L’Aviation légère de l’armée de Terre recevra ses premiers hélicoptères Tigre Mk3 en 2029

Après des mois de palabres et d’hésitations sur les intentions allemandes, le contrat visant à porter l’hélicoptère Tigre au standard Mk3 [ce qui correspond à une modernisation à mi-vie] a enfin été notifié à Airbus Helicopters, ce 2 mars, par l’Organisation Conjointe de Coopération en matière d’Armement [OCCAr], au nom de la Direction générale de l’armement [DGA] française et de la Dirección General de Armamento y Material [DGAM] espagnole.

Comme attendu, et ayant donc été lancé sans l’Allemagne, ce programme est moins ambitieux que prévu, en particulier pour l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT], qui ne pourra moderniser que 42 Tigre sur les 67 qu’elle a en dotation. Cependant, une option pour porter ceux-ci au standard Mk3 ultérieurement a été posée, le contrat laissant la porte ouverte à une éventuelle participation de Berlin.

« Le Tigre MkIII apportera une solution européenne au besoin des armées pour un hélicoptère d’attaque à la pointe de la technologie qui sera opérationnel pour les décennies à venir. Avec cette modernisation, le Tigre restera un atout moderne et essentiel pour les armées qui l’emploient. Le programme renforcera aussi la coopération européenne », s’est félicité Bruno Even, le Pdg d’Airbus Helicopters. « Le Tigre n’a pas d’équivalent dans le monde en
matière d’opérations de haute intensité. Le programme MkIII permettra d’accroître sa connectivité, sa précision et sa puissance de feu « , a-t-il fait valoir. Sans doute espère-t-il convaincre le ministère allemand de la Défense qui aurait un penchant pour l’AH-64 Apache de Boeing, comme, du reste, son homologue australien.

Avec ce nouveau standard, le Tigre sera « pleinement connecté au sein des systèmes de numérisation du champ de bataille », avec la capacité de prendre le contrôle de drones et de partager des données tactiques en temps réel. « La charge de travail de l’équipage sera également réduite grâce à une nouvelle avionique lui permettant de se focaliser sur la conduite de sa mission », assure l’industriel.

Selon dernier, le vol inaugural du Tigre MK III devrait avoir lieu en 2025. Et les premières appareils destinés à l’ALAT commenceront vers la fin de l’année 2029. Et d’ajouter que les « travaux de développement et de mise à niveau seront menés dans les installations d’Airbus Helicopters à Albacete [Espagne], Marignane [France] et Donauwörth [Allemagne] ».

Pour rappel, la France a prévu d’investir 2,8 milliards d’euros dans ce programme. Une somme qui s’ajoute à l’enveloppe de 1,18 milliard récemment débloquée par l’Espagne pour moderniser les 18 Tigre des Fuerzas aeromobiles del Ejercito de tierra [FAMET].

Le développement du standard Mk3 du Tigre mobilise d’autres industriels. Ainsi, Safran Electronics & Defense fournira le système de visée Strix NG ainsi qu’un système de navigation inertielle tandis que Thales livrera la suite avionique FlytX, le casque à viseur intégré TopOwl Digital Display, la radio Contact [pour intégrer l’hélicoptère dans la « bulle » SCORPION, un dispositif de navigation par satellite compatible avec les constellations GPS et Galileo, un nouveau système d’autoprotection construit autour du CATS-150, et deux terminaux Micro-TMA, l’un pour le guidage des missiles air-sol, l’autre pour la liaison vidéo avec les drones. Un nouveau système de combat sera mis au point par Atos.

De son côté, Indra se concentrera sur les Tigre Mk3 espagnols, avec l’intégration d’un système de combat, des contre-mesures, de Liaison 16 et d’une liaison SATCOM.

S’agissant de l’armement, MBDA fournira les missiles air-so MAST-F [Future Tactical Air-to-Surface Missile encore appelé « Missile haut de trame, MHT] et air-air Mistral 3. Du moins pour les Tigre Mk3 français, la DGAM espagnole ayant fait d’autres choix, notamment avec le Spike israélien. Un point qui avait d’ailleurs été soulevé par le sénateur Cédric Perrin, lors d’une séance de la commission des Affaires étrangères et de la Défense, en janvier dernier.

« Il reste désormais à convaincre l’Espagne à renoncer au missile anti-char israélien Spike et de se rallier au futur missile anti-char MHT de MBDA, ce qui n’est pas évident car l’Espagne n’utilise actuellement que des Spike, y compris depuis le sol. Parmi les arguments que nous faisons valoir, figure celui que la France prendrait en charge 4/5 des coûts de développement. Par ailleurs, ce futur missile anti-char pourrait aussi équiper l’Eurodrone », avait en effet expliqué le parlementaire.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

121 contributions

  1. Phil dit :

    Ah ben ça va , j’ai eu peur que ce soit plus tôt…..

    • Oliver dit :

      Ce serait l’A2/AD anti-missile hypersonique qu’il faudrait sortir rapido.
      L’Aster 2 qui n’est qu’un concept quand l’Aster 1 NT sort à peine des fourneaux.

    • Loufi dit :

      Et moins cher. Parce que a 70m par appareils, c’est que dalle.

  2. Frédéric dit :

    La liaison 16 n’était pas inclus d’origine ? Étrange, surtout que l’on teste son remplaçant.

  3. Matt dit :

    Voir des pays inconscients être aussi léger en matière d’armement alors que la France est un leader européen en matière d’armement…
    Il aura fallut la guerre pour que le gauchistant ce réveil

    • RSAF dit :

      @Matt
      Pourtant des guerres il y en a eu.
      Dans les Balkans, en Irak, en Libye …
      Mais quand il s’agit d’agressions venant de l’Otan ou des USA ça fait moins peur?

    • Bomber X dit :

      Historiquement ce sont les gouvernements dits de gauche qui ont été les plus actifs en réarmement. Les coupures sombres et les phases de désarmements ont presque toujours été le fait de gouvernements de droite. Le plus drôle c’est que les séquences de réarmement ne sont pas idéologiques mais contextuelles, les deux bords ayant tendance à couper les crédits aux armées à la moindre occasion.

      Par contre le discourt fantasmé des « gauchistes pacifistes au pouvoir » est une constante de l’extrême droite.

      • Czar dit :

        « Historiquement ce sont les gouvernements dits de gauche qui ont été les plus actifs en réarmement. »

        une somme de petits mensonges chiasseux n’a jamais fait une vérité.

        « si l’allemagne réarme, alors il faut que nous désarmions pour donner l’exemple » léon blum chef de la SFIO, 1933

        que le même ait lancé plus tard un programme de réarmement – d’ailleurs largement saboté de l’intérieur par ce mélange d’incompétence et de subversion qui qualifie la gôche frônçaise (les premiers « fusillés communistes » de la seconde guerre mondiale l’ont été par le gouvernement daladier car ils sabotaient nos chars) – ne l’exonère certainement pas de ses écrasantes responsabilités dans la catastrophe de 1940 car justement ce programme de réarmement qui ne faisait que suivre son aventurisme en termes de politique internationale en déclarant une guerre tout en sachant que l’armée n’était pas prête à la mener.

        rappelons que c’est également un gouvernement socialiste viviani qui nous a entraînés dans la première guerre mondiale avec ses beaux pantalons garance si républicains.

        • Dans le Bayou dit :

          Déclaration de guerre de l »Allemagne contre la France le 3 août 1914, l’entrainement s’est effectué dans ce sens, pas par suite d’un quelconque gouvernement français.
          Et pour le pantalon garance, éditorial des vertus de ce pantalon dans le Gaulois du 13 avril 1890, quotidien situé plutôt vers la droite et qui finira par fusionner avec le Figaro.
          https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k527213h/f1

          Et pour les responsabilités de L. Blum, elles étaient tellement écrasantes qu’il a ridiculisé ses accusateurs au procès de Riom, où l’on essayait de l’accuser avec d’autres de tous les torts de la défaite française de 1940. Comme Pétain et le haut commandement militaire allait bientôt en prendre pour son grade, le dit procès fut vite ajourné par le régime fantoche de Vichy.

          Bref, répéter mille fois un mensonge n’en fait pas une vérité.

          • Czar dit :

            d’ailleurs, qui a été le plus grand pourfendeur de l’idée de corps de bataille blindé présenté par de Gaulle : Blum qui y voyait le noyau possible d’une armée factieuse

            on s’en fout un peu qu’il ait explosé les crédits pour renflouer les stocks de singe de 1870 un peu écornés par 4 ans de tranchées

  4. Paddybus dit :

    Avec l’énorme augmentation des budgets teutons, ils arriveront peut être à faire aussi évoluer leurs machines…???

    • Oliver dit :

      Ou prendre sur étagère plein d’Apache.

    • AirTatto dit :

      Non. C’est a coup sure une grosse commande de AH64E en Allemagne.

    • VinceToto dit :

      Le Budget allemand semble surtout être pour des achats/livraisons rapides, donc probablement du made in USA plutôt qu’attendre 2030 et au delà pour du « peut être que »…. ???

    • Paddybus dit :

      On est bien d’accord… vive l’europe… de la défense ou autre… fantastique la main mise ricaine sur nos marchés…

      • ki2 dit :

        quel marchés, rien ne nous revient de droit, soit on fait du compétitif soit on crève …..

  5. Curieux dit :

    Compte Tweeter de Julien Maire: « On a réduit la dotation de HAD neufs en faisant le choix, à la place, de rétrofiter 40 HAP en HAD pour optimiser la taille du parc et alors que ces rétrofit sont tjrs en cours, on s’oriente vers un rétrofit Mk3 partiel de la flotte pour revenir à 2 versions ».

    Pour les Caesar en 2024 pour une livraison en 2031, il faudra pas espérer du neuf…
    Surtout que l’armée russe apparaît comme étant nulle!

    • albatros dit :

      Attention les russes vont corriger leurs défauts – il ne faut pas s’endormir sur nos lauriers, surtout que ce sont des lauriers ou programmes des années 90 nous rappelle le Col Goya.
      Nous devons investir dans tous les domaines où nous sommes en retard à commencer par mettre à niveau et d’une manière homogène tous nos équipements et machines. Quitte à mettre sous cocon les plus anciens (on ne sait jamais ça pourrait servir : les Etrats Unis le font au cas où ils aient besoin de volumes importants ou de pièces détachées) et difficiles à maintenir pour des parcs réellement homogènes. On voit les soucis des russes avec leur Train ou aviation dans un milieu contesté mais aussi de leurs nombreux véhicules et machines anciens voire très anciens et comptant de trop nombreux modèles différents.

    • R2D2 dit :

      « Surtout que l’armée russe apparaît comme étant nulle! »
      oui alors ca on va attendre que la poussière retombe en Ukraine avant de faire un bilan

  6. Jre91 dit :

    4/5 des coûts pris en charge par la France, donc 1/5 a leur charge, alors que les Spike sont des achats sur étagère et dispo immédiate (ou presque).
    Je doute donc fortement d’un changement de leur côté.
    Sauf à ce que le MHT soit vraiment moins cher, et réellement plus efficace.

    • Gandalf dit :

      Sauf que pour le Spike il faut l’accord Israelien. Quid l’Ukraine, Israel veut garder de bonnes relations avec la Russie et comme par hasard aucun pays EU n’a envoye du Spike pour le Ukrainiens. Coincidence?

    • Carin dit :

      Non seulement il est plus efficace,
      (Non pas que le spike soit mauvais, mais il commence à dater), mais en plus, il est européen…. ce qui devrait quand même interroger nos amis espagnols…
      Même si nos amis israéliens ne sont pas et ne seront jamais des ennemis, il n’en demeure pas moins qu’ils font partie de nos compétiteurs au même titre que les américains… ce qui veut dire qu’ils sont privilégiés sur du matériel qui ne se trouverait pas en Europe…

      • ki2 dit :

        LE MHT n’est pas un missile européen c’est un missile Français …..

  7. Meiji dit :

    Beaucoup de recherche et développement pour une poignée d’exemplaires … on parle en milliards, et pas pour du nouveau matériel …

  8. Sarcastique dit :

    On va envoyer cet imprime-écran sous forme de prospectus aux tchétchènes sur l’aéroport de Gostomel.
    Sûr, ils vont décamper en pleurant leurs mamans jusqu’au parking qu’est Grozny…

  9. Oliver dit :

    2029… Trop tard !

  10. ji_louis dit :

    Trop peu, trop tard… Et pour quoi faire ? Il suffit que Poutine menace « de conséquences encore jamais vues » pour qu’on rejoue la drôle de guerre (1939-1940) en restant derrière nos frontières; et dans ce cadre, ces hélicos ne seviront à rien (sauf à alimenter un plan de charge, pas inutile, à nos industriels).
    Et qu’est-ce qu’on fera si il s’en prend à la Moldavie (déjà partiellement occupée en Transnistrie par l’armée russe), à la Suède avant qu’elle rejoigne l’OTAN, ou s’il reconnaît des rébubliques russophones imaginaires dans l’UE hors OTAN ?

    Mais bon, c’est quand même mieux que rien.

    Et puis, les 50 milliards d’euros supplémentaires promis par le chancelier pour la Défense allemande promettent de faire baver les industriels, surtout les allemands, qui auront la main sur tous les projets communs au nom de l’intérêt du client (satisfaire la plus grosse commande) et du « juste retour industriel » (répartir les retombées économiques +/- proportionellement au montant de la commande): Nous allons encore mieux voir à quel point nous sommes déclassés.

    A moins que Macron ne devienne chef de guerre en faisant valoir à Poutine et les européens qu’il peut lui opposer les mêmes arguments du « conséquenes encore jamais vues » et agir en Ukraine comme la Russie l’a fait dans le Donbass (intervention militaire active, mais limitée et répudiable), sinon on va rejouer la guerre en Syrie (aux russes l’invasion et la maîtrise du terrain, aux européens de gérer les réfugiés) et continuer à montrer que l’UE est ret reste elativement négligeable politiquement.

    • Nexterience dit :

      C’est de l’anticipation . Nous avons déjà des had.
      Si ce n’était fait, vous seriez le premier a vous plaindre  » d’absence de vision à long terme », etc.

    • midas le voltigeur dit :

      S’il s’en prend à la Suède ou la Finlande , je n’est pas trop de doute sur ce qu’il va se passer , on ira au conventionnel puis la suite tu la connais , personnellement je pense que ça serai aller beaucoup trop loin et je prendrais un billet pour la Suède , foutu pour foutu….

  11. Nexterience dit :

    L’évolution mk3 sera presque le développement d’une nouvelle machine . Elle sera également chère car des problèmes révélés par le terrain seront certainement réglés.
    http://www.opex360.com/2018/11/05/barkhane-les-helicopteres-dattaque-tigre-ont-des-problemes-inquietants/

  12. Nostradamus dit :

    Plus précisément, le premier exemplaire sera livré le 1er avril 2029.

  13. Le Tympan de Giscard dit :

    Les Américains et les Russes vendent ce genre de capacité depuis déjà plus de 10 ans, et l’ont eu même depuis plus de 20…
    Les Israéliens à peu près pareil…
    2029 c’est bien trop tard pour ce genre de choses, c’est pas étonnant que personne n’en veuille de l’Eurocopter, il a un armement dépassé depuis déjà 20 ans.

    Quant sera-t-il en 2029 ? Oui un nouveau missile, toujours moins de portée que les Apaches actuels, et les Apaches qu’auront ils ? Sûrement quelque chose qui va encore une fois ridiculiser le sous armement de l’ Eurocopter.

    Sous armement qui, si l’on regarde
    la Marine Nationale dépouillée,
    les Leclercs qui n’ont pas bougés depuis 1992
    et les avions avec un radar AESA assez faible ( un Rafale c’est 200km de portée radar, à titre de comparaison un F22 fait du 900+ km)
    est décidément une maladie bien française

    • Aymard de Ledonner dit :

      Mais bien sur, ca fait 20 ans que les US peuvent piloter des drones depuis leurs helicos, et les russes ont des super moyens de communication c’est bien connu : c’est pour ca qu’ils communiquent en clair avec des talkies analogiques…

    • Nenel dit :

      @le tympan de ….
      C’est où que l’on doit rire…. 3/4 d’idiotie dans votre prose.

    • Carin dit :

      Vous êtes sûr pour les 900+kms de portée du F22?
      Je vous dit ça parce que les radars au sol ou marins autrement plus puissants que celui d’un chasseur ne portent qu’au environ de 500/600 kms…
      Je veux bien que le F22 soit très bien équipé, mais il faut toute raison garder.

    • FredNC dit :

      900 km de portée radar pour un F22 ? Non, c’est plutôt 240 km, sachant qu’un AWACS détecte à 600km un avion en haute altitude et 400km en basse altitude.
      Bref, il vaut mieux éviter de dire n’importe quoi…
      Quant aux russes lorsqu’on voit leur SU-35 avec son radar PESA on juste envie de doucement rigoler.

    • Michel dit :

      Des sources ??????

    • Slasher dit :

      LA portée du radar du F22 tourne entre 200 et 240 kms. Faudrait voir à pas faire du frensh bahing gratuit.

    • AirTatto dit :

      Alors le F-22 Block 3.2B est équipé d’un radar AN/APG-77(V)1 AESA avec une protée effective de 400 km et pas 900. km n’existe aucun radar AESA avec une portée effective de 900 km dans un appareil volant. Et pour ton information le radar du Rafale c’est 240Km+ avec un vrais missile Meteor plus difficile a notch que la dernière version de AIM 120D (Ok l’AIM 260 JATM arrive…).

      Concernant la dernière version du Apache, le AH-64E Apache Guardian -Spike NLOS (2021), il n’y en a pas beaucoup au USA mais…
      AGM-114 K/LR Hellfire II 9,3 Km de protée
      Spike NLOS 24 Km de portée (missile Israélien)
      Concernant le missile MHT et le MLP, tout deux ayant comme origine le MMP, il n’y a pas de donnée de portée actuellement.
      Donc dans ton commentaire, rien n’est vrai sauf la partie sur la marine…

      • et v’lan passe moi l’éponge dit :

        ** le F-22 Block 3.2B est équipé d’un radar AN/APG-77(V)1 AESA avec une protée effective de 400 km**
        Oui, mais non… A cette distance, le faisceau du radar sera tellement étroit que détecter quelques chose de la taille d’un AWACS relèvera de la chance.
        La portée utile est de 240km.
        Qui plus est allumer son radar a cette distance équivaut a mettre un gyrophare avec un panneau ‘’coucou je suis ici’’. Ce qui est dommage quand on est furtif.

        • AirTatto dit :

          Merci mais je ne parle de portée utile en prenant en compte l’altitude, la météo et le lieu géographique mais oui vous avez raison on peut très facilement minorer sur le théâtre; a une altitude moyenne de 30 000 pieds de 50% soit effectivement 200 – 240 Km.

        • ki2 dit :

          merci à votre prof de physique, vous êtes complètement à coté de la plaque, on est d’accord que plus on est loin d’un radar moins il y à de chance qu’il nous détecte…mais ça marche aussi dans l’autre sens ….plus les émissions sont lointaines moins il y à de chance de les détecter

          • et v'lan passe moi m'éponge dit :

            Si vous le dites… 🙂
            Mais renseignez sur la dispersion/diffusion des ondes avant de vous poser en expert.
            c’est l’une des bases du renseignement électromagnétique, autrement dit ROEM/SIGINT .
            Fallait pas dormir pendant les cours.

    • Hélyx dit :

      Les AWACS E3-Sentry possèdent des radars avec 400-650 Km pour la traque des cibles aériennes et vous annoncez une portée de 900 Km pour le F-22 !?
      Je ne sais pas où vous avez dégoté ces infos, mais le radar du F-22 possède une portée opérationnelle comprise entre 200 et 240 Km, celui du F-35 aux alentours de 150 Km et le RBE2-AESA du Rafale aux alentours de 200 Km.
      Vous confondez avec l’ELINT (ELectronic INTelligence) qui est 2x fois la portée d’un radar.

      • ki2 dit :

        vous pouvez tout critiquer mais je vous signale que le Radar du F35 est de loin plus puissant que celui du Rafale..1000 élements contre 2000 y à pas photos

      • Hélyx dit :

        @ki2

        Je ne fais qu’énoncer les faits. Le F-35 possède un radar de la même famille que celui du F-22 mais sa portée est de 150 Km. Il n’est pas utile de le comparer avec le Rafale pour le moment, je vous rappelle que le F-35 n’est pas encore jugé opérationnel même par l’USAF.

    • E-Faystos dit :

      Assez curieusement, rien de précis sur la fusion des données dans les Apaches. D’ailleurs, j’ai le souvenir fort et clair d’une ancienne fiche wikipédia dénonçant le manque de qualité des capteurs tous-temps.
      Pour les Russes, on sait qu’ils achètent volontiers leurs capteurs en Europe et que si ils ont des écrans multifonctions, c’est assez récent : le mirage 2000 proposant un cockpit tout écran quand le MiG 29 en était encore aux cadrans.

      • AirTatto dit :

        hehe oui même avec des cadrans et de rivets apparents il avait de la fusion de donnée concernant les targets Air Air bien avant les Occidentaux… et dieux que les appareils russes sont beaux 🙂

    • Paddybus dit :

      Pour le Rafale, une analyse vient d’être faite par Air et Cosmos, en reprenant entre autre les cotations faites par les néerlandais, mais aussi d’autres…le Rafale est loin d’être aussi mauvais que certains ici ou ailleurs veulent le faire croire…
      Je vous mets un lien vers la vidéo, mais je vous recommande d’acheter le numéro de la semaine, car l’article est plus complet… D’aprés les cotation des Pays Bas, avec 700 critères dont 1% pour la furtivité, ce qui est important par rapport aux nombre des critères, le Rafale finit trés, trés prés du F35… et encore, il n’ont pas pris en compte la version F4 du Rafale, alors qu’ils ont pris les promesses pour le F35…promesses qui si on en croit la planète spécialisée, ne sont pas encore toutes tenues…
      https://www.youtube.com/watch?v=PQZZe1WbRQ8

      Oui, nous avons un appareil exceptionnel, merci aux industriels qui le font…. et cela devrait donner à réfléchir à ceux qui continuent à nous saouler avec les collaborations … car non seulement le Taïfoun est loin du compte, mais les ricains ont pompé les budgets de nombreux pays en europe….

      Une fois encore VIVE LA FRANCE….!!!!!

  14. lxm dit :

    est-ce qu’on ne devrait pas remplacer les hélicos d’attaque par des drones-hélicoptères ?
    pour réduire le coût de maintenance, augmenter les stratégies risquées, et pouvoir en avoir « plus ».

  15. Czar dit :

    « qui ne pourra moderniser que 42 Tigre sur les 67 qu’elle a en dotation. »

    en fait vous donnez à chaque fois cette info mais sans l’expliquer : c’est une question d’enveloppe qui fait qu’on maintient le choix d’une architecture ambitieuse mais du coup on est incapable de sortir l’enveloppe pour la totalité alors que les coûts seraient mieux étalés si berlin en était – en dépit qu’il n’ont pas exactement la même version donc avec des exigences techniques j’imagine différentes ?

    • Plusdepognon dit :

      @ Czar
      En attendant Olaf Scholz alias Godot et ses euros-deutchmark…
      « Fixée à 67 hélicoptères rétrofités à l’origine, la cible française a été ramenée à 42 exemplaires en tranche ferme et 25 supplémentaires en option. En cause, l’augmentation des coûts suite au retrait provisoire de l’Allemagne.  »
      https://www.forcesoperations.com/airbus-helicopters-et-mbda-enfin-notifies-pour-le-developpement-du-tigre-mk-iii/

    • Gandalf dit :

      Justement les Tigres allemands sont pour la lutte anti char donc ce missile devrait etre parfait pour leur besoin. Mais je sens que cela va etre du Apache, pour faire plaisir aux US et eviter de fermer Norstream 1, car cette histoire de pause de Nordstream 2 c’est de la poudres au yeux vu qu’elle n’etait meme pas operationnelle. Donc mieux faire sans les allemands. Ce « reveil » annonce ne va pas durer, quand la population en aura marre de regarder les reportages sur l’Ukraine 24/7 et une autre info sera a la une. La realite c’est que les Ukrainiens sont seuls face aux Russes. On envoit de l’aide pour se donner bonne concience et que d’autres se chargent de mettre des batons dans les roues de Putler. Apparement on savait que Putin aller envahir l’Ukraine au lieu d’annoncer une ligne rouge a ne pas franchir, l’OTAN a prevenu qu’elle n’interviendrait pas, un peu ridicule et cynique maintenant de jouer les vierges effarouchees.

    • AirTatto dit :

      … 67 hélicoptères de combat c’est pas très ambitieux.
      Après la chute du mur et la fin de la guerre froide on avait:
      1er RHC: 40 Hélicos de combat
      2e RHC: 30 hélicos de combat
      3e RHC: 40 Hélico de combat
      5e RHX: 40 Hélico de combat
      6e RHC: 26 hélicos de combat
      7e RHC 16 helico de combat
      On est loin de l’ambition…. 212 hélicos de combats vs 67…

      • Huon le Manchot dit :

        Déflation marquée, certes. Ne pas oublier toutefois que le Tigre n’est pas l’unique hélicoptère de combat mis en oeuvre par l’Alat : Gazelle, futur Guépard…

        • Marcassin dit :

          Gazelle : en retrait
          Le Guepard est « pensé » comme un h/c léger … donc pas optimisé pour de l »appui-feu ou raid antichar en profondeur, notamment en combat « symétrique » type Europe centrale.
          Mais puisque Mr Even nous dit  » « Le Tigre n’a pas d’équivalent dans le monde en matière d’opérations de haute intensité » … doit-on comprendre qu’il est plus puissant et endurant que l’AH64 Apache, Ka52 Alligator ou Mi28 Havoc.
          On se paie de mots comme d’habitude.
          @AirTattoo : d’accord avec vous, une remontée en volume s’imposerait (HIL + Tigre avec retrofit complet Mk3 + commande supplémentaire) et 2 à 3 escadrilles d’h/c lourds …

          • Vinz dit :

            « On se paie de mots comme d’habitude. »

            Ca fait très cher le mot en tout cas. Et ça choque personne dans les hautes sphères d’allonger 3Mds pour 40 « pauvres » appareils, gros flop commercial par ailleurs. Etrange.

          • NRJ dit :

            @Marcassin
            Si vous rapportez la puissance à l’armement ou à la puissance du moteur, la réponse est non. Par contre, il est plus agile, discret, dispose d’une meilleure autonomie sans pour autant sacrifier la protection qui égale celle de l’Apache.

      • Gaulois78 dit :

        @AirTatto
        Bientôt 42 hélicos de combat…
        Vous m’avez assommé avec cette comparaison d’époque, ça pique fort le désarmement imposé par nos « dirigeants »… Qu’allons nous pouvoir faire pour les années qui viennent? Un réarmement massif (France) ça va prendre 15/20 ans…Et énormément d’argent, bien plus que les maigres dividendes de la paix de ces 30 ans dernières années…Il y a toute une armée, une industrie, des infrastructures à reconstruire

        • Tramontane et tabourets dit :

          @ Gaulois78
          hélas, oui et le « durcissement » des exercices, préparés par des sociétés privées au lieu de nos états-majors, pour l’armée de l’air mais aussi bientôt en interarmées, cela sent bon les années 80-90!
          https://lemamouth.blogspot.com/2021/03/orion-quand-larmee-de-terre-planifie-un.html

          http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/11/01/exercice-hemex-orion-le-groupe-canadien-calian-va-elaborer-l-22559.html

          Allez, un coup d’œil dans le rétroviseur:
          « La 4e DAM intègre ensuite la force d’action rapide (FAR), l’expérimentation menée de septembre 1984 (exercice Damoclès) à juin 1985 (exercice Fartel) ayant montré la pertinence d’un tel concept d’aéromobilité pour un emploi outre-mer.

          En effet, la loi n° 83-606 du 8 juillet 1983 porte approbation de la programmation militaire 1984-1988 et met sur pied cette grande force expéditionnaire capable d’agir en Centre-Europe ou dans le reste du monde dans des conflits dits intermédiaire, souhait du ministre de la Défense Charles Hernu afin de compenser l’infériorité numérique des forces de l’OTAN face aux forces soviétiques.

          Avec un état-major basé à Nancy, et forte de plus de 6.500 hommes, la 4ème DAM comptait 40% des hélicoptères de l’armée de Terre (environ 210 machines).

          L’idée était de pouvoir se projeter à plus de 350 km de ses bases en moins de 12 heures pour porter le combat anti-char et obtenir un effet tactique d’importance (avec une capacité antichar instantanée théorique de plus de 400 missiles, face à une division en mouvement). Cela en faisait un outil décisif dans les plans de jalonnement (embuscades et harcèlements) des forces du Pacte de Varsovie (face aux éléments de tête, les Groupements de manœuvre opératifs (GMO) soviétiques) avant le Rhin, et donc dans la mise en place en sûreté de la 1ère Armée française.

          Les évolutions de format ne voient pourtant pas l’apparition de nouveaux modèles d’hélicoptères, ce sont simplement des versions modernisées des Gazelle (canons ou Hot) et Puma qui sont mises en service, une critique récurrente de l’époque, comme le rappelle un rapport sénatorial sur la manœuvre de déshabiller Paul pour habiller Pierre: « Chaque régiment d’hélicoptère de combat de la FAR représente un potentiel de 60 hélicoptères : 10 hélicoptère d’appui protection, 30 hélicoptères antichar et 20 hélicoptères de manœuvre.

          Un tel système de regroupement représente l’inconvénient majeur de diminuer les capacités aéromobiles des corps d’armée qui ne disposeront plus désormais que d’un régiment d’hélicoptères de combat au lieu de 2 soit 60 appareils dont 30 seulement à vocation antichar et 10 d’appui protection ».

          Il y eut aussi en septembre 1987, la manœuvre franco-allemande Moineau Hardi (Kecker Spatz) en Bavière, compagnie en tête du régiment avec la présence du président François Mitterand et du chancelier Helmut Kohl.

          Toute la 4ème DAM se déplaça de 300 km depuis ses bases, et frappa ensuite, détruisant, selon l’arbitrage, une centaine de blindés.

          Il y eut une suite avec la manœuvre Damoclès en 1991, emportant la 4e DAM loin de ses bases dans le Poitou. »

          Cela se voit que les généraux ont près de 40 ans de service…

          Ces références sont tirées de cet article, qui a une très bonne suite sur des opérations plus récentes:
          http://mars-attaque.blogspot.com/2020/05/operations-motos-dhier-1er-ri-12.html

          Ne pas confondre 4e DAM qui a été dissoute et 4ème BAC créée en 2016…

          Le commentaire d’@ Air’Tatoo vous a fait l’inventaire des moyens.

    • ClementF dit :

      C’est ce que j’ai compris aussi, mais je veux bien une confirmation quand même

    • E-Faystos dit :

      @ Czar
      Effectivement : la version Allemande se caractérise par son viseur au dessus du rotor.
      Et s’appuie sur des canons latéraux au lieur d’un canon mobile asservi au viseur de casque.
      Dans les faits, chaque pays client suppose sa propr sous-version, avec une communauté d’électronique minutes minimale.
      Que va t’on surtout modifier sur ce nouveau standard ? L’électronique, absolument.
      Pas étonnant donc que l’exemplaire sait 10 millions d’euros plus cher que l’iconique Apache.
      Mais si les Allemands veulent de l’Apache, il faut surtout les pousser.
      Ils ont l’habitude du matériel US, ne le feront pas construire ou rétrofiter ailleurs que chez le constructeur.
      Or si le taux de disponibilité est aussi dramatique, c’est aussi que les pièces détachées ne suivent pas le rythme, ou que les procédures des ateliers de M.C.O. sont dans les choux.
      Au moins avec du matos US, ils ne risquent as de critiquer le serrage des boulons ou la couleur des boutons.

      • Fred dit :

        « le serrage des boulons »… Et la qualité des boulons eux-même : les boulons en titane de leurs appareils, produits « made in Germany » ont eu de graves problèmes de qualité (un genre de « lèpre du métal »), contrairement à nos boulons « made in France » exempts de ces défauts.

      • et v'lan passe moi m'éponge dit :

        Le viseur au dessus du rotor, dans l’absolue c’est une bonne idée, mais en pratique c’est un cauchemar pour la maintenance. Il n’y a pas que les Tigre allemands qui en souffrent. Les Apaches Longbow en souffrent aussi. C’est pourquoi cette solution n’est plus a la mode d’autant plus que les missiles a venir permettent le tir sans voir la cible.

  16. Aramis dit :

    2,8 milliards pour 42 Tigre. Hallucinant qu’on débourse un tel montant pour aussi peu d’hélicos qui ont en plus un taux de dispo faible et des problèmes techniques.

    S’ils volent aussi peu à quoi bon dépenser une telle somme. Le trop peu trop tard continue avec en plus le trop cher.

  17. PeterR dit :

    « au nom de la Direction générale de l’armement [DGA] française et de la Dirección General de Armamento y Material [DGAM] espagnole »

    « les « travaux de développement et de mise à niveau seront menés dans les installations d’Airbus Helicopters à Albacete [Espagne], Marignane [France] et Donauwörth [Allemagne] » »

    Bon, visiblement il n’y a que moi qu’un détail dérange.
    J’ai du trop jouer à « cherchez l’intrus » quand j’étais jeune

  18. R dit :

    A l’origine, il était prévu 215 machines. Peut-être qu’il serait temps de remettre les pendules à l’heure sachants qu’on est repartis dans une nouvelle guerre froide dans le meilleur des cas.

    • albatros dit :

      Précisément, la Guerre froide (quasi chaude vue la proximité géographique de cette guerre avec l’UE) est de retour et on ne parle pas pour l’instant d’augmentation du nombre des machines et de la mise sous cocon des Gazelle justement : pourtant si on ne met pas assez de commandes en France on ne pourra moderniser les Tigre et les rendre plus intéressants que les Apache.
      Les européens vont se précipiter sur du matos US disponibles sur étagères…quelle guigne

    • NRJ dit :

      @R
      « sachants qu’on est repartis dans une nouvelle guerre froide dans le meilleur des cas. » Pas tellement non. L’offensive russe en Ukraine montre qu’ils représentent une menace sérieuse qui doit être considérée. Pour autant imaginez vous l’armée russe envoyer des colonnes de chars en Pologne ?

  19. Matou dit :

    6 ans, c’est long, surtout si l’ensemble des modifications souhaitées ne seront pas toutes intégrées du fait que la partie allemande a décliné. Je peux me tromper mais je ne suis pas certain que l’augmentation de l’enveloppe allemande changera beaucoup de choses. Peut-être plus d’Apaches américains. A moins que l’idée d’une souveraineté européenne (surtout allemande dans ce cas) irait plutôt dans le sens de réinternaliser les développements militaires.
    A suivre, mais je ne cesserai pas d’évoquer la nécessité pour la France d’augmenter son budget de la défense en même proportion. Si cela ne va pas directement dans l’augmentation des effectifs dans un tout premier temps, cela permettrait d’accélérer peut-être le renouvellement du Leclerc et pas mode petit bras. A voir là aussi comment vont évoluer SCAF et MGCS au regard du bouleversement actuel. En tout cas, remettre en place une chaine de fabrication de chars lourds performants me semble être une nécessité.

    • Fred dit :

      @ Matou

      La typologie de la Droite est de favoriser la petite bourgeoisie possédante et la grande bourgeoisie financière sur lesquelles elle s’appuie. À l’heure de la mondialisation, la première se fiche bien du nationalisme industriel, quand à la seconde, il y a belle lurette que son domaine d’action et de profit se situe à l’international.

      Le nouveau gouvernement allemand, plus – mais pas exclusivement – adossé au prolétariat, sera sans doute davantage sensible et ouvert au Keynésianisme, et donc à une production industrielle nationale.

  20. Tanto57 dit :

    Quand on ne connait rien on se tait. Pas une seule chose n est juste dans ce que vous ecrivez.

    Le radar du f22 n a pas une portee de 900 km, les leclercs on enormement evolues depuis 1992, blindages, conduite de tir, systemes embarques tout a ete change.

    Concernant le tigre il est moins arme que l apache en terme de poids d emport mais dispose des memes capacite et est meme meilleur sur certains point comme l endurance, l agilite, le cout d utilisation surtout…

  21. Carin dit :

    Moi ce qui m’interpelle, c’est que la partie d’Airbus sise en Allemagne soit citée comme pouvant participer à ce passage au standard MK3, alors que l’Allemagne ne fait pas partie du programme…
    J’espère que c’est « si » l’Allemagne intègre le programme…
    Tout comme j’espère que seules les entreprises MBDA situées en France, seront utilisées «si » nos amis espagnols continuent avec le spike…

  22. Achille-64 dit :

    Si je comprends bien l’article, AH et OCCAR aboutissent à deux versions différentes.
    D’autre part, 42 / 2 (dispo) = 21. Que va faire l’ALAT avec cette force. Juste de quoi alimenter un RH mixte NH+Tigre.
    Des commandes à l’export espérées peut-être … il y a du monde dans la boucle sur ce terrain.
    Une commande ultérieure d’appareils neufs pour l’ALAT ?

  23. Delta dit :

    Le prix unitaire d’un tigre HAP est de 28,2 M€ et celui d’un Tigre HAD est lui de 37,2 M€

    La France investit 2.8 Milliards d’euros pour porter 42 exemplaires au standard Mk3, soit 66.66 M€ par hélicoptère !

    On va donc moderniser à mi-vie des appareils pour un coût d’environ deux fois leur prix d’achat, quelle est la pertinence économique de cette opération ?
    En ces temps incertains, le budget des Armées pourrait sans doute être utilisé plus efficacement, cela semble aberrant.

    • Huon le Manchot dit :

      Vous comparez le coût unitaire avec un coût d’un programme incluant la R&D. Je ne suis pas certain que ce soit pertinent.

    • NRJ dit :

      @Delta
      Le prix semble effectivement très élevé. Après, peut-être s’agit t’il d’un contrat d’utilisation basé également sur la maintenance, et là le prix serait logique. Ce n’est évidemment qu’une conjecture.

      • Mat49 dit :

        @NRJ pour votre dernier message « vous auriez voulu qu’on mène encore un ou deux autres programmes d’avions de chasse en parallèle. » Bien sûr que non, il fallait faire normalement le Rafale puis passer au successeur dès les années 2000 tout en faisant ce qu’on a fait : avion + MALE.

        « Vous avez travaillé dans l’administration, vous, je me trompe ? » Vous vous trompez totalement.

        « Les allemands vont dépenser comme nous 2% de leur PIB dans la Défense. Je ne vois pas ce que vous voulez montrer. » Ils vont au-delà et vont ajouter 100 milliards d’urgence. Comme ils ont le même budget que nous ils ne devraient pas faire ça selon vous car avec le même budget en euros que nous ils devraient ne pas avoir besoin de plus car ce que nous avons selon vous est suffisant militairement parlant.

        « 60 milliards ça fait 2.5% du PIB français de 2019. C’est un budget énorme que l’on avait lorsqu’on avait en face un danger imminent et puissant avec le Pacte de Varsovie. » Non on était à plus sous la guerre froide. HORS PENSION on était autour de 2,8% à la chute du mur et on dépassait 2,5% pendant toute la période. Le plus bas où on soit descendu sous la guerre froide c’est 2,55% HORS PENSION et on est remonté après.

        Et ce que je demande c’est 60 milliards hors pensions, pas pensions comprises.

        « Tiens vous vous défilez encore… » Nullement je n’avais rien à ajouter devant la vacuité de vos propos.

        Ah au passage la Pologne va monter à 3% de son pib le budget de la défense. Encore des gens qui n’ont pas eu le génie de vous écouter. Et là vous n’avez pas l’argument bidon du oui mais ils n’étaient pas à 2% comme les allemands. Ils prévoyaient 2,3% pour 2023 avant l’Ukraine et vont monter à 3% dès 2023 alors qu’ils ont la même menace conventionnelle que nous, moins de besoins logistique que nous pour cette menace, pas d’ambitions expéditionnaires et pas de forces nucléaires. C’est vraiment bizarre…

        • NRJ dit :

          @Mat49
          « il fallait faire normalement le Rafale puis passer au successeur dès les années 2000 tout en faisant ce qu’on a fait : avion + MALE. ». Ah oui, c’est vrai. Comme si le financement du Rafale n’était pas suffisamment compliqué au point que selon vous on envisageait selon vous d’arrêter le programme en 2016 si on n’exportait pas (ce qu’on a échoué à faire pendant 15 ans), il fallait lancer un nouvel avion dans les années 2000, évidemment. Soit dit en passant, c’est bien pour sauver le Rafale qu’on a sacrifié les drones Male…

          « Vous vous trompez totalement. ». Ah bon. Ben allez voir les gars des entreprises privées avec votre mentalité, vous verrez comment ils vous recevront. Dire qu’on a besoin d’argent, ça les plus gros débiles en sont capables. Même le Pentagone dit ça, malgré leurs 700 milliards de budget. Trouver des solutions quand les moyens -même colossaux- ne sont pas à la hauteur qu’on souhaiterait, ça c’est pour les gens qui ont quelque neurones. Quelque chose me dit que vous n’en faites pas partie.

          « Ils vont au-delà et vont ajouter 100 milliards d’urgence ». Ce ne sera pas 100 milliards pour l’année 2022. Il s’agira de 100 milliards dont la dépense sera échelonnée sur plusieurs années évidemment. Bref, ils seront à un peu plus que 2% du PIB, un chiffre que je souhaite également pour l’armée française. Et évidemment, il s’agit d’un pourcentage hors pension, un chiffre qui se compare aux 2.5% du PIB qu’investissait la France au milieu des années 70.

          « Et ce que je demande c’est 60 milliards hors pensions, pas pensions comprises. ». J’avais compris merci.

          « . Comme ils ont le même budget que nous ils ne devraient pas faire ça selon vous car avec le même budget en euros que nous ils devraient ne pas avoir besoin de plus car ce que nous avons selon vous est suffisant militairement parlant. ». Ce que vous pensez sur mon avis est complètement faux, vous n’avez rien compris. Faut que je vous réexplique ?

          Ce que vous mélangez dans votre dernier paragraphe (sans doute pour donner plus de poids à une critique qui ne se base pas forcément sur grand chose) c’est deux questions majeures :
          1) 2% du PIB est il un budget adapté lorsqu’on gère des menaces ? Donc non pas des dangers imminents comme pouvait l’être le pacte de Varsovie, mais une menace qui pourrait potentiellement -ou pas- se transformer en danger .
          2) Est-on aujourd’hui dans une situation où on a un danger imminent d’invasion ? En d’autres termes, envisagez vous qu’on ait demain des divisions blindées russes qui viennent envahir la Pologne, l’Allemagne, puis la France ?
          La Pologne se considère face à un danger réel et imminent avec la Russie. C’est leur droit de faire cette estimation, mais ça n’a pas forcément à être notre estimation. Vous imaginez, vous, une invasion en bonne et due forme de toute l’Europe par la Russie ?

          « alors qu’ils ont la même menace conventionnelle que nous, moins de besoins logistique que nous pour cette menace, pas d’ambitions expéditionnaires et pas de forces nucléaires ». La logistique n’a rien à voir là-dedans, surtout dans le cadre d’une alliance. Quant aux ambitions expéditionnaires et à la force nucléaire, il est évident que la Pologne se spécialise dans le combat terrestre de haute intensité. L’armée française n’a pas vocation à se spécialiser dans ce seul domaine.

          Sinon, vous m’avez annoncé que la Marine Nationale n’avait pas vocation selon vous à augmenter en taille. Vous êtes toujours de cet avis après l’exemple ukrainien montrant qu’une annexion type Crimée de territoires français outre-mer est parfaitement réaliste ?

          • Mat49 dit :

            @NRJ « Ah oui, c’est vrai. Comme si le financement du Rafale n’était pas suffisamment compliqué » Cela aurait bien sûr été possible si on avait pas fait d’absurdités avec notre budget, ET qu’on avait défini des priorités.

            « Ah bon. Ben allez voir les gars des entreprises privées avec votre mentalité » Dans mon entreprise je gagne des marchés et je vends pour faire plus de bénéfice et donc plus de dividendes. Pour l’état la logique est toute différente il faut éviter de trop s’endetter et je propose donc de ne pas augmenter le budget par la dette mais par coupe dans les postes non régaliens.

            « Bref, ils seront à un peu plus que 2% du PIB, » L’enveloppe de 100 milliards va s’ajouter à un budget supérieur à 2% du PIB. Donc les deux cumulés vont les installer bien au-delà des 2%.

            « un chiffre qui se compare aux 2.5% du PIB qu’investissait la France au milieu des années 70. » A aucun moment entre 1970 et 1979 le budget de la défense hors pension n’est descendu à 2.5% du PIB. Chaque année il a été supérieur à ce montant et ce pendant toute la guerre froide d’ailleurs. Vous inventez comme d’habitude.

            « Ce que vous pensez sur mon avis est complètement faux, » J’en pense en définitive que pour vous une armée est faite pour les périodes où il y a la paix et qu’elle ne doit pas être prête à la guerre ni s’y préparer.

            « 2% du PIB est il un budget adapté lorsqu’on gère des menaces ? » Une armée ne sert pas à gérer des menaces.

            « Est-on aujourd’hui dans une situation où on a un danger imminent d’invasion ? » Non mais ce n’est pas le sujet et cela ne justifie pas de détruire nos armées qui sont surtout offensives et pas que défensives.

            Ce que vous décrivez comme deux questions majeures montre que pour moi vous êtes à côté de la plaque. Le sujet c’est quelle armée pour quelles missions dans la limite de ce qu’on peut mettre en budget. Et pour moi on peut mettre plus que ce que vous dites. Ce que vous proposez n’est en plus pas corrélé à un modèle d’armée et à une stratégie.

            « La logistique n’a rien à voir là-dedans » D’un si car nos besoins logistique seraient forcément supérieurs à eux car ils sont frontaliers. Rien que pour la rotation des unités par exemple on sera plus loin.

            De deux si ce que vous disiez était vrai la Pologne et l’Allemagne ne feraient pas ce qu’ils font, qu’on compte le budget en euros ou en % de PIB.

            « Vous êtes toujours de cet avis après l’exemple ukrainien montrant qu’une annexion type Crimée de territoires français outre-mer est parfaitement réaliste ? » Il faut ignorer tout de la géographie pour faire une comparaison entre la situation de nos DOM TOM et la Crimée, cette dernière ayant d’ailleurs été conquise en partie depuis Sébastopol par des troupes déjà sur place ou acheminée par air. Les américains empêcheraient les Chinois d’attaquer Polynésie et NC. Donc d’un nous n’avons besoin que de construire une force de patrouilleurs pour ces territoires ce qui ne coûte pas très cher, plus quelques moyens ASM. Deux pour moi on ne peut pas avoir une armée complète avec le PIB que nous avons. Des trois armées je propose donc de continuer à sacrifier la Marine sauf le segment garde côte. Et pas pour faire des économies pour des économies.

            Mais parce qu’Ukraine ou pas, priorité à l’Afrique pour moi.

            Donc priorité à la construction d’une armée de terre et à l’achat d’avions de transports. Pas à la Marine qui ne répond pas à cette stratégie et dont la programmation peut rester quasi en l’état avec une force de patrouilleurs en plus.

          • NRJ dit :

            @Mat49
             » Cela aurait bien sûr été possible si on avait pas fait d’absurdités avec notre budget ». Ah oui, c’est sur que « si on mettait un budget illimité à tous nos projets », on n’aurait pas de problème. Par contre, le minuscule petit détail, c’est qu’on ne peut pas mettre un budget illimité à tous nos projets. C’est triste…
            Et en fait, quand on regarde, ce n’est même pas un problème de baisse de budget. Alors même qu’on était encore pendant la guerre froide (donc quand on avait un budget à 3% du PIB), on n’arrivait pas à se payer le Rafale. Il manquait 25% du financement pour lancer le programme. Donc ce n’est pas un problème de budget. Les soucis étaient déjà là quand on avait un budget élevé.

            « Dans mon entreprise je gagne des marchés et je vends pour faire plus de bénéfice et donc plus de dividendes ». Ah oui, du coup votre mentalité en mode « il manque de l’argent donc il m’en faut plus » n’est pas appliquée ? C’est bien à cette mentalité que je faisais référence. Mais bon je doute que vos actionnaires valident cette stratégie.

            « il faut éviter de trop s’endetter et je propose donc de ne pas augmenter le budget par la dette mais par coupe dans les postes non régaliens. ». C’est bien les « il faut ». Et comment on fait concrètement ? Le déficit français se montait à 80 milliards d’euros par an en 2019. Et vous voulez 20 milliards en plus pour la Défense, ça fait donc 100 milliards par an. Où trouve t’on cette somme, CONCRETEMENT ?

            « L’enveloppe de 100 milliards va s’ajouter à un budget supérieur à 2% du PIB. Donc les deux cumulés vont les installer bien au-delà des 2%. ». Rien ne permet de dire ça pour l’instant. Ils ont annoncé une enveloppe de 100 milliards, simplement.

            « Chaque année il a été supérieur à ce montant et ce pendant toute la guerre froide d’ailleurs. Vous inventez comme d’habitude. ». Pas en 1974, 75, et 76. Je ne peux rien pour vous si vous ne voulez pas voir la réalité. Et évidemment c’est sans pensions.

             » J’en pense en définitive que pour vous une armée est faite pour les périodes où il y a la paix et qu’elle ne doit pas être prête à la guerre ni s’y préparer. ». Oui, ça confirme que vous n’avez rien compris 😉
            Faut-il que je vous réexplique ? Ce n’est pourtant pas si compliqué.

             » Une armée ne sert pas à gérer des menaces. ». Non, effectivement, mais le budget est lui dimensionné pour ça. On ne va pas investir 25% du PIB aujourd’hui dans la Défense, ça n’aurait pas de sens même si on l’a déjà fait historiquement quand on était en guerre totale. Il faut donc un budget adapté à la situation, ce n’est pas plus compliqué que ça (mais pour vous ça a l’air d’être le bout du monde).

            « Non mais ce n’est pas le sujet et cela ne justifie pas de détruire nos armées qui sont surtout offensives et pas que défensives. ». On détruit nos armées en étant à 2% du PIB dans la Défense ? Première nouvelle.

            « Le sujet c’est quelle armée pour quelles missions dans la limite de ce qu’on peut mettre en budget. ». Les missions de l’armée française sont pourtant claires. Il y a un livre blanc et une revue stratégique si vous voulez les détails.
            Par ailleurs, s’il faut dimensionner un budget par rapport à des missions, il faut aussi dimensionner les missions par rapport au budget. Ca va dans les deux sens.

            « Rien que pour la rotation des unités par exemple on sera plus loin. ». Si on est dans une guerre totale, la rotation des unités entre la France et le front qui serait en Ukraine ou aux pays baltes serait parfaitement secondaire.
            Et la logistique est quelque chose qui serait pris en compte par l’OTAN dans son intégralité. Donc nous, effectivement, mais aussi les allemands, italiens, américains etc. C’est le principe d’une alliance: on ne combat pas séparément chacun dans son coin. On combat ensemble.

            « Il faut ignorer tout de la géographie pour faire une comparaison entre la situation de nos DOM TOM et la Crimée ». Donc pour vous les députés font des rapport complètement absurdes ? (http://www.opex360.com/2022/02/28/indo-pacifique-selon-un-rapport-la-chine-pourrait-exploiter-la-fragilite-des-forces-francaises-pour-imposer-un-fait-accompli/).
            Est-il strictement impossible pour vous que les chinois fassent une politique du fait accompli dans un de nos territoires ? Le principe c’est qu’ils agiraient pas surprise, au fait. Donc que les américains n’aient pas forcément l’idée que les chinois préparent un coup de force.
            Par ailleurs si les USA décident que leur priorité est plutôt Taiwan que la Polynésie (vu que l’armée chinoise commence à être solide, ils n’auront pas le luxe de pouvoir protéger la totalité de l’océan pacifique en cas de guerre), vous pensez qu’il faut nous laisser envahir ?

            Vous voulez réduire la marine. Juste par curiosité, vous êtes au courant que les italiens réinvestissent dans la marine, en portant notamment leur marine à 19 navires. Sont -ils complètement crétins ?
            Par ailleurs, les turques ou les algériens ont une marine et peuvent acheter du matériel russe (et notamment des missiles hypersoniques) pouvant démolir nos bateaux. Et là on fera quoi s’ils attaquent le territoire national ou nos bateaux de commerce ? Des discours ?

            « Mais parce qu’Ukraine ou pas, priorité à l’Afrique pour moi. ». Pourquoi l’Afrique ? Ce n’est pas pour l’uranium vous en avez convenu. Alors quels intérêts avons nous là-bas (et ne me répondez pas qu’il est nécessaire de montrer qu’on a la plus grosse) ?

            Dernière question : pourquoi 60 milliards et pas 61, ou 65 milliards dans vos grands projets ?

  24. Parabellum dit :

    A la st glinglin…et il vaudrait mieux penser missiles et drones armes et même neutronique de quelques kilo pour l avenir que bricoler des engins qui datent.la Russie sortira rincée de la folie ukrainienne et l adversaire de demain est chinois ou sudiste .eurocopter vit sur ses lauriers et il n y a pas d hélicos lourd en vue.il faut tout repenser et vite.

    • Fred dit :

      @ Parabellum

      Le Tigre Mk3 pourra justement piloter des drones. Alors, heureux ?

  25. hadrien dit :

    Mouais…tous le monde parle de trop peu trop tard, de déclassement etc etc mais au final, la guerre actuelle nous donne un enseignement, les caractéristiques vendues par les pseudos faiseurs de matériel tip top à la pointe avec missile chirurgicale pouvant viser une pièce de 2€ en mouvement au milieu du pacifique à n’importe quelle moment de n’importe ou avec n’importe quel matériel tous ça c’est encore du pipo et maintenant je commence à avoir de gros doutes sur les capacités affichées de la Chine. La grande question, c’est plutot, à qui profite le crime …….

  26. HYLE dit :

    Vu tous les manpads qui vont être circulation en Europe après la guerre par les mafias ukrainiennes, albanaises, kosovars et caïds de la drogue… ce n’est peut-être pas un bon investissement.

  27. Lothringer dit :

    Trop tard, à cette date on n’en aura plus besoin.
    Est-il normal qu’une partie des travaux se déroulent en Allemagne, alors que ce pays ne met pas 1 centime dans l’affaire ?
    Un « juste retour économique » probablement…

    Après le départ des moteurs de fusée vers l’Allemagne…en échange d’une programme Ariane-6 pour lequel l’Allemagne au moment final se retirera. Encore un « juste retour économique ».

  28. Bricoleur dit :

    42 Tigre MK3 en 2029 ( + 25 MK 2) ! Mais « Mass matters »: la masse, ça compte. A l’heure de l’invasion ( pour l’instant …) de l’Ukraine, une petite réflexion sur les chiffres s’impose. Et donc une comparaison avec les US, dont l’intervention en Europe apparait moins certaine que jamais. Ces US que d’aucuns espèrent remplacer par une force européenne. Les US diposent d’environ 700 AH 64 APACHE. Nous représenteros 10% de ce nombre. Mais la taille de l’ennemi est la même … Autre comparaison: une brigade de l’ALAT US comporte 48 APACHE. Les US ont 10 brigades de ce type. Toujours un rapport de 1 à 10. La marche à gravir est haute, très haut, trop haute. La participation effective US dans l’OTAN reste la clé …

  29. Gaulois78 dit :

    Début des livraisons des 42 appareils vers la fin de cette décennie…

    Assemblage des hélicos en Espagne il me semble (j’ai un doute), essentiel du coût R&D et mise à niveau pour la France…

    Prix exorbitant pour un retrofit, pratiquement au niveau d’un nouveau programme…On peut penser que le budget sera allègrement dépasser, je prend le pari…

    On reste dans l’échantillonnage, avec les Opex, exercices, surveillance et la maintenance, quelle disponibilité sur le terrain ?

    Il a dit quoi le chef de guerre hier soir ?

  30. Lassithi dit :

    Trop loin dans le temps, trop peu. Déjà qu’un format à 67 est ridicule, alors 42.
    L’effort de défense doit être enfin fait, à moins qu’il ne se passe rien en ce moment.

  31. Olivier dit :

    Le prix de 2,8Mds€ pour 45 Tigres est absolument délirant.

    Quelqu’un un jour va se rendre comptz que les prix payés pour les matériels militaires est absolument délirant.

    Encore plus sachant que cela se ferait détruire en 2 jours.

    La France est un pays faible absolument pas près pour la guerre.

    On ferait vraiment mieux de trouver des solutions d’équipements beaucoup moins coûteux et plus performant.

    Et croyez moi elles existent ces solutions pour causer d’énormes pertes à moindre frais.

    Absolument délirant ces prix depuis des décennies et ça choque personne

    • Fred dit :

      @ Olivier

      « On ferait vraiment mieux de trouver des solutions d’équipements beaucoup moins coûteux et plus performant. » Noooon ??? Ni moi ni personne je pense n’aurait eu cette merveilleuse idée tout à fait révolutionnaire et novatrice :o)

      « Et croyez moi elles existent ces solutions » Je veux bien te croire, mais si tu les précisais, ces solutions, je serais plus rassuré (ou pas).

  32. Frerot Georges dit :

    Reste à espérer que cette très haute connectivité soit top de la technique disponible en 2029.

    Souhaitons qu’elle fonctionne aussi bien en vol qu’à terre.

    Ce serait très cohérent au regard du taux de disponibilité de ces matériels.

    Taux de disponibilté qui engendre les décisions allemandes et australiennes.

    En somme ceux qui peuvent payer souhaitent se fournir ailleurs et les autres courbent l’échine.

    • Carin dit :

      @Frerot Georges
      Que ce soit en Australie ou en Allemagne, aucun matériel ne donne satisfaction… cela n’est donc pas un problème de matériels, mais de techniciens de MCO. Souvenez-vous des soldats allemands qui subitement se sont plaints de leur G36, alors que c’est leur arme depuis plus de 10 ans. Souvenez-vous de ce malheureux accident de tigre ayant coûté la vie à ses 2 pilotes, parce que les boulons et écrous des pales avaient été changés avec des produits ne correspondants pas aux divers standards de ceux du tigre. Souvenez-vous des incendies de cabines des tigres australiens, alors que toute la filerie électrique de cette version était locale et non garantie par Airbus helicopter. Etc…etc…

  33. Sergio dit :

    Je rêve d’une réalité où le futur est banni des déclarations du titre V.

  34. Wrecker47 dit :

    Espérons qu’ils soient construits à temps avant que les Popov ne les ramassent sur les parcs comme nos chars en 1940 !…

  35. Dibi dit :

    Mahhh…., le coût me parait excessif !!
    L’Italie avec 2.500.000 € a développé le successeur du Mangusta ….

    • Fred dit :

      @ Dibi

      Ma va la, développement en cours seulement. (Rq. : avec turbines General Electric, donc exclues du coût de développement)
      Sera t’il autant un systèmes de système que le Mk3 (capable de piloter des drones par exemple) cela ne semble pas le cas.

  36. Félix GARCIA dit :

    Et que penser d’une « aviation légère » composée de « SuperTucanos et de A-10 à la française » afin d’appuyer les autres corps d’armée ?
    Une aviation légère ayant des capacités air-air, air-sol et air-mer.
    Notamment des « A-10 » qui puissent être équipés de torpilles et de missiles antinavire ?

    • Dominick dit :

      @Félix Garcia. Plutôt le super Tucano A29-A qui est nettement moins onéreux à l’achat comme à de l’heure de vol que l’A10. C’est une idée que j’avais déja évoqué il y a quelques années de celà pour face aux conflits de type guérillas et pour l’appui aérien rapproché des troupes au sol. ces appareils plus rapides que les hélicoptères, simples, robustes et fiables, seraient un moyen complémentaire au sein de l’ALAT. Ce type d’avion très manœuvrant, vole vite et en mode rasant donc moins détectable, de plus il ne nécessite pas de longue piste et d’infrastructures complexes pour être mis en oeuvre, il est également utilisable sur une piste sommairement aménagée. En Ukraine, quand je vois toutes ces longues colonnes de blindés et autres véhicules, je me dis qu’ils feraient un carnage, puis, une fois la livraison de bombes faite, on revient, on recharge, on refait le plein et on repart. Cependant, dans ce mode de combat, le risque de perte est élevé car le pilote s’expose plus aux défenses AA et aux mitrailleuses équipant tous les types de véhicules rencontrés.

      • Félix GARCIA dit :

        Et pour la lutte air-air contre des hélicos ou des drones ? Avec des Micas ou équivalents ? Ou pour une « police du ciel » sur les aéronefs lents, notamment depuis des pistes rudimentaires, comme vous l’évoquiez ?

        Qu’en serait-il pour la lutte air-mer ? Notamment contre des flottes de « petits navires militarisés », comme la « milice chinoise » ? Ou des essaims de drones de surface ?
        C’est avant tout pour cela que je pensais à des « A-10 à la française » pour faire du air-mer, et un peu pour le air-sol, avec éventuellement des missiles à infrarouge pour l’autodéfense.
        Et c’est aussi pour cela que je pensais à des « dirigeables-gunship ».
        Ce, entre autres, afin de ne pas faire décoller des Rafales, des Mirages et des Falcon tout le temps.
        Ou faire du soutien aérien pour les autres corps d’armée, notamment dans la contre-insurrection, par exemple, dans le cadre de « partenariats stratégiques » présents et à venir.

      • Félix GARCIA dit :

        Je pense aussi à un équivalent (ou un truc dans la même veine) du « Scorpion » de Textron AirLand évoqué dans un précédent article :
        « Cinq avions d’attaque légers sont en lice pour équiper les forces spéciales américaines »
        http://www.opex360.com/2021/05/18/cinq-avions-dattaque-legers-sont-en-lice-pour-equiper-les-forces-speciales-americaines/

        Textron AirLand Scorpion
        https://en.wikipedia.org/wiki/Textron_AirLand_Scorpion
        Fly the Textron Scorpion
        https://www.youtube.com/watch?v=Tqhl9W7ZhTs
        Textron Aviation Defense
        https://scorpion.txtav.com/

        Un « petit Mirage » ?
        ^^

    • Fred dit :

      @ Félix GARCIA

      L’Armée française considère que ce type d’appareils, y compris donc les A-10, se feraient décimer par les Missiles anti-aériens légers. [pour faire feu avec ces avions, il faut se rapprocher des cibles à moyenne-basse altitude]

      • Félix GARCIA dit :

        J’ai lu que les américains estimaient que les pertes seraient énormes en cas de conflit contre les soviétiques lors de la Guerre Froide :

        « Les états-majors prévoyaient alors que, si les A-10 étaient entrés en action, 7 % des appareils auraient été perdus par 100 sorties. Comme il était attendu que chaque pilote effectue plus de quatre missions par jour, chaque base aurait dû en théorie générer plus de 250 sorties par jour. Au taux de pertes attendu (peut-être sous-estimé), au moins 10 A-10 de chaque base auraient été abattus par jour. À ce rythme, en moins de deux semaines, toute la force d’A-10 de l’époque – autour de 700 avions – aurait été détruite et les pilotes tués, blessés, capturés ou tout du moins très « secoués ».
        Dans le calcul de la planification d’une éventuelle Troisième Guerre mondiale, on considérait que sacrifier une flotte entière d’avions de combat et tous ses pilotes, dans la poursuite de la destruction de plusieurs divisions blindées soviétiques, était stratégiquement acceptable.  »

        Mais aussi :

        « Engagé par l’armée américaine pendant la guerre du Golfe en 1991, l’A-10 a obtenu un taux de disponibilité opérationnelle de 95,7 %, et a effectué 8 100 sorties de combat. Principale plateforme de tir du missile air-sol AGM-65 Maverick, avec 90 % des tirs effectués, il a montré une grande efficacité en détruisant 1 000 chars d’assaut, 2 000 véhicules militaires et 1 200 pièces d’artillerie. Seulement sept A-10 ont été perdus, ce qui a été très inférieur aux prévisions »

        « Cet avion a encore été utilisé pendant la guerre en Irak en 2003. Sur 60 A-10 déployés durant « l’opération liberté irakienne », un seul a été abattu tard dans cette phase du conflit, près de l’aéroport international de Bagdad. Ils ont tiré 311 597 obus de 30 mm, contre 16 901 obus pour tous les autres avions américains réunis. Les troupes au sol, lors de leurs demandes de soutien aérien, ont explicitement réclamé un A-10 dans 80 % des cas »

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Fairchild_A-10_Thunderbolt_II

        J’évoquais « deux-trois idées » l’autre jour sur nos outremers , et ce que ce qui m’a fait penser à l’aviation légère (notamment sur la pêche illégale, les « milices maritimes », ou l’appui aérien air-mer et air-air etc …).
        De même que les potentielles opérations de contre-insurrections.

        Mais quand je vois ce qui se passe en Ukraine, je me dis que des avions qui volent bas, légers (pas pour le « A-10 », même si celui-ci reste plus léger que beaucoup d’avions de chasse), capables d’un peu de air-air de courte portée, ainsi que du air-sol, relativement discrets … Je sais pas …

        Pi ce serait moins coûteux que d’utiliser des Rafales et des Mirages pour tout non (tout en étoffant l’aviation) ?

      • Dominick dit :

        @Fred. C’est pas loin d’être le même problème pour les hélicoptères, puis ces avions peuvent être équipés de leurres. Après tout ce discute !

        • Dominick dit :

          Ho j’vais trop vite, il faut lire « Après tout celà se discute » Désolé

        • Fred dit :

          @ Dominick

          Contre un adversaire dangereux, un hélicoptère se dérobe derrière une crête, une ligne d’arbre, des constructions… [et possède lui-même des leurres, dont l’efficacité n’est pas absolue]

      • Félix GARCIA dit :

        @Fred
        Je vous ai fait une réponse probablement jugée trop longue par notre hôte.
        J’ai lu la même chose que vous (concernant l’avis de l’armée américaine sur le sujet), cependant :
        Fairchild A-10 Thunderbolt II
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Fairchild_A-10_Thunderbolt_II

  37. ROMAIN KOUDLANSKI dit :

    On à qu’à reprendre les Tigre Australien et Allemands , on rééquipe les régiments encore avec des gazelles ( le 3 RHC ) , dans les hélicos qui vont passés au standard mk3 ceux du 4 RHFS sont comptés dedans ?

    • Dominick dit :

      @ Romain K. Oui, ce serait la meilleure solution car de toute façon 67 hélicoptères « Tigre » c’est loin d’être suffisant. il faut recréer au minimum 2 RHC en plus, 3 serait l’idéal +1 régiment équipé de 24 hélicoptères lourds de type « CH-47 Chinook » ou équivalent, là aussi c’est un minimum mais il le faut !! Puis avec l’arrivée des 80 futurs H160  » Guépard », l’ALAT se renforcera de façon significative et qualitative !

      • ROMAIN KOUDLANSKI dit :

        @Dominick ,ou renforcé les RHC déjà existant , mais ce serait déjà une preuve que le pays peut faire face à un conflit de haute intensité .

  38. Barfly dit :

    2029 ? Le Mk3 sera livré à la fin de la 3ème guerre mondiale.
    Et on sera encore en retard d’une guerre.

    • Fred dit :

      @ Barfly

      Il faudrait donc développer le Mk6 dès aujourd’hui en quelque semaines ? On ne peut pas mettre la charrue avant les bœufs et inventer hier les technologies de demain.

    • Sarcastique dit :

      @ Barfly
      Oui, mais si la quatrième guerre mondiale se fait avec des pierres et des bâtons comme l’a prédit Einstein, imaginez notre avance technologique…

  39. Vinz dit :

    Thalès est un gros contributeur de cette mise à jour. Or :
    – Il sera équipé duc cockpit FlyTX, solution duale civile-militaire sur étagère de Thalès, devant aussi équiper les Guépard. C’est très bien, voilà qui devrait faire effet série, et baisser la facture de la maintenance.
    – Du système multi-constellation (aka GPS+ Galileo ) TopStarM ; idem pour le Guépard. C’est très bien, cf ci-dessus.
    – Du système radio Contact, commun à toute la bulle Scorpion ; idem pour le Guépard. C’est très bien, cf ci-dessus.
    – Du module liaison de données radio MicroTMA, déjà utilisés pour les drones MALE ; idem pour le Guépard. C’est très bien, cf ci-dessus.
    => Rien donc de taillé sur mesure pour le Tigre.
    https://www.thalesgroup.com/fr/monde/defense/press_release/thales-monte-bord-des-169-helicopteres-guepard-0
    https://www.thalesgroup.com/fr/monde/defense/press_release/thales-bord-lhelicoptere-dattaque-tigre
    https://www.airbus.com/en/asset-preview/100036

    Je ne vois aucune modification structurelle de cet aéronef, au point qu’on peut dire qu’Airbus n’a rien à voir dans cette histoire, si ce n’est l’intégration des nouveaux systèmes. Donc on pose la question : où va tout le pognon ?
    Ah mais on me dit dans l’oreillette qu’Atos fait partie du gang…