L’Iran affirme avoir mis sur orbite un second satellite d’observation militaire

Alors que les négociations visant à faire revenir les États-Unis dans l’accord sur le nucléaire iranien [PAGC pour Plan d’action global commun ou Joint Comprehensive Plan of Action – JCPoA] qu’ils avaient quitté en mai 2018 et à ramener Téhéran au respect de ses engagements étaient sur le point d’aboutir, la Russie a formulé de nouvelles exigences afin de préserver ses liens économiques avec l’Iran. Et cela, alors qu’elle est visé par des sanctions prises par les Occidentaux [et Washington en tête] pour avoir envahi l’est de l’Ukraine.

« Nous avons demandé à nos collègues américains des garanties écrites […] pour que les sanctions ne touchent pas à notre droit à une libre et entière coopération commerciale, économique, d’investissement et technico-militaire avec l’Iran », a ainsi expliqué Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères.

Pour rappel, le PAGC avait été conclu à Vienne, en juillet 2015, à l’issue de longues discussions entre l’Iran et le groupe du « P5+1 » [les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, dont la Russie fait partie, et l’Allemagne].

Cela étant, et selon l’interprétation qui en est faite par les pays occidentaux, dont la France, la résolution 2231 adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU pour entériner le PAGC interdit à l’Iran de mener des activités liées « aux missiles balistiques conçus pour pouvoir emporter des charges nucléaires, y compris les tirs recourant à la technologie des missiles balistiques ».

Pour autant, cela n’a nullement empêché Téhéran de développer des lanceurs spatiaux, qui utilisent des technologies proches de celles des missiles balistiques intercontinentaux.

Ainsi, en avril 2020, et après plusieurs tentatives infructeuses [avec un taux d’échec de 67% constaté sur la période 2008-2019 alors que la « norme », dans ce domaine, est de 5%], l’Iran annonça que le le Corps des gardiens de la révolution [IRGC] avait réussi à mettre sur orbite le satellite d’observation Noor 1, celui-ci ayant été envoyé à environ 425 km d’altitude par un nouveau lanceur à combustion solide appelé « Qased ».

Ce lancement, réalisé alors qu’il n’était pas encore question pour Washington de revenir dans le PAGC, avait notamment été condamné par la France. « Le programme balistique iranien est une source de préoccupation majeure pour la sécurité régionale et internationale. Il contribue à la déstabilisation de la région et à la montée des tensions », fit valoir le Quai d’Orsay. Sans doute reprendra-t-il les mêmes termes de son communiqué pour réagir au nouveau lancement effectué ce 8 mars par l’IRGC, comme il l’avait fait après l’échec, en décembre 2021, de la mise sur orbite de trois satellites iraniens de « recherche » par une fusée Simorgh.

« Un deuxième satellite militaire iranien, dénommé Noor-2, a été envoyé dans l’espace par le lanceur Qassed appartenant aux forces aérospatiales des Gardiens [de la révolution] et placé avec succès en orbite à 500 km », a en effet annoncé l’agence officielle Irna, précisant que le lancement avait été effectué depuis le centre spatial de Shahroud. Comme ce fut d’ailleurs le cas pour Noor 1, lequel serait toujours actif.

« Nous lancerons une série de satellites Noor dans les années à venir. Le programme spatial du pays, dont nous faisons partie, consiste à placer divers satellites scientifiques, de recherche et de défense en orbite terrestre basse, puis à atteindre une orbite de 36’000 kilomètres. au-dessus de la terre », a indiqué le général Ali Jafarabadi, le commandant de la Force aérospatiale des Gardiens de la révolution.

En matière spatiale, le Washington Post avait affirmé, en juin 2021, que la Russie allait livrer à l’Iran un satellite d’observation de type Kanopus-V, lequel devait donner au renseignement iranien la capacité de surveiller le Moyen-Orient, grâce à une caméra haute résolution. Ce qui avait été démenti par le président russe, Vladimir Poutine.  » Ce ne sont que des fausses nouvelles. Pour le moins, je ne sais rien de ce genre de choses », avait-il dit à NBC News, alors qu’il s’apprêtait à rencontrer, à Genève, Joe Biden, son homologue américain.

Par ailleurs, ce nouveau lancement d’une fusée Qassed survient quelques jours après l’annonce faite par la Corée du Nord au sujet d’un essai effectué le 5 mars « dans le but de développer un satellite de reconnaissance ». Et selon l’agence officielle KCNA, la Direction nationale du développement aérospatial [NADA] aurait « confirmé la fiabilité de la transmission de données et du système de réception du satellite, ainsi que de son système de commande et de divers systèmes de contrôle au sol ». Sauf que, selon Séoul, cet essai aurait servi à masquer celui d’un missile balistique.

Pour rappel, Téhéran et Pyongyang ont établi une coopération dans le domaine des missiles à longue portée. Si elle fut un temps éclipsée, ce ne serait désormais plus cas, à en croire les Nations unies.

« Selon un État membre, la Corée du Nord et l’Iran ont repris leur coopération sur des projets de développement de missiles à longue portée. Cette reprise de la coopération aurait inclus le transfert de pièces essentielles, l’expédition la plus récente associée à cette relation ayant eu lieu en 2020 », avait en effet affirmé un rapport de l’ONU, en février 2021.

Photo : archive

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

21 contributions

  1. jyb dit :

    – personne ne parle des technologies ukrainiennes dans les programmes nuke et balistiques iraniens et coréens ?
    – de toute façon les iraniens ne sont plus dans l’axe du mal puisque le pétrole n’a pas d’odeur tant qu’il n’est pas russe.
    ( teheran doit integrer l’ocs, chercher l’erreur)
    idem pour mbs, et plus fort, une délégation américaine est à caracas pour rencontrer nicolas maduro ! c’est dire.
    stérile et contreproductive, l’iran illustre parfaitement cette politique américaine des 20 dernières années.

    • VinceToto dit :

      « l’iran illustre parfaitement cette politique américaine des 20 dernières années » Nous pouvons même remonter plus loin que cela, … Opération Ajax … guerre Irak/Iran

      Sinon, oui l’Iran a mis en orbite un second satellite, fabrique des drones furtifs longue portée. Oui, le Venezuela va revendre du pétrole, recevoir des fonds (merci à la guerre en Ukraine). La situation pour la Syrie devrait s’améliorer. La Turquie est de plus en plus forte mondialement. La Chine avance tranquillement vers l’ouest par les terres. etc., etc. . Sinon, il y a quand même risque de crise mondiale sur le plan alimentaire, énergie, etc., mais l’Iran, le Venezuela, les USA, la Russie devraient s’en sortir.

    • Auguste dit :

      Le pétrole iranien ne va pas arriver sur le marché tout de suite.Les Russes vont faire trainer les négociations encore un peu.
      Les US qui sanctionnent l’importation de pétrole russe et qui voudraient qu’on fasse la même chose,sachant qu’on est déjà dans la mouise,c’est dans quel but à votre avis?.

    • Rom dit :

      Oui tout est en effet en ordre de marche pour désigner les nouveaux ennemis de l’empire du bien américain : russes et chinois doivent morfler.

    • aleksandar dit :

      Y a de l’émancipation dans l’air.
      La Corée du Sud n’appliquera pas les sanctions.

    • vrai_chasseur dit :

      @jyb
      Tout le monde profitait sous le radar de la (très prolifique) industrie de défense ukrainienne. A commencer par les chinois et les iraniens qui y voyaient une véritable hotte de Père Noêl contenant notamment des turbines, des moteurs, de l’aviation et des systèmes de guidage très précis (bien plus précis que les systèmes russes, eh oui….ça se voit dans la précision des drones des houthis sur le KSA, vs les gros zinzins russes qui pleuvent actuellement en Ukraine et dont beaucoup tapent juste à côté de leur cible) .
      La captation des technos a toujours été moins ‘fluide’ avec les russes, dont l’état poutinien contrôlait tout et se montrait parfois réticent à coopérer (par ex. les chinois n’ont jamais eu de sous-marins kilo, alors que les vietnamiens en ont eu des russes, histoire pour le kremlin de créer un contrepoids en mer de chine au cas où).
      A l’inverse, les industriels ukrainiens de l’aérospatial & défense (plus d’un centaine de sociétés avec parmi elles des icônes mondialement connues comme Antonov) étaient jusqu’à présent toutes des sociétés privées. Elles nouaient des accords de coopération technologique avec qui voulait bien travailler avec elles, sans intervention de l’état.

      Zelensky dès son arrivée, a fait le ménage pour éviter les braconnages et coopérations politiquement trop sensibles, sans parler des corruptions en tous genres.
      Il a tout regroupé, nationalisé, et donné un cadre législatif aux exportations de sa ‘BITD’.
      cf
      http://portail-ie.fr/short/2693/lukraine-nationalise-le-motoriste-motor-sich-pour-contrer-linfluence-chinoise
      http://www.ukrinform.fr/rubric-economy/3326077-volodymyr-zelensky-signe-la-loi-sur-la-reforme-dukroboronprom.html

    • fabrice dit :

      L’équipe du cadavre Biden est remplie de lobbystes pro iraniens, de black live matter, de catholiques « de gauche » et de « progressistes » qui voient les frères musulmans et l’Iran shiite comme des amis et comme le Golfe et Israël comme des pseudos alliés. Ils aiment le Venezuela et Cuba, des « progressistes » comme eux. Comme le parti démocrate est divisé et est loin de les soutenir majoritairement, ils finassent. Ils veulent « rééquilibrer » les forces au Moyen Orient et « empowered » les « déséherités ». Un Iran nucléaire ne les fait pas peur, au contraire ils croient en « l’équilibre de la terreur » et ils pensent même négocier dans un 2ème temps une zone « libre du nucléaire » dans la zone. C’est dans ce contexte que la fine équipe a poussé au crime en Ukraine, malgré Zelensky d’ailleurs en multipliant les provocations. Ils ont été surpris par la réaction de Poutine (ils pensaient qu’ils allaient juste attaquer les deux oblast du Don et Kiev, pas qu’il allait lancer la totale), par Zelensky (on le poussait à évacuer rapidement à Lvov, il a refusé en s’accrochant à Kiev) et par la réaction de l’UE, plus forte qu’attendue. Il voulait s’en servir de prétexte pour justifier un nouvel Iran Deal et un restart des relations avec le régime maduriste. Le parti républicain les pousse au cul sur la droite en étant plus anti russe qu’eux (la fine équipe pensait les accuser de collusion pro russe), prépare la rhétorique sur l’Iran deal et le Vénézuela sur le thèmes « on achète du pétrole a pire que la Russie » et surtout compter surfer sur la vague de colère qui va submerger l’Amérique profonde avec un prix de l’essence qui explose. Les souverains émiratis et saoudis refusent de répondre au coup de fil de la fine équipe et de Biden et refusent d’augmenter leur production ajoutant à la crise tout en maintenant leur alliance avec Israël. Israël pourtant sous l’emprise d’un gouvernement proche des démocrates fait savoir discrètement son mécontentement tout en se préparant à bombarder seul l »Iran (il n’a qu’une voix de majorité au Parlement). Déjà que les sondages donnaient une débacle démocrate lors des mid termes, ça risque pas de s’arranger. Un Congrès massivement républicain va paralyser l’administration et le mettre sous pression. Concernant l’Iran deal, l’Iran est un pays dont l’idéologie et opposé à tout compromis qui ne soit pas que temporaire, une idéologie profondément anti occidental et antisémite, le wokisme est à l’opposé de ce qu’il croit. Il vend déjà ses hydrocarbures à la Chine. S’il peut obtenir la levée des sanctions sans rien céder sur le fond, il le fera bien sur, mais casser l’alliance sino russe pour s’allier avec le wokisme de l’aile gauche du parti démocrate…Autant rêver. Voilà la m%$% où l’on est avec des risques énormes de dérapage due à la fine équipe des génies des universités woke de la côte Est des USA.

      • Binge dit :

        @ Fabrice.

        Merci pour ces éléments tout à fait intéressant.

      • aleksandar dit :

         » l’Iran est un pays dont l’idéologie et opposé à tout compromis qui ne soit pas que temporaire »
        Bien sur, bien sur c’est eux qui sont sortis du JCoA sans doute.
        Ils savent que les USA ne sont pa digne de confiance, c’est tout

        C’est la fête pour vous ce site, vous pouvez y balancer toute votre immonde propagande anti-catholique sans problème sachant que toute réponse concernant votre petit état mendiant serait automatiquement considérée comme antisémite.
        « A vaincre sans périls, on triomphe sans gloire « 

        • fabrice dit :

          Le JCPOA est une « hudna », il dit juste que le programme nucléaire iranien sera surveillé et arrêté…pendant 10 ans. Une trêve, il faut appeler un chat un chat. C’est licite dans l’Islam de faire une « hudna » même avec un ennemi.
          L’Iran p. sur les catholiques, votre mouvance intégriste qui fait copain copain avec eux fait fausse route. Vous ne serez jamais des égaux, des soumis (dhimmis) dans le meilleur des cas. Même le patriarche catholique maronite du Liban s’en rend, ENFIN, compte. Il lui en a fallu du temps.
          https://mondafrique.com/au-liban-le-pouvoir-iranien-intervient-a-visge-decouvert/
          D’autres ont l’esprit moins vif parmi la secte des partisans du « royaume latin de Jérusalem » qui sévit aussi dans certains chapelle du Quai d’Orsay.
          https://www.la-croix.com/Monde/Lassociation-SOS-Chretiens-dOrient-visee-enquete-complicite-crimes-guerre-2022-02-18-1201201050
          La Croix, un journal « d’immonde propagande anti catholique » certainement…. Oui mais bien sur….
          Je rassure les auditeurs, cette petite coterie ne représente pas grand chose à l’échelle de l’église catholique mondiale même si, dans le passé, elle a joué un rôle important.
          Pour les auditeurs arabes, ces gens là qui se présentent comme vos amis, ne sont pas contre la « colonisation » de la Palestine…
          https://www.persee.fr/doc/barb_0001-4133_1979_num_65_1_55400
          Ils regrettent juste que ce ne soient pas eux qui aient colonisés….
          Je profite des événements ukrainiens, pour rendre hommage à cet homme admirable de foi et de courage, un vrai prêtre.
          https://www.lepelerin.com/dans-lhebdo/rencontre/pere-patrick-desbois-le-genocide-des-yezidis-nest-pas-termine/ (il a aussi joué un grand rôle dans l’identification des lieux de la Shoah par balle notamment en Ukraine).

        • L'Alacrite dit :

          @aleksandar
          Rarement d’accord avec vous, mais pour le coup vous tapez dans le mille.

          C’est bien l’administration Trump qui a fait sortir les USA du JCOA, soutenue en ce sens par de puissants lobbies communautaires (les seuls que Fabrice ne mentionne jamais). Aussi pourri soit-il, on ne peut pas reprocher au régime iranien de douter de la pérennité des accords signés, qui plus est dans un contexte où l’Iran peut négocier à son avantage.

          Quant à cette fixette sur le « lobby catholique » chère à Fabrice (laissons respirer un instant le Quai d’Orsay ..), une consultation Google expresse permet de constater que sur les 26 postes les plus élevés de l’administration américaine (équivalent des ministères et secrétariats d’état), 8 sont occupés par des catholiques (d’origines diverses), soit environ 30%. Les catholiques représentent environ 22% de la population US, leur surreprésentation dans l’administration est donc toute relative. A comparer avec le deuxième groupe religieux le plus présent dans l’administration américaine (7 postes sur 26), qui lui ne représente que 2% de la population américaine. Je suis certain que Fabrice a une explication rationnelle à cela ?

          • fabrice dit :

            L’Alacrite
            Biden est un catholique d’origine irlandaise, très pratiquant et très irlandais au point d’humilier des journalistes de la BBC https://www.huffpost.com/entry/im-irish-joe-biden-bbc-reporter_n_5fa71475c5b6f21920dc63f4 ou de le dire devant le Pape
            https://www.irishtimes.com/news/world/us/biden-jokes-he-is-only-irish-man-pope-has-met-who-s-never-drank-at-vatican-meeting-1.4714301
            Les journaux irlandais regorgent d’articles vantant l’influence de l’Irlande sur l’administration US de Biden. Un exemple (l’Irish Times est le Monde local).
            https://www.irishtimes.com/news/world/us/how-irish-america-will-be-at-the-heart-of-the-biden-administration-1.4462569
            Il faut vous faire un peu d’Histoire. Les USA ont été fondé par des Protestants à l’époque ou des guerres de religion existaient en Europe et où les Etats étaient soient protestants, soient catholiques et les minorités étaient persécutées. Les Catholiques aux USA ont immigrés assez tardivement (surtout après 1840) en venant essentiellement de Pologne et d’Irlande suite à la grande famine. Ils sont venus avec prêtres et confréries. Ils n’ont pas toujours été bien accueillis et ils ont fondé des associations de défense comme celle-ci https://fr.wikipedia.org/wiki/Chevaliers_de_Colomb
            Pour comprendre à quel point les relations US-immigrants catholiques irlandais ont été parfois tendus, un petit exemple, la guerre US-Mexique…
            https://www.smithsonianmag.com/history/mexican-american-war-irish-immigrants-deserted-us-army-fight-against-america-180971713/ (le Smithsonian est un institut de recherche fédéral issu du musée du même nom…c’est pas « complotiste hebdo »).
            Si vous vous intéressez à l’histoire de France, dans les années 1860, alors que la guerre civile faisait rage aux USA, la France de Napoléon rêvait de créer une empire catholique axé sur le Mexique pour contrebalancer la montée des USA qui inquiétait, c’est l’enjeu de l’expédition du Mexique.
            Le parti démocrate au cours de la 2ème partie du 20ème siècle a été le parti des minorités contre la majorité WASP. On ne comprend rien au parti démocrate si on ne comprend pas qu’une de ses composantes est la minorité catholique notamment irlandaise, en plus des minorités noires (le fameux black caucus), les Juifs aujourd’hui les Musulmans, les Latinos, les Asiatiques, les Italiens.
            Entre les minorités, les relations n’ont pas toujours été faciles. A New York, ville très corrompue au 19ème siècle, avec une police qui l’était aussi notoirement, les Irlandais avaient trouvé des emplois nombreux dans la police… Inversement des Italiens catholiques et des Juifs s’associaient pour fonder la Maffia (regardez de nouveau « il était une fois dans l’ouest ») à une époque ou le clergé catholique était ouvertement antisémite notamment en Irlande…A Boston, ville irlandaise et catholique des USA, s’il en est, des pogroms ont même eu lieu ce qui a amené par exemple la création du Boston Herald par une courageuse journaliste irlandaise, Frances Sweeney qui a dénoncé le racisme et l’antisémitisme de son clergé et de sa communauté.
            https://fr.timesofisrael.com/quand-boston-etait-la-capitale-de-lantisemitisme/
            Petit à petit, dans les luttes communes (ces communautés italiennes, juives, irlandaises sont venues pauvres aux USA) pour se faire une place aux USA et du à l’école, hollywood (la culture du melting pot qui n’avait rien d’évident) et à des personnalités (Will Donovan, le seul Américain cité par Hitler dans un de ses discours, Frances Sweeney…) ces communautés se sont rapprochées pour former le parti démocrate actuel. Biden en est un exemple, ses enfants sont mariés à des Juifs.
            Néanmoins, le passé ne s’efface pas et il y aussi des différences entre les différents groupes qui composent le parti démocrate, sur Israël, sur l’Irlande et le Brexit, sur les quotas d’étudiants et la discrimination positive, sur l’avortement…Or si on regarde les chapelles on voit des corrélations. Sur le JCPOA par exemple, les « Irlandais » ont été en pointe (John Kerry, Jack Sullivan….), contre le JCPOA plutôt des « Juifs » ou des élus de circonscriptions avec une forte proportion d’électeurs juifs ou protestants…Il ne s’agit parfois que de nuances et il faut se garder de généraliser mais je pense que l’origine ethnique et religieuse joue un rôle qu’il ne faut pas sur estimer (concrètement il y a eu des élus démocrates d’origine irlandaise contre le JCPOA et des élus juifs pour mais bon il y a aussi des poissons volants et ce n’est pas une caractéristique de l’espèce en général…) ni sous estimer.
            J’essaye d’être objectif et proche de la réalité, de toute façon ce qui compte n’est pas tant l’origine que la justesse de la position défendue, le problème est que du fait de votre culture familiale vous partagez des préjugés qui, si vous ne résistez pas contre, peuvent vous conduire à des erreurs d’appréciation. Quand un diplomate français d’origine lyonnaise, catholique intégriste pratiquant « messe en latin », avec des ancêtre qui ont été plutôt partisan de Vichy, vous dit que le Liban (dont l’oligarchie est aussi catholique avec de fort liens anciens avec la soierie de Lyon et qui n’a pas beaucoup « résisté » contre Vichy, c’est le moins que l’on puisse dire) est un « modèle de coexistence pour le Monde et un miracle économique » et qu’Israël « est un petit pays de merde voué à disparaitre car les you. ne sont qu’un peuple d’agioteurs et de vendeurs de camelote sous perfusion US », vous vous dite que l’univers culturel de ce mec explique sa position mais que surtout ce mec à la clairvoyance d’une taupe parce qu’objectivement la vision qu’il a des Israéliens et de l’élite libanaise n’est pas juste…Moi ce que je reproche à la fine équipe Biden est que leur vision de l’Iran est totalement hallucinatoire et qu’ils veulent remettre en selle un accord qui objectivement a été un désastre.

  2. Inyarien dit :

    Ils ont envoyé une loupe dans l’espace et ils sont contents?

  3. Ghostrider dit :

    @ jyb : pensée partagée. La politique étrangère des USA même avant 2000 manque de discernement, d’efficience, et d’un coût effarant.
    et je te raconte les couteaux dans le dos entre amis genre AUKUS vs Naval group.

    De Gaulle a raison de se méfier des ricains dés le débarquement. Sil ne tient pas tête, on se fait bouffer tout cru.

  4. Dominick dit :

    Qu’est-ce qu’on attend pour vitrifier toutes leurs bases dédiées au nucléaire et au spatiale. Encore des emmerdes et des menaces à venir, décidément nous les cherchons!! Il va être invivable le monde que nous laisserons à nos enfants!!

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Qu’est-ce qu’on attend pour vitrifier toutes leurs bases dédiées au nucléaire  » Parce que vous croyez que……………………… »Il va être invivable le monde que nous laisserons à nos enfants!! »
      « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. Citation mise souvent à toutes les sauces mais dans le cas présent qui est…….parlante!

      • Dominick dit :

        Oui oui, continuez de croire en ce que vous voulez, allez philosopher ailleurs le bisounours !! Les ayatollah et autres gardiens de la révolution ne sont pas des enfants de cœur à ce que je sache!! Donc il faut taper avant qu’il ne soit trop tard. Si nous continuons sur cette voie, ils menaceront directement la France, s’ils n’arrivent pas à prendre un jour le pouvoir chez nous….