce soient des généraux américains, allemands, bulgares ou estoniens. … A parce cela, pourquoi cette haine spécifique de la Russie ? Ca n’a aucun sens. La Russie n’est pas en guerre avec la France.

          • Guillaume dit :

            Ah bon?
            Ils nous menacent d une frappe nucleaire…
            Et la vous allez nous dire, mais non, Poutine n est pas fous, il ne fera jamais ca…

            Il voulait aussi la Roumanie, la Lituanie, la Bulgarie, et l ex Yougoslavie pour se venger.

            Bon, ce qui est rassurant c est que selon Erdogan, ils ne demandent plus que le Donbas et la Crimee, qu ils avaient deja. Ou comment manger son chapeaux sans perdre la face.
            Peut etre que finalement grace à l Ukraine on n aura pas besoin de faire reellment la guerre aux Russes.
            Mais avouez que c est pas passé loin.

  3. Carin dit :

    C’est le moment de demander à Mme la ministre allemande, de suivre les recommandations de son subordonné, et de fournir une brigade ou une division complète et surtout prête à monter au feu…
    Je pense que ce général ne va pas tarder à être relevé de ses fonctions.
    Ah au fait, les seuls soldats qui s’entraînent en se roulant dans la boue et la neige avec les armées des pays où ils sont déployés… ce sont les français!

    • Roland de Roncevaux dit :

      @ Carin : de ce fait, quel est l’intérêt de l’Euro-Défense ? Noyer notre armée déjà maigre dans un grande structure bureaucratique commandée par les Allemands ? … Au lieu de s’allier avec les looseurs européens, la France ferait mieux de s’allier avec la Russie, et de relancer son industrie et sa monnaie nationale. L’UE est une structure obsolète dans le capitalisme multipolaire émergeant. Accumuler et agglomérer les incompétences dans un grand moloch bruxellois ne nous sauvera pas.

      • Eurafale dit :

        « Au lieu de s’allier avec les looseurs européens, la France ferait mieux de s’allier avec la Russie, et de relancer son industrie et sa monnaie nationale.  »
        Alors non merci. Relancer son industrie, ça oui, encore faudrait-il que les technocrates nous gouvernant changent leur logiciel pour nous le permettre. Ensuite, perso je préfère de loin l’euro. Monnaie forte, stable, compétitive face au dollar. Et surtout, quand on part en vacances c’est bien utile (et puis ça montre que si un jour on se met à dos une partie de l’OTAN, ça ne fera pas comme en Turquie ou en Russie… la monnaie nationale que vous chérissez tant ne dévissera pas puisqu’elle est commune).
        Ensuite s’allier à la Russie ? Euh… pourquoi faire en fait ? Pour être un Mussolini 2.0 du XXIe siècle ? Non plus, le fascisme, c’est passé. Quand on voit comment elle s’enlise en Ukraine, on se dit que son armée ne fonctionne qu’avec de la masse. Ça permet aussi de nous faire réfléchir sur la masse de l’armée française et la qualité des matériels. La qualité, on sait faire. La masse on en manque. Et la volonté d’avoir plus de matériel, là encore ce sont les technocrates qui tournent en boucle dans leur tête (économie économie…) qui en manquent.

        • Roland de Roncevaux dit :

          C’est François Bayrou lui-même qui parle maintenant de la « tiers-mondisation économique de la France ». Une « monnaie forte » en soi n’a aucun intérêt. Il faut une monnaie adaptée à vos besoins. L’Euro est adapté aux besoins de l’Allemagne, et pas de la France. Sans politique monétaire et douanière adaptée, pas de relance industrielle. La solidité de votre monnaie dans le temps long dépend avant tout de la solidité de votre économie interne, et non des manipulations temporaire des marchés. Quant à l’Euro, il a commencé son dévissage : inflation généralisée en route (mais le pire c’est qu’il restera trop cher en interne à l’UE pour l’économie française… on va donc dévaluer sans regagner de compétitivité à l’export… Et perdre sur les deux tableaux). Concernant la Russie, l’Allemagne s’y est associée depuis des décennies, et fait tourner sa puissante industrie grâce à ses fournitures de matières premières et de sous-traitance.

      • fabouze dit :

        nous allier avec la russie, cet état pourri gangrainé par la corruption, ca par contre ca va grandement améliorer notre avenir ! Notez que je parle du gouvernement, pas des russes (les citoyens) qui sont adorables. Le capitalisme n’est pas multipolaire, il est juste bipolaire = dominé par deux poles: la chine et les EU… le reste c’est des petits poissons… la russie inclue… le seul pole qui pourrait compter un tout petit peu serait une UE forte… qui n’existe pas (encore?)… Alors merci pour vos conseils, mais non merci 😉

        • Roland de Roncevaux dit :

          Concernant la corruption à haut-niveau, je vous conseille un peu d’humilité, car elle est à mon avis la même partout dans le monde (Alstom, Pfizer dernièrement par ex.). Concernant la corruption à bas-niveau, elle est plus élevée dans un certain nombre de pays de l’est membres de l’UE qu’en Russie. Pour ce qui est du partenariat stratégique avec la Russie : l’Allemagne le fait depuis des décennies, et fait tourner sa puissante industrie avec ça. Si, le capitalisme devient multipolaire (de l’aveu même du forum de Davos) en ce qu’aucun acteur ne sera en mesure d’imposer ses vues au monde entier. Et si la Chine et les USA dominent, les suivants sont en mesure de naviguer entre ces géants. C’est précisément la nouvelle donne qui émerge. Quant à l’UE, elle ne sera jamais cette puissance impériale que vous rêvez : elle n’est que l’adjonction de nations hétéroclites sous un gouvernance bureaucratique et inefficace.

      • lgbtqi+ dit :

        S’allier avec Pâlepoutine, il fallait y penser. Telle est la solution !

        • Roland de Roncevaux dit :

          la France est le premier investisseur et employeur étranger en Russie… l’Allemagne fait tourner sa puissante industrie grâce au partenariat des ressources russes depuis des décennies.

        • saintebaguette dit :

          La France étant l’un des premiers producteurs de tracteurs en Europe, il y a une certaine logique à s’allier avec le Tsar Botox 1er et filer un coup de main à son armée ! Il y a un vrai débouché industriel pour le coup !

      • Pravda dit :

        Pourquoi s’allier avec le looser russe ? Faire de la France une Biélorussie de l’Ouest ? Beurk. Économiquement, militairement, politiquement, les russes sous Poutine ratent tout, c’est une Nation de rentiers.

        • Roland de Roncevaux dit :

          pour ce qui est de la mortalité infantile, la Biélorussie a un meilleur indice que la France, ce qui a une certaine signification de la qualité de vie profonde d’un peuple… A part cela, je ne vois pas l’intérêt de comparer une vieille puissance économique comme la France avec la Biélorussie qui ne boxe pas dans la même catégorie. Et puis, « s’allier » ne veut pas dire « se soumettre » (même si pour les euro-atlantistes français c’est en effet devenu un synonyme).

          • Pravda dit :

            Citez donc objectivement des alliés qui sont ou furent indépendants des décisions venant du Kremlin depuis 1945 ? La Chine, faux allié trop grosse pour la Russie. L’ex Yougo, alliée « de loin » , pour le reste c’est bien la place Rouge qui décidait.

      • Castel dit :

        @ Roland de Moscou
        Il faut savoir pourquoi notre armée est prête à se battre :
        Si c’est pour défendre notre mode de vie, nos libertés, je suis sûr qu’on trouvera toujours des volontaires, par contre, si comme une minorité agissante dans notre pays, il s’agit de profiter que nous soyons détenteurs des armes pour mettre en place un régime qui ne servira les intérêts que de quelque uns, comme cela se passe en Russie avec les fameux oligarques aux ordres de poutine et de sa clique, et dans toutes les dictatures du monde, que ce soit au Venezuela, à Cuba, en Chine, en Corée du nord, ou en Birmanie, pour ne citer qu’elles, je pense que nos soldats ne seraient pas très motivés, et que seule une minorité de médiocres, conscient de leur intelligence limitée, espèreront profiter de ce système….
        Aussi n’est-ce pas étonnant que vous soyez partisans de la Russie, sachant qu’en dernier ressort votre copain poutine, sera peut-être prêt à envoyer ses chars chez nous, si par malheur (pour lui, bien entendu) ces maudits Gaulois n’acceptaient plus le régime qui lui était favorable comme il le fait aujourd’hui en Ukraine….

        • Wrecker47 dit :

          @Castel :vous avez des enfants ? Des Garçons et des filles en âge de combattre ?…Ce sont tous des volontaires prèts à mourir pour la France et la liberté ?…çà ne vous dérangerait pas de les voir revenir dans des petites boites cerclées ?…Moi ,si!

        • Carin dit :

          @Castel
          Excellent Rolland de Moscou!
          Du coup je vais l’appeler Rolland du Kremlin… merci pour l’idée.

      • MLTAB dit :

        ENCORE! Cessez vos propos d’un autre temps (pré39) !

      • Carin dit :

        @Rolland…
        Vous inversez le problème…
        Ça n’est pas à la France à s’allier avec la Russie, mais à cette dernière à se débarrasser du petit père des peuples, avant de postuler pour une adhésion à l’Europe… seule porte de sortie. Car comme tout le monde s’accorde à le dire, le monde change, et le changement ne peut être bénéficiaire pour la Russie que si elle choisit le seul camp qui lui apportera autre chose que la guerre… l’Europe…. Ni les states, ni la chine!
        D’autant que lorsque les 2 grosses entités vont se faire une salade de museaux entre elles, l’Europe aura besoin de la force de dissuasion russe pour les tenir à l’écart, la force française ne suffira pas… vous voyez c’est gagnant/gagnant avec l’Europe… le mode de vie des russes monterait en flèche, le rouble prendrait de la valeur, et tout ce qui relève du militaire serait purement national!
        Même plus besoin de concessions pour caser son gaz et son pétrole, les actuels pays européens consommeraient la totalité de la production.
        Je vous rejoint pour écrire « VIVE LA RUSSIE » mais… LIBRE.

      • joe dit :

        Citation : « Au lieu de s’allier avec les looseurs européens, la France ferait mieux de s’allier avec la Russie, et de relancer son industrie et sa monnaie nationale »…. en gros faire une Russie Bis, nationaliste et fermée au monde. La prochaine étape c’est quoi ? Président à vie ?
        Factuellement, l’EU depuis son existence à permis la pais et la prospérité alors que la Russie s’enfonçait en se regardant le nombril d’un empire qui n’existera jamais plus, pas plus que celui des colonies.

        • Roland de Roncevaux dit :

          la Russie n’est pas fermée au monde… c’est tout le contraire… C’est plutôt la France qui est en train de se couper du monde, de perdre tous ses alliés traditionnels, et de s’enfermer dans une UE de plus en plus bureaucratique et idéologique.

  4. Moussa Razeh dit :

    Qui aura encore le culot ou l’inconscience de parler de la possibilité d’une  » défense européenne » alors que la crise actuelle est utilisée par les États-Unis pour ressusciter, regonfler et doper l’OTAN, qui est l’unique système de défense européen ( supposé ) depuis sa création ?
    Le concept d’une défense européenne qui coexisterait avec l’OTAN dominateur, omniprésent, imposé par les États-Unis , ce n’est même plus un doublon, c’est une hérésie pure et simple! Cette déclaration actuelle de l’OTAN montre bien qui est le chef et qui entend bien rester l’unique système militaire présent sur le sol européen, qui donne des ordres à ses troupes ( je devrais dire : ses larbins) sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire, comment le faire, etc. ceux qui n’ont pas encore compris qu’il n’y a qu’un seul patron pour toutes les armées des pays d’Europe, : l’OTAN, sont vraiment des gens qui n’ont rien compris..

    Auurd’hui encore l’acteur- président ukrainien , émanation, porte-parole des États-Unis et de l’OTAN, est venu jusqu’à l’Assemblée Nationale française par écrans interposés, pour nous faire la leçon, la morale, des reproches, nous demander ceci et cela et notamment des armes, voulant nous entraîner dans la guerre dont il porte une énorme responsabilité, sans donner le moindre mot sur les raisons qui ont amené les Russes à prendre la décision d’intervenir, et qui sont de sa responsabilité totale: la contamination de l’État par la mouvance néonazie, le début d’une tentative de génocide contre le peuple russophone de l’est de l’Ukraine..et la collaboration avec des entreprises américaines troubles notamment sur des armes chimiques, sans parler de la corruption classique autour des sources d’énergie notamment…
    le président ukrainien est l’agent de l’OTAN, l’agent de la CIA, l’agent des USA, il se montre déjà comme chef de guerre étroitement lié à l’OTAN dont il reçoit les aides multiples…

    l’omniprésence de l’OTAN voulue par les États-Unis, ne laisse plus le moindre espoir à l’idée( de toute façon utopique) d’une défense européenne, qui ne peut pas exister. Nous voyons aujourd’hui que pour les États-Unis, qui dirigent la manœuvre, l’Europe ne peut être qu’une colonie vivant sous l’étroite surveillance du bras armé OTAN, c’est-à-dire sous la doctrine militaire américaine destinée à servir la stratégie américaine, à l’exclusion de toute autre.
    Si nous avions un dirigeant courageux, nous rendrions officielle la fin de toute velléité de défense européenne. La seule défense européenne qui ait le droit de vivre, c’est l’OTAN, et les gens qui font encore exprès ou semblant de ne pas le voir sont vraiment autistes et aveugles.

    Bientôt, sous l’Arc de Triomphe, déjà privé de plus en plus souvent du drapeau tricolore, nous verrons flotter côte à côte le drapeau de l’OTAN et celui de l’Europe américaine, puisque ce sont les deux entités qui dirigent notre pays.

    L’idée d’une défense européenne était un conte de fées pour amuser certains et endormir les autres; le temps de revenir aux choses sérieuses est arrivé et l’on voit exactement qui fait quoi, qui est qui, et qui veut quoi.

    Les USA veulent une Europe aux ordres, sous contrôle militaire américain unique, et ils veulent que cette Europe serve à détruire la Russie. La manipulation des dirigeants ukrainiens, la manipulation de l’Ukraine, c’est uniquement dans l’espoir de pouvoir atteindre ce but.
    Les Russes l’ont bien compris depuis longtemps et c’est pour cela qu’ils sont intervenus; et maintenant l’affrontement direct entre les États-Unis et la Russie, puisque c’est seulement de cela qu’il s’agit, devient de plus en plus probable et même souhaitable car toute la comédie américaine n’a que trop duré depuis 1945, et n’a fait qu’affaiblir notre pays et le mettre sur la touche .
    Le président américain est en train d’arriver en Europe avec toute sa clique et toute sa suite, c’est le message qu’il vient passer à tout le monde et il ne veut voir qu’une seule tête quand il sortira d’Air Foce One !
    Il est venu inspecter et donner des ordres à ses deux supplétifs européens qui gèrent l’Europe dans l’intérêt unique des États-Unis : l’Union Européenne (Bruxelles) et l’OTAN (Bruxelles) : garde à vous !

    • joe dit :

      Et revoilà notre Troll anti-tout sauf Vlad 1er qui nous explique que l’Otan c’est le mal absolu et que les Européens tremblent sous la bannière des US… Non cher iconoclaste des forums, personne n’est à la botte des US mais profite du parapluie US pour dépenser moins.

      Mais ça c’était avant. Non seulement il y aura moins d’US dans le futur mais une Europe plus forte et plus autonome d’un point de vue défense… mais le pompon c’est cette phrase: « Les Russes l’ont bien compris depuis longtemps et c’est pour cela qu’ils sont intervenus »… LOL ils ont tellement compris la situation qu’ils sont incapables de renverser un gouvernement ou de capturer un pays.

      Ils n’ont justement rien compris, comme vous d’ailleurs. Tout cela renforce très sensiblement l’Europe et l’Otan. Il y aura demain moins de dépendance énergétique et plus d’hommes et de matériels.
      Personne ne veut détruire la Russie, pour une simple raison : le commerce est mieux que la guerre mais cela seul les ex-KGB ne le comprennent pas. La Russie de Vlad le Sanglant ce détruit très bien toute seule 😀

    • Roland de Roncevaux dit :

      l’Euro-Défense est un fantasme des bureaucrates français qui se prennent pour des Napoléons… Ils se sont déjà gaufrés avec l’Euro, et ils essayent de se rattraper en jouant les matamores avec notre armée. Mais les Européens s’en moquent : non seulement ils ne veulent pas être commandés par des coqs parisiens, mais en plus l’armée française n’offre pas du tout les garanties géostratégiques offertes par l’armée américaine. Tout ce que vont réussir nos bureaucrates c’est à donner les clefs de notre bombe atomique à des généraux allemands qui n’en demandaient pas tant !

      • fabouze dit :

        tiens… pour le coup je suis presque d’accord avec vous! #incrédulité… sauf pour l’euro, si vous parlez de la monnaie, je suis désolé, mais elle affiche des avantages / anciennes monnaies nationales

        • Roland de Roncevaux dit :

          l’Euro n’est pas calibré pour l’économie française « en voie de tiers-mondisation économique » selon les propres mots de François Bayrou. Il faut savoir boxer dans sa catégorie pour y remporter des médailles… On choisit une chaussure en fonction de sa pointure : courir le marathon avec un soulier mal-taillé ne peut que conduire à des contre-performances. Sans politique monétaire et douanière adaptée, il n’y aura pas de réindustrialisation. Et sans industrie, le déclin général de la France continuera.

      • Dominick dit :

        @ Roland de R…. Bien d’accord avec vous!! Et je dirais même plus, le niveau de ces bureaucrates français n’a de hauteur que celle d’une merde qu’aurait pu écrasé l’un des talons de Napoléon

    • Très bon résumé de la situation actuelle.

      • Carin dit :

        A tous les pro-Poutine, ça ne vous gêne pas de vous planter post après post depuis un mois? (Avant aussi, mais je vous en fait grâce).
        Pour les pro-US, c’est un peu la même chose, mais que dans une moindre mesure.
        Les US ont initié cette guerre en faisant croire à Poutine qu’il pouvait le faire sans risque et à peu de frais. Mais nos amis américains pour se faire avaient besoin de ne pas êtres présents… et c’est la que le bat les a blessés… les européens se sont rendus compte qu’ils étaient seuls, face à une Russie que tout le monde pensait plus redoutable que ce qu’elle nous montre… y compris les américains!
        Cet abandon a marqué profondément certains pays, qui au grand dam des américains vont chercher dès la fin des hostilités une autre alliance, plus crédible parce que plus intégrée. C’est pas un hasard si l’histoire de la dissuasion partagée française ressort aujourd’hui.
        Le monde change, l’Europe aussi.
        Tout ce que vont perdre les américains, c’est qu’ils ont bien fait de monter AUKUS, parce que nombre de pays européens ne répondront pas à leur appel, et l’OTAN va beaucoup s’amoindrir, sauf si la très future guerre sino/américaine se transporte dans l’Atlantique Nord.

        • joe dit :

          Trop drôle. Les US quoi qu’ils fassent, d’après certain sont responsable de tout. C’est vrai qu’ils ont forcé Vlad 1er a attaquer un pays souverain… parce que lui, grand démocrate élu à vie, il ne voulait pas… non, c’est la faute à la maison blanche 😀

    • VinceToto dit :

      « et ils veulent que cette Europe serve à détruire la Russie »
      La Russie aurait pu être « détruite », prise sous contrôle par la « corruption » depuis quelques décennies. Mais l’Europe avec la Russie aurait pris de l’indépendance par rapport aux USA. Les USA ont besoin d’une Russie « dangereuse » pour garder le contrôle sur l’UE, etc. .
      J’aurais même été pour une intervention militaire OTAN pour stopper la Russie en Ukraine, malgré le mal que je pense des US/OTAN et les droits que je conçois pour la Crimée et le Donbass. Cependant certainement pas avec une monstruosité comme Zelenski le comédien et ses acolytes au pouvoir(Je ne pouvais pas le saquer même quand il se présentait comme pro russe, pro paix, etc.: une infection reste une infection quel que soit le camp dans lequel il prétend être. Manque de bol pour l’US/OTAN/UE/etc. ils l’ont pris dans leur camp, manque de bol aussi pour la France).

    • DLoQueb. dit :

      Je recommande de réduire considérablement la dose de propagande russe, la prescription précédente semble avoir été hautement exagérée….

      • Moussa Razeh dit :

        @ DLoQueb. : vous confondez propagande et parole différente, et vous devriez vous octroyer une prescription de droit à la parole différente, de droit aux opinions multiples, car vous semblez être en carence

        • joe dit :

          Non. Propagande est le bon mot. La preuve c’est que d’après Poutine, ce n’est pas une guerre… non. Une opération spéciale… C’est la faute à l’Otan si Poutine rase des villes.

    • GB dit :

      Bon, les Etats-Unis, l’OTAN, tous ça…ok. Juste une question : qu’a donc fait V.P. pour maintenir l’Ukraine dans le cercle d’influence de la Russie ? Qu’a-t-il proposé ?

      • Moussa Razeh dit :

        @ GB : il a passé des années et des années à prévenir tous les organismes internationaux et tous les partenaires européens, des dangers et des dérives et des massacres de russophones en Ukraine : pas de réponse ou bien des ricanements, du mépris et du rejet.

        • GB dit :

          Ça ne répond pas à la question. S’il avait eu suffisamment d’influence, la « révolution orange » n’aurait pas eu lieu et l’Ukraine serait restée dans le giron russe. V.P. a visiblement échoué de ce côté-là, ou alors il faut croire que « l’Occident » avait mieux à proposer. La question des « russophones » est un faux problème puisque la majorité des Ukrainiens le sont. Il serait plus juste de parler de « pro-Russes ». Bref, pour convaincre l’Ukraine de rester sous influence, V.P. a fait envahir la Crimée. Les évènements dans le Donbass ont débuté peu après.

        • joe dit :

          Vous croyez que le président Ukrainien à arrêter avec la seule force de sa volonté la deuxième armée du monde ? Non, c’est le peule Ukrainien qui défend la démocratie pour laquelle ils ont voté et se battent. Il n’y a pas plus de génocide de Russes en Ukraine qu’il n’y a de nazis cher haineux de la Démocratie.

    • Vevert250 dit :

      Votre discours éculé de troll moscovite devient lassant.

      • lgbtqi+ dit :

        Il a juste changé de pseudo pour tenter désespérément de dissiper cette lassitude et faire croire ses points de vue partagés.

      • Pravda dit :

        Ben, il ne faut simplement ne plus lire ses discours!!! CQFD

        • lgbtqi+ dit :

          Le balisage / signalement des interventions propagandistes de la Russie est une pénible nécessité, sans quoi le site deviendrait un organe de celle-ci.
          Le pouvoir des mauvais, c’est le silence des bons.

      • Moussa Razeh dit :

        @ Vevert250 : Par rapport à 70 ans de discours antirusse éculé et de propagande atlantiste, européiste et zozotaniste, on est encore très loin du compte, et ne comptez surtout pas sur moi pour ralentir le rythme

        • GB dit :

          Il n’y a jamais eu de discours anti-russe. Anti soviétique, oui. Anti dictature, oui. Vous relayez les éléments de langages paranoïaques du locataire de Kremlin.

    • Castel dit :

      Je suis de ceux qui n’était pas très favorable à l’OTAN jusqu’à présent, mais force est de constater qu’elle vient de montrer son utilité à cause du dénommé poutine.
      Quand vous dites que le Président Américain arrive en Europe avec toute sa clique, vous oubliez que ce sont la majorité des pays Européens qui sont demandeurs !!
      Par contre, en Ukraine, ils semble que les Russes se soient invités d’une autre façon….
      Quand vous prétendez que les USA voulaient détruire la Russie, il suffit d’examiner les faits pour se rendre compte que cela ne tient pas, quand on constate les énormes investissements dans tous les domaines effectués par eux en Russie, notamment dans l’aéronautique et le spatial.
      Alors, certes, les Américains depuis toujours, les Américains essayent d’imposer leur système économique et leur vision de la société, mais, en s’unissant à l’échelon Européen, il est parfois possible de les contrer , comme on vient de le voir avec les « Gafa » et eux, au moins, ils n’enverront pas leurs chars si le résultat des élections amènent au pouvoir un candidat qui ne leur est pas favorable, et les rares fois ou ils l’on fait, ils s’agissaient de dictatures sanguinaires qui opprimaient ou massacraient leur peuple !!

    • Frédéric dit :

      Vous êtes vraiment un cas … soupir… S’il y a un dirigeant  »agent de la CIA », c’est bien entendu VVP qui doit avoir des actions chez Lockeed Martin. De la Finlande à l’Irlande, du Portugal à Chypre en passant par la Suisse et Monaco, c’est la première fois de l’Histoire avec un grand H que l’ensemble du continent à une politique commune condamnant cette guerre mal préparer et stupide.

    • Vladimir Botoxovitch P. dit :

      « le début d’une tentative de génocide contre le peuple russophone de l’est de l’Ukraine »

      Le début d’une réflexion amont sur une tentative de démarche préalable à la suggestion d’une planification possible d’un génocide des russophones de l’est de l’Ukraine me semble une formulation appropriée, il faut savoir être prudent sur les termes !

      « maintenant l’affrontement direct entre les États-Unis et la Russie, puisque c’est seulement de cela qu’il s’agit, devient de plus en plus probable et même souhaitable car toute la comédie américaine n’a que trop duré depuis 1945 »
      Amusant. On souhaite bon courage à la Russie !

  5. Lotharingie dit :

    HS :
    .
    « …………….ne guerre qui change la donne. À la veille d’un sommet européen à Bruxelles consacré à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le président turc Recep Tayyip Erdogan a demandé ce mardi à l’Union européenne la reprise des « négociations d’adhésion » du pays à l’organisation.

    « Nous attendons de l’UE qu’elle ouvre rapidement les chapitres des négociations d’adhésion et qu’elle entame les négociations sur l’union douanière sans céder à des calculs cyniques », a déclaré ce 22 mars Recep Tayyip Erdogan au terme d’une rencontre à Ankara avec le Premier ministre néerlandais Mark Rutte……………….. »
    .
    https://www.tf1info.fr/international/europe-turquie-le-president-erdogan-demande-a-l-ue-de-relancer-les-negociations-d-adhesion-2214362.html

  6. jyb dit :

    – un militaire devrait faire la différence entre force mobilisée et force engagée/déployée.
    – d’autre part je ne vois pas comment « l’état de préparation opérationnelle de l’otan est incroyablement élevé » alors même que le schéma organique n’est pas encore atteint.

  7. farragut dit :

    « Cela étant, ayant mobilisé la « quasi-totalité de ses troupes pour ne pas échouer en Ukraine », la Russie n’a « actuellement aucune possibilité d’aller plus loin vers l’ouest », a estimé le général allemand. »
    Et la Transnistrie, ce n’est pas déjà « plus loin vers l’ouest » ?
    Parce que la Moldavie dispose, comme l’Ukraine, d’une communauté russophone qui a demandé en 2008 son « rattachement » à la Russie…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Transnistrie_(%C3%89tat)
    D’ici que Poutine « décide » que la Moldavie, comme l’Ukraine, font « partie » de la Grande Russie, et qu’en conséquence, ce n’est pas un pays indépendant ni souverain, il pourrait simplement se considérer comme déjà chez lui.
    Donc pas vraiment besoin de « pousser plus à l’ouest », sous-entendu, hors des frontières de l’URSS et du rideau de fer.
    J’espère que le Général allemand habite déjà à Berlin… Berlin-Ouest ! 😉

    • Roland de Roncevaux dit :

      personnellement je ne vois aucun problème à ce que la Russie rattache les peuples de son aire d’influence. Surtout quand ils sont demandeurs. Les gens ont oublié que Marioupol avait choisi l’indépendance en 2014, avant de voir débarquer les sinistres régiments Azov. Que l’Ukraine de l’Ouest entre dans l’UE et qu’on laisse le reste aller vers la Russie, au lieu de sombrer dans un conflit inutile. On va me dire que « ce n’est pas démocratique » : mais le régime de Zelensky est lui-même issu d’un coup-d’état en 2014, car les élections de 2010 avaient ramené un pouvoir pro-russe malgré le premier coup-d’état de 2004. Donc, le mieux est de faire la partition du territoire, et que chacun aille de son côté. De notre côté, en tant que Français, je ne vois pas bien l’intérêt d’intégrer dans l’UE des pays qui vont absorber nos impôts (via les fonds structurels européens) pour développer leurs infrastructures, et piquer nos emplois avec la délocalisation industrielle… Mais c’est une autre histoire.

      • farragut dit :

        @Roland de Roncevaux
        S’il y a des Moldaves qui lisent le français sur ce site, ils vont être contents que vous ne voyiez « aucun problème… » !
        Il n’y a plus qu’à vous trouver des copains autour de vous, et former une « aire d’influence » russe, pour que Poutine soit « autorisé » à « rattacher » la France à la Russie, si j’ai bien compris votre raisonnement…
        Vous auriez dû proposer ce thème de discussion sur RT ou Sputnik avant qu’ils soient interdits en Europe !
        En pleine campagne électorale, cela mettrait du piment dans les choix, à condition qu’un candidat soit assez fou pour « proposer » notre « inclusion » à la Grande Russie. Cela dit, cela nous éviterait (peut-être) de subir la « dénazification » de nos hôpitaux, nos écoles, nos centres commerciaux et nos marchés !
        Vous êtes candidat ?
        Si oui, marquez votre territoire, pour que l’on puisse s’y réfugier quand les Iskander tomberont ! 😉

        • Roland de Roncevaux dit :

          quand la France était sous la botte nazie, les Ukrainiens ne se sont pas mobilisés pour nous aider à nous libérer. On va peut-être arrêter la démagogie… La France fomente des coups d’état à tire-larigot en Afrique, et l’Amérique dans le monde entier (y compris en Ukraine). On a écrasé sous les bombes dernièrement la Libye et la Syrie, et ça n’a empêché personne de dormir. Et actuellement nos armes (vendues aux Saoudiens) massacrent au Yémen (377 000 morts chiffre ONU). Si Poutine adoptait la constitution saoudienne et bombardait le Yémen, il serait un ami des arts et des lettres… Allons bon. En conséquence, je ne vois donc pas l’intérêt d’aller guerroyer pour la Moldavie, l’Ukraine ou l’Estonie.

      • fabouze dit :

        c’est un probleme quand les soi disant peuples ne veulent pas etre rattachés à la russie… mais se voient manipulés, infiltrés par des soldats russes, leurs institutions destabilisées, des forces armées illégales mener des actions de guerre, etc… Bref, tout ce qu’on a aussi reproché aux barbouzes US (et francais en leur temps)… peut etre qu’il est temps de dire stop. Moi je ne veux pas vivre dans un monde ou un pays decide subitement que je suis dans sa sphere d’influence et « m’absorbe » sans me demander mon avis.

      • lgbtqi+ dit :

        d’autant qu’en revanche, vous voyez d’un très bon oeil une alliance de la France avec Poutine.

      • Pravda dit :

        Par contre quand le peuple d’une dictature soutenue par la Russie demande à s’émanciper, vous ne voyez pas de problème à une intervention militaire russe pour la ramener dans le droit chemin?
        Depuis près de 20 ans, Poutine rêve de ramener l’Ukraine dans le giron russe, ou au minimum de la transformer en Biélorussie. Il organise, arme, aide financièrement les « rebelles », il envoie ses mercenaires prendre militairement le contrôle du terrain (officiellement ce n’est pas l’armée russe…), il place des marionnettes aux commandes… et quand les ukrainiens se révoltent, vous parlez de coup d’État … Eux connaissent le poids de la dictature du Kremlin, vous non.

      • Castel dit :

        La corruption en Ukraine est presque une tradition depuis longtemps, et tous ceux qui s’étaient succédés à la tête du pays, avaient été soupçonnés d’en avoir profité à des degrés différents…
        Mais avec Ianoukovitch, on a atteint des records , comme en témoigne le succès de la série interprétée à l’époque par un certain .Zelenssky ( serviteur du peuple), qui se déroule pour l’essentiel dans le somptueux chalet qu’il s’était fait construire aux « frais de la princesse », non sans avoir fait emprisonné sa rivale à l’élection présidentielle, Lioula Timochenko pour……corruption, un comble.
        Rappelons aussi qu’il avait été élu d’extrême justesse ( 48% contre 47 à sa rivale) et que ses détracteurs l’avait accusé de fraude, mais dont le résultat avait tout de même validé par la communauté internationale, qui avaient posté des observateurs dans les grands centres, mais pas dans les zones rurales russophones ou il y aurait eu pas mal de soupçons concernant le bourrage des urnes, ce qui, compte tenu du faible écart a probablement faussé le résultat final….
        Aussi, quand ce même Ianoukovitch rencontra Poutine, probablement pour lui demander de mettre en place une « démocrature » pour pouvoir rester en place par la suite, il n’est pas étonnant que le peuple Ukrainien se soit alors révolté :
        Un dirigeant n’est légitime que s’il ne trahit pas la confiance de son peuple, et par contre, les 2 élections suivantes se sont déroulées normalement, et, si Porochenko n’a pas parut tout blanc lui non plus, cela n’a eu rien à voir avec la période Ianoukovitch, quand à Zelensky, ce que nous vivons actuellement ne permettra sans doute jamais de le juger, mais de toutes façons, il ne semble pas (pour l’instant du moins) attaquable sur ce plan.

        • Roland de Roncevaux dit :

          l’indice de corruption en Ukraine a continué d’augmenter entre 2014 et 2020 selon les indicateurs internationaux… c’est même pour cela que Zelensky a été élu… avant de décevoir, vu qu’il est lui-même lié à la pègre ukrainienne et cité dans les pandora-papers. Les deux coups d’état de 2004 et 2014 ont été fomentés par la CIA qui s’est appuyée sur les factions nationalistes de l’Ouest : ça ne s’appelle pas de la démocratie, mais une guerre civile. Ca a d’ailleurs débouché sur une guerre civile (13 000 morts chiffre ONU) parce-que l’est du pays ne l’acceptait pas. Sous Zelensky, ça a continué de bombarder son propre peuple dans le Donbass, c’est pas la gloire… On peut être contre la Russie et son attaque, mais on ne peut pas réécrire l’Histoire.

      • joe dit :

        Citation : »je ne vois aucun problème à ce que la Russie rattache les peuples de son aire d’influence »… sur la base de quoi ces peuples appartiennent au Kremlin ?
        Encore un grand démocrate qui passe par les armes (c’est exactement ce que fait Poutine en Ukraine) ceux qui ne veulent pas de l’amitié du « grand frère protecteur ».
        Et les ukrainiens qui se battent comme un seul homme, c’est le résultat d’un coup d’état ? Votre mépris de la démocratie est tout simplement ahurissante.

        • Roland de Roncevaux dit :

          @ joe : le régime de Zelensky est issu de deux coups d’état fomentés par la CIA (2004 et 2014). Le dernier a débouché sur une guerre civile (13 000 morts chiffre ONU) parce-que l’est du pays refusait de se soumettre. Odessa, Kharkov, Marioupol, Dniepropetrovsk aussi s’étaient soulevées, avant de voir débarquer l’armée ukrainienne… Ensuite, pendant les 8 années suivantes, le pouvoir de Kiev a bombardé son propre peuple dans le Donbass… alors si c’est cela votre conception de la démocratie.

      • Carin dit :

        @Rolland du Kremlin
        C’est sûrement parce que les ukrainiens de Marioupol sont pro-russe qu’ils combattent encore à ce jour les troupes venues pour les libérer… mais qu’ils sont cons tous ces gens de tirer sur leurs libérateurs… ils mériteraient que les russes se retirent et les laissent aux mains de ces nazis d’ukrainien de Kiev… bande d’ingrats!

    • Dolgan dit :

      Pour ceux qui ne connaissent pas l histoire, rappelons que cette communauté est issu du génocide de la population vivant là.

      • farragut dit :

        @Dolgan
        Si toutes les populations issues de génocides avaient « droit » à posséder des Iskander (de 500 km de portée, quand même, éventuellement à tête nucléaire) prêtés par la Russie dans leur petit bout de terrain (comme les Israéliens, par exemple, avec « nos » missiles Jericho), je ne comprends pas pourquoi les Arméniens du Haut-Karabagh n’en ont pas eu pour contrer les Azéris.
        Est-ce que c’est parce que ces Arméniens n’avaient pas demandé leur « rattachement » à la « sphère d’influence » russe ?
        Vite, un cours d’histoire pour ceux qui ne connaissent pas (encore) tout !

  8. 1CCH dit :

    Entièrement d’accord avec ce général.Il faut que nous soyons aussi prêt au combat.L’horizon s’assombrie en europe de l’ouest.

    • Roland de Roncevaux dit :

      le combat contre qui ? La France n’est nullement menacée par la Russie. Reste donc à définir l’ennemi.

      • fabouze dit :

        l’ukraine ne l’etait pas non plus…. jusqu’à ce que…..

      • Pravda dit :

        La Russie menace tous les jours des pays membre de l’UE. L’ennemi principal est donc tout désigné. Lui et ses soutiens.

      • Carin dit :

        Facile l’ennemi c’est votre Poutine adoré… qui pour l’instant gère une partie des armées russes, et qui n’avait pas l’intention de s’arrêter à l’Ukraine, tant les américains lui ont fait croire à la lune!
        Quand ce pauvre taron sera sorti du jeu, la France n’aura plus d’ennemis.

      • Paddybus dit :

        L’ennemi est déjà défini… seulement la majorité nie ce fait et nous le font passer pour ami…!!!!!
        La France libre et indépendante aurait probablement obtenu l’application des accords de Minsk, et la guerre en aurait fort probablement évitée….!!!!

  9. Lotharingie dit :

    HS :
    .
    « …………….La Suède va envoyer des lance-roquettes antichars à l’Ukraine pour la soutenir face à l’invasion russe, a annoncé sur Twitter la ministre des affaires étrangères suédoise, Ann Linde.

    « La Suède va doubler sa contribution aux forces armées avec 5 000 armes antichars et du matériel de déminage », a-t-elle annoncé tout en saluant « une nouvelle décision historique ».

    Un porte-parole du ministère de la défense suédois a confirmé qu’il s’agissait du même modèle déjà envoyé à 5 000 exemplaires par l’armée suédoise de lance-roquettes à tir unique de classe AT4…………….. »
    .
    https://www.lemonde.fr/international/live/2022/03/23/guerre-en-ukraine-nous-attendons-de-la-france-votre-leadership-votre-force-pour-mettre-fin-a-cette-guerre-l-appel-a-l-aide-du-president-zelensky-devant-le-parlement_6118701_3210.html

    • joe dit :

      Excellent. Plus il y a d’armes efficaces réparties en Ukraine mieux c’est. Cela permet d’armer plus d’escouade qui peuvent donc élargir les attaques sur les convois ou regroupement de l’ennemi.

      • RegardEffaré dit :

        L’Ukraine est un pays tenu par la mafia. A votre avis, une fois l’intervention russe achevée, où vont aller ces stingers et Cie ? Je crois que les assurances de compagnies aériennes et leurs voyageurs en Occident ont du soucis à se faire.

        • joe dit :

          … Très simple, ils vont les garder parce que Vlad et les traités… il y a une longue tradition de déchirer tout ce qui ne lui plaît pas… y compris ce qui a été signé par lui même.
          L’autre option étant bien sur de ne rien faire et de donner aux Ukrainiens des lance-pierre ?

    • Roland de Roncevaux dit :

      l’expression de « leadership français » en matière de défense européenne, est un élément de langage de nos services et des européistes français… le fait que Zelensky le reprenne tel-quel devant nos élus tient de la manipulation politique. La France devrait surtout s’occuper de promouvoir la paix pour abréger le calvaire des populations de l’est de l’Ukraine.

      • lgbtqi+ dit :

        pourvu que votre souhait soit partagé par celui qui vous inspire !

      • Pravda dit :

        En éradiquant l’envahisseur si il ne part pas de lui-même?

      • Carin dit :

        Le problème pour vous Rolland, c’est que la promotion de la paix doit impérativement commencer par accorder à votre modèle ceux qu’il veut…
        Il se trouve que le peuple ukrainien n’est pas d’accord pour refiler aux russes le tiers de leur pays, dont toute la façade maritime…
        Ensuite votre adoré passerait à la suite de sa liste au père noël, et il pourrait compter sur des gros nazes pour relayer ses demandes sous couvert de non souffrances des peuples ainsi visés… votre adoré est indéfendable, et le peuple qui va le plus souffrir dans le temps sera le peuple russe…
        mais ses souffrances à venir n’ont pas l’air de vous émouvoir.

        • Carin dit :

          Ce qu’il veut… désolé

        • lgbtqi+ dit :

          L’ivresse procurée par les idéologies rend assez imperméable aux souffrances des humains.

          L’idéologie est un opium.

    • Clavier dit :

      C’est beau ces pays neutres qui aident leurs voisins à prolonger leur guerre….

      • Pravda dit :

        Cela se nomme « faire de la sous-traitance »…

      • joe dit :

        Pas à prolonger à la finir… L’autre option étant de laisser une démocratie se faire écraser… parce que la guerre c’est mal, seul le plus fort à le droit. D’ailleurs pour info ce n’est pas une guerre… mais une opération militaire spéciale 🙂

    • Lotharingie dit :

      HS :
      .
      « ………………….Le Royaume-Uni va livrer 6 000 missiles supplémentaires à l’Ukraine, multipliant par plus de deux ses livraisons d’armes létales défensives après l’invasion russe du pays, a annoncé aujourd’hui le Premier ministre britannique Boris Johnson.

      « Le Royaume-Uni travaillera avec (ses) alliés pour accroître la soutien militaire et économique à l’Ukraine », a indiqué Boris Johnson avant des sommets de l’Otan et du G7 prévus jeudi à Bruxelles, un mois après le début de la guerre.

      Il a aussi annoncé aussi une aide de 25 millions de livres (30 millions d’euros) pour l’armée ukrainienne. …………… »
      .
      http://www.opex360.com/2022/03/23/otan-le-commandement-allie-de-forces-interarmees-veut-davantage-de-troupes-pretes-au-combat/

  10. Dadi dit :

    Je pense que cet officier allemand est soit incompétent soit mal honnête car contrairement à ce qu’il dit la Russie a engagé 120000 hommes elle a 800000 mille soldats prêt au combat et 2000000 de réservistes honnêtement l otan c’est très bien que même une guerre conventionnelle sera perdue le problème c que les soldats de l otan ont combattus dans des conflits de faible intensité avec une supériorité aérienne etc… la ce n’est plus la même chanson c terminé et pour être honnête les guerres avec les grandes puissances pour gagner il faut La Défense aérienne efficace guerre électronique et missiles courte et longue porté c les 3 facteurs important et dans l immédiat c la Russie qui domine c 3 facteurs essentiels

    • Gege dit :

      @Dadi, je pense que le conflit actuel en Ukraine rebat sérieusement les cartes sur les soit disantes capacités et compétences militaire russe. Peut être que nous aussi on s’est fait bien intoxiquer par la propagande du Kremlin sur la puissance de leur outil militaire.

    • Huon le manchot dit :

      « contrairement à ce qu’il dit la Russie a engagé 120000 hommes elle a 800000 mille soldats prêt au combat et 2000000 de réservistes »
      Vous etes mal renseigné : chacun sait que la Russie possède 8 millions de soldats professionnels, prets au combat, et 2 milliards de réservistes prets à déferler depuis les bases secrètes de la Russie sur Mars et sur la Lune.

    • Dolgan dit :

      Les trois chiffres du début sont faux.

      Et la conclusion décrit assez bien les insuffisances russes dans ce conflit.

      Imaginez la même chose avec des forces niveau otan, c’est un carnage côté russe.

    • Vevert250 dit :

      J’ai déjà lu des énormités de propagande mais là vous atteignez des sommets. Il ne vous reste plus que la méthode Coué pour vous rassurer.

  11. Nico80100 dit :

    Pour ceci. Il faudrait que tout le monde joue le jeu. Pourquoi toujours les mêmes ?
    Où sont les espagnols, portugais, les Grecs, etc…?
    Il faudrait repenser l’Eurocorps. En 1998, il y avait 4 Divisions, la BFA et unités de soutien.
    Maintenant c’est quoi ? Juste la BFA et des unités diverses d’autres pays.
    Pourquoi avoir un socle : la BFA, 1 brigade blindée française, 1 brigade belge, une Panzer division, 1 brigade d’infanterie mécanisée italienne, unités du train, transmissions, santé fournis par les états qui ont peu de moyens militaires.

  12. Alfred dit :

    Des division, des brigades, avec les équipements et le soutien nécessaire pour mener des combats dans la profondeur et la durée ? Pour l’instant, on a surtout des généraux et leurs états majors, et péniblement une petite poignée de divisions incomplètes, vu le format actuel de nos armées. Pour les hommes et le matériel, faudra attendre et surtout trouver du pognon (et peut-être même rétablir la conscription) pour construire des casernes, des dépôts de munitions, des centres de mobilisation, etc… (au milieu de nulle part, parce qu’on a tout fourgue aux communes et aux promoteurs immobiliers). Bref, c’est la dèche complète, et ça prendra des années voire des decennies pour remonter tout ça avec 2% du PIB (sans oublier les industries qui vont derrière). A moins de mettre les autres ministères au regime sec ?

    • Scapin dit :

      @ Alfred
      Mettre nos politiciens devant des éoliennes devraient suffire à assurer notre transition énergétique hors du nucléaire.

      Le sabotage du nucléaire français au profit de l’éolien (160 milliards d’euros de subventions), un livre à lire avant les élections!
      https://www.lepoint.fr/politique/nucleaire-histoire-d-un-sabotage-d-etat-25-01-2022-2461977_20.php

    • Loufi dit :

      Est ce qu’il y a des formations d’anglais pour les bidasses ? Parce que généralement, ce ne so t pas les meilleurs à l’école qui se’gagent. Pour évoluer dans un milieu international, bonne chance sans décocher un mot d’anglais. Ou smce sont les autres qui ont apprennent le français ?

    • Carin dit :

      @Alfred
      Ce que vous zappez, c’est qu’il n’est plus du tout question d’avoir une armée pléthorique…
      Vous avez remarqué quand même que nous n’agissons qu’en coalition..
      cela veut dire qu’il nous faut un modèle d’armée complet… et nous l’avons… le problème c’est que son équipement est en grande partie obsolète, et en cours de changement.. alors oui, c’est long et fastidieux, mais dans 5 ans, ont commencera à changer les premiers matériels qui sont arrivés dans nos armées il y a 10 ans ce qui veut dire que l’armée française sera alors pleinement opérationnelle.
      Il ne faut pas croire que d’autres armées feront mieux, l’armée allemande est très mal équipée, et c’est pas 100 millions d’euros qui vont changés grand chose. Tous les matériels allemands ont des problèmes structurels, en plus de très gros défauts dans le MCO, leurs soums restent à quai pour différentes raisons, ils opèrent un bateau qui lors de sa sortie présentait une gîte 1,5 degré et c’est les marins qui s’en sont aperçu après réception…(le pire c’est que personne ne l’avait vue pendant les essais à la mer), leurs chars sont des 2A4 jamais remis au goût du jour, et tombent en panne aussi souvent que les T72 russes, leurs fusils d’assaut sont toujours des G36, alors que la troupe n’en veut plus tellement ils sont mauvais, etc…etc…
      Et c’est pareil pour leur aviation…
      Et toute les armées d’Europe sont à cette image.
      Alors quand la ministre allemande déclare que son pays veut prendre la tête de la pointe du fer de lance d’une défense européenne, soit elle plaisante, (mais avec sa trombine ça m’étonnerais), soit elle ne sait pas de quoi elle parle, (elle est quand même ministre), soit elle parle sur ordre de nos amis américains qui de fait prendraient le contrôle de cette défense européenne,( ce que je pense beaucoup plus plausible).
      Si Mr Macron a 2 sous de jugeote, il doit savoir que l’Europe de La Défense et dans un premier temps, ne peut pas passer ni par l’Allemagne, ni par aucun pays détenteur de la B61-12.
      Que l’escorte du CDG doit être dorénavant réservée a ceux qui s’imbriqueront dans cette Europe de La Défense, que les entraînements en dehors du cadre OTAN, se poursuivront qu’entre pro-Europe de La Défense, tout ce qui nous est proposé à ce jour, vous l’avez sous les yeux autour de l’Ukraine… et c’est plutôt minable.
      En clair, nos amis anglais sont présents dans un pays (nous y avons des gars sous leurs ordres), nos amis allemands sont présents dans un autre (nous n’y avons personne), et nous sommes présents dans 2 pays, et faisons la police du ciel dans 2 autres pays (seuls)… et c’est avec ça que l’OTAN parle de préparation optimale!! Et je ne vous parle que du côté des frontières terrestres… parce du côté maritime, nous sommes seuls… le bateau italien n’a pas fait décoller un seul F35, les F18 du PA américain volent loin des côtes ukrainiennes… seuls les rafale vont faire du renseignement sur place.
      Dans cette Europe c’est encore une patrouille de rafale qui décolle tous les jours de France pour aller surveiller le ciel polonais… pas de F35 mirifique, pas de fabuleux EF2000, juste des rafale tout pourrit, s’il on en croit certains. Il serait grand temps que nous sachions que l’OTAN en Europe c’est 25% allemand, 25% anglais, et 50% français et je suis très gentil avec les 2 premiers cités.

      • Mat49 dit :

        « cela veut dire qu’il nous faut un modèle d’armée complet… et nous l’avons… » En quoi avons nous un modèle d’armée complet? Et en quoi la succession d’échantillons que nous avons peut bien servir à quelque chose? Surtout avec l’absnec ede stock de munitions constatés et publiquement admis.

        « le problème c’est que son équipement est en grande partie obsolète, et en cours de changement.. » Si c’était juste ça le problème on ne chercherait pas à reconstituer des stocks de munition et logistiques. Ni à se demander combien de jour il faudrait pour que l’unique brigade qu’on pourrait mettre sur pieds à court préavis soit hors de combat.

        Nous sommes dans l’OTAN oui. Mais justement hormis sur le plan nucléaire nous ne pouvons pas servir à grand chose. Une alliance c’est dans les deux sens.

        « Si Mr Macron a 2 sous de jugeote, il doit savoir que l’Europe de La Défense et dans un premier temps, ne peut pas passer ni par l’Allemagne, ni par aucun pays détenteur de la B61-12. » Là par contre entièrement d’accord.

        « Il serait grand temps que nous sachions que l’OTAN en Europe c’est 25% allemand, 25% anglais, et 50% français et je suis très gentil avec les 2 premiers cités. » C’est surtout 100 000 américains.

      • Gaulois78 dit :

        @Carin
        Macron , 2 sous de jugeote ? hum, hum….

        Ça fait du bien de lire les avis des officiels Teutons, ça fleure bon la compétence, l’esprit progress…heuuu guerrier…de savoir qu’ils vont prendre le commandement (bureaucratique) de la défense européenne et que nous fournirons matériel et viande fraîche (le sang de nos enfants)…

        Personnellement, cela n’engage que moi, je pense que nous avons un énorme avantage sur les pays UE/OTAN…On a une armée (à l’os il est vrai) qui pourrait vraisemblablement tenir quelques semaines en cas de conflit de basse intensité (si on a les munitions), les autres pays européens eux n’ont pas cette chance, l’Allemagne a une garde nationale déguisée en armée avec un mco proche de zéro, avec notre peu de matériels par rapport à la disponibilité du leur et des « autres partenaires » nous nous plaçons dans la catégorie super armée…

        Quand sur ce site des articles annoncent le temps qu’il faudrait pour la mise en place d’une FOR de quelques 8/10000 h, de plusieurs semaines à quelques mois, je suis songeur…

  13. Nico80100 dit :

    @Alfred,
    Bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le fond avec votre pensée.
    Depuis 1998, on fourge tout à tout le monde pour l’Euro symbolique.
    Le fond de ma pensée est d’avoir 2 ou trois QG européens , on est 27 pays européens, autant dans l’OTAN,un exemple : pour l’Eurocorps la composition pourrait être la BFA, 27 BIM, 7 ème Panzer division, 7 ème brigade blindée belge, 132 ème brigade blindée Ariete, 1 brigade de marines
    Pour la Corps de réaction rapide se serait être par exemple : la 6 ème Brigade légère blindée, 1 brigade polonaise, 1 brigade Espagnole, 1 brigade d’infanterie britannique, 1 brigade danoise.
    Et tous les 2 ans on change et ainsi de suite.
    Pour les opex et relèves des troupes en outre Mer on puisse sur les unités qui ne sont engagés sur aucun théâtre d’opérations.

    • Carin dit :

      @Nico80100
      Pour l’outre mer il n’y a pas de troupes européennes, pas même un bateau en escale…l’Europe ne veut pas entendre parler de nos îles!

  14. Nirg dit :

    Il reste le problème du doublon Otan et Entité de défense européenne (je ne sais comment l’appeler). Sachant chaque Etat européen garde sa souveraineté et que l’armée est une marque de souveraineté, il ne peut y avoir d’action commune sans intérêts communs. Se sera donc du cas par cas à chaque conflit. L’invasion de l’Ukraine se produisant aux frontières de l’UE, aggravée par une communication hostile et provoquante des dirigeants du pays envahisseur, la réaction est ici unanime.
    Mais cela ne sera pas toujours le cas.

  15. Tintouin dit :

    A mon sens, l’information la plus importante de cet article:
    « Et par « unités prêtes au combat », il parle de « brigades » et de « divisions », censées disposer de « tout l’équipement dont elles ont besoin ». Ce qui n’est pas toujours le cas actuellement, a-t-il déploré. »

    Oui, en temps de guerre on ne peut plus s’en tenir à des unités de papier. La tâche va être énorme, pour passer d’une posture de communication à une posture réellement opérationnelle.

  16. Raymond75 dit :

    Au fait (Wikipedia) :

    « Les mémorandums de Budapest sont trois documents signés en termes identiques le 5 décembre 1994, respectivement par la Biélorussie, le Kazakhstan et l’Ukraine ainsi que par les États-Unis, le Royaume-Uni et la Russie qui accordent des garanties d’intégrité territoriale et de sécurité à chacune de ces trois anciennes Républiques socialistes soviétiques (RSS) en échange de leur ratification du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP). En 2009, les États-Unis et la Russie confirment la validité de ces trois mémorandums ».

    Ha que voilà que c’est un bon accord, que USA et GB ont fait respecter ! « L’Otan n’interviendra pas » a déclaré à plusieurs reprises le maitre de cette alliance …

    • Mat49 dit :

      Vous auriez voulu quoi?

      • Raymond75 dit :

        Que dès l’invasion de la Crimée et du Donbass des sanctions très dures soient prises contrela Russie, et une aide militaire à l’Ukraine. A quoi sert un accord si on ne le fait pas respecter ?

        • Mat49 dit :

          Des sanctions ont été prises contre la Russie et une aide militaire apportée à l’Ukraine. Oui on peut critiquer leur portée en effet. Il faut cependant pondérer cela avec le fait que les occidentaux voulaient laisser une chance d’appliquer les accords de Minsk en modulant les sanctions.

          Mais même si les sanctions actuelles avaient été prises dès 2014 cela n’aurait pas conduit la Russie à respecter l’accord.

          Il n’était pas possible de faire respecter l’accord.

  17. Ludovic dit :

    L’Allemagne prendre les reines de la défense Inter-armée européenne ? A quand remonte la dernière Opération extérieure de l’Allemagne sans être sous mandat ONU ou OTAN déjà ? Le jour ou L’Allemagne souhaitera réellement créer une « Défense » Européenne peut être comprend à telle qu’il faut faire fonctionner les industries EUROPÉEN et arrêter d’être sous tutelle Américaine. Il faut que l’Allemagne comprenne qu’elle fait d’abord parti de L’EUROPE et ensuite de L’OTAN. Elle devrait se focaliser sur les partenariats européen en priorité et non outre atlantique en matière de défense et industriel.

  18. Félix GARCIA dit :

    HS : L’Ukraine affirme avoir détruit un navire russe près de Marioupol
    « Le navire de transport de troupes Orsk a été détruit dans le port occupé de Berdiansk. Gloire à l’Ukraine! », a écrit la marine dans un message sur son compte Facebook, accompagné de trois photos.
    https://www.bfmtv.com/international/asie/russie/l-ukraine-affirme-avoir-detruit-un-navire-russe-pres-de-marioupol_AD-202203240256.html

  19. Félix GARCIA dit :

    Ukraine Weapons Tracker@UAWeapons
    Another two pr. 775 landing ships – « Novocherkassk » and « Caesar Kunikov » were damaged too, however they managed to sail away. Presumably, the cause of the incident is a Ukrainian « Tochka-U » ballistic missile hit.
    https://twitter.com/UAWeapons/status/1506963317943943170?cxt=HHwWhIC–ejJ5-kpAAAA

    Les trois navires sont touchés ! Celui au premier plan moins, mais on voit de la fumée s’élever depuis l’avant.
    ôO

  20. Gaulois78 dit :

    Défense : l’armée française pourrait-elle faire face en cas d’attaque d’envergure ?
    Publié le 23/03/2022 22:20

    Depuis le début de la guerre, les Européens s’interrogent sur leur capacité à se défendre. Les Allemands ont notamment lancé un plan de modernisation de leur armée de 100 milliards d’euros. Où en est la France ?

    Avec l’Ukraine, la guerre fait son retour en Europe, et les pays s’interrogent sur la scène internationale. La France, première puissance militaire du continent, pourrait-elle faire face en cas d’attaque ? À Limoges (Haute-Vienne), l’usine Arquus produit les véhicules de l’armée. Sur le parking, plusieurs Griffon, le dernier né des véhicules de combat de l’armée de Terre, un blindé 100% connecté. Des centaines d’heures de travail sont nécessaires pour une production de pointe. « Notre ligne avance tous les deux jours, et au maximum, (…) on a fait cinq véhicules par jour », explique Sophie Rol, responsable de Production chez Arquus.

    Plus les mêmes moyens qu’en 1991
    Les qualités des modèles sont reconnues, mais ils sont produits en quantité limitée. « Qui dit haute intensité dit aussi masse, c’est-à-dire aussi des quantités pour pouvoir faire face à des adversaires à parité », commente Emmanuel Levacher, PDG d’Arquus. Or, depuis la fin de la Guerre Froide, l’armée ne dispose plus des moyens d’autrefois. Elle comptait 1 349 chars en 1991, contre seulement 222 aujourd’hui. Le constat concerne également les munitions, qui seraient selon certains spécialistes insuffisantes en cas de bataille d’envergure. De son côté, le ministère des Armées rappelle que sa stratégie repose avant tout sur ses alliances.

    222 au total, combien en état de fonctionnement ?
    Pour que le ridicule ne puisse gêné la classe politique et les généraux c’est classé secret défense….

  21. Albatros dit :

    Et l Armée turque ?