Armée de Terre : Le groupement d’aguerrissement montagne est désormais à l’étroit à Modane

En 2018-19, le général Jean-Pierre Bosser, alors chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT] ne cessait de mettre en avant « l’esprit guerrier », ce « supplément d’âme » nécessaire pour prendre l’ascendant sur l’adversaire. Et entretenir cet état d’esprit passe donc par l’aguerrissement, qui consiste à développer chez chacun l’intelligence de situation, l’audace, la rusticité, la détermination nécessaire pour comprendre plus vite, agir plus fort et durer plus longtemps ».

D’où l’accent mis par l’armée de Terre sur ses centres d’aguerrissement, comme celui de Modane [Savoie], pour le combat en montagne. Mais au-delà de cet « esprit guerrier », il s’agit aussi de prendre en compte le retour de la haute intensité dans la préparation opérationnelle.

« Dans un contexte de retour à la haute intensité, la maîtrise des milieux complexes comme la montagne et les espaces grand froid, est une priorité de l’armée de Terre pour s’affirmer dans les combats futurs », a ainsi récemment souligné Terre Infos Magazine.

Seulement, il semblerait que les infrastructures du Groupement d’aguerrissement en montagne [GAM], une unité crééé en 2009 et héritière des traditions du 15e Bataillon de chasseurs alpins, soient désormais inadaptées pour faire face à la demande. C’est en effet ce qu’affirme le député Xavier Batut, dans une question écrite adressée à Florence Parly, la ministre des Armées.

Ainsi, le parlementaire a voulu attirer l’attention sur « l’insuffisante capacité d’accueil » du GAM, insallé dans l’enceinte du quartier « commandant Paris ». Et de rappeler qu’il « permet d’aguerrir les unités de l’armée de Terre en vue de leurs engagements opérationnels en améliorant l’aptitude opérationnelle des hommes et de leurs unités d’emploi [groupe, section, compagnie] par la confrontation à des difficultés physiques, techniques et morales ».

Un stage au GAM dure trois semaine. Ce qui fait qu’il ne peut accueillir qu’une douzaine de groupes de stagiaires par ans.

Or, explique le député, « depuis plusieurs années, le nombre de stagiaires que souhaite aguerrir l’armée de Terre au sein du GAM dépasse sa capacité d’accueil ». Pourtant, ce n’est a priori pas la place qui manque étant donné que le quatier Paris abrite déjà un « deuxième bâtiment, identique à celui utilisé pour le logement des stagiaires ». Sauf que, en l’état, il ne peut accueillir personne…

« La rénovation de ce bâtiment, hors d’usage à l’heure actuelle, permettrait de doubler la capacité d’accueil du GAM », fait donc valoir M. Batut. Et celui de demander si le ministère des Armées envisage d’engager des travaux de rénovation « afin de permettre au GAM de répondre à la demande de formation formulée par l’armée de Terre ». Le quinquennat actuel allant vers sa fin, sans doute qu’une réponse sera donnée d’ici les prochaines élections.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

48 contributions

  1. Carin dit :

    Il me semble que Mme Parly, stipulait qu’une certaine somme d’argent est affectée à la remise en état, ou la construction de divers bâtiments ou infrastructures… nul doute que ce bâtiment sera retapé très vite… l’aguerissement grand froid est aussi important que grand chaud, ou zones fortement humide et boueuse, voire forêts ou jungles. Pas nombreuses sont les armées à prendre en compte tous ces climats… la France le fait, nos chasseurs alpins se trouvaient il y a 3 mois au Mali, aujourd’hui ils arrivent en Pologne sans aucune surprise pour le climat, et qui sait si dans 1,5 mois ils ne retourneront pas au Mali pour assurer la protection des convois, sans être plus surpris par la chaleur…
    PS: j’espère que ce post va passer entre les goutes… 4 tentatives pour ouvrir l’article!

  2. Olivier dit :

    Bon c est dans ce genre de détail qu on va voir si on peut suivre…..

  3. Pépé dit :

    Avant, il y avait le 11ème BCA et Barcelonnette, mais les priorités changent avec la physionomie du pays et les priorités des électeurs!
    https://www.tpbm-presse.com/barcelonnette-aura-une-maison-de-sante-pour-le-printemps-2021-3811.html

    • Pépé dit :

      Les occasions de distraire sont rares dans les coins perdus, on est content de voir passer des bidasses!
      http://www.hauteprovenceinfo.com/article-36521-un-char-d-assaut-en-panne-dans-cruis.html

      • Paddybus dit :

        Anecdote marrante… qui me rappelle la manoeuvre Marne 80, ou un Gillois du 2ème Génie avait crevé une roue au beau milieux du village de Saint Florentin… à 6H du mat… bloquant la circulation pendant « un certain temps »….

      • Allobroge dit :

        Pas des « bidasses », des chasseurs alpins, des soldats !

        • dompal dit :

          @Allo,
          Arrêtez de vous focaliser sur le mot ‘bidasse’, je l’emploie souvent concernant les gus de l’AT et aussi pour moi-même (qui suis un ancien de l’AT). 😉

          Quand on voit les milliards dépensés pour le Leclerc ou pour le PA CdG, nous, les bidasses de l’AT, qui allons au carton sur tous les théâtres d’opération avec du matos avec une guerre de retard, excusez-moi, mais on ressemble plus à des bidasses de l’An 1 qu’à des professionnels !!!

          Heureusement que notre professionnalisme et l’expérience nos chefs font la différence… 😉

          Il est vrai qu’aujourd’hui l’AT a du matos plutôt performant….au moins sur le papier, puisque je suis à la retraite et ne peux pas juger sur pièce ! 😉

        • Pépé dit :

          Je suis assez vieux pour avoir connu des moments où les guerres faisaient plus de morts que de cocus.

          Un temps où les ouvriers communistes des manufactures d’armes française sabotaient nos grenades pour qu’elles nous explosent à la gueule plutôt que sur un viet et plus tard préféraient les porteurs de valises à nos parachutistes.

          Si j’écris bidasse, c’est affectueux.

        • lgbtqi+ dit :

          oui, c’est doublement péjoratif. Par le bide et par le suffixe -asse.

          Un peu comme la désignation des pharmaciens en tant que potards. Comme s’ils n’étaient que des gestionnaires de pots.

        • Parigot dit :

          @ Allobroge
          Des victimes avec une mâle devise qui ne leur correspond plus, en cela ils montrent bien que l’armée française est bien le reflet de la société dont elle est issue.
          http://www.opex360.com/2020/08/06/une-section-du-27e-bataillon-de-chasseurs-alpins-agressee-par-une-bande-lors-dune-seance-de-sport/

      • Belzébuth dit :

        @ Pépé
        L’AMX 10 RC, « un char d’assaut »? Diable!
        Merci pour l’info, ça ira très bien pour la collection #HDVRC

        • PK dit :

          Bah, il a un canon et il est « en fer ». Niveau journalistique : ça donne un char d’assaut. On a échappé à l’avion de chasse : c’est déjà cela (entendu pendant la Guerre du Golfe par des journalistes français : des AMX30 qui volaient pour aller bombarder les lignes ennemies)

          Et dire que nos vaillants soldats ignorent tout des capacités cachés de nos armes 🙂

        • Dildo cognitif dit :

          Des chars d’assaut bientôt en Roumanie, le Jaguar avait piscine.

  4. Thierry dit :

    Pour la montagne la référence en la matière c’est la Haute Savoie, c’est là qu’on trouve les conditions les plus difficile, les pics les plus haut, les pentes les plus raide et les gens les plus aguerris et expert dans ce domaine, d’ailleurs 250 soldat du 27ème BCA à Annecy sont partis pour la Roumanie suite au conflit ukrainien.

    Les montagnards sont des combattants par nature du fait des conditions de vie plus rude en altitude, et ça vaut pour l’Afghanistan.

    https://www.francebleu.fr/infos/international/video-guerre-en-ukraine-250-chasseurs-alpins-du-27e-bca-d-annecy-sont-partis-pour-la-roumanie-1646067106

    • Khay dit :

      Voilà, dès que y’a un truc qui se passe en Savoie, faut que y’ait un de ces péteux de haut-savoyards qui se pointe pour dire « nan mais c’est mieux chez nous gnagnagna » 😀
      LA SAVOIE EN FORCE !

    • Arcluse dit :

      Et les commandos montagnes du 13ème BCA à Barby c’est pas une référence peut être?
      « c’est là que les montagnes sont les plus hautes » pas besoin d’aller sur le Mont Blanc pour s’entrainer aux rigueurs de la montagne non plus!

    • Le marin dit :

      Pas besoin d’aller en montagne pour tester et endurcir…. un forêt, un plan d’eau…. une plage, un bivouac… bref.
      Les montagnards sont pas plus rustiques que le reste de l’Armée Fr. Un mythe depuis longtemps disparu au sein des armées.
      Bizzzzzz

      • PK dit :

        Navré, mais niveau rusticité, la montagne s’impose sur tout le reste. Crapahuter sur des dénivelés est usant, encore plus que la jungle. Sans compter les conditions climatiques qui peuvent être apocalyptique l’hiver, rendant les progressions dantesque.

        Il faut un an pour faire un bon NC. Il faut plusieurs années pour faire un bon alpiniste soldat.

        • Mike dit :

          Bonjour, tout-à-fait, la montagne complique tout : le tir, le commandement, la manœuvre et la vie en campagne. C’est pour cela que c’est une excellente école, certainement l’une des meilleures de nos armées.
          Fermer d’abord le CIECM de Barcelonnette était dommage, mais regrouper au CNAM de BRIANCON les stages combat, tir, aguerrissement, survie et pilotage engins spéciaux montagne et grand froid semblait judicieux.
          Fermer ensuite le CNAM était con, mais transférer tout ce volume de formation au GAM, moins armé, moins bien situé géographiquement l’était davantage, alors qu’à 1 ou 2 ans près on rendait au civil le quartier BULLE de BOURG ST MAURICE (la plus belle garnison alpine, avec un ordinaire pratiquement neuf). Ce quartier, anciennement occupé par le 7e BCA, aurait été la localisation IDEALE pour le GAM…
          Cependant, réduire à 1 an la formation permettant d’obtenir « un bon NC » est un raccourci bien trop court. Tout juste certifié NC, un nageur de combat de la marine (vocation à servir chez HUBERT) ou de l’armée de terre (vocation à servir au CPEOM) n’en a pas fini avec la formation.

  5. dompal dit :

    De mon temps 😉 on utilisait les bâtiments uniquement pour prendre la douche, et encore pas tous les jours bien sûr car on dormait dans la verte (ou plutôt dans la blanche)….et à l’époque on ne parlait pas d’entrainement/aguerrissement en vue d’un conflit de haute intensité !
    Donc le manque de capacité d’accueil du GAM est peut-être un faux problème…? 😉

    • Tih yellow dit :

      Pas forcément un faux problème.
      Imaginez qu’il y a une tempête de neige qui entraine un risque sur la vie des personnels, on ne va pas les laisser dormir dehors, il faut bien les loger.
      D’où l’importance d’avoir des bâtiments d’accueil décent pour nos soldats.

    • Allobroge dit :

      Faux problème ? Bien sûr on pourrait aussi utiliser les forts qui encerclent Modane ou celui du Télégraphe mais même nos taulards criminels et délinquants n’en veulent pas alors pourquoi nos soldats ?

      • dompal dit :

        @Tih et @Allo,
        C’est un stage d’aguerrissement en montagne pour bidasses, pas un stage UCPA !!!

        • Alsur dit :

          jusqu’au moment tu pers un pax, et la c’est la merde

          Le but d’un entraînement c’est de permettre aux bitos d’aller le plus loin possible dans l’erreur et de pouvoir grâce à l’habilité des instructeurs, de rattraper au dernier moment , encore faut t’il que les instructeurs aient toutes les cartes ( et ici les cartes infrastructures ) en main pour garantir la sécurité des stagiaires , je trouve l’exemple de @tih parfaitement adapté.

      • Nike dit :

        Les cols au-dessus de Modane sont truffés de bunkers et autres forts. (Au-dessus de valfrejus sous le mont Tabor notamment : 45.149236,6.636557 / 45.151341,6.634745 / 45.142136,6.653593) . Bon c’est un peu humide et les portes sont bien rouillées, mais cela constitue des abris en cas de meteo exécrable et bien sûr un magnifique terrain d’entraînement.

  6. Corsu dit :

    Super centre avec de l’encadrement de qualité

    L’ayant fait en 2020 , j’ai particulièrement apprécié le pas de tir de bourg saint Maurice, après une longue souffrance pour l’atteindre

    Par contre la machine à pizza dans un centre d’aguerissement c’est disons … moyen

    • dompal dit :

      @Corsu,
      « Par contre la machine à pizza dans un centre d’aguerrissement c’est disons … moyen. »

      Eh oui, je vous le dis, c’était mieux avant avec 3 semaines dans la verte avec des RICR…..et à l’époque il n’y avait pas autant de menus qu’aujourd’hui…..et certains menus revenaient un peu trop…..fréquemment, surtout le mouton-haricots, c’est le top quand on dort en guitoune individuelle avec son binôme ! 🙁 😉 😉

    • Allobroge dit :

      Modane n’est pas Bourg St Maurice, peut être confondez vous avec Vulmix pour le champ de tir ?

      • Nimbus - parfois cumulo dit :

        Certains confondent la Tarentaise et la Maurienne ! Mais pas un vrai alpin… À moins qu’une liaison en camion ait rapproché le fond de la Tarentaise tout près de Modane !

    • Mc Do, kebab, tacos et double ration de frites dit :

      Les soldats consomment de la malbouffe avec leurs propres deniers.
      L’alimentation aussi est une éducation.
      https://www.lopinion.fr/economie/la-menace-de-declassement-est-incarnee-par-le-cassos

  7. logan23 dit :

    C’était bien la peine de fermer Bercelonnette pour se rendre compte qu’on est à l’os aujourd’hui. RGPP, « réforme » dans ce sigle ca veut dire refus d’un état fort, pour l’armée (combien de bases fermées, de programmes émasculés -freem, rafale retardé, horizons, Leclerc -il en reste combien- hopitaux militaires & publics, police, gendarmerie, écoles rurales, DGCCRF, …) mais comme a Bercy et à la cour des comptes les responsables sont toujours là, les députés parleront toujours en vain.

  8. Adrien dit :

    Merci Sarko pour avoir fermé Briançon et Barcelonnette 🙂

    • Philippe dit :

      Ainsi que le Fort des Rousses lequel accueillait aussi, pour l’escalade et le ski, la gendarmerie, la légion et hébergeait aussi la PMS et la PMP :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Fort_des_Rousses

      • Nimbus - parfois cumulo dit :

        Transformé en « fruitière » ou centre fromager pour le Comté, avec appellation « fort des Rousses » je crois…

    • Michel dit :

      Sarko a grandement déshabiller l’Armée Française… Le sabrage du financement des FREMM, ce qui est évoqué dans cet article….. La mise sous cocon de 100 Leclerc ce n’est pas sous lui aussi que cela a débuté et Hollande en a hérité et en plus il en a remis une couche tout au moins jusqu’à l’opération Serval…
      Il faut absolument remonter le budget de DN à 4% du PIB quitte à sabrer certaines dépenses ou à « vraiment » faire la chasse aux fraudes fiscales ; fraudes sociales qui nous coute entre 80 à 100 MILLIARDS par an ce n’est pas moi qui le dit, c’est la cour des comptes…..
      Il y a des manques que je ne vais pas faire ici, je le ferai à l’occasion, mais il y a suffisamment d’intervenants sur ce site qui on déja soulevé ce problème (exemple monté à minimum à 300 Rafales, une vraie défense antiaérienne et anti missiles multicouche aussi bien pour le pays que pour les forces armées déployées à les extérieurs de nos frontières, augmenter le nombre de Frégates ne pas les armées a minima, quid d’un deuxieme PA ? etc)…..

    • JC dit :

      Si ce n’était que çà….La liste est trop longue.

  9. Saucisson Furtif dit :

    Ce niveau de subsidiarité laisse pantois et est un symptôme de l’ineptie de nos dirigeant actuels.
    Il existe des organismes et des commissions dont le rôle est de proposer des plans afin de remonter une capacité ou un savoir faire, à quoi servent ils ???
    Est ce du niveau du ministre de régler un problème de BCC ou d’approvisionnement en chaussettes sur VPC ? J’espère revoir une armée de la compétence avant la fin de ma carrière.

  10. VinceToto dit :

    La photo: Je suis jaloux du traineau(par contre les sangles, fils de partout, c’est pas le top ainsi que leur camo noir)
    Au début d’un stage de ski rando camping igloo le Gentil Organisateur demanda qui savait bien skier.
    Ayant vu une mitrailleuse et une lourde radio qui attendaient, je ne dis rien (contrairement à la moitié de la section, incluant officiers qui se vantaient de leur expérience). Pas de bol, le guide vérifia comment nous nous étions équipés, sanglés, etc., et me refila la mitrailleuse et la radio: « Ok, c’est des cons mais pas moi. ». La rando pénarde avec de jolis paysages se transforma en entrainement cardio pour moi.
    Sinon, l’Alaska, les pays Scandinaves c’est mieux pour de l’entrainement hiver réaliste par rapport à la Russie qu’une station de ski savoyarde.

  11. Larry dit :

    J’ai fait mon service militaire milieu des années 80 au 7eme BCA dans une compagnie de combat en tant qu’aspirant (saisonnier disait les sous off avec humour) et on a largement passé plus de la moitié du temps à dormir dehors dans la verte et la neige, donc j’ai un peu de mal à comprendre le problème

  12. Alfred dit :

    Autre temps, autres moeurs. Compte tenu de l’évolution de la société, ce qui était autrefois naturel tend à devenir exceptionnel. Et puis, l’évolution du cadre réglementaire et la gestion technocratique ont fait le reste….

  13. Félix GARCIA dit :

    Alors on garde le pourrit pour les conditions « rudes » du stage d’aguerrissement si celui-ci « ne peut pas être retapé » (ce qui serait tout de même étonnant), et on fait un bâtiment neuf, bien orienté (si possible) et bien isolé (histoire que ça coûte pas un bras en chauffage) à côté ?
    C’est pas le genre de moment ou l’isolation terre-paille, paille, laine, chanvre, chaux-chanvre, ouatte de cellulose etc … paraissent plus que pertinents ? Et ce, sur tous les bâtiments de l’armée (et de l’état), afin de réduire les frais colossaux ? pi « montrer l’exemple », « lancer la filière » etc …
    Au travers des « services civiques et universels » par exemple, leur faire faire des rénovations, des enduits terre-paille /chaux-chanvre sur les bâtiments publics, comme les bâtiments de l’éducation nationale, prioritairement, mais aussi ceux des hôpitaux, ceux des lieux de retraites, des administrations , des forces armées, des policiers et gendarmes, des pompiers et de la sécurité civile …
    Vu le temps que ça prend de faire des enduits … faut des bras … pi c’est pas dangereux, pas difficile, c’est pédagogique, c’est « un bon investissement » pour le pays …

  14. Dibi dit :

    S’il n’y a pas d’infractions, cela signifiera que, dans ce cas, on pourra demander de l’aide aux « Alpini » italiens.
    Ps: comme c’est arrivé récemment….