Boeing tente de sauver la commande potentielle de F/A-18 Super Hornet en Allemagne

L’année 2021 n’aura pas été favorable à Boeing dans le domaine de l’aviation de Boeing. En effet, trois pays jusqu’alors dotés de son F/A-18 Hornet n’ont pas retenu le successeur de celui-ci, à savoir le F/A-18 Super Hornet, pour moderniser leurs forces aériennes respectives. La Suisse et la Finlande lui ont préféré le F-35A de Lockheed-Martin, lequel fait partie, avec le Gripen E/F suédois, des finalistes d’un appel d’offres lancé par le Canada.

L’avenir du F/A-18 Super Hornet s’étant assombri, il n’est pas impossible que ces échecs puissent influencer le choix de l’Allemagne, qui cherche un successeur à son chasseur-bombardier PANAVIA Tornado, utilisé par la Luftwaffe pour emporter la bombe B-61 dans le cadre du partage nucléaire de l’Otan et mener des missions de guerre électronique.

Selon les plans arrêtés par la précédente coalition gouvernementale allemande, qui associant les chrétiens-démocrates de la CDU/CSU d’Angela Merkel aux sociaux-démocrates du SPD, Berlin devait normalement passer commande de 30 F/A-18 Super Hornet et 15 E/A-18 Growler pour la guerre électronique.

Ce choix s’expliquait parce que l’industrie aéronautique allemande, en particulier Airbus Defence & Space, s’était opposée à l’achat de F-35A, pourtant souhaité par la Luftwaffe, de même que la France, qui craignait de voir le projet de Système de combat aérien du futur en pâtir.

Seulement, depuis les dernières élections fédérales, la donne politique a changé. Si elle a clairement indiqué que l’Allemagne maintiendrait sa participation au partage nucléaire de l’Otan et souligné la nécessité de remplacer les Tornado, la nouvelle coalition « tricolore », formée par le SPD, les Verts et les libéraux du FDP, ne s’est pas engagée sur un type d’appareil en particulier. Ce qui n’était pas forcément bon signe pour le F/A-18 Super Hornet.

D’autant plus que le chasseur-bombardier de Boeing ne fait plus partie des appareils devant être certifiés pour emporter la bombe nucléaire tactique B-61.

La semaine passée, la ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht, a eu un entretien avec le chancelier Scholz pour voir si le F-35A, « plus moderne », pouvait être une solution pour reprendre la mission nucléaire du Tornado, les capacités de guerre électronique, étant alors susceptibles de reposer sur une version ECR SEAD de l’Eurofighter EF-2000 [ou Typhoon].

D’où la réaction de Boeing. Le 12 janvier, le constructeur américain a publié un communiqué pour indiquer qu’il venait d’adresser des « demande d’informations » à plus de dix industriels allemands en vue d’établir un « partenariat de grande envergure » pour assurer le soutien, sur le long terme, de la « potentielle flotte de F/A-18 Super Hornet et de E/A-18 Growler » de la Luftwaffe. De quoi assurer 3,5 milliards d’euros de retombées économiques et industrielles.

« L’Allemagne dispose à la for d’une expertise et d’une capacité d’innovation exceptionnelles dans le domaine de l’industrie aérospatiale. Nous sommes impatients d’étendre nos partenariats au profit de la flotte allemande de F/A-18 Super Hornet et de EA-18G Growler », a commenté le Dr . Michael Haidinger, président de Boeing Allemagne. Avec cette stratégie de partenariats, nous jetons les bases pour de nouvelles opportunités commerciales au profit des champions industriels allemands tout en créant de nouveaux emplois hautement qualifiés et une croissance économique à long terme », a-t-il ajouté.

Au passage, Boeing a insisté sur un point qui devrait plaire au Bundestag. « La combinaison du F/A-18 Super Hornet Block III et du l’EA-18G Growler offre des capacités avancées et éprouvées, ainsi qu’un faible cycle de vie et des coûts d’acquisition parfaitement adaptés pour répondre aux exigences allemandes en matière d’avtion de combat, y compris pour ses engagements à l’égard de l’Otan », a-t-il fait valoir.

Et d’insister sur le fait que, avec « 17’000 euros par heure de vol », les coûts d’exploitation du F/A-18 Super Hornet « sont les moins élevés de tous les avions de combat américains », ce qui en fait « de loin la solution la plus rentable pour les besoins de la mission de la Luftwaffe ». Reste à voir si de tels arguments suffiront pour éloigner le F-35A de la course à la succession du Tornado.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

102 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    Fallait s’y attendre 🙂
    .
     » avec « 17’000 euros par heure de vol », les coûts d’exploitation du F/A-18 Super Hornet « sont les moins élevés de tous les avions de combat américains », »
    … c’est marrant, mais cela ne correspond pas du tout aux conclusions de nos amis suisses.
    Il s’agit donc de savoir, entre Boeing et Lockheed-Martin, lequel des deux ment le plus (… j’ai bien ma petite idée).

    • NRJ dit :

      @Fralipoli
      Je me faisais la même réflexion. Mais soyez sans crainte, les F-35 sont tellement géniaux qu’ils n’ont pas besoin d’entraînement pour voler avec.

    • Nike dit :

      +1
      C’est la première réflexion que je me suis fait en lisant cet article

    • Loufi dit :

      Le coût de l’heure de vol d’un f35 se résume au prix du kilowattheure, pour faire tourner le simulateur

    • Too dit :

      Boeing ment évidement ! Il est impossible que le F35 ne soit pas le moins cher vu qu’il ne vole pas.

  2. GHOST dit :

    BOIENG
    Finlande, Suisse et Canada.. 3 défaites.. perdre face au Gripen qui reste en lice au Canada est un affront qui va rester longtemps dans les archives de Boeing.
    F/A-18 Super Hornet pour l´Allemagne? La tradition en Allemagne est d´avoir en service des machines á deux réacteurs ( F-4 Phantom, Tornado, Typhoon) ainsi le Super Hornet semble être l´avion qui peut valablement voler avec l´Eurofighter.

    • A. Galland dit :

      Vous oubliez le Messerschmitt Me 262.

      • Fisch.C dit :

        C’est marrant, je pensais que vous préfériez une escadrille de Spitfire M.Galland. 😉

    • Hermes dit :

      Le Canada et Boeing, faut pas oublier l’affaire Boeing-Bombarder qui a enterrer toute proposition de Boeing par la suite.

    • DW5DW6 dit :

      Quelle est votre source vous permettant d’affirmer que « l’US Navy n’emporte pas d’arme nucléaire sur ses porte-avions » ?

      • Fralipolipi dit :

        @DW5DW6
        La réponse se trouve dans le lien très intéressant fourni par @LEONARD juste ci-dessous.
        https://fas.org/blogs/security/2021/12/fa-18_removed-from-fact-sheet/
        .
        Les PA américain mettaient en oeuvre l’arme nucléaire (dont la B61) jusqu’en 1994, mais plus depuis, des suites d’un changement de posture ou de politique (souvent en lien avec leurs accords de réduction d’arsenaux avec les Russes).
        Et jusqu’en 1994, le F18 mettait en oeuvre la bombe lisse B61 nucléaire !!! La preuve en photo 🙂
        .
        Du coup, pour permettre au F18 Super Hornet de re-mettre en oeuvre la version B61-« 12 » que Boeing a déjà été le premier à rendre opérationnelle sur un autre de ses avions, le F15,
        doit pas y avoir besoin de beaucoup plus qu’un simple accord « purement politique » … ce n’est pas plus compliqué que ça.

      • Captain Pif dit :

        The carriers were denuclearized by the 1994 Nuclear Posture Review, the Navy does not want nukes back on them,

    • farragut dit :

      Et le F-104 G Starfighter, le missile avec un pilote à bord ? Il avait deux réacteurs ?
      https://speyer.technik-museum.de/fr/lockheed-f-104-g-starfighter

      Je pense que vous confondez avec la version NF-104 avec son moteur-fusée supplémentaire, pour l’entrainement des astronautes américains.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_NF-104A
      Ok, celui de « L’étoffe des héros » retraçant le crash de Chuck Yeager n’est pas vraiment le NF-104 d’origine, mais vous en avez de bonnes descriptions par ailleurs.
      http://www.chuckyeager.org/nf-104-crash/
      https://www.youtube.com/watch?v=NAbRRpI8ohU

      Donc, l’Allemagne avait aussi des monoréacteurs comme avion de combat (mais bombardiers de bombardement nucléaire tactique, faut-il le rappeler), comme le préférait aussi Adolf Galland…
      Maintenant, si le F-35 Block 4 promis aux Suisses est équipé de deux réacteurs utilisables au lieu d’un seul F135 pour voler hors des hangars, pourquoi pas ? 😉

  3. LEONARD dit :

    Bien, mais çà n’explique toujours pas pourquoi la NNSA a retiré le F18 de la liste des zincs certifiés pour l’emport de la B61-12.
    https://fas.org/blogs/security/2021/12/fa-18_removed-from-fact-sheet/
    (avec une belle carte des bases nuc U.S dedans)

    • Tankaboum dit :

      pour refourguer du F35.. Les US ont déjà le successeur du F35 , visiblement les 2 prototypes Navy et US air force sont en production voir plus. Il faut donc se débarrasser le plus vite possible de la production de la dinde pour ouvrir les lignes de credit pour les suivants..Le pragmatisme est de mise.Cet appareil comme le F104 à son époque ne restera pas plus de 10 ans dans l’arsenal américain, et 40 ans chez les autres…

    • Qui ça ? dit :

      Peut-être parce que l’US Navy n’emploie pas la fameuse bombe B61-12 et que l’US Air Force n’a pas de F18 dans ses effectifs.

    • vrai_chasseur dit :

      @LEONARD
      L’US Navy n’emporte pas d’arme nucléaire sur ses porte-avions. Si elle devait le faire un jour (improbable), ce serait avec le F35C. Ses F/A 18 n’ont donc pas besoin d’être qualifiés B61.
      La seule raison pour la NNSA de le faire serait au bénéfice du prospect allemand. La NNSA ne voit pas pourquoi elle paierait pour cela.

      NB contrairement à ses versions antérieures la B61-12 est guidée. Le ‘tailkit’ dispositif de guidage qu’on installe en bout d’empennage des B61, fait l’objet d’un contrat déjà notifié à… Boeing, pour l’installer sur un parc de 865 B61.
      Reste les dispositifs de guidage embarqués sur le chasseur bombardier. Là encore, Boeing s’est vu notifier l’upgrade de qualification des F15, c’est même le premier chasseur qualifié (avant le F35) pour larguer/guider cette nouvelle B61-12.

      Boeing fait à mon humble avis une erreur en s’acharnant à proposer le F/A 18 aux allemands. Sauf si le gouvernement US lui a passé la consigne de faire le lièvre pour LM, afin de pousser la vente de F35 aux allemands dans le but ultime de torpiller le programme SCAF.
      Du point de vue allemand, la solution simple et logique serait en effet d’acheter à Boeing non pas des F/A 18 mais des F15 en remplacement des Tornado. C’est largement suffisant et même plus puissant pour faire le job dévolu : aller en coalition larguer des bombes et des missiles et être qualifié largage B61. La seule mission non couverte est la guerre électronique. Airbus qui a vraisemblablement vu la manœuvre, propose opportunément l’Eurofighter SEAD pour cela.
      Mais voilà, les étoilés de la Bundeswehr rêvent éveillés au F35. Ils se savent ‘armée pour faire les défilés’, ficelée par une Constitution et un Parlement restrictifs. Alors puisqu’on ne peut pas faire la guerre, autant se faire plaisir avec du ‘matos’.
      On verra comment la nouvelle ministre et sa coalition du Bundestag raisonnent. Car les solutions simples existent.

      • Clavier dit :

        Toute cette histoire de certification étant bien entendu une vaste fumisterie…Qui imagine les Américains confiant réellement l’arme atomique à des alliés (sauf Anglais et en dernière extrémité, c’est à dire en train de perdre complètement pied …) pour faire le travail à leur place alors qu’ ils assument eux mêmes depuis 45 la dissuasion nucléaire.

    • sepecat dit :

      Article très intéressant. S’il est avéré que ceux qui négociaient avec la France savaient déjà avec certitude que le Rafale ne serait pas sélectionné, nous aurons alors un comportement de type Anglais : tirer un bénéfice dans tous les domaines, y compris et surtout en prenant son interlocuteur pour un demeuré profond. La conclusion de l’article est par ailleurs tout à fait pertinente quant à la cohérence et la fiabilité que l’on peut accorder à la proposition de LM, tant les arguments, coûts et promesses paraissent éloignés de ce qu’on peut d’ores et déjà constater dans la réalité, notamment chez ceux qui ont déjà commandé et mettent en oeuvre le F35. M’est avis que : 1) les Français ne vont pas se montrer particulièrement pressés de favoriser le dialogue Europe / Suisse durant leur présidence, voire le retarder au-delà – 2) la Suisse aurait pu très tôt choisir le F35 en appliquant un choix souverain (après tout chacun est libre de décider de ce qu’il fait), mais elle s’est totalement discréditée en mettant en place un appel d’offres totalement pipé. Nous avions déjà eu un premier aperçu de la crédibilité suisse lors du premier appel d’offres où elle a fait courir tout le monde pour, in fine, retenir le Grippen, appareil arrivant en queue de peloton pour les évaluations et dont il ne fallait pas être grand voyant pour savoir dès le départ qu’il serait le moins disant, compte tenu de ses performances. A force de vouloir jouer au plus fin, la Suisse s’isole d’elle-même en Europe, ce que l’article met en avant avec raison. A titre personnel, le choix du F18 m’aurait paru nettement plus pertinent : double réacteur pour la sécurité, maintien d’une base existante et adéquation aux besoins à couvrir en matière de défense aérienne. Le F35 laisse quant à lui rêveur, tant cet appareil est à l’exact opposé du cahier des charges…

      • SempreMinumus dit :

        Parce que tu crois que 6 mois de présidence de l’UE (3 mois dans le cas de Macron parce qu’il y a une élection présidentielle) va servir à quoi que ce soit?

        Cette présidence ne sert à rien! Il faudrait déjà plus de 6 mois pour prendre connaissance des dossiers ouverts qui doivent être transmis d’une présidence à l’autre…

        • sepecat dit :

          Parce que tu crois que les politiques de chaque pays restent les deux pieds dans le même sabot lorsqu’ils ne président pas l’UE… Manifestement tu dois encore apprendre quelques petites choses sur le fonctionnement de l’institution en question. Si on suit ton raisonnement absolument aucun dossier n’aurait avancé durant les présidences passées. Renseignes toi sur le sujet.

        • Edgar dit :

          Et il faudrait encore que cette « présidence » puisse servir à quelque chose, à part organiser les buffets pour les réunions des membres… Il y a pléthore de « présidences » dans l’organigramme de l’UE, et ce ne sont que des présidences du type commun, c’est-à-dire que cela n’a rien à voir avec la « présidence monarchique » à la française.

    • Sorensen dit :

      C’est bien Leonard de reprendre mes liens, mais le mieux serait encore de lire l’article. Parce que c’est expliqué, précisément.

  4. Meiji dit :

    Ca serait un bon choix, surtout le Growler même si ça mettrait un terme au SCAF du côté Allemand.
    Vendre du F35 c’est mieux pour l’oncle SAM, ça permet déjà de combler le gouffre financier du programme, ça permet d’être encore plus dépendant pour leur défense vu que l’avion n’est vraiment pas terrible, et en bonus toutes les données confidentielles des avions sont envoyés chez LM aux USA (sauf pour les Israëliens qui ont leurs propres pare feu).

  5. sepecat dit :

    « L’Allemagne dispose à la for (sic) d’une expertise et d’une capacité d’innovation exceptionnelles dans le domaine de l’industrie aérospatiale », a commenté le Dr . Michael Haidinger, président de Boeing Allemagne… où comment flatter l’égo déjà surdimensionné desdits Allemands. Si j’en crois les publications parues sur la genèse de l’EuroFighter, cette expertise n’était pas si exceptionnelle que cela et certaines lacunes de conception / industrielles ont dû être comblées par les Anglais, notamment. Plus près de nous, concernant le SCAF, il semble bien que les véléités allemandes de tout superviser et se présenter comme les meilleurs dans les différents domaines se heurtent à la réalité des faits. Evidemment, ce commentaire sera perçu comme de l’anti germanisme primaire par certains intervenants sur le forum frappés d’un germanisme exacerbé et probablement incurable, mais si je reconnais aux Teutons de réelles capacités, je ne leur reconnaît a contrario aucun droit à se penser excellents en tout.

    • Momo dit :

      Ce que vous dites est factuel, les réalités s’imposent toujours malgré les dénis et les mensonges.
      Le roi est nu.

      • sepecat dit :

        Et encore ne cite-t-on pas l’accident d’ICE d’Eschede, où les défauts de conception et de maintenance ont été mis sur le devant de la scène. Quant à l’organisation allemande, souvent vantée, elle a pris un sacré coup dans l’aile avec l’aéroport de Berlin…

    • Adhemar dit :

      Ils avaient pourtant bien marqué « Deutschland uber Alles » avant de se prendre la branlée du siècle dernier

  6. Aymard de Ledonner dit :

    Les arguments de Boeing sur les coûts et les retombées industrielles iront droit au cœur des parlementaires allemands. Ils sont malins.
    Mais le problème de la B-61 n’est toujours pas traité.
    Si Poutine attaque l’Ukraine et que Biden tord le bras des allemands pour fermer nordstream 2, ils pourront négocier l’adaptation de la B-61 sur le super hornet en lot de consolation….

    • Oryzons dit :

      Le problème de la B61 est un faux problème.
      Au-delà de l’intérêt opérationnel réel de cette bombe, beaucoup le prennent à l’envers.
      Ce n’est pas à l’Allemagne d’acheter les avions dans un listing choisi par les Américains mais bien aux Américains de certifier l’avion en service dans la Luftwaffe.
      C’était ce qui c’était passé pour le Tornado, et c’est tout à fait logique d’un point de vue souverain.
      Les US peuvent facturer le coût de la certification mais c’est tout.

      Le fait d’avoir retiré le F18 signifie d’ailleurs très clairement que s’ils doivent le certifier c’est exclusivement pour les besoins allemands.

      Après il y a des pressions, des negos en tout genre où on mêle NS2, le coût des bases américaines en Allemagne, l’excédent commercial allemand vous à vous des US, etc…
      Et tout cela pèse infiniment plus dans la balance que tel ou tel avion n’est pas encore certifié pour la B61.
      D’ailleurs le F35 non plus n’est pas encore certifié au passage.

      • Jean (le 1er) dit :

        L’ Allemagne veut continuer à faire partie de la dissuasion nucléaire de l’OTAN avec la B-61 (cela vient d’être rappelé par la nouvelle coalition). Il leur faut donc un avion pouvant l’emporter. Si le seul avion qui en est capable est le F-35, l’Allemagne devra soit acheter cet appareil, soit renoncer à la dissuasion nucléaire.

    • Michel dit :

      Cela mérite un article de Mr Lagneau
      car à priori cela c’est mal passé au Conseil Fédérale guère de « chapelle » qui « plantent » la Suisse vis à vis de l’UE.
      La décision de ne pas acheter un avion Européen (car d’autres appareils autres que le Rafale auraient pu faire les missions de police du ciel….) mais pour cela on prend le plus mauvais dans ce domaine…..
      Décidément il n’y a pas qu’en France que les politiques « sont pourris »
      Je sens que la Suissr n’est pas près d’avoir un avion pour succéder au F18…bilan final plus besoins de pilotes et de personnels spécialisés dans la maintenance aero……
      Par hasard ils ne veulent pas se faire naturaliser Français Allemands Italiens la au moins ils vivront de leurs métiers et pour beaucoup de leur passion….

    • Manu34 dit :

      Très intéressant. Merci !

      • Eugene123 dit :

        Ce qu’il y a d’intéressant dans cet article est surtout de constater que la France se comporte comme une catin en diplomatie: Elle joue la femme amoureuse, fait miroiter ses charmes mais quand le client refuse de payer la passe, elle range ses nichons et part en courant…

        Cela a au moins un avantage: Prouver que la France n’est pas un partenaire fiable… mais cela, le monde entier le sait déjà!

        • Pravda dit :

          Tiens, ça faisait longtemps que vous n’aviez craché sur notre pays. La défaite lors de la CAN vous a défrisé ?

        • sepecat dit :

          Vous êtes vraiment au ras des pâquerettes en matière de géo politique… et dans le cas présent ce sont plutôt les Suisses qui se sont comportés en catin, poursuivant (si les assertions de l’article sont avérées) des négociations alors même qu’ils savaient le choix du F35 déjà fait. Lorsque vous négociez des associations entre pays, vous offrez et vous demandez, c’est la loi du genre et la France n’a en rien à rougir face au comportement d’autres pays (les US notamment).

        • Fralipolipi dit :

          @Eugene
          Citez nous des pays qui soient des partenaires « fiables » comme vous dites … qu’on se marre un grand coup !
          … ah ben oui, vous commencez à comprendre !
          Tous les grands pays se comportent comme la prostituée que vous décrivez , absolument tous, et nombre d’entre eux de manière autrement plus indigne que la France.
          Mais tentez qd même … citez nous qques pays qu’on se marre : UK, Allemagne, Italie, USA, Chine, Russie, Australie …. Bon j’arrête là car je vais finir par mourir de rire

        • Lejys dit :

          Vous vouliez passer pour un idiot avec un tel post….? Ben c’est réussi. La France proposait un rapprochement à la Suisse qui incluait beaucoup de chose, un échange gagant-gagant pour elle (vente Rafale, etc.) comme pour la Suisse (recette ficales, etc.). La Suisse n’a pas souhaité donner suite en ne choisissant pas le Rafale, forcément la France n’avait pas l’intention de faire cadeau à la Suisse de ce qu’elle proposait en contre-partie. Quel aurait été notre intéret de la faire, alors que la Suisse va voir ailleurs… Il faut être une crême d’abruti pour être surpris d’une telle réaction, elle est donc parfaitement comprise par tout le monde sauf par quelques Suisses aigris. Car, comme l’explique le lien, finalement la Suisse va y perdre beaucoup: le F-35 augmente déjà ses prix, les retours sont inférieurs à ceux promis, et bien sur elle n’aura pas les avantages envisagées lors des négociations avec la France.
          Mais surtout continuez à cracher votre haine imbécile, vous apparaissez sous votre vrai visage comme ça !

        • Pascal (l'autre) dit :

          « la France se comporte comme une catin en diplomatie:  » Il y a des catins et des maquereaux! J’imagine aisément de qui vous faites partie!

    • Bomber X dit :

      Votre lien confirme ce que l’on supposait déjà : Magouilles politiques, processus de sélection peu transparent, calculs de coûts optimistes, changements de critères à la dernière minute et tout çà en faveur du F-35 !
      Vite ! La deuxième partie de l’article !
      Mais clairement, la crédibilité de la Suisse en prend un coup. Elle en payera les conséquences.

    • philbeau dit :

      A diffuser en effet ici , pour dissiper le matraquage de certains intervenants bruyants de l’autre côté du Jura . D’autant qu’il s’agit d’une enquête …suisse .

      • Eugene123 dit :

        Il n’y a pas d’enquête! Ce ne sont qu’un ramassi de « on dit », sans source et sans preuve de la part de journalistes d’extrême-gauche qui ont un seul but: Supprimer l’armée en Suisse.

        La suppression de l’armée est d’ailleurs officiellement inscrit dans les actes fondateurs du parti socialiste suisse… Si la gauche a cela comme objectif, qu’en est-il de l’extrême gauche?

        • sepecat dit :

          Vouloir la suppression de l’armée est une chose (à chacun de se déterminer sur son bien fondé), mais mettre en avant des faits en est une autre. L’appel d’offres suisse et sa conclusion comportent tellement de points étonnants et pour le moins anachroniques que le premier béotien venu est en droit de se poser des question de simple bon sens. Les seuls à s’en étonner sont les politiques qui continuent à penser qu’ils peuvent prendre des décisions en avançant des arguments à faire rire tellement ils sont peu crédibles. Si la Suisse avait dès le départ choisi le F35 en tant que décision souveraine et sans appel d’offres, c’était admissible. Par contre, faire courir tout le monde (avec les coûts que cela engendre pour les participants) et in fine prendre une décision à contre sens des réalités (coûts, adéquation aux besoins, etc.) c’est, pardonnez-moi l’expression, se foutre de la gueule des compétiteurs. Si vous vous étonnez que ceux-ci l’aient mauvaise, vous alles au devant de beaucoup de désillusions…

    • Mica X dit :

      « Hat Verteidigungs­ministerin Viola Amherd die Informationen aus der Evaluation ihren Kolleginnen im Bundesrat vorenthalten? Oder war das Resultat der Evaluation zu diesem Zeitpunkt noch gar nicht so eindeutig?

      Es gibt dazu wider­sprüchliche Erklärungen »

      Pour le moins…de l humour suisse…

      Hat Verteidigungs­ministerin Viola Amherd die Informationen aus der Evaluation ihren Kolleginnen im Bundesrat vorenthalten? Oder war das Resultat der Evaluation zu diesem Zeitpunkt noch gar nicht so eindeutig? Es gibt dazu wider­sprüchliche Erklärungen

      Y’a comme un doute qui pointe en Helvétie

      Merci pour le lien pour cet article car si même la presse alémanique a comme un début de soupçon de doute…

      • Mica X dit :

        Man könnte nun den geplatzten Deal und seine Konsequenzen als aussen­politische Ungeschicktheit bezeichnen, wenn das Auswahl­verfahren des Kampfjets über alle Zweifel erhaben, der US-Kampfjet F-35 eindeutig der beste und auch der billigste Kampfjet wäre.

        Doch ist er das wirklich?

        Mes confuses, je m a empêtré les pinceaux….

    • Mica X dit :

      Man könnte nun den geplatzten Deal und seine Konsequenzen als aussen­politische Ungeschicktheit bezeichnen, wenn das Auswahl­verfahren des Kampfjets über alle Zweifel erhaben, der US-Kampfjet F-35 eindeutig der beste und auch der billigste Kampfjet wäre.

      Doch ist er das wirklich?

      Pas certain que le post soit bien passé

    • MaxLaMenace dit :

      Pour information republik.ch est le mediapart suisse, des journaleux gauche toute!

      Alors pour les enquêtes impartiales, surtout quand ce la concerne l’arméé, vous pouvez toujours vous brosser… A mourir de rire!

      • Ératosthène dit :

        @MaxLaMenace : Et alors ? Même si Mediapart est dirigé par un islamo-gauchiste, ce journal fait parfois de bons articles.

      • Ératosthène dit :

        Par ailleurs les gauchistes sont en soi contre les avions, mais pas contre les processus de sélection.

      • Fred dit :

        Pour info, Mediapart n’a jamais perdu un seul des nombreux procès qui lui ont été intentés.
        Et pourtant, combien de lièvres levés, d’affaires dévoilées, et non des moindres, à droite et à (pseudo) gauche.

        « non Monsieur le Président (du Sénat), je n’ai pas de compte ouvert en Suisse »

      • Czar dit :

        j’ai lu l’article il poinjte des éléments factuels indéniables : si Armasuisse avait clairement trouvé le f35 supérieur aux atres et que l’appel d’offre refusait de prendre compte tout critère de nature politique, le tapinage du gouverne-ment chouize ne s’explique pas. l’autre hypothèse était que Rafale était le choix qui allait sortir (avec en contrepartie l’accord général de coop) et là tonton biden est venu et on a fabriqué une supériorité du f 35 dans les deux cas, ils ont essayé de nous la mettre et vont devoir en supoporter les conséquences

    • EchoDelta dit :

      C’est une véritable pitrerie cette évaluation. on ne devrait pas laisser ces gens là faire des évaluations aussi importantes pour leur pays. Heureusement que la Suisse n’a pas beaucoup d’ennemis et qu’elle est située maintenant dans une zone géographique assez protégée.
      Franchement je n’aurais jamais cru à un tel « amateurisme » politique des suisses sauf s’il est volontaire, et que les dés fussent pipés assez tôt.

      • Eugene123 dit :

        « on ne devrait pas laisser ces gens là faire des évaluations aussi importantes pour leur pays.  »

        La France se laisse bien gouverner par un président qui dit vouloir emmerder ses propres citoyens et les français seront suffisamment cons pour lui offrir un ralonge de 5 ans. Dès lors êtes-vous aptes à donnerun quelconque jugement sur les autres pays?

        • sepecat dit :

          On sent bien que Macron n’est pas votre candidat préféré pour les prochaines élections… mais votre prose est hors propos. Et pour info, les Suisses et autres pays ne se privent pas de donner leur avis sur la France et les Français sans avoir toujours une légitimité pour le faire et, souvent, de très grandes oeillères. Vous êtes aussi manichéen dans vos propos que le commentaire que vous dénoncez.

        • Lejys dit :

          Vous persévérez dans les remarques stupides ! J’n’ai pas voté Macron, et ne ne voterai pas pour lui. Mais il a bien raison de vouloir emmerder ceux qui en refusant le vaccin remplissent les services d’urgence et nous pourrissent la vie. Ce que je lui repproche (entre bien d’autres choses) c’est de le dire, mais de ne pas le faire.
          J’fais partie des 90% de Français qui font les démarches nécessaires (vaccin, application COVID), et qui préfèrent qu’on emmerde ceux qui ne le font pas, plutôt que ce qui le font. C’est simple et logique, sauf pour les idiots comme vous !

          • PK dit :

            Donc, selon vous, la logique est de donner le choix aux gens et quand ils ne font pas le bon choix, c’est de les emmerder ?

            Vous auriez pu voter Sarkozy : vous avez un petit air de Maastrichtien !

          • Lejys dit :

            @ PK
            « Donc, selon vous, la logique est de donner le choix aux gens et quand ils ne font pas le bon choix, c’est de les emmerder ? » Je n’ai jamais dit ça…ni jamais voté Sarkozy ! Comme quoi vous avez une capacité d’analyse plus que réduite ! Sans doute un manque d’argument cette tentative de vouloir me comparer à un « Maastrichtien »…alors je n’ai pas voté pour non plus ! Vous avez décidément tout faux, sans doute votre caractéristique !
            Je ne vais pas me lancer sur un long débat sur la vaccination et son bien-fondé, ce n’est pas le lieu, et surtout il serait inutile tant elle a déjà fait ses preuves. J’ai juste une pensée pour les millions d’êtres humains des pays pauvres qui espèrent ce vaccin. Et des souvenirs des rafales de vaccins reçus à l’armée afin d’être projetable en tout temps et en tout lieu…
            Ce débat de devrait même pas être politique, c’est du bon sens et une règle commune pour préserver la santé de la population. On pourrait également essayer de vous expliquer le principe que la liberté des uns commencent là on commence celle des autres. Est-ce que beaucoup d’autre gouvernement dans le monde laissent le choix sur la vaccination, les passes sanitaires, isolements ou autres confinement ? Bref, n’importe quel autre gouvernement, qu’il soit de droite, de gauche ou des extrêmes ne ferait pas bien différemment sur le fond, mais très probablement sur la forme.
            Je vais rester sur du factuel : une petite portion de la population s’offre le luxe de s’opposer à cette vaccination et aux protocoles qui vont avec sur des préceptes qui ne reposent sur rien, ou soit disant pour défendre à leur liberté…en privant bon nombres d’autres de la leur ! C’est sûr qu’ils savent tout de ce qu’ils mangent, de ce qu’il y a dans les médicaments qu’ils absorbent, de ce qu’ils se mettent sur la peau, ne sont pas déjà tracés par leurs téléphones, CB ou autres connexions internet. Et ils n’ont encore jamais été vaccinés dès leur enfance ? Je fais partie de ceux qui doivent différer une opération afin de libérer des places dans les services d’urgence…remplis en grande majorité de non-vaccinés. Je paye physiquement le prix de leur soit-disant liberté.
            Et contrairement à ce que vous affirmez bien bêtement, je laisse le choix, mais je demande simplement qu’ils assument et ne privent pas de leurs libertés ceux qui eux s’assument, en se faisant vacciner. Vous n’êtes pas à jour de vos vaccins? Vous n’avez plus accès aux lieux de loisirs (restos, cinés, bars, etc.) afin d’éviter de remplir les urgences. Vous devez être hospitalisé dans un service d’urgence suite au COVID mais vous avez refusé le vaccin : vous n’êtes pas remboursé par la sécurité sociale. Vous ne voulez pas être vacciné et souhaitez rester chez vous reclus ? Pas de soucis, libre à vous, vous n’embêtez personne et ne risquez pas d’encombrer les urgences…
            Heureusement que pour d’autres règles (code la route, de l’urbanisme, etc.) crées pour assurer « l’harmonie sociale » nous ne sommes pas tombé dans de tels dérives !

  7. Tomcat dit :

    Les Allemands se souviennent-ils encore du Lockheed F-104 pour choisir en effet toujours des biréacteurs ? Lockheed pourrait répondre à l’offensive de Boeing en invoquant également ce fameux F-104, une vrai réussite pour la Luftwaffe à l’époque…

    • farragut dit :

      @Tomcat
      Si j’ai bien compris, le F-104 était un intercepteur de beau temps avec le plus puissant moteur de l’époque pour faire de l’interdiction. Les Allemands l’ont transformé en bombardier nucléaire d’attaque au sol, comme un M2000N mais sans ASMP… Ainsi alourdi, il n’était plus dans sa configuration optimisée d’origine, et son moteur surpuissant n’était utilisé que pour faire rentrer le zinc (et l’équipage suicidaire) à toute allure avant l’explosion, une fois la bombe nucléaire larguée « par dessus l’épaule ». D’où les crashes à répétition « en vol contrôlé dans le terrain » (CFIT).
      Maintenant, ils envisagent de faire la même chose avec un EF 2000 (optimisé comme le F-104 pour l’interception à haute altitude des bombardiers ex-soviétiques attaquant les plateformes en Mer du Nord) pour en faire un équivalent de Tornado ECR pour faire du Wild Weasel ? « Bis repetita (non) placent »…
      Ou « L’erreur est humaine, persévérer est allemand! » ? 😉

  8. Olivier dit :

    Hé le coût d entretien du rafale par heure de vol est de 15000 € alors ??? Je croyais que les allemands s’avais compter ! !!??

    • ki2 dit :

      non, c’est faux

    • Jose dit :

      Mêmme si le coût du vol du Rafale est à 200€ , il n’a aucune chance de passer au Bundestag!!!! Allez y comprendre alors….

      • Pravda dit :

        Ça vous sert à quoi des chasseurs ? À livrer les kebabs ? Essayez le scooter electrique pour votre « armée » de l’air

    • EchoDelta dit :

      Le coup de l’HDV n’a qu’une importance relative pour les allemands : ils volent assez peu (comparativement à nous) et principalement au dessus de chez eux. Ils sont donc beaucoup moins sensibles que nous à ce paramètre.

  9. iroise dit :

    Un bel avion (comme le Rafale) il suffit de voir les 6 pilotes Blue Angels « s éclater » avec le F 18 Super Hornet !!

    • sepecat dit :

      Pas mal d’adorateurs du F35 sur ce forum se plaisent à croire que nous faisons de l’anti américanisme de bas étage, mais à peu près personne ici ne conteste que le F18 était un avion réussi, bien conçu et répondant aux besoins pour lesquels il avait été dessiné. Il faut croire que le savoir faire s’est perdu en cours de route, ou que l’Oncle Sam a voulu pousser le curseur un cran trop loin pour sa nouvelle merveille et n’est plus capable de suivre. Quoi qu’il en soit, lorsqu’un produit US est performant nous lui reonnaissons ce mérite.

      • v_atekor dit :

        Merci. C’est exactement ça. Il y a de très belles réussites dans l’aviation US – pas toutes.

      • Fralipolipi dit :

        @Sepecat
         » personne ici ne conteste que le F18 était un avion réussi, »
        de même que le F15, le F16, le F22 et également le A10.
        Les avions américains nous ont toujours fait rêver.
        .
        La seule grosse bouse US récente … c’est l’affreux F35 … que les US réussissent malheureusement trop bien à refourguer à tous nos alliés européens … les rendant encore plus incapables que cocus.
        .
        A propos du A10, que j’adore !, voilà la dernière
        https://www.avionslegendaires.net/2022/01/actu/un-exercice-a-larriere-gout-amer-pour-lidaho-air-national-guard/
        .
        Donc oui, je confirme,
        être Anti-F35, c’est tout sauf être anti-américains … c’est juste du réalisme objectif.
        Quelle daube ce zingue !

        • sepecat dit :

          Malheureusement le « réalisme objectif » qui devrait prévaloir est loin d’être la règle, surtout sur les forums… C’est probablement l’époque qui veut ça, tant on peut voir d’âneries débitées à une vitesse supersonique sur les Twitter et consorts. Répondre rapidement et, si possible, sans avoir pris la peine de se renseigner a minima est devenu un standard. Pour allonger la liste des appareils US tout à fait réussis, j’ajouterai entre autre le Boeing 707 et sa version ravitailleur militaire qui a été une vraie bête de somme pour l’AA et d’autres de par le monde depuis des décennies. Dans ce registre, et en droite ligne du F35, on ne peut pas vraiment dire que le successeur dudit ravitailleur soit une vraie réussite, sans parler de l’appel d’offres dont tout a été dit quant à l’iniquité qu’il représente,

        • v_atekor dit :

          … Une p’tite larme sur le tomcat en passant 😉

      • Fred dit :

        Il a la dent dure le sepecat. Mais pourquoi est-il si méchant ??? ;o)

        https://www.dailymotion.com/video/x1lh1e
        Bête de scène !

  10. Hermes dit :

    A chaque fois que j’entends parler de cette B61, je peux pas m’empêcher de penser que les gens qui prennent cette bombinette au sérieux sont des guignolos…
    .
    Au XXIe, une bombe nucléaire à gravité, faut être complètement taré pour penser que ça a une réelle valeur.
    .
    Autant qu’ils financent la présence de quelques F35A de l’USAF pour assumer le job.

    • PK dit :

      La bombe par gravité, pourquoi pas. En tant qu’énième apport à un panel d’attaque nucléaire. Après tout, on n’est jamais trop prudent.

      Maintenant, penser qu’un pilote allemand va pouvoir largeur une bombinette de ce type, ça m’étonnerait bien.

  11. Mikeul dit :

    Logique : les allemands en bon industriel font monter la pression avec le F35 pour que Boeing augmente ses compensations industrielles en Allemagne. La B61 est un argument secondaire à mon sens même pour les  » grun  » . De bons négociateurs comme sur le scaf

  12. Yannus dit :

    Le SCAF semble être un projet mort-né.
    J’espère que la France limite les transferts de techno à l’Allemagne.
    Il ne nous reste plus qu’à développer un 5G furtif à bas coût en attendant le Tempest britanique.

    • Hermes dit :

      Le fait que Dassault refuse de délivrer toutes les techno à l’Allemagne est une des raisons pour lesquelles la SCAF n’avance pas.

    • sepecat dit :

      J’ai regardé avec attention l’intervention du PDG de Dassault en commission et, sauf à n’avoir pas bien compris ses propos, il a été très clair sur le fait qu’il dirigeait une entreprise et n’entendait pas abandonner aux Allemands un savoir faire acquis au cours de plusieurs décennies, n’en déplaise aux politiques avides de Défense Européenne. Sur ce plan je pense qu’il s’agit du bon sens le plus élémentaire. Le SCAF tel qu’il est envisagé aujourd’hui du côté Allemand n’a aucun fondement si ce n’est de mettre encore plus en évidence leur appétit pour tout régenter, ce qui n’est pas de nature à les rendre crédibles dans le cadre d’une coopération. Les chantiers actuels conduits avec eux posent tous, sans exception, les mêmes types de problèmes : susceptibilité exacerbée et conviction absolue que leur voisin d’outre Rhin n’est pas légitime pour conduire les projets. Si on pouvait se sortir de ce traquenard et construire les choses sur une base plus large entre industriels européens, en prenant comme référence ce qui a été constaté et a prouvé qu’il fonctionnait avec le Neuron, nous ne nous en porterions que mieux (ce que le PDG de Dassault a par ailleurs souligné lors de son intervention). Pour paraphraser la formule sur la guerre et les militaires : « La coopération est choses trop sérieuse pour qu’on la confie à des politiques ».

  13. Sorensen dit :

    Les arguments de Boeing sont faibles.

    • v_atekor dit :

      D’un point de vue opérationnel, le E/A-18 Growler est un argument plus lourd que la B61 dont l’objet n’est que politique et muséal.

  14. UnKnown dit :

    Quid du Strike Eagle pour nos amis teutons? Il conviendrait probablement largement autant que le F-35 ou le Superhornet pour trimballer la pièce de musée qu’est la B-61 (même «  » »modernisée » » »).
    Je croyais que les chaines de prod allaient être relancées aux USA pour le F-15 X?

  15. Vinz dit :

    Les boches disent adieu au nucléaire civile, quasi inoffensif (en les remplaçant par des centrales à charbon…), mais s’accrochent comme des morpions à leurs ridicules bombinettes nucléaires US. Tout est parfaitement cohérent. Deutschland über alles quoi.

  16. le cornec dit :

    Saisie écran d’un jeu vidéo pour la photo, bof… Pas moyen d’illustrer autrement?

    • Sorensen dit :

      C’est-à- dire que.. de trouver un F-18 avec le sceau de la Bundeswehr, ce n’est pas évident. C’est qu’elle n’en a pas!

  17. John dit :

    Haaaa… quand je disais que la France subventionnait la vente de ses avions pour les pays qui ont une vraie procédure d’appel d’offre (Croatie et Grèce)…
    La France a offert 3.5 milliards CHF cash de recettes fiscales à la Suisse sur 30 ans (soit la durée d’utilisation de l’appareil), ajoutez à cela les 60% des 6 milliards, ça aurait fait une perte pour la France.
    Cela ouvre quand même une discussion quant aux ventes du Rafale. Peut-être que la France a fait des calculs, et remarqué que le seul moyen de maintenir une capacité de production, c’est d’y investir de l’argent… En gros, le citoyen finance les bénéfices de Dassault.
    Pour l’Inde, c’est de la corruption plus ou moins démontrée.
    Bref, le F-35 a ses problèmes, et ils sont nombreux.
    Par contre, les processus d’exportation du Rafale a ses scandales… Entre la corruption, la vente à des nations plus ou moins ennemies de la France (financement du terrorisme et de l’extrémisation de l’islam en Europe), etc… Et qui en plus ont une vision des droits de l’homme assez approximative.
    Et pour finir, les subventions aux Rafale européens… Les Rafale vendus à la Grèce et la Croatie, sans les subventions, il n’y a pas de vente. Alors oui, ces subventions sont cachées sous le « vente d’occasion ». Mais on sait quand même ce que ça veut dire. C’est bien pour Dassault. Mais pour le citoyen, c’est un vol en bande organisée. Financer les armées d’autres pays sans le dire me semble problématique…
    Je préfère les exportateurs industriels, aux ministres vrp des industriels… Je ne comprends même pas comment c’est légal d’avoir un ministère qui se charge de vendre qqch… Pourquoi est-ce que Monsieur LeBoucher n’a pas droit à un tel service?

    • philbeau dit :

      John , dites le sans tourner autour du pot : ça vous donne des aigreurs jalouses que la France soit le seul pays en Europe à avoir une industrie aéro de premier plan , concurrentielle avec même le géant US . Et qu’elle fasse tout ce que font tous les pays , savoir la soutenir dans le domaine politique , où , excusez , mais les chérubins naïfs et boy-scouts n’ont pas lieu d’être . Sauf dans la prose ridicule de journaleux de gauche , que vous reprenez à votre compte . Et pour qualifier les lamentations ridicules des suisses comme vous , s’entend , rien de plus explicite que la fable ‘la grenouille et le boeuf » . Classique .

      • EUgene123 dit :

        On peut aimer son pays et ne pas être totalement idiot et de mauvaise foi! Quand est-ce que la France a gagné un seul marché face aux USA?

        La totalité des Rafale vendus (ou donnés) à l’export l’ont été sans participer à un appel d’offre! Grèce, Croatie, Egypte ont organisé aucun appel d’offre mettant en concurrence les différents avions de combat du marché… Ils se sont contenté d’accepter les conditions de la cantin nommée France.

        Alors félicitez-vous des « réussites » du Rafale, mais de grâce ne vennez pas nous parler de concurrence!!!

    • Momo dit :

      John, suisse malhonnête, essaye une tactique basiquement grossière et très répandue aussi dans le monde politique: si t’as pas les cuisses propres et que cela va se voir pointe du doigt le premier venu en hurlant qu’il est cochon. Cela peut détourner le regard des autres qui sont pas très vifs.
      Donc ici:

      Les banques suisses ayant été égales à elles-même (Union de Banques Suisses: 1.8Milliard d’Euros d’amende rien qu’en France l’an dernier), elles étaient menacées par Biden de dizaines de Milliards de $ d’amendes aux US si les suisses ne prenaient pas le f35, ce qui a été fait avec en plus obligation de trouver des arguments (qui font rire) pour cela.

      Mais comme tout le monde n’est pas banquier ou malhonnête en Suisse (sérieusement les Suisses sont immensément majoritairement des gens très biens) les enquêtes diverses et variées commencent à faire sortir le truc qui ne trompe plus vraiment personne.
      Alors les jambons volontaire ou commis d’office comme john essaye de faire prendre des vessies pour des lanternes aux lecteurs naifs ou crédules, qui ne sont surement pas fréquent sur ce forum.

      Vilain john, tu mérites que l’on te tire les oreilles ^^

    • Albatros dit :

      Tous les pays font cela

      Tous les pays qui vendent des armes.
      Sauf les États Unis qui font du chantage. Et cela marche…la preuve avec les suisses.

    • sepecat dit :

      Merci pour ce moment de franche rigolade (probablement involontaire)… J’ai le souvenir d’un documentaire sur la Suisse où une habitante du cru nous racontait, fort sérieusement, que les Français n’étaient pas appréciés des autochtones car ils étaient trop démonstratifs et qu’en Suisse, on aime bien ne rien montrer, quite à se livrer aux plus basses turpitudes par derrière. Je crois qu’en matière de corruption, cf. les condamnations rappelé par d’autres intervenants sur ce forum, la Suisse n’est pas forcément la mieux placée pour donner des leçons à ses voisins. Pour rester dans les documentaires, un réalisateur suisse nous avait gratifié d’un reportage sur les filles mères internées sur dénonciation de leurs voisins… Bien propres sur eux les Suisses, mais il ne faut surtout pas trop gratter car les relents d’arrière cour ne semblent pas très reluisants. Si vous souhaitez approfondir le sujet, vous trouverez toute la documentation nécessaire sur le « ouaibe » (cf. article suisse https://www.laliberte.ch/news/quand-on-internait-les-filles-meres-359785 entre autre). Extrait de l’article précité : « Jusqu’en 1981, des dizaines de milliers de personnes qui s’étaient écartées de l’ordre social ont été emprisonnées sans jugement, pour fainéantise, alcoolisme, vagabondage, prostitution ou simple inconduite. De nombreuses filles-mères ont aussi été internées. » On parle tout de même de pratiques n’ayant cessé qu’en 1981… Internement sans jugement… Autant dire que les leçons en provenance de Suisse ne nous émeuvent pas plus que cela.

    • Plusdepognon dit :

      @ John
      Vousxavez certainement entendu parler de ceci…
      https://mobile.twitter.com/VincentLamigeon/status/1482085536433164292

  18. Charognard dit :

    C’est beau cette saine émulation américaine pour un marché captif, j’en ai la larme à l’oeil…