À l’occasion de l’exercice Blue Flag, des Rafale français évoluent dans le ciel israélien pour la première fois

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

95 contributions

  1. Protais dit :

    Ah si De Gaule avait cru en l’état hébreux au lieu de choisir ses frères arabes qui ne lui ont jamais rendu sa délicate attention !
    On se met à rêver de ce que ce partenariat des années ’70 serait devenu aujourd’hui si il avait perduré ! Rêvons que les Français n’aie pas décrété le fameux embargo qui changea complètement la donne au profit des Ricains ! Non seulement la France y perdit un partenariat de premier ordre avec ce qui allait devenir une des armées les plus puissantes du monde. Mais le premier perdant fut De Gaulle lui même qui y perdit l’appui des milieux d’affaires juifs et de tous ce que la France comptait d’artistes et d’artisans du luxe qui firent aussi la France. Il ne s’en remis d’ailleurs jamais vraiment et ce fut le début de la chute au profit de son dauphin Pompidou ! A contrario, on ne peut pas jeter la pierre trop facilement au grand homme. Qui aurait bien misé sur ce drôle de peuple armé de bric et de brocs, survivants de la Shoa et réclamant la terre biblique de leurs ancêtres Abraham, Isaac et Jacob ? En face il y avait 250 millions d’arabes armés des meilleurs productions du moment ! …… après coup, c’est toujours plus facile de refaire l’histoire 🙂

    • Courmaceul dit :

      Comme disait Raymond Aron, De Gaulle a rétabli à travers ces déclarations un antisémitisme des Temps Modernes. A partir de là, tout est plié.

      • Sam-7 dit :

        @protais
        Regarde combien les pays arabes (saoudite, quatar, Émirats, Égypte, feu libye, maroc, irak, liban meme si c’est les saoudiens qui payent…) nous achètent d’armes et depuis des dizaines d’années.
        Niveau économique la question elle est vite répondu, et niveau diplolatique le france a de bonnes relations avec Israël, le soutien indéfectible des usa leur coute très cher en $.

      • Félix GARCIA dit :

        « les juifs, jusqu’alors dispersés, et qui étaient restés ce qu’ils avaient été de tout temps, c’est-à-dire un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur, une fois qu’ils seraient rassemblés dans les sites de son ancienne grandeur, n’en viennent à changer en ambition ardente et conquérante les souhaits très émouvants qu’ils formaient depuis dix-neuf siècles : “l’an prochain à Jérusalem”. »

        Il me semble que c’est plus fin que ça. Mais je ne connais pas toute l’histoire de De Gaulle. Loin de là.

      • Félix GARCIA dit :

        PS :
        « C’est pourquoi indépendamment des vastes concours en argent, en influence, en propagande que les Israéliens recevaient des milieux juifs, d’Amérique et d’Europe, beaucoup de pays, dont la France, voyaient avec satisfaction l’établissement de leur État sur le territoire que leur avaient reconnu les puissances, tout en désirant qu’ils parviennent en usant d’un peu de modestie à trouver avec ses voisins un modus vivendi pacifique. »

        « Une admiration ancienne dont témoigne l’ambassadeur d’Israël à Paris, Jacob Tsur, qui lui rend visite le 28 avril 1955 : « De Gaulle m’a dit qu’il considérait la création de l’État juif comme une nécessité historique. Le peuple juif a le droit de s’attendre à la réparation de l’injustice dont il a été victime depuis des siècles. » Avant d’exprimer son respect « pour les talents des juifs, leur pensée claire et logique, leur énergie ». »

        « Des pièces de rechange pour les Mirage

        En réalité, cette polémique sur l’antisémitisme supposé de l’homme du 18 juin 1940 sert à relancer l’offensive contre les positions adoptées en juin 1967. Le moins qu’on puisse dire est qu’elles n’allaient pas de soi. La France avait été, durant les années 1950, la plus fidèle alliée d’Israël, équipant son armée en matériel sophistiqué, notamment en avions Mirage, l’aidant à acquérir la technologie militaire nucléaire. Elle s’était associée à la pitoyable expédition de Suez de 1956 que de Gaulle, à l’époque, avait approuvée. Certes, depuis la fin de la guerre d’Algérie en 1962, la France s’était désengagée, comme l’affirme le général dans sa conférence de presse, de « certains liens spéciaux et très étroits » que la IVe République avait établis avec Israël. Après l’indépendance algérienne de 1962,

        Nous avions repris avec les peuples arabes d’Orient, la même politique d’amitié et de coopération qui avait été pendant des siècles celle de la France dans cette partie du monde et dont la raison et le sentiment font qu’elle doit être aujourd’hui une des bases fondamentales de notre action extérieure.

        Mais il précisait : « Bien entendu, nous ne laissions pas ignorer aux Arabes que pour nous l’État d’Israël était un fait accompli et que nous n’admettrions pas qu’il fût détruit. » D’ailleurs, malgré l’embargo imposé sur les ventes d’armes dans la région en juin 1967, la France continuera à fournir à Tel-Aviv les pièces de rechange pour ses Mirage »

        Etc etc …

        https://orientxxi.info/magazine/de-gaulle-les-juifs-un-peuple-sur-de-lui-meme-et-dominateur,1964

        • Protais dit :

          @Felix Garia
          Merci pour votre contribution, mais n’oubliez pas que De Gaulle comme tout politicien de ce niveau maniait le double discours politique. Il ne cru pas un seul instant à la survie de l’état hébreux puis s’alligna sur les anglais quand il vit que le projet tennait la route ! Il est cependant indéniable que les communautés historiques juives de France soutinrent De Gaulle et la réorganisation de la France d’après guerre sous son leadership ! Je ne crois pas à proprement parler d’une opinion anti-sémite de la part de celui-ci. Ce sont plutot les circonstances qui ont probablement poussé le grand homme vers des décisions domageables ! Il ne faut pas sous-estimer l’influence des mouvements juifs fort actifs dans l’après-guerre qui à force d’ingérence dans la politique nationale poussèrent sans doute le Général vers plus de radicalisme, n’était pas homme à se faire dicter sa conduite ! Son erreur fut de prendre parti et de faire coïncider son ouverture vers les arrabes avec la période de l’embargo, une erreur catastrophique en diplomatie du juste-milieu. L’alliance aurait pû reprendre sous Pompidou, mais les communautés juives américaines avaient déjà sappé l’influence des juifs français en terre promise !
          Concernant les armements dont les pièces de Mirage v qui continuèrent à arriver en terre sainte, il faut plus y voir l’habilité de Serges Dassault et ses amis pour faire parvenir des lots en non-répertoriés en Israel et à égarer des plans curieusement récupérés par le Mossad ! On ne peut pas parler de volonté politique réelle, au contraire, on ne peut que s’interroger sur l’effet qu’ont eu ces affronts sur la radicalistion du Général ! Concernant les accusations d’anti-sémitisme supposé du général, votre lecture pèche par excès de simplicité et par manque de complexité face à un problème insoluble depuis 55 ans !

          • Félix GARCIA dit :

            « Concernant les armements dont les pièces de Mirage v qui continuèrent à arriver en terre sainte, il faut plus y voir l’habilité de Serges Dassault et ses amis pour faire parvenir des lots en non-répertoriés en Israel et à égarer des plans curieusement récupérés par le Mossad ! On ne peut pas parler de volonté politique réelle, au contraire, on ne peut que s’interroger sur l’effet qu’ont eu ces affronts sur la radicalistion du Général ! »

            Comme je le disais, je suis loin de très bien connaître cette période.
            Merci pour ces détails.

      • Castel dit :

        Non, c’est complètement faux, le Général De Gaulle avait simplement dénoncé à l’époque en Israël, un état « dominateur et sûr de lui, » car il avait deviné que celui-ci se servirait de sa force pour imposer sa présence aux Palestiniens sans essayer de négocier.
        Son boycott sur les armes à destination de celui-ci, était surtout destiné à l’inciter à essayer de trouver une autre voie que la force militaire.
        Durant son exil à Londres, il a toujours pu compter sur le soutien d’une importante communauté Israelite, qui lui est toujours resté fidèle, même après sa prise de position à l’égard d’Israël, De Gaulle était opposé à un sionisme brutal, mais il n’a jamais été antisémite !!!

        • Courmaceul dit :

          Vous « verrez » cela avec R. Aron.

          • logan23 dit :

            Un philosophe détient sa vérité, Aron s’est trompé sur de nombreux points. Son point de vue n’est qu’un parmi d’autres, perso ps fan puis ses positions n’engagent que lui il a suivi De Gaule à Londres se reniant déjà une première fois donc ses actes n’ont pas toujours suivi sa pensée. Que penser d’un homme dont les paroles ne sont pas en accord avec ses actes ???

          • Czar dit :

            bah oui en fait c’est un juif qui délivre les brevet sou pas d’antijouifisme c’est pratique hein

            réfléchis busard de l’atlas : De Gaulle, lorsqu’il dirigeait le GPRF, aurait parfaitement pu – et dû – maintenir l’abrogation du décret crémieux qui priorisait les indigènes israélistes en afrique du nord sur les musulmans. s’il ne l’a pas fait c’est sans doute car il ne voyait pas là une question centrale

          • Courmaceul dit :

            @ Czar.Crémieux ? La guerre de 68 ? Aucun rapport.

        • Expression libre dit :

          Je confirme que le De Gaulle de la France libre était entouré de nombreux juifs français à Londres. Je n’ai jamais entendu dire par ces français libres qu’il ait été antisémite. Il ne faut pas confondre critiquer un pays, en l’occurrence Israël et l’antisémitisme.

          • Courmaceul dit :

            Qui vous parle de Londres ? Vous savez dater les propos évoqués ? Où avez-vous lu IL dans ses propos ?

        • ron7 dit :

          Wiki : Lecture et pédagogie
          La célèbre “petite phrase” du général de Gaulle « peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur » eut un fort retentissement au sein de la société israélienne, des Juifs de France et aussi des nombreux politiciens sympathisants de la cause de l’État hébreu. Parmi ces réactions on peut noter un dessin de Tim dans Le Monde du 3-4 décembre 1967, représentant un déporté juif, décharné, portant l’étoile jaune, avec la main dans sa chemise à la manière de Napoléon, et le sous-titre « sûr de lui-même et dominateur »3.

          Bien que certains soient allés jusqu’à taxer le président d’antisémitisme, certains dignitaires israéliens prirent cette déclaration pour une maladresse. De sa retraite, David Ben Gourion a ainsi écrit au général une longue lettre déplorant « la critique injuste formulée par de nombreuses personnes en France, en Israël et dans d’autres pays qui, je pense, n’ont pas examiné vos propos avec tout le sérieux requis », lui indiquant néanmoins que son discours contenait « quelques propos attristants et inquiétants » et « des expressions surprenantes, dures et blessantes, basées sur des renseignements incorrects ou imprécis »4,5,6.

          En 1973, Jean d’Escrienne, aide de camp du général de Gaulle, relate dans son ouvrage Le Général m’a dit7, que de Gaulle lui aurait tenu les propos suivants, lors d’une promenade dans le parc de La Boisserie à Colombey-les-Deux-Églises le dimanche suivant la conférence de presse :

          « Je n’ai outragé personne ! Vous savez très bien que, quand on étudie un texte sérieusement et honnêtement, on n’isole pas une phrase de son contexte, à plus forte raison un mot à l’intérieur d’une phrase, sans quoi… on fausse l’idée exprimée. J’ai dit du peuple juif non pas qu’il était un peuple « dominateur », mais qu’il était un « peuple d’élite, sûr de lui et dominateur » : il y a tout de même une sérieuse nuance ! Dans un sens, c’est même un compliment que j’ai fait aux Juifs ; j’aurais mieux compris leur réaction indignée, si j’avais dit, par exemple, qu’ils étaient outrecuidants, ce qu’ils sont cependant, en effet, bien souvent ! Quant à la « surprise » de l’opinion, dont vous parlez, vous savez l’avertissement que j’avais donné : la France considérerait comme agresseur celui qui tirerait le premier. Les juifs n’avaient qu’à ne pas tirer les premiers ! Le fait d’aimer ou de ne pas aimer le monde arabe n’a rien à voir dans l’affaire : ce monde arabe existe, et il est présent sur un territoire qui s’étend du Pakistan jusqu’à l’Atlantique. Ça aussi, c’est une réalité. »
          ____________________________________
          Dominateur… Relief, et aspérités !!

        • AlexS dit :

          « pour imposer sa présence aux Palestiniens sans essayer de négocier. »

          Comment négocier avec quelqu’un qui veut vous détruire ?

    • Euclide dit :

      Fabrice sors de ce corps !

    • Ah Ca ! Z arrive ! dit :

      @Protais

      C’est cela… avez-vous pris vos médocs, vous divaguez, appelez SOS médecin. Vous avez un problème avec l’histoire et inventez la vôtre.

      L’erreur de la France fut en 79-80 sous VGE de ne pas avoir envoyé l’armée Française pour empêcher l’invasion du Liban par Israël et tout ce qui aurait dû aller avec y compris taper sur Israël ! La France sous VGE a trahi ses alliés pour plaire aux américains et a la diaspora Israélienne, c’était l’événement clef qui sonna le glas de l’influence française dans la région.

      • fabrice dit :

        Je ne sais pas avec qui était « allié » VGE au Liban, mais ça devait être de braves gens honnêtes et bienveillant et tutti quanti connaissant la région et surtout ce qui s’est fait au Liban durant la guerre civile (massacres, viols, pillages, enlèvements, tortures)…Sans compter « mon frère » Saddam, dit le chimique, le bourreau des Kurdes, le pendeur en chef… Quels alliés ! On en a les larmes aux yeux…

      • Lado dit :

        Bien sûr.. c’était à la portée d l »Armée Française.. en 1982..!
        Etais ce bien notre intéret d’ailleurs..Le Liban etait déjà un non etat , en guerre civile chaude ou froide permanente..Les allies arabes de la France, de VGE ..Saddam ,Khadafi des gens fiables..prévisibles..
        Au fait c’est quoi la « diaspora Israelienne » en France?

      • Castel dit :

        Il ne faut tout de même pas oublier qu’à l’époque, les Chrétiens des forces Libanaises étaient alors soutenues par Israël, alliance de circonstance, certes, mais qui leur a quand même évité d’être submergées par le front « Palestino progressiste  » soutenu par tous les Musulmans Libanais, soutenus par la Syrie, et l’Iran…

      • Courmaceul dit :

        Pilule noire.

    • DLoQueb. dit :

      Les USA ont fait le pari qu’ils pouvaient à la fois être le principal allié d’Israël et de pouvoir en même temps rester un allié important des autres pays de la région. Ce n’a pas été une longue route tranquille, mais ils ont réussi à le faire. De Gaule a fait le pari que ce ne serait pas possible, qu’il fallait chosir un camp. Après, comme vous dîtes, on ne refera pas l’histoire, et on ne saura jamais où le partenariat Israël-France aurait mené, mais le petit moment où cette relation a été, ce fut une belle histoire. Shimon Peres le disait, jusqu’à la guerre des 6 jours, la France a fourni la majorité de l’armement israélien, et ça a sauvé Israël. Et puis aujourd’hui le Moyen-Orient est en train de changé, un rapprochement entre la France et Israël est toujours possible, même si les américains ne se laisseront pas déloger de la région au niveau qu’ils avaient avant les années 70

      • Protais dit :

        Il y a encore de nos jours une grande nostalgie de cette époque en Israël. Dans le cœur des pionniers qui ont connu les premières heures de l’état hébreux, la France a gardé une place de choix ! Personne n’a oublié là bas, que ce sont les Français qui les premiers ont armés les Kibboutz ; à cette époque tout venait de France. Et pour le symbole fort, c’est du port de Sète en France, que le 11 juillet 1947, 4500 rescapés de la Shoa embarqueront sur l’EXODUS pour sa mythique épopée. L’histoire de la France est intimement liée avec celle du peuple juif, on ne peut pas le nier. L’embargo brutal et l’attitude cassante de De Gaulle montrant son agacement face aux facilitées des juifs à organiser leur état depuis la France marqua une rupture ! De Gaulle voulait en fait faire plaisir aux arabes avec lesquels il voulait construire un autre bloc face à l’influence hégémonique des anglo-saxons ! Personne ne compris l’attitude du grand général à l’époque et surtout pas les juifs ! Ce fut le commencement de la fin pour lui, il venait de perdre le soutient considérable de toute la juiverie française et mondiale !

        • Vinz dit :

          « De Gaulle voulait en fait faire plaisir aux arabes avec lesquels il voulait construire un autre bloc face à l’influence hégémonique des anglo-saxons »

          Maurras, de Kiel à Tanger. Au final un fiasco, disons-le.

          • Fred dit :

            @ Vinz

            Triplement débile et particulièrement pourrie ta citation !
            ● une analyse géostratégique sur la relation France-Israël faite par un auteur qui se revendique lui-même antisémite ; vichyste et donc opposé à De Gaule (prison).
            ● un ouvrage de 1910 avec ajout de 1921 qui parlerait de l’histoire après 45 ? D’ailleurs tu cite mal le titre : « Kiel et Tanger, 1895-1905. La République française devant l’Europe »
            ● cerise sur le gâteau déjà bien chargé : Maurras est mort en… 1952 !

    • R2D2 dit :

       » une des armées les plus puissantes du monde »
      ca on le lit pour chaque armée…

      • FredericA dit :

        Exact ! L’Irak de Saddam Hussein était censée avoir la 5ème armée du monde (de mémoire). La guerre du Golfe a un peu modifié cette perception des choses…

    • Czar dit :

      De Gaulle n’avait aucun « frère » arabe et il avait pu noter le dégré d’ingérence des israéliens dans les affaires françaises sous la régime pourrissant de la Quatrième qui n’a sans doute d’équivalent que la mainmise que ce pays exerce sur les choix stratégiques états-uniens.

      Le Général y a mis bon ordre, et c’est une excellente chose. passons maintenant aux autres groupes de pressions plus ou moins avoués, il y en a.

      • farragut dit :

        @Czar
        En attendant, le Général De Gaulle « a hérité » du programme de 1954 qui a donné naissance au missile Jericho-1 dérivé du MD 620. L’embargo a été décrété en janvier 1969.
        Entretemps, cela avait permis aux ingénieurs français de développer des connaissances sur l’aérodynamique jusqu’à Mach 6, vitesse « hypersonique » comme on dit maintenant… L’IXV ou le Space Rider sont un peu les héritiers de ce premier engin…
        Ironiquement, Wikipedia mentionne pour le missile Jericho II que celui-ci
        « est un missile balistique israélien de portée intermédiaire conçu par IAI. Il dérive du Jericho I, et fut le premier missile balistique entièrement développé par Israël à partir de fonds iraniens. Le programme démarra en 1977, mais fut interrompu après la révolution iranienne en 1979. Israël continua seul le projet. »
        Vous avez bien lu « fonds iraniens » comme moi ? 😉

        https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9richo_(missile)
        https://www.dassault-aviation.com/fr/passion/avions/dassault-militaires/md-620-jericho/
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Space_Rider

        • Czar dit :

          je crois qu’à l’époque du Chah on appelait ça « stratégie périphérique : il s’agissait en gros d’un arc d’entente réunissant tous les pays qui n’étaient pas la sphère arabo-sunnite : Iran israéliens et liban

      • fabrice dit :

        Vous confondez les termes d' »alliance » avec ceux d’ « ingérence » et de « mainmise ».
        « Groupe de pressions », je ne sais pas ce que vous voulez dire, lorsque les syndicats demandent un dégel du point d’indice pour les fonctionnaires c’est « un groupe de pressions » ? Si oui, en quoi n’est ce pas légitime ? Lorsque des associations juives demandent la reconnaissance des actes du GVT de Vichy ou la restitution du patrimoine spolié, je ne vois pas en quoi faire la demande est illégitime, c’est ensuite au GVT français de décider si c’est dans l’intérêt et répond à l’éthique de notre pays. Allons même plus loin lorsque l’armée demande des fonds supplémentaires, c’est « un groupe de pression » ? La demande de l’armée est illégitime ? L’armée s’oppose-t-elle alors au reste de la Nation en faisant des demandes spécifiques ? Bien sur que non, de même pour les associations juives….

        • Czar dit :

          tu vois pas ce que c’est un groupe de pression, fab ?

          https://youtu.be/4zmtnTe-PHw

          j’ai la flemme de rechercher le clip où l’on voit Nancy Pelosi affirmer que son propre pays tomberait en ruines plutôt que les subventions à israel ne cessent, mais je pense que tu le connais déjà

          • Czar dit :

            (j’aurais pu te citer la PREMIERE action du député vounzais meyer habib, élu par les israéliens disposant d’un passeport français et écrivant à obama pour lui réclamer la grâce de l’espion israélien pollard.

            On voit qu’on est totalement au coeur de l’intérêt supérieur de la nation, là. Oui, mais laquelle

    • Félix GARCIA dit :

      « Le 22 mai, l’affaire d’Aqaba, fâcheusement créée par l’Égypte, allait offrir un prétexte à ceux qui rêvaient d’en découdre. (…) Le 2 juin, le gouvernement français avait officiellement déclaré qu’éventuellement il donnerait tort à quiconque entamerait le premier, l’action des armes. Et c’est ce qu’il répétait en toute clarté à tous les États en cause. C’est ce que j’avais moi-même, le 24 mai déclaré à Monsieur Ebban, ministre des affaires étrangères d’Israël que je voyais à Paris. Si Israël est attaqué, lui dis-je alors en substance, nous ne le laisserons pas détruire, mais si vous attaquez, nous condamnerons votre initiative. Certes, malgré l’infériorité numérique de votre population, étant donné que vous êtes beaucoup mieux organisés, beaucoup plus rassemblés, beaucoup mieux armés que les Arabes, je ne doute pas que le cas échéant, vous remporteriez des succès militaires. Mais ensuite, vous vous trouveriez engagés sur le terrain et au point de vue international dans des difficultés grandissantes, d’autant plus que la guerre en Orient ne peut pas manquer d’augmenter dans le monde une tension déplorable et d’avoir des conséquences très malencontreuses pour beaucoup de pays. C’est à vous, devenu des conquérants, qu’on en attribuerait peu à peu les inconvénients. On sait que la voix de la France n’a pas été entendue, Israël ayant attaqué, s’est emparé en six jours de combat des objectifs qu’il voulait atteindre. »

      « Un règlement doit avoir pour base l’évacuation des territoires qui ont été pris par la force, la fin de toute belligérance, et la reconnaissance de chacun des États en cause par tous les autres. Après quoi, par des décisions des Nations unies avec la présence et la garantie de leur force, il serait probablement possible d’arrêter le tracé précis des frontières, les conditions de la vie et de la sécurité des deux côtés, le sort des réfugiés et des minorités et les modalités de la libre navigation pour tous dans le golfe d’Aqaba et dans le canal de Suez. »

      https://orientxxi.info/magazine/de-gaulle-les-juifs-un-peuple-sur-de-lui-meme-et-dominateur,1964

      Il me semble que sa position était plus nuancée.

      • Czar dit :

        dès lors qu’on ne ploie pas l’échine en reconnaissant le droit éternellement inaliénable des chosenites, on est -médiatiquement- du mauvais côté. mais l’Histoire donne toujours raison

        • Félix GARCIA dit :

          « mais l’Histoire donne toujours raison »
          En effet, on ne peut que saluer la clairvoyance du Général De GAULLE, sur ce sujet comme sur bien d’autres.
          Certains supputent que ce qui l’a vraiment « fait tomber », c’est l’opposition des milieux d’argent à son projet de « participation », et notamment « l’entreprise participative ».
          Je suis admiratif de l’homme, et plus j’en apprends, plus mon admiration croît.

    • Math dit :

      Dassault a vendu des avions à l’Egypte. Donc… Ce n’était pas un si mauvais choix au final. Ça nous donne aussi une politique étrangère plus mesurée dans ses positions et ses attentes.

      Je ne crois pas en une attaque sur l’Iran. Ce serait bien trop tard et avec trop peu de gains. Les avancées Iraniennes sont matérielles et scientifiques. Il me semble illusoire de croire que des frappes permettraient de détruire des avancées scientifiques.

    • Royal Marine dit :

      D’autant que sans le pétrole israélien, on était dans la m.rde! MDR!
      Dans les décisions de Gaulle, aucun romantisme. Cherchez toujours le pragmatisme, et le réalisme.
      Le lyrisme, il ne le réservait qu’à ses discours…

    • Casa21 dit :

      Tes ancêtres devaient être content d’avoir de la main d’oeuvre  » arabe « pour faire le sale boulot que vous français de souche ne voulaient pas faire

      • Vinz dit :

        Vous voulez dire ceux qui ont balancé les concurrents du FLN dans la Seine ? Possible. Allez savoir.

      • Czar dit :

        les Français auraient fait n’importe quel boulot si les gens comme toi n’avaient pas servi à casser les salaires. vous ne serviez à rien et ça n’a pas changé
        quand on vous écoute bavasser en l’air, on a bientôt l’impression que c’est vous qui avez construit notre pays. Vous n’avez même pas été foutus de construire les vôtres, arrogants clodos.

    • AirTattoo dit :

      @Protais Il y une part de contre vérité certaine dans vos propos. A propos des Etat-Unis d’Amérique, la diaspora Juive est partie prenante de toute l’Histoire américaine, de 1654 à nos jours. Elle est d’ailleurs aujourd’hui la diaspora la plus puissante hors Israel et la plus influente politiquement. La décision du Général De Gaule n’a donc rien à voir avec avec les choix de Tsal de nouer des relations priviligiées avec le pouvoir Américain et plus particulièrement l’industrie de la Défense US.
      Ensuite mais je me trompe peut-etre, cette décision de ne plus soutenir Tsal et sa politique d’occupation était peut etre le premier pas vers une sortie de ce sentiment de cupabilité envers les Juifs Francais livrés aux Nazis durant l’occupation? Ce qui au final n’a rien produit, aujourd’hui encore on traite le sujet Juifs differements des autres problèmes…

      Enfin, il ne faut pas utiliser le lieux communs comme « terre biblique » pour justifier Israel, qui n’est rien d’autre que la terre Historique du peuple juif appelé le CANAAN , entre la Philistie et la Phénicie depuis 3300 avant JC certe avec dans l’histoire une connotation de terre sacrée.

  2. Dominick dit :

    En voyant les photos, je pense que je vais aller visiter l’Israël 🙂 Plus sérieusement, ils s’entraînent pour préparer un raid sur l’Iran ou la Turquie. On, a le droit de rêver, non ??
    C’est bien, les choses se mettent en place, puis il était temps de vraiment collaborer avec nos amis Israélien.

    • Sam-7 dit :

      @dominick
      La réponse est non !
      Malgré quelques prises de becs les Israëliens ont des relations pas si mauvaises avec la Turquie, et pour l’iran si ils pouvaient le faire ils l’auraient deja fait depuis longtemps.
      Attaquer l’iran c’est s’attendre a recevoir des milliers de roquettes (maintenant transformé en missiles car guidés par gps) de drones explosifs et de toutes sorte de projectiles tout les jours sur leur territoire.

      • Momo dit :

        Mais non, une fois l’Iran redevenu un pays normal et fréquentable toutes les manipulations s’interrompront.
        Les israeliens en ont largement conscience et n’hésiteront pas une seconde le moment venu. Question de survie de leur nation.

    • Momo dit :

      Le raid sur l’Iran est tout sauf un rêve. Il y a déjà un moment que plusieurs options sont prêtes, et régulièrement mises à jour en fonction de l’évolution des défenses des ayatollahs, de l’environnement régional (*) et des moyens à disposition.
      Ce qui ne change pas c’est la détermination à ne pas être une victime ‘regrettable’ d’atermoiements internationaux.
      Et ils ont bien raison, les mots et les sanctions ne suffisant pas à faire changer de cap la théocratie islamiste mortifère.
      Pauvre peuple iranien!

      (*): la présence de l’Inde dans cet exercice maintenant n’est certainement pas un simple concours de circonstances

  3. Shkval dit :

    Leurs ancêtres n’ont pas quitté cette terre, ils sont toujours là aujourd’hui mais c’est vrai qu’il ne pas le faciès caucasien

  4. Zaf dit :

    Belle performance.
    Je m’incline. Écrire autant de bêtises en si peu de mot mérite un satisfecit.
    Chapeau l’artiste

  5. JM06 dit :

    Enfin, enfin nos pilotes et nos Rafales vont se confronter aux meilleurs en terre d’Israël. Il était temps que cela arrive et on ne peut qu’espérer une une réciprocité lors d’un prochain exercice dans l’hexagone.

    • FredericA dit :

      Se confronter aux meilleurs ? De qui ou de quoi parlez-vous ? On ne parle pas d’une compétition de Judo qui aurait lieu au Japon mais d’un exercice de coordination de forces armées.
      .
      Sinon, la France participe régulièrement à ce type d’exercice. Rien de nouveau sous le soleil… Israélien 🙂

    • Carin dit :

      @jm26
      Ça c’est fait, dans le ciel corse, il y a plus d’un an maintenant!

    • Pascal (l'autre) dit :

      « on ne peut qu’espérer une une réciprocité lors d’un prochain exercice dans l’hexagone. » Par le passé des avions de combat israéliens sont venus à Mont de Marsan mais la communication avait été assez « soft » sur leur présence!

  6. anatide dit :

    Et un supermarché aérien de plus.
    Faites vos courses…

  7. Guédon dit :

    Lorsque l on réfléchi à l avenir, lorsque l on pense l avenir et que l on est là France, on ne choisit pas de camp, on fait grand. L armée israélienne est riche d ogives nucléaires et à beaucoup investie, soutenue par des nations développées fournissant la technologie… Sans elles Israël serait en difficulté. A quand l’état palestinien ? Cette terre pleine d histoire doit ouvrir ses portes, notamment cette belle Jérusalem ville sacrée. Les budgets militaires ne cessent de flamber. La finance, la menace économique reste le plus grand danger, avec l anti patriotisme cultivé par la mondialisation.
    L armée est exemplaire et ces exercices sont bons pour renforcer les liens entre nations, ainsi que pour apporter expérience aux soldats et aux corps décisionnaires. Les arabes ont autre chose à faire que de preparert une guerre.
    L avenir c est un Moyen Orient, une Afrique soudée à l Europe.

    • Czar dit :

      « Lorsque l on réfléchi à l avenir »

      commence par réfléchir à ton orthographe, ça m’a l’air un projet déjà plus à ta mesure.

    • Toto dit :

      @guedon
      ….et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.
      Redecend sur terre dans le monde réel mon gars.

    • Pravda dit :

      Non merci, c’est gentil, on passe notre tour. L’avenir ce n’est pas de transformer l’Europe en un immense Liban.

    • Dominick dit :

      Tu dis, « à quand l’état palestinien » Y en a qu’on essayé comme dirait Régis Lespales et qui ce sont pris une gamelle, puis une autre et encore une autre, ainsi de suite….. Bref, c’est pas demain la veille.
      « L’avenir c’est le Moyen Orient » Oui là tu as raison, pour vendre des armes et aider l’Israël et ses nouveaux alliés contre les dérangés du ciboulot qui dirige l’Iran et la Turquie (pour rester correct).
      « Une Afrique soudé à l’Europe » Comique en plus !! rien que de les aider çà nous coûte un pognon de dingue !! Non non, nous n’avons pas besoin d’eux, d’ailleurs nous leurs avons donnés leur indépendance, alors qu’ils se prennent en charge comme des grands et chacun chez soi. Puis, pas besoin qu’ils viennent nous donner des leçons de comment faire chez nous, nous débrouillerons bien sans eux comme depuis 2000 ans et plus!!
      Enfin, c’est une bonne chose de renouer avec les israéliens, dès que possible, je passerai quelques jours là bas !!

    • fabrice dit :

      Guedon. Vos infos semblent dater. Israël est un pays développé et un des centres d’innovations les plus importants à l’échelle mondiale. C’est un fait, pas mon opinion.
      https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/IL/innovation-en-israel
      Lisez bien cet article du Ministères de l’économie FRANçAIS
      « premier pays en nombre de start-ups par habitant, l’écosystème israélien se caractérise par une densité unique : 809 USD par habitant ont été investis dans les start-ups en Israël en 2018 contre 302 USD aux États-Unis, 58 USD en Chine et 41 USD en Europe. Israël compte 350 centres de R&D appartenant à des multinationales. Il consacre 4,94% de son PIB à la R&D civile (quasiment le double de celui de la France), le pourcentage le plus élevé au monde. » « une trentaine de licornes » (cinq fois le niveau français) « levée de fonds de 10 mds de $ en 2020″ (2 fois le niveau français)
      Le pays se distingue dans plusieurs domaines : la cybersécurité (où il concentrerait 20% des investissements mondiaux), l’intelligence artificielle (technologies transverses à l’ensemble des secteurs d’application), la mobilité intelligente, la santé numérique, l’agrotech/foodtech et la fintech. »
      Israël n’est pas un pays « en périphérie » de la mondialisation, mais en est au coeur beaucoup plus que la Grèce ou le Portugal ou bien d’autres pays européens…

    • Lothringer dit :

      L’étymologie de Palestinien, c’est « Philistin », c’est à dire la Bande de Gaza, qui n’a historiquement jamais fait partie d’Israël/Juda. Utiliser le terme de Palestinien pour parler de la Cis-Jordanie et de ses habitants est une gigantesque erreur historique (une forme de révisionnisme). Mais tout le monde s’en fout, à commencer par les journaleux qui contaminent les autres esprits.
      Quand j’étais au catéchisme, enfant, le curé nous parlait de la Terre Sainte = Palestine. Et nous gobions cette idiotie.
      Ponce Pilate était procurateur de Judée. Le mot Palestine n’existait pas à cette époque. C’est un mot qui a été inventé très tardivement (Moyen-âge ? encore plus tard ?)

      Une Afrique soudée à l’Europe : patience, patience çà viendra. Le détroit de Gibraltar se referme de quelques centimètres par an. La Méditerranée sera un jour une mer fermée.

      • Vinz dit :

        C’est l’empereur romain Hadrien qui changea le nom de Judée en Syrie-Palestine (en regroupant d’autres régions donc), après la révolte de Bar Kokbha.

      • fabrice dit :

        L’empereur Hadrien a débaptisé la Judée en Palestine en 135 après la fin de la guerre de Bar Kokhba.
        Une synthèse chez Ospreypublishing de la 2ème révolte juive en Judée contre les Romains.
        https://www.amazon.fr/Bar-Kokhba-War-AD-132-135-ebook/dp/B06X9P8B7F

      • Fred dit :

        @ Lothringer

        La Bible peut-elle servir de cadastre ?

        Si l’Histoire des Hommes était figée au plus ancien historique, la terre entière appartiendrait aux Africains, puisque c’est sur leur continent qu’est née l’humanité. Nous sommes tous des émigrants africains, plus ou moins récents.

  8. Durandal dit :

    l’IAF est la force aérienne la plus expérimentée au monde, s’entraîner avec eux est une très bonne chose.
    Les Israéliens s’adaptent en permanence, bien plus et bien plus vite que les autres nations.
    Et oui j’ai de l’admiration.

  9. Oliver dit :

    Je m’interroge toujours sur la « difficulté » que doivent rencontrer les pilotes de Typhoon pour observer en contrebas avec cette configuration de plans canard.

  10. Achille-64 dit :

    Avec des pilotes israéliens en back-seater, l’Etat hébreu aura un complément d’information sur ce que peut faire le système Rafale … un service rendu pour aider à comprendre les nouvelles capacités de la force aérienne égyptienne et qatarie. Souhaitons que les informations glanées n’aillent pas enrichir les services de pays mal intentionnés.

  11. Royal Marine dit :

    C’est bien. Les israéliens vont pouvoir évaluer le Rafale face au F 35… On verra ensuite un gros doute s’installer chez leurs pilotes…
    Quant aux Allemands, ils vont pouvoir en présenter 2 en vol, avec un peu de chance… Les 4 supplémentaires n’étant là que comme magasins de pièces détachées…
    Ca va t’être amusant!

    • Carin dit :

      Les allemands alignent des EF2000.. pas des F35. Seul Israël va aligner des F35 Adir, en plus des F15/16… et pas comme bombardiers, comme awacs de zone.

      • Royal Marine dit :

        Où ai-je écrit que les Boches avaient des F 35? Calmez-vous!
        Je sais bien qu’ils volent sur « Foufounette », et que leur taux de disponibilité est affligeant…

    • Achille-64 dit :

      Avec 4 F-35 prêts à décoller avec des ogives spéciales, l’Etat hébreu a fait le bon choix comme assurance vie.
      Pour ce qui est de la supériorité aérienne, je crois qu’ils vont recevoir de nouveaux F-15, et pour le multi-rôle, de nouveaux F-16. Des habitués d’opex me corrigeront …
      F-15X contre Rafale, c’est le missile qui fait la différence en BWR, l’AESA du F-15X doit voir plus loin, mais avec le Meteor … en WVR le Rafale prend des points en taux de virage à fort G. Après, l’expertise des pilotes joue aussi, et les pilotes israéliens sont très au point, en moyenne.

    • GHOST dit :

      Royal Marine@
      Un pilote allemand avait fait l´exploit de battre un Raptor lors d´un Red Flag aux USA.. Tout comme les pilotes indiens avaient laissés des bonnes réferences.. en testant leurs Sukhoi dans un Red Flag.
      L´évaluation étant avant tout « technologique », Israel a l´habitude de tester ses inventions dans la guerre électronique.. Faire douter les pilotes de Tsahal n´est pas si facile

      • Royal Marine dit :

        Ca nous est pourtant arrivé, plus d’une fois… C’est pour ça qu’ils aiment bien s’entrainer avec nous…

  12. Frédéric dit :

    C’est plutôt l’invasion de l’armée syrienne du 6 juin 1976 que l’armée libanaise équipée de quelques postes de tir Milan tente de stopper que l’on aurait dû stoppé ! Révisé votre Histoire !

  13. Hk dit :

    Discours d un israélien se faisant passer pour un François pour influencer la France comme aux États Unis

  14. Boujema kharraj dit :

    Israël n’est pas ce qu’il essaye d’inculquer au monde
    Laissons la à part
    La France ne doit plus agir dans le contexte qui l’a éreinté en Laukus
    Cet exercice n’est qu’intimidation de détresse que la France ne devrait s’y meler
    La France peut se restituer dans son dessein de Degaul qui n’a rien d’antisémite
    Il était un vrai Gaulois
    Macron doit s’excuser au général Pierre de Villiers

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Israël n’est pas ce qu’il essaye d’inculquer au monde
      Laissons la à part
      La France ne doit plus agir dans………………………… » Ouch!!!

  15. Himalove dit :

    Iran à Al-Tanaf en Syrie : 1 ; Blue Flag : 0. Les manoeuvres c’est une chose (bonne pour les VRP) ; la guerre, une autre…

  16. Paul Bismuth dit :

    On s’est fait plutôt discret sur cette manip’…
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/10/20/blue-flag-2021-22525.html