Exclu de l’alliance « AUKUS », le Canada peut-il envisager d’acquérir des sous-marins à la France?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

100 contributions

  1. Distill dit :

    Effectivement les offres françaises vont gagner ! Il y avait un article dans le Journal ‘le Matin’ d’Ottawa qui disait que l’offre française était déjà en tête en Inde et que c’était confirmé par le journal Le Matin d’Ottawa !
    PS; toute ressemblance avec des faits anciens ayant existés est purement fortuits !

    • Smog dit :

      L’article montre à quel point on est naïf en France, c’est une perte de temps et d’argent de vouloir détrôner les États-Unis au Canada. Ils finiront par intégrer Aukus ou une autre forme

      • WhatsTheFrites dit :

        « L’article montre à quel point on est naïf en France »

        Et donc UN article sur le blog OPEX360 vous suffit pour mettre en lumière la naïveté de 70 millions de Français ?!? Impressionnant 😮 !

        • Czar dit :

          il n’y a pas 70 de millions de Français. Probablement même pas 60 millions.

          • MAS 36 dit :

            lu dans « je suis partout » sans doute. L’INSEE du Comité Secret d’Action Révolutionnaire a parlé.

          • Czar dit :

            lectures de ta jeunesse ? les vieillards avant de clamser retombent en enfance

      • Patatra dit :

        Au final, si l’on signe le contrat, qu’il est boulé 4 ans plus tard et que l’on récupère les pénalités adéquates pour couvrir les frais, nous aurons juste maintenu le savoir faire français pour quelques années de plus, au frais de la Reine.
        C’est un peu grossier comme raisonnement, mais pas tant que ça au final 😉

      • Pierro dit :

        Dans les sous-marins, les Américains ne produisent rien d’autre que des SSN classe Virginia de presque 8000t.
        C’est hors de portée des Canadiens.
        Et pour les Australiens…j’attends de voir les détails !

    • Cricetus dit :

      Tiens, j’ai une idée: pour appuyer ce projet de vente de sous marins proposons aux canadiens de leur céder la ZEE de Saint Pierre et Miquelon…
      Comment? Chirac l’a déjà fait? Et on a pas vendu de sous marins?

    • Milou dit :

      En effet, il serait temps que la France gagne ses appels d’offres dans les compétitions et pas seulement dans les journaux et sur internet ! C’est vrai que la bataille de la communication est gagnée, mais qu’est ce que cela rapporte, on se le demande bien !

    • Jose dit :

      Cela nous amuse quand on voit tout un peuple pleurer ä gorge déployée surtout un ministre des Affraires étrangeres en plein larmes dans les média parce que l’Australie a annulé un contrat de 1 Milliard par an sur 50 ans, cela montre l’Etat psychologique dans laquelle se trouve la France en ce moment…Les Francais sont les plus naifs du monde…pourtant ils se croient les meilleurs!!!! Ce que personne de dit en France est que l’Australie a au même moment oü elle signe les accords avec Naval Groupe, elle a signé un accord de 10 milliards € pour la livraison des BOXER de Rheinmetall. Ce contrat est bien exécuté alors que le pays pouvait aussi choisir les chars Abrahams des USA!!! Pourquoi l’Australie n »a pas annulé le contrat allemand???? La France a une diplomatie de pacotille….le président s’en va jouer du théâtre avec TRUMP au lieu de discuter « affaires »…Il ne faut pas sétonner des résultats. Malgré l’opposition des USA nous avons obtenu l’achevement du NORD STREAM 2 et dissuadé les Americains sur les taxes sur les voitures allemandes… Honnêtement dites moi avec quel pays la France est en bon terme aujourd’hui???? Le Royaume Uni, les USA, la Pologne, l’Allemagne, la Turquie, le Brésil , la Chine ???La réponse doit donner à réfliéchir á tout francais conscient de l’état de délabrement de la diplomatie Francaise…C#est la diplomatie niveau 0 …….tiste..

      • Czar dit :

        merci petit algérien de cologne de me donner l’occasion de rappeler que la France surclasse très largement la teutonie en termes de ventes d’armement. (et je ne parle pas du spectre de capacités en ce domaine, dans lequel nous évoluons dans deux univers séparés.

        • José dit :

          Ok, vous voyez maintenent je ne suis plus Troll russe, turc, chinois, de la CIA , des banlieues ou même de Ouagadougou!!!! Maintenant je suis Algerien, c’est amusant…..

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Maintenant je suis Algerien, c’est amusant….. » Oui Mourad!

          • Czar dit :

            en tous cas on sait que tu n’es pas boche j’en ai eu la confirmation lors d’une faute que tu as faite et que jamais un schleuh n’aurait fait tu n’es pas locuteur natif de teutonie donc seule option un clodo de quelque part qui squatte en germanie et qui fantasme faire partie du décor un pauvre type quoi

      • Patrickov dit :

        Mais quelle bouillie ! ce que vous dîtes n’a ni queue ni tête, comme d’habitude …
        Vous êtes vous seulement relu au moins ?
        Vous faites feu de tout bois quand il s’agit de la France avec des clichés gros comme votre pseudo.
        Quand on ne comprends pas les affaires du monde on se tait, mais à l’heure des réseaux les idiots se croit en génie!
        Les 1 milliards par an pendant 50 ans n’ont jamais existé renseignez vous avant de l’ouvrir au moins, on est ou on était plutôt sur 8 à 10 milliards coté Français et le reste pour les australiens et US en système d’arme.
        Pour info c’est l’australie seule, qui à choisie la france plutot que le japon et l’allemagne pour ce contra.
        C’est l’australie aussi qui à imposé une propulsion conventionnelle puis c’est finalement l’australie qui annule le mariage demandé sans préavis pour se marier avec les témoins !
        Et ce serait de la faute de la france ?? Ca mériterait juste un bon poing dans la tronche et des témoins aussi. Le reste n’est que littérature … mais nous en reparlerons, faites bien le malin pour le moment, tout vient à point …
        Bref, Jose, thierry, eugene543 ou le travail de sape des trolls inculte …

      • Gertrude dit :

        Franchement Jose, je ne suis vraiment pas fan de vos commentaires (que je trouve souvent à charge) mais sur celui là je mets mon égo et mon cocorico de côté et je valide. Il est vrai que nous n’avons plus de diplomatie de ce nom et j’ai même entendu dire que les fonctionnaires du Quay d’Orsay étaient en mode un peu, comment dire « dépressif«  au vue des agissements et discours politiques de nos dirigeants qui font capoter les efforts de nos agents. Il se dit qu’il y a une ambiance délétère au sein du ministère.

      • Chill dit :

        Votre grande Allemagne c est des bagnoles, des machines outils, un peu de biotechnologie et un génocide de temps en temps ; sur la haute technologie elle est à la ramasse, essayant de piller ses voisins..voici les faits !

  2. Olivier dit :

    Oui oui et après 3 ou 4 ans le Canada mettra fin au contrat avec navalgroup pour rejoindre aukus et acheter des sous marins américains….

    • Vivenis dit :

      Excusez moi, une petite précision ; Naval Gloup svp !

    • lucas dit :

      Quels sous-marins américains ? Ils ne produisent rien d’autre que des Virginia, bien gros et trop chers pour le Canada. Comme pour l’Australie d’ailleurs…
      Des Astute britanniques ? Outre qu’ils soient eux aussi beaucoup plus chers que les Suffren, ils ne sont pas exempts de défauts, et on ne mesure pas la catastrophe des Upholder pour les canadiens. On aura rarement contrat naval plus catastrophique!
      Ce n’est pas parce que l’Australie a agit de la sorte, et on a là aussi rarement vu ça, d’où les proportions prises par cette histoire, que d’autres pays vont faire de même. Il faudrait déjà qu’ils soient gouvernés par un « cas » comme Morrison. Et on le leur souhaite pas…

      • Carin dit :

        @lucas
        Ce qui c’est passé pour les rafale, se passera aussi pour les sous marins…
        Ne perdez pas de vue que sa très gracieuse majesté est aussi reine du Canada…
        Les américains feront comme avec les australiens, ils s’accapareront la sous-marinade canadienne, en leurs faisant miroiter l’entrée dans AUKUS.

        • lucas dit :

          C’est un autre dossier le Rafale. Les US produisent plusieurs avions, au premier rang desquels le F.18SH, tout à fait compétitifs avec le Rafale, exportables, et parmi lesquels le Canada n’aura aucun mal à trouver son bonheur. Naturellement leur préférence va au matos US, ce qui peut amplement se comprendre.
          Les sous-marins représentent une toute autre problématique. Là on est dans un domaine où les US ne produisent qu’une seule classe de bâtiments, taillée sur mesure pour leurs besoins, et quasi-inexportable de par son format et son prix.
          Donc le postulat de départ de la personne à laquelle je répondais, il vont nous commander et après 4 ans ils vont aller commander US, j’ai de gros doutes. Non pas que l’envie leur manquerait, mais d’abord et avant tout parce que les US ne produisent rien d’autre que des Virginia. Et ceux là, il faut les acheter, à 3 milliards la bestiole, et après il faut les armer (notamment au sens naval, en hommes), ce qui n’est pas à la portée du Canada me semble-t’il.
          Si les US veulent envahir le marché du sous-marin, il serait temps qu’ils se mettent à réfléchir à un modèle plus compact et abordable que les Virginia. Ceci étant, à ma connaissance les Etats-Unis n’ont aucune volonté de ce genre. Dans l’affaire Australienne, ils n’ont fait que suivre la demande de Morrison. Mais c’est bien lui avec l’aide des britanniques qui est à l’origine de cette initiative, et pas les américains qui au final dans ces histoires de sous-marins n’ont à ce jour rien demandé à personne.

        • Obelix38 dit :

          Dassault à retiré le Rafale de la « compétition » à cause de l’appartenance du Canada au NORAD (North American Aerospace Defense Command) et de ses exigences en terme d’ouverture des codes sources.
          Et jusqu’à preuve du contraire « Aerospace » ne concerne pas encore les sous-marins ! 😀

      • Hermes dit :

        Ca les australiens le comprennent pas…
        .
        J’en discutais il y a quelques jours, où j’ai été réceptionné par des « Les suffrens sont trop petit et inutile c’est pas fait pour l’océan pacifique et les patrouilles longue ».
        Passons sur le manque d’informations total.
        .
        Quand j’ai commencé à faire remarquer qu’un Virginia avait besoin de plus du double en homme d’équipage pour opérer et que la France avait déjà bien du mal à armer sans stress ses 10 SNA/SNLE, il faudra m’expliquer comment les aussies réussiront à armer 8 SNA.
        .
        On mettra de côté le fait qu’ils comprennent pas pourquoi ça gêne le monde le fait qu’ils achètent de quoi fabriquer des bombes nucléaires en étant membre du TNP.
        .
        Bref, la saga des soum Australien, c’est loin d’être fini, d’ailleurs les langues commencent à se délier sur le fait que le contrat France-Australie n’était pas si incohérent…

    • Fifi dit :

      Je vous rejoint tout à fait ! Mais il faut bien inventer un contre feu avant les élections ! Affligeant !

      • Edouard dit :

        Vous croyez vraiment qu’en dehors de la planète « Opex360 », la quasi totalité de la population française est réceptif à ce genre de contre-feu ? Que neni.

  3. albatros dit :

    Inutile d’espérer quoi que ce soit..ce seront des SNA US qui seront retenus par les canadiens … et c’est logique.
    Par contre : ils ont aussi besoin de frégates nos canadiens.
    Et là mise à part la concurrence (redoutable) des italiens, nous avons une belle carte à jouer.
    Les nouvelles FDI seraient à proposer avec des radars Thalès et de l’armement ou télécommunication US …vu que Washington est en rade avec ses frégates pour l’instant.

    • DLoQueb. dit :

      Les frégates Type-26 britanniques ont déjà été sélectionné par le Canada

    • oryzons dit :

      Les US vont construire des frégates dérivées des FREMM avec les italiens.
      Et ils comptent bien les imposer partout où ils pourront.
      A commencer par le Canada qui n’est qu’un Etat US qui se croit indépendant.

      • FredericA dit :

        « Et ils comptent bien les imposer partout où ils pourront »… Comme il le font pour le F-35, pour l’UH 60, etc.

  4. Intox dit :

    Même en cas de contrat avec le Canada, il y aurait toujours une épée de Damoclès suspendu au-dessus de la tête de Naval Group qui risquerait de se retrouver le bec dans l’eau comme avec l’Australie. Le plus probable, c’est que la France serve de lièvre dans l’histoire pour qu’au bout du compte le Canada puisse retrouver sa place auprès des USA et de l’Australie. Vive le Québec libre !

    • ronfly dit :

      Soyons honnête, on n’y croit pas des masses. Mais ce serait un beau pieds de nez et un sacré coup. D’un autre coté, la classe Attack est tout à fait adaptée au besoins Canadien. Avec son gabarit, ses qualités nautiques, et une conception dérivée du programme Barracuda, il semblerait avoir toute ses chances. Si les canadiens sont en plus pressés, les études déjà menées et en produisant les éléments en France et assemblés au Canada, ils pourraient disposer des sous marins plutot rapidement. De plus le coût de ce programme serait maitrisé et pourrait coller aux capacités financières du Canada. Quant on voit le cout estimé pour les 15 futurs frégates Canadiennes (60 milliards de $…), on peut penser pouvoir fournir pour beaucoup moins cher les 12 SSK Attack (la version SNA pour la France coutera environ 11 milliards d’€ pour 6 exemplaires).

  5. Twisted dit :

    Beaucoup oublient qu’il est très difficile pour le Canada de tenir vis-à-vis de la Chine le même discours que les autres « Fives-Eyes ». Le Canada considère le passage du Nord-Ouest comme partie intégrante de ses eaux territoriales, alors que les États-Unis voient ce passage de la même manière que la mer de Chine méridionale et le détroit de Taïwan : un espace de transit dans lequel il convient d’effectuer des FONOPS régulières (ce qu’ils ne se privent pas de faire, au vu de la passivité canadienne en la matière).

    Il y a donc une vraie carte à jouer pour la France, si on arrive à bien s’y prendre (mais bon, vu le calibre de la diplomatie élyséenne actuelle, c’est sûrement beaucoup demander, même si Trudeau tient lui aussi une sacrée couche). Et puis, un peu d’entrisme au Québec ne ferait pas de mal non plus 😉

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ un espace de transit dans lequel il convient d’effectuer des FONOPS régulières (ce qu’ils ne se privent pas de faire, au vu de la passivité canadienne en la matière). ]

      Rhôôô ! A vaincre sans périls , on triomphe sans gloire .
      On ne vous a pas dit qu’ils étaient les « invités « des Mooseheads et donc ils ne  » violent  » pas de souveraineté ! ;0)
      Mais c’est vrai qu’une FONOP le long du Sevmorput cela aurait une autre g***** et dans ce cas il faudra
      y envoyer autre chose que l’USCG Healy ! ;0)
      J’adore les Canadiens : Ils ne sont pas foutus de se faire respecter à quelques encablures de leur côtes mais ils font faire des ronds dans l’eau à leurs navires dans le détroit de Taïwan .

  6. Eric dit :

    Je n’y crois que très modérément. De toute son histoire militaire, le Canada n’a jamais acheté d’armes à la France, contrairement à l’Australie (dont tout le monde a oublié aujourd’hui qu’elle fut le premier client à l’export du Mirage III)… Le parti libéral de Trudeau n’a pas la majorité au parlement d’Ottawa et les conservateurs peuvent revenir au pouvoir bientôt : eux ne risquent pas d’acheter français ! En fait, si les canadiens achètent des sous-marins conventionnels, je parierais plutôt sur des modèles japonais comme le tout récent Taigei ou sud-coréens (Dosan Ahn Chongo), voire suédois, mais qui sait ? Contrairement au remplacement du F-18 où l’achat d’un avion non-américain est sans doute exclu, Norad exige, les jeux sont peut-être un tout petit peu plus ouverts en matière de sous-marins…

  7. Dknh dit :

    Aucunes chances avec le Five-Eyes!
    Dassault avait abandonné la compétition au Canada à cause du Five-Eyes…

  8. Harambe dit :

    « Nous sommes impatients de renforcer notre lien transatlantique »
    La France joue le lièvre exprès histoire de pousser les américains à réduire les prix et détruire leur marge ^^ ?

    • Hermes dit :

      Dans le cas des contrats US, ca marche rarement.
      .
      Du moins, jusqu’à Trump les USA’s n’ont jamais eu besoin de vraiment casser la barraque, ils ont juste eu besoin de rappeler que le $ est roi.
      Mais dans le cas du Canada, c’est comme en Australie, pratiquement aucune chance de s’imposer face aux US, on parle quasiment d’un état américain quand même…

  9. Davy Crockett Research Center dit :

    Le Canada, c’est badloque, autant vendre un frigidaire à un eskimo …

    Le Québec, c’est plus sûr!

    Pour surveiller les eaux du fleuve St Laurent, et se glisser l’air de rien jusqu’au lac Michigan ou on irait écouler des peaux de castors loin du gossage de la culture woke!

    Une alliance Québec_Libre – France – Papouasie_Nouvelle_Guinée -Guyane, ça aurait de la gueule, pour stâler les têtes carrées de l’AUKUS!

    😉

  10. Pichouz chez les Nippons dit :

    Je dis OUI, prenons le contrat du siècle bis, que l’on devienne les Caukus pour de vrai!!! On a été champion du monde de foutchball, on peux pas tout gagner!

  11. Philippe dit :

    Pouvoir se déployer dans le Pacifique, dans l’Atlantique et, si besoin, dans l’Arctique : la demande initiale canadienne est judicieuse.
    Au final le partenariat stratégique appelé AUKUS volontairement limité aux USA, au Royaume Uni et à l’Australie laisse aux différents autres pays, dont la France, toute latitude pour s’organiser eux-mêmes…. ce qui n’est pas plus mal. Le dernier retrait précipité d’Afghanistan, qui plus est sans concertation préalable entre supposés alliés, ne peut que nous inciter à la plus grande prudence.

    • ,pourquoi pas un AUKUS franco canadien avec Japon, Inde, Corée sud, Philipines, Vietnam?

      • Harambe dit :

        Canada, Japon, Corée du Sud, des alliés notoires des américains, pourquoi s’entêter à leur lécher les bottes pour des alliances et contrats qui n’ont aucun intérêt financier et commercial pour la France ?

        2 des 3 nations que vous citez sont des concurrents direct au niveau industriel (industrie navale, militaire, automobile, marine marchande, flotte de pêche) et le Canada l’est au niveau agro-industriel et minier. On s’allie avec des nations qui sont complémentaires pour ne pas avoir de conflits d’intérêts, regardez les dégâts fait à l’industrie française lors des coopérations avec l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne.

        Pour la France, il vaudrait mieux s’allier avec des petites nations européennes ou des pays du tiers monde (inde, brésil, etc). Y a moins de risques de se faire entuber puisque ces nations ont de l’argent comme l’Allemagne mais pas d’industrie qui voudrait être maître-d’oeuvre.

  12. yakafokon dit :

    Vu qu’Ottawa a préféré choisir une frégate anglaise sur papier deux fois plus chères que la FREMM qui leur avait été proposée, faut-il perdre du temps à négocier ? Sauf à enquiquiner Mr Biden & Cie. A noter le harcèlement de la justice américaine contre la société française Imerys.

    • Carin dit :

      @Yakafokon
      Les anglais aussi vont se faire carrer avec leurs bateaux. Les américains vont caser leur FREMM dont la construction ne va pas trop tarder (ils en ont un besoin urgent). Nos amis italiens vont se mordre les doigts lorsqu’ils verront leur mentor en vendre aussi à leurs propres clients. La FREMM était une belle réalisation, mais il nous faut passer à autre chose… FREMM est morte, vive FTI.

  13. LEONARD dit :

    La réponse à la question en titre est: Très, très peu probable, pour plusieurs raisons:
    – Les canadiens n’ont plus de sous-marins opérationnels depuis près de 20 ans et ils sont en train de s’y habituer, même s’il y a encore des nostalgiques du Grand Bleu.
    – L’intégration avec les U.S en avait pris un coup du temps de @RealStableGenius, mais la géographie et la proximité culturelle finissent toujours par s’imposer.
    – Les priorités d’équipement sont multiples, et le budget trop court pour des soums sophistiqués.

    Le seul argument favorable aux soums, c’est que la perte partielle de compétence liée à l’archaïsme des Upholder, pourrait bien devenir totale au rythme de déliquescence de ces barcasses.

    Pour l’inde, à moins qu’on ne veuille pas nous non plus être « proliférants », la meilleure option pour eux c’est du Suffren et pas du Barracuda, en coopération pour jouer le Make In India. En plus, c’est dèjà une nation nuc, donc fondamentalement, la notion de prolifération…. et c’est pas loin du même prix. Le problème, c’est le calendrier:
    – Impossible d’aller vite en France, car, à Cherbourg, c’est plein pour un bout de temps ( sauf peut-être un 7ème SNA), et même si MDL semble maîtriser la fabrication des Scorpène sans trop de heurts, transférer la construction d’un Suffren en Inde, sauf à y inclure un réacteur français….çà risque de prendre du temps.

  14. DLoQueb. dit :

    Je pense que la France ne devrait pas perdre de temps avec le Canada. Si le Québec aime la France, ce qu’on appelle parfois ici le ROC (rest of Canada) est résolument tourné vers le monde anglo-saxon. Le parti Conservateur est extrêmement pro-américain, et le parti libéral (au pouvoir) fait semblant d’aller voir ailleurs pour finalement revenir vers les USA ou le Royaume-Uni. On peut donner pour exemple le choix des frégates Type-26 alors que le plan était pourtant de choisir une frégate qui avait fait ses preuves (ce n’est pas le cas de la Type 26 britannique), ou bien l’exemple des avions de chasse où le gouvernement a fait mine de vouloir aller voir ailleurs avant de faire un appel d‘offre tellement spécifique que seul le F-35 peut répondre à tous les critères. Et il faut rajouter à ça le fait que de faire accepter aux canadiens d’acheter 8 sous-marins pour un cout de plusieurs milliards de dollars, ce n’est pas gagné non plus, avec la gauche qui gagne du terrain au pays et qui ne pense qu’à distribuer des chèques pour gagner les prochaines élections. Si la France veut sérieusement vendre des sous-marins, elle devrait concentrer ses efforts sur l’Inde, voir la Grèce. Plus de chance que cela débouche sur quelque chose que pour le Canada.

    • oryzons dit :

      Non ce n’est pas le même prix.
      Il ne faut pas mélanger les tarifs « sur étagère » où tout est déjà en place et il ne s’agit plus que de tirer la série avec ceux « on fait tout chez nous » et non seulement il faut mettre en place toute la ligne de prod mais il faut aussi qualifier les sous-traitant, les former voire les éduquer, valider les process, définir finement ce qui peut être produit sur place et ce qui doit être importé etc…
      Bref c’est complexe et c’est cela qui coûte extrêmement cher, surtout quand le pays en question se voit trop beau. Tout le monde n’est pas la Corée du Sud !

      Si la France veut vendre des sous-marins la première chose à faire c’est de se les vendre à elle-même !
      On peut discuter sur le nombre de SNLE, en faut-il réellement plus ?
      Mais le nombre de SNA lui est clairement insuffisant.
      Soit on allonge, possiblement avec l’option VLS.
      Soit on complète avec un nouveau type comme le SMX31.
      Soit on ajoute des drones.
      Soit on fait un peu de tout : 2/3 SNA de plus, beaucoup de Drones et la mise en chantier d’un nouveau type de soums.

      Le problème c’est que vu l’incurie des précédents gouvernements, on doit tout mener de front : SNA, SNLE 3G, PANG, FDI, Patrouilleurs, Corvettes…
      Du coup il faut déjà remplacer avant de remonter en puissance, et aller chercher de contrats exports en attendant cette remontée.
      Lorsque l’on a eu plus de 20 ans de destruction, on ne peut pas reconstruire en 4/5 ans, ce sera un travail de longue halène.

      Pour finir sur les canadiens, la seule possibilité c’est s’ils ne veulent vraiment pas de Nuke, puisque cela les anglais et les américains ne savent plus du tout faire.
      A voir mais il ne faut pas trop se bercer d’illusions.

      • hermes dit :

        En dehors du pognon, le problème de plus de SNA/SNLE, c’est aussi l’équipage.
        Les spécialistes type atomiciens, ca courent pas les rues et malheureusement, c’est pas la solde qui va les attirer…

        • Royal Marine dit :

          Des atomiciens ça se forme à partir d’Officiers ou Officiers Mariniers machines… Et quand il font l’Ecole Ato, ils signent pour servir minimum 5, 6 ou 7 ans …
          Ce n’est donc pas si difficile à trouver…

  15. galileo dit :

    Vu comme les chantiers navals canadiens fonctionnent cet éventuel contrat va tourner a la farce. Surcout et retards digne de l’Inde.
    Inutile que NG perde du temps et de l’argent.

    • tankaboum dit :

      pourtant les Brésiliens qu’y ne sont pas non plus des stars de la ponctualité, ont bien réussi à produire des soum français en partant de rien.. et ils sont enthousiastes et fiers du résultat.

  16. Chill dit :

    Rien à gagner avec ce pays, mais du temps et de l énergie à perdre.

  17. E63 dit :

    C est fou ce que la période électorale des deux côtés de l Atlantique fait braire les médias et les politiciens pour faire la promotion de leurs poulains respectifs ! Du côté canadien Trudeau ne sera sûrement plus là vu les sondages et du côté français on peut raisonnablement souhaiter que macron soit remercié .
    Bon bref redorons les blasons des deux présidents pour lancer l idée d’ une collaboration stratégique entre la France et le Canada … alors pourquoi ne pas partir sur des inepties..
    Jamais le Canada , de par sa dépendance financière , politique ,et industrielle ne lâchera le monde anglo saxon … même un homme comme De Gaulle n avait pas réussi , malgré ses épaules politiques , à mettre la zizanie entre Ottawa et washington ….
    Ne rêvez pas et fermez le ban ..

    • oryzons dit :

      Je ne sais pas au Canada mais en France tout le monde s’en fout.
      La perte du contrat australien est insignifiante dans la campagne présidentielle. Seule compte la posture que l’on adopte.
      Même chose si Dassault et Naval Group remportent des contrats en Inde après un bon boulot du gouvernement qui peut croire que sur cette base cela permettra à Macron d’avoir un avantage dans la campagne ?
      On peut le regretter mais tout cela est insignifiant pour les français qui ont d’autres préoccupations.

  18. Math dit :

    Je n’y crois pas beaucoup. De nouvelles barrières tarifaires et ils rachèteront un truc inutile venant de leur partenaire commercial à 80% des exportations. Mieux vaut ne pas rêver.

  19. Paul Bismuth dit :

    En tous cas, ils ont déjà goûté aux sous-marins anglais, aussi dégueulasses que leur cuisine.
    https://www.lefigaro.fr/international/canada-le-fiasco-des-sous-marins-vendus-par-les-britanniques-a-laisse-des-traces-20211011

  20. Pascal (l'autre) dit :

    Je retiens simplement que le Canada n’a pas été « convié » à participer à l’A.U.K.U.S. et ce malgré une façade maritime sur le Pacifique assez conséquente! D’aucuns ont beaucoup parlé voire copieusement et goulûment « glosé » sur le camouflet infligé à la France mais si le gouvernement canadien ne considère pas cela comme un « soufflet » c’est à se demander s’il y a un capitaine à la barre du navire Canada! Ah oui il y a Justin Trudeau………………….. Et dire qu’il y en a qui se plaignent de Macron!

  21. Raymond75 dit :

    20 jours opérationnels en 17 ans c’est très correct : il suffit que ce soient les bons jours !

    Le Canada ne résistera pas aux pressions ‘amicales’ de son encombrant voisin. Rappelons nous le projet d’avion CF105 Arrow, en son temps le meilleur du monde, abandonné sur ordre US …

  22. LucienB dit :

    Impossible! Les Canadiens ont été détruits par un progressisme toxique. Ils sont devenus lâches et efféminés. De vraies poules mouillées endoctrinées par le féminisme radical. Ils n’ont plus de boules pour défier les Américains en achetant des sous-marins français. Ce sont des vassaux. Cela n’arrivera jamais.

  23. jp dit :

    ca fera comme les rafale au canada, il y a trop de dépendances américaine, ca dégage. ca fait parti du jardin américain, un coup de bidetn et ca repart au made in usa.

    • Edouard dit :

      Ils vont réussir à leur refourguer des vieux sous marins nucléaire US à prix réduits en leur promettant la main sur le coeur (c’est très anglo-sasxon) que ça marchera où qu’ils leur payeront une partie de l’entretien. Résultat, les canadiens auront des sous marins trop gros pour eux tout en étant toujours plus dépendants des ricains et en creusant la dette.

      • jp dit :

        c’est clair, l’offre française ne sert que pour faire pression sur l’offre américaine et avoir une source comparative.

  24. Durandal dit :

    Non ils vont rajouter le canada et ca va faire CAUKUS

  25. Ératosthène dit :

    Le titre et le contenu de ce message de M. Lagneau sont déplacés et non-avenus.
    Comme déjà écrit dans un commentaire passé, l’Australie a toujours été aux mains des États-Unis et de la Grande-Bretagne. Ces deux pays qui ont infiltré le Pouvoir australien n’ont que tenté de s’approprier un contrat et ont par ailleurs formé l’au cul sans la proposer la Nouvelle-Zélande qui est pourtant bien placée.
    https://www.theguardian.com/commentisfree/2014/oct/23/gough-whitlam-1975-coup-ended-australian-independence

    Par ailleurs, si le Canada n’est pas été mise au cul, ça peut être un bon prétexte pour que la France s’approche de se pays.

  26. pmpm dit :

     » ces navires n’avaient passé qu’une vingtaine de jours en mer en 17 ans  » ……. ca fait meme pas une demi journée par sous marin et par an !!!! c’est sans doute un record mondial en la matiere qui n’est pas prés d’etre battu !!!

  27. Plusdepognon dit :

    Comme le montrait la série scatologique South Park, pour les américains, le Canada c’est comme chez eux.

    Du moins, Trump le croyait aussi :
    https://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201809/23/01-5197660-trump-asphyxie-la-politique-etrangere-dottawa.php

    Biden étant aussi un président américain :
    https://theconversation.com/le-canada-doit-revoir-sa-strategie-avec-la-chine-et-sinspirer-de-laustralie-168453

    Nous aussi, on se sent seul après AUKUS chers cousins…
    https://www.lefigaro.fr/international/le-canada-seul-face-a-la-chine-apres-l-alliance-militaire-aukus-20211011

  28. Windex dit :

    Les libéraux avec Justin Trudeau a leur tête ne vont jamais mais jamais passer une commande pour acheter des sous-marins encore moins nucléaires. Malgré que ça serait la seule option pour protégé la souveraineté du Canada dans les 3 océans. Déjà ils retarde d’année en année depuis 12 ans l’achat l’achat de chasseur. Ce n’est pas pas dans l’ADN de libéraux de faire des achats militaires et c’est encore pire avec Trudeau qui passe son temps a s’excuser de peur de faire de la peine a quelqu’un

  29. werf dit :

    Macron veut faire croire aux Français que l’on peut prendre notre revanche après la déculottée australienne en vendant nos sous marins ou nos frégates à certains pays comme le Canada ou l’Inde. Le contexte international et l’attitude américaine ne nous laisse aucun chance vis à vis de ces 2 états car ils sont tous les 2 dans la sphère américaine ou britannique.

  30. Fafou dit :

    Pour ceux que cela intéresse: le C.A.N-Z.U-K
    Le sujet de l’alliance vu par une très bonnes équipes de youtoubeurs québécois 😉
    https://youtu.be/vk7jqe5JkYY

  31. AdrienBZH dit :

    Avant même de lire l’article : non le Canada faisant parti des Five Eyes il n’est pas possible pour la France d’y remporter un gros contrat d’armement. Nos cibles à l’export ce sont des pays comme la Finlande, l’Inde, la Suisse (sait-on jamais le F35 peut y être ejecté suite au referendum), bref des pays non alignés…

  32. Félix GARCIA dit :

    Les pôles : science, géopolitique et gestion des risques
    https://www.youtube.com/watch?v=0oa0W3pwbM8

    Au fait, on garde Mathieu BOCK-CÔTE là qu’on parle du Canada !
    ^^

  33. Guillaume dit :

    Peux probable, mais on est capable.
    Quand on pense qu on a mis la main sur le cseries de bombardier au nez de boeing (qui etait aussi en negociations) avec le soutiens du gouvernment canadien…

    Le canada est tres loin d etre hostile a la france. En tout cas on a des allies de poids sur place, et des industriels deja tres bien etablis. Merci trump 🙂

    Aussi, c est dommage qu on ai retire l offre du Rafale. Il avait la cote dans les medias.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Aussi, c est dommage qu on ai retire l offre du Rafale. Il avait la cote dans les medias. » Le problème et que ce ne sont pas les médias qui passent les contrats et qu’en Suisse les médias locaux déclaraient aussi que c’était le Rafale que le gouvernement helvétique choisirait!

  34. Frédéric dit :

    Faux, vous oublié les missiles antichars Eryx coproduit au Canada…

  35. Loufi dit :

    En 2017, un rapport établit en effet que ces navires n’avaient passé qu’une vingtaine de jours en mer en 17 ans, qu’ils furent à quai ou cale sèche pendant 91% du temps et leurs coûts de maintenance avaient depassé les 3 milliards de dollars canadiens.
    Ben punaise, et ici on se moquer de nos énarques corrompus et incapables ? Là bas ils en tiennent aussi des bons , voir même des très bons !

  36. v_atekor dit :

    Le titre résume tout : « Le Canada peut-il envisager d’acquérir »… D’abord il faut pouvoir, ensuite il faut envisager, et tout ça avant de négocier, ce qui ne fait ni un contrat ni une livraison.
    .
    Quand j’entends certains responsables politiques canadiens parler du français comme le principal problème du Canada, quand je vois comment était ficelé l’appel d’offre F35, je ne suis pas sûr qu’ils « puissent envisager ». Mais comme ils n’ont pas de sous pour les class Virginia et que leurs sous marins anglais font merveille dans les cales de radoub, ils échangeront un peu de leur souveraineté contre l’appui US.
    .
    Donc en résumé : Oui, le canada peut envisager, mais il n’envisagera pas.

  37. antoine dit :

    c’est deja jouer. il y’a 30 ans la france était bien placée avec une offre de sous marin tres compétitif et a un tres bon prix. finalement le canada a acheté anglais sous les conseil de soit disant experts canadien et américain, des sous-marins d’occasion anglais obsolète et tres mal entreposé. il ce retrouve avec une flotte de 4 sous-marins qui n’ont jamais était opérationnel. celas vas faire la même. ils vont acheter des Astute d’occasion ( donc les anglais sons mécontents) a bas prix ou alors ils auront un prix sur le prochain sous-marins usa/UK

  38. vno dit :

    Pour faire simple, on peu leur vendre des sous-marins construits entièrement en France et sans retours industriels. On peu leur former leurs équipages qui n’existent plus. On peux se substituer à la Mafia américaine pour les entretenir, mais pour le reste, voyez avec vos « amis » nous n’avons pas de temps à perdre !

  39. Sylvain dit :

    Le Canada ne pourrait acheter des sous-marins français qu’avec un « accord » du voisin américain. Ce qui ne risque pas d’arriver…

  40. ron7 dit :

    Seulement De Gaulle (en 1967) a lancé à la tribune : « Vive le Québec libre »
    Depuis, comment dire, personne n’a osé !
    Alors, demain, on aura pour le Canada…
    Des sous-marins US, et dans le pack une aide/formation/assistance US !

    La messe est dîte !

  41. Lothringer dit :

    D’un point de vue géopolitique, le Canada est une pays de très grande taille mais qui n’a historiquement aucune démarche d’expansion colonialiste, car la place dans le Pacifique est prise par les USA (Guam, Philipinnes, Okinawa, KdS…). La seule expansion territoriale du Canada est l’annexion de Terre-Neuve peu après la 2eGM.
    Par ailleurs, c’est un pays constitué d’une très grande immigration au cours des 50 dernières années, toutes provinces confondues: la population a presque doublé entre 1970 et 2020 .
    L’essentiel de son commerce est réalisé avec les USA (le Canada exporte beaucoup d’électricité d’origine hydraulique).
    Économiquement, et militairement, on peut dire que c’est un protectorat américain.

    C’est un pays très discret sur la scène internationale (en terme de géopolitique). Il n’a pas de frontière avec la Russie (l’Alaska appartient aux USA) et ne possède pas d’îles au milieu du Pacifique, contrairement aux USA. Ce pays n’a donc pas vocation à s’immiscer dans les conflits géopolitiques entre l’Empire Américain et l’Empire Chinois. Il est donc compréhensible qu’il ne fasse pas partie, à ce stade, de l’alliance AUKUS. Mais qui peut préjuger de l’avenir ?

    Maintenant, si le Canada souhaite renouveler sa flotte de sous-marins, plusieurs scénarios s’ouvrent à lui
    – refaire appel à la « mère patrie » G-B : on entre alors dans la parabole du « chasseur d’ours » si merveilleusement racontée par un collègue de ce forum il y a quelques mois.
    – faire appel à son « protecteur » américain, qui ne fabrique que des sm-nucléaires
    – lancer un appel d’offre international, comme l’Australie jadis…

    Le canada n’étant pas impliqué dans le conflit USA-Chine, n’a pas forcément vocation à acheter des SNA.
    Effectivement le gabarit « shortfin barracuda » à 10-12 exemplaires devrait logiquement (mais la logique est-elle toujours respectée ?????) correspondre à ses besoins pour surveiller ses côtes. Et c’est tout. Les concurrents allemands, japonais, sud-coréens peuvent aussi répondre à ce besoin. Pour ce qui est des espagnols, je croyais que le conflit Naval-Group/Navantia s’était soldé par une interdiction aux Espagnols d’exportation de tout modèle identique ou dérivé, donc sur quelle base seraient-ils autorisés à concourir avec leur modèle S80+ ?

    Maintenant, si le Canada accepte de traiter avec la France (rêvons un peu…..) il est clair qu’il faut qu’une partie au moins de ces SM soient fabriqués en France, avec les avances financières qui vont avec ( si c’est pour revivre le scénario australien, aucun intérêt). Nous savons tous que ce serait très difficile, car le Canada est membre des « Five Eyes ». Mais il faudrait alors que NavalGroup dispose d’une cale de construction supplémentaire pour construire des SM export en parallèle avec nos propres SNA/SNLE : est-ce le cas ?.

    Et là encore, j’en remets une couche (je suis un perroquet)…lancer pour nous-même un premier exemplaire de shortfin-barracuda pour en faire un modèle « sea-proven » en Méditerranée (quitte à le revendre d’occasion ensuite ou alors le garder et lui construire un jumeau pour en avoir 2 basés en Polynésie), constituerait une belle carte de visite pour la prospection export. On n’a rien sans rien. There is no such thing as a free lunch (un repas gratuit ça n’existe pas).

  42. Jacques999 dit :

    Beaucoup de défaitisme tout de même dans les commentaires! Dans le commerce, qui tente rien n’a rien.
    Soit les USA vont clairement passer le message qu’ils doivent se soumettre au fournisseur imposé ; soit la compétition sera avec des français, allemands, ou même coréens ; et gagnera à qui s’adossera au bon partenaire local. Le Canada passera des signaux clairs aux intéressés.
    Pour l’Australie, leur décision les met dans une situation complexe en interne: soit ils achètent sur étagère US et renoncent à monter une ligne indistrielles à court terme ; soit ils devront finalement acheter ailleurs (nucléaire ou pas). Ce qui remettrait en selle Naval ou autres fournisseurs de sous marin de défense cotière.

  43. Philippe dit :

    L’article ci-dessous nous rappelle que les câbles sous-marins constituent un réel enjeu géopolitique et stratégique impliquant parfois plongeurs, sous-marins, navires dits océanographiques et drones :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A2ble_sous-marin

  44. Paul Bismuth dit :

    Comme toujours avec un nouveau matériel, il faut déverminer.
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/marin-suffren-petit-probleme-fuite-dans-turbine-257000

  45. Charles dit :

    Mon message sera très court…Faire travailler le pognon avant de le dépenser…