Le porte-hélicoptères japonais JS Izumo va tester sa capacité à mettre en oeuvre des F-35B

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

94 contributions

  1. Timbast dit :

    On sent que la montée en puissance est en cours pour la grande confrontation qui s’annonce ! Paradoxaleent le F-35 B semble bien être la pièce maitraisse de cette stratégie ! La pierre angulaire dont parlait le chef de l’US marine corp ! Je trouve que c’est assez réconfortant que face à tant de désinformation sur cet avion, il poursuive imperturbablement son déploiement ! En fait quand vous avez un produit qui innove, pourquoi se casser le c…. à répondre à la bave des crapeaux ? Il se défend tout seul cet avion….

    • Soult dit :

      Alors le B est perclus des mêmes pb techniques que les autres. Mais les Marines sont trop petits pour lancer un équivalent du NGAD. Ils le gardent par défaut.

    • Camadri dit :

      Imperturbablement dîtes vous ?!
      Et bien il vous faut donc être aveugle ou sourd pour le croire …. Regardez juste les rapports du GAO ça devrait vous réconforter encore un peu plus !!
      En attendant, factuellement, ce merveilleux jouet n’est toujours pas mature et investir dans un bâtiment de cette dimension sur la base d’un aéoronef non éprouvé est plutôt risqué !
      De plus, il n’est pas non plus improbable, voir il se dirait même que cet avion puisse subir des coupes budgétaire si ce n’est des réductions de commande, d’après des infos sourcées US.
      A vous de voir qui de vous ou moi (nous) est le baveux ?!

      • Protostar dit :

        Dites moi donc quelle crédibilté vous accorder ? Les rapports du GAO (Gouvernement accountability Office) un porganisme officiel US a pour but de maitriser les couts de développement en obligeant l’industriel à régler les problèmes sans que les couts s’envolent ! Et des énergumènes comme vous….qui n’ont jamais approché un F-35, vous allez sur le site du GAO et puis vous dites, l’avion n’est pas au point, regardez il y a encore 800 problèmes non réglés, c’est les américains qui le disent ! Franchement, je ne sais pas si il faut rire ou pleurer d’un tel niveau de bêtise ! Et que dites vous de votre misérable delta qui n’est vendu que à des républiques bannanières, islamistes et à des états faillis qui vont devoir affamer leur population pour se les payer !

        • E-Faystos dit :

          Mais si il est misérable, pourquoi notre delta claque les Su35, la super croisière, et des vols de 12 heures?
          .
          C’est bien pour écarter cette menace que dès qu’on le.m propose à.un pays, me département d’État US se joint à la discussion pour fausser les évaluations à l’avantage du F35.
          J’attends de lire pourquoi un étron traînant une incapacité chronique à voler vite, droit et tirer avec précision devrait être un must.
          Surtout quand l’US air Force annonce que même fiabilisé, la flotte F35 n’aura jamais assez de moteurs pour accomplir ce qu’on lui demande.
          Et les rafale qui en à deux? Sa disponibilité progresse. To pauvre godemichet ailé.ne saurait en montrer autant.
          Tchao suceur.

        • Camadri dit :

          Pourquoi une telle agressivité ? Visiblement j’ai tapé juste …
          Donc, d’après vous, seul ceux qui auraient approché un F35 pourrait savoir ce qu’il vaut ? Etrange argument dites donc …
          Pourquoi parler vous du delta dont il n’est nullement question ici ? Si pour vous comparer les ventes exports justifie la qualité d’un aéronef alors soit, le F35 est le champions des ventes c’est sur mais il l’était déjà avant même le 1er proto.
          Sinon vous pouvez contrer mes arguments factuellement plutôt que de brasser de l’air et par exemple nous indiquer la liste des restrictions qu’ a cet avion à ce jour alors qu’il est produit à + de 600 ou 700 exemplaire ?
          Vous venez de passer tout seul pour un rigolo mais pas très drôle finalement !

          • E-Faystos dit :

            Parce que tu débarque de nulle part pour reprendre texto les vertus et mérites largement débattu, ou plutôt combattu, içi.
            J’ai été jadis assez neutre vis à vis du veau lent U.S.
            Mais sauf miracle technologique, le programme de Joint restera un programme Maître/Esclave.
            Un smartphone volant ne gagnera jamais de guerre ailleurs que virtuellement.
            Ensuite, le 700 ième exemplaire à été livré la semaine dernière.
            Ce qui confirme que tu es payé pour venir faire de la provocation.
            Et c’est pour cela que je te recadre: vanter un truc US en ce moment n’est pas la meilleure des idées.
            Garde le à l’esprit si tu repasses: puisque c’est une guerre commerciale, tu sers l’ennemi.

        • Dany40 dit :

          Ce qu’il faut absolument se sortir de la tête c’est cette idée que le F-35 serait totalement raté ou incapable de voler … car ceux qui citent les rapports du GAO ou du DOT&E sont soit malhonnêtes, soit n’en saisissent pas la signification et la vrai portée. Le F-35 a imposé un modèle de gestion de projet qui est l’élément central de tout ça : La concurrency a un niveau jamais atteint.

          Et le principe est simple : le F-35 est un « prototype de série » (expression volontairement contradictoire de ma part). Les avions commencent à être livré AVANT que l’avion est fini sa mise au point …. C’est normal c’est prévu depuis le début ainsi .

          Par contre … cela a ouvert la porte à de grosses dérives et Lockheed Martin a bénéficié d’incroyables largesses de la part de son client majeur : l’armée US et tout particulièrement l’US Air Force qui a largement manipulé en coulisse pour soutenir ce programme qu’elle a calibré à sa main .

          Et donc … certaines institutions relèvent (et elles ont raison ) les dérives de gestion de ce programme, en particulier pour s’opposer à la mise sous cloche des anomalies par l’USAF. Le GAO et le DOT&E font uniquement cela et RIEN D’AUTRE : pour rappel ces organismes n’ont aucune compétence technique en aéronautique, ils sont incapables de dire si un avion peut voler ou non … ils croisent des rapports souvent très théoriques et s’insurgent (a raison encore une fois) sur les raccourcis de procédure et les retards dans la gestion du programme .
          Mais ce ne sont pas eux qui peuvent dire si un avion qui peut voler …. Les institutions qui ont cette compétence ont donné le feu vert au F-35 et c’est pour ça que des centaines de F-35 accumulent les heures de vol en ce moment .

          Donc il faut oublier les imbécilités de type « fer à repasser » ou « catastrophe industrielle » car ce sont des négations de la réalité du terrain … il faut écouter ce que disent les pilotes par exemple, c’est bien plus instructif.

          • Aramis dit :

            « Les avions commencent à être livré AVANT que l’avion est fini sa mise au point …. C’est normal c’est prévu depuis le début ainsi . » Et ce fus une erreur dont les américains se mordent les doigts.:

            https://www.areion24.news/2021/08/17/f-35-les-inconnues-ne-sont-toujours-pas-levees/

            « ils sont incapables de dire si un avion peut voler ou non … » C’est pas le but, le but c’est de voir si c’est soutenable financièrement une telle gabegie. Et manifestement la réponse est non surtout pour un avion aussi défectueux.

            « Les institutions qui ont cette compétence ont donné le feu vert au F-35 et c’est pour ça que des centaines de F-35 accumulent les heures de vol en ce moment . » Avec un coût exhorbitant à l’heure de vol et un taux de dispo moyennasse.

            Donc il faut pointer les trolls payés par Washington pour nous enc… et nous faire croire qu’il faut « oublier les imbécilités de type « fer à repasser » ou « catastrophe industrielle » car ce sont des négations de la réalité du terrain … » Alors que le F 35 est le pire programme de l’indutrie US.

            Il faut écouter ce que disent les pilotes par exemple, c’est bien plus instructif, car le constat est unanime: c’est une cata.

          • Aramis dit :

            Citation de l’article : « Peut-être pire encore pour la communication de Lockheed Martin, ces derniers mois ont également vu des pilotes exprimer clairement leurs doutes sur le design du F‑35. L’interface humain/machine du cockpit a été particulièrement critiquée, que ce soit la faible résolution de l’afficheur de casque, la disparition regrettable du HUD (Head-up display) ou les commandes vocales inutilisables en situation de combat. L’absence de boutons physiques autour du grand écran tactile impliquerait aussi qu’au moins une interaction sur cinq se fasse sur la mauvaise partie de l’écran ! Ce défaut met très sérieusement en question l’efficacité au combat des pilotes du F‑35 et la sécurité globale de l’appareil. »

          • E-Faystos dit :

            @ Dany 40
            Je regrette d’avoir manqué de finesse sur ce fil.
            Mais les perspectives sont claires à mesure que le programme avance: les moteurs F 135 sont trop fragiles pour tenir dans la durée.
            Depuis cinq ans que j’écris qu’il faut changer de motorisé pour la dinde, chose connue de tout les décideurs US, qui ont annulé le F 136 de secours, et continue de garder un moteur d’hélicoptère sur le flotte de chars US… par conflit d’intérêt d’individus qui gagnent des fortunes sur le dos de l’armée.
            Alors pour moi, l’affaire est sans équivoque: le meilleur char du monde ne vaut rien si sa mécanique ne lui permet qu’un jour de combat par semaine.
            Comme le F 35 doit passer un temps colossal en régénération après chaque vol, et dépend étroitement d’un logiciel calamiteux, montre que le technologisme n’a toujours rien a faire sur un champs de bataille réel.
            On ne transforme pas un avion de sport en chasseur sans repartir d’une feuille blanche et le risque est réel de voir la flotte d’enclume se faire clouer au sol par la simple désorganisation de sa chaîne logistique: trop d’empreinte.

    • Le Breton dit :

      Comment se portent vos actions chez LM ?

    • MERCATOR dit :

      Le F 35 B est le pire des F35 en effet non content de cumuler la liste pléthorique des 900 défauts dont 70 graves à très graves des autres versions , il se permet d’en avoir de nouveaux rien que pour lui et non des moindres, en OFF les pilotes de l’US Marine Corps le vouent aux gémonies , excusez du peu , un moteur et une soufflante qui majorent son poids d’une tonne cinq cents, ce qui entraine de ne pas partir avec le plein et de n’emporter aucun armement externe , une autonomie de 750 kilomètres, c’est ballot pour un monomoteur au-dessus des océans bref, une catastrophe, ceci dit pour affronter les Shenyang J-15 chinois qui sont encore plus lamentables ils ont toutes leurs chances .

      • Thanksgiving dit :

        @ Mercator
        Vous êtes sévère avec ce nouveau prototype de lance-sous-marins de type Pingouin, mais vous n’êtes pas seul!
        https://www.latribune.fr/opinions/f-35-quelle-suprematie-aerienne-future-de-l-otan-en-cas-de-conflit-de-haute-intensite-890753.html

        • twouan dit :

          Le f35b c est 50% de plus de portee que le harrier. C est aussi le seul avion qui peut voler si on est domine. De la famille f35, c est le plus ambitieux techniquement pas illogique qu il ai ces propres problemes.
          Forcement, ce n est ni un f22 ni meme un rafale. Mais il est aussi bien plus souple d emploi.

          A la place des suisses, c est celui la que j aurai pris.

          • Aramis dit :

            Le F 35 B est inapte à l’interception car subsonique. Donc les Suisse ne pouvaient pas le prendre.

      • Kosovo dream dit :

        Les japonais ont un très haut niveau de technologie, ils peuvent bien analyser que le F35 est un bon chasseur, pas une seconde penser au rafale, les armes françaises n’ont aucune chance sur le marché japonais.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Les japonais ont un très haut niveau de technologie, » Supérieur aux Chinois c’est fort juste!
          « pas une seconde penser au rafale, les armes françaises n’ont aucune chance sur le marché japonais. » Pour la simple raison que le marché de l’armement nippon est la chasse gardée des U.S. Bien sur vous ne l’avez pas remarqué, pas évident d’analyser une situation
          Continuez donc à rêver, comme le dit si bien votre pseudo!

        • Lagrange dit :

          Rien que sur sa vitesse subsonique c’est mort pour l’interception.

        • Postamer dit :

          Ouf, enfin quelqu’un qui connait la vrai géopolitique ! Les Rafales d’occasion n’interesseront JAMAIS les Japonais ! Même si ils en recoivent 8 gratuits pour 8 achetés !

          • Yestout dit :

            Proposer aux pays du tiers monde avec la rétro commission, ça marche souvent.

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Les Rafales d’occasion n’interesseront JAMAIS les Japonais ! Même si ils en recoivent 8 gratuits pour 8 achetés ! » Encore bien même qu’ils soient neufs et au dernier standard la défense japonaise et « clavetée » par les U.S.! E, aéro F-86 Sabre, F104 J Starfighter, F4 Phantom2, F15 Eagle………………Les Nippons ont toujours volé « U.S. », volent « U.S. » et voleront U.S.!
            « Ouf, enfin quelqu’un qui connait la vrai géopolitique  » On ne peut pas en dire autant de vous!

        • GHOST dit :

          Oui, le Japon va « modifier » et corriger les défauts du F35.. comme ils l´avaient fait avec les versions F-4 Phantom, F-15 et surtout le F-16 qu´ils ont fabriqués chez eux.

    • EchoDelta dit :

      Oui alors c’est sur que par rapport à un hélicoptère d’assaut il fait un bon complément. Et c’est pour cela qu’il est conçu alors encore heureux que le F35B puisse le faire. Il offre une vitesse de frappe plus rapide, mais pas non plus une puissance de feu irrésistible. Mais nous verrons à l’usage, seul un déploiement opérationnel permettra de vraiment savoir ce qu’il vaut.
      Je soupçonne quand même un peu les ricains de volontairement expliquer que leur avion est une merde ambulante pour mieux se cacher et masquer ses vrais défauts. Car quand même mettre autant d’argent pour faire un avion aussi limité, cela dépasse l’entendement. Mais bon parfois la fiction dépasse la réalité, alors wait and see.

  2. philbeau dit :

    L’Histoire retiendra l’extraordinaire maestria avec laquelle une entreprise , Lockheed Martin , énorme pourvoyeur d’emplois dans presque tous les états américains , et donc faisant la pluie et le beau temps au Congrès , aura eu un pouvoir exorbitant de manipulation d’états supposés souverains dans ce qui est leur domaine d’autorité par excellence , leur défense nationale ….Voilà un avion ,le F35 , ingénieuse étude de concepts articulant tout ce qui se fait de plus éminent dans le cyber , intégrés dans une cellule et un moteur inachevés dans leur réalisation , et donc dix ans après sa sortie incapable de tenir les mirifiques promesses de son cahier des charges , au point que l’USAF elle – même , et la Navy en soit au point de chercher d’urgence à arrêter le programme qui ne répond pas à leurs exigences . Pourtant , la planète occidentale , sous la pression bien comprise de son maître américain , qui a décidé qu’il n’y avait pas d’autre alternative , continue comme un seul homme a acquérir la merveille , qui jusque là n’a prouvé en rien que l’image séduisante du catalogue correspondait à l’onéreuse machine bourrée de contraintes qui lui était livrée . La somme des aménagements que les états vassaux des USA aura consenti pour cela donne le tournis , et le sujet de cet article en est l’illustration . Viendra , sans doute prochainement , le moment de vérité pour le F35 : être « combat proven » . la crise de Taïwan pourrait en être le théatre . Fini le cinéma ?On espère ne pas être déçu par le spectacle .

    • ruffa dit :

      Pauvre charlot ! Sort ton mouchoir pour chialer !
      Si Israël a commandé le F 35 c’est pas pour faire de la figuration : il a accompli de nombreuses missions de combat et en plus si tu était un peu curieux tu saurait déjà que son successeur a fait ses premiers vols !! Quand au SCAF c’est quand le premier vol??

      • chill dit :

        Israel n’a pas commandé la dinde , ce pays voulait des f15 à l’origine pauvre charlot, de plus c’est gratuit pour eux, l’oncle Sam finance !

        • chill dit :

          quant au ngad 6gen qui aurait fait ses premiers vols, avez vous des vidéos ? sinon fermez là ; d’autant qu’un avion gen 5 même pas encore opérationnel après 20 ans de mise au point laborieuse et déjà en voie de remplacement par un successeur ça ne vous interroge pas vous …?

      • GHOST dit :

        Oui, Israel ne s´amuse jamais quand il faut se procurer des équipements militaires. Si le F35 n´était pas performant, jamais Israel n´allait se deranger pour l´acquerir et l´envoyer dans des missions de guerre.

        • Lagrange dit :

          Sauf qu’Israël a pris la cellule et changé une grande partie de l’électronique pour avoir sa version le F 35 I. Alors oui elle a moins de ligne de code mais elle fonctionne. Cela aide grandement.

      • Meiji dit :

        Effectivement, Israël a commandé des F35 … qui sont livrés grâce à l’assistance militaire Américaine (4 milliards de $ par an sur 2019/2028).
        Même si cet avion est raté, ils auraient tord de ne pas en profiter.
        Pour le Scaf il devrait voler comme un aigle en 2030 sans les Allemands, comme une Dinde en 2040 avec eux.

      • Royal Marine dit :

        Je crains que votre raisonnement ne coule un peu plus le F 35 , surnommé « la Dinde », allez savoir pourquoi?
        D’abord, l’USF et la Navy repassent commande de « vieux avions » F 15 et SH F18… Parce que le F 35 ne fait pas le job!
        Ensuite, ils lancent d’urgence les études et essais du successeurs, pour le remplacer, alors que la peinture des premiers exemplaires du F 35 est à peine sèche… Enfin, ils le brade le plus vite possible à l’export, en tordant douloureusement le bras de leurs « alliés », qui n’ont d’autres choix que l’acheter, sinon… Gare!
        Notons que ces mêmes « alliés » (nouveau terme chez les masochistes désignant le soumis…), après avoir encensés cette trapanelle pendant plus de dix ans, sans jamais l’avoir essayé, se taisent et serrent les dents depuis que leurs pilotes reviennent de formation en suppliant qu’on les laisse sur leurs « vieilles machines »…
        Le cas d’Israël est un peu différent… D’abord, ils sont les seuls à avoir eu le droit d’installer leurs propres senseurs et armements… Ensuite, Tsahal avait l’habituse de faire connaître leurs raids contre l’ennemi, en détaillant l’armement utilisé… Mirage, Kfir, Phantom, F 16, F 15, etc., … Hors, ils ont cessé de procéder ainsi, depuis qu’ils ont reçu le F 35! Etonnement!
        Ils ont quand même été obligés de reconnaître la perte d’un F 16, lors d’un survol de la frontière syrienne, alors que les Russes et Syriens parlaient d’un F 35 I… Qu’ils avaient tracé et ciblé depuis longtemps… Mais comment expliquer que « l’avion invisible » était non seulement détectable, mais qu’on pouvait le descendre assez facilement?
        Tout cela montre que le « choix » du F 35 ne se fait aucunement de façon fluide et éclairée… Mais sous la contrainte… Y compris pour les Suisses qui ont donné comme explication qu’il était moins cher que les concurrents… MDR!
        Quant aux Marine Corps, il envisage de modifier certains de leurs PHA en PA d’escorte, à catapulte et brins d’arrêts, pour y coller des F 18 SH… C’est dire!

      • Potras dit :

        Laissons parler tous ces jaloux qui ne profiteront jamais de la supériorité du F-35 ! Faut les comprendre, quand ils les croiseront bientôt dans le ciel Européen, ils n’auront même plus les moyens de les détecter ! Et bien sûr à condition que le Rafalle vole encore en France, vu la vitesse à laquelle on les revend d’occasion au plus offrant ! Ils n’en avaient déjà que 150 dans l’AAE et ils en ont déja revendus 30 en occasion dont 8 offerts ! Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer leur stratégie ? Vous êtes sûr que Macron et Parly ne sont pas aux ordres de Rotschild capital ? Parceque pour accorder un prêt garanti au pays européen qui a le moins de chance de le rembourser un jour …..euh ???

        • E-Faystos dit :

          Tu es nouveau et en plus, tu ne lit pas plus loin que les.titres, c’est pour ça.
          La France à cédé 12 occasions aux Grecs, et Autant pour la Croatie.
          Ce qui permet à ces pays de mettre en ligne un excellent appareil au lieu de F16.

          • Protais dit :

            E-FAILLITE STOS
            Vous parlez comme un escoc, avec persuasion, mais on se rend vite compte que le mensonge est pattent ! Voici l’article de META DEFENSE qui dit ; 8 des appareils cédés par la France ne seront pas vendus mais offerts ! Tu connais Méta défense j’espère ? Gros mythomane !
            https://www.meta-defense.fr/2020/09/14/quel-sera-limpact-budgetaire-des-rafale-offerts-par-la-france-a-la-grece/

          • Joselin dit :

            Eh le pseudo grec, est-ce que tu as ton CAP de lecture ? Le Monsieur, il demande une explication sur la stratégie pouruivie par la France de vendre ses avions en dotation dans l’AAE alors qu’elle n’en a pas assez et qu’ils ne seront pas remplacés !

          • Lejys dit :

            @Potras: avoir des informations, c’est bien. Mais il faut parfois les actualiser. Les Rafales d’occasion sont tous payant: http://www.opex360.com/2021/01/25/grece-les-contrats-rafale-signes-paris-revient-a-la-charge-pour-vendre-des-fregates-belhrra-a-athenes/

          • Potras dit :

            @Lejys,
            Peux tu me mettre noir sur blanc la partie de cet article qui soutient ce que tu dis double gros Mytos ? Il n’y a rien dans cet article qui soutient ce que tu dis ! Tu connais META-Défense ? Réponds moi stp ? C’est le must en matière d’info militaires, sans désobliger ce blog qui lui permet de s’exprimer librement !

          • Lejys dit :

            A part insulter tu sais faire quoi? comprendre, tu n’y arrive pas ?
            L’article de Meta-defense date d’il y a plus d’un an, c’est un très bon site, mais à l’époque il n’avait pas d’infos, le contrat été signé 3 mois plus tard, gros blaireau. c’est que t’explique le lien d’OPEX 360 que j’ai mis.
            mais toi trop idiot pour comprendre, et juste dire à tout le monde « gros mytho »?

          • E-Faystos dit :

            @ Pro…
            Je passe sur Meta deux fois par jour. Merci de relever l’existence de cet excellent site.
            Je reprends avec plus de texte:
            Il n’y a pas qu’une histoire d’argent dans une vente: le vendeur y met des services et des rechanges, le tout dans des contrats opaques à souhait, c’est la norme.
            Un Avion gratuit, ça n’existe donc pas. Il vient avec ses formateurs, ses armes, ses rechanges.
            Mettons un Rafale à prix cassé au point que l’état le cède gratos.
            Sauf qu’en réalité, c’est juste un crédit déguisé: un avion sans mécano, pilotes ou missiles?
            En fonction du communiqué officiel, le public que nous sommes en est réduit au conjonctures.
            Pourtant hors mécanos et carburant locaux, un Rafale, c’est 14.000 euros de l’heure.
            Un Missile MICA, c’est 250.000 euros, et pareil pour une bombe à guidage laser, et c’est 16 millions pour un pod.
            Ensuite, il y l’objectif diplomatique.
            A mon avis, il est inséparable d’une vente parce que l’alliance France, Croatie, Grèce Egypte, c’est une mutualisation du matériel, qui permet de soutenir les entreprise qui vont fabriquer de quoi remplacer les pièces même si il n’y a pas de nouveaux avions commandés.
            Et c’est plus important que de garder son matériel dans son coin, parce que cela fait l’actualité, montre qu’il y a des clients contents, et qu’il y aura une poursuite du programme, et que la France aide ses alliés.
            Et même la Turquie commence à s’interroger sur son aventurisme méditerranéen.
            et d’éviter aussi que tout ce pognon aille financer des emploi aux US.
            US qui sont aussi des champion pour vendre d’occasion, comme ils l’ont fait pour la Turquie.
            sauf que personne là bas n’en fait des caisses.
            Ensuite, la dette Grecque se porte bien. Leur ministre à fait un état des lieux et plusieurs annonces puisque parallèlement à l’achat de Rafale, il va lâcher de l’argent à la jeunesse.
            C’était en lien sur un Article de Méta-défense, en Grec, mais le traducteur auto à fait du bon travail.
            donc la mythomanie, ça se travaille.
            Et à la sortie, ca donne de la culture. Paye toi un abonnement sur Méta-défense, et tu verra que l’auteur avait fait ses comptes et que la vente était bénéficiaire à long terme.
            Sans rancunes.

      • MERCATOR dit :

        L’avion de combat Lockheed Martin F-35I « Adir n’a plus rien à voir avec le F 35, les Israéliens n’avaient pas le choix de le refuser étant donné l’aide financière américaine, ils ont commencé par démonter la cellule, pour enlever les mouchards en microparticules, remplacé complètement l’électronique en exigeant d’obtenir les codes sources, remplacé les ailes, le revêtement, fourni un casque tête haute plus léger made in Israël, contrairement aux rodomontades commerciales de LM cet appareil n’a jamais été employé au combat ni en Syrie ni en Irak, les forces US l’ont fait passer à pleine vitesse et à haute altitude en Irak (sans défense AA) pour lui faire obtenir le « combat proven » , une mascarade. Les Israéliens n’en veulent pas et les gardent dans des silos bétonnés, évidemment, aide US oblige, ils font de temps en temps des louanges dithyrambiques en avalant, tout en se marrant ces couleuvres.

      • Face aux drones suicides fabriqués en tuyau de poêle, aux gamins lanceurs de cailloux, effectivement l’armada est puissante contre la Palestine et consort, comme l’est la France en rafale ou M2000 face aux djihadistes africains… Mais quid d’une armée réelle et moderne en face ? Vtol= pas d’allonge, pas d’emport excessif d’armement en interne, toujours 800 defauts non corrigés, bref pas de quoi vendre la peau de l’ours… Le f 35 a été déterminé sur papier en 96 pour un 1er vol en 2006= 12ans. Le scaf V1(avec les anglais) date de 2014; V2 avec l’Allemagne : 2017. Bref, pas de retard significatif, on se détend un peu, on souffle ça va bien se passer.

      • Momo dit :

        Ho! Ha!
        On voudrait des détails sur les nombreuses missions et leurs resultats. Merci de nous y aider.
        LM qui pourtant sait raconter les histoires comme personne est d’une discrétion qui frise l’insolence à ce sujet, et seulement sur le f35.
        A l’inverse les militaires US racontent eux beaucoup d’histoires, mais pas bonnes du tout.

        Alors, faut il croire ceux qui apparemment connaissent (les militaires US) ou font ils exprès pour tromper l’ennemi? Dites nous, on est impatient.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Quand au SCAF c’est quand le premier vol?? » La véritable question est: « le F-35 sera t il opérationnel quand le premier proto du S.C.A.F. volera!

        • Hihimercredi dit :

          Le 1er vol de ce gadget scaf, tu ne seras plus là, tu as quel âge petit vieux con.

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Le 1er vol de ce gadget scaf, tu ne seras plus là, tu as quel âge petit vieux con. » Par ce commentaire de grande qualité vous venez de démontrer fort justement le concon du mercredi qu’en matière de « con » la valeur n’attend pas le nombre des années! Vous êtes même de toute évidence un modèle de compétition!

      • Jre dit :

        Petit bémol. Oui les Israéliens ont bien achetés et utilisés leurs F35, mais jusqu’a preuve du contraire, il a toujours été question de frappes au sol.
        Que vaut vraiment le F35 face à un autre chasseur, même de 4ème génération?
        Le jour où celui-ci livrera ses premiers combats aériens on verra s’il tient ou pas toutes ses promesses.
        Pour le moment je pense que c’est un beau jouet très cher mais qu’il lui reste beaucoup à prouver.

        • Cricetus dit :

          @Jre
          « Le jour où celui-ci livrera ses premiers combats aériens on verra s’il tient ou pas toutes ses promesses. »
          Comme le Rafale…

          • vno dit :

            Il me semble qu’un Rafale a détruit un avion de liaison au roulage en Lybie. Un Soko G-2 Galeb.

  3. PK dit :

    « Seulement, modifier un navire qui n’a pas été initialement conçu pour mettre en oeuvre des chasseurs-bombardiers commme le F-35B n’est pas simple. »

    Ça m’étonnerait quand même que les Japonais n’aient pas un tantinet la manœuvre au moment de la conception de leur  « destroyer ».

  4. DLoQueb. dit :

    Je crois avoir lu quelque part, et corrigez-moi si je me trompe, que les F-35B avaient un rayon d’action plus court et pouvait embarquer beaucoup moins de munitions que les F-35C qui devraient normalement équiper les nouvelles porte-avions américains classe Gerald Ford. Alors je comprends que les Japonais fassent le choix du F-35B parce qu’il est assez clair que le décollage vertical est la seule option vu les dimensions du navire. Mais pour ce qui est des porte-avions anglais, qu’est-ce qui a bien pu se passer pour qu’ils se limitent à des avions à décollage vertical tout en ayant un navire plus gros que le Charles de Gaulle (65000 tonnes vs 42500)? J’ai l’impression qu’un système de catapulte « classique » avec des F-35C aurait été beaucoup plus efficace?

    • Nakayogosuté dit :

      Euh, mais dis le donc au lieu de de pincer l’anus……tu penses qu’ils auraient pu prendre des Rafales ?
      Eh ben non, le Japon n’est pas le genre de pays qui achète des avion dépassés. Et puis ce n’est pas un pays pauvre ou en faillite ! Le Yen est très très fort !

      • chill dit :

        un avion performant, mature et évolutif face à un monstre de technologisme ultra fragile bourré de 800 problèmes dont 11 critiques, en cas de conflit mon choix est fait ; d’ailleurs les japonais utilisent leurs f15 pour l’interception jugeant la dinde supposée multirôle, inadaptée à ce type de mission ..

      • Frédéric dit :

        Troll de très mauvaise qualité et ignorant.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « 41% des ricains acceptent la separation des USA en deux. » Information fondamentale pour aider à la compréhension de la problématique nippone de l’utilisation du F-35 sur un porte hélicoptère! On remarque de suite la remarquable compréhension du sujet!

      • Lefranc dit :

        @ Nakayogosuté,
        Et puis le japon n’est pas un pays d’islamiste, la destination de plus de la moitié des Rafales vendus ! On le payera un jour, on le sait tous !

    • Strogoff dit :

      Ils ont reproduit ce qu’ils connaissent et à bien fonctionné pour eux (cf. Malouines).

    • Lothringer dit :

      Sauf que les Rosebeef on fait le choix de ne pas avoir de catapulte,
      tout en ayant prévu la possibilité d’en ajouter ultérieurement, moyennant gros travaux (retour en cale).

    • oryzons dit :

      Des décisions idiotes.

      Le Harrier était un avion anglais.
      C’était leur expertise de faire des avions STOVL.

      Au moment de l’Eurofighter / Rafale les anglais ont milité pour une solution non navale arguant auprès des autres européens que seuls les Français avaient besoin de cela.
      Comme Dassault était le plus légitime en avions de chasse fait pour porte avion avec catapultes cela aurait nécessairement conduit Dassault à diriger le programme.

      Résultat : Typhoon d’un côté et Rafale de l’autre.

      Navaliser après coup le Typhoon était impossible.

      Pour des raisons industrielles les anglais ont se sont donc engagés dans un héritier du Harrier.
      Et pour des raisons financières et idéologiques vu qu’ils étaient déjà en plein développement du Typhoon ils se sont associés aux US ce qui a fini par donné le F35B.
      C’est dans cette version que l’industrie anglaise est la plus impliquée, donc il faut en commander.

      Une fois les F35B commandés les anglais ont bien envisagé de faire des portes avions à catapultes en partenariat avec nous d’ailleurs pour le N2.
      Mais les catapultes sont US et coûtent cher et requièrent beaucoup de puissance, donc probablement un réacteur nucléaire probablement français qui lui-même n’est pas gratuit.

      Puisque les F35B sont commandés autant construire des PA faits pour eux 100% british et moins chers.

      Voilà comment on en arrive à avoir maintenant les anglais qui se demandent comment faire pour tout de même installer des catapultes moins puissantes mais nécessaires pour les drones de combat et de veille maritime (pas de catapulte =pas de Hawkeye) dont ils souhaitent équiper leurs PA de 65t…

      Heureusement le ridicule ne tue pas et il reste tout de même probable que les GAN UK n’aient jamais à affronter d’autres GAN à catapultes.

    • lucas dit :

      Il n’y a rien à comprendre; les britanniques ont construit les deux plus gros navires de combat jamais réalisés hors super PA américains… puis les ont sabordés. C’est ainsi, personne pas même la plupart d ‘entre eux n’y comprendra jamais rien…
      Quand le dogmatisme ou l’auto-aveuglement l’emportent sur la rationalité élémentaire. Economies de bouts de chandelle, décideurs d’un incompétence stupéfiante, et histoire particulière avec l’aventure positive du Harrier ont fait le reste.

      • KL42 dit :

        ahahahah
        Super commentaire, j’ai adoré.
        L’incompétence règne sur tout le monde occidentale.

      • Royal Marine dit :

        N’oublions pas que la RAF a la haute main sur tout ce qui vole en G-B… Et que donc l’aéronautique navale ne cimpte pas! Les pilotes basés à terre ne veulent pas embarquer de longs mois, et la doctrine de la Fleet Air Arm est de débarquer les avions le plus tôt possible sur une base à terre… Les Porte-Aéronefs n’étant considérés que comme des « Transports d’aviation ».
        D’ailleurs, en France, et depuis 1936, l’AA a tenté plusieurs fois « d’avaler » l’Aéronavale. sans succès jusqu’à maintenant, la Marine ayant tenu bon…
        Heureusement!

    • Harambe dit :

      Certains ont du se faire bien graisser la pâte pour trahir leur nation et leur marine. Et puis, il fallait bien des clients exports pour le f35b.

    • E-Faystos dit :

      Toutes les réponses avant la mienne dont bonnes!
      Et toutes celles qui suivront aussi…
      Mais à cette heure, elles omettent un point important : la crosse d’appontage.
      Il y a eu un feuilleton complexe autour des portes-aéronefs Britanniques, et les annonces de sont succédées autour de l’avion embarquable.
      Sauf que c’est au cœur de la polémique que F35 C à fait preuve de son incapacité à s’arrêter sur un pont d’envol: l’espace entre les roues et le crochet était incompatible avec la possibilité d’accrocher un brin à coup sûr.
      L’échec mena à des études, longues et coûteuses.
      Toutes bloquèrent sur un point: l’intouchable furtivité. Du coup après 36 mois de tests et d’hésitations, il fut choisi de ne rien modifier, et d’augmenter l’angle d’approche pour aider la prise du brin.
      De ce côté de l’Atlantique, on peut voir que depuis une décennie, l’US Navy continue de se fier aux Hornets, et embarque le F35 qu’au compte goutte

  5. Anonyme dit :

    Un retour aux sources pour la marine, pardon… la force d’auto-défense (!!!), japonaise…

    Plutôt une bonne nouvelle face à la montée en puissance de la Chine.

  6. Moddus dit :

    Je crois que c’est simplement une histoire de coût : les anglais n’ont pas voulu payer plus cher pour avoir des catapultes.

    Un autre élément : les catapultes, surtout celle de dernière génération, consomment une énergie monstrueuse. Sur un porte avions nucléaire, la problématique n’est pas très importante. Sur une propulsion classique, je crois que c’est plus compliqué.

    • Harambe dit :

      Parce que les 2 portes hélicos anglais ne coûtent pas cher maintenant? 3 milliards le bateau! Si c’était pour ça, autant commander des Mistral renforcés aux français. Ils auraient pu en avoir 20 direct.

    • E-Faystos dit :

      @ Moddus
      Les réacteurs nucléaires dégageant une grande quantité de vapeur, bien utiles pour les catapultes, il y a en effet de la cohérence dans ce choix.
      Mais la nouvelle génération de catapultes électro magnétiques demandent des volants à inertie qui sont gourmands en place, surtout si il faut les installer au plus près de la catapulte : la classe Queen Elizabeth étant une succession de renoncements, mettre une catapulte quand il n’est pas question d’y installer des brins d’arrêt est une bonne illustration que quand on achète un navire à 1,5 milliards, on ne peut pas lui demander les prestations d’un navire qui en coûte autre ( le Charles) ou douze ( classe Ford).

  7. penandreff dit :

    la famille F35 (A/B/C) a été produite à plus de 700 exemplaires à ce jour, le coût unitaire serait maintenant inférieur au prix d’un rafale.
    oui le programme c’est très mal passé et les coût annoncés non pas été tenues , mais peut encore parlé d’échec?
    des centaines d’autres F35 sont en commande.
    le F35B à décollage verticale remplace les Harriers , ils vont équiper les portes avions Espagnole Italien japonais Coréen UK (Australien?) et tous les navires de USMC et ils sont bien plus performants que les Harriers.
    La marine Américaine sur ses portes avions utilisent le F35C à décollage par catapulte bien plus performants que le F35B
    Les F35 sont les seuls avions au monde conçu pour travailler en réseau nativement, en claire un F35 des F35 peut faire une attaque tout en recevant les informations nécessaires d’un autre avion, bateau, du sol.
    quand à la Marine UK il faut ce rappeler que les portes avions ont été construits avec des budgets limités, l’un des deux a failli être transformé en porte hélicoptères faute de budgets, les catapultes made in America coûtent très chères le choix du F35B à permis de limiter la note….

    • Lagrange dit :

      « mais peut encore parlé d’échec? » D’après les généraux américains oui. Les avions commandés et livrés ne donnent pas satisfaction.

      « ils sont bien plus performants que les Harriers. » Sur le papier oui. Après il faut qu’ils volent…

      « Les F35 sont les seuls avions au monde conçu pour travailler en réseau nativement, en claire un F35 des F35 peut faire une attaque tout en recevant les informations nécessaires d’un autre avion, bateau, du sol. » C’est une liaison de donnée, tout le monde en a.

      « le choix du F35B à permis de limiter la note…. » Au niveau des navires oui. Mais quel intérêt d’avoir deux navires quasi vides hormis leur industrie gavée.

    • EchoDelta dit :

      Alors heureusement que le F35 est plus performant que son ainé de 50 ans… c’est un peu comme si vous compariez un F16 avec un Mustang P51 en somme. Et en vous réjouissant que le F16 soit un véritable saut technologique !

      • PK dit :

        Je serais en revanche curieux de connaître l’issue d’un combat entre un P-51 et un F-35 😉

        • Thanksgiving dit :

          @ PK
          Le Mustang gagnerait, puisqu’il détruirait la Dinde restée dans le hangar. 😉

  8. farragut dit :

    Sauf à vouloir à nouveau bombarder les Aléoutiennes (le sol continental des USA), le Japon fait le bon choix du F-35B, la variante autour de laquelle les autres F-35A (pour l’USAF et les bases terrestres) et F-35C (US Navy pour porte-avions CATOBAR « océaniques ») ont été créées.
    Si les Japonais ne peuvent réaliser de vrais porte-avions CATOBAR pour acquérir des F-35C comme l’US Navy, ce qui leur imposerait de facto des catapultes EMALS et donc des réacteurs nucléaires embarqués (comme la France pour son PA2), le choix de « destroyers porte-aéronefs » équipés de F-35B est relativement logique. Cela permet de disposer d’une flotte plus fournie (deux porte-aéronefs économiques, et plus si besoin), et d’aéronefs en nombre, capables de pénétration furtive sur les « plages » comme l’USMC.
    Rappelons que « l’entrée en premier » nécessite d’être « discret » pour faire du SEAD/DEAD, raison d’être du F-35B, et pour permettre aux raids de bombardiers « conventionnels » (type F-15 D/E) d’atteindre les véritables objectifs (sachant que l’ami américain peut faire intervenir ses B-52H ou J remotorisés à distance de sécurité).
    Par contre, pour ces porte-aéronefs, même problème que pour les PA anglais: pas de protection en guet aérien (pas d’E-2D catapulté) ni de défense de la flotte par CAP de chasseurs embarqués (genre Rafale Marine).
    Ce qui implique la « discrétion » des porteurs, et donc la diminution de leur vulnérabilité par une taille plus réduite et une « dispersion » sous couvert de « coopération » ou d’interopérabilité avec les « vrais porte-avions » de l’US Navy.
    En conclusion, un moyen de se rassurer soi-même, mais pas vraiment de dissuader l’adversaire… 😉
    La Marine Nationale a fait le bon choix: PA CATOBAR océanique, réacteurs nucléaires, dissuasion embarquée, CAP et guet aérien. C’est la totale efficacité, ou rien de tout cela et pas de garantie de l’investissement….

    • Cricetus dit :

      @farragut
      « La Marine Nationale a fait le bon choix: PA CATOBAR océanique, réacteurs nucléaires, dissuasion embarquée, CAP et guet aérien. »
      …avec au final un seul porte avion incapable d’assurer une permanence…
      Les anglais ont là eut un peu plus de cohérence que nous….

    • Cricetus dit :

      @farragut
      « Par contre, pour ces porte-aéronefs, même problème que pour les PA anglais: pas de protection en guet aérien (pas d’E-2D catapulté) ni de défense de la flotte par CAP de chasseurs embarqués (genre Rafale Marine). »
      Je me rappel: dans ma jeunesse, avant la guerre des Malouines, des tas de sois disant expert franchouillard expliquaient que la Royal Navy avait fait un très mauvais choix et que ses ridicules Harriers seraient incapable d’effectuer des interceptions air-air (pas d’avions de guet, appareils subsoniques, trop faible rayon d’action).
      Les Mirages (supersoniques) argentins ont bien morflés…

      • vno dit :

        « Les Mirages (supersoniques) argentins ont bien morflés… »

        Seulement deux pilotes tués et ils ne volaient pas en supersonique avec trois bidons et deux bombes. Neufs avions perdus. deux victoires confirmées sur les harrier avec des missiles magic type I. Les pertes ont surtout eu lieu sur A4, les sièges éjectables ne fonctionnaient pas faute de pièces retenu par les américains. Le nombre de harrier abattus ou accidentés a contraint à envoyer 9 harrier de la RAF ravitaillés en vol pendant 18 heures d’après la légende. Les américains ont fournis les nouveaux missiles AIM9 et les ont probablement amenés sur zone aux anglais avec d’autres armes. 24 bâtiments britanniques ont été touchés dont sept coulés. Grande victoire ou grande défaite qui a conduit toutes les marines du monde à revoir la conception et l’armement de leurs bateaux ?. heureusement que les dagger n’étaient pas ravitaillables et ne disposaient pas de leurres thermiques ou de paillettes. Ou et par quel bâtiment atelier l’Invincible a été réparé pour rallier l’Europe trois mois après les autres ?

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Les Mirages (supersoniques) argentins ont bien morflés… » l’honnêteté aurait du vous commander de préciser que les Mirage argentins étaient à la limite de leur rayon d’action d’une part et qu’ils étaient utilisés en « chasseurs bombardiers » , l’emport de bombes obérant notablement leur maniabilité d’autre part!

      • Lejys dit :

        Les Mirages (supersoniques) argentins ont bien morflés… » Un seul mirage III abattus en combat aérien… la vache, ils ont effectivement sacrément « morflés », et en nombre ! Quand l’ignorance et la bêtise parle (en gros = Cricetus) on obtient ce genre d’âneries !
        Petits rappels donc, pour éviter que des idiots ne balancent de fausses infos sur ce site. Scoop m’excusera de lui couper l’herbe sous le pied, et VNO a déjà bien avancer sur le sujet, je vais juste le compléter.
        Comparer le Mirage III au Harrier, sans apporter d’autres précisions et notamment le contexte dans lesquels ils ont été employé de veut rien dire…ça permet juste à certains d’avancer des arguments stupides !
        Donc, historiquement les Sea Harriers n’étaient qu’une solution de repli pour la Royan Navy qui avait été décimée par les économies budgétaires, perdant notamment ses porte-avions. Ses capacités n’étaient pas encore prouvées, et surtout face au F-4 (qu’il remplaçait si on peut dire), il ne faisait clairement pas le poids. Mais, c’était mieux que rien. Quand la France a pris fait et cause pour la GB, elle l’a aidé de plusieurs façon : arrêt des exportations des Super-Etandards et des Exocets, mais également en offrant une simulation de combats aux pilotes de Sea Harriers qui passaient pas très loin de la Bretagne pour descendre dans l’atlantique sud. Ils ont ainsi pu se confronter aux Mirages III et Super-Etendards français. Au cours de cette simulation, la totalité des Sea Harriers furent abattu contre aucune perte des Mirages III, et les Super-Etendard purent à plusieurs reprises s’en prendre aux porte-aéronefs anglais. Le contexte explique ces résultats. Le Sea Harrier venait d’entrer en service, leurs pilotes devaient encore se familiariser à ce nouvel avion, les Français avaient eux plus d’expériences sur les montures (surtout pour les Mirages), et ils n’intervenaient pas trop loin de leurs côtes.
        Que s’est-il donc passé pour que les résultats soient différents aux Malouines. Comme l’a expliqué VNO, dans l’urgence les US ont livré leur dernière version de l’époque de l’AIM-9 et adapté au Sea Harrier. Les Argentins intervenaient pratiquement à la limite de leur rayon d’action, à presque 800 km de leur base, avec 2 réservoirs de 1700 litres. La version EA des Mirage disposait d’un radar sans fonction Doppler, ce qui fait qu’ils n’utilisaient pas leur radar, ou très peu. Les britanniques avaient eux adopté un dispositif combinant les capacités de leur navire type 42 et type 21 comme « piquet radar », leur Sea Harrier bénéficiait d’un radar (dont j’ai oublié le nom), bien que médiocre vers le bas, autorisait des manoeuvres interceptions.
        Revenons à cet unique combat aérien où « les Mirages argentins ont morflés » : repérés par les radars des navires Britanniques, une paire de Sea Harrier a été dirigé vers une paire de Mirage III, et l’accrochèrent à leur radar. Manœuvrant efficacement, ils se placèrent dans de bonnes positions et tirèrent chacun un missile. Un Mirage fût détruit, l’autre endommagé. Tentant de se poser en catastrophe, ce dernier largua peut avant d’atterrir ses réservoirs largables. Les servants des DCA, échaudés par plusieurs attaques de Harriers, ouvrir alors le feu et l’abattirent, tuant le pilote. L’autre pilote eut plus de chance et pût s’éjecter. Il raconta alors n’avoir jamais su qu’il était « chassé » (le Mirage III ne disposant d’aucun dispositif d’alerte radar) jusqu’à ce que son avion fût touché….
        A partir de cet unique combat aérien, Cricetus déclare donc que les Mirages argentins ont morflés…il avoue surtout son incompétence, sa méconnaissance tant en aéronautique qu’en histoire, et surtout en comprend mieux comment il peut trouver le F-35 génial face au Rafale par exemple…

  9. daniel dit :

    Quand le F35B apparaîtra, la Chine tremblera.

  10. jp dit :

    le F35 fait un très avion sous marin, ils l’ont déjà testé, très furtif dans ce mode.

  11. Gaulois78 dit :

    Ça coûte combien une dinde pour ce pays qui bénéficie d’une aide de 3.8 milliards de dollars + fournitures diverses et logistique et appui technique de l’oncle Sam ?
    L’ armement US d’Israël est pratiquement gratuit, suffit de faire la recherche sur Google notre ami

  12. Clem285 dit :

    J’ai une question qui va vous paraitre peut-être bête, mais comment charge-t-on un avion sur ce genre d’engin ? Vu qu’on est pas sûr que le pont du bateau résiste à un atterrissage, je suppose que les avions sont chargés au port. Mais comment ? Grue ? rampe ? un ascenseur a avion sur le coté du bateau ? Ou démonté en partie, puis remonter à bord ?

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Vu qu’on est pas sûr que le pont du bateau résiste à un atterrissage,  » Si les Japonais envisage la solution d’utiliser éventuellement le F-35 à partir de leur porte hélicoptères induit qu’ils ont du intégrer nombres de paramètres dont la résistance du pont en fonction du poids, de la capacité du revêtement de ce même pont à supporter les hautes températures du P-W F135, des possibilités de stockage des rechanges, de pouvoir assurer la maintenance/dépannage des machines et aussi du stockage de l’armement . Si le navire est apte à recevoir les F-35 la meilleure et plus simple manière de rejoindre le navire c’est tout simplement……………………..en vol!

  13. vrai_chasseur dit :

    L’article 9 de la Constitution japonaise leur interdit explicitement de mettre en place « un potentiel militaire qui dépasse la stricte nécessité de self-défense du pays ».
    C’est la raison pour laquelle ce pays a fait le choix de ne pas construire de porte-avions CATOBAR, a fortiori à propulsion nucléaire, considéré comme un potentiel militaire trop important (car capable de projection offensive de force) qui va au-delà de la self-défense du Japon.
    Dans le même ordre d’idée, les navires classe Izumo STOVL porteurs de F35B, ont des capacités militaires jugées compatibles avec l’exigence de la constitution. Les japonais ont prévu une doctrine d’emploi essentiellement défensive de ces navires équipés F35B : ils seront notamment employés comme extensions avancées sur les mers de la défense anti-missiles du territoire japonais. C’est donc plus la partie capteurs qui les intéresse sur un F35B, et moins la partie avion de chasse …

    Pour ceux qui se posent encore la question de la différence de potentiel militaire entre un PA CATOBAR et un STOVL : le Japon, compte tenu de ses contraintes constitutionnelles, a mûrement réfléchi à la question et vous donne la réponse.