Piraterie : La force navale européenne Atalanta n’est plus autorisée à intervenir dans les eaux somaliennes

En décembre 2020, le Conseil de l’Union européenne décida de prolonger à nouveau, pour deux ans de plus, le mandat de la force navale Atalanta, mise sur pied douze ans plus tôt afin de mettre un terme aux actes de pirateries commis contre les navires commerciaux naviguant au large de la Somalie, sous le couvert d’une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies. Mieux encore : ce mandat avait été étendu à d’autres tâches, comme la lutte contre le trafic d’armes et de produits stupéfiants ou encore la surveillance des activités illégales en mer.

« Avec ce mandat, l’opération Atalanta contribuera à la mise en œuvre de l’embargo sur les armes imposé par les Nations unies à la Somalie et soutiendra la lutte menée contre Al-Chabab [ou Shebab, organisation liée à al-Qaïda] et ses sources de financement », avait-il alors été expliqué.  »

Et le Conseil de l’UE d’ajouter : « Ces ajustements viennent en outre compléter le travail de dissuasion, de prévention et de répression de la piraterie et des vols à main armée au large des côtes de la Somalie qui est au cœur de l’opération Atalanta, afin de garantir la liberté de navigation et d’assurer la protection des navires du Programme alimentaire mondial et d’autres navires vulnérables naviguant vers la Somalie ».

Cela étant, le phénomène de la piraterie maritime dans le golfe d’Aden s’est considérablement atténué, sous l’effet des opérations navales internationales et des mesures prises par les armateurs [comme la présence de gardes armés à bord des navires]. Et, désormais, les incidents sont rares, voire inexistants.

Aussi, Mogadiscio s’oppose, depuis quelques temps, à la prolongation de l’autorisation permettant aux navires militaires étranger de patrouiller dans ses eaux territoriales. En décembre dernier, via une résolution présentée par les États-Unis et adoptée à l’unanimité, le Conseil de sécurité l’avait reconduite pour seulement trois mois supplémentaires, et non plus pour un an de plus, comme cela avait été le cas jusqu’alors.

Les trois mois étant désormais passés, aucune prolongation de cette autorisation n’a été votée par le Conseil de sécurité… Ce qui veut dire que, désormais, les navires de l’opération Atalanta ne sont plus autorisés à approcher les côtes somaliennes.

À noter que cela n’a fait l’objet d’aucun commentaire de la part des États-Unis [qui s’occupent de cette affaire], ni des Émirats arabes unis, qui assurent actuellement la présidence du Conseil de sécurité… Pourtant, certains pays, comme la France, auraient souhaité une prolongation de cette autorisation à croiser dans les eaux somaliennes, afin d’éviter un « vide sécuritaire ».

En janvier, le Centre d’expertise français dédié à la sûreté maritime [MICA Center, qui relève de la Marine nationale, ndlr] avait souligné que le phénomène de la piraterie martime semblait avoir été « éradiqué » en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, « grâce à l’action dissuasive de l’opération Atalanta et des autres opérations anti-piraterie ainsi que grâce à l’application des ‘Best Management Practices’ par la communauté maritime. Et d’ajoutet : « Si la piraterie ne constitue plus une menace avérée sur les navires, des approches suspectes sont régulièrement reportées, et des actes de brigandage
dans les eaux somaliennes restent possibles ».

Quoi qu’il en soit, l’état-major de l’opération Atalanta a pris acte de la décision du Conseil de sécurité de ne pas renouveler l’autorisation d’opérer dans les eaux somaliennes. Pour autant, la force navale européenne « continuera de remplir ses missions, en assurant la sécurité maritime » dans le « reste de sa vaste zone d’opérations », a-t-il assuré.

« L’opération Atalanta reste attachée au respect de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer et continuera de lutter contre la piraterie en haute mer, de protéger le Programme alimentaire mondial et d’autres navires vulnérables, de lutter contre le trafic de drogue, de contribuer à la la mise en œuvre de l’embargo sur les armes appliqué à la Somalie et d’assurer la surveillance d’autres activités illicites en mer, telles que l’exportation illégale de charbon de bois et la pêche illégale », a-t-il détaillé.

Actuellement, la force Atalanta repose sur les frégates ESPS Victoria [Espagne] et ITS Carlo Bergamini [Italie] ainsi que sur une avion de patrouille maritime P-3M Orion espagnol. Elle devrait être temporairement renforcée par le porte-hélicoptères amphibie [PHA] Mistral et la frégate légère de surveillance [FLF] Courbet, dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc 2022.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

50 contributions

  1. Gaulois78 dit :

    L’armée française n’a pas vocation à protéger le monde…Elle doit utiliser avec parcimonie le peu de matériel en sa possession pour ses intérêts, pas ceux des autres…

    « Elle devrait être temporairement renforcée par le porte-hélicoptères amphibie [PHA] Mistral et la frégate légère de surveillance [FLF] Courbet, dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc 2022 »

    Ces navires de guerre Français seront bien plus utiles sur la ZEE de nos Îles, nos compatriotes du Pacifique seront contents de voir les navires autrement qu’à la télé où sur le web…Laissons les USA, EAU, Arabie Saoudite, Australie, Inde et autres pays de la région, faire le taf de surveillance, on a pas à le faire pour eux, c’est leur zone, pas la nôtre ils en font quoi au juste de leurs matériel ?

    Si la Somalie, un pays ethnique, constamment en guerre ne veut pas de nous, on part, on n’insiste pas, sur un malentendu on va encore se mettre dedans avec Macron la mouise…

    Et puis cela évitera au Courbet de se faire illuminé…

    • bullnar dit :

      100% d accord les pillages halieutiques sur nos dom tom sont simplement délirants mais il est plus facile pour nos politiques de regarder ailleurs que de faire leur boulot pour lequel on les élit et payent nos impôts…

    • asvard dit :

      Ce n’est pas pour protéger la Somalie mais protéger les voies commerciales, nos intérêts quoi.
      Nos navires n’ont pas vocation à être à être en représentation auprès de la population qui se tripote la nouille en les admirant

      • arnaud dit :

        Et bien qu’ils protègent notre ZEE….et nos ressources. Le commerce mondial sera protégé par les autres flottes qui ne feront rien pour notre ZEE…

      • tschok dit :

        @asvard,

        Gaulois, il aime bien voir passer les bateaux. Il l’a expliqué, un jour.

        La protection des voies commerciales, ça lui parle pas, je crois. Mais la protection de la ZEE, si et il est prêt à mobiliser pour ça de grosses unités de combat.

        J’ai discuté plein de fois avec des gens comme lui sur ce blog, mais ça ne sert à rien. En fait, ils sont à fond dans la représentation et dans la protection de la ZEE par des navires de combat, y-compris SNA et PAN.

        On leur explique que ça n’a pas de sens, ça sert à rien, ça revient constamment.

        Je pense qu’il faudrait que la marine nationale organise une sorte défilé du 14 juillet, une parade nautique, pour que tous les petits garçons de ce blog puissent admirer leur marine de guerre.

        Et puis ce serait l’occasion de parler un peu de la marine, des océans, de tout ce qui voyagent dessus et dessous, bref des énormes enjeux stratégiques que tout cela recouvre, et qui, visiblement, sont un peu abstraits pour bien des gens.

        • Gaulois78 dit :

          @tschok

          La France a vocation à défendre ses intérêts, pas ceux du monde et accessoirement des pays cités dans mes post ci-dessus, je ne dis rien d’autre, alors ne faîte pas plus idiot que vous l’êtes…

          C’est ma vision, comme vous avez la votre, la différence entre vous et moi c’est que j’accepte que la votre soit différente…

          Vous ne répondez pas à la question que je pose , elles font quoi les autres puissances (?) pour sécuriser leur zone ?

          Quand vous aurez répondu avec des arguments crédibles, chiffrés je vous lirai, sinon faites l’impasse sur mes post…

          • tschok dit :

            @Gaulois,

            Nul besoin d’arguments chiffrés, il suffit juste de faire preuve de bon sens: comment voulez-vous que des pays comme la Somalie puissent assumer la protection de « leur zone ».

            Donc, si la piraterie devient endémique, vous devez nécessairement confier la protection de ces espaces maritimes internationaux à des forces internationales, surtout si les pays riverains sont incapables de le faire.

            Voilà, c’est tout bête.

            Maintenant, vous comprenez ou pas. Ce n’est pas une question de différence de point de vue (ça ne me gêne pas). C’est d’abord une question de compréhension des situations concrètes, c’est tout.

      • Gaulois78 dit :

        @asvard
        Essayez de lire entre les lignes svp …
        On protège quels intérêts au juste ?

        Ceux de la France sont bien plus loin…bullnar semble avoir compris le sens de mon post…

        Il y a quelques milliards d’habitants dans la zone, les pays riverains ne sont pas capables d’assumer la surveillance des voies maritimes ?

        De mémoire il ne me semble pas que les marines de guerre indienne, chinoise, australienne, chinoise etc, etc, patrouillent près des côtes françaises …

        • asvard dit :

          La marine de guerre Chinoise a aussi des navires vers la Somalie qui ont déjà arrêté des pirates dans le coin, une peu de recherche vous l’apprendrait, faut un peu sortir de vos sources Franco-Franchouillardes.
          Quand un navire de commerce se fait pirater ça renchérie le cout des marchandises par la suite (assurances, déroutement, retards, etc. ) sans parler que les sommes gagnées par les dits pirates ou autres trafics exposés dans l’article ne leur servent pas à flamber dans les casinos de Monaco ou à faire construire en Dordogne mais contribuent à déstabiliser un peu plus des pays déjà pas en grande forme. Mais vous en tant qu’immigrationniste forcené cela ne vous pose pas de probleme d’accueillir quelques familles de ses pays là chez vous, votre humanisme vous honore mais tout le monde n’est pas comme vous dont moi qui préfère voir ces familles en paix et heureuses dans leur pays.
          En général les pirates sévissent dans les eaux (ou à proximité) de pays un peu mal en point dont ils sont issus donc si ces pays avaient des marines au top (ou même de marine tout court) on discuterait pas de ça.
          Je ne savais pas que des pirates attaquaient des navires de commerce le long de nos cotes, merci de me l’apprendre ou alors vous parlez de Tipiak mais j’ai des doutes quand même, je pensais qu’ils ne s’attaquaient qu’à des recettes de cuisine de nos chère bigoudènes ?

        • Dolgan dit :

          A quand remonte le dernier acte de piraterie dans la Manche ?

    • Captain Pif dit :

      Ce sont nos intérêts que nous défendons, dans une zone où nous sommes présents (Djibouti, et plus loin Mayotte, Îles Éparses, la Réunion).

      • précision dit :

        Pour ce qui est des intérêts, sans doute. D’ailleurs il est sans doute dans notre intérêt que l’Afrique soit stable. Enfin je l’espère. Par contre pour Réunion qui est à près de 2000km, je trouve que l’argument est un peu tiré par les cheveux. Je serais surpris que le commerce que l’on protège dans cette zone concerne prioritairement les routes maritimes entre la métropole et la Réunion. Les navires passant par le canal de Suez desservent des partenaires commerciaux plus importants quand même.

    • mich dit :

      Ça vous parles les routes maritimes ? on dirait pas .

      • tschok dit :

        Non, ça ne lui parle pas.

        C’est abstrait, je pense.

        On a une culture de continental, je crois. On trouve que les bateaux c’est joli, mais on ne sait pas vraiment à quoi ça sert et on ne sait pas vraiment ce qui se passe en mer.

        Et puis là, il y a un truc qui le dérange, je pense, c’est la dimension collaborative de la mission Atalanta. Et lui, il me semble qu’il est plutôt non-collaboratif: ce qui l’emmerde, c’est que des navires français puissent servir à une mission de sécurité collective.

        En fait, ce qui lui parle pas, c’est qu’il existe un bien commun qui s’appelle la sécurité collective à laquelle de nombreuses nations contribuent, dont la France. Voilà ce qu’il dit:

        « L’armée française n’a pas vocation à protéger le monde…Elle doit utiliser avec parcimonie le peu de matériel en sa possession pour ses intérêts, pas ceux des autres… »

        C’est-à-dire qu’il a une perception très égocentrée et très égoïste du problème et je pense que le concept de sécurité collective lui passe au-dessus du cigare. Pour lui, c’est du gâchis. La marine devrait se recentrer sur sa mission principale: la protection de nos intérêts au sens le plus strict (la protection de la ZEE). Et pour ce qui est de la sécurité collective, ben c’est aux autres de le faire épivala.

        En fait, il faut le prendre par la main et lui expliquer en quoi la France trouve un intérêt à participer à la protection de la sécurité collective, concrètement, en ayant bien à l’esprit qu’il veut se défiler et juste qu’on protège ses intérêts à lui. Moi, ma gueule, ma gueule et moi.

        Ca sert à rien de vouloir convertir un égoïste un peu mesquin à l’altruisme. Asvard répond bien, il lui explique qu’on fait pas ce qu’on fait par altruisme mais parce que c’est notre intérêt bien compris: la sécurité collective des voie maritimes, ce dont on profite nous aussi, parce que ça permet la liberté de circulation.

        Mais Gaulois est pugnace et répond que les autres n’ont qu’à s’en charger épicétou. Moi, ma gueule, ma gueule et moi, encore. Et c’est là qu’il faut trouver un truc à lui répondre.

        Parce que cette histoire de sécurité collective, il s’en fout complètement. Il ne veut pas avoir à payer un centime pour ça. Faut trouver une réponse, tout en restant très concret, parce qu’on sent qu’il est un peu matérialiste, quand même.

        Il me semble qu’il faut lui expliquer que l’ordinateur avec auquel il publie ses commentaires a été fabriqué en Asie et qu’il est arrivé en France, où il a pu se le procurer moyennant un prix à la portée de ses moyens, en empruntant des voies maritimes commerciales dont la sécurité est globalement assurée par un ensemble d’acteurs, dont il ignore l’existence et l’action, mais peu importe, ce qui permet la liberté de circulation des marchandises, des hommes, etc.

        Et si tel n’avait pas été le cas, il n’aurait tout simplement pas pu se procurer cet ordinateur, qui n’aurait pu parvenir en France, ou alors pour un prix bien plus élevé.

        Le fait de mutualiser la sécurité permet d’éviter de facturer au client final de la marchandise transportée le coût de l’insécurité, si on veut résumer.

        On peut l’expliquer assez simplement: imaginons qu’un porte conteneurs sur deux dans le monde soit coulé lors du voyage, un peu comme les Liberty Ships lors de la bataille de l’Atlantique, pour diverses raisons (naufrage ou attaques). Sa cargaison coule donc avec le navire.

        Mettons que dans cette cargaison, il y avait le grand écran que vous avez commandé sur Internet, ou un smartphone. Premier désagrément, vous devrez attendre le deuxième porte-conteneur, celui qui ne sera pas coulé pour enfin percevoir vos achats.

        Oui mais là, le commerçant vous fait payer le prix de celui qui a fini au fond de la mer. Ben oui: pour que vous ayez 1 smartphone, il a dû vous en envoyer 2. Et en fait, ce supplément de prix, vous l’avez payé en passant la commande, parce que le commerçant a anticipé la perte de la moitié de ses marchandises et il faut bien que quelqu’un paye pour ça, et ça ne peut être que le client final, c’est-à-dire vous.

        Donc, l’insécurité a un coût et il est assumé par le client final.

        Alors, évidemment c’est un exemple un peu dramatique, parce qu’on ne perd heureusement pas un porte-conteneur sur deux, mais l’idée, c’est ça.

        Et ça, ça parle au porte monnaie des gens. La sécurité collective, on s’en cogne, mais notre pognon on y tient.

        Maintenant, si ça se trouve, il n’en démordra pas. Il répondra peut-être qu’il a les moyens de se payer son smartphone plus cher et que ceux qui les ont pas, ben c’est tant pis pour leur gueule. Ce serait aussi une façon de voir les choses.

        Il est vrai que dans la société capitaliste, il n’y a pas de principe intrinsèque d’égalité d’accès des consommateurs aux marchandises. Ceux qui peuvent se les payer se les payent, les autres vont se faire foutre.

        En tant que citoyen, contribuable et consommateur, il aurait ainsi parfaitement le droit de contester le fait que ses impôts soient employés par la marine nationale pour assurer une mission de sécurité collective, si lui, de son côté, il est suffisamment fortuné pour assumer le coût de l’insécurité, et que ça lui revient moins cher.

        Il pourrait ainsi faire une comparaison de coût entre le supplément d’impôts qu’il va payer, pour que soit assurée la mission de sécurité collective, et le supplément de prix sur les articles importés qu’il consomme, et en déduire qu’il est plus profitable pour lui de payer le supplément de prix plutôt que le supplément d’impôts.

        Ca, c’est un raisonnement qui est complètement libertarien et de plus en plus de gens le font. Surtout dans le domaine des services publics et de la protection sociale.

        M’enfin bon, pour l’heure Gaulois ne s’est pas aventuré jusque-là, il a simplement une logique non-collaborative parce qu’il ne perçoit pas les problèmes de sécurité collective et qu’il veut blinder sur la ZEE. Je ne pense pas qu’il ait théorisé plus que ça.

        Deux autres internautes, arnaud et bullnar, l’ont approuvé et il est intéressant de voir que l’idée de l’impôt est présente dans un com et que l’idée que c’est aux autres pays de s’en occuper est présente dans l’autre.

        Je pense que si on élargit la discussion à d’autres internautes, on peut s’attendre à une forte contestation de la logique collaborative, ce qui me semble normal parce la logique collaborative est contre-intuitive.

        • Gaulois78 dit :

          @tschok
          J’attends une réponse, vous devez bien avoir ça dans vos post pré -préparés…
          Une question asvard serait pas un de vos pseudo, vu la teneur, le style…

          • tschok dit :

            Non, je n’ai qu’un seul pseudo. C’est déjà bien assez.

            Je vous ai répondu plus haut.

    • Frede6 dit :

      Et bien ca tombe bien…ce sont des bateaux italiens et espagnols qui arment Atlanta et ce depuis un petit moment déjà…vous devriez être content.

      Quant à la « Jeanne d’Arc » et sa conserve, ils vont simplement passer dans la zone de responsabilité Atalanta, se placer sous son commandement le temps que chacun publie son petit Tweet, et vont continuer leur chemin sans même s’arrêter et poursuivre leur mission de formation.

      Pas de quoi raler

    • Guyzo dit :

      La Somalie est constamment en guerre parce que ceux qui prétendent la défendre, lui fait la guerre la déstabilise, trouve un prétexte pour piller son pétrole et imposer leur dictature occidentale.
      Et chacun de ses pays trouve leur compte comme la France, l’Union européenne, les américains et ses alliés comme le Qatar et autres.
      Alors, oui, la France et ses alliés doivent partir non pas pour ce que vous croyez, mais laisser la Somalie profiter de son pétrole, gérer sa politique économique et monétaire pour développer le pays que population puisse vivre tranquillement.

      • Gaulois78 dit :

        @Guyzo
        Bonsoir,
        Il me semble que la Somalie ne veut pas de navires de guerre occidentaux, ni d’interférences dans sa politique, j’approuve son choix…

        Quand au pétrole, la France n’en tire aucun bénéfice, je sais qu’elle a le dos large chez les Africains mais contrairement à ceux que vous pourriez croire Shell & Exxon c’est pas nous, ce sont les autres…Une chose, que font le Qatar et l’Arabie Saoudite dans votre région…Ils aident vos populations où corrompent vos religieux avec un islam radical financé par les pétrodollars…Vos ressources pétrolières doivent vivement les intéressés…

        Concernant le partage des ressources pétrolières entre les différentes ethnies et états régionaux qui composent la Somalie, je souhaite bonne chance à la Somalie…La Chine aussi lorgne ce pétrole de la même façon qu’elle convoite vos ressources en poissons…

        https://afrique.latribune.fr/finances/commodities/2020-03-04/apres-20-ans-d-inactivite-la-somalie-relance-son-secteur-petrolier-en-partenariat-avec-shell-et-exxon-841121.html

        Sachez que malgré ceux que certains peuvent penser, je rêve d’une Afrique prospère pour ses populations, pas riche car elle l’est déjà…Où est l’argent, a côté de mon domicile au Vésinet il y a des demeures de potentats africains…Tout au début de l’avenue Bosquet Paris côté gauche, il y a 13 ans un général Nigérian a acquis un appartement de 200 mètres pour plus de 3 millions d’euros sans y faire une visite…Rente pétrolière je suppose…

        Pourquoi la population Africaines est dans une pauvreté extrême, qu’elle meurt de famine, de massacres, de persécutions…Posez vous la question, interrogez vos élites politiques, religieuses…

        Si les Africains refusent de faire leur révolution et leur mea-culpa sur la période de la colonisation ils ne s’en sortiront pas…

        https://www.google.com/amp/s/amp.lepoint.fr/2126053

    • ScopeWizard dit :

      La grande question en filigrane de tout ceci est :
      la Marine Nationale a t-elle à ce jour suffisamment de navires comme de moyens à mettre en ligne que ce soit pour assurer des missions de combat ( donc en temps de paix , principalement d’ entraînement ) , la surveillance de notre immense ZEE , la protection de routes maritimes ?

      Réponse : NON .

      Question : POURQUOI ?

      C’ est tout , il n’ y a pas à se prendre le citron sur des trois besoins ci-dessus , lequel serait le plus important et doit donc bénéficier d’ une priorité , chacun des trois l’ est à son niveau et doit donc pouvoir compter sur le matériel le plus adapté , si possible en profitant d’ une certaine polyvalence permettant de jongler avec le plus de pertinence et d’ efficacité possibles .

      Seulement , comme pour diverses raisons le plus souvent avancées comme étant les meilleures , depuis des années nous n’ avons fait que baisser toujours plus la garde .
      En conséquence , comme on pouvait s’ y attendre , plus que d’ eux-mêmes s’ imposer , de façon absurde des choix ont été imposés .

      Résultat , vu qu’ à force de compromis rien n’ est vraiment satisfaisant , nous collectionnons les déconvenues , tant et si bien qu’ aujourd’hui nous sommes comme des cons .

      Pendant ce temps , certains ne se posent pas toutes ces questions et avancent .

      Peu leur importe que ce soit un hauturier , un drone HALE , un patrouilleur , ou un SNA qui à l’ occasion ou en alternance surveille telle ou telle partie de la ZEE ou veille à la sécurité de telle ou telle route maritime , EUX se donnent les moyens et font le boulot .

      Tandis que nous…

  2. Plusdepognon dit :

    On continue vers le grand large donc…
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/01/13/une-presence-maritime-coordonnee-dans-le-nord-ouest-de-l-oce-22718.html

    https://orientxxi.info/magazine/somalie-pays-de-toutes-les-convoitises,3316

    https://orientxxi.info/magazine/les-pays-du-golfe-et-la-turquie-s-affrontent-en-afrique,2765

    Ne pas oublier que les shebab ont menacé Djibouti dans leurs imprécations et s’étendent dans les pays voisins…
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210328-les-shebabs-appellent-%C3%A0-attaquer-les-int%C3%A9r%C3%AAts-am%C3%A9ricains-et-fran%C3%A7ais-%C3%A0-djibouti

    À noter que les shebabs s’accomodent très bien de l’embargo sur les armes « réussi » d’Atalante :
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220223-somalie-comment-se-gouvernent-et-s-arment-les-shebabs

    Avec la Turquie dispute aux USA et aux émirats arabes unis la formation de l’armée somalienne…
    https://blablachars.blogspot.com/2021/09/quand-la-turquie-donne-du-materiel-pour.html

    Les USA y mènent une guerre en dentelle à base de drones et de mercenaires :
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/03/25/la-guerre-massive-des-etats-unis-en-somalie_5441099_3212.html

    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/un-agent-de-la-cia-tue-en-somalie-selon-les-medias-americains-20201126

    Pour l’ONU aussi, ce n’est pas une destination de rêve avec un horizon assez court :
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220308-somalie-l-amisom-se-r%C3%A9forme-et-devient-atmis

    Là encore, ily a des histoires de gros sous et des acteurs qui profitent de la misère humaine…
    https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20211012-justice-internationale-victoire-de-la-somalie-face-au-kenya-sur-le-trac%C3%A9-de-la-fronti%C3%A8re-maritime

    https://www.rts.ch/info/monde/12699440-le-kenya-va-fermer-deux-des-plus-grands-camps-de-refugies-au-monde.html

    • Félix GARCIA dit :

      Pauvres africains …
      Un jour, qui sait, on verra peut-être décoller des satellites depuis le Congo (le grand) …
      C’est peut-être ça l’avenir …

  3. Floppe dit :

    L’opéra protège aussi l’axe du canal de Suez ou passe pétrole, gaz et marchandises direction l’Europe.

    • fabrice dit :

      Dire que la France protège le canal de Suez est à peine moins censé que de dire que la France protège Washington…

  4. Anonyme dit :

    Le bilan de l’opération Atalanta et des équivalents menés par d’autres pays (USA, Russie, Chine, Japon…) est positif et a permis de réduite presque à néant une piraterie qui défrayait la chronique d’une manière quasi-hebdomadaire : comme quoi quand on veut (et qu’on s’en donne les moyens), on peut réussir.

    Pour le reste, je ne suis pas si pessimiste que çà, les shebabs ont reculé ces dernières années, le Somaliland et le Puntland (nonobstant leurs velléités autonomistes/indépendantistes) ont été équipés de moyens nautiques par les pays occidentaux et ont su s’en servir. Alors…. pourvu que çà dure et que çà puisse servir d’exemple dans d’autres zones comme le golfe de Guinée ou le delta du Niger!

  5. Gaulois78 dit :

    @asvard @tschok
    Mais vous en tant qu’immigrationniste forcené cela ne vous pose pas de problème

    Très drôle, vous devez être nouveau sur ce blog…
    Bien la première fois que l’on me traite d’immigrationniste sur ce site…
    On sent bien le double discours chez vous deux, c’est sournois, larvé…Vous faites semblant de ne pas comprendre ce que je dis…Vous et tschok ne me ferez pas bougé d’un iota sur ce que je pense…Notre Marine est sous-equipée, elle est à l’os, on doit s’occuper de nos ZEE, Dom-Tom avec les moyens que l’on possède…Vous ne le comprenez pas où vous êtes stupide…

    Oui, je suis Gaulois, souverainiste, nationaliste, Français et égoïste…L’avenir de mon pays et de ses populations passe avant toute chose, autant vous dire que celui de la Somalie, du Mali m’importe peu, c’est fini le temps des colonies, de la France-Afrique, des accords d’Evian, de Marrakech…Si l’Afrique noire, Maghreb, moyen Orient ne veut pas se prendre en main pour sortir de l’ornière de la pauvreté, de la démographie, de la corruption on ne peut rien y faire…Désolé de ne pas être un de vos bobo progressiste plein d’humanité débordante dont le but ultime sera la dissolution de la nation dans le miasme européen…Encore désolé de ne pas apprécier avoir des dirigeants à l’esprit veule, sans consistance qui détournent la tête quand on crache sur la France…

    • tschok dit :

      Attendez, Gaulois, je ne comprends pas très bien qui est censé être ‘immigrationniste »: asward, vous ou moi?

      Bon, peu-importe.

      Sinon, on peut très bien être nationaliste, souverainiste, toussa, mais être sensible aux questions de sécurité collective. Bon, vous, il se trouve que ce n’est pas votre cas. Souffrez que d’autres le soient.

      Dans un long commentaire sous celui de mich, supra, je me suis posé la question des arguments qui seraient propres à vous convaincre de l’utilité des systèmes collaboratifs de sécurité collective. Y avez-vous réfléchi?

      je fais le constat suivant: en fait, nous les Français, sommes des êtres assez continentaux relativement ignorants des questions maritimes. En conséquence de quoi, la protection des route maritimes commerciales, par lesquelles nous parviennent pourtant 95% des biens que nous importons, ça nous passe un peu au-dessus de la calebasse.

      Pour nous, tout ce qui compte, c’est que les rayons de nos supermarchés soient bien achalandés, le reste on s’en bat les couilles.

      Je me suis donc demandé si l’argument de la protection des routes maritimes vous convaincrait réellement. Et puis j’ai envisagé d’autres hypothèses.

      Vous voyez que nos différences m’intéressent puisque je réfléchis dessus. Mais, est-ce votre cas? Je n’ai pas perçu de votre part une très grande curiosité, je dois vous dire.

      Bon enfin bref, vous me direz ce que vous pensez de tout cela si ça vous intéresse. De mon point de vue, c’est un sujet qui touche au bien commun, puisque les océans sont en fait un bien commun de l’humanité.

      • Félix GARCIA dit :

        « puisque les océans sont en fait un bien commun de l’humanité »
        Oui et non :
        « Vers une privatisation des océans ? »
        La pêche lorientaise subit des attaques en réputation concernant la pêche au chalut des grands fonds. Au delà du bien fondé ou non de cette campagne, qui ne sera pas l’objet de cette présentation, il est intéressant de caractériser les acteurs qui ont piloté ce mouvement, les trusts caritatifs US.

        Il sera rappelé en quoi les trusts caritatifs aujourd’hui participent d’un mouvement global de l’accaparement des Océans, au même titre que les multinationales industrielles ; comment ils fonctionnent, génèrent leurs fonds et se rémunèrent ; quelles sont les techniques utilisées et en quoi elles participent d’un accaparement ; et les valeurs qui les guident.
        Des pistes et des perspectives seront évoquées sur les nouvelles formes d’accaparement qui sont actuellement en préparation, notamment via la privatisation des droits à produire et les mécanismes de dettes environnementales, en s’appuyant notamment sur l’exemple des Seychelles et ceux des forêts.

        Par Yan GIRON, consultant privé spécialisé en pêche maritime professionnelle, animateur du blog Bluelobby, corédacteur du rapport Blue Charity Business.
        https://www.youtube.com/watch?v=MoxzcNyvSQk

        Conférence inaugurale du « Précis de la puissance maritime »
        https://www.youtube.com/watch?v=EiR1__iFwak
        Yan Giron : Précis de la puissance maritime (conférence en ligne)
        https://www.youtube.com/watch?v=XEMSY00KkVA

        Le fondateur de TerraMar prend la parole aux Nations Unies
        https://www.youtube.com/watch?v=kzL5ev0vjbw
        The TerraMar Project
        https://en.wikipedia.org/wiki/The_TerraMar_Project

        Glasgow Financial Alliance for Net Zero
        https://www.gfanzero.com/
        One Planet Summit
        https://www.oneplanetsummit.fr/
        Analysis: Nature-pact goal to protect 30% of land and ocean hangs in balance
        https://www.reuters.com/business/cop/nature-pact-goal-protect-30-land-ocean-hangs-balance-2021-11-19/
        The Commons Project
        https://thecommonsproject.org/

        Que Gaël GIRAUD et Jean-Marc JANCOVICI fassent gaffe avec le concept « des communs » … Jeff BEZOS, Bill GATES et les ROCKEFELLER n’entendent pas la même chose qu’eux quand ils approuvent …

    • Etre gaulois et souverainiste, celà n’a aucun sens d’un point de vue ethno historique , sauf à penser au niveau d’un clan ou d’une des 60 tribus recencées à l’époque romaine , bref si il ‘y a jamais un rattachement en vous a un peuple ou une nation gauloise c’est par la continuité génétique de l’ haplogroupes Y R1b de votre probable ancêtre masculin , issu de la civilisation yamnaya des steppes pontiques comme 60 à 70 % des hommes français. Mais cette ascendance pourrait être aussi germanique…les gaulois se nommaient picton, bituriges, cenoman, namnètes, redones, parisii , lemovices etc….Quel gaulois croyez vous être vraiment ?

  6. Paul Bismuth dit :

    Vu les moyens déployés, pas étonnant que les shebab soient bien armés!
    https://www.bruxelles2.eu/2022/01/un-portugais-aux-commandes-datalanta-au-large-de-la-somalie-avec-des-moyens-limites/