L’Irlande envisage de revoir sa tradition de neutralité militaire et d’investir massivement dans sa défense

Même si ses forces armées participent à des missions de la paix sous la bannière des Nations unies, l’Irlande tient à son statut de pays neutre, ce qui, d’ailleurs, fit l’objet de débats lors des référendums relatifs à son appartenance à l’Union européenne [UE]. Cette neutralité avait même été conforté par la Déclaration de Séville de 2002.

« L’Irlande confirme que sa participation à la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne n’affecte pas sa politique traditionnelle de neutralité militaire » et « conformément » à cette dernière elle « n’est liée par aucun engagement en matière de défense mutuelle et ne participe à aucun projet visant à mettre en place une armée européenne », précise ainsi ce texte.

Cependant, l’annonce d’un soutien à l’Ukraine, via des livaisons d’armes et d’équipements militaires, faite le 27 février par Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, et Josep Borell, le Haut représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, marque un tournant. Notamment pour l’Irlande qui, malgré sa neutralité, est solidaire de cette décision, de par son appartenance à l’UE.

Cela étant, l’Irlande s’interroge sur sa neutralité militaire. Et il est désormais question de changement radical dans sa politique de défense, pour laquelle elle ne consacre que 0,2% de son PIB… Ce qui en fait le dernier budget militaire de l’Union européenne. Et cela pour plusieurs raisons.

En premier lieu, et étant donné qu’elle occupe une place stratégique dans l’Atlantique Nord, l’Irlande s’inquiète des incursions régulières de bombardiers stratégiques et d’avions de patrouille maritime russe dans ses environs. Au point que, en 2020, des responsables irlandais ont proposé de doter l’île d’une aviation de combat, afin de ne plus s’en remettre qu’à la seule Royal Air Force [RAF], en vertu d’un « pacte secret » noué avec le Royaume-Uni.

En outre, ses approches maritimes sont également « visitées » par des navires russes, notamment ceux soupçonnés d’espionner [ou de saboter] les câbles sous-marins de télécommunication. Or, plusieurs transitent au large de l’Irlande… Et ils sont essentiels pour les liaisons entre les États-Unis et l’Europe. Plus récemment, Dublin a protesté contre le projet de la marine russe d’organiser un exercice navale dans sa zone économique exclusive [ZEE]. Exercice qui a finalement été déplacé…

En février, la Commission des forces de défense irlandaises a rendu un rapport appelant le gouvernement à reprendre en main sérieusement la défense de l’île, afin de faire face aux activités de la Russie et de la Chine, ainsi qu’à la menace terroriste. Et à mettre le prix, le document ayant recommandé d’augmenter les dépenses militaires de +200% à brève échéance.

Un tel effort devrait permettre l’achat d’avions de transport et de 12 nouveaux navires pour surveiller la ZEE irlandaise ainsi que la création d’une escadron de chasse doté de 12 à 24 appareils pour assurer la police du ciel et la hausse des effectifs des forces de défense, avec le recrutement de 10’000 militaires supplémentaires. Évidemment, cela devrait complété par l’aquisition d’autres capacités complémentaires, notamment en matière de surveillance radar.

Le gouvernement irlandais ira-t-il dans le sens prôné par ce rapport. En tout cas, l’invasion de l’Ukraine par la Russie a changé la donne. « Cela nous oblige à réfléchir à notre politique de sécurité », a admis Leo Varadkar, le vice-Premier ministre irlandais, sur les ondes de la RTE, le 1er mars. « Je ne nous vois pas postuler pour rejoindre l’Otan, mais je nous vois nous impliquer davantage dans la défense européenne », a-t-il ajouté.

« Nous avons toujours supposé, au cours des 70 dernières années, que notre neutralité militaire nous protégerait et que si nous étions quand même attaqués, des pays de l’Otan, comme les États-Unis et le Royaume-Uni, viendraient à notre secours. Mais nous devrons nous demander si nous pouvons toujours supposer cela », a affirmé M. Varadkar. En outre, il a également estimé que l’Irlande devrait revoir une loi qui lui interdit de participer à une opération militaire sans un mandat des Nations unies. Selon lui, il s’agitait de tenir compte du droit de veto de la Russie au Conseil de sécurité.

Des pays neutres ont déjà reconsidéré leur politique de défense, à l’aune des activités de la Russie. Tel est le cas, par exemple, de la Suède, qui a, notamment, augmenté significativement son bugdet militaire et repris en main son industrie de l’armement [parmi d’autres mesures]. Et c’est aussi celui de la Finlande… En Autriche, l’heure est aussi à un changement de posture, après des années de régime sec pour ses forces armées.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

56 contributions

  1. Anonyme dit :

    Il est en effet grand temps que l’Irlande dispose d’une force aérienne crédible, capable de faire la police du ciel et d’un service naval disposant d’un force anti-surface et anti-sous marine. Étant donné la situation insulaire du pays, la composante terrestre apparaît moins cruciale et a déjà fait l’objet d’une modernisation ces dernières années, en particulier avec l’achat de blindés Mowag.

  2. Paddybus dit :

    S’armer correctement empêche-t-il de rester neutre…???

    • Pravda dit :

      Non, c’est même une condition essentielle, mais oubliée par beaucoup. La neutralité par contre est une notion abstraite, dont les dictateurs se servent comme pallaisson, à commencer par Poutine.

    • joe dit :

      le problème de la neutralité c’est que les Russes s’assoient dessus. Si pour une raison question d’ordre stratégique, il voulait envahir l’Irlande, nous nous trouverions dans la même situation qu’aujourd’hui: un pays hors Nato qui ne peut recevoir d’aide militaire direct d’avions volant sous leurs bannières. L’appartenance à l’UE protège peut-être je n’en suis pas sur.

      • Paddybus dit :

        Ben évidemment, Poutine va envahir l’Irlande…. ben voyons….
        Seriez vous de ces nombreuses personnes qui refusent les faits, et qui ne veulent voir du conflit en cours qu’une volonté hégémonique de Poutine…??? décidément la France se soumet à son maître… et avec l’assentiment de son peuple… j’en suis consterné… mais aussi inquiet…

        • Bangkapi dit :

          Avec l’assentiment de son peuple  » peuple souverain.
          Si vous ne vous sentez pas en accord avec la volonté du peuple, vous pouvez aller voir ailleurs si c’est mieux.
          Oui oui je sais : lobomotisé etc etc….
          Comme c’est bizarre, les français préfèrent les américains aux russes !
          Ya pas une petite raison objective ?

      • précision dit :

        Avec des « si » on mettrait Paris en bouteille.

        D’une part l’hypothèse de départ est à ma connaissance complètement absurde à tous points de vue.
        D’autre part votre interprétation des conditions d’entrée en guerre me semble complètement incorrecte. Rien n’interdit aux états européens et aux USA de prendre part au conflit, et tout laisse à penser qu’ils le feraient dans le cas de l’Irlande. En tout cas, contrairement à ce que vous affirmez, le pays pourrait tout à fait recevoir une aide militaire directe – au passage, pourquoi cet euphémisme pour dire «être rejoint dans la guerre par d’autres» ?
        L’appartenance à l’OTAN a uniquement pour effet de fournir des garanties légales aux pays de l’alliance pour les assurer que cette entrée dans la guerre aurait lieu. Et sur le plan pratique de la rendre plus facile en favorisant l’intégration des armées.

  3. Frédéric dit :

    Les Typhoon autrichiens en Irlande ? Cela me semble une option pour juste de la police du ciel avec la formation des pilotes auprès de la RAF.

    • Desty dit :

      Il ne faut jamais cesser de croire en ses rêves, si les Autrichiens y croient assez fort un miracle peut toujours arriver ! Cela dit ils peuvent sans doute subir la concurrence de la royal air force qui benne des Typhoon T1 en ce moment…
      Reste à savoir avec quoi les Autrichiens remplaceraient leurs avions en cas de bonne fortune ?

    • AirTatto dit :

      ou des Grippen JAS 38 /E/F, je pense que ce serait le meilleur compromis.

    • Alsur dit :

      Puis cela permettra de monter en compétences avec une première marche  » relativement  » basse et relativement connu par les copains

      • Michel dit :

        Je le pense aussi……
        A moins que les US leur fasse avaler la dinde qui est pas fait pour cela….
        Même un F16 d’occasion ferait mieux le job….

    • LEONARD dit :

      @Frédéric
      Vu que l’Autriche s’en sépare du fait de coûts d’exploitation élevés, j’en suis moins sûr.
      Tant qu’à faire, plutôt 12 Rafale. (ou des Grippen suédois d’occasion)

  4. farragut dit :

    Encore un pays « neutre » comme la Suisse (ou la Finlande) qui va s’équiper de F-35A, sans avoir demandé son adhésion à l’OTAN ou à l’UE (Ah, pardon, pour l’UE c’est fait !). 😉
    (Penser aussi à s’équiper de chars Abrams A1M2 Sep V3, on se sait jamais… Pour les SNA, on verra plus tard.)
    C’est vrai qu’avec les 13 milliards d’euro qu’elle a détourné du financement de l’UE via ses accords fiscaux avantageux avec les GAFAM, elle peut se payer quelques exemplaires du F-35A Standard 4 (d’ici qu’il soit débuggé, l’Ukraine, les pays baltes, la Pologne et la Finlande seront (re-)devenus soviétiques…) !

  5. Jre91 dit :

    Ce serait sans doute une bonne chose, mais l’Irlande part de zéro, donc cela va mettre des années voire décennies à se concrétiser.
    Bravo Poutine, il crée lui même les armées qui lui seront opposés.

  6. Chic! un client pour le rafale?

    • jre91 dit :

      Pour de multiples raisons ils seront sans doute sur la même ligne que leur voisin les anglais.
      Par contre, comme pour la Suisse, est-ce que le F-35 est le meilleur choix pour faire la police du ciel ? j’en doute.
      De plus, il est cher le F-35, comme le Rafale d’ailleurs.
      Donc à défaut d’Eurofighter, ce sera plutôt le Tempest s’il sort des cartons un jour, par contre côté prix, ça va faire cher aussi je pense.

    • NRJ dit :

      Pour le F-35 plutôt, malheureusement.

    • AirTatto dit :

      Police du ciel pas besoin d’un appareil multi-rôle. Un appareil de la classe Mirage 2000 (trop vieux)/ F-16 (trop cher)/ Jas-39 (économique). Je suis curieux de voir le choix qui sera fait.

      • Ératosthène dit :

        On dit « Pour la Police du ciel, il ne peut que avoir besoin de ça ou ça ». Puis on se réveille sonné avec l’Irlande ayant commandé un appareil ne correspondant pas à ses besoins. Si c’est arrivé une fois en Suisse, pourquoi pas une autre fois ailleurs ?

  7. JMN dit :

    Quelle bande d’imbéciles : ce faisant ils s’assurent de bien se placer dans le viseur russe.
    Enfin nous on a Bruno Lemaire qui est prêt à combattre la Russie à mains nues apparemment… à force de jouer aux va-t-en guerre, on va vraiment l’avoir la 3e. Et celle là personne ne s’en relèvera. Mais les gens sont devenus complètement fous, ça fait tellement longtemps qu’il n’y a plus de conséquences à leurs actions qu’ils ne voient pas le mur arriver.

    Au fait le taulier pourrait il corriger le certificat https du site ? Ça crée plein de problèmes pour se connecter et c’est pas bon pour son référencement.

    • JMK dit :

      « Nooooooon un pays n’a pas le droit d’être pleinement souverain sur sa défense les russes vont pas être content:( 🙁 🙁  » le demeuré fini dans l’histoire je crois pas qu’il soit en Irlande

    • Frédéric dit :

      Mais quel est ce commentaire absurde ? Durant un siècle, l’Irlande a compté sur son frère ennemi pour sa défense, et à jouer les 30 dernières années les paradis fiscaux au détriment de ses partenaires, qu’elle décide enfin de mettre la main au portefeuille pour assurer un minimum d’autodéfense, c’est quelques choses que TOUS ne peuvent qu’approuver.

      • précision dit :

        Non je fais partie de tous et je n’approuve pas qu’un pays qui n’est actuellement pas sérieusement menacé augmente ses dépenses militaires. Il y a déjà bien assez de dépenses militaires dans le monde. Je préférerais qu’ils contribuent autrement au bien commun, par exemple avec une fiscalité exemplaire.

        Je pourrais penser que c’est uniquement leur problème, mais en fait les dépenses militaires des uns influent celles des autres. Espérons que l’issue du conflit en Ukraine aboutisse à abaisser les tensions au lieu de les accroître, même si ce n’est encore qu’un vœu.

    • Pravda dit :

      Les russes menacent la Finlande, la Suède… le seul imbécile c’est celui qui se créer des ennemis partout (et aussi ceux qui cherchent à justifier sa folie)

    • lgbtqi+ dit :

      Concernant bruno le maire, tout à fait d’accord. L’archétype de l’irresponsable, à l’image de la macronerie d’ailleurs.

      Pour le reste, nous divergeons. L’Irelande est déjà dans le viseur de Pâlepoutine. À elle de choisir si elle veut y rester immobile.

    • fab le vrai dit :

      Bonjour JMN

      si je vous comprends bien, aucun pays en Europe ne doit faire le choix souverain d’améliorer ses capacités armées … sous peine d’être « dans le viseur russe »…

      Je trouve que l’Irlande a raison de se poser la question et Bruno Lemaire n’aurait pas dû rétropédaler sur les mots qu’il a employés…Poutine nous dit « texto » que l’Ukraine est une erreur qu’il va corriger et brandit la menace nucléaire pour une opération qu’il qualifie lui-même de maintien de la paix en Ukraine… et nous serions – nous- va-t-en-guerre…

      Je comprends votre peur, mais elle ne doit pas paralyser vos facultés intellectuelles.. ma mère me disait toujours « la peur n’évite pas le danger »… à méditer

      • précision dit :

        Autant je suis d’accord avec vous concernant l’affirmation que la peur n’évite pas le danger, autant cet argument peut être retourné. Je vois énormément de commentaires alarmistes concernant la position russe visant à faire de son gouvernement un épouvantail menaçant l’ensemble de l’Europe.

        L’invasion de l’Ukraine est scandaleuse et criminelle, elle a pour partie été générée par la peur que les russes ont de l’épouvantail OTAN. Mais ce n’est pas une raison pour faire des concours d’épouvantails. Vous ne sélectionnez des phrases de V.Poutine que celles qui vous conviennent. Il a aussi affirmé pendant plusieurs mois avant cette invasion qu’il souhaitait un accord qui expliquait ses lignes rouges (je ne vois pas où vous y verriez une menace pour l’Irlande). Il était clairement va-t-en guerre et a choisi la désastreuse option militaire pour parvenir à ses fins. Mais il y a dans tout conflit plus d’un participant et les torts ne sont presque jamais complètement unilatéraux. Il me semble aussi que les pays de l’OTAN n’ont à l’époque fait aucune contre-proposition sérieuse officiellement, (y compris pour ce qui est de respecter au moins partiellement les engagements qu’ils avaient pris dans les années 90) et ont choisi de se préparer à l’affrontement, avec le résultat que l’on connaît.

        La stratégie de la peur mutuelle consistant à surarmer de tous côtés ne me semble pas éviter le danger. Au contraire, la surenchère militaire finit presque toujours par voir ces armes utilisées quelque part.

    • NRJ dit :

      @JMN
      Je vous rassure, Bruno le Maire s’est bien ridiculisé et a été désavoué par notre cher président. Encore une réussite du gouvernement.

      • Gaulois78 dit :

        NRJ & lgbtqi+
        Comme le site fonctionne avec difficulté je remet le post…

        Aujourd’hui il est certain que BLM ne sera pas dans le prochain gouvernement Macron, c’est la seule bonne nouvelle de ce conflit…Il doit déjà lorgné sur le conseil d’État, le perchoir où autre poste prestigieux des ors de la Répoublique Enarchienne…

        Nous n’aurions pas été proche d’une échéance électorale majeure, il aurait été viré sans ménagement par Macron…

        • lgbtqi+ dit :

          macron virer quelqu’un ? J’ai comme un doute. Que doit partager La Turlute, schiapa et autre véran.

        • Czar dit :

          je n’en suis pas persuadé zupiter n’a personne pour gouverner le maire est un c** mais il apporte un petit vernis « service public label chiraquien » qui est tout ce qu’il peut so’ffrir en dehors de rantanplan castaniais ou du motodidacte niçois

          donc même chose que pour le drian, il gardera « si »

      • précision dit :

        Je ne vois pas le ridicule à dire ce qu’on estime être vrai. Je n’approuve pas l’idée d’une guerre économique, même si je la préfère à une guerre militaire. Mais si c’est ce que nous occidentaux faisons, avoir l’honnêteté de le dire ne me choque pas. What is in a name?

        Je ne suis pourtant pas un grand fan de Bruno.

  8. Slasher dit :

    Le moindre petit pays qui vient de découvrir que les USA ne protégeaient pas le monde et qui veut désormait investir dans une armée insignifiante… lol !

    • Frédéric dit :

      Vous roulez pour qui ? Cela vous déplaît que Dublin envisage enfin un minimum d’autodéfense ?

      • Pravda dit :

        Un insignifiant qui ne doit pas savoir qu’une bonne partie de la population US a des origines irlandaises, et que jamais les USA ne laisseront un ennemi s’installer entre eux et leur colonie anglaise.

      • fabrice dit :

        « Autodéfense » ? L’Irlande ? LOL…Poser des bombes à Harrod’s ? Vouloir tuer la Reine ? S’allier avec les nazis ?
        Une « glorieuse » page de l’histoire militaire irlandais…
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Se%C3%A1n_Russell
        Un héro dont on admire la statue à Dublin et dont le parti a 25% des sièges au Parlement irlandais…
        Faudrait demander l’avis aux Anglais, risque de ne pas prendre ça à la légère…
        Au fait les derniers développement, vous vous rappelez pourquoi les 1ères livraisons d’armes à l’Ukraine ont été faite par avion en faisant un détour pour ne pas traverser l’Allemagne ? C’est une nouvelle alliance qui s’est constituée, RU-Pologne-Ukraine-Turquie.
        Regardez une carte… Tiens la base militaire de Gibraltar est modernisée…
        Vous savez pourquoi la RU s’est retiré de l’UE ? Vous vous rappelez pas de l’histoire du « plombier polonais » ? Le déficit français n’est pas du au commerce extra européen, mais intra européen, comment voulez vous que nos entreprises puissent être compétitives face à des entreprises en Pologne ou le salaire moyen est dans les 300 euros et où les normes européens sont certes votées mais pas respectées ?
        Maintenant que le RU est à l’extérieur, il s’en moque et s’en protège, mais celà fait du bien d’avoir des relais à l’intérieur de l’UE…

        • Paddybus dit :

          Peut-être faites vous un raccourci un peu trop court de l’histoire Irlandaise…. et d’un pays qui a vécu sous le joug britannique pendant deux siècle… et quel joug… !!!
          Approfondissez…merci.

  9. Pascal (l'autre) dit :

    « O peur, peur auguste et maternelle, peur sainte et salutaire, pénètre en moi, afin que j’évite ce qui pourrait me nuire. » Anatole France
    Qui peut se dire aussi « La peur est le commencement de la sagesse » François Mauriac

    • Soubielle dit :

      Et à part les idées des autres, c’est quoi, la vôtre ??? La culture c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Et à part les idées des autres, c’est quoi, la vôtre ??? » Et à qui vous adressez vous « Soupière » ?
        « La culture c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. » Et les cons ça ose tout c’est même à cela qu’on les reconnait et aussi moins on a d’arguments plus on ouvre sa gueule!

    • fab le vrai dit :

      « La peur est le commencement de la sagesse » …

      Elle peut-être aussi l’avènement de la lâcheté..

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Elle peut-être aussi l’avènement de la lâcheté.. » Je faisais remarquer que si l’Irlande décide enfin de prendre en compte sa défense (c’est de la sagesse) c’est peut être à cause de la Russie (la peur de cette dernière). Dommage que l’on ne peut pas faire de croquis! Ne dit on pas qu’un petit dessin vaut mieux qu’un long discours!

      • précision dit :

        Mais où est la lâcheté? Adopter des solutions de facilité, en «suivant le mouvement» de réarmement global peut être interprété comme une lâcheté. Chercher le bien commun, en y sacrifiant si nécessaire son intérêt propre, là me semble le vrai courage. Mais est-ce compatible avec le rôle d’un état?

  10. Bernie dit :

    Ils veulent acheter des F-35 eux aussi? :s

  11. Arno dit :

    Tous les budgets militaires européens vont être en hausse. Félicitations à Poutine pour ce gros boost donné à la défense européenne et à l’OTAN.

  12. Michel dit :

    Surtout que le F35 n’est pas pour cette mission ??????

  13. Ératosthène dit :

    Pourquoi l’aide de l’U.E. est illégale :
    Sudradio : Ukraine : « Nous sommes les petits télégraphistes des Américains » déclare Yves Pozzo di Borgo
    https://www.youtube.com/watch?v=BT9scWYbhwU

  14. Shimou Fékaka dit :

    Lorsqu’on regarde une carte géographique , on constate que l’Irlande est évidemment une proie privilégiée et si proche, pour l’ogre de Moscou ! Voilà une grande découverte, qui n’avait jamais été faite depuis 1917 et l’émergences d’un régime communiste en URSS ! Depuis 1917 Irlande vivait donc sous la terrible menace imminente d’invasion communiste, sans le savoir, et il a fallu l’intervention en Ukraine pour le découvrir !
    Quels sont les menaces russes que subit l’Irlande ? Depuis la fin de l’URSS, c’est comme avant : de temps à autre, au large, dans l’espace maritime international ou l’espace aérien international, il transite des avions ou des navires russes qui vont parfois vers Gibraltar, ou simplement font demi-tour une fois leur mission accomplie… les équipements militaires russes sont pistés au centimètre près depuis leur départ de Russie, par tous les équipements dont l’OTAN peut disposer et notamment s’ils apparaissent au large des Shetlands où ce sont toujours les moyens de l’OTAN et de la Grande-Bretagne qui font la surveillance, tandis que les forces françaises sont pré- positionnées pour prendre le relais, comme très récemment lorsqu’un E-3F a fait demi-tour près de l’Irlande alors que des avions russes avaient été repérés au nord de l’Écosse mais avaient fait demi-tour …l’Irlande vit complètement à l’abri des moyens de l’OTAN, à l’insu de son plein gré, et elle possède déjà quelques avions de surveillance..

    Ce qui se passe aujourd’hui c’est l’installation d’une paranoïa calculée et juteuse financièrement pour les fabricants d’armes principalement anglo-saxons.. on voit d’ailleurs se profiler les prochains arguments marketing pour les ventes de matériel : les événements en Ukraine sont un formidable argument publicitaire et les ventes seront particulièrement juteuses : on peut faire confiance aux Américains, grands spécialistes du marketing militaire, pour signer d’ores et déjà des fabuleux contrats dans tout l’ouest européen et ailleurs : tout leur intérêt, depuis très très loin , dans leur bureau bien protégé des États-Unis, c’est de pousser à la guerre loin de chez eux, c’est de faire peur, selon le vieux principe de la terrorisation du client potentiel, juste avant qu’on vienne chez lui pour lui proposer la protection adaptée…

    Cette idée irlandaise de défnese, est une indication magnifique de ce qui est à venir.. en plus, d’un autre côté, les Européens effrayés seront aussi obligés d’acheter au prix fort les produits américains car leur équivalent russe a été astucieusement mis sous embargo sous pression américaine : pétrole, blé, gaz, certains métaux etc. le consommateur européen sera ravi de payer 30 à 40 % plus cher tout ce qui a été mis en sous embargo par les Américains, et que les Américains nous fourniront depuis chez eux… la solidarité avec l’Ukraine commence déjà à montrer son vrai visage : préparez vos portes-monnaie, les petits Européens, : c’est pour la bonne cause ukrainienne, et ça finira dans le porte-monnaie de l’oncle Sam….

    • Pravda dit :

      « Les pêcheurs irlandais repoussent la marine de guerre russe » : https://www.lefigaro.fr/international/les-pecheurs-irlandais-repoussent-la-marine-de-guerre-russe-20220204
      Déjà oublié ?
      Quand on regarde une carte, on voit que l’Irlande est au centre de notre liaison avec notre principal « allié » et fournisseur d’armes.
      La crise liée au covid de vos amis chinois, puis la reprise, ont fait monter les prix bien avant l’invasion de l’Ukraine, et d’un point de vue plus global il est temps de s’apercevoir que de dépendre d’États ayant des intérêts divergents des nôtres (USA, Chine, URSS, pays du Golfe…), et un balance commerciale largement négative n’est pas une solution d’avenir.

      • précision dit :

        Nous sommes d’accord qu’il est bizarre d’avoir une balance négative année après année.
        Mais ce n’est pas en dépensant plus en armements que l’on va la rééquilibrer, à moins de renforcer dans d’encore plus grande proportions notre place comme marchand de canons aux quatres coins de la planète.

        Nous dépendrons presque certainement toujours des autres états (mondialisation, répartition des ressources) à des degrés divers, probablement dans l’ordre que vous citez d’ailleurs.
        Et on ne dépend pas que des états, le pouvoir de certains grands groupes voire même individus n’est pas à négliger.

        Par contre, pas grand lien avec l’affaire que vous citez du petit exercice naval russe, qui avait été montée en épingle dans un battage médiatique irrationnel au vu de la portée de ce non-événement, et où les russes avaient d’ailleurs reculé. Une attaque sur les cables ne serait peut-être pas anecdotique, encore que je ne sais pas si les nouvelles constellations de satellites pourraient à terme en diminuer l’impact, mais les hostilités avec la Russie n’avaient pour autant que je sache pas atteint un tel niveau d’aggressivité à ce moment. Et quand bien même je suppose que j’aurais préféré une guerre sur les cables à la guerre en Ukraine.

  15. HBOB dit :

    Bonne idée. Ils vont pouvoir bouter les anglais du nord de leur ile. Il était temps pour eux de réagir !

    • Sacha dit :

      Ces rusés d’Irlandais !

      Et puis pourquoi s’arrêter à l’Irlande du nord après tout ? Bientôt une pluie de caisses de thé sur Buckingham, depuis la soute des futurs appareils.

  16. Carin dit :

    D’un autre côté 200% de 0,2% de PIB, ça va pas aller chercher bien loin… d’autant qu’ils veulent embaucher 10000 paxs… rien que leurs formation, la construction des structures pour les former et les accueillir, et leurs équipements personnel risquent de manger la totalité de cette mirobolante augmentation…
    De plus il serait étonnant que nos amis anglais les laissent grossir.

  17. ETI68 dit :

    Pourvu que cette nouvelle approche irlandaise, en matière de Défense, obtiendra l’assentiment de ce pays et d’autres pays dits neutres. Ce n’est pas une question de peur ou de courage, mais de logique, même si on peut déplorer que certaines réflexions ont commencé, suite aux événements d’Ukraine, comme si d’aucuns s’éveillaient après un long sommeil. Le Pacte de Varsovie a disparu et certains se posent la question de l’utilité de l’OTAN. Mais comme l’Europe n’a rien de sérieux à proposer (depuis plus d’un demi-siècle), on se raccroche à ce qu’on a…surtout depuis quelques jours… Si l’on y réfléchit bien, si des structures du type « Pacte de Varsovie » ou OTAN, n’ont plus de raison d’être, quel est le sens d’une position « neutre » ? Par rapport à quoi d’abord ? Parler d’indépendance militaire (non-adhésion à une alliance militaire), ce n’est pas forcément être neutre, surtout s’il n’y a plus de conflit de référence, comme durant la guerre froide. La notion de neutralité est un archaïsme : on peut refuser de choisir entre deux camps, on ne peut se désintéresser de préoccupations militaires commune à un espace géopolitique défini. Pourquoi le RU brexitien devrait assurer la défense irlandaise sans contrepartie, puisque les deux pays ne sont plus liés par aucune organisation commune ? Pourquoi l’Irlande devrait-elle continuer à se maintenir dans cette dépendance militaire à l’égard de Londres, alors que le litige de l’Ulster les oppose plus que jamais ? Il ne s’agit pas de constituer une alliance militaire contre quelqu’un, mais de mettre en commun certains moyens, à l’échelle d’un maximum de pays européens (à nuancer). Cela devrait être résolu dans le cadre d’une réorganisation stratégique complète en Europe, mais avec quels moyens, quels décideurs, quelle volonté ? Cette réflexion aurait dû être menée il y a 30 ans, sans attendre que des centaines de milliers de personnes soient à nouveau jetées sur les routes en Europe. Disons que dans un premier temps, l’abandon de l’idée de « neutralité » par certains pays, serait un pas dans la bonne direction, leur réarmement constituant le 2e pas (parfois inversément). Ce n’est pas en sous-estimant ou en diabolisant l’adversaire comme d’aucuns le font avec Poutine aujourd’hui, que l’on défendra au mieux la paix en Europe, mais en lui opposant les arguments de poids qui conviennent. Malgré tout ce que je peux lui reprocher, je préfèrerais avoir Margaret Thatcher comme « chef de guerre » en Europe, aujourd’hui, que n’importe lequel de nos dirigeants : je doute que Vladimir Poutine aurait répété l’erreur des Argentins… Mais quand on voit qui nous dirige, l’état de nos sociétés, de nos armées, il faut reconnaître que ça relève du pousse-au-crime… Pour ce qui est du choix irlandais, 12 F-35 semblent quand même très onéreux; le Typhoon est britannique et certains composants du Gripen le sont aussi, alors le Rafale, comme élément essentiel d’une nouvelle défense indépendante irlandaise, pourquoi pas ?