Le ministère italien de la Défense demande des crédits pour pouvoir enfin armer ses drones Reaper

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

24 contributions

  1. sgt moralés dit :

    des drones armés sont maintenant une évidence,ce ne fut pas toujours le cas et sur ce site en particulier où je me suis fait rabrouer!

    • ClémentF dit :

      Mouais, j’ai toujours pensé que les arguments éthiques, c’était de fadaises opportunément sorties par ceux qui ne voulaient pas perdre leur statut de preux chevaliers, suivez mon regard.

  2. Plusdepognon dit :

    Des formats plus reduits, une empreinte logistique légère et une distanciation de la mort, un parfait tryptique dans le cadre aberrant du « zéro mort » :
    https://www.rtl.fr/actu/international/les-armees-plus-reticentes-a-mettre-la-vie-de-leurs-soldats-en-danger-explique-amelie-ferey-7800937675

    Car les drones redonnent de la masse et de l’imprévisibilité aux armées qui s’en servent :
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/06/25/louis-gautier-les-drones-risquent-de-generer-une-escalade-des-conflits-conventionnels_6085695_3210.html

    Avec un puissant biais cognitif : celui de penser tout maîtriser, y compris son ennemi.
    http://www.slate.fr/story/210389/il-ny-aura-plus-de-nuit-eleonore-weber-le-plaisir-du-regard-qui-tue-cinema-entretien-interview

    Pendant quelques années, cette méthode d’assassinats ciblés a été le domaine exclusif des USA et d’Israël :
    http://www.slate.fr/story/129206/drone-arme-terrorisme

    https://youtu.be/1z1opy_5Hi0

    On l’a vu, le succès est tel que cela s’est étendu même au camp d’en face :
    https://www.areion24.news/2020/06/17/death-from-above-quand-les-attaques-de-drones-bouleversent-les-tactiques-et-les-technologies/

    https://www.air-cosmos.com/article/isralsous-la-menace-des-drones-24634

    Un retour de bâton pour un coût modique :
    https://www.air-cosmos.com/article/la-rupture-scuritaire-des-drones-tactiques-low-cost-25199

    Les débats éthiques restant l’apanage du camp occidental…
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/07/28/drone-papers-un-americain-condamne-pour-des-fuites-sur-des-assassinats-cibles-par-drone_6089729_3210.htm

  3. farragut dit :

    Quelle est la différence entre un drone armé et un tireur d’élite, capable aujourd’hui de mettre au but à une distance de 2 km à 3,5 km ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Record_de_distance_de_tir_l%C3%A9tal_pour_un_tireur_d%27%C3%A9lite
    A part le coût et l’entretien du matériel, le « principe » dans son usage offensif est le même: endurance, tir à distance de sécurité, sélection de cibles d’intérêt…
    Et l’avantage du drone armé réside dans l’ubiquité de l’aéronef par rapport à un sniper forcément lié à un groupe de soldats au sol, plus facilement repérable.
    L’inconvénient du drone est sa « visibilité » et sa vulnérabilité aux moyens de détection et de défense anti-aériens, ce qui le limite à des théâtres d’opérations « permissifs », ce qui n’est pas le cas d’un humain camouflé, entrainé à éviter la détection.
    Aussi le prétendu dilemme des décideurs sur l’usage de drones armés est plutôt de facade, une mascarade à destination des opinions publiques, pour dissimuler la pratique d’assassinats ciblés (du fait des choix « forcés » des cibles d’intérêt politique).
    La vraie question est cependant l’efficacité de ces solutions (à part la protection « défensive » de convois ou de groupes de soldats), dans la mesure où ces pratiques n’empêchent pas la propagation ni le maintien d’une opposition forcément considérée comme « terroriste » par ceux qui emploient la haute technologie.

    Je doute que l’usage de drones armés par les Italiens en Afghanistan, comme par les Français en BSS, puisse éradiquer à lui seul le problème de conflit des volontés opposées (la « guerre »)…
    Le conflit entre Israéliens et Palestiniens dure depuis plus de 60 ans, sans que la technologie ne réussisse à rétablir « la paix ». Et pourtant les Israéliens ont été les premiers à utiliser des drones armés dans les conflits dits de basse intensité, en environnement permissif, sans que cela n’empêche l’escalade de la violence, ou le recours à du terrorisme de plus en plus meurtrier. Cela ne fait que forcer les déplacements ennemis à rester « souterrains », où à se réfugier dans des grottes d’où ils pourront toujours organiser des attentats très éloignés de leur « base ».

    Que pensent nos décideurs politiques de l’emploi d’armes (en usage offensif, s’entend) aussi peu efficaces sur le long terme, après ce retour d’expérience suffisamment long pour avoir eu le temps de la réflexion ? Une arme qui ne « dissuade » pas vraiment est-elle utile ?
    Quant à discuter de la motorisation d’un ou de deux moteurs ITAR-free ou pas sur l’Eurodrone, n’est-ce pas un peu vain ?

    • PK dit :

      Un record de tir ne fait pas un usage. Ça m’étonnerait que ça tire au-delà du kilomètre sur des cibles réelles régulièrement.

  4. Klein dit :

    Suite à l’ OK de Obama (congrès US) en 2012 les drones de l’Aeronautica Militare ont été armés dans différents théâtres d’opérations militaires, ils doivent certainement remplacer un certain nombre de missiles utilisés entre autre en Afghanistan.

  5. Clavier dit :

    La doxa de gauche a fait partout ses ravages….mais rassurez vous on commence à s’en sortir !

  6. vrai_chasseur dit :

    Où seront déployés les Reaper armés italiens ? Afrique ? Sahel ?
    Au-delà du contexte politique purement italien, le regain d’intérêt pour les armer suggère un déploiement planifié.
    Après leur retrait d’Afgha ils ont servi simplement de capteur optique à la police italienne pour monitorer les rassemblements de foule.

    • Auguste dit :

      Ils trainaient aussi au dessus de la Libye.Il y en a même un qui a été abattu.

  7. Auguste dit :

    Et on se plaint de nos politiques….Bon, faut dire que là,c’est un cas extrême et qu’aucune comparaison n’est possible.

  8. béber dit :

    @Plusdepognon
    « Obama disait que tuer 10 civils pour un terroriste, c’était un bon deal… »
    Je suis curieux de voir une référence crédible référence/lien sur cette déclaration.

  9. Belzébuth dit :

    Dans la langue de l’Europe, ce n’est pas la panacée non plus:
    https://theconversation.com/five-myths-about-drone-warfare-busted-133660