Le ministère des Armées se félicite de la [lente] amélioration de la disponibilité de ses aéronefs

Jusqu’en 2020, et par l’intermédiaire des questions écrites posées par le député François Cornut-Gentille au ministère des Armées, on pouvait obtenir les taux de disponibilité des différents aéronefs en service au sein des forces françaises, hormis ceux utilisés pour la dissuasion nucléaire. Ce qui permettait ainsi d’évaluer les politiques menées en matière de Maintien en condition opérationnelle aéronautique [MCO Aéro].

Seulement, il n’est désormais plus possible d’avoir de tels chiffres, alors même qu’une réforme du MCO Aéro a été engagée en décembre 2017. Pour justifier la mise sous le boisseau de ces données, le ministère des Armées a invoqué des « impératifs renforcés de confidentialité ».

Désormais, il faut donc se contenter de la « disponibilité technique opérationnelle » [DTO], laquelle correspond au nombre d’aéronefs disponibles par rapport à celui nécessaire pour honorer le scénario le plus « dimensionnant » des contrats opérationnels fixés aux armées. Aussi, par définition, les taux de DTO sont donc généralement supérieurs aux taux de disponibilité technique, calculé en fonction du nombre d’aéronefs aptes à voler au sein d’une flotte.

Quoi qu’il en soit, la semaine passée, le ministère des Armées a fait valoir que la réforme du MCO Aéro portait « ses fruits ».

Pour rappel, celle-ci a notamment consisté à créer la Direction de la Maintenance aéronautique [DMAé], sous l’autorité directe du chef d’état-major des armées [CEMA]. Et sa tâche vise à simplifier la chaîne du MCO Aéro en regroupant tous les marchés de maintenance relatif à un type d’aéronef précis dans un contrat dit « verticalisé », lequel est ensuite notifié à un prestataire unique, avec une obligation de résultats à la clé.

En mai dernier, la DMAé avait déjà mis en avant des avancées en matière de MCO Aéro, avec quelques chiffres à l’appui. Ainsi, elle avait indiqué que 82 Rafale étaient disponibles en février 2021, contre 70 un an plus tôt [sans toutefois préciser s’il s’agissait uniquement de ceux de l’armée de l’Air & de l’Espace, ndlr]. Des progrès avaient également été constatés pour les 67 hélicoptères d’attaque Tigre de l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT], 31% d’entre eux ayant été considérés « disponibles » en 2020, contre 26% en 2017.

Cependant, les données livrées par la DMAé lors de la dernière conférence de presse du ministère des Armées brouillent les pistes étant donné que les points de référence ne sont pas les mêmes qu’en mai 2021. Ainsi, selon ces dernières, 55% des 98 Rafale en dotation au sein de l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE] au premier juillet 2021 auront finalement été disponibles [contre 53% en 2018, sur une flotte de 102 appareils]. Quant aux 42 Rafale M de la Marine nationale, 61% d’entre eux l’ont été l’an passé [contre 53% trois ans plus tôt].

Pour rappel, avec les prélèvements devant être effectués sur la flotte de Rafale de l’AAE afin d’honorer les commandes passées par la Grèce et la Croatie, l’amélioration de la disponibilité des appareils restants, via les contrats RAVEL et BOLERO, est un impératif.

S’agissant des hélicoptères Tigre, 35% des appareils ont été disponibles en 2021, soit 6 points de plus qu’il y a trois ans… Alors qu’en 2017, le taux de disponibilité technique de la version HAD [Appui et Destruction] avait été de 34% quand celui de la variante HAP [Appui et Protection] s’était élevé à 31%.

En outre, la disponibilité des avions de patrouille maritime Atlantique 2 semble s’améliorer. En 2018, moins d’un appareil sur quatre était disponible. L’an passé, 31% l’ont été, alors que la flotte est en train d’être modernisée, en passant au standard 6.

La disponibilité des A400M paraît plus confuse. En mai dernier, l’un des tableaux fournis par la DMAé avait indiqué que 6 avions de transport A400M « Atlas » étaient disponibles à cette date, soit deux fois plus qu’en 2017… Alors même que leur nombre avait augmenté entre-temps. La semaine passée, elle a avancé un taux de disponibilité de 35%, en progression de huit points par rapport à une année de référence non précisée.

Enfin, les chiffres concernant la disponibilité des hélicoptères Cougar et Caracal ne permettent pas de tirer de conclusion définitive. En mai 2021, la DMAé les avait mis dans le même panier, assurant que le nombre d’appareils disponibles était passé de 25% environ en 2017 à 42% quatre an plus tard, ce qui marquait un progrès appréciable. Sauf que dans les derniers tableaux qu’elle vient de publier, seuls les Cougar sont pris en compte… Et leur disponibilité n’aura été que de 31% en 2021. Quant à celle des Caracal, on n’en saura rien pour le moment.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

79 contributions

  1. Wrecker47 dit :

    Vive les Fayots! …du LREM !

  2. Achille-64 dit :

    M. Lagneau, vous avez raison d’indiquer que les chiffres saupoudrés ne participent pas à la clarté de la vision des contribuables.
    En revanche, selon toute vraisemblance, les taux donnés par la DMAé sont des dispos techniques (donc les chiffres en rapport à la totalité du parc de chaque aéronef.
    Pour le Rafale, notre fleuron national, ce n’est quand même pas brillant.
    Quant à l’Atlas, il faut tenir compte du fait que plusieurs avions sont en rétrofit chez l’industriel, mais 35% de 18 avions, c’est médiocre dans l’absolu, puisque ça fait 6,5 avions ‘avec les clefs dessus’. Pour deux escadrons opérationnels, hmmm
    Mais saluons la DMAé pour se transparence !

    • lgbtqi+ dit :

      il est crucial pour la survie électorale de celui qui a confondu le Centre avec son nombril que les citoyennes et citoyens ne voient pas trop clair ni ne regardent dans la bonne direction.
      Les déluges de chiffres à fabrication tout aussi incertaine que leur portée, le concours permanent et angoissé d’auto-satisfaction sont des éléments de la manoeuvre …

  3. Ki2 dit :

    Les quantités et les disponibilités des matériels au Mindef n’appuient pas la thèse d’un pays ayant la capacité d’intervenir seul contre un adversaire sérieux, il ne faut pas s’étonner dès lors que les ventes de matériels de défense soient impactées par l’image projetée à l’international….

  4. Manu34 dit :

    Que ces chiffres sont trompeurs ! Les taux de dispo c’est vraiment à manier avec d’infinies précautions.
    Par exemple, la phrase:
    « S’agissant des hélicoptères Tigre, 35% des appareils ont été disponibles en 2021, soit 6 points de plus qu’il y a trois ans… » sera interprétée par un nigaud, réel ou « volontaire », de la manière suivante: en 2021, l’ALAT n’a pu utiliser que 35% de ses Tigre. Sous entendu sur l’ensemble de l’année.
    Evidemment c’est complètement à côté de la plaque. Il s’agit d’une moyenne annuelle du nombre d’appareils dispos en « instantané » (délai à définir, pour la AAE, d’après ce qu’elle dit, c’est par jour calendaire) pour partir en mission. Et en plus ce taux intègre les appareils en cours de retrofit (voir le cas des ATL2 par exemple), ce qui induit encore plus en erreur sur la dispo des appareils en unité.
    Il ne faudrait pas que quelques petits « malins » viennent pondre des lamentations de 6 pieds de long parce qu’ils auront avalé que 65% des Tigre n’ont pas pu voler en 2021 !… Et malheureusement, je suis sur que certains y croiraient sans problème…

    • Carin dit :

      @Manu34
      Trop tard… lisez au dessus et en dessous de vous, c’est édifiant!
      Le pire c’est que ceux qui habitent près d’une base aérienne, vont penser que le peu d’appareils disponibles sont basés juste sur leur base, qu’ils sont les malchanceux de la dispo, que les rares avions qui décollent les réveillent juste eux! Etc…

  5. GOUJON dit :

    C’est mieux !!! Mais que dire en cas de conflit ou pour maintenir et répondre favorablement aux demandes des OPEX…. On peut certainement faire mieux ou alors augmenter les dotations afin de pouvoir amoindrir l’impact des maintenances et autres indisponibilités programmées ou non!
    Em

  6. Ki2 dit :

    Pour les fans de la tactique de pénétration à basse altitude (TBA), contre la DCA, je vous signale que cela ne fonctionne que si l’adversaire ne dispose pas d’AWACS (Inenvisageable dans le cadre de la haute intensité) et est pris complètement par surprise, et encore il faut pas qu’il soit intercepté sur sa route par des brigades ayant des missiles type mistral ou stinger…
    Alors oui je veux bien (les leurres ceci, les leurres cela) mais le réservoir à leurres d’un pointu n’est pas infini……

    • Fred dit :

      ? Quel rapport avec la choucroute ?

      • Carin dit :

        @Fred
        Le rapport s’appelle carin…
        Il va prétendre que non, mais c’est ça le rapport.

        • Ki2 dit :

          En fait je suis enseignant en maths et physique, et la rigueur des maths transpire en moi donc si vous racontez n’importe quoi je suis dans l’obligation de modérer les fausses infos ….
          Après je ne suis nullement pro tel ou tel…
          Il y a juste une chose que je constate c’est que Avec moins de 2% en défense font de la France un nain sur l’échiquier mondial à venir ….

    • Aymard de Ledonner dit :

      Les AWACS ne seront pas des dizaines et peuvent être attaqués avec des missiles à longue portée comme le méteor. Et oui : il y a un minimum de cohérence dans les stratégies de nos armées quoi qu’en pensent beaucoup sur ce forum.
      Sachant qu’une partie de notre dissuasion repose sur des raids nucléaires à basse altitude, on peut raisonnablement penser que le sujet a été un minimum travaillé…..
      Et la dissuasion nucléaire vise principalement des pays qui sont très bien équipés, notamment avec des AWACS.

      • Carin dit :

        @Aymard de Ledonner
        Mieux que ça…
        La seule façon de tromper un awacs, c’est la TBA, car votre écho radar va se confondre avec le relief..

        • Ki2 dit :

          Pas avec un radar look-down, shoot-down vous croyez encore au père Noël…
          Il n y aucune chance que le rafale ne pénètre dans le ciel russe sans se faire péter, c’est pour ça qu’il largue ses missiles à distance…

          • v_atekor dit :

            On considère que la première cible dans une guerre de haute intensité seraient les radars volants… A titre d’info, dans une simulation d’attaque de la France par une coalition de l’OTAN (2008) l’espérance de vie des awacs US était de 8 minutes. Ce qui justifie en partie le F35 dans la panoplie US (dans les effectifs étriqués européens c’est une autre histoire).

      • Ki2 dit :

        Ils sont justement concentrés sur le théâtre européen les berievs A50, et aussi n’oubliez pas les radars trans-horizon, s’ils sont capables de détecter un avion furtif, certainement qu’ils peuvent faire pareil pour un avion non furtif..

  7. Le sicaire dit :

    Dois-je comprendre que si le DTO est inférieur à 100% cela veut dire que les armées ne sont pas capable « d’honorer le scénario le plus « dimensionnant » des contrats opérationnels fixés aux armées. » !?

    En fait, le tableau divulgué par le porte-parole du ministère de la défense fait donc référence aux « taux de disponibilité des différents aéronefs en service au sein des forces françaises » et non aux DTO !?

    Autrement dit :

    Soit la comparaison entre 2018 et 2021 est sur la base des « taux de disponibilité des différents aéronefs en service au sein des forces françaises » « , alors quid du soi disant « impératifs renforcés de confidentialité » ?

    Soit les chiffres de comparaison entre 2018 et 2021 ne ce font pas sur la même base, alors cela s’appelle de la désinformation…?

    Et si les chiffre de 2021 sont sur la base du DTO et sont inférieur à 100%, cela revient à dire (d’après la définition même du DTO) que les armées ne sont pas capable de remplir leur « contrats opérationnels » fixé par le gouvernement Français !?

    Est-ce que cela ne choque que moi ? 🙂

  8. Alpha dit :

    Oulalala ! Ca va encore s’écharper avec certains débiles de ce site qui vont confondre DTO et MCO, qui ne savent même pas à quoi cela correspond, qui ignorent ce qui est pris en compte pour les calculs de disponibilité technique ou opérationnelle, et qui vont nous ressortir des chiffres d’années passées pour faire admettre qu’ils ont raison !
    Bref, moi je passe mon tour et m’en vais voir d’autres articles !

    • Vidoc-19 dit :

      @Alpha : vous avez raison d’aller voir aillleurs ! pensez aussi à y rester ! Y’a pas de raison que je sois le seul à qui on demande régulièrement d’aller vivre en Corée du Nord!
      D’autant plus qu’il est question encore une fois de la disponibilité, sujet classifié désormais, ce qui a l’avantage pour le ministère de pouvoir diffuser les chiffres qu’il veut en pensant que personne n’y verra que du feu et que personne n’osera porter la contradiction, surtout !
      De plus, on complexifie les choses en parlant de deux sujets différents, DTO et MCO, que je mettrai immédiatement dans la même corbeille !
      Que voulez-vous, moi, je suis un primitif, je ne crois que ce que je vois, avec les pieds bien dans la glaise, dans les petits chemins et autres, alors que les armées sont en train de faire leur travail concrètement, devant moi, avec le matériel concret qu’ils ont à leur disposition, le lundi, le mardi, mercredi, jeudi, etc…. le reste, je ne veux même pas le savoir car c’est ce que l’on appelle « de la paille »…
      Lorsqu’on a la possibilité de voir ce qui se passe concrètement, et que l’on sait compter jusqu’à 10, on a vite fait de faire l’inventaire de telle ou telle unité aérienne et de constater concrètement, tristement, ce qu’il en est réellement de la disponibilité…
      Le ministère annonce les pourcentages qu’il veut, c’est du temps perdu et du papier glacé gaspillé.Les citoyens ne sont pas autorisés à savoir la réalité, c’est ça que je retiens et c’est ça qu’on devrait écrire dans les journaux.
      La volonté d’opacité et la volonté d’interdire, ça cache toujours quelque chose. On interdit de même la publication du nombre des incidents et des voitures incendiées lors des différents moments de notre vie nationale… c’est à peu près le même principe. On interdit, sans le dire, la publication de l’identité des délinquants, même un prénom, sauf cas grave, alors qu’on étale largement le nom et le prénom des avocats, du procureur… : drôle de pays cachottier qui condamne haut et fort des prétendues dictatures lointaine avec des trémolos dans la voix, et qui interdit petit à petit, de façon mesquine, de plus en plus de choses sur son propre territoire..
      Pendant ce temps-là, la vraie vie, la vie réelle, continue : par exemple aujourd’hui pour la deuxième fois en 10 jours, un avion de combat de tel type a dû se poser en urgence à tel endroit à cause de tel type de panne récurrente et grave sur tel type d’équipement…Le français moyen ne le saura jamais, évidemment. On lui demande seulement de payer consciencieusement ses impôts, et d’ailleurs il serait temps de songer au premier tiers provisionnel…

    • Cricetus dit :

      @Alpha
      « Bref, moi je passe mon tour et m’en vais voir d’autres articles »
      C’est vrais que tu nous annonçait il y a pas si longtemps une disponibilité de 90% pour les Rafales…

      • Sorensen dit :

        LOL. C’est la disponibilité du EF2000. Le comble.

      • Achille-64 dit :

        LOL

      • Carin dit :

        @Cricetus
        76% de dispo pour le rafale, et 80% sous peu…. Et c’est pas @Alpha qui le disait c’est le PDG de Dassault qui donnait ces précisions en parlant du contrat verticalisé de cet avion. Nuance…

        • Cricetus dit :

          @Carin
          « 76% de dispo pour le rafale, et 80% sous peu »
          Et là donc on a là un document qui parle d’une disponibilité de 55% en 2021, c’est curieux

      • Alpha dit :

        Finalement, je reviens faire un tour, par curiosité, voir quels sont les blaireaux qui ont mordu à l’hameçon !… 🙂
        Oh ! Quelle surprise ! Voilà une belle brochette ! 🙂
        Bon, passons sur l’insignifiant Breton acariâtre dopé au cidre bouché…
        Ignorons l’attardé mental inculte au pseudo à consonance norvégienne…
        Boudons l’insomniaque Talon Euskal qui se fait chier la nuit, alors qu’il devrait s’occuper de maman…
        Et venons en directement à la Pom-Pom Girl boudinée et écervelée de L.M. : donc, « j’annonçait il y a pas si longtemps une disponibilité de 90% pour les Rafales… »
        Tiens, tiens, intéressant : tu serais donc en mesure de me ressortir mes déclarations, non ? Parce que pour moi, pour l’instant, la dispo Rafale est de 76 %…
        Désolé vieux, j’en suis resté là.
        https://www.air-cosmosboutique.com/mco-dassault-aviation-veut-encore-faire-mieux/
        et l’objectif est bien de 80 %…
        http://www.opex360.com/2021/08/04/le-ministere-des-armees-notifie-a-safran-le-contrat-boleropour-la-maintenance-des-moteurs-m-88-de-ses-rafale/
        La mère Parly ne dit pas autre chose déclarant en octobre 2021 : « le contrat RAVEL produit des résultats appréciables car, le taux de disponibilité s’est accru de 50% par rapport à 2017 (à l’époque, il était de 55,4%). »
        https://www.asafrance.fr/item/armee-de-l-air-14-rafale-cannibalises-sont-cloues-au-sol.html
        Dit moi @Cricetus la Flèche, ca fait combien la moitié de 45 % que tu additionnes à 55,4 % ??? 😉
        Après, tu confonds peut être avec la disponibilité des Rafale en OPEX où là, effectivement, on frise les 90 % puisqu’on est même à … 93 % ! 🙂
        https://omnirole-rafale.com/le-mco-rafale-ravel-et-bolero/
        Bon, normal, tout le pognon destiné au MCO part pour soutenir l’activité des matériels engagés sur les différents théâtres …
        Voilà ma brêle, nous en sommes là. 😉
        Bon maintenant, j’attends que tu relèves mon défi : alors quand est ce que j’ai « annoncé une disponibilité de 90% pour les Rafales… » ??? (A part en OPEX donc, et dans tes cauchemars) ?
        Au boulot, feignasse ! Un peu de cran ! Montre nous ton talent ! … « Est cent fôtes d’aurtograffe SVP !!! » (je sais, je suis taquin !)

        • Sorensen dit :

          Sorensen n’est pas d’origine norvégienne.

          Il n’a pas pu résister! Il était encore caché dans les chiottes à essayer de compter les moteurs de cette daube de Balzac.

          Amusant « Est cent fôtes d’aurtograffe SVP !!! » :
          – Dit moi @Cricetus
          – où là
          – quand est ce que j’ai

          https://www.youtube.com/watch?v=SsnxJUmu6Ao

          • Alpha dit :

            « Sorensen n’est pas d’origine norvégienne. »
            « Consonnance » j’ai dit, l’érudit… « Qui ressemble », quoi. Après, que ce soit d’origine norvégienne, danoise ou mongole, on s’en tape…
            Tu as du être décontenancé par la première syllabe… Tu t’es senti agressé… Alors tu t’es emballé pour répondre.
            Sinon, c’est bien de me reprendre sur mes quelques fautes d’inattention, au moins tu te trouves une utilité sur ce site… Dommage cependant que tu m’en relèves 2 qui n’existent pas, bouffon ! 😉

          • Sorensen dit :

            On dit consonance germanique, c’est que Sorensen n’est pas d’origine norvégienne.
            Les deux autres sont pires. Ce sont des fautes de grammaire.

          • Alpha dit :

            « On dit consonance germanique »
            Non, on ne dit pas. Tu dis. Moi je peux dire consonnance scandinave.
            D’ailleurs : L’origine de ce nom [Sorensen] est scandinave son étymologie provient de l’agglutination du nom de personne scandinave soren et de sen qui signifie : le fils de soren – forme nordique du nom de personne latin severius.
            Tu te rends compte ? Tu es le résultat d’une agglutination ! C’est dégueu…
            Pour le reste :
            C’est bien ce que je dis : pas « d’aurtograffe » !
            C’est bien de te ressaisir.

          • Sorensen dit :

            Scandinave c’est correct.

        • tschok dit :

          @Alpha,

          Franchement, « la mère Parly »…

          Nan.

          Mais vous pouvez dire « la maire Hidalgo », là ça marche.

        • Achille-64 dit :

          Vous avez annoncé 76% et la DMAé annonce (moyenne pondérée Marine + Air) 57%
          Bon alors, qui sort des salades ?
          Vous allez nous faire le coup des politiques qui balancent des chiffres différents quand ils sont pris en défaut sur une statistique ?
          Si vous m’insultez comme vous en insultez d’autres, c’est que vous êtes en défaut sur vos affirmations et que vous perdez votre sérénité face à la contradiction.

          PS : je suis 100% pro Rafale, mais pas non plus un VRP de Dassault, ni un partisan de la privatisation de la MCO chère à notre PR et à sa ministre.

          • Sorensen dit :

            Alpha et Carin racontent n’importe quoi.
            « 76% » est le niveau d’exigence du programme RAVEL, Dassault est à 84% de DT sur les rafales, mais avec la NSO (moteurs + logistique), la disponibilité technique opérationnelle des Rafales est celle annoncée dans cet article.
            Il ne faut pas confondre MCO, DT en OPEX ou hors OPEX et DTO .
            La MCO correspond au nombre d’équipements financés pour leur maintien en condition opérationnelle, la DT est le nombre d’équipements du parc en disponibilité technique (qui nous donne le niveau d’efficacité du budget MCO), la DTO c’est le nombre d’appareils disponibles sur les besoins dimensionnés de la LPM.

            Il est tout à fait possible que Alpha parlait de la DT en OPEX et que Cricetus n’ait pas compris. Mais c’est particulièrement stupide de parler de la DT en OPEX. Sans parler du fait que Alpha ait pu écrire n’importe comment le commentaire en accusation et échouer à se faire comprendre. Ce qui n’aurait rien de surprenant.

          • Alpha dit :

            Ben non « Sosso », çà commence mal…
            « Dassault est à 84% de DT sur les rafales, mais avec la NSO (moteurs + logistique) »
            Les moteurs ne sont pas pris en compte, et font l’objet d’un contrat séparé avec SAFRAN (contrat Bolero…) qui vient d’être signé récemment.
            Pour le reste, les explications sur le MCO, DT et DTO, c’est pas mal ! Tu vois quand tu veux ! Tu te reprends.
            Pour ce qui est des 90 % évoqués par @Cricetus : son esprit s’est embrouillé, il s’est planté.

          • Alpha dit :

            @Achille-64
            C’est que vous mélangez tout et ne prenez pas en compte certaines données, ce que je pressentais dans mon post initial du 10 janvier 2022 à 18:25…
            Contractuellement, Dassault doit assurer une disponibilité technique (DT) de 73 % des Rafale dont il a la charge (air +marine) avec le contrat verticalisé RAVEL. Fin 2020, cette disponibilité était à 76 % et désormais, elle est au delà de 80 .
            L’avionneur fait donc son boulot, ce que je me tue à répéter (ce qui entraine parfois mon courroux à l’égard de certains mal embouchés de ce site !).
            Mais avec le soutien opérationnel assuré par les militaires au quotidien -soit le Niveau Technique Opérationnel (NSO)-, sur les bases, et les vicissitudes qui l’accompagnent, nous avons un chiffre de Disponibilité Technique Opérationnelle (DTO) évidemment plus bas, soit 57 % , objet de l’article ce chiffre prenant en compte la maintenance et la disponibilité des moteurs (ce qui n’est pas le cas de RAVEL).
            Cependant, là aussi un chantier a été lancé par le MINDEF, le projet SO 4.0, qui en même temps que les contrats RAVEL (Dassault) et BOLERO (Safran) -ce dernier venant d’être notifié- est destiné à faire augmenter la disponibilité de nos Rafale au sein de nos forces, tout cela dirigé par la Direction de la Maintenance aéronautique (DMAé) en liaison avec le service industriel de l’aéronautique (SIAé) qui garde des capacités industrielles en interne, la DMAé étant l’interlocuteur unique entre les forces et les industriels.
            Avec ce système mis en place, il n’y a plus de dissolution des responsabilités et il y a un guichet unique pour la logistique.
            Au final, la disponibilité de nos appareils Rafale -et autres désormais…- devrait significativement augmenter en Métropole au quotidien, étant donné qu’en OPEX on atteint les 93 % de disponibilité pour le Rafale avec un système similaire !
            Voilà mes chiffres et mes affirmations, que vous pourriez éventuellement vérifier en quelques « clic » à l’aide de votre moteur de recherche si vous avez du temps.
            J’espère que c’est clair, le « petit rectangle » destiné à écrire les commentaires n’étant pas pour moi approprié aux longs discours !
            Et pour votre « Si vous m’insultez comme vous en insultez d’autres », j’ai une devise : « qui s’y frotte, s’y pique ! » . 😉

          • Sorensen dit :

            @ Alpha: Apprenez à lire.

            « « 76% » est le niveau d’exigence du programme RAVEL, Dassault est à 84% de DT sur les rafales, mais avec la NSO (moteurs + logistique), la disponibilité technique opérationnelle des Rafales est celle annoncée dans cet article. »
            Quant à vos chiffres ils sont tous faux -vous n’avez même pas été capable de reprendre ceux de cet article correctement-. Il suffit de quelques clics sur le site du Sénat…

            ps: -NSO veut dire niveau du soutien opérationnel
            – « çà » est à encadré.

    • Bomber X dit :

      Avec @Alpha, ce qu’il y a de bien, c’est que chacune de ses déclarations se vérifie !
      Un vrai sniper ! 🙂
      Déjà 2 de ces « débiles » qui rappliquent ! Et pas des moindre !
      Le fou sénile et covidé, qui passe de la vie en Corée du Nord au dernier tiers provisionnel en passant par la MCO et l’identité des délinquants (vas comprendre…..)
      Et l’amoureux transi mais acculturé de la culture US, qui écorche allègrement l’orthographe française….
      Mais il y en manque !!! 😉

      • Sorensen dit :

        « Avec @Alpha, ce qu’il y a de bien, c’est que chacune de ses déclarations se vérifie ! » Lesquelles? Vous êtes un des pires intervenants.

        • Alpha dit :

          @Sorensen
          « …chacune de ses déclarations se vérifie ! » Lesquelles?  »
          Lesquelles ?
          Simple. Je parle de « certains débiles de ce site » , et qui arrive ???
          Sorensen !!! 🙂
          Quant à toi « Sosso », si @Bomber X est un des pires intervenants selon tes pauvres affirmations, toi, sans conteste, tu en es le degré zéro .

      • Vidoc-19 dit :

        @ Bomber X : vous avez des hiatus cognitifs, et ça ne m’étonne pas : mais si vous pouviez, ne serait-ce qu’une fois, une seule fois, parler du sujet des articles et apporter une idée, rien qu’une seule, une fois ? c’est trop demander ? , ah bon, ok , je sors …

        • Alpha dit :

          « ah bon, ok , je sors … »
          Comme dirait l’autre : Et bien, casse toi pov … ! 😉

      • Alpha dit :

        @Bomber X
        Bof ! Trop facile ! Vous lancez un leurre, et le troupeau de niais débarque ! Mais vous avez raison : il y en manque !
        P.S. Je vois que vous avez bien cerné le pov’Vidoc-19 !… 😉

  9. E63 dit :

    La disponibilité des aéronefs est confidentielle pour des raisons d « impératifs renforcés de confidentialité «  ..!!!!!incroyable comme excuse!!!!! Comme si nos potentiels adversaires avaient besoin de lire ce type d’informations !!!pour connaître notre très faible niveau militaire . Nous ne sommes plus à l’epoque des chariots et de Mata Hari ….
    La raison est toute autre … nous avons les élections présidentielles et normalement il est temps de faire un bilan sur les actions du gouvernement . La Défense n’est malheureusement pas LE sujet des électeurs ..mais … les élus de l’opposition pourraient s’emparer du sujet et en faire un argument électoral …
    Il vaut mieux en ce cas en faire un « secret défense «  et ne pas avertir les éventuels adversaires électoraux de l’echec patent des promesses faites par me Parly il y a 5 ans ..et ainsi celles du candidat Macron …….En ne respectant pas les élus du peuple !!! Et Le peuple globalement , ce gouvernement est égal à lui même …. Mensonge , manipulations , détournement d’informations , approximation , comportements liberticides , actions dictatoriales et autoritaires ……inefficacité dans tous les domaines et notamment dans le domaine militaire et industriel .
    Il doit partir . Point barre .pour notre bonheur et notre avenir à tous .

    • Carin dit :

      Nous nous réjoui… heu déplorons la perte d’un camarade… E63 nous a quitté… que le Dieu du MCO prenne grand soin de lui… et commence tout de suite par revoir le radar, qui lui sert de cervelle, j’ai l’impression qu’il capte mal!

  10. Lacondemine dit :

    Affligeant…. j’ai du mal’à croire que nous sommes à la 7em place rang mondiale pour l’armée… Pauvre France ….

    • Jack dit :

      Ce qui est affligeant, c’est que des centaines de pays rêveraient d’être à la 7ème rang mondiale car leur armée est bien en peine d’afficher de tels taux de dispo. Malgré cela, on ne lit que des critiques, des remarques acerbes et autres insultes vis-à-vis des «  » »responsables » » » sur ce blog 🙁

      • Carin dit :

        C’est que « la septième place rang mondiale » c’est pas donné à tout le monde.
        Il se pourrait même qu’un petit chinois usurpe le pseudo de @Lecondemine avec les petits bras du vilain traducteur que grand panda met à sa disposition. Mais ça reste à vérifier.

  11. Olivier dit :

    Bonjour hé bien ça fait beaucoup d’aéronefs disponible ça craint on ne tiendra pas longtemps en cas de conflit à haut intensité.

    • blavan dit :

      @olivier. Il y a deux volets dans la dispo, la découverte d’un problème de sécurité lié à un problème technique nouveau inconnu de l’entretien, pour moi c’est le seul indicateur que l’on devrait retenir, et la maintenance liée aux entretiens, aux limites de vie des composants qui elle n’est qu’un problème de finance et de nombre de mécaniciens.

    • Bomber X dit :

      Même si nous avions 100 % de disponibilité pour nos appareils, nous ne tiendrons pas longtemps : Nos stocks de missiles sont au plus bas !

  12. themistocles dit :

    Mais pour les NH 90, qui sont, je le rappelle, des appareils presque neufs, la dispo reste cataclysmique. Pas étonnant que les australiens nous les renvoient pour prendre des SH60, sur ce coup là, on peut les comprendre. Les autres pays sont plus polis mais n’en pensent pas moins: Cet hélico est une daube

  13. Guerrier des boutons (l'autre) dit :

    Il convient de préciser que la Direction de la Maintenance Aéronautique [DMAé], sous l’autorité directe du chef d’état-major des Armées [CEMA] a remplacé en 2018 la Structure Intégrée du Maintien en condition opérationnelle des Matériels Aéronautiques du ministère de la Défense [SIMMAD], sous l’autorité directe du chef d’état-major de l’Armée de l’Air [CEMAA]. Ce changement de subordination explique peut-être l’amélioration….

  14. Thierry dit :

    plutôt marrant, ils utilisent les mêmes combine foireuse que pour la réduction du chômage par radiation administrative et durcissement des admissions, afin de faire croire à une baisse qui n’existe que dans leur imagination.

    Qu’on sonne l’alarme général immédiatement et qu’on voit combien d’appareils sont immédiatement disponible pour les 12 heures qui viennent, on sera très loin des chiffres fantaisiste avancés par l’Etat, aussi frelatté qu’une mauvais gnole de contrebande, pas même la moitié de ces appareils est disponible, peut-être même seulement un tiers.

    • lgbtqi+ dit :

      on pourrait également citer les statistiques faussées de la délinquance et criminalité …

      Bidouiller les chiffres, c’est l’ultime recours quand on est dépassé, et c’est une pratique courante dans le magic circus du petit emmerdeur (puisqu’il tient à être considéré ainsi)

  15. Phil dit :

    C’est bien se se féliciter…j’ai l’impression d’entendre ça depuis 30 ans , c’est curieux, perso je préfère être félicité que me féliciter. C’est le culte de la médiocrité.

    • lgbtqi+ dit :

      se féliciter soi-même est une pratique compulsive des tristes amateurs du parti du petit « emmerdeur ». Ça soulage leur angoisse et dupe un certain nombre d’imbéciles, vu le relais complaisant des médias abondamment achetés avec l’argent des mêmes dupes …

  16. Durandal dit :

    Si en informatique, on avait une telle disponibilité, rien ne fonctionnerait.
    J’imagine un DATA CENTER avec 40 % de dispo sur les serveurs et sur les disques…
    En informatique, tu tournes à 99,98 % et encore… Et sur des systèmes qui sont en plus redondés, 2 voir 3 fois.

    • Fred dit :

      La comparaison ne tient pas. En informatique le data center s’engage sur une dispo DU SERVICE de 99,98%.
      Cela signifie qu’avec 2 serveurs et une dispo de fonctionnement de chacun de 50% on arrive à assurer le service en continu.
      Si on devait transposer cela aux avions on demanderait que 3 chasseurs soient toujours prêt à décoller à tout moment. Si les avions ont une dispo de 50% avec 6 avions on obtient une disponibilité du service de 100%…

  17. Foufi dit :

    Bravo pour l’exercice de transparence !
    Au dela des chiffres assez catastrophiques, il est important de les rendre public !
    Voyez les américains qui publient toutes les failles du F-35 sur internet dans le but d’éviter les dérives financières liées à une certaine forme d’opacitée dont profitent les fournisseurs !
    Les industriels gagnent plus d’argent avec des avions en maintenance plutot que en vol et plus ça dure, plus ça chiffre !
    Ben oui !

  18. Gaulois78 dit :

    @Bonjour à tous
    Pour la haute intensité il est inutile d’en parler, c’est du discours de salon feutré..
    ATE vient de sortir une vidéo où il explique (scénario) comment une puissance ennemie en 7 jours ruine l’intégralité du stock de missiles mica et met à mal disponibilité des chasseurs (maintenance)…

    C’est édifiant….
    https://youtu.be/kd9uXzM799Q

    Quel est le temps de fabrication d’un Mica?
    Si vous avez l’info…

    • Aramis dit :

      Oui c’est édifiant et l’appareil industriel est taillé en proportion pour produire à petite cadence car il a très peu de commandes.

    • Carin dit :

      @Gaulois78
      Até a raison, mais sa présentation est axée uniquement avia… (son cœur de métier).
      Il faut prendre en compte d’autres paramètres, par exemple il parait évident que si on déplace 20 rafale sur Tahiti, on y fera aller aussi 1 ou 2 FREMM, 1 ou 2 soums, qui eux seront chargés de réduire les forces de l’éventuel attaquant, en tentant de couler son ou ses portes-avions, ses soums, voire participer à descendre ses avions en vol (FREMM). Malgré ce, il est évident que les entrepôts à munitions sont vides, depuis Sarkozy et sa RGPP, il n’y a plus eu de commandes, et l’armée a dû tirer sur ses stocks. L’information est très largement remontée, mais ces matériels n’étant pas budgétisés, les commandes des clients du rafale étant enregistrées, le carnet de commandes est plein, et les fournisseurs ne vont pas embaucher pour opérer une remonté en puissance tant que nous n’avons pas passé commande, (c’est contreproductif pour eux), il nous faut nous dépêcher de budgétiser les différentes munitions, passer commande, et attendre que les fournisseurs forment les nouveaux embauchés… 2/3 ans avant de voir arriver les premiers missiles en entrepôts. On part de beaucoup trop loin pour tout régler, tout de suite, parce que le reste des matériels doit aussi continuer à êtres remplacés, nos gars équipés, etc… même si en ce qui concerne Tahiti, l’OTAN nous fournira des munitions compatibles, puisque ce scénario vise la chine.
      Il n’en demeure pas moins qu’à l’impossible nul n’est tenu, et qu’à ce titre notre actuel président, bien compris à Bercy, et bien relayé au MINDEF, a opéré une remonté en puissance qui sans être suffisante n’en demeure pas moins significative.
      Tout en assurant les livraisons en temps et en heures pour nos clients qui sans cela se tourneraient vers un autre fournisseur.

      • Lagrange dit :

        « Il n’en demeure pas moins qu’à l’impossible nul n’est tenu, et qu’à ce titre notre actuel président, bien compris à Bercy, et bien relayé au MINDEF, a opéré une remonté en puissance qui sans être suffisante n’en demeure pas moins significative. » Il a simplement cherché à faire un peu moins mal fonctionner les débris qui ont survécu. S’il y avait remonté en puissance le format des amrmées auraient été revus à la hausse.

    • tschok dit :

      @Gaulois78,

      Vous allez un peu vite en besogne.

      En partant d’une hypothèse très spécifique de tirs répétés de missiles hors NEZ (no escape zone), en raison d’une action d’usure d’un ennemi, il a simplement montré qu’un stock de missiles pourtant assez confortable au départ pouvait se réduire très vite.

      L’hypothèse est tout de même très spécifique parce qu’elle suppose que vous dilapidez votre précieux stock de munitions complexes et performantes pour pratiquer des tirs d’effarouchement: pas des tirs pour détruire un adversaire, mais pour le faire fuir.

      Mais le raisonnement n’est pas bon, parce qu’au départ, il voulait seulement illustrer la surconsommation de munitions en combat de haute intensité, ce qui est le point qui se discute. Sauf que pour le montrer, il se place dans une hypothèse qui n’est pas un combat de haute intensité, mais une situation de surconsommation de munitions par construction: dans le scénario qu’il imagine, il pose qu’il y a surconsommation de munitions parce qu’on tire de façon répétée sur un adversaire qui revient sans cesse, pour l’éloigner sans le détruire.

      Tout ce qu’il montre, c’est que dans un tel cas de figure, vous surconsommez effectivement vos munitions. Et l’adversaire peut sans cesse revenir, puisqu’il ne subit aucune perte. Donc, ce n’est pas un combat de haute intensité, car dans le combat de HI vous essayez « intensément » de détruire votre ennemi.

      Son raisonnement est tautologique, en fait. Mais il avait simplement pour vocation d’illustrer, chiffres à l’appui, la rapidité d’amenuisement d’un stock donné. Et effectivement, ça va vite.

      Pour autant, cela ne signifie pas que l’AAE est inapte au combat de haute intensité parce qu’elle manque de munitions complexes. Ce n’est pas ça qu’il dit.

      Bon, sinon, la question qui se pose, c’est de savoir ce qu’est une surconsommation de munitions et bien la définir, parce qu’il y a plusieurs définitions possibles:

      – Surconsommer = tirer plus que d’habitude, par exemple
      ou
      – Surconsommer = épuiser son stock très vite
      ou
      – Surconsommer: employer trop de munitions pour une seule cible, autrement dit, trop de munitions pour pas assez de dégât infligé

      Quand on dit que la haute intensité se caractérise par la surconsommation de munitions, il faut savoir de quel type de surconsommation on parle. Tirer plus que d’habitude ou épuiser son stock rapidement, ce n’est pas grave si on détruit l’ennemi. Mais si on tire beaucoup et qu’on ne détruit rien, là, c’est moche.

      Le missile dont il parlait, c’était le Mica. Normalement, c’est un missile qui atteint sa cible avec un bon SSKP. Je dirais qu’il serait assez idiot de le tirer sur un avion ennemi juste pour le faire fuir, surtout si cette emploi conduit à l’épuisement rapide du stock. C’est une surconsommation problématique de la ressource.

      En revanche, épuiser rapidement la totalité du stock Mica est approprié si cela conduit à la destruction rapide de la totalité de la force ennemie, ou d’une fraction suffisante pour l’obliger à stopper son offensive. C’est une surconsommation non-problématique.

      Maintenant, il est clair qu’il vaut toujours mieux avoir plus de munitions que de cibles potentielles. Ok, c’est l’idéal. Or cet idéal est rarement atteint pour les munitions complexes et le plus souvent toujours atteint pour les munitions non-complexes (l’armée française a consommé plus de balles de mitrailleuse qu’il n’y avait de soldats allemands, mais elle détient moins de missiles qu’il n’y a d’avions dans le monde). Mais ce n’est pas parce que cet idéal n’est pas atteint qu’on est dans la merde. Une parité munitions-cibles ennemies potentielles peut-être considérée comme un bon niveau.

      Par exemple: vous avez 500 chars dans l’armée en face de vous. Bon, votre stock de MMP ne doit jamais être inférieur à 500 unités, consommation pour entrainement comprise. Mais on est tous d’accord sur le fait qu’il vaudrait mieux en avoir 1.500 pour rester dans la zone de confort, ce qui vous permet d’en tirer 3 par cible potentielle.

      Enfin bref, n’allez pas instrumentaliser un utubeur et déformer ce qu’il dit pour diffuser votre propagande décliniste de vieux réac dépressif/agressif. C’est normal d’être déprimé quand on a votre âge et qu’on est réac. C’est moralement épuisant d’être un mec en colère pour tout et rien, tout le temps. A un moment, on déprime. Faut apprendre à le gérer sans embarquer les autres dans vos délires.

      • Aramis dit :

        « Une parité munitions-cibles ennemies potentielles peut-être considérée comme un bon niveau. » C’est mal barré une telle configuration: elle présuppose qu’on va tirer une munition par cible. Ce qui n’est presque jamais le cas pour des missiles air air. La vidéo d’ATE est pondérée et montre juste que la haute intensité sans stock ce n’est pas possible.