Compagnon de la Libération, Hubert Germain nous a quittés

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

33 contributions

  1. veteranusF6 dit :

    C’est le dernier…une page est définitivement tournée.
    RIP compagnon de la libération et français libre pour toujours.

    • Frede6 dit :

      Rassurez moi Leon Gaulthier n’est pas mort ?

    • Dupont avec un t dit :

      La crypte contient dix-sept caveaux accueillant les corps de 11 militaires (dont deux tirailleurs d’Afrique du Nord, deux tirailleurs d’Afrique noire et trois membres des Forces françaises libres),
      ainsi que 5 résistants intérieurs (dont un FFI du Vercors et un de la résistance indochinoise).
      Le caveau N°9 est pour le dernier compagnon de la Libération, décédé en ce 12 octobre 2021 : Hubert Germain (1920-2021).
      RIP a ce dernier des derniers compagnons

    • Euclide dit :

      Merci Dupont de ses précisions.
      Tant qu’il existera des héros comme le caporal-chef Maxime Blasco et lui je suis convaincu que la France renaitra un jour.

  2. berger dit :

    repose en paix, libre.

  3. Durandal dit :

    Reposez en paix héros, et passez le bonjour à mon grand-père, ancien commandant et résistant, bataillon Rémy.

  4. IQLE dit :

    Respects

  5. TM dit :

    Quelle figure ! la France doit continuer à produire de tels personnages.
    Honneur et respect au formidable Hubert Germain.

  6. Antoine Ousmane An-Tian dit :

    RIP Compagnon… triste de savoir que ces Compagnons ont pu voir comment nos élites finissent de détruire ce qu’ils ont contribué à sauver, écoeurant.

    • Czar dit :

      sans aucunement diminuer le respect dû à son engagement, il était vice-président du groupe UDR à l’assemblée quand la loi Pleven, le début de la planche glissante, a été votée par sa propre majorité il n’en a évidemment pas eu conscience mais il a sa part de responsabilité

      • Auguste dit :

        Vous arrachez le sac là,Czar.Comment imaginer qu’il puisse voter contre, après ce qu’il a connu?.Vous me direz que d’autres n’ont pas hésité à écarter leurs Africains pour se soumettre aux désidérata des US….

        • Czar dit :

          c’est bien le problème, les gens règlent toujours les problèmes du passé ça ne change pas depuis louis XIV qui expulsait les parpaillots pour ne pas avoir à revivre les guerres de religions et la fronde quand on voit où cette foutue loi nous a conduits (tiens encore une instit décapitée un an pile après la morte de samuel paty on va voir si ça va faire la une de l’actu ou s’ils vont vont arriver à reléguer ça à la rubrique « déséquilibres » de la PQR)

    • ji_louis dit :

      L’ordre de la Libération était destiné « à récompenser les personnes ou les collectivités militaires et civiles qui se seront signalées dans l’œuvre de libération de la France et de son Empire », alors imagine un peu ce qu’ils ont pu penser quand De Gaulle a abandonné les français d’Algérie…

    • ji_louis dit :

      Paix à son âme, qui a bien mérité, et qui rejoint celles des ses camarades et de ses aïeux.

  7. sylvain dit :

    Condoléances à ses proches et à sa famille. Un héros nous a quitté.

  8. Robert dit :

    Paix à son âme et condoléances à sa famille.

  9. Le Suren dit :

    Hommage à un brave comme tous les autres décorés.

  10. Auguste dit :

    Dernier témoin,il quitte la vie pour entrer dans l’Histoire.Tout mon respect, Monsieur.

  11. Captain Pif dit :

    Un des caveaux du Mont-Valérien était resté vacant pour accueillir le dernier membre de l’Ordre de la Libération à décéder. Nous y voila… Après la mort de Lazare Ponticelli le dernier poilu, c’est à nouveau une page d’histoire qui se tourne. Puissions-nous garder vivant leur souvenir, celui de leur mémoire et de leur engagement. RIP.

  12. Ah Ca ! Z arrive ! dit :

    Ce n’est qu’un au revoir…

    Toi qui es le dernier, quand tu montes là-haut, dis à tes frères, à nos pères, ce qu’il se passe sur le plancher de France.

    Dis bonjour à mon grand-père, pilote de 14 et fondateur du réseau combat en Haute-Savoie avec Frenay. Vos armes sont toujours avec nous.

    Rentres bien, nous pensons à vous tous.

  13. Pascal (l'autre) dit :

    N’oublions pas! N’oublions jamais!

  14. Lucien dit :

    Adieu M. Germain. Votre vie est un exemple et une inspiration pour nous tous. J’adresse mes condoléances les plus sincères à sa famille, à ses proches et à la Légion Étrangère qui vient de perdre un de ses grands Anciens.

    Sa nécrologie plus détaillée est très émouvante, je me permets de la partager : https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2021/10/12/hubert-germain-le-dernier-des-compagnons-de-la-liberation-est-mort_6098069_3382.html

  15. Gamebred dit :

    RIP Un vrai patriote

  16. Michel dit :

    Le dernier Grand Combatant de la France Libre est parti…
    Un Monsieur qui mérite tous les honneurs pour son engagemment sans faille pour une France Libre.
    Reposez auprès de vos compagnons qui vous ont précédé….
    Malheureusement des personnes de cette envergure nous en avons peu, et ils ne sont pas reconnus à leur juste valeur…..

  17. Raymond75 dit :

    Ils resteront pour toujours un exemple … et aussi une illustration de la société française de l’époque, car très peu de militaires ont rejoint Londres après la défaite. C’est le passé, nous ne devons pas l’oublier. Un regret : il n’existe pas (à ma connaissance) l’équivalent pour les résistants de l’intérieur, et des premières heures eux et elles aussi.

    Ainsi que l’avait dit Napoléon, « on dira de vous : c’était un brave ».

    • Bangkapi dit :

      Prenez le temps de vérifier la bio de tous les Compagnons de la Libération et vous verrez qu’il n’y a pas que de combattants des FFL mais aussi des combattants de l’intérieur dont de nombreux civils.
      Juifs, communistes etc…
      Car justement De Gaulle voulait honorer toutes les différentes parties des patriotes qui se battaient contre l’Allemagne nazie.

      • Dupuis dit :

        De Gaulle avait compris la FRANCE ! Les hommes pas souvent d’accord entre eux , parfois se mettant des beignes
        ( comme dans le village Gaulois d’Astérix ) , ne disait-il pas , comment voulez-vous diriger un pays qui a 400 fromages différents et comme dans la chanson de Michel Sardou , il pensait surement : J’aime tous les Français , même les français que je n’aime pas ! Et quand l’orage est passé on est de nouveau pas d’accord ; c’est peut-être ça aussi être français .
        Après ; ceux qui pensent que l’herbe est plus verte chez les voisins , Ils ont le droit de déménager .

    • Dupuis dit :

      Napoléon a dit aussi ¨ Du sublime au ridicule il n’y a qu’un pas ¨ .
      Les hommes de la France Libre étaient , j’en suis sur , dans le sublime d’une certaine façon .
      Mais il n’y a pas toujours qu’un pas , quatre vingt ans plus tard ce sont les hommes de la République en Marche qui ont hélas sombré dans le ridicule .
      Les héros ont-ils le droit d’avoir honte d’être commémorés par des pied-nicklés qui ne représentent qu’eux même et surement pas la France ?

  18. Soldat du Nord dit :

    Il fut parmi ceux qui refusaient la honte de servir l’occupant nazi;
    il fut parmi ceux peux nombreux qui répondirent à l’appel de l’honneur en 1940.
    Qu’il repose en paix avec ces camarades de combat tombées sous les balles ou les coups de leurs bourreaux.
    La France vient perd un grand Homme.

  19. Lothringer dit :

    Le dernier.
    Et désormais le silence.
    Profond respect MONSIEUR.

  20. Bangkapi dit :

    Qu’il repose en paix.

    Le dernier , mais il y en a un dont on n’a plus de nouvelles depuis 1948.
    Aloïzo Waleina né le 14 avril 1913 à Riga Lettonie dont on peut présumer qu’il est décédé depuis
    pas mal d’années.
    Engagé le 28/08/1040 sous l’identité de Jules Brasse à titre étranger dans les FFL à la 13ème DBLE.
    Démobilisé à Londres en 1945 avec le grade de sergent il est déclaré absent ( ou disparu ) par un jugement du tribunal de Paris le 24 octobre 2008.

    • Auguste dit :

      Il aurait 108 ans.S’il est retourné à Riga,il n’a pas du être reçu à bras ouverts par les autorités de l’époque.Surtout en étant Légionnaire.