L’armée de l’Air et de l’Espace préoccupée par le manque d’interopérabilité entre le Rafale et le F-35

Grâce à la liaison de données tactiques L16 [ou Liaison 16], un chasseur-bombardier de 5e génération comme le F-35 peut échanger des informations avec d’autres appareils de conception plus ancienne. Seulement, ce mode de communication peut être détecté par un adversaire potentiel, ce ferait perdre à l’avion de Lockheed-Martin l’un de ses principaux avantages, à savoir la furtivité.

Aussi, les F-35 utilisent un système de liaison de donnés censé être plus sûr, comme le MADL [Multi Function Advanced Data Link], qui leur permet de communiquer entre eux en toute discrétion. Mais pour qu’ils puissent continuer à transmettre des données à des Eurofighter Typhoon, par exemple, via la L16 sans prendre le risque de se faire détecter, il faut une « passerelle » de communication, appelée BACN [Battlefield Airbone Communication Node].

Ce qui entre dans les « coûts cachés » du F-35, comme l’avait souligné un rapport du Comité de défense de la Chambre des communes [HCDC] au sujet de la Royal Air Force. Qui plus est, il y a également des soucis potentiels au niveau de la bande passante utilisée par les communications, le volume des données produites étant plus élevé qu’auparavant.

Pour l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE], l’interopérabilité entre le Rafale [ainsi qu’avec ses autres types d’avions, comme l’A330 MRTT] et le F-35 est désormais une source de préoccupation. Au point que, si les choses en restent à l’état, il n’est pas certain qu’elle puisse rééditer une opération comme celle qui fut conduite avec l’US Air Force et la Royal Air Force contre le programme chimique syrien en avril 2018. En outre, le chasseur-bombardier de Lockheed-Martin tend à devenir l’épine dorsale de nombreuses forces aériennes européennes, ce qui finira par poser des soucis pour les missions effectuées dans le cadre de l’Otan.

Cet aspect a d’ailleurs récemment été souligné dans un rapport publié par les députés Jean-Charles Larsonneur et Charles de la Verpillière au sujet des « enjeux géopolitiques et de défense en Europe de l’Est ».

« Le maintien de l’interopérabilité avec les États-Unis est indispensable pour nos opérations » alors que « plusieurs partenaires européens ont recours aux F-35 dans le cadre de l’eAP [enhanced Air Policing, mission de police du ciel au profit des États baltes, ndlr], notamment l’Italie qui en a déployé l’an dernier », ont d’abord rappelé les rapporteurs. « La mission a pu être tenue en toute interopérabilité et grâce au fait que la mission est principalement centrée sur le commandement et non sur l’armement », ont-ils ajouté.

Cela étant, ont-ils continué, « si l’AAE n’a pas à se prononcer sur le choix du F35 par nos partenaires européens, la préservation de l’interopérabilité sur tous les théâtres est un enjeu primordial pour la France, ce qui implique de travailler davantage avec les partenaires européens dotés de F35, tels que les Britanniques, les Hollandais, les Italiens et bientôt les Finlandais ».

Dans un entretien accordé à Breaking Defense lors d’un déplacement à Washington, le n°2 de l’AAE, le général Frédéric Parisot a indiqué que l’interopérabilité avec le F-35 est une priorité.

« Nous aimerions pouvoir opérer de la même manière que nous l’avons fait en 2018 lors du raid contre le programme chimique syrien » mais « je ne suis pas certain que ce soit possible en ce moment, car il y a de plus en plus d’escadrons de F-35 au sein de l’Otan et notre interopérabilité entre les F-35 et les Rafale fait toujours l’objet d’un travail en cours », a expliqué le général Parisot.

« Il est inconcevable d’avoir une alliance à deux vitesses, séparant les flottes de F-35 des autres. Cette question d’interopérabilité a été l’une de nos priorités lors de cette visite » à Washington, a-t-il poursuivi.

En clair, il faudrait une « passerelle » entre le MADL du F-35 et la liaison protégée et renforcée permise par la mise en service de la constellation de satellite Syracuse 4. A priori, les échanges qu’a pu avoir le général Parisot et ses interlocuteurs américains auront été fructueux. « Nos deux forces aériennes sont actuellement soumises à une énorme pression opérationnelle, et nous avons pu faire des progrès considérables, grâce au soutien et à l’ouverture d’esprit de nos homologues américains, en particulier le général Jeffrey Harrigian », a-t-il confié.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

178 contributions

  1. Jean-soutien dit :

    L’équivalent du BACN pour le rafale tomberai-t-il dans le cadre de la loi CAATSA?
    vous voyez ou je veux venir je suppose…

    • Jean-soutien dit :

      ITAR pas CAATSA. je suis aller un peu vite en besogne.

    • Moogli dit :

      En cas de connexion possible au système US, la logique voudrait que la liaison soit effective sur les équipements nationaux, pas exportés.

      Tout rafale exporté passerait par démarche locale vers USA, de façon à éviter des transmissions qui transpirent vers des concurrents frontaux du F35.

      Pour faire simple, ce n’est pas parce que l’AAE et la MN doivent assurer leur capacité d’interopérabilité, que tout client a un boulevard pour organiser des portes ouvertes.

      Il est techniquement possible, en respectant des accords de défense, d’équiper des rafales français sans concerner d’office des clients export. Après, ça concerne les clients export rafale et le Pentagone entre eux, sans interposition du fabricant.

    • Wagdoox dit :

      Non, le caatsa s’oppose aux ventes d’armes des adversaires des usa. La france est un allié et elle n’achete pas russe …

    • misare dit :

      meme si c’est le cas, ca voudrait dire que le client a des F35 donc est déjà un proche allié des USA.

  2. ScopeWizard dit :

    Ah ,

    Il est moins bon que le Rafale , le F-35 ?

    Voilà qui serait pour le moins surprenant…

    Ben si j’ m’attendais…

    • Loufi dit :

      A quoi sert de vouloir communiquer avec des avions qui restent au sol ? Ou qui volent 10 minutes et se posent en urgence ? On doit aussi développer des moyen de communiquer avec les simulateurs ?

      • ScopeWizard dit :

        @Loufi

        Observation pertinente .

        Cette histoire de simulateurs comme machines-miracles à se substituer qualitativement aux vols réels m’ a d’ ailleurs toujours paru plus capillotractée qu’ autre chose…

    • totoro dit :

      rien à voir entre bon ou mauvais, on parle compatibilité de transmission de données là

      • ScopeWizard dit :

        @totoro

        On s’ en fout ; c’ est tout pareil .

        À voix haute et lentement distinctement repeat after me ZE mantra : « en tout point le Rafale est moins bien que le F-35 qui est le mieux du monde de tout l’ univers »

        Au bout de 100 fois , ça devrait commencer à rentrer .

    • Titi74 dit :

      Non, il peut aller sur l’eau, lui!

  3. Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

    Et on risque en cas de conflit violent dans la panique et l’urgence … d’avoir des gros soucis !!! Voila ce que c’est de « BOMBER LE TORSE comme des petits coqs » …

    • Czar dit :

      et quand tu avales, est-ce qu’au moins tu entends le Star Spangled Banner, boumeur ?

      • Ah Ca ! Z arrive ! dit :

        Je crois bien que ça lui résonne jusqu’à l’évent de sortie, peut-être bien que chez lui, ce serait de la tuyauterie à double usage ou double flux…

    • rappel de la décence élémentaire humaine dit :

      Donc l’entièreté du monde occidental doit s’aligner sur les US, en matière d’avions, de blindés, de coms, de munitions, de canons etc. ? Réfléchis deux secondes avec ton cerveau d’asie centrale, on parle pas de fourrage commun pour les chevaux… Et l’indépendance, ce n’est pas bomber le torse, ça s’appelle porter ses couilles.

      Mais bon, tu portes bien ton pseudo… Qu’attendre d’un fils de Mongol ? Sérieusement, t’es un homme ou ta maman était un chimpanzé ? Je dis ça sérieusement, les soviétiques ont bien fait des expériences à ce sujet, ceux sont les seuls d’ailleurs, qui d’autres pourrait avoir envie de se mélanger avec un singe ? Et je te passe les détails, camarade, mais le Parti a refusé de justesse qu’on utilise des femmes russes pour le programme de recherche (sinon, t’avais vraiment du taré russe pour voir ce que ça faisait, même les mecs du Golfe ont plus de décence).

      Donc mollo sur les souvenirs d’Asie centrale soviétique, on a pas envie de vomir.

    • Marsouin dit :

      Ah, dénigrer gratuitement et sans fondement dès que c’est français. Comme tu sembles ignorant, je t’explique : la norme OTAN pour communiquer entre alliés est la « liaison 16 » dont sont équipés les Rafales et autres systèmes d’armes français et alliés, mais, les US ont décidé unilatéralement d’utiliser le MADL pour les F35, ainsi ceux-ci ne peuvent pas communiquer efficacement et discrètement avec d’autres appareils différents, Y COMPRIS DANS LEUR PROPRE FORCES AÉRIENNES. Alors, le rapport avec « bomber le torse » mon petit poulet ?

    • jccdm dit :

      Mouais … Bof … Autant, il semble y avoir eu rétrospectivement une surévaluation des forces terrestres russes, autant sur le plan aérien, l’avantage était et demeure clairement du côté de l’alliance atlantique

    • Carin dit :

      @Souvenir c’est trop long
      Exposez de quels soucis vous parlez??
      En cas de soucis majeur … les américains ne viendront pas! C’est pas faute de l’avoir clairement dit..
      ensuite la France est le seul, et je dit bien le seul pays européen qui ne risque pas une invasion…
      Et pour finir, dites nous pourquoi nous devrions faire des efforts pour entrer dans la bulle de communication d’un avion dont les américains ne se servent pas?
      Cet avion se pilote depuis un fauteuil au sol!
      Et pourquoi le rafale? Il me semble que les F15/16/18/22 pourtant force aérienne principale des states ne communiquent pas avec la danseuse, l’EF2000 pas plus… ça ne vous interpelle pas?
      Vous êtes à ce point subjugué par l’Amérique que vous êtes prêt (comme ce général) à leurs donner les clés de nos satellites les plus précieux, sans vous demander pourquoi nos amis américains tablent uniquement sur le rafale?
      Sortez de votre coquille, les américains ne sont pas plus nos amis que les russes ou les chinois… et ça ne date pas de hier au soir… seule l’armée américaine est non pas notre amie, mais notre alliée..
      remontez l’histoire et voyez comment les français ont libérés Paris, vu vos œillères je vais vous le dire. La colonne de chars français a pu se rendre à Paris que grâce à un général américain qui a pris sur ses épaules de contourner l’ordre de Washington d’interdire aux français d’aller libérer Paris! Et depuis ce temps ils nous livrent une guerre constante et sans merci… alors oui l’Amérique du Nord est notre alliée, mais que sur les champs de batailles, pour tout le reste l’administration américaine est notre pire ennemie.
      Demandez-vous pourquoi le général de Gaulle a toujours refusé d’aller commémorer le débarquement en Normandie… je suis pratiquement sûr que vous l’ignorez… alors ça aussi je vais vous le dire, c’est pour ne croiser aucun président américain, parce que l’hypocrisie dégoulinante sur les tombes de ces garçons venus de Géorgie (comme le chante Sardou) était trop écoeurante pour lui… l’Amérique n’est intervenue qu’après d’âpres négociations à son seul avantage, dont la plus fameuse est que le dollars devienne la référence mondiale en lieu et place de l’or… on le paye encore aujourd’hui avec les amendes record que la justice américaine inflige à nos banques ou nos entreprises, et ce que vous n’avez pas l’air de savoir, c’est qu’une banque ou une entreprise sanctionnée par ces pignoufs, se voit affublé d’une équipe
      « d’observateurs » américains qui ont accès à l’actif et surtout au prévisionnel.
      Voilà, j’arrête là parce que j’en perd mon sang froid.

  4. Patatra dit :

    Je me souviens de Mme Parly parlant de norme « F-35″… et ouais bien joué les US d’isoler la France et les autres pays constructeurs d’avions de chasse européen…
    Il faut une nouvelle norme OTAN qui va au delà de la liaison 16.

    • Moogli dit :

      La liaison 22, déjà en route, n’utilise pas le même système de transmission que la liaison F35. Le souci est de savoir si les USA fournissent les données de routage furtif ou pas, donc de savoir quelles sont les limites stratégiques d’un accès aux données de routage, différentes des liaisons OTAN (qui bavent un peu, par définition).

    • Franz35 dit :

      Tout à fait d’accord. Si le but est une interopérabilité entre alliés, il faut avant tout des protocoles communs, et pas nécessairement des matériels 100% communs.
      Mais bon, les US n’ont plus cette politique d’alliance, mais de domination commerciale. Une manière supplémentaire de forcer la vente de leurs produits

    • GHOST dit :

      pas la Suède en tout cas, le système L 16 des toutes les versions du Gripen sont au même niveau que celui du F35 ou toutes autres avions des USA.
      L´offre du Gripen au Canada en est la preuve. Depuis des mois, la Norvège par exemple s´entraine reguilèrement avec les Gripen.. pour optimiser l´interopérabilité entre les deux pays

    • vno dit :

      En fait, il nous faut des nouvelles normes Otan pour ne pas descendre par erreur un F35 qui ne répond pas aux normes Otan et européennes ?

      • Desty dit :

        L’article précise bien que le F35 a aussi une liaison 16, il peut donc entendre tout ce qui se dit sur cette fréquence et décider d’y répondre si ça lui plait ou si il y a urgence. Le truc c’est que l’avion n’utilisera normalement pas cette fréquence dans le cadre d’une opération de combat mais sa liaison crypté à la place. La question se pose donc uniquement pour communiquer dans le cadre d’un raid aérien au dessus d’un territoire hostile (et ne concerne donc que les deux ou trois nations de l’OTAN qui font ce genre d’opération).

  5. Qui ça ? dit :

    HS (mais information tellement incroyable que je la cite même s’il faut la prendre avec des pincettes): l’Égypte voudrait selon le journal la Tribune commander à la France des Rafale M et … un porte-avion !
    Cf: https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/naval-group-des-sous-marins-et-un-porte-avion-pour-l-egypte-905688.html

    • Aymard de Ledonner dit :

      Quid des catapultes et des hawkeyes? Et puis même si l’AS paye, là ça fait un peu cher la subvention.
      Et enfin (ou surtout) un porte-avions pour quoi faire? On ne voit pas trop où les égyltiens auraient l’utilité d’un PA….
      Après même si Michel Cabirol est souvent un peu trop enflamé, il a souvent aussi de bons tuyaux….

    • Czar dit :

      on devrait ptêt s’inquiéter un peu qu’un pays aussi instable que l’Egypte se surarme bien au-delà de ses besoins essentiels

    • Pravda dit :

      L’Egypte va devoir protéger les champs gaziers au large de chez elle, mais je doute de l’utilité d’un PA… des sous-marins seraient plus adéquats. Et même avec la manne financière promise, il faut pouvoir se le payer et l’entretenir.

    • Nike dit :

      les sous-marins pourquoi pas mais le porte avion je n’y crois pas 2 sec

      • Vinz dit :

        Le Barracuda est un sous-marin océanique ; complètement « overkill » pour la flaque d’eau qui intéresse l’Egypte. A moins de vouloir se promener dans l’Océan Indien, mais pour y faire quoi ?
        Idem pour le PA. Je veux bien que Sissi ait des projets pharaonesque, mais faudrait pas se faire trop d’illusions.

        • Moogli dit :

          Ok pour le PA inadéquate.

          En revanche, des barracuda Mesma présentent un intérêt majeur au sud de la mer rouge (côte est africaine de la corne, géopolitique de l’accès à l’eau). Les accès maritimes aux autres forces locales rendent le soum efficace pour contrôler des zones discrètement.

          Ajoutons l’infiltration – exfiltration de FS de renseignement. Ajoutons le renseignement EM au large de côtes hostiles.

          En Medor, un Barracuda Mesma n’est pas du luxe pour les Egyptiens. Ça sécurise la ZEE et les accès commerciaux à Suez.

          Pour le PA, ce serait un gouffre financier pour la population égyptienne. J’ajoute que transférer des plans de réacteurs nucléaires à des forces non occidentales, ou non pro-occident, ça me fait tiquer

    • albatros dit :

      Bizarre…les bâtiments amphibies leur servent déjà si peu
      Question de prestige ?

      • Carin dit :

        Il se pourrait que nos amis pharaons se positionnent pour le CDG…. Vu qu’ils opèrent déjà des rafale, et qu’en dehors des trains d’atterrissage renforcés les 2 versions rafale sont strictement identiques ( toutes les cellules sont issues de la version marine). Donc pas un soucis pour le MCO.

    • Lotharingie dit :

      Qui ça :
      .
      « ……….. information tellement incroyable que je la cite même s’il faut la prendre avec des ………… »
      .
      « ………….Les sous-marins conventionnels conçus par Naval Group pour l’Australie pourraient intéresser l’Egypte qui projette également de s’équiper d’un porte-avions d’occasion armé de 20 Rafale Marine.

      Nouveau rebondissement dans l’affaire des sous-marins Australiens.

      Cette version conventionnelle des Barracuda conçu par l’industriel français Naval Group pourrait intéresser l’Egypte, selon une information de La Tribune.
      La modernisation de sa défense maritime pourrait également passer par l’achat d’un porte-avion armé d’une vingtaine de Rafale Marine………….. »
      .
      https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/industries/defense-les-sous-marins-barracuda-concus-pour-l-australie-par-naval-group-interesseraient-l-egypte_AN-202203090214.html

    • Jack2 dit :

      Peut-être a-t’il besoin du porte_avion pour aller chatouiller l’Éthiopie et son Grand barrage de la Renaissance sur le Nil à Guba ?
      Il lui prendrait trop d’eau.

      • Desty dit :

        Et le ravitaillement en vol au dessus du Soudan ou de l’Arabie ?
        Le GBRE est à 1500km du barrage d’Assouan en ligne droite à travers le Soudan, il faut un ravitaillement en vol pour l’atteindre et peut-être même pas besoin d’un deuxième en cas de retour à vide.

    • farragut dit :

      @Qui ça ?
      Et dire que j’avais osé suggérer à l’équipe de prospection du Rafale en Australie de leur proposer, non pas LE Rafale, mais DES Rafale avec UN porte-avions !
      Bon, l’Australie avait déjà « choisi » le F-35A avant de démarrer l’Appel d’Offres, mais il est amusant de constater que, quelque temps après, elle commandait en 2014 à l’Espagne (Navantia) deux porte-aéronefs, mais se débarrassait de ses F/A-18 (basés à terre), et surtout « décommandait » en 2015 les F-35B initialement prévus pour ses porte-aéronefs !
      https://lemarin.ouest-france.fr/articles/detail/items/la-marine-australienne-monte-en-puissance-avec-son-premier-porte-aeronef.html
      http://www.opex360.com/2020/03/05/laustralie-va-ceder-46-f-a-18-hornet-a-la-societe-militaire-privee-air-usa/
      http://psk.blog.24heures.ch/archive/2015/07/09/l-australie-abandonne-le-f-35b-859288.html

      Mais avec les Australiens, et surtout depuis l’affaire des sous-marins et de l’alliance AUKUS, on a pu constater ce qu’était l’expression de leurs besoins en matière de défense (aéro-)navale : changeante… ou plutôt très alignée sur celle du véritable décideur !

      Pour en revenir à l’Egypte, la défense de sa ZEE, contre les velléités de la Turquie (et/ou d’Israël et de la Syrie/Russie), avec un porte-avions et des Rafale Marine est une solution logique.
      Espérons que Naval Group sait « adapter » un vieux porte-avions pour l’accueil de Rafale M, en l’absence de catapultes françaises à lui installer dessus… 😉
      (ou alors, peut-être une version (très très furtive, pour le coup) à décollage / atterrissage vertical du Rafale déjà dans les cartons ?) 😉

  6. Lecoq dit :

    Traduction, vu du coté américain, si tu veux communiquer avec moi, tu achètes mes avions …

    • Le sicaire dit :

      Sauf que si l’OTAN se coupe d’un allier comme la France, ce sont les Américains qui vont faire la gueule car nous sommes un des rares membres de l’Otan à avoir certaines compétences. Ce sont donc les américains et l’Otan qui ont quelque chose à perdre dans cette histoire pas les Français même si les thuriféraires des USA en France nous ferons croire le contraire…

    • AchilleT dit :

      @ Lecoq Certes, certes…
      L’intention est louable, le coq doit se rebeller.
      D’un autre coté, si l’on souhaite communiquer aujourd’hui, façon éthique indignée, il y a trois étapes préalables:
      – Détruire à coup de masse tous les instruments que ces maudits Chinetoques ont fabriqué, et nous imposent.
      – Abandonner et mépriser toutes ces vanités, comme Google, Facebook, Twitter et autres .
      – Se recentrer sur l’élevage des pigeons voyageurs, comestibles à l’occasion.
      (Astuce: le pigeon est l’aliment du gogo, ou l’inverse…)
      Quelques dévotions devant une statue de De Gaulle, qui avait initié le Plan Calcul, et quelques aiguilles vaudous sur VGE, qui l’a enterré sur ordres US, vont aider quelques mémoires courtes.
      https://www.lesechos.fr/2012/07/le-plan-calcul-lechec-dune-ambition-1094199
      Mais confiance! L’ingéniosité Française n’a pas de limites.
      Soyez vigilants. Quelques sournois probablement bridés pourraient vous demander comment en somment nous arrivés là, la fourberie de certains est sans limites.
      Ignorez-les, avec le dédain et la suffisance qu’ils méritent.
      Le coq Français méprise le barbare qui lui demande naïvement pourquoi il braille les pieds dans la merde.
      Et si ce même Chinois s’interroge stupidement de bouffer chez lui du poulet Français, gavé d’hormones Canadiennes, et transporté par du fuel Russe, méprisez-le.
      Il n’a rien compris à la mondialisation, ce sot.

    • Carin dit :

      @Lecoq
      C’est encore plus vicieux que ça…
      C’est « je veux tes satellites »!
      Le problème c’est que comme ils sont pas brillants, ils prennent le F35 pour excuse, alors qu’ils ne s’en servent même pas, c’est pas faute de faire semblant (quelques escadrons aux states,(qui ne quittent pas le pays), plus quelques bateaux chargés de les promener en Méditerranée), mais pour faire le boulot, c’est F15/16/18/22….

  7. Raymond75 dit :

    Ha quel dommage : les puissants alliés de l’Otan ont oublié de collaborer sur interopérabilité de leurs ‘systèmes de systèmes’ … Les civils, qui ne comprennent rien à la différence des états-majors, vont finir par penser qu’on se paie leur tête, tout en se payant sur leurs impôts.

    L’important, c’est que le complexe militaro-industriel puisse offrir de sérieux dividendes à ses actionnaires. Vivement le SCAF franco-français, et son système de systèmes … personnel.

    • Carin dit :

      @Raymond75
      Le pire c’est que pour arriver à ça, nos amis américains ont offert la L16 à tous leurs clients non OTAN…
      Macron n’avait pas tout à fait raison l’OTAN n’est pas en état de mort cérébrale, les ricains l’ont placé en coma artificiels sous assistance respiratoire.

  8. Jacques999 dit :

    On peut penser que cette incompatibilité est clairement entretenue pour convaincre les acheteurs OTAN et isoler les concurrents. La guerre du future est dans les systèmes coopératifs et l’intégration de grands volumes de données.
    La nécessité étant là, les états uniens vont peut être communiquer un cahier des charges a minima pour assurer un minimun d’interopérabilité. Moins l’interopérabilité fonctionnera, plus vite ils élimineront des concurrents, ne nous faisons pas d’illusions.

    • Prof de physique dit :

      Cela ressemble effectivement à une coutûme de la société étasunienne microsoft. On joue sur les format de document ou les protocoles, si possible en trichant.
      J’ai pu constater parfois que OpenOffice ou LibreOffice enregistrait mieux au format Microsoft Office que Microsoft Office !
      Du moins au format qui avait été publié par Microsoft.
      Dans les années 1990, Microsoft avait cherché à placé la norme MSN pour évincer certaines normes publiques du web.

    • Frank dit :

      @ Jacques999 Vous avez vraiment l’esprit mal tourné. Voire complotiste.
      Imaginer que LM ait introduit parmi les milliers de programmes du F-35 une petite perfidie virale de plus, afin d’amoindrir la Link16 d’un concurrent est faire insulte au respect intransigeant des règles du commerce entre alliés.
      Chacun sait que les US ont une déontologie exemplaire sur ce point, et aussi dans tous les autres secteurs, on le vérifie depuis longtemps.
      A nos dépends, mais, entre alliés, les questions d’argent, c’est vulgaire.
      C’est vrai qu’après avoir imposé leur avion à toute l’Europe, ce serait gênant pour le business que ce dernier, n’ayant jamais rien prouvé, soit surclassé au moment d’une crise majeure par le Rafale.
      Certains acheteurs plus exotiques risqueraient d’avoir des doutes.

  9. Fralipolipi dit :

    Sur ce même sujet, beaucoup de détails et d’informations sur cet article de Breaking Defense
    + beaucoup d’autres infos intéressantes sur le Rafale.
    .
    https://breakingdefense.com/2022/03/french-air-force-no-2-pushing-for-greater-rafale-jsf-interoperability/
    .
     » Heureusement, la lumière au bout du tunnel semble désormais visible puisque les deux parties discutent d’un compromis qui pourrait donner naissance à une solution technique mutuellement viable.
    .
    Utilisatrice de Link16 comme la plupart de ses alliés au sein de l’OTAN, la France est depuis trois ans un fervent partisan de l’élaboration d’une norme européenne pour un nouveau réseau militaire de liaison de données tactiques totalement interopérable avec les États-Unis. Ce réseau serait naturellement différent du MADL (Multifunction Advanced Data Link) actuellement utilisé par le F-35, car l’accent a été mis sur l’amélioration des normes souveraines dans les achats français.
    .
    En décembre dernier, Thales a obtenu un marché d’élaboration d’intégration et de soutien des stations satcom aéronautiques, appelé Mélissa. » L’objectif est de permettre aux moyens aériens des FASF de communiquer et d’échanger des données via une liaison protégée et durcie (contre les menaces de haute intensité) en utilisant la constellation militaire Syracuse IV. D’ici 2025, ces stations seront intégrées au ravitailleur MRTT, renforçant ainsi son rôle de nœud C2 clé pour le FCAS (Future Combat Air System).
    .
    Par conséquent, le réseau français auquel Parisot fait référence serait une autre carte à brancher sur les systèmes de communication, de navigation et d’identification (CNI) du F-35, et ne nécessiterait pas de modifications majeures des systèmes internes du F-35. Ce système permet la fusion de données et la communication (y compris le Blue Tracking) par le biais d’une technologie radio définie par logiciel, améliorant ainsi le niveau d’intégration entre les ailiers, quelle que soit la ressource aérienne qu’ils pilotent.
    .
    « L’idée est de développer une architecture ouverte permettant d’aller de l’avant et de mettre à niveau les systèmes en fonction des besoins sans problèmes de propriété intellectuelle », a déclaré M. Parisot. « Nos deux armées de l’air sont actuellement soumises à une pression opérationnelle énorme, et nous avons pu faire des progrès considérables, grâce au soutien et à l’ouverture d’esprit de nos homologues américains, en particulier du général Jeffrey Harrigian, commandant des forces aériennes américaines en Europe. Le fait que M. Parisot se soit senti suffisamment à l’aise pour évoquer ce sujet et mentionner spécifiquement le soutien de M. Harrigian semble indiquer que les discussions sont en bonne voie.  »  »
    .
    In fine, il semble que les US soient également intéressées à rendre leur F35 moins « sectaire » vis-à-vis des autres flottes d’avions alliés.
    C’est intéressant pour opérer avec le Rafale, mais aussi avec le Typhoon (surtout au UK et en Italie), avec le Gripen, mais aussi avec bien d’autres.
    .
    Et si les US veulent vendre un jour des F35 aux EAU, qui auront déjà une flotte de 80 Rafale, ce sera un ‘must have’ (idem pour la Grèce).

  10. Le Tympan de Pompidou dit :

    Fallait just faire un avion 5ème génération et pas rester avec un 4.5 pendant 40 ans (oui oui 40 ans le Rafale remonte aux années 80).

    Le Rafale est dépassé, il faut se rendre à l’évidence
    Un radar pourri avec seulement 800 modules E/R en AsGa vs 1500 GaN pour les F35 (d’ou les 200km de portée radar pour un rafale contre 400 pour un F35)
    Pas de liaisons directionnelles qui deviennent de plus en plus essentielles
    Un avion plus pateau que le F35, que 4g en config Déf Aérienne avec 6 missile contre les 9g du F35 en configuration similaire grâce à la tuyère orientable
    Pas de capacité VLO aussi poussé que le F35, je ne dis pas furtivité mais le Rafale est bien plus détectable que le F35, l’active cancelling ne fonctionne pas quand on parle d’ondes qui vont à la vitesse de la lumière et dont le radar émet sur plusieurs bandes en simultané
    Sans parler que le Rafale n’a pas assez de couverture RAM pour réduire sa signature radar
    Système de détection IR qui ne couvre que l’axe horizontal de l’appareil , le F35 lui couvre tout à 360°
    Système de détection menaces radar aussi bien moins avancé que celui du F35
    Toujours pas de viseur de casque (qui pourtant sont devenus la norme partout dans le monde depuis les années 90)

    La seule chose bien sur cette avion c’est le cockpit qui n’est pas trop ancien de conception

    Arrêtons de vouloir moderniser le Rafale à tout va, à le rendre compatible avec d’autres avions, il faut une page blanche, faisons vite un avion de 5ème génération, même si nous sommes déjà en grande partie largué avec un retard de près de 20 ans maintenant, le Rafale est bien trop dépassé pour faire sérieux dans un vrai conflit entre états pairs

  11. Bloodasp dit :

    Faudrait pas non plus que les Rafale se retrouvent à devoir assurer la sécurité de la Dinde…

  12. Roland de Roncevaux dit :

    il faudrait que la France achète des F35… ce serait plus simple à tous points-de-vue. Je ne comprends pas bien l’intérêt de nous obstiner dans une pseudo-souveraineté militaire, alors même que nous sommes alignés sur tous les plans (géopolitique, monétaire, douanier, juridique, idéologique, institutionnel). L’avenir de la France est d’abandonner sa bombe et ses avions, et de se concentrer plutôt sur la fourniture de soldats (fantassins notamment) pour les troupes de l’Alliance et de l’Union.

    • Momo dit :

      Grotesque.
      Mais comme tu le dis toi même;: ‘ Je ne comprends pas bien ‘

      • Frank dit :

        @ Momo Je crains que ce vous ne compreniez pas, c’est surtout le second degré.
        Mais c’est vrai que la France allant à Canossa, s’agenouillant et faisant don à Bruxelles, et surtout Haren, de ses outils militaires, tout en imposant à ses citoyens une levée en masse révolutionnaire, type 1793, avec 15 armées marchant vers l’Est, tout en laissant notre flanc Sud ouvert est une hypothèse logique qui conviendrait à certains.
        Méluche, si tu m’écoutes…

    • Aramis dit :

      @Riland « Je ne comprends pas bien l’intérêt de nous obstiner dans une pseudo-souveraineté militaire » Il y a plein d’intérêts dont les exportations faites par Dassault, la possibilité d’avoir un avion qui répond exactement à nos besoins. Et surtout surtout: éviter cette catastrophe absolue qu’est le F 35!

      « d’abandonner sa bombe et ses avions, et de se concentrer plutôt sur la fourniture de soldats (fantassins notamment) pour les troupes de l’Alliance et de l’Union. » Nous n’avons plus d’indutrie d’arme légère donc à oublier tellement c’est absurde.

    • Jean-soutien dit :

      ?!???
      Rassurez-moi c’est du 2em degré?
      Si non, êtes vous francais?

    • sepecat dit :

      Manifestement vous en connaissez un rayon en matière de souveraineté… mais vous êtes encore plus versé dans la soumission et on voit clairement vers qui vont vos allégences. Permettez-nous de ne pas être en phase avec votre approche et de ne pas acquérir un avion à prix d’or, réputé merveilleux dans le catalogue LM mais qui a bien du mal à passer au stade pleinement opérationnel. Que d’autres se soient laissés tenter par les sirènes des US (ou, plus prosaïquement, se soient vus imposer leur choix et aient accepté cet état de fait) n’oblige en rien la France à suivre le mouvement moutonnier initié. L’Histoire récente ne manque pas d’exemples où les positions françaises vues comme un anti américanisme primaire par certains se sont révélées plutôt clairvoyantes. Si on suit votre raisonnement, nous aurions dû nous aligner sur les US et leurs armes de destruction massives détectées en Irak… On sait ce qu’il en est advenu.

    • yakavodka dit :

      Ah, les p’tits trolls russes sont de retour !!!!!!!!!! Les USA sont toujours mieux que les chinois dans la gueule de qui votre grand gremlins du kremlin jette son pays à bras ouvert. En attendant, on garde nos bombes, pour laisser un joyeux souvenir à la place rouge.

      • Roland de Roncevaux dit :

        @ yakavodka : Je ne vois pas bien le rapport avec ce que je dis. Il semble que vous apparteniez à cette catégorie de Français qui rêvent d’aller combattre à l’est sous commandement euro-Allemand. Mais au moins vous jouez cartes sur tables.

        • Frank dit :

          @ Roland de R. Ne cherchez pas de rapport.
          Yakavodka a encore abusé de l’antigel de nos Kamaz, et il a du mal a faire le tri dans ses hallucinations, mais c’est curable, n’ayez crainte.
          Là, il est dans la phase pleine de petits trolls tous verts qui le bombardent sur la place Rouge de Petits Livres, avec des nuées de gremlins Chinois tout jaunes et tout vilains qui lui bouffent la cervelle avec leurs baguettes. Un classique chez lui.
          Ensuite? Comme d’habitude.
          3h d’électro-chocs, 3h dans la glace, 3h de flagellation avec des branches de bouleau , et 3 tours du lac Ladoga en petites foulées en chantant l’Internationale. Hop! Hop!
          Et dès demain, s’il survit, il vous revient en pleine forme.
          Ce serait dommage de s’en priver…

    • Et ira tu servir de chair à canon en baissant la tête pour les Ricains tout en baissant ton pantalon ! J’adore les États-Unis,mais pas à ce point. Oui heureusement que l’on ai des bombes et une certaine indépendance militaire

      • Roland de Roncevaux dit :

        @ Dominique Fernandez : « servir de chair à canon en baissant la tête pour les Ricains tout en baissant ton pantalon »… c’est ce que proposent concrètement aujourd’hui nos dirigeants et la grande presse. Et c’est ce à quoi ils s’emploient depuis 50 ans au moins. L’idée d’une France indépendante dans une UE-OTAN est une vaste blague que l’on constate chaque jour. L’histoire du loup et du chien : on ne joue pas sur les deux tableaux « en même temps ». Alors je ne comprends guère l’intérêt de faire des déclarations cocardières pour ensuite aller se soumettre en pratique.

        • E-Faystos dit :

          C’est pourtant pas si compliqué.
          Mais il faut connaître quelques chiffres.
          Un industriel comme Dassault nous fait les Rafales à 100 millions pièces. Il permet de faire travailler des experts et colle ses employés, il versé des impôts, en plus d’agréger des technologies de pointe.
          .
          Si tu y tiens, tu peux acheter des avions US. Mais c’est une double perte sèche pour tes impôts : prix du F35, environ 80 millions la pièce.
          En acheter 200 n’apporte pas de rabais. Et les Italiens vont profiter des pièces détachées et grandes révisions.
          .
          Bien entendu, zéro possibilité de revente, d’y greffer du matériel national, ou d’export. C’est 100% américain et 0 retour.
          Alors le meilleur est encore d’avoir nos propres technologies, de garder la confiance des investisseurs, pour pouvoir continuer à emprunter. L’emprunt qui paie nos aides, routes, et qui le serait pas utile si nous exportons plus. Mais nos voisins Allemands se.sont déjà emparés du sujet.
          Alors soyez créatif: que peut on exporter qui nous évitera d’exporter des âmes à la place.
          Ma curiosité est réelle.
          D’avance merci

    • EchoDelta dit :

      Autant ne plus avoir d’armée de l’air si nous achetons du F35… C’est une dépense tout a fait inutile. Il ne nous servira à rien, alors pourquoi en acheter ?

    • t'es sérieux toi ? Tu veux te battre en fait (c'est de l'humour, quoique). dit :

      Donc il faudrait être fier d’être devenus des vassaux, d’être un sous-pays sans volonté propre, sans même la force de se défendre tout seul ? Ca, c’est pas un pays Roland, ça s’appelle une province, une région.

      Tu porte très mal ton pseudo Roland, très très mal. Avec des citoyens comme toi, le pays a pas besoin d’ennemis, puisqu’il s’enfonce tout seul… Même pas besoin de traître pour se saborder, impossible n’est visiblement pas français…

      Avec une telle vision des choses, faut pas s’étonner si la France bascule dans le tiers-monde, ça n’est que sa juste place. A côté de ça, t’as des pays comme la Corée du Sud qui continuent à frayer leur chemin, entre l’hégémonie américaine et le monde multipolaire de maintenant. Mais nous, la France qui vit depuis 1500 piges, on devrait lâcher l’affaire et rentrer au vestiaire ? T’as pas honte de penser ainsi ? Moi, j’avoue, je suis pas militaire, mais mes ancêtres sont pas crevés en 14-18 pour ça, ni pour que leur filles servent de poupées gonflables à Epstein ou Biden.

      Un peu de décence… juste un peu… C’est trop demandé ?

      • Frank dit :

        @ t’es sérieux…etc. Je suis un peu d’accord avec vous sur le fond, mais ôtez-moi un doute.
        Et permettez moi de rigoler de votre diatribe.
        Nous sommes bien toujours dans une République depuis 1793, malgré quelques glorieux aléas impériaux?
        Nous sommes bien sous la 5ème, dans lequel l’Exécutif, un peu trop fort, reste néanmoins soumis au Législatif des deux chambres, représentantes du Peuple?
        Nous sommes toujours sous un régime Républicain, dans lequel tous ceux qui nous représentent ont fonction et devoir d’exprimer, et surtout d’appliquer, la volonté majoritaire du peuple?
        Nous sommes bien toujours dans un système enviable, depuis 58, qui offre à la majorité élue un pouvoir exécutif, tempéré par une opposition constructive?
        Nous sommes bien régis par deux assemblées qui représentent, par définition, la volonté Républicaine, dans lesquelles nos représentants élus reflètent, et appliquent scrupuleusement, les aspirations et la volonté des citoyens qui les ont élus?
        Rassurez-moi. Sinon, ce serait une forme de dictature. On n’en est pas là, je crois.
        Pardonnez-moi ces rappels un peu lassants, mais, sauf erreur, la France d’aujourd’hui, vous en êtes aussi responsable.
        N’oubliez-pas, qu’ayant le privilège de voter, c’est la succession des choix électoraux depuis 40 ans qui nous a mené dans la situation actuelle.
        C’est donc un peu risible et facile de s’affirmer patriote aujourd’hui, quand la majorité des « citoyens », comme vous dites, se fichait complétement de la simple notion de Patrie, ou Nation, ces dernières décennies.
        Vous confondez complétement les causes et les raisons.
        Rien de personnel, mais gardez à l’esprit que la France d’aujourd’hui n’est que le résultat d’une somme de lâchetés majoritaires, simple arithmétique électorale.
        A défaut de décence, la simple lucidité serait que chacun se rappelle ses votes, et leurs conséquences.
        Quoique, vu les taux d’abstention c’est mal barré.

    • Valentin dit :

      Autant c’est un choix de société de conserver ou non sa souveraineté, moi je préfère la garder mais je comprend très bien que ce ne soit pas le cas d’autres personnes. Mais dire que nous sommes alignés sur tous les plans !?
      géopolitique : l’Irak ?
      monétaire : l’euro ?
      douanier : Poulet au chlore ?
      juridique : Droit romain contre common law
      idéologique : communautarisme contre universalisme
      institutionnel : les constitutions US et FR sont très différentes

      Bref je ne vais même pas parler du fait qu’avoir une BITD est une source d’emploi et d’innovation.

      • Roland de Roncevaux dit :

        @ Valentin : l’Irak s’est terminée par le torpillage/soumission de la chiarquie (cf. Villepin, Juppé) et la promotion de Sarkozy (ré-intrégration atlantiste, accords Lancaster House, guerre de Libye, etc.). En-dehors de l’Irak citez moi un exemple de non-alignement géopolitique récent : Cote d’Ivoire, Syrie, Libye, Afghanistan, Ukraine ? Alignement monétaire, l’euro. Alignement douanier l’UE. Alignement juridique l’UE et CJUE. Alignement idéologique UE-OTAN-Américanisation. Alignement institutionnel : UE, OTAN, et autres organisations supra-nationales. A un moment donné, il faut cesser de se cacher derrière son petit-doigt. La souveraineté militaire n’existe pas indépendamment de la souveraineté tout court. La BITD française sera laminée méthodiquement par la concurrence américaine et euro-germanique.

        • Ah Ca ! Z arrive ! dit :

          Je valide la réalité de la situation.
          Peux tu encore fendre le rocher ? Si affirmatif, il faut donc continuer à se battre.
          Si négatif ton épée est émoussée ou ta force a disparu. Dans le premier cas, cours vite chez le forgeron, dans le deuxième, tu es foutu et prépare-toi à devenir esclave.

          Quelle est ta situation ? ?

    • MLTAB dit :

      N’importe quoi!!!

    • Coléo91 dit :

      Et puis quoi encore !!!!

    • Edouard dit :

      Je suppose que c’est du seconde degrés de proposer de renoncer à notre souveraineté ?

    • MARC 02 dit :

      1er degré ??????? si oui sans commentaire

    • PPSD dit :

      Tout à fait d’accord mais le coq est un animal fier !
      surtout que nous pourrions garder des rafales et remplacer les escadrilles de Mirage 2000 par des F35

      • Desty dit :

        Le coq est surtout un porteur de lumière parce qu’il annonce le retour du jour. C’est la raison pour laquelle les révolutionnaires français l’ont adopté comme emblème.

    • Titi74 dit :

      L’intérêt premier de cette obstination, c’est que lorsque l’on maitrise un sujet dans le domaine industriel depuis plus d’un siècle, il serait stupide de fermer la boutique; surtout pour faire plaisir au concurrents, qui ont manifestement bien du mal à suivre, sans coup tordus pour fourguer leur quincaille 5.0!

      La France fait parti de l’Europe et il serait normal que les entreprises Européennes bénéficient de subventions justifiées pour la recherche fondamentale et le développement de matériels destinés à sa propre défense, sans avoir à faire de partenariats entre entreprises divergentes qui rallongent et compliquent leur développement.

      La France a clairement galérée pour sortir le Rafale dans son coin, et les états Européens ne se bousculent pas pour l’acheter, alors que paradoxalement, techniquement, il a tout pour lui.
      Sans doute un problème de chauvinisme exacerbé, qui bloque le « made in France ». Il manque encore un esprit d’équipe en Europe, et les US sont ravis de cette faiblesse!

    • ron7 dit :

      Niet, il ne faut pas les acheter ces F35 !
      On peut répondre qu’on envisage de les évaluer ; La France fait partie de L’OTAN, à elle de déplacer des équipages français dans des pays OTAN-F35 pour évaluation ! Comme ceux-ci n’accepteront pas, rendez-vous aux Etats-Unis !
      Pour moi, c’est complètement incohérent d’acheter un tel truc (f35) au vu de sa réputation !
      On peut dire ce qu’on veut, mais les Présidents républicains US (comme disait un grand auteur américain Philip Roth) sont des catastrophes ! C’est un peu réducteur, j’en convient, mais si on regarde côté Bush Junior, et les Présidents qui ont suivi, ils ont continué à se la jouer perso !
      Bref, pas si brillants de se laisser piéger par le complexe militaro-industriel ! On le sait, le F35, c’est un truc de souveraineté américaine : C’est sa première caractéristique avant de voler (Enfin, de voler quand il peut, ou quand tous les voyants sont au vert, et avec la météo pas trop orageuse)
      L’Europe n’a rien à attendre des USA, ou presque ;
      Côté USA : Les lendemains qui viennent, c’est une logique avant tout : Maintenir l’OTAN pour maintenir des ventes d’armes aux pays OTAN ! Le centre d’intérêt maintenant de l’Oncle Sam, c’est une autre zone : La zone Indo-Pacifique !
      Alors ce manque d’interopérabilité qui préoccupe tant : Que dire ??
      Il y avait certainement un dossier, mais on l’a ouvert et refermé aussitôt !
      Hier donc : Pas pertinent, ou… la mention ‘aucun intérêt dans l’immédiat’…
      Soudain, ce dossier qu’on avait mis en bas de la pile,se retrouve au dessus de la pile !
      Côté France et ses décideurs (Enfin du côté du décideur en chef), que peut-on ajouter !?
      L’actu ukrainienne sans doute occupe beaucoup : Pour tout dire, nos Présidents depuis Mitterrand ne sont pas si brillants ! Le dernier surfe sur la vague de l’actu en ce moment ! Avant, il faisait du gauche-droite et droite gauche au ralenti et en accéléré, bon, il ne s’affiche plus avec Mimi Marchand (mini Marchand ??), mais il fait le maximum pour se faire ré-élire…
      En juin, après l’élection M. Macron, il ne fait aucun doute qu’il y aura du nouveau…
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/nucleaire-pourquoi-le-geant-russe-rosatom-pourrait-prendre-20-des-turbines-arabelle-905779.html

    • Michel dit :

      Dans la même logique il faut aussi abandonner notre langue,notre drapeau,notre culture ,et devenir de vrais américains ,les USA me font rêvé je l’avoue voir des caissières de 80 ans,des chauffeurs routiers épuisés, l’extréme pauvreté et la richesse absolue se côtoyer ,des services public une délinquance extrême et une corruption des politiques pire que la notre,tout cela est bien tentant malheureusement je crains que tous les Français ne partagent pas notre fascination pour ce merveilleux pays et qu’ils préfèrent ce vieux pays qui est le mien.

  13. R2D2 dit :

    Bref ce que Mr Trappier avait dit il y a plusieurs années…

    • NRJ dit :

      @R2D2
      Oui. Et la seule façon de répondre est de faire avec d’autre pays, puissants de préférence. À plusieurs on pèse toujours plus lourd que tout seul.

      Ça plaide pour la coopération pour le remplacement du Rafale, car cette question d’interopérabilité est amenée à prendre de l’importance avec le développement informatique.

      • Lagaffe dit :

        « À plusieurs on pèse toujours plus lourd que tout seul. » A condition de bien s’entendre. Il vaut mieux savoir seul où on va que de perdre son temps à attendre les autres.

        « Ça plaide pour la coopération pour le remplacement du Rafale, car cette question d’interopérabilité est amenée à prendre de l’importance avec le développement informatique. » Largement lié à la volonté des US d’imposer le F 35.

        • NRJ dit :

          @Lagaffe
          « Largement lié à la volonté des US d’imposer le F 35. ». Bien sûr. Ils n’ont aucune raison de se priver.

      • Carin dit :

        @NRJ
        J’espère bien qu’on va envoyer vos amis allemands se faire une patrouille… et pas que pour le SCAF.

  14. Gaulois78 dit :

    Bah…suffit pour l’AAE de faire l’achat de dindes…On rentre dans le rang, plus d’avions réfractaires en Europe, que de l’US…

    • EchoDelta dit :

      Acheter des dindes juste pour démonter et récupérer le MADL ca fait quand même cher la l’interopérabilité…

      • Desty dit :

        Pas si on la joue à la Chinoise et qu’on en prend seulement 4 exemplaires pour tester…

  15. E-Faystos dit :

    La situation était prévisible, et annoncé il y a des années par les général Lanata, avant que l’Armée de l’Air devienne aussi celle de l’Espace: il disait en substance que le F35 devenait la nouvelle norme, et qu’il fallait s’aligner.
    Des malotru y ont vu la preuve de la suprématie du F35 sur le Rafale, mais dans les fait, c’est plus la victoire du I-phone, avec son écosystème qui ne dépand que du bon vouloir du fabricant, sur les Androïds où chaque fabricant fait un peu ce qu’il veut.
    C’est donc système fermé contre système ouvert.
    Fermer un système de communication, c’est employer des moyen unidirectionnels, dont on est sûr que seule la cible désignée pourra recevoir le flux et contenu. Donc ce sera un service payant que les Français devront mendier pour rester opérationnels. Ses systèmes existent, et les Britanniques sont forcés de s’y soumettre pour que leurs portes-hélicoptères (normalement « porte aéronef », mais seuls des brins d’arrêt octroient le privilège d’être un porte aéronef. Et il faut y ajouter une catapulte pour gagner le droit de s’appeler « porte-avion »).
    Donc passer par la liaison satellite pourra être un bon moyen de gagner cette précieuse « interopérabilité », qui n’est souhaitable que grâce au gigantisme de l’allié.

  16. anatide dit :

    Les mises a jours sont un classique d’obsolescence programmé…
    Cqfd la mort du rafale est programmée
    Je demande a ce qu’on soit la troisième voies que le général de Gaulle nous a instillé.
    Seulement dans cette logique la France éternelle sera!

    • Roland de Roncevaux dit :

      @ anatide : évidemment que c’est l’obsolescence programmée du Rafale… mais les euro-atlantistes français ne veulent pas voir la réalité en face. De toutes façons, si ça ne marche pas cette fois-ci, la tendance est là : avec l’intégration européenne et atlantiste, la souveraineté militaire française est de trop. Comme je l’ai dit, c’est logique dans un processus d’intégration : nous sommes déjà alignés aux plans géopolitique, monétaire, douanier, juridique, idéologique, culturel, institutionnel. Le militaire va suivre, c’est une question de temps. L’avenir de l’armée française est de fournir des bataillons aux officiers américains.

      • SOWETI dit :

        Je ne vais pas réecrire ce que Valentin vous a repondu plus haut, j’espere seulement que vous saurez lire de manière inteligible sa réponse.
        Ce qui me désole, c’est de voir un tel point de vue en ces temps de conflit. L’existence même de la souvraineté de l’armée militaire Française est incontestablement necessaire. La tragedie du moment c’est que la Bombe existe, ce qui nous sauve c’est de l’avoir. Contester que la France est, était, et sera un garde fou a la fois diplomatique et militaire obligatoire, vous rapproche plus du fou que du simple Troll.

  17. Alfred dit :

    Conclusion: l’Union Européenne est une colonie américaine , et la France est ce que le village d’Asterix était à l’empire romain. Il n’y a donc pas grand chose à attendre de nos voisins en termes de coopération pour l’armement, sauf exception

    • lalala dit :

      Plus précisement, la plupart des pays européens sont sous protectorat US (Comme le Maroc à l’époque de l’empire colonial français).

  18. PK dit :

    Bah, si on ne peut pas communiquer avec des « alliés », c’est que nos alliés ne sont pas tant des alliés que cela.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Bah voila. Vous avez dit l’essentiel en deux lignes et demi…
      Il sera intéressant de voir la suite de cette histoire.

    • Pravda dit :

      Mieux vaut avoir des alliés que des « frères », non ? C’est moins dangereux.

      • Frank dit :

        @ Pravda En théorie, c’est sur.
        Mais avouez que c’est une question de sémantique assez cynique, et sans réponse.
        Simplement parce que l’Histoire récente regorge d’exemples dans lesquels des Alliés ont abandonné ceux qu’ils étaient sensés défendre, tout comme des grands « frères » ont massacré certains cadets récalcitrants.
        Sans compter certains qui voient dans une alliance la possibilité de dépouiller l’allié du moment.
        Le terme ‘frère » des cocos est tout aussi ambigu que celui d' »allié » qui vous réconforte.
        Après tout, France, Tchécoslovaquie ou Pologne étaient alliés jusqu’en 39, soviets et nazis ont été alliés entre 39 et 41, mais l’URSS est devenue Alliée ensuite, et les 3+1 puissances restantes ont choisi en 45 leurs « Alliés ». Pour mieux les dominer.
        Et je doute que Vietnamiens, Laotiens, Afghans, Irakiens, Syriens, Kurdes et d’autres aient la même perception que vous de ce joli terme.
        Tout comme Hongrois ou Pragois celle du « Grand Frère ».
        « Allié » est une qualification momentanée très relative, « Frère » n’est que le synonyme dialectique que lui donnaient les cocos.
        Entre « Allié » et « Frère », l’important reste d’y rester à l’écart, et de défendre ses intérêts, en restant lucide, je crois.

    • NRJ dit :

      @PK
      C’est ça. Donc si demain on doit affronter la Russie, ce sera tout seul. Bravo.

      On peut critiquer légitimement les USA pour pas mal de raisons, mais on conserve avec eux des intérêts communs sur un certain nombre de sujets, et notamment la Chine qui fait dire à certains qu’une prise de certains territoires français dans le Pacifique ne sont pas à l’abri d’un coup de force style Crimée. Et sans les USA, qui pourra leur faire face ?

      C’est malheureux mais on a besoin des USA, bien plus qu’eux ont besoin de nous. Il suffit de regarder la guerre en Libye. Au-delà de la question de savoir si, a posteriori, c’était une bonne idée, il s’avère que la France n’avait pas la masse nécessaire pour mettre en échec le régime de Kadhafi.

      • Mat49 dit :

        @NRJ « C’est ça. Donc si demain on doit affronter la Russie, ce sera tout seul. Bravo. » On ne serait pas tout seul, il y aurait les USA. Le soucis c’est qu’on ne pourrait pas les aider beaucoup et pas longtemps.

        « il s’avère que la France n’avait pas la masse nécessaire pour mettre en échec le régime de Kadhafi. » C’est dire si nos forces conventionnelles sont à poil et quelle point les restrictions budgétaires décidées depuis 1984 ont été calamiteuses.

        Face aux Russe les américains feraient le boulot quasi seul. Comment voulez vos qu’on les aide si on a pas de quoi battre rapidement les quelques milliers d’hommes égèrement équipés qu’alignait Khadaffi. Dans une guerre non nucléaire nous ferons de la figuration.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          « Le soucis c’est qu’on ne pourrait pas les aider beaucoup et pas longtemps. ». Déjà il faudrait au moins 6 mois pour que les américains aient les moyens d’intervenir. Car évidemment faire venir une armée capable de rivaliser avec l’armée russe ne se fait pas en un claquement de doigts. En 6 mois on peut largement augmenter les effectifs. Ca ne fera pas tout évidemment mais ça donnera les capacités de combattre en haute intensité.

          « Comment voulez vos qu’on les aide si on a pas de quoi battre rapidement les quelques milliers d’hommes égèrement équipés qu’alignait Khadaffi ». Vous comprenez le principe d’une alliance ? C’est qu’on se met à plusieurs pour être plus fort et plus efficace. Donc oui, on aurait pu battre l’ramée de Kadhafi. Ca aurait juste demandé des moyens financiers et militaires qu’on n’aurait pas voulu dépenser, car c’était un conflit extérieur qui ne nous concernait que partiellement. Et les intérêts à participer à ce conflits ne valaient pas les inconvénients de mener une guerre tout seul. Il ne s’agit pas d’une incapacité, mais d’une volonté de limiter les conséquences militaires et financières de l’opération.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          Par rapport à votre dernier commentaire.

          « C’est justement ce que veut AIRBUS et vous le verriez si vous aviez lu ci-dessus ». Justement, c’est bien ce que j’ai lu. Et ça confirme bien ce que je dis : rien ne permet d’affirmer que les tâches spécifiques sont divisées de manière « aberrantes ». La preuve, les domaines importants font l’objet d’un unique maître d’œuvre.

          « Trappier qui s’y connaît mieux que nous dit qu’il y a du retard. ». Trappier n’est pas tant un ingénieur qu’un politique (bref, c’est un chef d’entreprise. C’est normal et c’est son boulot). Il a intérêt à mettre la pression sur Airbus et sur les politiques français. Faut arrêter d’être naïf et de se croire au pays des Bisounours.

          « Sauf que ça implique de commander des Rafales. ». On le ferait de toute façon, indépendamment du retard du SCAF.

          « Il enfonce une porte ouverte ». Ah non. Dire que faire une série de programmes monté en 2-3 ans coûtera moins cher qu’un unique programme, ce n’est pas quelque chose d’évident. C’est même l’inverse de ce qui se passe dans toute l’aéronautique militaire et civile.
          Après il ne serait pas le premier à prendre ses rêves pour des réalités. Tout comme vous.

          « Donc sur rien de concret. ». Si pour vous, des gars qui sont parmi les meilleurs ingénieurs au monde et qui arrivent à faire un best-seller de l’aéronautique, ce n’est pas du concret, je ne sais pas ce qui l’est.
          Mais peut-être qu’on peut faire en avion de la qualité du Rafale et être complètement idiot. C’est évidemment possible.

          « Non j’en conclue que vous ne savez pas. ». C’est votre proposition je vous rappelle. Vous faites une proposition stupide et vous n’avez aucune idée si ça marcherait ou pas. Mes propositions sont basées sur des choses assez solides (sur lesquels on peut être évidemment en désaccord, mais ça n’en reste pas moins logique). Vous n’avez rien de concret pour appuyer vos propositions. C’est juste stupide.

          « Cela s’entretien et plus c’est sophistiqué plus il faut y veiller.  » expliquez moi CONCRÈTEMENT l’entretien à faire sur un pod avec de l’électronique.

          « En effet et c’est la fin du programme faute d’accord dans ce cas. ». Oui, forcément.

          « Non c’est pour chaque génération qu’on paye ça. ». Si on fait 2 programmes en 50 ans qu’un seul que l’on fait évoluer ça devrait coûter plus cher. Mais bon, vous me dites « abracadabra, ça coûte moins cher ». On y croit….

          « Non puisque le calendrier qui s’étalait sur 20 ans était le plus long jamais défini au départ d’un programme d’avion ». On peut avoir un calendrier long et serré. Il n’y a pas de contradiction.

          Pour l’instant on ne fait que payer quelques ingénieurs à ‘e rien faire. Il n’y a pas d’usine à maintenir, ou de compétences à conserver sur le SCAF car il en est encore qu’à ses débuts. Du coup les surcoûts bien que regrettables ne peuvent représenter au maximum que quelques millions d’euros. Ça reste négligeable. –
          On est d’accord sur la fin. Je ne sais pas pourquoi mi2022, mais au bout un moment, si Airbus n’accepte pas l’issu de la négociation, on ne pourra pas rester éternellement dans une situation d’attente.

      • ron7 dit :

        Lu plus haut : Mettre en échec le régime de Kadhafi… Masse nécessaire ??
        Les USA indispensable… Houla ;
        Kadhafi ? : Obama a dit dans un de ses livres combien il regrettait l’opération Libye initiée par Sarkozy ! On remercie au passage BHL et Sarkozy qui nous ont bien balladé pour justifier une opération hautement contestable !
        Autre action contestable : La croisade contre l’Irak ! Bush Junior, a eu une vision , l’Irak c’est le grand méchant loup du moment ; Il faut y aller, et pour aller plus loin, on est à fond dans les fakes-news pour convaincre le plus grand nombre ! Y aller tout seul, c’était de l’hégémonie pure et simple, y aller à plusieurs c’est diluer la responsabilité du Gouvernement Bush junior ! Chirac a dit NON avec raison.
        D’ailleurs, on citera Chirac, qui avait dit à Bush Junior avant l’opération « Irak II » avec le faux prétexte des armes de destructions massives
        – On n’exporte pas la démocratie avec un fourgon blindé !

        Côté France, bravo Sarko ! Déstabiliser la Libye, pourquoi, c’est une question pas si anodine, cherchez bien !
        Des livres, Sarko, ça il sait faire ! Et après que reste t-il ! Le karcher dans certaines zones, et la montre qu’on planque avant de serrer les mains de la populace ! Ah, j’avais oublié le… Casses-toi, pau’v con !
        Et Sarko condamné, après s’être fait prendre la main dans le pot de confiture, toujours pas en prison ! Bush Junior ( l’illuminé’) n’est pas en prison, Poutine ira-t-il un jour entre 4 murs !?
        Bref, les USA ruminent aujourd’hui ! La Chine, c’est… En avant toute, la Russie qui joue un jeu dangereux en Europe !
        La hausse des matières premières… Un nouveau Krach bientôt après l’épisode Covid qui n’est toujours pas solutionné, même s’il y a des éclaircies… parfois !

  19. mulshoe dit :

    Je ne vois pas en quoi ceci nous concerne . Se demande-t-on si l’interopérablité F35_ rafale existe ? Les US vendent , que ceux qui subissent les pressions se posent la question .

  20. philbeau dit :

    La photo illustrant cet article interroge , comme très souvent des vidéos du F35 en vol , sur la présence en continu de vortex en bout de ses ailes , ou d’autres points de sa cellule . L’image même d’une aérodynamique curieuse contrariant la mécanique des fluides , liée sans doute à sa formule ambivalente à la fois ADAC et chasseur classique . LM n’ayant pas cru nécessaire de peaufiner le sujet . S’il n’y avait que ça . C’est néanmoins le seul appareil à présenter cet aspect en vol (stabilisé) .
    Sur la L16 , et son substitut , on verra la volonté (ou pas) des américains vis à vis de ces français retords à leur acheter leur camelote . On peut parier sur un certain temps avant l’acceptation d’un dispositif technique ad hoc .

    • Achille-64 dit :

      Sur les vortex : le F-35, en bon avion d’attaque, est fort au niveau de sa charge alaire (442 kg/m2) avec le plein et la soute remplie (à comparer avec un F-22, qui est léger). Donc, il est obligé d’aller chercher un angle d’incidence élevé pour trouver sa portance. Donc, la trainée induite (qui se manifeste sur les saumons d’aile) est forte.
      De plus, les contours de l’avion et des ailes sont coupés au sécateur, pour éviter les arrondis qui génèrent des échos radar dans toutes les directions … mais qui atténuent les tourbillons et la trainée induite.

      Sur un Rafale, les saumons porte-MICA (+ antennes) ont également pour effet d’atténuer d’améliorer le rendement de l’aile. Un Rafale sans ces appendices vole moins bien, en gros.

      Pour la même raison, le F-35 est médiocre en dog-fight, car les fortes incidences nécessaires pour virer fort lui sont très coûteuses en trainée, donc il doit utiliser la PC pour garder son taux de virage (sinon boum et Martin-Baker), donc ça en fait une belle cible pour un missile IR ou pour une OSF IR (donc Martin-Baker quand même).

      Donc, s’il est exposé à la chasse adverse, le F-35 doit évoluer avec une protection. Donc on revient au sujet principal de M.Lagneau : comment faire communiquer un F-35 et un Rafale, en mission de combat ?
      Qui paye le zinzin électronique pour protéger les F-35 (et bénéficier de sa vision tactique paraît-il si supérieure …).
      Et … comment faire pour que cette liaison électronique à haut débit ne soit pas détectée par l’ennemi ?

      • philbeau dit :

        D’accord avec vous sur la charge alaire , je ne l’avais pas évoquée . On peut quand même essayer des comparaisons : le Starfighter , avec ses moignons d’ailes , était horriblement chargé au cm2 …Il ne produisait pas pour autant de traînées en vol .

        • Achille-64 dit :

          Très bon exemple Philbeau : le F-104G volait quasiment toujours avec ses bidons de bout d’aile, ou à défaut avec porte-missile et des Sidewinder (cas bcp plus rare).
          La portance de l’aile était dégradée (sans doute la finesse aussi) quand l’avion n’avait pas ses bidons; je pourrais vous montrer une photo où un Starfighter sans bidons a au moins 2 points d’incidence de plus que les autres avions de la patrouille dans laquelle il vole.
          D’ailleurs, si vous regardez des bidons de bout d’aile de F-104, ils avaient des ailettes assez grandes.
          Qqs vues de 104 ici : https://www.escadrilles.org/histoire-et-histoires/1978-un-premier-tiger-meet/

      • Carin dit :

        Réponse: la L22 et le cloud de combat OTAN…

    • EchoDelta dit :

      Seule une opération d’envergure à laquelle la France ne pourrait pas les aider les fera bouger, il ne faut pas se leurrer. C’est bien pour cela qu’il faut créer une petite communauté ou une petite alliance avec quelques pays pour peaufiner notre interopérabilité et proposer des choix concurrent. A ce compte là on pourra discuter avec des arguments.
      Sachant que le MADL est par essence plutôt plus visible que la L16 du fait du volume de données transmises…

    • Prof de physique dit :

      Ce ne sont pas des trainées de condensations mais des chemtrail !
      🙂
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_conspirationniste_des_chemtrails

    • PeterR dit :

      La photo est manifestement une construction photoshop. L’artiste a dû vouloir fair beau en ajoutant des fumigènes en bout d’ailles

    • Ancien dit :

      La photo est prise alors que cette patrouille composite n’est pas vraiment à une vitesse d’utilisation normale. Je pencherais pour du 200 ou 250 kts derrière un gros avec soute ouverte pour le photographe…
      Jetez un œil sur les becs sortis des rafales pour vous faire une idée.
      Du coup, des vortex comme ceux que l’on voit n’ont rien d’exceptionnels.

      • Achille-64 dit :

        Ancien,
        Oui, d’un A400.
        Mais dès que le F-35 tire un peu, les vortex sortent (vérifié plusieurs fois de visu)

      • philbeau dit :

        Les Rafale n’en produisent pas , pas plus que tous les autres avions en vol stabilisé .

    • lym dit :

      Ils semblent voler lentement sur la photo, sans doute à la vitesse de l’avion du photographe porte de soute arrière ouverte, ce qui n’arrange ici pas le problème mais c’est le cas des deux et la différences est en effet flagrante: Becs sortis, on remarque d’ailleurs que ceux du Rafale doivent fournir une bien meilleure hyper-sustentation, ce qui pour une version embarquée en particulier compte beaucoup. Ça évite de devoir aller à la pêche, comme récemment avec ce F35C qui en prime cumule avec un défaut de crosse mal corrigé.

      Pour cette histoire de liaison, les USA ont tout intérêt à s’ouvrir et très vite. Nous placer en mode dégradé dans le contexte actuel en Europe ne serait pas vraiment raisonnable! Sans même parler d’autres clients (Grèce en particulier), car l’avion se vends désormais bien et il est impossible de ne pas en tenir compte.

  21. VinceToto dit :

    Le F-22 lui aussi doit avoir une « passerelle »(OSG, Open System Gateway) pour communiquer en mode stealthy avec le F-35: https://www.militaryaerospace.com/commercial-aerospace/article/14232216/us-military-updates-legacy-systems-as-it-eyes-sixthgeneration-technology
    (Mais avec un U2 comme transporteur de passerelle, c’est quand même un peu visible aux radars.)

  22. EchoDelta dit :

    Si je voulais être mauvaise langue, je dirais que l’essentiel pour l’instant c’est de pouvoir communiquer avec les F16, F15, et F18, voir les F22 quand ils sortent des hangars.
    Pour l’instant communiquer avec le F35 est un plus mais pas encore déterminant, mais communiquer avec le NGF sera là vraiment important.

    • Z0ZZ dit :

      Le mieux serait de pouvoir communiquer avec les simulateurs car les vrais F35 ne volent pas ou pas souvent.

    • Pierrot dit :

      Effectivement je m’inquiéterais plutôt de la capacité du F35 à communiquer avec les appareils qui vont évoluer avec lui : Microsoft Flight Simulator, Steam,…

  23. Lamber dit :

    Nooooooon, les fiers Rafale s’abaisseraient à collaborer avec une dinde qui est incapable de voler selon les grands spécialistes de ce site?

    • Momo dit :

      20% de dispo donc il y a potentiellement jusqu’à 40 F35 en état de voler, par beau temps comme actuellement.
      Et c’est mieux de les reconnaitre sinon il vont se faire dézinguer par erreur…

    • Aramis dit :

      Le problème du F 35 c’est le taux de dispo, les performance sen l’air et le coût à l’heure de vol.

    • lalala dit :

      Faut pas trop se fier aux commentaires sur Internet 🙂 . On verra ce que donnera le F-35 quand ils auront refait son moteur, en attendant les deux seules promesses qu’il tient (par rapport au projet initial: remplacer le F-16 à moindres coûts) sont la furtivité et le STOVL pour le F35-B.

      Pour donner une idée, dans les années 90, la « 5 eme génération » c’était supercruise + supermaneuvrabilité + furtivité (En gros le raptor). Vu que le F-35 n’a jamais réussi à valider les premiers points, le marketing US a changé la définition de la Gen 5 pour que seule la furtivité suffise, cocasse tout de même.

      Donc autant ça bash beaucoup trop et sans aucune subtilité sur le F-35 dans les coms, surtout ici (mais j’aimerais bien connaître l’âge des commentateurs quand même), autant le F-35 est très loin d’être irréprochable.

      • Lejys dit :

        Le gars qui se pointe et du haut de ses énormes connaissances, nous fait la morale, sans apporter aucun élément nouveau qui n’ai pas été évoqué sur ce site qu’il critique… Bref, encore quelqu’un a l’égo démesuré qui débarque et n’apporte rien.
        Sinon, vous êtes certains que le versions B et C bénéficieront d’un nouveau moteur? Et que la 5 génération se limitait à ces caractéristiques?

    • Christophe dit :

      Lamber
      Obligé, quand nos alliés européens appellerons au secours, quand leur poignée de F35 ne suffiront pas à les défendre.

    • hellmut dit :

      la question n’est pas de savoir si c’est une dinde ou une baleine.
      c’est de pouvoir communiquer avec les gens qui participent aux mêmes opérations. ça serait une enclume volante, la problématique serait la même.

    • Tankaboum dit :

      comme celui qui s’est posé en allemagne. La rénovation des 600 F16 (pour atteindre 2060 tout de même!!), des A10, et l’achat des F15 montrent que le F35 est incapable de les remplacer. Donc incapable de DA et de CAS. Les US ont réussi le tour de force de refourguer n’y plus n’y moins que des F117 aux bouseux européens, dont la furtivité n’a pas tenue plus de 10 ans, et le compteur tourne pour le F35.
      Quand aux communications à par lui même, aucun appareil US n’arrive à lui parler y compris le F22 censé le protéger.

  24. DarkCed dit :

    Les généraux US savent que dans leurs alliés il n’y a que l’armée FR (et aussi UK) qui tient la route. Se serait logique que les 2 avions puissent se parler a terme surtout que quelques alliés de poids s’arment aussi de Rafale et parfois mixte avec des F35.
    Le duo est la pour durer car totalement complémentaire, il faut donc plus de synergie entre les deux.

  25. Clavier dit :

    Quand on parle d’ouverture d’esprit avec des militaires américains, j’ai tendance à me méfier.
    Ils font des grands sourires et donnent des tapes dans le dos, mais ça s’arrête généralement là …..

  26. albatros dit :

    Vue la force aérienne (hors flotte de transport stratégique) de la France sans doute la plus importante de l’Europe aujourd’hui, même devant la Grande Bretagne, et surtout du fait de cette menace de guerre conventionnelle ou nucléaire avec la Russie, les Etats Unis ont bien compris l’intérêt de tout faire pour se rapprocher de ses alliés et de nous en particulier, surtout qu elle a un second fer au chaud : Taiwan.
    Mais notre AAE est encore trop faible en Rafale disponibles.
    Le premier RETEX de cette invasion ou guerre entre la Russie et l’Ukraine montre déjà qu avec une flotte aérienne moderne (des F16 d’occasion rachetés à l’OTAN par exemple, avec assez de temps pour organiser la formation de ses pilotes dans les années 2019 à 2021 et se fournir en munitions et carburant dans des abris durcis ou cachés), l’Ukraine aurait pu annihiler ces invasions tous azimuts, détruire les unités d’artillerie russes grâce aux renseignements des Etats Unis (la principale arme du champ de bataille russe contre les civils). Surtout que beaucoup de missiles de croisière russe Kalibr ont en fait manqué de plusieurs dizaines de mètres leur cible en tapant à côté des pistes d’aviation ukrainiennes comme on l’a vu ensuite sur les photos satellites ou de drones…
    Un conflit conventionnel moderne nécessite des avions en grande quantité. Ceci pour abattre les avions et hélicoptères adverses (même en grand nombre mais de qualité très inférieure). Voire beaucoup de drones armés (armés et non seulement pour faire de l’observation comme nous l’avons trop longtemps voulu, pour des mauvaises raisons de pseudo humanité) pour frapper les colonnes adverses, et les concentrations logistiques en plus de missiles de croisière très précis (ponts, chemins de fer beaucoup utilisés par les russes, autoroutes, réserves de carburant et munitions, concentration temporaire de véhicules et troupes).
    La Russie va utiliser sa colossale artillerie pour s’attaquer au talon d’Achille : les femmes et les enfants dans les villes, les hôpitaux, les grands immeubles, les usines de production d’énergie – faute de pouvoir vaincre rapidement l’Armée ukrainienne. Poutine elle va déclencher une terreur chez les civils en espérant une contagion aux militaires.
    Cela ne fonctionnera pas car changer les villes en ruines les transformera en bunker et leurs combattants n’en seront que plus acharnés. L’histoire est pleine de ces exemples que les stratèges russes n’ont pas voulu retenir par paresse intellectuelle ou volonté d’économiser dans les investissements dans des munitions de précision très chères. Tant que les russes n’auront pas coupé le cordon ombilical de l’Ukraine avec l’OTAN à l’Ouest, cette guerre peut durer très longtemps. Le temps n’est pas avec Poutine. Si les ukrainiens tiennent 3 semaines peut être 1 mois, Poutine a perdu. Car cela voudra dire que les ukrainiens se sont adaptés, et se prépareront à des contre offensives ou à de la guérilla urbaine dans les zones occupées. Rappelons que ce sont les Manpad en Afghanistan qui ont eu raison de l’URSS. Poutine joue très gros car son offensive éclair a complètement foiré et se retourne contre lui petit à petit.

    • sentinelle dit :

      avant de balancer des fake entendues sur les chaines essayez donc de trouver de bonnes infos

    • Lagaffe dit :

      @Albatros « Si les ukrainiens tiennent 3 semaines peut être 1 mois, Poutine a perdu. » A voir.

      « Rappelons que ce sont les Manpad en Afghanistan qui ont eu raison de l’URSS.  » L’une des plus belles conneries journalistiques jamais inventée. Les journalistes ne pigent rien donc ils s’imaginent que le fait d’avoir abattu quelques hélico a fait plier les soviétiques. Par contre il faut éviter de recracher leurs anneries…

  27. Le Tympan de Tintin dit :

    C’est ça de se traîner un vieil avion de 4ème génération alors que tout le monde est à la 5ème

  28. Bidule dit :

    Il est temps de lâcher le peu d’indépendance qu’il nous reste.
    Si le petit télégraphiste repasse, il n’y manquera pas.

  29. Elfassi dit :

    Heu non merci ,Trés peu pour nous ..merci de votre soumission à l’oncle Sam ,ha elle est belle la France avec pareil vendu !!!!

  30. Carin dit :

    En gros sous prétexte d’interoperabilité avec un avion que personne n’a vu en opération, et qui est appelé à disparaître dans les poubelles de l’aéronautique, on va donner à nos amis américains un libre accès à nos satellites Syracuse… sans aucune contrepartie! Et puis de quelle furtivité ont parle? Celle d’un F35 qu’un rafale F3R détecte à 150+ kms et détruit tout en restant hors de portée d’une quelconque riposte… Et tout ca pour rester en contact avec des pays qui assez régulièrement nous crachent à la figure, et qui de toute façon ne bougeront pas un cil ne serai-ce que pour se défendre eux-mêmes…
    D’autant que ce sont les américains eux-mêmes, qui pour imposer leur MADL, ont volontairement distribué la L16 à leurs divers clients hors OTAN, avant de s’écrier que cette voie de communication n’était plus sûre, et qu’il nous fallait passer au standard MADL, et que pour ce faire passer au F35 était la meilleure solution!
    Sauf que nous travaillons sur la L22, nouvel outil de com d’interoperabilité OTAN, plus cloud de combat OTAN… donc je ne vois pas bien pourquoi nous devrions donner Syracuse aux ricains ? S’ils veulent communiquer avec le rafale et autre EF2000, ils n’ont qu’à adapter la danseuse à la L22 et au cloud de combat OTAN. De toute façon aucun F35 n’ira au carton, et dans 10 ans, il ne sera présent que dans sa version B
    Allô, non mais Allô quoi, general Parisot, c’est la France votre employeur, pas Washington.

    • daniel dit :

      Bien vu.
      Il sera toujours difficile de faire dialoguer un aigle et une dinde.

  31. jean dit :

    La masse de données captées par le F35 est semble-t-il colossale, ce qui suppose un très gros débit pour la transmission. Et une nouvelle liaison. Les britanniques doivent aussi adapter leurs systèmes pour la com entre l’avion et les P.A. entre autres. Donc soit on reste avec un modem 56k (Link 16) soit on passe au haut débit, ce qui ne fera qu’augmenter les capacités du Rafale. Et c’est toujours de l’expérience acquise pour le SCAF.

  32. Wagdoox dit :

    Bref rien d’incroyable, le boulot de l’otan pas fait l’organisation (qui sert a rien vraiement) qui aura donc ete fait directement entre les deux pays.
    Les usa ont pas beaucoup d’alliés capables de faire ce que fait la france, notament l’entree en 1.
    Voila pourquoi les usa font un effort sur le rafale alors que la mise en collaboration du f35 avec certains de leurs propres avions n’est pas encore assurés. Au final, l’argument du scaf europeen tombe de lui meme.

  33. Thierry dit :

    Ce qu’il faudrait surtout à la France, devenue parent pauvre de l’Europe en terme d’aviation de chasse, c’est des F-35 car le décalage technologique se fait désormais bien sentir.

    Il faudrait au minimum en doter notre marine national (appelé à des opérations extérieurs avec nos alliés) de 3 escadrilles, pour remplacer les Rafales M qui sont les plus anciens des rafales que nous possédons.

    • Sun Tzu dit :

      Il faudrait à l’inverse que les américains achètent un avion évolutif et fiable comme le Rafale au lieu du F-35, dont le revêtement se dégrade (f-35C) au bout d’un mois en mer : https://www.thedrive.com/the-war-zone/44067/the-f-35cs-radar-absorbent-skin-is-looking-pretty-rough-after-months-at-sea

      • Thierry dit :

        Merci pour l’article mais vous auriez pu le lire en entier !
        ——————————————————-
        extrait :

        Ainsi, s’il ne fait aucun doute que les F-35C ont l’air un peu rugueux après environ six mois en mer, la cause des taches brunes peut ne pas avoir d’impact sur la cellule elle-même et l’effet d’oxydation sur la peau des jets pourrait même ne pas affecter considérablement ses qualités furtives. Il convient de noter que les anciens avions furtifs comme le B-2 et le F-22 voient leurs traitements peu observables se dégrader avec le temps, puis une fois qu’ils ont atteint un certain seuil ou que des problèmes opérationnels l’exigent, des réparations sont effectuées pour les ramener à un état optimal. . L’exposition aux éléments, comme une humidité élevée et la chaleur, pourrait accélérer cette dégradation.

        ————————————————————-

        C’est à peine plus compliqué de le remettre au top que de mettre une couche de peinture banal qui n’est pas anti-radar sur le Rafale, pas de quoi en faire un flan aux groseilles avec son coulis de framboise, le F-35 reste au sommet de la pyramide des chasseurs moderne.

        • Fralipolipi dit :

          @Thierry
          « F-35 reste au sommet de la pyramide des chasseurs moderne »
          … Je dirais qu’il est plutôt au sommet … d’un château de cartes !
          .
          Trop cher (à tous les niveaux), pas assez fiable, trop cloisonné/fermé, pas assez évolutif, trop cadenassé au bon vouloir US, trop de lacunes/carences/pbms … et souvent majeurs … par rapport à la spécification d’origine, trop mauvais en évolution en vol (ça reste une brique), trop moche … et trop « monoréacteur » !
          .
          Bref il est trop moisi ton idole.
          Et il sera bien vite enterré … Dans 15 ans, même les musées n’en voudront plus 😉

        • Sun Tzu dit :

          Oui , on parle bien de la dégradation du revêtement qui est un élément de sa pseudo furtivité !
          Lire un article, c’est bien ; mais comprendre la lecture et ses implications c’est mieux, mais en tant que troll pro-us vous avez bien gagné votre journée car vous avez écrit plusieurs commentaires.

        • Bomber X dit :

          @Thierry
          « l’effet d’oxydation sur la peau des jets pourrait même ne pas affecter considérablement ses qualités furtives. »
          Oui, en gros, on suppose que… On n’en est pas sur… Et vous surement moins que les autres !
          Sinon, pour que le F-35 soit au sommet de la pyramide, il faudrait peut être qu’il soit enfin déverminé, parce que pour le moment c’est dans l’antre des hangars qu’on le trouve !

    • Lejys dit :

      Le gars qui se pointe et du haut de ses énormes connaissances, nous fait la morale, sans apporter aucun élément nouveau qui n’ai pas été évoqué sur ce site qu’il critique… Bref, encore quelqu’un a l’égo démesuré qui débarque et n’apporte rien.
      Sinon, vous êtes certains que le versions B et C bénéficieront d’un nouveau moteur? Et que la 5 génération se limitait à ces caractéristiques?

    • Lejys dit :

      Ce qui est marrant, c’est que l’USAF, dans ce contexte de tensions très élevé, qui emploie le F-35, et donc le connaît bien, fait le choix de prolonger 600 F-16, qui ont entre 10 et 15 ans de plus que nos Rafales les plus anciens… Comme quoi vos arguments sont toujours aussi nazes, faut retirer la maquette de F-35 qui stimule sans cesse excitation!

  34. Olivier dit :

    Les américains sont des gros malins , ils nous font le même coup que Microsoft avec les pc ou les portables avec android , en disant vous pouvez acheter ce que vous voulez mais de toute façon a la fin on gagne en rendant indispensable le système d exploitation us et de facto mettant une « laisse numérique pour chaque objet fabriqué. Il se passe la même chose dans l armement et a ce petit jeu la France ne peut pas lutter ( surtout en étant bien seul en Europe) sans être decliniste ou pessimiste on ne pourra pas ( comme certains le disent) rester bien longtemps le village d Asterix en Europe car a la toute fin pour prendre une image la France est devenue romaine……….

  35. XRenaux dit :

    Il faut quitter cet OTAN belliqueux pour éviter la vassalisation de le France vis à vis des USA

  36. Alex dit :

    Le F35 est une bouse pleine de bugs. Les états possesseurs d’F35 n’ont absolument pas la main sur leurs avions. Ils sont obligé d’avoir des équipes américaines pour assurer l’entretien.
    Pour assurer ta sécurité militaire, tu préfères avoir totalement la main sur ton armement ou dépendre d’un pays actuellement allié ?

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Tu as piloté combien de F35 déjà Alex ???
      Tu peux nous dire …? 😉

  37. SKOh6371 dit :

    L’OTAN n’est que la zone de chalandise de l’industrie de l’armement US , encore une démonstration. Vu les velléités US vis à vis d’ un engagement réel aux côtés de l’Europe , c’est à dire qui expose leur territoire national, que faisons-nous encore dans cette galère.

  38. blondin dit :

    Si on pouvait directement en lancer 3 en fabrication (2 Fr et 1 Egypte), les économies d’échelle seraient vraiment intéressante ! Mais ils veulent faire quoi avec ce PA ? Et serait il nucléaire ? Déjà qu’ils ont 2 bpc qui n’ont pas l’air de beaucoup naviguer, est ce un achat de prestige plutôt que vraiment opérationnel et nécessaire ?

  39. jp dit :

    c’est pareil qu’avant, avec le F16/M2000, mis a part le L16, y a pas grand chose, on ne peut pas équiper les mêmes armements, bombes, missiles,pod sur les avions, le F35 anglois recevra une version spéciale du météor. ce qui limite l’efficacité de l’otan, c’est la meme chose pour les gripen ou eurofighter. chacun gère sa soupe.

  40. Coach dit :

    Le comble c’est que du coup, il sera plus facile de communiquer avec les américains, qu’avec les européens qui auront une flotte unique de F 35.
    Les USA modernisent leurs F16.
    https://www.avionslegendaires.net/2022/03/actu/lus-air-force-va-moderniser-plus-de-600-de-ses-f-16-fighting-falcon/

    Mais

  41. Berkut dit :

    Et bien l’interopérabilité entre le Rafale et le F-35 ne peut passer que par un système américain, vu que le MADL ne correspond à aucun STANAG (à la différence de la L16), et nécessite des « aériens »…qui n’en sont pas (ce sont des bouts de l’avion type bord d’attaque etc. pour maîtriser la directivité des échanges). A supposer qu’ils acceptent, on ne va pas péter le Rafale pour intégrer le merdier a posteriori (même sur leurs avions « legacy » c’est douteux). Reste un « noeud » comme le MRTT par exemple, avec encore un chantier à xx Md€ pour installer des boîtes noires (un air de déjà vu, comme ROVER qui est un standard de facto mais sans STANAG préalable ou discussion) qui nous coûteraient un bras et nous snifferaient la « data » pour les tuyauter à peu de frais.

    Mais rassurons-nous : il n’en n’ont aucune intention. Ils n’ont jamais voulu vendre la MTS-B « seule » du Reaper , ou aucun autre composant vraiment high-tech stratégique sans s’assurer d’une dépendance totale via la fourniture d’un système complet (AWACS, Rivet Joint, Global-Hawk, Reaper/Spyder etc…).

    Le plus probable est que nous aurons le choix…de nous équiper en F-35, probablement pour notre « beau bateau » à venir (F-35C), ce qui libèrerait les contraintes sur une flotte de Rafale vieillissante et le SCAF-NGF, lesquels seront cantonnés à la PO, au nucléaire et aux entreprises expéditionnaires franco-françaises.

    Le JSF, les américains avaient annoncé la couleur avant même l’embarquement du standard F-1, il y a près de 25 ans et ils avaient déjà une liaison de donnée discrète intra-patrouilles entre F-22 (IFDL) qui nécessitait un « bridge » avec le monde L16.

    Peut-être faut-il aussi arrêter au nom de l’interopérabilité d’accepter d’être de plus en plus des escadrons et flottilles à disposition des opérations américaines. Mais ça n’a rien de technique, c’est éminemment politique.

  42. Lucy dit :

    En gros le F-35 peut utiliser la L16 mais ça remet en cause sa furtivité.
    Pour être discret il y a un autre moyen de communication mais le Rafale n’est pas compatible.
    Le problème me semble être que le Rafale n’est pas discret (communication ou SER) et met en danger les avions qui le sont et devra donc rester en retrait.

    • Carin dit :

      @Lucy
      Faux prétexte du général Parisot qui prétend qu’une opération comme Armattan ne pourrait plus être montée avec les américains… il faudrait dire à ce général pourtant de l’armée de l’air, que Armatan s’est faite sous L16… et que de toute façon si nous devions monter une mission identique, aucun F35 ne serait de la fête, parce que les missiles tirés cette nuit-la n’entre pas dans la soute de la danseuse! Et que ce sont des F15 qui ont étés chargés de cette mission côté américain…. Pas la reine du dance floor.

  43. Lothringer dit :

    Oh…comme c’est surprenant.
    Je ne cesse de répéter depuis longtemps la stratégie « clic clic clic sans retour » pratiquée par les USA depuis des années.
    Le Tornado (européen) était habilité B61…..fini désormais c’est exclusivement avion américain.

    J’avais prédis que la liaison 16 , aujourd’hui partagée entre les membres de l’OTAN, serait progressivement remplacée par une liaison 100% américaine dont les specs ne seraient pas partagées, afin de vendre aux membres de l’Otan du 100% matériel américain.

    On y arrive. Malgré les protestation de Mme Parly.

    Bon sang , que faisons-nous (depuis le « Grand Sarkozy ») dans le commandement intégré ? Un retour à la position gaullienne nous ferait probablement beaucoup de bien.

  44. ScopeWizard dit :

    Petit HS malheureusement un poil sérieux…mais qui peut s’ avérer utile .

    Si ce que je note depuis quelques jours se confirme , alors méfions-vous ; une nouvelle vague COVID pourrait assez vite nous tomber dessus…

    Sera-ce le variant Omicron ou un autre , un nouveau ?
    Pour l’ instant , je n’ en sais rien .

    En somme , continuez à vous protéger et faire gaffe ; de toute façon , jusqu’ aux élections rien de devrait être annoncé qui serait alarmant et laisserait augurer de restrictions à venir…une fois le second tour passé , par contre….

    Bref , soyez prudents et vigilants .

    Perso , j’ espère en savoir plus dans les délais les meilleurs .

    A+

  45. Trent dit :

    Le F-35 n’étant pas opérationnel, l’intérêt pour cet inter-opérabilité est théorique.

  46. Gp83 dit :

    Pas de stress, l’USAF, elle même ne veut pas du F35. Quant aux dindons européens, de toute façon leurs avions resteront aux hangars et ils resteront sur simulateur. Le ciel européen est au Rafale !

  47. Patadouf dit :

    Marier un Aigle avec une Dinde…

  48. Shimou Fékaka dit :

    L’incompatibilité, c’est une astuce commerciale américaine qui est bien connue dans d’autres domaines comme celui de l’informatique… cela me fait penser à la politique du groupe Apple qui a un marché captif et qui refuse obstinément que son matériel soit compatible à plusieurs niveaux avec l’environnement le plus répandu qui est celui du PC…
    faire communiquer directement un Mac et un PC est complexe et incomplet… le même principe s’applique donc pour le F 35 et l’ensemble des autres matériels plus répandus, dont l’avion français… la technique commerciale du marché captif, soit on entre dans ce piège- là, soit on le refuse..

    la France est pieds et poings liée dans l’union européenne qui est la version civile de l’OTAN c’est-à-dire un organisme américain.. tout notre système économique, politique et sociétal, voire culturel est basé et copié sur le concept américain et les Français se jettent avec enthousiasme sur tout ce qui vient des États-Unis, adoptant toutes les modes, tous les tics, tous les défauts, comme de bons toutous.
    Nous sommes à un tournant, encore, de notre Histoire : soit nous continuons à ne plus être qu’un État américain supplémentaire, soit nous nous lançons vigoureusement dans une reconquête de notre indépendance et de notre souveraineté, de A jusqu’à Z : cela ne sera pas une partie de plaisir mais c’est aussi nécessaire pour sauver notre industrie de défense et des groupes aussi importants que Dassault ou Naval group..

    Avec le F 35, les Américains nous font clairement signe que nous devons cesser de manger dans les deux râteliers et que nous devons, que ça nous plaise ou non, manger uniquement dans leur râtelier : lorsqu’on a en face de soi un troupeau de moutons ou un troupeau de veaux déjà bien conditionnés, ça ne va pas être bien difficile pour les dirigeants français de plier l’échine encore une fois.

  49. Baudoin DE BOYSERE dit :

    Un avion hyper sophistiqué comme le F-35 est forcément plus fragile et forcément plus en révision/maintenance qu’en vol. La moindre panne et c’est l’immobilisation de l’appareil et je rappelle que cet avion n’a toujours pas fait ses preuves sur un réel champ de bataille et que nombre de pays qui ont acheté celui-ci sous la pression américaine, n’en sont pas vraiment heureux.

  50. Ricko dit :

    Vraiment le F-35 est un appareil innovant. Il s’appel Lightning mais ne doit pas s’approcher de la foudre; d’ailleurs il n’aime pas l’eau de pluie non plus. Assurément il est furtif à un point où il ne peut même pas communiquer avec les appareils de la génération précédente de son propre pays.
    Bon, en fait c’est faux. Il le peut avec la liaison 16 mais il perdrait une partie de sa furtivité. Donc en perdant « un peu » de sa furtivité il pourra voler sous la protections des euro-canards.
    En clair dès que ça va chauffer en l’air les F-35 vont couper la liaison 16 et laisser le ciel aux appareils qui peuvent le défendre. En même temps, avec 2 missiles à longue portée en soute…

  51. UnKnown dit :

    Quid de tous les autres membres de l’Alliance qui n’auront pas de F-35? C’est quand même complètement con d’exclure des secteurs entiers (je pense notamment au front Sud, avec la Grèce et la Turquie)

  52. dompal dit :

    Quand le F-35 sort de son cocon douillet, c’est pour tomber en rade ici ou là…
    Je ne comprends pas bien les préoccupations de l’AA !?? 🙁 😉

  53. Edgar dit :

    Le F-35 est fait pour opérer offensivement, seul ou avec ses semblables. En retraite, il pourra toujours appeler à l’aide des chasseurs non furtifs grâce à la liaison 16. Si les F-35 doivent opérer offensivement en compagnie de chasseurs non furtifs… alors c’est qu’il y a un problème quelque part. (Ou qu’il s’agit d’une opération visant un pays mal développé en matière de guerre aérienne et antiaérienne, et dans ce cas, la furtivité, physique et numérique, n’est plus tellement nécessaire.)

  54. vrai_chasseur dit :

    Le F35 et son MADL c’est le plug-in de souveraineté américaine dans les connexions militaires des autres pays.
    Et pourtant il communique beaucoup le F35, y compris sur les réseaux sociaux, c’est même le seul avion de chasse qui a son propre compte twitter : http://twitter.com/thef35

    Plus sérieusement il faut faire confiance aux aviateurs américains. L’essentiel des missions de combat est assuré par des F16, F15 et même les vieux A10, le F35 sert juste de plateforme ISR tactique.
    Donc pas question pour eux d’un « club F35 » au sein de l’US Air Force et du Marine Corps avec une radio réservée aux membres. Au combat tout ça doit impérativement communiquer et travailler ensemble. le Pentagone fait pression sur LM + Harris, sous-traitant du MADL, qui ont déjà ouvert le lien de données. ça profitera au Rafale d’où l’optimisme du Gal Parisot. Il a les aviateurs US avec lui.

    Mention spéciale de l’emm*rdement maximal pour les Brits : le MADL exige 32 Mbits/s de débit, ils n’ont que 8 Mbits/s disponibles pour communiquer entre leur 2 PA et leurs F35B.

    L’Europe serait bien avisée de suivre l’exemple d’Israël : ils ont viré le MADL de leur F35 (et une grande partie de l’avionique, tant qu’à faire) et mis leur propre liaison de données à la place.
    Encore faut-il en avoir une, de liaison de données. cf SCAF et son ‘cloud de combat’, qui doit devenir un standard européen et pas juste franco-allemand sur ce point particulier de la liaison de données. Quitte à l’imposer ensuite à LM, comme l’ont fait les israéliens.

  55. Jack2 dit :

    De toute manière le Rafale est bien le meilleur avion :
    https://www.youtube.com/watch?v=PQZZe1WbRQ8
    Merci à Xavier Tytelman

  56. Fralipolipi dit :

    Ci-après, un article très complet sur le sujet, et répondant à plein de questions + pas mal d’autres infos sur le Rafale.
    https://breakingdefense.com/2022/03/french-air-force-no-2-pushing-for-greater-rafale-jsf-interoperability/
    .
     » Heureusement, la lumière au bout du tunnel semble désormais visible puisque les deux parties discutent d’un compromis qui pourrait donner naissance à une solution technique mutuellement viable.
    .
    Utilisatrice de Link16 comme la plupart de ses alliés au sein de l’OTAN, la France est depuis trois ans un fervent partisan de l’élaboration d’une norme européenne pour un nouveau réseau militaire de liaison de données tactiques totalement interopérable avec les États-Unis. Ce réseau serait naturellement différent du MADL (Multifunction Advanced Data Link) actuellement utilisé par le F-35, car l’accent a été mis sur l’amélioration des normes souveraines dans les achats français.
    .
    En décembre dernier, Thales a obtenu un marché d’élaboration d’intégration et de soutien des stations satcom aéronautiques, appelé Mélissa. » L’objectif est de permettre aux moyens aériens des FASF de communiquer et d’échanger des données via une liaison protégée et durcie (contre les menaces de haute intensité) en utilisant la constellation militaire Syracuse IV. D’ici 2025, ces stations seront intégrées au ravitailleur MRTT, renforçant ainsi son rôle de nœud C2 clé pour le FCAS (Future Combat Air System).
    .
    Par conséquent, le réseau français auquel Parisot fait référence serait une autre carte à brancher sur les systèmes de communication, de navigation et d’identification (CNI) du F-35, et ne nécessiterait pas de modifications majeures des systèmes internes du F-35. Ce système permet la fusion de données et la communication (y compris le Blue Tracking) par le biais d’une technologie radio définie par logiciel, améliorant ainsi le niveau d’intégration entre les ailiers, quelle que soit la ressource aérienne qu’ils pilotent.
    .
    « L’idée est de développer une architecture ouverte permettant d’aller de l’avant et de mettre à niveau les systèmes en fonction des besoins sans problèmes de propriété intellectuelle », a déclaré M. Parisot. « Nos deux armées de l’air sont actuellement soumises à une pression opérationnelle énorme, et nous avons pu faire des progrès considérables, grâce au soutien et à l’ouverture d’esprit de nos homologues américains, en particulier du général Jeffrey Harrigian, commandant des forces aériennes américaines en Europe. Le fait que M. Parisot se soit senti suffisamment à l’aise pour évoquer ce sujet et mentionner spécifiquement le soutien de M. Harrigian semble indiquer que les discussions sont en bonne voie. « 

  57. Mike dit :

    La situation est peut-être la même avec des F-15 et F-16 de génération ancienne, opérant au sein même des armées américaines, non ?

  58. Sun Tzu dit :

    Normalement, un bon modem ou de la fibre suffit pour faire fonctionner un simulateur !
    Dans le cas contraire il suffit que les américains nous communiquent le protocole et Dassault Électronique ou Thales pourra développer le matériel nécessaire qui sera alors intégré sur les Mirage 2000 et les Rafale.
    Donc c’est un faux problème, sauf si les US veulent faire croire que c’est indissociable du F-35 !

  59. Vincent101 dit :

    Pour remettre un peu le contexte.
    Il existe des normes OTAN, les STANAGs, afin que les alliés puissent opérer ensemble, dont par exemple la L16 (et la future L22).
    Or les USA ont développé le F35 sans tenir compte des normes OTAN. Bref ils ont créé un appareil non interopérable avec l’OTAN consciemment.
    Qui plus est, les différents serveurs utiles pour le F35 se trouvent être tous aux USA… No comment…
    Enfin, cette histoire de MADL cache la forêt. Même si ce système est sensé être plus discret, toute émission est potentiellement détectable. De plus, le F35, comme tout autre appareil faisant le même type de missions, n’émet pas, il reçoit les données, comme par exemple les données émises par un AWACS qui lui peut émettre sans soucis en L16 .
    Enfin, le F35 est pratiquement interopérable qu’avec lui-même pour l’instant dans les forces alliés de l’EU.

  60. Sylvain dit :

    Tout à fait. J ajouterai que ce n est ni un oubli ni une erreur de la part des américains. Les us vont abattre leur jeu : pour être interoperable avec le F35….il faut acheter des F35