Selon Mme Parly, 14 Rafale de l’armée de l’Air sont actuellement cloués au sol pour avoir été « cannibalisés »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

190 contributions

  1. lym dit :

    Si on résume, on refile 12 Rafale d’occase qu’on imagine bien choisis et en parfait état de vol à la Grèce… et on va au final en récupérer deux de plus en remettant en état les 14 actuellement cannibalisés: Certes, en donneurs d’organe au sol, ils ne servaient pas directement à grand chose mais cette com pour faire passer un non remplacement (même partiel), c’est quand même du grand art!

  2. blavan dit :

    Rien de nouveau, l’ALAT utilisait déjà cette pratique dans les années 80 pour ses pumas, ce n’était pas un problème de main d’œuvre mais d’absence de pièces détachées. Les pumas ressemblaient à des sapins de noël avec les fiches qui pendaient pour signaler les manques de pièces.

  3. Starbuck dit :

    On fait encore avec des bouts de chandelles.
    Si le mandat de Macron aura marqué la fin de la saignée on est encore loin du compte.
    Il faudra que le prochain président met les bouchées doubles se dont je doute si Macron le traître est réélu.

    • Nike dit :

      En attendant il faut juger sur pièce comme on dit. Et comme vous le faites justement remarqué la saignée est finie. Donc objectivement pour les armées Macron a été bien meilleur que Hollande, Sarkozy ou même Chirac.

    • Loufi dit :

      Qu’on arrête de subventionner les cassos a coup de RSA et d’apl, et de la tune pour faire voler les Rafales, y en aura plus qu’assez

      • Korrigan dit :

        Aide médicale d état pour les irréguliers sur le territoire de 1 milliard au budget de 2022 donc quelques avions en effet

        • Czar dit :

          1.5 milliard. (sans compter les deux milliards annuels pour les mineurs de 30 ans isolés de leur famille qu’ils vont faire venir dès qu’ils seront régularisés)

  4. Matou dit :

    On est décidément bien bas. On discutait d’appareils neuf de remplacement me semble t-il et maintenant expliquer que cela va permettre la remise en vol d’appareils déjà acquis, comment faire confiance sur le nombre réel d’appareils en état de voler. D’un point de vue positif, on peut se dire que cela va dans le bon sens et que peut-être que ces appareils seront mis au dernier standard. Sur un autre plan, rien ne sert de jouer des chiffres (déjà pauvres pour notre pays au regard des défis auxquels il doit faire face) si on ne sait exactement combien d’appareils sont réellement en état de voler. De ce que j’ai pu lire et voir sur la seconde guerre mondiale, cela laisserait presque un gout de 39. La défense a réellement besoin de plus de moyens et d’une réévaluation du niveau de PIB dont elle bénéficie. 2% est largement insuffisant dans un état de guerre froide qui s’installe et de risques régionaux multipliés. Il faudrait peut-être deux fois plus d’avions, réouvrir des bases pour dispersion sur le territoire plutôt que concentration, sans compter les besoins de l’armée de terre, l’arme blindée, l’artillerie, etc, au-delà du stock de munition et des besoins en nouveaux vecteurs types drones offensifs comme la Turquie, en pointe aujourd’hui sur ce sujet. Bref, je ne suis pas un expert mais je me souviens à peu près des volumes du temps de la guerre froide est-ouest et la situation semble pire aujourd’hui.

    • Scipion dit :

      Sans oublier la Royale.

    • Math dit :

      Quand on évalue, c’est décevant. Quand on compare avec les anglais ou les allemands, ça rassure. Et quand on compare avec les USA… On a pas 500 F35 dont personne ne sais quoi faire sur les bras. Les anglais on 2 porte aéronefs sans escorte et sans chasseurs. Les choix français ne sont pas si incohérents. Par contre, on a pas de masse.

      • Bernard dit :

        Encore dans la petite médiocrité celui-ci ; on est au fond du troumais regadez les autres ! Belle mentalité réformiste petit tocard !

        • Courmaceul dit :

          Le seul intérêt de votre contribution est d’avoir faire rimer votre pseudo avec le dernier mot.

      • Fred dit :

        P.A. britanniques sans escorte ? Certainement pas, ils ont plus de FDA et de SNA que nous.

        Le CDG est certes un vrai bon PA, très supérieur aux bateaux de la RN, mais n’en avoir qu’un, c’est très con, un gaspillage d’utilisation d’avions pourtant fort onéreux à l’achat comme en coût de possession.

    • Marcassin dit :

      Vous evoquez justement le stock de munitions, essentiel en cas d’engagement puisque les conflits « modernes » en mode (à peu près) symétrique imposent une attrition très rapide (cf Falklands 1982)…
      Voir ce qu’évoque « ATE »Chuet dans sa chaîne YouTube au sujet de la défense aérienne … stock pour 1 semaine d’engagement. Il va falloir penser les dotations autrement, sans dire qu’il faut décupler le stock sur du matériel de pointe et passer à 8% du PIB mais il y a urgence…

  5. Jm dit :

    Reprenez mes commentaires lors de la passation du marché avec la Grèce.
    L’un de vous avait écrit que cela ne changeait rien au nombre final en 2025.
    Et j’avais écrit que rien ne changerait, on aurait au bilan…. 18 avions de moins que prévu.
    Comme annoncé….

    • Wagdoox dit :

      Ca n’a toujours rien a voir !
      Les rafales grecs seront remplacés, le contrat entre l’etat et dassault a deja ete signé !
      Les croates sont toujours pas livrés, le contrat est meme signé !
      Sur les 18, 12 soont prelevés, 6 neufs donc le probleme vient d’ailleurs.

      Pour les croates, l’aae demande des pieces de mise a jour et maintenance. Un simple joint peut provoqué une immobilisation, le rafale devient alors une reserve de piece. Si la piece aussi simple soit elle n’est pas usiné au moment T, c’est ce qui se passe. C’est aussi tout l’interet de la maintenance préventive.

      Les premiers rafale croate seront livres en 2024 mais l’etat prefere remplace en 2026 car dassault a un trou a ce moment là. La commande doit donc etre passé en 2023-4 autant dire apres l’election voilà, le pourquoi du comment.

  6. V dit :

    Raison de plus pour acheter des F35 comme tout le monde

    • anonyme dit :

      le F35 une grosse merde qui ne peut pas voler par quand la meteo est mauvaise du style Orage les hollandais peuvent en parler quand y’a de l’orage les F35 sont cloué au sol

    • EchoDelta dit :

      Si déjà on a pas les moyens de commander des Rafale neuf, alors de F35 qui coute le double voire le triple en exploitation c’est juste hors de notre portée économique. D’autant plus que ses capacités laisse quand même à désirer.

      • Sosolo dit :

        On est des frustrés repliés sur nous même ! Je suis sûr que les américains seraient tellement heureux de nous fournir des F-35 qu’ils seraient capable de nous faire une offre tellement basse qu’elle ne pourrait être refusée ! Peut-être même plus basse que l’offre suisse, mais voilà en France on pense qu’on est les meilleurs du monde avec à peine 150 avions dont 10% sont coués au sol ! C’est le syndrôme du coq gaulois ! Il vit les pattes dans la merde, mais il chante chaque matin parce qu’il se dit que c’est « sa » m….. !

        • Czar dit :

          y a un autre ‘syndrome’ sans accent c’est celui de la manie d’une part de l’opinion à vendre son cul avec empressement à l’étranger on a vu ça en 1814, en 40 comme en 45,on le voit encore aujourd’hui lâcheté (avec un accent) toujours habillée sous les oripeaux du ‘réalisme’

    • Scipion dit :

      Je suppose que vous faites du second degré.

  7. E-Faystos dit :

    « Nous manquons de poids. … Et de radars »
    C’est vrai: la majorité de la flotte est équipée d’accessoires anciens comme des radars PESA et de DDM triface (par opposition aux nouveaux qui sont en bébés et permettent de renseigner l’instrument à vers le bas et le haut de l’avion.
    Aussi les mécaniciens passent du temps à mettre les avions en condition OPEX, et y greffer le meilleur matériel disponible.
    Quand il l’est: 60 radars AESA, pas beaucoup plus de DDM NG et seulement une quinzaine de pods dernier cri.

  8. E-Faystos dit :

    « Nous manquons de pods. … Et de radars »
    C’est vrai: la majorité de la flotte est équipée d’accessoires anciens comme des radars PESA et de DDM triface (par opposition aux nouveaux qui sont en bébés et permettent de renseigner l’instrument à vers le bas et le haut de l’avion.
    Aussi les mécaniciens passent du temps à mettre les avions en condition OPEX, et y greffer le meilleur matériel disponible.
    Quand il l’est: 60 radars AESA, pas beaucoup plus de DDM NG et seulement une quinzaine de pods dernier cri.

  9. vno dit :

    Rendre quatorze machines de 75 millions d’euros indisponibles pour des pièces à quelques dizaines de milliers d’euros ? Ils ont un sacré sens de la gestion et de la maintenance dans l’armée de l’air. Pour recruter les officiers, ils devraient prendre plus de techniciens des filières techniques et moins de militaires sportifs de haut niveau. Il y a l’infanterie pour cela !

    • Wagdoox dit :

      C’est un probleme industriel pas militaire !

      • vno dit :

        C’est un problème militaire qui devient un problème industriel ! Il y a toute une organisation pour faire remonter les anomalies et capable en théorie d’analyser les conséquences pour les corriger, encore faut il l’utiliser. Il suffit qu’un des utilisateurs ( les militaires) se contente de faire remonter seulement les anomalies et pas toutes pour paraitre performant dans les tableaux excel, et c’est toute la filière maintenance qui grippe. Une autre méthode c’est de supprimer une partie des bons de commande du maintenancier de base à chaque échelon de la hiérarchie pour être un bon élève et de faire pêter les galons pour justification. Bien sur avec l’indispo, c’est la faute du petit personnel, surtout s’il est honnête et attend un nouvel engagement. Je dis honnête, car les stocks sauvages au détriment de la dispo des autres, cela existe parfois aussi.
        Lorsque les véhicules commencent à tous tomber en panne, la on se rend compte qu’il n’y a pas de stocks suffisants pour réparer puisque tout fonctionnait et que l’industriel concerné, faute de commandes régulières en petit nombre est passé à autre chose considérant que sont matériel est fiable et que ses stocks suffisent. Dans le cas du Rafale, nul doute que changer les emports régulièrement peut sur le long terme n’entrainer que des désagréments de maintenance au niveau des connecteurs et du matériel au niveau visserie. Bien sur je simplifie, mais nul doute que si je devais participer au coté de mon député à une enquête de terrain concernant la maintenance dans nos armées et par la DGA, le rapport ferait mal au cul d’un trés grand nombre de corps et filières militaires ou civiles. Pour les Rafales, l’appareil étant en production et disposant d’un reporting solide, comment 14 avions peuvent être cannibalisés, si ce n’est justement parce que les bonnes informations ne sont pas remontées ou bloquées vers les bons interlocuteurs. Etrangement, Dassault récupère un contrat de maintenance et la dispo remonte, c’est bien la preuve qu’il y a un problème du coté militaire, et invoquer le turn-over du petit personnel, son niveau forcément mauvais puisque pas assez gradé ou le manque d’intérêt de l’industriel pour une production pas rentable n’est en aucun cas une excuse recevable. Lorsqu’un véhicule est neuf, il est en garantie. S’il tombe en panne, l’industriel qui n’est pas pénalisé prend son temps pour réparer en fonction de son planning et pas celui des militaires. S’il est pénalisé le travail sera fait rapidement et mieux, il va faire le travail pour fiabiliser des pannes qui lui cute un bras en personnel, mais lorsque les militaires prennent la main pour la maintenance, ils n’ont aucune excuse si rien ne bouge alors que la dispo s’écroule. C’est que rien n’a été planifié avant en accord avec l’industriel ou alors trés mal. Dans un autre domaine que les Rafale, pour les Suffren par exemple, il suffit de regarder les débats de nos députés en commission de défense (qui ressemblent surtout à une chambre d’enregistrement sans débat ni contrôle réel tellement ils sont limités) pour comprendre en lisant leurs rapports que la dispo va être trés faible, parce qu’on refait exactement les mêmes erreurs que pour les Rubis il y a quarante ans, malgré les réformes. Pourquoi ? parce que la commande de pièces détachée en considérant qu’il n’y a pas d’erreur sur les volumes (bâtiment neuf et technologies nouvelles donc aucun recul) a été passée il y a quelques mois et sera livrée dans deux ans environs. Les pièces lorsqu’elles arriveront seront donc aussitôt consommées pour remonter la dispo, pas remplacées ou réparées pour diverses raisons qui n’ont rien de trés professionnel et souvent organisationnelles et au fur et à mesure que les autres unités vont rentrer en service, le stock sera asséché et la dispo de l’ensemble des bateaux touchée. Paradoxalement, plus on met en service d’unité, plus la dispo va stagner pour s’écrouler et plus elle va être couteuse en suivant une sinusoïde. L’urgence opérationnelle (parfois trés relative, pour ne pas dire souvent) va donc entrainer de la cannibalisation encore une fois, mais avec six sous-marins on ne va pas loin. La maintenance coutera donc une fortune pour un bien piètre résultat.

        • Poutargue dit :

          Ce que vous indiquez semble pointer :
          -une non-anticipation de défauts de fiabilité sur des produits de technologie nouvelle,
          -une incapacité à déterminer ou revoir le niveau de stock à terme suffisant, d’autant plus essentiel que la flotte est limitée et en général en limite « haute » d’utilisation.
          Pas de comparaison avec le milieu civil, mais il est certain que des compagnies aériennes par exemple, dont le niveau de fiabilité opérationnelle doit être au-delà de 85 ou 90% pour demeurer rentables, imposent des choix drastiques en matière de support logistique (pool de pièces avec engagement sur es délais de livraison, suivi de fiabilité de flotte …) .
          Une des différences tient à ce que ces compagnies (nationales ou low cost) ont certainement un pouvoir de négociation + important que l’AAE avec Dassault ou Airbus Helicopters ..

        • VinceToto dit :

          « Etrangement, Dassault récupère un contrat de maintenance et la dispo remonte, c’est bien la preuve qu’il y a un problème du coté militaire »
          Oui, mais allez donc le faire comprendre à des militaires qui s’agrippent à leurs « traditions ».

          Et en même temps dans le « civil » on part dans des projets ou on vend des trucs qui ne fonctionnent pas encore quand on les reçoit mais fonctionneront un jour avec les bonnes pièces, mises à jours: F-35, A400M, etc. . Si les deux problèmes s’additionnent cela va donner la cata au niveau dispo. réelle.

          Les classes Suffren me semblent avoir des chantiers à problèmes même comparés aux chantier russes pour les classes Yasen-M (Autrefois c’était les russes les champions des retards, durées, etc. en construction navale, pas la France).

      • mich dit :

        Bonjour , pour @Wagdoox , c ‘est les deux , pour @vno ,bien le « il suffit de  » ,mais je crois qu ‘il faut garder vos exemples pour vos véhicules , mais bon j ‘espère que vous pourrez faire bientôt un travail surement très utile auprès de votre député , et là vous aurez un plus d ‘ explications sur ce qui va ou non dans la maintenance et la logistique de nos avions de combat et je ne doute pas que vous pourrez nous faire un joli rapport sur un sujet hélas depuis trop longtemps sur le tapis .Perso ,je sais que nous sommes très loin d’ être mauvais ( et je parles de toute la chaine ) ,mais c ‘est clair que l’ efficacité est loin d ‘être optimal , mais ce n ‘est pas facile non plus si budget et objectif ne sont pas plus stable , là dessus il y a vraiment du mieux depuis quelques années malgré le fait qu ‘il va falloir encore persévérer pour avoir un outil de défense cohérent .

    • mich dit :

      Bonjour , vous dites « Rendre quatorze machines de 75 millions d’euros indisponibles pour des pièces à quelques dizaines de milliers d’euros ? » , ce serait facile si c ‘était ça , mais c ‘est bien trop réducteur à l’ image de votre démonstration plus bas ,une armée de l’ air ce n ‘est une compagnie aérienne équipé de liner qui font des lignes régulières ,donc oui il y a beaucoup plus de paramètres qui brouille la mis en œuvre et la logistique d ‘une force équipée d’ un matériel de pointe, ce n ‘est pas une entreprise comme une autre .

      • Poutargue dit :

        @mich
        Une compagnie aérienne, c’est aussi une flotte engagée en affrêtement ou sur de nouvelles lignes à étapes (tt le monde n’est pas Air France) … donc grosse exigence de dispo pour faire voler au maximum les avions, avec le minimum d’interruptions « techniques ».
        Par ailleurs, effectivement une flotte militaire obéit à d’autres contraintes … ce qui justifierait peut-être une approche différente, encore faut-il pouvoir (ou vouloir) s’en donner les moyens. L’équivalent de presqu’1 escadron de Rafale au sol depuis des ennées pour cannibalisation, sur ce type de technologie récente (qui en pcpe réduit les cas de panne), c’est qd mm précoccupant…

  10. Alpha dit :

    Je sens qu’il va y en avoir certains qui vont commenter sans rien avoir compris à l’article !!! 🙂
    Pour faire simple :
    – L’argent obtenu par la vente de Rafale d’occasion va être réinvesti dans l’immédiat pour acheter des pièces détachées, et remettre en état de vol 14 appareils cannibalisés.
    – Les appareils d’occasion acquis par la Grèce ont été compensés par une commande de 12 appareils neufs (commande signée en janvier dernier), qui seront aptes au F4.2, puisque livrés en 2025.
    – Quand la Croatie signera, la France commandera 12 avions neufs à Dassault (comme je l’avais déjà dit…) et utilisera l’argent de la vente pour acquérir des équipements.
    Et…
    Cerise sur le gâteau :
    – Le taux de disponibilité [du Rafale] s’est accru de 50% par rapport à 2017 [à l’époque, il était de 55,4%], ce qui fait un taux de disponibilité de ?… De ?… De ?… Et ouiiiiii les rageux (qui se reconnaitront…)!!! 😉

    • NRJ dit :

      @Alpha
      Faudra alors que vous expliquiez comment on se paye des Rafales supplémentaires. On devait initialement se payer ces 12 Rafales grâce bénéfices apportés par la vente de Rafales à la Grèce. Sauf que ce ne sera pas le cas puisque ce budget ira vers ces 14 appareils cannibalisés. Donc d’où viendra l’argent ?

      • NRJ dit :

        Quant à se glorifier du taux de disponibilité, c’est absurde. Lisez l’article. Pour avoir un tel taux, on a cannibalisé 14 avions à tel point qu’il faut plusieurs centaines de millions d’euros pour qu’ils redeviennent opérationnels. Je suis sûr qu’on pourra avoir de super taux de disponibilité si on applique cette méthode à tous nos matériels.

        • bzh29 dit :

          Heu, vous êtes en train de dire que pour augmenter le taux de disponibilité, on a cannibalisé des appareils ?
          Mais du coup les appareils cannibalisés réduisent le taux de disponibilité non ?

          • NRJ dit :

            @bzh29
            La question se pose différemment. Le terme de Rafales « indisponible » est très vague en fait. Du coup, d’une situation initiale où l’on avait une flotte de 50% de dispo et le reste nécessitant une petite reprise en main, ce qui s’est passé est qu’on a usé jusqu’à la corde certains Rafales pour pouvoir afficher un taux global supérieur de disponibilité. On a fait un tour de passe-passe où les appareils manquants n’existent que sur le papier (quand il faut plusieurs centaines de millions pour rendre de nouveau opérationnel un appareil, c’est comme si il n’existait pas à part dans les chiffres de la LPM).

            Bref cette affaire montre que les louanges que se dressaient Parly sur l’amélioration disponibilité des appareils n’est qu’un énorme mensonge.

        • Alpha dit :

          @NRJ
          Décidemment, avec vous on est jamais déçu !
          Pour ce qui est des 12 Rafale commandés suite à l’acquisition grecque. Visiblement, certains on déjà réfléchi à comment ils allaient être payés…
          De fait, la commande a été notifiée à Dassault le 29/01/2021 !!!
          Pour le taux de disponibilité : Les 14 appareils cannibalisés le sont depuis longtemps… RAVEL est entré en vigueur en 2019. Fin 2020, le taux de disponibilité atteignait 76 % (et les 14 appareils cannibalisés sont compris dans le calcul !!!). Là, ces 14 appareils vont être remis à niveau, avec l’argent issu de la commande grecque. Le taux de disponibilité va donc encore augmenter, ne vous en déplaise.

          • Jm dit :

            La commande des sous-marins australiens avaient également été notifiées !!!
            Je pense savoir de quoi on parle, et en interne, tous les Pil Raf savent désormais qu’ils vont voler avec 18 avions de moins, et ça, définitivement, parce que les avions donnés (oups, vendus) ne seront pas remplacés, et le marché RAF Dassault est un marché de dupes, qui sera à terme (les élections sont en 2022, donc dès 2023, on en reparlera) annulé au profit de la construction et la vente à l’export des avions commerciaux, bien plus rentables.
            On nous a fait le même coup avec les 2K, depuis, on a arrêté de rêver.
            D’ailleurs, le recrutement des pil s’est sensiblement ralenti, et les élèves qui intègrent Salon comprennent également très vite que la voie « chasse » est quasi bouchée pour quelques années par manque d’aéronefs, et beaucoup se tournent vers transports et, c’est nouveau, hélico.
            De ma promo, où on était 110, 41 sont devenus chasseurs, 38 transporteurs, 1 hélico.
            Actuellement, dans une promo de 58 directs, 17 vont en chasse. On a tout divisé par 3. Comme le nombre d’aéronefs, d’ailleurs.
            Quant au taux de dispo des Raf, 76 % me paraît ambitieux, j’aimerai connaitre vos sources. Nous n’avons a priori pas les mêmes.
            Et ce n’est pas parce que hypothétiquement vous remettez à niveau 14 appareils que le taux augmente.
            Pendant que vous remettez hypothétiquement en service vos 14 appareils, certains autres vont être indispo car ils vont nécessiter un « entretien beaucoup plus poussé donc long » pour réparer l’augmentation du temps de service qui a servi à pallier l’absence des 14 autres.

          • NRJ dit :

            @Alpha
            « Visiblement, certains on déjà réfléchi à comment ils allaient être payés… ». Ah ben je suis curieux d’avoir leur opinion. Parly disait elle-même que ce nouvel achat se ferait grâce à la vente de Rafales d’occasion.

             » le taux de disponibilité atteignait 76 % (et les 14 appareils cannibalisés sont compris dans le calcul !!!) ». Ben heureusement qu’ils sont compris dans le calcul. Ce que montre cette affaire est que cette amélioration de la disponibilité n’est qu’une arnaque pour pigeon. On a mis en puzzle 14 Rafales pour pouvoir afficher politiquement une amélioration de la disponibilité de la flotte Mais s’il faut payer plusieurs centaines de millions d’euros supplémentaires, c’est qu’en fait ces appareils n’existaient plus (mis à part les chiffres officiels de l’armée de l’air). L’AAE avait juste 14 Rafales en moins dans son arsenal. C’est juste qu’on a mis le terme « indisponible » pour les nommer. Un appareil qui n’existe pas est indisponible évidemment.

          • NRJ dit :

            « Le taux de disponibilité va donc encore augmenter, ne vous en déplaise. »
            Encore heureux. Si on doit brader nos Rafales pour rendre disponible ceux qui sont encore là, c’est vraiment le minimum qu’on puisse en attendre. Après on peut se moquer du tiers-monde, mais on n’en est pas si loin.

          • Alpha dit :

            @NRJ
            Mais vous racontez n’importe quoi en vous embourbant dans des explications complètement à la ramasse… Boaaaaah !
            Simplement : Les 14 appareils sont en puzzle depuis longtemps… Parly arrive aux affaires et remet en cause le MCO tel qu’il existait. RAVEL est signé, les avions en service remontent en condition, atteignant un taux de 76 % (qui comprend le taux de Métropole et le taux en OPEX, qui frise les 96 % !).
            Les 14, eux, sont toujours dans les 24 % d’indisponibles.
            Puis, on vend des appareils aux Grecs. L’argent récolté est réinvesti pour remettre en état les 14, comme c’est dit dans l’article de notre hôte. Ces derniers devenant des avions quasi neufs, de fait le taux de disponibilité augmente encore.
            Qu’est ce qu’il y a que vous ne comprenez pas ? Tout cela est factuel.
            Pour ce qui est de votre « ces appareils (les 14…) n’existaient pas ».
            Ben si…
            Tous les appareils en ligne dans l’Armée de l’Air sont comptés dans le calcul du taux de MCO. Ces fameux 14 sont en ligne, bien qu’indisponibles.
            Ceux qui n’entrent pas en compte, sont ceux qui entrent en grande révision chez le constructeur, ou ceux qui sont prêtés aux industriels pour essai. Ceux là, sont retirés des comptes (temporairement). Et c’est comme çà dans toutes les armées de l’air occidentales.
            Et enfin sur le remplacement des Rafale grecs d’occasion. Que vous vouliez connaitre l’opinion des décideurs qui ont signé le contrat avec Dassault ou non, tout le monde s’en fout ! Le fait, c’est que le contrat a été signé et notifié, que cela vous plaise ou non, c’est comme çà, et ces nouveaux avions sont prévus pour une livraison en 2025.
            Et les interrogations de @NRJ n’y changeront rien…

          • Alpha dit :

            @jm
            Votre com me fait penser à certaines réparties de Kaamelot…
            « Sire, on en a gros ! »
            et aussi à la fameuse citation :
            « Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle ! »

          • NRJ dit :

            @Alpha
            « Simplement : Les 14 appareils sont en puzzle depuis longtemps ». Qu’est-ce que vous en savez ? Vous connaissez l’état de chaque Rafale de l’armée française ?

            « Qu’est ce qu’il y a que vous ne comprenez pas ? Tout cela est factuel. ». Il n’y a pas de problème de compréhension. Il y juste une critique des louanges que se fait Parly sur l’amélioration des taux de disponibilités alors que pour parvenir à de tels taux, ils ont eu à user jusqu’à la corde 14 Rafales…qui n’existaient que virtuellement (comme je disais, s’il faut plusieurs centaines de millions d’euros pour rendre opérationnel des appareils, c’est qu’ils n’existent plus).

             » Le fait, c’est que le contrat a été signé et notifié, que cela vous plaise ou non, c’est comme çà, et ces nouveaux avions sont prévus pour une livraison en 2025. ». C’est vrai, tout comme les 12 sous-marins vendus à l’Australie. Ca a été signé et notifié, que ça nous plaise ou non. De toute façon c’est pour son successeur, donc Parly se moque que le mindef se retrouve sans budget. Et au pire, ben on piquera chez les hommes ou dans d’autres budgets souvent plus utiles. Après c’est bien ce qu’on a fait pour les drones en 2010…. Espérons que les sociétés de projet soient bien aux oubliettes et qu’elles y resteront. Votre patron a tout intérêt à fourguer ses Rafales, mais ce n’est pas l’intérêt supérieur de la nation. Etant un troll, je ne sais si ces mots vous parleront.

    • Vidoc-19 dit :

      @ Alpha : vous devriez essayer de contrôler votre enthousiasme sur le pourcentage de disponibilité actuelle de votre bijou favori ( le Rafale) … cocorico, cocorico, pour vous extasiez en répétant ce chiffre magique sorti on se demande de quel bureau parisien ! Encore une fois je me permets de vous rappeler humblement que l’observation du réel, parfois avec les pieds dans la boue, vaut largement le fait de recopier des notices sur papier glacé destinées à la presse grand public et à amadouer le contribuable et surtout des acheteurs potentiels.
      Permettez-moi encore une fois d’essayer de vous ramener à un réel qui sent bon le kérosène, le vrai, et l’air plus ou moins pur du parking et des pistes des bases aériennes où trône votre bijou favori…
      je dispose de données précises et quantifiées, à jour, sur les derniers 18 mois, sur l’emploi effectif de ce bijou national dans sa version  » Marine » . Trois flottilles complètes avec leur dotation théorique, et donc le taux de disponibilité théorique que vous brandissez comme un étendard.. ce qui devrait nous donner en théorie environ 30- 34 avions disponibles, en état de vol tous les matins, qu’il pleuve ou qu’il vente comme souvent sur la pointe bretonne…
      comme par hasard, les taux de disponibilité des matériels militaires de pointe sont désormais classifiés,
      je comprends bien pourquoi: ne pas risquer de perturber le client potentiel par des informations déprimantes !
      Après le coup de Jarnac le plus récent des Américains, l’histoire des sous-marins australiens, je conçois que ce n’est pas le moment d’en rajouter et de leur donner encore plus de grain à moudre.. deux bonnes raisons qui font que je ne donnerai pas le chiffre et le pourcentage dont je dispose, et qui concernent donc la version  » Marine » … ceci sur plus d’un an et demi de service opérationnel, du concret de chez concret.
      Je me contente donc de vous demander s’il vous plaît de ne pas trop pratiquer votre cocorico des 75 % de disponibilité, qui sent bon l’URSS des années 50. La méthode Coué sent la naphtaline.
      Si nous avons du bon matériel, ce n’est pas la peine d’essayer d’en rajouter en faisant le petit coq du poulailler qui se prend pour un paon et un bœuf à la fois. La modestie et l’honnêteté sont aussi excellents arguments commerciaux. « Votre » chiffre de 75 % ressemble à une plaquette commerciale sur papier glacé : essayez vous-même de ne pas passer pour une sorte de VRP à la petite semaine.

      • Alpha dit :

        Aaaaah ! Vidoc-19 !
        Votre « réel » reposant sur des observations faites à l’aide de fils de cuivre perchés dans votre prunier, comme vous me l’avez déjà raconté, permettez-moi de ne pas en tenir compte.
        De plus, la totalité de vos commentaires acrimonieux sur ce site vous on déjà fait perdre toute crédibilité depuis bien longtemps, donc votre « concret de chez concret » fait… PLOUF !
        Pour ce qui du fait que le taux de disponibilité de nos matériels est désormais classifié, moi je le comprends. Mais visiblement, cela vous rend moins chafouin de ne pas savoir ce qu’il en est des matériels de vos amis Russes ou Chinois…
        Et puis, il faudra que vous nous racontiez un jour ce qui vous est arrivé pour qu’une telle aigreur transpire à chacun de vos posts…

        • Vidoc-19 dit :

          @ Alpha ( pourquoi n’avez-vous donc pas choisi  » Bêta » ? – ça vous irait à ravir ! ) :
          Vous commencez par vous tirer une balle dans le pied en parlant de fil de cuivre: vous ne lisez pas ce que les gens écrivent, donc vous comprenez de travers… ce que j’ai raconté il y a longtemps déjà, ce sont des écoutes en HF, pour lesquelles un long fils de cuivre est souvent largement suffisant… peu importe où il soit accroché d’ailleurs du moment que c’est en hauteur et dans un espace dégagé … mais j’arrête car cela dépasse déjà très largement vos capacités de compréhension et vos connaissances techniques ! Renseignez-vous : les fréquences HF ne sont pas la même chose que les fréquences VHF ou UHF… et pour suivre les activités de vos bijoux préférés, pas besoin de fil de cuivre ( quoiqu’on pourrait le faire, avec du fil de la bonne longueur)..
          deuxième point qui confirme votre incapacité à comprendre les choses écrites : vous me prêtez une amitié supposée avec les Russes et les Chinois ! Si vous appreniez d’abord à lire et à comprendre ce qui est écrit, et qui nécessite souvent un peu de finesse intellectuelle, je suis certain que ça vous faciliterait la vie. Ne comptez pas sur moi pour essayer de vous donner des méthodes : le cas est désespéré.
          Au final je constate que vous ne répondez rien, vous bottez en touche par le mépris habituel qui ne cache plus depuis longtemps votre incompétence. L’incompétence, c’est le fond de votre problème.
          Vous avez raison sur un point, le dernier qui vous pose question : j’éprouve une forte animosité envers des gens que j’ai côtoyés souvent dans ma vie et dans plusieurs domaines, dont le domaine militaire, ce qui m’a le plus déçu… j’ai souvent croisé et je croise encore, la preuve, des gens incompétents : par inculture, par paresse intellectuelle, par manque d’éducation et de rigueur, mais qui sont d’une arrogance et d’une grande gueule folles.. et ils jouent facilement les procureurs, en plus.. ça, effectivement ça me met très en colère. Heureusement il y a aussi tous les autres gens, dans tous les domaines y compris le domaine militaire et on apprend très vite à faire le tri : car les ignares se repèrent très vite.
          Et il y a une sélection heureusement, notamment au niveau des compétences, , et souvent c’est chez les chefs qu’on peut trouver à la fois la compétence, la modestie, le talent et le respect des autres. Vous ne devez pas en voir souvent, des chefs.

        • Alpha dit :

          @Vidoc-19
          Ah ! Je parle de fil de cuivre, mais ce n’est pas bon parce que vous, vous parlez de fil de cuivre… Intéressant…
          Et ce serait moi le Bêta ? 🙂
          « …mais j’arrête car cela dépasse déjà très largement vos capacités »
          Ah bon ? Ah … Mais alors pourquoi tu continues encore à étaler ta confiture avec tes fréquences HF et fréquences VHF après cette phrase???
          « Ne comptez pas sur moi pour essayer de vous donner des méthodes… »
          Ah mais je ne compte pas te demander quoi que ce soit ! Je demande si besoin aux gens compétents, aux sachants… Pas aux sous fifres.
          « …ça me met très en colère. »
          Ben tu vois Papy, moi c’est tout le contraire. Ici, sur ce site rien ne met en colère. Au contraire ! Je me divertis de voir quantité de frustrés s’épancher, commenter sans rien savoir, se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas…
          Et oui Vidoc-19, comme l’anagramme de ton pseudo, pour moi tu es un virus, bête et méchant, hargneux et aigri, tu pues la frustration et la bassesse. En un mot ? Un médiocre.
          Et note bien : Je te dis tout çà avec le sourire ! 🙂

    • Polymères dit :

      Tout à fait, mais les adeptes qui veulent et cherchent la négativité ne comprendront que ce qu’ils veulent comprendre, quitte à lire l’article en sautant des lignes.
      Mais on a l’habitude de ces individus qui ne veulent surtout pas voir un quelconque aspect positif, souvent par défiance politique.

    • Alain d dit :

      Si maintenant il faut sortir la calculette, je démissionne

    • Wagdoox dit :

      Tout a fait exacte,
      Ravel a permis de faire passer la dispo de 55 à 71%, le minimum contractuel est de 74% (une fois la monté en puissance passée) et dassault s’attend a 90%…

      • Msd dit :

        Excusez moi mais comment parler d’un taux de dispo en hausse avec 14 Rafale cannibalisés sur un effectif de 102 avions monsieur le vite content ? Est-ce à dire que les 88 autres volent parfaitement ? J’en doute fort ! Et si Ravel n’a servi qu’à cannibaliser des cellules non volantes pour renvoyer les autres dans le ciel, c’est catastrophique ! On est plutôt dans le Boléro de son homonyme là ! C’est ce qu’ils font au Burkina-Fasso avec les taxis !

        • Jack dit :

          Vous avez des liens (sérieux) qui confirment vos doutes ? Merci d’avance.

        • Alpha dit :

          « Et si Ravel n’a servi qu’à cannibaliser des cellules non volantes pour renvoyer les autres dans le ciel, c’est catastrophique ! »
          Ben justement, ce n’est pas le cas…
          Ces 14 appareils ont été cannibalisés avant la passation du contrat RAVEL…

    • Charognard dit :

      Pourtant ce n’est pas faute de l’avoir chanté sur tous les tons depuis des mois: pas de nouvelles commandes de Rafale pour l’armée de l’air en remplacement des avions vendus à la Croatie.
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/apres-la-croatie-pas-de-nouvelle-commande-de-rafale-pour-la-france-885585.html

      • Alpha dit :

        Depuis, les décideurs sont revenu sur cette annonce. Il y aura bien une nouvelle commande si la Croatie signe. Relisez l’article de notre hôte…

        • Charognard dit :

          @ Alpha
          La parole publique ne suffit plus à donner de la crédibilité dans ce type de domaine.
          Wait and see…

          • Alpha dit :

            @Charognard
            Je peux le concevoir.
            Mais alors à ce moment là, fermons donc l’espace commentaire de ce site, arrêtons de débattre, et réfugions nous dans une grotte, pour ne rien voir, rien lire, puisque TOUT ce que l’on nous dit est FAUX ! Les contrats signés ? FAUX aussi !
            Et pourquoi s’arrêter à la fermeture de l’espace commentaires ? Fermons carrément OPEX360 ! Puisque tous les sujets évoqués par M. Lagneau sont FAUX ! Ben oui… Forcément… 🙂

          • Charognard dit :

            @ Alpha
            Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit, on dirait du Tschok.
            Nous ne sommes pas des personnes publiques dont la voix porte, des commentateurs sur un blog, une influence de zéro sur la politique française.

            Moins de bêtises de dites ici que dans la communication officielle, mais cela n’est pas payé des millions d’euros aux frais de la princesse.

    • Gégétto dit :

      Le taux de disponibilité [du Rafale] ….Quoi?
      On a juste un Rafale disponible à 83%!!
      La sortie, au fond à droite ? (^^)

    • Elwin dit :

      Merci de votre mise au point.

    • ScopeWizard dit :

      @Alpha

      Hé bé , dans les 82/83%………..si toutefois mes dévoués petits neurones ont fait du bon boulot et ont bien calculé……….. 🙂

      Cependant , tel que le souligne @E-Faystos ( qui ferait bien de se relire avant de poster deux fois de suite !!! 😉 ) , nos Rafale manquent de moyens opérationnels…..

      Le double de radars RBE2 AESA ainsi que de pods TALIOS ne seraient vraiment pas un luxe…..sans parler d’ une généralisation des DDM NG………

      Et combien de paires de M88 de rechange sont à ce jour disponibles ?

      M’ enfin !

      • E-Faystos dit :

        Excusez moi.
        Et non pas « je m’excuse ».
        Une grosse faute de frappe et une certaine latence de la.connexion de mon téléphone on fait passer le message en doublon.
        Je ne le referais plus, promis.
        .
        PS: les promesses, on voit bien ce que cela vaut.
        Portez-vous bien.

        • ScopeWizard dit :

          Oui ben , si vous ne tenez pas vos promesses , comptez sur moi pour vous secouer tapis zé matelas !

          Quant au téléphone , équipez-le d’ un booster qui va bien style SSD et munissez-vous et aidez-vous d’ une loupe !

          Non mais ! 😉

    • Chris dit :

      Il est curieux de voir tout le monde se féliciter de ce soit-disant succès !

      Parly a bradé à la Croatie des Rafale de 3 ans au standard F3R au quart de leur valeur neuve, et ces avions volés à l’Armée de l’Air ne seront même pas remplacés, contrairement aux 12 avions cédés à la Grèce (ce qui est scandaleux, alors que les missions demandées à l’AA sont toujours plus intenses: Polynésie, océnans indien et pacifique…).

      Encore plus que pour la Grèce ou l’Egypte, c’est le contribuable français qui finance cet achat: il n’y a pas là de quoi être fier et joyeux …

      • MERCATOR dit :

        @chris

        « c’est le contribuable français qui finance »

        Il faut arrêter avec cette antienne reprise à profusion sur tous les posts , seuls 43 % des Français payent des impôts sur le revenu et lorsque l’on voit le style et l’orthographe de beaucoup on peut raisonnablement penser que les trois quarts n’en paient pas .

        • Fred dit :

          Totalement tordu par les sophismes ; tous les Français sans exception payent un impôt, et le plus gros qui soit : même un SDF paye la TVA quand il achète une baguette ou une bibine.

          P.S. Les Aristocrates à la lanterne !

    • Eugene123 dit :

      Ce que tout le monde comprend est que la France n’a pas les moyens de ses ambitions… L’Armée de l’air est à l’image du pays… Un pays en pleine déconfiture 🙂

  11. NRJ dit :

    C’est là qu’on voit a quel point notre gouvernement a du génie. Grâce à cette vente à la Grèce, on n’aura non pas 12 avions supplémentaires dans l’armée de l’air mais 14. Il n’y a pas à dire il faut applaudir.

    • Wagdoox dit :

      Aucun rapport …
      C’est du grand n’importe quoi !
      On perd 12 et on gagne 14… ca fait 2 chez moi !
      Ensuite, ca n’a rien de genial, c’est juste un surplus budgétaire qui doit etre allouer.
      Surplus qui doit etre confirmer puisque constitutionnellement cette argent n’a pas a retourner spécifiquement a l’armee …
      Le rapport parlementaire donnait un cout de l’operation a la fin de 1,4 milliard soit une perte seche

      • NRJ dit :

        @Wagdoox
        « On perd 12 et on gagne 14… ca fait 2 chez moi ! ». Oui… On est d’accord (problème ?).

        Je dis juste que notre gestion des armées est géniale. On a vendu des avions pour remettre en service les autres. C’est absolument brillant.

        Le meilleur est quand même qu’on doit y voir un succès puisqu’on aura 14 avions au lieu de 12.

        On a perdu 1/4 des Rafales de l’armée de l’air dans ces deux ventes. Quel succès. Et autant, vendre à la Grèce avait peut-être une justification (Covid, Dassault qui a besoin de commandes etc). Autant pour la Croatie, ce n’était pas la peine. On maquille un fiasco

        Sinon, on remarquera le peu de sérieux qu’on peut attribuer aux « excellents » résultats de Parly sur la MCO. On a mis en pièce détachées de certains appareils à tel point qu’il faut des centaines de millions d’euros pour les rendre de nouveau opérationnel. Et cela pour augmenter ces taux de disponibilité. Ce n’est pas sérieux.

        • mich dit :

          Bonjour , à propos de votre dernier chapitre , désolé mais vous mélangez des termes que vous semblez mal maitriser ( MCO , mettre en pièce détaché , rendre a nouveau opérationnel , augmenter taux de disponibilité ) ,vous n ‘êtes pas le seul ici , c ‘est complexe à comprendre et pas facile avec une communication qui alterne entre nos besoins internes bien à terre à terre et ces ventes à l’ étranger qui ont un caractère autant stratégique qu ‘économique . Le « gloubi-boulga » du contrat shortfin en est l ‘exemple parfait ou on s ‘est peut être un peu trop mélanger les pinceaux , mais n ’empêche que peu de pays joue dans cette cours exigeante ,pour l’ instant on peut encore le faire ,n ‘en déplaise aux râleurs en tout genre qui pour certains ont encore un logiciel bloqué dans les années 60 .

          • NRJ dit :

            @mich
            Effectivement, j’aurais dû parler de disponibilité et non de MCO. Bien vu.

            D’accord avec vous. Mais ça n’empêche que les louanges que le mindef s’adresse à lui-même n’ont pas lieu d’être.

    • Paddybus dit :

      nrj…Grotesque… depuis des années ce gouvernement ment sur le nombre de Rafale dispo… car des machines arrêtées pour être cannibalisées ne pourraient pas être dispo rapidement en cas de conflit… donc le chiffre donnée était sciemment mensonger… et vous arrivez à y trouver du génie…. même les pires groupies décérébrées n’auraient jamais osé pareil flagornerie…

      • NRJ dit :

        @Paddybus
        Apparemment vous n’avez pas vu l’ironie.

        • Paddybus dit :

          Non, clairement, je n’ai pas perçu d’ironie… car de votre part, ce genre de message paraît naturel…!!! ;0]]

      • mich dit :

        Bonjour , vous dites  » car des machines arrêtées pour être cannibalisées ne pourraient pas être dispo rapidement en cas de conflit  » , et il y connait quoi @paddybus sur le sujet de la dispo en cas de conflit ( de quel type d’ ailleurs , troisième guerre mondiale ? ) ., ah , la politique !

    • Kohps dit :

      Apparemment la lecture n’est pas votre fort. L’article explique que l’argent récupérer sur la vente grecque servira à remettre en état 14 avions immobilisés. Ces 14 et les 12 déjà commandés, ça fait 26. En 2025, l’AAE aura gagné 14 avions nets

      • NRJ dit :

        @Kohlps
        C’est là que la question du financement se pose. On était sensé financer ces 12 Rafales neufs grâce à la vente de Rafale d’occasion. Vu que ce budget sera finalement détourné vers la remise en état des Rafales cannibalisés, d’où viennent les milliards pour les Rafales neufs ? Ça ne vous choque pas ce tour de passe-passe ?

    • Alpha dit :

      @NRJ
      14 prochainement… + 12 neufs livrés en 2025 !…
      Revoyez vos infos.

  12. Nico dit :

    Et ça se la joue grande armée sur les blogs ….La réalité est bien autre ! Seulement 102 Rafales au lieu des 152 mentionnés sur Wikipedia ! Comme on dit on peut cacher les choses pendat un temps, mais on est TOUJOURS rattrapé par la véritée ! Chapeau à Parly qui ose dire que la situation est bien pire que ce que l’on craignait ! En espérant que ça va en calmer certains qui sont dans la surenchère permanente ! Alors c’est qui les trolls ??? Et svp, arrêtez vos mensonges genre un certain nombre sont stocqués sous bache pour économiser leur dure de vie ! Pouah, le nombre de gros mythos sur ce site est franchement critique ! Je suis écoeuré par le travail de mensonge de certains !

    • Alpha dit :

      @Nico…
      – 102 Rafale en juillet 2020 pour l’Armée de l’Air (comme l’évoque l’article de notre hôte)…
      – 152 Rafale en septembre 2021…pour l’Armée de l’Air (110) ET la Marine (42) !

    • wololo dit :

      On parle acide l’AEE, 152 c’est avec les 48 Rafales Marine et il y en a sans doute deux perdus non comptés dans wikipedia.

      • LucienB dit :

        Les chiffres présentés sur Wikipedia incluent les prototypes, qui sont uniquement à des fins de test et n’ont donc pas l’intention d’être incorporés de manière permanente. Il y a quatre prototypes qui devraient être exclus du montant rapporté par Wikipédia : un en version « C », un en version B » et deux en version « M ».
        Ainsi, chez Rafale M nous en avons 48 commandés, dont 47 livrés. Sur ces 47 livrés, nous en avons quatre qui ont été perdus dans des accidents, un prototype a déjà été retiré du service et il en reste 42 existants.
        Sur ces 42 Rafale M, 41 appartiennent à la Marine et un est à des fins de test uniquement.

    • ScopeWizard dit :

      @Nico

      « Seulement 102 Rafales au lieu des 152 mentionnés sur Wikipedia ! Comme on dit on peut cacher les choses pendat un temps, mais on est TOUJOURS rattrapé par la véritée ! »

      Moui , c’ est ben vrai ça ; n’ empêche si vous pouviez mieux lire et comprendre ce qui est écrit…………
      Allez , disons 145 , pour vous être agréable ; ça en fera tout de même 7 de moins……….. 😉

    • ron7 dit :

      On ne sait pas (secret défense) s’il n’y en aurait pas une dizaine parfaitement opérationnel, planqués sur une base « secondaire » !
      Après tout,ce ne serait pas illogique !
      L’actu, l’autre concernait une hypothétique vente de mirages 2000….
      Qu’en est-il de cette histoire !?

    • Twisted dit :

      Qui est donc ce troll se faisant passer pour NRJ et Nico Saint Jean?

    • Yoyo dit :

      102 c’est pour l’armée de l’air, il me semble que l’aeronavale en possède 2/3

    • EchoDelta dit :

      je pense que les 152 c’était en comptant les Rafales Marine, les 102 étant à l’Armée de l’Air est de l’Espace uniquement.

    • mich dit :

      Pas à dire , vous avez la palme du comentaire ridicule ! (heureusement qu ‘il ne tue pas )

  13. Crosti dit :

    Put…..seulement 102 Rafales ??? est ce que ceux qui sont sur le PA CDG sont comptabilisés aussi ?

  14. Eric dit :

    On va simplement rappeler que le Rafale est entré en service en juin 2006 dans l’AAE… il y a donc quinze ans. Et depuis cette date, seulement 102 appareils ont été livrés aux forces, soit un rythme pitoyable de moins de sept avions par an en moyenne. Pour comparaison, l’AAE avait reçu 314 Mirage 2000 entre 1984 et 2002, soit dix-sept avions par an ! Résultat, non seulement on en arrive à cannibaliser des avions pour en faire voler d’autres, mais en plus le prix unitaire n’a pas baissé, c’est le moins qu’on puisse dire ! Merci aux quinquennats catastrophiques de MM. Sarkozy et Hollande, qui auront sous prétexte « d’économies » coûté terriblement cher à notre défense…

  15. Paddybus dit :

    Ca doit être ça la victoire de la guerre avant la guerre… ;0]

    • Courmaceul dit :

      allez lui dire en face, je sens votre fondement dans le besoin.

    • Lulu dit :

      On es pas foutu de faire voler nos avions par manque de piece car faut pas dépassé le budget et donc canabalise et en même temps macron veut jouer un rôle dans le pacifique pitoyable. Les moyens comme d habitudes il faudrait au moins 1 à 2 % de pib en plus pour avoir les moyens de commande pièces munition et matériel en nombre suffisant

  16. Gaulois78 dit :

    Me rassure pas cet article, elle mouline la Mindef, on sent vraiment que l’AA est à l’os, voir à la moelle, 88 Rafale en état de vol, combien réellement ? Et l’autre CEMA qui veut gagner la guerre avant la bataille…
    On trouve des centaines de millions, pardon, des milliards non budgété tous les mois pour éteindre les semblants d’incendies sociaux, demandes catégorielles, aide au développement au 4 coins de la planète, dons, subventions diverses, mendicité de dirigeants corrompus qui nous crachent à la gueule et une ministre qui ne sera plus là dans quelques mois nous annonce que bientôt ça ira mieux…

  17. MOULIS dit :

    Déshabiller Paul pour habiller Jacques…… quelle belle gestion macédonienne !!!!!

    • MOULIS dit :

      Pardon gestion macronienne ! !!!!!

    • Herbert dit :

      Non, c’est plutôt Paul (Nous) qui donne de l’Argent à Pierre (L’Europe) pour qu’il en donne à Jean (Grèce) qui le rend à Paul ! Ça s’appelle de la politique !

  18. Vivien dit :

    Et on nous promet un SCAF ? Franchement ils se foutent de notre g… plein pot là ! Y’a déjà pas assez de pognon pour les Rafale et ils promettent un SCAF et un nouveau porte avion ! C’est du foutage de geule assuré !
    Je le dis depuis longtemps; les 6 miliards suplémentaires envoyés par la France pour compenser le Brexit, il a bien fallu les trouver quelque part. Et où à votre avis ? Allez, je vous aide ; c’est qui doit toujours fermer sa geule, qu’on ne retrouve jamais dans les rues et dont les brimades n’entrainent pas un cout électoral ! Voilà…vous avez tout compris !

  19. Buburoi dit :

    Gràce à la vente des 12 rafales à la Grèce, on va pouvoir remettre en état 14 rafales, on est donc gagnant, bien que l’on n’ait pas de quoi commander 12 rafales supplémentaires. Madame Parly est une spécialiste du budget, alors quand les rafales seront commandés ?

  20. Le Cyprès dit :

    Finalement le quoi qu’il en coûte ne concerne pas du tout les armées françaises

  21. Pacha dit :

    Déshabiller Pierre pour habiller Paul ! quelle tristesse

  22. Wrecker47 dit :

    Rien de changé quelque soit gouvernement en place …Tous pourris ?…Ben vous avez la preuve cette fois !non?… à ce train là Messieurs du LREM … Ne vous étonnez pas d’aller vous faire voir …Chez les Grecs !

  23. Lys 40 dit :

    Super pour un pays qui veut imposer son matos militaire à l’Europe et qui méprise ses alliés comme la Belgique qui avec ses F16 et bientôt F35 en fait autant si pas plus que votre armée de l’air et de l’espace soit aligner 12 avions de combat en Opex.

    • resistance dit :

      Et attend quand on (les Belges) viendra frimer à la frontère de Valecienne, les Rafal ne sauront même plus nous détecter, on va bien rire !

    • fab dit :

      Que les belges se montrent capables de projeter des forces déjà!!! Pour vos F-16, pensez à scotcher le bouton « fire » quand ils sont au parking, ça sera déjà un progrès notable… et pour vos F_35 (futurs) , je recommande de vendre l’Atomium pour assurer les 38 000 dollars de l’heure de vol…

    • mich dit :

      Faut arrêter le seum , mais oui vous nous battrez un jour (si bien sur hazard peut jouer plus d ‘une mi temps ) .Sans rancune en tout cas , et bonne chance pour les nombreux F35 en opex !

  24. Ronfly dit :

    Le cumul des ventes d’occasions, de l’arrêt des livraisons depuis 2016, et des avions non disponible met L’AAE dans une situation difficile. Ça complexifie fortement la gestion de la flotte et les capacités de celle-ci. De plus cela la rends moins résiliente pour le terme à la mode actuellement, la haute intensité. Il devient important de rééquiper rapidement les avions non disponibles en livrant les pièces nécessaires et relancer les livraisons neuves.

  25. werf dit :

    Il y a une volonté de réduire nos moyens pour privilégier une future défense européenne, mirage à l’horizon 2040. Nous ne sommes même pas des supplétifs mais une nation de 3ème zone et ils parlent de haute intensité! Quel culot! Il faudra faire un état des lieux dès la fin des élections et chercher les responsabilités. On sanctionnera la carrière et les promotions de tous ceux et celles qui ont approuvé ces ventes qui nous mettent à genoux. Même Macron ne pourra pas faire valoir son immunité car nous prendrons une loi, à effet rétroactif, pour le sanctionner pénalement pour trahison des intérêts de la France. Quant à Dassault, nous ferons le bilan des contrats passés et des sommes reçues, y compris les avantages fiscaux et les crédits recherche, car on ne peut pas admettre que 3 livraisons par an d’avions neufs au meilleur standard.

  26. Alain d dit :

    Ne faudrait-il pas que Dassault augmente les cadences?
    – Non, nous attendons les signatures fermes !
    Pour ne pas l’avoir dans l’AUKUS, comme en Suisse, j’ai compris.
    Ils font chier ces offsets :>))
    Mais pourquoi donc les Américains vendent t’ils dans l’UE sans offsets, et en cassant des deals intra-UE avec offsets ?
    – T’as gagné, t’aimes bien agiter le zizanie, avoues le.

  27. Ventilodu75 dit :

    Comme les Alizés… Manque évident de moyen, de prospective, d’intelligence.

  28. Je suis d’accord avec tous ces commentaires. C’est 25 ans de gestion catastrophique de nos armées.

    On fait du social à tour de bras et on aide tout le monde, partout, et on accueille toute la misère du monde.

    Donc ne soyons pas surpris….

    Continuons. On sera un pays du tiers monde dans pas longtemps…

  29. farragut dit :

    Ce qu’il faut retenir de la démonstration du MinArm, c’est que Dassault Aviation et les équipementiers majeurs (SAFRAN et THALES) n’ont plus de soucis à se faire pour fabriquer des avions de combat complets et opérationnels.
    Il leur suffit de livrer les pièces en kits, comme SAAB/IKEA avec son Gripen, charge aux mécaniciens sur les bases d’utiliser la clé allen fournie ! 😉
    https://fr.shopping.rakuten.com/offer/buy/4939461414/cle-allen-4mm-ikea-standard-cle-a-six-pans.html

    C’était sans doute cela qu’il fallait comprendre, dans le billet de M. Lagneau sur le « rapprochement » de la Suède et de la France en matière de matériel militaire !
    http://www.opex360.com/2021/10/04/la-france-et-la-suede-ont-lintention-de-developper-davantage-leur-cooperation-militaire/

    Ainsi, la fameuse définition de l’avion comme étant « 50 000 pièces volant en formation » peut se simplifier en « 50 000 pièces à monter soi-même avec une clé allen » !
    Au moins, la gestion des pièces de rechange est simplifiée ! Par contre, il faudra que le PLM sur les bases arrive à suivre les évolutions de configuration de chacun des avions qui devra être remonté en quatrième vitesse pour une mission… Les informaticiens vont avoir du boulot pour s’assurer que les 50 000 pièces fois 102 « avions » soient correctement repérées dans les stocks pour le montage à la demande !
    Ce n’est plus seulement l’Usine 4.0 chez le constructeur, mais l’Usine 4.0 dans chaque base !

    Est-ce que l’on a expliqué cela aux futurs clients (ou pilotes) ? Les Indiens sont déjà formés au montage en kits dans leurs usines, mais c’est la partie « construction finale initiale », pas la partie « reconstruction à la demande pour chaque vol ! ». 😉
    Bon, on s’adapte aux besoins du client, s’il tient absolument à faire voler un avion par petits bouts, mais ce n’était pas l’esprit initial du contrat de maintenance, même « verticalisé » !
    Avec ce concept là créé tout de go par le MinArm, on enfonce le système de gestion logistique des F-35 !
    LM fait petit bras, même avec son ALIS au Pays des Merveilles ou son Dieu nordique ODIN des bois ! Le F-35 n’a été conçu qu’avec trois variantes, et certes, 871 défauts à corriger sur le dernier Block 3, mais les utilisateurs américains n’ont pas encore osé demander une configuration par vol ! 😉

    En tout cas, j’espère que la Marine Nationale ne fait pas la même chose que l’AAE pour ses sous-marins ! (« Chef, j’ai oublié l’hélice! »).

    • xorminet dit :

      Dassault (comme les autres) vend une base et des options selon le
      client.
      A ses débuts le Rafale était équipé d’un radar PESA et de DDM. Depuis on a sorti le radar AESA et les DDM NG mais toute la flotte n’a pas été mise à jour (plutôt logique d’ailleurs)
      Et pour répondre à la dernière phrase, si elle le fait, et pas que pour les sous-marins

      • farragut dit :

        @xorminet
        D’accord avec vous, mais mon propos était de mettre en évidence le concept de la configuration à la demande (c’est à dire pour chaque mission) du MinArm, étendu aux composants internes de l’avion !
        Jusqu’à présent, la préparation de mission consistait à configurer les emports (ce qui peut être ajouté ou retiré à l’extérieur) et les armements (bombes, missiles, munitions) d’un avion de combat en fonction du besoin opérationnel de la mission.
        Dans le cas évoqué, avec la « cannibalisation » généralisée (1/10ème de la flotte!), le concept de « configuration à la demande » s’étend aux composants internes, ceux qui ne devraient pas changer pour un « Standard » donné de livraison au client, c’est à dire l’ensemble des fonctions opérationnelles proposées (F3, F3R, futur F4.1, etc.).
        Je sais bien que le logiciel de mission est flexible, et que l’avion peut « reconnaitre » (stocker, et retransmettre pour analyse du soutien logistique) sa configuration au démarrage, comme un PC standard sous Windows, mais c’est cette généralisation de l’idée que sa configuration interne peut changer d’un vol à l’autre qui surprend.
        D’où ma curiosité sur la réelle « capacité » de gestion de ces configurations changeantes, sur les bases de l’AAE, par les mécaniciens, forcément en relation avec les centres logistiques de pièces de rechange pour la gestion de l’usure des pièces « en vol ».
        Si pour un standard donné, il y a 3 configurations de définition du Rafale (monoplace Air, biplace, et Marine) et un ensemble de configuration de pièces réalisées pour chaque lot (plusieurs avions identiques en sortie de chaine de fabrication), ici, on parle de configuration « individualisée » pour chaque exemplaire opérationnel, en considérant la totalité de la flotte.
        Une sacrée partie de plaisir pour le Big Data chargé de trier les patates pour repérer les équipements potentiellement défaillants à court ou moyen terme (la fameuse maintenance « prédictive »), et gérer le stock optimal de rechanges à portée des avions, où qu’ils soient (y compris OPEX).
        Il n’y aurait presque plus de configuration « représentative » à laquelle rattacher un taux de disponibilité, ou bien formuler une analyse pertinente pour un taux de défaillance d’un type de pièce…(hors remplacement pour dommages de guerre, bien sûr).
        Quant à la Marine Nationale, même si la configuration peut changer à chaque mission, je suppose que la gestion de la logistique est plus facile avec moins d’exemplaires de SNLE et SNA que d’avions de combat dans l’AAE ou de bases
        aériennes réparties sur l’ensemble de la planète.
        Question de volume aussi, et de gestion d’un stock stratégique en propre sur 40 ans, qui peut se faire à l’Ile Longue…

  30. Globus dit :

    @Blavan
    Et pourquoi pas aller récuperer les Mirages F1 et les Jaguars pour les réopérationalisés, cela coutera moins cher ! Non ? Les Atl 2 volent bien depuis 50 ans aussi !

    • lucas dit :

      Et les B52 depuis 70 ans, donc les américains devraient réarmer les Voodoo, Crusader et Phantom II pour reprendre de la masse face à la Chine…
      D’ailleurs, je ne comprends qu’Air France s’acharne à commander des Dreamliner ou A350 quand on voit que des Dakota volent encore.

    • breguet dit :

      Globus: non pas 50 ans pour l »ATL2 dont la mise en service ops date de 1991, il me semble…Un jeunot, quoi…

  31. Thaurac dit :

    Mais dans le contrat initial, il y a bien quand même le changement des pièces usées?
    Difficile à comprendre cet comportement « Bengladesh »!

  32. Casandre dit :

    Encore chance que la Suisse n’a pas pris de Rafale, elle en aurait jamais vu la couleur.

  33. MAS 36 dit :

    Alors c’est ça la nouvelle MCO voulu par la Ministre. Je ne voyais pas ça comme ça. Il n’y a même plus de bouts de chandelles, fond de kéro avec une mèche, notre fumeux système D.

  34. Eugene123 dit :

    Tremblement de terre à Colombey-les-Deux-Églises de magnitude 3.2 avec un épicentre situé à 1,5m en dessous du cimetière… Le général De Gaule vient de sursauter… Et certains habitants auraient entendu un « Mais quel pays de c…! »

    • Kohps dit :

      Va donc boire une tisane José.

    • Flics dit :

      ..Quand on ose le dire, on est taxé de trollisme ….faut arrêter de rêver ! Avec un taux d’endettement de plus de 120 % du PIB (2021) on est vraiment dans la m…, ça va très mal là ! Dans le classement du PIB nominal des pays par richesse, on dégringole même de la cinquième à la septième place sur les trois dernières années ! Et il y a pire, on nous cache les vrais chiffres de la récession en France, …juste avant les élections ! La tendance est pourtant confirmée par les chiffres du Fond Monétaire International, la Banque Mondiale et l’ONU ! Sur les blogs, on nous balade pour ne pas nous dire la vraie raison pour laquelle les Allemands se méfient de nous ; ils craignent de s’engager dans des projets à long terme avec un pays aussi endetté que la France ! A titre de comparaison, l’Allemagne a un taux d’endettement qui n’est que de 60% grâce à leur rigueur budgétaire (moitié moins que la France)! Il faut arrêter l’idée farfelue que les Allemands ne nous aiment pas ou sont sous influence de l’OTAN, ce n’est pas (tout à fait) vrai. Le problème est ailleurs, les Allemands qui sont les champions de la rigueur budgétaire ne veulent pas s’engager avec un partenaire endetté car le risque est très important car ils risquent de devoir payer seuls la facture ? Les Allemands se disent sans doute que le risque financier est moins important en commandant aux USA ! Voilà ce qu’il se passe tout simplement , on est un pays de chouineurs qui gueulent du matin au soir sans vraiment comprendre ce qui nous arrive ! (Désolé pour mes références qui sont soit en Anglais ou en Allemand, certaines données récentes n’apparaissent tout simplement pas sur Wikipedia France, …quelle coïncidence …encore une !)
      https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_GDP_(nominal)
      https://de.wikipedia.org/wiki/Liste_der_L%C3%A4nder_nach_Bruttoinlandsprodukt
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France#:~:text=Avec%20sa%20dette%20publique%20%C3%A0%2096%2C3%20%25%20du,en%20proc%C3%A9dure%20pour%20d%C3%A9ficit%20excessif%20depuis%202002%20.
      https://de.wikipedia.org/wiki/Staatsverschuldung_Deutschlands

      • farragut dit :

        @Flics
        Attention avec les chiffres de la dette ! Il faut savoir de laquelle on parle. Ainsi, le risque n’est pas tant celui de la dette publique (aujourd’hui peut-être à 120% avec le « quoi qu’il en coûte » de la pandémie), mais c’est le montant de la dette privée (des entreprises) qui est aujourd’hui le plus élevé, à 130%.
        Même si le gouvernement peut emprunter à taux zéro pour l’instant, il ne faut pas minimiser aussi l’impact du changement de législation imposé par la Commission Européenne (en fait, les Allemands), avec la BCE qui interdit aux Etats de l’UE d’emprunter à leur banque centrale, et qui doivent passer par des banques privées, qui elles, génèrent (et vivent) de la dette qu’elles fabriquent informatiquement. La BCE rachète aussitôt les dettes publiques de chaque Etat aux banques privées, en y ajoutant les montants liés aux profits des prêts « commerciaux ».
        Et la BCE ne peut pas faire faillite, elle…
        Par contre, chaque consommateur peut faire la relation entre cette pratique imposée et l’augmentation du prix de l’énergie, car les banques privées et les investisseurs n’ont aucun intérêt ) prêter sur le long terme pour des technologies couteuses et longues à rentabiliser. Elles laissent donc le soin aux Etats de s’endetter sur des dizaines d’années (ex. sur le nucléaire en France), et s’arrangent pour favoriser les investissements rentables à court terme (genre gazoduc Nord Stream 2 et centrales au gaz russe pour l’Allemagne). Discours sur la « taxonomie » des énergies vertes en opposition flagrante avec les objectifs « écologiques » de réduction des gaz à effet de serre pour limiter l’impact sur le réchauffement climatique.
        Et je ne parle pas des 47 000 milliards d’euro de créances pourries officiellement déclarées de la Deutsche Bank, qui ne sont pas comptés dans la dette de l’Allemagne. Ni des 7000 milliards d’euro manquant pour le financement des retraites des allemands, d’où la « générosité » de la Chancelière Merkel pour accueillir les migrants « compétents » en Allemagne pour aider à ce financement, au détriment du reste des pays de l’UE (qui récupèrent les « autres » après le tri).
        A voir et à revoir: CATACLYSME ÉCONOMIQUE MONDIAL ET CHÔMAGE DE MASSE : CE QUI NOUS ATTEND EN 2021
        https://www.youtube.com/watch?v=L_vqi3nYWAs

    • Alpha dit :

      Ah ! Le COTOREP de notre site a tenté un trait d’humour…

    • PK dit :

      Si vous aviez deux sous de connaissances gauliennes, vous sauriez qu’il a traité les Français de vaux, et pas de cons.

      • Eugene123 dit :

        De VEAUX! De Gaule avait appris le français à l’école… Lui!

        • PK dit :

          Exact. Tapé trop vite. Mea culpa maxima.

        • mich dit :

          Et en plus un champion d ‘aurthogrraphe ,que de talents pour un pathétique dénigreur . (corriger moi au cas ou ,pas de souci avec ça)

  35. StephanieR dit :

    Faut vendre davantage de Rafales à l’export. C’est vraiment peu quand on y regarde de plus près. Et il faut remplir les caisses. Je crois savoir qu’une délégation est à Taiwan. Qu’attendons nous pour revendre nos armes à cet Etat? Est ce que la Chine se soucie de quoi que soit quand elle vend moultes armes au Pakistan, à l’Iran, et même à la CDN? La vente des Mirages à Taiwan avait sauvé DA à l’époque. La situation est peu brillante actuellement…

  36. vrai_chasseur dit :

    Cannibaliser les pièces d’un aéronef pour en faire voler un autre, toutes les armées du monde font ça depuis des lustres …
    En logistique de gestion de parc ça s’appelle ‘l’échange contrôlé’.
    ‘Contrôlé’, au sens où on cannibalise en dessous d’un certain seuil, afin que la remise en état de l’aéronef dépouillé reste toujours une opération techniquement et économiquement viable.
    Ce qui est nouveau, c’es la façon de communiquer de la ministre, technique, avec des chiffres précis. Souci de pédagogie et de transparence, ok. Mais point trop n’en faut, Le mieux est l’ennemi du bien.

  37. Sylvain dit :

    En fait, c’est du grand art. En principe, les contrats de MCO sont d’emblée prévu dans les lois de finances, surtout qu’avec l’externalisation, on allait économiser…. Au final, l’AAE est obligé de cannibaliser 14 avions pour maintenir sa flotte (on croit rêver quand on lit le CA de Dassault Aviation), avions qui étaient sensés être maintenu. Du coup les 12 avions cédés vont servir à financer le MCO….qu’on était sensé avoir budgété (et peut-être déjà payé car je serais surpris que les coûts des contrats de la DMAe aient été tenus). En clair il servent à éponger des surcoûts de MCO… Quant à l’augmentation du budget des armées, je pense qu’on se fait beaucoup d’illusion. En effet, le budget MINARM reprend le budget OPEX qui était auparavant interministériel et des des financements de programmes dont les coûts de R&D ont explosé. Pour l’industrie, c’est bien. Mais pour les armées, ça ne se concrétise par aucune augmentation quantitative de matériels (ou mineure).

  38. Bob dit :

    Piètre performance que ce contrat grec qui va couter plus cher au final pour avoir le même nombre d’avions, encore le contribuable français qui paye la différence et pendant ce temps, l’AAE a moins de rafale et quand on parle de haute intensité sans parlé de bond capacitaire, cela reste de la poudre aux yeux. La ministre de la défense et autre CEMAA ne seront certainement plus là pour gérer la perte de rafales, quand on voit qu’ils se gargarisent de la remontée de la MCO sur les rafales avec des taux aussi médiocres, c’est mal parti.

  39. Chaps dit :

    Donc si les 400 millions vont aux pièce détachées (ce qui est déjà un petit miracle vu les habitudes d’attribution des surcoûts par exemple en OPEX où la Défense paie le gros de l’addition seul), les 12 Rafale neufs viennent d’une nouvelle ligne budgétaire totalement non prévue jusque cette année. En nombre ce ne fait que 2 Rafales mais ça fait 1 Milliards d’ Euros et des milliers d’heurs de vol en stock offert à l’AAE.

    On peut dire ce qu’on veut de Macron mais il est le Président le plus généreux avec les armées depuis 40 ans (bon c’est quand même de la dette…)

  40. amea dit :

    Bonjour!
    ben moi avec votre politique de publicité sur chaque clic!
    Je ne peux même pas lire cet article.
    Donc cela va vite m’agacer et je pense que j’irais m ‘informer ailleurs!

    • Piliph dit :

      Il y a des bloqueurs de pub gratuits et efficaces. Je n’ai jamais été gêné sur ce site, j’utilise Adblock plus.
      Quelques fois, rarement, un site me demande de désactiver pour pouvoir y accéder : ça se fait en un clic.

    • Carin dit :

      @Amea
      AdGuard…

  41. Sambart nicolas dit :

    Du grand art !!!
    Elle a pris des cours auprès de bernard Tapie!!!!

  42. ron7 dit :

    14 Rafale cannibalisés ?
    On peut avoir une lecture différente de ce qu’on pense au premier abord !
    Déjà, 14, c’est beaucoup, c’est vrai ! Mais si on regarde avec attention, sans se bloquer sur des chiffres qui interpellent, c’est un chiffre donné à un instant donné !
    C’est peut être aussi pour interpeller à un niveau ou un autre, des « officiels » pour parler du sujet, et souligner le fait, que 14, c’est un peu beaucoup !
    Là, ce ne sont que suppositions gratuites de ma part, mais…
    Bon, que dire de plus de ce chiffre, il manque certaines données ! on aurait pu « lisser » les données sur une période plus ou moins longue de façon à bien saisir la nature du problème !
    Ponctuel, conjoncturel ?? Problème avec un fournisseur ???
    Nous sommes dans une période COVID, et ça n’excuse pas tout ! Si on cannibalise, c’est – bien évidemment -pour trouver des Rafales opérationnels dans la foulée ! Si tout est bien géré, on s’assure d’un bon niveau de fiabilité pour les Rafales « qui volent » !
    Maintenant, si on suit la logique, les pièces pour les Rafales au sol sont commandées, après, il reste à descendre le chiffre 14 vers 10 ou 8 !
    Je ne pense dans pas que dans le réel, on puisse descendre vers 2 avions cannibalisés, en avoir 5 à 7 en moyenne dans l’année ne me semble pas « déconnant » !

    On relativise… On a un zinc plutôt sain, on a des procédures qui ont été améliorées de puis 2017 !
    Du point de vue avion opérationnel, un gros gain de 50 % en 4 ans, ce qui veut dire que si ce n’est pas satisfaisant, on revient de loin, et qu’on est sur la bonne voie,des « choses » ont été corrigées !
    55 % en 2017, on « serait » à plus de 80 % à ce jour !
    On note que le progrès est bien réel, quoiqu’on dise !

    Alors, pas parfait… Peut mieux faire !
    On temporise, on est « mieux » qu’il y a 4 ans, même si ce n’est pas parfait !
    Les pièces manquantes sont fabriquées en France, du délai peut être, mais point d’embargo de certains pays « amis »…
    Ce « zinc » est français, et on contrôle les choses, même si on peut être un peu mécontent du chiffre 14 !
    14 n’est pas un nombre premier !!
    7… Ce serait bien mieux, ça tout le monde peut le comprendre !
    A suivre !!

  43. ScopeWizard dit :

    Quoi qu’ il en soit , depuis le temps que cet avion est en service et disons depuis le standard F2 et tout en maintenant les Mirage 2000 à raison de mettons 60 à 90 avions entre les D et les -5 voire les quelques C restant histoire de disposer le plus longtemps possible d’ une flotte « de secours » , les livraisons de Rafale sont très insuffisantes .

    A ce jour , nous devrions aligner au moins 180 avions Rafale rien que dans l’ Armée de l’ Air ; d’ une part nous serions plus crédibles , d’ autre part nous pourrions moins solliciter les Rafale en service actuellement , enfin nous pourrions augmenter effectifs de mécanos et de pilotes , ce qui permettrait de rattraper nombre de formations inachevées du fait de cette annonce de réduction à 225 appareils tout compris en comptant AIR et MARINE .

    A supposer que suite au retrait définitif de tous les Mirage 2000 , nous n’ ayons plus que des Rafale en attendant un éventuel hypothétique « Super-Rafale » en lieu et place du NGF-SCAF qui à mon avis nous conduit droit à l’ échec avec à suivre un déclassement de Dassault possiblement absorbable par AIRBUS lui même menacé de finir Américain ou mieux Chinois , 225 devrait être le nombre MINIMUM en parc dans l’ AA et 60 dans la Navale .

    Entre ces deux composantes + un arsenal de drones et à la condition sine qua non que tout l’ armement -radar et détecteurs compris- comme la rechange suive et ne soit pas comme aujourd’hui anémique en termes de quantité , franchement nous serions correctement placés pour « voir venir »………….

    Je précise que question « armement » , rien que notre dotation actuelle en missiles air-air de type MICA est au moins 50% inférieure à ce qu’ elle devrait être .
    Dans les conditions présentes , nous devrions pouvoir compter sur un effectif de 2000 MICA soit 1000 têtes IR et autant EM sachant que 1250 de chaque serait « bien » .

    Alors , avec 285 Rafale ( 225 + 60 ) en tout et pour tout………..

    Et bien-sûr , il y a tout le reste………..

    Bref , soit nous les revoyons à la baisse et dans ce cas un partage de notre diplomatie devient logique ce qui implique une diminution de ce qu’ elle est de nos jours et justifie le Traité d’ Aix-la-Chapelle qui trouve ainsi toute sa pertinence , soit nous nous donnons les moyens de nos ambitions……………..

    • LucienB dit :

      Bonnes remarques. Vraiment, le montant minimum de Rafale devrait être de 225 + 60 comme suggéré. Le passage du Rafale au NGF-SCAF sera un saut trop élevé et donc problématique. Il serait bien plus logique d’avoir un « super Rafale » intermédiaire, cependant les besoins en AA pour le Rafale sont toujours en deçà de ce que peuvent proposer nos industriels. Par exemple, la nouvelle norme F4 devrait avoir un nouveau moteur, un nouveau radar, etc, mais l’ambition du gouvernement d’y investir fait défaut.

      Dassault est une entreprise française. Bien que la plupart des installations industrielles d’Airbus soient situées en France, les principaux actionnaires sont les Américains et les Allemands. Les Français détiennent moins de 10 % des actions, qu’elles soient privées ou publiques. Et il serait bien naïf de penser que les propriétaires n’ont aucune influence sur les décisions stratégiques d’Airbus ou sur le partage des secrets commerciaux.

      • ScopeWizard dit :

        @LucienB

        Merci ! 🙂

        Et profitons-en avant l’ arrivée des « fâcheux de service » qui n’ ont aucun argument à opposer mais qui sont toujours si prompts à tenter de vous descendre en flammes…. 😉

        Je souscris !

        Oui , et concernant le Super-Rafale , si ce n’ est déjà le cas ne pas oublier que lorsque nous nous séparerons de nos vénérables Alpha-Jet nous ferons sous peu la transition entre PC21 et Rafale .

        Il risque donc de manquer un maillon entre PC21 et Super Rafale dont on suppose qu’ il sera plus performant que l’ actuel ( vitesse , accélération , plafond , charge de travail relative à l’ avionique et au système d’ armes , etc… ) , alors quand il s’ agira de passer à du NGF-SCAF ou équivalent………..

        « Et il serait bien naïf de penser que les propriétaires n’ont aucune influence sur les décisions stratégiques d’Airbus ou sur le partage des secrets commerciaux. »

        C’ est également ce dont je suis quasi-convaincu…………d’ où le danger que je pressens depuis plusieurs années déjà .

        • Paddybus dit :

          Bonsoir Scope Wizard, content que vous remontiez la pente.
          Concernant ce sujet du nombre des appareils dispo et du futur « super Rafale », je lisais dans « air et cosmos » de la semaine dernière, un article sur l’entrée prochaine du M 2000 dans le club fermé des « Red Air », via Procor et SDTS Ares, qui a racheté des M 2000 Brésiliens pour le premier et un prochain achat Grec pour le second …afin d’entrer dans le groupe des Red Air supersoniques…
          Mais le plus intéressant, c’est le petit mot du fondateur de Draken un des Red Air, qui précisait « qui contrôle les équipements contrôle les l’industries »… et l’analyse qui en est faite, c’est que nos « amis » ricains qui s’imposent de plus en plus fort sur ce marché, visent une prise de contrôle sur l’industrie aéronautique, et que cette action vient en complément du programme f35, conçu pour pomper les budgets R et D dans le monde, afin d’interdire tout programme concurrent…
          Ils vont, avec l’aide de ceux qui prétendent défendre nos intérêts, réussir à prendre le contrôle sans combattre… commercialement …
          Avec ce point de vue, on fini par comprendre toutes ces décisions à contre sens qui sont prises les unes après les autres… il y en aura d’autres si en effet le réveil en cours n’aboutis pas…

        • ScopeWizard dit :

          @Paddybus

          Bonjour Paddybus ! 🙂

          Disons que la courbe -sans pour autant être exponentielle mais plutôt linéaire- tend vers l’ amélioration constante et progressive………….

          Alors , je devine que je vais passer pour un paysan sorti de son joli Danube bleu 🙁 , mais pourriez-vous préciser ce que sont des « RED AIR » ?
          J’ en ai certes une idée , mais je vous avoue que je préfèrerais de loin savoir , qu’ il y ait confirmation……..

          Pour le reste , évidemment je vous suis ; étant depuis plusieurs années persuadé que nos « zamis » USA manœuvrent en sous-main via par exemple l’ Allemagne mais aussi via un important trafic d »‘ influence ( corruption ) pour à terme nous déposséder de ce qui nous permet de conserver une indépendance de fait grâce au maintien et à l’ accroissement d’ un réel savoir-faire reconnu en matière de construction d’ avions de combat à la pointe de la technologie .

          Depuis l’ histoire du ponte de la DARPA embauché par ce voyou d’ Enders ( en plus un Soviétique natif d’ Ukraine ) , je n’ ai guère de doutes .
          Son passage éclair de tout juste 17 mois en tant que directeur technique était en lui-même suffisamment suspect comme cela .

          Et sans parler de l’ actionnariat d’ AIRBUS , en réalité très peu Français………..

          Ma conviction est que l’ avenir d’ AIRBUS est à la fois hypothéqué par le pouvoir dirigeant comme par les pouvoirs politiques qui le vérolent ET de l’ intérieur ET de l’ extérieur………..

          Dassault est fou de continuer cet NGF-SCAF dans ces conditions hyper-dangereuses .

          • Paddybus dit :

            Les Red Air sont les sociétés d’entrainement privé au combat aérien… ceux qui achètent nos « vieux avions »… pas toujours si vieux…
            Oui pour ce qui est d’Airbus, les allemands ont largement noyauté et il me semble que les Français sont assez peu vindicatifs pour garder les postes clefs à l’équilibre…
            Quand on pense que quand le Gie à été converti en société, la France avait 65% des actifs et représentait une part majoritaire, mais que les politocards Français pour se faire bien voir ont proposé aux teuton d’être à 50/50…. ça laisse rêveur… et la suite est logique, nos traîtres n’aiment pas l’industrie, les teutons ont eux, bien compris qu’il était indispensable de garder de tels bijoux…
            Oui, il semble fou de voir Dassault continuer…

    • Lassithi dit :

      @Scope
      Comment allez-vous ?
      Vous êtes drôlement réaliste.
      Faut juste espérer que les tocards dégagent, avec en même cette idée de détruire la France pour la noyer dans leur rêve, les États-Unis d’Europe, sans la Russie, bien sûr.
      2022, l’année du changement ou de la fin. En espérant que la Pologne ouvrira les yeux à d’autres.
      A bientôt.

      • ScopeWizard dit :

        @Lassithi

        J’ essaie !

        Bof ! ça va à peu près mais j’ ai encore des problèmes de mémorisation ainsi qu’ un odorat incomplet .
        Pour le reste , j’ ai correctement récupéré .

        Merci ! 🙂

        Je constate à quel point vous avez su saisir les enjeux qui se présentent et plus que jamais .

        Pour moi ce ne sont pas des tocards , ce sont des fous et des fous dangereux dont nombre sont animés d’ idées particulièrement autoritaristes pour ne pas dire totalitaristes………

        Ce qui de toute façon n’ a rien d’ étonnant ; certains ne jurent et ne viennent que du monde de l’ entreprise , entreprise qui n’ est en rien un espace démocratique mais un espace dictatorial .

        Prenez soin de vous !

        • Piliph dit :

          @scope qui écrit : « …entreprise qui n’ est en rien un espace démocratique mais un espace dictatorial . », j’ai envie de rajouter, en hors sujet total : et encore, vous ne connaissez pas (?) le monde des associations, qui est statutairement dictatorial (ne réunissant que des gens du même avis, par statuts). Bon rétablissement, au fait.

          • ScopeWizard dit :

            @Piliph

            Merci ! 🙂

            C’ est à dire que je fuis ce monde-là…….

            Quant à nos chers timbrés actuellement aux manettes ( en règle générale , cela concerne l’ ensemble de la présente caste politique des 30 à 60 ans et pas seulement la Macronie ) , ce sont des gens déconnectés des réalités de la population qu’ ils prétendent pourtant pouvoir administrer en toute connaissance de cause tandis qu’ ils en ignorent presque tout le quotidien plus ou moins fait d’ efforts et de souffrances , qui ne jurent que par la statistique ( rien de mieux pour entretenir le flou ) , le gain rapide ( court-termisme systématique ) , les chiffres ( qui sont si pratiques pour leur faire dire ce que l’ on veut ; question de choix et de discours ) , le baratin typique du « vendeur » qui leur sert à gérer au coup par coup quitte à naviguer à vue à grands coups de « com’ « , etc…..

            Ce qui comme résultat nous donne des individus soit-disant « responsables » qui n’ ont pas -sauf exception- de vision -EXCEPTÉ- celle relative à leur idéologie ( ou leurs idéologies ) fut-elle délirante et particulièrement égoïste…..

            En un mot comme en cents et en allant droit au but , Macron a dans l’ idée de dissoudre l’ identité Française dans une espèce de grand-tout fait de Mondialisme , d’ Européisme au maximum alignés sur les idées Anglo-saxonnes dont les USA ont très largement hérité , ce qui nous conduit vers un monde de plus en plus marchand , mercantile et affairiste ( exemple les GAFAM ) avec tout ce que cela implique dont la marchandisation de TOUT le VIVANT , espèce Humaine compris ( dernières lois de Bioéthique ) et bien-sûr de plus en plus LA LOI DU PLUS FORT et le TOUJOURS PLUS ( insatisfaction permanente , intolérance à la frustration , retour de la pulsion et de l’ émotion comme seuls maîtres à penser , etc…. ) .

            M’ enfin , on y croit encore………on est audacieux , on ose ! 😉

  44. Polymères dit :

    Tant de monde ici qui ne veulent pas comprendre, cherchant la polémique à tout prix.
    Cette manière « d’être » est de plus en plus présente sur internet, les réseaux sociaux, tous jugent, tous des gueulards, des donneurs de leçons, cachés derrière l’écran en refaisant le monde et en réglant si facilement les problèmes en écrivant des commentaires yakafokon. On se demande bien pourquoi ce « petit » monde qui insulte le « grand » monde ne se trouve pas à sa place?

    Pourtant quand on est responsable, on a pleins de paramètres à prendre en compte. On ne peut pas dissocier l’industrie militaire française de l’armée. S’assurer de la préservation de cette industrie est tout aussi stratégique qu’équiper nos armées. On doit donc pouvoir trouver un équilibre, celui qui permet de faire tourner l’industrie tout en équipant nos armées. Durant de nombreuses années, il n’y avait aucuns clients pour l’avion « invendable » et il fallait faire trainer la production, ceux qui prétendent qu’il fallait produire très rapidement pour équiper nos armées doivent comprendre que même si techniquement ce n’est pas un problème, ce qui est un vrai problème c’est d’arriver à une situation ou il n’y aurait plus de commandes françaises ni de clients exports et que donc on se retrouverait à fermer la production de Rafale et refaire un nouvel avion prendrait 10 ans de plus.

    Aujourd’hui on est dans une bonne dynamique, on a toujours la production du Rafale, on a des clients exports, on continue d’équiper nos armées et on développe le successeur. Cette situation évite qu’on se pose la question du devenir de Dassault.
    Il faut qu’on garde bien conscience qu’une ligne de production sans commande, ne reste pas active, si on livre pleins de Rafale sur quelques années, on a le risque d’être dans cette situation. On a donc fait pérenniser l’outil industriel car c’est nécessaire, c’est stratégique et on le continue.

    Comme je l’ai souvent répété ici, il ne sert à rien de vouloir le plus gros chiffre sur wikipédia, ce qu’il faut c’est de la capacité. Certains sont beaucoup trop focalisés sur les chiffres car ils ne comprennent pas plus loin que ça dans leurs analyses et leurs scénarios de confrontations ou ces chiffres vont leur permettre de définir un rapport de force.
    Je le dis (là aussi) qu’il vaut mieux avoir 80 aéronefs sur 100 qui sont utiles que d’en avoir 70 sur 150. Mais pour certains, on ne voudra pas le comprendre, on en restera à un rapport ou 150 est supérieur à 100, donc qu’il vaut mieux 150 appareils.

    Je répète à l’envie ici que cette LPM est une loi de « rattrapage », qu’il est nécessaire de consolider ce que nous avons avant de vouloir faire plus. Avoir plus d’avions sans avoir plus d’avions disponibles ne sert à rien, l’objectif est avant tout de trouver de la disponibilité. Mais certains (toujours les mêmes) ne veulent pas le comprendre, pour eux si on manque d’hélicoptères par exemple, c’est que le problème vient d’un « nombre » insuffisant, alors que très souvent le parc est suffisant, c’est la disponibilité qui créer le manque et revoir à la hausse cette disponibilité bien souvent suffit à combler le manque et à satisfaire le besoin opérationnel.

    Ici certains en font des tonnes car on va sortir 12 appareils de notre parc. Ces gens bien entendu sont ceux qui ne veulent voir que les chiffres d’un parc et non les chiffres des avions disponibles pour les besoins. On fait comme si ce retrait des avions serait définitif, alors même que c’est marqué, que c’est rappelé par d’autres commentateurs, ça continue de faire comme si nous n’allons pas les remplacer alors que la commande a déjà été faite. D’autres font passer cela pour un troc ou l’on vendrait 12 avions pour en remettre 14 autres en service en laissant croire là encore qu’on en restera là, qu’aucune commande ne remplacera ces avions « perdus ».
    Mais non, tout cela ne va durer que 3 ans et si on se donne la peine de comprendre l’intérêt d’augmenter la disponibilité, on peut comprendre qu’effectivement, ça ne se sentira pas, qu’il n’y aura pas un « manque » par rapport à la situation actuelle.
    Pour ce qui est de la Croatie, c’est pareil, le contrat n’a pas été signé, mais certains font déjà comme si nous avions déjà perdu ces avions, mais nul ne sait quand ils seront livrés, le calendrier peut très bien être vers 2025 ou 2026, donc à un moment ou le cas grec sera du passé. Mais quand on veut donner de l’ampleur à ce qu’on cherche à rendre comme un scandale, on ne s’y prendrait pas autrement

    • Piliph dit :

      Oui, d’ailleurs ces « débats » sur le nombre d’appareils m’ennuient rapidement car on ne parle que rarement de leur utilisation et de leur place dans le dispositif militaire face à des adversaires réels (actuels) ou potentiels.

    • PK dit :

      La ligne de production mini pour faire survivre une chaîne (dans le mode de fonctionnement actuel), c’est une demi-douzaine de Rafales par an. On aurait très bien pu produire 200 à 300 Rafales pour faire un socle à l’AA et à la Royale et ensuite alimenter au compte-goutte pour faire tourner la machine.

      Ça supposait une vision où l’armée n’est pas qu’un rouage inutile qui n’a pas à servir.

      Votre vision, comme celle des politiciens, est que l’armée n’est qu’un accessoire et qu’on peut l’alimenter accessoirement.

      Aujourd’hui où il faut remonter en puissance, on ne peut tout simplement pas ! Il faudra des années pour y arriver. ET encore, à condition d’y mettre les moyens, ce qui n’est ABSOLUMENT pas le cas aujourd’hui.

  45. Vinz dit :

     » Là aussi, nous avons l’intention d’utiliser les produits de cession », a indiqué Mme Parly. »

    La séquence COVID aurait été le timing idéal pour profiter de l’argent magique au profit de l’industrie française en général, de l’armement en particulier – pour mettre à niveau sérieusement nos matériels. Au lieu de saupoudrer la thune en subventionnant par ex. des petits commerces fermés inutilement, et autres hubris du « quoiqu’il en coûte » sanitaire.

  46. JC dit :

    Pour résumer : on vend des avions pour pouvoir réparer d’autres avions. Donc, quand il faudra des finances pour réparer des avions qui forcément tomberont en panne, il faudra de nouveau vendre d’autres avions….et ce jusqu’à épuisement du stock. Au final on aura un demi escadron cloué au sol faute de finances. Comme en Afrique, quoi.