La Turquie cherche à acquérir 40 nouveaux avions F-16 auprès des États-Unis

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

168 contributions

  1. Raymond75 dit :

    La Grèce et la Turquie, deux pays en quasi faillite suite à l’incompétence de leurs dirigeants, investissent massivement dans une future guerre ! Une magnifique illustration de la connerie humaine, et de la bêtise crasse des mâles alpha qui dirigent le monde, au grand malheur de leurs populations.

  2. ron7 dit :

    On va couper la poire en 2…
    Histoire de ne pas froisser trop le Sieur Erdogan !
    20 nouveaux F16, et c’est tout !
    Pas question de remettre à niveau les « vieux » zincs !
    A minima, c’est de la bonne logique … Le « Ne faîtes pas l’idiot » de Trump est dans toutes les mémoires !
    Avec 20 F16 neufs, le Sultan, qui insulte à tout va, a largement de quoi jouer au con !
    A suivre

    • blavan dit :

      @ron7. La Grèce va pouvoir nous demander 20 rafale de plus pour compenser, c’est bon pour le commerce. Cette annonce est assez surprenante au lendemain d’un accord de défense entre la France et la Grèce destiné à protéger les grecs des turcs, nos meilleurs amis américains persistent et signent !!!

      • Alpha dit :

        @blavan
        « nos meilleurs amis américains persistent et signent !!! »
        Vous avez du mal lire l’article…
        Car pour le coup, les Américains n’ont rien signé du tout, et même, cela semble plutôt mal engagé pour qu’ils accèdent à la demande d’Erdogan !…

  3. Moddus dit :

    Je ne pense pas que les US diront oui tout de suite pour ce programme, mais je pense qu’ils ne diront pas non tout de suite non plus.
    Un refus net permettrait à la Turquie de dire : « on a voulu acheter OTAN, mais on nous le refuse, donc on achète russe contraint et forcé ».
    Donc la meilleure solution est de ne pas donner de réponse avant longtemps.

  4. Thaurac dit :

    Le traité Grèce –France lui fait comprendre qu’elle doit à tout prix moderniser ses avions pour avoir les moyens de son hégémonie sur le bassin méditerranéen!
    Il y avait , il me semble un embargo sur la russie, que deviennent les banques turques qui ont traité avec la russie pour les s 400?

    • Patrickov dit :

      aucun rapport, faites marcher votre cervelle, si les turcs avaient passer une commande d’une centaine de F-35 10 ans avant c’était dans le but de remplacer leurs F-16 bien avant cette histoire.

  5. Marcel dit :

    Bon, il est où Goret ou les autres trolls turcs avec leurs avion de cinquième génération ?
    (haha, Erdogan qui tente de revenir à la niche…)

    • Gaulois78 dit :

      Je pense que cet article est une fake, chacun sait que Izgounette possède des chasseurs 5G turkish télécom… Faudrait que l’on fournisse un nombre suffisant de missiles Aster pour le test des S300, vous savez ce missile Russe sur lequel l’Otan cette officine commerciale le slip sur les chevilles à détourner le regard…

    • Kadji dit :

      Du calme fanfaron gaulois ! C’est peut-être un piège tendu a Washington,avant d’aller voir ailleurs.

      • Gaulois78 dit :

        Kadji le Sénégalais? Ce fervent admirateur de la small turkish, celui qui vit dans son squat montreuillais…

  6. Matou dit :

    Ils iront peut-être chercher du matériel russe ou chinois en cas de refus, le temps d’être en mesure de faire leur propre chasseur. Il semble que les exercices communs avec le Qatar ait fait prendre conscience au gvt turque l’avantage procurer par les Rafale grecques, je suppose. Un refus de fournir des F16 serait sans doute préférable. Mais cela pourrait éloigner un peu plus la Turquie de l’OTAN en attendant que le couperet tombe. Ce qui me semble intéresser la Turquie, c’est le dessein de son président actuel d’en faire la puissance régionale phare et de retrouver sa place d’avant la guerre de 14 au sein du monde musulman. Peu importe l’OTAN ou le reste, l’ensemble de ces dispositifs n’ayant un intérêt pour la Turquie actuelle que s’ils servent ses desseins.
    Consciente de sa situation stratégique en orient, la Turquie a beau jeu pour l’instant de poursuivre sa démarche. Il faudrait peut-être penser des stratégies de contournement afin de l’isoler de plus en plus et faire perdre à monsieur Erdogan ses moyens de pressions actuels. Je ne dis pas que c’est simple mais c’est sans doute une nécessité. Dans tous les cas, la partie est serrée car si la Turquie faisait alliance avec la Russie, cela bloquerait l’accès à la mer noire et isolerait sans doute un peu plus l’Ukraine, qui est devenue peut-être par force des choses un rideau de défense important pour l’Europe. Bref, tout ceci mérité réflexion mais laisser la Turquie monter en puissance n’est pas une bonne idée dans tous les cas, c’est un partenaire otanien opportuniste, non fiable et aux ambitions hégémoniques potentiellement à risque pour notre pays.

    • Gaulois78 dit :

      On ferme l’usine Renault qui fabrique la Clio…C’est 7 % du PIB turque qui s’envole…Mais pour ça faut des co…les…Faut attendre un peut-être nouveau locataire de l’Elysée…

      • blavan dit :

        @gaulois78. Sauf que si on ferme l’usine turque, on ira en ouvrir une au Maroc qui nous inonde de cannabis, ou en Algérie qui nous interdit son survol.

        • Joe dit :

          Il a aussi la Roumanie. Dacia fait de très bonnes voitures.

          • Gaulois78 dit :

            Où simplement sur le territoire français… Toyota est capable de construire des véhicules en France… Pourquoi pas les autres constructeurs…

          • Gaulois78 dit :

            En effet, de très bon véhicules, fiable, pas onéreux, accessibles aux sans dents et gens qui ne sont rien…Sauf le véhicule électrique Spring, qui est produit en Chine, qui ne ramène rien aux usines roumaines…Que restera t’il de Dacia dans 15 ans si cette tendance ce confirme? une plateforme logistique avec un service ccial et marketing situé au Technocentre Renault ?

        • Gaulois78 dit :

          On a largement de quoi faire pression sur le Maroc, Algérie et autres pays, c’est une question de volonté, d’autorité…Maintenant il est vrai qu’avec des sans couilles comme Sarkozy, Hollande et Macron, tous fervent européens il n’arrivera rien, vous ferez dans quelques mois si Macron fera semblant de s’intéresser au problème de budget de l’armée, il vient de vous en donner un aperçu avec la délocalisation du moteur Vulcain et la probable fermeture de l’usine de Vernon, ça ira vite 18/30 avant s il n démantèlement…Les conseillers de Macron depuis quelques mois lancent des ballons d’essai concernant la mise à disposition de notre siège au conseil de sécurité, l’Allemagne lorgne sur le fauteuil, si cela arrivé ça signifie le passage de notre force de dissuasion nucléaire sous le contrôle de l’UE…Vous allez dire que c’est mon côté parano qui se révèle…

        • Alpha dit :

          @blavan
          Et pourquoi donc Renault ira-t-il ouvrir une usine dans les pays du Maghreb où il n’y en a pas actuellement ???
          Surtout que la Clio est aussi assemblée en Slovénie… Plus qu’à augmenter la production…

        • Reality Checks dit :

          Encore faudrait il que ces pays en veuillent.

          Au Maroc ils ont Tanger Med, qui est une sorte d’appendice extra territoriale ou les lois du pays ne s’appliquent pas.
          Pour « investir » dans cette zone franche, il faut donner une bonne partie des actions à la holding du potentat local, qui se chargera de signer les autorisations et autres dérogations fiscales.

          Du moment que Renault lui donne la moitié des parts, il dira oui, d’ailleurs ils y sont déjà.

          En Algérie la tendance est plutôt à la fermeture d’usines françaises et à leur grand remplacement.
          Cela devrait vous faire plaisir, c’est du Zemmour avant l’heure en quelque sorte.

          Pour ce qui est du poids que représente Renault dans le PIB turc, je vous recommande de vous référer à l’approche pédagogique de @tschok.

          • Harambe dit :

            Parce qu’il y a des usines automobiles en Algérie? Les usines de montage sud-coréennes et allemandes se sont barrés avant la crise du covid19. Les fameuses voitures Made in Algérie qui venait sans roues dans des conteneurs.

          • Pravda dit :

            D’un autre côté, monter une usine en Algérie, c’est du suicide, les chinois l’on bien compris en faisant venir leurs ouvriers faute de main d’oeuvre compétente et motivée.

          • Pravda dit :

            L’ont*

      • Asvard dit :

        Et depuis quand l’Etat Français est majoritaire chez Renault pour lui imposer des choix sur la localisation de ses usines ?

        • Pravda dit :

          Et si l’Etat stoppe les commandes de Renault pour ses administrations ? Surtaxe les véhicules fabriqués hors UE ?

        • Machin 10 dit :

          Il peut toujours passer une loi pour interdire de sous-traiter en Turquie.

        • Stoltenberg dit :

          Oui, vous avez raison, mais il serait peut-être pertinent d’imposer aux vendeurs d’indiquer au client le/les pays de fabrication de la voiture. Avec un gros drapeau à côté de préférence, comme ce que l’on fait avec les fruits et légumes.

          • Pascal (l'autre) dit :

            « mais il serait peut-être pertinent d’imposer aux vendeurs d’indiquer au client le/les pays de fabrication de la voiture. Oui mais il y a un petit « hic » Vous pouvez faire venir toutes les pièces détachées et sous ensembles de l’étranger si vous les assemblez en France vous pourrez estampiller le produit fini « made in France »
            Pour les fruits et légumes idem, ‘(sauf s’ils sont vendu « en l’état ») si un plat est prépraré en France avec des fruits ou légumes étrangers il pourra aussi être estampillé « fabriqué en France » Donc attention au mentions faisant croire que le produit fini est 100% français!

          • Fred dit :

            @ Pascal (l’autre)

            Oui, c’est assez compliqué et certains risquent de tomber de leur chaise, mais aussi de se rassurer : 81 % de la consommation des ménages est fabriquée dans l’Hexagone.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Fabriqué_en_France

            Noter aussi qu’un constructeur automobile n’apporte qu’un assez faible pourcentage de valeur ajoutée sur son produit : il achète énormément d’accessoires, pneus, peinture, matières premières… etc.

        • Gaulois78 dit :

          En effet, de très bon véhicules, fiable, pas onéreux, accessibles aux sans dents et gens qui ne sont rien…Sauf le véhicule électrique Spring, qui est produit en Chine, qui ne ramène rien aux usines roumaines…Que restera t’il de Dacia dans 15 ans si cette tendance ce confirme? une plateforme logistique avec un service ccial et marketing situé au Technocentre Renault ?

        • Gaulois78 dit :

          Je touche la corde sensible… On protège les intérêts Turque?
          Sachez que Renault est entièrement (a toujours été) à la charge du contribuable français…Les pertes sont pour les gens de peu (c’est une expression ), pas pour les actionnaires…

          • Asvard dit :

            Non je protège les intérêts du Zimbabwe uniquement Guignol78.
            L’Etat, donc le contribuable, possède 15% de Renault donc c’est tout bon alors.

          • Fred dit :

            @ Gaulois78

            Eh, Hibernatus ? Tu sors d’une congélation datant des années 70 ?
            « Renault est entièrement (a toujours été) à la charge du contribuable français » Renault : État français : 15,01 %

            De toutes les manières, la charte de l’OMC (signée par la France) interdit tout financement étatique d’une entreprise privée. Ah, je sais bien que dans les années 70, y’avait pas ce truc pénible…

        • Yannus dit :

          Depuis que l’ETAT file 5M€ à Renault pour ne pas couler.

          • Fred dit :

            Ah ouais ? Tu as une source ? L’état « file » ou il prête ? Dans un cadre ordinaire ou pour compenser les arrêts de travail Covid comme pour toutes les entreprises ?

      • tschok dit :

        @Gaulois78,

        Voilà ce qu’on va faire: on va prendre le PIB turque, qui est de 720 Mds de dollars en 2020 et calculer ce que représentent 7%.

        A peu près 50 Mds de dollars.

        Ensuite, on divise ces 50 milliards par la capacité de production de l’usine Renault en question, qui se situe à Bursa et qui est de 378.000 véhicules par an, ce qui nous permettra d’obtenir une valeur moyenne par véhicule produit, si la production de cette usine représente effectivement 7% du PIB de la Turquie, soit 50 Mds de dollars.

        Ca fait environ 132.000 dollars par véhicule.

        Ensuite on se reporte au type de véhicules produits par cette usine, qui sont des Clio 5, des Megane 4 et des Sedan.

        Et après, on réfléchit et on se demande si on les paye vraiment ce prix-là. D’ailleurs, je vous pose la question: pour vous, une Clio, ça vaut 130.000 dollars en prix sortie d’usine?

        Parce que moi, je savais pas que c’était une véhicule de luxe.

        Le résultat des courses, c’est que vos 7% du PIB turque, ça tient pas la route.

        https://www.renaultgroup.com/groupe/implantations/usine-bursa-oyak/

        Vous avez trouvé cette infox où ça?

        En fait, le CA de Renault en Turquie, c’est beaucoup moins de 50 Mds de dollars (7% du PIB de la Turquie). C’est plutôt vers 4 Mds d’euros:

        https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/turquie-les-groupes-francais-face-a-la-crise-136672

        Le levier de pression sur l’économie turque n’est pas celui que vous décrivez. Il est à un niveau beaucoup plus faible.

        L’autre truc que je me dis, c’est que vous devez fonctionner sur des infox à la con dans votre tête, parce que je pense que cette infox-là doit pas être la seule que vous avez en catalogue. Je suis prêt à parier qu’à chaque fois que vous pensez un truc dans votre tête, ça repose sur une fausse information. Et donc, je me demande ce que valent vos réflexions sur un sujet donné, si elles sont vérolées par des infos de merde.

        Est-ce que je peux vous faire confiance pour penser des trucs intelligents? Eh ben je crois pas.

        • Czar dit :

          donc 4 milliards d’euros c’est « rien ». Intéressant, je le note.

          une infox, c’est quand on fabule une information, ce qui n’est pas le cas, même si évidemment il aurait pu mieux vérifier ses sources (confusion j’imagine entre renault et l’ensemble des investissements français en turquerie)

          • tschok dit :

            @Czar,

            C’est pas rien, c’est bien moins. Et c’est ce que je dis:

            « Le levier de pression sur l’économie turque n’est pas celui que vous décrivez. Il est à un niveau beaucoup plus faible. »

            Quand je veux dire des trucs binaires, je n’ai pas besoin de votre aide. Mais quand je n’en dis pas, ne déformez pas non plus.

            Ici, on passe d’un niveau de pression de 50 Mds de dollars à moins de 4 Mds d’euros. Ca reste important, mais est-ce qu’un pays comme la Turquie va sacrifier sa politique extérieure pour le chiffre d’affaires d’une usine?

            Ladite usine étant au surplus détenue en coentreprise avec une entreprise turque. Donc, si le partenaire français veut partir, qu’il parte, l’usine restera et le sortant fera avec ses pertes ou ses gains.

            Quand on liquide ses positions, on peut faire une plus value ou une perte. J’en sais rien où en est Renault de l’amortissement de son investissement en Turquie.

            Ce qui remet l’intervention de Gaulois78 a sa place: et lui, il en sait quoi? Qui il est pour définir la politique d’un groupe industriel français et décider ce qu’il faut faire?

            Il se prend pourquoi encore, ce mec?

            Ben j’vais vous le dire: c’est un mec qui croit avoir tout compris, qui est persuadé qu’il incarne la France à lui tout seul et qui croit dur comme fer que si on ne fait pas ce qu’il dit, alors on est de traitres.

            Je viens de me taper une flopée de mecs comme lui sur les sites zemmouriens et onfrayistes. Ils se nomment eux-mêmes les souverainistes, ils ont une très haute opinion d’eux-mêmes, pensent que les autres sont des cons et, surtout, sont absolument persuadés d’incarner l’intérêt de la France et d’en être les seuls juges légitimes.

            Il a fallu qu’on se tape les zélotes islamistes, et maintenant, il va falloir se taper les zélotes zemmouriens et onfrayistes.

            Ah putain, la poisse! Je sens que je vais partir en vacances à l’étranger, parce que là, je fatigue.

            Et les mecs sont persuadés d’être des flèches en économie. Genre une seule usine de bagnoles Renault en Turquie, ça pèse 7% du PIB turc. Comme ça, sans que l’énoncé du truc le bouscule.

            Plus de 5% d’un PIB concentrés dans une seule usine, ça arrive mais c’est rare, quand même. Faut vraiment être dans un désert industriel et un pays pauvre, genre le Mali.

            Si le mec a toujours pas compris que la Turquie c’est pas le Mali, je peux plus faire grand-chose pour lui. J’essaye quand même de lui expliquer, mais chuis pas très sûr que ça porte ses fruits.

            Je vous le dis, ces types se prennent pour des lumières: allez expliquer à des mecs qui se placent au firmament de l’humanité qu’ils disent des conneries et vous verrez comment vous serez reçu.

            Vous devriez louer mon abnégation plutôt que déformer ce que je dis. J’ai quand même de rares moments christiques, quoi merde!

          • Czar dit :

            c’est pourtant simple à comprendre : 4 milliards pour les clio ET SI l’on supprime toutes les commandes de noisettes d’anatolie pour le nutella, là on arrive à 50 milliards. Au vu de la taille des pots, c’est plausible.

      • ruffa dit :

        L’usine Renault en Turquie c’est 7% du PIB Turc ??? Tu peux prouver ce que tu racontes ?? Ça me parait énorme pour un pays de 80 millions d’habitants !

    • ji_louis dit :

      Les turcs s’allient aux ukrainiens: moteurs contre drones…

    • bond dit :

      Vous avez oubliés que la Turquie soutient l’Ukraine et l’aide à se protéger contre la Russie. Erdogan est plutôt réaliste en ce moment il essaye de faire du business et de louer des pactes avec plusieurs pays sans tenir compte des différences.

    • PASCAL COUSIN dit :

      du matériel russe certainement pas car la Turquie et la Russie sont au bord de la guerre à cause de la Syrie. Le S 400 ne sera plus entretenu par les russes voire désactivé (cheval de Troie dans le matos comme d’ailleurs ceux vendus par les USA), suivez l’actualité brûlante à ce sujet ici : https://avia-pro.fr/

  7. Alain d dit :

    Oui, il faut bien 40 F16 pour compenser les 6 nouveaux Rafale que la Grèce va acquérir :>))
    « Les F16 ont été sympathiques » comme des sacs de frappe.
    https://www.youtube.com/watch?v=DfqJYyPevvw

    • Thaurac dit :

      +1

    • AirTattoo dit :

      Je dirai que cela dépend de qu’elle Amraam il est équipé le Viper. L’AIM 120D est assez efficace et a une portée de 180km+.

      • E-Faystos dit :

        @ Air Tattoo
        L’AIM 120 D est une itération du C: les ailes ont été rognées pour rentrer dans les doutes des F 22 et F35.
        Leur autodirecteur n’a pas été amélioré, e suis le rends sensible au brouillage. Comme c’est le missile longue portée par excellence de l’OTAN, les systèmes de guerre électronique Russes et Israéliens sont capable de le rendre inopérant, comme les SU 30 Indiens ont pu le confirmer contre les F16 Pakistanais il y a deux ans.

        • Stoltenberg dit :

          Ouai, troll d’Olgino, on sait que vous n’avez aucune idée de ce que c’est qu’un AIM-120D, pas besoin de nous le prouver. Ensuite, la seule chose que les SU-30 indiens ont pu confirmer c’est qu’ils sont obligés de filer à pleine vitesse lorsque les F-16 pakistanais lancent leur vieux AIM-120C-5 en leur direction à une distance proche à leur portée balistique (maximale) car ils n’ont rien pour répliquer.
          .
          https://www.ndtv.com/india-news/outgunned-by-pakistan-f-16s-iaf-plans-to-re-arm-its-sukhois-with-israeli-missiles-2044172

        • AirTattoo dit :

          Ça me surprend, je pensai que l’AIM120 D-SIP3 était déployé et validé sur F/A 18E, F-15 A/B/C/D/E, F-16; F-22, Eurofighter, JS-39 et F-35… avec une amélioration en terme de détection et de kill zone avec en plus le système AEPIP… suis surpris du coup

  8. twouan dit :

    Si les americains ne vendent pas les f16, les turcs iront voir ailleurs. Ca finira par un retrait de l Otan. Je ne crois pas les americains prets a un saut pareil dans l inconnu quand justement ils cherchent a enfermer la chine.
    Ca arrangerai surement les europeens mais pas du tout les americains.

    De plus qu est ce que quelques f16 sinon des emplois americains perdus?

    • Gaulois78 dit :

      Sérieusement vous pensez que les turques se rangeront derrière la bannière étoilée et l’Otan si conflit avec la Chine ?

      • twouan dit :

        Si les turcs sont bien traites par les americains, pourquoi iraient ils voir les chinois qui enferment leurs cousins?

  9. Novice dit :

    D’ailleurs quelqu’un sait ce que vaut le APG APG-83 face au RBE2 ?

    • Rafale dit :

      Sérieusement, relisez vous et réfléchissez 2mn … Comme si ce genre de détails étaient rendus public.

      • Novice dit :

        Heureusement que j’ai formulé cette phrase sous forme de question, au cas où quelqu’un aurait des suppositions à partir des quelques données théoriques glanés par ci par là. Comme certains se sont intéressés au rôle du radar dans le F-117 qui s’est écrasé en Serbie, simple exemple
        Un grand merci pour votre commentaire d’une utilité rare donc

  10. garance dit :

    Vont devoir acheter chinois…

    • FredericA dit :

      Les derniers appareils chinois n’ont jamais été exportés. Les seules ventes sont le Myanmar et le Nigeria pour moins de 20 FC-1 Chino-Pakistanais. Bof, bof… 🙁

  11. Charognard dit :

    Optronique allemande pour les drones turcs, vu que le Canada bloque:
    https://mobile.twitter.com/towersight/status/1446783952103018496
    L’Europe de la défense est en marche.

    • Patrickov dit :

      L’optronique allemand est uniquement destiné au marché de l’exportation, apparement les turcs se réservent leurs version d’optronique local ou bien pour certains pays comme l’Azerbaidjan.

    • ron7 dit :

      Les cou-coup tordus de l’Allemagne !
      Bon, ça marche aussi parce que nos « zélites » ne sont pas top ! Loin s’en faut !

      https://www.youtube.com/watch?v=UqCzPMxhb3U

      L’art de du double discours, et/ou comment passer entre les gouttes quand il pleut !!
      https://www.challenges.fr/entreprise/defense/ventes-d-armes-l-etonnant-double-discours-allemand_702117

    • FredericA dit :

      Quel est le rapport avec « L’Europe de la défense » ? Les exportations de matériel militaire à l’extérieur de l’UE serait-elle interdites 😮 ?!

      • Charognard dit :

        @ FredericA
        Bizarrement l’Allemagne a plus d’attaches avec la Turquie, qu’avec la Grèce qu’elle a assassinée en 2009 avec la complicité des banques françaises.
        On le voit avec la vente des sous-marins turcs de TKMS qui joueront au chat et à la souris avec les frégates grecques vendues par Naval Group.
        En attendant l’adhésion à l’UE de la Sublime Porte?

        • Momo dit :

          Complicité des banques françaises? Alors que c’est la France qui a empêché l’allemagne de Merkel de faire sa fête à la Grèce (les autres pays s’en battant les flancs)!
          Vous n’êtes pas dans l’économie ou le business vous, c’est sûr…

        • Alpha dit :

          @Charognard
          « En attendant l’adhésion à l’UE de la Sublime Porte?
          Mal barré pour elle…
          La Turquie ne répond pas/plus aux 3 critères auxquels elle doit satisfaire, déjà, pour une éventuelle pré-adhésion
          -critères politiques : État de droit, système démocratique stable et protection des minorités ;
          -critères économiques : économie de marché viable et capacité de faire face à la concurrence à l’intérieur de l’Union ;
          -assumer les obligations de l’adhésion : souscrire aux objectifs de l’union politique, économique et monétaire, reprendre l’ »acquis communautaire » (c’est-à-dire accepter et transposer dans la législation nationale l’ensemble du droit européen en vigueur);
          -capacité d’absorption de l’UE. Cette condition ne dépend pas de l’État candidat mais de l’Union elle-même, qui doit être prête à accueillir dans de bonnes conditions un nouvel États : capacité décisionnelle, budget suffisant, etc.
          Satisfaire à tous ces critères ouvre ensuite les négociations d’adhésion proprement dites…
          Et au final, il faut que le traité d’adhésion soit signé par l’ensemble des Etats membres, sans exception. Un seul État peut donc bloquer une adhésion.
          Autant dire qu’aujourd’hui, c’est sans espoir pour les Turcs ! 🙂

    • Gaulois78 dit :

      Pas un composant français dans l’optronique que « nous aussi » on puisse bloquer des ventes ?

      • Reality Checks dit :

        Peut être que les ingénieurs turcs sont des clients d’Afflelou 🙂

    • albatros dit :

      Le Bundestag a accepré cette fois ci de les laisser se vendre…
      tant pis pour les kurdes et les arméniens.
      Ils vendent donc aux turcs mais pas aux séoudiens

  12. Plusdepognon dit :

    Tiens un conseil de lecture, cela faisait longtemps…
    http://politique-etrangere.com/2021/10/08/les-fondamentaux-de-la-puissance-aerienne-moderne/

  13. Patrickov dit :

    Ce type joue très bien aux échecs, la technique de la fourchette, les USA disent oui ils font marche arrière, les USA disent non cela sert de prétexte aux turcs pour acheter chez les russes, de la même manière que les S-400. Dans les deux cas les USA sont perdants même si l’économie turque en souffrira cela ne fera que renforcer le nationalisme et le rejet.
    Je suis certain que les dirigeants turcs n’attendent qu’une réponse négative de la part de Biden pour mettre en avant la politique hostile et contradictoire des USA contre la Turquie.
    Ce sera surement la dernière demande des turcs avant de se tourner vers la Chine et la Russie. Biden devra bien mettre en évidence qu’en ce moment il a besoin d’alliés pour contrer la Chine, sachant pertinement que l’UE est bien trop frêle pour suivre les USA contre la Chine.
    Erdogan fait Echec et Mat au jeu du pile je gagne face tu perds.

    • NRJ dit :

      @Patrickov
      C’est une façon de voir. Mais on peut en douter, sachant.
      Une autre est simplement que l’aviation turque est exsangue et, avec de vieux appareils obsolètes, elle serait largement battue en cas d’affrontement contre l’armée de l’air grecque (l’apport de 24 Rafales n’est évidemment pas négligeable).

      Dans cette autre vision, la politique très expansionniste et très belliciste d’Erdogan trouve en fait simplement ses limites. Et avoir un pays qui soutient la Russie n’est pas a l’ordre des choses pour Biden da s sa volonté de réunir le monde contre la Chine.

    • FredericA dit :

      @Patrickov : « Erdogan fait Echec et Mat au jeu du pile je gagne face tu perds. »
      .
      L’armée de l’air Turque utilise quasi exclusivement du matériel américain. Combien de temps leur faudra-t-il pour remplacer leur 240 F-16, 3700 missiles air-air, etc. ? Combien de temps et surtout, à quel prix ?!
      .
      Par ailleurs, si les USA arrête brutalement la livraison de pièces détachées, la Turquie sera littéralement sans défense à court-moyen terme. Echec et mat pour les USA.

      • Patrickov dit :

        @NRJ vous croyez qu’un guerre se fait uniquement dans l’air, si c’était le cas, vous ne seriez pas parti de l’Afghanistan, de la Syrie et de l’Irak pourtant avec la centaines d’avions de chasse et en face aucun appareil volant la bataille aurait du être gagné depuis belle lurette.
        C’est incroyable de voir des experts qui pensent que quelques avions de chasses vont changer la donne dans un conflit, dites vous qu’un conflit se gagne au sol en allant sur le terrain et non pas à 5000 mètres dans le ciel.
        Un conflit entre la Grèce et la Turquie créerait une crise économique dans toute la région et croyez bien que l’Europe sera le premier perdant, croyez vous que les turcs vont retenir les 4 millions de réfugiés sur leurs sol et ces derniers prendront la fuite immédiatement vers l’Europe en cas de guerre.

        • Math dit :

          Il faut arrêter avec les fantasmes. Les civiles ne passent pas quand une frontière est gardée. La frontière entre la Finlande et la Russie avait des barbelés de 5m de haut, sur 3 rangs et des soldats dans des miradors. Ça ne passe pas. Dans le cas greque, c’est encore plus simple, car ceux sont des îles. Il suffit de tirer sur les bateaux pour régler le sujet migrant. Quand au sujet de la guerre, oui, elle se gagne au sol. Mais sans pétrole, sans camions, sans char et sans artillerie, réduits au silence par des raids en profondeur, les troupes sont de la guérilla.
          En Afghanistan, les américains n’ont pas fais le nécessaire pour gagner. Ils auraient pu le faire.

          • DLoQueb. dit :

            « En Afghanistan, les américains n’ont pas fais le nécessaire pour gagner. Ils auraient pu le faire. » Ah, comment aurait ils pu battre les Talibans en pratique?

          • Harambe dit :

            @DLoQueb : Par exemple, distribuer des armes à toute la population locale ^^ l’Afghanistan, c’est une tripoté de tribus et de minorités (ethniques, religieuses). Vous les armez jusqu’aux dents et vous les laisser se régler les comptes entre eux pendant quelques années et dès que quelqu’un devient dominant, les américains n’ont qu’à lui envoyer un Reaper lui faire coucou et c’est reparti pour quelques années de guerre civile.

        • NRJ dit :

          @Patrickov
          « C’est incroyable de voir des experts qui pensent que quelques avions de chasses vont changer la donne dans un conflit, dites vous qu’un conflit se gagne au sol en allant sur le terrain et non pas à 5000 mètres dans le ciel. ». C’est incroyable de voir des experts qui ne sont pas fichus de regarder la géographie.

          Où se situerait le combat, dans le cas d’une guerre entre la Turquie et la Grèce selon vous ? Dans l’étroit détroit de l’est grec, à la merci de l’artillerie et de l’aviation des deux bords ? Ou dans la mer Egée et dans la Méditerranée ? On peut supposer (mais ce n’est qu’une supposition 🙂 ) que les combats seront quelques peu différents dans une guerre turquo-grecque que pendant la guerre d’Afghanistan…

          Sinon les grecs savent gérer les problèmes migratoires.

        • Alpha dit :

          @Patrickov
          Ne dites pas de bêtises…
          Déjà, vous comparez des guerres hybrides (Afghanistan, Syrie et Irak) avec une potentielle guerre conventionnelle entre deux Etats. Et dans ce dernier cas, qui a la maitrise des airs à la maitrise du sol.
          Donc, pipeau ! Ca ne tient pas le pseudo expert !
          Pour les migrants : S’il y avait conflit entre la Grèce et la Turquie, cela impliquerait toute l’Europe, et cette dernière fermera immanquablement ses frontières par la force armée.
          Dès lors, difficile pour les cohortes de migrants de passer…
          Et puis regardez la géographie : S’il y a le feu entre ces deux pays, les migrants partiront à l’opposé de la ligne de front, forcément…

        • Pascal (l'autre) dit :

          « et ces derniers prendront la fuite immédiatement vers l’Europe en cas de guerre. » Oui! C’es absolument certain qu’ils vont se précipiter vers les zones de combat! C’est sûr, ils aiment le risque!

      • Patrickov dit :

        @FredericA dans l’autre sens si les turcs arrêtent de fournir et bloquent les pièces des F-35 soit près de 1000 fabriquées chez les turcs, combien de temps il faudrait aux américains pour la construction d’usines ?.
        Environ 4 à 5 ans, soit la durée de ceux qu’ils ont mis en place en Turquie, Trump a été incapable de trouver des alternatives aux fournisseurs turcs, peut être que les américains auraient pu confier les pièces des F-35 aux chinois mais ce ne sont pas des smartphones ou des pare chocs de Ford.
        La Russie est prête travailler avec la Turquie concernant le développement et la fabrication, les deux dirigeants ont des divergeances chacun utilise ses pions pour avancer dans les régions mais les accords sont des accords pour très longtemps.
        https://www.sudouest.fr/international/russie/poutine-se-felicite-des-compromis-avec-erdogan-6263284.php

        • Pravda dit :

          Je crois me souvenir que les fabrications turques et italienne (de mémoire) étaient destinées aux acheteurs européens (et à la Turquie), je doute que les F-35 US dépendent de pièces turques, ou alors ils sont idiots.
          Pour répondre à votre commentaire précédant , une guerre se gagne bien dans les airs et se termine au sol. Sans maitrise de l’air …
          Si les américains le voulaient, ils pourraient rester 20 ans de plus en Afghanistan, mais pour quoi faire ?
          Si demain nous entrons en guerre, même localisée contre vous, les frontières seront closes, et avec des ordres un poil plus sanglants donnés aux gardes frontières, car comment savoir si on a affaire à un civil ou à un kamikaze ? Vos migrants repartiront dans l’autre sens.

        • FredericA dit :

          @Patrickov : Vous n’y êtes pas du tout. La production continue en Turquie car les contrats se doivent d’être respectés. A contrario, la Turquie pourrait légitimement demander des indemnités pour rupture abusive de contrat (comme Naval Group va le faire avec l’Australie).
          .
          En parallèle, les industrielles turques ne recevront probablement pas de nouvelles commandes contrairement aux autres sites de productions de Lockheed Martin (Japon, Italie…)

        • Alpha dit :

          @Patrickov
          « si les turcs arrêtent de fournir et bloquent les pièces des F-35 soit près de 1000 fabriquées chez les turcs, combien de temps il faudrait aux américains pour la construction d’usines ? »
          Bon, déjà, c’était pas 1000 mais 937, dont 400 uniquement fabriquées en Turquie.
          Et la question que vous posez fort justement, si elle était pertinente fin 2019, date des sanctions américaines, ne l’est plus aujourd’hui.
          Ainsi, certains industriels turcs continuent bien à fabriquer des pièces du F-35 jusqu’à la fin de leur contrat. Mais ils n’ont pas reçu de nouveau contrats prolongeant leur sous-traitance, et certains ont même été annulés depuis le 31/07/2019 !!!
          Et la majorité de ces contrats arrivent à échéance en 2022, de ce que j’ai lu ici ou là…
          Il est donc évident que des solutions ont été trouvées.

          • Patrickov dit :

            Pravda vous croyez encore à Rambo à votre âge, les USA ont déjà du mal à financer leurs états, ils n’ont plus les moyens de faire la guerre ailleurs, ils ont un budget et au des dettes qu’ils ont envers la Chine à ce rythme ils devront créer un conflit pour ne pas s’acquitter de leurs créances avec les chinois.
            Dans l’autre sens un conflit avec la Turquie et ce sera la crise en Europe, surtout concernant la fourniture du pétrole qui vient du moyen-orient, avec le conflit les populations qui soutiennent la Turquie soit presque tous les pays arabes , (ne mélangez pas gouvernements et peuples ) les dirigeants arabes pensent autre chose et la population autrement.
            Erdogan est très populaire en Afrique et dans les pays arabes malgré ce que l’on vous fait croire, de plus les pays européens ne suivraient surement pas l’aventurisme français dans cette histoire ( comme on a pu voir lors de la crise du Covid la solidarité européenne ).
            Il y a un joker le Royaume-Uni soutiendra forcément la Turquie, d’ailleurs aucun pays limitrophe n’accepterait une main mise française en méditérannée.

            Concernant les pièces du F-35 à ce jour les USA n’ont toujours pas trouver de remplaçants pour les usines en Turquie, Trump en rêvait mais il a laisser tomber, la mise en place des usines prendrait 4 à 5 ans avec la formation des employés et près de 60 milliards de dollars.
            2022 c »est proche et les USA vont devoir revoir leurs contrats de fournitures avec les turcs s’ils veulent continuer à livrer leurs F-35, ils ont aussi des commandes de F-16 fabriqués eux aussi en Turquie.

          • Alpha dit :

            @Patrickov
            « …et les USA vont devoir revoir leurs contrats de fournitures avec les turcs s’ils veulent continuer à livrer leurs F-35… »
            Comme le dirait le « spécialiste » des suppositions, à savoir @NRJ, votre affirmation n’est que pure… supposition !!! 🙂

          • NRJ dit :

            @Alpha
            « Comme le dirait le « spécialiste » des suppositions, à savoir @NRJ, votre affirmation n’est que pure… supposition !! ». Une analyse ne se base t’elle pas sur des suppositions ? Sinon, vous pouvez affecter de croire aux coïncidences. Quand Macron soutenait GE pour acheter Alstom et qu’il donnait ensuite des médailles aux directeurs de GE France, là aussi s’agissait t’il surement de coïncidences…

            Une supposition a un caractère plus ou moins vraisemblable. Mais effectivement on peut faire le choix de croire que tout arrive comme ça sans raisons particulières (ce qui peut néanmoins être le cas occasionnellement): on manque de budget en 2009 pour acheter des drones Male, et puis moins d’un an plus tard on trouve du budget pour acquérir des Rafales qui n’étaient pas prévu dans la LPM. Oh ben ça alors….

          • Pravda dit :

            @Patrixkov, si vous pensez un seul instant que le RU soutienne la Turquie, vous vous trompez, au contraire je pense que grâce à Erdo, nous pourrions enfin avoir un catalyseur afin d’unifier les peuples et la defense commune européenne, tout ce que vous gagnerez, en dehors de l’humiliation qui je l’espère sera fatale au mini sultan, c’est de perdre Chypre. Le peuple turc, lui, retrouvera peut être un semblant de liberté loin des frères musulman et de la volonté de IV reich ottoman.
            Concernant les USA, c’est bien ce que je vous dis, pourquoi continuer à perdre des milliards pour un trou qui ne changera jamais ? Ce n’est pas une question militaire, mais politique.

      • Félix GARCIA dit :

        Ce qui suggérerait que les turcs sont tout simplement réalistes, et qu’il n’y a là aucune marque duplicité.
        « Banco ! Y m’a dit banco! »

    • Reality Checks dit :

      Axis of Evil.

      Tant que la Russie fera partie du « camps du mal » aux yeux des Yankees, la Turquie restera un élément cardinal du dispositif de l’OTAN.

      Selon toute vraisemblance, et pour cette raison les USA peuvent fournir des Viper aux Turcs, comme ils leur permettent de garder leur armement d’origine US opérationnel: la Turquie est utile aux américains, pour l’instant.

      Si la Russie rentre dans le « camps du bien », hypothèse relativement farfelue tant qu’un VVP tient les rennes et conserve sa santé, une Turquie téméraire deviendrait vite un champs de manoeuvres, un terrain d’expérimentations, une cible, une proie au même titre que n’importe quel territoire en vue qui ne se soumet pas aux injonctions de l’Empire.

      AMHA Erdogan et l’état profond turc en ont conscience, c’est la raison pour laquelle ils mettent les bouchée doubles pour bâtir une autonomie autant que faire se peut en prévision de cette éventualité. Effort louable s’il en est.

      Dans l’hypothèse inopinée ou la Russie rejoindrait brusquement et prématurément le « camps du bien », le salut de la Turquie viendra-t-il d’une alliance avec la Chine?

      La gestion du destin d’une nation telle que Turquie n’est pas simple.
      Héritière de fascinantes traditions impériales, dotée d’une géographie particulière à cheval sur deux continents, elle possède une profondeur de champs civilisationnel qui s’étend jusqu’au confins de l’Extreme Orient… y compris le Xinjiang….

      Quant aux acquisitions grecques, elles sont plus le reflet de l’emprise, des pressions de leurs créanciers institutionnels que la conséquence de l’imminence d’une menace expansioniste turque, qui n’est pas crédible les concernant, pour des raisons politiques assez limpides.

      Les états n’ont pas d’amis ou d’enemis, ils ont des intérêts, les américains n’ont pas d’alliés, ils ont des vassaux, des partenaires, des adversaires et des cibles.

      La France est bien placée pour le savoir, l’épisode des sous marins australiens est une piqure de rappel utile pour les amnésiques.

      • bond dit :

        Les turcs s’allient à tout le monde au niveau économique mais politiquement parlant ils ne s’entendent pas du tout avec les chinois ou russes

      • Alpha dit :

        @Reality Checks
        « Héritière de fascinantes traditions impériales [la Turquie]
        C’est vrai…
        Mais venant de vous, cela fait un peu atteint du Syndrome de Stockholm !!! 😉
        « Quant aux acquisitions grecques, elles sont plus le reflet de l’emprise, des pressions de leurs créanciers institutionnels que la conséquence de l’imminence d’une menace expansionniste turque, qui n’est pas crédible les concernant, pour des raisons politiques assez limpides. »
        En un mot de trois lettres, je démonte votre affirmation : GAZ ! 🙂
        « La France est bien placée pour le savoir… »
        Ah ! Ca vous manquait de parler de la France ! On vous manque tant ? Un peu comme le chien qui a perdu son maitre… 😉

        • Reality Checks dit :

          Cette facilité que vous avez à injurier les africains facilite beaucoup le travail de ceux qui souhaitent démanteler de manière méthodique, planifiée et ordonnée votre présence sur notre continent.

          Une fois la France amputée de l’utilité qu »elle se targue d’avoir ailleurs, l’anachronisme de son siège au conseil de sécurité n’en sera que plus visible et contesté.

          L’élection démocratique d’un candidat populiste aux senteurs rappelant bon les années 30 serait la cerise sur le gâteau: elle enclencherait un processus d’isolement et de sanctions semblable à celui que vos dirigeants prônent avec leur arrogance crasse usuelle envers d’autres nations européennes dans des circonstances similiaires, selon le bon vieux principe de l’arroseur arrosé.

          Les agences de notation américaines prendront plaisir à étrangler vos finances publiques à la moindre velléité de désobéir à l’autorité suprême de l’OTAN , tandis que les allemands se feront un devoir de saisir l’occasion pour rafler vos actifs à la grecque, une belle revanche sur leurs souvenirs du traité de Versailles qui fera couiner de volupté la totalité des autres nations européennes qui sont aussi agacées que les africains, les britanniques ou les australiens par votre effronterie permanente.

          Les années à venir s’annoncent pleines de rebondissements.
          En observateur passionné de l’Histoire, je m’en réjouis d’avance.

          • Félix GARCIA dit :

            « En observateur passionné de l’Histoire, je m’en réjouis d’avance. »
            Je ne sais pas si vous avez pesé l’utilisation du mot réjouis, mais si tel est le cas : « c’est pas cool ».
            Surtout si vous savez que l’éventuelle baffe sera bien plus ressentie par le peuple français que par ses « zélites ».
            En gros, vous nous crachez à la gueule, si j’ai bien compris.
            Eh bien si tel est le cas : « Les mots sont superflus ».

          • Czar dit :

            je vois surtout que tu fais de l’huile à l’idée d’avoir à vivre avec deux ou trois millions de tes compatriotes supplémentaires après le démantèlement  » de manière méthodique, planifiée et ordonnée votre présence sur notre continent » pour reprendre cette excellente formulation, pleine d e sagesse et porteuse d’avenir savoureusement arroseur arrosé.

          • Reality Checks dit :

            @Felix
            Relisez attentivement l’échange, et dites vous bien que même si je reste souvent flegmatique devant les injures, il est parfois utile de remettre un idiot à sa place.

          • Alpha dit :

            @Reality Checks
            « Cette facilité que vous avez à injurier les africains »
            Les Africains ? Non ! Juste certains Algériens ! Vous savez, les bas de plafond biberonnés à la propagande du FLN…
            « Les agences de notation américaines prendront plaisir à étrangler vos finances… »
            Et si on parlait des votres, de finances ???… Aïe ! Sujet sensible… 😉
            « Les années à venir s’annoncent pleines de rebondissements. »
            Tu m’étonnes ! D’ici quelques temps, vous allez voir un certain pays du Maghreb s’écrouler… Bon, déjà que son niveau est bien bas… 🙁
            « En observateur passionné de l’Histoire… »
            Cà c’est marrant !!! Tant votre FLN chéri a travesti et trituré l’Histoire ! Si vous étiez un observateur passionné, vous devriez vous en apercevoir. Mais la consanguinité étant commune dans vos régions, il serait fort étonnant que vous y ayez échappé… Vos coms le prouvent d’ailleurs… 🙂

          • Reality Checks dit :

            Mission accomplie, l’idiot est bel et bien remis à sa place.
            Allez sans rancune 🙂

  14. albert dit :

    Les relations sont tendues entre Ankara et Washington, Ankara se tournent de plus en plus vers la Russie notamment pour des achats militaires et des partenariats, donc il va etre intéressant de voir si les américains vont chercher à récupérer la Turquie ou s’ils vont définitivement les abandonners, la décision sur ces F-16 sera un tournant qui dira si les américains en reste à l’affaire des F35 et une politique dure vis à vis d’Erdogan ou s’ils tournent la page, surtout avec ce nouveau président Biden dotn on connait mal les positions vu qu’il parle très peu et à plus tendance à agir sous le manteau.

    • blavan dit :

      Cette vente pourrait dans la foulée des sous marins encore un peu plus semer la zizanie dans l’UE. C’est donc tout bon pour l’oncle Sam.

    • LEONARD dit :

      @albert
      Le problème n’est pas à la Maison Blanche.
      Uncle Joe et le DOD sont assez persuadés de la nécessité de moderniser les F16 turcs, pour deux raisons:
      – La Turquie est encore le pilier Sud de l’Otan, tient les détroits et la plus longue côte de la Mer Noire.
      – Les grecs viennent d’obtenir la modernisation de leurs F16 et une certaine réciprocité s’impose.
      Le problème, c’est le Congrès ou démocrates et républicains sont vent debout contre les S400. C’est là que çà risque de bloquer.
      L’affaire va devoir prendre quelques temps et les négos, c’est souvent long, surtout quand on compte sur le temps pour dénouer une situation « gordienne ».
      Les U.S vont d’abord tester l’In-sultan sur l’abandon de ses deux négos en cours avec Vlad (d’autres S400 et des SU35). Si les signaux sont positifs, les négos F16 commenceront. Sinon, même pas la peine de penser passer au Congrès.
      Et puis, les occidentaux ont désormais l’oeil fixé sur la présidentielle de 2023. Entre-temps, l’In-sultan risque de dire (ou faire), à peu près n’importe quoi pour garder le pouvoir. En Juin 2013, il sera temps de prendre une décision.

  15. DLoQueb. dit :

    On invoque souvent la loi contre la fourniture d’armement par des adversaires des USA (CAATSA) pour expliquer la non-volonté des américains à exporter de l’armement stratégique en Turquie, mais vu la façon dont Erdogan traite Israël depuis quelques années, je ne serais pas surpris qu’on invoque un jour la loi qui garantit à Israël la supériorité qualitative de l’armement au Moyen-Orient (QME). Car on a tendance à voir la Turquie du point de vue Grèce-Turquie, mais on oublie qu’avant l’intervention russe en Syrie, le Sultan avait des ambitions sur ce pays (via des groupes plus ou beaucoup moins fréquentables qu’il finançait et appuyait). Et c’est sans compter l’appui de la Turquie au Hamas, et les appels d’Erdogan à libéré la mosquée Al-aqsa, qui on peut le supposer, ne se ferait pas avec des pancartes et des beaux slogans, mais bien par la force face à l’armée israélienne. D’ailleurs, Tsahal (l’armée israélienne) a élevé la Turquie au rang de « menace » dans son rapport 2020, non pas une menace d’affrontement direct entre les 2 pays, mais dû au fait qu’Erdogan supporte des groupes ennemis pour Israël (entre autres le Hamas). Bref, cela pourrait faire une autre bonne raison pour Washington à ne pas vendre d’armement supplémentaire à la Turquie.

  16. vrai_chasseur dit :

    La trajectoire de l’aviation turque risque d’être similaire à celle de l’Iran : une flotte datant des bonnes relations avec les USA, maintenue par le ‘génie de la bricole’ (sans être péjoratif : faire voler des F14, chapeau), agrémentée de quelques achats russes.
    – Pour l’Iran, ce sont encore les F14 et les F4 prolongés plus que de raison datant du Shah qui sont en parc, plus quelques MIG 29 Fulcrum
    – Pour la Turquie, ce sera les F16 Block 30 et 50 et les F4 prolongés façon iranienne, plus quelques SU russes.

    • GHOST dit :

      Ou un avion NG d´orgine sud-coréenne ou japonaise..

    • Félix GARCIA dit :

      Lire le « fil Twitter » de Babak TAGHVAEE, sur le sujet de l’aviation iranienne, est « sympathique ».

  17. ALAN dit :

    Comme les Américains doivent rembourser 1,4 milliard de dollars à la Turquie, ils peuvent peut-être livrer un nombre de kits de modernisation des F16 turcs pour une somme équivalente.

    • Carin dit :

      @ALAN
      Le souci des américains, c’est qu’ils veulent équiper leur propre armée avec ces F16 Viper… ils ont donc peur que la technologie passe en Russie…
      Mais d’un autre côté, ils veulent à tout prix garder leurs emprises turques…
      Donc à terme, je pense qu’ils vendront ces F16 au turc en chef, et en prime, fournirons les kits pour les 80 autres, et tant pis pour
      « l’Allier » grec, ou même chypriote ou français.
      J’espère que nos amis grecs s’en doutent et feront le nécessaire… comme par exemple vendre leurs F16 en occasion, (c’est pas les clients qui manquent), pour acquérir des rafale. Ils auront moins d’avions, mais y’a pas photo.
      Du coup, nous sommes contents, et nos amis grecs et chypriotes aussi de savoir qu’il va peut-être nous falloir combattre les troupes du turc en chef qui sera équipé de matériels américains et allemands pour ses chars et soums.
      Merci uncle SAM.

      • Gaulois78 dit :

        Vous avez raison…
        Les gens parlent de guerre sans en imaginer les horreurs sur le terrain, l’ensemble de la population pense que rien ne changera pour elle, elle a tort les contraintes économiques et surtout le sécuritaire imposé par l’état de siège seront draconiennes, le confinement covid à côté sera une vaste rigolade…

  18. Eric dit :

    Ses généraux ont du finir par convaincre le nouveau sultan d’une vérité toute bête : on ne passe pas en un claquement de doigts d’une force aérienne entrainée, équipée, configurée depuis soixante-dix ans pour opérer dans le cadre de l’Otan à une autre équipée à la russe. N’importe quel militaire sait cela, et entre parenthèses, ça en dit long sur l’ignorance crasse de tous les « experts » qui prétendent que la France devrait du jour au lendemain quitter l’Otan pour s’allier à Poutine…

    • Reality Checks dit :

      Certains de ces généraux, notamment des forces aériennes, ont fait décoller des avions F-16 de la base NATO d’Incirlik pour dézinguer Erdogan lors de leur tentative de coup d’état de 2016, à une époque ou l’oncle Joe siégeait dans la ‘situation room’ de la maison blanche.

      « At least two F-16s harassed Erdogan’s plane while it was in the air and en route to Istanbul, » a former military officer told Reuters. « They locked their radars on his plane and on two other F-16s protecting him. »
      « Why they didn’t fire is a mystery, » he added.
      https://www.independent.co.uk/news/world/europe/turkey-coup-attempt-rebel-jets-had-erdogan-s-plane-in-their-sights-but-did-not-fire-a7142116.html

      Il se dit que depuis, Erdogan a changé son numéro de portable, et que les généraux en question n’ont pas le nouveau numéro. On se demande bien pourquoi.

  19. Trent dit :

    Bizarre qu’ils n’achètent pas les supers jets du futurs de la mort de tonton Vlad !
    Peut-être parce que les avions russes sont mer*iques …

    • Kadji dit :

      Ou peut-être par tradition atlantiste ?

    • Patrickov dit :

      Trent c’est surement pour cela que l’OTAN ou l’UE est incapable d’intervenir en Crimée pour restaurer la démocratie, pourtant vous avez les meilleurs avions de l’univers sur le papier, les Talibans en savent quelque chose

      • Alpha dit :

        @Patrickov
        Vous pouvez nous dire depuis quand la Crimée, et donc l’Ukraine, sont membres de l’OTAN ou de l’UE ???
        De même, concernant cette dernière, vous pouvez nous dire où vous avez vu qu’il s’agissait d’une alliance militaire commune, apte à intervenir hors de ses frontières.
        Merci.

  20. Lotharingie dit :

    « …………….La requête turque, d’un montant évalué à « plusieurs milliards » de dollars, est « toujours en cours » d’examen dans le cadre du dispositif américain dit des « Foreign Military Sales » [FMS]……….. »
    .
    Au delà de l’aspect politique, se posera le problème de la recherche du financement.
    .
    « ………..Avec un PIB de 717 Mds USD en 2020, la Turquie est la 19ème puissance économique mondiale………….. »

    « ………..Selon le Global Financial Centres Index 28 (septembre 2020), Istanbul se classe au 64ème rang sur 111 centres financiers mondiaux. Istanbul est une place financière internationale, mais n’a pas un rayonnement mondial…………….. »
    .
    https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/TR/indicateurs-et-conjoncture

    • Gaulois78 dit :

      Pour nos amis pas trop de nouveaux Rafale, s’agirait pas que la Grèce puisse en avoir un nombre plus important que la France, car après la dernière sortie de Parly le doute s’installe, combien d’avions en état de vol à l’AA

  21. Kaya dit :

    La Turquie en faillite et la France en croissance économique ,la bonne blague ,sur quelle planète tu vis ,tous les chiffres disent le contraire .

    • Alpha dit :

      Euuuuuh… Actuellement, la Turquie ne vit que sous perfusion et financement du Qatar…
      Faut se réveiller @Kaya ! 🙂

  22. Kaya dit :

    L’inversion des rôles ,la vantardise et l’ignorance sont de mise sur ce site apparemment .

  23. Kaya dit :

    Que c’est comique de lire tous un tas de commentaires plus stupides les uns les autres ,je me demande sur quelle planète vous vivez tous ici ,la lobotimisation ,l’ignorance et surtout la haine vous ont détruit le peu de neurones et d’intelligence que vous a donné la nature .

  24. ottoman dit :

    Renault ,dont 49% des actions appartiennent au fond de pension de l’armée turque , représenterait 7% du PIB turc ,j’ai failli m’étouffer de rire dis donc .

  25. Kaya dit :

    Turquie, seule pays du G20 avec la Chine à avoir eu une croissance positive en 2020 , respectivement +1,8% et 2,3% ,elle aura une croissance de + 6 à + 8% cette année selon les résultats jusque septembre ,je n’ai pas besoin de rappeler que tous les autres pays du G20 ont tous eu une régression et un endettement important pour 2020 et que la croissance pour 2021 ne rattrapera pas cette régression .

  26. Kaya dit :

    « vrai-chasseur » .Apparemment ,tu n’as aucune connaissance de l’industrie de la défense turque ,tu devrais t’informer un peu mieux avant de te ridiculiser de la sorte ,écouter qu’un seul son de cloche a fait bugger ton cerveau .

  27. Durandal dit :

    Je pense que la Turquie joue avec les deux camps, pour tirer un maximum de bénéfice, la Turquie n’a qu’un véritable allié, elle-même. Et le F-16 Viper est une alternative raisonnable aux Rafales. Alors que les F-16 block 40 et 50, risque de servir de cibles

    • Lotharingie dit :

      à Durandal : « la Turquie n’a qu’un véritable allié, elle-même. »
      .
      Selon Kaya :

      « ……..un missile air-air longue portée à propulsion Ramjet ,il sera normalement opérationnel en 2023 …….Pour 2023,il y aura aussi le premier vol du drone de combat supersonique MIUS ,capable d’atterrir sur des portes hélicoptères comme le TB3…………..le chasseur léger Hürjet ,la sortie du hangar du TF-X ………….et deux ou trois modèles hélicoptères…………
      frégates de classe Istanbul entièrement équipée d’armement,radars et électronique de fabrication indigène……… »
      .
      ( cf le post de Kaya ci-dessous. )
      .
      Kaya omet délibérément d’évoquer aussi :

      1) La mise en orbite en 2023 de la station orbitale géante et surarmée :  » Super Star Turk « , dont l’accès s’effectuera exclusivement par téléportation depuis Ankara pour toute la clique mafieuse de l’AKP.
      .
      2) Qu’ Erdogan supervise le développement d’ une  » cape d’invisibilité personnalisée « , afin de pouvoir échapper à la justice de son pays en cas d’échec à la présidentielle de 2023….

  28. Kaya dit :

    Durandal ,tout d’abord je ne change pas mon pseudo copain ,et en plus j’ai mis Sputnik comme site comme ça ,juste pour pouvoir répondre à des commentaires complètement absurdes ,j’y peux rien si en cliquant sur « répondre » mon commentaire se trouve en bas des commentaires ,tu comprends mon copain .après pour réponse à un autre commentaire plus haut à un rigolo .
    Israël vendrait des armes et des drones à la Turquie ,c’était sur quelle planète ?? Mis à part la modernisation des chars M 60 T et les Hérons, il y a plus d’une décennie ,qui sont tous les deux des fiascos et des ententes militaires complètement dépassées ,il n’y a rien entre les deux pays depuis et cela ne risque pas d’arriver de sitôt ,tu devrais t’informer un peu mieux un conseil .

  29. Kaya dit :

    Durandal,la présente demande modernisation est pour les F16 block 50+ ,la modernisation structurelle des 37 block 30 a déjà commencé et un modèle vient d’être livré à l’armée turque , ceux-ci plus les block 40 ,soit au total environ 120 F16 ,doivent être modernisés proche du standard block 70 par ASELSAN ,avec intégration d’un radar AESA ,cela sera fini d’ici 4 ou 5 ans .La firme turque TÜBITAK ARGE développe un missile air-air longue portée à propulsion Ramjet ,il sera normalement opérationnel en 2023 ,cela fera quelques informations crédibles pour ceux qui se soucieraient de l’aviation turque pour les prochaines années ,ils en manquent apparemment vu les commentaires sur ce sujet .Pour 2023,il y aura aussi le premier vol du drone de combat supersonique MIUS ,capable d’atterrir sur des portes hélicoptères comme le TB3 ,qui lui volera l’année prochaine ,le chasseur léger Hürjet ,la sortie du hangar du TF-X ,avion de cinquième génération ,et deux ou trois modèles hélicoptères ,livraison de la première des quatres frégates de classe Istanbul entièrement équipée d’armement,radars et électronique de fabrication indigène ,un sous-marin 214 TN etc etc ,cela fera quelques sujets de discussions .

    • Alpha dit :

      @Kaya
      Justement, en 2019, la Turquie avait annoncé la modernisation de ses F-16 par ASELSAN pour les porter au standard des F-16 Block 70 « Viper »…
      Si la Turquie fait cette demande aux USA, c’est bien qu’il doit y avoir des problèmes… 😉

  30. Kaya dit :

    Non ,il n’y a pas le moindre problème tout d’abord ,on ne fait pas ce genre de travaux en une poignée de jours ,la Turquie a acheté les droits pour les block 30 et donc commencé cette modernisation ,le programme « ÖZGÜR » avance très bien et selon le calendrier ,un tableau de bord de chasseur de 5 ème génération y est même installé,toutes les bombes de fabrication indigènes sont intégrées et testées depuis belle lurette sur les block 30 et le radar AESA d’ASELSAN commencera à y être installé bientôt ,je ne fais que relater les infos que j’aies et qui sont bien plus concrêtes et vérifiables que toutes les propagandes ridicules qu’on peut lire dans la presse occidentale .La demande actuelle ne prend en compte que la moitié de l’aviation turque, l’un n’empêche pas l’autre ,ce n’est rien d’autre qu’une stratégie du gouvernement turc pour coincer les USA afin de dévoiler l’hypocrisie de ces deniers envers la Turquie,si les USA acceptent tant mieux mais personne en Turquie n’y croit pas le moins du monde et se fout complètement d’un refus de ces derniers ,et je suis gentil en disant cela .Les F16 ne sont pas normalement pris en compte dans les règles du CAATSA et donc si les USA refusent cette demande ,la Turquie peut légitimement aller voir ailleurs ,moi comme la quazi totalité des turcs ne croyons pas un seul instant que le gouvernement turc ira acheter d’autres avions à qui que ce soit non plus car il n’y en pas besoin tout simplement .Le programme du TF-X avance aussi très bien ,les travaux pour la fabrication d’un moteur pour celui-ci a déjà commencé et il reste encore quelques années pour terminer cela ,pour rappel le premier vol était prévu pour 2026 et même dernièrement avancé à 2025 ,les ingénieurs turcs sont très confiants là-dessus et nulle doute qu’ils y arriveront comme tous les projets réalisés ces dernières années et ceux en arrivant à leurs termes d’ici 2023 .Un moteur indigène ,seul difficulté,pour l’instant dans ce projet,ne sera peut-être pas prêt pour cette date mais on ne sait jamais ,un moteur d’hélicoptère,plus compliqué que celui d’un chasseur , a bien été fabriqué ,alors pourquoi pas ,pour l’instant il n’y a pas urgence ,il y a déjà 5 moteurs neufs de F16,totalement connus et maîtrisés par la Turquie , prêts pour les premiers prototypes comme celui prévu pour la sortie du tout premier en 2023 , sortie du hangar et moteurs allumés .Lire l’article du lien plus haut informera déjà un peu OK .

  31. Kaya dit :

    Non ,mon copain ,tout va pour le mieux du monde pour l’industrie de la défense turque ,qui est la sans aucun doute la plus dynamique.Tous les programmes dans la modernisation de l’armée par des moyens indigènes ,dont le programme de modernisation des F16 avancent très bien ,passer de 20 à plus de 70% dans la fabrication ne se fait pas d’un coup de baguette magique tous ici ont l’air de l’ignorer ou de feindre ou même le prennent à la légère en se croyant supérieurs ,la Turquie a réussi cet exploit en à peine plus d’une décennie malgré toutes les manipulations et embargos dissimulés de ses doit disant « alliés » cela est vraiment encore plus un exploit.Cela me fait rire de lire des commentaires complètement absurdes et si loin de la réalité ,beaucoup vont tomber sur leurs fesses d’ici à peine quelques années,on le devine déjà par les plaintes et les diverses actions des ennemis de la Turquie ,je peux dire au nom des turcs que cela est plus que jouissif .