L’Otan va déployer deux groupes aéronavals en mer de Norvège pour l’exercice Cold Response 2022

Le 1er janvier, la Marine nationale a passé le relai à la Royal Navy pour assurer le commandement de la composante maritime de la force de réaction rapide de l’Otan [NRF – Nato Response Force]. Celui-ci sera assuré par le contre-amiral Mike Ultley, depuis le porte-avions HMS Prince of Wales, déclaré opérationnel en septembre dernier.

Pour le moment, on ignore la composition du groupe aéronaval qui l’accompagnera lors de son futur déploiement ainsi que celle de son groupe aérien embarqué. En revanche, on sait qu’il participera à Cold Response, un exercice inter-armées organisé tous les deux ans par la Norvège. Pour l’Otan, de telles manoeuvres permettent de tester la capacité de la NRF ainsi que l’interopérabilités entres les forces impliquées. En outre, elles participent à sa stratégie de « réassurance » à l’égard des pays d’Europe du Nord et Centrale.

Selon l’État-major norvégien, Cold Response 2022 mobilisera 35’000 militaires de 28 pays. Ce qui ne s’était plus vu depuis la fin de la Guerre Froide… Et encore, ces chiffres ne sont pas définitivement arrêtés, d’autres participations étant attendues.

Ces manoeuvres, dont le coup d’envoi sera donné durant la deuxième quinzaine de mars, se concentreront sur la région d’Ofoten, bordée par la mer de Norvège. Celle-ci abrite également la base aérienne d’Evenes, où ont été affectés les chasseurs-bombardiers F-35A et les avions de patrouille maritime P-8A Poseidon de la force aérienne norvégienne.

Pour l’Otan, la région d’Ofoten est stratégique dans la mesure où elle est située à environ 600 kilomètres de la péninsule de Kola, où sont basés les navires et les sous-marins nucléaires de la Flotte du Nord… Et donc sur leur passage quand ceux-ci vont patrouiller dans le passage dit GIUK [Groenland – Islande – Royaume-Uni], crucial pour les liaisons entre l’Amérique du Nord et l’Europe.

Aussi, le HMS Prince of Wales sera rejoint par un autre porte-avions, à savoir l’USS Harry S. Truman. Actuellement, ce dernier est déployé en Méditerranée orientale, la décision de l’y maintenir ayant été prise avant les négociations annoncées entre les États-Unis et la Russie au sujet de la sécurité en Europe. Pour rappel, son groupe aéronaval se compose du croiseur USS San Jacinto, des « destroyers » USS Cole, USS Bainbridge, USS Gravely et USS Jason Dunham et de la frégate norvégienne HNoMS Fridtjof Nansen.

Pour rappel, l’USS Harry S. Truman est déjà un habitué de cette région pour y avoir été déployé en 2018, lors de l’exercice Trident Juncture, organisé par l’Otan. À l’époque, il s’était aventuré au-delà du cercle polaire arctique, ce qui ne s’était plus vu, là aussi, depuis la Guerre Froide.

La participation de ce porte-avions américains à Cold Response 2022 a été confirmée par Odd Roger Enoksen, le ministre norvégien de la Défense, à la faveur d’un entretien donné au quotidien Verdens Gang. Et celui-ci a assuré que l’implication de deux groupes aéronavals dans cet exercice n’avait rien à voir avec les tensions actuelles avec la Russie étant donné qu’elle est prévue depuis « longtemps ».

« Nous avons maintenant un dialogue avec la Russie afin de la tenir informée. Du côté norvégien, il est important de mettre cela en œuvre normalement et de montrer que nous le faisons comme nous l’avons prévu », a souligné le ministre. « Les dirigeants militaires russes ont reçu des invitations de l’Otan et de la Norvège pour […] observer l’exercice », a-t-il ajouté.

De son côté, l’état-major norvégien insiste sur le caractère « défensif » de cet exercice. « La Norvège et l’Otan s’efforcent d’assurer la transparence autour des manoeuvres militaires et nous respectons profondément le droit et les réglementations internationales », fait-il valoir.

« En vertu du Document de Vienne, tous les pays hôtes sont tenus de notifier à l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe [OSCE] tout exercice militaire majeur. Au cours de Cold Response 2022, la Norvège invitera les 57 États membres de l’OSCE – y compris la Russie – à envoyer des observateurs », rapelle-t-il encore.

Photo :Royal Navy

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

71 contributions

  1. Starbuck dit :

    Cette volonté de transparence vas dans le bon sens et peut être un argument dans les négociations en cours

    • Roland de Roncevaux dit :

      de toutes façons, cette agitation est largement factice. Aucune nation européenne, ni la Russie, ne peuvent plus se livrer à une guerre de grande envergure. Nos pays sont vieux, déculturés, désindustrialisés. Nous n’avons plus la taille de jouer l’hégémonie mondiale (qui de ce fait ne se joue plus en Europe). Les conséquences diplomatiques, matérielles, économiques, démographiques d’une guerre seraient totalement disproportionnées, et entrainerait vainqueur et vaincu par le fond. L’Europe (Russie comprise) a simplement du mal à se dire qu’elle est devenue vieille, et que les temps ont changé. On joue à se faire peur, au lieu de traiter sérieusement le « virage » du siècle (démographie, souveraineté, culture classique, choix industriels, positionnement économique sur le marché mondial, etc.).

      • Thomas dit :

        Je ne sais pas si c’est vraiment jouer à se faire peur.
        Les générations ayant connu la guerre et ses horreurs ne sont bientôt plus ; la stabilité et la paix qu’elles nous ont légué ont finalement déculturé nos sociétés des choses de la guerre.
        Dans ces conditions, les perceptions du danger sont tout autres, d’autant plus, comme vous le soulignez, que nos populations sont largement vieillissantes.

      • yakafokon dit :

        Parlez pour vous, « vieux c*****e décadent ». Si vous vous intéressiez un peu plus à ce que vous ne comprenez pas, vous vous rendriez vite compte que notre « vieille Europe » est tout sauf à la traine. Nous avons été un peu trop utopistes à la chute du Mur.

      • Savin dit :

        Absolument d’accord, d’autant plus qu’une défaite militaire d’un des deux camps entrainerait quasi automatiquement l’utilisation d’armes nucléaires.

  2. richy dit :

    rappelez moi pourquoi les Russes sont nos ennemis !? c’est comme les chats et les chiens ?

    • Durandal dit :

      C’est drôle, car vous êtes le seul à dire qu’ils sont nos ennemis, là ou d’autres dirais qu’ils pourraient juste le devenir…

      • Roland de Roncevaux dit :

        il n’y aura pas de guerre avec la Russie, ni avec la Turquie, ni avec l’Iran, ni avec la Chine. Ni dans un sens ni dans l’autre. Si ces vieux empires ré-émergent, c’est précisément en raison du déclin financier de l’empire euro-américain. Donc, on n’a nullement les moyens d’aller leur faire la guerre pour les re-soumettre (puisqu’on a déjà perdu la main économiquement). De leur côté, ces émergents n’ont ni les moyens ni l’intérêt d’aller faire une guerre coûteuse, inutile et probablement perdue (à ce stade l’Occident gagnerait certainement sur le terrain). Ils ont juste à attendre le passage des années et des décennies. De toutes façons, une guerre de haute-intensité aurait un coût démographique, matériel, économique, culturel et diplomatique insurmontable pour chacun (le vainqueur et le vaincu finiraient rapidement épuisés). En fait, on va tranquillement s’acheminer vers un nouvel ordre mondial multipolaire, où personne n’aura la capacité de dominer seul comme l’a fait l’Occident par le passé. Bref, la parenthèse ouverte il y a 200 ans avec la révolution industrielle est en train de s’achever. Le vrai problème de l’Occident est de piloter le dégonflage de sa bulle financière qui aurait dû s’écrouler en 2008 et que nos banques centrales gardent artificiellement en vie. Il faudra en sortir pour repartir sur des bases viables pour nos économies, et cesser de se tyranniser avec ces diplodocus boursiers.

    • Raymond75 dit :

      Mais parce que rouges ils étaient, et rouges ils seront toujours … C’est pourtant simple !

      Et aussi parce que les alliances ont toujours besoin d’ennemis potentiels pour justifier leur existence, et les folles dépenses budgétaires qu’elles engloutissent contre les intérêts de l’humanité. Et lorsque la situation s’apaise, vite : on recrée des tensions pour exister, sans bien sûr consulter les ‘peuples souverains’ (là où ils sont censé être souverains, ailleurs c’est inutile).

      Pandémie, inégalités mondiales, pauvreté sans espoir pour des millions d’êtres humains, épuisement des ressources, réchauffement climatique ? L’urgence c’est la guerre ! J’existe car je peux porter le désespoir.

      • TheDogme dit :

        La pandémie répond au même besoin d’ennemis…
        Regardez mieux les chiffres, une grosse grippe fige le monde. Il y a d’autres enjeux derrière.

        • Captain Pif dit :

          Au risque de me répéter: croyez vous vraiment que les acteurs de terrain mentent quand ils disent que ce n’est pas « une grosse grippe »? Comment réussissez vous à être aussi déconnecté des réalités? Aussi prétentieux dans votre capacité à comprendre ce qui vous échappe totalement?

    • Mon général dit :

      Y a du pétrole et du gaz en Russie… Et les US ont une addiction au pétrole partout où il se trouve.

      • Frédéric dit :

        Comme je l’ai écrit, dès les années 2030, la Russie ne pourra plus compter sur son pétrole pour être dans les premiers exportateurs d’hydrocarbures. Elle a eu son pic pétrolier en 2009.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « c’est comme les chats et les chiens ? Il faut admettre que de tous les animaux l’être humain est parfois le plus bête !
      https://www.youtube.com/watch?v=NR5JXoOCMzY
      Il faut parfois se méfier des « image d’Epinal »

    • Ricko dit :

      @Richy : c’est très simple : Parce que les russes nous cherchent des poux.
      Où ?
      – En Centrafrique
      – Au mali
      – En Ukraine
      – Par l’intermédiaire de la Biélorussie avec le chantage aux migrants
      – Avec l’Algérie depuis son indépendance
      – Avec le développement de missiles nucléaires interdits par des traités internationaux (qui du coup deviennent caduc)
      – Par la militarisation de l’espace en s’amusant à exploser de vieux satellites histoire d’encore mieux polluer de débris les altitudes où naviguent les stations spatiales et satellites civils.
      – etc (j’en oublie surement encore).
      Et l’OTAN casse les pieds à la Russie en disant oui à des états qui sont proches de sa frontière.

      Cela dit bien sûr personne n’est le gentil et personne n’est le méchant dans cette histoire car tout le monde prétend que l’attitude de l’autre est inacceptable.
      Voila… La réalité politique est un peu plus complexe mais ce sont les très grandes lignes.

    • Meiji dit :

      Les Russes ne sont pas nos ennemis. Leur Tsar, dictateur, Empereur, président a vie oui.
      L’agressivité de l’occident est son fond de commerce pour tout justifier, alors que dans l’absolu aucun pays occidental n’ira jamais attaquer la Russie, si on pouvait se rapprocher (au lieu de s’éloigner comme ils le font), ça ne serait que mieux.
      Vladimir soutient la Chine, l’Iran, la Syrie, le Vénézuela … bon courage aux Russes, finalement Poutine est nostalgique de l’URSS, les Russes aussi j’imagine vu leur situation actuelle.

  3. Pravda dit :

    Mon dieu ! En mer de Norvège ? Si près de Moscou ? Nos trolls affutent déjà leurs arguments (comme un vieux glaive émoussé…)

  4. VinceToto dit :

    « Les dirigeants militaires russes ont reçu des invitations de l’Otan et de la Norvège pour […] observer l’exercice »
    C’est n’importe quoi d’ajouter de la marine et de l’aviation russe en observation, stress supplémentaire durant un exercice de coordination et d’adaptation au froid. Les russes ayant comme avantages l’adaptation au froid et pas de gros problèmes de coordination entre eux même, ce n’est pas très intéressant pour eux de toute façon.

    • STARBUCK dit :

      Vous n’avez rien compris et n’êtes pas au fait de ce genre d’exercice. Il n’y aura pas d’unités militaires Russes, mais des officiers Russes sont invité à venir observé aux coté d’officiers de l’OTAN l’exercice du moments.

  5. Raymond75 dit :

    J’attends avec impatience une opération similaire (mais avec moins de moyens quand même) de la part de la Russie, partant de la presqu’île de Kola, au large par exemple de l’Ecosse.

    Surenchère de gesticulations et de ^provocations, comme à la maternelle : les mâles alpha qui dirigent le monde sont de grands enfants, un peu attardés …

    Poutine ne fait que de la provoc militaire, et ne soutien que des tyrans ; Biden est moins stupide : il a menacé de contraintes économiques terribles la Russie. Et l’Europe a proposé … euh … rien.

    • v_atekor dit :

      Alors ok, mais à la même distance que cet exercice l’est de la première base russe, soit 2300 km (par la mer) et 1400 par les airs.

    • Carin dit :

      Mon pauvre Raymond…
      Si la Russie avait les moyens d’externaliser ses opérations et entraînements, elle le ferait!
      Il se trouve qu’à part sur son sol, elle est incapable de mobiliser tant de matériels et de personnels. Rien que pour la Syrie il lui a fallu des mois pour y stationner 2000 paxs, alors qu’elle y a 2 bases depuis des lustres. Lorsqu’elle a voulu sidérer l’occident en sortant sont PA, elle a perdu 2 avions, un tombé a l’eau après avoir raté les brins d’arrêt, et l’autre dont le créneau d’atterrissage avait été tellement bien calculé, que le pilote a dû s’éjecter par manque de carburant… votre Russie a dû baser tous les avions du PA à terre… et quand je dis à terre, c’est bien rangé sur les aires de stationnement… aucun MIG 29/33 n’a pris part à la campagne de bombardements, certains y sont encore, et rouillent sur place en attendant que le PA reprenne la mer, et vienne les chercher… ce qui n’est pas prêt d’arriver.

      • aleksandar dit :

        C’est beau la propagande.
         » des mois pour y stationner 2000 pax  »
        Il a fallu 5 jours aux russe pour amener sur place avions, munitions et équipes de maintenance.
        Ce qui a été une grosse surprise pour l’EMA.
        Depuis la chaine logistique maritime, la « Syria Express » fonctionne parfaitement.
        Autre surprise pour l’EMA, la capacité a organiser le soutien dans la durée.
        Parce que, il y a les gens comme vous, qui balancent leur propagande et il y a les gens de l’EMA qui eux, mesurent et analysent.
        Et pour eux, tant au plan opérationnel que logistique, dans la neutralité idéologique de l’analyse, l’intervention russe en Syrie est un succès.

        Quand aux problèmes d’avions, ce sont des incidents commun a toutes les forces aéronavales au monde.
        Mais bon, on se rassure comme on peut, n’est ce pas ?

        • Carin dit :

          @Aleksandar
          En parlant de propagande…
          Ce qui est arrivé rapidement sur la base aérienne russe, ce son des munitions pour les avions déjà sur place…
          Les avions venus renforcer cette base sont arrivés au compte goutte…
          Le matériel roulant, et leurs servants… plusieurs mois.
          Quant aux avions perdus, ça n’est pas dû à une panne moteurs… mais à un mauvais pilote (manque d’entraînement), et à une mauvaise gestion (panne de carburant)… et ça c’est pas accidentel, sinon les russes n’auraient pas pris la décision de baser tous les avions à terre, et de remiser le PA à quai, avant de le reconduire à sa base d’origine pour « remise à niveau » ou il est toujours… même les indiens font mieux avec leur vieux PA d’occasion identique… ça donne une bonne idée de la qualité du MCO à la russe.
          Et pour reprendre vos propres mots «  revenez quand vous voulez ».

        • Pravda dit :

          Les Antonov sont en manque de pièces (on se demande pourquoi…), reste les Il-76, entre 50 et 70 de dispo. Ça fait pas lourd quand même pour une (ex) superpuissance.
          Pour la Syrie, des brise-glaces ont été utilisé pour le transport de fret, très prévoyant l’EM russe ou à la ramasse pour la logistique ?

          • aleksandar dit :

            Vous confondez 2 choses, l’organisation et la planification du soutien et les moyens.
            Les moyens, on les trouve.
            Faut il que je vous rappelle qu’on a été obligé d’utiliser nos porte-avions comme porte-conteneur ?

          • Pravda dit :

            Faut il que je vous rappelle que nous ne sommes pas une superpuissance et que nous ne comptons pas nous projeter jusqu’en Amérique du Sud, nous ?
            Et oui, nous sommes une puissance moyenne, travaillant avec des alliés.

        • Pravda dit :

          Juste pour info, sur un autre sujet, le ratio pour une attaque c’est plutôt 5/1 voir 10/1 (urbain complexe), Grozny ne vous a pas servi de leçon ?

  6. PK dit :

    Tout le monde sait qu’un GAN a un caractère de projection très défensif. D’ailleurs, on songe sérieusement à les arrimer à la terre pour renforcer leur caractère défensif.

    • berger dit :

      excellent !

    • Mon général dit :

      @PK Ouais…

    • Pravda dit :

      Que craignez vous? Des F-35B qui tombent tout seuls ne devraient pas faire peur à un pays équipé à ras la gorge de S-400, T14, Su-57 …

      • PK dit :

        Je plaisantais sur le vocabulaire débile employé par certains politico-militaire. Déjà, le caractère défensif d’une arme est très subjectif.

        Mais s’il existe une arme dont le ressort est purement offensif, c’est bien le GAN. Donc l’affubler de défensif est ridicule. Mais on a une grosse habitude avec les guignols au pouvoir : ce sont des spécialistes du n’importe quoi. « En même temps », ils sont sans doute à l’image de leurs électeurs qui gobent n’importent quoi.

  7. AirTatto dit :

    Provocation… C’est pareil des deux cotés.

    • Roland de Roncevaux dit :

      oui… les vieilles nations (post-)industrielles jouent à se faire peur, alors qu’elles sont en train de perdre la main… la domination du monde ne se joue plus ici ni de cette manière là… et nos peuples vieillissants et déculturés seraient bien incapables de mener une guerre de haute-intensité… ou alors en sortiraient épuisés (vainqueurs et vaincus).

  8. Raymond75 dit :

    Je fais toute confiance à nos militaires en cas de très fortes tensions à l’Est de l’Europe : ils sont parfaitement acclimatés … aux chaleurs tropicales.

    • Pravda dit :

      Ils rappelleront les anciens gardes-pêche sur le Rhin, Raymond votre paco est prêt ?

    • Carin dit :

      Vous devriez accompagner nos gars lorsqu’ils campent sur les sommets des alpes où des Pyrénées…. Ou lorsqu’ils partent s’entraîner dans les pays nordiques. Et pour tout vous dire, si ce sont des chasseurs alpins qui ont constitués le gros des troupes dans les montagnes maliennes, c’est juste parce que l’amplitude thermique entre le jour et la nuit est énorme, et que contrairement à ce que vous semblez croire, vous pouvez mourir de froid en une nuit dans ces régions.

  9. Vidoc-19 dit :

    Les 27 ministres de la défense et des affaires étrangères des pays européens, c’est-à-dire de l’OTAN, étaient à Brest pendant trois jours, et ils ont consacré environ le tiers de leur séjour à préparer de nouveaux plans de harcèlement contre la Russie, dont ce nouvel exercice.
    Mais il faut dire que c’est un véritable exercice permanent qui se déroule dans cette zone Nordique et auquel nous participons, 24 heures sur 24 depuis des années: inutile de revenir sur la débauche des moyens d’espionnage et de provocation utilisés sur terre, dans la mer, sur la mer ,sous la mer et dans l’espace, sans parler de l’espace virtuel, informatique, .. tout ça pour essayer de pousser la Russie à bout… il existe désormais une loi contre le harcèlement de rue en France, elle devrait s’appliquer aussi à cette zone…..
    J’ai pu voir, de près et longuement, cette réunion brestoise… 150 personnes dans les délégations, 1800 personnels de sécurité et de protection.( excusez du peu ! ) .. des dizaines d’avions VIP ou / et de transport militaires, une zone de la ville interdite aux habitants, la ville survolée par un hélicoptère de la gendarmerie, un aéroport transformé en place forte, interdiction de tout vol par les aéro-clubs locaux, zones de survol interdit décrétées par la préfecture sur une longueur de plus de 20 km…. un énorme gaspillage de moyens aériens et un bilan carbone épouvantable : de nombreux avions des délégations étrangères ont fait des sauts de puce insensés notamment entre Brest et Quimper (70 km , par Airbus ! ), Brest et Lorient (150 km), Brest et Rennes (250 km), alors que nous avons de splendides voies express et des lignes de chemin de fer efficaces : de toute évidence la réunion diplomatico- militaire de l’OTAN a été aussi l’occasion pour nous, d’essayer de fourguer du matériel, de faire visiter des entreprises, de faire des démonstrations… du gros business kaki, quoi.
    Tout cela a coûté des sommes folles, et pour quel résultat ? : ils le disent eux-mêmes, il n’y a aucun résultat concret mis à part peut-être la finalisation discrète de cet exercice de harcèlement contre la Russie… rien de concret après trois jours: qui paye au final ce fiasco, et cette débauche de moyens pour rien? Qui va continuer à oser nous parler du bilan carbone et de la pollution ? Qui va nous demander, à nous le petit peuple, de continuer à se serrer la ceinture sur notre consommation de carburant voiture ?
    Ce grand raout , c’était en quelque sorte un symposium complotiste, la grande rave party des complotistes antirusses, et la presse nationale encore une fois est restée particulièrement mutique sur ces trois jours scandaleux qui n’ accouchent même pas d’une souris !
    L’OTAN a fait une splendide démonstration de sa nullité, de sa vacuité, de son inutilité, de sa prétention, de son mépris pour les peuples, et de son comportement digne d’une autre époque, celle de la caste dans son château, en train de faire ripaille et de s’esbaudir, pendant que les serfs , soigneusement tenus à l’écart par la maréchaussée, doivent continuer leur labeur pour engraisser ces messieurs dames les va-t-en -guerre !

    • Pravda dit :

      J’espère sérieusement que vous êtes payé pour l’énergie dépensée .. vos efforts pour défendre l’indéfendable sont sur-humains !
      Par contre, oncle Xi me dit que vous débordez de vos heures autorisées d’accès à internet ! C’est pas bien !

      • Vidoc-19 dit :

        @ Pravda : ça c’est de l’argumentation ! comme je suis étonné !

        • Carin dit :

          @Vidoc 19
          Vous devriez remercier @Pravda, parce que la vraie réponse à votre immonde post c’est: mais va te faire en… mmmmmmmmmmm.
          Voilà… le mythomane… c’est ecrit… il te reste plus qu’à mettre ta menace à exécution et à me dénoncer à qui de droit.

          • Vidoc-19 dit :

            @ Carin : = @ Pravda : ça c’est de l’argumentation ! comme je suis étonné ! Qui se ressemble, s’assemble !

          • aleksandar dit :

            Toujours amusants les trolls de l’Otan.
            Souvent sans arguments, il ne leur reste que la grossièreté et l’insulte.
            A l’image de leur maitres américains

          • Pravda dit :

            Franchement, à quoi sert de perdre du temps à argumenter avec vous ? Vous avez au moins une constante, vous êtes obtus. Jamais on ne vous entendra critiquer la Sainte Russie, même si un jour ils bombardent votre maison, vous leur trouverez une excuse.
            Donc, autant prendre vos commentaires pour ce qu’ils sont, une blague, car même si parfois vous avez raison c’est noyé dans la masse.

    • mich dit :

      Bilan carbone épouvantable ! vous qui connaissez bien le pays , ils ne s’en tapent pas un peu les Russes ? un peu comme cet exercice et cette réunion qui vous déranges tant , cela ne va quand même pas faire trembler la puissance hypersonique de ce siècle , si ?

      • Vidoc-19 dit :

        @ mich : qui vous parle des russes par rapport à ce gaspillage de Brest ? vous n’avez pas remarqué qu’en France on nous bassine jour et nuit avec le prétendu réchauffement climatique et le CO2 et qu’il faudrait pratiquement revenir à l’âge de pierre pour sauver la planète ? et les mêmes Cassandre, qui gaspillent du kérozène à la tonne, et sous mon nez ! oui ça me dérange ! on prend les gens pour des c… et on les méprise sous leur nez, oui, ça me dérange !

        • Hannibal_Lecteur dit :

          « en France on nous »
          Bon, faut savoir: un jour vous avez quitté la France, l’autre jour vous êtes à Landivisiau, après vous regardez des MiG et Su, ensuite vous êtes à Brest (« j’ai pu voir, de près et longuement »).
          Alors soit vous êtes un grand mythomane, soit vous voyagez beaucoup (et dans ce cas là votre pseudo morale sur le bilan carbone devient encore plus ridicule).
          Mais je penche pour la 1ere option. Ou alors vous êtes plusieurs (dans votre tête?) Vous vivez dans un monde parallèle…

          • Vidoc-19 dit :

            @ Hannibal lecteur et Gribeauval : Je vous fais une réponse groupée parce que je suis sidéré de constater à quel point vous êtes incapables de comprendre une situation pourtant simple mais qui n’est pas la situation de 99 % de vos compatriotes : vous perdez les pédales et vous êtes complètement perdus en essayant de mettre ensemble les éléments d’information que j’ai donnés et qui sont simples à rassembler : c’est un véritable défaut cognitif, l’incapacité à synthétiser plusieurs éléments et vos limitations vous amènent finalement à ne rien comprendre, à tout mélanger, à vous énerver et à finir par me diffamer et m’insulter, alors que c’est votre faiblesse intellectuelle qui vous piège et qui est en cause : je suis vraiment impressionné par le très faible niveau de vos capacités à comprendre globalement une situation relativement simple.
            Comment expliquer encore plus simplement ? Allons-y pour la millième fois : depuis des années, je me suis installé dans un pays d’Asie du Sud-Est où je passe, très bien, la majorité de mon temps. Le reste du temps, quelques petits mois chaque année, je suis en France pour m’y occuper de mes biens et de mes affaires, et revoir famille et amis.
            Je vis dans la région Bretagne et ma passion de jeunesse pour l’aviation, la radio et d’autres choses encore, fait que je suis bien placé et bien équipé pour suivre l’activité aéronautique extrêmement riche dans cette région.
            L’anomalie actuelle, c’est qu’à cause du covid, : je suis bloqué en France actuellement, depuis un certain temps . Voilà. Je suis en attente (impatiente) de repartir vers l’Asie du Sud-Est .
            Toi y’en a avoir compris maintenant ? Il faudrait que je fasse un croquis en plus ? Je suis désolé mais vous avez à prendre en compte plus de deux éléments si vous souhaitez vraiment comprendre ma situation matérielle : avec deux ou trois Doliprane pour la migraine ça devrait passer.

          • Hannibal_Lecteur dit :

             » Le reste du temps, quelques petits mois chaque année »
            Purée et le bilan carbone dans tout ça?? Vous qui avez l’air d’y attacher ine grande importance!!!
            Pour le reste merci je me porte très bien!

        • Gribeauval dit :

          Sous ton nez? Tu est en Bretagne Vioc? Tu n’est plus à l’est? Tu est rentré profiter des services publics hospitalier? Ou tu mens encore?
          ahh, sacré Vidoc,il faudrait que tu note les infos que tu balance sur ce site, pour garder un minimum de cohérence et de crédibilité, parce que la, tes mensonges tout azimute, c’est drôlement voyant.

    • Captain Pif dit :

      Toujours le même argument sur les transports aériens. Il est simplement impossible de sécuriser des transports ferroviaires.

      • Vidoc-19 dit :

        @ Captain Pif : et des transports routiers ? sur 70 km ? Un Airbus A319, c’est plus économique ?

        • Pravda dit :

          Si vous parlez de transport de PM ou de Présidents, oui, l’avion est paradoxalement le moyen le moins cher et probablement le moins polluant et perturbant pour les civils. Le ferroviaire ou le routier nécessitent un déplacement de FDO conséquent, des bouclages etc… toujours le même problème chez vous, vous êtes bloqué sur l’époque De Gaulle, avec la DS et deux motards.

    • chill dit :

      De billets d’une telle qualité font plaisir à lire , ils ne sont pas si nombreux !

  10. Victoire 1 dit :

    C’est quand même léger par rapport au Reforger des années 80. La doctrine aéronavale de l’OTAN était que sans 3 GAN la survie en mer de Norvège était impossible… Les forces aéronavales RUSSE ont tjrs autant de Badger, Backfire etc…

    • Pravda dit :

      Alors oui, dans les années 80/90 les exercices avaient un peu plus de gueule et les moyens n’étaient pas les mêmes, mais non, côté russe les Badgers et Backfires sont toujours les mêmes, depuis 30 ans, même avec un M, et le nombre de dispo doit être encore plus réduit.

      • Frank dit :

        @ Pravda Ne soyez pas si nostalgique des années 90.
        D’accord, le méchant Russe était à genoux, vous vous êtes engraissé sur le cadavre des cocos durant une décennie, et le vilain pas beau Poutine vous a ensuite empêché de digérer ce que vous n’aviez même pas réussi à baffrer.
        C’est frustrant. Je compatis.
        Restez positif. Vous avez tenté de revenir dans la gamelle en 2003 en Ukraine, en 2008 en Géorgie, re-Ukraine en 2013, Biélorussie l’année dernière.
        La prochaine « révolution » colorée sera la bonne, vous êtes dans le camp du Bien, ca va le faire.
        Pour vous aider à patienter, un méchant Tu-160 M2. Rien que pour vous.
        http://psk.blog.24heures.ch/archive/2022/01/12/vol-inaugural-du-premier-tu-160m2-nouvellement-fabrique%C2%A0-872346.html
        En attendant M3, M4… Snif!

        • Pravda dit :

          Le frustré nostalgique qui emmerde ses voisins, je ne pense pas que cela soit moi.
          Et vous pourrez aller au M55, ça ne changera pas que la cellule d’un appareil supersonique s’use, même si Poutine lui interdit de vieillir.

    • LightningII dit :

      « Les forces aéronavales RUSSE ont tjrs autant de Badger, Backfire etc… »

      Absolument pas. La marine russe n’a plus de Backfire, ni de Badger (depuis longtemps). Seule l’armée de l’air russe dispose encore d’une soixantaine de Backfire mais ces appareils sont vieillissants et seraient vulnérables face aux défenses de l’OTAN. Globalement, les forces armées russes d’aujourd’hui n’ont plus la masse qu’avait les forces armées soviétiques durant la Guerre Froide. C’est amusant de voir comme certains semble croire que la Russie est encore une véritable superpuissance comme l’URSS l’était alors que ce n’est plus le cas depuis 30 ans. Il serait temps d’en prendre conscience… Que ce soit en terme économique, démographique ou militaire, la Russie n’est plus le colosse qu’était l’Union Soviétique malgré ce que Poutine tente de faire croire (il est très bon à présenter la Russie comme étant plus importante qu’elle ne l’est vraiment, je lui accorde ça).

      • aleksandar dit :

        Analyse un peu légère en terme stratégiques.
        Quand on possède quelques milliers de têtes nucléaires, on est une super puissance.

      • Victoire 1 dit :

        Avec 5000 têtes nucléaires en ligne, la Russie est bien une superpuissance.
        De plus, ce ne seront plus des vagues de Tu 16 qui viendront à l’abattoir à 300 nautiques des GAN, mais des backfire, Mig 31, Su35 à 1000 nautiques avec des missiles supersoniques voir hypersoniques de tous les azimuts. J’ aimerai pas être en mer à ce moment là… Les CAP ne serviront à rien.

        • Pravda dit :

          Vague de 10(!) Mig-31 en cours de modification pour recevoir les wunderwaffen russes. Vous pourrez toujours récupérer les Su-35 egyptiens.

        • Carin dit :

          @Victoire1
          L’hyperpuissance de la Russie avec tout le matos que vous étalez , est la seule raison pour laquelle d’abord les USA, puis l’OTAN ont envoyés aux fraises les émissaires russes….
          Et non content de ça, ils organisent (c’était prévu de longue date) un exercice avec non pas seulement 1, mais 2 Gan au grand complet…. Où ces gens sont inconscients, ou la Russie de Poutine n’est pas en mesure d’utiliser le quart du quart de ce qu’elle prétend?
          Personnellement j’opte pour le volet 2…
          Tout ce qui pourrait sauver l’armée russe, c’est que jamais l’OTAN ne posera une rangers en Russie! (Pour justement ne pas engager le volet nucléaire).
          Mais rassurez-vous, ce volet n’est qu’une menace de plus dans la bouche du petit père des peuples, il sait pertinemment que les généraux préfèreront lui en coller une pleine tête que d’utiliser cet arsenal.
          On peut dire que les américains sont voraces, mais ils ont des choses à offrir à tous ces pays qui les réclament à cors et à cris, que la Russie n’a pas…
          Il ne reste que quelques pays d’Afrique qui n’ont pas encore compris le grand vide des offres russes, et vous constatez tous les jours, que la Russie s’y engouffre…. C’est le grand jeu!

  11. Maya dit :

    Les polonais et hongrois , forts inquiets à l’idée de ressembler dans 20 ans à la France ou à l’allemagne et à juste titre , feraient mieux de demander à l’OTAN d’organiser des manœuvres en Méditerranée pour s’entrainer à lutter contre la future déferlante africano-arabo-musulmane qui est la vraie ennemie au lieu de s’inquiéter de l’imaginaire menace russe qui ne sert qu’ à vendre du materiel militaire US , raison d’être de l’OTAN.

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      L’un n’empêche pas l’autre, Maya !!!!!!

    • chill dit :

      @ Maya : Excellent commentaire , plein de bon sens !

    • Carin dit :

      @Maya
      Pourquoi croyez-vous que les pays occidentaux appuient si fort sur le volet anti-pollution ?
      C’est justement parce que le réchauffement climatique rend tous ces pays de moins en moins vivables, et tous se sont aperçus lors du grand enfermement de covid 1 que c’était réversible…. Et si c’est réversible, c’est gens pourront rester chez eux.
      Jusqu’à présent les USA s’en foutaient, mais le nombre ininterrompu de catastrophes qu’ils se mangent, font évoluer les mentalités meme chez eux, qui s’en foutaient pour la bonne raison qu’ils ne se sentaient pas concernés par l’immigration… trop loin qu’ils pensaient… mais même pour ça, ils commencent à comprendre que nécessité fait loi, et que leur grand pays serait envahi comme l’Europe.

  12. Frédéric dit :

    ???? Vous n’avez pas noté que l’exercice nucléaire de l’OTAN il y a quelques semaines se déroulait en Italie ? Des grandes manœuvres navales de l’OTAN en Méditerranée, il y en a tout les deux ans outre les exercices quasiment mensuelles internationaux. Il y a un flotille permanente de l’OTAN dans la Grande Bleue. Exemple :https://www.meretmarine.com/fr/content/grosse-concentration-de-batiments-militaires-toulon

  13. Vinz dit :

    Elle est très jolie la photo de l’article, mais il manque la suite :
    https://www.youtube.com/watch?v=LFoyICk0qJc

    On s’en lasse pas (bravo pour le siège éjecté).

  14. Alain d dit :

    Amiral Lebas : « On sent bien que la question arctique provoque des crispations »
    https://www.meretmarine.com/fr/content/itw-ceclant