Un avion E-2C Hawkeye de la Marine nationale sollicité pour surveiller l’espace aérien croate

Dans la soirée du 10 mars, un Tu-141 « Strizh », un drone conçu durant la période soviétique pour effectuer des missions de reconnaissance dans la profondeur d’un dispositif ennemi, s’est écrasé dans un quartier de Zagreb [Croatie], sans faire de victime. Depuis, le mystère entourant cet incident s’est épaissi après les révélations faites trois jours plus tard par Mario Banožić, le ministre croate de la Défense.

Ainsi, selon les premières constatations, des traces d’explosifs ont été retrouvées parmi les débris de ce Tu-141 « Strizh », ce qui suppose que cet appareil a été modifié pour en faire un missile guidé. Pour rappel, seule l’Ukraine dispose encore de tels engins, capables de voler à la vitesse de 600 noeuds [soit plus de 1100 km/h] à 20000 pieds d’altitude et dont la portée est d’environ 1000 km. Et, évidemment, étant donné le contexte actuel, il est tentant de penser que les forces ukrainiennes les ont ainsi transformés pour les utiliser contre les troupes russes.

« Les traces de l’explosif et autres éléments trouvés laissent supposer que cet engin n’était pas destiné à la reconnaissance », a insisté M. Banožić.

Selon, le Premier ministre croate, Andrej Plenkovic, le Tu-141 aurait décollé « de toute évidence » depuis le territoire ukrainien, avant de survoler la Roumanie et la Hongrie [pendant 40 minutes], avant de s’écraser à 200 mètres d’une quartier résidentiel de Zagreb, après sept minutes de vol dans l’espace aérien croate. « Nous ne savons pas à qui il appartenait […] les parties russe et ukrainienne affirmant que ce n’est pas le leur », avait-il ajouté.

Quoi qu’il en soit, M. Plenkovic a estimé que la réaction de l’Otan dans cette affaire laissait à désirer… À noter qu’un responsable de l’organisation a confié, à l’AFP, le 11 mars, que « la défense aérienne et antimissile intégrée [de l’Alliance] avait suivi la trajectoire » du drone en question…

« C’est évident que la réaction n’était pas bonne, ni l’estimation du niveau du danger, ni la communication avec d’autres pays de façon prompte et rapide […] Il s’agit d’un incident qui ne doit pas se répéter. […] C’est un test qui doit nous permettre à tous de beaucoup apprendre et de réagir beaucoup mieux », a déclaré le chef du gouvernement croate, avant d’en appeler au « renforcement et à l’intensification de la coopération » au sein de l’Otan.

« C’est l’espace aérien de l’Otan, roumain, hongrois et croate, et nous ne pouvons plus tolérer une telle situation. Elle ne devrait pas se reproduire. Il s’agissait d’une menace évidente à laquelle on aurait dû réagir », a insisté M. Plenkovic.

Justement, s’agissant de coopération, celui-ci a demandé l’appui de la France, qui, dans le cadre de la mission Clemenceau 22, a déployé le groupe aéronaval [GAN] formé autour du porte-avions Charles de Gaulle en mer Ionienne, d’où il prend part aux missions de type « enhanced Vigilance Activities » [eVA] menée en Roumanie et en Bulgarie dans le cadre de l’Otan.

« Après la chute du drone sur Zagreb, à la demande, le président Emmanuel Macron a approuvé l’envoi d’un avion d’alerte précoce E-2C Hawkeye pour surveiller et contrôler l’espace aérien croate. Nous continuons de travailler avec des alliés de l’Otan », s’est félicité M. Plenkovic, via Twitter.

Celui-ci aurait pu se tourner vers les États-Unis, étant donné que le porte-avions USS Harry S. Truman navigue dans le même secteur que le Charles de Gaulle…

Un vol de surveillance de l’E-2C Hawkeye de la Flottille 4F au-dessus de la Croatie été effectué le 12 mars, « en étroite coordination avec les autorités croate », a précisé l’État-major des armées [EMA], le 14 mars. Probablement que des Rafale Marine ont été mis en alerte afin de suppléer, le cas échéant, les MiG-21 de la force aérienne croate [HRZ].

En tout cas, l’assistance française a été saluée par M. Plenkovic. « Nous apprécions l’engagement de l’E-2C Hawkeye pour le contrôle de l’espace aérien après la chute du drone à Zagreb », a-t-il affirmé, ce 15 mars, alors qu’il était invité à bord du porte-avions Charles de Gaulle. Et d’annoncer la tenue d’exercices « tactiques » associant les Rafale M et les MiG-21 de la HRZ. « Nous renforçons le partenariat stratégique », a-t-il souligné. Partenariat stratégique qui a récemment pris une nouvelle dimension avec la commande de 12 Rafale d’occasion passée par Zagreb.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. yakafokon dit :

    Le drone devait venir de Transnistrie. Mig21 et Rafale, ça va faire des photos sympathiques.

    • VinceToto dit :

      Seulement 3 minutes de vol au dessus de la Roumanie, donc très très probablement pas Transnistrie. Apparemment détecté en Ukraine de l’Ouest comme appareil ukrainien et c’est une des raisons déclarée pour ne pas l’avoir abattu. Oui, l’US/OTAN observe l’espace aérien ukrainien là où il peut. Vous voyez la trajectoire dans les médias? Vous voyez le point de départ dans les médias? Pourtant l’US/OTAN, la Hongrie, etc. ils les ont.

      Traces d’explosifs? Plus que des traces: restes métalliques d’une bombe de conception/fabrication soviétique de ~120kg.
      Sur les restes du drone traces visibles d’ex peinture armée ukrainienne dessus ou dessous étoile rouge (soit maquillage et/ou peinture dessous réapparu après dégâts)?
      Si le drone avait explosé sur une centrale nucléaire(sur son passage apparemment) ou dans un immeuble habité, je parie que les médias occidentaux auraient hurlé à l’attaque russe comme nous l’a promise Zelensky.

      • tschok dit :

        @Vince Toto

        Une attaque russe contre la Croatie n’aurait pas de sens, les médias occidentaux en ont conscience.

        Et s’agissant de ce drone, je n’ai vu aucun média occidental accuser la Russie d’être à l’origine de cet événement. Ce que j’ai vu, c’était plutôt de la prudence. Ce drone n’est pas identifié, on ne sait pas d’où ça vient, on attend. C’était ça la tonalité des médias.

        Est-ce que vous, de votre côté, vous avez vu autre chose? Un article de la presse occidentale qui accuserait nommément la Russie, par exemple? Un article d’un grand journal qui ferait référence, par exemple?

        Par ailleurs, vu les derniers développement, les regards se tournent plutôt vers les Ukrainiens, à ce stade, il me semble.

        Avant d’accuser les médias occidentaux de déformer les événements, attendez au moins qu’ils le fassent réellement. Là, vous êtes en train de spéculer sur des événements qui n’ont pas eu lieu.

  2. Clavier dit :

    Il pourra suivre la trajectoire du prochain drone égaré par les belligérants …..

    • vno dit :

      Il va surtout surveiller la basse altitude avec la mer adriatique de la Grèce à l’Autriche en zone montagneuse pendant que les américains couvrent la mer Ionienne. Ce drone/missile de croisière bricolé venait d’Ukraine qui est trés bien surveillée jusqu’au delà de Kiev, il serait dommage que d’autres moins bricolés arrivent par derrière avec un préavis trop court pour l’interception du fait de trous dans la raquette pas prévue sur 360°. Pourquoi le drone semblant venir d’Ukraine n’a pas été intercepté ? Avez vous un jour tenté de joindre le sommet de la pyramide de l’état pour obtenir une autorisation qui dépend de lui pour une situation d’urgence ? N’asseyez pas vous seriez déçu et vous tomberiez certainement sur un gobe mouche qui passait la par hasard pour vous engueuler en affirmant qu’on ne dérange pas le ministre ou le chef d’état-major pendant son petit déjeuné en famille !

  3. Momo dit :

    Drone ‘soviétique’ volant à 20 000 pieds au-dessus de la Hongrie et de la Roumanie de manière furtive?
    Il manque un gros bout de l’histoire ou alors les capacités de surveillance de l’otan sont à minima sous-optimales.
    Ne parlons pas de celles d’interception…

  4. C’est une bonne initiative de la part de France pour aider son partenaire de l’Otan.
    Mais, attention, nous ne pouvons pas être sur tous les fronts.
    Déjà que Barkane mobilise beaucoup de moyens, Chammal également, on va vite voir le bout de nos capacités.

    Nous n’avons que 3 E2C Hawkeye, qui ont déjà 20 ans.

    Donc, nous faisons de la corde raide.

  5. Dolgan dit :

    0 morts ou blessés. La menace semble avoir été correctement estimée. En tout cas les choix n ont pas été mauvais. Beaucoup de politique politicienne .

  6. PK dit :

    Ainsi, ils l’avaient vu bien sûr… et c’est un simple incident.

    OK, OK…

    • tschok dit :

      Ca, on n’en sait rien. C’est juste une thèse. C’est la plus probable, parce qu’aucun des deux belligérants n’a de raison de tirer un missile ou un drone modifié pour porter une charge explosive sur la Croatie. Donc on se dit que la cause accidentelle est la plus probable, quelle que soit l’origine du tir, même si l’Ukraine est devenue suspect n°1.

      Reste que ce truc s’est quand même écrasé dans un parc et que tout le monde a eu beaucoup de bol dans cette affaire.

      Donc, maintenant, il est question d’évacuer la chance de l’équation en faisant en sorte que cela ne se reproduise tout simplement plus.

  7. adnstep dit :

    Mais où en est l’ACCS ?

  8. Nico80100 dit :

    Belle solidarité européenne. Faut garder les E2C Hawkeye en plus des nouveaux E2D qui vont arrivés. Avoir des yeux partout ça aide

  9. Prof de physique dit :

    Pourquoi un avion de l’aéronavale ?
    Il me semble que c’est à portée des AWACS de l’armée de l’air.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/36e_escadre_de_commandement_et_de_conduite_a%C3%A9roport%C3%A9s

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_E-3_Sentry
    « Les dernières versions du E-3 achetées par la France, l’Arabie saoudite et le Royaume-Uni sont équipés des turboréacteurs à double flux CFM-56-2 plus récents et peuvent voler pendant près de 11 heures ou sur plus de 8 000 km »

    Oportunité d’entrainement réaliste ?

    • Pb75 dit :

      Parce que les E-3 sont mis utilement à contribution sur le flanc Est de l’OTAN, au titre de la participation française et en plus des patrouilles armées de Rafale. Le CDG étant en Méditerranée, avec des E-2C, utiliser ces derniers permet une bonne affectation des moyens.

  10. Thierry dit :

    une info économique hors sujet mais qui a son importance certaine dans les sujets traités ici.

    ———————————————————————————–

    Peut-être déjà demain. La Russie s’approche du défaut avec une dette de 150 milliards de dollars : trois scénarios

    17:4815.03.2022

    La dette extérieure de la Fédération de Russie et de ses entreprises atteint 150 milliards de dollars et un défaut pourrait être déclaré dès mercredi. Il existe trois scénarios sur la façon dont les événements pourraient se dérouler pour ce qui était récemment l’une des plus grandes économies du monde.

    Les scénarios, ainsi que leur impact, ont été publiés par les économistes de Bloomberg.

    Le mercredi 16 mars, le pays doit payer le coupon en dollars. En fonction de la manière dont la Russie traite ce problème, les scénarios suivants peuvent se réaliser :

    La Russie paiera toujours la dette en dollars. Cela signifie que le défaut est reporté au moins jusqu’au 4 avril, lorsque vient le moment de payer les prochains coupons.
    La Russie paie en roubles. La publication note que certains contrats autorisent un tel paiement – mais pas tous. En particulier, le paiement le mercredi sera considéré comme effectué uniquement en devise, sinon cela signifiera un défaut.
    La Russie ne paie pas du tout. Un défaut mercredi déclencherait un délai de grâce de 30 jours, suivi d’un défaut, coupant une Russie déjà coupée des marchés financiers jusqu’à ce que les poursuites et les paiements soient terminés.

    La dernière fois que la Fédération de Russie a fait défaut, c’était en 1998, qui a lancé une spirale d’inflation rapide, de dévaluation du rouble et d’isolement financier sur les marchés internationaux. Cependant, à cette époque, le pays n’a pas réussi à rembourser ses dettes intérieures et la dernière omission de paiements extérieurs remonte à 1917, lorsque les bolcheviks ont refusé de payer le tsar.

    Étant donné que jusqu’à récemment, les cotes de crédit de la Russie étaient assez élevées, de nombreuses institutions, y compris des fonds souverains du monde entier, détiennent sa dette. Bien que la dette soit importante, elle n’est probablement pas suffisante pour causer un problème systémique aux marchés financiers, a déclaré Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire international.

    Concernant le paiement attendu mercredi, le ministre russe des Finances a ordonné le transfert de 117 millions de dollars, mais la devise de paiement n’a pas été précisée. En général, la dette extérieure souveraine de la Fédération de Russie est d’environ 40 milliards de dollars.

    Dans le même temps, les dates des autres paiements de la dette approchent. Par exemple, dans la société métallurgique et minière Severstal, le coupon est également payé le mercredi, et à Evraz et Tinkoff Bank le dimanche. Gazprom a des paiements la semaine prochaine. Cependant, Bloomberg admet que les entreprises peuvent faire face à l’endettement en devises grâce à une certaine réserve dans les zones offshore.

    La dette la plus importante parmi les entreprises est Gazprom – plus de 25,4 milliards de dollars, suivie des chemins de fer russes avec une dette de 4,9 milliards de dollars.

    Rappelons que le président du président de la Fédération de Russie Dmitri Peskov a déclaré qu’il n’y a pas de conditions pour le défaut de la Fédération de Russie, « si elles ne sont pas créées et artificiellement fixées pour nous ». Plus tôt, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret autorisant la Russie à payer en roubles toutes les dettes envers les États-Unis, les pays de l’UE et d’autres pays qui ont imposé des sanctions contre la Russie.

    En raison des sanctions contre la banque centrale, la Russie a perdu l’accès à la moitié de ses réserves d’or et de devises.

    L’agence de notation Fitch, à la suite de Moody’s, a abaissé la note de crédit de la Russie de B à C, c’est-à-dire à un état de pré-défaut.
    source :
    https://inshe.tv/economics/2022-03-15/665085/

    ——————————————————————————-

    L’économie russe s’écroule tout comme ses ambitions en Ukraine ! au moins de ce coté là l’offensive économique occidentale aura atteint ses objetcifs bien avant que Poutine n’atteigne ses obljectifs militaire, la défaite de son invasion est consommé, même s’il envahissait toute l’Ukraine (et on en est encore bien loin) il ne pourrait pas la conserver.

    • logan23 dit :

      Bullshit, seules 7 banques russes exclues se Swift, des sanctions pour les gogos et les medias, les allemands les polonais continues à verser des millions d’euro à la Russie, la banque de Gazprom n’est pas exclue de Swift, les ukrainiens peuvent continuer à mourir M. Lemaire a bonne conscience

      • Pascal (l'autre) dit :

         » la banque de Gazprom n’est pas exclue de Swift, » Dès le début des sanctions il avait bien été mentionné que certains établissements bancaires russe ne seraient pas concernées pour recevoir le paiement des fournitures de gaz!
        Malgré vos dires il semble bien que les sanctions économiques fonctionnent sinon pourquoi Poutine fait des appels du pied à tonton Xi pour l’aider et pourquoi Poutine se plaint de ces sanctions?

      • Thierry dit :

        vous n’avez pas l’air de réaliser que bientôt les soldats russe et autres fonctionnaires ne pourront plus être payé…. vous voyez ou je veux en venir ? sinon j’fait un dessin avec des crayons de couleurs….

        • Belzébuth dit :

          @ thierry
          Comme pour Louvois?
          Les militaires français ont bossé quand même.

  11. Achille-64 dit :

    Est-ce une OTAN à trois vitesses ?

  12. Tannenberg dit :

    Vue la situation et les 14 awacs (E3A) disponibles dans la flotte OTAN basée a Geilenkirchen, je suis un peu surpris qu’on sollicite les E2C du CdG, alors soit il y a des trous dans la raquette (amha, il ne doit quand même pas y en avoir beaucoup), soit on essaye de faire parler un peu la défense européenne pendant que le gouvernement allemand est aux fraises avec sa coalition, en montrant les capacités françaises en exemple. A noter que les égyptiens ont aussi des E2C, je ne le savais pas: https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_AEW%26C_aircraft_operators

  13. Moussa Razeh dit :

    Les photos issues de Twitter sont intéressantes. Voir notre porte-avions en opérations, c’est avoir la notion des grands espaces, d’un vaste pont d’envol à la vue dégagée, seulement parsemé d’un avion çà et là… nous sommes très loin de l’encombrement d’un porte-avions américain ( nos maîtres) , par exemple…
    dans la région en question, il y a déjà foule et surcapacité de moyens de surveillance divers et variés, de tous les modèles, de tous les fabricants, de toutes les nations de l’OTAN… il a donc été démontré que ça ne servait pas à grand-chose et que tout ce bel ensemble guerrier est une passoire.. je suis surpris par l’absence de commentaires critiques sur cet aspect fondamental de cette incident sérieux…
    les médias français abondent de désinformation et de critiques acerbes contre les Russes et leur matériel qui serait défectueux à tous les niveaux, contre la stratégie russe qui serait mauvaise, contre les militaires russes qui seraient tous incompétents, tous en fuite et tous affamés etc. etc. c’est toujours la paille chez les voisins et l’ignorance de la poutre chez nous..
    en laissant passer un missile, l’OTAN a fait la démonstration de son incompétence et de sa prétention, mais les publics européens, savamment protégés contre le réel par des médias aux ordres, ne sera pas au courant…
    ainsi fonctionnent les grandes « démocraties » occidentales qui se parent de toutes les vertus dont celle de la transparence, mais qui sont d’une opacité tout à fait nord-coréenne dès qu’il y a le moindre souci, le moindre incident, le moindre défaut..

    • Thaurac dit :

      Si la russie nous attaque on prendra une dizaine d’ukrainiens et ce sera joué….

    • Gribeauval dit :

      Vidoc? pseudo différent, obsessions identiques. Pourquoi changer de nom pour ressortir le même disque rayé?

  14. Moussa Razeh dit :

    Bien qu’étant un pays musulman, l’Égypte est très probablement un des pays où circulent le plus de pots-de-vin. Il suffit de voir le nombre et la variété des contrats d’armement de ce pays : ça donne le tournis. Nous avons eu notre part aussi, et c’est l’Arabie Saoudite qui paye de toute façon…
    l’Égypte est aussi l’un des plus gros consommateurs de blé et de maïs, notamment d’Ukraine, et je me demande un peu comment leur budget va pouvoir gérer les embargos décidés par les occidentaux, soi-disant pour pénaliser la Russie, mais qui vont se retourner comme des boomerang puis des dominos, contre tous les pays de l’Axe du Bien…
    vouloir détruire la Russie, c’est une chose, notamment en ostracisant ses athlètes paralympiques, ses chanteurs de l’Eurovision, ses chats de race russe pour les compétitions internationales, et des dizaines d’autres mesures vexatoires destinées à frapper d’abord la population Russe plutôt que ses armées, tout simplement parce que c’est beaucoup plus facile…
    mais les grands intelligents qui ont décidé de traiter la Russie comme autrefois la Corée du Nord en la mettant entièrement sous cloche, vont voir petit à petit se retourner contre eux leur jusqu’au-boutisme vexatoire qui est devenu du racisme spécifique antirusse..

    l’Arabie Saoudite, qui vient d’exécuter 81 personnes dans la même journée, dans le silence absolu de tout l’Occident complice, l’Arabie Saoudite qui bombarde jour et nuit les hôpitaux et les écoles et les villes et villages du Yémen dans le silence absolu de tout l’Occident complice, l’Arabie Saoudite qui fabrique et qui finance et qui distribue dans le monde entier la version la plus rétrograde et la plus dangereuse de l’islam, l’Arabie Saoudite va donc financer aussi les céréales pour l’Égypte puisque l’Égypte a besoin déjà de tout son argent pour se payer toutes les armes existant sur terre: peu importe le prix du moment que ce ne soit pas des armes russes n’est-ce pas !
    Pendant la guerre en Ukraine, qu’on ne s’inquiète pas : la guerre au Yémen continue comme jamais mais derrière un paravent inviolable, et l’islamisme radical continue à être répandu sur la planète, derrière le même paravent de la guerre en Ukraine, qui commence à devenir bien pratique.

    • Nexterience dit :

       » dans le silence absolu de tout l’Occident complice »
      pourtant c’est l’éditorial du Monde d’aujourd’hui, rien que ça…

    • Thaurac dit :

      Si l’iran n’avait pas attaqué le yemen par l’intermediaires de ses proxy, les houtis, contre un pays avec un gouvernement élu ( les houtis 25% de la populace) ce gouvernement n’aurait pas appelé les etats arabes pour l’aider , regarde la cause pas l’instant présent

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Bien qu’étant un pays musulman, l’Égypte est très probablement un des pays où circulent le plus de pots-de-vin.  » Des ^pts de vin dans un pays musulman, y a ps vous ave le sens de l’humour!
      « vouloir détruire la Russie, c’est une chose, notamment en ostracisant ses athlètes paralympiques, ses chanteurs de l’Eurovision, ses chats de race russe pour les compétitions internationales, » Oh oui! C’est terrible par contre les femmes obligées de se terrer dans les sous sol d’hôpitaux parce que vos pôôôvres Russes bombardent à tout va en se foutant bien où tombent leurs super missiles par contre pour vous c’est peanuts! Mais c’est vrai les chats russes privés de salon franchement oui c’est dégueulasse! Il paraitrait même et n’hésitez pas à le clamer haut et fort que ce serait un coup des éleveurs de Maine coon! Vous savez c’est un chat d’origine…………. américaine! Ah les salauds d’occidentaux!!

  15. Pascal (l'autre) dit :

    Moussa Razeh et shimou fékaka Même rhétorique! N’y aurait il pas comme …………………..un air de famille?

    • Thaurac dit :

      Oui, il se fait mousser un peu, le pôvre!

    • Dans le Bayou dit :

      C’est la « Vladimir Routine » et ses éléments de langage habituels.

    • Sempre en Davant dit :

      Il n’est pas barbant…
      On me dit a l’oreillette que devant la hausse du prix du nitrate d’ammonium des agriculteurs renoncent à semer du blé tendre « ou blé de printemps » pour ce concentrer sur le mais et autres aliments pour bestiau.

      On se souviendra que les « printemps arabes » ont commencé par le suicide d’un jeune tunisien confronté au prix de la baguette. C’est pas réjouissant.
      L’air de rien les cultures de blé toujours plus dépendante d’intrants chimiques ça craint.
      S’il est vrai que des farines de céréales plus rustiques comme l’épeautre rentre de plus en plus dans la composition des pains (de luxe) dit de tradition, la baguette blanche industrielle est une denrée de base bien au delà de la France.

  16. Tannenberg dit :

    Quand Macron dit que les 12-18 mois qui viennent vont être difficiles pour les réserves alimentaires, ce n’est pas pour faire joli dans le décor, et a mon humble avis, ce sera plutôt 24 mois, le temps que les marchés occidentaux s’adaptent… Aujourd’hui on devine le sens de la logique derrière l’agression russe en Ukraine et on voit bien que la Chine et la Russie consolident leurs liens en ayant pour objectif de mettre l’occident a genou: d’un coté les matières premières russes (pétrole, gaz, minerais et céréales), de l’autre coté le marche chinois et ses biens de consommation, le tout dans un système de relations commerciales indépendant des monnaies et réseaux bancaires occidentaux. Les sanctions vont faire mal mais n’empêcheront pas grand chose, et a terme les russes vont perdre la Sibérie et les territoires orientales contiguës a la Chine, mais il est fort probable que la partie russe en soit déjà consciente…