Le britannique Rolls Royce va remotoriser les bombardiers B-52H Stratofortress de l’US Air Force

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. penandreff dit :

    BMW moteur aviation à été absorbé par Rolls Royce, l’usine aux USA c’est Allison membre de Rolls Royce , les B52 vont gagner en autonomies la consommation des nouveaux moteurs étant beaucoup plus faible.

  2. Momo dit :

    Bravo à RR, quel que soit l’envers du décor c’est un succès et cela va leur faire du bien après toutes les déboires des leurs moteurs civils.
    On imagine bien le niveau de satisfaction et de fierté de GE et PW.

    Accessoirement on est moyennement surpris que le moteur choisi soit meilleur que l’ancien…

  3. papy dit :

    En cherchant bien il doit bien avoir dans ce moteur un petit boulon français pour que l’on puisse taquiner « nos amis anglais ».

  4. Rico dit :

    C’est quand meme amusant de constater la baisse de qualite et de fiabilite des appareils US au fil des annees : pour ceux qui s’en souviennent, l’accouchement du B1 avait ete plus que douloureux avec des difficultes de mise au point, un prix qui avait explose (deja…voila qui rappelle d’autre programmes ricains) et pousse l’administration Carter a stopper le programme en 77, repis par Reagan en 81 avec au total 100 appareils livres jusqu’en 86 si ma memoire est bonne. Quand au B2, il valait plus de deux millards de $ piece en 1988 pour au final une poignee de construit.
    Pour rappel amusant, le B52 a enterre deja deux de ces supposes remplacant : le B70 (juste un proto) et le B1…Papy fait plus que de la resistance !
    A ce rythme, les F16 voleront au dela de 2050, juste pour attendre le remplacant du F35 😉

    • PK dit :

      Le F-35 n’atteindra jamais 2050 : il sera remplacé bien avant… surtout si les États-Unis doivent un jour vraiment entrer en guerre.

      Les Américains peuvent être très cons, mais ils sont pragmatiques.

  5. Castel dit :

    On pourrait s’étonner que les Américains décident de conserver plus longtemps leurs B52 que les B1 ou B2, mais tout bien réfléchit, il s’agit en l’occurrence de 2 bombardiers essentiellement stratégiques, moins indispensables aujourd’hui, vu qu’un missile de croisière peut être envoyé à partir de presque n’importe quel avion de combat….
    Par contre, même si le B52 était lui aussi un bombardier stratégique au départ, il a rapidement montré ses capacité tactiques sur le terrain, ce qui n’est pas forcément le cas des 2 autres…
    Par contre, il me semble étonnant qu’il ne conservent pas le B2 au-delà de 2030, car, il s’agit pour l’instant de leur seul bombardier stratégique furtif, et il ne paraît pas certain que leur B21 soit vraiment opérationnel à cette date….

    • Harambe dit :

      Les radars évoluent trop vite, si un bombardier qui coûte 2 milliards à l’achat et plusieurs milliards de MCO au cours de sa vie opérationnelle n’est pas plus furtif qu’un vieux B52, pourquoi le garder? Autant dédier sa MCO aux B52.. C’est là qu’on voit que les systèmes de défenses russes et chinois ont beau être décriés pour leur inefficacité (pourtant seulement dans des pays du tiers monde et par des équipages du tiers monde), les américains eux ne sont pas dupes. Puisque ça n’est pas furtif contre leur ennemi numéro 1 (chine) et 2 (russie), voir allié 1 (UK) et 2 (FR), ils balancent à la poubelle le programme et vont voir ailleurs.

  6. Lex dit :

    Ce n’est pas indiqué dans l’article, mais il me semble que les nacelles entières seront remplacées, et les B52 deviendront des quadriréacteurs. C’est aussi pour ça que le MCO sera plus faible.
    Le B52 perdra un peu de sa singularité, mais gagnera certainement en charge utile et en autonomie.

  7. ObservateurLointain dit :

    Le B52 était un gros consommateur de services de ravitaillement en vol, ce remplacement des moteurs va donc diminuer de manière appréciable les besoins de l’Air Force en ravitailleurs.

    • Loïc dit :

      Il semble que la poussé des RR soit la même que les PW donc il restera un octo-réacteur!

  8. Jl dit :

    Conserveront ils 8 réacteurs ou passeront ils à 4 ??

  9. farragut dit :

    Soixante-dix ans après le premier vol, on ne peut pas dire que cela soit vraiment une remotorisation à mi-vie (contrat prévu pour seulement 30 ans, jusqu’au centenaire du premier vol d’un B-52) !
    Et dire que cela aurait dû avoir lieu depuis au moins 40 ans, si les comptables du Pentagone n’avaient confondu le coût du kérozène livré par les tankers en vol avec celui des camions citernes au sol ! Avec un coût 7 fois supérieur, du temps de la permanence nucléaire et des ravitaillements en vol permanents, la remotorisation aurait été rentabilisée depuis longtemps…

    Cela dit, c’est un bon lot de consolation pour Rolls-Royce, en lieu et place de la seconde source initialement « prévue » pour le moteur du F-35 ! Pas sûr que cela soit aussi rentable (les 650 moteurs F130 « commerciaux » seront fabriqués aux US), mais une petite rétribution pour le coup de Jarnac (!) fait à Naval Group et aux Français en Australie rassurera l’Angleterre-post-Brexit sur le lien indéfectible avec son ancienne colonie.
    https://www.rolls-royce.com/media/press-releases/2021/24-09-2021-rr-north-america-selected-to-power-the-b-52-commercial-engine-replacement-program.aspx

    • Carin dit :

      @farragut
      Vous avez tout compris… c’est bien en remerciement pour service rendu (auprès des australiens), mais que nos amis anglais ne s’y trompent pas… aucun « astute » ne mouillera dans un port australien, aux frais des australiens et sous commandement anglais… ça, c’est réservé à la Navy… mais pas
      « royale ».

  10. Masetto81 dit :

    Plus intéressante encore est la nouvelle que RR vend l’espagnol ITP, partenaire dans le projet scaf.

  11. Lemussigeois dit :

    Les 30 deniers de Juda. C’est une constante chez eux. Ce n’est pas parce qu’on rien à dire qu’il faut la fermer

    • Momo dit :

      Pour la dernière phrase ce serait bien si tu l’ouvrais intelligemment, ce qui reste à démontrer.
      Le silence est d’or ;0)

      • Lemussigeois dit :

        L’élève n’est pas le maître, commencez par vous appliquez vos bons conseils. SNACBAR

        • Momo dit :

          Merci de cette nouvelle et éclatante démonstration de la puissance de tes euh…. Analyses?
          Hahahahahaha

  12. Seb dit :

    Les moteurs seront sans doute fabriqués à l’usine de Singapour…

  13. Seb dit :

    Ok pas d’emplois pour les britanniques, il fallait s’en douter !

  14. lym dit :

    Ce sera donc toujours 8 moteurs groupés en nacelles doubles, imposées par les limitations des moteurs de l’époque de conception de l’avion… Quitte à remotoriser, un gros chantier, une transformation en quadri avec des moteurs plus modernes/puissants aurait peut-être eu du sens?

  15. Moddus dit :

    A l’heure où tout le monde, USA en tête, parle d’un retour de la haute intensité, j’ai quand même du mal à croire que ces avions auront un taux de survie élevé en cas de conflit.
    Pour bombarder le Moyen-Orient, cet avion a toute sa place. Pour un conflit avec la Chine, vu l’amélioration des systèmes SAM, je reste dubitatif.

    • Gribeauval dit :

      Un B-52h, avec son chargeur rotatif, peut lancer 12 missiles AGM-158 JASSM, de plus de 900km de portée. Le S400, présenté comme étant le système SAM le plus performant actuellement, n’a que 400km de portée maximum.
      Ces avions, protégés de la chasse adverse par une couverture de leurs propres chasseurs peuvent lancer volées de missiles sur volées de missiles jusqu’à la réduction des moyens AA adverses, sans jamais entrer dans le rayon de couverture de ces derniers.

  16. LEONARD dit :

    Qq infos complémentaires:
    – L’augmentation théorique de l’efficacité énergétique des F130 est de 40%. Celà permettrait une autonomie de 20 000 km sans ravito.
    – Les TF33 actuels ne sont plus en production depuis 1985. En 2016, l’Air Force dépensait environ 2 millions de $ par moteur pour une révision toutes les 6000h de vol.
    https://www.thedrive.com/the-war-zone/13148/boeing-made-a-six-minute-long-cartoon-about-re-engining-the-b-52
    – Il est question de 608 moteurs, soit 8×76 B52. ( Pas de rechanges ? )
    – Enfin, les moteurs ne sont qu’une partie des MAJ envisagées:
    https://www.thedrive.com/the-war-zone/23171/air-force-offers-first-details-of-future-plans-for-an-upgraded-b-52j-bomber

  17. GHOST dit :

    Rolls Royce de plus en plus incontournable aux USA.. Des moteurs de l´Hercule C-130 J et maintenant le vieux B52..

  18. dompal dit :

    @ M. Lagneau,
    Il y a bien longtemps que l’on a pas lu un papier sur le F-35. 🙁
    Est-il toujours commercialisé ou bien l’ont-ils mis au musée des « chefs-d’œuvre » inachevés ??? 😉

    • Momo dit :

      Stupefiant! Quelle révélation!
      Hahahahahahahahahahahahahahaha

      Allez, je te laisse jouer, ne met pas trop de sable à côté ^^

  19. Thierry dit :

    Avec les anciens moteurs le B-52 ne pouvait voler qu’à une altitude bien en dessous de ses capacités initiale, cela ne l’a pas empêché de faire du bombardement tactique en Afghanistan dans un espace aérien dégagé avec des armes de précision, mais pour un conflit de haute intensité dans un espace aérien disputé ces nouveaux moteurs sont absolument indispensable et le B-52 va continuer à être redoutable et redouté !
    Voilà un avion que la France pourrait se payer, au moins une escadrille, ça lui donnerait une fantastique capacité de frappe et d’emport.