Le BSAM « Garonne » est désormais qualifié pour porter assistance aux sous-marins en détresse

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

23 contributions

  1. fgnico dit :

    on nous appezlle les « frogie » mais nos bonhomme au ponpon rouge ont quand de – Grands Pros- B R A V O

  2. fgnico dit :

    rectif clavier
    on nus appelle bien souvent -froggies-messieurs les -Rosbeef -, mais n’oublierz pas de dire et penser que nos -bonhommes- au ponpon rouge sont de sacrés pros!!! B R A V O

  3. chibani84 dit :

    Est ce que ce remarquable bateau peut porter secours aux voiliers qui percuteraient un porte avion? Le voilier n’est que polonais donc …. On s’en bat…. Il n’a perdu que son mât.

  4. Raymond75 dit :

    Si le sous marin coulé n’est pas détruit, ces matériels permettent d’apporter de quoi survivre à l’équipage, ce qui est en soi extraordinaire. Mais comment évacuer les marins ?

    • penandreff dit :

      par le SRV
      première étape : le ROV prépare la zone d’arrimage du SRV sur le sous-marin, les sous-marins ont des zones d’arrimages standardisées.
      deuxième étape le SRV s’arrime et embarque l’équipage par petit groupe, le SRV fera donc des allez retour pour évacuer tout l’équipage.

    • Poutargue dit :

      C’est écrit dans l’article : le NSRS est un « système » utilisant un sous-marin de petite taille qui se connecte à un sas d’évacuation (de caractéristiques standardisées) qui est en principe intégré à la coque de la plupart des sous-marins des forces de l’OTAN. Si les conditions sont réunies, l’équipage peut être évacué en plusieurs rotations, vers le « navire d’accueil » le BSAM en l’occurrence et traité dans les caissons de décompression.
      Ces matériels si je ne me trompe sont stockés sur une base navale Royal Navy en Ecosse…
      C’est le type d’opération qui a été tenté pluseiurs fois depuis 20 ans, parfois avec succès parfois non (cas du Koursk) …

    • Poutargue dit :

      Ce qui montre que les marins militaires ont des compétences qui peuvent servir également au sauvetage, pour tant que l’on leur accorde un minimum de moyens …
      Outre le BSAM, voir aussi le reportages sur les équipages NH90 basés à Lanvéoc poulmic allant porter assistance à des navires en détresse en Océan Atlantique ou dans la Manche par grosse mer … les équiper correctement et assurer un MCO correct à leurs machines ne devrait pas poser autant de difficultés.

  5. PK dit :

    Je l’aime bien ce navire… On devrait en avoir quelques uns de plus. Dans le genre couteau-suisse, il est vraiment pas mal. Ce n’est pas toujours la quantité de FREMM qui fait la puissance d’une flotte, mais aussi toute la flottille annexe sans laquelle aucune grande flotte ne peut rien faire.

  6. Nautilus dit :

    A quand l’ exercice « Soleil du Sud 2022 » au large du Cap Sicié dans le Var ?????

  7. patrico dit :

    Respect et Grand Bravo a notre Marine qui fait le Max avec le Matos dispos ! Secours aux fond des océans très très bien . Mais ne pas oublier ceux en positions surfaces aux zones Extrèmes !?

  8. Hermes dit :

    J’ai quand même besoin qu’on m’explique comme le CDG a pu entrer en collision avec un voilier…

    • Clavier dit :

      Pour connaître les PA et les voiliers, je m’explique parfaitement cette collision …..

  9. Tiger dit :

    Je suis complètement novice. Y a t-il plusieurs manières de sortir du sous marin si « l’entrée principale » est endommagée?
    Ce sous marin sauveteur peut-il s’ammarer ou il le souhaite? Percer la coque pour créer une sortie de fortune?

  10. Alain dit :

    Tu es socialo-communiste pour sortir des âneries pareilles ?

    • Castel dit :

      Pas forcément, mais une chose est certaine, il ne fait pas partie de la « Royale », sinon, il saurait que les sous-marins sont équipés d’un sas de secours prévu pour une évacuation d’urgence….

  11. petitjean dit :

    il me semble qu’il manque une info : jusqu’à quelle profondeur ce bâtiment peut-il agir ?

    c’est peut être top secret ?????????????…………….

  12. Wrecker 47 dit :

    Il est souhaitable que ce bateau porteur ne soit pas à de trop grandes distances du lieu ou le Sous-marin est au fond …

    • Poutargue dit :

      @Wrecker47,
      Les matériels composant le NSRS sont transportables par navire et également par avion cargo.
      Transport par C5 Galaxy déjà réalisés.