Les frégates « Belh@rra » de la Marine nationale seront moins bien équipées que celles vendues à la Grèce

Le 24 mars, la Grèce devrait signer la contrat relatif à l’achat de trois frégates de défense et d’intervention [FDI ou Belh@rra] auprès du constructeur français Naval Group. Cette commande aura un « impact limité » sur les livraisons des cinq navires de ce type destinés à la Marine nationale, un décalage de « quelques mois » étant prévu par le ministère des Armées pour la réception les seconde et troisième unités.

Cela étant, les FDI grecques n’auront pas les mêmes capacités que celles que mettra en oeuvre la Marine nationale. Si les deux modèles auront en commun certains éléments, comme la tourelle de 76 mm, les deux canons téléopérés de 20 mm, les deux lanceurs de missiles antinavires Exocet MM40 Block 3C ou encore le radar Seafire 500 [fourni par Thales], celles commandées par Athènes seront dotées 32 missiles surface-air Aster 30 B1 [au lieu de 16], de 2 triples lance-torpilles pour MU-90 [au lieu d’un double lance-torpilles], d’un système anti-aérien à courte portée RAM [Rolling Airframe Missile] ainsi que de brouilleurs et de leurres anti-missiles et anti-torpilles.

Lors d’une audition parlementaire, l’an passé, le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], l’amiral Pierre Vandier, avait confirmé que les FDI françaises auraient des capacités amoindries en matière de guerre électronique au moins jusqu’en 2026. « Cela relève d’un choix budgétaire : lors du lancement du programme en fin de la LPM précédente, l’ajout de ces capacités n’entraient pas dans l’enveloppe financière. Il a donc été décidé de les inclure dans le programme visant à faire évoluer les frégates, ce qui conduit à reporter à 2026 l’ouverture de la ligne budgétaire qui permettra de les financer », avait-il expliqué.

Quoi qu’il en soit, actuellement candidat à l’élection présidentielle, le député Nicolas Dupont-Aignan s’était étonné, en décembre dernier, de ces différentes entre les FDI françaises et grecques, dans une question écrite adressée au ministère des Armées. En outre, il avait aussi plaidé pour revoir à hausse le nombre de FDI commandés, en portant leur nombre de cinq à huit, compte tenu de l’évolution de la situation internationale. Voire de moderniser cinq frégates légères furtives [FLF – classe La Fayette] au lieu de trois.

La réponse du ministère des Armées a été publiée plus de trois mois plus tard. S’agissant des FLF, il n’est pas question de revoir les plans : seulement trois seront modernisées, les deux autres étant appelées à suppléer la flotte des patrouilleurs de haute-mer, laquelle connaît des difficulités en termes de disponibilité.

Quant à la différence entre les FDI françaises et grecques, le ministère des Armées la justifie par les choix de la Marine hellénique, qui « découlent de son analyse capacitaire, des missions et de la place de ces frégates dans son ordre de bataille ».

« Pour la Marine nationale, les FDI venant compléter les unités de combat plus puissantes que sont les frégates de défense aérienne [FDA] et les frégates multi-missions [FREMM], elles n’ont pas la nécessité de disposer de capteurs ainsi que de moyens d’actions aussi puissants », fait valoir le ministère. Et d’ajouter : « Leur configuration constitue un compromis cohérent pour des unités de premier rang qui offriront un saut capacitaire avantageux par rapport aux frégates légères furtives ».

Cependant, a-t-il poursuivi, le « programme français s’inscrit dans une logique d’évolution en standards » et les FDI de la Marine nationale « disposeront nativement d’une marge d’évolution pour s’adapter aux changements à venir du contexte opérationnel ».

Sur ce point, l’amiral Vandier avait émis des réserves, lors de son audition parlementaire. « De la même façon qu’il est beaucoup plus coûteux de faire installer a posteriori un radar de recul sur une voiture que de choisir un véhicule déjà équipé en série, programmer de telles dépenses sur une dizaine d’années, en raison de contraintes budgétaires qui peuvent paraître mineures, se révèle en définitive beaucoup plus onéreux pour l’Etat », avait-il dit.

Enfin, il n’est pas question non plus de commander davantage de FDI, le ministère s’en tenant à la cible de « 15 frégates de premier rang » à l’horizon 2030 [pour le moment du moins…].

Photo : Par Rama CC BY-SA 3.0 fr,

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

125 contributions

  1. Jean Le Bon dit :

    Comme d’hab… Tout a minima…

    • LucienB dit :

      Ne vous inquiétez pas. Nous combattons en coalition. Nous pourrons compter sur les marines belge, luxembourgeoise et allemande pour nous protéger.
      Comment? … Ils m’ont juste dit au micro qu’ils n’avaient rien et qu’ils comptaient sur la marine française pour protéger l’Europe…

      • Le Suren dit :

        J’aime bien votre humour !

      • Anton Chigurh dit :

        @LucienB: Et peut-être même compter sur la marine suisse…
        Si si, ça existe, je l’ai vue naviguer sur le Bodensee quand j’étais au 2/13 RDP à Langenargen, pour surveiller leur frontière lacustre avec l’Allemagne !
        D’ailleurs, en suivant les mesures de rétorsions du reste de l’Occident contre la Russie, quelque part, les suisses ont déjà abandonné une part de leur neutralité.

    • Le Breton dit :

      Le problème c’est qu’on se lance dans tellement de programmmes à la fois qu’on a pas assez pour en mener un seul au complet.

      • Franz35 dit :

        Je ne sais pas si on peut dire qu’on se lance dans trop de programmes. Même en investissant de manière régulière (ce qui n’a clairement pas été le cas ces 30 dernières années), cela implique d’avoir en permanence de nouveaux programmes en parallèle.
        Dans les fait, il faudrait même être capable de lisser la charge en renouvelant de manière constante le matériel pour garder les chaines de production ouverte et répondre plus facilement aux besoins. L’exemple typique est celui du char Leclerc. On en a fabriqué pendant 10ans, puis nous avons perdu cette capacité et allons avoir besoin de recréer une chaine de production pour le char du futur. Entre-temps, nous serions incapable de lancer une production pour compléter notre parc ou exporter. C’est tout de même un sacré handicap

    • AirTatto dit :

      +1 C’est typiquement Français… c’est une honte.

      • scalectric dit :

        non c’est un choix entre le juste nécessaire et votre porte monnaie de gilet jaune

    • Paul Bismuth dit :

      @ Jean Le Bon
      Les gigantesques parcs d’éoliennes offshore promettent des heures de jeu…
      https://theatrum-belli.com/leolien-offshore-un-defi-pour-la-securite-et-la-surete-maritimes/

    • Titi74 dit :

      oui, mais observez que les élections présidentielles sont dans 3 semaines, au cas où il y aurait des changements à faire…

    • Oliver dit :

      Ne pas oublier les European Patrol Corvette dont la France est partie prenante pour le modèle lourd à long rayon d’action.

  2. Czar dit :

    # Ôtônsitay # rômôntay-ôn-fôrce # La-LPM-la-mieux-respectée-depuis Louvois-zet-Carnot

    puisqu’on y est, LL compte-t-il nous faire un petit article sur les programmes « défense » des principaux candidats à l’élection censée intervenir dans trois semaines ?

  3. beber dit :

    Cependant, a-t-il poursuivi, le « programme français s’inscrit dans une logique d’évolution en standards » et les FDI de la Marine nationale « disposeront nativement d’une marge d’évolution pour s’adapter aux changements à venir du contexte opérationnel »

    Je crois que les changements sont la……..Ca parait bien rachitique comme armement tous ca

  4. Aramis dit :

    Pas de « brouilleurs et de leurres anti-missiles et anti-torpilles. » sur un navire qui se veut de premier rang… notre absence d’ambitions naval ne peut pas être niée. Là c’est flagrant, et ça parle d’Indo Pacifique.

    Quand on voit les rustines proposées par Dupont Aignan on comprend que les politiques ne comprennent rien ou pire savent très bien que ce qu’ils font est catastrophique militairement.

    « Quant à la différence entre les FDI françaises et grecques, le ministère des Armées la justifie par les choix de la Marine hellénique, qui « découlent de son analyse capacitaire, des missions et de la place de ces frégates dans son ordre de bataille ». » Comme si on avait pas besoin de 32 ASTER 30, de plus de TLT, de brouilleurs et de leurres anti-missiles et anti-torpilles, belle blague du ministère! Surtout qu’il reconnait que c’est insuffisant in fine puisqu’il est prévu d’y remédier en partie en 2026! Belle contradiction.

    Surtout qu’à long terme comme, d’habitude avec ce genre de décision court termiste, cela risque de coûter plus cher selon l’Amiral Viandier.

    En résumé: injustifiable militairement et plus coûteux à long terme.

    • Fralipolipi dit :

      Le Mindef est en pleine langue de bois.
      C’est de la fumisterie.
      Déjà quand on voit le rétropédalage qu’il y a eu en urgence de dernière minute sur les 2 dernières Fremm (avant les 2 FREDA) pour y faire intégrer vite fait des Sylver A50 à la place des Sylver A43 … (pour permettre d’avoir qques Asrter 30 à bord, en plus des Aster 15), on comprend que les mecs ne fonctionnent pas vraiment en mode « bon sens ».
      .
      C’est triste, et même pathétique.
      D’autant plus qu’il avait été juré il y a 2 ans, très haut et très fort, que si la FDI était retenue par la Grèce, alors toutes nos FDI nationales disposeraient AUSSI de 32 VLS !!!
      .
      Que les menteurs lèvent la main ! …… Pitoyable.
      .
      Quand à dire que ces FDI n’ont pas besoin d’être bien équipées parcequ’elles opéreront (toujours?) avec des navires mieux équipés (FDA et Fremm), alors faut savoir : si ce sont des frégates de 2nd rang, il faut le dire !
      Et il faut alors lancer la fabrication de 5 VRAIES frégates de 1er rang complémentaires !!!
      Non mais quelle bande de fumistes !!!
      .
      Avec cette FDI à 32 VLS Sylver A50 + tous les capteurs et équipements requis (dont des lanceurs VL Mica en plus … pour les équiper plus tard de VL-Mica NG), on aurait pu avoir à bon compte un Mini-Croiseur, hyperpolyvalent (façon Rafale) capable de tout bien faire en totale autonomie, seul, loin de nos territoires.
      .
      Mais là, non. Faut rester avec des éclopés … le tout associé au meilleur radar de veille aérienne de la MN.
      C’est pas débile, c’est juste con à bouffer du foin !!!

      • TINA dit :

        Bsr Mr FRALIPOLIPI !

        Votre commentaire m’apparaît globalement juste , mais… Je ne sais pas .. Comment dire … Oui , partiel!
        Difficile à exprimer : je m’interroge en vous relisant , car je me sens concerné, particulièrement…
        En fait :
        – pouvez – vous nous prouver que ce sont des fumistes et des éclopés ?
        – si l’on suppose que ce sont des personnes particulièrement éclairées (je sais , c’est difficile à considérer, mais nous devrions essayer, réellement…) , quels sont leurs véritables objectifs ?
        – Pourquoi vouloir mettre à mal la cohérence de notre marine nationale ? Croyez – vous, réellement que c’est une manque de compétence de ces personnes  » conseillers comme décideurs – élus comme non élus-??? Réellement ???

        • Fralipolipi dit :

          @TINA
          Comme ces erreurs et manquements sont grandissimes, cela devrait déjà vous piquer les yeux sans devoir expliquer les choses plus en détails (après vous pouvez toujours relire mon post + tous ceux (très nombreux) des autres qui pensent comme moi.
          A lire aussi, mon post de réponse plus bas à Patatra : il va manquer un bras à cette frégate pour l’anti-aérien, malgré son radar extraordinaire … du fait de son armement ridicule de 16 VLS.
          .
          Mais il risque aussi de lui manquer une jambe en ASM, vu que, comme c’est parti, l’hélico à bord ne sera pas ASM !!!
          .
          Comment expliquer l’abyssale connerie des ces décisions de boutiquiers, refusant de dépenser les 10% manquants lorsque les 90% ont déjà été mis sur la table … mais ces 10% handicapant terriblement le bâtiment et son efficacité future …?… Je ne le sais pas.
          .
          Mais en tant que contribuable, je suis furieux de voir combien notre administration peut être aussi sordidement minable en esprit d’anticipation et de bon sens.
          Honte à tous les responsables !!!

      • Loufi dit :

        Et les MdCN, poubelle ? Quel est l’intérêt d’un navire moins bien équipés qu’une fremm pour le même prix voire bcp plus cher en prenant en compte les hypothétiques retrofit ??
        Sinon ça sent très mauvais pour le replacement lui aussi hypothétique des Horizon… L’ena et science po en force !

        • Fralipolipi dit :

          MDCn, oui il en était question il y a 2 ans, à le demande express de la Grèce.
          Et notre MN disait vouloir suivre !!!!!!!!!!!!!!
          Mais bon, 2 ans plus tard, comme notre MN s’assoie déjà sur la moitié des Aster possibles, vous imaginez bien qu’on va pouvoir faire de même pour le MDCn.
          .
          Sinon oui, une telle frégate aurait bien mérité 2 Sylver A50 + 2 Sylver A70, pour permettre un panachage de :
          8 Aster 15 + 16 Aster 30 (dont la moitié de NT) + 8 MDCn.
          Et en hangar hélico on aurait pu ajouter 1 à 2 Sylver A35 pour 8 à 16 VL Mica additifs (surtout avec le Mica NG qui arrive).
          .
          Et là, avec en plus contre-mesures et leurres (naturellement), + un véritable hélico ASM à bord (pouvant aussi tirer l’ANL), nous aurions disposé d’un authentique mini-croiseur, hyper-polyvalent, performant et totalement dissuasif en tous domaines … exactement selon le concept d’un certain « Rafale ».
          .
          Mais désormais, il me semble que l’on est en train de bien manquer le coche …
          Plus aucune vision ni ambition nulle part ! Quelle misère !

      • Hélyx dit :

        @Loufi

        A la base, le programme FDI était là pour palier au manque de charge des bureaux R&D de Naval Group. On a « adapté un besoin » pour pouvoir sortir les FDI avec un investissement limité. D’autant que à l’époque, Naval Group clamait que les 4000t étaient plus populaire à l’export. La vente de FREMM leur a donné tord.

    • Frede6 dit :

      Il ne faut pas oublier que ces réponses sont rédigées par le stagiaire Science Po du cabinet du Minarm dans le plus total mépris des parlementaires. Il ne fallait pas s’attendre à grand chose. La force de la 5e république en quelque sorte.

      • Canot major dit :

        Plutôt dire la fosse de la 5 eme république ( j’ai pas mis septique).

    • HMX dit :

      Je partage totalement votre avis. Le scénario à l’œuvre avec les FDI, sous-armées et gravement dénuées de protection, relève de la mauvaise farce, surréaliste dans le contexte actuel. Reste à espérer que le futur locataire de l’Elysée aura la volonté de stopper cette aberration.

      Pour en revenir aux FDI, et même avec un niveau d’équipement « à la grecque », il faut reconnaître que leurs capacités militaires resteront modestes, au regard des dernières productions asiatiques, russes ou même italiennes. Pour accroître leurs capacités opérationnelles, la marge de manœuvre est limitée, la place étant comptée sur ces coques aux dimensions volontairement réduites par rapport aux FREMM.

      Nous avons cependant une intéressante carte à jouer avec ces FDI : en s’appuyant sur le modernisme de ces frégates légères, pourquoi ne pas leur adjoindre des drones de surface de grande taille (gabarit d’environ 1000 tonnes), avec des capacités nautiques et une autonomie leur permettant d’accompagner la FDI. Ces drones seraient équipés de capteurs radar et sonar, mais aussi d’armements (silos verticaux, TLT, et un canon d’autodéfense type Narwahl ou 76mm). Placés sous la supervision tactique du système de combat de la FDI, à raison de 2 à 4 drones par FDI (selon la mission), ils offriraient à celle-ci une capacité de contrôle d’une bulle aérienne, de surface et sous marine totalement inédite, bien supérieure aux capacités individuelles d’un croiseur/destroyer.

      Pour le coût d’une FDI, on pourrait raisonnablement espérer construire 3 ou 4 de ces grands drones de surface, redonnant ainsi à la Marine nationale de la masse dans un délai relativement court, et un avantage tactique certain.

      Nous disposons sur étagère de toutes les technologies et savoirs-faire nécessaires à la conception de tels drones (DCNS pour la partie navale, Thalès pour les liaisons de données et les capteurs, MBDA pour l’armement…). Qu’attendons-nous…

  5. radionucleide dit :

    « les deux autres étant appelées à suppléer la flotte des patrouilleurs de haute-mer »

    sauf qu’elles ne sont pas équipées de sonar contrairement aux patrouilleurs de haute-mer

  6. radionucleide dit :

    « Les frégates « Belh@rra » de la Marine nationale seront moins bien équipées que celles vendues à la Grèce »

    il faudra que notre grand leader Macron évite de déclarer la guerre tous les ans (COVID, Russie, …)

  7. radionucleide dit :

    pas « de brouilleurs et de leurres anti-missiles et anti-torpilles »

    on peut aussi s’interroger sur l’utilité d’équiper les fantassins de gilet pare-balles

  8. Wellington dit :

    Et les 5 militaires français kidnappés et retenus en otage en Centre Afrique (dont l’un depuis plus d’un an) ?? Qui s’en occupe ?? le CEMA ? le CEMAT ? le CEMN ? le CEMAA ? le SHEMAMA ? mame Parlii ? Le Drian ? Le Roi de fronss ? Lagneau se fera un devoir de nous renseigner, dès qu’il pourra (?!?)

    • Vevert250 dit :

      MONSIEUR Lagneau, ça vous arracherait la gueule? Si vous n’êtes pas content du produit, changer de crémerie.

    • JF dit :

      Si vous parlez des légionnaires arrêtés, n’ont-ils pas déjà été libérés quelques jours plus tard?

      Il en reste juste un. Le mec accusé d’être un espion.

    • MAS 36 dit :

      Il faudrait suivre l’actualité machin.

  9. Carin dit :

    Quel est le budget de la marine hellénique?
    Je sais que les Belharras seront leurs frégates de 1er rang, mais quand même, les nôtres seront équipées du seafire 500, c’est à dire qu’elle vont détecter un ennemi avant les FREMM et autres FDA… les équiper ne serai-ce que de huit aster, et 4 torpilles serait un minimum non?
    Parce que si on résume, les FTI détectent un potentiel ennemis, fait passer l’information à une FREMM ou une FDA, qui va traiter le problème. Question: Combien de problèmes peut traiter une FREMM ou une FDA?

  10. Jre91 dit :

    Il est bien dommage que le format de notre flotte soit si bas, car en cas de perte d‘un ou deux navires, que ferions nous ?
    Entre quantités au plus juste et maintenances, je ne sais pas si nous pourrions remplacer ces pertes sans délester ailleurs.
    Ce constat est valable pour l‘AAE et l‘AT aussi.

  11. Zigomar dit :

    Grandeur passée et décadence programmée d’une grande Nation historique devenue un sous-fifre obséquieux, sans ambition aucune, d’un Oncle Sam déclinant et dégénéré…
    De Profundis…

  12. sonata dit :

    Ce qui est finalement paradoxal, c’est que les FDI ont des capacités antiaériennes potentiellement bien plus importantes que les FREMM DA et même les Horizon (le Seafire 500 AESA à faces planes est sans commune mesure…), mais que la taille de la salve est rachitique, surtout si on tient compte du fait qu’il n’est pas impossible que les futurs missiles antinavires soient eux-mêmes à lancement vertical.
    Il est urgent :
    – de les équiper de 32 silos ;
    – de faire en sorte que le SYLVER soit réellement universel (actuellement, un A43 lance des Aster 15, un A50 des Aster 30, un A70 des MDCN… mais un A70 ne peut embarquer ni des Aster 30 ni des Aster 15 pour une raison de câblage, au contraire des Mk41 américains qui sont réellement universels) ;
    – de développer et d’embarquer le Mica VL, ce qui permet d’en ensiloter 4 dans un seul tube, pour des performances équivalentes aux Aster 15 en cours de disparition ;
    – d’embarquer des CT40, qui représentent le CIWS national pour une défense terminale.

    Imaginons : une frégate ainsi équipée pourrait embarquer simultanément 8 MDCN, 16 Aster 30 pour de la défense antiaérienne/antibalistique et 32 Mica VL. La haute intensité redevient probable, il est ridicule de risquer un navire très performant à un milliard d’euros pour des économies de bouts de chandelle.

    • Patatra dit :

      Les économies de bout de chandelle, c’est le meilleur moyen de finir dans le noir à un moment ou l’autre.

  13. Bob dit :

    On comprend mieux pourquoi les aussies nous ont laissé tombés. Nous sommes incapables de nous imposer en MED alors en Indopacifique…on se ferait couler au premier combat sans réserve aucune.

    • Parigot dit :

      @ Bob
      Les australiens nous ont laissé tombé parce que ce sont les dignes descendants des forçats et des prostituées anglais, dont ils ont gardé la mentalité d’avoir toujours besoin d’un souteneur.
      Tous les anglo-saxons ont le même logiciel mental, on a le cul rouge de l’avoir oublié.

  14. Aymard de Ledonner dit :

    C’est surtout l’absence, si elle est confirmée, de brouilleurs et de leurres anti-missiles et anti-torpilles qui me choque.
    16 aster ce n’est pas rien et nous avons effectivement des navires mieux équipés pour la défense anti-aérienne que n’ont pas les grecs.
    Pour les lanceurs de torpilles MU90, que je vois comme de l’autodéfense compte tenu de la portée d’une MU90 par rapport à une torpille lourde, ça me choque encore moins. L’arme offensive de la frégate en matière de lutte ASM est son hélico.

    • Yannlor dit :

      il y a bien des leurres anti-missiles et anti-torpilles sur les FDI, c’est un minimum

    • Fralipolipi dit :

      @Aymard
       » nous avons effectivement des navires mieux équipés pour la défense anti-aérienne que n’ont pas les grecs. »
      Les Grecs n’ont pas non plus de PAN ni de BHC à protéger,
      ni les 2nde plus grande ZEE du monde, ni de siège permanent au conseil de l’ONU (avec ce que cela implique aussi en capacités militaires).
      Et puis les Grecs ne sont que 10 millions, et pas 67 millions !
      .
      Donc votre comparaison ne tient pas la route.

  15. Patadouf dit :

    Des ambitions d’américains avec des moyens d’endettés. Pas d’bras, pas d’chocolat !!!
    En ce qui concerne les analyses capacitaires, effectivement le coup de l’Ukraine a vraiment bien été anticipé…
    Un « triple lanceur de sanctions commerciales » sur les FDI c’est envisageable ???

  16. Moogli dit :

    Quelle honte ! Ça parle de frégates de 1er rang pour des navires incapables de se défendre en haut de spectre après une seule passe.

    Les FLF faisaient sourire en temps de paix. Les FDI feraient pleurer en temps de paix.

    Je propose d’investir lourdement en petits fours, en escort girls françaises, en locations offertes à Courchevel et en corruptions retro-retro-commissionnees garanties par les contributions publiques de notre chère patrie la France.

    Pendant ce temps, ça défonce l’UE et l’OTAN. Normal. « Parce que la Vronze Mossssieu !

    Je me lève et je dis bravo ! Vive la paix et le peaupeau…

  17. jp dit :

    ca peut se faire en plusieurs étapes, on commence avec une config de base, puis une modernisation progressive, surtout qu’en ce moment, la période n’est plus à une paix tranquille.

  18. MAS 36 dit :

    La langue française à cette particularité qu’avec son riche vocabulaire on peut vous faire prendre des vessies pour des lanternes et le justifier. Apparemment des candidats pour l’Académie française au Ministère des Armées. C’est toujours ça.

  19. themistocles dit :

    Faites au minimum dans tous les domaines, le resultat est garanti ! Et ca donne les classe La Fayette et Floreal. Lents, petits et moins armés qu`un patrouilleur arabe.

  20. guilaume dit :

    L urgence est surtout d essayer d avancer ce qui devait être livré cette année, et de remplir de munitions tout ce qui est en état de se battre, parce-que vu la vitesse avec laquelle ça pars en sucette avec la Russie (Voir les menaces maintenant à la Pologne), cela devient compliqué de dire à quoi le monde ressemblera dans 6 mois…

  21. Twisted dit :

    La FDI est une arnaque. Moins puissante que les FREMM pour aussi cher, et pas plus vendeuses à l’export (les Grecs veulent des FREMM depuis 10 ans). Economies de bout de chandelle, surtout que la configuration des Grecs montre que l’intégration des évolutions est déjà budgétée.

  22. Tristan34532 dit :

    La France et c’est problème habituelle de sousou mais sortir de milliard pour le covid il y arrive très facilement

    • francois dit :

      l’orthographe ? la conjugaison ? le sens d’une phrase ?

    • Dolgan dit :

      Sortir ? Emprunter. Et qui va rembourser ? Toujours les mêmes.

      • Aramis dit :

        La France n’a jamais remboursé ses dettes. Soit elle a fait défaut, soit elle a laissé l’inflation manger la dette, soit elle se réemprunte pour rembourser les emprunts antérieurs.

  23. Franz35 dit :

    Encore une c***erie qui va nous couter cher. On achète la coque avec seulement une partie des équipements pour les mettre ultérieurement. Et comme pour les Lafayette, cela se fera partiellement et tardivement. Nous sommes ridicule avec nos économies de bout de chandelle à court terme qui nous coute cher au bout du compte.

  24. Bohé dit :

    L’exemple des Fremm devrait servir de leçon. Autant commander plus de navires et surtout aussi équipés que les bateaux helléniques. Cela permettrait de faire baisser les prix et sur le long terme d’avoir plus de coques pour le même prix. Et surtout c’est limite criminel de lancer un navire de 1er rang sans système de brouillages et leurres…

  25. loubegnat dit :

    Il est à craindre qu’en cas de menaces d’essaims de drones, les défenses anti-aériennes ne soient par trop limitées. Mais bon, on n’a pas non plus de défense anti-aérienne dignes de ce nom à terre pourrait dire la Ministre ….. C4est surement sur la base des mêmes arguments qu’un patrouilleur hauturier suffit à dissuader, s’il se trouve dans le Pacifique. Au lieu de distribuer des cadeaux aux (grandes entreprises), et de laisser l' »optimisation » fiscale prospérer, faire rentrer de l’argent dans les caisses aiderait à faire des choix !

  26. Expression libre dit :

    Lamentable, oui, lamentable. On n’est pas prêts d’avoir un format à 18 frégates de 1er rang sauf si après la présidentielle…Putin le décide…8 FDI, profitons de l’effet de série, les FLF viennent suppléer les PHM hors d’âge . Mais les crises 2008 2020 sont passées par là. Et on n’a pas de pétrole et de gaz à vendre. Seule la croissance pourrait nous aider mais ne comptez pas sur moi pour aller la chercher avec les dents, suis pas Sarko

  27. Fralipolipi dit :

    Le H160M qui doit armer les FDI, et que l’on voit ici sur l’illustration,
    … en plus de la capacité de tir ANL (qui va arriver tellement d’années après le missile lui-même),
    aura-t-il en plus une « capacité ASM » (sonar Flash + tir MU90) ?
    .
    Si ce n’est pas le cas, il va encore manquer une autre corde à l’arc (et pas la moindre !!!) de cette FDI initialement pourtant si prometteuse …

    • Patatra dit :

      Les flottes qu’il est censé remplacer n’ont pas de capacité msn me semble-t’il :/

      • Fralipolipi dit :

        @Patatra
        Et pourtant si … le Lynx ASM est bien censé être remplacé par le H160M justement.
        .
        Et la FDI remplace bien, elle, d’anciennes frégates ASM initialement armées de Lynx ASM … en tous les cas, la FDI aura un sonar de coque + un sonar remorqué Captas 4 (référence mondiale en la matière) …
        … si c’est ensuite pour la jouer petit bras sans avoir aucun hélico ASM à bord, c’est tout aussi couillon que d’équiper cette frégate FDI du meilleur radar AA de toute notre flotte en le couplant avec seulement 16 VLS …ce qui est vraiment totalement et profondément ridicule !!!
        .
        On fait 90% du boulot pour faire une super frégate hyper-polyvalente, et on gâche tout ce boulot en refusant d’invertir les 10% manquants … qui sont pourtant absolument nécessaires pour éviter que cette brillante FDI ne finisse en handicapée chronique, demandant assistance en permanence à d’autres plus gros bâtiments (rares chez nous) plutôt que de pouvoir elle-même faire le job encore mieux, plus simplement, sûrement et rapidement.
        .
        Bref, si le H160M qui armera les FDI n’a pas de capacités ASM, le gâchis sera juste 2x plus énorme :
        – un gâchis dans l’AA, avec seulement 16 VLS, ce qui est très notoirement insuffisant pour une frégate qui se dit de « 1er rang »
        – et un gâchis dans l’ASM, tant il est vrai que toutes les frégate ASM du monde (même les plus anciennes) sont couplées à des hélicos ASM … ce couple étant essentiel à l’efficacité générale du bâtiment en ASM.
        .
        Sinon, ce n’est pas un H160M qu’il faut à bord de ces FDI, mais bien un Caiman Marine !
        Et s’il n’y a vraiment pas d’hélico ASM à bord de ces FDI, comme je le crains et comme je le vois venir (je n’ai pas oublié les propos récent d’un amiral disant que le format à 27 Caiman NFH était insuffisant … ce qui voulait bien dire que l’ASM n’est pas prévu pour l’H160M),
        alors il y a un nouveau scandale !!! sur les rails !
        .
        Nos élus vont devoir se bouger l’arrière train !!! (parole de contribuable).

  28. George dit :

    The first two greek frigates will be with the French options meaning 16 aster and they’ll be called standard I. The third will be with the greek edition. The first two are planned to be upgraded as the third in 2026-2027 adding more firepower in greek shipyards calling standard II. The agreement for the frigates and the additional 6 rafale will be signed in a historical greek ship of ww2 era called averof, a museum technically but active in papers. Greetings from Greece.

  29. Matou dit :

    Comprenant les problématiques budgétaires de l’état, il n’en reste pas moins que pour un pays qui se targue d’avoir la 2éme ZEE mondiale avec un nombre assez faible de navires pour couvrir cette dernière, on pourrait s’attendre à ce que les dits peu de navires soient suffisamment puissants pour intervenir seuls sur zone au besoin, donc d’être équipés en conséquence. Avec toutes les dépenses qui ont été faites ces dernières années, rajouter cela de plus n’aurait pas dû tant abîmer les finances publiques et aurait pu rapporter gros. On ne cesse de nous rabâcher les 2% comme une règle intangible, là où il faudrait plus, en invoquant le fait qu’une intervention se ferait dans le cadre d’une alliance. Quand on se targue d’être une nation cadre, cela fait petits bras, surtout dans un contexte dans lequel l’Allemagne s’émancipe et affiche désormais des prétentions (cf. article sur la force de réaction rapide de 5000 hommes). On a beaucoup de longueur à rattraper sur le plan économique, on va aussi se laisser dépasser sur la défense ?

  30. Desquins dit :

    Nos Lois de Programmation Militaires (LPM) sont systématiquement des non-sens programmatiques parce qu’elles ne posent jamais la question de la défense de la France de manière objective.
    Il en résulte des compromis qui ne sont jamais de véritables choix politiques ce qui affecte systématiquement les caractéristiques de nos équipements pour entrer dans un cadre budgétaire prédéfini, de sorte qu’il n’y a ni politique de défense ni politique des matériels.
    Une démarche correcte consisterait à définir les besoins réels en matière de politique de défense concernant la métropole, les DOM-TOM, les voies maritimes et aériennes, les télécommunications, les zones d’intérêt prioritaires, les zones d’influence, etc. Les États-majors et les industriels devraient alors définir les matériels cohérents et les capacités nécessaires pour y pourvoir. Bien évidemment cela aboutirait à un chiffrage des moyens disproportionné par rapport à nos ressources budgétaires et c’est donc à cette étape qu’il faudrait faire les choix politiques concernant quels pans sacrifier dans les ambitions initiales en faisant les ajustements budgétaires qui s’imposent.
    Perdre un bâtiment de six cents millions d’Euros parce qu’on l’a déshabillé de cinquante millions nécessaires à sa sécurité n’a jamais été un bon calcul, sauf bien au chaud dans un bureau de Bercy.

    • Achille-64 dit :

      Sur le fonds, d’accord. Mais, ce que vous décrivez comme démarche initiale relève davantage du Livre Blanc, les LPM servant ensuite à le mettre en musique.
      Je crois tout simplement que les exercices d’anticipation prouvent leur inefficacité quand survient un changement majeur de paradigme, type Russie-Ukraine en 2022.
      La solution serait de toujours prévoir 20-30% de plus en moyens matériels et humains.

      Oui, sur les FDI/FREMM, si la FDI a besoin d’un complément de FREMM pour aller au combat (le vrai) alors elle devient une frégate de second rang, non.

      Pour les adeptes de la rengaine ‘où trouver l’argent’, je me rappelle que lorsque j’ai commencé à travailler, il y avait un barême d’IR à 11 tranches, et la dernière tranche était à 60%.
      Ce qui faisait dire aux millionnaires invités sur les plateaux de TV ‘on me prend 60% de mon revenu’ … et ça passait !

  31. phil135 dit :

    apparemment il y des gens qui se croient encore en 1995 à l’époque des « dividendes de la paix » de la fin de la guerre froide épisode 1.
    on attend que la Sicile soit attaquée ? l’avertissement actuel n’est pas suffisant ?

  32. PK dit :

    L’amiral a tout dit.

    C’est qui le président qui coule l’armée française déjà ?

  33. patex dit :

    Il n’est peut être pas trop tard pour corriger le tir ?

  34. ALAN dit :

    – « En cas d’invasion, notre armée ne tiendrait pas quatre jours »
    – « Et alors ? c’est une tradition militaire française bien établie !!! »
    (Canard Enchaîné du 23 mars 2022)

  35. mich dit :

    C ‘est sur ce genre de « détail » que l’ on verra après les élections quel virage peut prendre notre défense future ,c ‘est vrai que cela fait bizarre de « chipoter » sur un navire avec une tel suite radar qui doit faire partie de nos frégates dites de premier rang ,mais bon si déjà on évite le « syndrome » La Fayette » qui attendra encore longtemps ses aster 15 .En tout cas rien de nouveau dans la marine nationale ,priorité à la FOST et c ‘est normal .

  36. Lothringer dit :

    99% des citoyens se désintéressent du contenu du budget de la défense. Ils sont pour le principe d’une bonne défense en général, mais aucun ne va voir dans le détail. Ont le voit dans les sondages. Brusquement tout le monde est pour une hausse du budget de la Défense. Mais ces même 99% n’ont pas idée qu’il faut 4 à 10 ans pour re-construire une armée (au passage chapeau aux Ukrainiens qui ont fait du bon boulot entre 2014 et 2022). Donc ces même 99% s’imaginent qu’en augmentant le budget maintenant, ils auront une armée plus forte au 1er janvier prochain.
    La République (les élus) font preuve d’un gigantesque déficit de curiosité intellectuelle. Je le vois avec mon député que je connais (et qui me connait) , pour qui j’ai voté en 2017, et qui n’aura probablement pas mes suffrages en 2022. Beaucoup de narcissisme et peu de vision (géo)stratégique.
    Les Hauts-Fonctionnaires qui manipulent les ministres au quotidien (les ministres passent, les hauts-fonctionnaires restent, c’est ainsi que fonctionnait la 4e République) considèrent les affaires de défense comme de lourds boulets dont il faut se débarrasser. Et si le tonnerre gronde….ce sont les ministres qui seront politiquement accusés de ne pas avoir préparé la France. Les hauts-fonctionnaires, eux, seront bien au chaud malgré leur incurie.

    Des gens intéressés par « la chose » comme nous, lecteurs (et contributeurs) de ce site, sommes ultra-minoritaires dans la population (1% ? et encore…..).
    Ce sont les députés (et sénateurs) qui votent des budgets pré-machés par un gouvernement, comportant des hauts-fonctionnaires (de Bercy) qui considèrent la Défense comme une variable d’ajustement.
    La plupart des députés (et sénateurs) n’ont pas de perception militaire ; ils ne perçoivent pas les implications en amont et en aval de telle ou telle décision. Ils voient des hélicoptère qui opèrent au Mali. Ils voient des Rafale qui volent le 14 juillet. Ils voient le PA-CDG qui fait des ronds dans l’eau…et c’est beau. Et cela leur convient et les rassure pleinement. Ils ne perçoivent pas la chaine logistique immense dont doit faire preuve une armée. Malgré les alertes lancées depuis des années, ils n’ont pas eu le courage de d’EXIGER le rétablissement d’une usine de cartouches en France. Nos moeurs politiques sont dévoyées. Le parlement n’est qu’une chambre d’enregistrement des désidératas des ministres manipulés par les hauts-fonctionnaires, qui eux-même ont fait un court séjour dans leurs jeunes années chez l’américain McKinzey.

    Bismark : « la diplomatie sans armée est comme un chef d’orchestre sans orchestre »

    Plus de 40 ans de déficits permanents (et donc de dette accumulée) ont fait des ravages. Les derniers budgets à peu près équilibrés remontent à Raymond Barre, 1980. L’argent que nous « perdons » à payer les intérêts annuels de la dette (environ 30 milliards), manque cruellement pour financer nos armées.

    pitoyable…comme d’habitude
    Vivement 2023 qu’on puisse observer sur le terrain le résultat de toutes ces idioties.

  37. Parabellum dit :

    Niaiserie comptable et sous capacité de moyens réels de combat…un grand classique debile mal masqué par le bla-bla-bla…il faudrait d autre politique sur mer mais depuis Colbert y a pas …

  38. Pelussieux dit :

    En effet , quel dommage ! Surtout qu’en cas de conflit majeur que ferrons nous ? Les envoyer au front au risque de les voire submerger par une action de saturation des défenses anti-aérienne ou les mettre à l’abri le temps de les faire monter en puissances… quel dommage

  39. Frerot Georges dit :

    Les crayons pointus de Bercy ont encore frappé.

    Probablement éborgnés par un quelconque LBD des forces de l’ordre ont-ils cochés la mauvaise case de leur tableur Excel.

    Nous avons, au titre du COVID_19, pu dépenser, sans compter.
    Les milliards d’euro ont valsé.

    Pour un plan vaccinal nous avons même payé un certain cabinet américain qui aujourd’hui met quelques personnes, qui se veulent de premier plan, sur la sellette.

    A ceux qui nous parlent de haute intensité, que vous faut-il de plus que le conflit en Ukraine.

    Croyez-vous que POUTINE attendra 2030 que nous soyons réarmé !

    Que ferons-nous si POUTINE attaque et occupe la trouée de SUWALKI ?

    Alors empruntons les quelques millions d’euros nécessaires pour armer complètement ces bâtiments dès leurs sorties.
    Et « en même temps » accélérons l’agenda d’admission au service de ces 5 frégates de « premier rang » et si 5 n’est pas suffisant …

    Il me semble que ces quelques millions d’euros sont négligeables au regard des sommes déjà gaspillées entre les programmes Horizon, et FREMM.

    L’urgence est là, sur le seuil de notre maison, elle peut frapper à tout moment à notre porte.

    Et je repose cette lancinante question nos usines produisent-elles, en urgence absolue, pour reconstituer tous les stocks stratégiques nécessaires.

    La vacuité des élucubrations d’improbables communicants de bazar sur la réassurance en munition auprès de nos alliés est une absurdité sans nom.

    POUTINE ne nous en laissera pas le temps.

    Alors tout simplement agissez et vite.

    • Curieux dit :

      Du calme, Georges.
      Les capacités militaires d’agression de la Russie sont en train de littéralement se faire enterrer en Ukraine, pour une somme ridicule de 7,5 milliards de dollars pour au moins une génération.
      Si la Russie ne vire pas Poupou suite à ça, il ne pourra plus bouger un soldat hors de Russie, tandis que le réservoir à Wagner vient d’en prendre un coup.
      La Chine regarde aussi vers la Sibérie, comme Wall Street.

  40. ONERESQUE dit :

    Misayre……et oui Misayre…..Il est sûr qu’en passant en-dessous de 2% depuis 20 ans, tout le monde sait que le budget de la Défense n’a plus les moyens du « tous azimuts », plombé natürlich de plus par le compartiment dissuasion très consommateur de crédits…..Mais, au royaume des guenilles, les navigants sont Rois en socquettes….Dans la catégorie des « plus mal lotis » ‘cher Pierre), la Marine hors SNLE décroche le « pompon » ( facile celle-là )………..D’excellents rapporteurs, dont les travaux ont été décortiqués dans, notamment « Le fauteuil de Colbert », ont même prouvé que les annulations de crédits 1990-2012, étalements et autres mesquineries rabougrisantes des Députés, si elles n’avaient pas été ratifiées, auraient permis 4 Horizon et 21 FREMM …POUR LE MÊME PRIX !!! ………What a waste, my Lord…of Admiralty !!!! ………………BON, de toutes manières, 12, 13, 15 ou 35 ne changent RIEN si tout cela se fait trucider en 21 jours de CHI…..et, même si elles sont les meilleures au monde en ASM ( Trophée USN « Hook’em all » haut la main de suite…), MALHEUREUSEMENT, je ne donne pas cher de nos frégates avec les nuées de missiles AN de notre actuel diablito Hadès déterminé, alias Wladimir le redoutable…..L’Arès de l’Est qui fera arroser de flopées de BASTION, KINZHAL, KALIBR, Kh31, AVANGARD et, surtout 3M22 TZIRKON…….nos flottes………Elles pourront répondre par frégate à 1 missile ou 4 ou 5 avions ( et encore avec des ASTER 30 B1NT pour les hauts supersoniques ), ….mais…..CERTAINEMENT PAS à l’arrivée de 2 ou 3 de ces Mach 4 à Mach 7 en salve……Il EST CLAIR QU’IL MANQUE à nos frégates des CIWS, SHORAD hyper-rapides à tir saturant de bulle protectrice….Un MISTRAL 3 ne peut pas grand-chose contre un TZIRKON ou un KINZHAL, même un BASTION………Il faut un barrage en éventail de munitions à fragmentation généré par 2 à 3 RapidFire ou 2 à 4 CIWS NG ( des Phalanx français ) par navire + aussi des tirs en grappe depuis 30 silos de MICA VL – NG AU MINIMUM, le tout pré-acquisition et azimut ciblage par veille et tracking 5 cibles simultanées en InfraRouge imbrouillable genre Safran Vampyr IR 360°…….Avons-nous toute cette chaîne ? Eh ben…….NIET ! Donc >>> MN en CHI = MASSIVE ATTRITION…….. type ce que subissent les bataillons russes en Ukraine ( 9.861 morts, 300 chars, 1.250 véhicules, 25.000 blessés )……

    • Dominick dit :

      Les FREEM ! Je crois que c’est d’abord Vincent Groiseleau de Mer et Marine qui avait dénoncé ce problème, il avait écrit un long et excellent article sur cette affaire pour le moins scandaleuse concernant le coût d’acquisition des 8 FREEM qui au final nous reviennent plus cher que le projet initial des 17 ou 18 FREEM prévues. Son commentaire était à cette époque sans ambiguïté et plutôt virulent. De mémoire il avait écrit un truc dans le genre « Comment faire plus cher avec moins »

  41. Sam dit :

    Au final ça coutera bien plus chère, ça sera plus chiant à intégrer. j’ai l’impression qu’on revient à l’époque de FLF qui devaient entre autre être équipe de sonar et de missile type aster, 25 ans après il est jamais trop tard, on intègre juste un sonar sur 3 d’entre elles et pas le même…
    Pas de brouilleurs ( en gros y aura un jeux de brouilleur que les frégates se refileront en fonction de leurs mission…), à moins que le seafire ait une capacité de brouillage ?
    Que 16 aster alors qu’on parle beaucoup sur la saturation de la 3d en attaque grâce aux drones entre autre…
    Pas de leurres anti torpille alors que NG développe ses contre-mesure plus performante et polyvalente que les italiennes d’origine …
    Comme toujours on mets pas les moyens de nos ambitions

  42. Titeuf dit :

    Encore du grand n’importe quoi….
    Sous l’autel de fausse économies on sacrifie encore le punch de ces navires ,4500 T le bestiaux avec 2 lance pierre et un drapeau tricolore….(j’exagère a peine….).
    On mets en tête de gondole le produit pour appâter le chaland on enlève l’emballage et rien…
    Déjà 32 missiles c’est light…alors 16 !!!!
    En cas de confrontation sévère même en réseau ( le but de ces nouvelles frégates…) ça va être un massacre…
    Tout le monde parle de haute intensité mais rien ne bouge ni ne change…
    C’est bien dommage.

  43. Dominick dit :

    Il y a toujours de bonne justification pour ne rien faire et ne rien améliorer, la France continue de s’enfoncer dans tous les classements. Les FLF aussi devaient être évolutives, on voit ce que cela a donné, pour le coup Dupont-Aignan ne disait pas d’ânerie, La modernisation des 5 FLF et la construction de 8 FDI c’est également ce que je souhaite et j’en parle depuis plus d’un an, tout comme je dénonce leur trop faible armement. Décidément macron et son gouvernement ainsi que les états-majors ne veulent rien entendre, ils en ont rien à foutre de la France, Comment leur dire en direct que ce sont des bons à rien (pour rester correct). Là, c’est plus inquiétant qu’agaçant, le coup d’état c’est pour quand ??

    • Lothringer dit :

      allez…un peu d’ironie pour détendre l’atmosphère… « le coup d’état c’est pour quand ?? »
      Lequel coup d’état ?
      Celui de Napoléon Bonaparte (18 brumaire) ?
      Celui de Louis-Napoléon Bonaparte (1851) ?
      Ou le « coup d’État permanent » (pamphlet écrit par un certain François Mitterrand) ?

      • Dominick dit :

        Cà m’aurait étonné que cela ne fasse réagir quelqu’un !! Pour l’ironie :). Celui du 18 brumaire avait plus de gueule, une palpitante journée avec du vrai, du bon coup d’état. J’imagine les chaines d’infos passant la semaine à le commenter avec sur les plateaux tous les spécialistes de la dernière heure donnant leurs avis. Quand à mitterand tout est supercherie chez lui, à défaut de coup d’état, il nous a fait le coup du faux attentat de l’Observatoire (affaire toujours obscure à ce jour).

  44. HBVL dit :

    Le CEMM n’est pas dupe d’un procédé qu’il a connu toute sa carrière et expose en termes édulcorés…
    On définit un besoin opérationnel de 10 unités et tout le monde valide ce qui est déjà un premier compromis.
    Puis dans un second temps, pour des questions budgétaires, on dégrade les capacités de ces unités en le justifiant avec une mise à niveau future liée à standard 2 à définir
    Ensuite, on réduit le nombre d’unités prévues de 10 à 7 qui vont au résultat couter autant que les 10 du besoin initial.
    Au résultat, pour le prix des 10 unités initialement prévues, on en a 7 pour le même investissement, mais avec un standard dégradé pour lequel il va falloir financer une mise à niveau additionnelle liée à un standard 2 !

  45. Le Suren dit :

    « 32 missiles surface-air Aster 30 B1 [au lieu de 16] » ! J’en ai marre de nous voir faire tout a minima ! 90 missiles bon sang de bois de malheur !

    • Patatra dit :

      Nous ne pourrons jamais avoir autant de slots par coque… Peut-être sur forbin, il y a des emplacements supplémentaires je crois mais pas assez je pense.

    • Hélyx dit :

      @ Le Suren

      Les 90 missiles que vous pouvez voir, c’est parce que les Mark 41 VLS américain sont plus polyvalents que leur équivalent français (ils sont plus gros et volumineux en contrepartie). Ils embarquent des RIM-162 ESSM en quad-pack, ça fait monter drastiquement le nombre de missiles : 1 bloc de 8 cellules équivaut à 32 missiles. Sur un Arleigh Burke classique, il y a plus de 150 missiles disponibles pour cette raison.

      Disposer de lanceurs à capacité quad-pack serait un véritable atout pour la marine française et à l’export, le MICA est globalement meilleur que le RIM-162.

  46. Nexterience dit :

    Une super machine, bridée temporairement par les limites budgétaires d’une situation pré ukrainienne.
    Pas de quoi hurler à la trahison.
    Nos politiques n’ont sacrifié presque aucune compétence durant les dividendes de la paix. Merci qui?
    Ce ne sont pas anglais ou allemands qui peuvent s’en réjouir.
    Concernant l’évolution des missiles à l’alourdissement, espérons que de la place est dispo: un missile 2 fois plus rapide, c’est 4 fois plus de poudre de propulsion.

  47. Belzébuth dit :

    Le voisinage turc oblige les grecs à être dissuasifs, leur pays étant vide par rapport à la Turquie.
    Ils ont pu compter leurs alliés, il n’y a pas longtemps. Une main a suffi.

  48. arnaud dit :

    Moi je trouve que c’est une très belle opération, bien conçue par des gars brillants, parfaitement exécutée par d’autres gars brillants…. pour faire des coques-cibles coulées au premier choc car incapables de se défendre . Pas de brouilleurs et de leurres, capacités minimales…
    Et ceux qui couleront ne sont pas ceux qui sont responsables de ce désastre.

    Gaspillage de fric, manque de courage et surtout signes donnés aux ennemis potentiels que nos bâtiments sont vulnérables.
    Encore une réussite

  49. FredNC dit :

    Bel ensemble de pleurnicheur ! C’est le premier gouvernement depuis bien longtemps qui ne considère pas la Défense comme une variable d’ajustement budgétaire. Les budgets ont été augmentés et la LPM prévoit encore des les augmenter dans les années à venir. Seulement voilà, l’argent ne tombe pas du ciel et il faut bien faire des compromis. On ne vas pas rattraper 30 ans de désarmement en 5 ans et comme l’a précisé un intervenant plus haut la plupart des français se foutent pas mal du budget des armées. Le prix du gasoil les intéresse beaucoup plus. Alors OK, ces compromis sur les capacités sont frustrants mais dans l’ensemble la trajectoire du budget des armées françaises va dans le bon sens et il faut quand même le souligner.

    • Desquins dit :

      Et la trajectoire des torpilles, elle est comment, elle?

    • Vinz dit :

      Le mur des pleurnicheurs c’est une spécialité MN. Les Grecs auront 3 FDI à 32 Asters = 90 ; la France 5 à 16 = 90. Par ailleurs de plus en plus les bâtiments de la MN fonctionnent en réseau en s’échangeant les données. Et surtout :
      – Les ministères fonctionnent avec un budget. Le budget est ensuite réparti entre les armées. Donc, si la MN décide, choisit, se détermine de son plein gré de crâmer son budget dans un PAN, bah elle aura pas l’argent pour autre chose. On peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre, la crémière et la camionette : un élève de CM2 qui sait faire une division comprendra. Bref, on fait avec l’argent qu’on a et pas celui qu’on aimerait avoir, et on assume ensuite ses choix.

    • Gaulois78 dit :

      @FredNC
      la plupart des français se foutent pas mal du budget…

      Mouais, je vois autour de moi qu’ils s’y intéressent un peu en ce moment, c’est fonction des interviews qui abordent ce sujet dans les médias et surtout l’envolée de l’inflation…

      Ils découvrent que la guerre ce n’est plus qu’au moyen Orient, en Afrique, en Asie…

      L’inquiétude est palpable, dans ma zone scolaire les vacances commencent le 23 avril (rires)…

      Ils n’ont pas trop envie d’aller au front se battre pour une entité et des intérêts géopolitiques qu’ils ne comprennent pas, quid de leurs enfants, neveux, entourage, le 09 novembre1989 et les dividendes de la paix ont malheureusement formatés les esprits, c’est valable pour l’ensemble de la population européenne…

      Nous avons un avantage énorme sur ces pays, on a une armée (à l’os il est vrai) qui peut tenir quelques semaines en cas de conflit de basse intensité (si on a des munitions), les autres pays européens eux n’ont pas cette chance, l’Allemagne a une garde nationale déguisée en armée, notre peu de matériels par rapport à la disponibilité du leur nous place dans la catégorie super armée…

      Faire la guerre ce n’est pas envoyé des munitions en faisant bien attention à ne pas franchir la frontière du pays agressé…

      Quand sur ce site des articles annoncent le temps qu’il faudrait pour la mise en place d’une FOR de quelques 8/10000 h, de plusieurs semaines à quelques mois, je suis songeur…

      Comme le dit plus haut Lothringer, en matière de défense nationale, production industrielle militaire, leurs connaissances ainsi que celles de l’ensemble de la classe politique sont proches du néant …
      Souhaitons que Poutine nous fasse un AVC où un infarctus et que celui qui le remplace ne soit pas l’autre dégénéré biélorusse où un inconnu encore pire venant d’une autre république (21)…

      Faudrait pas que cela puisse induire l’éclatement de la Russie, imaginons quelques républiques islamiques avec chacune quelques centaines de têtes nucléaires…Cauchemardesque ce scénario, j’espère que Biden, Bojo, Macron et l’Otan/UE ont la solution, doivent pas être rassuré les chinois en ce moment…

    • Dominick dit :

      Certe, un coup d’arrêt a été mis à l’effondrement de la défense française mais ce n’est juste qu’un rattrapage et nous sommes loin du compte. Actuellement, la France n’a pas les moyens suffisants (hommes/matériels) pour faire face à un grave conflit dit « de haute intensité » et compter sur l’europe, l’OTAN et les autres est une erreur. Concernant l’argent, nos gouvernants depuis 30/35 ans ont pris des décisions néfastes qui ont ruinées notre pays, l’europe nous coûte 21/23 Milliards d’€/an et à détruit une bonne partie de notre industrie, les dépenses sociales sont d’environ 800 Milliards d’€/an, l’immigration incontrôlée nous coûte excessivement cher dans de nombreux domaines, les fraudes en tout genre, les milles-feuilles administratifs, l’obésité de l’état, le gouffre de l’éducation national et j’en passe… DONC, DU POGNON IL Y EN A, taillons dans le vif !!. Concernant votre copain macron, en plus d’accélérer le processus de destructions massives déjà cité ci-dessus, c’est aussi + de 600 Milliards d’€ de dettes supplémentaires en 5 ans, La vente ou la haute trahison devrais-je peut-être dire, (voir le livre de Davet et Lhomme) d’ALSTOM (Jérôme Pecresse devenu en 2016 PDG de GE Renewable Energy), Péchiney, Lafarge etc. Et depuis, la cession aux boches de la production des moteurs de la fusée Ariane avec un bon billet de 140 millions d’€ pour aider à cette délocalisation (Payer par le contribuables français), le massacre de nos côtes avec installation de parcs éoliens qui nous coûtent un pognon de dingues pour peu de puissance et qui au final seront gérer par des espagnols et autres, en tout cas pas par EDF, à ce sujet macron prévois d’investir encore 50 Milliard d’€ pour multiplier ces parcs tout au long de nos côtes, encore BANCO pour qui? Jérôme precresse peut-être? Au passage, qui les monte et qui les entretiendra ces éoliennes, des français ??), l’affaire des cabinets de conseils McKenzie, vu que notre gouvernement ne sait pas gérer la France et/ou en profite peut-être pour filer du pognon aux copains de micron etc, etc… Vous en voulez encore ?? Bien sûr que les français s’inquiètent avant tout des prix des carburants, comme celui du gaz, de l’électricité, de l’eau,des produits de 1ère nécessité et surtout la nourriture. Mais en ce qui concerne la sécurité et les armées, ces questions sont aussi en très bonne place dans les préoccupations des français, alors arrêter de les prendre pour des gens stupides (pour ne pas dire autre chose)!! Quand à dire que « dans l’ensemble la trajectoire du budget des armées française va dans le bon sens », moi je dis NON et non également dans le choix de certain matériels commandés. A propos de défense, j’ai reçu le torche cul qui sert de programme à ton président, pour ainsi dire, ce n’est que du blabla et de la rhétorique voir du mensonge, bref, de la tambouille politicienne et pour ce qui nous intéresse, son projet pour la défense ne tient pas 1/4 de la petite page n° 23, quelle AMBITION !! Par contre ce qui est sûr, c’est que s’il est réélu, là, c’est vous qui allez pleurnicher car c’est vous qui allez la payer la facture de sa gestion catastrophique !!

    • Dominick dit :

      Erreur de ma part, j’ai écrit McKenzie au lieu de McKinsey, désolé !

    • PK dit :

      Tiens, on a trouvé un électeur de Macron. Il n’est pas difficile à cerner : il est content quand il a une prime !

      Macron ne fait rien d’autre que les précédents avant lui : il continue d’enterrer l’armée française. Mais comme il donne un coup de peinture fraîche sur la merde qu’il est en train de répandre, les gogos estiment qu’il fait du bon boulot.

      Vous auriez pu être Fabius 🙂

  50. VinceToto dit :

    Le risque majeur de guerre en France étant civile ou vagues de « migrants », bandes mafieuses, résultant aussi en guerre civile, j’avoue que le débat sur les frégates @ de la French Marine me soulent un peu.
    On va avoir l’air malin avec nos centaines de frégates US/OTAN pour des guerres terrestres et face à des missiles surface-surface très efficaces(même chez les mafios).

    • breer dit :

      Il est vrai que nos frégates, PA et autres SM, ne seront d’aucunes utilités contre des terroristes islamistes ou d’autres factions opérant sur terre, ce seraient même des cibles potentielles lorsque ces navires sont à quai dans leurs ports bases, ou en réparation. Pearl Harbor en restera toujours la démonstration, et à l’époque il n’y avait pas de missiles « portatifs » comme aujourd’hui. On parle toujours beaucoup de l’armement et des systèmes de contre mesures ou de détection des navires, mais à quai tout est la plupart du temps à l’arrêt, et qu’en est il des mesures de protection des ports militaires, pour avoir servi plus de 16 ans sur divers navires, j’ai toujours trouvé que nos bases étaient peu protégées face à certains risques terroristes.

    • cipal dit :

      il y a de très bons ouvrages qui vous instruirons sur la nécessité d’une marine ! demandez à Napoléon !!
      Qui tient la mer tient la terre !!

      • Vinz dit :

        En 1870, 1914 et 1940 on a jamais aussi bien tenu la mer. Demandez à Napoléon (le 3°), Joffre et Gamelin.

    • Dominick dit :

      Pour la guerre civile, oui c’est très possible! Par contre question guerre, vous ne devez pas y connaître grand chose car les guerres continueront de ce faire sur terre dans les airs mais aussi sur les mers, il n’y a qu’à regarder le développement sans précédent des marines dans le monde et pour rappel, la France qui possède la 2ème plus grande surface maritime au monde devrait peut-être se poser la question quant à renforcer la sienne. Quant aux fameux missiles (qui apparemment sont loin d’être précis), s’ils sont aussi performants que le matériel détruit actuellement par les Ukrainiens, alors, il y a encore de la marge et de toute manière, nos contre-mesures et défenses AA et anti-missiles se renforceront, se développeront et seront de fait, plus aptes à contrecarrer ces menaces. Certes, nous sommes lents à démarrer, mais a ce jour nous les occidentaux, faisons également des progrès en la matière et nous aussi, nous aurons nos missiles hypersoniques, nos armes lasers et autres qui d’ailleurs seront aussi performants (voire plus) que ceux des russes ou des chinois!! Dernier point, si les Ukrainiens avaient eu une flotte de combat un poil plus étoffée que celle qu’ils ont actuellement (ou avaient), je pense que nous aurions assisté à une guerre sur mer et que les russes n’auraient peut-être pas évolué autant dans le sud de l’Ukraine.

  51. Phil dit :

    Comme d’ab, vouloir l’armée US avec le budget du Bénin….

  52. vrai_chasseur dit :

    Ce que ne dit pas cette réponse du ministère (3 mois pour écrire ce texte creux…) c’est que les FDI françaises auront 2 standards selon le plan actuel. Les 2 premières FDI seront effectivement moins bien dotées, en revanche les 3 dernières seront toutes options incluses, le rattrapage des 2 premières se faisant à l’occasion d’un arrêt technique majeur.
    En réalité la marine se bat pour avoir d’emblée les 5 FDI au 2eme standard, plus ‘costaud’, c’est ce qu’évoque en termes édulcorés l’amiral en disant que cela reviendra au final moins cher – et il a mille fois raison -.
    Les points clés de ce standard cible sont les capacités de guerre électronique nouvelle génération, des armes modernisés comme ce canon de 76 à obus guidés radar capable de tirer en salve et surtout les lanceurs verticaux A70 (les FDI sont prévues d’emblée pour cela) qui permettent d’embarquer, outre les missiles Aster, les missiles de croisière MdCN. La capacité MdCN à elle seule change la donne, elle placerait alors les FDI françaises un (gros) cran au-dessus de leurs jumelles grecques.
    Un effort budgétaire (probable après l’Ukraine) serait assez simple à réaliser pour produire des FDI d’emblée au standard cible.
    Tout n’est pas qu’une question de budget : les lance-leurres nouvelle génération ne sont techniquement pas prêts pour le moment. A contrario, les missiles anti-navires légers ANL (Sea Venom en dénomination anglaise) sont très proches d’être qualifiés, les containers pour les embarquer seront donc installés dès la première FDI contrairement au plan initial.

    • Fralipolipi dit :

      @Vrai-chasseur
      Il me semble que Mer&Marine avait déjà fait un article sur ce sujet des 2 standards FDI distincts.
      Mais ce qui n’est pas clair, c’est le nombre de VLS.
      Rien dans la communication actuelle ne laisse penser que les FDI 3, 4 et 5 auront plus de 16 VLS …. bien malheureusement.
      .
      Pour le lance-leurre NG, oui, c’est effectivement lié à l’attente de la nouvelle génération.
      .
      Mais mon autre préoccupation, c’est l’hélico associé.
      Si c’est le H160M, qui doit encore être qualifié pour tout, et donc pour l’ANL, j’ai bien peur qu’il n’y ait pas de capacité ASM … alors que l’hélico est bien assez gros pour cela (Mexique et Corée du Sud font bien de l’ASM à partir d’une cellule Dauphin).
      Et une frégate avec Captas 4 qui n’a pas d’hélico ASM, c’est comme une équipe de rugby avec un très bon pack d’avants … mais sans aucun joueur à l’arrière : très gros trous dans la raquette en perspective !?
      … et c’est pas comme si un hélico ASM était un truc compliqué à avoir, vu que tous les pays du monde en ont … et surtout avec la BITD française que nous avons la chance d’avoir : encore une fois, c’est le cordonnier le plus mal chaussé.

      • Nicolas R dit :

        Bonjour.
        Les FDI françaises auront sonar de coque + CAPTAS 4 + 2*2 MU90. L’hélico apporterait indéniablement un plus mais la frégate est déjà bien pourvue en capacités ASM.

  53. Lassithi dit :

    Pathétique et minable, comme d’habitude.

  54. Requin dit :

    Et dire qu’il y a quelques jours certaines ici croyaient que la France allait remplacer les Floréal par des corvettes surarmées.
    Je suis mort de rire devant leurs avis de « grands spécialistes mondialement reconnus. »

  55. cipal dit :

    il serait intéressant d’embarquer les abrutis auteurs de ces décisions pour les emmener au combat et, une fois l’affaire conclue et tout le monde dans les radeaux du moins pour ceux qui s’en seront sorti, de faire nager les idiots utiles en leur indiquant la direction à suivre pour traverser l’Atlantique !
    Mais le sous armement est une tradition en fait, il suffit de relire les propos du CV Urvoy de Portzamparc commandant la deuxième flottille de torpilleurs durant les opérations d’évacuation des troupes de Dunkerque en 1940 ! et depuis çà n’a jamais cessé ! les Lafayette n’en parlons pas ! la refonte ratée du Colbert, le Masurca dont les lots rechanges des calculateurs étaient prévus pour deux bâtiments et donc le jeu consistait à les transférer d’une unité à l’autre en fonction des missions !! et ne parlons pas des patrouilleurs actuels déployés outre mer dont l’armement offensif le plus violent est une bonne dotation en manches à incendie !!
    Si jamais nous étions vraiment entrainés dans des opérations d’envergure avec le peu de bâtiments majeurs que nous possédons ce serait bien parti pour une nouvelle bataille de Trafalgar ! je n’ose envisager ce que çà donnerait dans le Pacifique contre la Marine Chinoise !!
    Finalement le nain irascible et son idiot utile de l’époque dit le bourrin éleveur de canassons auront achevé définitivement la composante maritime de la défense comme les autres d’ailleurs mais je ne m’intéresse qu’à mon milieu !
    la composition des forces navales est un désastre nous avons comme d’habitude une flotte d’échantillons servant de vitrine commerciale à naval Group qui est avec d’autres un des derniers secteurs industriel existant dans ce pays !
    Il y a eu le procès de Riom pour rechercher les responsables du désastre de 1940, on pourra faire le procès des politiques responsables des décisions prises depuis 40 ans et les coller au poteau pour haute trahison !
    et la permanence à la mer avec un seul PA ? il est vrai que quand on a des pudeurs telles que baptiser Porte hélicoptère amphibie pour ne pas dire d’assaut ce qui aurait choqué les chastes oreilles des abrutis du politiquement correct !
    çà ne fait rien on coulera pavillon haut ! çà on sait faire mais ce ne sont pas les tristes sires du genre politique qui feront leur trou dans l’eau ! ah oui nous serons en coalition ! la belle affaire les ricains seront occupés ailleurs comme d’hab et si on compte sur les teutons mieux vaut les laisser à quai ce sera moins dangereux pour les autres ! et ne nous parlez pas d’Europe de la défense ! de la défonce oui ! mais dès qu’ils sortiront des vapeurs de l’enfumage européiste sur la défense la gueule de bois sera terrible !

  56. Javier dit :

    Ne vous trompez pas, ça fait longtemps que l’on formate notre armée à combattre du pirate en pirogue dans le golfe du Yémen et du djiadiste-rebelle en pick up dans le désert donc au vue de ces 2 grandes menaces, on avait pas besoins de lourd en matos lol. Nan, vraiment, nos stratèges livre blanc sont vraiment mauvais ou plutôt nos politiques ont fait les mauvais choix c’est tout, pas grave on est habitué à ce qu’ils fassent tout à côté. Notre époque, malheureusement, ne construit plus de personnalités d’élite d’honneur, de visionnaire, d’intelligent, etc… Notre époque construit des communicants, des jet-setter, des stars de télé-réalité (la politique est une sorte de télé-réalité), bref, du vide, du peureux et de l’à peut près.
    On a que ce que l’on mérite, et bien, on mérite pas grand chose alors.

  57. Patatra dit :

    Mon Dieu, mais quel manque de cohérence dans la dotation de la marine nationale.
    Réussir, à partir de programme bien pensé, d’avoir moins, pour plus cher.

  58. breer dit :

    c’est une divergente du fameux proverbe : « le cordonnier est toujours le plus mal chaussé »

  59. UnKnown dit :

    Pays gouverné par des comptables qui surveillent d’autres comptables et ou chacun à son petit ilot de pouvoir à conserver…
    Le même mal pour tous les services pubics.

  60. Hélyx dit :

    Avec la conjoncture actuelle, la remise au 1er plan des enjeux géopolitique et la désinhibition de l’usage de la force (par la Russie et la Chine), je pensais que les besoins allaient être revu à la hausse. Là, dans un contexte où les navires russes mais aussi chinois seront de plus en plus présents en méditerranée, les frégates FDI resteront sous-équipées alors que le besoin est déjà présent.

    Décidément, je ne comprends pas la logique de ceux qui rédigent et révisent la LPM.

  61. vno dit :

    Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai la trés nette impression que la FDI, c’est un peut notre futur F35 à nous. Une superbe frégate sur Powerpoint. Couteux prototype à options encore plus couteuses qui ne servira pas à grand chose comme bâtiment de premier rang, juste à faire oublier la plaisanterie des FREEM, nos anciens avisos faisant la même chose ou presque. C’est à dire une belle cible en cas de mauvaise rencontre qui ne devait pas arriver ! Manifestement, les retex de la guerre des malouines ne sont plus utilisés, pas plus que les combats de la deuxième guerre mondiale, ou nos unités qui ont survécus devaient beaucoup à leur vitesse exceptionnelle encore aujourd’hui, plus qu’à la qualité de leurs armes. J’espère que le contrat Grecs ne va pas se terminer comme le contrat des Leclerc au moyen orient !

  62. Expression libre dit :

    Pas de brouilleurs ni leurres avt 2026, pour les infos donnés à l’adversaire…arrêtons l’open bar. Merde 10 fois merde, 8 FDI pour profiter de l’effet de série et 2 PA classiques au lieu d’un seul PAN très coûteux magnifique cible sur l’eau, et retour au format 6 SNLE.

  63. albatros dit :

    Et au final, ce seront encore 3 frégates (ou 5 ?) qui ne seront jamais modernisées, comme pour les La Fayette.
    Economies de bout de chandelles qui nous coûteraient en effet trop cher si nous voulions augmenter par la suite le nombre de lanceurs et leurres (s il y a vraiment la place pour cela) à une date où ces équipements seraient déjà dépassés bien sûr.
    Nous nageons dans l’énarchie, bien que l’école ait juste changé de nom.

  64. bullnar dit :

    on s en fout nous a pris l’option slip blinde et distributeur auto de vaseline , propose par nos politiques et valide par nos super sachants carriéristes aux medailles en chocolat, circulez y a rien avoir, les militaires doivent se taire et faire avec leurs maigres moyens de pays en voie de sous developpement , vive 1981 et son heritage…

  65. Thierry dit :

    Et ces cochons qui venaient se féliciter du niveau « satisfaisant » des munition de la marine française… c’est vrai que faute de lanceur y’a pas besoin de munitions…

    Les FDI française peuvent être facilement reconvertible en yacht de luxe avec des modifications légères pour que nos huiles aillent polluer de leur corruption tout autour du monde… c’était surement ça leur plan !

  66. oshibori dit :

    c’était avant l’invasion de l’ukraine. je pense que les budgets vont encore grossir et que c’est capacité fondamentale vont tres vite être ajoutée a la production ou implémenter de façon accélérer. avec la chine qui montre les dents et la Russie c’est juste indispensable.